LA PROPHÉTIE OBSCURE : la Fin de l'Équilibre

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark Sheep » Jeu 06 Mai 2010 - 17:16   Sujet: LA PROPHÉTIE OBSCURE : la Fin de l'Équilibre

MOT DE L'AUTEUR, édité en 2015

La fiction ci-présente a pour titre "la fin de l'équilibre", et fait partie d'une histoire que j'ai baptisée "la prophétie obscure". Sa suite est en cours d'écriture depuis un moment, et progresse régulièrement. Elle sera proposée sous le tire "l'avènement de la Force".
À l'origine, j'imaginais écrire une sorte de "préquelle" à cette histoire, raison pour laquelle je l'avais initialement sous-titrée "chapitre II", à l'instar de "un nouvel espoir" qui est l'épisode IV de la saga de George Lucas et pourtant le premier sorti au cinéma. Toutefois, l'histoire importante à raconter à mes yeux était celle qui débute par cette fiction ci, et continue avec "l'avènement de la Force", aussi ai-je tout bonnement enlevé la mention chronologique "chapitre II", qui pouvait également rebuter certains lecteurs. Il n'y a donc aucun pré requis pour se lancer dans la lecture de cette aventure.
C'est un récit plutôt visuel et très axé sur l'action. Si j'en crois les critiques lisibles ici, faites par des lecteurs du forum SWU (auteurs également), je peux être fier du résultat des combats, qui immergent le lecteur. En revanche et de ce fait, pour ceux qui n'ont pas vraiment envie de lire de l'action décomplexée, l'aventure risque d'être dure à suivre.
Pour cette raison, je compte reprendre le texte et le modifier afin de le rendre plus digeste pour tout le monde, à l'image de ce que je tente de faire pour sa suite.

Ainsi ceux qui souhaiteraient en entamer la lecture peuvent le faire sans crainte dès à présent, et je souhaite que cette fiction les divertisse, ou attendre une version "remasterisée" pour laquelle il me faut trouver un moyen de rendre les combats en partie "optionnels".
:jap:




************************************************



« Le bien et le mal forment un tout, il ne peut y avoir de lumière sans obscurité... »

Grâce à leur maîtrise de la Force, les jedi auraient pu régner sur la galaxie...

Au contraire ils avaient fait le serment de la préserver des tyrans...

Mais certains s’écartèrent peu à peu de la pensée Jedi, décrétant que le pouvoir était inutile si l’on n’en faisait pas usage...

Ils désobéirent à leurs maîtres et cherchèrent à obtenir toujours davantage de puissance...

Dans leurs recherches, ils établirent une seconde interprétation de l’un des textes sacrés, la prophétie...

Pour eux, ce texte annonçait l’arrivée de l'élu, un être qui aurait une emprise totale sur la Force grâce à un artefact légendaire, l’Âme de Force...

Pour finir, l’Ordre implosa. Vaincus, les renégats ne furent pas tués mais bannis à jamais...

Ce choix discutable sera peut être la cause des plus grands conflits dans la galaxie...

« Toute action charitable peut engendrer une conséquence néfaste... »
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mar 22 Déc 2015 - 15:40, modifié 5 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Jeu 06 Mai 2010 - 17:41   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oh, j'ai l'impression que les Sith sont appréciés en ce moment :p
Les teasers sont à la mode aussi ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 07 Mai 2010 - 8:57   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oui, là je ne m'en cacherai pas c'est 100% du teasing puisque toute l'histoire est écrite depuis environ 5 ans...
:D

Mais bon, faut bien que j'essaie de faire une entrée en matière accrocheuse !


Plus sérieusement, quelques points importants :
à l'origine de ce projet il y avait une vidéo, une simple chorégraphie de combat au sabre laser entre un sith et plusieurs jedi ; mais je ne suis pas très "pas d'histoire", j'aime bien inventer un fond et donc j'ai commencé à plancher dessus. Au bout d'un moment c'est devenu un gros projet vidéo susceptible de ne pas se faire... alors j'avais d'un côté la déception d'avoir créé quelque chose pour rien, et de l'autre j'avais le sentiment de m'être bridé inutilement. Bridé parce que j'avais écrit des choses qui me semblaient réalisables pour des amateurs. Mais comme ça ne servait plus à rien de rester dans le faisable je me suis un peu lâché et j'ai développé l'histoire. Il n'en reste pas moins qu'elle n'a pas été écrite dans l'ordre, pas dans une foulée et pas forcément de manière homogène, du coup je suis forcé de la relire avant de la poster, histoire que ce soit plus comestible pour les gentils lecteurs de Fan Fictions de SWU :)
(je suis trop bon, je sais... )

Enfin bref... ouais, teaser sans commentaire, lancé comme ça, juste pour piquer au vif la curiosité du plus de monde possible, et ça marche !
(même si du coup le plus de monde possible c'est une personne :paf: )

En tout cas, fin du teasing aujourd'hui même avec le premier passage que je termine de relire en ce moment même.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 07 Mai 2010 - 9:44   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Hop, voilà une deuxième personne qui vient grossir le "tout le monde" :D

Je sens que ça va me plaire, car ça sera un peu dans le prolongement de ma lecture de Darth Bane (j'ai mis Darth au cas où Piejs ferait un petit tour par ici :transpire: )

En tout cas, "tout le monde" attend ta fic avec impatience :lol:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 07 Mai 2010 - 11:17   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Waouh, mais il y a énormément de monde sur ce forum !

Non sans blagues, merci d'être passés, ça fait plaisir :lol:

Pour la peine je mets les bouchées doubles à relire et modifier la "première" partie de l'histoire, que je posterai dans quelques heures. C'est dit.
Pour situer un peu l'histoire, ça se passe "avant il y a bien longtemps", ou "il y a longtemps avant il y a bien longtemps"...
Mon histoire ne sera certainement pas entièrement compatible avec les "vérités sous licence", mais je me suis dit que l'essentiel était de se faire plaisir, alors j'ai pris des libertés. Les puristes n'apprécieront peut-être pas.
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 07 Mai 2010 - 12:39   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Perso je préfère une FF qui prend quelques libertés qu'une FF bien travaillée à fond sur tous les petits points de l'UE...et dont on ne verra que le 1er chapitre ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 07 Mai 2010 - 13:26   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ouais ben là ça tombe vraiment super bien parce que je commence direct par le "chapitre II" :D

Enfin, j'utilise "chapitre" à la place du classique "épisode", encore une fois pour me démarquer...
mais si tout le "chapitre II" arrive sur le forum ça fera effectivement quelque chose d'assez "complet"... même si...

je n'en dirai pas plus.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 07 Mai 2010 - 16:22   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Prologue


Le climat était rude sur la planète Balvareg IV.
Elle était en permanence recouverte de neige, sauf au niveau de l’équateur, lorsqu’elle passait au plus près de son étoile ; et c’était la seule planète « habitable » du système Kemkohat...

Cela faisait plusieurs heures que les deux jedi se livraient bataille sur le flan rocheux d’une montagne enneigée où de rares arbres à aiguilles résistaient au froid ; à première vue le combat semblait à peu près équilibré, mais en y regardant de plus près on pouvait s’apercevoir du fait que même si Thalion Mu Arae se battait avec courage, l’autre ne faisait que se défendre et ne semblait pas vraiment en danger.

Le combat ne se résumait pas à une lutte entre ces deux guerriers, les éléments déchaînés semblaient eux aussi vouloir y prendre part, comme s’ils avaient leur mot à dire sur l’écriture du destin de ces êtres de chair à la vie si éphémère à l’échelle du monde, d’une planète, ou d’une simple montagne... rien d’étonnant après tout puisque la Force était partout, et en toute chose.
L’air tourbillonnait, et avec lui la neige qui venait ainsi fouetter les jedi, les attaquant d’un froid intense contre lequel même le gros poncho de Thalion n’était pas pleinement efficace, tant sur le plan de la préservation de la chaleur que sur celui de la protection à proprement parler, laissant son visage et ses mains à découvert et donc à la merci de tous les cristaux qui semblaient prendre plaisir à le torturer.

Ils étaient là, au milieu de nulle part, minuscules tâches sombres dans l’immensité blanche, de loin on aurait pu ne pas les remarquer s’ils ne brandissaient pas leurs sabres laser...
Les deux jedi étaient à nouveaux au corps à corps, le contact de leurs armes produisait un grésillement et des rayons de lumière bleus et violets fusaient dans toutes les directions...
- Sers toi de ta colère Thalion !
- Je suis un chevalier jedi, je ne me laisserai pas envahir par mes émotions !
- Alors tu ne pourras pas gagner !

A ces mots l’étrange jedi repoussa Thalion, ils étaient maintenant à deux mètres l’un de l’autre, se faisant face l’arme à la main. Le vent s’était un peu calmé et quelques rayons de lumière provenant de l’étoile de Balvareg venaient à présent caresser le visage meurtri par le froid de Thalion.
Quelques flocons de neige continuaient cependant leur vol léger et gracieux, venant parfois terminer leur vie dans un faible grésillement contre la lame immatérielle de l’un ou l’autre des jedi, implacable faisceau d’énergie pure.
- Je comprends maintenant pourquoi les membres du conseil n’ont pas voulu de vous parmi eux...
- Faux, Thalion. Tu crois comprendre.
- Et la leçon qu’ils voulaient que j’apprenne en venant ici est que même un grand maître jedi peut basculer du côté obscur.
- C’est vrai, personne n’est à l’abri.
- Renoncez au côté obscur !
- Si je ne fais pas partie du conseil c’est parce que nous ne partageons pas le même point de vue.
- Mensonge !
- Le Bien, le Mal... crois tu vraiment que tout soit aussi simple ? Et dans ce cas, où est la limite entre les deux ?
- Ne vous fatiguez pas, vous n’arriverez pas à me convertir, traître !
- Le conseil dit représenter le côté clair de la Force, et lutter contre son côté obscur...
- Et c’est la vérité !
- Moi je cherche l’équilibre, j’accepte la Force comme un tout, j’accepte le fait qu’il ne puisse y avoir de bien sans mal.
- Vous essayez de me rallier à vous en prétendant avoir le beau rôle ?!?
- Non Chevalier, j’essaye juste de t’aider à trouver l’équilibre...
- Je n’ai pas besoin de conseils venant de vous !
- Le code des jedi nous défend contre nos émotions, mais c’est parce qu’elles sont difficiles à maîtriser, entraîne toi, utilise les, je sais que tu en es capable.
- Ce serait faire preuve d’une trop grande confiance en moi, je ne veux pas prendre ce risque.
- Mais ne pas avoir confiance en toi est peut-être encore plus risqué, Thalion...

Thalion semblait un peu désorienté, il avait baissé sa garde, et regardait le sol, comme s’il réfléchissait.
- Ton maître et moi étions amis Thalion, et il partageait mon point de vue.
- Je vous défends de bafouer la mémoire de mon maître !
- Rappelle toi le jour où il a été tué... vous étiez deux et pourtant vous ne faisiez pas le poids face à ce jedi obscur, il a tué ton maître, et c’est ta colère qui t’a permis de réussir là où vous aviez échoué.
- C’était différent...
- C’est vrai, tu avais moins d’expérience qu’aujourd’hui, et donc moins de chance d’arriver à canaliser ta colère pour en faire quelque chose d’utile... et pourtant tu l’as fait... tu ne le sais sans doute pas mais certains maîtres jedi du conseil pratiquent une forme de combat dont l’essence même est l’utilisation des sentiments agressifs, et je suis l’un des plus respectés dans ce domaine.
- Pourquoi feraient-ils ça, c’est contraire au code !
- Pourquoi le conseil t’a-t-il envoyé à moi d’après toi ?
- Je ne sais pas... sans doute pensait-il que je serais capable de vous ramener vers la lumière...

Le mystérieux individu masqué ne put retenir un rire, Thalion était vraiment persuadé du bien fondé de son action... et il était d’un naturel un peu borné !
- Haha... Toi ? Et pourquoi pas un maître ? Ou plusieurs ? Ils auraient étés plus à même de le faire si c’était nécessaire, ne crois tu pas ?
- Je ne vois pas où vous voulez en venir... j’en ai assez, cette discussion ne mène à rien !
- Tu as raison, battons nous. Laisse la Force et ton agressivité guider ton sabre.

Thalion hésitait, une partie de lui voulait céder, mais une autre lui disait d’éviter l’affrontement.
- Je ne veux pas me battre contre vous...
- Dans ce cas, vas t’en, tu n’es pas digne de recevoir mon enseignement.

Borné, vraiment... et très ancré dans de vieux principes jedi qu’il conviendrait de mettre à jour. Mais même les plus bornés peuvent être amenés où l’on veut, à condition de savoir s’y prendre, et par cette dernière phrase il savait qu’il allait pouvoir piquer le jeune chevalier au vif... l’amener où il le voulait.

Thalion n’en croyait pas ses oreilles, ni ses yeux, l’autre lui tournait à présent le dos et commençait à s’éloigner, il avait désactivé le faisceau d’énergie de son arme et ne semblait même plus lui prêter attention... et qu’est-ce que c’était que cette idée d’enseignement ?
Il venait jusque sur ce vieux rocher aux conditions climatiques exécrables, sur ordre du conseil des jedi et dans le but de repêcher un ermite égaré et excentrique et voilà que l’autre espèce d’homme des neiges le narguait... c’était vraiment incroyable, et ridicule !
- Qu... Quoi ?!?
- Tu fais honte à ton maître.
- Ca suffit !!

Cette fois le chevalier jedi ne pouvait en supporter davantage, que l’autre se moque de lui et en vienne même à le comparer à un padawan auquel il proposait son enseignement passait encore, mais qu’il bafoue la mémoire de son défunt maître là, c’était trop ! Il céda à la colère et fonça droit sur le maître jedi qui lui tournait le dos.
Alors qu’il allait toucher sa cible l’autre se retourna et para son coup en un seul mouvement, en se contentant de réactiver son arme. On ne pouvait pas distinguer le visage du maître jedi à cause de son costume étrange, mais Thalion sentait qu’il souriait, il avait réussi à l’obliger à utiliser sa colère, il était arrivé à ses fins, et ça Thalion s’en voulait un peu, mais il décida de ne plus se poser de question avant la fin du combat, maintenant ce n’était plus vraiment le moment de faire marche arrière.
Il attaquait avec une férocité qu’il n’avait pas soupçonnée possible pour un jedi, enchaînant coup sur coup, ne laissant aucun répit à son opposant si bien qu’au bout d’un court moment d’assaut il réussit à désarmer le maître jedi ; il pointa alors la lame immatérielle de son sabre laser dans sa direction, arrêtant sa pointe à une dizaine de centimètres de la tête masquée.
- Vous servez le côté obscur, je devrais vous tuer !
- Et que ferais tu de toi après, Thalion ? Sous le coup de la colère tu viens d’attaquer un homme qui te tournait le dos... as-tu pour autant basculé du côté obscur ?

À présent Thalion hésitait, il ne savait plus quoi penser... cet ancien maître jedi allait réussir à lui retourner le cerveau.
- Comme tu peux le constater la frontière est floue...

A ce moment le maître jedi saisit l’épée qui était accrochée dans son dos et d’un coup sec de son avant-bras protégé par une pièce d’armure il écarta la lame de Thalion.
- Le combat n’est pas fini chevalier.

Thalion se ressaisit et attaqua de nouveau, s’aidant toujours de sa colère parce que, après tout, ça lui avait plutôt bien réussi jusqu’à présent.
Mais cette fois à sa grande surprise l’autre para facilement tous ses coups, comme si lui même était subitement devenu aussi prévisible qu’un jeune padawan sans expérience.
- Leçon numéro un, ne jamais baisser sa garde.
- Je ne veux pas de vos leçons !

Voilà qu’il se permettait de lui donner des leçons en plein combat, et des leçons basiques et vraiment utiles en rien sauf à le mettre encore plus hors de lui ; il l’avait bien compris, cet adversaire prenait un malin plaisir à l’énerver...
Le maître passa à l’attaque, il se battait aussi bien à l’épée qu’au sabre laser, et la lame de cortose de son arme n’avait rien à craindre du faisceau d’énergie du sabre de Thalion.
Ce dernier était submergé, il ne comprenait pas comment un adversaire qu’il maîtrisait quelques instants auparavant pouvait maintenant le mettre autant en difficulté.
Le maître jedi finit par désarmer Thalion à son tour et à le mettre en joue.
- Bien, tu as prouvé ta valeur, j’accepte de t’entraîner.
- C... Comment ?!?
- Le conseil avait raison, tu feras un excellent jedi gardien.

Thalion ne comprenait plus grand-chose à la situation, il avait l’impression d’être un morceau de bois à la dérive sur un cours d’eau, sans aucune maîtrise des événements, un simple spectateur de sa vie, un pantin... comme si on avait tout décidé pour lui et qu’il ne faisait que suivre un fil, sans le moindre libre arbitre.
Le maître jedi rengaina son épée, vraiment étrange... mais puisque la situation s’était calmée et que son adversaire semblait être arrivé à ses fins Thalion décida d’en profiter pour éclaircir cette histoire...
- Je ne comprends pas... le conseil savait ce qui allait se passer?
- Evidemment. Je te l’ai déjà dit, je n’ai pas tout à fait le même point de vue que le conseil, mais je n’en suis pas moins un maître jedi...
- C’était donc une épreuve... et bien sûr j’ai lamentablement échoué...

C’était vraiment une sensation désagréable, sentir qu’on n’avait aucune emprise sur la situation. Il avait foncé tête baissée sans se poser la moindre question, sans réfléchir aux leçons que le conseil aurait pu vouloir lui faire retirer de cette mission, quelle honte...
- Tu me sembles avoir retrouvé ton calme Thalion.
- Je suis calme, oui.
- La leçon numéro deux est donc apprise.

Thalion releva la tête et regarda celui qu’il avait affronté dans le froid pendant si longtemps, il semblait avoir décidé de lui faire des révélations, voilà qui pourrait un peu lui remonter le moral.
- Tu as utilisé ton agressivité, mais tu es resté maître de toi, donc tu n’as pas échoué.

C’était vrai, lui qui avait toujours été mis en garde face aux dangers de la colère, venait d’expérimenter le bénéfice qu’elle pouvait accorder en combat, certes à condition qu’on ne s’y abandonne pas car sinon on perdait forcément en objectivité et finalement on s’exposait, d’une manière ou d’une autre. Mais quoi qu’il en soit cette colère semblait pouvoir devenir un outil bien utile, outil à double tranchant sans aucun doute, mais utile. Tout l’art devait être de bien se maîtriser parce qu’après tout c’était bien connu, la colère menait au côté obscur... a priori.
- Vous n’aviez peut-être pas tort... je me suis senti plus fort. Allez vous m’enseigner la forme de combat dont vous avez parlé ?
- Oui. Enfin, disons qu’une fois ton entraînement terminé tu connaîtras les bases de cette manœuvre.
- Quel est son nom ?
- Elle n’en porte pas.

Thalion était un peu perdu, mais il arrivait maintenant à sentir que le maître Juyo ne représentait pas un danger, il commençait à comprendre la leçon, il avait maîtrisé ses émotions, il avait atteint l’équilibre...
Il voyait maintenant d’un autre oeil les précédentes phrases prononcées par cet homme, suivre l’enseignement d’un tel maître serait sans aucun doute l’une des expériences les plus enrichissantes de sa vie ; certains êtres trop fiers n’auraient pas supporté d’être abaissés à un stade de padawan alors qu’ils étaient chevaliers, mais Thalion ne se souciait pas de tels détails, en tant que bon jedi il était toujours prêt à apprendre.
L’autre avait récupéré son sabre laser dans la neige et commençait à marcher tout en s’entourant dans la lourde cape qu’il avait rejetée dans son dos pour le combat.
- Ramasse ton arme et suis moi, nous allons continuer l’entraînement.
- Bien maître.

Le chevalier jedi ne s’était jamais senti aussi fatigué, il venait de combattre dans le froid plusieurs heures durant contre le plus redoutable adversaire qu’il ait connu, et son corps tout entier le lui rappelait... mais peu importait, il était jedi et avait la Force avec lui, il se servirait d’elle pour oublier les douleurs, la faim, le froid... il se montrerait digne de l’enseignement qu’il allait recevoir, et comme il l’avait bien compris tout ça faisait sans doute déjà partie de l’entraînement, un endurcissement mental autant que physique. Et en observant le jedi solitaire qui se dressait dans la neige non loin de lui cet entraînement semblait porter ses fruits, aucun signe de fatigue ne transparaissait, sa respiration était imperceptible et le froid ambiant ne semblait même pas le toucher...
- Ne te sens pas obligé de m’appeler « maître », je ne fais pas partie du conseil, gardons les formalités pour eux, j’utilise ton nom, fait de même avec moi.
- Bien...

Vraiment à part, voilà tout ce qui venait à l’esprit de Thalion quand il pensait à cet étrange jedi... mais si le maître voulait se passer de formalités il n’allait pas le contrarier, après tout ils étaient seuls sur une planète désertique au fin fond de la galaxie et ne faisaient ni l’un ni l’autre partie du conseil...
- Mon maître ne m’a jamais fait part de votre nom complet, il vous appelez toujours Juyo...
- Sur la planète d’où je viens nous n’avons pas de noms compliqués, juste un mot qui nous caractérise.
- Ah... et...

Avant même que Thalion n’ait pu poser sa question le maître jedi reprit la parole, comme s’il avait lu dans ses pensées.
- ... et si tu veux tout savoir, cette tenue qui t’intrigue tant est la tenue traditionnelle des guerriers de mon peuple, et je la préfère à la tunique jedi.

Sans s’arrêter de marcher il jeta un regard par dessus son épaule, vers le chevalier dont il venait de faire son disciple, et ajouta :
- Après, c’est une question de point de vue, comme toujours.

Une fois de plus Thalion devinait que Juyo souriait sous le tissu qui lui masquait le bas du visage. Mais cette fois, le chevalier savait qu’il pouvait lui faire confiance, et qu’il allait devoir s’entraîner dur...
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mar 12 Juil 2011 - 16:42, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Lun 10 Mai 2010 - 12:38   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oh un ptit gars malmené et perdu :) Mais qui semble intelligent (denrée assez rare :p).
Hâte de voir comment il va apprendre davantage à marcher sur le fil du rasoir ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darth Piejs » Lun 10 Mai 2010 - 12:49   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oula!
Je vois que Dark Sheep (que je connaissais pas, enchanté :transpire: ) a été superactif sur les forums fan fic ces derniers temps!
Euh c'est par ou que je commence? :paf:
Si j'ai bien suivi y a Starlott qui est plus humoristique et ceci qui est plus sérieux?
Faut que je me dépeche de reprendre le wagon sinon je vais vite avoir 3 trains de retards étant donné la vitesse à laquelle tu balances du nouveau texte! :x
Merci!
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 10 Mai 2010 - 13:50   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Pour commencer merci à vous de m'avoir lu ; comme vous avez pu le constater c'est uniquement le début... la suite arrive !

Darth Piejs a écrit:Je vois que Dark Sheep (que je connaissais pas, enchanté ) a été superactif sur les forums fan fic ces derniers temps!


enchanté aussi :)

j'avais envie de partager mon imaginaire oui... et celui des autres :wink:
vu que c'est un forum j'essaie aussi de suivre une fiction d'autres fans, et d'ailleurs je suis l'avancée de tes Mémoires (pas encore mis de commentaires, j'attends d'en savoir plus :D )

Pour ce qui est de mes sujets oui, il y a Starlott qui est plus décalé et LPO plus sérieux, mais disons que LPO est aussi plus destiné à être "lu" et Starlott "vu"... sous peu.

Pour ce qui est de LPO j'ai beaucoup de boulot pour le rendre "lecturisable", mais je pense que le prochain passage est quasi prêt à poster...

Merci encore à ceux qui lisent :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Lun 10 Mai 2010 - 13:56   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Darth Piejs a écrit:Si j'ai bien suivi y a Starlott qui est plus humoristique et ceci qui est plus sérieux?


Je n'ai qu'une chose à ajouter Piejs, Starlott ça déchire :diable: ! En plus je pousse Dark Sheep pour qu'il nous fasse plus d'humoristique que de sérieux...

Moi faut je rattrape mon retard ici car j'ai un texte de retard je crois :transpire:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Darth Piejs » Lun 10 Mai 2010 - 14:00   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ok merci pour les infos. :)
Je suis un peu le même raisonnement que toi concernant ce forum et j'essaie de lire le plus possible les nombreuses fan fics présentes.
De prime abord je suis plus tenté par le serieux je vais donc commencer LPO tout de suite et donne mon avis dans la foulée. :wink:

PS : tu as un MP.

EDIT:

Lu!
Prometteur!
Juyo!? Très bien vu! Alors comme ça c'est ce maître qui va donner son nom à la famese technique de combat au sabre laser(la 7ème si je ne m'abuse?) J'adore ce type de références subtiles!
J'adore aussi le choix de situer ton récit dans une periode dont on ne sait presque rien!
En gros ton récit prend place juste après le premier schisme entre la lumière et l'obscurité c'est bien ça? Avec les premières générations de Jedi?
Bref tu as réussi à capter mon interet et je lirais la suite de cette histoire, les deux personnages sont interessants chacun dans leur style respectif et tu parviens bien à nous les familiariser même s'ils sont prachutés dès les premières lignes sans qu'on ne sache rien d'eux au départ. J'aime bien la façon dont tu les présente au fil du combat.

En revanche un Conseil Jedi dès les débuts de l'Ordre ça parait un peu trop organisé dès le début, j'aurais plutôt parlé des Anciens ou une connerie dans le genre. Fin là je pinaille.

Bref beau boulot. :jap:

Je lirais peut-être Starlott à l'occase même si le concept humoristique m'attire moins.

Notsil a écrit:Oh, j'ai l'impression que les Sith sont appréciés en ce moment :p
Les teasers sont à la mode aussi ^^


Si tout le monde se met à faire du teasing :lol:
Enfin là pas de Sith mais des Jedi Noirs ma chère No, les Sith n'existent pas encore à cette époque... sauf si Dark Sheep décide que c'est la cas of course! Mais je n'en ai pas l'impression étant donné qu'il parle bien de Jedi Obscurs.
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Code 44 » Lun 10 Mai 2010 - 16:32   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Darth Piejs a écrit:Juyo!? Très bien vu! Alors comme ça c'est ce maître qui va donner son nom à la famese technique de combat au sabre laser(la 7ème si je ne m'abuse?) J'adore ce type de références subtiles!


Ton docte : le Juyo est bien la VII Forme de Combat au Sabre laser.
Elle est basée sur des mouvements plus amples et plus rapides que le Shien sans pour autant être aussi acrobatique que l'Ataro.
Pour véhiculer l'énergie nécéssaire à l'utilisation du Juyo, l'utilisateur doit constament allant chercher les émotions procurées par le combat. Cela rendait les attaques de bretteur imprévisibles.
Cela dit, elle reste très dangereuse pour le guerrier même car s'il puise trop dans ses émotions, il peut passer du côté obscur.

A noter qu'il existe des varientes du Juyo : le Vaapad tout d'abord, crée par Mace Windu et Sora Bulq tenait plus de l'état d'esprit global que d'une vraie technique de combat. Cela dit, le Vaapad est encore plus borderline que le Juyo.

L'autre variente connue est le Trispzest, qui consiste en un style aérien où le but est tout simplement de surprendre l'adversaire dès le début du combat et de lui infliger un sai cha le plus vite possible.
Il est néanmoins nécéssaire pour cette technique, que l'utilisateur sache voler. On peut citer Kharys ou Nazish qui en avaient la capacité physique ou bien Maw qui portait des prothèses.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 10 Mai 2010 - 16:40   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Alors alors...

Oui, Juyo :wink: bien vu pour la référence !
Je trouvais ça sympa de donner ce nom à un personnage, surtout que dans l'univers plus récent la manoeuvre de forme VII est celle de Windu, donc je me suis dit qu'il devait y avoir un peu de flou autour du style VII, et que ça me laissait de la place !
En plus de part sa nature elle a un rapport intéressant avec la dualité bien/mal, et... et je ne vais pas en dire plus !


et en ce qui concerne les jedi et les sith disons plusieurs choses :
(tout d'abord j'admets que je prends des libertés)

- je ne me situe pas tout de suite après le schisme, j'ai laissé passer du temps, mais ça on le découvrira plus tard.
- je fais effectivement la distinction entre sith et jedi noirs, je me base pour ça sur mes heures sur KoTOR :)

Donc je parle effectivement de Conseil des jedi, parce que j'aime bien :D mais là encore je prends des libertés parce dans mon histoire il peut y avoir plusieurs "conseil des jedi", notamment il y en aura un sur une planète qui n'est pas Coruscant.

J'emploierai aussi le terme de sith pour des jedi noirs, mais en précisant bien pourquoi... plus tard aussi :)

Merci encore à mes lecteurs, et à très bientôt pour le traditionnel "texte jaune" de tout Star Wars qui se respecte (même si à aucun moment je ne fais apparaître "Star Wars" dans LPO... encore un peu de distance)


petite édition du message :

ben je crois qu'un droïde dictionnaire a fait son apparition sur le forum et a dit tout ce qu'il y avait à savoir sur les manoeuvres de forme 7 :lol:

merci à toi code 44 :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Lun 10 Mai 2010 - 16:56   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ok great!
Merci pour toutes ces clarifications! :jap:
T'as raison profites en de toute façon ta fan fic ne sera pas publiée par Lucasbook, autant prendre des libertés :paf:
Du moment que ça sert le récit :wink:
Et puis vu la periode choisie, tu ne risques pas de contredire grand chose! C'est l'avantage.
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 20 Mai 2010 - 9:16   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dans une galaxie lointaine, très lointaine,
durant les temps immémoriaux...


LA PROPHÉTIE OBSCURE


La fin de l’équilibre



L’heure est grave, l’ordre jedi encore convalescent n’est pas en mesure de sentir l’influence du côté obscur.
La menace est grandissante, le dernier espoir d’une galaxie libre repose peut-être sur les épaules du tout jeune ordre des gardiens qui compte en ses rangs certains des plus puissants jedi.

L’Ame de Force, artefact légendaire que protègent les jedi gardiens sur une planète connue d’eux seuls, pourrait causer la perte de la galaxie si elle venait à tomber entre de mauvaises mains...

L’apprenti du jedi sombre Dark Seyus est revenu vers son mentor après avoir triomphé des épreuves de l’élu.
Le moment est venu pour le maître du côté obscur de sortir de l’ombre et de mener à bien ses funestes projets...
Modifié en dernier par Dark Sheep le Sam 19 Déc 2015 - 13:17, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 20 Mai 2010 - 14:58   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

(Deux années ont passé depuis les événement relatés dans le chapitre premier de cette trilogie.)




Le calme...
Le calme est un mot qui pourrait tout à fait caractériser l’espace…
C’est peut-être parce qu’il n’y a aucun bruit dans l’espace, ou peut-être parce que l’espace est plein de vide.
Plein de vide…
Une expression contradictoire… un peu comme le calme de l’espace, un calme dans lequel des masses monumentales comme le sont les plus grandes étoiles peuvent exploser sans aucun bruit, rayant ainsi de la galaxie des planètes entières…


C’est donc sans aucun bruit que le vaisseau spatial avançait, dans cet immense amas de vide. Et pourtant il pouvait en faire du bruit quand on lui en donnait l’occasion ; lorsqu’il volait dans l’atmosphère d’une planète par exemple…

Le capitaine Nethor était assis dans son fauteuil, comme à son habitude ; il passait son temps enfermé dans sa cabine et laissait à son équipage le soin de diriger le cargo.
Le Blener était un vieux vaisseau presque bon pour la casse, un véritable vestige des temps anciens ; mais le capitaine l’aimait bien. En fait s’il l’aimait tant c’est parce qu’il y avait intégré quelques modifications personnelles, des compartiments secrets dans lesquels il pouvait dissimuler de la marchandise pour la transporter en contrebande...
Nethor était un homme sans scrupules pour qui la « marchandise » pouvait aussi bien être de l’épice que des esclaves, du moment qu’il était payé...

Ces temps-ci le capitaine était de mauvaise humeur, il avait une affaire en cours qui mettait ses nerfs à rude épreuve mais qu’il avait acceptée parce qu’il avait compris qu’il pourrait en tirer beaucoup de crédits. Il était récemment entré en contact avec un être étrange, probablement un humain mais Nethor ne pouvait en être sûr car l’autre dissimulait son apparence dans un grand manteau noir à capuche.
L’homme, en concédant que ça en fut bien un, se faisait appeler « seigneur Seyus », certainement un être complexé en mal de reconnaissance...
Seigneur de quoi, ça, Nethor ne le savait pas ; mais l’autre avait tendance à le prendre de haut, encore un signe évident de mégalomanie prononcée.
Au départ le capitaine en riait presque, mais peu à peu il trouva ses conversations avec ce « seigneur Seyus » assez oppressantes, et il n’eut plus vraiment envie de rire...
Le contrebandier avait longtemps pensé avoir affaire à une sorte de collectionneur d’objet d’arts, ou à un antiquaire ; après tout qui d’autre aurait pu lui demander de parcourir la moitié de la galaxie dans le seul but de retrouver une urne ou même une dalle datant de la période précédant l’implosion de l’ordre Jedi ? Et d’ailleurs, quelle raison de s’intéresser à cette espèce de secte dont les membres prenaient un malin plaisir à utiliser des tours de passe-passe et à déballer des phrases dont on ne pouvait même pas être sûr qu’ils en comprenaient eux-même le sens, si toutefois elles en avaient un...

Mais après quelques aventures de ce genre, l’ayant forcé à se rendre d’un bout à l’autre de l’espace connu, l’étrange personnage s’était un peu dévoilé, lui expliquant que toutes ses courses à travers la galaxie n’avaient été qu’un genre de test destiné à voir s’il était à la hauteur de la véritable mission qu’il voulait lui confier.
Au départ cela avait mis le capitaine hors de lui, il n’aimait pas qu’on se paye sa tête... mais d’un autre côté le mégalo l’avait plutôt bien payé jusqu’ici, alors en fin de compte, test ou pas test, quelle importance ?
Il l’avait alors chargé de retrouver un ancien artefact, un holocron jedi pour lequel Seyus promit de lui offrir bien plus que ce dont il avait pu rêver jusqu’à ce jour, à condition bien entendu que cette affaire ne soit pas ébruitée, et que l’objet soit en parfait état.
Nethor avait hésité avant d’accepter cette mission car il n’aimait pas trop avoir affaire aux jedi. A cette époque les gens de la bordure extérieure n’étaient pas très au fait de ce qui se passait dans le noyau central de la galaxie, et pour eux les jedi existaient surtout par le biais de récits, sortes de légendes qui les décrivaient comme des surhommes, presque des dieux, on les disait capables de déplacer des planètes par la seule force de leur pensée...

Le contrebandier avait d’ailleurs fait part de ses appréhensions à Seyus mais ce dernier lui avait alors répondu qu’il connaissait bien les jedi, et que ceux-ci étaient loin d’être les dieux qu’il imaginait ; il lui confia même que s’il tirait sur un jedi avec son pistolaser, celui-ci mourrait aussi bien que n’importe quel être vivant.
Le capitaine n’en fut pas tout à fait rassuré, mais en y ajoutant comme argument la prime colossale que lui promettait Seyus, cela suffit à le convaincre d’accepter.

C’est donc pour cette raison que le Blener se dirigeait en ce moment vers la planète Deptera, avec à son bord la « marchandise » tant convoitée...

Le capitaine était certes quelqu’un de peu recommandable, mais il était loin d’être aussi idiot qu’un cochon gamoréen ; non, ce n’était pas une grosse brute sans cervelle... il avait longtemps réfléchi à cette affaire et en était arrivé à la conclusion que Seyus devait être un jedi. Et la perspective de remettre en mains propres l’objet à une telle créature ne l’enchantait guère...
Nethor n’avait jamais vu Seyus en personne, leurs discussions se passant toujours sous forme d’holoconversations, mais le capitaine n’en était pas pour autant impatient de rencontrer cet interlocuteur « en chair et en os »...
A chaque nouvelle conversation qu’ils avaient eue Seyus s’était montré plus oppressant, et Nethor ne ressortait jamais vraiment indemne de ces échanges ; l’autre savait si bien utiliser les mots et les intonations qu’entre ses mains la parole semblait devenir une arme redoutable.
Le capitaine sentait en son interlocuteur quelque chose de malveillant. Il avait l’impression de ressentir la présence de la mort lorsqu’il parlait avec Seyus tandis que ce dernier se trouvait à l’autre bout de la galaxie, alors il n’avait pas vraiment envie de le voir « en vrai »...

Nethor était donc là, affalé dans son fauteuil, les pieds sur son bureau, et il attendait.
Il attendait et redoutait le moment où il se retrouverait à nouveau face à l’hologramme de Seyus. Il espérait qu’une fois cette affaire réglée il pourrait enfin changer d’air et qu’il n’entendrait plus jamais parler du « seigneur Seyus ».

Tout à coup le bruit de l’interphone troubla le silence de la cabine de Nethor, le faisant sursauter. Puis il entendit la voix de Denel, l’imbécile qui s’occupait des communications :
- Capitaine ? 

Il se redressa un peu et appuya sur l’interrupteur de l’interphone qui se trouvait sur son bureau :
- Quoi !?! Je croyais avoir était clair, on ne me dérange sous aucun prétexte !
- Mais... Capitaine... c'est-à-dire que...
- Ben vas y, crache le morceau !
- Seyus...

Le capitaine s’en doutait, il fallait bien que ça arrive... mais cette fois il se sentait près, il pensait maintenant avoir percé à jour ce mystérieux « seigneur », il était certain que c’était un jedi.
- C’est bon, mets moi en liaison avec lui.
- Bien Capitaine.

Nethor se redonna un peu de confiance en pensant qu’il était bien à l’abri dans son vaisseau et que l’autre devait sans doute se trouver à des années lumière de là, et en terminant une bouteille d’alcool qui traînait sur son bureau.

Après quelques instants la silhouette bien connue se dessina devant Nethor, au milieu de la cabine. Cette situation de flou ne pouvait plus durer, le capitaine s’était résolu à faire face à son interlocuteur et à lui demander de se montrer au grand jour, à avouer qu’il était un jedi.
Cette décision changea son état d’esprit, il redoutait moins l’apparition de la silhouette de Seyus, et se sentit presque décontracté. L’autre voulait peut-être entretenir le secret mais il ne fallait pas prendre Nethor pour plus bête qu’il ne l’était...
Bouteille en main, il ne bougea pas de son fauteuil, il s’était trop souvent abaissé devant ce jedi mégalomane et mystérieux, maintenant il était temps que ça change, qu’ils discutent enfin d’égal à égal, comme c’était toujours le cas lorsqu’une personne voulait se payer ses services.
- Tiens, seigneur Seyus, c’est gentil de passer prendre des nouvelles...

Durant quelques secondes la silhouette sombre resta silencieuse, le contrebandier eu l’impression qu’il avait réussi à déstabiliser son interlocuteur ; il en venait presque à regretter de ne pas s’être montré aussi sûr de lui dès le début de leur collaboration...
- Capitaine Nethor... votre arrogance prend des proportions inquiétantes...

A ces mots, Nethor sentit la peur l’envahir, il passa la main entre le col de son vêtement et son cou comme pour mieux respirer, il commençait à transpirer...
Il réussit tout de même à reprendre la parole.
- Je vais être franc avec vous, j’aime savoir avec qui je traite... et je pense que vous êtes un jedi... je me trompe?
- Aucune question... c’était notre accord il me semble.
- Mais...
- Avez-vous ce que je vous ai demandé ?
- Oui, bien sûr...
- Bien… je dois avouer que le contraire m’aurait fortement déçu.
- Je tiens toujours mes engagements...
- Sachez, capitaine, que la distance qui vous sépare de moi ne vous autorise en aucun cas à vous montrer insolent...
Je ne suis pas le rodien qui s’occupe de l’entretien de votre misérable débris volant ...

A présent le capitaine regrettait son attitude, il enleva les pieds de son bureau et se mit debout, aussi droit que l’alcool qu’il avait dans le sang le lui permettait...
- Je vous prie de m’excuser Seigneur Seyus...
- J’accepte vos excuses Capitaine, mais que cela ne se reproduise plus.
- Bien entendu. Mais n’oubliez pas que j’ai quelque chose que vous voulez, alors soyez un peu sympa avec le type qui vient de faire tout votre sale boulot.
- Je vous paye pour cela, il me semble... de plus l’objet que vous avez n’est utilisable que par ceux qui maîtrisent la Force, il ne vous est donc d’aucune utilité.
- La Force... donc vous êtes bien un jedi...
- L’importance que vous attachez à cette question est démesurée à mes yeux… mais soit, vous aurez votre réponse.
- Merci Seigneur Seyus.
- Je ne demande pas de remerciements Capitaine, seulement des résultats... et, à proprement parler, je ne suis pas jedi...
- Vous... vous n’êtes pas un jedi ?
- Non, Capitaine Nethor... et croyez moi quand je vous dis que vous avez tout intérêt à me remettre l’holocron... mes pouvoirs sont bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer.

A ces mots le mystérieux individu leva sa main droite et, comme par magie, le contrebandier vit ses pieds décoller du sol tandis qu’il suffoquait, comme si quelqu’un ou quelque chose lui écrasait la trachée...
Le capitaine du Blener porta une main à sa gorge mais il n’y avait rien, physiquement du moins car l’étreinte, elle, était bien là... et tout ce qu’il pouvait faire était maudire la témérité qui l’avait fait jouer au plus fin avec ce mage diabolique, et prier pour que la pression cesse.
Le démon en cape noire reprit la parole, toujours aussi calmement :
- Je tiens à ce que tout se passe comme nous l’avions convenu... alors pas un mot de cette affaire, me suis-je bien fait comprendre Capitaine ?

Le contrebandier, auquel l’air venait à manquer, n’allait pas se faire prier pour répondre à une telle question, il n’avait qu’une envie et c’était celle de respirer à nouveau, il fit un effort et réussit finalement à émettre un souffle intelligible en guise de réponse.
- Parfaitement...
- Voilà qui est raisonnable.

Nethor sentit l’étreinte se relâcher et retomba, genoux et mains au sol, il toussait comme jamais mais au moins il respirait.
- Je vous conseille de vous rendre à l’endroit convenu pour l’échange, et d’attendre notre visite avec l’holocron.

A ces mots, et comme pour appuyer le « notre », une deuxième silhouette encapuchonnée fit son apparition aux côtés de celle de Seyus ; s’ils voulaient lui mettre la pression c’était réussi !
En supposant que ce deuxième personnage à capuche soit lui aussi capable du même genre de tours de magie la situation semblait lui échapper à la vitesse de la lumière...
- Vous me « conseillez » ?
- Oui, un conseil que vous devriez suivre... à très bientôt Capitaine Nethor.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 21 Mai 2010 - 17:18   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le contrebandier alcoolique avait bien récupéré l’holocron, voilà ce que Seyus voulait savoir. Il n’avait rien à ajouter et ne désirait plus rien entendre de Nethor, il avait donc mis fin à la connexion.
Il s’était tenu debout au centre de la salle de transmissions durant toute la durée de la conversation, mais maintenant il n’y avait plus aucune utilité à rester là, le seigneur sombre se dirigea donc vers la porte de sortie qui s’ouvrit automatiquement à son approche pour le laisser quitter la pièce. Mais il n’en fit rien, attentif aux tumultes de la Force autour de lui.
Son apprenti était resté au milieu de la pièce et semblait pensif… Dark Seyus était le maître, certes, mais il ne négligeait jamais son disciple, ni ses remarques. Sans prendre la peine de se retourner, sans le moindre mouvement, il l’interrogea.
- Cessez de torturer la Force et formulez votre pensée...
- Je n’ai pas confiance en sa loyauté, Maître.
- Moi non plus mon jeune apprenti... mais son avidité le rend loyal envers les crédits, il serait prêt à tout pour être payé.
C’est pourquoi nous n’avons rien à craindre de lui.
- Sauf votre respect Seigneur, je crois que vous avez tort : il va nous trahir...
- Mettriez vous en doute mes capacités ?
- Je tenais juste à vous avertir...

Son apprenti avait toujours été clairvoyant, son affinité avec la Force n’était pas à remettre en question, c’était évident ; mais depuis son retour du rite il semblait différent, comme inaccessible...
Seyus évita de se perdre en pensées à ce sujet, ce qui était était ; il reprit.
- De toute façon il nous faut cet holocron, que cet imbécile nous trahisse ou non.
- C’est exact.
- Vous allez vous rendre sur Deptera, aux coordonnées indiquées ; le contrebandier y attendra avec l’holocron.
- Et le contrebandier, que dois-je faire de lui ?
- "Aucune question", c’est que nous avions convenu... il n’a pas respecté ce terme du contrat.
- Entendu.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 25 Mai 2010 - 15:06   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cette fois ci, ce n’était pas passé loin... depuis que le combat avait commencé Kizan ne s’était jamais vraiment senti en danger face à son adversaire, mais là c’était différent... son opposante s’était laissée guider par la Force afin de bouger plus vite et de rendre ses mouvements plus fluides, plus imprévisibles aussi… mais Kizan Latolen savait rester calme, et sa maîtrise des arts Teräs Käsi lui permettait de faire face à la plupart des attaques au corps à corps, il avait donc pu parer le coup de poing qui aurait dû l’atteindre au visage.
- Pas mal, j’ai bien cru que tu allais me toucher ce coup ci !
- Moi aussi, mais je dois bien admettre que tu es meilleur que moi au combat à mains nues...
- Oui, mais ta maîtrise du sabre laser dépasse la mienne...
- De peu... disons que nous formons une bonne équipe.

En y réfléchissant bien c’était plutôt vrai, ils formaient une bonne équipe.
En tant que padawans ils étaient généralement accompagnés par leur maître respectif en mission, mais ces derniers étant amis il arrivait souvent qu’ils se retrouvent ensemble pour mener à bien les tâches que le conseil leur attribuait.
En tant que garants de la liberté et protecteurs de la République les jedi devaient savoir mener à bien des investigations et faire face à des situations périlleuses, c’est pourquoi durant leur entraînement les padawans se voyaient confier des missions sensées leur faire acquérir une certaine expérience dans ce domaine.
Pour ces missions un padawan pouvait être épaulé de son maître, qui jugeait du travail accompli et pouvait aider en cas de besoin, mais il arrivait aussi que plusieurs padawan se voient attribuer la même mission, afin de leur apprendre à travailler en groupe… pour Kizan et son amie Maka c’était assez fréquent de travailler en binôme sur une même mission, d’ailleurs le conseil le leur avait clairement dit, ils formaient une bonne équipe… et ils avaient déjà été investis de missions que le conseil n’aurait pas confiées à d’autres apprentis, auraient-ils étés quatre ou cinq… Des missions qui relevaient plus des compétences d’un chevalier jedi que de celles d’un padawan… c’était risqué d’envoyer des apprentis faire le travail de jedi confirmés, mais le conseil avait confiance en eux et en leur maturité, et si la mission était trop risquée un maître les accompagnait, soit celui de Maka, soit le sien.
Toutefois depuis quelques temps le conseil avait tendance à les faire partir seuls, chacun de leur côté, pour des missions compliquées, de vraies missions.
En fait le conseil les mettait à l’épreuve et ils ne tarderaient pas à dépasser le stade de simples apprentis.

A ce moment un autre jedi arriva, interrompant les deux padawans.
- Kizan...
- Oui, que se passe-t-il ?
- Tu es attendu dans la salle du conseil.
- Comment ça ?
- Ce n’est pas à moi de répondre à cette question padawan.
- Bien, je m’y rends sans attendre.


Le jedi lui fit un signe de la tête et s’en alla vers le jardin intérieur de l’enclave, laissant derrière lui les arcades sous lesquels Kizan et Maka le regardaient s’éloigner…
Maka se retourna vers Kizan qui semblait ailleurs :
- Si tu voyais ta tête chevalier…
- Pardon ?

Maka ne pu s’empêcher de rire devant l’étonnement de son ami.
- Allons, ne fais pas l’étonné ! En tout cas je savais bien que tu y arriverais avant moi, je ne me sens pas encore tout à fait prête…
- Et moi donc…
- Dis toi que si le conseil estime que tu es prêt, c’est que tu l’es.
- Certainement, oui.
- Allez, on ne fait pas attendre le conseil des jedi, nous reprendrons ça une autre fois.

Kizan était un peu étonné que le conseil demande à le voir, mais d’un autre côté il se doutait bien qu’après les succès de ses précédentes missions le conseil ne tarderait pas à lui conférer le titre de Chevalier Jedi.
Il avait déjà lu des textes qui décrivaient la cérémonie de passage du stade de padawan à celui de chevalier, mais cela de l’empêcha pas de ressentir une certaine excitation, après tout c’était un évènement unique dans la vie d’un jedi.
Il salua sa partenaire d’entraînement, réarrangea sa tunique et enfila sa bure ; exécutant les mêmes gestes qu’il faisait depuis si longtemps, en n’oubliant pas de sortir la petite tresse qui restait coincée entre sa tunique et le long manteau jedi, comme d’habitude... a présent elle pendait derrière son oreille, il la saisit de sa main droite et la regarda, elle symbolisait son rang de padawan.
D’après ce qu’il avait lu du rituel de passage, il s’attendait à se retrouver face à plusieurs maîtres jedi, peut-être même tout le conseil, et l’un d’entre eux le ferait s’agenouiller avant de couper la tresse qui faisait de lui un apprenti, rompant ainsi le lien qui l’unissait à son maître en tant que disciple. Mais cela ne voulait pas dire pour autant que tout lien était coupé, bien au contraire, celui qui avait était comme un père pour lui allait maintenant devenir comme un frère, bien que son rang reste encore supérieur.

Le jeune jedi s’en alla, laissant sa partenaire d’entraînement sous les arcades ; avant de s’engouffrer dans l’escalier qui menait au premier étage du temple il se retourna et la vit qui le regardait, Kizan lui fit signe et elle lui répondit par un hochement de tête. Ils se connaissaient bien tous les deux, et Kizan savait que Maka faisait ce geste lors de situations où une décision délicate devait être prise, ou simplement pour lui souhaiter bonne chance. Maka était d’un naturel décontracté, mais dans les moments où il fallait être sérieuse elle était capable de changer du tout au tout, et il émanait d’elle comme une aura imperceptible, capable de rasséréner… dans ces moments Kizan trouvait qu’elle avait tout d’un vénérable maître jedi…
Et une fois de plus Kizan sentit le calme revenir en lui, il regarda encore quelques secondes dans la direction de son amie puis se retourna et monta l’escalier.
C’était une certitude, Maka deviendrait un grand maître jedi.
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mar 25 Mai 2010 - 16:02, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Mar 25 Mai 2010 - 15:14   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Houla! Tu vas trop vite pour moi faut que je trouve le temps de lire tout ça! :x
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 25 Mai 2010 - 15:42   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

:lol:
ok ok !

Ben j'essayais justement de poster par doses pas trop fortes pour que ça reste digeste... ça a l'air râpé :x

Alors je vais attendre un peu avant de poster la suite. De toute façon je suis dans une sorte d'impasse, depuis que j'ai commencé cette histoire il y a de ça des années déjà, je n'ai pas trouvé de nom pour mon apprenti obscur... donc dans mon texte je me contente de l'appeler " l'apprenti ", " le disciple "... ou autres noms du genre, ce qui est très impersonnel et plutôt gênant puisque plus l'histoire va avancer plus il en sera au centre. Donc faut que je me creuse la tête, parce que sinon je ne pourrai bientôt plus poster de textes.

Enfin bon, je vais attendre des signaux de fumée pour poster la suite, histoire de ne pas larguer mes quelques lecteurs !
:whistle:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Mer 26 Mai 2010 - 14:41   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Lu!
Après le mysterieux Maitre Juyo et son nouvel apprenti, le Sombre Seyus...
J'aime. J'aime beaucoup le début avec la description de l'espace et du vaisseau.
En outre j'adhere avec le fait que tu changes à chaque fois de perspective en nous presentant les pensées de divers personnages.
J'ai moins accroché avec le tout dernier passage mais j'ai hâte de voir la rencontre entre l'apprenti et le contrebandier et ce que l'avenir reserve à Juyo. A quand une confrontation entre Juyo et Seyus?
Muhuahahaha :diable:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 26 Mai 2010 - 17:48   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Pour commencer merci à toi d'avoir pris la peine de lire ces textes :lol:

Maintenant pour ce qui est de l'histoire...
Je plante effectivement le décor en "offrant" des personnages aux yeux du lecteur sans vraiment les décrire d'entrée de jeu, j'aime bien le procédé consistant à lâcher le lecteur dans l'action pour qu'il découvre le protagoniste plutôt que de lui décrire directement avant de le mettre en scène.
Pour les personnages, justement, je profite de ce stade de l'histoire pour les amener tous, même si pour l'instant ils n'ont pas forcément de rapport direct.

Darth Piejs a écrit:J'ai moins accroché avec le tout dernier passage

:whistle:

Ben c'est pas de bol parce que le prochain passage tourne encore autour de Kizan !

Darth Piejs a écrit:j'ai hâte de voir la rencontre entre l'apprenti et le contrebandier

:sournois:

Bientôt...
Au départ l'apprenti de Seyus est très impersonnel (d'ailleurs je ne lui ai toujours pas trouvé/donné de nom), par la suite je vais le décrire un peu plus et le lecteur sera confronté à ses pensées puisque, comme je le disais dans mon précédent post, il va devenir central. Par contre je ne dirai rien sur la rencontre entre le contrebandier et lui, je laisse le soin au lecteur de s'en faire une idée, on verra si ça colle avec ce que j'ai écrit... et donc avec la personnalité de l'apprenti :diable:

Quant à Juyo, son avenir, ses combats... j'ai déjà tout prévu pour "la fin de l'équilibre", on verra si ça correspond aux attentes de mon lecteur... de même pour Seyus, se battra-t-il ?
mystère...

Suite prochainement avec le toujours padawan Kizan Latolen.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Jeu 27 Mai 2010 - 10:16   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ben c'est pas de bol parce que le prochain passage tourne encore autour de Kizan !


Pas grave car son audience devant le conseil devrait me captiver davantage.
Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'il ne va pas être adoubé finalement mais plutôt chargé d'une mission...
On verra bien. :sournois:
En tout cas j'ai bien aimé comment tu as posé ton histoire en commençant par renconter Seyus à travers les yeux du contrebandier.
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 27 Mai 2010 - 10:31   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Kizan Latolen se trouvait à présent au milieu de la salle du conseil, et il était un peu impressionné... la salle était plongée dans une quasi-obscurité, uniquement troublée par la lumière émanant des torches placées en cercle dans la grande salle et par l’aura éclatante des sabres laser qui s’étaient activés d’un commun accord lorsque le padawan était arrivé au centre du cercle de feu.
Il y avait autour de lui au moins cinq maîtres jedi membres permanents du conseil et d’autres qui y siégeaient parfois, ils se tenaient debout, tous recouverts de leur long manteau de bure, la capuche leur tombant sur le visage...
Ils tenaient leur sabre laser allumé devant eux, à la verticale pointe vers le haut.
Le padawan était émerveillé, ici un maître portait un manteau marron et avait un sabre vert émeraude comme le sien, ce devait être son maître, là un autre était recouvert de sa longue bure noire et tenait un sabre violet, à sa gauche encore un jedi un vêtu de noir… celui là brandissait un sabre dont le bleu profond lui rappelait les océans, et les autres étaient tous aussi beaux et impressionnants...
- Padawan Latolen, approchez.

Kizan s’inclina légèrement pour montrer qu’il avait bien compris et exprimer son respect en direction du maître qui avait parlé, puis il avança jusqu’à ce dernier.
- A genoux, padawan.

Kizan obéit et posa un genou au sol. Le maître qui se trouvait devant lui portait une bure grise et ne tenait pas de sabre.
- Par tes actes et par tes décisions tu as montré que tu étais digne de représenter notre ordre. Tu as surmonté avec succès les épreuves que t’avait assignées le conseil. Ton maître estimes qu’il t’a enseigné tout ce que tu devais savoir en tant qu’apprenti. Il est maintenant temps de couper le lien qui fait de toi son padawan.

Après avoir dit cela le maître jedi prit son sabre laser et l’activa, faisant ainsi jaillir un faisceau cyan comme Kizan n'en avait encore jamais vu, la lame d'énergie pure se porta au dessus de l’épaule gauche de Kizan, puis de l’épaule droite avant de prendre enfin la même position que les autres maîtres. Il reprit ensuite la parole :
- Il n’y a pas d’émotions...

Le futur chevalier jedi n'hésita pas, il savait ce que le maître attendait de lui et termina les lignes du Code que ce dernier entamait.
- Il n’y a que la paix.
- Il n’y a pas d’ignorance...
- Il n’y a que la connaissance.
- Il n’y a pas de passions...
- Il n’y a que la sérénité.
- Il n’y a pas de chaos...
- Il n’y a que l’harmonie.
- Il n’y a pas de mort...
- Il n’y a que la Force.

Kizan s’attendait à devoir réciter le code des jedi, mais de toute façon à son âge n’importe quel jedi le connaissait sur le bout des doigts...

- Le titre de Chevalier Jedi ne signifie pas la fin de l’apprentissage, car nous n’avons jamais fini d’apprendre. Il signifie que tu devras continuer de respecter les enseignements de l’Ordre, défendre la justice et préserver l’équilibre. Tu ne devras faire usage du savoir et du pouvoir qui t’ont été transmis que suivant les préceptes de notre ordre. Acceptes-tu ces conditions ?
- Oui maître.
- Au nom du grand conseil je romps le lien qui fait de toi un padawan...

A ces mots et d'un coup précis de son sabre laser le maître trancha la tresse qui pendait derrière l’oreille droite du padawan, et tous les maîtres abaissèrent la pointe de leur sabre en direction du sol.
- Debout chevalier Latolen.

Kizan se releva et salua le maître jedi qui avait fait de lui un véritable représentant de l’Ordre.
- Au nom du conseil des jedi je suis fier de t’accueillir au sein de notre ordre en tant que protecteur de la République et de la liberté.
Rejoins tes quartiers en attendant que le conseil ait décidé de ta première mission en tant que chevalier.
- Bien maître.

Il retourna au centre de la salle et salua l’ensemble du conseil des jedi, puis il s’en alla, pas encore tout à fait remis de ce qui venait de se passer, mais après tout c’était normal.
Il se sentait un peu troublé, pourtant il était entraîné à contrôler ses sentiments… un jedi ne devait pas se laisser contrôler par ses émotions, encore moins lorsque le conseil venait de lui signifier sa confiance… le jeune chevalier décida donc que puisqu’il n’avait rien d’autre à faire il irait méditer, et reprendre le contrôle.
Quoi qu’il en soit, ça n’était rien de bien grave que d’éprouver des émotions après cette cérémonie, elles étaient d’ailleurs une chose typique des êtres vivants, les différenciant des droïdes, même les plus avancés… encore que certains fassent preuve d’inquiétude quant au sort de leur maître ; voilà qui soulevait peut-être quelques questions sur lesquelles on aurait pu se pencher longuement… mais après tout, les droïdes n’étaient-ils pas programmés pour ça en fait, aider les êtres vivants ?
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 27 Mai 2010 - 13:32   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Darth Piejs a écrit:Pas grave car son audience devant le conseil devrait me captiver davantage.
Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'il ne va pas être adoubé finalement mais plutôt chargé d'une mission...
On verra bien.


Ben c'est tout vu... et posté même.
J'ai l'impression que j'ai l'art de surprendre en ne mettant pas de surprise dans mon histoire :whistle:


Darth Piejs a écrit:En tout cas j'ai bien aimé comment tu as posé ton histoire en commençant par renconter Seyus à travers les yeux du contrebandier.


Oui je trouvais ça intéressant de le découvrir par l'image qu'a de lui un individu qui ne connaît pas grand chose de la Force :wink:

Prochainement la présentation d'un nouveau personnage, j'espère qu'elle sera aussi plaisante. :)
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Ven 28 Mai 2010 - 8:46   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Lu.
Bien sympa cette ceromonie d'adoubement bien qu'un peu classique et sans aucune originalité en comparaison de celui d'Anakin dans le DA CW. C'aurait pu être sympa d'introduire des ptites variantes étant donné que ça se déroule plus de 6 millénaires plus tôt. A croire que l'Ordre Jedi n'a pas du tout évolué. :paf:
Enfin c'est ton choix et du détail.
J'ai tout de même préféré ce passage au précédent sur Kizan mais il me tarde de connaitre sa mission qui sera à mon avis bien plus interessante que son adoubement dont on est témoin de loin étant donné qu'on ne l'a connu padawan que quelques lignes :neutre: .
Bon oui je me disais soit il ne va pas se faire adouber soit la surprise c'est justement qu'il n'y en a pas et qu'il va vraiment se faire adouber. :paf:

Bref vivement l'arrivée d'un nouveau perso mais prends garde à ne pas les multiplier, mieux vaut approfondir quelques bons persos que tu as l'air d'avoir entre le duo obscur, le duo de padawan (enfin non maintenant Kizan est chevalier)et le duo Juyo et son apprenti, tu as du potentiel. :wink:
Dommage que le contrebandier soit appelé à crever je l'aimais bien moi. :transpire:

Bref : j'attends la suite. :jap:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 28 Mai 2010 - 9:38   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oui, c'est vrai que j'ai fait classique, la raison est surtout que ça devait être fait en film et que l'histoire de la salle éclairée par les sabres ( et j'ai ajouté des torches au passage ) me plaisait :lol:

En tout cas je prends en compte ce jugement de mon seul lecteur et je vais voir à le modifier s'il me vient une idée, et même si tu en as à proposer.

Pour ce qui est des persos il y en a encore oui, mais on va dire que les centraux sont déjà posés.
Je suis d'accord avec toi quant à la multiplication des personnages.
Il devrait y avoir un perso qui plaira à certains aussi...
et pour le contrebandier...

Darth Piejs a écrit:Dommage que le contrebandier soit appelé à crever je l'aimais bien moi


Ah bon... tu connais la suite toi ?
:whistle:

Pour ce qui est de la mission de Kizan disons que... ben disons surtout que dans ma tête ce personnage est important dans LPO1 et LPO3, mais j'ai déjà prévu d'étendre un peu son rôle dans LPO2.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Ven 28 Mai 2010 - 10:04   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

En tout cas je prends en compte ce jugement de mon seul lecteur et je vais voir à le modifier s'il me vient une idée, et même si tu en as à proposer.


Bof non, c'est juste mon ressenti, ça veut pas dire que c'est mauvais pour autant. C'est ton histoire c'est toi le boss tu n'as pas à la changer en fonction des desiderata des lecteurs. :neutre:
Et puis il est possible que Notsil et Cosmo n'aient pas du tout le même feeling que moi.
D'ailleurs don't worry Notsil va revenir, elle a ses periodes de hiatus puis relis toutes les fics d'un coup quand elle revient pour rattrapper son retard. :lol:

Ah bon... tu connais la suite toi ?


Non, c'est pour ça que j'ai dit qu'il était appellé à mourir et non pas assuré de mourir, nuance. :diable:

Oui, c'est vrai que j'ai fait classique, la raison est surtout que ça devait être fait en film et que l'histoire de la salle éclairée par les sabres ( et j'ai ajouté des torches au passage ) me plaisait


Yes c'est clair que visuellement ça en aurait jeté un max! :)
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 28 Mai 2010 - 11:30   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Kizan était dans une salle de repos en position de méditation, il laissait la Force passer à travers lui... il avait passé beaucoup de temps à méditer lorsqu’il était sous la tutelle de son maître, et sa sensibilité à la Force s’était considérablement développée grâce à cela. C’est pourquoi il n'eut pas de mal à sentir que deux jedi très puissants arrivaient près de lui.
Il tourna la tête sans pour autant ouvrir les yeux, et leur adressa la parole.
- Soyez les bienvenus maîtres.

Thalion et Juyo se regardèrent, les autres n’avaient pas peut-être pas exagéré les talents de ce jeune chevalier. Les deux arrivants lui répondirent.
- Merci chevalier.
- Merci, mais je ne suis pas encore maître.

Bien que ce soit assez gratifiant d’être appelé maître par un autre chevalier jedi, Thalion tenait à ce qu’il n’y ait pas de malentendu.
Kizan ouvrit les yeux et regarda les deux jedi, le premier était vêtu d’un habit typique des jedi, de couleur claire, et portait un long manteau marron, il s’agissait à coup sûr du chevalier. Quant à l’autre, il portait un habit de couleur sombre, pas vraiment le genre de vêtement qu’utilisaient les jedi. Sans le grand manteau à capuche noir qu’il portait par-dessus on n’aurait jamais deviné qu’il était jedi. A moins d’être réceptif à la Force, bien entendu… il émanait de ce maître jedi un tourbillon de sensations, Kizan ressentait la puissance de cet être, il devait sans doute exceller dans l’art du combat.
Mais le jeune chevalier sentait quelque chose d’étrange en cet individu, il n’arrivait pas à sentir ses motivations, c’était un comme si cet homme était flou.

Alors l’autre jedi n’était pas maître, pas encore… pourtant il était plus âgé que lui, et semblait avoir une grande expérience, nul doute qu’il serait vite ordonné maître, peut-être même était-il là pour ça… oui, ça devait certainement être la raison de leur présence à l’académie.
- Dans ce cas excusez moi. Mais de toute façon ça ne saurait tarder, c’est pour cela que vous êtes ici...

Thalion ne put retenir sa surprise.
- Oui, comment le sais tu ?
- Ne sois pas étonné, notre ami a évidemment développé à l’extrême ses facultés de perceptions, et c’est justement ça qui nous intéresse.

Le jeune chevalier ne pouvait qu’acquiescer car après tout ses talents étaient reconnus même des maîtres jedi du conseil...
- J’ai beaucoup travaillé… mais il faut bien admettre que le résultat est là, je n’ai pas à me plaindre. Je peux sentir que vous avez affronté beaucoup d’épreuves jusqu’à aujourd’hui…

Kizan se leva et regarda le chevalier jedi :
- Je suis navré pour maître Horas, je ne l’ai rencontrée qu’une fois mais elle m’avait fait forte impression… je crois qu’elle est fière son apprenti. Quant à vous, maître Juyo… j’avoue que je ne lis pas clairement en vous… si je peux me permettre, vous me paraissez flou, le côté obscur de la Force a laissé en vous une cicatrice qui ne disparaîtra certainement jamais…

Thalion était épaté par ce jeune chevalier jedi, le lien qui l’unissait à la Force devait être vraiment puissant. Il en vint à penser que ce jedi était tout à fait le genre à devenir un maître respecté qui ne servirait presque plus de ses yeux pour voir, il en existait certains et il avait depuis longtemps envie d’en rencontrer un… en l’occurrence ce jedi était tout juste chevalier, mais c’était déjà impressionnant à voir.
Thalion ne put s’empêcher de sourire.
- C’est un honneur de te rencontrer chevalier, ta perception est vraiment impressionnante…
- Effectivement, je dois avouer que c’est mon principal atout. Mais en quoi cela vous intéresse-t-il maître ?

Juyo reprit la parole.
- As-tu déjà entendu parler de l’ordre des gardiens de l’Ame ?
- Oui, mais il me semblait que les gardiens s’intéressaient surtout aux maîtres d’armes.
- C’est vrai, mais il est toujours utile d’avoir avec soit quelqu’un d’aussi réceptif à la Force... surtout s’il est capable d’utiliser la méditation de Force pour influencer les batailles...
- Je vois... et vous voudriez que je me joigne à vous ?
- Tu es vraiment très perspicace.

Kizan sourit, jedi ou non ça n’était pas vraiment difficile de comprendre l’intention de cet homme… il lui avait carrément tendu la perche, il n’avait pas posé de question, mais c’était tout comme… habile ce maître Juyo.
- Cette fois ci je ne crois pas avoir beaucoup de mérite. Le problème c’est que le conseil vient tout juste de me faire chevalier, alors je doute fort qu’ils me fassent intégrer l’ordre des gardiens si vite...
- Ne t’en fais pas, nous sommes ici car certains membres du conseil placent beaucoup d’espoir en toi... dont ton maître.

Thalion semblait connaître le maître de Kizan.
- Il a une haute estime de toi.
- Thalion est sur le point de devenir maître, lui et moi allons demander que tu te joignes à nous, si tu es d’accord.

Kizan resta silencieux durant quelques secondes.
- Je ne sais pas quoi dire...
- C’est à toi qu’il appartient de prendre cette décision.

Kizan était un peu perdu, c’était un grand honneur, mais s’il acceptait cette offre, alors sa vie s’en trouverait changée, bouleversée à jamais…
Il chercha une aide au sein de la Force, devait-il accepter ?
Il eut le sentiment que la Force le poussait à ne pas refuser, qu’il devait suivre ces deux jedi, où qu’ils le mènent… il avait la sensation que maître Horas lui parlait à travers la Force, et qu’elle lui demandait de ne pas quitter son ancien apprenti, que le jour viendrait où lui, Kizan Latolen, aurait la possibilité d’influencer le destin de ce chevalier jedi… le jour viendrait où le côté obscur mènerait une offensive, et ce jour là Thalion aurait besoin de quelqu’un pour l’aider à faire les bons choix… Thalion, oui ce chevalier s’appelait Thalion, il l’avait senti, il le savait… comme si maître Horas le lui avait dit. Pourtant maître Horas avait été tuée, elle était morte… la réponse était dans le code des jedi, il n‘y a pas de mort, il n’y a que la Force… oui, Kizan devait en convenir… maître Horas vivait au sein même de la Force, alors pourquoi n’aurait-elle pas pu communiquer avec lui ?
Son instinct lui dictait d’accepter, suivre son instinct… oui, il allait accepter.
- Bien. Si vous pouvez les convaincre, ce sera pour moi un honneur de vous accompagner.
- Alors prépare tes affaires, nous partirons pour le temple de Dorthonion sitôt que le conseil en aura fini avec Thalion.
- Bien maître.
- Ne m'appelle pas maître, nous sommes appelés à nous côtoyer et je ne suis pas très formalités...

Le maître jedi se retourna vers son disciple chevalier.
- Quant à nous, allons y.
- Je vous suis.

Alors que les deux jedi s’éloignaient, le padawan qui méditait non loin de là s’approcha de Kizan, ces deux jedi qu’il n’avait jamais vus à l’académie l’intriguaient…
- Qui sont-ils ?
- Celui en noir est le maître Juyo.
- Juyo ? On le disait retiré dans le système Kemkohat depuis sa chute vers le côté obscur...
- Il faut croire que « on » s’est trompé...
Modifié en dernier par Dark Sheep le Ven 28 Mai 2010 - 22:08, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 28 Mai 2010 - 17:13   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Erf y'en a du texte à lire dès qu'on s'absente un peu :p

Plein de vide…
Une expression contradictoire

J'adore ce genre de trucs :)

Ton Sith vu par le contrebandier en 1er point est très sympa (enfin, pas sympa parce qu'il est méchant, m'enfin voilà quoi ^^), on perçoit bien les différents points de vue sur la Force vu par le commun des mortels :)
Surtout que sans y croire vraiment, il ressent un malaise juste en parlant avec lui (et en s'étouffant, aussi, plus tard ^^).

Son apprenti reste mystérieux (bon, on ne l'a pas encore beaucoup vu, certes). Le fait qu'il n'ait pas de nom renforce ce côté, donc bon, je ne le vois pas encore comme un problème, du moment que tu as encore des synonymes sous le coude :p

Les 2 jeunes padawans sont mignons tout plein, j'ai cru un instant retomber dans le fatidique "oh je suis trop balèze au sabre, donc je suis un Jedi", mais ouf ce n'est pas là-dessus qu'on le choisit :)

La cérémonie est sobre et sans fioritures, m'enfin c'est l'Ordre Jedi et son code rigide, et pis de toute façon ils vont pas faire péter le champagne nan ?

Hâte de voir où sa prochaine mission va le mener ;)

Il faut croire que « on » s’est trompé...

Ça c'est de la bonne petite phrase de conclusion qui tue ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 28 Mai 2010 - 22:04   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:Ton Sith vu par le contrebandier en 1er point est très sympa

-> eh oui, je voulais effectivement montrer que dans la galaxie certains ne savent rien de la Force... et du coup présenter le sympa méchant sith comme ça me paraissait intéressant. Content que ça plaise :)

Notsil a écrit:il ressent un malaise juste en parlant avec lui (et en s'étouffant, aussi, plus tard ^^)

-> ouais le pauvre, il a sans doute dû se racler la gorge un bon moment après ça :D
j'allais dire "pas grave c'est un type pas recommandable" mais Darth Piejs lui a trouvé un petit quelque chose d'attachant (faut d'avoir quoi que ce soit de Tennessee... oui, c'est pas non plus la même galaxie...)


Niveau synonymes pour "l'apprenti" je crois que je vais les user jusqu'à la moelle assez rapidement à partir du moment où l'action le suivra :pfff:

Notsil a écrit:j'ai cru un instant retomber dans le fatidique "oh je suis trop balèze au sabre, donc je suis un Jedi", mais ouf ce n'est pas là-dessus qu'on le choisit :)

-> eh ouais, mais eh non :D
il est pas balèze au sabre laser ce p'tit chevalier, mais il compense par son affinité avec la Force, ce qui fait de lui quelqu'un d'assez balèze dans son genre aussi... :x

Notsil a écrit:La cérémonie est sobre et sans fioritures, m'enfin c'est l'Ordre Jedi et son code rigide, et pis de toute façon ils vont pas faire péter le champagne nan ?

-> eh ben ça serait une idée ça !
je la retiens pour une histoire plus axée humour style dans l'univers de Starlott avec Yoda qui sabrerait la bouteille !
(enfin, si tu ne déposes pas de droits d'auteur dessus :roll: )

Notsil a écrit:Hâte de voir où sa prochaine mission va le mener

-> je répète non sans honte que ce personnage n'est pas très exploité dans cette histoire... :cry:
Mais prenant en compte les commentaires de mes deux lecteurs je suis déjà en train de réfléchir à un passage en plus pour lui. Il vous en remercie d'ailleurs !

Notsil a écrit: Il faut croire que « on » s’est trompé...


Ça c'est de la bonne petite phrase de conclusion qui tue ^^

-> rien à ajouter...
:oui:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 29 Mai 2010 - 23:02   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le capitaine Nethor était assis à son bureau, il semblait vraiment soucieux…
Sa dernière conversation avec le mystérieux individu l’avait retourné… il avait rarement eu peur dans sa vie, et il avait sa fierté, mais cette fois il devait l’admettre, il avait peur. Cet étrange personnage avait un don réel pour le mettre mal à l’aise, la silhouette encapuchonnée avait disparut depuis pas mal de temps mais il transpirait encore, l’étreinte de la peur avait tout juste commencé à se desserrer quelques minutes auparavant et il avait pu à nouveau utiliser son cerveau pour penser à autre chose.
Il avait réfléchit à un moyen de ne plus avoir peur, un moyen de protéger sa vie, car il n’aimait pas ce Seyus, ce jedi, ou quoi qu’il puisse être… Il avait décidé de se procurer un garde du corps, un type compétent, de préférence le plus compétent qu’il puisse trouver dans le peu de temps qui lui était imparti, et pour cela il avait chargé certains membres de son équipage de contacter tous les chasseurs de prime et autres mercenaires qu’ils pourraient localiser, et ce dans les plus brefs délais.
Il attendait donc le résultat des recherches, il espérait que quelqu’un accepterait de jouer les gardes du corps, contre une belle somme, bien sûr… il savait s’y prendre en affaire…
Il avait entendu parler d’un type, un chasseur de prime dont beaucoup faisaient l’éloge, il avait réussi à devenir un genre de légende, partout dans la galaxie on connaissait ses exploits, il avait même était affublé de surnoms comme « l’exécuteur », ou encore « le tueur de jedi »…
Le tueur de jedi, c’était exactement ce que Nethor cherchait…

Le bruit de l’interphone le troubla à nouveau et la voix de Denel se fit entendre :
- Capitaine, j’ai réussi à entrer en contact avec le type que vous m’aviez demandé, il est en attente, j’vous le passe maintenant ?
- Ouais, pas de temps à perdre.
- C’est parti...

A ces mots un nouvel hologramme se dessina au milieu de la pièce, le capitaine Nethor se leva et s’en approcha un peu ; il s’agissait certainement d’un homme mais il portait une sorte d’équipement de combat, comme aiment les chasseurs de primes, avec un genre de visière et de masque respirateur...
- Vous êtes Jaster Tarus ?

L’autre répondit par un hochement de tête affirmatif. Le capitaine reprit la parole.
- C’est bizarre je vous imaginais plus grand...
- Venez en au fait.

La voix du chasseur de prime était déformée à cause du masque qu’il portait, mais Nethor ne fut pas surpris outre mesure, il avait déjà vu ça auparavant... il décida d'aller droit au but.
- Vous êtes direct, j’aime bien, alors allons-y.
- Je vous écoute.
- Voilà, on raconte que vous êtes l’un des chasseurs de prime les plus doués qu’il n’y ait jamais eu...
- On raconte...
- Et on raconte même que vous avez déjà affronté des jedi à plusieurs reprises...
- C’est vrai, j’en ai tué certains et capturé d’autres.
- Parfait, dans ce cas vous êtes l’homme qu’il me faut...
- Que voulez-vous de moi ?
- A vrai dire j’ai une affaire en cours avec un jedi, il doit venir récupérer sa marchandise et je ne lui fais pas confiance...
- Vous voudriez que je sois avec vous pour m’assurer qu’il paye bien ses dettes, c’est ça ?
- Exactement.
- Écoutez, les jedi sont des ennemis dangereux, alors ça risque de vous coûter assez cher...
- Ne vous en faites pas, si grâce à vous le jedi me donne ce qu’il me doit, alors vous serez grassement récompensé...
- Dans ce cas, c’est d’accord, envoyez moi les coordonnées du lieu de rendez-vous et je vous y retrouverai.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Lun 31 Mai 2010 - 13:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oh un garde du corps :) (perso connu de l'UE que je connais pas, ou inventé par tes soins ?)

mais il portait une sorte d’équipement de combat, comme aiment les chasseurs de primes, avec un genre de visière

-> ça c'est de la description précise :p

Il est sympathique ton capitaine, pourtant étrangement je lui pressens un funeste destin :p (d'ailleurs il n'a pas dit à son garde du corps qu'il y avait 2 Jedi et pas 1 seul ^^).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 31 Mai 2010 - 14:28   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:ça c'est de la description précise :p


Plus ou moins :whistle:
En fait j'aime bien faire des descriptions subjectives ; par exemple là je décris le chasseur de primes avec les yeux du contrebandier, un homme aigri qui aimerait bien pouvoir prendre une retraite dorée, raison pour laquelle il a accepté le job avec Seyus, mais il voit la situation lui échapper peu à peu, à tel point qu'il est prêt à payer un type pour le protéger, quel qu'en soit le prix... il commence à se rendre compte qu'il aime plus la vie que l'argent !

Notsil a écrit: je lui pressens un funeste destin


euh... ben toi aussi tu connais la suite de l'histoire ?

:siffle:

pour le chasseur de primes garde du corps c'est un perso que j'ai créé... et cette fois je n'avais pas eu de mal à luiu trouvé un nom, enfin un prénom.
Jaster était le prénom de... s'il y a des amateurs de jeux vidéos de SW l'un d'entre eux trouvera sans doute :)
Modifié en dernier par Dark Sheep le Lun 31 Mai 2010 - 15:59, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Lun 31 Mai 2010 - 15:55   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ah je prétends pas connaitre :p

Mais en général y'a 2 solutions : soit le gars meurt, soit il survit :)

Ou alors y'a la surprise de la 3ème solution ^^

A voir donc :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 31 Mai 2010 - 16:46   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dans la salle du conseil Thalion était face à quatre maîtres jedi ; le maître à la bure grise qui avait fait de Kizan un chevalier jedi était parmi eux, écoutant attentivement ce que ses confrères disaient...
La discussion n’était pas aussi solennelle que ce à quoi le chevalier Mu Arae s’attendait, il avait imaginé quelque chose de semblable à son adoubement de chevalier mais il n’en était rien. D’un côté ce n’était pas vraiment étonnant, au final devenir maître jedi était simplement une reconnaissance implicite des autres membres de l’Ordre...
Juyo se tenait à côté de lui et ne manquait pas un mot de ce que le Kel Dor en bure marron disait.
- ... et tu as fais tes preuves ces dernières années, le conseil est d’avis qu’il est temps que tu accèdes au rang de maître jedi, et que tu prennes un padawan.

Thalion ne put réprimer un petit sourire de fierté, après toutes ces années de formation il était choisi par le conseil pour prendre en charge l’instruction d’un jeune jedi, lui transmettre son savoir...
- C’est vraiment un grand honneur pour moi maîtres...

L’humain au manteau gris pris la parole.
- Nous avons aussi une autre proposition à vous faire... qu’en pensez-vous maître Juyo ?
- C’est vrai. Durant son entraînement à mes côtés Thalion a prouvé qu’il était digne de rejoindre l’Ordre des Gardiens de l’Ame, et le temple de Dorthonion.

Les trois autres maîtres échangèrent quelques regards et conclurent sur un hochement de tête. Le doyen qui avait signifié à Thalion la confiance du conseil en le nommant maître finit par parler, sa voix toujours déformée par son masque respirateur.
- Maître Mu Arae est un élément prometteur, son enseignement pourrait être de grande valeur pour un padawan... mais après tout je pense que c’est à lui qu’il appartient d’en décider.

Le jedi au manteau gris se retourna alors vers le tout jeune maître Mu Arae.
- Thalion ?

Thalion Mu Arae était conscient de ce que ce choix impliquait, s’il intégrait les gardiens il ne prendrait pas de padawan et consacrerait sa vie au combat et à l'entraînement ; en effet, en plus de protéger l’artefact légendaire qu’il n’avait encore jamais vu, les jedi gardiens étaient souvent chargés de missions dangereuses pour lesquelles on considérait que la situation demandait davantage qu’un simple jedi, fut-il maître...
Après un court silence il se prononça enfin sur son avenir.
- Je veux rejoindre l’ordre des gardiens.

Le maître à la bure marron semblait un peu déçu, mais il respectait le choix du jeune maître jedi.
- Dans ce cas je n’y vois aucune objection.
Alors le maître des gardiens qui arborait son manteau gris parcouru de motifs couleur azur parla d’un ton plus solennel.
- Le conseil vous décerne donc le titre de maître jedi membre de l’Ordre des Gardiens de l’Ame, ainsi vous pourrez siéger au temple de Dorthonion et parcourir la galaxie en tant que jedi gardien lorsque l’Ordre aura besoin de votre appui.

Thalion s’inclina respectueusement face aux maîtres qui venaient de faire de lui un membre de cet ordre légendaire.
- Merci maîtres, c’est un grand honneur.

Un maître qui n’avait pas encore parlait s’approcha du jeune jedi gardien et posa la main sur son épaule.
- Prends garde Thalion, car la voie du gardien est risquée.
- Je ferai attention maître.

Il connaissait bien ce maître jedi ; le cathar était un très bon ami de sa défunte maître et il avait jadis rempli plusieurs missions eux alors que Thalion n’était encore qu’un padawan.
- Que la Force soit avec toi mon jeune ami.

Alors que Thalion Mu Arae allait partir, il vit que Juyo n’avait pas bougé, et qu’il semblait vouloir parler aux membres du conseil qui se trouvaient ici.
Le maître jedi à la bure marron lui adressa la parole.
- Maître Juyo, avez-vous une requête à formuler ?
- Effectivement, oui.

Les membres du conseil se regardèrent, puis le même reprit la parole.
- Parlez, nous vous écoutons.

Juyo s’inclina en signe de remerciement et parla.
- Je voudrais vous parler du chevalier Latolen.
- Kizan ?
- Oui.
- Bien, continuez...
- Il est évident que la Force est d’une rare intensité chez lui, à tel point qu’il parvient à faire appel au pouvoir de méditation de combat, ce qui est rare chez les jedi de son âge...
- Où voulez vous en venir ?
- Avec la permission du conseil je voudrais qu’il nous accompagne sur Thalasea pour y recevoir l’entraînement des jedi gardiens.
- Vous savez comme moi que l’ordre des gardiens est un ordre à part... et que pour en faire partie un jedi doit avoir fait preuve de sa capacité à porter le titre de maître jedi.
- Oui, je le sais.
- Vous devez aussi savoir que Kizan a tout juste été ordonné chevalier.
- J’en suis conscient, mais son adhésion à notre ordre lui permettrait d’apprendre beaucoup, et je sais qu’il se montrera digne de la confiance que vous placerez en lui.
- Je ne sais pas si c’est une bonne idée...
Le maître des gardiens prit la parole pour appuyer la demande de Juyo.
- En tant que membre du conseil, et représentant de l’Ordre des Gardiens, je crois que Kizan a évidemment encore beaucoup à apprendre, mais il a aussi beaucoup à apporter aux jedi gardiens. Et il aura l’occasion de s’entraîner sur Thalasea...

Thalion ne put s’empêcher de parler en faveur du jeune chevalier qui l’avait impressionné lorsqu’ils étaient dans la salle de méditation.
- Je l’ai vu tout à l’heure et je dois admettre que ses facultés de perceptions m’ont étonné... je crois qu’elles sont bien plus élevées que les miennes...
- Bien... je vois que Kizan a trois maîtres en sa faveur... et je soupçonne qu’il est déjà d’accord pour vous accompagner...

Ne pouvant réprimer un léger sourire Juyo hocha la tête alors qu’il répondait.
- Oui maître.
- Dans ce cas emmenez le avec vous sur Thalasea.
- Merci.

Ce fut l’ambassadeur des gardiens au conseil qui émit une restriction.
- Je voudrais cependant mettre une condition : quand il aura acquis suffisamment d’expérience vous devrez l’amener devant nous, afin que le conseil l’évalue, et lui donne le titre de maître de manière officielle.

Le Kel Dor en manteau marron avait été assez réticent à l’idée d’envoyer Kizan Latolen sur Thalasea et cette condition, de surcroît venant d’un jedi gardien, lui convenait parfaitement.
- Je suis d’accord.

Juyo ne voyait aucun inconvénient à se plier à la demande du conseil, cela lui semblait même plutôt juste.
- Bien.

Le doyen du conseil s’inclina alors pour saluer les autres membres de l’Ordre présents dans la salle et signifier ainsi que l’entrevue touchait à sa fin.
- Vous pouvez vous retirer, que la Force soit avec vous.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 01 Juin 2010 - 12:29   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ça y est, j'ai enfin rattrapé mon retard (et j'en avais pas mal :transpire: )

Et hop, petites appréciations et remarques après lecture :jap: :

- J'aime beaucoup le personnage de Nethor (ça sonne un peu comme retors, trait de caractère qu'il ne manque pas de posséder), contrebandier qui se frotte à des dangers qu'il ne soupçonne même pas (ou qu'il sous-estime :neutre: ). Je penche moi aussi pour sa fin tragique à plus ou moins court terme (et oui, tout le monde n'a pas la chance insolente de Han Solo :transpire: ).

- Le seigneur Seyu (Darth Seyu???) n'est pas mal non plus, même si on ne peut pas vraiment encore juger de sa cruauté ou de sa perfidie! Mais il est clair que je m'attends à ce qu'il participe à des machinations dont même Palpy serait jaloux :love: !Son apprenti, bah...il est mystérieux et c'est déjà pas mal! Qu'il n'ait pas de nom ne me choque pas, et d'ailleurs c'est peut-être parce que son maître ne le juge pas digne d'en porter un :diable: (c'est ça la "Sith Attitude")!

- Du côté des Jedi, je suis un peu perdu entre Thalion, Juyo et Kizan :perplexe: ! Ce qui est surprenant dans ton histoire c'est l'ascension fulgurante de Kizan qui passe en 2 chapitres à peine de Padawan à maître d'un ordre élitiste au possible, celui des gardiens de l'Âme! J'aurais bien aimé voir une petite mission afin de véritablement prendre conscience de son potentiel (le fait d'avoir "lu" les 2 maîtres est pas mal mais c'est un peu short comme démonstration, non?)

Globalement, j'ai vraiment accroché à ton histoire que je trouve très bien écrite! Tu lances des pistes que tu...suis :transpire: (l'adoubement qui en est bien un)! Par contre on se demande quand se beau va se croiser et ce qu'ils vont bien pouvoir faire ensemble (j'ai une idée pour Kizan et Maka mais :non: )

Comme Nostil et Pecivounet, je te réclame ardemment la suite :siffle:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Notsil » Mar 01 Juin 2010 - 12:47   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Lu aussi la suite ;)

Je me mélange encore dans les noms, m'enfin ça va finir par rentrer :p

Pareil je trouve son ascension assez rapide (même si justifiée via le discours des maitres), mais c'est peut-être aussi l'impression qu'auront les autres Jedi qui l'attendront donc au tournant :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 01 Juin 2010 - 13:51   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Yes !
Ben ça fait plaisir tout ce beau monde qui lit ma fiction, grand merci :jap:

Cosmokenobi a écrit: J'aime beaucoup le personnage de Nethor

Cosmokenobi a écrit:Je penche moi aussi pour sa fin tragique à plus ou moins court terme (et oui, tout le monde n'a pas la chance insolente de Han Solo ).


-> ouais alors lui ce serait un Han Solo en fin de carrière croisé avec un Watoo :)
Pour ce qui est de sa fin tragique à court terme eh bien... (*)

Cosmokenobi a écrit:le seigneur Seyu (Darth Seyu???) n'est pas mal non plus, même si on ne peut pas vraiment encore juger de sa cruauté ou de sa perfidie! Mais il est clair que je m'attends à ce qu'il participe à des machinations dont même Palpy serait jaloux


-> ah ben merci ! Parce que Palpy est un bon chef de machination alors là c'est un compliment :sournois:
quant à sa cruauté, ou sa perfidie... disons que les talents de Seyus viendront d'eux-même s'exposer au grand jour !

Cosmokenobi a écrit:Son apprenti, bah...il est mystérieux et c'est déjà pas mal! Qu'il n'ait pas de nom ne me choque pas, et d'ailleurs c'est peut-être parce que son maître ne le juge pas digne d'en porter un (c'est ça la "Sith Attitude")!


-> mdr :D
Oui pour l'instant il est mystérieux mais le lecteur sera bientôt un peu plus "à bord de l'apprenti" ; pour son nom j'avais effectivement envisagé le fait que son maître ne lui ai pas donné de nom, je l'envisage toujours en partie, mais là ce ne serait pas parce qu'il ne l'en jugerait pas digne... Seyus ne dénigre pas du tout son apprenti, il est conscient de son potentiel.
D'ailleurs au passage je pose une question à mes lecteurs, peut-être surtout à ceux qui ont lu ou vu du SW en VO, je ne suis pas toujours certain de ce qui est le mieux entre le vouvoiement et le tutoiement du maître pour son apprenti, et il me semble même que dans les films Palpy n'est pas toujours cohérent en français...


En réponse aux posts de Notsil et Cosmo je fais un petit index des persos principaux.

Pour les jedi, ceux qui sont importants sont :
+ Juyo est un maître jedi un peu gris (pas dans tous les sens du terme :whistle: )
+ Thalion est un jeune maître jedi qui a suivi l'enseignement de Juyo
+ Kizan est un jeune chevalier jedi qui est désormais intégré à l'ordre des gardiens parce que plusieurs maîtres dont le sien pensent qu'il pourra en sortir grandi, et aussi que son pouvoir de méditation de combat peut-être un atout pour cet ordre... ( " rien n'arrive par hasard " )

Pour les sith c'est facile :
+ Dark (ou Darth, selon :wink: ) Seyus est le maître sith
+ l'apprenti est... l'apprenti de Seyus... si si, sans blague :x d'ailleurs dans ma version de LPO il apparaît sous le nom de " Dark [] "...

Pour les autres :
+ le capitaine Nethor est un contrebandier en affaire avec Seyus, pour pas son plus grand plaisir
+ Jaster Tarus est un chasseur de primes haut de gamme que Seyus engage comme garde du corps avant sa rencontre avec Seyus...

Pour le chasseur de prime, son prénom "JASTER" fait référence à Jatser Mereel que, personnellement, j'avais découvert dans le jeu Bounty Hunter et qui, si mes souvenirs sont exacts, est en quelque sorte le mentor de Jango Fett.

Cosmokenobi a écrit:Comme Nostil et Pecivounet, je te réclame ardemment la suite

-> je la relis actuellement

(*)
Cosmokenobi a écrit:Par contre on se demande quand se beau va se croiser et ce qu'ils vont bien pouvoir faire ensemble

-> à partir du dernier passage posté les chemins de chacun commencent à se rapprocher (déjà les trois principaux jedi sont dans un même wagon), et ça continuera avec le prochain !
(mais il concernera d'autres personnages :sournois: )
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 01 Juin 2010 - 16:11   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Jaster Tarus était aux commandes de son vaisseau, il n’était plus très loin de la planète Deptera, où il avait rendez-vous avec le capitaine Nethor.
Tout à coup son radar lui signala un appareil de petite taille qui venait de sortir de l’hyper espace non loin de là, puis son signal d’alarme se déclancha, lui indiquant que le vaisseau en question l’avait ciblé et allait passer à l’attaque...
- Tiens, je me demandais quand tu te déciderais à te montrer !

Le vaisseau assaillant ouvrit le feu par deux fois et toucha celui du chasseur de prime, heureusement le bouclier énergétique encaissa les dommages, mais l’alarme s’enclencha, ce qui n’était pas bon signe du tout...
- Oh oh, je ne savais pas que tu m’en voulais à ce point là petit...

L’autre vaisseau ouvrit à nouveau le feu et cette fois des flammes firent leur apparition sur le vaisseau de Jaster, très vite étouffées par le vide de l’espace, mais c’était inquiétant car cela signifiait que les boucliers étaient désormais hors d’usage...
- Boucliers H.S... heureusement, Deptera est juste là, je vais me poser... enfin, essayer...

Le vaisseau du chasseur de prime fonça vers la planète et commença son entrée dans l’atmosphère. Jaster était en mauvaise posture, les circuits surchauffaient et son vaisseau allait se transformer en boule de feu s’il ne ralentissait pas sa chute...
Il sortit tout les panneaux de freinage aérodynamique, et déclencha l’ouverture du large parachute de toile destiné au situation désespérées. Son poursuivant ne le lâchait pas, il était également entré comme une bombe dans l’atmosphère de la planète, ne semblant même pas se soucier de l’intégrité de son vaisseau ; selon toute vraisemblance il voulait l’abattre, et repartir de la planète ou y passer le restant de ses jours n’était pas sa préoccupation première... en gros il était pris en chasse par un suicidaire revanchard, la pire espèce qui soit.
L’assaillant envoya une salve de laser dans la voile géante qui freinait la chute du vaisseau, décidément il ne voulait lui laisser aucune chance de combattre pour sa survie...
Toutes les mesures possibles pour éviter le crash avaient été prises mais rien ni faisait, l’issue de cette chute était inéluctable, et ce serait la mort pour le chasseur de primes s’il restait à bord ; il s’éjecta donc du cockpit à bord de son fauteuil scaphandre de pilotage dramabot, ces armatures qui pouvaient jouer le rôle d’exosquelette de survie pour les phases de chute libre en atmosphère ou de dérive limitée dans l’espace.
Jaster Tarus savait que s’il enclenchait dès maintenant les rétropropulseurs et répulseurs énergétiques du dramabot il serait une cible facile pour son poursuivant, mieux valait jouer les briques le plus longtemps possible et activer les systèmes de freinage au dernier moment, même si ça n’était pas sans risque.
Finalement le vaisseau s’écrasa et le chasseur de primes utilisa toute la puissance à sa disposition pour freiner sa chute alors qu’il voyait le sol argileux se rapprocher dangereusement de lui, et déploya également la large voile de son parachute pour mettre toutes les chances de son côté...
Et l'atterrissage survint, Jaster se cramponna dans son fauteuil tandis que le système de mousse compact de la capsule s’activait, emplissant complètement le module d’un polymère destiné à protéger le pilote des chocs. En ajoutant à ça l’efficacité de sa tenue de de combat le chasseur de primes survécut au crash mémorable de sa capsule qui creusa un tranchée dans le sol meuble sur une trentaine de mètres avant de heurter une barrière rocheuse. Il se hâta d’activer le système sonique de déstructuration du polymère protecteur afin de pouvoir sortir du dramabot au plus vite car il savait que son poursuivant ne s’en irait pas sans avoir contemplé son cadavre. Dès la coquille explosée Jastet Tarus appuya sur le bouton d’ouverture du scaphandre et détacha son harnais, il vit le vaisseau qui l’avait abattu passer au dessus du site du crash et faire demi tour non loin de là pour revenir se poser dans la zone, il se hissa hors de l’exosquelette et commença à s’enfoncer dans les rochers.

Alors que le vaisseau de son agresseur se posait dans la zone du crash, Jaster arriva sur un plateau rocheux non loin de là et put observer son poursuivant qui en descendait. Aucun doute, il ne s’était pas trompé, le long manteau marron à capuche en témoignait... ce jeune imbécile l’avait suivi !
Il ne put s’empêcher de penser tout haut :
- Toi mon ami, tu viens de commettre une belle erreur...

Il fallut très peu de temps au nouvel arrivant pour retrouver sa piste et bientôt Jaster l’aperçut qui marchait dans les rochers, non loin de là, juste en dessous de lui.
Le chasseur de prime qui était à moitié caché contre des rochers, saisit ses deux pistolasers et se redressa...
- Tu me cherches jedi ?

Le jeune twi’lek leva son regard vers lui et la lame couleur cuivre de son sabre laser apparut alors qu’il s’adressait à Jaster sur un ton qui trahissait nettement une colère et une haine incontrôlées.
- Tu vas payer pour la mort de mon maître !

Il en fallait bien plus pour intimider le chasseur de prime, et celui-ci ne put s’empêcher de sourire dans son casque alors qu’il narguait le jeune jedi.
- Attention petit... tu es en colère...

Le padawan s’élança en direction de Jaster Tarus, le sabre à la main, en un bond il était arrivé sur le plateau et les deux opposants se trouvaient désormais à moins de dix mètres l’un de l’autre.
- Tu vas aller rejoindre ton maître gamin !

Jaster ouvrit le feu avec l’un de ses pistolasers, il tira quelques rayons sur le jedi que l’autre dévia sans problème, il renvoya même le dernier trait de la salve sur Jaster qui effectua une roulade sur le côté pour l’éviter.
Après s’être remis sur ses pieds il s’adressa à nouveau au twi’lek fou de rage qui se rapprochait lentement de lui l’arme à la main.
- Tu m’impressionnes petit... tu as l’air moins mauvais que ton maître !
- La ferme ! Je vais utiliser la Force pour te maintenir en vie pendant que je trancherai lentement tes membres au sabre laser, puis je regarderai la chaleur et les bêtes sauvages prendre ta vie... ce sera douloureux... et ce sera long, très long... j’y veillerai !

Le chasseur de prime et le jedi n’étaient maintenant plus très éloignés, et Jaster savait qu’au corps à corps le jedi risquait d’avoir l’avantage, alors il décida d’utiliser une technique de chasse consistant à se déplacer en gardant toujours la proie à distance par des tirs à cadence soutenue. Jaster tirait maintenant avec ses deux pistolasers simultanément et le jedi avait du mal à parer tous ses tirs... Au bout d’un moment Jaster s’arrêta de courir, il se trouvait à près de dix mètres du jedi.
- Allez petit, ça suffit maintenant.

Le padawan s’élança droit sur le chasseur de prime, ce dernier le laissa approcher un peu, puis il tira à quatre reprises sur le jedi qui dévia les laser sans trop de problème, mais ces tirs avaient pour but de le déséquilibrer avant de lui tirer dans le poignet qui tenait le sabre, dans la jambe gauche puis dans la tête.
La technique du chasseur de prime fonctionna, et le padawan ne pu rien faire. C’était fini pour lui...
Jaster avança alors jusqu’au corps sans vie du jedi puis ramassa son sabre qu’il accrocha à sa ceinture, avec celui qui y pendait déjà.
- Un de plus... et maintenant je vais t’emprunter ton vaisseau, on m’attend un peu plus loin...

Après un petit signe en direction du jedi défunt Jaster s’éloigna, il devait maintenant se rendre aux coordonnées indiquées par le contrebandier pour l’échange. Pour ça il utiliserait le chasseur jedi car son module de survie dramabot n’était pas conçu pour effectuer des déplacements, contrairement aux dramabot II qui eux étaient des modules de reconnaissance avancée.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Mar 01 Juin 2010 - 19:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ah un petit aperçu de la force du chasseur de prime :)

Intéressant personnage, calme, réfléchi, et plus rare, intelligent !
Il me plait :)

alors il décida d’utiliser une technique de chasse consistant à se déplacer en gardant toujours la proie à distance par des tirs à cadence soutenue.

C'est marrant sur WoW on appelle ça du kitting ^^

En tout cas il a du répondant, ça va faire plaisir si y'a du combat contre un Sith :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 01 Juin 2010 - 20:01   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:C'est marrant sur WoW on appelle ça du kitting ^^

-> alors en ce qui me concerne je ne joue pas à WoW, je ne suis pas fan de "MMORPG" bien que j'aie essayé jadis SW Galaxies (j'ai du y jouer quelques jours tout au plus) :)


Alors alors... eh bien ton poste me plaît beaucoup parce que dedans tu notes tous les points essentiels de ce passage...

Notsil a écrit:Ah un petit aperçu de la force du chasseur de prime :)

Intéressant personnage, calme, réfléchi, et plus rare, intelligent !
Il me plait :)

-> on a une idée de ce dont est capable le chasseur de primes et d'après ce qu'on voit il est plus que capable de tenir tête à un jedi. Ici c'est un padawan, certes... mais on peut supposer qu'il s'est fait le maître avant ça.

Notsil a écrit:En tout cas il a du répondant, ça va faire plaisir si y'a du combat contre un Sith :)

-> c'est exactement la réaction attendue !

:jap:
grand merci à toi pour ta lecture et tes commentaires qui me permettent de voir si j'arrive à mes fins.

*********************

Prochain passage en approche... il ne fait que quelques lignes.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 02 Juin 2010 - 17:05   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

La planète Deptera était en vue, enfin il allait passer à l’action...
L’apprenti mit hors tension le dispositif de camouflage de son vaisseau, il savait que tout capteur pourrait désormais le détecter et qu’il serait également repérable en vision directe.
Mais il n’en avait que faire, de toute façon cette zone de l’espace était très peu fréquentée, et en ce moment il ne semblait y avoir aucun autre vaisseau que le sien dans les orbites proches de la planète.
Il entra dans l’atmosphère, conscient qu’il était arrivé à destination et qu’il ne lui restait plus qu’à se poser sur cette planète et à récupérer l’holocron...
L’avenir était en marche, tout se passait selon les plans de son maître et même si la Force lui chuchotait qu’il devait se méfier de ce misérable contrebandier, il ne pressentait aucun danger sur Deptera.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 03 Juin 2010 - 10:51   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le module d’habitation autonome du Blener était posé sur Deptera, dans une vallée à la végétation limitée, caractéristique des zones arides. À l’intérieur, Nethor tenait dans ses mains le sabre laser que le chasseur de prime avait ramassé sur le corps du padawan.
- Alors c’est ça l’arme des jedi...
- Vous n’en aviez jamais vu ?
- Non.
- Gardez le, j’en ai déjà bien assez comme ça.
- Merci.

Jaster Tarus vérifia une dernière fois les écrans de vidéosurveillance et les senseurs, ils avaient détecté quelques minutes plus tôt un vaisseau comme il n’en avait jamais vu jusqu’à présent, et le plus étonnant avait été l’apparition de l’engin sur les panneaux de contrôle... d’une seconde à l’autre il était arrivé sur l’écran, comme s’il sortait juste de l’hyperespace. Mais cela avait eu lieu si près de la planète que Tarus n’y croyait pas, il ne connaissait aucun pilote capable d’une telle prouesse, même parmi les jedi ; et les astrodroïdes ne fournissaient pas non plus d’informations assez précises pour cela...
Il en avait donc conclu que le vaisseau du jedi qui venait faire affaire devait être équipé d’un système de camouflage dernier cri... ou plus évolué encore.
Il se retourna vers Nethor qui jouait avec le sabre laser de sa victime comme s’il n’avait pas conscience que c’était une arme.
- Faîtes quand même attention, ce n’est pas un jouet...

Le capitaine tripotait le manche du sabre sans même faire attention aux mises en garde du chasseur de prime et au bout de quelques secondes il appuya malencontreusement sur le déclencheur de la lame, ce qui fit instantanément jaillir la lueur cuivrée qui s’accompagnait d’un doux bourdonnement. Par chance il tenait le manche dans le bon sens et la lame ne fit aucun dégât, le contrebandier était émerveillé de voir cette arme fonctionner.
- Wahou, ça c’est de la lumière, ça doit être sacrément utile la nuit...

Les hommes d’équipage de Nethor rirent de bon cœur à l’humour de leur capitaine, d’ailleurs aucun d’eux n’avait vu fonctionner une telle arme jusqu’à ce jour, l’un d’eux ajouta :
- Ouais, ou comme fer à souder !

Ce qui eut pour effet de faire rire davantage tous les hommes dans la salle, à l’exception de Tarus qui s’approcha du capitaine.
- Eteignez ça avant de blesser quelqu’un, ou même vous.
- Hein ? Ah, oui, je crois que ça vaudra mieux.

Tout à coup le communicateur s’activa et la voix de l’un des hommes qui attendaient à l’extérieur se fit entendre dans la salle de commande.
- Capitaine, il est là.

Tous les hommes présents dans la salle portèrent leur regard sur le petit écran qui se trouvait sur la console principale, en plus des deux gardes on voyait une troisième personne ; on pouvait supposer que c’était un homme enveloppé d’un grand manteau noir à capuche et Nethor sut tout de suite qu’il devait s’agir de Seyus, ou de son subordonné.
Jaster s’approcha du capitaine du Blener pour mieux voir l’écran, il regarda attentivement la silouhette du nouvel arrivant, comme pour jauger le danger que représentait ce dernier.
- C’est votre jedi je suppose...
- Ouais... j’espère qu’il a mon argent.

L’apprenti obscur s’approcha de la camera, il gardait la tête baissée pour maintenir son visage dans l’ombre de sa large capuche, entretenant ainsi une aura de mystère sur son identité.
Il s’adressa au contrebandier sur un ton calme, usant de la Force pour influencer l’esprit de tous les êtres vivants dans la zone, leur donnant l’impression que ses paroles n’étaient qu’un murmure dans leur esprit, murmure accompagné d'un écho qui semblait se répercuter contre toutes les parois de leur crâne.
- Avez-vous l’holocron ici, avec vous ?

Nethor ressentait un léger mal-être, cette voix qu’il venait d’entendre résonnait encore dans sa tête...
- Ouais, vous avez mon argent ?

Le jeune seigneur sith était prévoyant, avant de se débarrasser du contrebandier il avait voulut s’assurer qu’il n’avait vraiment plus besoin de lui et qu’il n’aurait pas à aller chercher l’holocron dans une quelconque cachette où l’autre aurait eu la bonne idée de le déposer. Quoi qu’en fait, ça n’avait que peu d’importance, le disciple obscur savait comment faire dire aux gens ce qu’il voulait entendre...

L’étrange personnage en drap noir ne répondait pas, le communicateur fonctionnait pourtant parfaitement, il l’avait essayé avec ses hommes quelques minutes avant, Nethor reformula donc sa question pour bien faire comprendre au jedi qu’il n’avait pas l’intention de se faire rouler.
- Je vais être clair, j'suis pas bénévole moi alors pas d’argent pas d’holocron !

A ce moment ce que virent Nethor et Tarus à l’écran leur fit comprendre que l'être en noir n'avait certainement pas l'intention de faire des affaires, ou du moins pas au sens classique du terme...
L’homme encapuchonné leva brusquement ses mains en direction des deux gardes qui se trouvaient face à lui, et des éclairs en jaillirent. Le capitaine eu tout juste le temps de voir ses hommes se faire électrocuter quelques instants avant que l’image ne disparaisse. La caméra avait sûrement était touchée par la décharge et ses circuits devaient être grillés.
Nethor ne put réprimer un mélange de colère et d'appréhension, la situation semblait totalement hors de contrôle, il était dépassé par les événements et ne pouvait qu’espérer que le chasseur de prime n’ait pas usurpé sa réputation.
- Et merde, ça foire !
- Votre type là, c’est pas un jedi. Je parie que c’est un sith...
- Un sith ? C’est quoi la différence ?

Jaster Tarus sortit ses blaster et les pointa vers la seule entrée de la salle, il était prêt à recevoir le nouvel arrivant comme il le méritait. D’après le peu de chose qu’il avait vu à l’écran l’homme en noir n’était certainement pas un jedi, du moins pas dans le sens commun du terme... la seule fois où il avait rencontré quelqu’un qui envoie des décharges électriques avec ses mains ça avait été sur Dxun, et ça n’avait pas été une partie de plaisir.
Comme la plupart des jedi son adversaire utilisait un sabre laser et était capable de choses étranges avec ce qu’ils nommaient la Force, mais en général ils limitaient leurs pouvoirs psychiques à des usages défensifs ou télékinétiques... lui faisait preuve d’une grande perversité dans l’usage de sa magie, il avait notamment tenté de le foudroyer, et avait presque réussi à lu broyer la trachée par la pression d’une main invisible. Mais Jaster s’en était tout de même sorti à force d’ingéniosité.
Avant leur affrontement l’autre avait cherché à lui expliquer qu’il n’était pas un jedi, ordre qu’il méprisait profondément, mais un disciple sith... en bon chasseur Tarus aimait bien connaître ses proies, mais l’histoire des divergences de points de vue au sein des jedi et la pérennité d’une race guerrière et violente disparue lui avait semblait d’un ennui tel qu’il n’avait pas pu écouter sa cible épancher sa fierté jusqu’au bout...
Il en avait donc retenu qu’en plus des jedi classiques il existait des sith, sorte de cousins plus violents, vraisemblablement plus orgueilleux et peut-être un peu trop bavards... mais n’en ayant rencontré qu’un il ne voulait pas généraliser.
Après quelques petites secondes de réflexion Jaster décida de passer les détails à ce bon capitaine pour se concentrer sur l’essentiel.
- Le tarif. Malheureusement je crains qu’il n’ait pas d’argent sur lui...
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Darth Piejs » Jeu 03 Juin 2010 - 11:07   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Non!
Attends moi!!!
Pas si vite! :transpire:
Et M... j'ai encore plein de retard à rattrapper :paf:
Bon au moins ça me fera plein de lecture d'un coup. :)
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8891
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Cosmokenobi » Jeu 03 Juin 2010 - 12:40   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Je suis à jour, moi :diable: !

Je sens que ça va chauffer pour le duo de choc Nethor/Jaster :transpire: ! Y'a même peut-être quelques poils qui vont roussir :paf:

Par contre, si je peux me permettre une remarque, la dernière phrase arrive un peu hors-contexte car on a eu droit à un petit passage par les divagations de Jaster...

Faudrait peut-être changer la fin de ton avant-dernière phrase du style:

...ce bon capitaine pour lui fournir une réponse rapide et se concentrer sur l'essentiel.

Enfin, je n'ai pas ton talent (ni celui de Pecivounet) donc ne prends pas ma remarque pour argent comptant :D
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 03 Juin 2010 - 13:57   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

:D

Bien relevé, sache que cette phrase venait, à l'origine, juste après la question du capitaine. J'ai ajouté ses divagations après et j'ai hésité justement à laisser la réponse à sa place et ajouter la divagation à la suite ou à faire comme j'ai fait... encore avant de poster je n'étais pas certain de ce que je ferai...

Je vois ce que tu veux dire, en ce qui me concerne je l'ai tellement lu et relu que je comprends bien ce que je veux dire dans ce passage :lol: mais c'est bien d'avoir un retour extérieur, je suis prêt à appliquer ta modif si le besoin s'en fait sentir aux yeux des lecteurs !


Cosmokenobi a écrit:Je sens que ça va chauffer pour le duo de choc Nethor/Jaster ! Y'a même peut-être quelques poils qui vont roussir

:)
Dis-toi que j'ai coupé la scène en plein milieu exprès pour mettre un peu de piment, sinon il y avait a rencontre à la suite... mais je me suis dit... NON ! :diable:

Quant à :
Darth Piejs a écrit:Non!
Attends moi!!!
Pas si vite

-> ouais je sais, je suis un posteur frénétique et compulsif :whistle:
Et encore je me retiens...
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 04 Juin 2010 - 17:09   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le chasseur de prime semblait si sûr de lui que Nethor se calma un peu.
- J’espère que votre réputation est méritée...

Cet ivrogne ignare commençait à lui taper sur le système... il allait ajuster un bon tir de laser entre les yeux de ce sith, peu importe combien il en avait, et forcer Nethor à le payer ; puis il s’en irait sans se retourner et essaierait d’oublier ce nid à problème sur pieds.

L’apprenti marchait sans se presser, il sentait que le contrebandier était effrayé, et la peur était une arme pour les utilisateurs du côté obscur c’est pourquoi il cherchait à l’entretenir, maintenant l’autre dans un état de stress élevé.
Arrivé devant la porte métallique qui le séparait de sa cible il se servit de la Force pour sonder la pièce, grâce à cette perception étendue il put s’apercevoir que parmi tous les individus présents dans la salle il y en avait un qui l’attendait de pied ferme, avec l’intention de livrer bataille ; quand aux autres ils semblaient avoir perdu leurs moyens.
Le sith utilisa la Force pour activer le système d’ouverture de la porte qui se trouvait sur le tableau de commande, à l’intérieur de la salle, ce qui ne manqua pas d’affoler d’avantage le rythme cardiaque des êtres vivants qui s'y trouvaient.
La porte s’ouvrit donc d’elle même, le rendant visible aux yeux de tous ; il avança lentement, entrant dans la pièce, et vit l’homme armé qui l’attendait. Il portait l’un de ces costumes ridicules et inutiles qu’aimaient tant les chasseurs de primes, un genre d’armure à l’utilité discutable et un masque respirateur qu’ils n’enlevaient sans doute même pas pour dormir...
L’homme était sur ses appuis à environ trois mètres de lui et le tenait en joug avec deux pistolasers, selon toute vraisemblance il s’apprêtait à tirer sans sommation.
L’apprenti leva alors sa main gauche en direction du chasseur de prime qui fit feu aussitôt.
A la surprise de tous les tirs n’atteignirent pas le sith mais ricochèrent à quelques centimètres de sa main, comme s’il tenait un bouclier déflecteur miniaturisé... mais ce n’était évidemment pas le cas, ce qui était d’autant plus dérangeant. Jaster avait affronté plusieurs jedi au cours de sa carrière mais aucun n’avait montré de telles capacités, en général ils avaient besoin d’un sabre laser pour dévier les tirs, il n’en revenait pas...
- Ah ben ça alors... on me l’avait jamais faite celle là...

Avec sa main restée levée le sith utilisa la Force pour pousser le chasseur de prime qui se retrouva propulsé sur le tableau de commandes avec une violence telle que le choc fut accompagné d'un bruit d'os qui se brisent et l'autre ne se releva pas, la principale menace était écartée.
Les deux gardes présents dans la pièce sortirent leurs pistolasers, à croire que la leçon avait du mal à rentrer... il utilisa immédiatement la Force pour les désarmer, leur enlevant l’arme des mains avant de les compresser ; c’était vraiment pathétique.
L’un des deux mercenaires sortit alors un couteau de combat et fonça sur lui... pitoyable, mais surtout incompréhensible... comment un homme sain d’esprit pouvait espérer arriver à quoi que ce soit avec une lame courte après une démonstration de supériorité comme celle à laquelle il venait de procéder ?
Il regarda l’autre lui arriver dessus, restant immobile jusqu’au dernier moment, puis utilisa la Force pour augmenter sa vitesse alors qu’il attrapait le bras de son assaillant, avant de le lui tordre et finir par lui asséner un coup de genou dans l’abdomen, la rapidité d’exécution fut telle que l’autre ne put rien faire et se retrouva au sol, se tordant de douleur. Le dernier garde fonça droit sur l’apprenti, comme un bantha enragé, mais ce dernier lui envoya un violent coup de pied retourné au visage qui le mit directement au tapis.
Lentement, le sith se retourna et fit face au capitaine, l'homme était envahi par la peur ; l’apprenti avança dans sa direction, lentement, pour préserver l’effet d’effroi qui s’était emparé du contrebandier. Le pauvre Nethor était sur les fesses et reculait en se traînant, bientôt il arriva contre le mur ; il n’avait nul part où aller... il ne voyait pas ce qui pourrait le sauver d’un tel assassin, il sentait que tout serait bientôt terminé.
- Pitié, ne me tuez pas, prenez l’holocron, il est à vous, je vous le donne !

Le sith leva une main en direction de Nethor et un bruit effrayant retentit dans son esprit, si la mort pouvait crier cet effroyable son en aurait sans doute était le résultat ; il se bouchait les oreilles mais rien n'y faisait, comme si le cri provenait directement de l'intérieur de sa tête. En même temps Nethor eu l’impression d’apercevoir une sorte d’onde sombre qui se dirigeait vers lui, quand elle l’eut atteint le pauvre capitaine fut comme pris de panique, il semblait dément... il criait et se protégeait la tête comme si des monstres issus de ses pires cauchemars l’attaquaient de toutes parts.

Alors que Nethor se roulait par terre sous l’effet de la panique, le sith scruta la salle du regard et aperçut l’holocron, il se retourna alors vers le capitaine qui était toujours sous l’effet du pouvoir du côté obscur et s’adressa à ce qui restait de sain dans son esprit.
- Vous avez bien travaillé capitaine...

A ces mots le sith se servit de la Force pour l’étrangler, mettant ainsi un terme aux hallucinations du contrebandier... et à sa vie.
Il alla ensuite jusqu’à l’holocron et mit sa main au dessus, pour l’activer avec la Force, il resta ainsi quelques secondes puis, voyant qu’aucun mécanisme ne semblait se lancer, le saisit ; il l'examina attentivement et se rendit compte qu’une petite encoche était présente, certainement un genre de serrure, et à côté figurait une inscription...

L’apprenti sortit un émetteur et l’enclencha, quelques secondes après la silhouette de Dark Seyus apparut.
- Maître, il semblerait que l’artefact soit scellé...
- Je m’en doutais... les jedi ne tiennent pas à ce que leur plus grand secret soit découvert...
- Il y a une inscription dessus.
- Que dit elle ?
- « L’ordre des gardiens est éternel, son maître est le gardien du sceau ».
- Intéressant...
- Où se trouve ce « maître des gardiens » ?
- Traditionnellement il fait partie d’un conseil jedi, dans une enclave sur la planète Tremen II... voilà qui risque de contrarier nos plans...
- Je vais sur Tremen II récupérer la clef.
- Cette planète est un centre d’entraînement de jedi, il doit y en avoir une trentaine... au bas mot...

Une trentaine de jedi, voilà qui était intéressant... sa mission sur Deptera l’avait profondément ennuyé et la perspective de déchaîner la puissance de la Force le réjouissait...
Il ne pouvait s’empêcher de sourire.
- Ne suis-je pas « l’élu » ?
- Peut-être, mais je pense pouvoir découvrir la planète que nous cherchons sans avoir besoin de faire une telle folie.
- Je vous contacterai une fois l’académie en ruines maître.

Sans même attendre la réponse de son maître, le jeune sith mit fin à la communication et, sans oublier l’holocron que ce cher capitaine était bravement allé récupérer pour eux à l’autre bout de la galaxie, quitta la salle de commande du module d’habitation... il ne lui restait qu’à retourner jusqu’à son vaisseau et se rendre sur la planète Tremen II.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Suivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations