[Nouvelle-Finie]Unis dans la Force

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Code 44 » Sam 15 Mar 2008 - 0:11   Sujet: [Nouvelle-Finie]Unis dans la Force

Bonsoir à tous ! Je suis en train d'écire une fanfic intitulée Unis dans la Force. Elle n'est pas totalement finie mais la première partie si :D N'hésitez pas à poster des coms pour que je puisse me corriger par la suite
La voici :

An -19, Guerre des Clones
C'était une planète sans nom, à de nombreux parsecs du centre de la galaxie. Depuis l'orbite, elle était composée de longues bandes jaunes et bleues. Toute la planète n'était en fait qu'une grande étendue d'eau à l'instar de Mon Calamari ou de Manaan, juste entrecoupée de quelques îles. En réalité, le monde avait bien un nom mais celui-ci, inprononçable en Basic avait été traduit au plus près : dans les archives de la République, la planète se nommait Saluan. Peuplée seulement par quelques colons humains, Mon Cal et d'autres espèces aquatiques, Saluan ne présentait aucun interêt notable pour la République. Elle sombra donc dans l'oubli. Sa seule voisine proche était Utapau. Saluan et Utapau échangeaient peu, tant au niveau diplomatique que commercial. Cette situation aurait pû durer des années, voire des siècles. Mais tout ceci changea avec l'arrivée du plus grand conflit pré-impérial : la Guerre des Clones. Durant 3 longues années, cette lutte embrasa toute la galaxie, la divisant entre partisans de la République et ceux de la Confédération des Systèmes Indépendants. La République dirigée par le Chancelier Suprème Palpatine avait déclaré la guerre au légendaire Comte Dooku et ses alliés. Les Jedi, gardiens de la République luttaient par conviction aux côtés de la République et de leurs troupes clones. Mais un certain nombre désaprouvaient ce choix et préféraient se retirer totalement des combats. D'autres, avaient choisi de se battre auprès des troupes droïdes de la CSI. La plupart étaient des Jedis Noirs, des utilisateurs de la Force Obscure. Rejetés par l'Ordre, ils cherchaient tout simplement un monde, un groupe qui les accepte. Et la CSI se faisait un plaisir de recueillir les sombres Jedi en son sein. Mais d'autres avaient tout simplement quitté la République et rejoint la Confédération par conviction.
Derek Shiel étaient de ceux là. Humain d'une vigtaine d'années, ses cheveux bruns étaient coupés courts. Il portait son habituelle tenue Jedi brune. Mais elle n'était plus aussi éclatante qu'autrefois : elle était salie, trouée par endroit. Une trace de brûlure ornait la partie gauche du dos de la cape. La poussière, le sable, le fer, le sang, le feu, l'acier...la guerre. Toutes ces choses avaient marqué sa bure et son âme. Mais si le vêtement était réparable ou toujours utilisable, Derek ne savait pas s'il en était de même avec son âme. Quand la guerre avait éclatée, il n'était que Padawan. Son maître était parti avec plus de 200 Jedi à Géonosis pour sauver Obi-Wan Kenobi, son Padawan Anakin Skywalker et la sénatrice Padmé Amidala. Hélas, les Jedi ne s'étaient pas préparés à l'affrontement, au vrai affrontement. Ils étaient partis croyant combattre un Jedi Noir et ses alliés bureaucratiques. Ils s'étaient retrouvés façe à un Seigneur Noir des Siths et son armée droïde. En une seule journée, en quelques instants, près de 180 Jedi périrent sous le feu des droïdes de combat. Comme ça. Il ne restait que 20 survivants. Et le maître de Derek n'en faisait pas partie. Quand le jeune Padawan l'apprit, son monde s'écroula : son maître l'avait toujours formé, toujours aidé, toujours aimé. Et il venait de disparaître. Le Code Jedi disait : il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.
Derek aurait aimé que ce soit vrai, qu'il soit toujours là près de lui dans les limbes de la Force. Mais il n'y croyait pas. Peut être qu'avec du temps, cette blessure aurait pu cicatriser. Peut être qu'avec du temps, Derek aurait pu faire le deuil. Mais le temps, il n'en avait pas. Sans avoir un instant pour pleurer son maître, Derek avait été envoyé aux quatres coins de la galaxie, sur des planètes dont il ne savait même pas le nom, à diriger des troupes clones contre les droïdes de combat de la CSI. Pendant un certain temps, cela dura ainsi. Derek, sans savoir ce qui se passait, obéissait au Conseil, partait sur une planète livrer bataille revenait et tout redémarait. Sa lame bleue avait fait couler tant de sang. Bien sûr, les droïdes n'étaient pas vivants mais les troupes de la Confédération n'étaient pas que des robots. Il y avait des Neimodiens, des Quarrens, des Muuns, des humains...comment pouvait-il accepter de les tuer pour des raisons politiques ? Une vie valait une vie, voilà la philosophie Jedi. Voilà pourquoi les Jedi évitaient de tuer leurs captifs. Et les Jedi, les défenseurs de la vie se retrouvaient mués en guerriers ? Rien que pour ça, Derek n'approuvait pas l'Ordre. Ils servaient une République pourrie de l'intérieur, gangrénée par la corruption du Sénat. Le Chancelier Palpatine, sous le prétexe de purifier le Sénat et la République, avait lancé une politique de renforcement des pouvoirs au détriment de la liberté. Derek n'aimait pas ça. C'était une des raisons qui l'avaient poussé à quitter la Grande Armée de la République pour celle de la CSI. L'autre raison était beaucoup moins politique, bien plus personelle. Il avait été exlu de l'Ordre. Rejeté comme un paria, comme s'il était atteint d'une maladie étrange. Le pire, c'est qu'il avait été exclu non pas en période de paix mais en pleine guerre ! Les Jedi étaient sur tous les fronts, à mourir pour la République. Les Gardiens de la Justice disparaissaient un peu plus chaque jour et l'Ordre avait choisi de se priver d'un de ses membres. Pour des questions de morale. Derek s'en souvenait comme si c'était hier même si ça allait bientôt faire trois mois.
_____________________________________________________________
3 mois auparavant, Coruscant
Derek avait été appelé à la salle du Conseil, en plein après midi. Il s'inquiétait. Après tout, il n'était de retour à la Cité capitale depuis très peu de temps et le Conseil voulait le voir lui, simple Padawan . Il était nerveux : le Conseil n'était pas du genre à convoquer pour rien. Il y avait une seule explication : il allait être nommé Chevalier ! Après toutes ces années de bons et loyaux services à l'Ordre, il en devenait enfin membre à part entière. Il avait beau savoir que ça n'était pas très Jedi, il jubilait. Dans le turboélévateur qui l'ammenait à la salle, Derek rajusta un peu sa tunique Jedi. A peine l'élévateur avait-il atteint le sommet de la tour, que le jeune Padawan était déjà au dehors, courant presque. Il se trouva devant les grandes portes de la salle du Conseil. Il inspira un grand coup et entra dans la pièce. Dans la salle, il n'y avait physiquement que 2 Maîtres : Mace Windu et Plo Koon. Les maîtres Ki-Adi-Mundi, Agen Kolar et le vénérable Yoda étaient là par le biais de spectres d'holocom. Mace fit un geste de la main vers Derek :

-Bienvenue, Padawan. Viens au centre de la pièce je te prie

Derek ne se fit pas prier pour obéir à maître Windu. C'était l'un des meilleurs, voire le meilleur guerrier du Temple, le créateur de la forme connue sous le nom de Vaapad, un diplomate avisé, un modèle de droiture et d'intégrité. Derek le respectait énormément, comme tous les membres du Conseil d'ailleurs. Derek fit un petit signe de tête à Maître Yoda qui lui fit un sourire. Le plus vieux membre de l'Ordre était au delà de son statut de grand maître de l'Ordre, un être malicieux et farceur qui n'hésitait jamais à encourager ses disciples. En le voyant, derek se sentait un peu plus en confiance. Il faut dire que Maître Windu était très intimidant. Il prit la parole :

-Padawan, je te remercie d'être venu jusqu'à nous. dit-il en faisant un geste circulaire de la main
-C'est normal, maître. J'obéis au Conseil...
-Si nous t'avons fait mander, c'est parce que nous avons pris une décision pour toi. Une décision difficile mais très importante

Derek avait du mal à contenir les battements de son coeur : enfin au bout de tout ce temps, de toute cette guerre, il allait devenir un Jedi à part entière. Maître Plo Koon parla à son tour, la voix déformée par son masque :

-Au vu de tes récents agissements, le Conseil a décidé d'agir sous l'impulsion de Maître Windu

Les yeux de Derek manquèrent de jaillir hors de leurs orbites : il allait passer Chevalier à la demande de maître Windu ? How...ce devait être la bonne journée pour jouer au sabbac on dirait...
Windu repris la parole :

-Oui. Nous avons décidé...

de me faire passer Chevalier, de me faire passer Chevalier, de me faire...

-...de t'exclure de l'Ordre
-Quoi ?

La voix de Derek était étranglée, pleine de fureur et de surprise. L'exclure ? Mais pourquoi ?

-Nous avons appris que tu avais une liaison avec une autre Padawan.

Ki-Adi-Mundi enchaina :

-Sio Elan...

Le monde parut s'écrouler auour de lui. Ils savaient. Comment le pouvaient-ils ? C'est vrai, lui et Sio avaient eu une relation. Sio était une Arkanienne qui comme tous ceux de son espèce ressemblait beaucoup aux humains si ce n'était ses yeux d'un blanc immaculé et ses mains à quattre doigts griffus. Sio était un peu plus petite que Derek, elle devait mesurer 1 mètre 65, Derek mesurant quelques centimètres de plus. Aussi loin qu'il s'en souvienne, lui et Sio avaient toujours étés proches : ils se connaissaient depuis l'enfance, ils avaient à peu près le même âge, eu les mêmes professeurs...elle avait été affectée à Maître Micha, un Kiffar jovial. Son maître ne riait plus désormais : il avait failli mourir la tête dans la poussière à Géonosis. Mais quand les clones étaient arrivés, ils avaient pu le sauver en l'embarquant dans une cannonière. Il avait ensuite été renvoyé sur Coruscant après de longs traitements au bacta. Bien qu'encore très faible, il dut repartir sur le front, faisant tout pour éviter à sa Padawan de se retrouver au coeur des combats. Leur premier baiser devait dater d'il y a environ un an, juste après la bataille de Praesitlyn. Sio et son Maître furent envoyés sur une planète arride pour capturer une usine sépératiste. La mission fut un grand succès : les troupes de la République occupèrent l'usine en quelques heures. La CSI, voyant le combat perdu avaient fait sauter les installations. Micha se trouvait à l'intérieur. Sio était retournée à Coruscant pour annoncer la prise de l'usine, elle échappa donc à ce funeste destin. Elle n'apprit la mort de son Maître qu'à son arrivée au Temple. Elle venait juste de l'apprendre et se trouvait dans le Jardin aux Milles Fontaines en train de pleurer quand Derek la trouva enfin. Son chagrin était immense et justifié. De nombreux Padawans avaient perdu leurs mentors dans cette terrible guerre et désormais, Sio Elan en faisait désormais partie. Quand Derek l'avait vue aussi triste, il s'était précipité à ses côtés pour la soutenir, comme tout ami. A peine s'était il mis à ses côtés, qu'elle s'était jettée dans ses bras, secouée de larmes.

_Quoi, que ce passe t-il ? avait-il demandé
_C'est Maître Micha...il est mort ! elle avait réussi à parler entre deux sanglots
_Chh...calme toi...

Tout doucement, pour la calmer, il s'était mis à lui caresser les cheveux. Et à la serrer le plus fort qu'il pouvait. Ses tremblements à elle s'étaient un tout petit peu calmés. Et les siens avaient alors commençé. Doucement, très doucement, leurs visages s'étaient rapprochés. Et très naturellement, ils s'étaient embrassés. Elle lui murmura alors dans un souffle :

_Je t'en prie. Promets moi que tu ne seras jamais loin...

Il lui dit alors au creux de l'oreille :

_Ne t'inquiète pas. Je serais toujours là pour toi. Nous survivrons à la guerre. Je te le promets...

Et disant cela, il l'embrassa encore une fois.

Ils s'étaient vus assez peu au cours de cette année, chacun pris par leurs obligations et par la guerre. Mais d'un commun accord, il avaient décidé que dès que l'un deux deviendrait Chevalier, ils arrêteraient leur liaison pour ne pas tout gâcher. Et voilà que le Conseil était au courant. Mace Windu continua, sa voix plus tranchante qu'un sabre laser :

_Comme tu le sais, la passion est interdite au sein de l'Ordre. Elle conduit au côté obscur. Nous t'avons sondé, Padawan Derek et vu une grande affinité avec la Force. Mais tu dois comprendre que si tu bascules tu côté obscur, tout ce pouvoir servira les forces du mal. Est ce que tu veux ?

_Non Maître ! Bien sûr que non !

Agen Kolar prit la parole, son image entrecoupée de parasites :

_Ce n'est pas contre toi Derek. Nous ne faisons que...prendre des précautions.

Les mots frappaient le jeune homme comme des marteaux : parce qu'il avait eu une liaison avec Sio, il était exclu de l'Ordre, tout ça pour une histoire de précautions ? Il fit un regard implorant à Maître Yoda, son préféré. Pas lui ! Yoda était le grand Maître de l'Ordre, il pouvait encore s'opposer à Windu, le sauver !

_Navré je suis, jeune Derek. Mais, comme Maître Kolar l'a dit, des précautions nous devons prendre : trop lié à la Force tu es. Un faux pas et toute ta puissance servira les ténèbres. Au début et toujours maintenant, opposé à cette décision, je suis. Mais étant abscent, à Maître Windu, je m'en remets.

Le Maître de Korun clos la discussion :

_Tu as une heure pour faire tes bagages et quitter le Temple. Tu peux aller où tu veux mais désormais, l'Ordre t'es fermé à tout jamais. Que la Force soit avec toi...
_____________________________________________________________
Et ils le congédièrent. Derek ne sait pas ce qui fut le plus dur : croiser le regard de ses amis tandis qu'il empaquettait le peu d'affaires qu'il avait, le silence de mort dans lequel le Temple tout entier semblait être plongé ou bien ce sentiment d'injustice. Derek quitta le Temple comme un automate, n'emportant avec lui qu'un sac et son sabre laser -pris en cachette-
Il avait erré pas mal de temps avant de tomber par hasard sur une planète sépératiste. N'ayant plus de but dans la vie, il décida de se consacrer à la lutte contre la République. Et il découvrit que son exil lui avait ouvert les yeux : le Comte Dooku avait raison. La République était corrompue, putréfiée. Pour la sauver, ils devaient la détruire pour la reconstruire. Derek embrassa la cause sépératiste et combatit aux côtés de ses ennemis de jadis. Ses talents martiaux et sa maîtrise de la Force le hissèrent au rang de commandant. Il affronta la République mais jamais ses anciens frères Jedi. Le hasard des combats ne les faisaient pas se rencontrer. Jusqu'à ce jour...
Derek avait été envoyé sur Saluan pour servir de base relais à Utapau : le Conseil Sépératiste s'y était établi et Saluan avait stocké les troupes droïdes avant de les faire marcher sur Pau City. Derek, loin de Coruscant aurait pu se croire en sécurité. Mais tout change...il y a quelques jours, la défaite de Coruscant avait coûté cher en troupes droïdes et en matériel. Pire que tout, leur chef, le comte Dooku était mort. Le commandemant revenait donc en théorie au Conseil Séparatiste. Mais en réalité, c'était le général biodroïde Grievous qui était en charge des décisions.
Un jour, les troupes de la Républiques débarquèrent sur Saluan. Ils étaient extrémement nombreux : les maigres troupes de Derek ne pourraient jamais contenir leur assaut. Qui était prévu pour dans quelques heures. Le Jedi faisait les cent pas sur la plage. Devant lui, à quelques kilomètres, les troupes clones se préparaient au combat. Derek était plongé dans ses pensées, si bien qu'il n'entendit pas son droïde Magna arriver. Les Magnagardes étaient le must en matière de droïdes de combat : conçus spécialement pour Grievous, les Magnas étaient aussi en charge de la protection des chefs de guerre de la CSI. Comme Derek.
IG-154 marcha rapidement vers son commandant avant de déclarer :

_Commandant. Nous avons reçu une holocom.
_Renvoyez là. Vous ne voyez pas que je suis en train de préparer notre plan d'action ?
_Mais...c'est le Général Grievous, monsieur.
_Quoi ? Passez le moi !

IG-154 jeta une petite balise d'holocom à terre, dans le sable. Une silhouette bleue apparut alors : le Général Grievous.

_Général. Je suis heureux de vous voir.
_Le plaisir n'est guère partagé Commandant Shiel. Je tenais juste à vous informer que nous avons rejeté votre demande de renforts.
_Quoi ? explosa Derek Vous n'êtes qu'à quelques parsecs d'ici et vous refusez de m'envoyer le moindre droïde !
_J'ai besoin de tous les droïdes, ici, sur Utapau. Je prépare un piège à Jedi, il est essentiel que ma cible ne se doute de rien. Le moindre mouvement de troupes l'alerterait.
_Dans ce cas, exfiltrez nous. Nous ne tiendrons pas ici.
_Je ne peux pas. Si nous envoyons un vaisseau, la République va s'en apercevoir. Il est essentiel qu'ils ne sachent pas que nous sommes là.
_En somme, vous nous laissez crever comme des chiens kath.

Grievous esquissa un geste de dédain :

_Bah...dès que mon Jedi sera mort, j'enverai mes troupes vous exporter. Tout ce que vous avez à faire, c'est survivre.
_Survivre ? Vous avez une idée de nombres de clones sur le sol de cette foutue planète ? Nous tiendrons quelques heures au mieux !
_Alors faites en sorte qu'elles soient les plus longues possibles. Grievous, terminé.

Et la balise coupa. IG-154 se baissa pour la ramasser. Il pencha la tête sur le côté comme pour mieux observer son commandant.

_Hum...Monsieur ?
_Quoi d'autre 154 ?
_Nous avons reçu le rapport de nos espions sur les forces adverses. C'est mauvais.
_Comme si je ne m'en était pas aperçu.
_Nous savons également que les clones sont dirigés par une personne maîtrisant la Force.
_Et comment s'appelle t-il ce Jedi ?
_ « Elle », monsieur. C'est une femme, une Arkanienne pour être précis. Elle répond au nom de Sio Elan...

IG-154 vit clairement la peur sur le visage de son maître :

_Monsieur ? Ca va ? Monsieur ?
Modifié en dernier par Code 44 le Sam 31 Mai 2008 - 11:34, modifié 4 fois.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Sam 15 Mar 2008 - 23:09   Sujet: 

désoler de upper mais il me faut des coms pour que je puisse m'améliorer pour la suite :)
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Laayla » Sam 15 Mar 2008 - 23:14   Sujet: 

Patience, patience, ils viendront car il y a ici un certain nombre de lecteurs/auteurs de ff ^^

Quant à moi je la lirais volontiers demain :D
Laayla
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1713
Enregistré le: 26 Mar 2007
 

Messagepar Code 44 » Sam 15 Mar 2008 - 23:18   Sujet: 

merci !
voui, désolé, je suis du genre impatient^^
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 15 Mar 2008 - 23:21   Sujet: 

Pas mal du tout :D ( Bon ce n'est que mon humble avis ) J'aime assez cette période^^... je relirais demain pour te donner un meilleur avis sachant que, même s'il n'est pas trop tard, je n'ai pas trop les yeux en face des trous ! :lol:

Petite faute : chiens Kath et non "chiens Karth" mais ce n'est pas très grave^^lol. Pour les "vraies fautes" je laisse des gens très talentueux s'en occuper à ma place :lol:

Je relierais donc demain^^. T'inquiète pas, les com' vont pleuvoir :D


May The Force Be With You !!
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Sam 15 Mar 2008 - 23:35   Sujet: 

pour le coup des chiens, je viens de passer KoTOR à un de mes potes. Donc les souvenirs... :D
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Dim 16 Mar 2008 - 11:02   Sujet: 

C'est pas grave comme j'ai dit... :D J'ai failli faire la même faute avant d'aller voir sur Holonet pour avoir l'orthographe exact :)

J'ai pu noter quelques petites fautes :

entre autre "celui-çi", c'est : "celui-ci".

une faute qui revient souvent "sépératistes", c'est : "séparatistes".

Quelques petites fautes de frappes également par-ci par-là : je te conseille de relire cette partie pour pouvoir les corriger parce-que je n'ai pas pu toutes les noter.
Une petite erreur, là aussi pas trop grave : même si l'expression est très belle, "son sabre avait fait couler beaucoup de sang" ça fait très médiéval donc c'est super :). Mais le sabre-laser cautérise directement la plaie et donc le sang ne coule jamais. Tu remarqueras d'ailleurs que tout les passages dans Star Wars où un membre un tranché, le sang ne gicle pas comme dans Kill Bill :D
Il y a quelques expressions fausses ou qui n'existent pas et parfois également des mots qui n'existent pas...
Il manque également beaucoup de point dans les parties "dialogues" et peut-être quelques tirets et expression genre "pensa-t-il, fit-il" etc. Parce-que, moi en tout cas, en lisant ces passages j'étais parfois un peu perdu...

Je laisse le soin à d'autres de corriger plus précisément.

Quant à l'histoire, comme je l'ai dit hier : ce n'est pas mal du tout, même plutôt très bien :D ... j'aime beaucoup la fin qui laisse présager une situation digne d'une tragédie ! :cry: Ainsi que l'idée d'un Jedi déchu passant du côté de la CSI... J'aime beaucoup cette période comme je l'ai déjà dit hier et j'espère voir une bonne bataille pour juger des capacités à commander de ton Jedi :)
Quelques points d'ombres néanmoins : il me semble un peu trop "léger" le fait que le Conseil décide d'exclure un Jedi si prometteur (et qui plus est en temps de guerre où les Jedi ne sont pas si abondant...) juste pour une "relation amoureuse" et "prendre des précautions"... L'amour ne conduit pas si directement au côté obscur, c'est juste qu'il entraîne des sentiments qui mènent à celui-ci... A mon humble avis, c'est un peu léger de vouloir exclure quelqu'un pour une petite relation :) Mais je me trompe peut-être...
Il y a également des passages un peu confus au moment où il se rappelle du début de leur relation et lorsque tu décris la jeune fille et son maître : là encore, j'étais un peu perdu :D .

Mais globalement les qualités de ton récit dépassent les petits défauts, donc continu comme ça j'ai hâte de savoir la suite qui promet déjà :D !

Autre côté positif, j'ai oublié, ton récit est "assez fluide" ce que j'apprécie particulièrement :)


Mon avis bien sûr n'est que celui d'un autre "écrivain amateur" de FF...


May The Force Be With You ! :lol:
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Uttini » Dim 16 Mar 2008 - 11:56   Sujet: 

Je viens de lire t je trouve ça très... Starwarsien. Tu me diras, c'est normal. C'est le but du jeu. C'est agréable à lire, je ne redirais pas ce qu'a dit Naga.
Le seul petit truc qui m'embête, c'est les tirets en début de dialogue. Pourquoi ne pas utiliser un tiret cadratin ?
— Comme ça ?
— Oui, comme ça, c'est plus lisible, c'est mieux que:
_Comme ça... ou -Comme ça.
Astuce: pour le tiret cadratin, tape Alt+0151. Et le plus plus mieux encore, c'est de mettre un espace avant le début du dialogue. Si tu tapes le textes sous Word ou équivalent, crée un raccourci qui insère un tiret cadratin (par exemple tu configure le cadratin quand tu tapes --.
“Décidément les temps comme les oeufs sont durs, et la bêtise n'a pas de limites” — Kenshiro
“On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort !” — Raymond d'Alost
Uttini
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 18140
Enregistré le: 25 Sep 2006
Localisation: Nancy
 

Messagepar Code 44 » Dim 16 Mar 2008 - 12:04   Sujet: 

merci ! c'est vrai j'ai fait quelques fautes de frappes. Je tiens d'ailleurs à remercier ce mon vieux correcteur Word qui ne m'a rien signalé :D
Pour ce qui est de "son sabre avait fait couler beaucoup de sang", c'est plus une expression qu'un véritable descriptif. Mais pour la relation blessure-sang, j'ai déja vu dans des BD (celle de Aura Sing par ex) que des auteurs font jaillir un peu de sang. Mais bon.
Pour le fait que le Conseil dégage Derek à cause d'une histoire d'amour, c'est vrai que moi même je trouvais ça un peu limite. Mais n'oublions pas que c'est sous l'impulsion de Mace que le Conseil prend cette décision et que Windu est vachement rigide dans les préceptes Jedi (enfin, c'est que mon avis :lol: )
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Dim 16 Mar 2008 - 12:28   Sujet: 

Code 44 a écrit:merci ! c'est vrai j'ai fait quelques fautes de frappes. Je tiens d'ailleurs à remercier ce mon vieux correcteur Word qui ne m'a rien signalé
= Il ne signale jamais rien celui-là... j'écris avec Works qui plus ou moins pareil et hier pour vérifié j'ai tapé une grosse erreur qu'il ne m'as signalé... malgré le fait que c'est en correction stricte...

Code 44 a écrit:Pour ce qui est de "son sabre avait fait couler beaucoup de sang", c'est plus une expression qu'un véritable descriptif. Mais pour la relation blessure-sang, j'ai déja vu dans des BD (celle de Aura Sing par ex) que des auteurs font jaillir un peu de sang. Mais bon.

= c'est une belle expression, comme je l'ai dit... mais pas tout à fait "exacte" en ce qui concerne Star Wars... :D Bon là je parle en ayant eût plusieurs romans où le sang ne coule pas :D Pour ta remarque sur les auteurs de Bd c'est juste, mais ça reste des artistes et un artiste à parfois "sa vision" des choses et pas forcément la bonne... J'ai vu quelques bandes dessinées dans lesquelles il y avait de grosses incohérences ^^

Code 44 a écrit:Pour le fait que le Conseil dégage Derek à cause d'une histoire d'amour, c'est vrai que moi même je trouvais ça un peu limite. Mais n'oublions pas que c'est sous l'impulsion de Mace que le Conseil prend cette décision et que Windu est vachement rigide dans les préceptes Jedi (enfin, c'est que mon avis :lol: )
= Le mieux serait que cette exclusion cache quelque chose d'autre... comme une sorte de plan que le personnage ne saisit pas encore... mais que seuls les Jedi connaissent :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Notsil » Dim 16 Mar 2008 - 21:28   Sujet: 

Pour les tirets comme dit Uttini, plus simplement tu fais ctrl + le "moins" du pavé numérique, ça donne le même résultat ^^

J'ai lu, j'ai trouvé ça sympa, le ptit point qui mériterait éventuellement d'être approfondi à mon sens c'est l'exclusion de ton Jedi, il aurait pu par exemple recevoir d'abord un avertissement (interdiction de la revoir ou truc dans le genre) avant de se faire exclure...^^
Il reste à voir comment tu vas nous traiter leur face à face qui promet d'être intéressant ^^

Prêt pour les fautes ? ^^ C'est parti !

C'était une planète sans nom, à de nombreux parsecs du centre de la galaxie. Depuis l'orbite, la planète était composée de longues bandes jaunes et bleues. Toute la
planète
n'était en fait qu'une grande étendue d'eau à l'instar de Mon Calamari ou de Manaan, juste entrecoupée de quelques îles. En réalité, la planète avait bien un nom mais celui çi, imprononcable en Basic avait été traduit au plus près : dans les archives de la République, la planète se nommait Saluan

->un ptit mot qui revient un chouya trop souvent ^^


la planète avait bien un nom mais celui çi

->celui-ci

imprononcable en Basic

->imprononçable

Mais tout ceci changea avec l'arrivée du plus grand conflit post-impérial : la Guerre des Clones.

->la guerre des clones est avant l'empire non ? Donc post-impérial ne va pas...^^

Durant 3 longues années, ce conflit embrasa toute la galaxie

->ça fait aussi 2 fois "conflits" en 2 phrases ^^

Mais un certain nombre désaprouvait ce choix et préféraient se retirer totalement des combats

->désapprouvaient

La plupart étaient des Jedis Noirs, des utilisateurs de la Force Obscure. Rejetés par l'Ordre, ils cherchaient tout simplement un monde, un groupe qui les accepte.

->hum, tous les Jedi rejetés par l'ordre deviennent-ils forcément des Jedi utilisant le Côté Obscur ? ^^

Et la CSI se faisait un plaisir de receuillir

->recueillir

ses cheveux bruns étaient coupés court

->courts

Il portait son habituelle tenue Jedi brune. Mais elle n'était plus aussi éclatante qu'autrefois : elle était salie, trouée par endroit

->il a gardé la même pendant des années ou il n'avait pas assez d'argent pour s'en payer une neuve ? ^^

Toutes ces choses avaient marquée sa bure et son âme

->avaient marqué

Mais si le vétement était réparable

->vêtement

Quant la guerre avait éclatée, il n'était que Padawan

->quand

Quant le jeune Padawan l'apprit,

->quand

Derek aurait aimé que ce soit vrai, qu'il était toujours là près de lui

->qu'il soit toujours là

partait sur une planète livrer bataille revenait et tout redémarer.

->livrer bataille, revenait, et tout redémarrait.

comment pouvait il accepter

->pouvait-il

Une vie vaut une vie,

->valait

C'est une des raisons qui l'avaient poussé

->c'était une des

Pour de questions de morale

->pour des questions

A peine l'élévateur avait-il atteint le sommet de la tour, le jeune Padawan était déjà au dehors

->de la tour, que le jeune Padawan

salle du Conseil, Il inspira un grand coup

-> petite majuscule qui traine ^^

connue sous le nomde Vaapad,

->nom de

Sio était une Arkanienne qui comme tous ceux de son espèce ressemblaient beaucoup aux humains si ce n'est leurs yeux d'un blanc immaculé et leurs mains à quattre doigts griffues

->ressemblait...si ce n'était ses yeux .. et ses mains à quatre doigts griffus

elle devait mesurer dans les 1 mètre 65,

->elle devait mesurer 1m65 , ton info est trop précise pour en faire une approximation ^^

elle avait étée affectée à Maître Micha

->elle avait été affectée

Mais quand les clones sont arrivés, ils ont pu le sauver en l'embarquant dans une cannonière.

->oups du présent ^^
Mais quand les clones étaient arrivés, ils avaient pu le sauver...

Il avait ensuite était renvoyé

->il avait ensuite été renvoyé

Coruscant pour annonçer la prise de l'usine

->annoncer


De nombreuk Padawans avaient perdu leurs mentors

->nombreux

. Quant Derek l'avait vue aussi triste

->quand

dès que l'un deux deviendrais Chevalier

->deviendrait

tout ce pouvoir servira les forces de mal

->du mal

Mais étant abscent, à Maître Windu

->absent

Le Maître de Korun clos la discussion :

->avait clos, le verbe clore n'existant pas au passé simple d'après le Bescherelle ^^

Pour la sauver, il devaient la détruire

->ils devaient

Mais tout change

->idem présent... Tout avait changé ou Tout changeait ^^

Tout est il, qu'un jour,

->idem, peut-être que "Un jour" ou "Mais un jour" seul suffit ^^


Général. Je suis hereux de vous voir.

->heureux

J'ai besoin de tout les droïdes

->tous

j'enverai mes troupes vous exporter

->j'enverrai

que les clones sont dirigé par

->soient dirigés

Et valà fini ^^
Attention surtout aux présents qui reviennent mettre le trouble dans ton passé ^^

Allez, bon courage pour la suite !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2417
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Lun 17 Mar 2008 - 8:13   Sujet: 

J'ai fait tant de fautes :shock:
On va mettre ça sur le dos du grand âge et du fait que j'écrive vite :D
J'éditerais ce soir, là je dois partir en cours.
Sinon, j'ai besoin d'une infon, pendant la Guerre des Clones, on avait cette hiérarchie (je me base sur le livre Contact 0)
Maître Jedi => Général
Padawan => Commandant

Mais pour les Chevaliers ? Quel était leur grade dans la Grande Armée de la République ?

edit : corrigé ! Merci à toi ! :wink:
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Den » Mar 18 Mar 2008 - 9:54   Sujet: 

C'est asset sympa comme histoire! même si je trouve que ton JEdi est exclu de l'Ordre un peu trop rapidement. Sinon, l'histoire m'a bien plu et me tient en haleine!
^
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5340
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Code 44 » Mer 19 Mar 2008 - 21:45   Sujet: 

bonsoir à tous !
un petit mot pour vous dire que la fic progresse, doucement mais elle progresse.
j'ai perdu un peu de temps à organiser les troupes clones en respectant bien l'UE...ce fut ardu :D
Bref, vous devriez avoir la suite au pire ce week-end, au mieux, un peu avant
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Mer 19 Mar 2008 - 22:02   Sujet: 

Youhou !! :D


Même George Lucas devait ouvrir une encyclopédie en écrivant les nouveaux épisodes :D . Vivement ce week-end alors ! Qu'on en apprenne un peu plus sur ce (pas tout à fait) Jedi... !! :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Mer 19 Mar 2008 - 22:22   Sujet: 

disons qu'en fait en regardant bien la fiche sur Holonet, la description du corps de combat clone ne collait pas. Par contre, si vous aimez les Juggernauts, vous allez être servis, croyez moi :lol:
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Sam 22 Mar 2008 - 1:24   Sujet: 

Tadam : ze suite !


Plus loin de là, à quelques kilomètres de l'autre côté de la mer, le camp clone redoublait d'activité. Certains opposants à la militarisation de la République argumentaient en disant que les clones n'était que des soldats sacrifiables, utilisés comme chair à canon n'étant au fond, que des copies organiques des robots de la Confédération. En un sens, c'était vrai : les clones n'avaient qu'un seul but dans la vie : combattre. Grandissant 2 fois plus vite qu'un homme normal, les clones luttaient pour la République depuis 3 ans désormais. Éparpillés sur des centaines de mondes, ils avaient pour but de mettre la CSI à genoux. Et bien qu'ils étaient dirigés par les Jedi, c'étaient eux les véritables héros de la guerre. Sur Saluan, le Chancelier Palpatine avait ordonné l'envoi de la 68° Légion de combat pour prendre la planète. La 68° préférait largement les assauts terrestres d'infanterie : si les véhicules les plus imposants tels que le ST-TT ou le gigantesque TB-TT possédaient une puissance de feu redoutable, leur lenteur et leur difficulté à progresser dans les zones accidentées les rendaient inutilisables sur certains champs de bataille.
Le commandant de la 68°, que les maîtres cloneurs de Kamino avaient nommé CC-5247 marchait d'un pas décidé vers la tente où son commandant, la Jedi Sio Elan avait établi ses quartiers. Il portait la tenue clone réglementaire mais avec un logo bleu. Son armure blanche devenait grise, salie par le sable. Plus que jamais, il méritait son surnom de Dust. 5247 était relativement confiant envers la bataille à venir : la 68° possédait comme toute autre Légion de la Grande Armée de la République exactement 9216 soldats soit 4 Régiments de 2304 clones. Appuyée seulement par un TB-TT et 2 ST-TT, les véhicules préférés de la Légion étaient les Juggernauts. La 68° possédait un exemplaire de type HAVw A6, la crème des transports blindés et une foule de HAVw A5. L'impact était surtout visuel : voir près de 175 Juggernauts vous foncer dessus, crachant leurs lasers...en temps normal, les membres organiques de la CSI prenaient peur et fuyaient. C'était ça, au dela des jouets technologiques de la République qui faisaient de la 68° Légion, une des unité les plus efficace.
Un petit peloton au sein de la 68° s'était spécialisé dans l'utilisation non pas des medersas BARC qui équipaient la GAR mais de fonceurs Fare-S. Les Fare-S connaissaient leur essor dans les milieux criminels. Ils n'étaient conçus que pour une chose : la vitesse. Si les BARC possédaient la moindre parcelle de blindage, les F-S en étaient dépourvus. Mais il allaient presque 100 km/h plus vite que leurs homologues de combat et dans ce genre de combat, c'était souvent le plus rapide qui s'en sortait. Le peloton, composé de 36 soldats éclaireurs clones comme n'importe quel autre peloton, était généralement chargé d'enfoncer les lignes ennemies par les flancs et d'occuper les troupes adverses le temps que l'infanterie clone arrive au contact. Grâce à ce plan de bataille, la 68° légion n'avait pratiquement jamais connu la défaite : lâcher les Juggernauts pour occuper l'esprit de l'adversaire, envoyer le peloton en Flare-S attaquer dans le dos pour les surprendre et les empêcher de fuir. Il n'y avait plus qu'à attendre que les HAV arrivent au contact. Et la bataille était gagnée. Le Marteau et l'Enclume. Avec les Séparatistes au milieu. Un plan parfait. Vraiment sans faille.
Dust poussa le tissu qui constituait l'entrée des quartiers de Sio Elan et entra. Il la chercha un instant, ses yeux fouillant le noir. Malgré la grande lumière au dehors, l'intérieur de la tente était plongé dans le noir. Un humain normal aurait attendu quelques instants, que sa vision s'adapte à la noirceur de la tente. Mais Dust était un soldat, non un commandant clone. Il avait le meilleur équipement qu'un soldat pouvait avoir. D'un seul geste à la tempe, il activa le mode vision nocturne. Immédiatement, la pièce fut comme éclairée par une lueur sur laquelle on aurait mis un filtre gris. Ca avait beau enlever les couleurs, ç'était tout de même bien pratique. Et soudain, Dust compris pourquoi son commandant avait préférée être dans la noir : c'est parce qu'elle finissait de s'habiller tout simplement. Elle était de dos par rapport à lui, terminant d'enfiler ses habits. Le commandant de la 68° se retrouvait dans une position délicate : allait-il déranger sa suppérieure alors qu'elle n'avait pas totalement fini de s'habiller ou bien attendre et continuer de l'observer ? Dust était véritablement très géné. Il entreprit de sortir lentement de la tente mais dès qu'il fut à mi-parcours...

­_Dust !

Le clone stoppa net sans se retourner pour autant. Il dit alors sur un ton parfaitement millitaire :

­_Oui général ! Désolé de vous avoir dérangée ! J'en suis confus et je vous présente mes...

CC-5247 sentit une main sur son épaule. Il jeta un coup d'oeil par dessus et vit Sio Elan, désormais parfaitement habillée rire à moitié en posant sa main sur lui.

­_Pas d'inquiétude Dust. Ce n'est pas la peine de me présenter vos excuses.

­_Je vous ai pourtant vue...

­_Hé, dit elle en lui faisant un petit sourire. Dans quelques heures, nous serons au combat et nous mourrons peut-être. Alors, pensez bien que je me fiche pas mal que vous m'ayez vue en train de m'habiller.

­_Bien madame.

Elle retira sa main et, tojours un sourire aux lèvres, dire :

­_Allez réunir les soldats. J'aimerais leur parler avant la bataille...

Dust fit un lèger signe de tête et sortit de la tente. Ce n'est qu'une fois dehors qu'il vit qu'il avait encore sa vision nocturne. Il la désactiva et songea à ce qu'avait dit son général. Etrange qu'elle veuille parler à toute la Légion : la plupart des généraux se contentaient de donner leurs ordres aux commandants clones qui transmettaient l'information à la troupe. Mais de toute façon, Sio Elan songea le clone n'avait rien de vraiment normal. Elle avait une façon de les considérer non pas comme des soldats ou des clones mais comme des hommes à part entière. Elle avait insisté pour que chaque soldat clone ait un nom différent et qu'il puisse s'il le veuille personnaliser son armure à son goût. Dust sourit légèrement en se souvenant de la tête du responsable de l'équipement en voyant passer près de 9200 soldats qui avaient tous une armure différente. La plupart avaient simplement peint un petit logo ou une bande de couleur mais d'autres avaient carrément recolorer leur armure de la tête aux pieds. Le général Sio Elan faisait tout pour minimiser les pertes et plus d'une fois, elle avait pris des décisions que certains auraient qualifiées de stupides pour sauver des soldats. C'était une bonne Jedi et une redoutable combattante. Dust était fier de servir sous ses ordres. Il activa le comlink intégré à son casque et ses paroles furent transmises à tous les soldats de la 68° Légion :

­_Tous les soldats ont ordre de se rassembler au centre du camp pour une annonce du général !

Il éteignit le comlink et se hâta de rejoindre ses frères au centre du camp...
Sio se trouvait sur une petite estrade édifiée à la va-vite. Devant elle, 9216 soldats, parfaitements allignés, au garde-à-vous. Sio se sentait toujours un peu nerveuse quand elle devait s'adresser à toute la Légion. Elle s'éclerçit légèrement la voix et commença à parler :

­_Repos.

Immédiatement, tous les membres de la 68° se relâchèrent un petit peu et firent sauter le fermoir de leurs casques avant de les plaçer sous leur bras. Sio les regardait avec bienveillance. Pour elle, ils étaient comme une armée de jumeaux, tous différents malgré leur ressemblance. Elle parla d'une voix forte et relativement joyeuse :

­_Soldats de la République ! J'ai une grande nouvelle : je viens d'apprendre que le Général Kenobi se rend sur Utapau en ce moment même pour capturer Grievous ! Quand il l'aura vaincu ou fait prisonnier, la CSI n'aura plus de leader. Vous savez ce que ça veut dire...

Quelques murmures se firent entendre dans les rangs. La Jedi fit un petit sourire puis continua :

­_Oui : la guerre touche à sa fin. La bataille que nous allons mener dans quelques heures sera notre dernière. Alors, je vous en prie, faites en sorte de survire à cette ultime bataille. Les Séparatistes sont exsangues...ce sera une victoire aisée...le dernier pas vers la paix !

Des cris de joie s'élevèrent des rangs clones. Enfin, après 3 années de combats, la galaxie allait connaître la paix. Ils allaient se battre pour la toute dernière fois. Les soldats rajustèrent leurs casques et après un bref salut, rompirent les rangs. Sio resta quelques instants sur le promontoire, savourant la joie naissante. Dust s'approcha d'elle, une holocarte à la main.

­_Général, il me faut savoir si vous approuvez le plan.

Disant cela, il activa la carte : une représentation tridimensionnelle des environs apparut.

Image

Dust désigna du doigt les positions séparatistes

­_Bon. Pour simplifier, tout ce qui est en noir, ce sont les fortifications des Seps. De jolis petits bunkers en duracier, bien pratiques pour se planquer à l'intérieur.

La Chevalier Jedi pointa du doigt l'extrème gauche de la carte :

­_Ces lettres, que designent-elles ?

­_A, c'est l'avant poste de la CSI. Il est relativement peu protégé, il se trouve juste devant lemur de bunkers. Une cible relativement aisée.

­_Ok...et les deux autres ?

Dust eut une petite grimaçe

­_C'est là que ça se complique : B, c'est une barricade faite de parabéton. Ce machin est indestructible avec les moyens de la 68°. A la limite, il nous faudrait la puissance de feu d'un Venator pour le réduire en poudre. Mais même avec tous les Juggernauts qui tireraient sur le même point à puissance maximalle, on y serait encore dans 20 ans.

­_Génial. Et C ?

­_Ca va pas vous plaire non plus, dit le clone avec un petit sourire. Le centre de commandement séparatiste -C- se trouve sur une falaise, bien trop raide pour qu'on puisse y grimper. Et l'approcher avec les HAV, c'est hors de question : c'est là que les Seps ont eu la bonne idée de mettre leur canon d'artillerie.

Sio leva un sourcil :

­_Un seul ?

Dust seccoua la tête :

­_Pas n'importe lequel général. Un seul tir de ce machin transpercerait la cuirasse d'un TB-TT.

­_Super...vous avez un plan ?

­_Absolument : quelques HAV et les ST-TT vont être envoyés en A pour pulvériser leur avant poste. Dès que c'est fait, tout le reste de l'armée et le TB-TT se mettent juste devant la barricade et attendent.

­_Attendre quoi ?

­_La cavalerie ! Le peloton en Flare-S va faire tout le tour et passer les bunkers pour se retrouver derrière la barricade.

La Jedi tiqua :

­_Et ? Je ne vois pas bien le plan, là.

Dust eut un autre sourire :

­_C'est là que ça devient chouette pour nous : B est en parabéton oui, mais son dos...je suis sûr qu'avec une bonne charge bien dosée...BOUM !

­_Et dès que la barricade est tombe, les Juggernauts se précipitent dans la brèche, lâchent les hommes qui fonçent vers C par la terre. Pendant ce temps là, les HAW et le TB-TT transforment les droïdes en petits morçeaux de métal.

­_C'est ça général !

Sio se passa la main sur le visage.

­_Parfait Dust...vraiment parfait.

Mais ce que Sio, Dust et toute la Légion ignorait, c'est qu'un autre Jedi avait déjà servi sous les ordres du clone CC-5247 et connaissait donc ses tactiques. Ce même Jedi qui dirigeait les troupes droïdes qui leur faisaient face...
Modifié en dernier par Code 44 le Sam 22 Mar 2008 - 12:49, modifié 2 fois.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 22 Mar 2008 - 11:22   Sujet: 

LOL. Oh lala... que de jargons "Star warsiens"... va falloir que je retourne voir les différents vaisseaux et véhicules et leurs noms :lol: .

Très bon passage (plusieurs fautes que je laisse à notre spécialiste)... la bataille se profile à l'horizon et ça va donné :lol: .

Un petit truc me chiffonne : des TB-TT à cette époque ??? :?


A en juger par certain dialogue, on approche également du fameux "Ordre 66" ce qui va compliqué pas mal de truc... j'ai déjà de super idées pour développées ça... voyons comment tu vas t'en occuper :D


Vivement la suite ! :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Sam 22 Mar 2008 - 12:40   Sujet: 

Les TB-TT clones sont entrés en service lors de la bataille de Jabiim.
Voir fiche ici : http://www.starwars-holonet.com/holonet.php?fiche=ship_atat_clone
Et en prime, un super plan de bataille tout fait par mes soins ! C'est de la qualité, non :lol:
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 22 Mar 2008 - 12:51   Sujet: 

Ok, pour ce détail, je ne savais pas personnellement :D Je me fie au film pour cette période et vu que j'en ai pas vu...mdr.


C'est vrai que y'a du détail..lol. Moi j'avais fait un blog spécial (qui existe toujours) pour ceux qui voulait voir à quoi ressemblait les personnages et tout... .

Le plan de bataille m'a fait pensé à un certain "Il faut sauver le soldat Ryan"... enfin, au débarquement en général... l'histoire prime avant un film :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Sam 22 Mar 2008 - 12:59   Sujet: 

Sur le coup, je pensais qu'énumérer les troupes et véhicules clones serait un peu lassant pour le lecteur. Peut être trop précis.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 22 Mar 2008 - 13:03   Sujet: 

Possible, mais il y en a qui aime les détails^^.

Ta solution me semble mieux adapté néanmoins, je fais parti de ceux qui préfère que l'histoire soit fluide plutôt qu'elle devienne lassante à expliquer pendant 30 pages comment Luke porte sa cuillère en mangeant son ragoût d'Ewok... :D (tiens je vais garder cette idée pour mon strip... :lol: )
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Den » Sam 22 Mar 2008 - 13:12   Sujet: 

Et bien et bien! Voici une suite du tonnerre!
C'est assez fluide à lire et l'histoire est plaisante!
J'ai passé un très bon moment :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5340
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Code 44 » Sam 22 Mar 2008 - 13:15   Sujet: 

Merci à toi !
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Notsil » Mar 25 Mar 2008 - 23:17   Sujet: 

Ayé retard rattrapé ^^

Un passage très chouette, malgré une légère overdose de jargon militaire ^^ Sans trop entrer dans les détails, tu aurais pu développer un tout petit peu plus, surtout pour les vaisseaux moins connus que les TB et TT ...par ex on peut réutiliser le TB en reprenant avec "quadripode" et de suite on a la vision d'un machin à 4 pattes ^^

C'est quelque chose que tu as mieux fait au niveau des soldats, je te cite la phrase :

Le peloton, composé de 36 soldats éclaireurs clones comme n'importe quel autre peloton,


Comme ça hop, on a la taille d'un peloton de suite ^^

Sinon c'est très bien d'avoir ce point de vue, je note juste sur la fin cette phrase qui m'a paru bizarre :

c'est qu'un autre Jedi avait déjà servi sous les ordres du clone CC-5247

Il me semble que les Jedi sont les chefs des clones non ? Et donc ne servent pas "sous" leurs ordres ^^

En attendant la suite :P
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2417
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Mer 26 Mar 2008 - 14:51   Sujet: 

Oui, les Jedi sont les chefs de l'armée mais si on va ici : http://www.starwars-holonet.com/holonet.php?fiche=event_gdc et qu'on regarde avec attention les sections de la GAR, on découvre que les régiments étaient dirigés par un commandant clone et un padawan Jedi.
Derek, quand il se battait dans le camp de la République n'a jamais dépassé le rang de Padawan. Donc, au mieux, il aurait (et il a) servi dans un régiment avec Dust en tant qu'officier suppérieur.
C'est vrai que cette phrase méritait explication...
Bon, qu'est ce que je fous là moi ? A ma fic !
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Dim 30 Mar 2008 - 21:20   Sujet: 

La suite, désolé, elle est un peu courte :

Derek était traumatisé. Pire que ça : son univers s'écroulait. Il ne pouvait pas le croire : la femme qu'il aimait, celle pour qui il avait accepté de quitter l'Ordre, celle qu'il avait juré de protéger...voilà qu'elle dirigeait les forces républicaines. Et lui, celles de la CSI. Ils étaient destinés à s'affronter. A se combattre. Et à se tuer. Derek restait immobile à écouter les clapotis de l'eau et les vagues se briser sur la falaise. La voix métallique de IG-154 semblait lointaine, distante. Derek était pris dans un bourbier moral où le moindre faux-pas lui coûterait très cher : s'il luttait jusqu'au bout, Sio n'aurait pas d'autre choix que de le tuer. S'il se rendait, c'est son propre camp qui le tuerait. Derek frissonna d'horreur en imaginant ce qui se passerait si le Général Grievous le capturait en personne. Il chassa ces visions de son esprit. Pour l'instant, il n'avait pas le choix. L'heure était à la guerre. Il prit une grande inspiration, essayant de rammener à lui toutes ces pensées. Puis, il souffla un bon coup pour définitivement les expulser. Il entendait désormais clairement IG-154 lui demander si tout allait bien. Avec un sourire triste, il lui répondit :

_Oui. Tout va bien.

IG pencha un peu la tête sur le côté comme pour lui lancer un regard réprobateur. A se demander si les Magnagardes n'étaient pas vraiment humains en fin de compte. IG repris la parole. Malgré le vodocodeur métallique, sa voix était étonnamment chaude.

_Bon. Monsieur, vous devriez rentrer au centre de commandement. Les officiers attendent vos instructions.

Derek répondit d'une voix évasive, lointaine :

_Très bien. Va leur dire que j'arrive.

IG-154 salua séchement son commandant et partit d'un pas rapide vers la colline où siègeait le centre de commandement. Derek resta un court moment immobile. Puis, il s'assit sur le sable chaud, en tailleur. Il voulait savoir une bonne fois pour toute si IG avait dit vrai : utilisant la Force, il projeta son esprit pour observer le camp républicain. Il pouvait voir les soldats qui dégagaeint tous une aura faible mais toutes ces auras rassemblées formaient un bloc plus dur que le duracier. Un bloc qui fonçait vers lui et ses hommes. Mais Derek se détourna bien vite des clones. Il avait quelqu'un d'autre à chercher. Il ne mit pas longtemps à la trouver : elle illuminait la Force comme un phare dans la nuit. Un phare de lumière blanche. Derek ne pouvait pas s'empêcher de la comtempler, de la regarder encore et encore...
Au bout de longues minutes qui lui semblèrent quelques secondes, Derek arrêta sa projection de Force. Il revint à l'endroit où il était, la plage, le camp de la CSI. Lentement, très lentement, le jeune homme se releva. Cette fois çi, c'était sûr : Sio et lui allaient se revoir. Mais pas de la façon dont ils l'auraient voulu.


A quelques dizaines de mètres de là, dans le camp clone, Sio porta les mains à son crâne, comme si elle avait été victime d'un mal de tête. Un soldat s'approcha d'elle, l'air inquiet :

_Madame ? Est ce que tout va bien ?

Sio avait un regard vague, perdu. Elle venait de le sentir. Derek était là, tout proche. L'arkanienne l'avait senti. Il se trouvait dans le camp séparatiste. Et il y avait fort à parier qu'il y soit détenu. Elle n'avait pas revu Derek depuis son départ du Temple. Elle s'en voulait terriblement. D'une certaine façon, c'était sa faute si le jeune homme avait été exclu de l'Ordre. Mais le principal problème, c'était que Derek avait quitté le Temple si précipitament qu'elle n'avait pas eu le temps de lui expliquer la vrai raison de son exclusion. Elle avait été très touchée par son départ. Et bien qu'elle soit devenue Chevalier 2 mois plus tard, elle continuait à être triste. Derek était dans les geôles séparatistes. Après tout, il semblait logique de la part de la CSI de capturer les sensitifs à la Force. L'armée droïde avait dû lui tomber dessus. C'était la seule explication possible. Elle fut surprise de sentir une larme couler sur sa joue. Mais c'était une larme de joie. Elle dit au soldat clone :

_S'il vous plaît. Allez prévenir le commandant Dust. Nous allons attaquer plus tôt que prévu...


Derek faisait les cent pas dans le centre de commandement séparatiste. Précisément, il était dans la salle de guerre. Car le centre de commandement abritait bien plus que le QG de l'amée séparatiste : c'est là que se trouvait l'armurerie, le centre de réparation, le hangar...
Autour du Jedi déchu, une foule hétéroclite composée de droïdes de combat, de protocole, de communication, de guerriers organiques et de représentants du Conseil Séparatiste vaquaient à leurs occupations. Juste derrière lui, IG-154 semblait frémir d'impatience. Les Magnagardes étaient concus pour le combat. Quoi qu'on dise sur leurs incroyables capacités tactiques ou d'apprentissage, ces robots étaient faits pour une seule chose : casser du Jedi. Et du clone accessoirement. Et IG, en sachant que les républicains étaient à quelques mètres d'eux devait sûrement faire tout son possible pour ne pas sauter la barricade et aller combattre lui même l'armée clone. Derek faisait le maximum pour cacher son anxiété auprès de ses « collègues ». S'ils apprenaient que leur commandant et la Jedi du camp adverse se connaissaient très bien...le jeune homme ne préférait même pas y penser. De toute façon, ce n'était pas le moment. Les clones n'allaient pas tarder à attaquer et en nombre. Derek se rapprocha de l'holocarte de guerre au centre de la salle et dit d'une voix forte :

_Silence ! Rassemblez vous tous autour de la carte.

Immédiatement, droïdes et aliens se pressèrent autour de leur chef.

_Bon. Je vais être clair, nous n'avons aucune chance de victoire si on attaque de front. C'est pour ça qu'on va attendre que les clones attaquent.

Un Nagai au visage émacié prit la parole. C'était le haut représentant du Conseil Séparatiste :
_C'est de la pure folie ! Les clones soit au moins 10 000 ! Nous possédons à peine la moitié de leurs troupes.

Derek fit un petit geste de la main comme pour chasser la pensée de l'alien :

_Une légion clone comporte environ 9200 soldats. Quant à nous, nous avons 3000 droïdes de combat, 500 superdroïdes et 300 droïdekas. Plus un bon nombre de droïdes spéciaux, tels des droïdes araignées nains ou encore des tri-droïdes. Effectivement, si nous combattons de façon conventionelle, nous sommes morts.

Le Nagai se prit la tête dans les mains :

_Nous allons mourir...

Derek tappa si violemment du poing sur la table que l'holocarte disparut un court instant :

_Je vous interdit de douter ! Nous allons tenir jusqu'à ce que le Général Grievous nous récupère !

L'alien était au bord des larmes :

_Mais comment pouvons nous tenir façe à leur nombre ?

_Parce que à moins que toute la flotte de la République ne débarque en orbite, la barricade tiendra ! Et tant qu'elle sera debout...

Mais Derek n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Car elle fut couverte par un bruit sourd, bien que lointain. Un bruit que n'importe quel combattant aurait appris à reconnaître. Le bruit d'une explosion...soudain, une partie de l'holocarte vira au rouge au niveau précis de l'avant poste. La carte était loin d'être équivoque : l'avant poste séparatiste avait volé en fumée. Derek entendit à peine IG-154 dire :

_Je crois bien que les Reps ne vont pas attendre toute leur flotte pour attaquer...
Modifié en dernier par Code 44 le Lun 31 Mar 2008 - 19:35, modifié 2 fois.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Dim 30 Mar 2008 - 21:44   Sujet: 

La tension augmente et l'heure de la bataille approche ! :D


Un très bon passage qui laisse présager le meilleur pour la suite... :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Den » Lun 31 Mar 2008 - 9:18   Sujet: 

Tu décris assez bien les sentiments de tes deux protagonistes principaux.
L'ambiance d'avant bataille est assez bien retranscrite et cette partie est assez fluide à lire.
Que du bon donc.
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5340
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Darth Jahus » Lun 31 Mar 2008 - 18:57   Sujet: 

Tiens, du nouveau chez SWU… Je suis vraiment parti longtemps. Okay, j'ai l'impression que c'est du bon, je vais remporter ça et le lire trankil chez moi. Les comms pour + tard
@++
« Puisse cette lumière vous éclairer dans les endroits sombres, où toutes les autres lumières seront éteintes. »
« The Force is not a shield to protect the useless, but a weapon to empower the worthy. »
Darth Jahus
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Nov 2007
 

Messagepar Notsil » Lun 31 Mar 2008 - 19:17   Sujet: 

J'aime bien l'interprétation erronée de la femme, elle a vraiment confiance en lui pour ne pas penser qu'il est devenu un Jedi Obscur ^^

La scène de la bataille risque d'être sympa !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2417
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Lun 31 Mar 2008 - 19:37   Sujet: 

techniquement, Derek n'est pas passé du côté obscur. C'est un Jedi déchu, un Jedi Gris en fait. En clair, il est du côté séparatiste sans utiliser le côté obscur
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Lun 31 Mar 2008 - 19:47   Sujet: 

Code 44 a écrit:techniquement, Derek n'est pas passé du côté obscur. C'est un Jedi déchu, un Jedi Gris en fait. En clair, il est du côté séparatiste sans utiliser le côté obscur


C'est selon moi le plus intéressant : on ne sait pas "où" il est... et ça rend le personnage plus complexe... donc c'est une bonne chose ça... :lol:
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Mer 02 Avr 2008 - 6:23   Sujet: 

et personne n'a de critiques négatives ? Parce que si tout le monde dit que ma p'tite fic est bien, c'est gentil mais ça va pas gommer ses défauts :)
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Minos » Mer 02 Avr 2008 - 7:37   Sujet: 

Je rattrape peu à peu mon retard en lecture ff SW, donc ton histoire va y passer aussi. Tu cherches plutôt les points négatifs ? Je vais voir ce que je peux faire. :D
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Wan » Mer 02 Avr 2008 - 9:05   Sujet: 

Code 44 a écrit:et personne n'a de critiques négatives ? Parce que si tout le monde dit que ma p'tite fic est bien, c'est gentil mais ça va pas gommer ses défauts :)


Héhé, j'attends de voir la suite avant... :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Mer 02 Avr 2008 - 9:11   Sujet: 

Comme pour les autres, ce week-end à priori, le temps de peaufiner
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Mer 02 Avr 2008 - 9:49   Sujet: 

bien que le mot "suite" ne puisse pas s'appliquer ici, voici un tout petit truc écrit juste là avant d'aller en cours. C'est rien mais ça vous fera toujours patienter le temps que la vraie suite arrive :lol: :

ORL était affecté à l'avant poste séparatiste. Grosso modo, l'avant poste n'était qu'un bloc de duracier légèrement avançé par rapport au véritable mur que formaient les bunkers. De ce fait, l'avant-poste pouvait prévenir le QG dès qu'une attaque ennemie avait lieu. Mais en tant que tel, un avant-poste n'était pas fait pour se défendre. Bien sûr, il pouvait repousser un petit assaut terrestre mais dès que ça passait à des choses plus sérieuses...en tout et pour tout, l'armement dudit avant-poste se composait de 2 tourelles made in Géonosis, L'idéeal pour envoyer valser -au premier sens du terme- des unités d'infantrie. Mais ce que les armuriers géonosiens n'avaient pas prévu, c'est que les tirs soniques n'avaient que peu d'effet à distance et encore moins sur les véhicules un tant soi peu blindés. Mais à vrai dire, ORL s'en fichait : il avait été programmé pour prévenir le centre de commandemant en cas d'attaque et de défendre l'avant-poste. Il se moquait pas mal de son équipement ou de celui du bunker. Soudain, ses capteurs auditifs détectèrent un bruit lointain mais qui semblait se rapprocher à toute allure. ORL détecta le bruit comme une menace potentielle et s'installa devant une des deux tourelles tandis que THX-1138 -un autre droïde B1- faisait de même avec l'autre tourelle. ORL et THX virent très clairement le tir lourd d'un ST-TT foncer vers l'avant-poste -et fatalement, sur eux-.
Le tir était en fait composé d'une multitude de lasers et de particules bleus regroupés de façon à former une sphère du diamètre de la taille d'une grosse orange. ORL prit d'un instinct primaire, ouvrit le feu sur le tir clone. Comme on pouvait s'y attendre, ça ne servit à rien. Le tir lourd de ST-TT finit par arriver au contact, libérant son maëlstrom d'énergie. Une nanoseconde après cette libération, l'avant-poste explosa : bâtiment, tourelles, équipement, ORL et THX...le tout disparut dans un grand geyser de flammes.
Vlouf
Des fois, c'est dur la vie de droïde...
Modifié en dernier par Code 44 le Sam 05 Avr 2008 - 19:40, modifié 1 fois.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Sam 05 Avr 2008 - 12:40   Sujet: 

P'tite suite :

CC-5247 avait tout observé depuis la plage. A ses côtés, le canon du ST-TT fumait encore. C'était un joli coup qu'avait réussi le tireur clone : bien que le canon lourd de ce véhicule était fait pour tirer de loin, au bout de peu de temps, le rayon, trop lourd finissait par retomber. C'est pour ça qu'on préférait utiliser le canon d'artillerie du ST-TT à distance moyenne comme ça, si le tir descendait, il y avait de bonne chances pour que ce soit dans les lignes ennemies. Mais dans le cas présent, l'avant-poste se trouvait à une distance assez élevée et en hauteur. Néanmoins, le tir avait fait mouche et avait pulvérisé le bâtiment. Dust vit très clairement les morçeaux de duracier tomber dans le lac. Sous son casque, il esquissa un petit sourire : c'était parfait. Ils allaient pouvoir lancer l'attaque. Il salua du bras le clone artilleur avant d'enfourcher sa moto-jet. Il alla rejoindre son escadron -le poloton F-S- tout en contactant son commandant qui était installée dans le HAW-6 :

_C'est bon, général. Vous pouvez donner l'ordre.

Immédiatement, Sio Elan fit basculer son comlink sur la fréquence de toute la Légion. Et chaque clone qu'il soit trooper, éclaireur, artilleur, pilote ou medecin, qu'il soit soldat ou bien capitaine entendit ces quelques mots prononcés par leur leader Jedi :

_A L'ATTAQUE !

Les clones n'eurent pas besoin de l'entendre deux fois : à peine Sio avait elle éteint son comlink que 175 Juggernauts transportant la quasi-intégralité de la 68° Légion de l'Armée Clone firent vrombir leurs moteurs et foncèrent selon un plan de bataille bien orchestrée en direction de la barricade séparatiste. Les véhicules lourds comme les ST-TT et le TB-TT se mirent en marche eux aussi mais plus lentement. Il leur faudrait du temps pour arriver à portée de tir mais une fois que ça sera fait...
Tandis que l'essentiel de l'armée se dirigeait vers le camp de la CSI en allant tout droit, Dust et le polonton en Flare-S étaient restés sur le sable, dans le camprement républicain. Dust avait un sentiment étrange, un peu comme un sentiment d'exclusion quand il voyait ses frères partir au combat par un assaut frontal pour au fond, lui fournir une diversion. Il avait l'impression de ne plus faire partie de la Grande Armée à ce moment là. Il attendit quelques secondes : le reste de l'armée progressait dans le bruit assourdissant des pneux crissant dans l'eau. Il transmit ses consignes au capitaine Frost, son second. Il lui ordonna d'ouvrir le feu selon une coordination bien précise : les trois-quart des Juggernauts devaient tirer devant les Séparatistes, dans l'eau tandis que le dernier quart et les véhicules lents tireraient sur la barricade. Ca pouvait sembler véritablement stupide : après tout pourquoi ne pas ouvrir le feu sur les ennemis ? Pourquoi gâcher des munitions à tirer juste devant eux ? Dust ne trouvait pas cette tactique stupide, bien au contraire. Elle représentait de longues heures de réflexion. En réalité, cette technique était l'astuce suprème pour permettre d'accomplir le Marteau et l'Enclume. En effet, ce truc reposait sur une seule et même action : enfoncer les lignes adverses sur le côté pendant qu'ils se concentraient sur ce qui arrivait devant. Et pour ça, il valait mieux que ce qui arrivait devant soit imposant. Personne n'irrait s'occuper d'un banal assaut composé de quelques soldats. Il fallait jouer la carte de l'impressionant à limite du naturel. Et c'est pour ça que tirer devant soit tandis qu'on avançait était génial : ainsi, les tirs déchiquettaient le terrain, soulevaient des monçeaux de terre. Ainsi, depuis le camp adverse, on avait l'impression que le champ de bataille lui même vous fonçait dessus. Inutile de dire que vous étiez alors bien plus préoccupé par le terrain qui fonçait vers vous qu'à surveiller vos flancs...sans oublier que d'un point de vue strictement millitaire, la poussière ainsi liberée obstruait complètement le champ de vision ennemi.
Dust attendit encore quelques instants. Puis, il vit que c'était le bon moment. Il fit vrombir le moteur de son Flare-S. A ses côtés, les membres de son poloton firent de même. Dust murmura plus pour lui-même que pour ses hommes :

_Allez,c'est parti !

Et immédiatement, de façon synchronisée, 36 clones en motojet Flare-S foncèrent sur le champ de bataille. Leur plan était de décrire une longue courbe pour finalement pénétrer les lignes séparatistes. Ensuite, ils ferraient sauter la barrière et les HAW lâcheraient les hommes. Dust ne voyait pas comment un tel plan pouvait échouer. Il était tout simplement parfait.

Sio, installée au bastingage du Juggernaut HAW-6 se sentait vraiment inquiète. Ce n'était pas tant le fait d'aller au combat, ça elle avait appris à le gérer. Mais bel et bien le fait de savoir que Derek était là, piégé par ces saletés de machines ! Mais parallèlement à cette inquiétude, elle était relativement sereine : la force armée dont elle disposait prenait forme de 175 Juggernauts crachant leurs lasers et faisant hurler leurs moteurs. Les Séparatistes allaient déguster, ça c'est sûr. Et après, viendra enfin le temps de la paix...
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Code 44 » Sam 05 Avr 2008 - 18:16   Sujet: 

toujours pas de com négatif ? J'ai la meilleure fic du monde ou quoi :lol:
Désolé de la publier par petits morceaux. Quand elle sera totalement finie, j'éditerais le premier post pour tout mettre à la suite
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 05 Avr 2008 - 19:09   Sujet: 

Que dire si ce n'est que nous sommes projeté en pleine bataille ?? :D

Un peu d'action ça fait pas de mal...

Quelques fautes et une expression "madin in" = c'est "made in"... une expression donc qui "ne le fait pas trop" je trouve dans un texte comme celui-ci... :)


^^
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Notsil » Sam 05 Avr 2008 - 19:26   Sujet: 

Héhé la scène de rencontre se rapproche ^^ Je me demande comment va réagir Sio quand elle va voir qu'il n'est pas prisonnier ?
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2417
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Sam 05 Avr 2008 - 19:39   Sujet: 

Je prends note de vos critiques...je m'en vais flageller mon correcteur d'orthographe de ce pas :lol:
Pour le "made in", là j'avoue, c'est un délire personnel. Et puis au moins, on peut savoir à qui s'adresser si la tourelle tombe en panne^^
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 05 Avr 2008 - 19:42   Sujet: 

Oh ils bossent quand même bien les géonosiens... :) C'est pas parce-qu'ils vivent dans des bouses que... (non, je sais je m'égare, ils vivent pas dans des bouses...)

C'est que j'attend avec impatience THE rencontre entre la Jedi et lui... et comment tout ça va tourner... c'est une super situation et il faut pas la louper...^^ (je te fais confiance.... :D )
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Sam 05 Avr 2008 - 19:52   Sujet: 

Perso, j'ai toujours eu une préférence pour le Techno Syndicat -les droïdes B2 y seraient ils pour quelque chose ? :x -
Pour ce qui est de la rencontre entre Derek et Sio je la repasse plein de fois dans ma tête et pour l'instant il y a rien qui me branche vraiment :(
Donc, je fais plein d'essais :D
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 05 Avr 2008 - 20:05   Sujet: 

Ah lalala... si t'as un petit soucis d'inspiration ou de mise en scène je veux bien te donner un petit coup de main si ça te dis... je vois très bien la scène... mais bon, en même temps, ça rejoindra peut-être/sûrement tes idées... (c'est logique). :)
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Sam 05 Avr 2008 - 20:25   Sujet: 

ouais, pourquoi pas ? Tu peux m'envoyer ça en mp, comme ça, pas de soucis d'éventuels spoilers :)
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Sam 05 Avr 2008 - 20:29   Sujet: 

C'était prévu... lol. Mais ça sera des grandes lignes hein... je vais pas m'immiscer dans ta FF.... :D
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Lun 07 Avr 2008 - 20:52   Sujet: 

Suite :


Derek sortit du bâtiment fortifié en jurant des obscénités qui auraient fait rougir un docker correlien. A quelques mètres de lui, en train de foncer sur ses lignes, 175 Juggernauts faisant hurler leurs moteurs et tirant devant eux. De là où les Séparatistes étaient, on pouvait presque croire que l'eau elle-même accompagnait l'assaut clone. Bon sang, il ne s'attendait pas à l'attaque ! Enfin si, bien sûr -on était en guerre quand même- mais pas aussi tôt. Un assaut aussi rapide, aussi précipité, ça relevait de l'amateurisme. Et Derek savait que Sio était loin d'être une amatrice ! Si elle avait envoyé toute l'armée aussi tôt, c'est qu'elle pensait sûrement tirer profit de la surprise des défenseurs. Le Jedi réfléchit quelques instants à un plan d'action : envoyer près de toute son armée -le camp clone était vide, il pouvait le sentir- contre eux, ça cachait sûrement quelque chose. Les premiers tirs républicains atteignirent la barricade. Quelques droïdes qui se trouvaient sur le chemin des lasers et des missiles furent vaporisés sur le champ. Le reste des salves percutérent la barrière ou bien se perdirent dans l'eau. D'après ce qu'il put en voir, la construction n'eut à subir que quelques traces de brûlures. Derek esquissa un sourire : au moins, le matériel était de bonne qualité dans la Confédération. Il fut tiré de ses pensées par une voix stridente, celle du Nagai qui réprésentait le Conseil Séparatiste :

_Fuyez, fuyez !

Le Nagai courrait en rond autour de Derek et ses hommes et s'adressait tant à eux qu'aux robots de combat :

_Nous ne tiendrons jamais ! Notre seul espoir réside dans la fuite !

Derek sentit une colère sourde monter en lui. Cet idiot était en train de démoraliser ses troupes. Non pas les droïdes -ceux-ci se fichaient pas mal du moral, du moment qu'ils avaient leurs ordres- mais bien des êtres organiques qui composaient son armée. Le Nagai se tourna vers le technicien en chef, un Bothan :

_Vous n'avez pas compris ? Nous devons désactiver les robots, nous devons fuir, nous devons...

Derek prit doucement la parole, la rage plein la voix :

_Maelas...êtes-vous sûr d'avoir bien entendu mes ordres dans le Centre de Commandement ?

Le Nagai parut soudain bien plus effrayé :

_Oui. Mais vous ne voyez pas que nous n'avons aucune chance ?

_C'est vrai. dit le jeune homme avec une pointe de mépris dans la voix. Mais comme je vous l'ai expliqué, le Général...

Maelas ne lui laissa pas le temps de terminer. Il repris, hurlant à moitié :

_Le Général ne viendra pas ! Si nous ne fuyons pas, nous allons mourir sur cette plage ! Commandant Shiel je vous ordonne de procéder à l'évacuation !

Derek avait bien du mal à se contenir : d'un point de vue hiérarchique, il était chef millitaire, sous les ordres du Conseil. Et le Nagai était le plus haut réprésentant du Conseil sur Saluan.
D'un point de vue hiérarchique, Maleas était son suppérieur direct.
D'un point de vue hiérarchique, Derek aurait dû faire ce qu'il demandait : à savoir, faire désactiver les droïdes avant de prendre la fuite.
D'un point de vue hiérarchique, le jeune homme aurait respecté les ordres. Mais dans la situation actuelle, en plein assaut clone tout en sachant qu'il allait devoir affronter la femme qu'il aimait, Derek se foutait complètement de la hiérarchie. Et rester là à écouter brailler cet idiot...Derek n'en pouvait plus.

_Commandant Shiel, je vous ai donné un ordre ! Commandant Shie...

La phrase du Nagai fut coupée en même temps que sa tête. Derek, sabre laser en main regarda le corps sans vie du haut réprésentant du Conseil de la CSI tomber sur le sable. Derek envoya rouler la tête de Maelas en contrebas, vers la falaise. Il se retourna alors vers ses hommes, tout en rengaignant son sabre :

_Nous ne bougerons pas tant que le Général ne sera pas là. Est-ce que tout le monde a bien compris ?

Il avait dit tout cela avec un calme et une froideur austère. Sa lame pourpre se rétracta dans son manche. D'après ce qu'il pouvait en voir, les quelques êtres organiques autour de lui tremblaient de peur à l'iddée qu'il les massacre à leur tour. Mais Derek n'était pas comme ça. IG-154 dit en un soupir -ou en tout cas à ce qui ressemblait le plus à un soupir-

_Je crois qu'ils ont compris commandant. On peut aller butter du clone maintenant ?

Derek se surpris à sourire. 154 était vraiment un Magnagarde très particulier. Le Jedi se reconcentra sur la bataille en cours. Quelque chose lui échappait, il avait l'impression de connaître cette tactique. Il fit appel à la Force pour mieux se souvenir et la réponse vint d'elle même : ce plan, il l'avait déjà utilisé quand il se battait pour la République. Ca consistait à occuper l'adversaire avec un gros truc devant pendant qu'un petit bataillon en profitait pour s'infiltrer. De là, vous oubliez le gros truc et paf : vous aviez perdu. C'était un truc à double-double niveau comme le Commandant Clone qui l'avait conçu disait en rigolant. Le Commandant de la CSI réfléchit encore un peu. Il avait un avantage sur l'armée clone. Restait à bien l'utiliser. Le fondement de ce plan reposait sur la petite force de frappe. En temps normal, c'était un commando clone mais étant donné la distance, Derek aurait parié pour un assaut éclair, une attaque motorisée...une lueur de compréhansion traversa son regard. Ils allaient utiliser des moto-jets. Et étant donné la géographie du terrain, ils ne pourraient attaquer que par l'Ouest : à l'Est, la falaise était bien trop haute pour tout véhicule et le centre était comdamné par la barricade. Il se retourna prestement vers le technicien en chef :

_Ordonnez à tous les droïdekas de se positionner de façon à former un angle droit à l'ouest de la barrière. Qu'ils activent leurs boucliers et tienent prêts à tirer.

Le Bothan acquiesça et transmit les ordres : immédiatement, 300 droïdes destroyers se mirent rapidement en place. Quand ils furent tous en position, ils activèrent leurs boucliers. Derek retourna à l'intérieur du Centre pour préparer le reste de la bataille. Les républicains allaient avoir une sacrée surprise...



Dus et ses hommes fonçaient droit sur le camp Séparatiste. Ils avaient terminé leur boucle, ils étaient maintenant prêts à enfoncer les lignes ennemies. Rapidement, la plage de la CSI fut en vue. Dust souriait. Les Seps n'allaient rien comprendre. Ce sentiment dura jusqu'à temps qu'il voit les 300 droïdekas parfaitement alignés former un mur robotique devant lui et son peloton. Le temps que Dust analyse la situation, les 300 droïdes avaient déjà ouvert le feu...
Modifié en dernier par Code 44 le Mar 08 Avr 2008 - 20:58, modifié 4 fois.
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Lun 07 Avr 2008 - 21:16   Sujet: 

AH!^^


Quelques fautes par ci par là... et une répétition de "truc"...lol

Petite question : c'est quoi du météreil ? :?

Comme dit George dans le texte déroulant d'Episode 3 : "C'est la guerre !" :D Une super scène de "tais-toi où je te coupe la tête ! Tais-toi j'ai dit ! Bon... "voooom" " :lol: et la stratégie qui se poursuit... cette bataille est énorme non ?? 8)

Super en tout cas... :)
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Suivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations