Les Anges Noirs Tome 1: Une Nouvelle Guerre

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Lowie » Jeu 21 Juil 2005 - 13:22   Sujet: 

kamocato007 a écrit:Exellent chapitre, Darkwilliam, comme d'hab quoi :wink:
L'histoire commence en effet à nous faire visualiser la fin de l'histoire (plus que 4 chapitres...)


J'ai pas pu m'empêcher de dévorer ce petit chapitre 9 gorgé d'humour avec sa rixe de comptoir déchaînée et drôle - Chewie vs un Togorien devinez qui l'emporte :lol: -.

Encore 5 chapitres ouf et pas que 4 ami Kamocato.

Sympa la petite apparition de Lando tjs pris par le démon du jeu. J'aurais bien aimé voir Zook tomber nez à nez avec un Ewok facétieux :D :D . Est-ce possible DW ?

Bref, j'espère que samedi avant mon départ à la mer où mes connexions net seront rares :( j'aurais un 10e chapitre qui sait.

Je continue de croire que Dyk Men est le traître, Télik en pamoîson devant Coruscant :) me semble trop évident :) .

DW à quand des éléments du passé de Jeel le seul encore à peu près mystérieux du groupe des Anges Noirs.

Je crois que tu as compris que moi et Kamocato serons très heureux tout comme Django et d'autres de lire une suite aux Anges Noirs avec les personnages réjouissants de cet escadron foufou aussi culte que les Rogues et les Spectres. Merci pour ce beau travail et ces agréables moments de lecture :wink: :) .

Lowie.

P.S. : pour ta prochaine histoire je serais aux avants-postes :ange: blanc :P :) .
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 26 Juil 2005 - 9:48   Sujet: 

Je profite de l'accessibilité à un ordinateur pour vous donner des nouvelles de ma fan fiction.

D'abord, merci pour le soutien que vous m'apportez, cela montre que je suis dans la bonne voie et qu'il ne tient qu'à moi de terminer en beauté mon histoire. :)

J'ai commencé à travailler sur le chapitre X où (je te rassure Lowie) on en apprendra plus sur Jeel et d'ailleurs attendez vous à une grosse surprise à son sujet ! :sournois: :shock: :wink:

Pour ce qui est du traître, je ne dirais qu'une seule chose: il va donner du fil à retordre à nos amis de la Nouvelle République à la fin de mon histoire. Surtout qu'il a des complices... :sournois: :)

J'espère bien avancer sur ce chapitre pour le poster rapidement. En tous cas, je vous remercie encore de lire ma fan fiction mais surtout de délivrer un avis constructif. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 26 Juil 2005 - 20:42   Sujet: 

Je poste à présent le dixième chapitre que j'ai écrit pendant une bonne partie de la journée. Pas mal de blablas au programme mais après, ce sera de l'action non stop! :wink:




Chapitre X : Forces en présence

Réunis sur une immense plate forme d’atterrissage, les membres de la Nouvelle République et la petite délégation Ferlusienne préparaient leur entrée en guerre. Sur la plate forme métallique, qui offrait une vue imprenable sur les quartiers riches de Coruscant, étaient posé plusieurs navettes de transports qui permettraient aux pilotes et aux membres d’équipages de rejoindre les croiseurs de combat qui attendaient en orbite basse autour de Coruscant.
Tel Hoke discutait avec le général Solo, qui semblait d’un calme étonnant alors qu’il allait bientôt mener des hommes au combat. Tel lui fit :
-J’ai hâte de revenir dans notre système pour pouvoir enfin combattre à armes égales les Impériaux.
-Soyez patient car la précipitation peut souvent mener à la mort.
-Vous semblez très calme à l’idée de partir au combat, je trouve cela…surprenant !
Solo sourit légèrement avant de répondre :
-Disons que je suis un homme de terrain et que durant toute mon existence, j’ai parcouru l’univers, me frottant bon nombre de fois au danger. Cela m’a permis d’apprendre.
-Vous vous êtes forgés une expérience, en fait.
-Exactement et crois moi petit, si vous vainquez l’Empire, alors vous serez, toi et tes camarades, de vrais et grands pilotes.
Tel se retourna alors vers les membres de son escadron qui discutaient entre eux et qui regardaient avec admiration les préparatifs de guerre. Puis le jeune capitaine Ferlusien jeta un coup d’œil à Wedge Antilles qui s’entretenait avec des hommes de maintenance. Ceci fait, il s’approcha de Tel, un grand sourire aux lèvres.
-Je viens d’apprendre que vos chasseurs ont été chargés sur le croiseur Joie de Vivre ,c’est donc à son bord que vous réaliserez le voyage vers votre système.
-Croyez bien que ce sera avec plaisir.
-Grâce aux informations que vous avez pu nous donner, nos scientifiques pensent avoir réduit au minimum le trajet vers Ferlus. Si tout ce passe bien, nous y serons dans deux semaines.
-J’espère qu’il ne sera pas trop tard.
Wedge hocha pensivement la tête, se mettant à la place du Ferlusien. Il comprit ainsi sa grande préoccupation quant à l’avenir de son peuple. D’ailleurs, il avait raison d’être inquiet, car l’Empire n’était pas connu pour faire de la subtilité dans le traitement des peuples soumis.

C’est alors qu’une escouade de militaires lourdement armés apparut, encadrant trois hommes en habit de commandement. Tel Hoke reconnut immédiatement l’Amiral Ackbar qui semblait serein même si ses mains palmées étaient nouées dans son dos. En revanche, Tel ne connaissait pas les deux autres hommes, qui portaient comme Solo un costume de général. Justement, Solo et Antilles allèrent à leur rencontre, sourires aux lèvres.
-Général Bel Iblis, général Cracken, vous venez avec nous ? demanda Yan
-Personnellement j’ai bien peur que non, admit Cracken.
Bel Iblis, après s’être caressé sa barbe blanche, ajouta :
-Il est uniquement là pour superviser les préparatifs de départ. Moi, par contre, j’ai eu l’honneur d’être nommé pour diriger le Lutte Vaillante lors de l’affrontement contre les Impériaux.
Cracken regarda dans les yeux Solo puis Antilles avant de déclarer :
-Le Conseil veut que cette guerre soit menée par des hommes d’expérience, voilà pourquoi Garm et l’amiral Ackbar ont été mobilisés, ainsi que vous même général Solo.
Tout en écoutant la conversation d’une oreille discrète, Tel rejoignit les membres de son escadron qui continuaient de rire à gorges déployées.
-Dîtes donc les gars, cela vous dérangerait d’être un peu plus sérieux ! On va à la guerre là !On ne va pas s’amuser, nos vies seront en danger, plus que jamais.
Ce fut Eljy qui répondit :
-Mais nous en sommes conscients, c’est bien pour cela que nous essayons de nous détendre.
Tel regarda avec circonspection son ami en faisant mine de le gronder :
-Ah oui, tu m’avais déjà dit cela la veille de ton examen de passage pour rentrer dans l’escadron. Résultat, je t’avais retrouvé en train de draguer des « filles de joie » dans les quartiers mal fréquentés de Ferlus.
-En parlant de cela, je me suis toujours demandé ce que vous même vous faisiez là bas capitaine, dit Jeel d’un air taquin.
-Hein moi…euh…et bien je…
-Tenez, regardez, voilà nos « amis » ambassadeurs, coupa Kern.
En effet, Télik Guel et Dyk Men s’approchaient en marchant lentement et semblaient en grande discussion, même si Men paraissait très nerveux. D’ailleurs celui ci s’arrêta au niveau du petit groupe formé par les généraux et lança dans son basic imparfait :
-Messieurs, je tiens à vous faire part d’une préoccupation qui soucie le représentant Guel et moi même.
-Nous vous écoutons, fit Bel Iblis d’une voix posée.
Men regarda pendant quelques secondes Guel avant de déclarer :
-Lorsque vous lancerez l’attaque sur Ferlus, nous craignons que Kariban n’exerce des représailles sur les populations Kotorns et Neylanaises. Nous pensons que les Impériaux chercheront à nous faire payer notre audace et comme votre armée sera mobilisée sur Ferlus, personne ne pourra venir en aide à nos concitoyens esseulés.
-Nous comprenons parfaitement et je peux vous assurer que les Impériaux auront d’autres chats à fouetter quand nous arriverons. Ils n’auront pas le temps de se venger sur vos populations pour la bonne et simple raison que si Kariban veut avoir une chance de gagner, il devra mobiliser toutes ses troupes, donc rappeler toutes celles qui se trouvent sur Kotorn ou sur Neylan.
Dyk Men ne parut pas convaincu, toutefois, il fit un pas de recul et continua de discuter avec Télik Guel, qui pour sa part, semblait étrangement plus calme.

Les pilotes des navettes de transports arrivèrent et grimpèrent immédiatement dans leurs vaisseaux, preuve que le départ était imminent.
-Eh !!Mais c’est une véritable réunion de star ici ! s’écria alors une voix.
Tout le monde se retourna pour voir accourir le capitaine Loran dont le sourire radieux et les yeux pétillants éclairaient le visage.
-Quelles sont les nouvelles ? demanda Wedge aussitôt.
-Les escadrons Spectres et Rogues ont rejoint les autres unités dans les soutes des croiseurs de combat. Les équipages sont au grand complet, toutes les caisses de matériels et de ravitaillement ont été chargées à bord…autrement dit, nous sommes prêts à partir. Les vaisseaux n’attendent plus que leurs commandants.
-Bien, alors allons-y !
Ackbar, Bel Iblis, Antilles et Loran se dirigèrent vers une navette alors que Yan écoutait les dernières recommandations de Cracken. Puis, Solo s’approcha des membres de l’escadron Anges Noirs et fit :
-Si vous êtes prêts à partir, c’est maintenant.
Tel se contenta d’approuver d’un bref signe de tête. Suivant les autres membres de l’escadron, Solo arrêta Tel sur la rampe d’accès de la navette de transport :
-Au faite, dîtes moi pourquoi on vous appelle les Anges Noirs ?
Tel répondit sur un ton enjoué :
-Disons que c’est assez simple, nous volons comme les anges et nos chasseurs sont noirs, ce qui apparemment, n’est pas le cas chez vous.
-Et bien, préparez vous à aller faire un petit tour en enfer quand la bataille débutera, conclu Solo en riant.
La rampe d’accès se referma derrière les deux hommes dans un bruit de coulissement métallique. Puis ses réacteurs se mirent en marche dans un bruit puissant. Enfin elle s’éleva majestueusement dans les airs, s’éloignant petit à petit de la plate forme d’atterrissage. Dans le vaisseau de transport, les membres de la délégation Ferlusienne purent admirer pour la dernière fois le somptueux paysage qu’offrait Coruscant, alors que ses milliers de buildings étaient baignés par un radieux soleil matinal.
Puis la navette rejoignit les autres et se dirigea vers l’imposante flotte armée qu’avait mobilisé la Nouvelle République. Il ne fallut qu’une heure de plus pour que cet impressionnant déploiement de force, symbole de la puissance de la Nouvelle République, ne saute dans l’hyperespace. Direction Ferlus…

Deux semaines plus tard…

Adam Kariban était en colère. Non pas parce que l’exploitation des richesses du système prenait du retard mais bel et bien parce que des mouvements de résistance naissaient sur les trois planètes. Le Moff voulait à tout prix éviter une guerre civile, ce qui l’obligeait à réagir rapidement. Fidèle à la doctrine de l’Empire, Kariban avait mis en place un système de répression particulièrement dissuasif, fait de tortures et d’humiliations sur les places publiques. Le message était clair, toute tentative de résistance armée aurait des conséquences très graves pour la population.
Kariban espérait ainsi mater toute rébellion mais surtout il comptait bien ne pas rencontrer de difficultés qui aurait pu l’empêcher de mener à bien son plan dans les temps. S’il prenait du retard, les Moffs de Bastion ne le manqueraient pas, il en était certain. Kariban savait pertinemment que son absence de Bastion était à double tranchant. S’il réussissait, il deviendrait plus important que jamais et il pourrait ainsi se débarrasser de tous ces Moffs inutiles qui ne voyaient que par leur argent et leur confort. Mais son éloignement de la capitale Impériale avait aussi comme conséquence de laisser le champ libre à ces mêmes Moffs pour le décrédibiliser, le ridiculiser et œuvrer pour sa chute.
Ce qu’il fallait faire était donc évident, il devait rapporter des résultats concrets le plus vite possible. Voilà pourquoi Kariban ne supportait pas les obstacles. Il avait décidé de le faire comprendre aux dirigeants des différents peuples du système.
Le lieutenant Keevers entra avec respect dans ce qui servait de bureau à Kariban. Après avoir effectué le salut militaire, il se campa bien droit sur ses jambes et demanda :
-Vous m’avez demandé ?
-Oui, j’aimerais que vous me rendiez un petit service.
-Je ferais de mon mieux.
Kariban se leva et se servit un verre d’alcool fort avant de se retourner vers son lieutenant :
-Il est plus qu’urgent de dissuader la constitution de mouvements de rébellion qui pourraient entraver notre progression.
-Ca c’est sur, une rébellion à combattre cela suffit amplement, répondit le lieutenant en souriant.
Kariban le foudroya du regard et s’écria :
-Je me passerais de vos plaisanteries douteuses !
-Veuillez m’excuser.
Il y eut un silence puis le Moff continua :
-Pour cela, je souhaiterais que vous réunissiez les trois dirigeants des planètes et que vous leur fassiez comprendre que leur coopération est plus que souhaitable et qu’ils doivent le faire entendre à leur population.
-Mais…pourquoi moi ?
-D’abord parce que j’ai beaucoup d’autres choses à faire et ensuite parce qu’ils comprendront l’importance et l’urgence de la situation si c’est le responsable de la sécurité qui leur parle.
-Je vois.
-Pour compléter le tableau, je veux que vous organisiez cette réunion à bord d’un de nos destroyers, un de ceux qui sont en orbite géostationnaire autour de la planète. Je pense que cela les impressionnera et que cela leur permettra de réaliser quelle est notre véritable puissance.
-A vos ordres ! Autre chose ?
-Oui…Avons nous des nouvelles des renforts que j’avais demandé ?
-Ils ne sont pas encore arrivés.
-J’espère que les Moffs de Bastion me les ont envoyés, sinon…
Le lieutenant attendit que le Moff finisse sa phrase, mais ce ne fut pas le cas. Kariban sembla réfléchir puis s’exclama :
-Vous pouvez disposer.
Le lieutenant s’exécuta en sortant rapidement du bureau. Il referma la porte derrière lui, laissant Adam Kariban à ses interrogations et à ses rêves de grandeur.

A bord du Joie de Vivre, il régnait une bonne ambiance même si certains commençaient à trouver le temps long. Assis à une table de la cantine du majestueux croiseur Mon Calamarien, Eljy, Jeel et Zook discutaient avec Corran Horn et Garik Loran. Celui ci but une gorgée de café avant de s’exclamer :
-Nous allons bientôt arriver en vue de Ferlus !
-Pas trop tôt, je commence à m’ennuyer dans ce vaisseau, répondit Zook.
-Pourtant, je t’ai vu beaucoup à la table de Dejarik, fit Corran en se grattant la barbe.
-C’est vrai que c’est un jeu qui me plaît bien mais…
-Mais quoi ?
-Bein…je perds tout le temps.
Eljy et Jeel ne purent s’empêcher de rire devant la mine renfrognée de Zook qui râla :
-Bah j’aimerais vous y voir vous, c’est un jeu tout nouveau pour moi.
-Ne t’inquiètes pas, il faut dire que tu as joué contre des types qui adorent le Dejarik, alors forcément…le rassura Corran.
-Je suis bien meilleur au pilotage, ça il n’y a pas de problème.
-J’espère que tu pourras nous le montrer mais prépare toi à un sacré combat. Cette bataille sera plus intense et plus dangereuse que toutes celles que tu as déjà vécu.
-J’en ai conscience. D’ailleurs, tout l’escadron en a conscience. Mais nous nous devons de faire cela pour notre planète.
Garik sourit puis dit :
-Alors fêtons cette belle détermination.
Il se retourna vers un des cuisiniers et cria :
-Cuisinier, cinq cafés… et pas de la lavasse hein, un truc qui nous mette d’aplomb ! Ah et puis mettez donc aussi des parts de gâteau, on va avoir besoin de force.
Corran demanda alors :
-Au fait, ou est le capitaine Hoke ?
Zook s’autorisa un petit sourire :
-Il donne du fil à retordre au commandant Antilles.

Tel envoya son chasseur dans un périlleux looping pour se débarrasser de son poursuivant, qui effectua une habile manœuvre pour se maintenir à sa hauteur. Tel essuya la sueur qui perlait sur son front puis fit une vrille acrobatique avant de faire pivoter son vaisseau violemment. Il se retrouva face à face avec le chasseur qui le suivait et ouvrit instantanément le feu mais habilement, son adversaire décrocha, minimisant ainsi les dégâts.
-Joli coup, capitaine Hoke, mais cela n’a pas été suffisant.
-Attendez que vous commettiez une erreur !
-Impossible je n’en commets jamais, répondit Wedge en riant.
Les deux chasseurs se lancèrent alors dans une furieuse « danse » mortelle ou la rapidité et la maîtrise étaient de mises. Cramponné à son joystick de commande, Tel faisait preuve d’une grande dextérité, évitant les tirs de Wedge, qui avec un flegme à toute épreuve, maniait son chasseur avec une aisance déconcertante.
Tel plongea brutalement et remonta, pensant surprendre Wedge ainsi. Mais le Corrélien était habitué à ces manœuvres et réagit avec promptitude, il obliqua la course de son vaisseau et se rabattit brutalement au dernier moment, coupant la route de Tel qui pensait s’en être sorti. Wedge ouvrit le feu, diminuant les boucliers de Tel qui poussa un juron avant de se dégager. Antilles tenta d’en finir en arrosant avec précision sa cible mais celle ci partit dans une figure qu’il ne connaissait pas, le surprenant ainsi.
-Vous m’impressionnez capitaine mais cela ne sera pas suffisant.
-Je dois reconnaître que vous êtes un excellent pilote mais je n’ai pas encore dit mon dernier mot.
Wedge sourit légèrement avant de dire :
-Et bien, montrez moi ce dont vous êtes capable.
-A vos ordres mon commandant, répondit Tel en riant.
Le Ferlusien prit de la distance par ra port au chasseur de Wedge puis décrivit un arc de cercle, revenant ainsi vers son adversaire. Puis, Tel partit en piqué, passant en dessous du chasseur de Wedge qui fronça les sourcils. Soudain, Tel fit remonter son chasseur et décrivit un looping ahurissant qui le fit passer au dessus du Corrélien avant de se retrouver nez à nez avec son chasseur. Surpris de l’audacieuse manœuvre, le commandant de la Nouvelle République eut juste le temps d’orienter la puissance vers ses déflecteurs avant. En une fraction de seconde, le chasseur de Tel le frôla, tirant en même temps. Wedge vit ses boucliers s’affaiblir considérablement mais résister malgré tout.
Alors que Tel jubilait, Wedge se ressaisit et poussa les réacteurs de son vaisseau au maximum, il harcela de tir Tel qui en évita la plupart. Mais ne parvenant pas à se dégager, le Ferlusien s’épuisa et Wedge put enfin le «verrouiller». Anéantissant ces boucliers, Wedge tira encore quelques précises salves, ce qui fit exploser le vaisseau de son adversaire.
Celui ci poussa un nouveau juron de colère alors qu’il retirait son casque et qu’il reculait son siège électronique de l’appareil de simulation dans lequel il se trouvait. Wedge en fit de même et lança :
-Je vous ai eu capitaine !
-Oh oh, voyez vous ça ! Je me suis laissé abattre pour ne pas trop vous vexer après le coup quasi fatal que je vous ai porté.
-Tant qu’il n’est pas détruit un chasseur ennemi représente un danger de mort.
-Vos appareils de simulation prennent comme modèle vos Ailes X. A bord de mon chasseur, le combat aurait été tout autre et l’issu bien plus désagréable pour vous , commandant.
-Peut-être ou…peut-être pas ! Allez venez, allons rejoindre vos camarades à la cantine.

-Non je n’ai pas perdu, je l’ai laissé gagner, s’exclama pour la troisième fois Tel face aux taquineries d’Eljy.
-Tous ceux qui perdent disent cela, répondit le Ferlusien avec un air malicieux.
Wedge ajouta :
-Ne soyez pas trop dur avec lui, vous avez là un excellent capitaine. C’est un des meilleurs éléments que j’ai affronté en simulation.
-Eh ! Et moi alors ? s’écria Corran
-Mais, tu as toujours refusé de m’affronter en simulation prétextant que tu me ridiculiserais.
-Comme quoi, je suis respectueux de votre image de marque, fit Corran sur un ton faussement sérieux.
A ce moment là, Télik Guel et Dyk Men s’approchèrent de la table ou se trouvait le petit groupe. Ils étaient peu apparus durant le voyage, refusant d’ailleurs la proposition d’être à bord d’un chasseur lorsque la bataille débuterait. Pourtant, Guel était un Neylanais et tous les Neylanais savaient piloter. C’était dans leur nature. Voilà pourquoi Jeel fit :
-Alors représentant Guel, vous venez nous annoncer que vous avez changé d’avis à propos de votre participation à la bataille.
-Pas du tout, je venais juste m’assurer que tu savais ce que tu faisais Jeel.
Cette soudaine familiarité entre Jeel et Télik surprit la plupart des personnes présentes autour de la table, sauf Tel qui resta impassible, attendant visiblement la suite des évènements.
-Bien sur que je sais ce que je fais, je suis déterminé à sauver ma planète, rétorqua Jeel.
-Mais de quelle planète parles-tu ? De celle où tu vis ou de celle de tes origines ?
Soudain, Tel se leva de son siège et s’écria :
-Cela suffit représentant Guel, arrêtez vous là !
Guel regarda dans les yeux Tel avant de dire d’une voix froide :
-Pourquoi m’arrêterais-je ? Tout le monde a le droit de savoir la vérité à propos de Jeel Mayn. Dis leur Jeel, dis leur d’ou tu viens ! Allez sois honnête. N’ais pas honte de tes glorieuses origines.
Jeel vit que tous les yeux étaient braqués sur lui, alors il fit d’une voix faible :
-Je suis un…Neylanais.
-Quoi ?s’étonna aussitôt Zook en écarquillant les yeux de stupeur
-Attends, tu veux dire qu’à l’origine, tu es un de ces pirates qui nous pourrit la vie ? renchérit Eljy qui était sous le coup de la surprise.
-Il l’était, intervînt aussitôt Tel.
-Ah parce que vous étiez au courant capitaine ! remarqua Kern.
-En effet, il me l’a dit lorsqu’il a intégré l’escadron. Jeel est effectivement né sur Neylan et a été formé aux « arts » de la piraterie. Dès son plus jeune âge, il a appris à voler…dans les deux sens du terme. Mais il ne supportait pas de devoir piller d’autres personnes, ce n’était pas dans sa nature, il est différent des autres Neylanais. Alors un jour, il a fui sa planète à bord d’un vaisseau et s’est réfugié sur Ferlus. Là, il a postulé pour la seule véritable chose qu’il savait faire honnêtement, piloter ! Je l’ai pris car il a des dons exceptionnels pour le pilotage et j’ai pensé qu’il avait le droit de s’intégrer à la population Ferlusienne. Ce qu’il a parfaitement réussi à faire. Il nous a tous prouvé que c’était un homme intègre, qui servait les intérêts de Ferlus. Il a plus que jamais le droit d’être parmi nous et de combattre à nos côtés.
-Mais pourquoi ne nous avoir jamais dit la vérité sur tes origines ? s’interrogea Zook en regardant Jeel
-Je pensais que vous ne voudriez pas de moi, surtout depuis que la guerre a officiellement éclaté entre Neylan et Ferlus. Mais j’ai choisi ma véritable planète et mon choix c’est porté sur Ferlus.
-Le capitaine a raison, tu as souvent prouvé ta valeur et ta détermination, tu es plus que jamais un des nôtres, fit Kern en tapant amicalement dans le dos de son ami.
-Et puis entre nous, il vaut mieux être un Ferlusien qu’un Neylanais, fit Eljy à voix basse.
Télik Guel s’étonna alors :
-Et bien, ravi que ta nouvelle vie te plaise et que tes amis te fassent confiance malgré tes mensonges mais sache une chose, ta trahison t’a définitivement exclu du peuple Neylanais et de ses valeurs.
-Je m’en remettrais.
Alors que l’atmosphère devenait électrique, un lieutenant entra précipitamment dans la cantine et réclama le silence. Quand le brouhaha des pilotes cessa enfin, il cria d’une voix forte :
-Nous allons bientôt sortir de l’hyperespace, Ferlus est en vue. Préparez vous !
Une certaine agitation s’empara de la salle et l’intensité dramatique, symbole de l’imminence du conflit, monta d’un cran. Garik Loran regarda alors ses amis et se contenta de déclarer :
-Et bien…la bataille est sur le point de débuter…
Modifié en dernier par Darkwilliam le Lun 29 Aoû 2005 - 12:50, modifié 1 fois.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 01 Aoû 2005 - 11:31   Sujet: 

Sur les 4 chapitres qui restent, 3 servent au dénouement final dont voici le premier. J'espère que le style de la bataille spatiale plaira, en sachant que j'ai tenté de lui conférer un rythme soutenu et haletant. Bonne lecture à tous!! :D




Chapitre XI : La dernière bataille

Première partie

Wellan Bossel n’en revenait tout simplement pas. Il se trouvait sur la passerelle d’observation d’un magnifique destroyer Impérial : le Perle des Ténèbres. Il ne savait pas s’il devait être inquiet ou excité par ce qu’il voyait. D’où il était, il pouvait admirer par l’intermédiaire d’une vaste baie la planète Ferlus et ses magnifiques couleurs.
Wellan balaya du regard l’espace autour de lui et observa pendant quelques instants la rigueur militaire qui régissait le fonctionnement du vaisseau. Celui ci était imposant par ses dimensions et intimidant par ses couleurs noirs, blanches et grises. Il y régnait un silence pesant, à peine troublé par le bruissement continu du système d’aération.
Le dirigeant Ferlusien jeta un coup d’œil vers la table de réunion qui avait été installée sur le pont d’observation et autour de laquelle se trouvaient Cel Dreq et Fech Helm . Les deux dirigeants semblaient nerveux car ils se tortillaient les mains et avaient les muscles faciaux tendus. Bossel admira une dernière fois Ferlus et la noirceur de l’espace avant que le lieutenant Keevers ne fasse son entrée après avoir franchi une porte métallique coulissante. D’une voix abrupte, il fit :
-Bien, nous allons commencer.
Wellan comprit qu’il était tant pour lui de s’asseoir. Il le fit rapidement tout en foudroyant le lieutenant impérial du regard, qui ne sembla nullement intimidé. Bossel n’aimait pas, en effet, la façon avec laquelle il avait été « convoqué » sur le Perle des Ténèbres. En fait, il avait surtout peur de ce qu’il y entendrait. Il ne s’était pas attendu à ce que ce soit Keevers qui préside la réunion et il n’avait pas non plus prévu qu’elle se déroule à bord d’un puissant destroyer de combat. Voilà pourquoi, malgré que la climatisation régule l’air à plein régime, le Ferlusien sentait des gouttes de sueur perler dans son dos. Keevers s’installa confortablement, face à la baie d’observation, et après s’être raclé la gorge continua :
-Vous vous doutez bien de l’objet de cette réunion, je suppose.
-A vrai dire, nous préférerions ne pas être là, rétorqua Cel d’une voix puissante.
Keevers s’autorisa un petit rire sarcastique avant de répondre :
-Oui mais votre Moff l’a exigé et vous avez donc obéit.
-Nous n’aimons guère vos manières, réagit Fech Helm.
-Vous paierez pour votre infamie, siffla Bossel à son tour.
-Avant que nous ne payons quoi que ce soit, votre peuple aura subit la colère de l’Empire. Sachez le. Là est le but de cette réunion. Vous devez comprendre les implications catastrophiques de tout acte de résistance. Nous les réprimerons avec la plus grande sévérité. Nous nous devons de faire respecter l’ordre et la discipline, nous ne saurions supporter une guerre civile.
-C’est votre joug qui est la cause de ces mouvements rebelles. Nous ne pouvons pas supporter votre dictature.
-C’est la loi du plus fort qui régit cet univers et vous l’avez appris à vos dépends. Vous vous devez de respecter et d’honorer l’Empire Galactique afin de ne pas subir sa colère.
-Ce que vous dîtes est honteux lieutenant. Vous n’avez donc aucun sens moral ?cingla Cel Dreq
-Ne venez pas me parler de morale. J’ai choisi mon camp et je sais que j’ai fait le bon choix. Faites la même chose dans l’intérêt de vos peuples.
Alors que Bossel allait répondre quelque chose, il vit subitement le visage de Keevers se décomposer. En effet l’impérial écarquilla les yeux de surprise et ne put ôter son regard de la baie d’observation. Soudain, le lieutenant bondit de son siège et se précipita vers le poste de communication en hurlant :
-Alerte, alerte maximum, mobilisez la flotte !
Wellan fronça les sourcils et se décida enfin à regarder vers le vide spatial. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant émerger de l’hyperespace une armada entière de vaisseaux spatiaux, aux tailles gigantesques et aux formes harmonieuses. Elle était composée de croiseurs, de corvettes et de frégates aux tailles plus restreintes. Les vaisseaux se déployèrent, fonçant vers Ferlus sans hésiter. Un sourire se dessina sur les lèvres de Bossel qui regarda ses interlocuteurs Neylanais et Kotorns. Eux mêmes semblaient ébahis devant ce déploiement de forces. Et alors que l’alarme générale se déclenchait bruyamment dans le Perle des Ténèbres, le Ferlusien fit avec une pointe de satisfaction dans la voix:
-Quelque chose me dit que nos petits gars ont réussi.

Adam Kariban bondit de son siège quand la nouvelle arriva jusqu’à son bureau. Il entra dans une colère indescriptible et hurla au capitaine qui était venu le prévenir :
-Préparez ma navette, je dois être à bord du Menace quand la bataille débutera.
-Mais monsieur, vous n’y serez pas en sécurité !Il vaudrait mieux que vous restiez ici pour diriger nos forces en toute quiétude.
Les yeux du Moff semblèrent lancer des éclairs alors qu’il criait d’une voix rageuse :
-Mon frère est mort à la bataille d’Endor, je le vengerai à celle de Ferlus. Je n’ai pas l’intention de me défiler, je vaincrai aujourd’hui ou je périrai. Je me dois de combattre aux côtés de mes hommes, si je ne le fais pas, je ne serais guère différent de ces odieux Moffs qui restent à se reposer tranquillement à Bastion pendant que l’Empire s’écroule. Je commanderais donc nos forces depuis l’espace.
-A vos ordres !
-Et rappelez les forces stationnées autour de Kotorn, nous allons en avoir besoin si nous voulons triompher. Je veux aussi obtenir le plus rapidement possible un compte rendu des vaisseaux déployés par les rebelles.
-Je transmets immédiatement les directives.
Le capitaine s’éloigna. Le Moff réajusta alors son costume et sortit à son tour. En regardant le ciel d’un bleu étincelant, il pensa que cette journée serait déterminante pour son avenir et celui des Vestiges de l’Empire. Il ne savait pas encore à quel point il avait raison…

A bord du Joie de Vivre, l’Amiral Ackbar observait avec un grand calme les vaisseaux Impériaux prendre lentement position, se préparant à l’inéluctable affrontement. Le Calamarien s’adressa alors à un de ses officiers de pont :
-Envoyez des vaisseaux d’observation autour des deux autres planètes du système. Et donnez l’ordre aux chasseurs de quitter les soutes des croiseurs.
-Entendu.
Puis Ackbar se retourna de nouveau vers Ferlus qui semblait pourtant si calme vu de cette distance . L’amiral expira lentement et fit à voix basse :
-Cette fois ci, nous y sommes.

Garm Bel Iblis était campé bien droit face à l’immensité sidérale et distribuait avec une grande rigueur et une extrême précision les ordres de bataille. Le Lutte Vaillante était à la pointe de la flotte, c’était d’ailleurs le vaisseau le plus jeune car il n’avait quasiment jamais servi et certains de ses quartiers sentaient encore à ce titre la peinture fraîche.
-Pour un baptême du feu, il va être servi, dit le général en regardant la superstructure du vaisseau.

Yan Solo se sentait, comme d’habitude, mal à l’aise dans son costume de militaire. Il écarta le col en maudissant le couturier qui avait, selon lui, mal fait son travail. Puis il pensa qu’il aurait préféré être dans son bon vieux Faucon Millénium plutôt qu’à l’intérieur de cet immense croiseur de combat aux formes harmonieuses, tout droit sorti des usines de confection Mon Calamari. Bien sur, le Faucon était moins sûr et résistant que le Vague de Liberté mais dans son cargo modifié, Yan savait que tout dépendait de lui et que s’il commettait une erreur, seul lui et Chewbacca en pâtiraient. Mais là, il avait des milliers d’homme sous son commandement et il n’aimait pas cela.
D’ailleurs, au moment où les centaines de chasseurs républicains allaient à la rencontre des escadrons de Tie, il se promit de dire à Léia qu’il n’était vraiment pas fait pour être général.
-Espérons que ce ne sera pas trop tard…


Vu de loin, l’immense bataille qui venait de se déclencher ressemblait à une danse complexe ou des centaines et des centaines d’insectes se croisaient, s’entremêlaient, se pourchassaient, s’évitaient, tirant à tout va, provoquant un déluge de laser impressionnant.
Au cœur du conflit, les chasseurs républicains et impériaux s’entretuaient avec violence, se poursuivant dans un ballet mortel, n’épargnant aucun sacrifice pour parvenir à leur fin.

Wedge Antilles et son escadron traversèrent un regroupement ennemi à une vitesse fulgurante, s’échangeant des salves de laser qui illuminèrent l’espace. En une fraction de seconde, Wedge vit des dizaines de décharges frôler son chasseur, affaiblissant ses boucliers déflecteur. Puis il partit en piqué, tirant en même temps, ce qui eut pour effet de désintégrer deux Tie égarés. Les Rogues traversèrent la boule de feu formée par leurs explosions avant d’en surgir, évitant au passage des débris surchauffés.
Corran Horn et Gavin Darklighter se positionnèrent en ailiers de Wedge et tirèrent sur des ennemis qui venaient face à eux. Alors que l’espace était striée de laser, Corran emmena son chasseur dans une vrille périlleuse, évitant la contre attaque d’impériaux revanchard. Il mania habilement son manche de contrôle, zigzaguant entre des débris, toujours talonnés par trois Tie qui ne semblaient pas vouloir le lâcher. Dans une figure magnifique, il se précipita sur le Joie de Vivre avant de relever le nez de son chasseur au dernier moment. Il frôla l’hyperstructure du croiseur et vola à proximité des tourelles anti-aériennes. Les Tie, trop entreprenants, ne virent le danger qu’au dernier moment, ils tentèrent alors de rompre leur formation groupée, en vain. Les batteries se déchaînèrent et transpercèrent les petits chasseurs qui se transformèrent en boule de feu incandescentes. Corran poussa un petit cri de satisfaction avant de virer de bord, découvrant ainsi l’étendue de la bataille spatiale qui se déroulait au dessus de Ferlus.
Gavin et Wedge se séparèrent au dernier moment alors que des Tie les canardaient inlassablement. Les salves vinrent se perdre dans l’immensité sidérale. Les deux Rogues dessinèrent une boucle parfaite avant de revenir sur leurs adversaires qui se dégagèrent au dernier moment. Mais c’était sans compter sur la dextérité des autres pilotes Rogues qui resserrèrent le piège avec magnificence. Les Tie partirent dans une vrille mortelle quand leurs réacteurs explosèrent et les verrières de leur cockpit se fissurèrent. Wedge reprit la tête de son escadron après s’être assuré du relatif bon état de ses boucliers.
-Ou est Rogue 9 ?demanda t-il aussitôt.
-Je suis là, répondit Corran en rejoignant la formation.
-Encore en train de partir en vadrouille ?
-J’avais envie de voir du pays.
Les Rogues dessinèrent un demi arc de cercle pour se précipiter de nouveau au cœur de l’affrontement.

Alors que Garik Loran et l’escadron Spectre volaient à proximité d’une corvette Républicaine, celle ci explosa avec force et fracas, propulsant des gerbes de flamme dans toutes les directions. L’onde de choc se propagea à une vitesse hallucinante, secouant l’escadron Spectre en tout sens, déréglant momentanément leurs instruments :
-Nom de….jura Loran alors qu’il heurtait un bout de tôle carbonisé.
Reprenant le contrôle de son chasseur, il se lança avec détermination à l’attaque, croisant le feu immédiatement avec un escadron de Tie. Lors du premier passage, une magistrale implosion absorba un Spectre et deux Tie qui disparurent définitivement des radars. Garik n’eut pas le temps de s’attrister sur le sort de son pilote puisque il dut se débarrasser avec agilité d’un adversaire habile.
-Ca barde aujourd’hui ! Tournée générale pour tous ceux qui restent en vie.
-Ah ça m’intéresse alors, répondit Spectre 3.
-Je n’en attendais pas moins de toi, assura Loran.
Les duels reprirent de plus belle au milieu d’un déluge d’énergie, obligeant les pilotes à des manœuvres périlleuses, qui auraient très bien pu leur coûter la vie. Loran se cramponna à son manche de contrôle et le tira brutalement vers lui, lui permettant ainsi de survoler au dernier moment un Tie agressif. Celui ci ne s’en laissa pas compter puisque après avoir slalomé entre des morceaux de carlingues à la dérive, il harcela de tir une Aile A qui fut rapidement désintégré. Garik vit le corps du pilote républicain être catapulté dans l’espace alors qu’une de ses jambes avait été arrachée par l’explosion.
-Ca, tu vas le payer, marmonna le leader des Spectres.
Il fit dessiner à son aile X un angle de 180 degrés, manquant de très peu de percuter un Tie en flamme, avant de retrouver le chasseur qu’il traquait. Il se lança à sa poursuite, poussant ses réacteurs au maximum de leur capacité. Le Tie partit dans une vrille incroyable, forçant Loran à modifier ses stabilisateurs inertiels pour pouvoir le suivre sans encombre. Malgré cela, Garik sentit la nausée monter en lui mais parvînt à la refouler. Il déboula à pleine vitesse au milieu d’un affrontement que se livrait Rogues et Tie, l’obligeant à éviter avec dextérité les chasseurs alliés et ennemis.
-Ce pilote est bon mais pas assez pour moi.
Devinant la prochaine manœuvre de l’impérial, le leader des Spectres tira une multitude de salves d’une précisons extrême. Le chasseur adverse fut touché à plusieurs reprises, anéantissant ses boucliers, puis avec une soudaineté rare, il se déchira sur toute la longueur, se transformant rapidement en une carcasse vide.
-Une bonne chose de faîte.
Garik Loran eut à peine le temps de visualiser où se trouvait son escadron que des tirs ennemis le prenaient à nouveau pour cible.
-J’espère que je pourrais effectivement la payer cette tournée générale.

Bien que surpris par l’ampleur et l’intensité de la bataille, l’escadron Anges Noirs faisait montre de tout son talent. Les magnifiques vaisseaux volèrent entre deux croiseurs Républicains avant d’en survoler un des deux et de replonger dans la titanesque bataille qui transformait l’espace en un gigantesque cimetière volant.
Les Ailes Noirs se séparèrent au dernier moment alors que des tirs provenant des destroyers ennemis traversaient leur rang à destination du Lutte Vaillante. Tel et ses hommes le dépassèrent rapidement avant de partir dans une vrille piquée qui les amena au milieu d’un escadron de Tie.
L’affrontement fut bref mais d’une intensité sans pareille. Tel vit ses boucliers faiblir alors qu’un Tie l’avait verrouillé, mais fort heureusement, Zook vînt à son secours et arrosa l’impérial d’une pluie de laser qui lui arrachèrent ses ailes en forme de panneau solaire. Devenu incontrôlable, le chasseur ne tarda pas à heurter un bout de tôle errant. Une nouvelle explosion éclaira la zone du conflit.
-Merci Zook, tu m’as sorti d’une sacrée panade.
-Ravi de vous avoir aidé capitaine. Je n’aurais pas aimé vous voir mourir maintenant, nous perdons déjà assez d’unité comme cela.
Tel ne pouvait le nier car devant lui plusieurs Ailes X et Ailes A furent réduits à l’état de poussière quasi simultanément, après être tombées dans un piège formé par des chasseurs ennemis.
-Par contre si vous voulez vraiment me remercier capitaine, vous pouvez m’augmenter, continua Zook.
Tel ne put s’empêcher de sourire :
-Toi alors, tu n’en perds pas une.
Les Ailes Noirs virèrent de bord et se retrouvèrent encerclés par des Tie et des bombardiers ennemis qui tentèrent de resserrer leur étau.
-Ca va faire mal, hurla Kern tout en tirant à tout va pour se frayer un chemin de sortie.
Dans un déchaînement d’énergie pure, les Ailes Noirs affrontèrent en duel leurs adversaires. Jeel vit ses boucliers arriver à un seuil critique et plusieurs alarmes se déclenchèrent dans son cockpit. Alors qu’il croyait qu’un Tie allait l’achever, celui ci explosa avec fracas, permettant au Ferlusien de trouver un échappatoire provisoire. Eljy, qui s’amusait comme un petit fou, fit un passage sur le dos pour décontenancer son opposant. La manœuvre eut le but escompté puisque Eljy réussit à se retrouver derrière le Tie et à le viser sans trop de difficultés. Son explosion absorba un de ses congénères qui passait à proximité, ce qui força Eljy à zigzaguer au milieu des morceaux de ferraille surchauffés.
-Dîtes donc, il y a foule autour de Ferlus aujourd’hui.
-Ouais, on ne peut même plus être tranquille chez soi, répondit Kern sur le ton de la taquinerie.
Alors que Zook parvenait enfin à cribler de laser un Tie aventureux, Tel reprit la tête de son escadron et demanda :
-Quel est le niveau de puissance de vos boucliers ?
-60 pour cent, répondit aussitôt Eljy qui semblait content de lui.
-55 pour moi, environ, assura Kern
-Une fois encore, je suis le meilleur avec mes 70 pour cent, jubila Zook.
-10, pas plus, marmonna Jeel.
Un silence pesant s’imposa après la déclaration de Jeel. Avec un niveau si faible, les chances de survie au milieu d’une telle bataille était bien mince. Tel, qui l’avait bien évidemment compris, fit d’une voix calme :
-Jeel, il faut que…
-Non, je refuse de m’en aller. Si je dois mourir au combat, alors il en sera ainsi mais ne comptez pas sur moi pour quitter la bataille. C’est sûrement la plus importante de ma vie et je tiens à combattre à vos côtés jusqu’au bout.
-C’est tout à ton honneur et nous respectons ta décision. Bonne chance mon ami.
-Merci, fit simplement Jeel.
Alors les Anges Noirs repartirent à l’assaut, dépassant une escadrille d’Ailes A, traversant les rangs ennemis tout en tirant avec maîtrise et dextérité. Dans leur course fulgurante au milieu du champ de bataille, les Ferlusiens contournèrent un immense destroyer Impérial ,qui fut tout à coup absorbé par une magistrale explosion qui propulsa une vive lumière, aveuglant Tel Hoke et les siens.
-Accrochez vous !
Le destroyer fut éventré, propulsant des débris dans tous les sens alors que des corps et des caisses de matériels s’échappaient dans le vide spatial. Eljy eut le temps de discerner le visage déformé par l’horreur d’un mécanicien qui avait gelé instantanément. Des dizaines de corps heurtèrent les chasseurs noirs qui tremblèrent sous les impacts.
-Les Impériaux ne savent vraiment plus quoi inventer pour nous abattre, s’exclama Zook.
Le jeune Ferlusien venait à peine d’achever sa phrase qu’un déluge de feu s’abattait sur la flotte Impériale qui ripostait vaillamment, emmené par leurs deux fleurons : le Menace et le Perle des Ténèbres. A ce moment là Tel comprit que le Joie de Vivre et le Vague de Liberté avaient décidé de s’attaquer aux symboles armés de l’ennemi.
-C’est un spectacle terriblement magnifique, dit Hoke.
-Ouais, dommage que Bossel ne soit pas là pour le voir, assura Jeel.
-Je suis sur qu’il est planqué sur Ferlus à attendre que l’orage passe. Quelle trouillard celui là, ajouta Zook.

Wellan Bossel avait effectivement peur. Il fermait les yeux à chaque fois que le Perle des Ténèbres était secoué par des impacts puissants, diminuant ses boucliers et déclenchant ses alarmes internes.
Alors que la lumière ne fonctionnait que par intermittence, Bossel regarda avec appréhension le lieutenant Keevers qui donnait ses ordres en criant. Pour leur part, Cel Dreq et Fech Helm ne savaient pas quoi faire, ni où aller, voilà pourquoi ils restaient aux premières loges pour assister à la bataille.
Konn Keevers déglutit bruyamment quand il s’aperçut que deux des principaux croiseurs Républicains concentraient leurs tirs sur son vaisseau.
-Ripostez en privilégiant la cible la plus proche.
Une succession de salves précises heurtèrent la superstructure du Perle des Ténèbres qui trembla de la proue à la poupe, déséquilibrant Bossel qui se retînt à la table de réunion. Le Ferlusien aurait bien aimé être à un autre endroit au moment présent, n’importe où ailleurs, mais pas dans cet immense destroyer qui combattait avec acharnement un ennemi supérieur en nombre.
Keevers envoya deux de ses escadrons Tie pour protéger sa route qui le mènerait à une confrontation directe avec les deux croiseurs adverses. Mais les Tie durent immédiatement affronter des Ailes X qui tiraient avec précision et rapidité. Le lieutenant impérial demanda à ce que de la puissance soit réorientée vers les boucliers avant, puis essuya son front ruisselant de sueur. Visiblement, il n’avait pas l’habitude de se trouver à la pointe de l’attaque.
Cette constatation eut un double effet chez Bossel. D’abord il fut soulagé de voir que l’Impérial aurait des difficultés à mener les siens à la victoire mais il regretta en même temps de se trouver dans un vaisseau harcelé par les tirs Républicains.

Adam Kariban arpentait avec détermination le pont principal du Menace, qui était en confrontation directe avec un croiseur ennemi de taille moyenne.
-Je veux que ce vaisseau soit abattu ! Il nous empêche d’épauler le Perle.
Les lasers crépitaient tout autour du Menace alors qu’une grande agitation régnait en son sein. Une certaine nervosité était perceptible à bord, seul Kariban semblait serein et sûr de lui. Il regarda les chasseurs s’entretuer dans un ballet mortel ,avant d’être ébloui par l’implosion violente du croiseur républicain qui disparut des écrans de contrôle en quelques instants. Alors que le Menace traversait à pleine vitesse une zone de débris brûlants, le Moff sentit qu’il repartait des années en arrière…quand son grand frère était encore vivant :

-« Adam, si tu veux remporter des batailles, tu ne devras pas uniquement compter sur tes forces armées mais aussi sur tes compétences. L’Empereur l’a compris et c’est ainsi qu’il a pu accéder au pouvoir. Pour sauver la galaxie, il a œuvré pour l’établissement d’un Empire fort qui régnera pendant des milliers d’années.
-Mais, toi, comment as tu fait pour entrer au service de l’Empereur ?
-Je me suis battu avec mes propres armes mais surtout j’ai prouvé ma valeur lors de la bataille de Hoth. J’ai participé à écraser la rébellion, je l’ai humiliée et j’en suis sorti plus fort et plus grand.
-Tant qu’elle sera là, nous ne pourrons jamais mettre en place les humbles objectifs de l’Empereur.
-Voilà pourquoi il est important de détruire définitivement ces rebelles. L’Empereur a tout prévu et ils vont tomber dans un piège. J’aurai moi même l’honneur de participer à cette étincelante victoire, qui sera le début d’une période de prospérité sans précédent.
-Mais Fyllys, je ne pourrais pas être à Endor !
-Ne t’inquiètes pas petit frère, tu auras l’occasion de faire tes preuves ! Mais n’oublie jamais :tes compétences et ta détermination prévalent avant tout. »


-Il est venu le temps de faire ses preuves. Je prouverai à ces misérables Moffs de Bastion ce qu’un Kariban peut faire, marmonna Adam.
Il se retourna vers ses officiers de pont qui redistribuaient les ordres aux unités concernées et leur hurla :
-Dirigez vous vers l’imposant croiseur qui est le plus proche de nous !
-Vous êtes sur que…commença un officier
-Obéissez, il est temps de frapper un grand coup.
Et le Menace se dirigea vers Le Lutte Vaillante

Garm Bel Iblis fut particulièrement surpris quand il vit l’imposant star destroyer ennemi fondre sur lui, désintégrant tous les chasseurs qui traînaient sur sa route.
-Ou va t-il celui là ? s’exclama un capitaine inexpérimenté.
-Il a du se dire qu’il aimerait nous affronter en duel, répondit Bel Iblis en dissimulant toute trace d’inquiétude.
-Que fait-on ?
-Faite face. Nous allons leur montrer qui sont les plus forts.
-A vos ordres.
Quelques instants plus tard, les deux immenses appareils déchaînaient les enfers dans un déluge d’énergie qui firent crépiter les boucliers déflecteurs.

A bord du Joie de Vivre, l’Amiral Ackbar constatait avec plaisir que le Perle des Ténèbres subissait d’importants dégâts grâce aux tirs de son croiseur, conjugués a ceux du Vague de Liberté.
Ackbar ne savait pas où se trouvait Kariban mais il aurait bien aimé qu’il soit aux premiers rangs pour assister à la débâcle de ses troupes. Bien sur, celle ci était encore loin d’être envisageable mais le Calamarien la souhaitait plus que tout et espérait qu’elle soit rapide, afin d’épargner le maximum de vies. Mais surtout, il avait une grande colère en lui à l’encontre des Moffs, surtout depuis les dures années où il avait été l’esclave attitré du Moff Tarkin et qu’il avait subi humiliation sur humiliation, tout en étant traité comme un être inférieur. Cette époque l’avait profondément marquée, renforçant encore davantage son dévouement envers la Rébellion. En ce moment précis, alors que le Joie de Vivre absorbait plusieurs tirs ennemis, Ackbar ne put s’empêcher de repenser à l’entretien qu’il avait eu avec Mon Mothma juste après la réunion précédant la bataille d’Endor :

-« Amiral, vous êtes quelqu’un de valeur et je suis certain que vous saurez mener nos troupes à la victoire. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons l’occasion de renverser l’Empereur mais nous ne pourrons le faire que tous ensemble.
-Bien sur Mon, j’en ai conscience et je sais que nous avons une chance d’y arriver. J’ai confiance dans le potentiel de nos pilotes et dans leur volonté de détruire l’Empire. Les côtoyer m’a appris une chose :tous ensemble nous sommes plus forts que les rêves fous de l’Empereur.
-Je suis fière de vous savoir à la tête de nos forces armées.
-J’essaierais de ne pas vous décevoir.
-Je suis persuadée que vous y arriverez. »


Et il avait réussi. Aujourd’hui encore il comptait bien triompher. Voilà pourquoi il ouvrit un canal de communication avec le Vague de Liberté. Yan Solo, toujours joyeux, lui répondit presque aussitôt :
-Que puis je faire pour vous Amiral, peut-être vous inviter à boire un verre ?
-Plus tard général, en attendant, nous avons un star destroyer à éliminer.
-Ah oui, le travail passe avant la détente.
-Nous devons concentrer nos frappes sur la proue du vaisseau, ainsi nous pourrons anéantir ses boucliers.
-Je vais demander à ce que les escadrons Rouge et Bleu s’occupent des Tie qui protègent le destroyer.
-En cas de difficulté, assurez vous que les forces contenues dans le secteur 3 viennent en renfort.
-Entendu, je transmets les ordres. Solo, terminé !
Un léger sourire se dessina sur les lèvres humides du Calamarien qui n’eut qu’une seule pensée en cet instant : « c’est maintenant que tout se joue… ».

Wedge était en plein sur la trajectoire des tirs quand les deux croiseurs Républicains s’associèrent pour affronter le Perle des Ténèbres. Son Aile X évita de justesse une salve après avoir effectué une manœuvre d’évitement périlleuse puis survola le super destroyer qui tirait de toutes ses batteries.
Autour de celui ci, tel un essaim d’insectes autour d’un gros animal, des dizaines de chasseurs en décousaient, se poursuivant en volant au ras de la structure du vaisseau Impérial. Celui ci, trop occupé à riposter aux assauts du Vague de Liberté et du Joie de Vivre ne pouvait qu’espérer que les Tie se débarrassent des chasseurs Républicains. Mais c’était sans compter sur le talent des Rogues et des Spectres qui s’étaient joints au combat afin d’être plus efficace encore.
Wedge se retrouva aux côtés de Corran et de Garik alors que des tirs fusaient en tout sens rendant toute progression particulièrement dangereuse. Comme un seul homme, les trois Ailes X partirent dans une vrille piqué, traversant l’escadron ennemi qui rompit la formation pour partir dans des affrontements individuels.
Voilà pourquoi alors que Wedge traversait un nuage de poussière de métal formé par l’explosion de deux Ailes X alliés, le Coréllien se retrouva face à face avec un Tie flambant neuf.
-Toi mon garçon, tu vas regretter d’être venu là aujourd’hui.
Wedge tira sur son manche de contrôle et monta brutalement, dévoilant subrepticement le ventre métallique de son chasseur. Il se remit dans une position de vol plus « orthodoxe » avant de tirer plusieurs salves sur son adversaire qui tenta de les éviter en décrochant au dernier moment. Mais Antilles fut plus rapide car il poussa ses réacteurs à fond et se retrouva à proximité du Tie qui n’eut cette fois ci pas le temps de réagir. Les lasers traversèrent la coque du chasseur Impérial qui ne tarda pas à exploser. Wedge fut secoué par la petite onde de choc, ce qui le força à virer une nouvelle fois de bord, se retrouvant à proximité du Perle des Ténèbres. C’est à ce moment là qu’il comprit que le star destroyer venait de perdre ses boucliers.

Le Menace et le Lutte Vaillante se livraient une bataille sans merci, s’harcelant de puissants tirs, affaiblissant ainsi leurs boucliers respectifs. A bord de l’immense super destroyer Impérial, Adam Kariban avait les poings serrés, les yeux rivés sur le croiseur adverse qui tentait de résister vaillamment. Le Moff s’autorisa un petit sourire, il était persuadé qu’il remporterait cet affrontement. Il ne pouvait en être autrement, il devait vaincre la Rébellion aujourd’hui et venger son frère de l’humiliation qu’il avait subi. Kariban ne put s’empêcher de repenser au visage à moitié calciné de son frère avant qu’il ne meurt, dans un misérable hôpital de guerre, après la défaite d’Endor :

« -Adam…approche toi !
-Oui mon frère, que puis je faire pour toi ?
-Me promettre une chose avant que je ne meurs.
-Arrête ne dis pas cela, tu ne peux pas mourir, l’Empereur a encore besoin de toi.
-L’Empereur est mort ainsi que Dark Vador. L’Etoile Noire a été… détruite par ces salopards de Rebelles. Tous mes rêves et ceux de l’Empire se sont… écroulés, je vais mourir Adam, je le sens, je le sais. Après une telle honte, je ne pourrais jamais combattre de nouveau. Mais toi Adam, toi tu peux encore sauver l’honneur des Kariban. Voilà pourquoi je veux que tu me jures quelque chose !
-Je t’écoute Fyllys.
-Promets moi…de me…venger ! Aujourd’hui ou demain, ici ou ailleurs mais venge moi de la Rébellion. Ils m’ont tué et ils…vont tuer l’Empire si…on ne les arrête pas.
-Je…je te le jure.
-Merci Adam. »

Adam Kariban ne comprit jamais comment le cœur de son frère avait pu s’arrêter de battre après cette simple phrase.

-Moff Kariban ?
Celui ci se retourna vers le jeune officier qui venait de l’appeler.
-Qu’y a t-il ?
Un nouvel impact vînt secouer le Menace alors qu’une Aile A en feu passait à vive allure devant la baie d’observation du destroyer.
-Nous infligeons de lourds dommages à l’ennemi mais nos boucliers souffrent également. Je ne sais pas lequel des deux vaisseaux l’emportera.
-Poursuivez ainsi. Il est le symbole de leur flotte, s’il est détruit, nous leur porterons un coup qui pourrait être décisif.
-A vos ordres.
Alors que l’affrontement semblait atteindre son paroxysme, Adam Kariban ne se doutait pas encore que tout allait basculer dans les minutes qui allaient suivre…

Les boucliers du Perle des Ténèbres rendirent l’âme dans un bruissement caractéristique. Les alarmes se déclenchèrent dans le vaisseau alors que Wellan Bossel tentait tant bien que mal de dissimuler sa peur. Il vit Konn Keevers se précipiter vers ses officiers et leur hurler quelque chose. Mais rien n’y changea. Au contraire, le Perle reçut de nouvelles décharges d’énergie, et commença irrémédiablement à pencher vers l’avant alors que la lumière s’éteignait définitivement.
Bossel eut un réflexe de génie en se retenant à un tableau de commande qui était fixé au sol. Cel Dreq et Fech Helm n’eurent pas le temps de s’agripper quelque part et furent catapultés vers la baie d’observation. Ils l’heurtèrent violemment, se coupant le souffle instantanément. Quand Cel Dreq ouvrit de nouveau les yeux, ce fut pour voir la planète Ferlus qui s’approchait à grande vitesse. Le Perle tombait inéluctablement…
A partir de là, tout s’accéléra. Dans d’affreux grincements métalliques, le Perle des Ténèbres entama sa chute dans l’atmosphère Ferlusienne, alors qu’il était devenu totalement incontrôlable. Bossel qui utilisait toutes ses forces pour ne pas lâcher ce qui le retenait, vit du matériel et des hommes êtres ballottés en tout sens, cognant les parois, rebondissant contre des meubles soudés au sol. Le dirigeant Ferlusien s’aperçut que Keevers avait réussi à se caler dans un petit renfoncement et qu’il observait avec horreur la chute de l’immense star destroyer.
La rentrée dans l’atmosphère fut terrible, tout se mit à trembler, faisant craquer la superstructure du vaisseau qui s’enflamma inéluctablement. La panique s’était emparée de l’équipage qui ne savait plus quoi faire, attendant que cette interminable chute aux enfers cesse enfin. Les jambes pendantes dans le vide, Bossel s’autorisa un petit coup d’œil vers la baie d’observation. Il put admirer les couleurs magnifiques de Ferlus, association étonnante de vert, de jaune et de marron avant de discerner la forme des plus imposants bâtiments. Mais surtout, il se rendit compte en une fraction de seconde que le destroyer en perdition se dirigeait tout droit vers une vaste étendue bleue : l’océan.
-Là, je suis mal, souffla un Bossel en sueur.

Des cris de joie envahirent le Vague de Liberté quand le Perle des Ténèbres entama sa chute irréversible. Yan Solo serra le poing de satisfaction et se retourna aussitôt vers ses conseillers militaires :
-Rapport des dégâts ?
-Les boucliers ne sont qu’à moitié endommagés, la plupart des fonctionnalités du vaisseau marchent sans problème particulier. Nous nous en sortons bien général.
-Tant mieux. Que donne le reste du combat ?
-Nous n’avons que des rapports fragmentaires mais il semblerait que le Lutte Vaillante éprouve des difficultés.
-Ou est-il ?
-Trop loin pour que nous puissions lui porter secours dans l’immédiat.
Pour Yan Solo, le goût de la victoire fut rapidement amer.

Alors qu’Adam Kariban espérait remporter son duel contre le Lutte Vaillante, le Moff se rendit bien vite compte de la dangerosité de la situation quand les boucliers du Menace cédèrent enfin.
-Nous n’avons plus de boucliers, hurla un officier en proie à la panique.
-Je m’en suis rendu compte, répondit Kariban sur un ton cinglant.
La bataille prenait un tour peu avantageux pour le Moff qui essuya la sueur qui perlait sur son front avant d’essayer de mettre ses idées au clair. Tout à coup, l’officier parla de nouveau :
-Attendez…il semblerait que le Lutte Vaillante ait également perdu ses boucliers.
Kariban se retourna à une vitesse fulgurante :
-Vous voulez dire que…
-Oui, il est dans la même situation que nous, il ne peut se permettre de nous éliminer sans se sacrifier lui même.
Kariban reporta son attention sur la bataille spatiale, pensant qu’il n’avait peut-être pas encore perdu la guerre. « Tout n’est pas fini grand frère… ».

L’escadron Anges Noirs survola à un vitesse astronomique la zone de combat avant de s’approcher du Lutte Vaillante qui venait très certainement de perdre ses boucliers déflecteurs. Tel Hoke regarda alors le Menace qui semblait rencontrer les mêmes difficultés et qui, visiblement, ne savait plus quelle position adopter face à son adversaire.
-C’est pas vrai !Bel Iblis ne peut pas porter le coup de grâce au Menace !
-Pourquoi cela ? demanda Zook qui volait à ses côtés.
-Parce qu’il mettrait en danger la vie de tout son équipage. Il ne peut pas se le permettre.
-Mais nous ne pouvons pas laisser le Menace s’en sortir. C’est une occasion inespérée.
-Et si nous lui envoyions toutes nos torpilles ?s’exclama Kern
-Tu oublies que nous n’en avons pas installées sur nos chasseurs pour gagner en rapidité lors des face à face.
-Ah oui c’est vrai ! Merde, nous n’avons aucune solution, jura le jeune Ferlusien.
-Si, il y en a une et je compte bien la mettre en application, répondit Jeel.
Tel fronça les sourcils d’incompréhension :
-Comment pourrais tu faire quoi que ce soit avec ton niveau si faible de boucliers ?
Soudain, Tel comprit ce que son compagnon envisageait de faire. Il n’y avait qu’une seule chose que Jeel pouvait réaliser avec son chasseur.
-Non Jeel, je t’interdis de faire ça ! Tu m’entends, je te l’interdis.
-Il le faut, c’est la seule solution.
Aussitôt le chasseur de Jeel accéléra, dépassant ceux des membres de son escadron et se précipita vers le Menace.
-Jeel, arrête, hurla Tel en tremblant alors que des larmes coulaient sur son visage.
En vain…

Le Joie de Vivre et le Vague de Liberté avaient rejoint le reste de la flotte de la Nouvelle République. Malgré la perte du Perle des Ténèbres, il restait encore des forces armées aux troupes Impériales, qui s’en servaient pour harceler les chasseurs Républicains.
L’amiral Ackbar donna l’ordre de porter secours aux escadrons en difficulté, parmi lesquels les Rogues et les Spectres.
-Il faut en finir le plus rapidement possible.
Alors que les croiseurs Républicains adoptaient une formation de vol offensive, écrasant toute tentative de résistance sur son passage, un vent de panique parcourut tout à coup les rangs de la Nouvelle République.
-Amiral, crachota la voix de Solo à travers une unité com.
-Qu’y a t’il général ?
-Vous aviez envoyé des cartes de visite avant de partir ?
-Que voulez vous dire ?
-Qu’une mauvaise surprise est en vue, secteur 4 !
Ackbar jeta un coup d’œil sur les radars et vit que de nombreux points venaient d’apparaître, prenant à revers les forces Républicaines. Le Calamarien regarda alors vers l’étendue sidérale et vit avec horreur plusieurs destroyers impériaux émerger de l’hyperespace, se précipitant aussitôt vers le cœur de la bataille. Et pour la première fois depuis des années, l’Amiral Ackbar eut le sentiment qu’il ne fêterait pas forcément une victoire ce soir.
-Nous sommes pris au piège…

A bord du Menace, des cris de joie se firent entendre alors que la situation ne s’y prêtait guère. Kariban fronça les sourcils et s’écria :
-Que se passe t-il ?
-Les renforts monsieur…ils sont arrivés !
Le Moff mit quelques secondes à réaliser ce que l’on venait de lui annoncer puis poussa enfin un cri de bonheur et leva les mains au ciel.
-Ah ah ah, je vais enfin pouvoir écraser cette maudite rébellion. Cette victoire sera la première d’une longue série qui nous mènera jusqu’à Coruscant.
-Euh…monsieur, nous avons un problème.
Le sourire disparut des lèvres de Kariban qui reprit immédiatement un air sérieux :
-Et quel est-il ?
-Un chasseur esseulé nous fonce dessus.
Le Moff leva les yeux et vit en effet qu’un petit point lumineux grossissait à vue d’œil…

Wellan Bossel vit l’océan s’approcher à une vitesse fulgurante. Il ferma les yeux mais ne put se résoudre à ne pas affronter le danger en face. Alors que des cris de peur résonnaient dans tout le destroyer qui émettait des grincements apeurant, le dirigeant Ferlusien distingua enfin les flots agités. Son coeur se mit à battre la chamade et une seule pensée claire lui traversa l’esprit:
Le choc allait être d’une violence inouïe…
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Lun 01 Aoû 2005 - 22:32   Sujet: 

:) Je les lis dès demain matin en guise de petit déjeuner de champions :wink: .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 02 Aoû 2005 - 9:01   Sujet: 

Eh eh, alors le petit déjeuner risque d'être mouvementé ! :sournois: :wink:
J'espère juste que tu n'avaleras pas de travers devant tant d'aventures épique !! :wink:

J'attends ton avis avec impatience...surtout sur le chapitre XI. :D :)
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Mar 02 Aoû 2005 - 9:06   Sujet: 

Lowie a écrit:
Ah et un petit souhait personnel : l'épisode d'une simulation en vol entre un Ange Noir et un Rogue de la trempe de Wedge serait bien tripant :wink: .



8) Voeu exaucé dans un chapitre 10 de transition avant la grande bataille qui s'annonce entre les Impériaux et les Républicains+les Anges Noirs.

Comme d'hab, c'est très bien écrit, émaillé de courts gags, bons jeux de mots qui donnent une excellente humour touch au récit mené tambour battant par Dark William qui sait aussi pondre des petits chapitres de pause comme c'est le cas du 10e :) révélant avec surprise le passé de filou de Jeel 8) et ses liens avec un autre membre de l'équipe... :wink: lisez et vous verrez.

Le Joie de Vivre qui transporte les Anges Noirs est un nom de vaisseau approprié pour qualifier cette bien belle équipe.

Les persos connus sont tels que j'ai aimé bien les connaître dans la saga des X-Wings label de qualité :D :D .

Kariban est lancé dans une course contre la montre pour réussir à atteindre ses objectifs : devenir le Moff absolu. Il a trop vu ESB :lol: .

C'est rare que je le dise mais là je serais tristou le jour où cette rugissante FF qui a du lion dans les moteurs se terminera.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Lowie » Mar 02 Aoû 2005 - 10:09   Sujet: 

Darkwilliam a écrit:
Suivant les autres membres de l’escadron, Solo arrêta Tel sur la rampe d’accès de la navette de transport :
-Au faite, dîtes moi pourquoi on vous appelle les Anges Noirs ?
Tel répondit sur un ton enjoué :
-Disons que c’est assez simple, nous volons comme les anges et nos chasseurs sont noirs, ce qui apparemment, n’est pas le cas chez vous.
-Et bien, préparez vous à aller faire un petit tour en enfer quand la bataille débutera, conclu Solo en riant.
La rampe d’accès se referma derrière les deux hommes dans un bruit de coulissement métallique.



Petit point de détail guère méchant : comme Solo se trouve être sur le Vague de Liberté comment la rampe du vaisseau Joie de Vivre peut se refermer sur lui.

La première partie de la bataille spatiale du chapitre 11 en deux mots :shock: : époustouflante, démentielle, une géante partie d'échecs où tout se joue sur des détails allant à quatre cent à l'heure 8) 8) . J'apprécie beaucoup le principe des petits paragraphes qui nous transportent rapidement tour à tour auprès des différents acteurs de la bataille peinte en trois D avec un réel talent :wink: :) :) :) . Des peurs sont au programme sur le sort de certains héros :o .

Les flash backs de Kariban qui le voient avec son frère dévoilent son talon d'achille : il veut se sublimer dans son combat contre la flotte républicaine sans se soucier de son sort personnel, revivre les grandes heures impériales risquant le tout pour le tout dans un décisif assaut puissant de son star destroyer contre le Lutte Vaillante commandé par le tenace et très doué Bel Iblis.

Ackbar est pris par la rage d'écraser une bonne fois pour toute la dernière croisade impériale se souvenant de ses années humiliantes d'esclavage du temps qu'il était captif de l'Empire.

Les Rogues, les Spectres, les Anges Noirs d'une incroyable vélocité se dépassent dans des manoeuvres de dingos pour abattre des Tie super agressifs 8) .

C'est de la bombe ce chapitre 11 :lol: :lol: :lol: : la cerise sur le gâteau, du grand cinéma d'action riche en émotions. Je tremble pour des personnages : mission réussie haut la main Dark William, on plonge dans ta bataille avec excitation tant l'adrénaline grimpe vite :D et les larmes peut-être aussi...

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 02 Aoû 2005 - 11:40   Sujet: 

Pour la présence de Solo, il ne faut pas oublier qu'il grimpe dans une navette de transport qui va les amener à bord du Joie de Vivre qui est en attente en orbite basse, au même titre que le Vague de Liberté. Donc, pour moi, la navette dépose les Anges Noirs à bord du Joie de Vivre puis redécolle vers le Vague de Liberté pour y déposer Solo. Mais bon ,ce n'est qu'un détail... :wink:

Pour ce qui est du chapitre XI, je te remercie grandement pour ton avis qui m'a fait rudement plaisir. Il n'est jamais évident de se lancer dans la narration d'une telle bataille et si cela plait, alors c'est que je m'en suis bien sorti. Cela me donne encore plus de courage pour la deuxième partie que je vais écrire tout aussi palpitante (du moins je vais essayer). :wink: :)

A ce sujet, j'ai commencé à écrire le début de la seconde partie qui sera probablement assez longue puisque bon nombre de problèmes sont à résoudre comme je l'ai laissé supposer dans la fin de la première partie.
J'essayerais de poster le chapitre XII avant Samedi. Etant donné que je suis trés motivé, cela devrait le faire sans problème. :wink:

P.S: Encore merci Lowie pour ton avis rapide sur les deux derniers chapitres postés. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Mar 02 Aoû 2005 - 20:52   Sujet: 

:lol: :D Kamocato à son retour de vacances va se régaler tout autant de cette sidérante bataille intersidérale j'en prends le pari.

Bon courage pour l'écriture de la deuxième partie. Effectivement j'avais lu trop vite le passage de l'embarquement.

Et mention très bien pour le vocabulaire, l'emploi des temps, la grammaire qui hissent ta FF au rang des meilleures écrites.

J'espère fort que d'autres avis vont venir de lecteurs passionnés par ces Anges Noirs follement intrépides et joyeux drilles.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Jeu 04 Aoû 2005 - 12:13   Sujet: 

Bon je me bouge un peu le cul pour lire tout ça (il reste un seul chapitre ou 2 ?), mais je ne m'attends pas être déçu, DW étant déjà un label de qualité :wink: :D donc, je mettras mon petit avis ce soir.

D'ailleurs, DW, nous parleras-tu de tes prochaines aventures dans la fic', où est-ce encore trop tôt ? :sournois:
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Jeu 04 Aoû 2005 - 14:04   Sujet: 

J'attends ton avis avec impatience Kamocato !! :D :wink:

Le chapitre XII est en cours d'écriture, j'espère le finir demain mais tout dépendra de l'heure à laquelle je me leverai... :x :D

Il reste encore trois chapitres (et oui plus de plaisir ainsi !! :lol: ): le XII qui correspond à la deuxième partie de la bataille, le XIII qui est en fait le chapitre où il faut démasquer le traître :sournois: et le XIV qui constitue l'épilogue de la fan fiction.

Pour mon avenir dans la fic, je pense écrire une autobiographie (ma vie est toute une aventure...) :lol: :D Non je plaisante bien sur ce ne serait pas passionant! :x

Sérieusement j'ai pas mal d'idées pour une nouvelle histoire mais je crains de manquer de temps pour l'écrire quand Septembre arrivera avec la ren...enfin vous savez quoi !! :evil:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Jeu 04 Aoû 2005 - 18:05   Sujet: 

Je sors d'une lecture intensive, grosse cure chez les anges noirs qui se sont trouvé un nouveau copain : Han ! Qui a d'ailleurs des allures so british dans cette opus, avec ce flegme anglais à la James Bond ! Genre "Ouais, ouais, une guerre, ouais... t'as pas vu mon ewok en peluche ?" Extra !

Bon, en gros, c'est du tout bon : style cool, dynamique, qui se prend la tête, de l'action en veut tout en voilà (on dirait un film de Chuck Norris... sans sa petite tête enervante, plus d'une ligne de scénar en plus :D). Vraiment fort, tout ça !

Autrement, pas beaucoup de fautes (où ais-je mal vu ?) et les mêmes qualités que d'hab : dynamique, efficace... niquel.

Oups ! petit cliffangher à la fin du plus bel effet ! Dommage, je suis absent encore deux semaines :cry: la dernière bataille est d'une pure sauvagerie, et pour les 2 autres chapitres, ça me rapelle des parties endiablés de Cluedo : "Qui est le coupable" et la musique au violon qui va avec :D

En 2 mot : DW touch :D Juste mettre légèrement plus de descriptions (pas dans la bataille, ça gacherait peut-être le bon rythme de l'action) mais dans les chapitres suivants.

Dans ce cas, les Anges Noirs "John Woo" n'attendent qu'à être mis sur papier. :)

PS : garde stp la même mise en page, en petit paragraphe, ça aère la lecture et permets dans bien mettre en scène... bah les scènes. Salut !

Kamocato.
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Jeu 04 Aoû 2005 - 18:49   Sujet: 

Apparemment ta cure chez les Anges Noirs s'est bien passée donc :Merci pour tes remarques et tes compliments!!

Ca fait toujours plaisir surtout quand on se lance dans la narration d'une bonne grosse baston dans l'espace, ce qui je trouve, est loin d'être facile.
Enfin, je ne t'apprends rien... :wink: :sournois:

Tu pars deux semaines en vacances ? Moi aussi ! :lol: Ce qui fait que l'on reviendra probablement en même temps sur le forum! Donc, tu ne prendras pas de retard. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Ven 05 Aoû 2005 - 9:03   Sujet: 

:) j'espère me lever dimanche avec les Anges Noirs tout beaux tout frais parce que là je trépigne d'impatience :lol: dans l'attente de la fin de la bataille hallucinante dans l'espace dont la première partie est chapitre XI : un modèle du genre qui est pour les amateurs un pur régal d'action et de sensations !!!

Dark William tu penses rentrer dans l'écurie des auteurs de l'UE :) :wink: . A bas la rentrée, d'autres textes et une suite Anges Noirs 2 même plus courte serait un plaisir assuré pour moi. Cette FF est sincèrement géniale :ange: .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Ven 05 Aoû 2005 - 9:51   Sujet: 

La suite, j'y travaille, j'y travaille... :D
J'espère vraiment finir le chapitre ce soir mais étant pris une bonne partie de l'après midi, je ne peux rien promettre :(
En plus, je veux que la deuxième partie de la bataille soit aussi bien que la première (je vais essayer du moins) même si ce sera probablement plus court. (mais autant, voir plus, intense)

En tous cas, encore merci pour ton soutien Lowie, et je suis déterminé (malgré mes études) à continuer d'écrire des fan fictions SW.

Les Anges Noirs 2 ?? Eh eh pourquoi pas...un jour peut-être !! :sournois: :sournois: :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Ven 05 Aoû 2005 - 21:31   Sujet: 

Ouuuf !! Comme promis, voilà la deuxième partie de la bataille spatiale qui est (enfin je trouve) très intense. On sent que le dénouement est proche même si des choses restent à faire. Mais...je n'en dis pas plus. Je reviendrais de vacances dans deux semaines et à partir de là, j'espère terminer ma fan fiction.

Voilà voilà comme d'habitude les remarques sont les bienvenues. Donc bonne lecture !!

P.S: Je viens de me rendre compte que ma bataille représente près de 20 pages Word en format 12! Je croyais pas en écrire autant! :shock: :D

P.P.S: Lowie, avec tes histoires d'Anges Noirs 2, tu m'as fait cogiter une bonne partie de l'après midi... :sournois: :D :)






Chapitre XII : La dernière bataille.

Deuxième partie

Au milieu de l’espace, au dessus de la belle planète Ferlus, le combat pour la possession du système continuait, dans toute son intensité, dans toute son horreur, dans toute sa violence.
L’affrontement croyait avoir trouvé son vainqueur quand le Perle des Ténèbres avait été précipité dans l’atmosphère de Ferlus mais l’arrivée de renforts Impériaux avaient rééquilibré les forces, plongeant même la Nouvelle République en plein doute avec l’encerclement de ses troupes.
A présent, tout ce qui allait se dérouler déterminerait l’avenir du système et de ses trois planètes. Les morts seraient nombreux et les sacrifices grands mais tel était le prix de la victoire…pour l’un des deux camps.

A bord du Joie de Vivre, l’Amiral Ackbar vit les alarmes se déclencher alors que de multiples impacts se faisaient ressentir. Le Calamarien sentit de façon perceptible qu’une certaine panique s’emparait de ses officiers de pont, voilà pourquoi il leur cria:
-Faîtes face !Nous devons présenter notre proue aux renforts Impériaux pour les combattre plus efficacement.
-A vos ordres!
Ackbar regarda avec appréhension les destroyers ennemis qui se précipitaient sur eux, dévastant tout sur leur passage. Mais la Nouvelle République était loin d’avoir dit son dernier mot puisque la plupart des vaisseaux pivotèrent pour faire face au nouvel ennemi. Le Vague de Liberté effectua la manoeuvre à une vitesse déconcertante, si bien qu’il put rapidement riposter, ralentissant la marche en avant des Impériaux. L’amiral Ackbar vit que son vaisseau encaissait de nombreux tirs et que certains indicateurs étaient passés du rouge au vert. Il essaya d’en faire abstraction afin de se concentrer uniquement sur l’affrontement en cours. Soudain, les hangars des destroyers s’ouvrirent lentement et un flot d’intercepteurs Tie se déversa dans l’espace avant de prendre une formation de vol groupée et de fondre sur leurs adversaires. Ackbar étudia promptement les forces ennemies et fit d’une voix calme:
-Dîtes à nos chasseurs de faire face à cette nouvelle menace. La partie est équilibrée, nous n’avons pas encore perdu.
-Mais nous n’avons pas encore gagné, ajouta un jeune officier.
Ackbar le regarda mais ne dit rien. Un nouveau tremblement affecta le Joie de Vivre.

Les deux armées de chasseurs volaient l’une vers l’autre à une vitesse incroyable. Elles se croisèrent dans un déchaînement d’énergie à un moment bien précis. Puis elles s’entremêlèrent tout en s’affrontant avec hargne, striant l’espace de décharges de laser. Rapidement, des dizaines d’explosions illuminèrent encore un peu plus le champ de bataille et divers ondes de chocs secouèrent les belligérants.
L’escadron Rogue était au coeur de cet affrontement sans pareil. Wedge, accompagné de Tycho et de Wes Janson partirent en piqué pour éviter des rafales ennemies avant de remonter brutalement tout en tirant. Prenant trois intercepteurs à revers, ceux ci se transformèrent rapidement en boule de feu incandescente. Wes et Tycho s’écartèrent de Wedge pour éviter des attaques impériales avant de reprendre la formation et de virer de bord simultanément, venant ainsi prêter mains fortes au reste de l’escadron qui combattait avec détermination et puissance.
-Dîtes donc, on n’a pas le temps de s’ennuyer aujourd’hui, affirma Wes en souriant.
-Ca me rappelle le temps ou l’Empire n’était pas encore réduit à l’état de Vestiges, ajouta Tycho en jetant un coup d’oeil sur le déroulement de la bataille.
-Il faut croire que l’Empire a mobilisé beaucoup de ses vaisseaux pour cette guerre. Si nous la remportons, nous scellerons à jamais le destin de l’Empire, répondit Wedge.
Devant lui, Corran Horn et Gavin Darklighter firent feu avec leur quadlasers et déchirèrent la coque d’un Tie qui partit dans une vrille incontrôlée. Malheureusement, il heurta une Aile X qui se fracassa instantanément avant d’être consumé par les flammes.
-Et merde, jura Corran en serrant les dents.
Gavin et lui même réintégrèrent l’escadron qui se battait toujours avec acharnement, zigzaguant au milieu des débris, arrosant les ennemis les plus entreprenants. Tous ensemble, les Rogues étaient presque imbattables.
-Vivement que cette bataille se termine, lança Corran dans son unité com.
-Pourquoi donc? Tu t’ennuies ici? demanda Wes
-Nos pertes sont lourdes, répondit simplement Rogue 9.
Wes ne pouvait le nier. D’ailleurs au moment où il se rendait compte à quel point Horn avait raison, une frégate de la Nouvelle République explosa avec force et fracas, propulsant des débris surchauffés dans tous les sens.

Le Perle des Ténèbres, ou du moins ce qu’il en restait, heurta l’océan avec une force prodigieuse et commença à s’enfoncer dans les flots tumultueux.
Le choc fut brutal, Bossel vit l’eau engloutir l’avant de l’appareil, le freinant par la même occasion. Puis, sans que rien ne puisse l’empêcher, la baie d’observation se craquela de partout, menaçant de céder.
-Oh non, c’est pas possible, maugréa Bossel toujours accroché.
La vitre se brisa subitement et des litres d’eau se déversèrent avec violence dans le Perle des Ténèbres, emportant tout sur leur passage. Wellan vit Cel Dreq et Fech Helm être catapulté en arrière avec une force inouïe, puis la vague destructrice arriva sur le dirigeant Ferlusien qui crut sa dernière heure arrivée. Les flots enragés l’emportèrent comme un fétu de paille, le ballottant en tous sens, manquant de le noyer. Bossel heurta la paroi du Perle avec violence, lui meurtrissant le dos, lui arrachant un cri de douleur vite étouffée par l’eau salée. Wellan crut distinguer des corps qui étaient entraînés comme lui avant de s’écraser cette fois ci contre ce qui avait été le plafond du destroyer. D’un geste désespéré, le Ferlusien s’accrocha à un tuyau métallique alors que l’eau se déversait toujours, menaçant de l’arracher à sa précaire situation.
Tout à coup, Bossel sentit que le vaisseau basculait lentement en arrière. En effet après avoir pénétré l’océan à la verticale, le destroyer se rétablissait tant bien que mal sous la pression de l’eau. Le Perle des Ténèbres bascula définitivement et s’écrasa avec violence dans l’eau froide. Sous l’impact, Wellan ressentit une violente douleur dans le bras, le forçant à lâcher prise. Il tomba dans l’eau mais heurta rapidement le sol métallique du destroyer. Alors qu’il tentait de remonter à la surface, le dirigeant Ferlusien se demanda comment il allait réussir à s’échapper de cet enfer.

A bord du Pourfendeur, Gilad Pellaeon observait avec intérêt l’affrontement sans merci que se livrait Tie et Ailes X. Puis il regarda son propre super destroyer faire feu de toutes ses batteries, arrosant les boucliers du Joie de Vivre.
Pellaeon s’autorisa un petit sourire en voyant au loin le Menace, qui semblait incapable de continuer le combat:
-Nous sommes arrivés à temps. Si nous n’étions pas intervenus rapidement, l’Empire aurait connu une nouvelle défaite.
-Capitaine!
Pellaeon se retourna et regarda le jeune officier qui venait de lui adresser la parole:
-Qu’y a t-il?
-Il semblerait que nos Tie subissent des dommages considérables. Les Rogues et les Spectres se battent ensemble contre nous.
-Effectivement cela ne présage rien de bon. Autre chose?
-Notre arrivée surprise nous a permis de porter un sacré coup aux forces Républicaines mais elles se sont rapidement reprises. Nous venons de perdre d’ailleurs le Revanche.
Gilad expira bruyamment et scruta de nouveau l’espace autour de lui. La bataille faisait toujours rage mais les Impériaux perdaient de nombreuses troupes.
-Il nous faut à tout prix détruire les croiseurs ennemis. Sinon, nous n’avons aucune chance. Transmettez l’ordre aux autres destroyers.
-A vos ordres.
Pellaeon vit alors que le Vague de Liberté venait de détruire un autre destroyer, le réduisant en poussière.

Les membres de l’escadron Anges Noirs ne participaient pas à l’affrontement qui opposait les renforts impériaux et la Nouvelle République pour la bonne et simple raison qu’il devait encore en découdre avec les Tie de la garde rapprochée du Menace.
Mais alors que Tel anéantissait habilement deux de ses ennemis et que Zook se débarrassait d’un intercepteur agressif en lui détruisant ses réacteurs, le capitaine de l’escadron cherchait des yeux le chasseur de Jeel qui était parti seul à l’assaut du Menace.
Il le repéra enfin, fonçant avec détermination sur le super destroyer Impérial. Il tenta de partir le rejoindre mais deux Tie lui barrèrent la route à l’aide d’un déluge de laser. Au bout d’interminables secondes de looping et de vrilles à décrocher l’estomac, le jeune Ferlusien parvînt à s’en débarrasser non sans avoir subi de puissants impacts de laser.
-Il est fou, il ne doit pas y aller, entendit Tel dans son unité com.
Apparemment, il n’y avait pas que lui qui se préoccupait du sort de Jeel Mayn.
-Kern, nous ne pouvons rien faire!
-Je refuse de le laisser affronter le Menace seul. Je sais ce qu’il veut faire mais je ne peux pas l’admettre.
Avant que Tel n’ait pu dire quoi que ce soit d’autre, des intercepteurs se présentèrent de nouveau et ouvrirent immédiatement le feu.

Adam Kariban regarda en fronçant les sourcils le petit chasseur qui se dirigeait vers eux à toute allure et lança à voix haute:
-Mais...que compte t-il faire celui là?
-J’ai peur de le deviner, répondit un officier.
Il y eut un silence pendant lequel le petit chasseur s’approcha d’avantage encore. Kariban pouvait à présent distinguer sa forme.
-C’est un chasseur Ferlusien.
-Monsieur, peut-être devrions nous battre en retraite?
-Fuir !Jamais! Je ne subirais pas cette honte! Abattez ce chasseur immédiatement, je veux que le danger qu’il représente soit écarté.
Aussitôt les batteries laser du Menace prirent pour cible le petit chasseur et tirèrent avec une puissance effroyable.

Wellan Bossel put enfin reprendre sa respiration et s’accrocher à une des parois du Perle des Ténèbres. Il secoua la tête pour essayer de mettre ses idées au clair et constata alors que son bras et son dos lui faisaient horriblement mal. Il regarda tout autour de lui et vit par la baie d’observation brisée que le Perle des Ténèbres semblait flotter sur l’eau. Mais il déchanta bien vite car il se rendit compte que le destroyer s’enfonçait lentement dans l’océan.
Il devait à tout prix sortir de là même s’il ne voyait pas comment. Il lâcha la paroi et se retrouva dans l’eau qui lui arrivait jusqu’au torse. Il observa ce qui se passait autour de lui et s’aperçut que plusieurs corps morts flottaient, la tête enfoncée dans l’eau froide. Bossel réprima un frisson et se mit à avancer avec difficulté. Soudain, il entendit un craquement sinistre et se retourna au dernier instant. Il vit alors une voie d’eau se former à une vitesse fulgurante, arrachant au passage tout un pan de métal. L’eau s’engouffra et le rattrapa, puis elle le catapulta vers l’avant, l’envoyant bouler.
Quand il se releva enfin, le souffle court, l’arcade sourcilière ouverte, il se rendit compte qu’il se tenait à quelques mètres à peine de Cel Dreq et de Fech Helm. Les deux dirigeants, bien que blessés, semblaient encore capable de se déplacer.
-Il faut à tout prix sortir d’ici! cria Wellan pour couvrir le bruit de l’eau.
-Oui mais comment? hurla Helm
Wellan sembla réfléchir et eut soudain une idée:
-Les capsules de sauvetage ! C’est notre seule chance.
-Vous croyez que cela marchera? demanda Cel Dreq
-Elles sont étanches et nous propulseront loin du destroyer...de toute façon, c’est notre unique chance de nous en sortir vivant.
Les deux dirigeants hochèrent de la tête et se lancèrent aux suites de Bossel qui se dirigeait déjà vers une autre section du destroyer.
Alors qu’ils arpentaient un couloir métallique où l’eau s’engouffrait très rapidement, Fech Helm s’écria:
-Vous savez où se trouvent les capsules?
-Je n’en ai pas la moindre idée. C’est la première fois que je montais à bord d’un tel vaisseau.
-On s’en souviendra, maugréa Dreq en regardant ses habits détrempés.
Les trois dirigeants continuèrent leur progression, croisant du personnel désorienté qui ne fit guère attention à eux.
-Là, s’écria Wellan.
Il montrait du doigt un plan d’évacuation accroché sur le mur, qui n’était pas encore recouvert par l’eau. Le Ferlusien l’observa pendant quelques instants avant de s’écrier:
-Je les ai! Elles se trouvent au niveau supérieur.
-Espérons que tout le monde n’aura pas eu la même idée que vous, fit Helm.
-Oui espérons!
Ils tournèrent à l’angle d’un couloir et découvrirent au bout de celui ci un escalier qui montait dans les niveaux supérieurs:
-C’est par là!
Au moment où ils allaient atteindre l’escalier, une immense vague déferla dans le couloir, emportant tout sur son passage.
-Courrez, hurla Dreq.
Ce ne fut pas suffisant, la vague les absorba et les balança avec force dans les escaliers, les faisant rebondir sur les marches. Quand la vague disparut, les trois chefs étaient au niveau supérieur mais baignaient déjà dans 20 centimètres d’eau.
-L’eau monte vite, nous n’avons plus beaucoup de temps avant que le destroyer ne sombre définitivement.
Ils se relevèrent difficilement puis reprirent leur chemin. Ils poussèrent une lourde porte métallique sur laquelle il était écrit “Evacuation” et se retrouvèrent dans une vaste pièce bordée de sas menant aux capsules d’évacuation. Il n’en restait plus qu’une! Une seule.
-Dommage qu’on ai pas pu réserver, ironisa Wellan.
-Dépêchons nous de partir, renchérit Helm.
C’est alors qu’une voix déformée par la haine se fit entendre dans leur dos:
-Vous n’irez nulle part!
Ils se retournèrent lentement et découvrirent le lieutenant Konn Keevers, trempés jusqu’aux os, le visage tuméfié. Il semblait très en colère et tenait dans la main un blaster. Il était pointé sur les trois dirigeants...

Le Joie de Vivre, le Vague de Liberté ainsi que tous les autres vaisseaux capitaux capables d’en découdre avec les Impériaux faisaient feu de toutes leurs batteries, harcelant de tirs les destroyers venus en renfort. Au milieu de ce maelstrom d’énergie, les chasseurs continuaient de s’entretuer même si leur nombre diminuait à chaque instant.
Wes Janson fit une vrille splendide avec son chasseur tout en tirant ce qui eut pour effet de désintégrer un adversaire. Le reste de l’escadron Rogue, Wedge en tête, le rejoint et fit feu instantanément, provoquant un déluge de laser destructeur. Plusieurs chasseurs explosèrent avec fracas, propulsant des corps et des débris dans le vide sidéral.
L’escadron Spectre survola à pleine vitesse un destroyer Impérial qui était attaqué constamment par le Vague de Liberté et le Joie de Vivre. Garik Loran distingua nettement lorsqu’un bout de métal large de plusieurs dizaines de mètres fut arraché au destroyer, entraînant une décompression mortelle. Le vaisseau Impérial bascula alors que des débris l’entouraient. Il devînt rapidement incontrôlable et alla heurter de plein fouet un autre destroyer qui n’avait pas eu le temps de s’écarter. L’explosion fut magistrale et propulsa une onde de choc terrifiante qui déstabilisa un grand nombre de chasseurs. Loran admira la boule de feu qui s’étendait, avalant tout sur son passage, provoquant par la même occasion une vive lumière. Le leader des Spectres jeta un petit coup d’oeil sur la planète Ferlus en contre bas avant d’entrer dans un champ de débris particulièrement dangereux.
-Nous venons de porter un grand coup aux Impériaux, fit la voix déformée de Solo sur la fréquence radio. Il s’agit maintenant de leur porter le coup de grâce en éliminant les deux super destroyers.
Aussitôt, tel un groupe de prédateurs, l’armée Républicaine tenta de resserrer son étau sur les vaisseaux restants de Pellaeon.

Justement, Gilad Pellaeon fronça les sourcils quand il vit le piège se refermer sur lui. Il avisa des forces qui lui restaient et distribua des ordres clairs et précis. Puis il fit à tout l’équipage:
-La Nouvelle République a réussi à retourner la situation mais elle n’a pas encore gagné. Nous devons repousser les vaisseaux qui s’approchent de nous. Puissance maximal dans les canons de proue et latéraux.
-A vos ordres!
Le super destroyer manoeuvra et se prépara à faire face à l’assaut finale qui déciderait du nom du vainqueur de la terrible bataille.

Wellan Bossel, Fech Helm et Cel Dreq levèrent les mains pour montrer qu’ils ne résisteraient pas. Le Perle des Ténèbres émit de nouveaux grincements sinistres et des étincelles jaillirent d’un peu partout, preuve que la fin du destroyer était inéluctable. Bossel regarda Keevers droit dans les yeux et fit:
-Ecoutez! Ce vaisseau est perdu, si nous ne le quittons pas, nous mourrons tous.
-Mais vous allez mourir !hurla le lieutenant.
-Mais pourquoi cela? Nous pouvons tous les quatre grimper dans cette capsule.
-Un Impérial ne pactise pas avec l’ennemi. Vous êtes responsable de la bataille qui a lieu dans l’atmosphère. Si nous la perdons, ce sera de votre faute. Et vous devrez le payer. Mais même si nous vainquons ces salopards de rebelles, vous allez subir les conséquences de votre trahison. A commencer par vous Bossel!
Alors que l’eau montait inéluctablement, atteignant maintenant le haut des chevilles, Wellan comprit que Keevers était prêt à tout et qu’il fallait agir, sinon il mourrait ici. Et il n’en avait aucune envie.
Soudain, le destroyer trembla violemment et une immense voie d’eau se créa dans la salle des capsules, déstabilisant Keevers. C’était le moment! Wellan bondit sans réfléchir d’avantage et ceintura Konn qui cria de surprise. Les deux hommes s’écroulèrent dans l’eau alors que celle ci continuait à se déverser sur eux, inlassablement. Keevers expédia un coup de pied magistral à Bossel qui tituba vers l’arrière. Alors que le lieutenant allait se saisir de son blaster, le Ferlusien fut plus prompt et l’envoya balader à plusieurs mètres. Les yeux injectés de sang, Keevers se rua sur son adversaire et tenta de lui décocher un coup de poing. Habilement, Bossel l’évita et expédia un coup de genoux dans l’estomac de l’impérial qui suffoqua. Le dirigeant Ferlusien en profita pour lui administrer un uppercut ravageur qui étourdit Keevers. Enfin Wellan lui assena un coup de pied en pleine tête, ce qui catapulta le lieutenant en arrière. Sa tête heurta la paroi métallique et émit un craquement sinistre. Konn Keevers s’affaissa dans l’eau et ne se releva pas.
Wellan Bossel regarda son adversaire pendant quelques secondes puis se retourna vers Helm et Dreq.
-Venez, il ne faut plus perdre une minute.
Les trois dirigeants grimpèrent dans la capsule et Helm en referma la lourde porte.
-Espérons que cela va marcher, sinon, nous sommes tous morts.
Dreq appuya sur le bouton de propulsion et la capsule s’ébranla.

Jeel Mayn ne le savait pas encore mais il s’apprêtait à faire basculer l’issu de la bataille. A bord de son magnifique chasseur noir, il fonçait vers le Menace sans la moindre hésitation. Soudain, celui ci ouvrit le feu de toutes ses batteries, prenant pour cible uniquement le petit chasseur.
Jeel jeta un coup d’oeil inquiet sur ses déflecteurs, ils ne devaient pas subir de nouveaux impacts, sinon il ne pourrait jamais faire ce qu’il envisageait. Alors que les lasers crépitaient tout autour de lui, il envoya son chasseur dans des manoeuvres géniales mais périlleuses pour éviter les attaques du Menace. Ainsi il ne tarda pas à s’approcher considérablement du destroyer Impérial, qui n’était évidemment pas fait pour affronter un petit chasseur esseulé.
En tant normal, le membre de l’escadron Ange Noir n’aurait rien pu faire contre l’énorme destroyer mais celui ci n’avait plus de bouclier et était donc vulnérable. Jeel riva son regard sur son objectif et ne fit même pas attention aux Tie qui tentaient de l’intercepter en vain. Tout à coup, son unité com grésilla et la voix de Tel se fit entendre:
-Jeel, je t’en prie ne fais pas cela!
-Il n’y a pas d’autre solution capitaine et vous le savez aussi bien que moi.
Le chasseur n’était plus qu’à 200 mètres de sa cible.
-Tu ne peux pas faire cela, j’ai besoin de toi, nous avons besoin de toi.
-Toute ma vie capitaine j’ai essayé d’être digne des Ferlusiens, aujourd’hui, je compte le prouver.
100 mètres.
-Reviens, supplia encore Tel alors que sa voix était tremblotante.
-Vous savez bien capitaine que rien ne peut plus me faire changer d’avis. J’ai scellé mon destin et celui du Menace.
50 mètres.
Il y eut un silence puis Hoke sembla se résigner:
-Sache que cela a été un honneur que de voler avec toi.
-Non, tout l’honneur était pour moi capitaine. Merci de m’avoir donné ma chance.
20 mètres, 10...
Jeel ferma les yeux et hurla:
-Pour Ferlus !!!!!

Adam Kariban vit le petit chasseur se précipiter sur la baie d’observation. Le Moff déglutit bruyamment et alors que tout semblait allait au ralenti, une pensée lui traversa l’esprit:
“pardonne moi mon frère car j’ai échoué”.

Le chasseur percuta de plein fouet la vitre et pénétra dans le destroyer sans que rien ne puisse l’arrêter. Kariban resta immobile quand le petit vaisseau le faucha en deux, scellant à jamais le sort du Moff. Le chasseur dévasta tout le pont d’observation du Menace avant d’exploser dans un fracas insoutenable. L’explosion se propagea et engloutit rapidement toute la proue du Menace qui fut rapidement décapité. Puis le feu se propagea à une vitesse stupéfiante, ravageant peu à peu le super destroyer, consumant ses membres d’équipage et ses équipements. En une poignée de seconde, le symbole de la flotte Impériale fut désintégré, propulsant des flammes immenses, provoquant une onde de choc incroyable et détruisant tout sur son passage.
Les membres de l’escadron Anges Noirs regardèrent le spectacle avec un mélange d’horreur, de joie et de tristesse. Alors que des débris étaient catapultés dans tous les sens, les chasseurs Ferlusiens s’éloignèrent. Personne n’osait rien dire. Non, il n’y avait aucun bruit pour une bonne et simple raison : Kern, Zook, Eljy et Tel pleuraient...

Des cris de joie retentirent dans le Joie de Vivre alors que celui ci participait à l’ultime assaut sur la flotte Impériale:
-Amiral!
Ackbar se retourna et fit d’une voix calme:
-Je vous écoute.
-On nous signale que le Menace vient d’être détruit. Nous sommes en train de remporter la victoire.
-Alors finissons en.
Ackbar se dirigea vers une unité de communication et se mit en contact avec le Vague de Liberté.
-Général Solo, ici l’Amiral Ackbar.
-Je vous écoute Amiral.
-Nous avons l’occasion de remporter définitivement la bataille. Je vous propose d’utiliser la même technique qu’avec le Perle des Ténèbres pour faire plier les Impériaux.
-Mais...ce sera avec plaisir. Passez devant Amiral, je vous suis.
Ackbar coupa la communication et s’autorisa un petit sourire. Solo avait le don de lui remonter le moral.

Le combat fut d’une rare violence, chaque unité vendant chèrement sa vie. Alors que les croiseurs Républicains bombardaient inlassablement les deux super destroyer restant, les chasseurs des deux camps continuaient à en découdre à une vitesse prodigieuse.
Le super destroyer qui accompagnait celui de Pellaeon, le Magnificiance fut le premier à subir la colère des troupes de la Nouvelle République. Dans un déferlement d’énergie, les boucliers du vaisseau impérial furent rudement touchés et émirent des signes de faiblesse. Soudain, le Lutte Vaillante, débarrassé de la présence du Menace, entra dans la danse pour additionner sa puissance à celle des vaisseaux déjà combattant. Cette fois ci, le Magnificiance n’y résista pas et l’explosion fut éblouissante mais brève, portant ainsi un coup fatal aux forces impériales. Seul le Pourfendeur résistait encore, entouré d’une multitude de petits vaisseaux et de chasseurs qui parvenaient à contenir pour l’instant les forces républicaines. Mais le Joie de Vivre et le Vague de Liberté s’approchèrent rapidement, menaçant ainsi le Pourfendeur.

A son bord, Gilad Pellaeon secoua la tête de dépit quand il vit les forces rebelles refermer le piège sur son destroyer. L’impérial jeta un coup d’oeil autour de lui et se rendit compte que la bataille était perdue. Alors il cria:
-Sautez dans l’hyperespace!
-Nous...nous fuyons?
Pellaeon se retourna violemment et s’écria:
-Vous préférez mourir?
-Non mais...
-Une partie de la mission est une réussite. Kariban est mort, non?
-Oui...oui, fit l’officier.
-Alors, si nous ne pouvons pas gagner, nous n’avons rien à faire ici.
-A vos ordres.
L’ordre de repli fut transmis aux personnels de bord qui ne tarda pas à s’exécuter. Le Pourfendeur s’éloigna alors vers le seul vecteur de sortie que les forces de la Nouvelle République n’occupaient pas, puis soudain, il accéléra brutalement et disparut dans les profondeurs insondables de l’hyperespace.

Wellan Bossel sentit la capsule être propulsée à vive allure, surfant sur l’eau. Priant pour que la nacelle de sauvetage flotte et qu’elle aille le plus loin possible grâce à sa propulsion initiale, le Ferlusien s’approcha d’un petit hublot et regarda avec effroi le Perle des Ténèbres s’enfoncer dans les eaux.
En effet, le vaisseau recommença à piqué vers l’avant et fut aspiré par l’océan déchaîné. Puis dans un craquement assourdissant, le destroyer se brisa en deux, ce qui accéléra son enfoncement inéluctable. En quelques secondes il n’y eut plus rien, hormis des remous d’écume blanchâtre.
Bossel resta sans bouger pendant un cour instant avant de reporter son attention sur Fech Helm et Cel Dreq qui étaient trempés et ratatinés dans un petit coin de la capsule.
-Espérons que nous ne sommes pas trop loin de la côte, se contenta de dire Bossel.

Des cris de joie indescriptibles envahirent les croiseurs, les corvettes, les frégates et les chasseurs de la Nouvelle République quand la flotte impériale sauta dans l’hyperespace en ordre dispersé.
Rapidement les chasseurs rejoignirent leurs escadrons et s’apprêtèrent à rejoindre les soutes des croiseurs. Wedge Antilles ne put s’empêcher d’observer ce qui avait été la zone de conflit. Partout des débris grisâtres ou noirâtres flottaient, voire même des carcasses calcinées de vaisseaux perdus corps et biens. Pire encore un nombre incalculable de corps gelés erraient pour l’éternité dans le vide spatial. Wedge eut une pensée pour tous les pilotes morts lors de ce terrible conflit puis ouvrit la fréquence de communication de son escadron:
-Escadron Rogue, tout le monde est-il là?
-Affirmatif!
-Tant mieux. Bon, je vous propose d’aller faire un petit tour sur Ferlus.
-Avec plaisir, répondit Corran Horn.
-Ouais je boirais bien un verre d’alcool bien fort, renchérit Wes Janson.
Antilles sourit puis lança:
-J’espère juste que les forces impériales encore au sol se rendront. De toute façon, elles n’ont pas vraiment le choix.
L’escadron Rogue adopta une formation de vol classique et se dirigea vers Ferlus.

Tel Hoke essuya les larmes qui embuaient ses yeux avant de communiquer avec le reste de son escadron:
-Jeel nous a permis de remporter la bataille. Grâce à lui, nous allons pouvoir être débarrassé du joug de l’Empire.
Personne n’osa parler, encore sous le choc de la terrible disparition de Jeel Mayn. Alors Tel ajouta d’une voix pleine de colère:
-Mais notre mission ne s’arrête pas là. Nous avons un traître à démasquer et il paiera pour cela.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Ven 05 Aoû 2005 - 22:21   Sujet: 

Bon, j'ai lu tout ça d'une traite, et, pour l'instant, c'est le meilleur chapitre (sans doute de toute la fanfic, d'ailleurs, mais je préfère pas m'avancer)

Bon, et bien, que dire ? :x :x Chapitre très intense, tu nous as pas menti, loin de là :D Surement plus intense que la première partie de la bataille, enfin je trouve, ton style dynamique et plein d'humour (moins présent cette fois, mais bon, vue le drame de la scène, ça serait passé pour du mauvais gout 8) ) et surtout des dialogues qui font ingurgiter la scène avec suspens et violence plutôt que de longues descriptions qui poétise la situation. Enfin bon, rien à dire, c'est géant.

Un méli-mélo de personnages, dans la seconde partie qui ne laisse pas de répit (pas une pause pipi pour nos guerriers des Anges Noirs :D et c'est tant mieux). Une scène particulièrement plus haute que les autres (tu sais laquelle :sournois: ) qui a même le culot de nous faire vivre la mort de 2 persos, dont un bien plus charismatique que l'autre, mais bon, DW veut nous arracher la p'tite larme :D :D Un vrai 2 en 1 sublime, vraiment.

Et tout s'achève sur la phrase qui nous guide vers l'avant dernier chapitre. Bon, au vote, maintenant, qui est le coupable ?

Bref, DW, c'est du tout bon, et approchant de la fin de la saga de l'été (bon, Tel Hoke n'est pas aussi sexy qu'Ingrid Chauvin de Dolmen, mais bon, il a l'air d'en avoir plus dans le crane :D ) je te conseille de réfléchir à une suite... et aussi de participer au recueil de nouvelle sur un autre topic :sournois: :)

Lowie, tu passeras surement un petit déjeuner bien sympathique avec les Anges ! Je t'imagine entre ta biscotte beurée, ta bière de Kashyyyk et ta lecture, tu vas en baver :D :D

PS : DW, les vaisseaux de guerre de la bataille, on dirait qu'il en pleut ! Entre les Joie de Vivre, les Menace, Vague de Liberté, Revanches... nos amis ont eu du pain sur la planche... On s'emmèle un peu les pinceaux, des fois, mais, bon, moi ça pas géner plus que ça, donc 8)
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar dark_tyrannus_csi » Ven 05 Aoû 2005 - 23:00   Sujet: 

Bon je fait un post inutile juste pour dire que je me sens bien seul a cette heure ci, et comme il est minuit...bonne année,humm dsl :x
vive cody! vive le libérateur! vive celui qui a permi la mort de Boga et de son affreux cri!
dark_tyrannus_csi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3768
Enregistré le: 06 Mai 2005
Localisation: kamino,là ou il pleut et ou il y a du vent
 

Messagepar kamocato007 » Ven 05 Aoû 2005 - 23:04   Sujet: 

non, non, t'es pas seul. En tout cas, c'est pas la lecture qui manque !

Voilà (post pas très utile non plus :D )
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar dark_tyrannus_csi » Ven 05 Aoû 2005 - 23:28   Sujet: 

Lol lol lol kamocato007,mais par pitié vous êtes cruels sur ce forum envers les foromeurs du soir! y'a trop de lectures, y'aurrait pas un format pour les foetus? :x , bon sinon a part mon humour pas drole ^^, je voudais dire aussi que les histoires sont vraiment bien,même en étant si longues se qui ne les rend que plus enrichissantes :D , en plus j'adore la façon dontc'est narré.
Sur ce, bonne nuit à tous les jedi SWU! sans oublier le staff
vive cody! vive le libérateur! vive celui qui a permi la mort de Boga et de son affreux cri!
dark_tyrannus_csi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3768
Enregistré le: 06 Mai 2005
Localisation: kamino,là ou il pleut et ou il y a du vent
 

Messagepar Lowie » Dim 07 Aoû 2005 - 19:29   Sujet: 

Tout s'accélère dans la deuxième partie de la bataille surpuissante :D . Les renforts Impériaux trop sûrs de la résistance des boucliers d'énergie de leurs superdestroyers et volant en groupes compacts :o se font dégommer comme des lapins par nos amis Républicains plus adroits et plus tacticiens qu'eux. Et que dire de Kariban qui se croyant inviolable à bord de son Menace ne favorise pas le sort de la bataille pour les Impériaux :P .

J'ai beaucoup aimé le courage déployé par Wellan Bossel qui accompagné des deux dirigeants kotorn et neylan lutte contre la force de l'océan de Ferlus qui submerge avec une progressive violence le Perle des Ténèbres coulé dans l'espace par le Joie de Vivre. C'est aussi stressant que dans le Titanic :wink: :) .

Les tableaux d'affrontement des chasseurs sont bons, haletants :) : j'avais l'impression d'être dans un des cockpits républicains 8) . Dommage DW que tu n'as pas individualisé quelques chasseurs impériaux histoire pourquoi pas d'avoir un champion des airs impérial contre nos Anges Noirs ou Rogues, Spectres préférés :wink: . Sinon, c'est des valses d'une beauté mortelle que tu dépeins là.

L'intervention un peu en retrait de Gilad Pellaeon montre qu'avec davantage de subtilité la bataille aurait pu être remportée par les Impériaux jusqu'à ce que le drame arrive. Honnêtement, j'aime bien le ton sobre et poignant adopté à propos de
Spoiler: Afficher
la mort héroique de Jeel néo-ferlusien :wink: dont l'honneur porté à Ferlus 1000% mérite j'espère fort une statue
.

C'est du tout bon ces deux chapitres XI et XII qui transportent illico le lecteur dans un des meilleurs combats spatiaux SW 8) 8) 8) . Vraiment les amoureux des séries X-Wings ont un joli hommage rendu là par DW aux escadrons intrépides républicains.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 8:48   Sujet: 

Et bien merci pour vos avis sur cette deuxième partie de la bataille. Je vois avec plaisir qu'elle "ressort" bien à la lecture donc c'est très satisfaisant pour moi.

Pour ce qui est du "suivi" de pilotes Impériaux durant la bataille, j'y ai pensé pendant un temps mais je me suis dit que ca allait trop disperser le lecteur entre les deux camps qui s'affrontent. Mais j'aurais effectivement pu le faire...

Pour ce qui est de la mort de Jeel et de Kariban, je suis content qu'elle soit dramatique sans trop l'être. C'est ce que j'ai essayé de rendre là encore.

Je vais me mettre à écrire l'avant dernier chapitre aujourd'hui même car j'espère bien finir "ma saga de l'été" avant la fin de...l'été !! :D

P.S: Kamocato , la comparaison entre Ingrid Chauvin et Tel Hoke : :D :lol: :x
Il n'empêche que Dolmen a réuni bien plus de personne que ma fan fiction... :D :x

P.P.S: Indice sur le traître: il n'est pas seul ! :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 15:27   Sujet: 

Ca y'est, j'y suis ! Je vais poster les deux derniers chapitres de ma fan fiction. :cry: :D Ils sont assez courts (épilogue oblige) mais termine bien l'histoire (enfin c'est ce que je pense) puisque le (faux) suspense sur l'identité du traître s'achève. :sournois:

C'est donc la fin de la saga de l'été :wink: et je me rends aussi compte que c'est la troisième fan fiction que je termine (quel fan de SW je suis :shock: ).

Bon, trève de bavardages et bonne fin! :wink:





Chapitre XIII: Le traître


Corran Horn sauta du cockpit de son chasseur quand celui ci fut définitivement posé sur le sol Ferlusien. L’escadron Rogue s’était posé sur une piste de secours désaffecté, à quelques encablures à peine de la ville principale de Ferlus. D’ailleurs, d’où il était, Horn pouvait voir des volutes de fumées noires qui s’élevaient vers le ciel, preuve que des débris de vaisseaux s’étaient écrasés avec violence sur les bâtiments.
Corran tourna la tête et vit que deux autres vaisseaux étaient posés non loin de ceux de l’escadron Rogue. Le premier était un petit chasseur aux courbes harmonieuses qui semblaient faciles à manier. Il portait une inscritption Neylanaise sur son flanc droit. L’autre vaisseau ressemblait d’avantage à un petit appareil de transport, lourdement blindé mais peu rapide. Horn en déduisit que cela devait être les vaisseaux des dirigeants Neylanais et Kotorn qui s’étaient rendus sur Ferlus. Ils avaient du se poser à l’écart de la ville pour ne pas attirer les patrouilles impériales nombreuses.
Wedge approcha de Corran et lui mit la main sur l’épaule alors que les deux hommes regardaient au loin les troupes impériales qui se rendaient et qui défilaient les mains sur la tête.
-Une belle victoire, se contenta de dire Wedge.
-Mais nos pertes sont nombreuses.
-C’est vrai mais l’Empire n’est pas prêt de se relever après cette défaite.
Corran espérait que son commandant avait raison. Il en était là de ses réflexions quand d’autres chasseurs se posèrent à proximité. C’étaient les magnifiques vaisseaux Ferlusiens mais il n’y en avait plus que quatre, ce qui interpella Corran. Les chasseurs s’immobilisèrent et les membres de l’escadron Anges Noirs en sortirent, le visage marqué par la peine et la souffrance. Wedge s’approcha lentement et demanda:
-Ou est Jeel?
Il y eut un long silence puis Tel prit la parole:
-C’est la première fois que je perds un membre de mon unité.
Wedge n’osa rien dire, il se contenta de réconforter comme il le pouvait le capitaine des Anges Noirs. Corran s’adressa alors aux autres:
-Dommage qu’il n’ait pas pu voir cette victoire.
-C’est en parti grâce à lui que nous avons pu vaincre les Impériaux, répondit simplement Kern.
-Alors, remercions le...où qu’il soit à présent.

Tel Hoke regarda pendant quelques instants les vaisseaux Républicains qui entraient dans l’atmosphère de Ferlus pour se poser, obstruant en partie le soleil, avant de dire d’une voix déterminée:
-Il y avait un traître dans notre délégation, cela ne fait aucun doute. Il faut le trouver.
-Vous avez un indice? demanda Wedge
-Pas le moindre, juste...un pressentiment.
C’est alors que l’amiral Ackbar apparut. Il descendit d’une petite navette de transport, suivit de plusieurs individus, aux états de santé diverses. Télik Guel et Dyk Men le suivaient immédiatement, les habits propres, la mine heureuse. Puis, Wellan Bossel, Cel Dreq et Fech Helm apparurent à leur tour, le visage tuméfié, les habits détrempés. Ackbar les regarda pendant quelques secondes avant de s’adresser aux membres de l’escadron Anges Noirs:
-J’ai rencontré ces trois messieurs qui étaient passablement en difficulté.
Zook s’approcha de Bossel et s’exclama:
-Bah...chef, qu’est ce qui vous a pris d’aller prendre un bain tout habillé?
-Epargnez moi vos railleries Pela, j’ai eu une grosse journée.
C’est alors que Tel Hoke prit la parole, d’une voix grave et déterminée:
-Puisque nous sommes tous réunis, je pense qu’il est temps de régler nos comptes.
-Quel compte? demanda Cel Dreq
-Oui, expliquez vous !renchérit Bossel
-Il y a un traître parmis nous qui voulait saboter notre mission diplomatique. Il a pactisé avec les Impériaux et a essayé de tous nous tuer. J’aimerais savoir qui il est.
Un silence imposant tomba alors, chacun se regardant mutuellement.
-Un traître, mais c’est impossible, comment ne pas être uni dans la lutte contre l’Empire? s’écria Bossel.
-Moi, je sais qui sont les traîtres!
Tout le monde regarda alors l’amiral Ackbar qui venait de prononcer cette phrase. Le Calamarien avait un petit sourire au coin des lèvres et semblait sur de lui.
-Les traîtres? s’exclamèrent tous les membres des Anges Noirs. Ils sont plusieurs?!
-Oh que oui. Lorsque la bataille a débuté, j’ai envoyé des éclaireurs autour de Kotorn et de Neylan pour recenser les troupes impériales présentes sur ces planètes. Ce que les éclaireurs m’ont rapporté est pour le moins...édifiant.
-Nous vous écoutons, assura Wellan.
-Et bien, deux destroyers étaient en orbite autour de Kotorn, en revanche, aucun vaisseau ne se trouvait à proximité de Neylan. Après avoir scanné la planète, il est apparu qu’il n’y avait pas non plus de troupes au sol.
Ackbar fourdroya alors Fech Helm du regard:
-Vous avez du signer un accord avec Kariban pour qu’il laisse tranquille Neylan. En échange, vous lui avez vendu la mission diplomatique qui partait rencontrer les dirigeants de la Nouvelle République. Mais vous ne pouviez pas le faire seul, voilà pourquoi vous avez demandé à votre bras droit de prendre les choses en main et de rentrer en communication avec les espions impériaux infiltrés sur Coruscant.
Les yeux pleins de rage, Tel regarda Télik Guel et s’écria:
-Cela explique l’attaque du Palais Impérial.
Soudain, Fech Helm hurla:
-Oui c’est vrai! Oui j’ai pactisé avec Kariban pour qu’il ne pille pas Neylan. Oui, j’ai protégé les intérêts de ma planète et oui, j’ai oeuvré contre les Ferlusiens et la Nouvelle République. Mais je pensais que l’Empire gagnerait la guerre, j’ai juste pris les devants.
-Traître, rétorqua Zook.
-Vous devez me comprendre, je n’ai fait que protéger ma planète.
-En vendant la nôtre, ajouta Bossel avec une voix ou pointait la colère.

Tout à coup, Télik Guel se mit à courir et se précipita vers le chasseur Neylanais qui était posé non loin de là.
-Attrapez le, il doit être jugé! hurla Bossel.
Mais Guel était déjà dans le cockpit du chasseur et lançait les turbines sans hésiter une seule seconde. Hoke avisa de la situation et se rua vers son chasseur, suivit de très près par Kern. Ils s’installèrent dans leurs appareils et lançèrent la procédure de décollage. Télik Guel commença alors à s’envoler, tallonnés par Tel et Kern.
Les trois chasseurs se lancèrent dans une course poursuite effrénée, se dirigeant à une vitesse incroyable vers les bâtiments de la ville. Télik, comme tout Neylanais, était un pilote habile, voilà pourquoi il tenta de se débarrasser de ses poursuivants en dessinant des figures dangereuses. Ils passèrent sous un pont métallique, évitant au dernier moment les arcades de fer, frolèrent un building imposant, survolèrent en rase motte une rue commercante provoquant au passage la panique des habitants.
-Il faut l’arrêter avant qu’il ne tue quelqu’un, hurla Kern.
-J’allais le dire. Je te propose de l’abattre dès que nous en aurons l’occasion.
-Tu ne le veux pas vivant?
-C’est Helm qui est le chef de la trahison, lui seul compte. Guel n’est qu’un pion. Et rappelle toi qu’il a tout fait pour que nous mourrions.
-Tu as raison.
Guel tenta un looping audacieux, suivit d’une vrille non moins dangereuse, mais les Anges Noirs ne cessèrent de lui coller aux basques. La course poursuite continua, toujours aussi vite, mettant ainsi à rude épreuve les talents des pilotes. Tel saisit son manche de contrôle et plongea sous le chasseur de Guel, si bien qu’il se retrouva à quelques mètres à peine au dessus des maisons Ferlusiennes.
-Il faut le prendre en étau, hurla Tel dans son unité com.
-Ne risquez pas votre vie capitaine. Un mort suffit!
Au dernier moment, Tel remonta brusquement pour éviter un bâtiment plus haut que les autres. Il se déporta sur la gauche et se retrouva au même niveau que Télik Guel qui tenta de se mettre en travers de sa route:
-Mais c’est qu’il veut me foutre en l’air!
Guel envoya son chasseur dans une vrille piquée, qui l’amena à survoler une route fréquentée. Les passants se jetèrent sur le sol quand les trois chasseurs les dépassèrent dans un hurlement de moteur.
-Il rentre dans le quartier commercial, fit Kern.
En effet, les appareils se pourchassaient à présent dans un dédale de building, tous plus hauts les uns que les autres. Tel vira violemment pour éviter un bâtiment avant de remonter pour pouvoir frôler un centre commercial déjà en flamme. Télik tenta de les semer en slalomant entre les immeubles, mettant à chaque fois sa vie en danger.
-Maintenant, ca suffit, Kern avec moi! Position d’attaque 4.
-Ah, je l’aime bien celle là. Ok, je m’en charge.
Kern remonta avec rapidité avant de décrire un large virage au milieu de cette jungle urbaine. Il obliqua alors sa course pour faire face au chasseur de Guel qui arrivait à vive allure, toujours poursuivi par Tel. Celui ci hurla alors:
-Maintenant!
Les deux Ferlusiens ouvrirent le feu sans hésiter un seul instant. Guel fut pris dans une pluie croisée de lasers, qui déchiquetèrent ses ailes, arrachant des bouts de métal. Devenu incontrôlable, le chasseur Neylanais entama une chute vertigineuse et alla s’écraser dans un building de ferrobéton et de permacier. L’explosion fut violente et propulsa des débris de verre dans tous les sens. Une boule de feu se forma rapidement avant de disparaître , laissant la place à une épaisse fumée noire.
Tel et Kern survolèrent la zone du crash alors que des alarmes à incendie résonnaient. Le capitaine Ferlusien regarda pendant quelques instants les cendres qui retombaient avec lenteur sur le sol avant de dire d’une voix calme:
-Une bonne chose de faîte.
-Oui mais...je te rappelle que Bossel voulait le juger.
-Depuis quand est ce qu’on lui obéit?
Kern ne put s’empêcher de rire et ajouta alors:
-Retournons d’où nous venons mais je te laisse annoncer à Bossel que Guel a eu...disons...un accident!
-Comme par hasard!
-Eh...c’est toi le capitaine!
Les deux chasseurs firent demi tour alors que le soleil déclinait, éclairant Ferlus d’une magnifique couleur orangée.


Chapitre XIV: La fin d’une époque


Gilad Pellaeon réajusta son costume de militaire avant de pénétrer dans le bureau du Moff Niffy. Celui ci était affalé dans son fauteuil et s’épongeait le front avec un mouchoir blanc. Il se leva lentement et s’exclama:
-Ah, Pellaeon, vous voilà enfin.
-Que puis je pour vous?
-Et bien, je souhaiterais que vous me fassiez le rapport de notre...défaite à la bataille de Ferlus.
-Mais je l’ai déjà fait et remis aux autres Moffs et...
-Je sais tout cela. Je veux que vous me parliez de l’autre aspect de votre mission.
-Ah!
Pellaeon se renfrogna et fit quelques pas avant de regarder Niffy dans les yeux:
-Et bien, il n’y a pas grand chose à dire, il est mort, un point c’est tout.
-Vous en êtes sur?
-Il était à bord du Menace quand il a explosé, il n’a pas pu s’en sortir.
-Tant mieux.
Il y eut un long silence pendant lequel Pellaeon n’osa pas parler, alors Niffy fit d’une voix légère:
-Vous comprenez bien j’espère que sa mort ne peut-être que bénéfique pour l’Empire.
-A vrai dire...non! Et je me félicite de ne pas avoir dû donner l’ordre à mes hommes de le tuer.
-Allons Pellaeon, vous valez mieux que cela. Kariban était peut-être un Moff mais il aurait mené l’Empire à sa perte. Quand moi et les autres Moffs de Bastion avons pris la décision de nous en...débarrasser, nous ne pensions qu’aux intérêts de l’Empire. Et c’est ce que vous devriez faire également.
-Mais Kariban était en train de réussir sa mission.
-Mensonge! Il allait se faire vaincre par la Nouvelle République de toute façon. Et même s’il avait réussi l’impossible, sa mission dans les régions inconnues auraient coûté d’avantage qu’elle n’aurait rapporté. Nous ne pouvions nous le permettre. L’Empire a besoin de toutes ses forces pour survivre face aux rebelles. Kariban ne l’avait pas compris.
-Ou alors il l’avait trop bien compris. Vous voulez que je vous dise ce que je crois moi. Je pense que vous aviez peur de l’importance que Kariban aurait pu prendre au sein des Vestiges. Vous redoutiez de perdre vos maigres pouvoirs, voilà pourquoi vous vouliez qu’il meurt.
-C’est absurde.
-Je ne crois pas. Kariban, s’il avait réussi, serait revenu en héros sur Bastion et il aurait alors eu toute la légitimité pour vous écarter de son chemin.
-Vous allez trop loin...
-Peut-être mais vous savez que j’ai raison.
Alors Gilad Pellaeon sortit du bureau et claqua la porte derrière lui avec force. Il s’arrêta quelques instants et repensa à toutes les difficultés que les Vestiges rencontraient. Dubrillion et Ferlus avaient eu un coût énorme en matière de vies et de matériels et Pellaeon ne savait pas si l’Empire s’en releverait un jour.
Et même s’il parvenait à survivre, Pellaeon doutait que les Moffs sachent en tirer profit.

Wellan Bossel s’appuya sur la grande table de réunion avant de signer le document qui se trouvait devant lui. Puis il leva la tête et regarda ses deux interlocuteurs. Borsk Feyl’ya fit alors:
-C’est un plaisir que de vous accueillir au sein de la Nouvelle République.
Léia, un grand sourire aux lèvres ajouta:
-Vous et les Kotorns êtes les bienvenues parmi nous.
-Je vous remercie. Mon peuple a choisi d’intégrer la Nouvelle République, je me plie donc à ses éxigences. Mais personnellement j’attends de voir comment notre nouvelle relation va évoluer.
-Que voulez vous dire?
-Nos planètes sont trés éloignées et je doute que les ordres venant de Coruscant arrivent un jour ou l’autre sur Ferlus. Ce que je veux vous faire comprendre, c’est que nous devons garder une certaine autonomie dans la prise de décision concernant notre système.
Léia répondit aussitôt:
-Bien entendu, de toute façon ce traité d’alliance revêt plutôt un but commercial. Mais en cas de besoin, nous serons d’avantage capables de vous protéger contre les Impériaux.
-Vous pensez qu’ils peuvent revenir? demanda Bossel
-Honnêtement je ne pense pas. Les Vestiges ont subi d’importantes pertes qu’elles soient humaines ou matérielles. A mon avis, les impériaux vont avoir pas mal d’affaire à régler avant de penser à toute tentative d’invasion.
-Nous sommes heureux que vous nous ayez aidé à vaincre l’Empire. Nous vous devons beaucoup et ne l’oublierons pas.
-Je crois que cela sera une bonne base pour entamer des relations viables et durables entre nos peuples, assura Léia.
Bossel regarda alors l’impressionnant paysage de Coruscant qui ne cessait de le fasciner avant de continuer:
-Que va devenir Fech Helm?
Léia réfléchit quelques instants avant de déclarer:
-Sa situation est délicate. Il est évident que le peuple Neylanais n’est pas responsable des choix de son dirigeant. Mais j’ai cru comprendre que les Neylanais étaient trés attachés à Helm. Je ne voudrais pas risquer des émeutes. Helm n’est pas quelqu’un de mauvais en soi, je crois plutôt qu’il n’a pas pris les bonnes décisions quand il le fallait. Cela n’excuse pas sa traîtrise mais cela l’atténue. Nous réfléchissons encore à sa sanction mais à mon avis, nous allons le cantonner sur sa planète et éviter qu’il n’en bouge.
Bossel hôcha de la tête pour montrer son assentiment puis se leva promptement. Il admira pendant quelques secondes le surprenant trafic aérien au dessus de Coruscant avant de déclarer:
-Bien, il ne me reste plus qu’à rentrer chez moi.
-Vous ne voulez pas rester? demanda Feyl’ya
-Beaucoup de choses m’attendent sur Ferlus. Je dois prévoir la reconstruction de certains secteurs de la planète. Le joug impérial nous a laissé des plaies que nous devons cicatriser.
-Je vois...se contenta de dire le bothan.
Léia prit alors la parole:
-Je vais de ce pas annoncer la nouvelle de votre intégration au sénat. Je vous souhaite bonne chance et espère vous revoir.
-Merci madame la présidente. Pour Ferlus, ce jour est le synoyme de la fin d’une époque.
-Et du début d’une nouvelle...

Une fine pluie tombait inlassablement sur Ferlus alors qu’une importante délégation d’individus faisait cercle autour de la tombe de Jeel Mayn. Les membres de l’escadron Anges Noirs avaient insisté pour que Jeen ait un lieu de recueillement. Comme il n’y avait rien à mettre dans la tombe, chacun y avait déposé un objet qui symbolisait sa relation avec Jeel.
Alors que Zook essuyait une larme qui coulait sur sa joue, Tel se mit devant la tombe et commença d’une voix où pointait une grande tristesse:
-Jeel Mayn n’était pas seulement un pilote hors pair, c’était aussi un extraordinaire ami, toujours disposé à aider les autres, oeuvrant pour Ferlus et combattant avec une grande bravoure. C’est cette bravoure mais aussi son courage, sa détermination, qui faisaient de lui un des meilleurs pilotes de Ferlus. Ce Neylanais d’origine a prouvé maintes fois qu’il était digne d’être un Ferlusien car il a tout fait, tout au long de sa vie, pour préserver la paix. Jeel Mayn est mort en héros mais son sacrifice restera à jamais comme la marque de la résistance à l’oppresseur. Par son sacrifice, Jeel nous a montré le chemin de la victoire et s’il n’est pas là avec nous aujourd’hui pour la savourer, c’est parce qu’il a fait don de sa personne pour porter un coup décisif à l’ennemi. Nous ne le remercierons jamais assez pour ce qu’il a fait et pour ce qu’il représentait. Il était bien plus qu’un pilote, il était un garant de la paix.
Tel se tut et recula d’un pas. Il regarda les membres de l’escadron Anges Noirs, les traits tirés, le visage envahit par la tristesse, qui semblaient se remémorer les meilleurs moments qu’ils avaient passé avec Jeel. Un peu en retrait, se tenaient les pilotes des escadrons Rogue et Spectre, le regard sombre, prostré dans une attitude de profond respect.
Alors que la pluie redoublait d’intensité, la délégation s’eloigna petit à petit de la tombe. Tel fut le dernier à se retirer. Il essuya la pluie qui ruissellait sur son visage et se retourna une dernière fois vers la tombe de son ami. Submergé par le chagrin, il put lire les quelques mots qui avaient été gravés sur la pierre tombale:
“Ici repose Jeel Mayn, mort pour la patrie”.



Ainsi se termine ma fan fiction... :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Dim 21 Aoû 2005 - 16:12   Sujet: 

D'abord, félicitation pour cette troisième (et non pas dernière, surement) fanfic bien explosive !

Lu donc les 2 chapitres, assez courts (ce qui n'est pas pour me déplaire :D ) mais franchement super.

Dans le premier, c'est le calme après la tempête. Calme pas tout à fait tranquille, puisque le traitre (ou plutôt les traitres, comme tu l'a dit précédemment) rôde encore. Le temps de se remettre de ses émotions, la mort d'un personnage bien sympathique, mort pour la guerre (ou plutôt la paix). Et mon cher Ackbar adoré nous apprend comme ça qu'il le(s) connaît.

Et après, on a beau être tout content de la fin de la guerre, DW trouve quand même le moyen de nous pondre une explosive course poursuite dans le ciel de Ferlus. Cool 8) . Un peu courte, on ne s'y attarde pas vraiment, mais n'empèche qu'elle explose bien (c'est le cas de le dire :roll: )

Vient le dernier chapitre, qui fait ici lieu d'épilogue, du côté des vestiges, puis du côté républicain (qui s'offre même de nouvelles places sous le dôme de son Sénat :) )

Bref, je dirais que toute la fan-fic, bien orientée action, et au bon humour, est superbement orchestré par un compositeur adepte de la DW touch :wink: et qui nous promet j'espère encore d'autre fics au même niveau. (Aussi, pas trop de fautes dans ces 2 dernier schapitres, en tout cas, j'en ai pas reperé :x )

Et la fic se finit par la petite minute émotion, gentillette et tristounette, avec un Tel Hoke... sans doute prêt aux aventures des "Anges Noires II" :P
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 16:22   Sujet: 

Et bien merci beaucoup Kamocato pour ton avis sur les deux derniers chapitres de ma fic et sur celle ci en général. Cela fait plaisir d'être lu...et bien lu (je pense que tu ne me contrediras pas :wink: )

Je suis très content de l'avoir terminée même si je pourrais y ajouter quelques retouches.

Pour ce qui est des traîtres, tu peux te reporter au chapitre Dangereuse Discussion et tu verras qu'à un moment, Guel s'écarte un peu des autres. Dans mon esprit, c'était pour communiquer avec les espions impériaux. :wink:

Quant aux Anges Noirs 2, s'il voit le jour...un jour (tout dépendra de mon temps et de ma motivation) j'ai déjà trouvé un titre! :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Dim 21 Aoû 2005 - 16:24   Sujet: 

Alors n'en parle pas à Lowie, il voudra appeler la suite "Les anges noirs chez les wookies" :D :D
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Lowie » Dim 21 Aoû 2005 - 18:30   Sujet: 

:( C'est déjà terminé.

DW livre deux petits chapitres de conclusion qui terminent efficacement cette rugissante FF 8) . Tel et Kern se lancent à la poursuite du traître responsable de tous leurs ennuis lors de la mission de contact avec la NR dans les cieux de la capitale de Ferlus :lol: ce qui donne lieu à beaucoup de sueurs froides pour la population :D . C'est une nerveuse chasse à l'homme dans les airs menée à un rythme endiablé :lol: 8) :lol: 8) .

:roll: ah les Moffs sont bien cons de se tirer dans les pattes. C'est intéressant de voir les réactions de Pellaeon très déçu face à la déliquescence du pouvoir des Moffs :). DW souligne dans son chapitre 14 son attachement à se relier à la grande histoire connue de la NR :D 8) :D 8) : bravo :wink: .

L'épilogue tristou, sous la pluie, ferme sobrement cette FF qui appelle une suite tant les personnages inventés des Anges Noirs farfelus, pilotes hors pairs possèdent des caractères et une pêche extraordinaires.

Le discours de Tel dit à la mémoire de son ami disparu est simplement émouvant :cry: .

Une 3e FF estivale à laquelle j'ai adhéré complètement par la qualité d'écriture et d'imagination déployée. :) :) :) :) :) je te reçois 5 sur 5 Kamo pour Les Anges Noirs 2 au pays des wookiees :wink: :) .

Lowie.

P.S. : le topic FF Coruscant an - 20 t'attend DW :wink: .
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 18:41   Sujet: 

Merci à toi aussi Lowie pour le suivi attentif de ma fan fiction. :) Tes remarques et tes encouragements sont vraiment un plus pour tous les auteurs! :wink:

Mon histoire constitue une aventure à part entière qui n'appelle pas forcément de suite, mais j'avoue que je suis tenté par un deuxième tome comme je le disais à Kamocato.

En tous cas Lowie, si je me lance dans une suite, tu seras bien entendu aux premières loges pour la découvrir. :wink:

Mais j'ai déjà réfléchi à une ébauche de scénario même si je ne me lancerais dans la rédaction que si je suis certain que le tome 2 sera à la hauteur du 1. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Jacen C'Boath » Dim 21 Aoû 2005 - 20:48   Sujet: 

Franchement, je ne sais pas quoi dire.....c'est énorme!!

Tu as un super style DW, impossible de décrocher, j'ai également l'impression de relire du X-Wing au meilleur de sa forme.

J'éssaye d'écrire une fan-fic sur KoTOR depuis déja 2 mois, et c'est vraiment difficile, j'ai recommencé plusieurs fois....et j'aimerais avoir ta facilité d'écriture.

A quand la suite???
Rapidement j'espère.
They say the force can do terrible things to a mind. It can wipe away your memories, and destroy your very identities - Carth Onasi
Jacen C'Boath
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12
Enregistré le: 19 Aoû 2005
Localisation: Nantes
 

Messagepar Jacen C'Boath » Dim 21 Aoû 2005 - 20:56   Sujet: 

Euh, quand je dis la suite, je sous entend la prochaine, bien entendu
Mais on te laisse quand meme le temps de respirer, ne t'inquiète pas :D
They say the force can do terrible things to a mind. It can wipe away your memories, and destroy your very identities - Carth Onasi
Jacen C'Boath
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12
Enregistré le: 19 Aoû 2005
Localisation: Nantes
 

Messagepar Django » Dim 21 Aoû 2005 - 21:01   Sujet: 

Salut Darkwilliam,

Après une période de vacance bien méritée, sans connection. Je reprends contact avec SWU. Je viens d'imprimer les derniers chapitres. Je vais lire tout ceci la semaine prochaine. J'essaierai de mettre un commentaire le week end prochain.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 21:03   Sujet: 

Pour Jacen C'boath:

Merci pour les compliments, la comparaison avec les X Wings fait sincérement plaisir et...rougir !! :oops: :wink:

Pour ce qui est d'écrire, je pense que l'expression "c'est en forgeant que l'on devient forgeron" s'applique bien dans le cas présent. Ce n'est pas ma première fic et je peux t'assurer qu'au début ce n'était pas évident. :wink:

En tous cas bon courage pour ta fic et surtout n'abandonne pas, ce serait bête... :)
Modifié en dernier par Darkwilliam le Dim 21 Aoû 2005 - 21:07, modifié 2 fois.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 21 Aoû 2005 - 21:06   Sujet: 

Django a écrit:Salut Darkwilliam,

Après une période de vacance bien méritée, sans connection. Je reprends contact avec SWU. Je viens d'imprimer les derniers chapitres. Je vais lire tout ceci la semaine prochaine. J'essaierai de mettre un commentaire le week end prochain.

@ plus


Ah cela fait plaisir de te revoir!! :wink:
Bon courage pour la lecture d'autant plus que tu es attendu sur d'autres fan fiction à ce que j'ai cru comprendre.

J'attends ton avis avec impatience alors...bonne lecture!! :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 23 Aoû 2005 - 18:02   Sujet: 

Oyez oyez bons lecteurs !! :D

Je vous amène une bonne nouvelle (enfin j'espère) :x

J'ai officiellement débuté l'écriture d'une suite aux Anges Noirs (j'ai cru comprendre que certains y étaient favorables, si si je vous assure, mais je ne donnerai pas de noms ! :x :lol: )

Bon bref, je vais poster rapidement (enfin je vais essayer) le premier chapitre du Tome 2 et je pense que je vais créer un autre topic pour ne pas tout mélanger avec le Tome 1. Tome auquel je donne un nouveau nom! :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Mar 23 Aoû 2005 - 19:11   Sujet: 

Enfin DW se décide à assumer la suite d'une fanfic au beau succès :) Comme tu as marqué Tome II, se pourrait-il y avoir un tome III ? Je vais un peu vite en besogne, maybe 8) :D :D

Question spoiler : Après avoir bien niqué l'empire dans le Tome I peut-on imaginer le retour d'un Karriban sauvé d'entre les morts ou des vongs qui se précipite sur nos trois planètes ?

Bon, je suis étonné que tu commences l'écriture si vite :shock: donc j'attend des nouvelles de Tel Hoke ! En espérant revoir peut-être à nouveau le caméo de Jarjar que j'avait bien apprécié :wink:

Je te laisse à ton éccriture, ta bibliographie prend peu à peu une belle épaiseur. :)
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Mar 23 Aoû 2005 - 20:13   Sujet: 

Non Kariban ne revient pas d'entre les morts mais par contre....enfin, chut je n'en dis pas plus, sinon il n'y a plus de surprise. :wink:

Pour l'histoire du Tome II, je vais faire du neuf avec du vieux (je vais beaucoup m'appuyer sur le Tome I en clair) et normalement l'histoire ne va se dérouler que dans le système de Ferlus auquel j'ai enfin trouvé un nom. :wink:

Je vais d'ailleurs de ce pas créer un nouveau topic pour le Tome II. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Mar 23 Aoû 2005 - 22:57   Sujet: 

Pari osé mais hyper excitant :D 8) :D . DW bien avant Dolmen 2 et Zodiac 2 :) prévoit de nous en mettre plein la vue avec les Anges Noirs 2 déjà que les premiers c'est de la bombe :lol: :lol: :lol: .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 24 Aoû 2005 - 9:08   Sujet: 

Oui c'est un pari risqué parce que bien souvent les suites ne sont pas à la hauteur de la première réalisation. (surtout au ciné...quoiqu'il y ait des exceptions).

Mais j'aime prendre des risques... :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Django » Sam 27 Aoû 2005 - 0:27   Sujet: 

WAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

On en prend plein les mirettes. Les descriptions sont tellement bien faites que le lecteur que je suis vois défiler les scènes comme dans un film.
DW ton style s'améliore de plus en plus. J'espère que tu vas continuer d'écrire malgré la reprise prochaine de tes cours (je remue le couteau dans la plaie :sournois: :sournois: ).
j'ai vu que tu avais attaqué le tome 2, bon et bien je vais de ce pas le copier.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Darkwilliam » Sam 27 Aoû 2005 - 9:27   Sujet: 

Django a écrit:WAOUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

On en prend plein les mirettes.


Alors ca, si ce n'est pas le cri du coeur, je ne m'y connais pas !! :D :oops:

En tous cas merci pour ton avis et pour les compliments, surtout celui sur l'évolution de mon style d'écriture. :)

A plus! :wink:
Fichiers joints
Les Anges Noirs (version achevée).doc
J'ajoute le fichier complet de ma fic! Si certains veulent la lire, cela leur évitera de copier tous les chapitres disséminés dans ce topic.
(327 Kio) Téléchargé 105 fois
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Sam 01 Oct 2005 - 8:36   Sujet: 

Voila je vais laisser mon commentaire sur ta FF. Elle est vraiment génial :D les batailles spatiales sont vraiment bien décrites et j'adore le charisme que tu donnes à chaque personnage. Ton style d'écriture me plait bien bref ya tout qui me plait et j'ai juste relevé quelques répétitions au cours de l'histoire mais rien de grave et c'est avec plaisir qu'on la lit. J'attends que tu est fini le tome II pour le lire. Voila, donc c'est un grand Bravo que je te donne pour cette FF. Bone continuation :wink:
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Darkwilliam » Sam 01 Oct 2005 - 9:24   Sujet: 

Merci pour tes compliments, je suis content que ma fic t'es bien plûe. :)
J'espère donc qu'il en sera de même pour le Tome II.
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Lun 10 Oct 2005 - 19:36   Sujet: 

Hier soir en m'endormant je pensais aux AN :D et je me demandais DW comment les AN sont nés dans ta tête - as-tu eu des sources d'inspiration - ?

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 10 Oct 2005 - 19:58   Sujet: 

Attends que je réflechisse... :D

Euh si je me souviens bien, je voulais raconter une histoire au début qui soit totalement différente de ce que j'avais fait auparavant! :)

Et puis je ne voulais pas reprendre les Rogues ou les Spectres parce qu'ils sont archi connus et la marge de manoeuvre est plutôt réduite! Donc pour pouvoir faire ce que je veux avec mes persos, je les ai tous crées, cela me donne droit de vie et de mort sur eux en quelque sorte! :lol:

Et puis, je voulais parler des Impériaux aussi parce que je n'avais rien fait avec eux non plus! En plus avec Sombre Galaxie, je me suis rendu compte que j'adorais raconter des batailles spatiales donc...j'ai crée un truc qui regroupait tout cela et ca a donné les Anges Noirs! Et pour changer du ton sombre de Ombre et Lumière, j'ai décidé que les AN seraient de sacrés rigolos! :lol:

Donc en fait je ne me suis inspiré de quasiment rien, j'ai tout fait en fonction de ce que JE voulais écrire.

Mais au début, je pensais vraiment qu'elle ne plairait pas à grand monde cette FF et qu'il n'y aurait donc pas du tout de suite. D'ailleurs le Tome I fonctionne de façon autonome. Tout ca pour dire que je suis content de m'être trompé et de voir que ma fic a plu! :D

P.S: Les Anges Noirs te font rêver la nuit Lowie ?? Alors, j'ai vraiment réussi à passioner mes lecteurs!! :lol: :D :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar kamocato007 » Lun 10 Oct 2005 - 20:47   Sujet: 

Puisqu'on en est dans le courrier des lecteurs :D j'ai moi-même mes petites questions :
1) Pourquoi "Anges Noirs" ?
2) Y'a-t-il des anecdotes sur certains noms lieux, ou autre chose ?
3) De toute ta fic, quel est ton perso préféré ?

"Bon autrement je tiens à dire que vous faites un SU-PERrrr travail, bisous !" :D

Cher lecteur, merci pour ta lettre...

PS : C'est la combientième fois que je sors, cette semaine, DW ? :perplexe: :D
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Lun 10 Oct 2005 - 20:59   Sujet: 

kamocato007 a écrit:Puisqu'on en est dans le courrier des lecteurs :D j'ai moi-même mes petites questions :
1) Pourquoi "Anges Noirs" ?


Bonne question! :wink:
Euh, au début je voulais les appeler les Fous de l'Espace, mais je ne trouvais pas cela terrible comme nom, donc j'ai changé. Je savais que dans mon esprit leur vaisseau était noir, donc j'ai choisi un titre en rapport. En fait, j'ai trouvé qu'Anges Noirs, ca sonnait pas mal!! :D Et puis il faut dire que je n'avais pas de titre pour ma fic donc j'ai essayé d'en trouver un qui "attirait l'oeil du lecteur!!" :sournois:


2) Y'a-t-il des anecdotes sur certains noms lieux, ou autre chose ?


Non pas vraiment. Dans Ombre et Lumière, je faisais une petite référence à Matrix et à George Lucas mais dans les AN, je n'ai pas vraiment glissé d'oeufs de pâques! A part la scène d'ouverture des AN1 qui est une allusion à ROTS et le perso de Kariban qui est une sorte de Tarkin de l'an 12! :D


3) De toute ta fic, quel est ton perso préféré ?


Ouh là!! Question délicate. Euh, en première position, je dirai que c'est Zook, j'ai toujours eu un bon feeling avec lui ! :)
Et puis en deuxième, sûrement Wellan Bossel parce que à l'origine je ne comptais rien en faire de ce gars là et puis finalement il est presque devenu aussi important que les Anges Noirs eux mêmes! :D :sournois:
Par contre, je n'aimais pas trop Jeel, je sais pas pourquoi notez bien hein! C'est surement pour cela que je l'ai tué à la fin du Tome I. Je préfère Mak. :D


PS : C'est la combientième fois que je sors, cette semaine, DW ? :perplexe: :D


Ouh là, cela fait longtemps que l'on ne compte plus. A croire que tu aimes bien emprunter les petites portes qui couinent au fond à doite! :D

Mais ne t'inquiète pas, si cela continue, deux hommes en blanc vont venir te chercher et t'emmener vers un bâtiment spécial! :lol:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Dim 06 Nov 2005 - 12:30   Sujet: 

Cher DW,

les Spectres sont bel et bien présents dans ton premier tome qui en fout plein la vue :D :D :D pourrait-on les revoir par la suite en plus des Rogues ? Face Loran est un de mes pilotes favoris :wink: :) :wink: :) .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar kamocato007 » Dim 06 Nov 2005 - 12:45   Sujet: 

Pas mal ce souhait Lowie comme les Rogues semble très présent dans AN3 les spectres pourraient faire une apparitiion sympathique :)
On t'en demande beaucoup DW hein ? :P
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Dim 06 Nov 2005 - 12:49   Sujet: 

C'est vrai que vous m'en demandez beaucoup en plus! :D :x

Bon allez, pour les Spectres, j'accepte avec joie! Ils apparaîtront dans les derniers chapitres! :wink: :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations