Les Anges de la Force : Histoires Courtes (7)

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Den » Sam 03 Mar 2007 - 22:45   Sujet: Les Anges de la Force : Histoires Courtes (7)

Oiki Ran m'ayant autorisé à utiliser l'univers de sa FF "Les Anges de la Force", (Dont je conseille fortement la lecture)je me premets donc de poster une histoire courte sur un personnage de ma conception.
J'écrirais par ailleurs d'autres petites histoires sur le sujet et Oiki fera probablement des apparitions pour poster ses propres histoires courtes.
Il autorise par ailleurs d'autres auteurs si ils sont inspirés par sa FF à écrire quelque chose et à poster sur ce topic, à condition, bien entendu, de lui en avoir parlé au préalable! La trâme générale des Anges de la Force étant déjà écrite, si cela vous tente il serait plus judicieux de lui en parler avant pour rester cohérent avec son histoire ou pour avoir son aval quant à l'une ou l'autre utilisation d'un de ses personnages.
Je ne suis pas un grand auteur, c'est d'ailleurs la première fois que je m'essaie à la ff, mais j'attends les critiques avec impatience.
Je le répete encore une fois, je conseille la lecture des Anges de la Force, car, elle est, selon moi, une des meilleures ff du moment.

Voici maintenant, la "couverture" de mon histoire courte, un dessin déjà posté dans la section fan art:
Image

Temple Jedi de Coruscant

Le soleil se levait sur le Temple Jedi de Coruscant. Une lueur douce et légère illuminait la carlingue d’un vaisseau « Traceur de voie » modifié. A ses pieds, un homme de haute taille, accompagné d’un droïde protocolaire, tenant un enfant dans ses bras, regardait les marches du Temple qui s’étendaient devant lui.
Autour de lui, s’activaient de nombreux aspirants Jedi, éblouis par ce vaisseau sombre portant les insignes de l’Ordre.
- Maître, j’ai l’impression que l’on nous a repéré, dit le droïde protocolaire aux formes féminines, avec un certain amusement dans la voix.
Mais l’homme ne répondit pas, plongé dans ses pensées, le regard vaquant à l’horizon. Ses pensées étaient sombres, tristes, mélancoliques, chargées de souvenirs…
- Maître ? reprit le droïde.
- Nous devons y aller, 9PO, finit-il par dire, sans un regard.
L’homme s’avança alors sur les marches du Temple, suivi par son fidèle robot, plus préoccupé par la surveillance du petit bébé qui lui était confié, que par les regards intrigués des aspirants Jedi.

Les marches s’étendaient sur plus de cinquante mètres et débouchaient sur une longue allée fleurie. Au bout du couloir, se trouvait une gigantesque rotonde dont les murs étaient brodés de nombreuses fresques racontant les exploits des Chevaliers Jedi de l’époque glorieuse du Nouvel Ordre Jedi. Certaines d’entre-elles racontaient la guerre contre les yuuzhan vongs, d’autres la trahison de Jacen Solo et sa descente vers le Côté Obscur.
- Ca fait du bien de rentrer chez soi, dit 9PO en observant la salle.
- Ne t’y habitue pas, tu sais que nous ne sommes pas là pour longtemps, répondit l’humain.
Soudain, une jeune femme le heurta violemment. Cette dernière tomba alors à la renverse, et regarda toute étonnée la personne qui se trouvait devant elle. Ce dernier avait les cheveux bruns en bataille et était très mal rasé. Une cicatrice descendait du bas de sa paupière droite et se prolongeait jusqu’à la pommette. Son costume sombre semblait être celui d’un fermier des lunes de Sullust. Mais malgré cet accoutrement, la jeune Clohé Kjynn reconnu son opposant.
- Morgan ? Morgan Deleïn ?
L’homme se contenta de sourire et aida la jeune femme à se relever. Cette dernière, une fois remise sur pied, lui sauta au cou.
- Ca fait plaisir de te revoir Morgan !
- Ca…ça me fait plaisir aussi Clohé… répondit le jeune homme, visiblement embarrassé.
La jeune femme jeta alors un regard curieux vers le droïde et vit l’enfant qu’il tenait dans ses bras.
- Ooooh mais c’est quoi ça ! s’exclama-t-elle, méfiante.
- Maître ! s’exclama le droïde offensé.
- Ne t’inquiète pas 9PO. Clohé, je te présente Kyara, ma fille.
Clohé s’approcha lentement du poupon, quand celui-ci lui tendit les bras en gazouillant. Surprise, la jeune apprentie fit un bond en arrière, le regard effrayé.
- Hey ! Qu’est-ce qu’elle me veut ? s’écria-t-elle en regardant l’enfant, méfiante.

Morgan observa alors la jeune femme, dont la mèche brune retombait perpétuellement devant ses yeux, avec un air amusé. Il se rappela la jeune fille qu’il avait connue alors qu’il était apprenti Jedi et se dit qu’elle n’avait pas du tout changé. Il se souvint aussi de ses yeux pleins de larmes lorsqu’il lui avait annoncé son départ. Tout ça à cause de ce triste événement…
Les yeux du jeune homme s’assombrirent. Un mélange de colère et de tristesse. Clohé sentit ce changement dans l’humeur de son ami à travers la Force et se tourna vers lui.
- Tu es venu nous rendre une petite visite ? dit-elle d’un ton enjoué, pour tenter de dérider son ami.
La mine attristée de Morgan lui fit comprendre qu’elle venait de faire une erreur. Elle se souvint alors de la date d’aujourd’hui.
- Oh… heu… je suis désolé, Morgan. J’avais…j’avais oublié… je…
- Ce n’est rien, coupa l’homme, ne t’inquiète pas pour ça…
- Tu veux que je t’accompagne au mémorial ?
- Non, dit l’ex-Jedi en reprenant sa fille des bras du droïde, je préfère y aller seul. Mais si tu le souhaites, tu peux t’occuper un peu de 9PO, elle a besoin d’une petite révision.
- D’accord, fit Clohé en souriant. Allez, 9PO, suis-moi !
Le droïde jeta un regard à son maître qui lui fit un clin d’œil afin de la rassurer. La machine décida alors de suivre la jeune femme dans un des nombreux jardins du Temple.

Morgan regarda le visage de son enfant, lui fit un sourire, et se mit en route pour le mémorial Jedi. Il passa un long couloir parsemé de colonnes incrustées de gemmes bleues et vertes, et se retrouva face à une nouvelle série d’escaliers. En haut de ceux-ci, il découvrit une porte coulissante ornée de nombreuses inscriptions dans plusieurs langages galactiques. Il posa sa main sur l’une des inscriptions et caressa doucement les lettres, les unes après les autres. Il y avait écrit « À ma bien-aimée, Anyan’ka. Je ne t’oublierai jamais ».
Une trappe s’ouvrit alors sur le coin droit de la porte et un œil électronique en sortit.
- Si vous désirez entrer, identifiez-vous !
- Morgan Deleïn, Chevalier Jedi… Ex-Chevalier Jedi.
Un cliquetis électronique se fit entendre.
- Très bien, Chevalier Deleïn, vous pouvez entrer, finit par dire l’œil.
La porte coulissa, laissant le Jedi pénétrer dans la gigantesque salle. Là, étaient installé de nombreuses tombes holographiques. Sur chacune d’elles, l’image du défunt était représentée homographiquement. Morgan reconnut l’image de Kyp Durron, avec ses longs cheveux sombres et son regard empli de fierté, il aperçut aussi l’holo de son aïeul, Kyle Katarn, détenteur du secret de la Vallée des Jedi. Secret transmis dans sa famille depuis plusieurs générations. C’était le fardeau de la famille, se plaisait à dire le jeune homme. Morgan caressa alors un pendentif pendu à son cou, trésor de la famille Katarn.
Mais il n’était pas venu pour se recueillir sur la tombe de son ancêtre. Il était venu pour la seule personne qu’il ait aimée de toute sa vie, celle pour qui il avait renoncé à tout. Celle qui lui avait fait connaître le véritable sens du mot « bonheur ». Celle qui lui avait donné un enfant.
Il se dirigea vers sa tombe, l’holo montrait une jeune femme souriante aux yeux en amande, ses cheveux blonds parsemés de mèches plus foncées descendaient sur ses épaules. Morgan eut les larmes aux yeux en la voyant.
- Coucou mon ange, dit-il, la gorge nouée.
Morgan ne put plus retenir ses larmes. Il bassa la tête et regarda le visage paisible de la petite Kyara.
- Tu vois, Anya, notre petite a bien grandi ! Elle te ressemble, elle a tes yeux…
Les souvenirs vinrent alors submerger le jeune homme. Il retourna 5 ans en arrière lorsqu’il l’avait rencontrée lors d’une mission diplomatique sur Esseles. Ils n’étaient alors tout deux qu’apprentis Jedi. Il avait tout de suite été subjugué par la jeune fille. Après cette mission, les deux jeunes gens ne se quittèrent plus jamais. Morgan, étant un peu plus vieux, il devint très vite Chevalier ; mais bien que plus fréquemment éloigné de sa belle, il ne ratait pas une occasion pour pouvoir la voir. Avec le temps, leur amour avait grandi, bien que le Maître d’Anyan’ka n’eut guère apprécié qu’un Chevalier fréquente une apprentie... son apprentie.
Puis, est venu le temps où Anyan’ka est devenue à son tour une Jedi. Elle et Morgan avaient alors décidé de fonder une famille. Hélas, le destin a voulu qu’Anya perde la vie lors d’une attaque de terroristes sur le Temple. Les médecins avaient pu sauver l’enfant au détriment de la mère. Avant qu’elle ne meure, elle avait fait promettre à son mari qu’il s’occuperait de leur enfant sans chercher la vengeance. Morgan avait promis et avait décidé de quitter l’ordre Jedi pour s’exiler sur Sulon.
Cela faisait aujourd’hui une année que la Jeune femme était morte. La seule chose qui accrochait Morgan à la vie était cet enfant, la petit Kyara. Morgan serra le bébé contre lui.
Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force…
C’est ce qu’on lui avait enseigné alors qu’il n’était qu’un apprenti. Pourtant, il n’arrivait pas à accepter ce précepte, il ne comprenait pas pourquoi la Force avait voulu lui prendre son unique amour. En vérité, Morgan ne croyait plus en la Force. Il ne voulait plus s’en servir et s’était coupé d’elle.
- Tu me manques…terriblement, murmura-t-il. Il n’y a pas un jour qui passe sans que je ne pense à toi… (les larmes coulaient de plus belle sur les joues du jeune homme) Je n’ai pas tenu ma promesse, j’aurais dû te protéger ! Si seulement, j’avais été près de toi à ce moment-là…
Il s’agenouilla, serra la petite Kyara de toutes ses forces. Sa tristesse était tellement grande qu’elle résonnait dans la Force, si bien que tous les Jedi du Temple pouvaient la ressentir. Morgan sortit alors un objet cylindrique de la poche de son pantalon. Un objet en métal, orné de plaques sombres. Pressant sur le bouton d’activation, l’ancien Jedi fit sortir une lame étincelante. Une lueur verte éclaira son visage, il se releva, éteignit la lame et plaça le sabre sur le rebord de la tombe.
- Aujourd’hui, je ne suis plus un Jedi. Et je t’offre ce sabre qui aurait dû te protéger, ce sabre que je n’ai pas su utiliser pour te sauver.
Les larmes embrumèrent les yeux de l’humain, ses mains tremblaient, sa gorge était nouée, il ne pouvait plus dire un mot. Il ne pouvait s’empêcher de revoir les jours heureux. Il revit Anyan’ka lui sourire, courir dans l’herbe douce des jardins du Temple. Il avait l’impression d’entendre son rire si clair et si doux. Il se vit l’enlacer, l’embrasser. Il pensa à leurs discussions sous l’arbre fleuri de la cours du Temple. Tous ces moments heureux, tous ces instants magiques et intemporels. Il sentit son doux parfum. L’entendit lui annoncer qu’il allait être papa. Puis, l’obscurité envahit sa mémoire. Des rayons laser par milliers, des mercenaires attaquant le Temple. Anyan’ka voulait se battre, mais il avait refusé. Il était parti, la croyant en sécurité. Mais il ne savait pas que les terroristes avaient déjà pénétré le Temple. Il se souvint avoir ressenti une perturbation dans la Force, son lien avec Anyan’ka l’avait prévenu du danger, mais il était arrivé trop tard. A son retour, la jeune femme gisait sur le sol…
Morgan ouvrit les yeux, il était revenu à la réalité. L’image holographique de son épouse lui souriait. L’enfant qu’il tenait dormait à poings fermés. Et lui, ne pouvait arrêter les larmes de couler. Il ressentait un tel vide en lui. Un vide qu’il ne pourrait jamais combler…

- Je savais que je te trouverai là, Morgan, fit une voix froide venue du fond de la salle.
Le jeune homme se retourna et se trouva face à Maître Simura Korval, une gossam très âgée accompagnée par un jeune ortolan d’à peine une douzaine d’années standard.
- Maître Korval, fit froidement Morgan en la regardant dans les yeux.
La gossam passa devant le jeune homme pour se positionner face à l’holo. Lentement, elle déposa un petit bouquet d’orchidées roses et blanches près de la tombe. Le jeune apprenti ortolan resta à l’écart et regardait Morgan d’un air intrigué.
- C’était sa fleur préférée, fit Morgan, le regard dans le vague.
Le Maître Jedi se releva et fit à nouveau face à Morgan. Puis, son regard se tourna vers l’enfant qu’il tenait. Ses yeux se plissèrent.
- Elle est puissante dans la force… autant que l’était sa mère…
- Kyara ne deviendra pas un Jedi, Maître Korval, vous êtes prévenue !
Le regard du jeune homme s’était soudainement durci, à tel point que Simura Korval eut instinctivement posé sa main sur le manche de son sabre laser.
- Elle est la descendante du clan Katarn, future gardienne du secret de la vallée des Jedi. C’est sa destinée.
- Ce n’est pas aux « Jedi » qu’appartient cette décision, mais à moi ! Je suis le gardien du secret, je suis son père, et moi seul décide de qui héritera de ce fardeau ! Ma fille vivra libre et heureuse, comme le voudrait Anyan’ka !
La façon dont Morgan avait insisté sur le mot « Jedi » en disait long sur ses sentiments à leur égard. La colère l’envahissait, se mêlant à la profonde tristesse qui était en lui. Ce mélange produisait une forte perturbation à travers la Force. Simura se rappela alors le regard que Morgan lui avait lancé après le décès de sa bien-aimée… Un regard dur, froid, obscur… Ce fut la première fois que Simura avait eu cette sensation. Bien sûr, elle avait déjà vu, ressenti et combattu des Jedi Sombre, mais aucun d’entres eux n’avait montré autant de haine… Mais cette haine qui semblait tournée vers le monde, n’était en fait uniquement tournée vers lui-même. Morgan se haïssait profondément. Simura pouvait le sentir…
Après un long silence, la Maître Jedi reprit :
- Et qu’adviendra-t-il de ce secret après ta mort ? demanda l’extraterrestre, sur un ton apaisant.
- J’emporterai ce secret dans ma tombe…
- Les secrets ne restent jamais cachés longtemps, Morgan. Ils finissent toujours par être déterrés un jour ! Et imagine qu’il tombe entre de mauvaises mains, rétorqua la gossam en posant sa main sur l’épaule du jeune homme.
Repoussant violemment la main amicale du Maître Jedi, Morgan détourna le regard.
- Il est temps de partir maintenant…
- De fuir, plutôt…
- Au revoir, Maître Korval…, fit Deleïn ignorant la dernière remarque de la gossam.
Morgan marchait lentement vers la sortie, traversant la pièce, passant la porte et longeant le long couloir menant à la rotonde. Les paroles de la gossam résonnèrent comme un écho dans le cœur de l’ancien Jedi. La fuite… était-ce qu’il faisait ? Etait-ce qu’Anyan’ka aurait pensé de lui ?
La vision de la jeune femme étendue sur le sol du Temple gisant dans son propre sang, lui revint à l’esprit. Il se vit la prendre dans ses bras, la regarder. Elle était paisible, et son regard restait fier malgré la peur qui la tenaillait. Morgan l’avait senti à travers le lien qu’ils avaient tissé à travers la Force. Il la sentait partir, il savait tout comme elle qu’elle allait rejoindre la Force… ne faire plus qu’un avec elle.
Sauve-la, élève-la, protège-la…lui avait-elle dit dans la salle d’opération du Temple. Les droïdes s’acharnaient à la sauver elle et l’enfant, mais pour elle, c’était trop tard…Morgan se souvint de ses dernières paroles : sois fort mon trésor… Ne pense pas à la vengeance, ce n’est pas la voie d’un Jedi…Ne m’oublie pas… Je t’aime… Elle s’était alors éteinte pour toujours, se mouvant dans la Force pour devenir éternelle.
Morgan revint à la réalité… la triste réalité. Une réalité faite de douleur, de peine, de crainte, d’amertume… Soudain, il s’aperçut que le jeune ortolan l’avait suivi et qu’il continuait de l’observer des ses yeux ronds. L’humain se baissa alors et le regarda à son tour.
- Qu’est-ce que tu fais là, mon petit ? Tu ne devrais pas être avec ton Maître ?
- Maître Korval m’a demandé de vous donner ça ! fit l’ortolan en tendant un databloc et un holodisque.
- Pour moi ? s’étonna Morgan. Mais pourquoi ne me l’a-t-elle pas donné tout à l’heure ?
Morgan se rendit compte que le jeune ortolan s’était déjà esquivé.
- Bon, et bien… merci…, dit-il tout étonné.

Une fois dans la rotonde, Morgan décida d’aller chercher son droïde, mais Clohé l’avait précédé et l’attendait à l’entrée de la salle.
- Eh ! Tu en as mis un de temps ! dit-elle sur un ton maternel. Ton droïde est vraiment très peu coopératif !
- Mais Maître, cette femme voulait triturer mes circuits alors que je vous assure que je me porte bien ! Je n’ai aucun dysfonctionnement dans mes circuits! De plus, vous êtes le seul habilité à changer mes circuits ! maugréa 9PO.
Morgan sourit et remit l’enfant dans les bras de son droïde, sans se soucier des supplications de la machine.
- Qu’est-ce que c’est ? demanda Clohé en voyant l’holodisque et le datapad que Morgan tenait dans sa main.
- Un… « cadeau » de Maître Korval…du moins, je pense. C’est son apprenti qui me l’a apporté.
- Un cadeau ? Maître Korval ? Ca c’est bizarre ! Maître Korval est aussi sympathique que Maître Heda ! C’est pas son genre de faire des cadeaux ! fit la jeune femme en croisant les bras.
- Peut-être…, songea l’ancien Jedi… peut-être…
- Tu sais, repris Clohé, tu me manques beaucoup… et Anyan’ka aussi… Je suis…
- Désolé, je sais, la coupa Morgan, sur un ton plus dur. Mais tu n’y peux rien. (son visage s’adoucit) Toi aussi, tu me manques, mon petit Gizka.
Le jeune homme fit un baiser sur le front de son amie et pris la route menant à son vaisseau.
- Tu reviendras vite hein ? lui demanda-t-elle.
- L’an prochain ! Et j’espère te voir Chevalier cette fois ! lui cria Morgan, sans se retourner.
Clohé Kjynn regarda son amour de jeunesse partir une nouvelle fois. Elle l’avait vraiment aimé un temps, mais maintenant, ce n’était qu’un lointain souvenir. Une larme coula sur sa joue. Elle se rappela le jour où il était parti la première fois, après la mort d’Anyan’ka. Le vide que son ami avait laissé, lui qui l’avait toujours soutenue. Cet homme qu’elle avait aimé, mais qui en avait choisi une autre… Il ne saurait jamais ce qu’elle avait ressenti pour lui, et c’était mieux ainsi.

Morgan entra dans son vaisseau, et s’affala dans son fauteuil de pilotage tandis que 9PO donnait le biberon à la petite Kyara. D’un geste rapide, il prit le databloc dans sa poche et lu le message qui lui était destiné. C’était un message de Maître Korval :

Morgan, tu es parti si vite la dernière fois que nous nous sommes vu que je n’ai pas pu te dire à quel point j’étais désolée de ce qui s’est passé. Anyan’ka était une femme remarquable et aurait été un Jedi très puissant. Sa mort a laissé un grand vide, autant en moi qu’en toi.
Je ne t’ai pas donné ce databloc car je savais que tu aurais refusé de prendre quoi que ce soit venant de moi. Mais il fallait que tu le prennes pour comprendre. Cet holodisque m’a été transmis par la famille d’Anyan’ka. Les droïdes chargés de l’envoi de ses affaires personnelles ont fait une erreur car ce disque t’était destiné. Ce sont…ses dernières volontés.
Morgan, je sais que j’aurais dû te faire parvenir cela plus tôt, mais il semblerait que tu te caches de la Force depuis certains temps, de plus, les Jedi sont de plus en plus occupés à maintenir la Paix.
Je sais que je ne vous ai pas rendu la vie facile à Anyan’ka et à toi. Je me suis toujours opposé à votre union… Mais sache que je ne voulais que le bien de mon apprentie… Je la considérais comme ma fille…
Je te demande pardon, Morgan. Pardon pour tout.

Simura Korval.


Morgan n’en croyait pas se yeux. Ce Maître respecté lui demandait pardon, lui parlait comme à un fils alors qu’elle l’avait toujours traité comme un moins que rien. Mais le plus important pour lui, maintenant, était de découvrir ce que cachait l’holodisque. Il l’inséra dans la fente de son holotransmetteur et l’image d’Anyan’ka apparu. Elle était si belle dans ses habits de cérémonie Jedi. Morgan se souvint que c’était ces vêtements-là qu’elle portait le jour de son assassinat. Soudain, l’holo se mit à parler :
- Morgan, je tiens tout d’abord à te dire que je t’aime de tout mon cœur, que tu es ce qui m’est arrivé de mieux dans ma vie. L’enfant que je porte, est le sacre de notre union, mais… mais je ne la verrai pas grandir. La Force m’a montré mon avenir, et le sien. La Force m’a montré ma mort… Oui, je vais mourir, Morgan, et tu ne pourras rien n’y faire. C’est la volonté de la Force. Je le sais, je le sens au plus profond de moi. Alors ne sois pas triste, car, ma mort va servir une cause bien plus grande encore. Kyara, notre fille, sera une grande Jedi, elle aura un grand rôle à jouer dans l’avenir de l’ordre. Elle protégera la vallée des Jedi tout comme toi, c’est ma volonté et celle de la Force. N’en veux pas aux Jedi pour ce qui m’est arrivé, car, si je n’avais pas été repérée comme Force sensible, je ne t’aurai jamais rencontré. Rien n’est arrivé par ta faute ! C’est ce que je voulais. N’abandonne pas, mon trésor, sois fort pour moi, sois fort pour Kyara… sois fort pour les innocents. Soit un Jedi. Je t’aime… et je serai toujours près de toi, grâce à la Force…
Et l’holo s’arrêta.
Morgan était troublé par ce message, des larmes coulaient sur ses joues, mais pour une fois, il savait ! Il savait ce qu’il devait faire. Anyan’ka serait fier de lui.
9PO arriva alors sur le pont.
- Nous pouvons partir, Maître ?
- Non ! Nous ne partons plus ! Nous restons ! Kyara va devenir un Jedi, ainsi l’a voulu Anya, ainsi l’a voulu la Force ! Et son avenir sera grand.
Il leva alors les yeux au ciel et sourit. Pour la première fois depuis un an, Morgan sentait la présence de sa bien-aimée. Il la sentait dans la Force.

Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force…

FIN


Voilà, à vous de faire vos critiques maintenant :wink:




Den, qui est très stressé tout d'un coup :perplexe:
Modifié en dernier par Den le Lun 29 Nov 2010 - 12:08, modifié 9 fois.
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Sam 03 Mar 2007 - 23:00   Sujet: 

Chouette, une belle histoire d'amour ^^ Même pas un combat !
Et même pas avec Sam ! (encore plus étonnant ^^) mais avec une blonde quand même ^^ (ça devient une obsession ? ^^).

En plus ça finit sur une touche positive, bref, un très bon ptit texte ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Minos » Sam 03 Mar 2007 - 23:51   Sujet: 

L'UE de l'UE de l'UE ? On arrête pas le progrès :lol:

Très belle histoire : le ton est juste, le tout est bien écrit et véhicule une vraie émotion.
Aussi courte que soit l'histoire, même les personnages sont bien campés psychologiquement.

Impressionnant, Den ! Comme tu as une main brûlée, tu as du écrire l'histoire avec tes pieds, aussi...ne change rien! :D
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3012
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Den » Sam 03 Mar 2007 - 23:58   Sujet: 

tout d'abord merci à tous les deux pour avoir lu ma tite histoire et pour vos comms.
***prend un mouchoir pour essuyer ses larmes***
je suis tout ému.
Et même pas avec Sam ! (encore plus étonnant ^^)
Et ouais, comme quoi, tout peut arriver :sournois: Mais je n'en oublie pas ma petite Sam pour autant :sournois:
mais avec une blonde quand même ^^ (ça devient une obsession ? ^^).
***prend un air innocent***
L'UE de l'UE de l'UE ? On arrête pas le progrès
et ouais! c'est ça le progrès mon vieux :lol: 8)
Très belle histoire : le ton est juste, le tout est bien écrit et véhicule une vraie émotion.
Aussi courte que soit l'histoire, même les personnages sont bien campés psychologiquement.
oooh merci beaucoup Minos :oops:
Impressionnant, Den ! Comme tu as une main brûlée, tu as du écrire l'histoire avec tes pieds, aussi...ne change rien!
Merci mdrrr

Merci aussi à Oiki sans qui cette petite histoire n'aurait jamais pu exister, car c'est quand même toi, mon vieux, qui m'a donné l'envie d'écrire... et oui!

Den, qui est content de ne pas écrire comme un pied :perplexe:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Dark Méga » Dim 04 Mar 2007 - 9:54   Sujet: 

Bravo Den ;)
Est-ce qu'il y aura une suite???
Dark Méga, le sith à l'humeur colèrique et foudroyante...
Dark Méga, le MEGALO-SITH :D
Dark Méga
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 442
Enregistré le: 28 Sep 2005
Localisation: Débris de l'Etoile Noire, recherchant Palpatine pour le remercier de m'avoir fait tant rire lol
 

Messagepar Den » Dim 04 Mar 2007 - 11:01   Sujet: 

Merci Dark Mega.
Il y aura peut-être une suite, peut-être une préquelle, peut-être une autre histoire originale avec d'autres persos. Qui sait...


Den, qui aime entretenir le mystère
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Oiki Ran » Dim 04 Mar 2007 - 12:59   Sujet: 

Salut!

Je ai relu tout calmement ton histoire et je doit avouer qu'elle est bien touchantes...Encore une fois Bravo! Sinon, le Maître de Anya, c'est Siruma ou Simura car tu utilises les deux, donc je voulais savoir... :wink:

Sinon, vu que je suis l'auteur des anges de la Force, je tiens à préciser que j'ai nullement demandé à Den d'écrire une histoire se situant à la période de mon histoire...En fait, vu que mon histoire lui plaisait, il a décidé de me faire une jolie surprise (un hommage en quelque sorte) en écrivant cette courte nouvelle où il pouvait faire intervenir un personnage à lui qui lui tenait à coeur et le faire parler avec l'un des miens.
Agréablement surpris par la qualité du récit (c'est son premier!), nous avons décidé de le poster ici pour en faire profiter le plus de personnes...Motivés par mes compliments, Den s'est senti pousser des ailes et a été atteint par le démon de l'inspiration, ce qui le pousse à imaginer d'autres histoires qui j'espère se réaliseront et qu'il écrirera ici. Puis, ça me permettra aussi si l'inspiration est au rendez-vous de venir y placer certaines nouvelles en rapport plus ou moins direct avec ma série principale.
Une fois de plus, je réitère l'offre si d'autres auteurs ou novices veulent suivre le même parcours de Den, qui je le répète pour une première fois, à réussi un très bon récit...Bravo!

Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui espère que ça donnera des idées!! :wink:
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Den » Dim 04 Mar 2007 - 13:06   Sujet: 

Je ai relu tout calmement ton histoire et je doit avouer qu'elle est bien touchantes...Encore une fois Bravo! Sinon, le Maître de Anya, c'est Siruma ou Simura car tu utilises les deux, donc je voulais savoir...
Simura, je vais changer ça de suite :wink: :oops:

Motivés par mes compliments, Den s'est senti pousser des ailes et a été atteint par le démon de l'inspiration, ce qui le pousse à imaginer d'autres histoires qui j'espère se réaliseront et qu'il écrirera ici.
j'ai déjà pleins d'idées d'ailleurs :D

je réitère l'offre si d'autres auteurs ou novices veulent suivre le même parcours de Den
ouais, plus on est de fou, plus on est fou :lol: :x


qui je le répète pour une première fois, à réussi un très bon récit...Bravo!
Merci beaucoup Oiki, ça me touche vraiment :oops:

Den, qui espère aussi voir bientot un tas de petites histoire sur les Anges dans ce topic :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar ilu » Dim 04 Mar 2007 - 14:55   Sujet: 

J'ai lu récemment la totalité des Anges de la Force. (j'avais du retard :D )
J'ai été agréablement surpris, et séduit par le style d'écriture qu'utilisait Oiki Ran, l'intrigue, etc...

Et, ce matin, me connectant. Que vois-je?? Ô joie! Une nouvelle concernant les Anges de la Force.
Alors ni une, ni deux, je me jette dessus, la dévore littérallement.

Bref, tout cela pour dire que j'ai été enchanté par cette histoire courte. Le sujet est attachant, ce n'est pas souvent que l'on se penche sur la psychologie des personnages (pas aussi souvent que je le voudrais, hélas :lol: ).

Voir apparaitre un personnage que j'ai trouvé attachant dans la fiction d' Oiki Ran (je parle bien évidemment de Clohé Kjynn) m'a ravi, et ajoute une pointe de légéreté à ce récit plutôt "poignant".

Si tu n'avais pas dit que c'était la toute première fiction que tu écrivais, je ne l'aurais pas cru :)
Bravo :)
Arrête de contempler les étoiles. Rejoins-les!
ilu
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 345
Enregistré le: 23 Sep 2006
 

Messagepar Den » Dim 04 Mar 2007 - 22:38   Sujet: 

Bref, tout cela pour dire que j'ai été enchanté par cette histoire courte. Le sujet est attachant, ce n'est pas souvent que l'on se penche sur la psychologie des personnages (pas aussi souvent que je le voudrais, hélas ).
Merci beaucoup :wink:
Voir apparaitre un personnage que j'ai trouvé attachant dans la fiction d' Oiki Ran (je parle bien évidemment de Clohé Kjynn) m'a ravi, et ajoute une pointe de légéreté à ce récit plutôt "poignant".
ah, mon but est atteint alors :lol:
Si tu n'avais pas dit que c'était la toute première fiction que tu écrivais, je ne l'aurais pas cru
Bravo
Waho! merci beaucoup, ça me touche :wink:

Den
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar jediguy83 » Mer 07 Mar 2007 - 0:40   Sujet: 

Bon après que Den m'aie mis le couteau sous la gorge pour venir lire sa FF (si si il l'a fait :D ), voilà mes premières constatations : la victime est atteinte de littératute aïgue. Les symptômes montrent qu'il a été contaminé par une espèce bizarre appelé Ktâh (je sais pas où on en trouve de ces bestioles là :wink: ) et les effets secondaires sont un style d'écriture plutôt bon (et largement inspiré du machin-chose susnommé), une histoire très touchante et le public (moi compris) en redemande.

Bref, j'aime bien. :lol:
Le sport et la science, voilà les 2 piliers du monde !!
jediguy83
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1750
Enregistré le: 26 Jan 2005
Localisation: Dans un coin perdu de l'Univers connu
 

Messagepar Den » Mer 07 Mar 2007 - 9:04   Sujet: 

Bon après que Den m'aie mis le couteau sous la gorge pour venir lire sa FF (si si il l'a fait ),
même pas vrai d'abord :P
***cache discretement le couteau qu'il a dans la main***
Merci pour ton comm Jediguy :wink: J'apprécie beaucoup! :lol:
Bientot, si tout se passe bien, un nouvelle histoire courte :o


Den, qui est très énervé aujourd'hui
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Jet d'ail » Mer 07 Mar 2007 - 13:45   Sujet: 

Aaaaaaaaaah!!!!
Que dis-je ??? AAAAAAAAAAAAHHH !!!!

Aurait-on tenté de me cacher la chose ???
Je viens innocemment sur swu et que vois-je ??
De l'ORE (Oiki Ran Etendu :lol: )

Et qu'est-ce qu'il essaye de nous faire croire le petit Den ?? Que c'est sa première ff ?? Et bien je tire mon chapeau c'est du beau travail!
Beaucoup de détails comme on peut s'y attendre de la part d'un artiste (qui d'ailleurs a réalisé une très belle couverture ;) ) et tout ça d'une seule main svp! (A moins qu'il n'en cache 2 autres comme un certain asthmatique que je ne citerai pas :sournois: )


Chouette, une belle histoire d'amour ^^ Même pas un combat !
Et même pas avec Sam ! (encore plus étonnant ^^) mais avec une blonde quand même ^^ (ça devient une obsession ? ^^).

Moi aussi je m'attendais à voir Sam :lol: Et d'ailleurs j'ai cru, jusqu'à lire le nom de la bonne femme, qu'il s'était projeté un rien plus loin dans le futur pour créer un amour entre Sam et Morgan :P

J'espère bien qu'il y aura une suite!! La nouvelle ressemble fort au prologue d'une histoire surtout à la fin où on apprend que le ptit machin rampant aura un grand rôle à jouer, mais on ne sait même pas lequel :P

Le petit mot de la fin : "Les Anges de la Force" ne s'arrêtera jamais !!!!
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar Den » Mer 07 Mar 2007 - 19:55   Sujet: 

Et qu'est-ce qu'il essaye de nous faire croire le petit Den ?? Que c'est sa première ff ?? Et bien je tire mon chapeau c'est du beau travail!
MErci beaucoup :oops: je suis flatté
Beaucoup de détails comme on peut s'y attendre de la part d'un artiste (qui d'ailleurs a réalisé une très belle couverture ) et tout ça d'une seule main svp! (A moins qu'il n'en cache 2 autres comme un certain asthmatique que je ne citerai pas )
encore merci :oops:
Pour le dessin, je l'avais déjà réalisé il y a quelques temps :wink:
Mais, comment tu sais pour mes 2 autres mains? :perplexe: :lol:
Moi aussi je m'attendais à voir Sam Et d'ailleurs j'ai cru, jusqu'à lire le nom de la bonne femme, qu'il s'était projeté un rien plus loin dans le futur pour créer un amour entre Sam et Morgan
:lol: Et ouais, mais aucune inquiétude, un jour, il y aura une ff sur ma petite Sam :wink: :ange:
J'espère bien qu'il y aura une suite!! La nouvelle ressemble fort au prologue d'une histoire surtout à la fin où on apprend que le ptit machin rampant aura un grand rôle à jouer, mais on ne sait même pas lequel
Qui sait, peut-être y aura-t-il une suite :roll:
en tout cas, merci à tous, ça me fait vraiment plaisir et ça me motive beaucoup. J'espère que mes autres histoires vous plairont et surtout que je m'améliorerai :oops:
Le petit mot de la fin : "Les Anges de la Force" ne s'arrêtera jamais !!!!
Non, jamais! Les Anges de la Force seront éternels! N'est-ce pas Oiki?


Den, qui est de plus en plus motivé :lol:

Edit:
De l'ORE (Oiki Ran Etendu )
Tiens, c'est marrant comme appelation, j'aime bien :ange: [/quote]
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Jet d'ail » Mer 07 Mar 2007 - 21:46   Sujet: 

Citation:
De l'ORE (Oiki Ran Etendu )
Tiens, c'est marrant comme appelation, j'aime bien [/quote]

Quoi de plus naturel ? Ca vient de moi après tout :lol:
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar Oiki Ran » Mer 07 Mar 2007 - 22:37   Sujet: 

Bonjour!

Je suis ravi de cet enjouement pour la fic du camarade Den qui pour un 1er coup a réussi brillament...J'espère que d'autres auteurs se sentiront inspirés et voudrons suivre l'exemple de Den. Je serais ravi de contaminer d'autres personnes avec la maladie de l'écriture. Je ne suis pas difficile, il suffit que cela reste cohérent à mes persos et/ou à l'univers que j'ai développé, mais surtout que naturellement ça n'empiète pas sur mon histoire.

En tout cas, j'espère que vous serez nombreux à suivre les aventures concoctées par Den et par moi-même (faut pas m'oublier non plus), et aux autres auteurs qui seront tentés à se joindre à l'ORE (bien trouvé Jet d'ail).

Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui comme vous attend avec impatience la prochaine nouvelle de Den (aïe la pression!)!!

PS:
Les Anges de la Force seront éternels! N'est-ce pas Oiki?


Euh c pas les diamants? Mais si tu compares les Anges à un diamant, tu en fais trop...C'est bien mais pas à ce point! En tout cas, j'espère que ça aura du succès le plus longtemps possible
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Jet d'ail » Mer 07 Mar 2007 - 22:58   Sujet: 

(faut pas m'oublier non plus)


Tout bien réfléchi, je crois qu'on devrait tous arrêter de lire l'histoire de Oiki et ne plus lire que Den :P
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar Den » Jeu 08 Mar 2007 - 11:06   Sujet: 

Tout bien réfléchi, je crois qu'on devrait tous arrêter de lire l'histoire de Oiki et ne plus lire que Den
Et pourquoi ne pas lire les deux :lol: après tout, sans Oiki, j'aurai jamais tenté l'expérience, sans son univers, j'aurai jamais écris cette histoire etc etc.
Et puis, nos histoire se complètent un peu
Et puis, je suis loin du niveau d'Oiki :oops:
J'invite donc le plus de gens possible à lire les Anges de la Force d'Oiki Ran le Ktah

J'espère que d'autres auteurs se sentiront inspirés et voudrons suivre l'exemple de Den. Je serais ravi de contaminer d'autres personnes avec la maladie de l'écriture
Ouais c'est vrai, plus on est de fou, plus on rit 8)

Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui comme vous attend avec impatience la prochaine nouvelle de Den (aïe la pression!)!!
Va falloir que je frappe fort :sournois:

Euh c pas les diamants? Mais si tu compares les Anges à un diamant, tu en fais trop...C'est bien mais pas à ce point! En tout cas, j'espère que ça aura du succès le plus longtemps possible
Moi aussi, et je te le souhaite!

Den, qui a commencé la rédaction d'une nouvelle histoire courte :sournois:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Jet d'ail » Jeu 08 Mar 2007 - 11:29   Sujet: 

Tout bien réfléchi, je crois qu'on devrait tous arrêter de lire l'histoire de Oiki et ne plus lire que Den

Et pourquoi ne pas lire les deux


Evidemment qu'on va lire les deux, mais moi je voulais taquiner Oiki :lol:

Car même si ton histoire était bien écrite, il lui manquait encore une intrigue comme celle d'Oiki. Et pour égaler l'histoire d'Oiki au niveau intrigue, je crois qu'il faut se lever tôt :D (Et hop un compliment pour compenser la pique d'hier :P)
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar jediguy83 » Jeu 08 Mar 2007 - 18:25   Sujet: 

Dites les gars, je voudrais pas vexer nos deux auteurs, mais là, le trop-plein de compliments, ça vire au léchage de pompe. :P

En tout cas, j'ai quand même hâte de lire la nouvelle histoire de Den.
Le sport et la science, voilà les 2 piliers du monde !!
jediguy83
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1750
Enregistré le: 26 Jan 2005
Localisation: Dans un coin perdu de l'Univers connu
 

Messagepar Den » Ven 09 Mar 2007 - 18:16   Sujet: 

En tout cas, j'ai quand même hâte de lire la nouvelle histoire de Den.
Merci, Jediguy, j'espère ne pas te décevoir :wink:

Au fait, que penssez-vous de Morgan Deleïn, de Simura et d'Anyan'ka (bien qu'on ne la voie pas beaucoup dans cette partie... La pauvre, elle est morte :x )? :?

Den, qui avance lentement mais sûrement dans la seconde histoire courte
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Dark Nazgûl » Mer 14 Mar 2007 - 19:41   Sujet: 

C'est une très zoulie histoire, avec une vieille branche de Katarn en plus XD

Y'a des bons liens avec l'histoire SW comme la Vallée des Jedi, les YV ou Jacen. C'est bien écrit, maintenant que je lise " les anges de la Force " :lol:

Bon, ben allez, mets en d'autres Denou ! :P
-Moui allo ? J'aimerais avoir une conversation érotique, j'ai envie de me...
-Alfred, c'est Batman ! Vous vous êtes trompé de ligne !!
Dark Nazgûl
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3507
Enregistré le: 17 Avr 2005
Localisation: Sur le front des guerres Mandaloriennes
 

Messagepar Den » Mer 14 Mar 2007 - 19:43   Sujet: 

MErci beaucoup Gugul^^
Et je prédis que pour bientot, il y aura une autre histoire! Très bientot mouahahahhahahahha!

Den, qui est content que son histoire plaise
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Dark Devaster » Sam 07 Avr 2007 - 11:14   Sujet: 

Dire que je n'avais même pas remarqué ce topic... alors là je dis heureusement que tu me l'as montré Den, et même merci ! Parce c'est une excellente histoire :) .

Tu jongles très agréablement entre l'UE et ton imagination sans faire d'incohérence, c'est quelque chose que j'apprécie énormément quand je lis une FF. La Guerre des YV et la chute de Jacen Solo, deux évènements qui ont sans aucun doute marqué les débuts du NOJ, et de les voir décrits un peu comme des légendes d'antan, ça m'a donné le sentiment d'un Ordre Jedi qui a continué son chemin et qui s'est affermi, est devenu mature ; cette sentation m'a beaucoup plus :wink: . L'idée d'introduire le descendant des Katarn est aussi une bonne chose si tu veux mon avis, histoire de montrer qu'il n'y a pas que les Skywalker en tant que dynastie jedi qui continue au travers des siècles ^^.
Les persos sont vraiment attachants :). L'intrigue a certes son côté triste, mais ça reste quelque chose de sentimental, sans combat ni violence, ça apporte une certaine atmosphère bien agréable qu'on rencontre pas souvent.

Donc je confirme pour ceux qui en douteraient encore : j'adore et j'attends impatiemment la suite !
Devaster, le Vanemmaphile Impérial
Dark Devaster
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1598
Enregistré le: 21 Déc 2005
Localisation: Nice, à quelques milliards de parsecs de Nirauan
 

Messagepar Den » Sam 07 Avr 2007 - 11:21   Sujet: 

Merci beaucoup DD, j'écris en ce moment la suite ou plutot une suite, mais le temps me manque un peu et il faudra être patient.
Mais je suis très content que mon histoire plaise autant.
La Guerre des YV etla chute de Jacen Solo, deux évènements qui ont sans aucun doute marqué les débuts du NOJ, et de les voir décrits un peu comme des légendes d'antan, ça m'a donné le sentiment d'un Ordre Jedi qui a continué son chemin et qui s'est affermi,
merci, ça va faire plaisir à Oiki aussi :lol:
L'idée d'introduire le descendant des Katarn est aussi une bonne chose si tu veux mon avis, histoire de montrer qu'il n'y a pas que les Skywalker en tant que dynastie jedi qui continue au travers des siècles ^^.
et oui, en tant que Grand Fan de Katarn, je ne pouvais décemment pas laisser sa lignée s'éteindre
Les persos sont vraiment attachants . L'intrigue a certes son côté triste, mais ça reste quelque chose de sentimental, sans combat ni violence, ça apporte une certaine atmosphère bien agréable qu'on rencontre pas souvent.
c'est un peu ma marque de fabrique, les histoires tristes :lol: Et comme le diraient Minos, Notsil et Oiki, j'dois avoir un côté Vong qui aime souffrir lool
Donc je confirme pour ceux qui en douteraient encore : j'adore et j'attends impatiemment la suite !
merci, ça me motive à écrire plus vite :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Gonau Wocou » Sam 07 Avr 2007 - 14:43   Sujet: 

Superbe fic! J'ai beacoup aimé le côté romantique de l'histoire... Que dire de plus? A si! A quand la suite?
Si tu veux la paix, prépare la guerre...
Gonau Wocou
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 363
Enregistré le: 01 Oct 2006
Localisation: Saint-Etienne
 

Messagepar tsukiyomi sayaina » Lun 09 Avr 2007 - 15:35   Sujet: 

yooo, j'ai lu cette fan fic et je decouvre a Den une ame de romantique, en plus des avatars!!!

Comme j'ai lu plus haut pas un combat, ça repose un peu, en plus un tres bon style, le seul hic, c'est la traduction de force sensitive...ça aurait du etre sensible a la force au lieu de force sensible.

Avec notre petit kyle qui frole le coté obscur pour jane on ne peut que prevoir que ses descendants suivent le meme chemin :D :D :D


Pareil que Gonau Wocou, a quand la suite!!!
-Tu veux un ballon? regarde il flotte et si tu viens avec moi tu flotteras aussi!!!!(arrache le bras d'un petit gosse...)
membre de la guilde des dessinateurs...
tsukiyomi sayaina
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 301
Enregistré le: 25 Avr 2006
 

Messagepar Den » Lun 09 Avr 2007 - 17:50   Sujet: 

Gonau, TsuTsu, je vous remercie. toutes ces bonnes critiques me vont droit au coeur :cry:
je decouvre a Den une ame de romantique

Je suis un homme plein de surprise 8)
Avec notre petit kyle qui frole le coté obscur pour jane on ne peut que prevoir que ses descendants suivent le meme chemin
sucombera? sucombera pas? :sournois:
Pareil que Gonau Wocou, a quand la suite!!!
Je travaille sur une histoire qui est plus une préquelle qu'une suite! Mais ne vous attendez pas tout de suite à avoir la mort d'Anyan'ka et l'attaque du Temple, mon travail est assez décousu pour l'instant.
Mais comme je suis gentil, je vais vous faire un petit spoiler :
Alors cette histoire donnera une information capitale sur Anyan'ka. Mais ce sera une information voilée. Il y aura un peu d'action, beaucoup de sentiments, et surtout, de nouveaux personnage!

Ràlàlà, ça me fait vraiment plaisir tout ça, va falloir que je me dépêche à terminer cette histoire :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar tsukiyomi sayaina » Lun 09 Avr 2007 - 18:01   Sujet: 

Serait elle une descendante d'une illustre famille qui en a fait voir des mûres et des pas belles à notre galaxie, très, très lointaine? :ange:
-Tu veux un ballon? regarde il flotte et si tu viens avec moi tu flotteras aussi!!!!(arrache le bras d'un petit gosse...)
membre de la guilde des dessinateurs...
tsukiyomi sayaina
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 301
Enregistré le: 25 Avr 2006
 

Messagepar Den » Lun 09 Avr 2007 - 18:08   Sujet: 

MOUAHAHAHAHAHAHAHAAHHAAHAHAHAHAHAAH!!!
La vrai question est : Est-ce que l'on connaîtra les ascendants d'Anyan'ka dans la prochaine partie?
Mais bon, je reste de bonne humeur, donc, je vais répondre à TsuTsu :
la réponse est :
Spoiler: Afficher
Peut-être ben que oui, peut-être bien que non :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Mar 10 Avr 2007 - 9:23   Sujet: 

Tss, le belge serait devenu normand ? ^^

Ca s'annonce très chouette en tout cas...une date de prévue (même vague ?) ?
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Mar 10 Avr 2007 - 9:35   Sujet: 

Si tout se passe comme prévu, j'aurai terminé cette histoire pour le weekend. Mais il faut qu'elle passe à l'approbation du conseil et tout :o
Mais je vais tout faire pour qu'elle soit postée, au plus tard, dimanche :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Mar 10 Avr 2007 - 9:37   Sujet: 

Ah, mais c'est une excellente nouvelle !!!

Un peu de lecture le lundi de bon matin, et la semaine commence bien ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Oiki Ran » Mar 10 Avr 2007 - 14:13   Sujet: 

Mais il faut qu'elle passe à l'approbation du conseil et tout


Tient, je vois qu'on parle de moi :lol: :lol: ! D'ailleurs, je ne suis pas sévère, simplement je tiens à ce que cette histoire soit cohérente avec l'univers que je développe dans les Anges de la Force...
Pour ceux qui ne connaissent pas encore ( :o :D ), je pense que vous devriez y jeter un coup d'oeil car ça vous permettrait de mieux comprendre et connaître le background de la merveilleuse fic de Den (soyons promo jusqu'au bout) et de revoir un perso utilisé ds cette petite histoire. Certes, ça semble long (10 pages, je crois), mais il n'y a pour l'instant que 4 épisodes de sortis et 1/4 a peu près de l'épisode 5, ce qui est assez rapidement rattrapable!

En tout cas, pour revenir à la 2e histoire de Den, je suis sûr qu'elle va vous surprendre car ça n'est pas exactement l'histoire qu'on attend après avoir lu sa 1ère ff... :lol:

Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui vous rappelle que tout le monde peut écrire ds ce topic et ce n'est pas seulement réservé à Den ou moi!!
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Den » Mer 11 Avr 2007 - 3:32   Sujet: 

Tient, je vois qu'on parle de moi !
Aaaah le Maître du conseil est là :lol:
Pour ceux qui ne connaissent pas encore ( ), je pense que vous devriez y jeter un coup d'oeil car ça vous permettrait de mieux comprendre et connaître le background de la merveilleuse fic de Den (soyons promo jusqu'au bout) et de revoir un perso utilisé ds cette petite histoire.
ouais je confirme :lol:
En tout cas, pour revenir à la 2e histoire de Den, je suis sûr qu'elle va vous surprendre car ça n'est pas exactement l'histoire qu'on attend après avoir lu sa 1ère ff...
j'espère que vous ne serez pas déçu malgré tout :(
Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui vous rappelle que tout le monde peut écrire ds ce topic et ce n'est pas seulement réservé à Den ou moi!!
Alors, il n'y a que moi qui suis assez fou pour m'y mettre? :sournois:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar ilu » Lun 30 Avr 2007 - 11:04   Sujet: 

Parce qu'il est dommage qu'un tel topic finisse aux oubliettes, parce que tu n'es pas le seul assez fou pour vouloir t'y mettre, et parce que j'ai réussi à obtenir l'approbation du grand manitou ( :lol: ), voila ce que j'ai réussi à faire :sournois:



La voie du Jedi


Temple Jedi, Coruscant

Le jour prenait fin sur ce qui fût autrefois la capitale galactique de bien des régimes politiques. Les bâtiments de la planète reflétaient les derniers rayons solaires, rendant le spectacle du coucher de soleil magnifique.
Mais le Bothan Traest Dama’fey n’avait pas le temps de s’attarder devant ce spectacle naturel. L’esprit occupé, Dama’fey méditait, attendant que son apprenti le rejoigne, afin qu’ils se présentent tous deux devant la plus grande instance juridique de la Galaxie : le Conseil Jedi. Lorsqu’un jeune humain d’environ dix neuf années standard se présenta dans la pièce, le Bothan déclara :
« Tu es en retard, jeune apprenti. »
« Oui Maître, excusez-moi. Cela ne se reproduira plus. »
« La prochaine leçon portera sur la ponctualité » continua Dama’fey d’une voix amusée. « Mais ne faisons pas attendre le Conseil plus longtemps. Suis-moi.» Et sans jeter un regard en arrière, le Maître Jedi pénétra dans la salle de cette prestigieuse assemblée des douze Jedi les plus sages de l’Ordre, laissant derrière lui un Lexan Horn quelque peu nerveux.

C’était la première fois que Lexan et son maître étaient véritablement convoqués par le Conseil. De toute évidence, on allait leur confier une mission, et Lexan était excité à l’idée d’en découvrir la teneur. Il avait travaillé dur pour devenir ce qu’il était aujourd’hui.
D’origine Corellienne, Lexan avait, comme la plupart de ses pairs, une nette tendance à la rébellion, et à défier l’autorité. Il s’était plusieurs fois mis dans des situations périlleuses, ce qui lui avaient valu quelques petits ennuis avec Dama’fey par la suite. Heureusement pour lui, il s’était assagi avec le temps, et était, au prix de nombreux efforts, devenu patient. Désormais, il réfléchissait plus que de coutume avant de se lancer dans l’action, pour le grand plaisir de son maître, qui ne tarissait pas d’éloges sur le talent de son apprenti.

Lorsque Lexan Horn pénétra à son tour dans la salle du Conseil, il ne fut pas surpris de voir que les Maîtres étaient déjà présents. Installés dans de confortables fauteuils, leur visage semblait serein. Etonnant, pour des créatures dont les responsabilités sont aussi grandes que la galaxie elle-même !, pensa Horn. Il fut interrompu dans ses pensées lorsque Maître Meror O'Lakk, assis à sa droite, prit la parole :
« Jedi Dama’fey, apprenti Horn. Nous vous attendions. Maintenant que vous êtes présents, nous pouvons commencer. »
« Vous n’êtes pas sans savoir que des troubles récents sont apparus récemment dans le Secteur 6. D’après nos informations, plusieurs attaques terroristes ont eu lieu sur Dubrillion il y a moins de 36 heures standard. » poursuivit Shan Me.
Le Bothan Dama’fey anticipa la demande de ses supérieurs : « Désireriez-vous que nous nous chargions de cette affaire, Maîtres ? »
Meror O'Lakk qui avait prit la parole en premier répondit de sa voix mélodieuse: « C’est exactement ce que le Conseil désire. Rendez vous sur Dubrillion, et enquêtez sur ces troubles. »
« Soyez prudent, nous ignorons tout de l’identité des coupables » ajouta Maître Shana, une Falleen.
« Que la Force soit avec vous deux » acheva Maître Horn’y.
« Merci, Maîtres, que la Force soit avec vous », répondit Dama’fey en s’inclinant respectueusement, de même que son apprenti. « Il en sera fait selon les ordres du Conseil. »

Une fois sorti, Dama’fey ordonna à Horn d’aller se renseigner autant qu’il le pouvait aux archives du Temple, sur ce groupe terroriste, pendant que lui-même irait ordonner la préparation de leur vaisseau. « Et n’oublie pas, ajouta le Bothan. Ne néglige aucune information. J’ai vu de nombreux plans échouer à cause d’une mauvaise préparation. Il est inutile de te dire que je veux éviter que cela nous arrive. » Lexan Horn hocha la tête. « Oui, Maître. Bien entendu »
Pendant que son maître se dirigeait vers les hangars du temple, Lexan, quant à lui, entreprit de se rendre à la bibliothèque Jedi.

Dans la bibliothèque, s’affairait une humaine, assez jeune. Occupée à étudier sur un terminal d’ordinateur, elle ne vit pas arriver un apprenti un peu plus âgé qu’elle. Lorsqu’elle leva les yeux de son terminal, un sourire illumina le visage de Clohé Kjynn qui se mit à rougir, avant de se forcer à se contrôler, sans succès. Elle détourna le regard quelques secondes, le temps pour elle de reprendre ses esprits, puis refit face au jeune Corellien. « Ah Lexan… Euh… Quelle bonne surprise ? Qu’est ce que tu viens faire ici ? On te voit plus souvent étudier la maîtrise du sabre que l’Histoire et la géopolitique. »
Alors que Lexan commençait à lui répondre, lui expliquant le pourquoi de sa venue ici, il se rendit très vite compte que son interlocutrice ne l’écoutait pas vraiment. Horn savait qu’il déstabilisait la jeune fille à chaque fois. Et à vrai dire, il prenait un malin plaisir à la déconcerter le plus souvent possible. Il n’était pas véritablement attiré par Clohé. Elle n’était pas vraiment son genre. Il aimait juste s’amuser un petit peu à ses dépends.
« Clohé ? Houhou Clohé, tu m’écoutes oui ou non ? » demanda Lexan, tout sourire en prenant une pose un petit peu déconcertante pour la jeune fille. Celle-ci répondit rapidement. Trop rapidement pour quelqu’un qui ne suivait pas vraiment ce que venait de dire son interlocuteur. « Oui, oui, bien sûr que je t’écoutais » déclara-t-elle vivement en rougissant de plus belle. « Mais euh… excuse moi, je réfléchissais à mon étude sur le contexte politique qui a précédé la paix entre la Nouvelle République Galactique et les Vestiges de l’Empire Galactique, improvisa-t-elle. Un devoir que m’a donné Maître Heda. Mais je ne trouve pas grand-chose sur cette période, les archives d’avant la guerre contre les Vong ont presque toutes été détruites. » maugréa la jeune fille.
« Bon eh bien, je vais te laisser à tes devoirs. Bonne chance quand même ! » annonça Horn qui commençait à s’éloigner, tout sourire en repensant à la tête de la jeune fille lorsqu’il s’était rapproché d’elle.

Quelques heures plus tard, alors qu’il étudiait les renseignements qu’il avait obtenus concernant Dubrillion, Lexan fut rejoint par son Maître, qui lui annonça que tout était fin prêt à leur expédition dans le Secteur 6. « As-tu trouvé ce qu’il nous fallait ? » s’enquit le maître Jedi. « Oui Maître, j’ai réussi à obtenir quantité d’information qui nous seront profitables, j’en suis sûr. Je pense qu’on peut y aller, désormais. »


Vaisseau consulaire Jedi, hyperespace

Alors que leur vaisseau consulaire voyageait dans l’hyperespace, les deux Jedi méditaient dans leur cabine. Horn tentait de déchiffrer les murmures de la Force, lorsqu’il eut une vision.
Une femme se tenant dans une pièce immense, son étincelant sabre laser au poing. Une masse de corps s’engouffrant entre les battants d’une porte imposante. Un homme dégainant son blaster, regardant la multitude depuis un balcon. La foule hurlante déferlant sans but déterminé. Un tireur d’élite dissimulé sur un toit, ajustant la visée de son fusil. Puis ce fût le néant.
Lexan ouvrit les yeux, en sueur. Quelle étrange vision… Je ferais mieux d’en parler à Maître Dama’fey. Après avoir rejoint son mentor, et lui avoir fait part de sa vision, Horn ajouta : «Je suis persuadé que la femme au sabre laser était l’ancienne Jedi Organa Solo, sœur de l’illustre Luke Skywalker. »
« Comment ?, s’étrangla Dama’fey sous le coup de la stupeur. La Force aurait induite une vision de ce qui s’est passé il y a plusieurs siècles ? Etrange, en effet. »
« Comment était-ce, Maître ? Je veux dire…, enchaîna Horn avec embarras. Vous êtes Bothan, et je sais que Bothawui a été très impliquée dans la crise de cette époque. »
Le Maître Jedi réfléchit quelques instants, puis soupira, sa fourrure ondulant sur son visage.

« Je l’ignore. Ou plutôt, le peuple Bothan tente d’oublier cette crise, qui s’avéra désastreuse pour son histoire. Ainsi que la cause de cette crise... » Il s’arrêta quelques instants, plongé en pleine réflexion, avant de poursuivre : « Mais si la Force t’a montré cela, tu es en droit de savoir ce qui s’est passé. Tout commença peu après l’ascension de Palpatine au rang d’Empereur. Camaas, la planète d’un peuple pacifique aujourd’hui presque disparu, a été victime d’un complot. Alors que les forces impériales se préparaient à l’assaut de la planète, un groupe de Bothans, manipulés par l’Empereur, sabota le bouclier planétaire. Ce fut un horrible massacre. Pas une créature vivante à la surface n’en réchappa. Les seuls Camaasi qui survécurent furent ceux qui étaient absents lors du drame. Grâce à la Force, les ancêtres de Maître O’Lakk survécurent, permettant à l’Ordre d’avoir cet éminent membre aujourd’hui. »
« Par la Force ! » Lexan venait de prendre conscience de l’ampleur du carnage. Une planète ravagée, une espèce vouée à disparaître… « Est-ce que Maître O’Lakk vous a déjà parlé de cela, Maître ? »
« Non, jeune apprenti. Je n’ai jamais eu l’occasion d’aborder le sujet avec lui. Je sais qu’il est idiot de penser qu’il éprouve du ressentiment, mais à vrai dire, le peuple Bothan ne s’est jamais vraiment pardonné totalement ce désastre. Mais, Maître O’Lakk est un Jedi. Il n’a pas le droit d’éprouver de la colère, et en un sens, c’est bien mieux pour tout le monde »
Lexan eut l’impression que son Maître se servait de cette excuse pour excuser son manque de courage. Mais après tout, de nombreuses années avaient passé, et il était inutile de ressasser les malheurs du passé.
Le Bothan poursuivit : « Mais l’Histoire ne s’arrête pas là. Bien des années plus tard, une crise politique majeure éclata, divisant la République en deux. D’un côté, se trouvaient tous les peuples qui souhaitaient que la totalité des Bothans paient pour les agissements de quelques uns. De l’autre, on trouvait tous ceux qui refusaient que l’intégralité du peuple Bothan souffre. Comme à chaque fois lorsque deux camps s’opposent, la situation empira. Un groupuscule sabota les boucliers planétaires bothans, et les vaisseaux en orbite entrèrent dans une guerre civile… »
Lexan Horn, troublé d’apprendre tout ceci, prit la parole. Il lui paraissait inconcevable que les Jedi de l’époque ait laissé une situation se détériorer à ce point.
« Comment auraient dû agir les Jedi ? Il devait bien en avoir, à cette époque ! »
Dama’fey fut surpris d’entendre cette question. « Eh bien, finit-il par dire, je suppose que les Jedi auraient empêché le sabotage des boucliers bothans. En tout cas, c’est ce que j’aurais essayé de faire... Mais ceci est le passé, jeune apprenti. Concentre-toi sur le présent, et uniquement sur lui. Si cela peut te rassurer, je ne pense pas que les Jedi auraient pu faire quoi que ce soit. »
Cette dernière phrase coupa le souffle au jeune Corellien. Lui qui était tellement sûr des Jedi, tellement confiant en leur capacité et leur jugement, ne pouvait admettre qu’ils aient laissé une telle atrocité se produire. Sans un mot, il rejoignit sa cabine, et se remit à méditer.
Que pouvait bien signifier cette vision ? Il n’en savait strictement rien. Il plongea un peu plus dans la Force, et entrevit un début de réponse. Son maître lui avait dit qu’Organa Solo s’était retrouvée en pleine émeute, alors que son but était seulement de rencontrer les chefs de clans bothans. Une mission simple, qui s’était passablement compliquée en un rien de temps.
Ca pouvait ressembler à sa propre mission à lui. Cette escapade commençait relativement bien, lui et son maître n’avait rencontré aucun souci. Mais l’instinct du jeune homme lui souffla que c’était le calme avant la tempête.
Ainsi cette vision n’avait alors d’autre but que de lui montrer que rien n’était jamais facile, et que la plus simple des missions pouvait virer au cauchemar. Lexan ne se laissa pas démonter pour autant. Il ferait tout pour atteindre son objectif. Il était un Jedi. Apprenti encore, certes, mais un Jedi tout de même. Et grâce à la Force, il pourrait venir à bout de toutes les surprises que lui réservait cette mission. Il n’échouerait pas. Il n’en avait pas l’habitude, et ce n’était certainement pas maintenant qu’il allait commencer !


Dubrillion, Secteur 6

Dubrillion possédait de nombreuses villes, avec de très hautes tours, ce qui laissait certains voyageurs exagérer en affirmant que Dubrillion était une mini Coruscant. Comme dans toutes grandes villes, il existait des quartiers d’affaires, où il était possible de se balader sans rencontrer de problème, et les autres quartiers. Dama’fey décida de commencer l’enquête dans un des nombreux quartiers pauvres de la cité. Lorsque son apprenti lui demanda la raison d’une telle décision, Dama’fey lui répondit : « Voyons, jeune apprenti, je te croyais plus malin que cela… Crois tu vraiment que nous trouverons les informations que nous cherchons dans les quartiers riches, où la sécurité est beaucoup plus renforcée que dans les quartiers défavorisés ? Et puis, ajouta le Bothan l’air absent, la Force me souffle de commencer à chercher dans ces quartiers. »

Cela faisait maintenant une heure standard que Lexan et son maître arpentaient les ruelles de la ville, à la recherche de renseignements. En vain. Après s’être séparés pour être plus efficace dans leur recherche, Dama’fey et Horn avaient prévu de se retrouver dans un bar miteux de cette partie de la ville, dont le nom de Morpion Fumant, ce qu’ils firent.
Accoudés au bar, Dama’fey interrogeait le droïd serveur, lorsque Horn le rejoignit. « Rien de mon côté, Maître. Il serait plus judicieux de continuer nos investigations dans un autre quartier de la ville, qu’en dites-vous ? » Le Bothan lui répondit après deux secondes de réflexions : « Je dis que tu devrais être un peu plus attentif à la Force, jeune apprenti. La Force m’a montré que c’est dans ce quartier que nous trouverons ce que nous sommes venus chercher. C’est donc ici que nous resterons. Tiens, nous avons de la compagnie. »
Pendant qu’il parlait, un groupe de Trandoshéens s’étaient approchés, l’air menaçant. Ils étaient environs une vingtaine, et trois d’entre eux portaient une sorte de branche sur le dos. Des ysalamaris, pensa Horn. Ca va se jouer serré.
« Vermine Jedi, cracha celui qui semblait être le chef. Vous pensiez vraiment que vous pointer ici suffirait à nous faire peur ? Vous pensiez vraiment qu’en vous voyant apparaître, nous autres Trandoshéens allions prendre nos jambes à notre cou ? Vous êtes encore plus idiots que ce qu’on raconte ! » Les autres Trandoshéens ricanèrent, mais n’éloignèrent pas pour autant les pattes de leur blasters. Le chef fit signe à un de ses compagnons d’approcher, puis lui dit : « Va prévenir le baron que tout est prêt. On s’occupe de nos deux gêneurs, puis on finit le boulot. » Puis, s’adressant à sept autres Trandoshéens : « Vous là… Allez au lieu de rendez-vous, et commencez l’opération. On vous rejoint dès que je me serais occupé de cette vermine ! »

Dama’fey s’interposa, confiant : « Pas si vite, mes amis. En tant que représentant de la Justice et du Conseil Jedi, je vous place en état d’arrestation. Veuillez déposer vos armes je vous prie. »
« En état d’arrestation, hein ?, renifla le Trandoshéen avec dédain. Mes armes ? Je vais les déposer. Une fois que je t’aurais refroidi ! » hurla-t-il en se jetant sur le Bothan. Ce dernier esquiva à la dernière minute, puis assena un puissant coup de coude dans le dos de son adversaire, l’envoyant s’effondrer sur une table avoisinante. C’est à ce moment précis que choisit Horn pour se jeter dans la mêlée. Activant son sabre, il entreprit de désarmer les Trandoshéens. Même s’il était coupé de la Force sous l’effet des ysalamaris, il restait un combattant émérite, et en l’espace d’une dizaine de seconde, deux lézards gisaient sur le sol.
Alors que le chef des Trandoshéens se relevait pour affronter Dama’fey, les autres agresseurs se mirent à ouvrir le feu sur Lexan, qui plongea derrière le bar pour se mettre à couvert, laissant son maître dans une fâcheuse posture. Les Trandoshéens portant les ysalamaris s’étaient brièvement éloignés pendant l’altercation, afin de mettre au point un plan d’attaque. Heureusement pour nos deux Jedi, ils se trouvèrent un instant hors de la bulle anti-Force, ce qui permit à Dama’fey d’ordonner à son apprenti de se lancer à la poursuite des sept Trandoshéens chargés de l’exécution de l’opération. « Ne t’en fais pas pour moi, le rassura-t-il. Va, et arrête ces bandits » A peine avait-il achevé cette pensée que la bulle anti-Force englobait toute la zone de bataille, et le força à focaliser toute son attention sur son combat à mains nues avec le chef des reptiles.
Lexan, profitant du chaos ambiant, parvint à sortir à l’insu des Trandoshéens persuadés qu’il se terrait tel un lâche. Une fois à l’extérieur, et donc hors de la zone d’effet des ysalamaris, Lexan projeta la Force, et étendit ses perceptions. A quelques centaines de mètres de l’endroit où il se trouvait, il perçut une onde de peur et de détresse, ainsi qu’une volonté de faire souffrir. Parallèlement à cela, il perçut également, dans la direction opposée, un sentiment d’excitation typiquement trandoshéen, et une très puissante colère.
Il repensa à la vision qu’il avait eue en venant, et constata que tout n’était jamais vraiment simple. La situation était devenue quelque peu hors de contrôle. Lui, Lexan Horn, apprenti Jedi promit à un brillant avenir dans l’Ordre, venait de prendre conscience que tout ne pouvait aller comme on le souhaitait.
Pour la première fois de sa vie, Lexan fut la proie du doute. Pour la première fois de sa vie, Lexan Horn ne savait que faire. Devait-il aller poursuivre les Trandoshéens, alors qu’ils ne menaçaient personne directement, ou bien devait-il secourir ces quelques individus qui nécessitaient une aide immédiate ? Au fond de lui-même, Horn était persuadé qu’en laissant filer les Trandoshéens, il mettait en jeu la vie de plusieurs milliers d’individus. Pourtant, il ne pouvait se résoudre à ignorer cet appel à l’aide. Souhaitant trouver une solution rapidement grâce à la Force, il fit appel à elle, espérant que sa puissante alliée lui soufflerait la bonne marche à suivre. A son grand désarroi, il ne perçut rien. Pas la moindre trace d’indice. Pile au bon moment ! Génial ironisa-t-il.
Se fiant à sa conscience, qui lui dictait de ne pas laisser des individus à la merci de leur bourreau, Lexan se mit à courir vers le lieu où il avait senti la première perturbation dans la Force.
Arrivé dans la ruelle d’où émanait ce qu’il avait perçu, il constata qu’un groupe d’individus de plusieurs espèces (de l’Ithorien, à l’Humain, en passant par le Gotal) était tenu en joue par une bande d’hors la loi, prêts à les dépouiller. Cette fois, ça passe ou ça casse. Et le temps joue contre moi… Génial ! Puis, après s’être raclé la gorge, il saisit son sabre laser, sans toutefois l’activer, et lança à l’adresse des bandits :
« On m’avait toujours dit que traîner dans un coin pareil pouvait attirer des ennuis. A l’évidence, ce sont des ennuis pour les imprudents. » Bien… Si je les fais perdre leur sang froid, ils m’attaqueront, et on en finira beaucoup plus vite !
Un membre du groupe de voleurs s’approcha à une dizaine de pas du jeune Jedi. Petit, le crâne rasé, il arborait une barbe qui descendait jusqu'à sa poitrine. Il avait l’air vif. « Et que nous vaut l’honneur de recevoir la visite d’un Jedi ? » demanda-t-il d’un ton ironique. « Peut-être voulez-vous vous joindre à nous » nargua le petit être chauve en s’inclinant bien bas, provoquant ainsi les rires de ses acolytes.
Lexan, qui savait ne plus avoir de temps à perdre, répondit d’un ton roide : « Ce qui m’amène, ce sont les ordures dans votre genre. » Il activa son sabre. « Veuillez déposez les armes, et personne ne sera blessé. Vous pourrez même filer, si le cœur vous en dit, mais je serais moins clément si je vous revois. Choisissez, et agissez ! »
Les voleurs, qui devaient être au nombre de douze, ricanèrent, et, au lieu de déposer les armes comme il leur avait été suggéré, choisir l’affrontement. Le petit chauve déclara à l’adresse des autres : « Réglez-vos blasters sur Paralysant. Il parait que les Jedi sont très appréciés de certains seigneurs du crime. Ou plutôt de leur bestiole de compagnie ! »
Zut… Je ne pourrais pas renvoyer leur tir si ce sont de simples paralysants. Que la Force me vienne en aide..
Puis l’apprenti Jedi Lexan Horn s’élança.

Le petit chauve qui se tenait sur son chemin vit son bras se découper de son corps au niveau de son épaule. Quand ledit bras toucha le sol, Horn était cinq mètres plus loin, occupé à sauter, à virevolter, esquivant comme il le pouvait les douzaines de rayons paralysants qui convergeaient vers lui. Une tornade d’une couleur bleutée s’abattit sur les douze mercenaires. Lorsqu’il se retrouva au beau milieu du groupe, ses adversaires hésitèrent à ouvrir le feu, ne voulant pas prendre le risque d’étourdir un collègue. Lexan mit à profit ses quelques centièmes de secondes pour mettre en morceau quatre des blasters pointés sur lui, et à l’aide de coups secs et précis, il frappa trois de ses adversaires, les envoyant au tapis. D’un geste vif de la main, il tenta d’envoyer une onde de Force. Se souvenant que sa famille était peu douée pour la télékinésie, Lexan esquiva pour le mieux les coups qui pleuvaient sur lui. Il en reçu plusieurs, mais ripostait lorsqu’il en avait l’occasion, assommant de ce fait à nouveau quatre adversaires. Lexan n’utilisait pas son sabre, bien que ce dernier eût été activé. Il n’en avait pas besoin, et il ne voulait pas tuer ses adversaires. Il en reste quatre, et désarmés. Ca, c’est plus dans mes cordes !
Puis il sauta, pour se retrouver un peu plus loin, à quelques mètres du petit chauve occupé à tenir son moignon. Horn commençait à se détendre. Il n’avait pas oublié sa principale mission, mais là, à cet instant précis, il était dans son élément. L’action. Voila ce qui manquait à certains Jedi. Lui, il prenait plaisir à agir. D’une certaine manière, cela lui permettait de se détendre. Il avait l’esprit clair, beaucoup plus réceptif à la Force.
D’un geste désinvolte, il désactiva son sabre laser, et l’accrocha à la ceinture de sa tunique. Puis, souriant à ses quatre adversaires, il se mit en position de combat, selon une antique forme d’arts martiaux qu’il avait étudié au Temple. Les quatre hommes se consultèrent d’un regard, puis d’un commun accord, s’élancèrent vers le Jedi. Lexan attendit qu’ils soient à moins de trois mètres pour agir.
Sautant au dessus des mercenaires, il se réceptionna habilement derrière l’un deux, puis l’assomma d’un geste précis au niveau du coup. Un coup de pied bien placé de la part d’un mercenaire lui fit perdre l’équilibre, mais Horn parvint à entraîner un autre dans sa chute, et l’envoyer voler contre le mur avoisinant. Il restait donc deux adversaires face à lui. Se relevant sans peine, il envoya un puissant coup de poing à la mâchoire d’un agresseur. Il sentit les os de sa main craquer, mais ignora la douleur. Il s’en occuperait en temps voulu.
Les deux mercenaires, voyant qu’ils ne pourraient gagner contre un adversaire pareil, prirent la sage décision de prendre leurs jambes à leur coup.
Savourant un court instant sa victoire, Lexan sentit un étrange picotement dans le bas du dos. Faisant volte-face, il constata que le chauve se tenait face à lui, blaster levé. Résister… Je dois… résister… Ne pas… s’évanouir. Avant de s’écrouler sur le sol, il perçut un rayon rougeâtre fondre sur le chauve, lui trouant littéralement la poitrine. Puis Lexan sombra dans l’inconscience.

Lorsqu’il revint à lui, sa première réaction fut de vouloir se protéger de la personne qui se penchait vers lui.
« Calmez-vous, Jedi. Vous avez été touché par un tir paralysant. Laissez-moi vérifier que vous ne vous êtes pas blessé dans votre chute » dit une voix au ton étrangement apaisante.
Horn plissa les yeux, et découvrit qu’un Ithorien l’examinait. Tentant tant bien que mal de se redresser, il grimaça de douleur lorsqu’il s’appuya sur sa main qui avait si violemment assommé un mercenaire.
« Apparemment, vous n’avez rien. Je ne sais pas comment mes compagnons et moi pouvons vous remercier de nous avoir aidé » poursuivit la voix de celui que Lexan baptisa « Tête de Marteau ».
Pour seule réponse, Horn demanda : « Combien de temps ? Depuis combien de temps suis-je évanoui ? ». Pour la première fois depuis son réveil, Horn regarda autour de lui. Il constata qu’une jeune humaine, charmante de surcroit, s’était agenouillée près de lui. Son instinct reprenant le dessus, il ne put s’empêcher de lui adresser un sourire qui se voulait des plus charmeurs. L’humaine lui sourit en retour, et alors que Lexan s’apprêtait à lui demander son nom, l’Ithorien lui répondit d’une manière rassurante : « Vous êtes tombé il y a moins de trente minutes standard. D’habitude, ceux qui subissent un tir de paralysant sombrent dans l’inconscience pendant plusieurs heures. Il faut croire que vous n’êtes pas un individu normal, Jedi ».
Trente minutes ? Par la Force, j’espère qu’il n’est pas trop tard…
Constatant que la jeune fille le fixait intensément, Lexan lui sourit une nouvelle fois. La jeune fille commença à lui parler, lui demandant son nom, d’où il venait, depuis quand il était un Jedi. Horn entreprit de lui répondre, bombant légèrement le torse. Il ne pouvait s’empêcher de vouloir l’impressionner. C’était son caractère. Une dizaine de minutes passèrent pendant lesquelles Lexan resta assis par terre, à converser avec la jeune humaine. Puis, réalisant qu’il perdait du temps, il se releva rapidement, et après avoir lancé un « Au revoir, et merci pour tout », accompagné d’un sourire plus que chaleureux, Lexan projeta la Force, essayant de repérer les Trandoshéens. Lorsqu’il fut à peu près certain de l’endroit où ils se trouvaient, il se mit à courir, faisant appel à la Force pour soulager ses muscles quelques peu endoloris. Il courait depuis environ cinq minutes, et sondait régulièrement la Force, afin de vérifier que les lézards ne se déplaçaient pas.
Puis une intense vague d’émotion déferla sur lui. Dure, froide, lourde de terreur. La souffrance était également grandement présente. Sentant que les Trandoshéens étaient parvenus à leur fin, il puisa plus profondément dans la Force, et accéléra autant qu’il le put.

Lorsqu’il arriva sur la place principale de la ville (qui regroupait plusieurs bâtiments gouvernementaux), environ une vingtaine de minutes plus tard, une vision d’horreur s’offrit à lui. L’imposant édifice face à lui était en flamme, et de nombreux individus de toutes espèces sortaient en courant, l’air affolé, couverts de sang et de poussière. Horn mesura à cet instant précis l’étendu de son échec. Parmi la foule, il aperçut son maître, qui commençait à prodiguer des soins à ceux qui en avaient besoin, en attendant les équipes de secours.
Puis sans attendre, Horn se mit à imiter son maître, espérant venir en aide à ceux qu’il pouvait, à défaut de n’avoir pu sauver tout le monde…


Vaisseau consulaire, hyperespace

Le vaisseau filait vers Coruscant. Depuis le début du voyage, Lexan restait cloitré dans sa cabine, à ruminer de sombres pensées. Lorsqu’il avait écouté les informations sur le réseau planétaire, le dernier bilan faisait état de deux milliers de victimes au moins, dû à l’effondrement du bâtiment. J’aurais pu empêcher ce massacre. J’aurais DU empêcher ce massacre…
Bien entendu, les Trandoshéens leur avaient filé entre les doigts. Dama’fey était parvenu à gagner son duel face au leader des agresseurs. Voyant que leur chef ne se relèverait pas de sitôt, les autres avaient filé sans demander leur reste. Malgré cela, Dama’fey lui-même n’avait pu empêcher l’attentat.
Au bout du troisième jour de voyage, le Bothan rejoignit son apprenti dans sa cabine, afin de déterminer pourquoi il avait pu échouer dans sa tentative d’empêcher les Trandoshéens d’accomplir leur méfait.
Lorsqu’il fut mit au courant de la situation, Dama’fey ne prit pas la parole. Aucune remontrance, aucune remarque. Lexan savait que son Maître était bien plus déçu qu’il ne le laissait paraître. Cherchant à obtenir des réponses sur le rôle des Jedi, Lexan ne put s’empêcher de demander :
« Maître, que doivent faire les Jedi dans des situations pareilles ? Devons-nous venir en aide aux plus pressé, ou voir sur le long terme ? »
« Vois-tu, jeune apprenti, les Jedi se doivent de venir en aide au plus grand nombre. Par conséquent, dans le cas qui nous occupe, tu aurais dû te lancer à la poursuite de ces Trando. Cela aurait évité un désastre. »
Lexan savait que son maître pouvait se montrer dur. Néanmoins, l’entendre qualifier ainsi de désastre sa tentative d’aider tous ceux qu’il pouvait lui fit énormément de peine.
« Oui… Un désastre » répliqua Lexan. « Mais comment peut-on se qualifier de bon Jedi, si nous nous coupons de la réalité ? Peut-on encore prétendre aider les nécessiteux si nous les laissons à leur triste sort pour nous préoccuper d’une cause plus grande ? »
« Bien entendu, Lexan. Se mettre au service d’une noble cause revient à aider les nécessiteux, comme tu le dis si bien. »
« Maître, vous ne comprenez pas », répondit Horn qui commençait à perdre patience. « Ce que je demande est la chose suivante : faut-il privilégier les actions immédiates, et tenter de minimiser les conséquences néfastes par la suite, lorsque ces dernières apparaissent? Ou bien nous faut-il accepter que certains souffrent pour atteindre nos objectifs ? »
« Jeune apprenti, tu me déçois profondément. », déclara solennellement Dama’fey, sa fourrure ondulant légèrement sur son visage. « Je pensais qu’après toutes ces années à étudier avec moi, tu aurais compris ce que signifiait venir en aide aux autres. Crois-tu sincèrement qu’aider un individu dans l’immédiat lui rend service ? Qu’est ce qui te dit qu’en l’aidant de cette manière, tu ne le rends pas dépendant des forces de sécurité ? Non… Crois en mon expérience, jeune apprenti. Ce que tu as fait ne signifie pas aider quelqu’un. Pour preuve, tu as laissé mourir plus d’innocents que tu n’en as sauvé. »
« Maître, vos propos m’effraient. Les Jedi sont les gardiens de la Justice. Comment pouvons-nous être justes si nous nous coupons du peuple ? », insista Lexan.
« Tu apprendras avec le temps que les Jedi ne sont pas chargés d’être justes, jeune apprenti » répliqua Dama’fey, en insistant bien sur ce mot. « Le Conseil se charge d’être juste. Il prend les décisions, et nous, nous exécutons ses ordres. »
« Justement Maître ! » s’emporta Lexan Horn, qui se rendait compte qu’il ne pouvait avoir gain de cause face à un interlocuteur aussi têtu. « Comment peuvent-ils déterminer ce qui est juste de ce qui ne l’est pas ?! Je sais pertinemment qu’ils sont sage, et plus en phase avec la Force que je ne le suis. Mais tout le contrôle de la Force ne peut remplacer l’expérience sur le terrain. Tout le contrôle de la Force ne peut aider à déterminer comment aider au mieux, tant qu’ils n’ont pas vécus comme ceux que nous sommes censés aider et protéger. »
« Effectivement, Lexan. Comme tu le dis, ils sont plus en phase avec la Force que tu ne le seras sans doute jamais. La Force est la vie. A partir de là, ils peuvent prendre les décisions qui s’imposent. »
« Maître, je ne comprend pas. Le Conseil est rarement au contact de la population. Bien que de nombreux Jedi tentent de faire leur possible, c’est aussi pour cette raison que la population devient de plus en plus méfiante à notre égard. N’est-ce également pas pour cela que l’Ordre a maintes fois failli être annihilé ? »
« Puisque tu en viens aux exemples, jeune apprenti, donnons-en ! D’après les archives, si Coruscant est tombé lors de la guerre contre les Vong, c’est parce qu’un imbécile a décidé d’épargner les vaisseaux de réfugiés derrière lesquels se terraient les Vong ! Ne penses-tu pas qu’il aurait mieux valu pour tout le monde de les sacrifier, pour la sauvegarde de la planète, et remporter une victoire décisive ? »
« Mais la situation était différente » insista Lexan, qui ne partageait pas l’opinion de son mentor. « On espérait…. »
« Justement ! L’espoir ! Chose vaine réservée aux pauvres fous ! L’espoir n’est qu’un voile que nous nous mettons devant les yeux pour oublier la douleur et la souffrance de la réalité. Les Jedi n’espèrent pas ! Il faut vivre dans le présent, et ne pas avoir foi en l’espoir, qui ne peut que décevoir ! »
« Maître… » commença Lexan prudemment. « Vous dites qu’il nous faut vivre et agir dans le présent. Dans ce cas, pourquoi ne pas aider les nécessiteux de l’instant présent ? »
Alors qu’il ne trouvait rien à répondre à cela, Dama’fey se leva brusquement et déclara : « Le capitaine m’attend sur la passerelle. En attendant, médite, et pense aux nombreuses victimes dont tu aurais pu éviter la mort, il y a quelques jours. »

Puis il laissa Lexan seul. Seul avec des questions. Seul, sans réponses. Juste des doutes.
De quelle manière devait agir les Jedi, Lexan l’ignorait. Mais il entendait bien le découvrir. Son maître pouvait se montrer borné, et pas assez entreprenant. Selon Lexan, Dama’fey limitait beaucoup trop ses aptitudes, car il n’osait pas agir par lui-même, étant sûrement trop habitué à se voir dicter sa conduite. Mais Lexan Horn, qui ne voulait en aucun cas devenir comme son maître, aussi limité dans ses aptitudes, se jura qu’il découvrirait de quelle manière les Jedi doivent agir, et qu’il ferait en sorte de tenir cette nouvelle ligne de conduite.
Oui, bientôt, je saurais quelle est la voie que les Jedi se doivent de suivre.
Puis il replongea en méditation, et il crut entendre une voix lui murmurer : « Fais confiance à la Force. Fais confiance à la Force… »


FIN


Ilu, qui espère que cette petite histoire vous a plu, et qui attend vos avis avec impatience! :x
Modifié en dernier par ilu le Mer 02 Mai 2007 - 16:05, modifié 2 fois.
Arrête de contempler les étoiles. Rejoins-les!
ilu
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 345
Enregistré le: 23 Sep 2006
 

Messagepar Minos » Mar 01 Mai 2007 - 10:19   Sujet: 

Belle nouvelle, ma foi !
Juste un truc, dans la forme : quand on écrit des chiffres dans un récit, il faut les écrire en toutes lettres.
A part ça, j'ai trouvé ça chouette : décidément, on finit par s'y attacher, à ce nouveau Horn !
Et l'éternel débat sur les actions des Jedi, sur le court ou long terme, est bien traité, je trouve. Et comme d'habitude avec ce débat, la réponse n'est jamais claire à trouver !
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3012
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar ilu » Mar 01 Mai 2007 - 11:02   Sujet: 

uste un truc, dans la forme : quand on écrit des chiffres dans un récit, il faut les écrire en toutes lettres.

Oups, mea culpa, je vais arranger ça de suite!

Et l'éternel débat sur les actions des Jedi, sur le court ou long terme, est bien traité, je trouve. Et comme d'habitude avec ce débat, la réponse n'est jamais claire à trouver !

La première question est d'abord: y-a-t-il une réponse à cette question? :lol:


En tout cas, content que ca te plaise ;)
Arrête de contempler les étoiles. Rejoins-les!
ilu
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 345
Enregistré le: 23 Sep 2006
 

Messagepar Den » Mar 01 Mai 2007 - 11:16   Sujet: 

Et voici un autre fou qui est avec moi pour les HC, ça fait plaisir :lol:
Voilà, j'ai terminé la lecture de ton histoire.
Je dois avouer que j'ai vraiment beaucoup apprécié! Lexan étant un personnage qui est devenu presque un personnage phare (merci Minos :P ) des Anges est vraiment bien rendu ici! Je trouve son maitre très attachant! De plus, Clohé fait une nouvelle apparition dans une HC, décidément, elle plait à tout le monde aussi, cette petite :lol:
Et l'éternel débat sur les actions des Jedi, sur le court ou long terme, est bien traité, je trouve. Et comme d'habitude avec ce débat, la réponse n'est jamais claire à trouver !
C'est ce qui m'a vraiment plu dans cette histoire!
Encore bravo Ilu, et j'espère que nous pourrons continuer à collaborer dans ce topic.

Je tiens également à m'excuser pour le retard de mon histoire, mais pour le moment, ma situation est assez complexe et je n'ai pas beaucoup de temps à consacrer à l'écriture. Mais promis, je vais tenter de poster une histoire le plus vite possible

Den, qui est content qu'Ilu soit aussi fou que lui
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar tamose » Mar 01 Mai 2007 - 12:17   Sujet: 

Y'a pas à dire, c'est toujours aussi bien. Félicitation. :lol:
"Eh bien, je dirais que soit il a une ampoule dans le derrière, soit son colon à une idée lumineuse."
"J'élimine l'espère humaine un foetus à la fois", Dr House.
Ff en cours: Les enfants de la Force 2
tamose
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4695
Enregistré le: 27 Mai 2006
Localisation: avec les Ewoks, en train de boire du saké
 

Messagepar Jet d'ail » Mer 02 Mai 2007 - 12:40   Sujet: 

J'ai bien aimé ton histoire, le débat entre Lexan et son maître est intéressant.
Ce que je regrette c'est la référence à un des livres de l'UE que j'ai le moins aimé (après les Medstar et les Barbara prod :P), mais je suppose que d'autres ont mieux apprécié que moi ;)

On voit les début de Lexan ... et on se rend compte qu'il a une grosse tendance à échouer dans ses missions :P Pauvre, pauvre Lexan
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar ilu » Mer 02 Mai 2007 - 13:55   Sujet: 

Je dois avouer que j'ai vraiment beaucoup apprécié! Lexan étant un personnage qui est devenu presque un personnage phare (merci Minos :P ) des Anges est vraiment bien rendu ici! Je trouve son maitre très attachant! De plus, Clohé fait une nouvelle apparition dans une HC, décidément, elle plait à tout le monde aussi, cette petite :lol:


Oui, Lexan est un des personnages que je trouve le plus interessant dans l'histoire d'Oiki. Tant son côté corellien (et tout ce qui va avec), tant son côté "perdant" :lol:
Si tu trouves son maître attachant, c'est que j'ai pas réussi à le rendre aussi antipathique que je le voulais ^^

Encore bravo Ilu, et j'espère que nous pourrons continuer à collaborer dans ce topic.

J'espère aussi, il y a plein de sujets à traiter dans la série que l'imagination d'Oiki nous fait découvrir :D

J'ai bien aimé ton histoire, le débat entre Lexan et son maître est intéressant.
Ce que je regrette c'est la référence à un des livres de l'UE que j'ai le moins aimé

Vu qu'a priori je traitais du même sujet (empêchement d'une tentative d'attentat, le Maitre est un Bothan), je trouvais indispensable d'y faire référence. ^^


En tout cas, merci à tous pour vos compliments, ca me fait plaisir de voir que ca vous plait :)
Arrête de contempler les étoiles. Rejoins-les!
ilu
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 345
Enregistré le: 23 Sep 2006
 

Messagepar Oiki Ran » Mer 02 Mai 2007 - 15:09   Sujet: 

Bonjour!!

Et de deux convertis! Je progresse lentement mais sûrement :lol: :lol:
Je ne peux être que fier, surtout qu'Ilu a parfaitement sut maîtiser ce diable de Lexan...C'est marrant comme un perso qui ne devais qu'avoir un petit rôle devient un des persos préférés des lecteurs, c'est la magie de l'écriture! Et puis, ça me force à trouver un rôle pour lui dans des épisodes où il n'en avait pas initialement...Même si j'ai prévu la trâme générale de l'histoire, je remarque que celle-ci est en évolution constante.

Je trouve que l'histoire d'Ilu, très différente de celle de Den, illustre un autre aspect de la difficile vie d'un Jedi: faire le bon choix au bon moment. Tout le monde à son avis sur la question et ce qui rend SW si riche vu que personne ne trouvera jamais LA bonne réponse, seulement SA réponse.

Ce que je regrette c'est la référence à un des livres de l'UE que j'ai le moins aimé (après les Medstar et les Barbara prod ), mais je suppose que d'autres ont mieux apprécié que moi


:shock: :shock: :shock: Quoi tu n'aimes pas ces livres!! Argh! Il faut donc avouer que tous les goûts sont dans la nature...Pour moi, il fait parmis de mes livres préférés.

J'espère aussi, il y a plein de sujets à traiter dans la série que l'imagination d'Oiki nous fait découvrir


Merci, surtout que je laisse totale liberté à la création des autours...Et puis, ça me donne des noms de Jedi que je peux utiliser :lol:

tant son côté "perdant"


Moi je ne le considère pas comme un perdant, mais comme quelqu'un qui a à faire à plus fort que lui ou qui sont en avance d'un pas sur lui. Il a un rôle difficile et je pense qu'il ne s'en sort pas si mal. Et puis, il faut dire qu'Evyk est un peu logé à la même enseigne vu qu'il termine en prison accusé d'un meurtre et que pour l'instant il n'a aucune réponse à ses questions. Mais il persévère tout comme Lexan, et à un moment ils seront récompensés.

En tout cas, Ilu, j'espère que tu viendras bientôt me prposer une autre histoire! :wink:

Oiki Ran, le Ktâh (ped) qui remarque qu'on s'amuse à copier sa signature et il aime pas ça!! :D
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Jet d'ail » Mer 02 Mai 2007 - 15:24   Sujet: 

Petit HS :oops: :
Pour moi, il fait parmis de mes livres préférés.

Moi j'ai trouvé le raison du conflit politique totalement non crédible. Quant aux autres livres que j'ai cités ils sont d'un ennui profond je m'endors à chaque fois lol


Et puis, il faut dire qu'Evyk est un peu logé à la même enseigne vu qu'il termine en prison accusé d'un meurtre et que pour l'instant il n'a aucune réponse à ses questions.

Mais Evyk il a des circonstances éternuantes : il avait tout le Conseil et les forces de sécurité contre lui :P

Jet d'ail, qui copie la signature de Oiki Ran juste pour l'ennuyer un peu :P
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar Notsil » Mer 02 Mai 2007 - 15:31   Sujet: 

Très chouette histoire ! Lexan n'est pas du tout mon perso préféré dans les Anges, mais son caractère est très bien retranscrit ici !

il réfléchissait plus que de coutume

J'adore ^^

La discussion entre lui et son maître est très bien menée également ^^ Tellement de monde à sauver, mais impossible de les sauver tous...qui choisir, en gros, et pourquoi les choisir ?
Des questions très intéressantes...

J'ai pas noté où exactement, mais pour la ptite faute d'ortho ^^ ya un "mot" (justement ^^) où tu as oublié le "t" final, à la fin d'une phrase (ça donne donc : " ... mo." Bref, un détail qui ne gache en rien le plaisir de la lecture !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Sam 26 Mai 2007 - 23:14   Sujet: 

Et voici le grand retour de Den dans une nouvelle Histoire Courte! bien que celle qui va suivre ne sera pas si courte que ça :x
Une histoire se passant près d’un an avant ma première HC, et qui met en scène une enquête de Lexan Horn (et oui, j’ai aussi été frappé par ce personnage) ainsi que mes personnages fétiches d’Anyan’ka et Morgan Deleïn.
Cette histoire étant très longue, je vais la poster en deux parties, vous aurez donc droit à la première partie ce soir et à la seconde… plus tard.
Bonne lecture à tous


Les Anges de la Force :
Héphaïstos



Kushbin City, Bas-fonds de Coruscant, Secteur 1.

Coruscant. La nuit cette planète brille tel un phare. Elle attire les êtres comme des papillons. On peut s’y brûler. Peut importe pourquoi on y vient, on finit toujours par se demander un jour, si on n’aurait pas du choisir un autre système.
Ce soir, les bas-fonds étaient calmes, cette partie de la ville étant une des plus tranquille de tout Coruscant à cette heure de la nuit. Seules quelques créatures nocturnes venaient troubler la tranquillité de l’endroit. Dans les ruelles qui jonchaient les lieux, quelques rats fouillaient les poubelles. Mais quelqu’un vint troubler le calme du coin.
Le Ryn courait à toute allure, trébucha sur un clochard alors qu’il tentait de se retourner. Il semblait fuir. Qui ? Pourquoi ? Lui-même ne le savait pas. Tout ce qu’il savait, c’était que la mystérieuse personne qui le poursuivait en voulait à sa vie. Comme toutes les nuits dans les bas-fonds de Coruscant, chaque ruelle, passage ou ombre pouvaient cacher une menace pour toute personne assez folle pour s’y engager. Il tourna dans une venelle, espérant semer celui qui le pourchassait. Il jeta alors un rapide regard par-dessus son épaule quand il heurta quelque chose et tomba à la renverse. Un être vêtu de vêtements sombres le dominait de toute sa hauteur. Il tenta de se relever afin de fuir à nouveau, mais un coup de pied le plaqua au sol. La peur pouvait se lire dans son regard. Il ne pouvait échapper à son destin. Le Ryn vit l’être se baisser et le regarder droit dans les yeux.
Il eut à peine le temps de voir la vibrolame jaillir et lui transpercer la gorge. Lentement, l’être en noir posa sa main sous la nuque de l’extraterrestre afin de le soutenir et de l’accompagner dans la mort. La pauvre victime se sentit partir pour un monde qu’elle espérait meilleur. Sont corps se raidit. Bientôt sa vue se brouilla et il ne fut plus capable de discerner autre chose que les yeux cruels qui l’observaient. L’être resta un moment près du corps à dévisager tranquillement le pauvre défunt.
Sa main à la peau sombre caressait la figure inanimée du Ryn. Un sourire sadique illuminait le visage terrifiant de l’assassin ; une peau bleue parsemée de marques d’origines inconnues, un regard de fou. Il prit une seconde vibrolame de son autre main et l’approcha de l’œil de la victime.
- Il est temps d’éteindre les lumières, dit-il doucement.

Salle de Méditation, Temple jedi de coruscant, Secteur 1

Tout était calme et rien ne semblait pouvoir troubler la méditation Jedi d’Anyan’ka, assise en tailleur sur un cercle métallique. La Force coulait en elle tel une rivière douce et silencieuse. Elle ressentait toute la vie qui grouillant autour du Temple, elle sentait toutes les espèces peuplant la planète, toutes les créatures peuplant la planète, intelligentes ou non, marchantes ou rampantes, volantes ou nageantes. Elle sentait la végétation du Temple lui transmettre toute sa fraîcheur. Elle était calme et sereine.
Pourtant, quelque chose la troublait. D’étranges visions dont le nombre ne faisait que se multiplier. La nuit précédente, elle avait assisté à l’exécution d’un innocent. Elle avait été jusqu’à le vivre avec lui. Bien qu’elle sache que la Force la reliait à toute vie, elle savait pertinemment que cette vision n’était pas le fruit du hasard. Depuis quelques jours, Anyan’ka se sentait plus en phase avec la Force, plus sensible. Elle n’avait parlé de ce changement à personne, pas même à Morgan en qui elle avait pourtant toute confiance.
La porte d’entrée de la salle coulissa, Maître Simura Korval apparut et Anyan’ka quitta sa méditation.
- Anya, j’ai ressenti un étrange malaise émaner de cette pièce… Vous semblez préoccupée…
- Non, Maître, je me sens bien, répondit la jeune femme avec un sourire forcé qui trahissait de l’inquiétude.
- Vous êtes mon ancienne apprentie, et j’ai appris à reconnaître les variations de la Force autour de vous. Je sais quand quelque chose ne va pas, fit sèchement le Maître Jedi.
La jeune femme se mit à rire.
- Morgan m’a dit exactement la même chose ce matin. Vous vous ressemblez plus que vous ne voulez bien l’avouer.
- Je ne suis pas là pour parler de lui, Anya. Je m’inquiète beaucoup pour vous.
Anyan’ka baissa la tête.
- Je sais… et vous n’êtes pas la seule… Mais, je ne peux pas vous parler de ça maintenant… Je dois d’abord en être sûre…
- En être sûre ? De quoi ? répondit la Gossam.
- Ne vous inquiétez pas. Je vais bien. Et je vous dirais tout en temps voulu, dit-elle pour apaiser son interlocutrice.
- Très bien… et qu’en est-il de vos visions ?
- Hier, j’ai vu un nouveau meurtre. Un Ryn, cette fois…
Simura se gratta le menton tout en allant s’asseoir auprès d’Anyan’ka.
- Le Conseil vient de charger un Chevalier Jedi de mener l’enquête sur ces meurtres. Cette affaire sera bientôt réglée…
- Pourquoi ne pas me l’avoir confiée, Maître ? s’offusqua la jeune femme. Il me semble que je suis la plus apte à la mener à bien !
- Les décisions du Conseil sont sans appel, Anya, rétorqua la Gossam d’un ton plus dur. Sachez que les visions de la Force révèlent une forte connexion, très forte. La Force est grande en vous, mais je subodore autre chose… Il serait intéressant de méditer là-dessus. Vos cachotterie sont dignes de votre… « fiancé » (la Gossam sourit, ce qu’elle ne faisait que très rarement, surtout face à la jeune femme). Méditons ensemble, si vous le voulez bien. Demain, nous nous occuperont de vos secrets, mais ce soir, nous sommes de simples Jedi et des amies…

Bas-fonds de Coruscant, Secteur 1

- C’est le troisième meurtre du même type dans ce secteur de la ville, avait déclaré l’inspecteur Barlik Proh, un Sakiyan à la peau sombre en se baissant sur le cadavre du Ryn.
- Ce type est un véritable malade, s’écriait un policier Kubaz en regardant le sang imprégner le drap blanc posé sur la victime. A chaque fois, il arrache un œil de sa victime, vous vous rendez compte ?
- Apparemment, l’assassin choisirait ses victimes au hasard. Pour les deux autres meurtres, il n’a pas laissé une seule trace de son passage, et il semblerait que les victimes n’aient pas eu le temps de se débattre…
- Intéressant…, fit le Chevalier Jedi Lexan Horn en se frottant la nuque. Et il vous a fallu trois meurtres pour découvrir ça ! Il était temps que le Conseil me confie cette affaire.
Non loin de là, un des agents de police, un Humain, jeta un regard noir au Jedi et jura. Lexan S’en rendit compte, mais l’ignora. Il se baissa alors et retira le drap ensanglanté, laissant apparaître un visage crispé dont une orbite était vide. Etrangement, le jeune Jedi ne ressenti aucune trace de la présence d’une autre personne dans la Force. Comme si le Ryn s’était lui-même mutilé le visage avant de se transpercer la gorge à l’aide d’une vibrolame qui avait, elle aussi, disparu.
L’humain se releva et fit face à l’inspecteur.
- Bon, j’aimerai avoir la liste complète des personnes ayant un rapport avec les victimes. Elles sont toutes susceptibles d’être la prochaine sur la liste de l’assassin. Ensuite, je veux les holorapports sur l’affaire, tous les détails ! vous entendez ?
- Ou..oui Monsieur, je vous les apporte pour…
- Hier, coupa sèchement le corellien.
Tournant le dos à son interlocuteur, il se dirigea vers son véhicule, un airspeeder aux formes élégantes et sportives, d’une couleur bleu nuit. Sur son chemin, il croisa le regard de l’agent humain et lui lança son sourire le plus narquois.
- Au fait, dit-il, avant d’ouvrir la porte de son véhicule, les Jedi sont des êtres magnanimes peu enclins à s’offusquer, mais ils apprécient de travailler avec des personnes plus respectueuses. Il serait donc plus judicieux de ne pas m’offenser en m’insultant moi ou un de mes frères.
Il monta à l’intérieur de son engin, démarra et prit les airs en direction du haut de la cité, et plus précisément le Temple Jedi. Sur la route, il ouvrit un canal de communication avec le réseau de la police afin de recevoir plus facilement les informations qu’il avait demandées. Il fut agréablement surpris de voir que premiers rapports lui étaient déjà parvenus.
- J’ai du faire mon petit effet, se réjouit-il.
Il téléchargea le rapport du premier crime. Un Sullustain prénommé Ulb Nulb. Il était cadre dans une société informatique et avait un casier judiciaire vierge. Lui aussi avait été amputé d’un œil et était mort dans la même ruelle de la cité de Kushbin. Les policiers avaient conclu à la vengeance d’un gang.
Lexan enclencha le pilote automatique et transféra les photos sur son holoprojecteur. Le corps n’avait subi aucun autre dégât, mais l’expression du Sullustain était la même que celle du Ryn : de la terreur...
Intrigué, le corellien téléchargea le second rapport. Il était question d’un Aqualish appelé Eno Ferlak, un simple marchand ambulant de nourriture Ando. Aucun rapport apparent entre lui et la précédente victime. Encore moins avec le Ryn, Olic, qui était banquier. Lexan vérifia alors les adresses des trois victimes : aucunes d’entres-elles n’habitait le même quartier, elles étaient par ailleurs très éloignés les uns des autres, issus de conditions différentes, etc.
De plus, rien n’avait été découvert sur les lieux des crimes. Aucune trace, aucun indice. Même la Force ne semblait pas avoir gardé une trace de la présence du meurtrier. Alors que le Corellien réfléchissait, son airspeeder arriva bientôt dans les quartiers de la ville haute, là où se trouvait le Temple Jedi. Lexan allait devoir faire un rapport complet au Conseil. Avant cela, il ouvrit un canal sécurisé afin de donner des instructions à l’inspecteur Proh. La voix rauque de l’inspecteur se fit entendre.
- Inspecteur, je désirerais avoir de plus amples informations sur les victimes, en particulier les lieux qu’ils avaient l’habitude de fréquenter.
- Bien Monsieur !
- Au fait, Proh, faites vite, car s’il y a une autre victime, votre carrière pourrait battre de l’aile…
Le corellien coupa la communication sans attendre de réponse. Son engin arrivait maintenant à proximité du Temple.

Quelque part, dans un appartement de Coruscant, Secteur 1

L’être en noir enleva son long manteau pour le poser sur un lit crasseux. Cet appartement miteux qui lui servait pour l’instant de résidence provisoire commençait à lui donner la nausée. Ces murs écaillés, ces insectes grouillants sur le sol et surtout l’odeur nauséabonde le rendaient malade. Mais il aurait bientôt terminé sa mission. Il ne restait plus qu’une seule personne à tuer et ce contrat serait enfin rempli. Bien entendu, il adorait faire son travail, tuer, prendre ce qu’il appelait un « souvenir » de ses victimes et être en plus payé pour ça, l’excitait au plus haut point. Mais cette mission n’était pas des plus amusantes. Ses victimes ne lui opposaient aucune résistance. Au moins, il allait pouvoir se payer des vacances pour Endor avec la somme coquette que l’Organisation allait lui envoyer et pouvoir faire joujou avec les petit Ewoks. Il détestait ces créatures…
Il se dirigea vers la salle de bain et se regarda dans la glace. Son visage fin et bleuté, ainsi que ses tatouages jaunes trahissaient son origine Wroonienne. Pourtant, il n’avait plus grand-chose à voir avec sa race. Lui faisait partie de l’élite des assassins, il avait été formé pour tuer, et il adorait ça. Enfin, il décida d’aller se reposer un peu. Il se dirigea alors vers le salon et alluma l’holonet. La journaliste, une Togruta, parlait du meurtre commis pendant la nuit.
Intrigué, le non-humain augmenta le son.

« … nouvelles atrocités commises dans la ruelle, connue désormais comme l’antre du mal, a interpellé l’Ordre Jedi. Le Haut Conseil a détaché un de ses Chevaliers afin de régler cette affaire.
L’intéressé n’a pas voulu répondre à nos questions, mais l’inspecteur Proh a bien voulu le remplacer. Vous pourrez regarder l’interview ce soir, lors de l’édition spéciale de 20h00.
Sans transition, Pyramidball… »


Le Wroonien coupa l’holonet. Il se sentait flatté d’un tel tapage médiatique pour ses « œuvres d’art », mais le fait qu’un Jedi s’occupe de l’affaire l’excitait encore plus. Cependant, il se doutait bien que l’Organisation n’allait pas apprécier. Il devait agir vite et trouver sa prochaine victime avant que le Jedi ne le trouve et fasse tout échouer. Pourtant, il espérait secrètement être confronté à un de ces êtres que la galaxie considérait comme des demi-dieux.
Il prit alors un bocal en transparacier posé sur une étagère et se délecta en y déposant l’œil prélevé sur le Ryn. Le globe oculaire vint se joindre à une multitude d’autres appartenant à toutes sortes d’espèces différentes.
- Les yeux sont le reflet de l’âme, dit-il tout bas.

Salle du conseil, Temple Jedi de Coruscant, Secteur 1

Les douze Maîtres du Conseil écoutaient le rapport de Lexan Horn avec une attention toute particulière. Les détails de cette affaire semblaient les troubler au plus haut point. Lexan, lui, restait impassible, continuant à décrire les événements comme s’ils ne le touchaient pas. Soudain, il fut coupé par la voix rocailleuse de Maître Aberahim, un Verpine instructeur au sabre.
- Cette affaire semble des plus étranges…, il convient de la régler au plus vite. Trop d’innocents on payé le prix de la folie de ce meurtrier.
- J’ai un doute quant à l’innocence des victimes, déclara Maître Horn’y. Mon instinct me dit qu’ils ont mis quelqu’un d’influent en colère…
- La force est troublée, il semblerait que quelque chose se dissimule sous ces événements, continua Simura.
- Et bien, j’avoue que j’ai le même pressentiment que vous, Maitre.
Lexan tentait de dissimuler un sourire taquin. Il trouvait amusant d’être d’accord avec ses Maîtres, surtout qu’il avait pris l’habitude de les contredire juste par principe. Et son attitude très coréllienne lui avait valu de nombreuses réprimandes de ses pairs. Il se souvint avec plaisir des longs débat sur la Force et sur le but d’un Jedi qu’il entretenait régulièrement avec son Maître Treast Dama’fey. Ces souvenirs étaient probablement encore ce qui pouvait toucher le jeune Jedi. Ou, du moins, c’est ce qu’il se plaisait à se dire. Mais la voix douce de Shana, la superbe Falleen, le sortit de sa réflexion.
- Chevalier Horn, nous attendons la suite de votre rapport.
- Et bien, il semblerait que le meurtrier puisse se rendre invisible à la Force.
- Comme un Yuuzhan vong ? demanda Maître Heda.
- Pas tout a fait. Je dirais qu’il est présent dans la Force mais qu’il arrive à se cacher de nous. A ne laisser aucune trace.
- Certains Jedi ont ce pouvoir, mais il requiert une grande connexion à la Force et surtout un entraînement abouti…, poursuivi Simura.
- Mais aucun Jedi n’a sombré dans le Côté Obscur depuis longtemps, l’assassin doit avoir un autre moyen de se cacher de nous, annonça Shan Me, l’humanoïde à peau blanche.
- Je n’ai jamais eu vent d’une chose pareille dans les annales de l’Ordre, s’étonna le maître Jedi Rodien Yux Kalor.
- Des rumeurs… dit Meror O’Lakk à voix basse.
Y compris Lexan, tous les Maîtres du Conseil se tournèrent vers le vieux Caamasi.
- J’ai eu vent de certaines rumeurs concernant des organisations secrètes qui emploieraient des tueurs d’élite. Ils sont appelés Invisibles car ils ne laissent aucune trace de leur passage, si ce n’est un cadavre, poursuivit le vieux Maître.
- Je me souviens, oui, déclara Veyn Horn’y, en caressant son bouc. D’aucuns disent qu’ils sont même capables de rivaliser d’adresse avec les Jedi…
- Ce ne sont que des histoires pour aspirant, ricana Lexan.
- Je suis d’accord avec vous, Chevalier Horn, déclara Yux Kalor.
- Mais je préconise que le Jedi Horn n’écarte aucune possibilité, intervint Maître Aberahim.
- Je suis d’accord, soutint Meror O’Lakk.
Lexan fut très troublé que l’on accorde autant de crédit à des chimères, mais il se tut.
Simura intervint alors.
- Je propose également que Lexan s’entretienne avec mon ancienne apprentie, Anyan’ka. Ses visions se montrent de plus en plus précises, et elles pourraient peut-être l’aider dans ses investigations.
Un signe de la tête d’O’Lakk indiqua à Lexan que la proposition de Maître Korval était acceptée.
- Et ou puis-je trouver la perle rare ? s’amusa Lexan replaçant une mèche de cheveux qui s’obstinait à retomber sur son front.
- Vous pourrez trouver Anyan’ka au Jardin de la Pensée, dit Simura de son ton froid habituel.
Il allait donc devoir interroger la jeune Jedi. Il soupira, s’inclina respectueusement devant les Membres du Conseil. Il n’était pas du tout chaud pour cet entretien : d’abord, lui et Anyan’ka n’étaient pas vraiment en bons termes, ensuite, il n’aimait pas l’idée de se faire aider dans une mission. Mais il savait que sans elle, il aurait du mal à trouver l’assassin. Il quitta enfin la pièce en arrangeant à nouveau sa mèche rebelle.

Lexan traversa le long corridor menant à la rotonde des souvenirs, pièce dédiée aux exploits de l’époque glorieuse du Grand Maître Luke Skywalker. Lexan s’arrêta devant une fresque représentant Ganner Rhysode barrant la route à une horde de Yuuzhan Vong. Le Corellien caressa la toile de la main. Cette histoire l’avait toujours intrigué. L’idée qu’un Jedi puisse perdre la vie pour un traître l’étonnait au plut haut point. Sacrifier sa vie inutilement pour quelqu’un qui ne le méritait pas, était la chose la plus stupide qu’un Jedi pouvait faire selon lui. C’était par ailleurs la seule chose sur laquelle Lexan et Treast étaient d’accord.
Le Corellien reprit ses esprits. Il avait un entretien à avoir avec la ravissante Jedi Anyan’ka. Mais avant tout, il devait prendre contact avec l’inspecteur Proh. Il prit la direction opposée à la fresque et monta un escalier en colimaçon dont la rampe était incrustée de gemmes dorées, qui illuminaient l’espace étroit par lequel il devait passer.
Arrivé au sommet, il se dirigea vers le dortoir et entra dans sa chambre. L’Ordre Jedi acceptait que ses membres décorent leur chambre selon leur bon vouloir et beaucoup considéraient que c’était aussi révélateur sur la personnalité des adeptes de la Force que leurs sabres lasers. La chambre de Lexan était presque vide, tout était très ordonné et chaque chose avait sa place et son utilité. Le Corellien avait un sens exceptionnel du pratique. La seule touche personnelle qu’il avait apportée était un cristal de couleur verte pendu par un cordon au dessus de sa console holocom.
Lexan se pencha et entra des coordonnées dans l’appareil. L’image de l’inspecteur Proh apparut rapidement d’un réceptacle holographique.
- Monsieur ! Comment allez-vous ?
- Trêve de politesse, inspecteur. Avez-vous eu les informations que je vous ai demandées, répondit-il.
- Et bien…nous avons interrogé bon nombre de…
- J’attends une réponse brève et concise, inspecteur !
- Et bien, en fait, je…
- Vous étiez trop occupé à donner des interviews sur Ran TV pour vous occuper de l’enquête, je suppose, dit le corellien sur un ton désinvolte.
- Monsieur…
- Très bien, a partir d’aujourd’hui, vous êtes démis de vos fonctions, considérez-vous comme libre de tout engagement envers Coruscant.
Lexan coupa la communication avant que le Sakiyan ne puisse répondre. Il était furieux. Il allait devoir trouver un autre moyen pour retrouver au plus vite le meurtrier ou la future victime. Peut-être qu’il allait malgré tout discuter avec la belle Jedi aujourd’hui, après tout.

Jardin de la Pensée, Temple Jedi de Coruscant, Secteur 1.

Le Jardin de la Pensée était un lieu de sérénité pour tout Jedi désirant se détendre. En forme de U et fleuri de toute part, cet endroit rappelait à Anyan’ka qu’il y avait des endroits plus agréables encore que la salle de médiation. Allongée sur l’herbe fraîche et entourée de nombreuses variétés de fleures, la jeune femme se sentait encore plus proche de la Force. Rien ne semblait pouvoir lui échapper, pas même la plus petite molécule flottant dans l’air pur de cette partie du Temple.
Soudainement, elle se sentit partir vers un autre état de conscience. Tout tournoya autour d’elle, sa vision se troubla. Un ouragan de souvenirs la submergea, si bien qu’elle ne put rien distinguer d’autre que l’œil de ce cyclone d’émotions. Un nom lui vint immédiatement à l’esprit : Borel Xax. Puis sa vision s’éclaircit : un bar des bas-fonds, une enseigne clignotante indiquant la Gorge du Voxyn, quatre personnes assises à une table ; un Ryn, un Sullustain, un Aqualish et un Humain, tous l’air inquiet. Sa vue se brouilla de nouveau, et le tourbillon disparu pour laisser place au magnifique paysage du Jardin de la Pensée.
Anyan’ka haletait. Elle avait déjà vu trois des quatre personnes présentes dans sa vision. Toutes mortes désormais, sauvagement assassinés par un meurtrier sans nom.
La jeune Jedi toucha doucement son ventre, l’air inquiet. Il fallait qu’elle prévienne Maître Korval.
Soudain, elle ressentit la présence d’un autre Jedi dans le Jardin. Une présence familière mais pas celle qu’elle aurait voulu. Elle ressentit de l’arrogance, de l’assurance et surtout une suffisance à faire déborder le fleuve Erax de son lit. Un seul Jedi au Temple cumulait tous ces défauts : Lexan Horn.
- Je te dérange peut-être ? fit le Corellien en passant l’entrée fleurie du jardin.
- Du tout ! j’étais en train de me reposer, répondit Anyan’ka en faisant mine d’être tout à fait à l’aise.
- Tu m’en vois ravi, Anya. Ca faisait longtemps.
- Tu trouves ? glissa-t-elle froidement.
- Que d’animosité envers un vieil ami ! Surtout venant d’une demoiselle aussi adorable et ravissante que toi.
Le jeune homme vint s’asseoir auprès de la Jedi, son légendaire sourire au coin des lèvres.
- Tu as des questions à me poser, fit machinalement l’Humaine.
- J’avoue que j’aurai préféré te faire une visite de courtoisie, mais pour répondre à ta question, oui je…
- Ce n’était pas une question, coupa Anyan’ka.
Lexan dissimula sa surprise sous une assurance feinte.
- Très bien, dans ce cas, passons aux choses sérieuses, si tu le veux bien. J’enquête sur des meurtres en série perpétrés dans les Bas-fonds et Maître Korval m’a dit que tu pourrais peut-être m’aider. Elle dit que tu as des « visions », qui sont en rapport avec cette affaire.
- Oui…, répondit la jeune femme d’un air inquiet.
- J’aimerai donc savoir tout ce que tu sais !
La jeune femme posa sa main sur son ventre comme pour se donner le courage de raviver ses souvenirs.
- Et bien, j’ai vécu chaque meurtre à travers les yeux des victimes. C’était vraiment étrange… C’était comme si…J’étais à la fois la victime et le bourreau.
- A mon tour de te couper, dit le Corellien, j’aimerai vraiment discuter un peu avec toi, mais je n’ai pas de temps à perdre si tu veux bien. Alors explique-moi tout ce que tu sais !
- Très bien, reprit la jeune fille piquée a vif. J’ai eu la vision des meurtres quelques heures avant qu’ils ne soient perpétrés. Tous commis avec la plus grande sauvagerie !
- C’est bien ça, mais tu ne m’apprends rien, mon cœur !
- Si tu cessais de me couper la parole, peut-être que je pourrais t’apprendre quelque chose, s’énerva la Jedi.
- Oooh mais c’est que tu es différente que dans mes souvenirs, s’amusa Lexan en regardant son interlocutrice. Sur bien des aspects, il me semble…
Anyan’ka avait remarqué qu’il fixait maintenant intensément son ventre.
- Oui, j’ai changé, mais ce n’est pas le sujet, il me semble ! J’ai vu, enfin aperçu le visage de l’assassin. C’est un humanoïde à la peau sombre tirant vers le bleu et portant des tatouages sur le visage. Il a un regard de fou. J’ai ressenti du plaisir chez lui quand il tuait ses victimes et…
- Tu as ressenti les sentiments de l’assassin lors d’une vision, demanda Horn, incrédule.
- Je ne te demande pas de me croire, Lexan ! Mais je sais également où tu pourras trouver la dernière victime !
- Voyons ça…
- J’ai eu une vision avant que tu n’arrives. J’ai vu quatre personnes dont les trois précédentes victimes. Elles étaient en compagnie d’un Humain d’une soixantaine d’années. Ils discutaient dans un bar, La Gorge du Voxyn. Je suis certaine que tu pourras trouver des informations là-bas. Et un nom m’est apparu aussi : Xax. Borel Xax.
- Je vois…, fit le Corellien, pensif. Bon, passons à autre chose maintenant !
Anyan’ka sentit que Lexan connaissait son secret, qu’il l’avait flairé ou deviné.
- Alors, depuis combien de temps es-tu…
- Je n’ai pas envie de parler de ça avec toi, Lexan, trancha la jeune femme. Et puis, je dois partir… Morgan m’attend.
- Très bien, jeune demoiselle. Je retourne donc à mon enquête.
Le Corellien se retourna et quitta les lieux.

Et voilà, la suite bientôt

Den, qui espère que cette première partie vous plaira
Modifié en dernier par Den le Jeu 19 Juil 2007 - 10:07, modifié 2 fois.
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar tamose » Sam 26 Mai 2007 - 23:41   Sujet: 

Très interresant.
J'attend beaucoup de voir la suite des rapports entre Lexan et Anyan.
Le fait que Anyan ressente se que ressend la victime et le tueur m'intrigue assez.
Et de retrouver le Vong (même pour quelque phrase) est bizarre du fait que ceux-ci n'aime pas la technologie. A moins que le conseil ne sois pas au courant que le tueur utilide une vibtolame.
J'aime beaucoup. :lol:

Preums :P
"Eh bien, je dirais que soit il a une ampoule dans le derrière, soit son colon à une idée lumineuse."
"J'élimine l'espère humaine un foetus à la fois", Dr House.
Ff en cours: Les enfants de la Force 2
tamose
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4695
Enregistré le: 27 Mai 2006
Localisation: avec les Ewoks, en train de boire du saké
 

Messagepar Den » Sam 26 Mai 2007 - 23:52   Sujet: 

C'est une histoire se passant dans un lointain futur, et les Vongs ont pu évoluer. De plus, ce n'est qu'une supposition du conseil, une vague souvenir de leur passé hors la Force.
Depuis le NOJ, il y a bien eu plus de 5 générations de Skywalker si on compte que l'histoire d'Oiki se passe bien après le Legacy (comics). Donc, certains vongs ont pu s'adapter à la technologie. Donc leur résonnement se tient.

J'aime beaucoup.
Merci


P.S.: je préfère que tu dises Anya ou Anyan'ka plutot qu'Anyan, ça me fait bizarre :P
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Gonau Wocou » Dim 27 Mai 2007 - 12:08   Sujet: 

La suite, la suite, la suite!
Si tu veux la paix, prépare la guerre...
Gonau Wocou
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 363
Enregistré le: 01 Oct 2006
Localisation: Saint-Etienne
 

Messagepar Notsil » Dim 27 Mai 2007 - 12:44   Sujet: 

Quelle chouette petite histoire ^^

Le Corellien avait un sens exceptionnel du pratique.

J'adore cette phrase ^^

J'aime bien comment tu retranscrits Lexan, arrogant et sûr de lui à souhait ^^

Un ptit point négatif quand même ? ^^
elle sentait toutes les espèces peuplant la planète, toutes les créatures peuplant la planète,

Peut être une répétition un peu trop flagrante :P mais ça ne gâche en rien le reste hein ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2328
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Suivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations