[fini/nouvelle] Testament

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Minos » Mar 26 Juin 2007 - 11:40   Sujet: [fini/nouvelle] Testament

Dans la série réhabilitation d'un perso pourri de chez pourri, voici ma dernière création.

Testament

Je me sens vieux. Très vieux. Biologiquement, il n’y a pas de quoi. Ce ne sont pas mes quarante-cinq ans d’existence qui me donnent l’impression d’être pluricentenaire. Mais cette lassitude mentale, contre laquelle je me débats en vain depuis longtemps…si longtemps. Presque vingt ans, déjà. Une éternité.
Eternité à regretter mes actes. A regretter les manipulations dont j’ai fait l’objet. A avoir envie de vomir sur ma bêtise et ma crédulité, qui ont plongé la galaxie dans le chaos qu’on lui connaît.
J’ai été le pire des imbéciles. Toute ma vie a été une farce. Pourquoi a-t-il fallu que je croise Obi-Wan et Qui-Gon, et qu’ils m’emmènent avec eux ? Qui-Gon avait raison dès ce moment : ce n’était pas parce que je parlais que j’étais intelligent.
Certes, je fus rapidement considéré comme un héros. Mieux encore, je devins général de la Grande Armée Gungan, malgré mon incommensurable maladresse. Avec le recul, je ne peux que désespérer en repensant à ce que j’étais alors.
Comme j’étais fier de moi, à cette époque ! Certains me diront que mon intervention dans les méandres de l’Histoire aura été déterminante, et que mes actes ont toujours été empreints de bonté. Ils ont raison, et je l’admets. Mais qui se satisferait de répandre le mal, alors que tous ses efforts tendent à promouvoir le bien ?

Par la suite, mon ascension fut encore plus fulgurante, quand je devins le suppléant de la sénatrice et ex-reine Amidala de Naboo, depuis longtemps devenue une amie proche. J’obtins le titre de Délégué, et me lançais dans une carrière intègre au Sénat Galactique. L’intégrité. Qui la respectait encore à part moi, à cette époque ? Les autres sénateurs m’ont toujours traité avec déférence. Tout cela n’était que poudre aux yeux, je m’en suis rendu compte par la suite. Ils n’avaient de cesse de se gausser de moi dans mon dos, et d’exploiter ma crédulité pour en retirer avantages et surcroît d’influence.
Dès le début de la crise séparatiste, je fus manipulé comme jamais, par quelqu’un envers qui j’avais pourtant le plus grand respect. Mon compatriote de Naboo, le Chancelier Palpatine. Il était la voix de la raison pendant cette période de déliquescence. L’un des rares à tout tenter pour préserver l’intégrité de la République, et y maintenir la paix.
Tout cela n’était que façade. Alors que la tension montait, il parvint à écarter ma chère Amidala, dont je repris tout naturellement les attributions, désireux d’apporter ma contribution à l’effort de paix. Je me souviens, comme si c’était hier, du dialogue entre Mas Amedda et lui. Aujourd’hui, je sais que leur tirade n’était qu’une mascarade à mon intention, orchestrée par Palpatine lui-même. C’est d’entendre cette conversation qui fit de moi le pire criminel que la galaxie ait jamais connu.
Plusieurs fois par jour, ce dialogue tourne en boucle dans ma tête :
C’est une situation de crise, il faut que le Sénat vote les pleins pouvoirs au Chancelier. Ce sera alors à lui de décréter la création d’une armée.
– Mais dans ce cas, quel sénateur aura le courage de proposer l’adoption d’une telle mesure d’exception ? Dommage que la sénatrice Amidala soit si loin…


C’est alors que je me suis senti investi d’une mission. Celle de représenter dignement ma reine, contrainte de fuir Coruscant. J’ai pris sur moi de parler en son nom, et j’ai moi-même demandé aux sénateurs de céder les pleins pouvoirs au Chancelier.
Je me sentais tellement important ce jour-là, c’était incroyable. Mes jeunes et folles années étaient loin derrière moi. J’étais un magnifique sénateur, pondéré, noble, dévoué à la cause de la paix. Je croyais en moi et en la cause que je défendais. J’étais devenu bien autre chose que le triste pitre d’antan. Ce jour-là, je fus le point central, le pivot qui allait décider du sort de la galaxie. Je fus le déclencheur de la guerre des clones.
Lors de la première bataille, sur Géonosis, je fus fier de voir que les clones sauvèrent les quelques Jedi qui avaient survécu. Je le fus encore quand, dans les mois qui suivirent, ils se battirent pour défendre notre cause, la liberté et la justice.
Bien sûr, il y eut des dizaines de millions de morts pendant le conflit, et à mes yeux j’en étais le principal responsable, mais nous étions dans le « bon » camp, j’en étais persuadé, je le savais !

La galaxie a alors sombré dans l’apocalypse. Le chancelier Palpatine, l’homme à qui j’avais fait remettre les pleins pouvoirs, s’est avéré être un monstre malfaisant, le seigneur Sith que cherchaient les Jedi depuis une décennie. Il s’est servi des clones, qu’il avait obtenu grâce à moi, pour exterminer les Jedi. Il a corrompu le cœur du petit Ani, déchiré entre des options impossibles, que j’avais contribué à mettre en place ! Ma chère reine Amidala en est morte, et la République aussi, de facto.

Alors que la xénophobie montait au sein de l’Empire, y compris au Sénat, occasionnant des purges parmi les non-Humains, je fus invité par Bail Organa, ce si grand homme, à venir me réfugier sur sa planète natale, Alderaan. Je le suivis.
J’y suis encore. Mais depuis le jour où j’ai posé le pied sur la planète, je me suis juré de vivre à l’écart, de ne plus jamais rien dire, plus jamais rien faire. Le danger est trop grand. Même avec les meilleures intentions de la galaxie, on peut faire basculer des civilisations entières dans les ténèbres.
Certains appelleront cela de la lâcheté. Ils auront raison. Mais rien de ce que je pourrais accomplir, dussé-je vivre mille ans, ne pourrait rattraper ce fait : je suis l’être qui a fait donner les pleins pouvoirs au Chancelier de la République, grâce auxquels il l’a détruite.

Ce fut ma dernière erreur. Depuis, je vis assailli en permanence par des démons surgis de mon passé. Ils ne me laisseront jamais en paix, je le sais. Mais ce n’est qu’un modeste châtiment au regard de mon crime. J’ai toujours été un inutile. Aujourd’hui plus que jamais, mais au moins je sais pourquoi. Je l’assume, le revendique même. Plus jamais je ne ferais le mal. Missa se l’est promis il y a vingt ans.
Modifié en dernier par Minos le Lun 17 Déc 2007 - 22:06, modifié 2 fois.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3012
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar bioman » Mar 26 Juin 2007 - 11:51   Sujet: 

missa a trouvé pas mal histoire à tissa, manqua justa la fin

Boumaaaaaaaaaaa, la vilaine étoile noire sur alderaan
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Minos » Mar 26 Juin 2007 - 12:01   Sujet: 

Effectivement, au départ, j'ai écris cette nouvelle pour le recueil d'Alderaan. Mais finalement, l'apparition de l'étoile noire juste à la fin n'aurait été qu'un prétexte, pas le fil conducteur de l'histoire. Donc j'en ai fait une simple nouvelle indépendante, et j'ai changé la fin, qui reste ouverte...j'allais quand même pas tuer un perso aussi marquant de SW, quand même ! :D
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3012
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar bioman » Mar 26 Juin 2007 - 14:12   Sujet: 

quoique, ça aurait pu faire plaisir à beacoup de personnes, la mort de jar jar en direct, tué par l'étoile noire (d'un autre coté, il n'aurait pas trop souffert :D )
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Den » Mar 26 Juin 2007 - 19:58   Sujet: 

Missa adore cette nouvelle! On voit JAr Jar sous un autre angle!
Ce pauvre personnage qu'on a plutot envie de tuer, devient attachant grâce à cette nouvelle.
Que dire sinon qu'une fois de plus Minos a su nous amener là ou on ne l'attendait pas!
A quand la prochaine nouvelle? :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5281
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Minos » Mar 26 Juin 2007 - 20:26   Sujet: 

Mici l'ami !
La prochaine nouvelle ? Heu...à voir... (T'en fais pas, Oiki, je pense à toi :sournois: )
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3012
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar tamose » Mar 26 Juin 2007 - 21:35   Sujet: 

Je te tire mon chapeau. Tu as reussi, comme d'habitude, à trouver l'histoire qu'il fallait. Bravo :)
"Eh bien, je dirais que soit il a une ampoule dans le derrière, soit son colon à une idée lumineuse."
"J'élimine l'espère humaine un foetus à la fois", Dr House.
Ff en cours: Les enfants de la Force 2
tamose
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4695
Enregistré le: 27 Mai 2006
Localisation: avec les Ewoks, en train de boire du saké
 

Messagepar Oiki Ran » Mar 26 Juin 2007 - 21:37   Sujet: 

Joli histoire (lue en avant-première :D ) où l'on rencontre un Jar Jar étonnament lucide :shock: ...Comme quoi la sagesse, ça peut arriver à tout le monde et il ne faut pas désespérer (Donc Minos, tu peux garder un espoir :wink: :P ).
Histoire qui nous fait voir le clown de service, comme un clown triste se rendant compte des fautes qu'il a commises et qui met un terme bien pensé à l'histoire d'un des personnages les plus polémiques de la saga. Minos, tu es passé maître dans l'art de rendre justice aux personnages qui a première vue nous sembles grotesques et/ou antipathiques...A quand rendras-tu honneur à Luke Skywalker qui n'a pas vraiment été gâté ces derniers temps ou c'est vraiment mission impossible :x (enfin, tu as quand même réussi à rendre Jar Jar intéressant :D ) . Et puis 3e suggestion, si tu pouvais faire le même travail avec Mara Jade Skywalker :oops: , je t'en serais bien reconnaissant car avec un certain Ktâh je suis sûr que tu es l'homme de la situation.
Vive le roi Minos! :lol:

T'en fais pas, Oiki, je pense à toi :sournois:


Merci :wink: et comme tu peux le constater, je ne t'oublie pas non plus et j'ai mille idées pour toi...Donc, si t'es en manque d'inspiration (un jour :shock: ), tu sais qui contacter :ange: !

Oiki Ran, le Ktâh qui te félicite encore pour cette petite histoire et qui te souhaite bon courage pour la suivante :wink: !!
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations