Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Les Origines de Jedi corellien 1 [FIN !]

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Quel est votre personnage préféré de cette fan fiction?

Oreste Tissan
2
22%
Gelfran Delen
2
22%
Climber
2
22%
Soia Tenn
0
Aucun vote
Tzipah
1
11%
Dark Vador
0
Aucun vote
Asajj Ventress
1
11%
La famille Tissan
0
Aucun vote
Ceux ou celles que je n'ai pas cités
1
11%
 
Nombre total de votes : 9

Messagepar Mandoad » Lun 02 Sep 2019 - 20:43   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Rattrapé!

Donc voilà que la grande bataille commence. Vador débarque avec présence et une imposante armée. J'avoue que je ne m'attendais pas forcément à le voir s'allier aussi facilement aux soeurs de la Nuit, mais cette entente risque de ne pas être profitable à Oreste. D'ailleurs, Vandrack en fait déjà les frais.

En parlant d'Oreste, il est prêt à lâcher un peu de leste pour Tzipah mais, en revanche, est prêt à sacrifier Gelfran. Il ne l'affrontera pas, mais ne semble pas trop gêné par l'idée de l'achever si nécessaire. Espérons qu'il n'arrivera rien de trop fâcheux à notre contrebandier et à Climber qui semble tout à fait à l'aise en tant que leader.

Allez a+ !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Mar 03 Sep 2019 - 7:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit: cette entente risque de ne pas être profitable à Oreste. D'ailleurs, Vandrack en fait déjà les frais.


Le crédit d'Oreste va en prendre un sacré coup, lui qui comptait sur leur soutien. Mais bon chez les adeptes du Coté obscur: à sournois, sournois et demi :sournois: !

Mandoad a écrit: prêt à sacrifier Gelfran. Il ne l'affrontera pas, mais ne semble pas trop gêné par l'idée de l'achever si nécessaire. Espérons qu'il n'arrivera rien de trop fâcheux à notre contrebandier et à Climber qui semble tout à fait à l'aise en tant que leader


On le découvrira dans les prochains extraits. En tout cas, c'est bel et bien la fin de l'amitié entre Gelfran et Oreste :( !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 03 Sep 2019 - 10:25   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Passionnant ! J'ai un peu l'impression de voir le film Le Dernier Samouraï sous les yeux, si ce n'est qu'Oreste est nettement moins honorable que le personnage incarné par Tom Cruise dans ce film ! :transpire: En tout cas, le voir chevaucher un rancor, armé de son sabre-laser et du Bâton Obscur, est une image forte qui m'est restée dans l'esprit !

Et je m'inquiète de plus en plus pour Gelfran. Ce n'est jamais bon signe lorsqu'un personnage commence à faire des plans d'avenir pour l'après...

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 04 Sep 2019 - 12:58   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour 8) !

L2-D2 a écrit:
Passionnant ! J'ai un peu l'impression de voir le film Le Dernier Samouraï sous les yeux, si ce n'est qu'Oreste est nettement moins honorable que le personnage incarné par Tom Cruise dans ce film ! :transpire: En tout cas, le voir chevaucher un rancor, armé de son sabre-laser et du Bâton Obscur, est une image forte qui m'est restée dans l'esprit !


J'ai vu et revu le dernier passage du film (la bataille finale) plusieurs fois :wink: ! Reste à découvrir si l'issue sera identique :sournois: !

L2-D2 a écrit:
Et je m'inquiète de plus en plus pour Gelfran. Ce n'est jamais bon signe lorsqu'un personnage commence à faire des plans d'avenir pour l'après...


Hum, maintenant que tu m'y fais penser... il vaudrait mieux que je prévoie le paquet de kleenex :transpire: !

Allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 09 Sep 2019 - 20:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite!

Dans cet extrait, au tour d'Oreste de se jeter dans la bataille!

Je vous laisse découvrir ça :sournois: !


La Force se convulsa lorsqu'une onde de choc fit trembler le sol sous le rancor de Tzipah. La jeune guerrière des Chutes Brumeuses usa de son pouvoir psychique pour calmer sa monture qui commençait à se cabrer.
Oreste sentit toutes les autres Sorcières se raidir instinctivement. Il avait précisé à Sira, Tzipah et Yalion d'attendre le signal. Sans leur définir ce que ce serait...
À quelques mètres des deux jeunes gens, Sira sonna le rassemblement et bientôt les rancors s'ébranlèrent en une meute d'apparence pataude. Tandis que d'autres combattantes du clan les précédaient à pied.
Ils parcoururent la distance qui les séparaient du champ de bataille et percutèrent de plein fouet les impériaux qui connaissaient un moment de flottement. Les Sorcières des Chutes Brumeuses et des Collines Rouges firent leur jonction avec les hommes de Gelfran et de Climber qui avaient engagé un féroce corps à corps avec l'ennemi.
De l'autre coté, les Soeurs de la Rivière Rêveuse et de la Montagne Qui Chante menées par Lehiem et Magash ajoutèrent le chaos au chaos. D'autres clones affluaient et commencèrent à viser les autochtones qui compensaient leur absence d'armes modernes par l'usage intensif de la Magie d'Allya. Ce ne fut pas suffisant toutefois pour empêcher les premières à tomber au champ d'honneur.
Un bipode impérial commença à retourner ses canons jumelés vers le rancor de Tzipah qui encouragea sa monture à charger avant que le blindé ne soit en position. Le frêle blindé fut renversé puis cabossé à coups de poings assénés par la créature qui l'aplatit sans aucune considération pour l'équipage piégé à l'intérieur. Oreste sentit non sans plaisir farouche leur présence s'effilocher dans la Force et disparaître.
Le jeune corellien distingua ses deux amis qui s'illustraient au milieu de cette mêlée sanglante. Climber possédait une armure semblable à ses anciens camarades d'armes mais y avait peint des motifs destinés à le différencier pour ne pas être victimes de tirs amis. Un à un, il éliminait ses adversaires au corps à corps dont il semblait maîtriser les arcanes.
À deux mètres derrière lui, Gelfran s'était accroupi, la crosse du fusil blaster calé contre son épaule. Il le soutenait en abattant méthodiquement tous ceux qui se jetaient sur lui. Et Asajj Ventress...
Celle qui était connue comme la Dame du Pardon faisait le vide autour de sa silhouette grande et athlétique à l'aide de ses sabres lasers à crosse recourbée qui avaient nourri sa réputation auprès de la République lorsqu'elle servait comme Jedi Noir le comte Dooku. Elle n'avait rien perdu au cours de son exil depuis Boz Pity de ses impressionnantes qualités de combattante experte dans le maniement de la Force.
Elle lui donnait même l'impression de baigner dans son élément même si elle n'était plus la même personne pétrie de haine pendant la guerre des Clones. D'une main ferme, elle repoussa à l'aide de la Force une demi douzaine de clones avant de dévier des tirs de barrage vers leurs expéditeurs. Elle ne tentait pas de s'infiltrer à travers leurs lignes mais se contentait de les attendre.
Oreste Tissan décida alors de participer plus activement à la fête. Il avait sa guerre, maintenant il voulait ses morts.
Tzipah l'interpella au moment où il s'apprêtait à se réceptionner au sol :
- Oreste !
Il ne l'entendit pas alors qu'il atterrit au pied du rancor, tombant nez à nez avec deux clones qui s'étaient rapprochés pour trouver le talon d'achille de la bête. Il les faucha d'un revers sec de sa lame verte ardente avant de se jeter au coeur des combats.
Il était le Jedi Noir de Dathomir et il avait obtenu ce qu'il cherchait.
Il attira immédiatement l'attention des clones les plus proches dont l'intention évidente était de continuer à appliquer scrupuleusement l'Ordre 66. L'esprit de Rivan contenu dans le Bâton Obscur palpita dans ses perceptions sensorielles.
Offre-moi leurs âmes.
Le pommeau du sceptre s'alluma d'une lueur mauve familière alors que l'ancien padawan de Neeja Halcyon se laissa encercler par les stromtroopers qui le braquèrent avec leur fusil à bout portant. Des éclairs en jaillirent aussitôt, chacun d'eux frappant chaque soldat impérial. Les victimes se mirent à danser comme des ivrognes et leurs hurlements de douleur furent une source de jouissance pour le jeune homme dont les yeux verts et gris se mirent à s'enflammer d'une braise sinistre.
Le Bâton Obscur aspira leur essence vitale, les autres clones marquèrent une hésitation certaine avant d'ouvrir le feu.
Une présence puissante agita tout à coup les courants de la Force. Emplie d'une noirceur rare, autant abyssale que l'esprit de Rivan.
Pendant un court instant, il eut la vision d'une machine bipède brandissant un sabre laser écarlate, évoquant une machine infernale. La mort incarnée, le poing de l'Empire.
Dark Vador...
C'était un signe du destin pour Oreste, la Force était avec lui. Il ne vengerait plus seulement sa famille mais aussi ses anciens frères et soeurs morts sur Kessel...
Il n'avait même plus espéré que l'Empereur se soit résigné à envoyer son bras droit en personne. Mais en fin de compte, c'était ce qu'il souhaitait. Vador l'avait terrifié dans les visions qu'il avait eu de lui mais il avait l'occasion rêvée de faire changer la peur de camp. Il avait trop sacrifié, y compris une part de lui-même et son amitié avec Gelfran pour échouer.
Pour le trouver, il lui faudrait d'abord passer à travers les dizaines, voire les centaines de clones qui le séparaient de lui. Cela, ce ne serait pas un problème.
Il ne retint pas un sourire sinistre lorsqu'il s'avança lentement vers les stormtrooper qui avaient l'intention de s'opposer à lui.


Devastator, Orbite de Dathomir


Shonn Volta faisait les cent pas sur le pont principal, sans quitter des yeux les hologrammes qui étaient transmis depuis le champ de bataille. La résistance opposée par les insurgés aux troupes impériales se révélait plus sérieuse que prévu.
Elle avait suivi la laborieuse progression des hommes de Vador depuis la prison jusqu'à cet endroit nommé l'Enclos des Murmures. Leur avance avait été ralentie par les embuscades tendues sur leur chemin et leur avant garde avait attaqué les positions ennemies adossées au flanc abrupt de la chaîne de montagnes.
Elle avait compris que les rebelles sur Dathomir jouaient à quitte ou double. Ou ils gagnaient et s'offraient une chance d'ébranler l'Empire en étendant leur révolte à travers la galaxie ou ils échouaient et perdaient tout.
Ils lui inspiraient en partie de la sympathie mais cela s'arrêtait là. À vrai dire, l'issue même de la bataille ne l'intéressait pas. Une seule chose comptait pour elle.
Faire payer à Vador la perte de Laurita Tohm. Et pour accomplir cette quête, elle allait employer les grands moyens car on ne se débarrassait pas facilement d'un Seigneur Noir des Sith de cette trempe, qui avait survécu aux multiples affrontements avec des Jedi.
Elle savait se battre et avait une sensibilité certaine à la Force mais elle ne ferait pas le poids en cas de confrontation directe. Elle n'était pas stupide.
- Informez-moi quand le Seigneur Vador sera présent à l'Enclos des Murmures, fit-elle à un subalterne installé devant les consoles tactiques.
- Bien madame.
- Et tenez-vous prêt à distribuer le paquet à mon signal.
Si ces derniers mots ne suscitèrent aucune réaction chez l'enseigne qui avait été formé à l'académie de Coruscant et influencé par Gentis, ce ne fut pas le cas d'un officier de pont suspicieux qui s'approcha de l'ancienne tireuse d'élite séparatiste. Un de ceux dont elle avait l'intention de se débarrasser avant d'entamer son plan.
- Distribuer le paquet ? S'écria-t-il. Vous allez employer une tactique contre les rebelles, capitaine Volta ?
Elle lui décocha un énigmatique sourire glacial.
- Vous verrez bientôt, lieutenant.


Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me faire de vos retours!

Et à la prochaine :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 19:43, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 10 Sep 2019 - 14:37   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Ouh là là ! Oreste a posé pied à terre et va faucher les vies avec son sabre-laser et son Bâton Obscur ! :shock: Et il a repéré Vador ! J'ai presque l'impression de voir un beat them all, avec une horde d'ennemis qui déferle par vagues et Oreste en mode "alors je vais faire "Croix + R1 + A et je déclenche le pouvoir du Bâton Obscur" :lol: En mode Le Pouvoir de la Force !

Mais quelque chose me dit que l'affrontement va être aussi sanglant que brutalement interrompu à cause de la capitaine du Devastator... :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 10 Sep 2019 - 19:28   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :) !

L2-D2 a écrit:Ouh là là ! Oreste a posé pied à terre et va faucher les vies avec son sabre-laser et son Bâton Obscur ! :shock: Et il a repéré Vador ! J'ai presque l'impression de voir un beat them all, avec une horde d'ennemis qui déferle par vagues et Oreste en mode "alors je vais faire "Croix + R1 + A et je déclenche le pouvoir du Bâton Obscur" :lol: En mode Le Pouvoir de la Force !


yeah, ca va faire mal :diable: !

L2-D2 a écrit:Mais quelque chose me dit que l'affrontement va être aussi sanglant que brutalement interrompu à cause de la capitaine du Devastator... :sournois:


La vengeance est un plat qui se mange froid :sournois: ! Yen a au moins deux qui vont le redécouvrir à leurs dépens :diable: !

Encore un ou deux extraits et je créerai un petit sondage, pour savoir quels sont vos persos préférés de la fan fic! j'espère que vous serez nombreux à y participer :wink: !

Allez à la prochaine pour la suite :jap: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Sam 14 Sep 2019 - 18:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu !

Ben, c'était plus court non ? :grrr:

Tout à fait d'accord avec L2, la scène d'Oreste m'a furieusement fait penser au Pouvoir de la Force avec un déchaînement de puissance assez impressionnant et agréable à lire. La rencontre avec Vador semble d'ailleurs se rapprocher, même s'il va y avoir quelques Storms a trucider entre temps.

Quant à la deuxième partie, elle promet quelques interférences dans cette petite guerre. Hâte de découvrir le fameux paquet. :sournois:

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 15 Sep 2019 - 16:48   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit:
Ben, c'était plus court non ? :grrr:


Parce que le prochain extrait sera... plus long :whistle: .

Mandoad a écrit:Hâte de découvrir le fameux paquet. :sournois:


Ca viendra, ca viendra :wink: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 16 Sep 2019 - 20:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir!

Petite annonce: c'est bon, le sondage est en place! N'hésitez pas à participer et à expliquer pourquoi tel ou tel personnage vous a séduit :wink: !

En attendant, voici la suite! Cet extrait se focalise sur un des personnages de cette série et je vais le résumer par cette phrase sibylline:
Le Destin est souverain! Lisez et vous comprendrez :sournois: !


Dathomir, Enclos des Murmures


Vous vous appelez Climber.
Toute votre vie, vous n'aviez connu que les simulations de combat, les entraînements inhumains des instructeurs mandaloriens appelés les Cuy'val Dar et le calvaire des champs de bataille de la dernière guerre.
Vous vous appelez Climber.
Pendant longtemps, vous vous n'êtes jamais posé la question du bien fondé de vos actes. Car vous aviez été conditionné depuis votre enfance à une obéissance absolue et à une loyauté sans faille. Vous n'aviez été autorisé qu'à développer des sentiments de camaraderie, rien de plus. Car il était vital que vous ne deviez vous concentrer que sur le devoir, pour remporter la victoire. L'entraînement impitoyable des Cuy'Val Dar était censé vous le rappeler à chaque instant de votre vie, à chacun de vos souffles, de vos soupirs et de vos pensées.
Vous vous appelez Climber.
Et vous aviez failli à ce devoir de loyauté envers la République et envers le Sénat pour avoir fait confiance en un seul homme, le général qui commandait votre escouade au sein de la 22ème armée: l'escouade Ion. Il s'appelait Roan Shryne et il était Maître Jedi. Cet homme vous a considéré un égal et non comme un outil tout juste bon à être sacrifié au nom d'une soi disant cause supérieure. Cet homme était devenu votre ami et vous aviez traversé les combats ensemble. Cet homme que vous aviez considéré comme un vulgaire dar'manda est devenu un vod. Un frère.
Jusqu'à Murkhana.
Vous vous appelez Climber.
Alors que la bataille sur le bastion du Techno Syndicat touchait à sa fin, vous aviez reçu l'ordre d'abattre tous les Jedi qui auraient trahi la République en tentant de renverser le Chancelier Suprême Palpatine. Malgré votre scepticisme et sous la pression de votre commandant Salvo, vous aviez décidé de tendre une embuscade avec votre escouade contre les Jedi qui traquaient les poches de résistance séparatiste. Car vous étiez malgré vos doutes, un soldat de la Grande Armée de la République qui souhaitait accomplir son devoir.
Vous vous appelez Climber.
Vous aviez braqué votre fusil blaster DC-15 en direction de votre général Roan Shryne. Vous aviez croisé son regard, celui d'un homme surpris mais qui possédait une force de conviction inébranlable. Celle de quelqu'un qui possédait la foi et qui ne vous aurait jamais trahi, qui n'aurait jamais trahi les principes de la République pour laquelle il se battait. Vous saviez à cet instant que vous aviez raison de lui avoir fait confiance. Il s'appelait Roan Shryne et vous aviez décidé de le laisser s'enfuir avec les autres Jedi qui l'accompagnaient.
Vous vous appelez Climber.
Vous aviez pensé un instant que cela avait été une faiblesse de votre part de ne pas l'avoir achevé. Mais vous demeuriez convaincu que c'était la meilleure chose à faire. Et vos camarades de l'escouade Ion vous ont suivi.
Vous vous appelez Climber.
Vous aviez compris tout de suite que cet acte de compassion ne resterait pas sans conséquences comme Salvo vous l'avait fait comprendre. Mais vous n'en mesuriez pas la gravité car vous ne connaissiez pas encore la véritable nature de cet Empire qui avait remplacé la République agonisante. Vous ne l'avez découvert qu'un mois plus tard lorsque vous êtes trouvé face à face avec Dark Vador, venu rappeler à vos semblables à qui ils devaient obéir.
Vous vous appelez Climber.
Vous et vos camarades avez défié cette machine inhumaine qui tentait de vous intimider après vous avoir ordonné de sortir des rangs, en revendiquant et en assumant vos actes. Avec la foi et la dignité de ceux qui avaient vu la mort de près. Puis vous avez tenté de prendre la fuite avec le reste de vos camarades sans succès. Vous avez appris qu'on n'échappait pas facilement à la colère de l'Empire lorsque vous avez été repris et vos compagnons tués. Vous avez été enfermés dans cette prison d'Agon 9 dans l'attente de votre exécution publique, une mascarade de propagande destiné à assurer l'obéissance inconditionnelle des sujets de l'Empire.
Vous vous appelez Climber.
Vous êtes le dernier survivant de l'escouade Ion.
Vous avez accepté la mort et vous vous apprêtiez à la laisser vous bercer dans ses bras lorsque ce Jedi corellien grand et maigre, survivant de la Purge, vous avait délivré. Avec l'aide de ce contrebandier, qui ne cessait de vous affubler de ce surnom d'homme éprouvette. Qui résumait grossièrement tout ce que vous représentiez pour lui. Mais aujourd'hui, Gelfran Delen était un vod et plus seulement un vieux débris. Un vod qui se battait à vos cotés tout comme Roan Shryne autrefois.
Vous vous appelez Climber.
Et aujourd'hui, vous vous battez en homme libre comme tous ceux que vous avez délivrés de cette prison de Dathomir. Qui ont désiré prendre les armes et reprendre ce que l'Empire leur avait volé. Ce que l'Empire avait aussi volé à Oreste Tissan. Ce que l'Empire vous a volé.
Vous vous appelez Climber.
En cet instant, vous vous n'êtes jamais senti aussi vivant. Pour la première fois, vous avez le sentiment que vous pouvez inspirer un espoir meilleur même si cela signifiait de combattre pour un Jedi dont les motivations vous sont apparues de moins en moins idéalistes. Vous avez vu de vos propres yeux les liens d'amitié se dénouer progressivement entre Gelfran et Oreste. Ce dernier n'avait cessé d'ailleurs de susciter la méfiance chez les Sorcières de Dathomir, pas seulement parce qu'il était un homme libre qui maîtrisait la Force. Mais aussi parce qu'il était devenu plus distant, plus secret.
Vous vous appelez Climber.
Et depuis le début de la bataille, vous avez appris à mettre vos doutes de coté. Pour garder toute votre attention sur votre survie, comme vous aviez su le faire. Il vous fallait tuer afin de ne pas être tué, c'était aussi basique que cela. Sans aucun état d'âme, vous épaulez posément avec calme votre fusil blaster pour viser le clone qui s'apprêtait à vous balancer un détonateur thermique. Sans hésitation vous pressez la détente et observez sans aucune émotion, le stormtrooper basculer en arrière. Vous vous protégez instinctivement des éclats de shrapnel qui vous frôlent la carcasse.
Vous vous appelez Climber.
La mort vous accompagne et vous lui offrez son dû. Chaque ancien frère était devenu un ennemi et cela vous soulageait de les abattre un à un. Vous vous éclairez le chemin et arpentez cet enfer où vous vous sentez chez vous. Le champ de bataille était votre foyer et vous vous montrez insensible aux cris de douleur, aux pleurs et aux appels à l'aide de ceux ou celles qui gisaient agonisants et tendaient une main suppliante. Vous ne pouvez pas les aider, c'est la loi de toute guerre. Vous ne souvenez plus du nombre de vods que vous avez laissé mourir dans la boue, de ceux dont vous avez agrippé la main pour accompagner leur dernier soupir.
Vous vous appelez Climber.
Et vous voyez surgir à cent mètres devant vous cette sombre silhouette armée d'un sabre laser sanglant qui avançait pesamment. Des Sorcières de Dathomir tentaient de l'arrêter mais elles n'étaient rien face à cette calamité. Elles tombaient en un ou plusieurs morceaux à la fois, ralentissant à peine ce cyclone lent mais dévastateur. Un frisson, celui de la panique, court le long de votre moelle épinière. Vous avez déjà affronté cette chose et vous aviez échoué.
Dark Vador.
Vous restez planté là où vous êtes, indifférent aux explosions qui ponctuaient l'intensité du pilonnage impérial. Indifférent à ce rebelle, un stupide bleu qui se jeta impétueusement sur le Seigneur Noir des Sith et fut abattu par les autres clones qui le flanquaient de près. Indifférent aux autres Sorcières qui renversaient à l'aide de leurs rancors des bipodes ou piétinaient d'autres clones, indifférent à celles qui furent désarçonnées leur monture tuée par les canons des blindés qui en remplaçaient d'autres.
Vous vous appelez Climber.
Dark Vador et les soldats en renfort perçaient vos lignes et vous êtes le seul en mesure de les arrêter. Vous êtes seul mais il n'est pas question pour vous de fuir. Car comme sur Murkhana, vous n'avez nulle part où vous enfuir de toute façon. Alors posément, vous épaulez votre arme et viser cette cible en apparence facile.
En apparence, seulement. Car vos tirs n'atteignent pas votre ennemi qui réagissait à une vitesse inimaginable telle que ses mouvements étaient flous. Vous êtes déconcerté quand vous sentez ce regard sous ce casque de mort peser sur vous. Sur vos épaules et votre conscience même. Vous avez le sentiment que Vador sait qui vous êtes vraiment.
Vous jetez alors votre fusil blaster déchargé et dégainez votre blaster de secours, l'arrosant copieusement de tirs tout en le chargeant. À cet instant, vous pensez que vous ne survivrez pas à cette folie. Vous espérez seulement que votre ennemi sera surpris suffisamment longtemps pour pouvoir l'achever avec cette vibrolame que vous avez dissimulé dans votre jambière. Une force invisible arrache votre blaster de la main mais c'était ce que vous attendiez. De l'autre main vous lancez sur le Sith le détonateur thermique dont le compte à rebours avait été réglé au minimum. Vous vous jetez au sol pour éviter le souffle de l'explosion et les flammes qui enveloppaient la silhouette de Vador.
Puis vous vous relevez, la vibrolame brillant dans votre poing droit. Et vous vous précipitez à travers la fumée pour poignarder le Sith au coeur, enfin là où vous espérez en trouver un. Mais une main de duracier bloque votre poignet et vous éprouvez une sensation de chaleur inhabituelle au niveau de votre estomac. Vous baissez le regard et comprenez qu'un sabre laser avait été plongé jusqu'à la garde dans vos tripes. Puis vous fixez le casque de Vador qui n'était plus qu'à quelques centimètres de votre visage.
- Nul traître n'échappe à l'Empire.
Les mots qui perçaient à travers le vocodeur en une mélopée glaciale, vous parvenaient à peine. Vos sens commençaient à fléchir, la perception de votre environnement se brouillait. Vous vous sentez à peine tomber dans un gouffre et ne ressentez pas vraiment la douleur lorsque vous vous affaissez sur le dos. Vous voyez votre vie toute entière défiler à une vitesse fulgurante, vos premiers souvenirs de Kamino que vous croyiez avoir oubliés ressurgissaient dans vos dernières pensées. Après un temps indéfini, une main secourable vous soulève par la nuque et vous revoyez la lumière du jour lorsqu'on retire votre casque.
Un homme aux contours que vous ne parvenez plus à définir vous appelle pour vous arracher du sommeil éternel dans lequel vous sombrez inexorablement. Mais vous reconnaissez cette voix bourrue, empreinte de panique. Il s'appelait Gelfran Delen et il est maintenant votre dernier ami. C'était un vod qui tenait votre main et dans un dernier effort vous parvenez à la lui serrer entre vos doigts. Vous l'entendez crier votre nom.
Vous fixez les cieux embrasés et souriez, en réussissant à ouvrir les lèvres pour le remercier de lui avoir rendu votre identité.
Vous vous appelez Climber.
Et vous êtes mort.


Voilà, j'espère que cela vous a plu! Pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce passage malgré sa fin tragique :cry: ! J'espère que vous le ressentez :transpire: !

N'hésitez pas à demander une boîte à kleenex, c'est gratuit!

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 19:44, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 17 Sep 2019 - 9:24   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu ! :cry:

Oh punaise, je ne m'attendais à ce que ce soit ce personnage qui y passe en premier ! Je m'étais (naïvement) convaincu que ce serait un autre... le choc n'en a été que plus rude ! :shock: Et c'est bien sûr Vador qui a droit à un moment de gloire, maigre réconfort pour le personnage concerné qui aura eu "l'honneur" de succomber sous la lame du Seigneur Noir...

Et j'ai beaucoup aimé la répétition du "Vous vous appelez..." Cela donne un certain rythme à cet extrait ! :oui:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 17 Sep 2019 - 12:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :) , L2!

L2-D2 a écrit:Oh punaise, je ne m'attendais à ce que ce soit ce personnage qui y passe en premier ! Je m'étais (naïvement) convaincu que ce serait un autre... le choc n'en a été que plus rude ! :shock:


Heureux d'avoir réussi à te surprendre :sournois: !

L2-D2 a écrit:Et c'est bien sûr Vador qui a droit à un moment de gloire, maigre réconfort pour le personnage concerné qui aura eu "l'honneur" de succomber sous la lame du Seigneur Noir...


Il croyait avoir une chance contre Vador :transpire: ... dommage pour lui :paf:

L2-D2 a écrit:Et j'ai beaucoup aimé la répétition du "Vous vous appelez..." Cela donne un certain rythme à cet extrait ! :oui:


Je suis d'accord :oui: ! Et tu as remarqué que j'utilise cette même idée pour mon autre fan fic contenant un certain Grevas Eyl :sournois: !

Surtout n'oublie pas de participer au sondage :cute: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 23 Sep 2019 - 12:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Petite annonce: La suite sera publiée demain, sans faute :wink: !

à très bientôt!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 23 Sep 2019 - 19:19   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

mat-vador a écrit:Petite annonce: La suite sera publiée demain, sans faute !


Parfait, ça m'a laissé le temps de lire le précédent avant.

Ah pour être honnête. Dès le début, je sentais que ce personnage allait y passer avec le changement de style d'écriture (pas mon style préféré, mais les goûts et les couleurs :whistle: ). On sent toutefois qu'il retrace toute sa vie et j'en suis arrivé à me demander si la scène ne se déroulait pas que sur une fraction de secondes précédant son décès.
J'espère juste qu'un certain contrebandier n'y restera pas trop vite maintenant qu'on a un Vador implacable dans la mêlée.

La suite !

Ah et pendant que j'y suis, j'ai voté: Gelfran (who else? :oui: ) et... J'ai hésité lequel mettre entre "Famille Tissan" et "Celui que tu as pas mis", vu que j'avais eu un gros coup de coeur pour Litia (sadique :pfff: ) uniquement.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 23 Sep 2019 - 20:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Hey, merci pour le retour :cute: !

Mandoad a écrit: On sent toutefois qu'il retrace toute sa vie et j'en suis arrivé à me demander si la scène ne se déroulait pas que sur une fraction de secondes précédant son décès.


J'ai voulu faire plein de petites références Legends en passant :sournois: .

Mandoad a écrit:J'espère juste qu'un certain contrebandier n'y restera pas trop vite maintenant qu'on a un Vador implacable dans la mêlée.


On saura ce qu'il deviendra dans les prochains extraits :sournois: !

Mandoad a écrit:
Ah et pendant que j'y suis, j'ai voté: Gelfran (who else? :oui: ) et... J'ai hésité lequel mettre entre "Famille Tissan" et "Celui que tu as pas mis", vu que j'avais eu un gros coup de coeur pour Litia (sadique :pfff: ) uniquement.


Gelfran? Bon choix, bon choix :wink: ! Et pour Litia, je viens de me souvenir que tu avais apprécié sa candeur si ma mémoire est juste. Du coup tu dois m'en vouloir un peu à mort :transpire: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !

PS: Tant que j'y suis, je me suis aperçu qu'on avait dépassé les quinze mille vues :x ! Je voudrais tous vous remercier de votre fidélité et cela me fait plaisir que vous soyez décidément nombreux à apprécier cette fan fic :jap: ! N'hésitez pas à me faire part de vos remarques à n'importe quel moment, lancez-vous!!!! :x
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Mar 24 Sep 2019 - 19:41   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite :wink: !

Dans cet extrait, la bataille de Dathomir continue :sournois: !

Je vous laisse découvrir ça!


Gelfran tentait de se préserver comme il le pouvait alors qu'il se démenait pour sauver d'autres vies. Mais ses efforts étaient aussi futiles que de tenter de s'extirper d'un trou noir dans lequel on était tombé.
Des renforts ennemis arrivaient et les combats s'intensifièrent davantage. Le contrebandier voyait de plus en plus de camarades et de Sorcières s'écrouler à un rythme plus effréné après avoir emporté néanmoins un grand nombre d'ennemis avec eux.
Troïken, c'est pire que sur Troïken, pensa-t-il.
Il se rappela cette fameuse bataille décisive menée dans les cavernes du Mont Avos contre le cartel de Iaco Stark au nom de la République, enfin plutôt pour l'ambition d'un homme qui se prétendait se battre pour la République. La défaite les avait guettés mais ils l'avaient emporté grâce aux Jedi. Cette fois il doutait sérieusement que l'issue leur soit aussi favorable. La fébrilité commençait à le gagner. Il pensait qu'il n'aurait plus peur de mourir mais c'était pourtant le cas. Il pensait à Sira, celle qui menait les Chutes Brumeuses au combat avec Tzipah. Il l'avait brièvement aperçu puis l'avait perdu de vue.
Il aimerait la retrouver et l'emmener avec lui loin de cet enfer mais il ne le pouvait pas.
Arrête de penser, Gelfran, c'est pas le moment.
Il abattit un enième clone puis s'extirpa du trou d'obus pour sauter dans le suivant qui lui donnerait un meilleur angle de tir. À peine s'y était-il réfugié qu'il surprit une silhouette sombre comme la nuit fendre les rangs impériaux, amenant dans son sillage plusieurs clones. Le nouveau venu brandissait un néon sanglant au halo sinistre qu'il agita lorsque des Sorcières tentèrent de s'interposer pour l'arrêter.
Il le vit s'en débarrasser comme si elles ne représentaient rien du tout. La puissance et l'assurance qui émanaient de son aura l'horrifiaient autant qu'elles le fascinaient. Il avait entendu des rumeurs sur Dark Vador et il avait cru que ce n'étaient que des foutaises. C'était avant qu'il ne voie le Seigneur Noir des Sith en personne de ses propres yeux.
Tout à coup un clone surgit des rangs rebelles pour se mettre en travers de son chemin. Un clone qui portait sur son armure des motifs peints.
Climber...
Shutta, jura Gelfran intérieurement. L'homme éprouvette est cinglé, il va se faire découper !
Il aurait voulu lui hurler par dessus les détonations de s'enfuir, de sauver sa peau. Mais ses cordes vocales étaient paralysées. Impuissant, il observa le mutin de Murkhana charger le Sith tout en vidant son blaster en vain. Il l'observa en train de balancer un détonateur thermique puis profiter de la confusion pour se ruer sur Vador, vibro lame au poing. La fumée se dissipa et il se figea ne pouvant croire ce qui se déroulait sous ses yeux.
Vador enfonçant sa lame dans le corps du mutin de Murkhana puis la retirant d'une saccade dédaigneuse. Climber s'effondrant à terre, grièvement blessé voire pire...
- Non ! Ne put se retenir de crier Gelfran.
Une femme encapuchonnée armée de deux sabres laser atterrit à pieds joints, juste à coté du Sith qui para de justesse une frappe d'estoc visant sa poitrine puis une frappe de taille au niveau des hanches. Asajj Ventress, la Dame du Pardon, invoqua ensuite la Force pour le rejeter violemment en arrière. Gelfran choisit ce moment pour courir vers elle et Climber qu'elle protégeait en faisant barrage de son corps contre les clones dont elle repoussait les tirs avec ses deux lames crépitantes. Alors que le contrebandier se penchait au-dessus de son camarade inanimé, elle s'offrit un moment de répit en les balayant avec une Vague de Force.
- Eh, l'homme éprouvette, c'est pas le moment de pioncer ! S'écria l'ancien milicien de Ranulph Tarkin.
Gelfran le soutint par les aisselles pour lui enlever son casque et il croisa le regard hagard de Climber qui eut néanmoins la force de sourire. Un dernier sourire sur son visage cadavérique.
- Accroche-toi, Climber ! Tu vas t'en sortir !
Le contrebandier savait objectivement qu'il avait tort de s'illusionner. Il avait eu sa part de morts sur Troïken..
Une main encore empreinte d'une fermeté vacillante lui empoigna la sienne.
- Merci de m'avoir appelé par mon nom... Gelfran.
Le contrebandier sentit les doigts du mourant se détendre, ses yeux à jamais figés vers le ciel. Il comprit qu'il venait de perdre le meilleur ami qu'il ait eu le privilège de rencontrer. Un homme d'honneur comme il en existait si peu dans la galaxie.
Il demeura prostré, prenant la mesure de cette perte qui l'ébranlait profondément. Cette guerre, cette bataille n'avait pas plus de sens que celle de Troïken. Tout lui semblait absurde, il ne possédait plus la force de continuer.
Jusqu'à ce qu'un Jedi apparut devant lui.
- Réveillez-vous, Gelfran ! Rendez-vous utile !
Le vétéran de la Guerre Hyperspatiale de Stark se releva, une lueur de fureur couvant au fonds de son regard.
- Ne t'avise pas de me dire ce que j'ai à faire. J'ai les idées bien plus claires que les tiennes, foutu morveux.
Il s'exprimait avec une hostilité plus franche que jamais. Une détermination mortelle l'animait et Oreste se raidit malgré lui.
- Vous feriez mieux de vous reprendre si vous ne voulez pas finir comme lui, asséna-t-il d'un ton tranchant.
- C'est une menace ? Grogna le contrebandier qui avait de nouveau empoigné son fusil blaster.
Asajj Ventress les ramena tous les deux à la raison, sans cesser de se démener avec ses deux épées lumineuses.
- Vous réglerez cela après.
En effet, Vador s'était relevé et des clones s'étaient regroupés autour de lui, braquant leurs armes sur le trio improvisé. Oreste et la rattataki s'acharnèrent à renvoyer les tirs alors que le Seigneur Noir des Sith restait en arrière, se contentant de les étudier. Il ne semblait pas pressé d'en finir comme s'il était sûr de sa victoire.
Asajj surprit du coin de l’œil, le jeune corellien brandir le Bâton Obscur se préparant à l'utiliser. Couverte par Gelfran, elle dévia un rayon mortel dans la tête du stormtrooper le plus proche avant de lui lancer :
- Je me charge de ça, va aider ton amie !
Il protesta alors que ses yeux verts et gris se noyèrent dans le brasier de la haine.
- Pas question, c'est à moi de le tuer ! Ne t'en mêle pas !
Guidé soudainement par son instinct, il se tourna vers Tzipah trônant sur son rancor et isolée du reste de ses Soeurs par un flot d'ennemis qui l'encerclaient. Il demeura pétrifié, à la croisée des chemins. Il devait choisir..
Et il ne pouvait rester indécis longtemps car un bipode s'approchait à portée de tir de la jeune Sorcière qui maniait sa monture, lui ordonnant par la pensée de faire le vide autour de lui. Elle ne semblait pas consciente du danger pressant. L'esprit de Rivan entra alors dans la danse pour mettre fin à son hésitation.
C'est inutile de la sauver maintenant si ton ennemi est encore en vie. Détruis Vador, tu as le pouvoir de le faire, de libérer la galaxie. De régner à la place de l'Empereur.
C'est vrai, Oreste avait œuvré dans le but de provoquer la chute de l'Empire. Mais régner? Cela était un objectif qu'il n'avait pas envisagé. Il voulait seulement mettre fin à cette douleur secrète, ce sentiment d'abandon qui le rongeait depuis trop longtemps. Et il comprit alors que Tzipah incarnait l'espoir tout comme Beliem avant elle.
Les sentiments qu'elle éprouvait pour lui représentaient une source de chaleur qu'il ne supporterait jamais de voir s'éteindre. Il devait la sauver...
- Elle a raison, insista Gelfran. Va l'aider.
Ses mots pouvaient être traduits par : fais une bonne chose pour une fois. Le corellien croisa une dernière fois le regard de son aîné où se mêlaient la lassitude, le dégout et la pitié. Il ignorait s'il le reverrait après la bataille.
Peut-être était-ce la dernière fois qu'ils se parlaient.
Oreste fonça alors à travers le champ de bataille pour porter secours à la dathomirienne en mauvaise posture. Subissant au passage la vindicte du Sith zélosien qui méprisait son choix.
Imbécile, l'injuria Rivan.
L'ancien padawan de Neeja Halcyon le rejeta sans considération dans un coin de sa tête. Gelfran le vit disparaître non sans un vague remord. Il avait espéré pouvoir aider Oreste à combattre ses démons mais il avait échoué. Il n'avait jamais été peut-être en mesure de l'aider et par conséquent il n'avait pas réussi à tenir la promesse qu'il avait faite à son amie zeltronne Aamei. Il lui avait promis d'empêcher Oreste de commettre l'irréparable.
Le clan Farron avait payé sous ses yeux le prix de ses erreurs. S'il survivait, il n'hésiterait pas à tout avouer à Tzipah, quitte à provoquer une rupture brutale. Pour le moment, son premier devoir était de seconder la Dame du Pardon qui s'était jetée dans la mêlée et se confrontait aux stormtrooper. Sous les yeux de Dark Vador immobile et impassible.
Le contrebandier l'aligna dans sa ligne de mire avant que l'air ne se contracta autour de lui. Il fut soulevé comme un fétu de paille et rejeté plusieurs mètres en arrière. Il se reprit rapidement, se redressant mais des clones se mirent à le mitrailler avant que des Sorcières de Dathomir ne s'interposèrent. Il reconnut Yalion des Collines Rouges qui menait la contre attaque, engageant les ennemis au corps à corps.
Malgré leur détermination, les impériaux furent décimés et Gelfran se joignit aux guerrières pour les appuyer et les aider à les repousser. C'est alors qu'il surprit le reflet d'un détonateur qui brillait dans le poing de l'un d'eux.
- À terre ! Hurla-t-il.
Certaines réagirent très vite, d'autres non. Comme Yalion qui mourut sur le coup, les tripes déchiquetées. Il se précipita alors pour la couvrir lorsqu'un tir de fusil blaster le frappa à l'abdomen, le stoppant net.
Il plaqua sa main contre la blessure alors qu'un clone surgit dans son champ de vision. Une Sorcière des Chutes Brumeuses se glissa derrière lui pour le transpercer de sa lance tandis que des rebelles encore en état de se battre reculaient pied à pied pour se protéger des nouveaux bipodes qui affluaient sur le champ de bataille.
Celle qui venait de sauver Gelfran n'était autre que Sira, qui s'accroupit auprès de lui, ses traits nobles déformés par l'angoisse.
- Gelfran ? Appela-t-elle.
Celui-ci toussa et du sang fut éjecté en gouttelettes sur sa chemise qu'elle dégrafa pour l'aider à respirer.
- Ne meurs pas.
À l'entendre, cela ressemblait plus à un ordre qu'à une prière. Il ne put s'empêcher de lui accorder un sourire pâle. Il connaissait ce genre de blessure, il en avait vu tellement à Troïken. Il savait que cela ne pardonnait jamais.
- J'aurais du mourir il y a longtemps et tellement de fois. La chance a fini par me quitter mais je ne regrette pas de t'avoir rencontré. Tu es la première du coin à m'accepter tel que j'étais.
- J'ai besoin de toi.
Comme toutes les dathomiriennes, la fierté et l'orgueil l'empêchaient de verser des larmes aussi facilement qu'un être normal. Le contrebandier sérieusement amoché vit cependant la tristesse qui embuait ses yeux.
- Je vais te mettre à l'abri pour que nos prêtresses puissent te soigner, lui proposa-t-elle.
- Elles ne pourront pas faire grand chose.
Sa voix n'était plus qu'un râle et il sentit à peine la guerrière athlétique qui le souleva pour l'évacuer et lui murmura:
- Neami a aussi besoin de toi.
Il trouva la force de souffler avant de s'évanouir :
- Alors dis lui... seulement... que je serai en retard... pour le dîner...



Voilà, j'espère que cela vous a plu! Comme d'habitude, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :sournois: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 19:49, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 25 Sep 2019 - 9:11   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Ah non ! Pas Climber et Gelfran coup sur coup quand même ! :grrr:

Un excellent extrait plein de tensions, avec un Oreste qui pour le coup réussit à mettre sa fureur de côté pour aller sauver Tzipah, à propos de laquelle il semble enfin prendre totalement conscience des sentiments qu'il éprouve et de sa capacité à être heureux à ses côtés. C'en était presque mignon ! :oops:

Vivement la suite !
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 25 Sep 2019 - 18:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :wink: !

L2-D2 a écrit:Ah non ! Pas Climber et Gelfran coup sur coup quand même ! :grrr:


:transpire: ... Voyons, voyons, tout doit se dérouler comme je l'ai prévu! Aucune limite à mon pouvoir d'auteur :diable: !

L2-D2 a écrit:Un excellent extrait plein de tensions, avec un Oreste qui pour le coup réussit à mettre sa fureur de côté pour aller sauver Tzipah, à propos de laquelle il semble enfin prendre totalement conscience des sentiments qu'il éprouve et de sa capacité à être heureux à ses côtés. C'en était presque mignon ! :oops:


Tout n'est peut-être perdu pour lui :roll: . Ca pourrait le sauver.

Bon allez à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Dim 29 Sep 2019 - 18:47   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!

Aïe, ça semble mal engagé pour Gelfran, mais tu ne vas pas nous enlever Climber et le vieux en l'espace de deux chapitres, hein ? Hein ? HEIN ?!

Quant à Oreste, comme l'a dit L2, il y a peut-être encore un peu d'espoir pour lui il semblerait. Tzipah le ramènera-t-elle vers la lumière ou Rivan aura-t-il finalement le dessus?

En attendant, belle résistance face à la 501e, de la part des Dathomiriennes. Reste à savoir pour combien de temps...

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 29 Sep 2019 - 21:02   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit:
Aïe, ça semble mal engagé pour Gelfran, mais tu ne vas pas nous enlever Climber et le vieux en l'espace de deux chapitres, hein ? Hein ? HEIN ?!


On reverra Gelfran, après je dis pas dans quel état :transpire:

Mandoad a écrit:Quant à Oreste, comme l'a dit L2, il y a peut-être encore un peu d'espoir pour lui il semblerait. Tzipah le ramènera-t-elle vers la lumière ou Rivan aura-t-il finalement le dessus?


Ah sacré dilemne pour lui :sournois: !

Mandoad a écrit:En attendant, belle résistance face à la 501e, de la part des Dathomiriennes. Reste à savoir pour combien de temps...


Les combats sont acharnés :oui: !

Allez à très bientôt pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 30 Sep 2019 - 19:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Cet extrait va se focaliser sur un duel intense au sabre laser :sournois: ! Devinez lequel :diable: !

Découvrez-le ci-dessous! Bonne lecture!



Asajj Ventress avait espéré qu'elle en avait définitivement fini avec la guerre, les massacres, le sang versé. Mais la Force en avait décidé autrement comme s'il s'agissait d'une dernière épreuve pour tester sa volonté de se racheter.
Jusqu'aux derniers mois de la Guerre des Clones, une terrible réputation la précédait. Son parcours jonché de cadavres et de haine impitoyable avait pris vie dans un monde dévasté par les flots de sang versés.
Rattatak.
Une planète insignifiante, ignorée de la défunte République qui ne connaissait depuis des millénaires, qu'un seul horizon. La guerre et les calamités qui l'accompagnaient. Elle avait baigné dès son enfance dans cet enfer jusqu'à sa rencontre avec le Maître Jedi Ky Narec qui la recueillit après le meurtre de ses parents et fut le premier à la former aux voies de la Force. Mais la compassion ne s'improvisait pas dans la violence.
Ce fut sa première leçon, son premier apprentissage de la haine lorsqu'il tomba dans un traquenard tendu par des chefs de guerre rivaux dont ils menaçaient la puissance. À laquelle elle succomba lorsqu'elle se lança dans une vendetta contre les seigneurs de guerre qu'elle détruisit ou captura un à un jusqu'au plus redouté d'entre eux, Osika Kirske. Après sa victoire totale, elle installa des arènes pour y défier ses ennemis l'un après l'autre.
Un adversaire différent des autres atterrit alors sur son fief et la défit aisément avant de lui proposer de rejoindre la Confédération des Systèmes Indépendants et de parfaire sa formation. Le Comte Dooku.
Elle apprit à le respecter et à le craindre. Elle devint sa plus fidèle servante et espérait pouvoir un jour l'égaler. Ses attentes furent cependant déçues quand elle comprit qu'elle n'était qu'un pion qu'il manipulait à sa guise dans la conduite de la guerre. Elle avait crue longtemps qu'il l'estimait comme une pupille destinée à lui succéder.
Mais ce n'était qu'une amère illusion qui vola en éclats le jour où il l'abandonna à son sort sur Boz Pity en la faisant blesser grièvement par un des magna gardes du général Grievous. Elle comprit au seuil de la mort qu'elle s'était trompée, qu'elle s'était égarée grâce à ce Jedi qui lui permit de retrouver la paix.
Il s'appelait Obi Wan Kenobi et elle avait pourtant haï cet homme dont la mort était devenue son obsession. Elle avait fait de lui son ennemi juré car il incarnait à lui seul l'abandon de Ky Narec par l'Ordre Jedi tout entier. Sur Boz Pity alors que ses forces l'abandonnaient, elle apprit une chose essentielle. Lâcher prise.
Abandonner son passé pour se laisser porter par la Force. Mais quelque chose en elle de primitif n'acceptait pas la mort et elle parvint à émerger de son inconscience pour détourner la navette médicale dans laquelle elle était soignée. Elle persuada ses pilotes de l'aider à s'exiler pour rompre avec ce passé, se détourner de la guerre. Pour toute la galaxie, Asajj Ventress était morte et devait le rester.
Ils s'écrasèrent sur Dathomir et fut la seule survivante du crash. Elle redécouvrit la pureté de la Force qui scintillait tout autour d'elle et cela lui procura pour la première fois de sa vie un réconfort qui n'avait pas de prix. Elle décida de ne plus se consacrer au combat mais à la méditation et à la guérison.
Elle devint alors la Dame du Pardon. Sentant sa présence, plusieurs Sorcières de Dathomir vinrent la trouver pour lui proposer d'intégrer leurs clans respectifs. Mais elle avait refusé lorsqu'elle avait découvert que cette société matriarcale ne respectait pas la vision d'une servante de la Force. Alors elles l'attaquèrent.
La Dame du Pardon déjoua leurs assauts et les épargna, faisant grandir d'autant plus sa renommée auprès de tous les clans. Une ermite discrète mais respectée. Asajj s'était résolue fermement à mener cette vie jusqu'à la fin de ses jours. Jusqu'à l'irruption d'un jeune Jedi tourmenté, guetté par l'obscurité.
Il s'appelait Oreste Tissan et elle vit en lui le reflet de ce qu'elle avait été autrefois. Elle avait tenté de lui faire entendre raison, de lui montrer à travers elle ce qu'il était en train de devenir. Mais elle avait échoué. Il était parvenu de plus à rallier à sa cause quatre des plus importants clans de Sorcières dont la Montagne Qui Chante qui ne s'était pas pourtant pas engagée pleinement à ses cotés.
Beaucoup allaient mourir pour lui, pas pour leur liberté. C'est pourquoi elle s'était résignée à se battre dans le même camp que le sien, il lui fallait sauver ce qu'elle pouvait. Il leur fallait remporter la victoire.
C'était ce qui la motivait à se débarrasser des clones qui la séparaient de cet ennemi plus redoutable qui l'attendait de pied ferme. Elle percevait la noirceur de son âme, un écho sinistre très familier. Trop familier.
Elle fit danser ses deux sabres laser dans ses mains, tronçonnant les trois derniers soldats qui tentaient de l'abattre. Elle enjamba leurs cadavres démembrés encore chauds pour enfin jauger cette chose qui la dépassait d'une tête. Elle s'appelait Asajj Ventress et elle repoussa cette peur instinctive qui s'insinuait en elle comme un vil poison. Car elle avait laissé la peur guider ses actes pendant trop longtemps. Il était temps pour elle de rendre hommage aux enseignements de son maître Ky Narec pour la première fois depuis longtemps. De prouver à Obi Wan Kenobi qu'il avait eu raison de croire en elle.
À travers ce souffle rauque qui transperçait son vocodeur, la chose cracha son nom:
- Ventress. Je suis étonné de voir que vous avez survécu.
Elle masqua sa surprise.
- Vous semblez bien me connaître alors que c'est la première fois que nous nous rencontrons.
- Ce sera en tout cas la dernière. Sauf si vous me rejoignez et que vous vous engagez à servir l'Empereur.
Le ton mécanique était étrangement proche, presque compatissant. La rattataki se sentit perturbée par un malaise inexplicable.
- Non, fit-elle avec conviction. Votre Empire sème le mal et être la domestique du Comte Dooku m'a suffit.
- J'espérais cette réponse.
Elle ne se laissa pas démonter et se lança aussitôt à l'attaque. Ses deux sabres lasers tracèrent des sillons ardents devant elle, obligeant le Seigneur Noir des Sith à céder du terrain. Son style de combat n'avait pas varié depuis la fin la guerre à ceci près qu'il ne se basait plus sur la haine qui l'avait tant aveuglé.
Maintenant la fluidité de ses gestes et la complexité évoquaient un ballet gracieux faisant écho à l'harmonie de la Force. Elle n'était plus le fléau dont usait Dooku selon son bon vouloir, elle était la Dame du Pardon.
Vador était lui-même impressionné de constater qu'elle n'avait rien perdu de son mordant.
- Intéressant, concéda-t-il. Mais votre pouvoir n'est rien par rapport à la compréhension que j'ai acquise.
Asajj fut instantanément soufflée par une onde de choc qui la renversa au sol. Son agilité la sauva de l'empalement et elle bloqua sa lame flamboyante en croisant les siennes devant elle. Ses muscles commencèrent à chauffer lorsqu'elle tenta de l'écarter d'elle. Mais cela équivalait à desserrer les mâchoires d'une pince géante.
Presque sans efforts, il la maintenait un genou à terre et semblait s'amuser de ses vaines tentatives de se dégager.
- Vous avez tué beaucoup de Jedi pendant la guerre et vous avez failli tuer mon ancien maître plusieurs fois. Mais je suis devenu aujourd'hui plus puissant que lui. Bien plus puissant que vous.
Dans un effort plus prononcé, elle parvient à soulever ses deux lames et se jeta pour passer sous la garde du Sith qui trébucha en avant. Puis celui-ci beugla comme un nexu enragé lorsqu'elle se dressa dans son dos pour l'entailler profondément au flanc. Elle pensait avoir pris un avantage décisif mais une savate brutale dans l'estomac lui prouva le contraire.
Et ce fut elle qui recula à son tour sous les coups brutaux qui la déséquilibrèrent en arrière. Ce n'était pas un Jedi ni même un Sith qu'elle affrontait. Non, c'était plutôt une machine infernale dont le carburant était une haine d'une profondeur inégalée.
Même elle, elle ne se rappelait pas d'avoir pu tirer de sa colère, de ses émotions négatives autant d'énergie. Elle réalisa assez vite qu'elle ne résisterait pas longtemps à ce déferlement de coups de massue qui mettait à rude épreuve son endurance.
Elle bondit sur le coté avant de considérer la situation. Dark Vador jubilait silencieusement, la victoire lui serait bientôt acquise.
- Nous soumettrons Dathomir comme nous le ferons pour le reste de la galaxie, déclara-t-il à la rattataki. Les Sith sont appelés à régner.
- Vous dites cela parce que vous ignorez un détail fondamental. Je ne suis pas seule car la Force est avec moi.
Indécis, Vador surprit la Proche Humaine borgne clore les paupières et se fondre entièrement dans les courants de la Force. Il sentit clairement son écho d'une aura lumineuse écœurante avant que celui-ci ne s'amplifia graduellement.
Il ne comprit pas ce qui se passait au début avant de se souvenir à quel point ses perceptions sensorielles avaient été électrisées lorsqu'il avait atterri sur la planète. Dathomir était un foyer de Force et irradiait de cette énergie à un niveau phénoménal. Et Asajj Ventress faisait appel à cette énergie.
Il n'hésita pas plus longtemps et se précipita pour l'achever, le sabre haut. Il abattit sèchement son arme de haut en bas lorsqu'il arriva à portée, dans sa hâte d'en finir. Mais sa lame crépitante ne frappa que le vide.
Juste à temps, il se contorsionna lorsqu'elle se redressa pour le transpercer de sa lame gauche. Il la dévia en l'enroulant autour de la sienne avant de bloquer l'autre épée ardente dans l'instant qui suivit. Elle invoqua la Force pour soulever des pierres et les lui projeter dans la figure. Vador tenta de se protéger comme il le put, conscient que son armure ne suffirait peut-être pas. Son corps ou plutôt ce qu'il en restait depuis sa défaite de Mustafar face à son ancien maître, fut meurtri par les impacts rugueux des projectiles improvisés.
L'ouragan cessa lorsqu'il fit appel à sa haine profondément ancrée en lui. Une haine nourricière, contre ce qu'il avait perdu, contre les Jedi. Contre sa faiblesse d'antan, contre l'homme qu'il avait été et contre ce qu'il était devenu.
Personne ne détestait Vador autant que lui-même. Et c'est ce qui lui permit de canaliser sa passion en un raz de marée. Il hurla d'un cri inhumain désincarné, faisant voler en éclats les rocs et les dispersant aux quatre vents.
Mais la Dame du Pardon ne se laissa pas prendre au dépourvu par sa démonstration, bien qu'elle dépassait tout ce qu'elle avait connu ou presque. Elle avait déjà vu cette puissance à l’œuvre pendant la dernière guerre chez un Jedi qui l'avait vaincu. Un Jedi qui se repaissait de la haine.
Elle bondit pour en finir et le Seigneur Noir des Sith recula à nouveau sous sa vivacité et les multiples angles d'attaque qu'elle adoptait pour le déborder. Elle paraissait anticiper à l'avance et même plus que ça, ses moindres ébauches de contre attaques. Dathomir tout entier s'était liguée avec elle contre lui.
Elle le toucha successivement aux avants bras et aux jambes mais elle fut cependant surprise de voir que cela ne l'affectait pas plus que ça.
Mais en quoi était-il fait ? Se demanda-t-elle.
Elle ne relâcha pas la pression et parvint à lui faire sauter le sabre laser d'un coup de pied sauté avant de lui érafler la cuisse ce qui le fit vaciller sur ses appuis. Il resta cependant debout, et à travers son masque de mort concéda un compliment.
- Je vous ai sous estimée, je dois le reconnaître. Vous n'avez pas perdu la main depuis Boz Pity, Ventress.
Elle se montra imperméable à ce compliment, se contentant de le tenir en respect.
- Je suis différente de celle que j'ai été pendant la guerre. Je suis la Dame du Pardon et je n'achève pas un ennemi désarmé.
Elle ne cessa de le scruter avec son œil valide, tout en baissant ses deux sabres vers le sol. Indifférente au chaos de la bataille toujours en cours, autour d'elle. Où les morts s’amoncelaient des deux cotés.
- Partez de Dathomir avec votre armée et ne revenez plus.
- Vous savez très bien ce que cela implique. Si nous partons, ce ne sera que partie remise.
Ventress demeura flegmatique devant l'ironie cassante de Vador. Cette impression de le connaître la tenaillait.
- Qui êtes-vous donc et quel maître vous a formé ? Demanda-t-elle subitement.
Le calme de Vador l'inquiétait plus qu'il ne la rassurait.
- Je suis l'ombre qui vous a combattu sur Ohma Dun, qui vous a poursuivi sur Yavin 4. Qui vous a vaincu sur Coruscant et vous a achevé sur Boz Pity. Mon ancien maître était votre ennemi juré et il a pourtant cru que vous pouviez revenir à la lumière.
Asajj fronça les sourcils, perplexe. Elle ne percevait pas de duplicité et elle écarquilla les yeux lorsqu'elle comprit que le Jedi qu'elle avait cru balayé par la purge se tenait devant elle, sous l'apparence de cette monstruosité.
Elle ne prit pas garde au sabre laser qu'il rappela dans son poing, aveuglée par sa confusion.
- Non..., soufflait-elle. C'est impos...
Elle émit un hoquet lorsqu'une lame sanglante s'enfonça dans son abdomen. Elle tituba sur ses appuis, lâchant ses deux crosses recourbées qui rebondirent sur le sol. Elle plaqua sa paume contre la plaie béante alors qu'elle murmura:
- Sky... walker...
D'une voix impitoyable et sans remords, le Seigneur Noir des Sith la toisait alors qu'elle s'effondrait sur ses genoux.
- Anakin Skywalker est mort, affirma-t-il, je l'ai détruit. Je suis Dark Vador et je détruirai tous les ennemis de l'Empire. Vous allez rejoindre maintenant les fantômes du passé.


Voilà, j'espère que cela vous a plu! Non, franchement, j'espère que vous avez adoré ce duel :wink: !

Allez à la prochaine pour la suite de la bataille :sournois: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 19:51, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 01 Oct 2019 - 8:23   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Et bien oui, je peux affirmer que j'ai adoré ce duel ! :love:

Il commence tout doucement, avec un long rappel du passé d'Asajj Ventress et une petite facilité, celle qui consiste à dire que son vaisseau s'est écrasé sur Dathomir, que ses pilotes sont morts et qu'elle a été la seule survivante... j'ai trouvé ça un peu "gros", je l'avoue ! Pour le reste, dès que l'on revient à l'instant présent, c'est un festival ! Un affrontement tendu, violent, entre Vador et elle, qui m'a rappelé les meilleurs moments du comic-book Purge premier du nom !

Avec un Vador impérial (bon, j'avoue, elle était facile celle-là !) en prime ! Sa dernière réplique est magistrale... et sonne l'acte de décès de Ventress. Une disparition tragique mais qui rend un bel hommage au personnage. Bien joué ! :jap:

Bon, le nombre d'alliés d'Oreste se réduit comme peau de chagrin... mais Vador a été salement amoché. Va-t-il se replier ?

Vivement la suite ! :oui:

(ouai, pour une fois, j'ai fait un long commentaire !)
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 01 Oct 2019 - 20:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

L2-D2 a écrit:
Et bien oui, je peux affirmer que j'ai adoré ce duel ! :love:


C'était l'objectif :sournois: !

L2-D2 a écrit:Il commence tout doucement, avec un long rappel du passé d'Asajj Ventress et une petite facilité, celle qui consiste à dire que son vaisseau s'est écrasé sur Dathomir, que ses pilotes sont morts et qu'elle a été la seule survivante... j'ai trouvé ça un peu "gros", je l'avoue !


J'ai voulu passer vite ça pour aller au dudu :whistle: !

L2-D2 a écrit:Pour le reste, dès que l'on revient à l'instant présent, c'est un festival ! Un affrontement tendu, violent, entre Vador et elle, qui m'a rappelé les meilleurs moments du comic-book Purge premier du nom !

Avec un Vador impérial (bon, j'avoue, elle était facile celle-là !) en prime ! Sa dernière réplique est magistrale... et sonne l'acte de décès de Ventress. Une disparition tragique mais qui rend un bel hommage au personnage. Bien joué ! :jap:


Eh bien, mine de rien, ils se connaissent quand même un peu: ils se sont affrontés plusieurs fois dans la Guerre des Clones version Legends et hors TCW :x !

L2-D2 a écrit:
Avec un Vador impérial (bon, j'avoue, elle était facile celle-là !) en prime ! Sa dernière réplique est magistrale... et sonne l'acte de décès de Ventress. Une disparition tragique mais qui rend un bel hommage au personnage. Bien joué ! :jap:


J'ai essayé tant que bien mal de dégager la majesté de l'homme de confiance de tonton Palpy :roll: ! la dernière réplique coulait un peu de source, c'était celle pour moi qu'il fallait insérer.

L2-D2 a écrit:
Bon, le nombre d'alliés d'Oreste se réduit comme peau de chagrin... mais Vador a été salement amoché. Va-t-il se replier ?


Ca sent un peu le roussi pour le Dark Jedi, m'est avis que Vador va pousser davantage. Il est pas du genre à jeter l'éponge après un ptit bobo :P !

L2-D2 a écrit:(ouai, pour une fois, j'ai fait un long commentaire !)


C'est tout à ton honneur :jap: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !

PS: On a dépassé les vingt mille lues! C'est un truc de dingue :x :x ! Un grand merci et de gros bisous à vous :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Mer 02 Oct 2019 - 19:12   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

En fait, ton sondage, c'était pour savoir qui tuer dans les chapitres suivants, c'est ça hein ? :transpire:

Plus sérieusement, très beau duel qui entremêle les pensées de Vador et Ventress dans un nouveau combat parsemé ici et là de petites références au Legends. Même si, d'après ce que tu as écrit, tu viens de tuer Alpha hors-champ en une phrase explicative là ! :pfff:

Donc maintenant que tout le monde a bien affront... s'est fait laminer par Vador, est-ce au tour d'Oreste de se dresser contre lui ou le combat devra-t-il attendre ? :D

Allez, la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Ven 04 Oct 2019 - 21:49   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Mandoad a écrit:En fait, ton sondage, c'était pour savoir qui tuer dans les chapitres suivants, c'est ça hein ? :transpire:


Un peu comme les articles de ta liste de courses que tu rayes au fur et à mesure :lol: .

Mandoad a écrit:Plus sérieusement, très beau duel qui entremêle les pensées de Vador et Ventress dans un nouveau combat parsemé ici et là de petites références au Legends.


Merci :jap: !

Mandoad a écrit: Même si, d'après ce que tu as écrit, tu viens de tuer Alpha hors-champ en une phrase explicative là ! :pfff:


Ben un clone me semblait suffisant :paf: ! Donc voilà, RIP Alpha :transpire: !

Mandoad a écrit:
Donc maintenant que tout le monde a bien affront... s'est fait laminer par Vador, est-ce au tour d'Oreste de se dresser contre lui ou le combat devra-t-il attendre ? :D


On verra dans les prochains extraits :sournois: !

Allez à la prochaine et encore merci pour le retour :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 07 Oct 2019 - 20:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite :wink: !

Dans cet extrait, c'est l'heure de la confrontation, que vous attendiez tant :diable: !

Je vous laisse découvrir ça!


Tzipah remarqua qu'elle était coupée du soutien de ses consoeurs et des volontaires rebelles qui tentaient de maintenir leurs positions à tout prix. La situation devenait critique et pas seulement pour elle.
Les hors monde amenaient des renforts toujours plus nombreux, sans se soucier de leurs pertes. Un luxe qu'évidemment les Filles d'Allya ne pouvaient se payer. Chacune d'elles qui tombait au champ d'honneur était un crève coeur pour la guerrière des Chutes Brumeuses. Elle domina son chagrin pour se concentrer sur le combat.
Elle ne put retenir une volonté de faire payer à l'ennemi le prix du sang. Pour la première fois de son existence, elle ressentait la fureur. Une électrisait surnaturelle picotait son épiderme, comme si la foudre menaçait de s'abattre sur tous. Le coté sombre de la Magie d'Allya était en train de prendre le dessus.
Mais elle s'en rendait à peine compte car des stromtroopers commençaient à l'entourer et la visaient avec leurs fusil blaster pour la désarçonner, morte ou vive. D'autres concentraient leurs tirs sur son rancor qui agitait ses bras courbés devant lui pour tenter de les déchiqueter avec ses griffes. Sa monture dont les écailles commençaient à brûler sous les impacts, continuait d'avancer et elle s'efforça de le rediriger vers le front principal.
C'était une mission impossible car elle relâchait son emprise sur lui et sur ses instincts primaires pour chanter un sort de télékinésie incessamment pour repousser les hors monde impériaux qui s'amassaient autour d'elle.
Concentrée sur sa survie, elle ne prit pas garde au principal danger. Lorsqu'elle releva la tête vers l'horizon, elle se figea en voyant le rancor de métal qui s'approchait pour la cibler avec ses canons lanceurs de feu.
Au dernier instant, elle cabra sans réfléchir son rancor en arrière au moment où le blindé ouvrit le feu. Sa monture émit un mugissement plaintif grave lorsque son torse fut perforé avant de basculer sur le flanc, renversant sans ménagement la jeune femme.
Elle fut de nouveau debout, sa vibro épée au poing pour faucher le hors de monde le plus proche qui n'eut pas le temps de se retourner contre elle. Elle était saisie d'une frénésie presque bestiale, qui la transformait en quelque chose d'autre de plus terrible. Es-ce la mort de son rancor, une créature qu'elle avait dompté puis choyé au point de s'y attacher qui causait ce basculement?
Toujours est-il qu'elle tranchait maintenant dans le vif du sujet sans restriction jusqu'à ce qu'un détonateur thermique ne se désintégra à quelques mètres d'elle. L'onde de choc la sonna, l'étourdissant sur le coup.
Elle vacilla sur ses pieds comme ivre tandis qu'elle peinait à réagir lorsqu'un stormtrooper la mit en joue. Cette apparition lui semblait irréelle alors que la mort autour d'elle l'était. Elle s'y était pourtant préparée à ce jour fatidique mais la sérénité lui manquait. Cela arrivait bien plus tôt qu'elle ne l'escomptait. Trop tôt.
- Tzipah !
La tête du soldat clone se détacha du reste du corps lorsqu'Oreste surgit pour lui sauver la mise. Un grand soulagement la réchauffa lorsqu'elle surprit l'intensité qui se dégageait de ses yeux verts et gris. Il tenait à elle.
Elle émergea de son hébètement pour lui demander lorsqu'il se précipita à sa hauteur :
- Es-tu blessé ?
Il était surpris par sa question.
- Non, et toi ?
Elle lui accorda seulement un sourire fin avant qu'ils ne se mirent dos à dos pour faire face aux clones. Ceux-ci se massèrent concentrant leurs tirs sur le couple, bien plus sur le jeune corellien que sur la dathomirienne. Oreste s'appliqua à dévier les salves avec son sabre laser et brandissait de l'autre main le Bâton Obscur qu'il tenait prêt à l'emploi tandis que Tzipah en usant de la Force à l'aide de chants.
Abandonne la et tue Vador.
Une fois encore, il rejeta l'appel de Rivan qui revenait à la charge. Il était maître de lui-même, il tuerait Vador et seulement au moment où il l'aurait choisi. Rivan n'était qu'un outil entre ses mains et il en userait autant qu'il le souhaiterait.
Comme en cet instant où il se connecta avec l'esprit du Sith zélosien pour activer l'artefact. Les éclairs jaillirent du pommeau en une cascade incontrôlable et vidèrent les stormtroopers les plus proches de leur essence. C'étaient en de pareils moments qu'il était le plus vulnérable, car immergé dans le Coté Obscur.
Il ne prit pas garde aux deux clones qui s'étaient avancés dans son dos pour l'abattre à bout portant. Tzipah réagit heureusement à temps, fondant sur eux pour les exécuter avec sa vibro épée. Elle considéra à peine leurs cadavres, se préoccupant coûte que coûte de la survie de son compagnon.
Malgré ce qu'il était devenu, malgré ce qu'il faisait. Elle espérait pouvoir l'aider à se libérer de cette malédiction. Au fonds d'elle-même, elle pensait qu'il le méritait malgré les avertissement de la Mère de Clan.
Je n'échouerai pas, se promit-elle alors qu'elle l'observait semer la désolation à l'aide du sceptre redouté.
Quant à Oreste, il ne s'intéressait plus vraiment au déroulement de la bataille en cours. Sans cesser de se battre avec un acharnement au-delà de leurs moyens, les rebelles pliaient sans rompre sous le rouleau compresseur impérial. L'issue de la bataille devenait de plus en plus claire.
Tue Vador avant qu'il ne soit trop tard.
Rivan n'abandonnait pas mais le corellien n'était pas prêt à lui céder. Tzipah.. il n'abandonnerait pas Tzipah comme il l'avait laissé Beliem mourir.
Va au diable, jura-t-il à l'adresse du Sith zélosien.
Tout à coup une lueur de bonté qui étincelait au milieu de l'obscurité palpable et ambiante, chancela dans les courants de la Force. Il releva la tête dans la direction de la perturbation et remarqua une jeune rattataki à terre gravement blessée aux pieds du Seigneur Noir. Asajj Ventress, la Dame du Pardon, venait de tomber.
Tue Vador.
Cette fois, ce n'était plus Rivan qui l'encourageait. C'était son subconscient... il était le Jedi Noir de Dathomir et il devait éradiquer cet ennemi.
Alors il traversa les rangs impériaux, s'ouvrant un chemin sanglant suivi de prés par Tzipah qui tentait de le tempérer en lui criant :
- Oreste, attends !
Mais il ne l'écouta pas. Et il l'entendit encore moins pester entre ses dents contre son impulsivité naturelle.



Dark Vador releva son sabre pour donner le coup de grâce à son adversaire agonisante qui le fixait sans trembler. Un picotement courut le long de sa colonne vertébrale et il eut seulement le temps d'apercevoir un jeune homme armé d'un sabre laser et d'un étrange sceptre qui fonçait sur lui. Il se détourna pour lui faire face mais ne put contrer la jambe tendue qui le percuta à la poitrine et le rejeta au loin à une dizaine de mètres.
Oreste voulut en profiter mais Tzipah le rappela à d'autres priorités :
- Nous devons l'aider !
Elle soutenait par les épaules la rattataki dont elle prit la main.
- Tzipah... je suis désolée de n'avoir pu t'enseigner mon art...
- Vous avez aidé les Filles d'Allya, Dame du Pardon. Nous vous honorerons pour toujours.
Le corellien s'accroupit à son tour. La voir dans cet état le bouleversa malgré lui, autant que son amie dathomirienne.
- Je vais faire payer le responsable, lui promit-il seulement.
- Tissan...
Dans un dernier effort, Asajj le retint par la manche. Elle le considérait avec sévérité de son oeil valide.
- Tu dois retrouver la voie des Jedi, ne deviens pas ce qu'il est, le pressa-t-elle. Ne deviens pas comme Vador. Il y a encore de la lumière en toi.
Elle faisait allusion à Tzipah.
- Oreste, écoute-la, insista celle-ci.
La guerrière des Chutes Brumeuses le fixa avec une une résolution qui fit le plier. Alors il se pencha davantage au-dessus de la rattataki.
- Renonce à l'obscurité comme j'ai réussi à le faire.. rachète mes fautes et les tiennes.
Il se figea lorsqu'il comprit qu'elle savait pour le clan Farron. Et cela devint plus clair lorsqu'elle ajouta :
- Pour tout le mal que tu as répandu ici, je te pardonne...
Sur ces paroles de bonté, elle ne fit plus qu'un avec la Force. Elle rejoignit Ky Narec, son mentor défunt qui avait marqué sa jeunesse tourmentée.
Tue Vador, venge la.
Au milieu des clameurs et des explosions, des cris de fureur et de souffrance, une respiration hachée et mécanique lui parvint.
- Je suis ici pour finir ce qui a commencé. L'extermination des Jedi.
L'ancien apprenti de Nejaa Halcyon revit à travers lui tout ce qu'il avait perdu. L'Ordre Jedi, la République, sa famille sur Corellia. Beliem...
Il revit à travers lui tout ce qu'il pourrait encore perdre. Tzipah...
- Moi aussi, j'ai quelque chose à finir.
Il se redressa, la haine enflammant de nouveau ses iris verts et gris. Il ne souciait plus de respecter les dernières volontés de la Dame du Pardon. Ce n'était plus primordial, une seule chose lui importait.
Je suis le Jedi Noir de Dathomir et je dois tuer Vador.
Alors il le chargea à l'aide d'un Saut de Force qui le fit atterrir nez à nez avec le Seigneur Noir des Sith qui bloqua sa première attaque avant qu'Oreste ne le frappa avec le manche du sceptre. Vador tituba en arrière avant de se reprendre.
Il ne remarqua pas qu'une jeune Sorcière s'était glissée dans son dos pour le surprendre. Il perçut cependant sa présence juste à temps pour éviter un coup fatal et la repousser d'un brutal coup de coude dans le plexus solaire.
- Tzipah, va-t-en ! S'écria Oreste.
La Sorcière se rangea à sa hauteur, n'appréciant visiblement pas qu'il lui donne des ordres.
- Souviens-toi de ce que t'a dit la Dame du Pardon, n'en fais pas une affaire personnelle !
- Je sais ce que je fais mais il le faut que je le fasse seul !
Ils se mesurèrent du regard et la jeune femme s'inclina devant son farouche entêtement. Elle choisissait de lui faire confiance une fois de plus. Une fois de trop ?
Toujours est-il qu'elle s'éloigna pour se confronter à d'autres clones.
- On perd toujours ce qu'on essaie de protéger, ricana le Seigneur Noir des Sith.
- Vous n'avez pas idée de ce que j'ai perdu. Vous avez lâché Soia Tenn à mes trousses, vous l'avez envoyé détruire toute ma famille, tué sous mes yeux la femme que j'aimais.
- Tu l'as tuée par vengeance, tu as obtenu ce que tu voulais.
- Non, pas tout ce que je voulais. J'ai compris que le véritable responsable, c'était vous. L'Empereur, l'Empire tout entier. Je ne m'arrêterais pas avant de causer votre chute.
- Tu ne peux pas nous freiner, Jedi. Regarde ce que tu es devenu. Tu es consumé par la peur, la colère et la haine. Et je sens le pouvoir qui émane du sceptre que tu tiens dans la main. Un pouvoir que tu as appris à utiliser.
En voilà un qui est peut-être plus méritant que toi.
L'esprit de Rivan sentait sans aucun mal le potentiel de Dark Vador. Et faisait comprendre au passage à Oreste qu'il pourrait jeter son dévolu sur lui. Le corellien se figea en comprenant les possibles implications.
Si Vador s'emparait du Bâton Obscur, cela le rendrait bien plus puissant et il n'aurait aucun scrupule à traiter avec le fantôme d'un Sith zélosien. Peut-être même qu'il l'aiderait à ressusciter, à devenir immortel. Libre de renforcer l'étreinte de l'Empire ou d'en tirer profit.
Il était le Jedi Noir de Dathomir et il n'avait pas l'intention de laisser faire cela.
- Tu pourrais apprendre à maîtriser un pouvoir plus grand encore. Devenir tellement plus.
- JAMAIS !
De nouveau, il se jeta à l'attaque. Libéré de tous ces scrupules de Jedi, il le frappait de son sabre laser et du sceptre successivement. Vador recula pied à pied, contenant ses assauts vifs et désaccordés qui l'empêchaient de reprendre la main.
La progression inexorable des clones fut brusquement stoppée lorsque Morgan Vandrack et ses hommes qui formaient la réserve, s'élancèrent de leurs tranchées pour mener la charge de la dernière chance. Celle qui devait permettre de faire basculer l'issue de la bataille. Les chelloans qui encadraient cet assaut firent jonction avec les Sorcières elles-mêmes débordées sous le feu de l'ennemi.
Il n'y avait plus à tergiverser, l'Empire n'aurait pas la moindre pitié. C'était un combat à mort, tout comme celui qu'il menait en personne contre Vador.
- Tu es le dernier Jedi qui reste, lui lança-t-il. Quand je t'aurai tué, ma tâche sera accomplie et la galaxie sera enfin en paix.
Le dernier Jedi. Ces mots résonnèrent dans la tête du corellien, un écho à la pire crainte qu'il ne désirait pas se voir réaliser.
Il ne pouvait pas échouer car il sentait tout le poids d'un héritage sur ses épaules qu'il devait faire perdurer. Mais c'était un héritage auquel il ne pouvait plus prétendre, il avait trahi la voie des idéaux de l'Ordre Jedi.
Je suis le Jedi Noir de Dathomir. Tout ce que j'ai connu appartient à l'oubli.
Il n'était plus qu'une âme errante, en perdition. Il ne possédait plus le moindre repère, peu lui importait de vivre.
Il devait tuer Vador.



Voilà, j'espère que cela vous a plu! Dites-moi si vous ressentez un frisson :sournois: :x !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 19:54, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 09 Oct 2019 - 7:39   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Un extrait passionnant à lire! Tendu, rythmé, dense...Oreste risque de payer cher sa volonté de faire plier l'Empire et Vador!!!

Vivement la suite! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 09 Oct 2019 - 13:08   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :wink: !

L2-D2 a écrit:
Un extrait passionnant à lire! Tendu, rythmé, dense...Oreste risque de payer cher sa volonté de faire plier l'Empire et Vador!!!



:sournois:

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 11 Oct 2019 - 12:04   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!

Très bon extrait que voilà. La confrontation entre Oreste arrive, évidemment, mais c'est la première partie qui a retenu mon attention.

Ce moment où Tzipah sombre un instant, mais s'en échappe lorsque Oreste arrive, puis la conversation entre les deux (+ Rivan qui vient s'incruster) était très justement écrite. On voit qu'Oreste est réellement une source de lumière pour la Sorcière et qu'il peut la tirer de ses moments sombres. En revanche, le Jedi Noir semble moins enclin à se laisser sauver et on voit encore l'omniprésence de Beliem dans ces pensées.

Il maintient sa haine contre ceux qui sont responsables de sa mort sans penser à ce que cela fera à sa nouvelle compagne s'il vient à échouer et se faire tuer. J'ai envie de dire: Pauvre Tzipah.

Tissan survivra-t-il ? Tzipah le soutiendra-t-elle jusqu'au bout ? Vador mettra-t-il la main sur le bâton ? Qu'est devenu Gelfran ? Pourquoi les rancors n'ont-ils que quatre doigts ? Tant de question demandant des réponses pour la suite ! :oui:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Dim 13 Oct 2019 - 21:18   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Mandoad :) !

Mandoad a écrit:Ce moment où Tzipah sombre un instant, mais s'en échappe lorsque Oreste arrive, puis la conversation entre les deux (+ Rivan qui vient s'incruster) était très justement écrite. On voit qu'Oreste est réellement une source de lumière pour la Sorcière et qu'il peut la tirer de ses moments sombres. En revanche, le Jedi Noir semble moins enclin à se laisser sauver et on voit encore l'omniprésence de Beliem dans ces pensées.


Cette interaction est ce j'ai aimé le plus écrire dans cette fan fic, je l'avoue :wink: !

Mandoad a écrit:
Il maintient sa haine contre ceux qui sont responsables de sa mort sans penser à ce que cela fera à sa nouvelle compagne s'il vient à échouer et se faire tuer. J'ai envie de dire: Pauvre Tzipah.


Oué, il est vénair!

Mandoad a écrit:Tissan survivra-t-il ? Tzipah le soutiendra-t-elle jusqu'au bout ? Vador mettra-t-il la main sur le bâton ? Qu'est devenu Gelfran ?


Réponse dans les prochains extraits :sournois: !

Mandoad a écrit:Pourquoi les rancors n'ont-ils que quatre doigts ?


Euh, Joker! :transpire:

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 14 Oct 2019 - 18:27   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

Dans cet extrait, la bataille de Dathomir est sur le point de prendre une tournure inattendue et bien plus sanglante :roll: !

Je vous laisse découvrir cela!



Orbite de Dathomir, Devastator


Pour Shonn Volta, il devenait clair que les rebelles n'avaient plus aucune chance. Dos à la montagne, toute possibilité de retraite leur était ôtée alors que les troupes de l'Empire les submergeaient par le nombre et la puissance de feu.
Le moment d'agir était venu. Elle se détourna des consoles tactiques qui trônaient au milieu de la passerelle principale puis porta son comlink à ses lèvres.
- Commencez la distribution du paquet dans soixante secondes. Que tout le monde se tienne prêt pour l'exercice.
Elle croisa le regard de l'officier de pont qui la surveillait étroitement. Elle compta mentalement jusqu'à cinquante avant d'exhiber un masque respiratoire de sous son uniforme et d'en couvrir sa figure, englobant soigneusement nez et bouche.
- Capitaine, que faites-vous ?
- Cela fait partie de l'exercice, lieutenant.
Celui-ci se tourna dans toutes les directions et constata que tout le monde portait le même appareil sauf lui.
- Et pourquoi suis-je le seul à ne pas en porter ?
L'ancienne snipeuse séparatiste lui répliqua tout en le dardant d'un regard glacial :
- Vous n'en avez pas besoin.
Un sifflement funeste se répercuta d'un bout à l'autre du pont et des fumerolles vertes sinistres s'échappèrent des bouches d'aération.
- Ne tentez pas de retenir votre respiration ou vous mettrez plus de temps à passer dans l'autre monde, lui conseilla-t-elle. Les effets de l'Aorth-6 sont immédiats.
- L'arme chimique de Gentis.
Il dégaina son blaster pour la menacer.
- Arrêtez cette folie !
Vive comme un serpent kodashi, elle lui agrippa le poignet de la main droite et l'écarta vers le plafonds. Il parvint à presser la détente deux fois avant qu'elle ne le désarma d'une brusque torsion de la paume, lui fracturant le coude.
Puis elle le mit à terre d'un revers dans la trachée. Avant de le relever en l'immobilisant avec une prise d'étranglement.
- Ce sera bientôt terminé pour vous.
Le malheureux sous officier devint livide, comprenant ce qui l'attendait. Il connaissait très bien les symptômes d'une exposition à l'Aorth 6 même brève. Il s'agissait d'un virus nécrotique qui liquéfiait les poumons.
Dans sa poitrine, une chaleur ardente commençait à l'indisposer et il sentit un liquide poisseux engluer ses narines avant de couler sur ses lèvres. Elle le libéra tout d'un coup et il s'écarta d'elle pour s'éponger avec la manche de son uniforme. Tâché d'un rouge hémoglobine sombre.
Shonn Volta le fixait d'un regard distrait et elle ressentait grâce à son lien avec la Force la souffrance de son agonie.
Le sang cascadait de ses yeux, de ses oreilles et de sa gorge et il tendit une main pour tenter d'arracher son masque. Elle contra sa tentative désespérée sans aucun mal, se contentant de faire un pas de coté et il trébucha en avant. Il porta la main à son cou, s'étouffant dans sa propre hémorragie interne qui obstruait ses voies respiratoires irritées.
Ses membres se raidirent et elle donna un coup de pied à son cadavre pour s'assurer qu'il ne réagirait plus.
- À toutes les unités, au rapport.
Bientôt des réponses calmes affluèrent de tout le destroyer Venator.
- Hangar principal sécurisé.
- Sections 7, 8 et 11 sécurisées. Le pont inférieur est dégagé.
- Sections 13, 14 et 15 sécurisées. Les batteries principales sont sous notre contrôle.
Satisfaite du bon déroulement de l'exercice, Volta ponctua :
- Passerelle de commandement sécurisée. Accès principal ?
- Sécurisé, nous contrôlons les turbo ascenseurs.
- Sabotez les, ordonna-t-elle. Et isolez les hangars secondaires.
- Bien reçu.
Elle fixa le cadavre devant elle avant de demander qu'on l'en débarrasse dans le broyeur à ordures.
- Relevez les écrans déflecteurs et que les batteries principales se tiennent prêtes. Cible principale: le Poing d'Acier.
Elle traversa le pont pour étudier la silhouette de l'autre Venator dont elle avait programmé la destruction.
- Nous sommes en position, capitaine.
- Visez d'abord le hangar principal puis l'artillerie. Et pour finir la passerelle.
Elle devinait la quiétude de l'équipage qui somnolait à quelques centaines de mètres, ne se doutant pas de ce qui pendait au-dessus de leur tête. Elle faisait tout cela pour l'homme qu'elle avait aimé.
Il s'appelait Laurita Tohm.
- Feu.
Alors que les salves frappaient la coque du Poing d'Acier faisant jaillir des sphères de flammes et de duracier en poussière, elle était persuadée d'accomplir un acte de foi.
C'est pour toi que je le fais, Laurita. C'est pour toi que je le fais.


Poing d'Acier


- Capitaine ?
Zsinj qui étudiait le déroulement de la bataille à la surface de Dathomir, jeta par dessus son épaule un coup d'oeil curieux en direction de l'officier qui gardait une distance de sécurité confortable.
- Oui ? Fit-il de sa voix mélodieuse.
- Vous m'aviez demandé de vous signaler toute anomalie provenant du Devastator, même insignifiante.
Le commandant du Poing d'Acier se permit un sourire malicieux.
- Comme j'aime les esprits serviables et capable de faire preuve d'initiative.
Le subalterne préféra ne rien montrer de sa réaction indécise, ignorant s'il devait prendre cela comme une moquerie.
- Nous scannons le vaisseau et notamment les formes de vie et il y a eu une évolution.
- Une évolution ?
Montrant une agilité peu attendue pour un homme de sa corpulence, Zsinj vint se ranger devant les instruments de détection.
- Hum, lâcha-t-il d'un air dubitatif. Il y a beaucoup moins de formes de vie qu'il y a cinq minutes, n'est-ce pas ?
- Oui, monsieur. Il pourrait s'agir d'une défaillance de nos systèmes.
- Oh, je ne crois pas.
- Une épidémie ?
- Je ne connais pas de maladie qui puisse décimer l'équipage d'un croiseur interstellaire dans un laps de temps aussi court. À moins que..
Le subalterne se pencha pour l'expression impavide du capitaine dont le regard s'illuminait d'une subite compréhension.
- Je viens de me rappeler que plusieurs stocks d'une arme nécrotique utilisée par Gentis sont portés manquants.
- Devons-nous contacter le Devastator ?
Zsinj haussa les épaules, jugeant la question peu importante.
- Ils ne répondront pas. Relevez les boucliers.
Cette fois, la voix contenait de l'urgence. Il ne s'agissait pas d'un caprice ou d'une démonstration impérieuse. Zsinj s'était taillé une réputation d'homme implacable sur Teragan 5 contre la mutinerie des clones. Un homme implacable et rusé qui avait évincé son supérieur à la tête du Poing d'Acier. Un homme dangereux, le mieux placé pour détecter une éventuelle menace.
- Oui, monsieur.
- Préparez les escadrons de chasseurs et...
Une alarme stridente hulula soudainement après qu'une voix paniquée s'était élevée :
- Impact ! Impact !
Le sol trembla sous les pieds de Zsinj lorsque les tirs de turbo lasers du Devastator se fracassèrent contre les boucliers déflecteurs du Poing d'Acier. Le capitaine ne perdit pas son sang froid et réclama sans sourciller :
- Rapport des dégâts !
La réponse ne tarda guère.
- Boucliers abaissés à 65% ! Le hangar principal a été touché, monsieur !
- Batteries principales, ripostez ! Montrez-moi les images du hangar !
Ce qui fut fait dans l'instant. Alors que les deux Venators s'engageaient dans une canonnade intense, Zsinj se pencha sur les images des holocams qui renvoyaient une scène macabre figée. Des corps et des équipements flottaient au milieu des ARC-170 et des V Wings en pleine maintenance. Et encore tous n'étaient pas présents.
D'autres images funestes lui montrèrent que certains d'entre eux avaient été aspirés dans le vide sidéral, suite à la perte d'atmosphère et de gravité consécutive à la dépressurisation brutale et subite. Le capitaine posa la question dont il connaissait déjà la réponse.
- Aucun signe de vie ?
- Non, monsieur. Et nous avons perdu tous nos chasseurs.
Au fonds de lui-même, le boucher de Teragan 5 ne possédait aucune considération pour la vie humaine. Il l'avait d'ailleurs largement montré par le zèle qu'il manifestait à l'égard de l'Ordre Nouveau.
Il se sentait seulement blessé dans son orgueil, il avait sous estimé la dangerosité du capitaine Shonn Volta et la force de l'amour qu'elle portait à un ambitieux qui avait menacé de faire de l'ombre à Vador lui-même. Il ne faisait aucun doute qu'elle avait usé de l'Aorth 6 pour prendre le contrôle du Devastator en éliminant les loyalistes sans exception. Elle n'avait plus rien à perdre.
- Contactez le Centre Impérial, ordonna-t-il. Envoyez un signal de détresse...
Un nouveau séisme ébranla la passerelle avant qu'une voix laconique ne lâcha :
- Antenne de transmission détruite, nous sommes coupés monsieur.
- Éloignez-nous du Devastator, nous sommes trop exposés. Envoyez toute l'énergie dont nous disposons dans les boucliers latéraux.
Zsinj savait que Volta ne cesserait pas ce pilonnage intense qui mettait ses écrans déflecteurs à rude épreuve. D'une certaine façon, il la respectait pour cela. Il l'admirait même, elle lui ressemblait beaucoup.
Maintenant il savait ce que cela faisait d'être pris au piège mais il ferait tout pour y échapper. Il méditerait cette leçon, on ne l'y reprendrait plus. Il se ferait sa propre place sans se mettre en situation de dépendance.
Il ne serait plus la proie, plus jamais.
- Monsieur, ils s'en prennent à nos batteries !
Les tirs de barrage ennemis étaient ciblés et concentrés et l'artillerie principale du Poing d'Acier fut bientôt réduite au silence. Le rancor avait perdu ses crocs et ses griffes.
- Nous ne pourrons pas encaisser ce genre de frappes très longtemps.
Le natif de Fondor surveillait l'état des boucliers qui s'affaiblissaient au fur et à mesure des instants qui s'écoulaient.
- Repliez nous derrière l'une des lunes, celle qui est la plus proche.
- Monsieur, nous privons de soutien les troupes au sol en faisant cela.
Zsinj soutint sans sourciller le regard de son subalterne.
- Si le Poing d'Acier est détruit, ils n'auront plus de soutien du tout. Exécutez l'ordre, insista-t-il lourdement. Nous ne pouvons pas lutter.
- Oui, monsieur.
Les moteurs du Poing d'Acier rugirent, sans que les tirs de turbo laser ne s'interrompirent une seule seconde. Le destroyer s'arracha finalement à l'orbite de Dathomir, malgré l'acharnement du Devastator dont les batteries ciblaient la passerelle principale.
Zsinj fixait le précaire refuge derrière lequel il s'abriterait jusqu'aux renforts. Qui tarderaient certainement à arriver. Quelques minutes, le sol sous ses pieds cessa de vibrer et un enseigne lui signala.
- Monsieur, le Devastator a cessé le feu et ne nous poursuit pas.
Personnellement, le fondorien ne s'en plaignit pas tout en pensant que c'était dommage pour les troupes bloquées au sol. Et qui ignoraient ce qui venait de se produire.
La cible de la vengeance de Volta n'était pas lui, il s'en doutait bien.


- Cessez le feu, ordonna Volta.
- Nous ne les poursuivons pas ?
Elle se détourna de la baie de transparacier et du Venator qui accélérait pour se mettre à l'abri derrière l'une des quatre lunes. Le Poing d'Acier avait subi des dommages qui l'empêcheraient de nuire à son projet.
- Non, répondit-elle.
Je dois punir le véritable responsable qui m'a enlevé Laurita. Vador.
- Vous avez un visuel de l'Enclos des Murmures ?
- Un instant.
Les hologrammes se succédèrent rapidement, montrant les stormtroopers bloqués par une ultime contre attaque rebelle.
- Montrez-moi Vador.
Bientôt, des holoimages précises du Seigneur Noir des Sith aux prises avec un jeune homme armé d'un sabre laser. Certainement le Jedi qui avait lancé sa provocation sur les canaux impériaux. Elle fixa longuement la silhouette sombre qui courbait sous les assauts furieux de son antagoniste direct, celui-ci maniant un étrange sceptre en plus de son épée ardente.
Elle pensa un bref instant laisser le duel se poursuivre, en espérant une issue victorieuse en faveur du Jedi. Puis elle se rappela qu'elle n'éprouvait pas spécialement une grande sympathie pour ce dernier et qu'elle ne souhaitait pas risquer de voir Vador en réchapper.
Le meurtrier de Laurita Tohm devait mourir. Et si cela signifiait qu'elle devait éradiquer l'armée clone impériale dans sa totalité et aussi le Jedi rescapé de l'Ordre 66 avec les autochtones qui le soutenaient...
Elle ne reculerait pas.
- Ciblez l'Enclos des Murmures et tenez-vous prêt à raser toute la zone à mon commandement, indiqua-t-elle aux artilleurs.
- Les rebelles ?
- Ce ne sont pas des amis. Au mieux des outils.
Tous ceux qui l'entouraient et qui étaient autrefois les protégés de Gentis avaient encore certains scrupules. Mais ils la suivraient jusqu'au bout.
Elle scruta la surface de Dathomir, un monde à l'apparence si paisible. Elle allait bientôt le plonger dans le brasier de la destruction.
- Feu à volonté.


Voilà, j'espère que vous aurez trouvé exquis la trahison du capitaine impérial Shonn Volta, un personnage repris de la BD La Prison Fantôme :roll: ! à la prochaine, les amis! :jap:
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 21:22, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 15 Oct 2019 - 10:34   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Mais mais mais ! Je m'attendais à la suite du combat entre Vador et Oreste ! Quoique à la réflexion, Oreste ne peut pas encore mourir, et il est difficile d'imaginer qui que ce soit survivre face au Seigneur Noir à cette époque de la chronologie... donc il fallait bien trouver un moyen de mettre fin au combat avant qu'il n'y ait (davantage) de dégâts ! Et ça a l'air d'être chose faite ! :sournois:

Pauvre lieutenant Impérial tout de même, il ne méritait sans doute pas l'horrible mort qu'il a connu, si ? :shock:

Et Zsinj, toujours excellent dans le rôle du courageux fuyard !

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 15 Oct 2019 - 12:45   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :jap: !

L2-D2 a écrit:
Mais mais mais ! Je m'attendais à la suite du combat entre Vador et Oreste !


Dans le prochain extrait, c'est promis :D !

L2-D2 a écrit:donc il fallait bien trouver un moyen de mettre fin au combat avant qu'il n'y ait (davantage) de dégâts ! Et ça a l'air d'être chose faite ! :sournois:


Vu qu'elle va tout raser, la brave dame, risque pas de rester quelque chose :P !

L2-D2 a écrit:Pauvre lieutenant Impérial tout de même, il ne méritait sans doute pas l'horrible mort qu'il a connu, si ? :shock:


M'en fous, c'est qu'un impérial :x !

L2-D2 a écrit:
Et Zsinj, toujours excellent dans le rôle du courageux fuyard !


J'ai essayé de rester fidèle au personnage :wink: !

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Oct 2019 - 20:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite!

La décision de Volta va impacter la bataille en cours :sournois: !

Je vous laisse découvrir ça!


Enclos des Murmures


Oreste avait pris maintenant un avantage décisif depuis une trentaine de secondes, même si le Seigneur Noir des Sith demeurait coriace. Ce dernier assénait de temps à autre des coups de masse dans le style du Djem So qui l'obligeaient à reculer avant de revenir à la charge. Mais grâce au pouvoir du Bâton Obscur qui servait le corellien, Vador ne faisait que retarder l'inévitable.
Par intermittence, celui-ci tentait de l'atteindre.
- Rejoins l'Empire et tu deviendras bien plus que ce que tu n'as jamais été. Ou je t'éliminerai et le Bâton Obscur sera mien.
- Ce que vous me proposez n'a pas d'importance. Je veux vous tuer et si cela signifie la perte de Dathomir, qu'il en soit ainsi.
Le Sith se dégagea en écartant sa lame après avoir émis un ricanement grave.
- Je suis tout aussi prêt à détruire Dathomir et la femme que tu aimes.
Malgré lui, Oreste poussa un hurlement de rage qui vibra depuis le fonds de son âme souillée par les ténèbres. Et la braise de la haine flamboya dans ses iris verts et gris.
Tue Vador.
La Force se convulsa et Oreste Tissan.. disparut. Le Sith se figea, se demandant ce qui se passait car il le percevait toujours proche de lui. Dans son dos...
Le bras armé de l'Empire poussa un mugissement à demi étouffé lorsqu'un sabre laser lui transperça le flanc et il comprima impulsivement la Force en lui avant de la libérer en une vague invisible qui jeta le corellien en arrière.
Oreste bondit sur ses pieds et exécuta un salto avant lorsqu'il surprit le Sith enragé se précipiter pour l'empaler sur le sol. Il atterrit souplement à quelques mètres, une distance de sécurité qui lui permit de surprendre le Sith, se pencher légèrement en avant pour palper sa blessure. Il le pensait affaibli et que le moment était venu.
Offre moi son âme, le pria Rivan.
Le pommeau du Bâton Obscur brilla d'un éclat plus aveuglant avant que des éclairs sinistres n'entourèrent le corps de Vador pour tenter de drainer son énergie. Le Sith chancela tout en lâchant un hurlement animal. Un rire résonna dans les méandres de sa conscience.
Rejoins-moi, quitte ton enveloppe mortelle.
Pendant un bref instant, le Sith eut la tentation d'écouter, d'obéir. Ce serait une façon pour lui de se libérer de son armure, de cette prison mouvante qui l'empêchait de voir la lumière du jour. De se libérer de ses propres tourments, de sa haine.
Mais il était Vador, il incarnait l'Empire et l'Ordre Nouveau. Il avait appris à user de sa souffrance pour alimenter sa colère. L'Empereur lui avait montré la voie et un jour il prendrait sa place, il ne serait pas éternellement un laquais.
- Tu n'es qu'un perdant du passé, Rivan. Nous sommes les nouveaux Sith, moi et mon maître.
Par la force de son esprit, il repoussa l'emprise psychique du zélosien déchu qui murmura comme s'il se penchait à son oreille.
Meurs donc si tu refuses de me rallier.
La douleur s'accentua tel qu'il mit un genou à terre. Il se rappela de cette sensation infecte d'être dévoré vivant par les flammes de Mustafar, sous les yeux de son ancien mentor et ami qui n'avait pas tenté de l'aider.
Ce qui avait brûlé était devenu Vador. Toute ce qui avait été Anakin Skywalker, sa futilité, sa médiocrité. Sa faiblesse..
Il en avait été purgé, c'était son accomplissement. Une étape qu'Oreste Tissan n'avait jamais franchi, ce corellien était resté prisonnier de ses états d'âme, de sa colère. Au lieu de la maîtriser. Voilà pourquoi il était destiné à perdre.
Oreste le vit lentement mais inexorablement se relever de toute sa hauteur. Aspirer la souffrance infligée par le Bâton Obscur pour alimenter sa fureur.
- Tu as basculé du Coté Obscur, Jedi. Mais tu n'as pas le pouvoir de me détruire, Rivan t'a dupé, martela-t-il.
- C'est parce que je ne me suis pas donné à fond.
Alors le corellien s'investit plus profondément qu'il ne l'avait fait dans le Coté Obscur. Il était le Jedi Noir de Dathomir et il ne pouvait pas échouer.
Il devait tuer Vador, toute sa détermination, toute sa colère tendait vers ce but. De nouveau, le Sith fut jeté à genoux, gémissant à travers son vocodeur d'un chapelets de grognements rauques et mécaniques.
Ce serait bientôt terminé, Oreste avait maintenant le sentiment d'avoir eu raison de faire tout ce qu'il avait fait. La trahison, la manipulation... tout ce qu'il avait accompli contre les principes du code Jedi et les enseignements de Halcyon et de Mundi, tout cela en valait la peine.
Tout à coup le sol trembla sous leurs pieds. À quelques dizaines de mètres d'eux, un bipode qui chargeait les hommes de Vandrack disparut dans une nova instantanée à l'éclat aveuglant. Une onde de choc se propagea aux alentours et renversa quiconque qui se trouvait trop proche de l'épicentre. Instinctivement, Oreste et Vador levèrent la tête vers les cieux. Pour constater que des traits ardents leur tombaient littéralement sur la tête.
Plus exactement, ils pleuvaient indistinctement tant sur les clones, leurs blindés que sur les rebelles et les Sorcières. Les salves de turbo lasers fracassaient et émiettaient la surface rocailleuse du lit asséché aveuglément, vaporisant en un battement de cils tout ce qui était composé de chair d'os de nerfs, de muscles et de duracier.
Sauf que ce n'était guère l'impression que Vador en avait. Celui qui avait ordonné ce pilonnage dévastateur sans son autorisation savait ce qu'il faisait. Ce n'était pas son armée qui était visée, c'était lui.
Volta..
Cela ne pouvait être qu'elle, bien entendu. Il aurait du le prévoir, il l'avait sous estimée. Il s'était débarrassé de Laurita Tohm, son amant ambitieux qui aurait été un candidat potentiel pour prendre sa place.
À lui de prouver que sa place auprès de son maître n'était pas usurpée. Il lui fallait maintenant survivre à un Jedi Noir armé d'un artefact Sith et à un bombardement orbital. Et rallier ce qui restait de ses troupes.
- Vous ne m'échapperez pas, Vador. Si je dois mourir, ce sera avec l'assurance que vous m'accompagnerez.
La puissance déchaînée du Bâton Obscur s'accentua jusqu'à ce qu'un tir de turbo laser s'écrasa non loin d'eux. Le souffle les éjecta tous deux loin l'un de l'autre. Le Sith se releva en vacillant, libéré de la chape de plomb. Il distingua son adversaire qui semblait hésiter un bref instant avant de s'enfuir, protégé par un mur de flammes qui venait de se hérisser entre eux deux.
- Commandant Bow ? Vous me recevez ?
- Monseigneur, nous sommes bombardés par les nôtres!
- Je sais, évacuez les troupes et ramenez les à la prison.
- Et vous monseigneur ?
Vador jeta un regard autour de lui. Son ennemi avait disparu et ne reviendrait pas. Le bombardement quadrillait chaque mètre carré de terrain, veillant à ne rien laisser de viable dans son sillage ardent.
- Je me débrouille pour vous rejoindre, commandant.
Il se fraya un chemin, au milieu des explosions et des soldats hébétés qui couraient pour échapper au carnage. La plupart ne faisaient que se précipiter à leur purgatoire infernal. Ils ne devinrent plus que des cendres anonymes dans un bûcher géant.
L'Enclos des Murmures n'était plus qu'un enclos de flammes.


Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, comme d'habitude :cute: !

Et on se retrouve à la prochaine :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 21:24, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Lun 21 Oct 2019 - 20:26   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Retard rattrapé !

Donc la trahison de Volta (que j'attendais impatiemment d'ailleurs) a enfin eu lieu et a un effet frustrant sur la bataille...
Non mais sérieux, tu nous mets enfin Vador et Oreste en face à face et c'est pour lancer l'entracte en fin de chapitre, c'est... c'est... c'est pas cool quoi :grrr:

Sinon, les personnages sont toujours bien caractérisés (Zsinj est comme je me souvenais de lui), même si Vador qui se fait avoir par le Jedi Noir comme un bleu m'a un peu surpris, mais bon j'avoue qu'ayant lu "Les Seigneurs des SIth" récemment, j'ai un Vador increvable, dévastateur et plus qu'ultra imposant en tête (d'ailleurs, même si je sais que tu n'es pas trop UE officiel, tu devrais aimer ce bouquin: Y a deux Sith implacables et des Twi'leks) :wink:

J'attends de voir ce que tu vas faire de l'histoire après ce petit break dans les affrontements maintenant.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Lun 21 Oct 2019 - 20:53   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, Mandoad :wink: !

Mandoad a écrit:
Donc la trahison de Volta (que j'attendais impatiemment d'ailleurs) a enfin eu lieu et a un effet frustrant sur la bataille...
Non mais sérieux, tu nous mets enfin Vador et Oreste en face à face et c'est pour lancer l'entracte en fin de chapitre, c'est... c'est... c'est pas cool quoi :grrr:


Ce n'est que partie remise :roll: !

Mandoad a écrit:Sinon, les personnages sont toujours bien caractérisés (Zsinj est comme je me souvenais de lui), même si Vador qui se fait avoir par le Jedi Noir comme un bleu m'a un peu surpris, mais bon j'avoue qu'ayant lu "Les Seigneurs des SIth" récemment, j'ai un Vador increvable, dévastateur et plus qu'ultra imposant en tête (d'ailleurs, même si je sais que tu n'es pas trop UE officiel, tu devrais aimer ce bouquin: Y a deux Sith implacables et des Twi'leks) :wink:


Zsinj m'a frappé par son exceptionnel talent de... fuir les situations dangereuses :transpire: !

Quant à Vador, je suis resté sur mon impression du OS Purge où sa survie n'a tenu qu'à un fil. J'ai lu les Seigneurs des Sith et c'était sympa avec les Twi Leks mais... mais... où sont passés les danseuses et les vapodouches :grrr: ?

Du coup, ben à la prochaine :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 22 Oct 2019 - 13:50   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Et il se termine d'une façon bien frustante!

Vivement la suite du coup! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 23 Oct 2019 - 17:13   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :jap: !

Et nous avons dépassé les 25000 lues! Merci encore de votre fidélité, lecteurs et lectrices :cute: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 28 Oct 2019 - 19:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir à tous, c'est l'heure de la suite!

La bataille de Dathomir s'achève donc précocement sur un match nul et cela va avoir des conséquences sur le destin de notre cher Oreste :sournois: !

Je vous laisse découvrir ça!


Oreste Tissan était désappointé pour ne pas dire furieux. Il tenait le Sith à sa merci et il l'aurait tué si ce capitaine impérial stupide n'avait pas décidé de rayer l'Enclos des Murmures de la carte. Le souffle de l'onde de choc l'avait projeté loin de son ennemi affaibli.
Achève-le.
Rivan le pressait de finir le travail mais il se souvint que quelqu'un comptait pour lui. Cette guerrière des Chutes Brumeuses qui le comprenait mieux que personne. Il l'avait perdue de vue mais il la savait vivante, la Force le lui disait.
Elle n'a pas d'importance.
- Pour moi, si.
Il tourna le dos au Seigneur Noir des Sith qu'il aurait pu achever d'un simple coup de sabre laser. Sans hésitation, il avait choisi.
Je suis le Jedi Noir de Dathomir et je vais protéger Tzipah. Vador ne perd rien pour attendre.
Sans prendre garde au zélosien qui pestait à l'intérieur de son crâne, il chercha la présence de sa compagne dans les flux de la Force. Elle brillait comme un phare lumineux au milieu d'une marée de désespoir et d'agonie. Au milieu des tourments de vies soufflées.
Il la détecta à une centaine de mètres, percevant sa détermination à aider autrui et sa résignation devant une mort plus proche, plus certaine. Il ne l'abandonnerait pas comme il l'avait fait pour les rebelles muuns de Mygeeto, pour sa famille sur Corellia. Pour Beliem..
Il se connecta à l'esprit de Rivan malgré la fureur de ce dernier. Il lui imposa sa volonté et un vortex s'ouvrit à son intention pour le transporter instantanément juste à ses cotés. La jeune femme ne fut pas surprise lorsqu'il lui prit la main pour attirer son intention.
Elle se tourna vers lui, son regard l'implorant :
- Oreste, il faut les aider !
Le corellien fixa sans ne laisser paraître la moindre émotion, les silhouettes hagardes des rares infortunés temporairement épargnés par le bombardement qui parcourait l'Enclos des Murmures de part en part.
Un rancor privé de cavalière passa à coté d'eux, sa peau écailleuse fondant à cause des flammèches qui le dévoraient sur la moitié de son dos. Rendu fou furieux par la douleur, la bête piétina les quelques survivants qui se trouvaient sur son passage.
- On dois d'abord se mettre à l'abri, répondit-il. Ou on ne sera utile à personne.
- Oreste...
- Fais-moi confiance.
La jeune Sorcière étudia au fonds de ces yeux verts et gris, l'inquiétude qui le tenaillait. Il lui montra le Bâton Obscur qu'il avait l'intention d'utiliser. Elle s'accrocha fermement à son épaule tandis que le pommeau commençait à briller.
Elle fut prise de vertige lorsqu'elle fut transportée avec lui à travers le temps et l'espace dans la forêt. Ils avaient abouti dans une clairière où reposaient des corps et des blessés sur lesquels veillaient des prêtresses qui se penchaient à leur chevet. Les gémissements couraient de part et d'autre, des Sorcières et des rebelles indemnes montaient la garde ou réconfortaient les blessés pour entretenir leur moral.
- Je vais trouver Vador et en finir, annonça-t-il.
En fait il ne supportait pas de voir les conséquences de ses actes. Tous ces morts et ces souffrances, c'est tout ce qui avait réchappé à la bataille. Tout ce qui était en état de se battre n'était plus qu'une poignée de Sorcières et d'ex prisonniers qui ne souhaitait peut-être plus se battre.
Cette prise de conscience lui causa un choc abyssal.
J'ai échoué.
Parce que tu ne m'écoutes pas
, rugit l'esprit de Rivan.
- Il a du s'échapper, lui fit remarquer Tzipah. Et des gens ont besoin de nous ici.
- Je ne suis pas un guérisseur.
- Je te demande d'essayer. Pour moi.
Il acquiesça finalement d'un hochement et ils commencèrent à déambuler parmi les blessés. Tzipah s'attarda auprès de Sorcières encore conscientes, demandant aux prêtresses si elle pouvait être d'une aide quelconque.
Oreste fit de même pour les rebelles. Il s'accroupit auprès de l'un d'eux, un chagrien dont le ventre était déchiré par des brûlures de blaster lourd. Son teint bleuté avait pali et le corellien l'appela pour vérifier qu'il n'était pas en train de dormir.
- Eh, ça va ?
Le non humain ouvrit les paupières.
- Je vais vous aider, proposa le Jedi.
- Pas envie qu'on m'aide, grogna-t-il d'un ton dédaigneux. Surtout pas par quelqu'un comme vous.
Il parvint à se redresser péniblement et un crachat consistant et ensanglanté aveugla le jeune homme pendant quelques instants.
Il s'épongea la figure avant que le chagrien ne reprit.
- On va tous crever à cause de vous. Les impériaux vont venir ici et tous nous massacrer.
- Ils ont battu en retraite, plaida le corellien. On a gagné.
- Tu parles.
Le chagrien pencha la tête sur le coté, détournant son regard du Jedi qui préféra s'éloigner, gêné. Tous les regards qui convergeaient dans sa direction traduisaient à la fois du respect mais aussi du ressentiment. Tous les anciens détenus pensaient sincèrement qu'il les aiderait dans leur quête de liberté mais c'était la mort qui les attendait au bout du chemin.
Quant aux Sorcières, bien qu'elles demeuraient impavides, c'était le même sentiment qui prédominait. Auquel s'ajoutait un abattement, du aux pertes qu'elles avaient encaissé. Ce n'étaient pas seulement des camarades qui avaient été perdues, c'étaient surtout des amies dont l'absence pèserait durablement. Certes comparables à celles des anciens détenus, chacune des pertes avait saigné les clans qui s'étaient joints à lui.
Les clans de Sorcières formaient le ciment de la société matriarcale sur Dathomir, tout en contenant l'influence des Soeurs de la Nuit. Mais au vu des pertes, cet équilibre avait été fragilisé dans le meilleur des cas.
Et il se souvint alors qu'il n'avait pas du tout vu les Soeurs de la Nuit intervenir dans la bataille. Si l'accord qu'il avait conclu avec elles venait à s'ébruiter, il perdrait définitivement la main.
Il décida d'aller voir Gelfran. Et il le découvrit allongé au milieu des blessés, sérieusement amoché. Le contrebandier plaquait sa main sur son abdomen, cachant une plaie béante. Le genre de blessure dont on ne réchappait pas. À ses cotés, la Sorcière Sira accroupie tenait sa main et se tourna à peine lorsqu'elle perçut la présence du Jedi.
Gelfran s'anima lorsqu'il s'agenouilla auprès de lui.
- Ben, t'en fais une tête ! Tu as eu ta guerre, ce n'est pas ce que tu voulais ? Le railla le vétéran.
- Je ne savais pas que vous étiez blessé.
Oreste soutint son regard hostile.
- Gelfran ? Fit sa compagne.
- Ça ira, ma douce. Le gamin et moi avons des choses à nous dire, d'homme à homme.
Ils guettèrent tous deux son départ avant que Gelfran ne lui demanda :
- La Dame du Pardon ?
- Vador l'a tuée, répondit le jeune homme. Je suis désolé.
- Tu n'as pas l'air si désolé que ça. Elle était au courant de ce que tu as fait au clan Farron.
- Parce que vous le lui avez rapporté.
Le contrebandier exhiba un sourire. Empli de tristesse.
- Tu vas faire quoi ? M'achever ?
- Vous serez bientôt mort, je ne prendrai pas cette peine.
- Tu crois vraiment que je vais emporter ce secret dans ma tombe ? Non, tout le monde doit savoir ce que tu es.
Les derniers mots avaient été prononcés avec une intonation croissante, ce qui finit par attirer l'attention de celles ou de ceux qui étaient les plus proches. Dont Sira qui pouvait les entendre.
- C'étaient des enfants, des mômes qui savaient à peine marcher.. et tu les as tués...
Une force nouvelle, celle de la conviction d'un homme qui avait côtoyé la mort et s'apprêtait à y succomber, lui donna la possibilité de se redresser sur ses coudes.
- Tu les as tous tués ! Salopard de Sith, t'es devenu pire qu'un impérial ! Toi... et ton fichu Bâton.
Le corellien voulut lui répondre qu'il pensait que c'était la meilleure chose à faire. Il n'aurait pu les laissé livrés à eux-mêmes après avoir tué leurs parents. Mais maintenant il n'en était plus aussi sûr et voilà que Gelfran tentait de lui faire réaliser la portée de ses actes.
- Et je ne parlerai pas... de tout ce que tu as fait d'autre !... c'est trop tard...
Le sang s'écoula de sa bouche, étouffant sa hargne et il s'écroula, son expression figée qui n'exprimait plus que du dégoût. Sira se précipita pour le soulever par la nuque tout en sachant que plus personne ne pouvait faire quoique ce soit pour lui.
- C'était mon ami.
La Sorcière Sira lui rétorqua sèchement sans daigner le regarder.
- Et tu l'as trahi. Tu nous as tous trahi.
Elle pointa alors sa lance sur sa poitrine et il recula d'un pas, se raidissant instinctivement sans saisir son sabre laser.
- Je peux m'expliquer.
Un attroupement s'était formé autour de lui et il quémanda alors du regard le soutien de son amie qui s'y était mélé. Celle-ci affichait une distance froide.
- Tzipah...
- Explique-moi pourquoi les Soeurs de la Nuit n'ont pas honoré l'alliance que tu avais conclu avec elles, martela-t-elle.
La révélation provoqua des clameurs stupéfaites et les regards se durcirent davantage. Une jeune sorcière blonde – Orcheron - s'écria :
- Ce sorcier n'était pas digne de confiance ! Et nos Soeurs sont mortes pour lui !
Les détenus eux-mêmes dont certains avaient eu affaire aux Soeurs de la Nuit, braquaient leurs blasters dans sa direction. Et les Sorcières l'encerclèrent, tous clans confondus, à l'exception de Tzipah qui continuait de le dévisager comme s'il n'était qu'un étranger.
Un gouffre irrémédiable venait de se creuser entre elle et lui.
- Le clan Farron. Que s'est-il passé ?
- Je te l'ai dit. Ils sont en sécurité.
La jeune dathomirienne brune s'approcha et l'intensité de ses yeux bleus s'accrut.
- J'ai senti la sincérité de Gelfran. Pourtant je ne parviens pas à croire que l'homme en qui nous avons cru, en qui j'ai cru et à qui j'ai confié mes sentiments, ait pu faire une telle chose.
- Tzipah, j'ai fait beaucoup de choses... et tout que j'ai pu faire ici, je l'ai fait pour toi.
- Je ne t'ai jamais demandé de faire ça !
Elle chanta un sort dans son dialecte et l'air se contracta autour de lui. Projeté au sol, il y fut maintenu par la guerrière enragée qui s'installa sur sa poitrine et lui bourra la figure de furieux coups de poing.
Le corellien ne chercha pas à se défendre. Il ne chercha pas à user ni du Bâton Obscur ni de son sabre laser. Car la dernière chose qu'il souhaitait dans cette galaxie, était de faire du mal à Tzipah. C'était au-dessus de ses forces.
Au bout de quelques instants, il ne sentait plus les coups qui maltraitaient sa figure. Il perdit toute conscience de son environnement jusqu'à ce que la chaleur d'un sabre laser activé ne fut passé en travers de la gorge, irritant son épiderme.
Il lut dans ses yeux bleus toute la déception qu'il avait engendré chez elle. Et son envie de meurtre.
- Vas-y, fais-le.
Elle battit vivement des paupières, surprise de sa requête.
- Comme ça mes cauchemars s'arrêteront.
- Non, cracha-t-elle.
Elle se releva au-dessus de lui, reprenant son calme.
- Jamais je ne deviendrai comme toi.
Elle jeta son sabre au sol, tout en le laissant se remettre sur ses appuis.
- Par ta faute, il y a eu assez de morts comme cela. Moi et les autres Soeurs allons rentrer avec les blessés et je demanderai à notre matriarche si elle accepte de recueillir ces hommes. Nous n'avons plus qu'à espérer que l'Empire ne s'intéresse pas à nous.
Sira, Magash et Lehiem se rangèrent à la hauteur de Tzipah qui effaça d'un revers de la main, la larme qui coulait le long de sa joue.
- Oreste Tissan, commença-t-elle d'une voix solennelle.
Elle avait pris une décision difficile.
- Au nom des Chutes Brumeuses et des autres clans, tu es banni. Au nom des vies que tu as enlevées et des innombrables morts que tu as causé, aucun clan ne t'accordera l'asile ou la moindre protection. Nous te condamnons à la repentance à vie jusqu'à ce que tu aies expié tes crimes. Tu ne pourras approcher personne jusqu'à ce que le pardon te soit accordé.
Le choc pour le jeune homme fut d'autant plus grand que c'était sa compagne qui avait prononcé elle-même ce désaveu. La sentence ne fut contestée par personne. Bientôt Sira, Magash et Lehiem ne tardèrent pas à ordonner que les derniers rancors soient assemblés pour y transporter les blessées les plus graves. Les autres seraient déplacés à l'aide de brancards improvisés.
Oreste voyait tout cela sans le voir vraiment. Il surprit Tzipah en train de discuter avec Morgan Vandrack dont la moitié de la figure était recouverte par un bandage bacta, contre l'un de ses yeux.
Quelques minutes plus tard, tout le monde était prêt au départ. Seuls les morts étaient laissés derrière. Ainsi qu'un vivant que l'on considérait à peine mieux qu'un mort.
- Tzipah... je t'en prie...
Il tentait une dernière fois d'attirer son attention pour lui dire combien il regrettait. Mais ses mots restaient bloqués au fonds de sa gorge et seuls ses verts et gris parlaient pour lui. Alors elle le regarda cette fois avec une pointe de miséricorde.
- Si tu deviens celui que j'espère que tu sois, alors peut-être nous reverrons-nous. D'ici là, ne tente pas de me retrouver ou je devrai te tuer.
Elle l'abandonna en contenant son chagrin. Oreste se retrouva seul avec l'unique compagnie d'un esprit Sith malfaisant. Il se souvint de ce que Gelfran lui avait dit le jour de leur rencontre.
Quand on croit avoir tout perdu, il reste toujours quelque chose à perdre.
Il n'avait pas retenu la leçon.
Lorsqu'il a cru avoir être égaré peu après le lancement de la purge, Gelfran lui avait rappelé qu'il lui restait une famille qui l'attendait sur Corellia. Lorsque l'inquisitrice Soia Tenn l'avait exterminé avec la femme qu'il aimait, il lui restait encore un ami.
Gelfran. Mort tout comme Climber.
Lorsqu'ils s'étaient échoués sur Dathomir, il avait trouvé Tzipah. Et il venait de la perdre parce qu'il avait eu peur de la perdre. Il s'était condamné lui-même à la solitude. À pas lourds il quitta la clairière, ne sachant ce qu'il pouvait ou ce qu'il voulait devenir.


Voilà, j'espère que cela vous aura plu! n'hésitez pas à me faire part de vos impressions comme d'habitude et on se retrouve donc à la prochaine pour la suite!

ciao :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 21:29, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mer 30 Oct 2019 - 12:51   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

Oh la vache! :shock: Je ne m'attendais pas à tant de bouleversements en un seul extrait! Ma lecture a été passionnante et passionnée, et je n'ai qu'une seule hâte : être à la semaine prochaine pour lire la suite! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mer 30 Oct 2019 - 14:04   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 01 Nov 2019 - 18:10   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu ! :shock:

Je le sentais venir ce moment, celui où Oreste perdrait finalement tout ceux qui comptent/comptaient pour lui et c'est finalement arrivé. Même Tzipah finit par le lâcher. Un peu déçu que Gelfran claque parce que je l'aimais bien ce vieux contrebandier, mais aussi parce que j'espérais un véritable affrontement entre eux deux. Au moins, c'est lui qui expose au grand jour toute la noirceur du Corellien.

Celui-ci se retrouve donc maintenant tout seul et l'Empire et Vador, bien que blessés, sont encore là.

Vivement la semaine prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 02 Nov 2019 - 22:29   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :wink: !

Mandoad a écrit:Je le sentais venir ce moment, celui où Oreste perdrait finalement tout ceux qui comptent/comptaient pour lui et c'est finalement arrivé. Même Tzipah finit par le lâcher.


A force de jouer au plus malin, ça lui pendait au nez :whistle: !

[quote="Mandoad"]Un peu déçu que Gelfran claque parce que je l'aimais bien ce vieux contrebandier, mais aussi parce que j'espérais un véritable affrontement entre eux deux. Au moins, c'est lui qui expose au grand jour toute la noirceur du Corellien.
quote]

Sa mort peut être un électrochoc salutaire pour Oreste :sournois: !

Eh du coup, oui, il est tout seul! Va-t-il s'enfoncer? Au point où il en est... :paf:

Allez à la prochaine pour la suite :hello: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 04 Nov 2019 - 21:15   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :wink: !

Dans cet extrait, il est temps de découvrir ce que deviennent d'autres personnages :sournois: !

Bonne lecture!


Le soleil commençait à décliner lorsque Dark Vador parvint enfin devant l'entrée de la prison. Le commandant Bow l'accueillit dans la cour en personne. Autour de l'officier clone, des brancards accueillaient par dizaines les blessés qui avaient pu être évacués du champ de bataille avant le bombardement orbital fatidique.
Tous les soldats encore en état de se battre se résumaient à une centaine, tout au plus. C'était tout ce qu'il restait de l'armée qui avait atterri quelques heures auparavant pour écraser la rébellion.
- Monseigneur, nos capacités opérationnelles sont compromises.
- Je sais.
Le ton de Vador devint plus acéré à travers le vocodeur. Il fixa la silhouette du destroyer Venator qui verrouillait jalousement l'orbite de Dathomir.
- Monseigneur, comment expliquer la bavure des nôtres ?
- Ce n'était pas une bavure, commandant.
Le clone ne vit pas son supérieur serrer les poings.
- C'était un crime contre l'Empire. Les responsables doivent payer. Avez-vous tenté de contacter le Centre Impérial ?
- Le Devastator brouille nos transmissions.
La respiration du Seigneur Noir des Sith devint plus rauque. Un signe qu'il était déterminé à remettre les choses en ordre. Ce Jedi corellien qui lui avait échappé pouvait attendre.
- Commandant, faites monter tous les blessés à bord des navettes médicales. Tous les hommes encore en état de se battre se regrouperont dans les autres.
- Et les vaisseaux qui ne seront pas utilisés ?
Dark Vador n'hésita pas une fraction de seconde.
- Détruisez-les pour que les rebelles et les Sorcières ne puissent en avoir l'usage.
- Bien monsieur.
Les ordres furent exécutés avec zèle et bientôt ce qui restait des troupes embarquèrent dans les navettes en quelques minutes. Des équipes spécialisées dans les explosifs s'affairèrent autour des autres vaisseaux laissés derrière.
Peu après, des explosions retentirent un peu partout dans la cour, les réduisant en des épaves tordues de duracier enflammé.
Sans remords, les débris de l'armée impériale clone s'arrachèrent du sol pour foncer vers le Devastator toujours immobile en orbite.



La colonne menée par Tzipah et Sira progressait lentement à travers la forêt. Trop lentement au goût de Sira qui jetait un regard inquiet aux alentours et tentait d'attirer l'attention de sa jeune consoeur.
- Tzipah, tu le sens ?
Celle-ci sortit de sa ruminance silencieuse alors qu'elle avait conservé pendant le trajet une mine fermée. Elle entendit l'urgence dans le ton de son aînée et écarta de ses pensées le jeune sorcier des étoiles avec lequel elle avait rompu.
Elle chanta un sort et détecta dans ses perceptions sensorielles une multitude d'échos sinistres qui ricochaient non loin d'eux.
- Je les sens, elles sont en train de nous encercler.
La Sorcière jeta un regard inquiet sur la fragile colonne qui s'étirait d'avant en arrière. S'ils étaient attaqués, ils ne seraient pas en état de se défendre surtout avec autant de blessés et si peu de combattants valides. Surtout en comptant l'absence de leurs Soeurs de la Montagne Qui Chante, des Collines Rouges et de la Rivière Rêveuse qui rentraient dans leurs territoires respectifs.
Tzipah s'apprêtait à retourner à l'arrière pour conserver la cohésion lorsque leurs plus terribles ennemies surgirent en masse de derrière les pins. Son sang se glaça ainsi que celui de Sira lorsqu'elles comprirent que ce n'était pas qu'une simple démonstration de force.
Les Soeurs de la Nuit étaient armées pour la guerre. L'une des leurs, une jeune femme blonde aux stigmates naissants qui saillaient le long de ses tempes se détacha de leurs rangs.
- Salutations, Soeur Tzipah et Soeur Sira.
- Que nous veux-tu, Getzherion ? Fit l'aînée des Chutes Brumeuses.
L'obscure magicienne laissa flotter un sourire sur ses lèvres ternes.
- Vous présenter mes condoléances pour les pertes que vous avez subies.
- Belle hypocrisie de ta part, éructa Tzipah. Tu étais censée te battre à nos cotés.
La chef des Soeurs de la Nuit arbora une expression ennuyée et infantilisante.
- Ma petite, je n'ai fait qu'agir dans l'intérêt de mon clan. Et nous n'avons aucun intérêt à nous opposer à l'Empire. Quant aux illusions ou aux promesses que le Jedi ait pu te faire, tu as eu tort d'y croire.
Tzipah dégaina sa épée électrique pour la menacer mais elle fut à son tour tenue en respect par cinq Soeurs de la Nuit qui entouraient leur chef. Sira posa la main sur son épaule, l'encourageant à reculer prudemment.
- Comme je le disais au début, nous sommes navrées pour les pertes que vous avez subies. Et nous connaissons le véritable responsable, n'est-ce pas ? Le même qui a assassiné Mialyn dans le dos alors qu'elle était prisonnière des Chutes Brumeuses. Toutes les Soeurs qui ne suivent pas la véritable voie d'Allya, demeurent néanmoins nos Soeurs.
Tzipah repensa à celles qui n'avaient pas survécu aux confrontations avec leurs ennemies de toujours et dévisagea celles de son clan qui les avaient rejointes. Elle se retint d'exprimer toute la répugnance que cela lui inspirait.
- Nous vous laissons donc toutes repartir vers les Chutes Brumeuses. Mais sans les hommes.
- Tu ne peux pas faire ça ! Protesta Tzipah avec cette fois une pointe de fébrilité dans la voix. Je leur ai donné ma parole qu'il ne leur arriverait rien et que mon clan les hébergerait.
À cet instant, certains hommes s'agitèrent et commencèrent à braquer nerveusement leur fusil blaster sur les nouvelles venues les plus proches.
- Tu aurais du t'en abstenir, déclara sans chaleur Getzherion. Laisser se promener des hommes libres et armés est non seulement contraire aux enseignements d'Allya mais aussi une menace pour la sécurité des Soeurs.
- Qu'allez-vous leur faire ? S’inquiéta Sira.
La réponse fut sans équivoque.
- Ce que le sorcier des étoiles a fait au clan Farron.
Les visages des deux Sorcières des Chutes Brumeuses perdirent toute couleur lorsqu'il devint évident que Getzherion ne bluffait pas. Cette dernière avait d'ailleurs cessé de sourire et sa figure n'était plus qu'un masque rigide.
Toute la conversation s'était déroulée en dialecte local dont le sens échappait totalement aux hommes menés par Vandrack.
- Je m'y opposerai! Trancha fermement la jeune femme.
Elle se raidit en position de combat mais le canon froid d'un blaster qui se colla contre sa nuque l'empêcha de faire quoi que ce soit. Elle entendit Sira s'écrier :
- Que fais-tu Orcheron ?
- Ce qui est nécessaire, répondit celle-ci. Il est hors de question que nous mourrions pour ces hommes.
Tzipah tourna la tête par dessus son épaule en direction de ses autres consoeurs dont elle espérait le secours. Mais elle surprit sur leurs traits le découragement et la lassitude. Elles avaient été durement éprouvées par leurs pertes et avaient perdu toute envie de se battre. Même si cela ne signifiait qu'elles adhéraient aveuglément à Orcheron.
Toutes pointaient leurs armes vers le sol de même que les hommes malgré la volonté de Vandrack. Ils se laissèrent déposséder de leurs armes et furent regroupés dans un cercle restreint, serrés les uns contre les autres, blessés compris.
Sur un geste de Gethzerion, les Soeurs de la Nuit exhibèrent des armes blanches et commencèrent à poignarder les prisonniers impitoyablement dans le tas. Morgan Vandrack qui menait le groupe fut le premier à succomber d'un coup au coeur suivis par les autres malheureux dans la mort.
Quelques uns d'entre eux eurent le temps de glapir avant d'être mortellement touchés.
- Non ! Pitié !
Leurs vaines suppliques se noyèrent dans des râles étouffés et le mutisme des Soeurs de la Nuit qui enfonçaient méthodiquement leur lame dans leurs entrailles.
Tzipah ferma les yeux juste avant le début de la mise à mort et lorsqu'elle les rouvrit à contre coeur, elle ne fixait plus qu'un empilement de corps sanguinolents. Involontairement elle croisa le regard vide d'un jeune homme.
Elle ne lui donnait pas plus de quinze printemps.
Les Soeurs de la Nuit s'écartèrent, leur macabre besogne scrupuleusement accomplie. En un battement de cils, les lames tâchées de sang disparurent sous les capes en peau de reptile et Gethzerion conclut peu après à l'adresse des Sorcières des Chutes Brumeuses impuissantes et choquées :
- Laisser des hommes en liberté et armés est une trahison ignoble. Nous espérons que vous ne l'oublierez plus.
Les utilisatrices des arts sombres d'Allya disparurent sous le couvert des pins, sans craindre d'être poursuivies. Il fallut de longues minutes pour que les guerrières du clan de Tzipah émergent de l'abattement qui les avaient englouties.
Sira fut la première à clamer :
- Nous rentrons.
Orcheron rangea son blaster et soutint le regard glacial de Tzipah qui avait posé la main sur la garde de sa vibro épée.
- Il n'y avait pas d'autre solution, Tzipah.
La jeune femme brune retint une grimace méprisante.
- Peut-être. Mais cela ne veut pas dire que tu ne dois pas en assumer toute la responsabilité. Maintenant je sais ce que tu es.
Elle passa devant elle sans lui accorder un regard de plus.



Voilà, j'espère que cela vous a plu! N'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé :wink: !

Allez à la prochaine :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 21:33, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 05 Nov 2019 - 14:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu!

L'absence d'Oreste fait du bien à l'intrigue, dont on sent qu'on approche de la fin, inexorablement... Le casting continue de se réduire. Oreste, Tzipah, Vador : le trio de fin de ce tome 1? Car comment passer après le Sith?

Vivement la suite! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Mar 05 Nov 2019 - 20:07   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour, L2 :) !

L2-D2 a écrit:Extrait lu!

L'absence d'Oreste fait du bien à l'intrigue, dont on sent qu'on approche de la fin, inexorablement...


Oui, on s'approche de la fin :sournois: ! Mais il va se passer encore des choses :wink: !

Allez à la prochaine!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Mandoad » Ven 08 Nov 2019 - 21:32   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Lu!
Eh ben dis donc, tu es en train de passer ton casting à la moulinette. Il ne va plus rester grand monde à la fin du récit. :D

Sinon, comme déjà mentionné par L2, on voit qu'on approche de la fin. Vador et ses forces tentent de se réorganiser, les Dathomiriennes sont lasses et les Soeurs de la Nuit sont juste venu faire coucou pour trancher quelques gorges facilement.

La suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1378
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar mat-vador » Sam 09 Nov 2019 - 22:17   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Merci pour le retour :) !

Mandoad a écrit:
Eh ben dis donc, tu es en train de passer ton casting à la moulinette. Il ne va plus rester grand monde à la fin du récit. :D


:transpire:

Oui la fin est proche!
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar mat-vador » Lun 11 Nov 2019 - 17:30   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Bonsoir, c'est l'heure de la suite :sournois: !

Dans cet extrait, nous retrouvons Oreste et Volta!

Savourez-moi ça :wink: !


Enclos des Murmures


Oreste contemplait les blessures béantes du champ de bataille, le coeur lourd. Lorsqu'il s'approcha pour le traverser, ses narines furent aussitôt irrités par cette odeur pestilentielle de chair brûlée mêlée à la putréfaction des tripes pourrissant à l'air, qui n'avaient pas été vaporisées par le bombardement.
Autrefois, l'Enclos des Murmures respirait l'harmonie et berçait la mélancolie de celles qui survivaient difficilement. Maintenant ce n'était plus qu'un champ de ruines qui achevaient de se consumer.
Il ne tentait pas de retrouver des survivants, c'était d'ores et déjà peine perdue. Le bombardement orbital avait été chirurgical et d'une ampleur mortelle. Il comprit que ce n'était pas un acte aveugle de brutalité mais réfléchi et prémédité. Il leva les yeux vers le Venator dont la silhouette triangulaire défigurait le ciel. Quoiqu'il avait pu s'y passer, cela ne changeait rien à ce qui s'était passé dans ce vallon paisible.
Il était le premier responsable de tous ces morts. Il avait amené l'Empire sur Dathomir, il l'avait laissé s'y abattre les malheurs de la guerre. Il avait amené Dark Vador.. et tout cela pour quoi? Pour soulager cette douleur qui le rongeait depuis la tragédie de Corellia. Cette insupportable amertume qui l'avait déshumanisé au point de parfois souhaiter inconsciemment que les personnes n'aient jamais existé.
Il aurait parfois souhaité n'avoir jamais connu Beliem. Malgré toute la paix et le bonheur qu'elle avait pu lui donner. Mais ses rires et ses pitreries avaient disparu pour toujours, remplacés par le silence.
Il ressentait un vide au fonds de lui. Que rien ne semblait pouvoir combler.
Tu dois continuer à suivre mes enseignements, c'est ta seule chance de te relever. Tzipah ne reviendra pas vers toi, elle t'a renié. Tout le monde t'a renié.
- Non, laissa-t-il échapper entre ses dents.
Tu n'as pas le choix.
- On a toujours le choix, Rivan. Ma plus grave erreur a été de ne pas le comprendre quand j'ai perdu ma famille sur Corellia. J'ai choisi de me laisser aveugler par ma haine. Et je vous ai laissé en user à votre guise.
Tu es allé si loin sur ce chemin, tu ne peux plus revenir en arrière.
- Je ne peux réparer les morts que j'ai causés ni celles que j'ai ôtées de ma propre main. Mais je peux choisir maintenant qui je veux être.
Le corellien serra entre ses doigts le Bâton Obscur contenant l'esprit maléfique du zélosien qui tentait de l'influencer à nouveau. Mais il n'avait plus d'emprise sur le jeune homme.
- Et je ne vous laisserai plus me corrompre.
Te corrompre? S'indigna Rivan. Je t'ai ouvert les yeux sur de nouvelles possibilités.
- Je mets fin à notre partenariat.
Oreste joignit le geste à la parole et éleva le sceptre au-dessus de sa tête. Comprenant ses intentions, le zélosien hurla à l'intérieur de son crâne, pris de panique.
Non, attends! Tu ne peux faire ça, tu as besoin de moi!
Le corellien demeura sourd et frappa le sol pour briser l'artefact. Celui-ci résista au premier choc et il se prépara pour une nouvelle tentative.
Non! Non!
Cette fois le pommeau émit un gémissement éloquent, un craquement d'os brisé qui l'encouragea de plus belle alors que Rivan hurlait de nouveau, d'un cri peu naturel. Le corellien eut l'impression que sa boîte crânienne allait enfler puis éclater.
Au troisième essai, le Bâton Obscur se brisa en deux par le milieu et la Force se tordit violemment lorsque l'esprit de Rivan s'évapora purement et simplement dans un dernier rugissement strident. Il vacilla sur ses appuis, son âme délivrée d'un fardeau dont il n'avait pas mesuré le poids.
Il savoura de nouveau son intégrité pleine et entière. Il était libre et il avait aussi brisé une malédiction qui pesait sur les Sorcières de Dathomir. Il cessa de haleter au bout de quelques secondes, son horizon venait de s'éclaircir.
Sur son destin, sur ce qu'il avait l'intention de faire. Il voulait honorer l'apprentissage de ses maîtres Jedi qu'il n'avait pas égalé en sagesse. Il ne voulait plus être l'esclave de sa colère. La question qui lui taraudait l'esprit concernait ses projets dans l'avenir.
À cause de ses errements, il avait durablement affaibli les clans de Sorcières dont celui de Tzipah. Et avait favorisé du même coup un nouvel essor pour les Soeurs de la Nuit. Il n'était pas le Jedi qui devait délivrer Dathomir des ténèbres comme l'avait suggéré la prophétie de Rell. Il était celui qui avait amené ces ténèbres ici même.
Il ne lui restait plus qu'à redonner espoir dans cette galaxie dominée par l'Empire. Le vent léger lui rapporta alors l'écho d'explosions lointaines, puis des sombres panaches de fumées s'élevèrent dans l'horizon camouflant en partie plusieurs vaisseaux impériaux qui décollaient pour regagner l'orbite. Ils avaient pris soin de détruire le matériel qu'ils ne pouvaient transporter afin qu'ils ne tombent jamais en d'autres mains.
Il eut la certitude qu'il devait aller là-bas. La Force lui montrait la voie à suivre. Une nouvelle sérénité naquit en lui et fort de cette assurance tranquille, il se dirigea vers la prison.
Il s'appelait Oreste Tissan et il se sentait prêt à arpenter de nouveau le chemin des Jedi.


Devastator, Orbite de Dathomir


Après avoir ordonné le cessez le feu, Shonn Volta avait ordonné de scanner la surface de la planète pour repérer les éventuels survivants qui avaient réchappé du bombardement. Elle voulait être certaine de la mort de Vador.
Et elle doutait d'avoir réussi à l'éliminer. Elle passait et repassait nerveusement devant les instruments de détection plusieurs dizaines, plusieurs centaines de fois. Quelques heures s'étaient écoulés depuis la fin brutale de la bataille à l'Enclos des Murmures jusqu'à ce qu'elle entendit à coté d'elle:
- Madame, plusieurs navettes en approche.
Elle se pencha pour étudier leur trajectoire et rapidement elle sut qu'ils provenaient de la planète même. Et qu'ils ne tentaient pas de s'enfuir, bien au contraire. Ils se rapprochaient du destroyer dans l'évidente intention de l'aborder.
- Détruisez-les.
Son ordre fut relayé.
- Pont principal aux batteries. Ciblez les vaisseaux et ouvrez le feu.
Volta se précipita ensuite vers les consoles tactiques pour suivre la progression de ses ennemis. Ces derniers étaient encadrés de près par les salves de turbo lasers et d'autres batteries légères vouées à la protection du navire stellaire. Sur les neufs vaisseaux qui fonçaient sur eux, trois furent détruits dans les premiers instants.
Les autres redoublèrent d'adresse pour louvoyer et parvenir à atteindre le hangar principal sains et saufs. Mais elle avait l'intention de ne pas leur faciliter la tâche.
- Madame, nous recevons un appel entrant.
Elle esquissa un sourire carnassier. Sûrement un pilote paniqué qui demanderait de cesser les tirs, elle s'amuserait peut-être à l'entendre la supplier même si c'était un clone.
- Initialisez-le.
Son sourire disparut pour de bon lorsqu'elle entendit résonner d'un bout à l'autre de la passerelle.
- Capitaine Volta.
Elle se figea, ayant reconnu ce timbre monocorde sans chaleur soufflant à travers un vocodeur.
- Seigneur Vador, vous savoir en vie me ravit beaucoup.
- Cessons ce petit jeu. Vous avez laissé passer votre chance.
Un frisson d'effroi courut le long de sa moelle épinière alors que la plupart de ceux qui avaient accepté de la suivre pour venger Gentis avaient pali.
- Monseigneur, dois-je comprendre que vous m'accusez...
- Je suis venu vous voir pour appliquer la sentence, vous ne tarderez pas à rejoindre Laurita Tohm.
La communication fut brutalement interrompue et Volta comprit que personne ne devait attendre de pitié de la part du Sith. Ils n'avaient plus rien à perdre désormais.
Elle se servit de sa connexion à la Force pour repérer la présence de Vador dans l'un des vaisseaux encore en un seul morceau. Elle se laissa guider par sa précieuse expérience de la dernière guerre où elle avait éprouvé ses talents de tireuse d'élite.
- Là ! Fit-elle en montrant un point sur les consoles tactiques qui se tenait en retrait par rapport aux autres. Détruisez ce vaisseau en priorité!
- Et les autres vaisseaux ?
- Ils ne comptent pas. Nous nous débarrasserons de ces laquais lorsque nous en aurons fini avec Vador.
- Madame, si nous concentrons nos tirs sur un seul vaisseau, ils investiront le hangar principal.
À bout de patience, Volta dégaina son blaster et pressa la détente à bout portant sur la tête de l'ancien élève de Gentis qui tentait de la raisonner. Tous virent le cadavre s'affaler de travers sur son siège, la tête renversée en arrière.
Elle le poussa sur le coté avant de saisir son comlink.
- Batteries principales, voici les coordonnées du vaisseau que vous devez abattre.
Elle s'approcha de la baie de transparacier pour observer le vaisseau de Vador se frayer à travers les tirs rapprochés du Devastator. Elle rugit silencieusement lorsque un tir de turbo laser frola la coque de la navette du Sith qui perdit une de ses ailes arrachée, endommageant au passage l'un de ses moteurs principaux.
Le navire désemparé se mit à dériver, promis à une destruction imminente lorsque les alarmes de proximité retentirent. Ses sens aiguisés repérèrent deux autres vaisseaux qui avaient changé de cap et se dirigeaient droit sur la passerelle. Comme s'ils cherchaient à la percuter.
- Relevez les boucliers ! S'écria-t-elle avec frénésie.
Elle eut seulement le temps d'apercevoir les traînées ionisées de deux torpilles larguées au moment où les deux navettes virèrent subitement pour passer au large. Une onde de choc ébranla ses appuis tandis que les instruments de bord s'affolèrent subitement.
Elle parvint à garder son équilibre.
- Rapports des dégâts !
Un officier de pont se hissa pour observer les paramètres.
- Dépressurisation au niveau du couloir d'accès 2. Boucliers principaux abaissées à quarante pour cent. Les batteries principales...
Il marqua une hésitation qui fit frémir la jeune femme chauve.
- Eh bien ?
- Hors service, madame.
- Les vaisseaux ?
De nouveau, il se pencha sur son pupitre.
- Ils ont atteint le hangar principal.
Shonn Volta calma son stress pour considérer clairement sa situation. L'ennemi avait trouvé la faille mais elle avait encore des ressources.
Elle s'assura que son masque respiratoire collait bien avec son visage.
- Montrez-moi les images du hangar.
Elle se plaça au milieu de la passerelle pour étudier ce que les holocams lui transmettaient. Une navette était couchée sur le travers, en flammes tandis que d'autres avaient atterri sans dommages et ne tardaient pas à déverser des clones en armes.
- Diffusez les derniers stocks d'Aorth 6 et fermez la passerelle. Envoyez toutes les unités disponibles au hangar principal.
Elle resserra sa prise sur la crosse de son blaster.
- Tirez pour tuer.


Et voilà, j'espère que cela vous a plu! Et c'est promis, on reverra Vador :diable: !

Allez à la prochaine :hello: !
Modifié en dernier par mat-vador le Jeu 22 Avr 2021 - 21:37, modifié 1 fois.
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3096
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Mar 12 Nov 2019 - 9:36   Sujet: Re: Les Origines de Jedi corellien 1: le Jedi Noir de Dathom

Extrait lu !

Alors là, je n'avais pas imaginé un tel revirement concernant Oreste ! :shock: Je suis curieux de voir où tu vas nous mener, j'ai comme l'impression que les cartes viennent d'être redistribuées...

Et pendant ce temps, Vador l'Implacable va nettoyer le Devastator de tous les traîtres qui l'occupent ! :sournois:

Vivement la suite ! :oui:
Que Monsieur m'excuse, mais cette unité D2 est en parfait état. Une affaire en or. C-3PO à Luke Skywalker

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7736
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations
cron