LA PROPHÉTIE OBSCURE : la Fin de l'Équilibre

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Dark Sheep » Ven 22 Oct 2010 - 8:36   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cosmokenobi a écrit:Au risque de te décevoir, non :whistle: !

-> "Cette faute envers moi était la dernière..." :evil:
Non, sans blague, aucunement déçu. J'ai fait en sorte qu'on puisse y penser mais pas que ça saute aux yeux. Je dirais que la plupart des gens devraient ne pas y penser. Disons que le but est que, si je dis ce dont je me suis inspiré, ça ne paraisse pas invraisemblable à quelqu'un l'ayant lu. Maintenant que je te l'ai dit, vois-tu un léger rapport ? (aussi infime soit-il... :transpire: )

Cosmokenobi a écrit:J'étais tellement immergé dans la salle en pyramide inversée baignant dans une lumière vert/bleu :transpire:

->Ca fait plaisir :D

Je peux donc aussi faire des descriptions intéressantes en dehors des combats :transpire:
Cosmokenobi a écrit:Voilà, je cherchais cette expression justement :cute: !

-> Oui, toute personne se doit de la chercher, parce que celle là, pour la trouver :siffle:

Bon, alors au programme de la journée, un petit passage de "la fin de l'équilibre" et une petite accroche pour le projet qu'on surnommera certainement "SSSS" ou peut-être "4S" pour éviter les enchaînements de S qui n'ont plus tout à fait la cote depuis le presque milieu du vingtième siècle.

J'aurai donc deux projets en parallèle pendant un petit moment.

:jap:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Sam 23 Oct 2010 - 8:58, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Ven 22 Oct 2010 - 11:58   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Bon, alors au programme de la journée, un petit passage de "la fin de l'équilibre" et une petite accroche pour le projet qu'on surnommera certainement "SSSS" ou peut-être "4S" pour éviter les enchaînements de S qui n'ont plus tout à fait la cote depuis le presque milieu du vingtième siècle.


Ouais, enfin, c'est le double S qui renvoie à la Schutzstaffel. Au delà, je vois pas le problème, hormis que c'est dur à dire ^^
Modifié en dernier par Code 44 le Ven 22 Oct 2010 - 13:58, modifié 1 fois.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 22 Oct 2010 - 13:43   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oui, tu as raison, alors "4S" ce sera mieux non pas à cause de l'Histoire, mais bien à cause des dyslexiques !
Mais au final, le document s'appelle S_S_S_S dans mon dossier...
:x
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 22 Oct 2010 - 14:56   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

C'est l'attaque des serpents ma parole :transpire:

Dark Sheep a écrit:Maintenant que je te l'ai dit, vois-tu un léger rapport ? (aussi infime soit-il... :transpire: )

Bien entendu :love:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 22 Oct 2010 - 15:30   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Alors je considèrerai donc que je suis arrivé à mes fins :wink:
Bon, je vais voir où je peux découper mon texte pour poster un passage de "la fin de l'équilibre".
Donc la suite d'ici très peu :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 22 Oct 2010 - 16:20   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Mais alors qu’il s’apprêtait à reprendre la parole, l’apprenti remarqua quelque chose d’étrange concernant son interlocuteur tandis que la Force s’agitait... le visage du vieil homme pâlissait à vue d’oeil et le blanc de ses yeux était peu à peu zébré de rouge ; le jeune sith eut le réflexe de reculer pour s’éloigner du vieil homme, mais il ne fit qu’un pas en arrière, s’arrêtant net lorsqu’il perçut une présence dans son dos et qu’une nouvelle voix retentit... une voix appartenant elle aussi à un vieil homme, mais dont le ton était réprobateur et sarcastique...
- Maître Thyarès...

Et à ces mots le vieux jedi fut soulevé du sol par une force invisible alors qu’il portait ses mains à sa gorge et semblait chercher en vain un moyen d’apporter de l’air à son corps en manque dont la vie commençait déjà à s’échapper...
L’apprenti sut qu’il ne devait pas rester immobile, qu’il devait lutter contre la fatigue qui le clouait au sol et lui donnait l’impression que ses jambes étaient en roche... mais il ne fut pas assez rapide, et alors qu’il tentait de plonger sur sa gauche, il vit le vieux gardien fendre l’air sur une dizaine de mètres avant de s’écraser par terre, inconscient et probablement mort... quant à lui, son plongeon lui permit d’éviter la mort, mais de justesse !
Une forte douleur s’empara de lui alors qu’il retombait au sol... dans son bras droit était fichée une courte lame sith brisée qui répandait déjà en lui l’un des poisons dont les assassins enduisaient parfois leurs armes. Il roula sur les dalles de la cour du temple et termina à genoux, son bras droit pendait sans force, sa main traînant sur la pierre tandis qu’il portait sa main gauche à la blessure... il avait échappé de peu à la mort, mais sa situation actuelle était loin d’être enviable !
Même s’il parvenait à utiliser la Force pour extirper le morceau de lame de son bras et combattre le venin, son bras droit resterait inutilisable... et comme si tout cela ne suffisait pas, il avait lâché l’artefact dans sa chute !
Relevant la tête il put constater que l’objet était à terre, à un peu plus de trois mètres de lui, là où il se trouvait encore quelques secondes plus tôt... là où se trouvait encore le trouble fête.
Le jeune sith n’eut pas l’occasion de le voir bien longtemps car une violente poussée de Force l’envoya encore quelques mètres plus loin, il se protégea du mieux qu’il le put avec son bras valide mais sa tête heurta tout de même le sol rugueux, la force de l’impact lui ouvrant légèrement l’arcade sourcilière droite par laquelle se déversa un filet de sang... il était légèrement sonné mais distingua une silhouette noire qui se baissait un instant, nul doute que l’individu venait de récupérer l’artefact... tout allait de pire en pire !
Sa vue était légèrement embrumée, mais cela ne l’empêcha pas de suivre la scène qui se déroulait à côté de lui... alors que la forme d’ombre saisissait l’artefact de ses deux mains, une lumière couleur de jade sembla s’en échapper, non plus douce comme celle que l’apprenti avait rencontrée dans le sanctuaire, mais intense comme la lumière d’une étoile ! Si intense même que le disciple obscur dut fermer les yeux et les protéger de sa main valide, et malgré tout, il eut l’impression qu’ils étaient en feu !
Dans le même temps il sentit un courant dans la Force, elle semblait converger vers l’artefact, et vers son porteur... s’échappant de toute chose et de chaque être pour alimenter la puissance phénoménale du sceptre.

Puis la lumière cessa, et tout redevint normal, l’apprenti ouvrit alors ses yeux...
Debout, enveloppé dans son large manteau de bure noire, se tenait celui qui l’avait poignardé, sa large capuche cachant presque entièrement son visage... mais le jeune sith n’avait nul besoin de voir ce visage dans son entier, il était sans doute le premier qu’il ait vu, et certainement celui qu’il avait le plus vu dans sa vie, celui de son maître Dark Seyus, le seigneur sith inconnu de tous et pourtant le plus puissant... le seul digne du titre de Seigneur Noir. Ainsi son maître était venu jusqu’ici récupérer l’artefact, et désormais il n’avait plus besoin de lui.
Le jeune guerrier se releva dans la douleur et se mit à reculer à petits pas... il savait qu’il ne pourrait pas échapper à la sentence de son maître de cette manière, mais il espérait gagner assez de temps pour réussir à venir à bout du poison qui se trouvait dans ses chairs. Alors qu’il reculait, il parvint à faire ressortir la lame de son bras à l’aide de la Force, il lui restait maintenant à détruire le venin...
Lentement, le maître sith releva la tête et marcha en direction de son disciple, il tenait l’artefact dans sa main gauche tandis que son bras droit légèrement tendu pointait vers lui un index accusateur... son regard mauvais était l’incarnation du côté obscur mais un détail en particulier attira l’attention de l’apprenti, quelque chose dans ses yeux était inhabituel, ses iris avaient pris la teinte de jade qui semblait propre à l’artefact et l’ombre distillée par la capuche ne suffisait plus à les masquer.
- Apprenez que je sais tout... j’ai toujours tout su !

Le maître de la Force sombre avait prononcé cette phrase avec une intonation qui dévoilait entièrement la colère et la haine qui étaient jusqu’à présent resté cachées en lui, et il avait continué d’avancer en direction de son disciple, le désignant toujours du doigt...
Alors qu’il venait d’achever sa phrase, des éclairs jaillirent de ses doigts et se dirigèrent vers son élève affaibli... le jeune homme n’hésita pas, sans se soucier des risques qu’il encourait il mit sa main devant lui, comme pour saisir la vague de foudre qui lui arrivait dessus ; les éclairs vinrent percuter sa paume, rebondissant ainsi de part et d’autre du disciple qui utilisait la Force pour contenir la puissance de la foudre.
Les deux sith restèrent ainsi quelques instants, se livrant à une véritable lutte de pouvoir, dans tous les sens du termes... le maître contre l’apprenti. Ce dernier semblait à la limite de ses capacités, il devait à la fois lutter contre le déferlement d’énergie libérée par Seyus et contre le mal qui le rongeait de l’intérieur. Le maître sith le savait, et d’une voix empreinte de cruauté, il brisa les espoirs de celui qui avait bravé les épreuves de l’élu et récupéré l’artefact légendaire...
- Oh non... pas cette fois...

Puis son visage changea, il reflétait la méchanceté et aurait pu inspirer la crainte à n’importe qui, le Seigneur Noir semblait faire appel à toute la puissance du côté obscur de la Force, la foudre qui sortait de ses mains redoubla d’intensité, à tel point que le jeune apprenti ne put soutenir la déferlante de Force qui s’abattait sur lui ; dépassé par cette attaque, il fut à nouveau projeté en arrière, et se retrouva affalé sur le parterre de la cour centrale, incapable de se protéger ni même de bouger, sans aucun moyen de se soustraire aux éclairs qui le recouvraient désormais entièrement... après quelques secondes de torture, son maître mit fin à cette attaque, lui montrant l’artefact pour lequel il s’était battu avec tant de fougue, il lui sembla se moquer de lui.
- Votre pouvoir est immense mon jeune apprenti... mais à grâce à ceci, le mien est illimité !

Puis il utilisa le sceptre pour lancer une nouvelle salve d’éclairs meurtriers sur le jeune sith encore allongé au sol... il semblait prendre plaisir à voir souffrir ce jeune homme qu’il avait pourtant élevé et éduqué depuis son plus jeune âge, un sourire carnassier habillait désormais son visage sadique.
Le corps du disciple obscur fumait légèrement, il souffrait le martyre et ne voyait aucun moyen de sortir de ce mauvais pas ; il était épuisé, blessé, empoisonné, et même son mental semblait avoir en partie abandonné...
Il devait se concentrer sur le venin tout en atténuant l’effet de la foudre sith... et la Force semblait se détourner de lui, elle aussi.
Au bout de quelques instants de souffrances intenses la décharge électrique cessa, mais pas la douleur ! Son maître venait de reprendre la parole, sa voix pleine de colère et de reproche, mais il y percevait également une touche d’amusement.
- Vous comptiez m’utiliser afin de trouver l’artefact, puis vous débarrasser de moi après... n’est-ce pas ?

Marquant une courte pause, le Seigneur Noir se délecta du désespoir de son élève qui découvrait l’étendu de son ignorance...
- Je suis fier de vous mon jeune apprenti, vous avez tiré profit de mes enseignements. Vous servir de moi pour arriver à vos fins, je dois admettre que c’était un bon plan...très bon même, digne d’un seigneur sith. D’ailleurs, c’était aussi mon plan...

À ces mots, le maître sith se mit à rire avant que la puissance dévastatrice de la foudre ne se déverse de nouveau du sceptre, torturant l’élu de la Force qui ne semblait rien pouvoir faire pour se sortir de ce mauvais pas...
- Mais à l’arrivée, c’est moi qui possède l’artefact ! Pauvre imbécile, maintenant vous allez comprendre pourquoi je suis le maître, et vous uniquement l’apprenti...

Arborant une expression sadique, le maître de l’ombre relâcha son emprise de douleur sur son disciple et fit quelques pas dans sa direction.
- Tout ce que vous croyez savoir n’est qu’une version altérée de la vérité, une version soumise à ma censure... vous pensez encore que la quête de l’élu est de libérer l’Ame de Force, cet artefact...

Sans cesser de marcher vers son apprenti, le seigneur sith interrompit un instant ses révélations, savourant l’effet qu’elles produisaient sur le jeune homme perdu et mourant.
- Ce que vous ne savez pas pas, c’est que l’élu est l’Ame de Force...

L’incompréhension était lisible sur le visage du jeune guerrier trahi, et son maître s’en délectait, ne retenant pas ses rires...
- L’artefact que vous avez si brillamment libéré de sa prison de Force est bien un moyen de canaliser le pouvoir de cette dernière, il a toujours été destiné à cela... mais pour le faire, il avait besoin du pouvoir de l’Ame de Force, le pouvoir de l’élu... votre pouvoir mon jeune apprenti.

Après une courte pause, Dark Seyus reprit.
- Allons, ne faîtes pas l’innocent... vous le saviez, même si vous ne voulez pas l’admettre. La Force, vous le disait. Il est impossible que vous n’ayez pas relevé la force de corruption de l’artefact sur l’esprit des gardiens du temple... tout comme il est impossible que vous n’ayez pas senti la Force vous quitter, vous rendant faible tandis que l’artefact vous dérobait votre pouvoir pour s’en imprégner.

La situation semblait particulièrement plaisante pour Dark Seyus, il laissa échapper un nouveau rire sadique avant de repasser à l’électrocution en règle de son apprenti... le jeune guerrier fut déplacé de plusieurs mètres pas la puissance de l’attaque, son corps roulant sur le sol de pierre taillée qui lui déchirait la peau des bras par endroits.
Il ferma les yeux et se concentra entièrement sur le poison dans son corps, mettant de côté la douleur engendrée par l’attaque de son maître pour purger son organisme.
Après quelques instants, le jeune sith se retrouva contre l’un des murs du temple, ses bras étaient couverts de sang et il avait mal partout mais quelque chose venait de changer... le poison semblait neutralisé !
Dans un dernier élan de combativité, le disciple obscur parvint à réunir le peu d’énergie qu’il lui restait ; brandissant sa main gauche devant lui pour faire barrage aux éclairs de Force, il parvint à prendre appui sur ses genoux et, maintenant dans sa paume la puissance dévastatrices du côté obscur, il se releva lentement et se remit sur ses pieds...
Le maître sith sembla légèrement étonné, il ne devait pas s’attendre à une telle résistance de la part de son disciple diminué ; il serra les dents et déchaîna encore davantage la toute puissance qu’il avait à sa disposition, mais le jeune homme tenait toujours, le guerrier obscur semblait concentré et prêt à tout endurer ; quelques secondes après qu’il se soit relevé, le jeune homme releva la tête vers son maître et ouvrit les yeux... son visage était impassible, comme celui d’une statue inexpressive, tandis que de ses yeux émanait une légère lueur couleur de jade.
L’apprenti entreprit de marcher en direction de Seyus tout en entretenant le duel de foudre, il parvint à avancer ainsi sur quelques mètres et après quelques secondes durant lesquelles les deux adversaires semblèrent de force égale, ils furent tous deux projetés en arrière ; le jeune homme revint percuter le mur qu’il avait quitté quelques secondes plus tôt tandis que son mentor se retrouva sur le dos à une quinzaine de mètres de lui.
Le Seigneur Sombre se releva et réajusta se capuche alors que le jeune guerrier s’aidait de son unique main utilisable pour se hisser sur ses pieds. Il avait l’impression que la Force l’abandonnait et son bras droit lui faisait atrocement mal, mais au moins il pouvait à nouveau bouger ses doigts.
Alors le jeune homme lança un regard plein de haine à son maître, toute lueur avait disparu de ses yeux redevenus jaunes... se tenant fébrilement sur ses jambes, l’apprenti saisit l’une de ses armes de sa main gauche et l’activa, déployant le faisceau d’énergie pure dont la teinte écarlate rappelait les carnages que ce jeune adepte de la Force avait réalisés...
- Puisque vous êtes ici, je n’aurai pas à vous chercher bien loin pour vous tuer, «maître»...

Le disciple obscur avait volontairement appelé son adversaire par le titre de maître, laissant transparaître l’ironie dans le ton de sa voix. Dark Seyus sembla amusé d’un tel regain de fougue, et il ne le cacha pas, laissant éclater un nouveau rire effrayant.
- Alors c’est ainsi que vous voulez mourir... dans la grande tradition des sith, l’arme à la main dans un duel opposant le maître à son apprenti...

A ces mots le visage du maître changea entièrement, son sourire laissant place à un visage plein de haine.
- Eh bien soit !

Portant la main droite à sa ceinture, le Seigneur Noir décrocha un manche de sabre laser dont la couleur sombre rappelait les coquilles nacrées de certains crustacés, mélange de noir, de vert et de teintes bordeaux ; il possédait une partie mobile que le maître sith fit bouger de manière à obtenir un manche courbe comme en utilisaient certains maître du Makachi, la forme II, spécialement étudiée pour les affrontements entre utilisateurs de sabre laser. La poignée courbe de l’arme permettait un maniement à une main tout en finesse qui accroissait les performance de ce style. Mais l’apprenti connaissait son maître, et il savait bien que ce dernier n’utilisait pas le Makachi mais une forme hybride qu’il avait mise au point en puisant dans l’Ataru autant que dans la forme II... un style mortel.
- Il est temps pour l’apprenti de recevoir sa dernière leçon...

Alors Dark Seyus activa son arme, et le bourdonnement caractéristique des lames de sabres laser se fit entendre tandis qu’un faisceau de lumière du même rouge que celui du jeune sith se déployait.
Le disciple obscur pointa son arme vers son adversaire, son bras droit pendant presque sans vie le long de son corps, et ses jambes légèrement écartées pour parvenir à garder l’équilibre malgré leur tremblement...
Un léger sourire animait son visage ensanglanté lorsque, de sa voix empreinte de souffrance il répondit sans peur.
- Mais avec joie, «maître»...

Sans plus attendre, le jeune sith s’élança en direction de celui qui lui avait enseigné les mystères de la Force, il se sentait vidé de toute énergie et savait que s’il voulait survivre, il devait en finir au plus vite.
Dark Seyus ne bougeait pas, attendant que son élève arrive à sa hauteur pour engager le combat… dès que l’apprenti fut à bonne distance il déchaîna la fureur de son arme, attaquant aussi vite et aussi fort qu’il le pouvait.
Les deux lames rouges s’entrechoquèrent encore et encore dans un ballet mortel, sans que l’un des deux sith ne parvienne à toucher l’autre. Le disciple obscur cherchait l’appui de la Force grâce à la forme IV mais il savait qu’il était loin d’être au mieux de sa forme, ses coups aériens étaient prévisibles et ses mouvements trop lents… le fluide mystique semblait peiner à irriguer son être, rechignant à le porter. En revanche son maître paraissait au sommet de son art, son style de combat lui permettant de dominer totalement l’affrontement. Après un échange de coups de sabres aériens, ils reprirent appui sur leurs pieds et échangèrent de rapides attaques avant que leurs deux lames ne restent en contact, engageant ainsi un duel dans lequel chaque bretteur cherchait à pousser les mortels faisceaux de lumière sur son adversaire… le jeune sith semblait épuisé, et après quelques secondes de ce combat de force brute ce fut sans mal que Dark Seyus le repoussa en arrière. Le Seigneur Sombre tenait toujours l’artefact dans sa main gauche, et des lames d’une vingtaine de centimètres jaillirent de ses extrémités lorsqu’il fit avec un geste brusque, transformant ce sceptre déjà redoutable à distance en une arme de corps à corps potentiellement mortelle qui vint faucher l’air au niveau de la tête de son disciple ; dans un réflexe salvateur ce dernier se pencha en avant et évita ainsi la mort de justesse, la lame de l’artefact légendaire ne trouvant que ses cheveux noués à trancher…
Mais le jeune homme n’était pas tiré d’affaire pour autant car Seyus utilisa son sabre laser dans un mouvement montant pour tenter d’embrocher son apprenti baissé !
Ce dernier se jeta alors sur le côté avant de repasser à l’attaque en effectuant un saut périlleux au dessus du redoutable maître sith, il espérait parvenir à toucher la tête encapuchonnée de son mentor alors qu’il serait en l’air mais cette tentative fut vaine, l’autre parant sans mal cette attaque prévisible. Il retomba derrière le Seigneur Noir, assez loin pour éviter une potentielle attaque armée de sa part ; mais le danger ne vint pas du sabre laser de son maître, ni même de l’artefact… la distance n’avait aucune incidence sur la Force, et ce fut par elle que Dark Seyus l’attaqua !
D’une puissance vague d’énergie il parvint à l’envoyer au sol à plus de cinq mètres de là.
Le disciple obscur était si fatigué qu’il ne trouva pas la force de se protéger, ni même de se relever… il gisait là, étendu comme un fauve auquel on aurait coupé la pattes.

Le Seigneur Sombre désactiva le faisceau d’énergie de son arme en laissant échapper un rire sinistre.
- Jeune impertinent… mon plan était supérieur au votre en tous points !
C’était dur à croire mais je devais envisager que le pouvoir de l’artefact puisse ne pas suffire à vous vaincre à votre plein potentiel… c’est pourquoi j’ai mis en scène tous ces événements. Votre affrontement contre les gardiens du temple devait vous épuiser sans pour autant être insurmontable, j’ai donc bloqué le plus puissant d’entre eux par un éboulement dans les cavernes de manière à ce qu’il ne puisse pas prêter main forte à ses camarades. Tout devait être orchestré à la seconde près, car s’il était arrivé trop tard vous auriez pu être déjà parti avec mon sceptre… mais tout s’est passé comme je l’avais prévu, et je possède désormais l’artefact et son pouvoir tandis que vous êtes exténué… totalement à ma merci !

L’apprenti se sentait honteux, il avait bien imaginé que son maître ne serait pas dupe, qu’il devait se douter qu’il essaierait de le renverser d’une manière ou d’une autre ; mais à aucun moment il n’avait soupçonné qu’il ait pu mettre au point un tel plan… un plan utilisant leurs ennemis à son avantage, un plan visant à le déposséder de l’artefact dès qu’il l’aurait retiré du sanctuaire.
Et cette histoire d’Ame de Force… il avait passé sa vie à croire que lui, l’élu, devait trouver l’Ame de Force pour acquérir le plus grand pouvoir, alors qu’en réalité il était cette « chose », et l’objet qu’il cherchait n’était destiné qu’à le déposséder de la Force !
Toute sa vie n’avait été qu’un mensonge, toute sa vie n’était qu’une mascarade orchestrée de main de maître par Seyus !
Le jeune homme avait perdu foi en la Force, elle semblait avoir détourné son attention de lui… était-ce là la réalisation de la prophétie ?
Se pouvait-il qu’il soit né pour être utilisé et trahi ?
- Je sais que vous avez neutralisé le poison de ma lame… et je n’en attendais pas moins de vous. Mais il est trop tard, il a déjà fait son effet…
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mer 29 Juin 2011 - 15:01, modifié 2 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 22 Oct 2010 - 16:33   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Héhé...Encore une fois la coupure arrive à point nommé :transpire: ! Attendez vous à quelque chose de surprenant pour la suite :love:

Faudra que je postes les commentaires (sans spoiler la suite) que je t'avais fais par MP :cute:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 22 Oct 2010 - 17:38   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cosmokenobi a écrit:Héhé...Encore une fois la coupure arrive à point nommé :transpire:

-> Merci :jap:
* Et là, Cosmo repense à toutes les coupures depuis le premier passage de LPO2 :D *

Cosmokenobi a écrit:Attendez vous à quelque chose de surprenant pour la suite :love:

-> :wink: Ce bon vieux mouton déjanté a essayé d'imaginer un truc sympa... mais comme on dit, "fait le ou ne le fait pas, mais il n'y a pas d'essai" :sournois:

Cosmokenobi a écrit:Faudra que je postes les commentaires (sans spoiler la suite) que je t'avais fais par MP :cute:

-> Eh ouais... pas toujours facile d'être privilégié :pfff:

Je pense poster tout le reste en une fois... a priori. Deux grand max.

:jap:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Sam 23 Oct 2010 - 8:57, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 22 Oct 2010 - 20:18   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ah, le maître Sith fait son apparition !

Je l'attendais :)

Il a tout prévu depuis le début, le malin ^^ Pauvre apprenti, après la phase sur-homme vient la phase "je déguste" ^^ Etrange pourtant que son Maître souhaite le tuer désormais, y'a une raison ? Parce qu'il est censé être logique que ce soit plutôt l'apprenti qui veuille le tuer, et quelque part il n'a pas débuté ce combat. Bon certes le Maître n'a plus besoin de l'apprenti ; mais tout Maître a un apprenti... à moins qu'avec l'artefact il devienne immortel ?

Hâte de voir la suite :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2424
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 22 Oct 2010 - 21:19   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:* Et là, Cosmo repense à toutes les coupures depuis le premier passage de LPO2 :D *


C'est pas faux! Quand je pense à certaine, ça me rappelle de sacrés moments d'impatience :transpire:

Dark Sheep a écrit:Eh ouais... pas toujours facile d'être privilégié :pfff:


Je te raconte pas :transpire: ! Par contre, j'ai relu mon commentaire et y'a trop de spoil sur le suite...Je vais donc attendre que tu aies achevé la publication pour parler de ta fameuse "invention" :diable:

Il me reste à lire ton "Alerte à Malibu" made in Star Wars :love:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 27 Oct 2010 - 11:19   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:Ah, le maître Sith fait son apparition !
Je l'attendais :)

-> :sournois:
Tout arrive à point à qui sait attendre :diable:
Et le pauvre historien que vous aviez presque brûlé sur la place du village se retrouve à jouer les paillassons :paf:

Notsil a écrit:Il a tout prévu depuis le début, le malin ^^

-> Il a tout prévu depuis... depuis un bon moment, oui :sournois:

Notsil a écrit:Pauvre apprenti, après la phase sur-homme vient la phase "je déguste" ^^

-> Eh oui, comme Cosmo en rêvait depuis longtemps, l'apprenti ramasse gros :paf:

Notsil a écrit:Etrange pourtant que son Maître souhaite le tuer désormais, y'a une raison ? Parce qu'il est censé être logique que ce soit plutôt l'apprenti qui veuille le tuer, et quelque part il n'a pas débuté ce combat. Bon certes le Maître n'a plus besoin de l'apprenti ; mais tout Maître a un apprenti... à moins qu'avec l'artefact il devienne immortel ?

-> Ha ha... il y a une raison oui, au fait que le maître veuille se débarrasser de son apprenti. Il y en a même plusieurs.
Tout d'abord, pour quelle raison un seigneur sith devrait-il forcément avoir un disciple ?
Ensuite, effectivement, si l'artefact le rend invincible et immortel, il n'a plus besoin d'apprenti... mais si ce n'est pas le cas, il n'a pas besoin d'un apprenti assez puissant pour le vaincre, non plus.
Élément de réponse, Dark Seyus vit déjà depuis très longtemps...

Notsil a écrit:Hâte de voir la suite :)

-> Je vais m'occuper de la poster d'ici peu, ces derniers jours j'ai eu moins de temps, et j'ai planché sur un autre petit projet (sauvetage sur Shayala Secundus). Mais je ne vous ai pas oublié, et je n'ai pas oublié LPO !

Cosmokenobi a écrit:C'est pas faux! Quand je pense à certaine, ça me rappelle de sacrés moments d'impatience :transpire:

-> Ca fait plaisir de savoir qu'on peut générer un tel intérêt :jap:

Cosmokenobi a écrit:Je te raconte pas :transpire: ! Par contre, j'ai relu mon commentaire et y'a trop de spoil sur le suite...Je vais donc attendre que tu aies achevé la publication pour parler de ta fameuse "invention" :diable:

-> Eh bien tu pourras bientôt spoiler à tours de bras :wink:

Cosmokenobi a écrit:Il me reste à lire ton "Alerte à Malibu" made in Star Wars :love:

-> :lol:
Là faut pas t'attendre à des jolies filles en maillots de bain qui courent au ralenti !
Une pseudo histoire sérieuse, avec des persos qui parlent sans retenue.

Allez, à très bientôt pour la suite des aventures du jeune sith en mauvaise posture !
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 29 Oct 2010 - 10:20   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Le maître sith marqua une courte pause, laissant ses paroles travailler l’esprit du jeune guerrier vaincu.
- Il s’agit d’un virus. Vous savez parfaitement ce que sont les midichloriens... eh bien grâce à ce virus, votre organisme les considère désormais comme indésirables, et les détruit.

L’apprenti était horrifié, il n’imaginait pas qu’une telle chose fut possible…
Les midchloriens étaient des organismes présents en toute chose, et c’était leur présence qui rendait possible l’utilisation de la Force ; ils étaient comme d’infimes parcelles de l’entité universelle qui relierait chaque être, générant ainsi un réseau complexe. Et plus le taux de midichloriens était élevé en un être, plus il était sensible à la Force… et donc capable de l’utiliser.
Si ce que Dark Seyus disait était vrai, le disciple obscur perdrait tous ses pouvoirs pour devenir l’être le plus faible que la galaxie ait connu !
Mais cela ne durerait pas bien longtemps car le Seigneur Noir profiterait du moindre signe de faiblesse de sa part pour lui porter le coup de grâce…
- Oui… je sens que vous comprenez parfaitement ce que cela implique…
Plus vous utiliserez la Force, et plus les midichloriens seront sollicités, augmentant ainsi la vitesse de leur élimination. Autrement dit, la résistance que vous m’opposez est ma meilleure arme pour vous vaincre !

Le plan de son maître était d’une efficacité remarquable… le jeune sith était blessé et à bout de force, et désormais il perdait ses pouvoirs !
Comment un tel virus pouvait-il exister ?
Le plan du Seigneur Sombre était l’œuvre d’une longue vie, il paraissait sans faille…
L’apprenti était un individu hors normes, au repos son taux de midichloriens était totalement nul, ce qui défiait l’entendement puisque même les individus les moins sensibles à la Force n’en étaient pas dénués… mais lorsqu’il voulait utiliser ses pouvoirs, ce taux grimpait en flèche pour atteindre des niveaux inégalés, saturant quasiment les systèmes d’analyse ! Comme si son corps pouvait générer des midichloriens lorsque son esprit en avait besoin…
Mais aujourd’hui tout cela était fini, le poison de Seyus empêcherait son corps d’en produire et même pire, il détruirait tous ceux encore présents !
- J’ai parfaitement compris, oui… j’ai compris que vous êtes un lâche ! Et j’ai également compris que si je veux vous tuer, je dois le faire tout de suite, alors préparez vous à mourir !

A ces mots, le jeune homme entreprit de se relever pour affronter à nouveau l’homme qui s’était joué de lui depuis toujours.
Dark Seyus ne put s’empêcher de rire alors que le jeune homme blessé de toutes parts réactivait son sabre laser.
- Vous avez du courage, ça c’est indéniable… vous avez bien mérité un aperçu du véritable pouvoir de la Force.

Sans attendre, le Seigneur Noir s’éleva d’un bond jusqu’au sommet de l’une des deux monumentales statues qui jouxtaient l’entrée de la salle de l’artefact… l’apprenti était harassé, pointant son arme en direction du maître sith, il hurla de rage et de désespoir.
- Lâche ! Avez-vous trop peur pour m’affronter ?

Mais Seyus ne sembla pas porter attention aux invectives de son élève.
- « Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force »… Vous souvenez-vous du code des jedi ? Je ne vous l’ai pas fait apprendre pour rien… il contient des vérités universelles que l’artefact permet d’utiliser à son avantage. Regardez ces gardiens que vous avez terrassés, regardez les bien car je vais les ramener des confins de la Force !
Dans un rire sinistre, le maître sith désactiva son sabre laser avant de le remettre à sa place, accroché à sa ceinture.
- Mon pouvoir est illimité !

Puis il brandit de ses deux mains le sceptre vers le ciel et une lumière aveuglante s’en dégagea un bref instant, obligeant le jeune homme à détourner le regard…
Après ce flash, le sceptre fut animé de lumière de jade tandis que des faisceaux de lumière brumeuse s’en échappaient… ces filets lumineux étranges vinrent jusqu’aux corps des gardiens qu’il avait eu tant de mal à vaincre et lorsqu’ils furent à proximité, ils prirent l’apparence des défunts jedi tandis que les cadavres disparaissaient. Il avait déjà entendu parlé des spectres de Force, mais jamais encore il ne s’était trouvé en présence de l’un d’entre eux, il y avait quelque chose de fantastique dans cette vision éthérée…
Chaque jedi sembla avoir un instant d’incompréhension en se retrouvant à nouveau dans le temple et face au jeune sith, mais cela ne dura pas, et après quelques secondes ils se mirent mouvement dans sa direction…
Le « guerrier en morceaux » était de nouveau un tout menaçant, le « bantha explosé » semblait plus enragé que jamais, le « mynock trop téméraire » était redevenue une jedi munie d’une tête tandis que le « gardien oublié » paraissait se souvenir du sort qu’il lui avait réservé…
Ils avançaient tranquillement, resserrant leurs rangs… d’après ce qu’il en savait, les spectres de Force ne pouvaient pas interagir avec le monde matériel, ce qui le rassura. Mais seulement pour un temps, car lorsqu’ils furent à une dizaine de mètres de lui, leurs corps devinrent intensément brillants, l’obligeant à se cacher les yeux derrière son bras armé… que se passait-il encore ?
Malgré cela il fut tout de même ébloui, et lorsque la lumière cessa il resta aveuglé quelques instants avant que l’image du monde ne réapparaisse… et il y avait quelque chose d’étrange… des bruits de pas, les pas de plusieurs personnes marchant vers lui…
Lorsque sa vue revint, floue tout d’abord, il aperçut quatre silhouettes sombres là où auraient dû se trouver les spectres… il devait perdre la tête !
Malheureusement, au fur et à mesure que sa vue lui revenait elle ne faisait que confirmer ce qu’il pensait impossible mais dont il était persuadé… les jedi étaient à nouveau des êtres faits de chair et de sang, des êtres capables de le détruire !
Et ils ne semblaient pas avoir d’autre intention que cela !
Le « guerrier masqué » venait d’activer son sabre laser à lame violette, bientôt imité par ses frères d’armes… une armée de faisceaux d’énergie se tenait maintenant devant le jeune sith épuisé ; les deux lames vertes du « bantha enragé », la lame mauve du « mynock téméraire » et la lame bleue du « gardien oublié »… ils était tous prêts à l’envoyer faire un tour là d’où ils revenaient, mais pour lui ce serait sans espoir de retour !
Ils s’arrêtèrent face à lui, moins de cinq mètres le séparaient à présents de ceux qui n’auraient désormais aucun mal à le détruire… c’est alors qu’il entendit la voix de son maître s’adressant aux jedi sur un ton se voulant amical.
- Nous avons reçu votre signal de détresse et l’Ordre est en chemin.

L’apprenti ne put s’empêcher de sourire tellement entendre son maître essayer de se faire passer pour un jedi était ridicule à ses yeux… mais les gardiens ne semblèrent pas voir les choses sous cet angle car le « guerrier masqué » lui répondit sans hésitation.
- Maître Seyus, vous semblez être arrivé juste à temps.

Tous les gardiens semblèrent étonnés que leur frère d’armes connaisse le nom de cet inconnu, et que cet homme en noir tienne en ses mains l’artefact légendaire qu’ils avaient cherché à protéger. Le « gardien oublié » abaissa son sabre bleu sous l’effet de la surprise…
- Serait-ce l’Ame de Force ?

Alors Dark Seyus le tendit à la vue de tous avant de répondre d’une voix faussement attristée.
- Oui… j’étais dans un poste avancé lorsque maître Juyo m’a contacté à travers la Force, je suis donc venu aussi vite que possible mais à mon arrivée j’ai vu cet assassin le tuer… beaucoup d’autres sith ont été détectés en approche et je n’avais aucune chance tout seul, alors j’ai décidé de m’en remettre à la prophétie, je me suis rendu dans le sanctuaire de l’Ame et j’ai prié la Force de me permettre de vaincre le côté obscur… c’est à ce moment que l’artefact s’est libéré ! Sans plus attendre j’ai donc demandé à la Force de vous ramener à la vie… et vous voilà.

L’apprenti avait du mal à croire ce qui se passait sous ses yeux… les jedi semblaient réellement croire que son maître était l’un des leurs, ils acceptaient son histoire sans faire de difficulté...
Il se souvint alors que le « guerrier masqué » avait dit connaître Seyus, c’était sans doute la raison pour laquelle il corroborait les dires du Seigneur Sombre, et cela rendait le tout crédible au yeux des autres gardiens !
Ce fut d’ailleurs la voix du guerrier au sabre violet qui se fit entendre à ce moment.
- Nous allons nous occuper de lui pendant que vous fuirez maître Seyus… fuyez avant que les autres sith n’arrivent, l’artefact ne doit pas tomber entre leurs mains !

Comme s’ils étaient ensorcelés, les autres gardiens se mirent en garde face au jeune sith, et le « mynock téméraire » ajouta.
- Nous vous couvrons !


Dark Seyus était sans doute le sith le plus puissant de la galaxie, exception faite de son apprenti, et il avait en sa possession l’artefact qui lui donnerait le contrôle absolu de la Force… mais il n’était pas encore en mesure de l’utiliser à son plein potentiel, il n’en connaissait pas encore tous les secrets. Les gardiens du temple de Dorthonion avec Juyo à leur tête pourraient vaincre son élève, et lui-même aurait voulu être là pour le voir, mais déjà à l’horizon se profilaient les formes des puissants vaisseaux de l’Ordre des gardiens… ils seraient là dans quelques minutes, et à ce moment tout serait différent !
Il savait pertinemment que tous ces gardiens ne croiraient pas une seconde qu’il faisait partie de leur ordre, et il se retrouverait face à une armée complète de puissants guerriers… son disciple, même diminué, avait réussi à lui tenir tête, ce qui voulait dire que le sceptre ne le rendait pas invincible, ainsi même l’artefact ne lui permettrait pas de survivre contre l’armada jedi.
Il n’avait donc pas le choix, il devait fuir à l’aide de son vaisseau personnel… il ne verrait pas mourir son apprenti mais au moins il pourrait mener à bien son plan de domination de la galaxie.
- Bien, vous avez raison… l’artefact ne doit en aucun cas tomber entre les mains d’un sith. Maître Juyo, une fois ceci terminé nous agirons comme prévu…

Hochant la tête en signe d’acquiescement,le maître jedi lui répondit calmement.
- Je vous retrouverai comme nous l’avons convenu… que la Force soit avec nous.


L’apprenti était hors de lui, il ne supportait pas d’avoir échoué si près du but… ses bras pendaient le long de son corps, l’un à cause de la blessure et l’autre à cause de l’état d’abattement physique et mental dans lequel le jeune homme se trouvait. La voix du « bantha enragé » le fit revenir à la réalité.
- Bien, allons-y… cette fois ce sith ne nous échappera pas !

Le disciple obscur fit appel à la Force autant qu’il le pouvait pour se préparer à l’affrontement qui le verrait probablement mourir… les quatre jedi étaient prêts au combat, et son maître bondissait vers les hauteurs du temple ; lorsque ce dernier fut arrivé sur le mur le plus haut, et avant de sauter vers l’extérieur pour rejoindre le vaisseau qu’il avait certainement laissé non loin, il tourna son regard vers la cour centrale, vers son apprenti désormais seul face à son funeste destin…le jeune sith vit un sourire sadique sur le visage de son maître, et il lui sembla même l’entendre rire.
Les yeux fermés et la voix emplit de rage, le disciple obscur hurla à son encontre, comme le dernier rugissement de défi d’un fauve en passe d’être achevé par le chasseur.
- Je ne serai pas long… d’abord je vais m’occuper de ces cadavres, et ensuite ce sera votre tour « maître » !

Un rire glaçant parvint à ses oreilles et la voix de Dark Seyus retentit alors, froide comme l’espace…
- Vous êtes déjà mort… et même si par miracle vous surviviez à ce qui vous attends, je serais déjà loin.

Puis le Seigneur Noir se laissa tomber à l’extérieur dans un dernier rire démoniaque… l’apprenti hurla alors sa haine aussi fort qu’il le put.
- Où que vous alliez, je vous trouverai !

Puis il activa l’arme qu’il tenait dans sa main gauche et ouvrit ses yeux jaunes, dirigeant sur les quatre gardiens qui lui faisaient face un regard plein de colère.
- Bande d’imbéciles ! Cet homme que vous laissez s’échapper est le Seigneur Noir des sith !

Il avait parlé sans même espérer parvenir à les convaincre, par pur réflexe, simplement parce qu’il n’avait pas pu s’en empêcher. Le « bantha enragé » lui répondit alors, sûr de lui.
- Le mensonge est une arme des sith, mais il n’a pas d’effet sur nous !

Puis le « guerrier masqué » ajouta, enlevant définitivement tout espoir au jeune homme.
- Maître Seyus est l’élu, et nous le protègerons car c’est la mission de tout jedi gardien !

Cette fois l’apprenti se prépara à mourir avec honneur, pointant son arme dans la direction de ses ennemis, il lâcha une dernière phrase autant pour lui-même que pour eux.
- Dans ce cas votre mission est de servir le côté obscur de la Force…
Mais peu importe, désormais le côté lumineux est asservi, et l’équilibre n’est plus…

Le guerrier obscur comprenait maintenant ce qui se passait, l’ordre des gardiens avait était fondé dans le seul but de former une armée des plus puissants jedi qui protègerait le porteur de l’artefact et lui permettrait d’imposer sa volonté...
Nul doute qu’à l’origine ces pitoyables jedi ne s’en étaient même aperçu, et qu’ils croyaient servir une juste cause...
Cet ordre n’était pas très vieux, en fait il remontait à la période où l’ordre jedi avait implosé et où les renégats avaient été bannis...
En y réfléchissant d’avantage, l’apprenti en vint à la conclusion que Dark Seyus lui-même devait être à l’origine de cette secte des gardiens, son plan était vieux de plusieurs centaines d’années, tout comme lui...
Le jeune sith s’en voulait énormément de s’être laissé prendre dans les plans de son maître... mais il fallait se rendre à l’évidence, depuis le temps que Seyus avait mis ce plan sur pieds, il devait être infaillible...
La galaxie allait maintenant tomber sous le joug du pire tyran qui ait pu exister, un tyran invulnérable...
Le jeune homme ressentait un sentiment de haine à l’égard de son ancien maître, ainsi qu’un besoin de vengeance, mais il n’y avait pas que ça... il venait de se rendre compte qu’il aurait préféré mourir plutôt que de laisser la galaxie tout entière sous la domination de Dark Seyus...
Ces pensées n’étaient pas vraiment celles d’un adepte du côté obscur, plutôt celle d’un jedi, mais après tout, en ce moment la Force était vraiment en ébullition, et les jedi semblaient avoir fait allégeance au côté obscur...
Quoi qu’il en soit le jeune sith ne pouvait pas vraiment réfléchir à la conduite à tenir pour la suite étant donné qu’il avait face à lui plusieurs jedi armés jusqu’aux dents. Il décida donc qu’il serait sage de remettre la mise au point de son plan d’action à plus tard, si plus tard il y avait, et de se concentrer sur l’instant présent.
Il était l’élu, ça ne faisait aucun doute, son maître lui-même ne l’avait pas nié…
Et s’il était l’élu, la Force devait avoir quelque dessein en ce qui le concernait, cela non plus ne faisait aucun doute, elle ne pouvait souhaiter qu’un être comme Dark Seyus ne domine la vie, elle ne pouvait l’avoir totalement abandonné…

Il regarda les jedi le regard plein de défi, il sentait la Force couler légèrement en lui... peu importait ce qui arriverait désormais, il était prêt...

FIN




// J'espère que la fin vous aura plu. Il me reste l'épilogue à écrire, d'ailleurs je suis à l'écoute des points que vous aimeriez voir développer par le dit épilogue. :jap:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Mer 29 Juin 2011 - 15:39, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 29 Oct 2010 - 11:35   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Chouette c'est fini, je vais enfin pouvoir poster mon commentaire sur cette dernière partie magistrale de LPO 2!

Ce "dernier" passage surpasse tout ce que tu as déjà écrit, mais c'est certainement parce qu'enfin l'Apprenti affronte son maître et que c'est un duel que j'attendais de pied ferme :love: !

Le début est trompeur puisqu'il rencontre l'historien et pendant quelques minutes, je me suis dit "Je le savais, l'Historien est Dark Seyus!"...Mais il faut croire que tu es aussi doué que notre ami Darth Piejs quand il s'agit d'entraîner tes lecteurs sur de fausses pistes :transpire: ! Faut dire qu'avec une phrase pareille:

Le mouton a écrit:Mais alors qu’il s’apprêtait à reprendre la parole, l’apprenti remarqua quelque chose d’étrange concernant son interlocuteur tandis que la Force s’agitait... le visage du vieil homme pâlissait à vue d’oeil et le blanc de ses yeux était peu à peu zébré de rouge



Alors qu'en fait, il est en train d'être étrangler par la Force :transpire:

J'ai adoré aussi quand il est en panique à cause des renforts qui arrivent enfin (d'ailleurs, ils en mettent du temps, non :neutre: ? ), ce qui n'arrange vraiment pas sa situation! Il en arrive même au point de ne plus avoir envie de se battre :shock: ! Là c'est clair, il en a gros :transpire: !

Je trouve dommage que tu fasses mourir (enfin rien n'est moins sûr) l'Historien de manière aussi abrupte :neutre: ! Finalement, il n'aura pas eu un très grand rôle dans ton histoire, et c'est bien dommage! Et puis pourquoi lui n'a pas été ramené à la vie par Seyus :perplexe: ?

Concernant le duel maître/apprenti, y'a pas de doute, ça décoiffe :diable: ! Bon, c'est vrai que l'Apprenti n'est vraiment pas en forme et il subit plus qu'il n'attaque! J'espère que dans LPO 3, on aura le droit à un duel au somment, avec nos 2 protagonistes en pleine forme :love: ! Cela ne pourra d'ailleurs peut-être pas arrivé à cause de ce fichu virus que tu as inventé et qui s'en prend directement aux midichloriens, rien que ça :transpire: ...L'Apprenti va peut-être redevenir un bouseux de base :paf: !

C'est agréable aussi de lire l'incompréhension de l'Apprenti face aux révélations de son maître: le manipulateur n'est pas celui qui croyait l'être! Seyus avait tout prévu, voir même tout orchestré :diable: ! L'Apprenti n'a fait que suivre inconsciemment ce que son maître lui dictait, cela en pensant le duper :cute: ! C'est beau de rêver...

Je revois mon jugement concernant l'artefact qui est loin d'être un simple sceptre! En plus d'être joli, il est sacrément puissant (et tranchant :transpire: ) pour conférer le pouvoir de ramener d'entre les morts l'ensemble des gardiens mort (même Vala :love: )

Tu m'étonnes qu'il a la classe Seyus avec un truc pareil dans les mains, en plus de son sabre laser coquillage :transpire: !

Vraiment, j'attends LPO 3 avec impatience et l'épilogue aussi bien entendu (même si je ne vois pas trop ce que tu vas y mettre :siffle: )!
Modifié en dernier par Cosmokenobi le Mer 17 Nov 2010 - 13:28, modifié 1 fois.
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 29 Oct 2010 - 16:04   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Et oui, l'aventure touche à sa fin...
Restera l'épilogue. Je suis en train d'y réfléchir en même temps que j'écris Sauvetage sur Shayala Secundus.
4S ne sera pas une histoire longue donc je devrais prochainement me mettre sur l'épilogue de LPO2, puis passer à LPO3, dont je n'ai toujours pas choisi le titre.

Je poste la réponse à ton commentaire :

A dire vrai, dans la toute première version de l'histoire Thyarès et Seyus étaient bien une seule et même personne comme tu l'avais deviné. Et tout était fait pour que le spectateur le devine peu à peu. D'ailleurs Thyarès ne parle pas comme les autres, et j'ai écrit ses phrases pour qu'on le soupçonne. Puis j'ai imaginé que Juyo pourrait être de mèche d'une manière ou d'une autre avec Seyus. A ce moment je me suis dit que l'historien pourrait ne pas être le sith, et qu'il pourrait soupçonner Seyus (d'ailleurs j'ai déjà modifié l'un des passages postés pages 4 ou 5 du forum dans ce sens).
Bien entendu, je me suis amusé à faire croire qu'il est le sith, notamment avec le passage dans lequel son il se "sithifie" avec le visage blanc et ses yeux qui rougissent :D
Donc maintenant que tout est révélé, je pose la question au lecteur...
En se mettant dans l'état d'esprit où vous ne connaîtriez pas cette vérité, quel version préfèreriez vous, que Thyarès soit Seyus (dans ce cas je n'attirerais pas les soupçons sur lui, pour que la fin offre une révélation) ou qu'il soit vraiment un jedi (et là par contre je ferais en sorte qu'on pense qu'il est le sith) ?
Sachant que dans la version que j'ai postée à l'origine, j'ai joué avec vous en essayant de faire peser le doute sur Thyarès dès le début, et de plus en plus, pour voir jusqu'où je pouvais aller, si bien que vous avez finit par vous dire qu'il était Seyus. Donc dans le cas où je garderais la version dans laquelle il réellement est le sith, je m'arrangerais pour ne pas faire naître de soupçons.
Enfin voilà, ma question est, pour vous, lecteurs, quel est le dénouement le plus stylé :
a) celui que l'on soupçonne depuis longtemps et dont on est persuadé qu'il est le méchant se révèle ne pas l'être, et se fait démonter. (version dispo)
b) le gentil historien qu'on imagine être le sauveur qui viendra vaincre le méchant apprenti au dernier moment, se révèle être le grand méchant. (petit rappel, tôt dans le récit, Cosmo pensait que Thyarès viendrait sauver tout le monde à la fin...)

Petite anecdote :
Plus tôt dans le récit, Thyarès raconte l'histoire d'une apprentie qu'il a eu et qui a cherché à devenir la plus puissante sith, et il dit qu'il l'a vaincue et tuée dans un palais sith...
Ce n'est pas un mensonge, et dans le cas où Thyarès n'est pas Seyus, l'apprentie de Thyarès est donc venue chez Seyus pour devenir sith... raison pour laquelle le sith connait le nom de l'historien.
:wink:


Concernant le duel des deux sith, j'ai repris le principe de la fin de l'épisode VI, quand Sidious torture Luke... il n'y a pas vraiment d'affrontement. Mais comme tu t'en doutes, l'apprenti ne vas pas rester un bouseux de base dans la suite, et il pourra se venger :sournois:
D'ailleurs l'un des titres que j'envisage pour LPO3 est "Vengeance", mais je ne suis pas encore décidé.

L'histoire du poison contenant un virus qui entraîne la destruction des midichloriens m'est venu très tardivement, mais j'ai trouvé ça sympa, et je ne crois pas que ça existe ailleurs :wink:

Ce coup-ci tu en as pour ton argent niveau cassage de l'apprenti, j'espère donc que tu as ta dose... mais j'ai aussi tenté de le rendre plus "attachant" (tu as dû remarqué que je l'appelais par moment " le jeune homme", ce qui n'est plus aussi négatif que "sith" ou "assassin") et je fais de lui un genre d'antihéros qui sera amené à sauver le monde. J'espère d'ailleurs que sur ce point ça reste crédible... que le méchant devienne le sauveur potentiel, c'est pas forcément facile à faire avaler.

Concernant Seyus, dans cette partie on découvre à quel point il est manipulateur et je vois que ça t'a plu :diable:

Quant à l'artefact, j'ai longtemps hésité sur sa nature. A l'époque où nous voulions le faire en film bous avions envisagé une amulette, puis cette arme à deux lames. J'ai finalement gardé l'idée de l'arme en la modifiant un peu... elle est basée sur le principe du yin et du yang avec le blanc dans le noir et le noir dans le blanc.
Ca ramène au principe de dualité bien/mal que je voulais développer (un héros sith qui doit sauver le monde par exemple :wink: )

Concernant la fin, j'admets que le lecteur est laissé un peu en plan dans l'action... mais l'épilogue donnera des infos, et puis une fin de ce genre me plaisait, je voyais le plan final avec le sith de dos et son sabre laser rouge... enfin bref. :transpire:

LPO3 devrait déchaîner la fureur de la Force :chut:
Quant à l'épilogue, j'ai déjà plusieurs idées. :siffle:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 29 Oct 2010 - 16:16   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ma foi j'aime bien cette fin ;)

Quelque part l'histoire est close vu que Seyus se barre avec l'artefact ; ne reste plus que l'apprenti qui a pu voir toute l'étendue de la manipulation qui l'a amendé là, et qui pense pour l'instant à aller évacuer sa haine sur les espèces de zombies ^^

L'idée du virus est assez sympa, est-ce qu'on aura d'autres éléments dessus dans le 3ème opus ? (je suppose que son mode de transmission a été "sécurisé" quelque part, histoire que Seyus reste à l'abri de ses méfaits - sauf si antidote/vaccin il y a, bien sûr^^).

Ta future suite promet beaucoup, j'ai hâte de voir comment un Sith potentiel pourrait sauver le monde (malgré lui ou en en étant conscient ? ^^).

En tout cas pour cet opus, j'ai bien aimé ta façon d'amener le maître Sith, dans mon esprit c'était clair qu'il allait revenir, éventuellement latter ou se faire latter par son apprenti, mais je ne pensais pas que les Jedi allaient se placer sous ses ordres, il a clairement bien géré son coup.

Pour l'épilogue, je le verrai bien centré soit sur Seyus qui savoure sa victoire, soit sur l'apprenti survivant qui songe à sa future vengeance, soit un parallèle entre les 2. Une conclusion en forme de teaser pour le tome 3, en fait ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2424
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Code 44 » Ven 29 Oct 2010 - 20:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Là où je dois tirer mon chapeau, Sheep, c'est la description des combats. T'es clairement très bon là dedans, on ressent l'émotion et tout même si on "sen" qu'à la base, ce devait être un film.
Après, j'ai néanmoins une remarque à faire : encore une fois, les combats sont très bien mais j'ai parfois l'impression qu'il n'y a rien d'autre qu'une succession de bastons.
Je ne dis pas qu'ils sont mauvais ou lassants, tu as des idées, c'est bourré de rebondissements mais le tout dans son ensemble devient un peu répétitif.
C'est l'Apprenti contre Jedi, qu'il tue et vient de nouveaux Jedi, qu'il tue aussi.

Après je comprends très bien que ce devait être un film et qu'on va pas se focaliser sur la vie quotidienne des persos dans ce genre de prod mais ton récit devient un peu too much sur l'action en fait.

Mais j'insiste, ils sont très bien écrits :)
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 29 Oct 2010 - 22:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Les combats, c'est la vie :love: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 02 Nov 2010 - 12:02   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Notsil a écrit:Ma foi j'aime bien cette fin :wink:

-> :jap:
Comme je le disais, j'aime bien aussi car, bien qu'elle laisse en plein dans l'action (style "à suivre") elle met quand-même un point à l'aventure, d'une certaine manière. Et le "plan final" du sith fatigué, trahi et blessé au sang, face aux jedi tous neufs me plaisait. Donc je suis content qu'elle te plaise aussi.

Notsil a écrit:Quelque part l'histoire est close vu que Seyus se barre avec l'artefact ; ne reste plus que l'apprenti qui a pu voir toute l'étendue de la manipulation qui l'a amendé là, et qui pense pour l'instant à aller évacuer sa haine sur les espèces de zombies ^^

-> Oui, et comme tu le dis, l'apprenti constate qu'il a été une marionnette dans les mains de son maître, donc quelque chose change chez lui. Même si évidemment, il n'est pas dit qu'il survive à tous les gardiens, blessé et fatigué comme il est. Avec en plus le nouveau problème du jeune sith, plus il utilisera la Force, et plus il perdra son affinité avec cette dernière...
Qui a dit "cas désespéré" ? :siffle:
Pour ce qui est des "espèces de zombies" ( :D ) , ils n'ont rien du monstre de Frankenstein, n'imaginez pas de cicatrices et autres joyeuses difformités, ils sont juste re-là, "tous neufs" :)
Personne n'a fait de remarque là-dessus, je pars donc du principe que ça passe assez bien :wink:

Notsil a écrit:L'idée du virus est assez sympa, est-ce qu'on aura d'autres éléments dessus dans le 3ème opus ?

-> Merci, et je dois dire que cette idée m'est venue très tardivement, après même que j'ai déjà écrit l'histoire. Dans le projet initial je voulais un gros combat entre Seyus et son disciple, mais au final je me suis dit qu'on avait eu déjà pas mal de combats dans ce "chapitre 2" ( :wink: ) et du coup j'ai opté pour cette version dans laquelle l'action est assez figée et l'apprenti se fait dominer. Concernant le virus, ce sera un élément important de la suite oui. On apprendra des choses dessus :chut:

Notsil a écrit:je suppose que son mode de transmission a été "sécurisé" quelque part, histoire que Seyus reste à l'abri de ses méfaits - sauf si antidote/vaccin il y a, bien sûr^^

-> C'est l'aspect scientifique qui l'emporte ici on dirait bien :lol:
On va dire que oui, Seyus a manipulé les éprouvettes en restant à l'extérieur de la salle hermétique dans laquelle se trouvaient les réactifs, et il a utilisé la Force pour les manip. Ensuite il a bien pris soin de ne pas se couper avec la lame empoisonnée. On va même dire que le virus se trouvait "dans" la lame, il fallait qu'elle se brise dans un corps pour contaminer, une coupure ne suffisait pas. Elle "contenait" le virus, et était enduite de poison :x

Notsil a écrit:Ta future suite promet beaucoup, j'ai hâte de voir comment un Sith potentiel pourrait sauver le monde (malgré lui ou en en étant conscient ? ^^).

-> J'ai hâte aussi de mettre ça par écrit :transpire:
J'ai déjà une phrase en tête, que j'ai notée dans un coin, qui fait en partie écho à ta question quant à "un sith sauveur" :sournois:

Notsil a écrit:En tout cas pour cet opus, j'ai bien aimé ta façon d'amener le maître Sith, dans mon esprit c'était clair qu'il allait revenir, éventuellement latter ou se faire latter par son apprenti, mais je ne pensais pas que les Jedi allaient se placer sous ses ordres, il a clairement bien géré son coup.

-> Merci :jap:
Concernant Seyus, je le développe peu, j'entretiens le voile de ténèbres :wink:
En réalité c'est lui le gros mystère de cette histoire :)
Mais je ne suis pas scénariste de LOST, je donnerai les réponses :whistle:
Déjà, l'épilogue sera très certainement centré sur lui, et amènera quelques éléments de réponse.
Quant au "chapitre 3", pas encore titré, il expliquera le reste, et tu verras qu'effectivement, il a géré son coup...

Notsil a écrit:Pour l'épilogue, je le verrai bien centré soit sur Seyus qui savoure sa victoire, soit sur l'apprenti survivant qui songe à sa future vengeance, soit un parallèle entre les 2. Une conclusion en forme de teaser pour le tome 3, en fait :wink:

-> Centré sur Seyus, oui. Mais que fera-t-il ? :siffle:
Ce ne sera pas directement un teaser, plutôt un apport de détails. Mais "par la force des choses" ( :x ) ça aura un effet teaser tout de même.

**********

Code 44 a écrit:Là où je dois tirer mon chapeau, Sheep, c'est la description des combats. T'es clairement très bon là dedans, on ressent l'émotion et tout même si on "sent" qu'à la base, ce devait être un film.

-> Merci bien Code :jap:

Code 44 a écrit:Après, j'ai néanmoins une remarque à faire : encore une fois, les combats sont très bien mais j'ai parfois l'impression qu'il n'y a rien d'autre qu'une succession de bastons.

Code 44 a écrit:le tout dans son ensemble devient un peu répétitif.
C'est l'Apprenti contre Jedi, qu'il tue et vient de nouveaux Jedi, qu'il tue aussi.

Code 44 a écrit:ton récit devient un peu too much sur l'action en fait.

-> Donc déjà, j'ai l'impression que tu as lu mon texte, ou au moins parcouru, et je t'en remercie vivement. Et d'autant plus si tu t'es donné la peine de le faire sans adhérer entièrement à l'aspect "axé combat".
Ceci étant dit... je suis d'accord avec toi en grande partie. Le récit est composé à plus de 50% d'affrontements, ce qui est énorme, c'est ce que je me disais en l'écrivant (je l'ai dit sur le forum d'ailleurs il me semble).
C'est la raison pour laquelle je me torture l'esprit pour la suite :D
J'ai déjà planifié la quasi-totalité de l'aventure et elle présentera le summum des affrontements (de mon histoire évidemment... je ne prétends pas donner le "summum starwarsien" :x ) mais j'ai l'intention d'ajouter quelques autres dimensions à l'histoire. Donc je cherche à créer "chapitre III" susceptible de plaire autant aux fans des combats, qu'à ceux qui "redoutent l'affrontement final pourtant unique combat", je serai donc à la recherche du juste milieu.
Et j'ai mis en place des éléments permettant de le faire, exemple numéro un : le virus. Cette invention permet de brider l'aspect combat.
Après, j'espère que c'est perceptible en lisant "la fin de l'équilibre", j'ai écrit plus qu'une simple succession de combats. Il y a tout de même une histoire construite derrière. Mais je voyais ce "chapitre II" comme un "tournant" dans l'histoire. Donc il se passe des choses qui peuvent amener à se poser des questions, sans qu'on ait de réponses. C'est aussi pour ça que je n'ai pas commencé par le "chapitre I" ou "chapitre III". J'avais envie de maintenir cet aspect "lâché dans le bain sans éléments", et c'est une raison pour laquelle le lecteur peut ne percevoir qu'un enchaînement de combats, je pense.
Petit "secret de tournage" :wink: :
à l'origine la seule scène prévue était l'affrontement final entre l'apprenti et trois jedi, nous voulions juste une chorégraphie. Mais j'ai trouvé dommage qu'il n'y ait pas de paroles, puis pas d'histoire. On a alors intégré "l'artefact". Puis j'ai voulu réaliser mon rêve de l'affrontement entre maître et apprenti sith, deux sabres rouges se croisant :wink:
Au final on "abandonné" le projet vidéo, mais il était trop tard, mon imagination était déjà partie vers l'infini, ou au delà :paf: , et je me suis décidé à écrire le projet. J'ai arrêté de me brider puisqu'il n'y avait plus de limitation technique. Et voilà.
Aujourd'hui j'ai la suite en tête, et je vais faire en sorte qu'elle surpasse "la fin de l'équilibre", tant au niveau "non combat" (je vois d'ici Code répondre que ça sera pas difficile :transpire: ) qu'au niveau "combat" (là par contre, je vois Cosmo demander si c'est bien vrai :siffle: cf :
Cosmokenobi a écrit:Les combats, c'est la vie :love: !
).
En tout cas merci encore d'avoir lu Code 44, et posté ce commentaire qui reflète la sensation d'un autre type de lecteur, je l'attendais. Mon but maintenant, ce que j'espère, c'est d'arriver à ce que tu lises la suite jusqu'au bout :D
A ce moment je me dirai que j'ai réussi à trouver un "équilibre" :wink:

Je vais avancer encore un peu dans 4S (finir peut-être, parce que ce sera assez court... enfin, en comparaison avec LPO2 :x ) et je passerai à l'écriture de l'épilogue de "la fin de l'équilibre".

Merci encore à vous trois pour vos commentaires, et à bientôt ici pour l'épilogue.
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 02 Nov 2010 - 12:34   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Sheep a écrit:Aujourd'hui j'ai la suite en tête, et je vais faire en sorte qu'elle surpasse "la fin de l'équilibre", tant au niveau "non combat" (je vois d'ici Code répondre que ça sera pas difficile :transpire: ) qu'au niveau "combat" (là par contre, je vois Cosmo demander si c'est bien vrai :siffle:)


Je te fais confiance, je ne doute pas de tes capacités chorégraphiques :love: ! Ça ne pourra que "déchirer son string de twilek" :transpire: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 05 Nov 2010 - 12:09   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Merci :jap:
Quant à ''déchirer son string de twilek''... ça serait plutôt du domaine de 4S que de LPO :transpire:
(D'ailleurs j'ai quasiment fini le chapitre 8 de ce petit projet, et je ne vais pas tarder à mettre en ligne le troisième.)

En ce qui concerne La Prophétie Obscure, je suis quasi-fixé désormais en ce qui concerne l'épilogue de "la fin de l'équilibre", et j'ai une idée de structure de LPO3. D'ailleurs j'ai une petite idée pour le premier passage de cette suite, une idée sur ''comment ça va commencer'' :sournois:
Mais il me reste aussi à lui imaginer un prologue, et là j'ai quelques idées, sans être fixé. :x
Toujours en ce qui concerne LPO3, plus j'y pense et plus je me dis que ça risque d'être assez long, il va se passer pas mal de choses, en dehors des combats.

Je vais essayer d'avoir un genre de "couverture" pour LPO II et pour LPO III, histoire de faire plus "pro" :wink:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Ven 05 Nov 2010 - 13:06   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Je vais essayer d'avoir un genre de "couverture" pour LPO II et pour LPO III, histoire de faire plus "pro" :wink:



J'aime faire des émules :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Cosmokenobi » Ven 05 Nov 2010 - 13:16   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Je vais essayer d'avoir un genre de "couverture" pour LPO II et pour LPO III, histoire de faire plus "pro" :wink:


A ce propos, je ne t'ai pas oublié hein :siffle: ...Je t'envoies un petit MP :transpire: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 10 Nov 2010 - 12:01   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Code 44 a écrit:J'aime faire des émules :whistle:

-> C'est vrai que tu avais une couverture sympa déjà toi pour le BordExtpress :wink:

Cosmokenobi a écrit:A ce propos, je ne t'ai pas oublié hein :siffle: ...Je t'envoies un petit MP :transpire: !

-> Projet de couverture en cours du coup :wink:
Nous allons avoir droit à une "oeuvre libre" de la part de Cosmo, ce qui peut être sympa :D

Pour ma part je me suis lancé dans quelques dessins, s'ils ne sont pas trop moches je les posterai peut-être ici. Je suis actuellement sur une pseudo couverture, et j'envisage de faire une illustration de chaque personnage. Bien sûr ce ne sera pas un style "photo", ni très "réaliste"... ce sera fait à mon niveau :transpire: Mais ça donnera une idée du style des personnages, enfin j'espère :paf:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Mer 10 Nov 2010 - 12:29   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:C'est vrai que tu avais une couverture sympa déjà toi pour le BordExtpress :wink:


Sous-entendu celle de l'Eclosion ne vaut rien c'est ça ? :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Cosmokenobi » Mer 10 Nov 2010 - 12:42   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Tu vois le Mal partout toi :transpire: ...

Et en fait, cet épilogue, il en est où? C'est pas le tout de dessiné un Apprenti qui a bien la classe, faut aussi penser à nous écrire la suite :love: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 12 Nov 2010 - 17:14   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Code 44 a écrit:Sous-entendu celle de l'Eclosion ne vaut rien c'est ça ? :D

-> :lol:
Exactement ! :paf:

Non, du tout :wink:
En fait les couvertures du Bordextpress et de l'Eclosion sont très différentes je trouve. Celle du Bord est plus artistique, et celle de l'Eclosion est plus forte niveau signification, mais aussi plus simple. C'est pour ça que je faisais référence à la première :transpire:

Cosmokenobi a écrit:Et en fait, cet épilogue, il en est où? C'est pas le tout de dessiné un Apprenti qui a bien la classe, faut aussi penser à nous écrire la suite :love: !

-> J'ai fait de nouveaux dessins :wink:
Mais j'ai aussi fait une pause dans 4S parce que j'avais l'envie de me pencher sur l'épilogue de "la fin de l'équilibre" :sournois:
Oui oui Cosmo, j'ai commencé ! Et je soupçonne que tu ne seras pas mécontent de l'attente :wink:
(Mais ça reste un épilogue hein :oui: )
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Ven 12 Nov 2010 - 17:23   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:En fait les couvertures du Bordextpress et de l'Eclosion sont très différentes je trouve. Celle du Bord est plus artistique, et celle de l'Eclosion est plus forte niveau signification, mais aussi plus simple. C'est pour ça que je faisais référence à la première :transpire:


Et le gag, c'est que si j'ai fait la couverture du Bord en deux spis (j'ai juste eu à trouver l'image et à la modifier à peine), celle de l'Eclosion m'a posé d'énormes problèmes alors que c'est la plus simple. :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Cosmokenobi » Sam 13 Nov 2010 - 19:07   Sujet: 

@Code 44

Bizarre en effet que tu es galéré sur la couverture de l'Éclosion car elle a l'air toute simple...Un fond rouge et le symbole de l'empire :transpire: ! Avec toshop, ça doit aller très vite non?

Dark Sheep a écrit:Oui oui Cosmo, j'ai commencé ! Et je soupçonne que tu ne seras pas mécontent de l'attente :wink:


Yeahhhhh, j'attends ça de pied ferme! J'ai enfin trouvé l'inspiration pour une couverture exclusive made in Cosmo :diable: !
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Code 44 » Sam 13 Nov 2010 - 20:23   Sujet: Re:

Cosmokenobi a écrit:Bizarre en effet que tu es galéré sur la couverture de l'Éclosion car elle a l'air toute simple...Un fond rouge et le symbole de l'empire :transpire: ! Avec toshop, ça doit aller très vite non?



J'ai pas photoshop :D
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Cosmokenobi » Sam 13 Nov 2010 - 20:44   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Ah oui, ça change tout :paf: ! Tu utilise The Gimp alors je suppose :neutre: ...Enfin, c'est pas trop le débat vu que c'est un le topic de LPO ici :transpire: !

On dévie, on dévie :lol:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 16 Nov 2010 - 10:29   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Concernant les couvertures, c'est pas simple quand on n'a pas les outils... mais tes couvertures sont réussies, et pour ma part je trouve que ça ajoute une petite touche à l'ensemble.
Et c'est vrai que ça motive à en avoir une soi-même :wink:
Heureusement que Cosmo est là :lol:
J'ai hâte de découvrir ce que va donner ton inspiration d'ailleurs :oui:

Concernant l'épilogue, je cherche un moyen de concilier deux choses qui pourraient être sympa à avoir dans ce passage, et je pense que ça devrait être gérable. :sournois:
Donc d'ici peu, l'épilogue...
(en attendant je vais poster très vite un nouveau passage de 4S)

:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mar 16 Nov 2010 - 22:27   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Dark Sheep a écrit:Heureusement que Cosmo est là :lol:
J'ai hâte de découvrir ce que va donner ton inspiration d'ailleurs :oui:


L'idée fait son chemin (mais pas la réalisation pour le moment, manque de temps :transpire: )

Dark Sheep a écrit:en attendant je vais poster très vite un nouveau passage de 4S


Arrrgh (non pas le dessinateur :diable: ), je suis pas mal à la bourre sur 4S...
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar AJ Crime » Mer 17 Nov 2010 - 0:05   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Salut à toi Dark Sheep...

Désolé, mon dévolu vient de tomber sur tes épaules comme la main immatériel de Dark Vador sur celle de son fils.

Bon, je ne plaisanterai pas plus longtemps... c'est pas vraiment mon truc, surtout avec la tronche que j'me trimballe.

Je viens de lire toute la première page de ce topic.... celui de la prophétie obscure, je vais donc me contenter de faire des remarques générales... je ne vais pas entrer dans le détail, heureusement pour toi.

Les points positifs en premier.... ça sera plus rapide comme cela : Tu ne manques pas d'idées intéressantes et la finesse de certains éléments de scénario font oublier les points négatifs....

Tout d'abord, je trouve que tu écris ton histoire, ta FF, comme tu parles et c'est très dérangeant. J'ai relevé un peu partout les bêtises que nous faisons tous, à savoir : des "qui" (et encore tu es un peu épargné par cette maladie), des "mais" (c'est une véritable apothéose alors que la majorité aurait pu être évité), des rafales de participes présents et de formes adverbiales par moment, une ponctuation hasardeuse (il manque des virgules à beaucoup d'endroits et à certains autres il y en a de trop), l'usage des verbes "être" "avoir" "faire" "aller" "pouvoir" "devoir" (et quelques autres que je ne citerai pas ici) se doit d'être parcimonieux, quelques contradictions... pour cela, un exemple :

En tant que padawans ils étaient généralement accompagnés par leur maître respectif en mission, mais ces derniers étant amis il arrivait souvent qu’ils se retrouvent ensemble pour mener à bien les tâches que le conseil leur attribuait.
En tant que garants de la liberté et protecteurs de la République les jedi devaient savoir mener à bien des investigations et faire face à des situations périlleuses, c’est pourquoi durant leur entraînement les padawans se voyaient confier des missions sensées leur faire acquérir une certaine expérience dans ce domaine.
Pour ces missions un padawan pouvait être épaulé de son maître, qui jugeait du travail accompli et pouvait aider en cas de besoin, mais il arrivait aussi que plusieurs padawan se voient attribuer la même mission, afin de leur apprendre à travailler en groupe… pour Kizan et son amie Maka c’était assez fréquent de travailler en binôme sur une même mission, d’ailleurs le conseil le leur avait clairement dit, ils formaient une bonne équipe… et ils avaient déjà été investis de missions que le conseil n’aurait pas confiées à d’autres apprentis, auraient-ils étés quatre ou cinq… Des missions qui relevaient plus des compétences d’un chevalier jedi que de celles d’un padawan… c’était risqué d’envoyer des apprentis faire le travail de jedi confirmés, mais le conseil avait confiance en eux et en leur maturité, et si la mission était trop risquée un maître les accompagnait, soit celui de Maka, soit le sien.
Toutefois depuis quelques temps le conseil avait tendance à les faire partir seuls, chacun de leur côté, pour des missions compliquées, de vraies missions.
tu commences par dire "généralement accompagnés des maîtres" ensuite "souvent tout seul" et enfin, "le conseil leur confie sans cesse des missions complexes".... Va falloir se mettre d'accord pour ne pas voir des contradictions là... Il me semble que ce ne sont que des Padawans, même s'ils arrivent en fin de formation, le but est qu'ils soient accompagnés par leurs maîtres pour être formés, savoir réagir avec fiabilité et surtout, ne pas faire de conneries avec la force. Ah oui, un dernier aspect que je trouve carrément rédhibitoire, ça manque cruellement de description ou alors, elles arrivent trop tard, alors que tu es capable d'en faire de très bonnes comme lorsque tu décris l'espace et le vaisseau de Nethor, ou celle du combat dans la neige qui n'est pas mal non plus.

Bon, reste toujours que ton histoire est bien ficelée... du peu que j'en ai lu... et il y a beaucoup de mouvement, ce n'est pas ennuyeux (contrairement à ce que j'écris), et les personnages sont intéressants et attrayants (t'as vu, les participe présent c'est pas beau même lorsqu'ils sont utilisés comme adjectifs), bref, si je trouve un peu de temps je viendrai lire quelques pages de ce topic. L'histoire me plait bien et j'ai envie de connaître la suite... au final, on en demande pas plus à une FF.

Merci Dark Sheep pour ce moment d'évasion.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 17 Nov 2010 - 12:44   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

AJ Crime a écrit:Salut à toi Dark Sheep...

Hugh AJ Crime :wink:

AJ Crime a écrit:Désolé, mon dévolu vient de tomber sur tes épaules comme la main immatériel de Dark Vador sur celle de son fils.

-> :non: Pas de "désolé" qui tienne...
Tout d'abord tu as effectivement jeté ton dévolu sur "la fin de l'équilibre", et pour moi c'est positif puisque ça sous-entend que d'une manière ou d'une autre tu as été amené à prendre la décision de te pencher sur cette histoire.

AJ Crime a écrit:Bon, je ne plaisanterai pas plus longtemps... c'est pas vraiment mon truc, surtout avec la tronche que j'me trimballe.

-> C'est quand-même une deuxième plaisanterie de faire une remarque sur la gueule de porte bonheur de l'ami Maul... :transpire:
(pour l'anecdote, cette même tête habille un mur de ma chambre depuis l'été 99... j'aime assez son sourire)

AJ Crime a écrit:e viens de lire toute la première page du topic de la prophétie obscure

-> :jap:
Se lancer dans la lecture d'un texte bien avancé, ou terminé, n'est jamais pareil à le suivre durant sa "publication"... il faut plus de courage :transpire:
Tu as lu la première page du sujet alors je te remercie pour l'intérêt que tu y portes, d'autant plus que tu prends le temps de faire un retour sur ta lecture.

AJ Crime a écrit:je ne vais pas entrer dans le détail, heureusement pour toi.

-> Bon... alors là, je le prends bien. Ou mal ? Ou...
Allez, je le prends "comme il faut" :whistle:
Je suis assez franc ; quand j'ai lu cette partie de phrase j'ai d'abord ressenti un certain agacement, de part sa tournure. :paf:
Je vais plus loin en m'expliquant :
je suis conscient qu'on a toujours la possibilité de s'améliorer et c'est la raison pour laquelle j'apprécie les commentaires constructifs soulevant des points négatifs dans mon travail, ce que tu fais par la suite. Les commentaires positifs, pour leur part, font toujours plaisir de par leur tendance à flatter l'ego... mais ce ne sont pas par eux que l'on progresse vraiment.
Je considère donc que les "commentaires négatifs constructifs" (CNC) sont positifs pour moi, à l'inverse des "commentaires négatifs tout court" se bornant à un gros "j'aime pas." ; et donc je pars du principe que l'auteur d'un CNC ne m'attaque pas, mais cherche à m'aider.
Là tu fais un commentaire constructif qui commence sans que je sache où me mettre, comment le prendre...
- "Je n'entre pas dans le détail, heureusement pour toi, sinon je t'aurais fait mal." , presque agressif.
- "Je n'entre pas dans le détail, malheureusement pour toi, car :
a) je n'ai pas envie de t'aider à progresser " , pas très sympa :cry:
b) je n'ai pas le temps " , fait naître un nouvel espoir d'élévation spirituelle etc :cute:

Tout ça pour dire quoi, me demandera-t-on ?
Tout ça pour dire que tu as posté un commentaire que j'ai apprécié, mais dont l'entrée en matière était difficile... la phrase en question arrivant après la marque de "fin de plaisanterie". :D

Bon, allez, j'arrête de chipoter sur cette phrase. Surtout que je dois donner l'impression de me braquer et de ne pas apprécier ton retour :transpire:

Je fais mon commentaire dans l'ordre du tien, donc d'abord sur le point positif à tes yeux.
AJ Crime a écrit:Tu ne manques pas d'idées intéressantes et la finesse de certains éléments de scénario font oublier les points négatifs....

-> Tu apprécies l'imagination qu'il y a derrière cette histoire, et d'après ce que je lis tu en viens même à excuser les points négatifs, pourtant bien plus nombreux à tes yeux...
Bien, alors là c'est la partie qui fait plaisir en flattant l'ego. :transpire:
Je suis heureux que l'histoire en elle-même te paraisse intéressante, et j'espère que la suite parviendra à te retenir si tu pousses plus avant dans l'histoire. Mais à ce niveau là, je pense que certains éléments du textes risquent de prendre l'ascendant sur l'aspect imaginatif à tes yeux... je te préviens tout de suite, il y a énormément de phases de "combat" et le type de construction des phrases que tu soulignes par la suite sera donc très présent, ce qui pourrait te rebuter. Je soupçonne par conséquent que tu ne sois forcé de "survoler" certains (longs ?) passages si tu souhaites arriver au bout de l'aventure :paf:
Je "m'auto-casse" un peu, mais je suis conscient de certains points positifs comme de certains points négatifs dans mon texte... et le commentaire de Code 44 m'avait déjà confirmé ce dont j'étais certain, à savoir que tout le monde n'apprécierait pas la masse de "le jedi combat le sith etc...".
Donc je ne tiendrai donc pas rigueur aux lecteurs qui survoleraient énormément les combats, qui constituent pourtant un grosse partie de la chose :D

AJ Crime a écrit: je trouve que tu écris ton histoire, ta FF, comme tu parles et c'est très dérangeant.

-> C'est en partie un choix de ma part, et en partie dû au fait que dois m'améliorer, je prête donc une attention toute particulière à ce que tu soulignes par la suite.
Je me permets de ce fait de te demander un peu plus de ton temps (quand tu en auras) pour des conseils (ou un petit exemple sur l'une de mes phrases) sur "comment remplacer mes "qui" et surtout mes "mais".
Concernant les participes présents, et les formes adverbiales, que conseilles-tu pour les éviter ? (ex : "marchant vers l'arbre" -> "alors que Bidule marchait vers l'arbre" ? Tu suggères de favoriser ce type de construction qui fait peut-être moins "parlée" ?)

La ponctuation... comme le reste, sera passée à ma moulinette d'ici peu lorsque je me lancerai dans ma relecture complète. À ce moment je suis certain que je me ferai des remarques comme les tiennes, et je ferai donc particulièrement attention aux points que tu soulignes (je considère que quelqu'un prenant la peine de donner un avis et un conseil mérite de ne pas être ignoré, et son conseil non plus.
Concernant les verbes dont tu parles, il va falloir que je me penche là-dessus.

Pour ce qui est de la "contradiction" dont tu parles, je trouve que ça dépend du point de vue du lecteur. Pour ma part je n'ai pas l'impression qu'il y en ai vraiment une.
AJ Crime a écrit:Il me semble que ce ne sont que des Padawans, même s'ils arrivent en fin de formation, le but est qu'ils soient accompagnés par leurs maîtres pour être formés, savoir réagir avec fiabilité et surtout, ne pas faire de conneries avec la force.

-> Que ce soit dans "l'attaque des clones" , dans des livres tel que "Dark Maul, l'ombre du chasseur", ou encore dans des jeux type "KoTOR" on voit des padawan (alors là, dans le passage que tu as posté tu soulignes indirectement une question que je me pose et à ce moment de mon écriture je semblais ne pas m'être mis d'accord avec moi-même... le pluriel de padawan, jedi, sith ??? :? ) , je disais donc qu'on voit parfois des padawan à qui sont confiées des missions importantes :
- Anakin est chargé de protéger la sénatrice Amidala.
- Obi Wan dans l'ombre du chasseur est seul aussi (bien que je ne me souvienne plus des détails, l'ayant lu il y a un moment), et ce livre m'avait d'ailleurs pas mal influencé... et il est en grande partie à l'origine du passage que tu notes comme "incohérent".
- Bastila dans KoTOR est chargée, ni plus ni moins, de sauver la République en menant la mission devant permettre de localiser la Forge Stellaire.
À mes yeux, ce que j'ai voulu écrire, mais je l'ai peut-être mal écrit (visiblement) :
- les padawan sont accompagnés de leur maître [en général]
- en fin de formation, et pour les tester, les padawan sont envoyés en mission en groupe pour les entraîner à bosser en équipe
- en particulier, les personnages dont je parle sont sur le point d'être fait chevaliers, ils sont donc mis à l'épreuve dans des missions spécifiques. Tout ce qui leur manque c'est le titre, à part ça ils sont déjà aussi compétents que des chevaliers. (souviens toi de ce que Qui Gon dit à Obi Wan dans "la menace fantôme", lui faisant clairement comprendre qu'il est déjà prêt à devenir chevalier... et là tu vas me dire "oui, mais il n'empêche qu'il est tout de même avec son maître" :paf: )

Tu sais désormais ce qui m'a influencé, d'autre part, je prends des libertés. Mon histoire se passe "avant" (enfin, certainement pas avant ta trilogie de l'Ashla :transpire: ) ... et l'Ordre n'est pas forcément conforme à ce que l'on connaît en tous points.
Je trouve donc (subjectif) que l'exemple des padawan est cohérent avec mon univers, et assez cohérent avec le reste.
Mais je serais enclin à faire quelques modif à ce sujet si je vois que c'est vraiment un point qui choque. :oui:

AJ Crime a écrit:Ah oui, un dernier aspect que je trouve carrément rédhibitoire, ça manque cruellement de descriptions ou alors, elles arrivent trop tard

-> Oui, c'est possible en effet. Tu parles de descriptions de lieux, ou de personnages ? ( concernant les personnages, je souligne que je n'ai fait que très peu, voire pas du tout, de descriptions... et c'est lié au fait que je voulais le réaliser en vidéo, mais désormais je pense que je vais m'arranger pour ajouter une description des personnages dans mon texte. )
Par la suite il y a un peu plus de descriptions il me semble.
Encore une fois, lors de ma relecture totale je vais me pencher là-dessus. Le fait que tu en parles, et que tu le places comme quelque chose de primordial, montre l'importance de ce point.

AJ Crime a écrit:alors que tu es capable d'en faire de très bonnes comme lorsque tu décris l'espace et le vaisseau de Nethor, ou celle du combat dans la neige qui n'est pas mal non plus.

-> Merci. :jap:
Raison de plus pour moi d'essayer d'étoffer le reste.


Et tu conclus sur une petite touche qui fait plaisir en me coiffant dans le sens du poil, mais au regard de ton message dans son ensemble je pense que tu es quelqu'un d'assez franc et sincère, ce qui me fait lire cette dernière partie non pas comme une conclusion diplomatique mais comme le constat d'un lecteur qui a réellement trouvé des points qui lui plaisent dans l'ensemble.
Je suis donc heureux que l'histoire de plaise assez pour te donner envie de découvrir la suite.
:wink:

AJ Crime a écrit:Merci Dark Sheep pour ce moment d'évasion.

-> De rien, j'ai écrit cette histoire pour m'évader, et je la partage avec l'espoir qu'elle pourra plaire à d'autres que moi.
Pour ma part je suis heureux de te compter parmi mes lecteurs, pas très nombreux mais de valeur.
Et merci à toi AJ, pour ce commentaire constructif qui est positif pour moi. De ce fait, j'espère que la suite parviendra à conserver ton attention, à te plaire, à te distraire... et j'espère pouvoir profiter de tes retours sur mon texte qui, comme je l'ai dit, subira une retouche après ma relecture complète (retouche basée sur mon sentiment ainsi que vos commentaires), et avant la "parution" d'une "version finale 1".

:jap:



******** Autre :

L'épilogue est en bonne voie :sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mer 17 Nov 2010 - 12:57   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

AJ Crime a écrit:Ah oui, un dernier aspect que je trouve carrément rédhibitoire, ça manque cruellement de descriptions ou alors, elles arrivent trop tard


Patience mon petit :transpire: ! Il y en a une particulièrement magnifique vers la fin (avec du jade :love: )

Dark Sheep a écrit:à savoir que tout le monde n'apprécierait pas la masse de "le jedi combat le sith etc..."


Il en faut pour tous les goûts...Moi, c'est justement mes parties préférées de la fan-fic, car c'est plus des chorégraphies, des danses mortelles plutôt que de simples combats!

Et pour l'épilogue, je n'ai qu'un mot à dire "YEEEEAAAAAH" :diable:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Code 44 » Mer 17 Nov 2010 - 13:02   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cosmokenobi a écrit: Il y en a une particulièrement magnifique vers la fin (avec du jade :love: )


De quoâ, il y a Mara dans la fic de Sheep ? :x
:D



Et p'tit coup de L en passant à la question que se posait Sheep : jedi et sith ne prennent pas de s au pluriel, padawan oui en revanche (des sith :lol: )
Modifié en dernier par Code 44 le Mer 17 Nov 2010 - 13:05, modifié 1 fois.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mer 17 Nov 2010 - 13:04   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Code 44 a écrit:
Cosmokenobi a écrit: Il y en a une particulièrement magnifique vers la fin (avec du jade :love: )


De quoâ, il y a Mara dans la fic de Sheep ? :x
:D


J'allais le dire :transpire:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5589
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Cosmokenobi » Mer 17 Nov 2010 - 13:14   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Code 44 a écrit:De quoâ, il y a Mara dans la fic de Sheep ? :x


Elle n'est même pas encore née la pauvre :transpire: ! Mais peut-être que dans l'épilogue, on aura une apparition de son arrière-arrière-arrière-arrière....-arrière grand-mère :siffle:
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 17 Nov 2010 - 15:06   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Non, pas de Mara Jade dans mon histoire qui se passe des milliers d'années avant la bataille de Yavin IV...
Dans ma fic, il y a bien présence de jade, mais c'est la couleur :transpire:

Mais dans LPO3 je pense à intégrer des clins d'oeil à des lieux ou personnages connus.
Petit "peut-être spoil" : j'aimerais donner un nom au vaisseau de l'apprenti et j'avais envisagé de l'appeler le Skywalker. Je trouvais ça drôle... quoi qu'il arrive vous découvrirez si LPO peut avoir un lien avec SW, et comment.

Merci pour ta précision Code, je vais faire un grand coup de "rechercher et remplacer" dans mon fichier, et vive les padawans :wink:
(Pour les sith, j'avais pas vraiment de doute, mais ils allaient être jaloux, par contre pour les jedi, je me suis posé la question)
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar AJ Crime » Mer 17 Nov 2010 - 18:36   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Tu aimes bien Maul... parfait, il avait une sale tronche et comme j'ai une étiquette de tueur, alors j'ai trouvé qu'il allait bien dans mon profil...

Tu as lu la première page du sujet alors je te remercie pour l'intérêt que tu y portes, d'autant plus que tu prends le temps de faire un retour sur ta lecture.
je prends toujours le temps de faire des retours sur lecture... c'est pour cela que je n'ai pas le temps de lire de nombreux textes.

je suis conscient qu'on a toujours la possibilité de s'améliorer et c'est la raison pour laquelle j'apprécie les commentaires constructifs soulevant des points négatifs dans mon travail, ce que tu fais par la suite. Les commentaires positifs, pour leur part, font toujours plaisir de par leur tendance à flatter l'ego... mais ce ne sont pas par eux que l'on progresse vraiment.
Je considère donc que les "commentaires négatifs constructifs" (CNC) sont positifs pour moi, à l'inverse des "commentaires négatifs tout court" se bornant à un gros "j'aime pas." ; et donc je pars du principe que l'auteur d'un CNC ne m'attaque pas, mais cherche à m'aider.
parfaitement d'accord avec ta démonstration, j'abonde en ce sens moi aussi. Pour ce qui est des commentaires positifs ont fini par s'en contenter mais l'ego enfle et ce n'est pas bon pour la qualité intrinsèque du texte ou des textes. Un "j'aime pas" permet d'avoir un avis tranché et au moins savoir à quoi s'en tenir de la part de quelqu'un qui s'est donné la peine d'en lire au moins un morceau. Reste à poser les bonnes questions à ce lecteur qui semble ne pas savoir s'exprimer pour lui tirer les vers du nez et en apprendre plus et dans ce cas de figure obtenir un CNC potable. Beaucoup de gens lisent au final mais n'ose pas donner leur avis pour un tas de raisons que je juge par principe inappropriée je préfère encore quelqu'un qui ne fait pas un CNC au silence.
En suite, je crois sincèrement que tout le monde à besoin de progresser et surtout en a la capacité à partir du moment qu'il écoute les commentaires et se donne les moyens de retravailler en fonction de ces CNC. Cela demande beaucoup de temps de mon expérience personnelle les marges de progression sont immenses lorsque l'on fait en sorte d'apprendre quelque chose des autres. (si tu arrives à suivre le cheminement de ma pensée...)

Là tu fais un commentaire constructif qui commence sans que je sache où me mettre, comment le prendre...
- "Je n'entre pas dans le détail, heureusement pour toi, sinon je t'aurais fait mal." , presque agressif.
- "Je n'entre pas dans le détail, malheureusement pour toi, car :
... car pendant ma lecture j'ai noté tant de choses que je ne me serai pas couché avant d'aller au taf et que mon poste t'aurait pris la journée rien que pour le lire. Ce qui aurait été dans le bon sens puisque parfois je n'ai même pas le désir de faire des commentaires. Et car le support d'un forum n'est pas suffisant à la masse de commentaires que j'aurais pu faire dans le détail. Le détail me prend énormément de temps... Darliser pourrait t'en parler longuement... de mes détails de correction. ((D'ailleurs, si tu retravailles un peu ton texte en prenant en compte mes commentaires généraux je veux bien faire du détail si tu me donnes le .doc de ta réécriture parce qu'il faudra en passer par là.))

Tout ça pour dire que tu as posté un commentaire que j'ai apprécié, mais dont l'entrée en matière était difficile... la phrase en question arrivant après la marque de "fin de plaisanterie". :D
c'était pour me rendre plus méchant et te préparer pour la suite parce que je n'ai pas été très tendre. :evil:

-> Tu apprécies l'imagination qu'il y a derrière cette histoire, et d'après ce que je lis tu en viens même à excuser les points négatifs, pourtant bien plus nombreux à tes yeux...
Bien, alors là c'est la partie qui fait plaisir en flattant l'ego.
y a toujours des points positifs et il faut aussi les noter.

je te préviens tout de suite, il y a énormément de phases de "combat" et le type de construction des phrases que tu soulignes par la suite sera donc très présent, ce qui pourrait te rebuter. Je soupçonne par conséquent que tu ne sois forcé de "survoler" certains (longs ?) passages si tu souhaites arriver au bout de l'aventure
les phases de combat ne me gênent absolument pas, bien au contraire mais c'est dans la forme que je porte la majorité de mes commentaires que j'essaie au mieux de rendre le plus CNC possible.

Je me permets de ce fait de te demander un peu plus de ton temps (quand tu en auras) pour des conseils (ou un petit exemple sur l'une de mes phrases) sur "comment remplacer mes "qui" et surtout mes "mais".
je peux me lancer là dedans sur un .doc parce que j'aurais beaucoup de chose à dire... pour ton info, j'ai passé un mois et demi à faire une relecture attentive de mon dernier roman (+ de 1 035 000 caractères EC) afin de réduire leur nombre ainsi que les participes et adverbes. Un gros boulot de reformulation...

ex : "marchant vers l'arbre" -> "alors que Bidule marchait vers l'arbre" ? Tu suggères de favoriser ce type de construction qui fait peut-être moins "parlée" ?
oui, c'est tout à fait cela mais il faut varier les structures pour ne pas tomber dans l'excès inverse. Bref, plus il y a ce type "d'erreur" plus c'est complexe à négocier.

La ponctuation... comme le reste, sera passée à ma moulinette d'ici peu lorsque je me lancerai dans ma relecture complète. À ce moment je suis certain que je me ferai des remarques comme les tiennes, et je ferai donc particulièrement attention aux points que tu soulignes (je considère que quelqu'un prenant la peine de donner un avis et un conseil mérite de ne pas être ignoré, et son conseil non plus.
Concernant les verbes dont tu parles, il va falloir que je me penche là-dessus.
Si tu le désires, je peux t'accompagner dans cette relecture. Je te propose ceci : Tu exécutes une relecture / réécriture en tenant compte des remarques et tu me donnes un morceaux de quelques pages à corriger. Je te donne mes commentaires en retour... après, à toi de voir ce que tu dois corriger... et tu appliques les conseils que tu trouves judicieux à la suite de ton texte avant de m'envoyer le morceau suivant et ainsi de suite jusqu'à la fin de ta FF. Après, tu choisis un autre bétalecteur et tu vois comment il voit le texte. Le plus dure sera de trouver quelqu'un de motiver pour faire des CNC mais normalement le texte aura suffisamment muri pour que les plâtres aient séchés.

je disais donc qu'on voit parfois des padawan à qui sont confiées des missions importantes :
- Anakin est chargé de protéger la sénatrice Amidala.
de cela découle souvent des gros problèmes qui permettent de faire rebondir le scénario... c'est une astuce d'écrivain. Donc, je pense qu'il ne faut pas généraliser la chose mais l'utiliser au coup par coup. "Tient Padawan, je n'ai pas la possibilité de le faire moi-même et de t'accompagner alors je te charge de cette mission d'importance, dit le maître. Remplis là au mieux !" A partir de là, ça se gâte, les erreurs du bébé jedi sont légions et le maître rapplique avec tout une armée pour récupérer la situation. Mais c'était surtout dans la forme et les termes employés qui donne un drôle de flou. J'avais surligné les termes qui entrent en conflits, cela ne reste que mon opinion personnelle, bien évidemment et ma sensation de lecture.
-> Oui, c'est possible en effet. Tu parles de descriptions de lieux, ou de personnages ? ( concernant les personnages, je souligne que je n'ai fait que très peu, voire pas du tout, de descriptions... et c'est lié au fait que je voulais le réaliser en vidéo, mais désormais je pense que je vais m'arranger pour ajouter une description des personnages dans mon texte. )
Par la suite il y a un peu plus de descriptions il me semble.
Encore une fois, lors de ma relecture totale je vais me pencher là-dessus. Le fait que tu en parles, et que tu le places comme quelque chose de primordial, montre l'importance de ce point.
Il suffit juste que le lecteur puisse se représenter mentalement, avec un peu d'imagination tout de même, l'environnement et les personnages.

je pense que tu es quelqu'un d'assez franc et sincère,
je dis les choses tels que je les vois... après, à bon entendeur salut.

Voilà, ça n'engage à rien mais je te propose mon opinion de lecture qui est très serrée en règle générale... lorsque je commence à décrocher sur des erreurs à répétition je le dis aussi... et là, ce n'est vraiment pas bon signe.

A bientôt, au plaisir de lire la prochaine mouture, fruit de ton labeur.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 24 Nov 2010 - 10:39   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Pauvre Maul, une sale tronche :paf:
Perso j'adore :transpire: (enfin, j'adore pas sa sale tronche, j'adore sa tronche :wink: )

C'est toujours du boulot l'écriture, et si certains livres paraissent avec des modif lors de leurs rééditions, ce n'est pas pour rien... à chaque fois qu'on va relire notre texte, on risque de voir des choses sur lesquelles on aimerait apporter des changements. Mais évidemment on peut arriver à un point auquel le résultat est définitif dans son ensemble. Je prends note de ta proposition d'aide, et t'en remercie. Pour l'instant je termine l'écriture de l'épilogue, et d'une petite histoire sans prétention pour changer d'air ; dans le même temps j'ai quelques retours sur mon texte, ici et via d'autres personnes, ce qui me permettra déjà de constituer un petit dossier pour les retouches :oui:
Avec ça, et après ma relecture, je devrais dégager une "version finale V1.1" :transpire:
Je penserai à te faire signe à ce moment là. D'ici là tu as le temps de nous pondre un nouveau passage de ton histoire :)


**********


L'épilogue...
... est presque terminé.

À bientôt ici donc pour ceux qui désireraient le lire :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar AJ Crime » Dim 28 Nov 2010 - 18:23   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

OK dark sheep, j'attendrai la V1.1 et en effet, après quelques années de boulot, de relecture et de corrections on finit par trimballer une ribambelle de versions définitives... à mon avis, c'est jamais tout à fait terminé, il faut juste se concentrer sur l'avenir et savoir passer à autre chose.... lorsqu'on le peut. De toute manière, j'ai plein de boulot sur les bras, en lecture et en écriture, j'ai de quoi faire pendant un long moment, je ne risque pas de m'ennuyer... J'ai même déjà posté une nouvelle scène du premier jedi et je vais commencer à chercher un nœud scénaristique pour commencer une nouvelle pour le recueil nr5.

Voilà, travail bien, j'en jugerai avec impartialité.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 09 Mar 2011 - 12:07   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Bon, alors voilà...
Ca faisait un moment que j'avais laissé ce sujet descendre, mais j'ai encore un épilogue à poster !
Il est écrit depuis un moment mais j'avais envie de relire LPO2 avant de le poster... ce qui est fait, je me suis tapé mon texte en intégralité avec ses bons et ses mauvais aspects, j'en ai profité pour corriger quelques fautes de frappe et changer deux ou trois tournures de phrases. Dans l'ensemble le texte reste le même et je n'ai pas écrit la fin alternative que j'avais en tête, fin pour laquelle j'attendrai d'avoir des avis de lecteurs.
Quant à l'épilogue, puisque c'est ce qui me ramène ici, je pense le publier en deux ou trois fois. Chose qui risque de retourner la tête à qui n'y fait pas attention, il se passe avant LPO2, avant même le prologue :)
Plutôt que de révéler ce qui se passe après la fin désespérée de "la fin de l'équilibre" j'ai préféré dévoiler une partie du passé de certains personnages pour montrer les liens qui existent.

Concernant LPO3, je n'ai pas encore commencer la mise par écrit, je dois avant ça terminer Sauvetage sur Shayala Secundus...
Mais ces derniers temps je ne vous cacherais pas que je suis assez pris, et que mon temps libre est voué à l'écriture/retouche des épisodes de Starlott, et au tournage qui va entrer en phase finale.

Mais bon, c'est quelque chose qui me tient à coeur donc LPO3 verra le jour.

Sur ce, je dis à bientôt aux curieux qui envisagent de lire l'épilogue de "la fin de l'équilibre".
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Cosmokenobi » Mer 09 Mar 2011 - 14:03   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Il me semble que j'avais eu la primeur de le lire il y a quelques temps...mais peut-être que je confonds avec un autre passage :transpire: !

En tout cas, je suis impatient à la lecture du mot "tournage" :love: ! Va-t-on avoir le droit à la version initiale de Starlott, celle dite cinématographique :jap: ?

J'ai hâte de voir ça!
Han Solo "Mais tout l'or du monde ne vaut pas ça"
Cosmokenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1290
Enregistré le: 03 Fév 2006
Localisation: France
 

Messagepar Dark Sheep » Mer 09 Mar 2011 - 15:41   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Hey, salut Cosmo !

Cosmokenobi a écrit:Il me semble que j'avais eu la primeur de le lire il y a quelques temps...mais peut-être que je confonds avec un autre passage :transpire: !

-> Non, tu ne confonds pas, tu avais bien pu poser tes yeux sur l'épilogue de "la fin de l'équilibre" juste après que je l'ai terminé... il est maintenant temps que je le publie et que je l'ajoute au reste du texte afin de me faire un petit pdf avec la totalité de l'aventure.

Cosmokenobi a écrit:En tout cas, je suis impatient à la lecture du mot "tournage" :love: ! Va-t-on avoir le droit à la version initiale de Starlott, celle dite cinématographique :jap:

-> Le mot tournage est tout à fait approprié, et si tu aimes les fanfilms tu pourras suivre la fansérie "Starlott, les chroniques galactiques" dès sa parution. Ca fait un long moment qu'on est dessus, j'avais même créé un sujet sur la partie fanfilms du forum à l'époque... mais on a eu pas mal de retard pour diverses raisons :transpire:
On a modifié pas mal de textes, mais dans l'ensemble on a gardé les mêmes épisodes que ceux que j'avais écrits en ces temps reculés. Aujourd'hui on a sept ou huit épisodes en version écrite finale, et on commence le tournage. Le week-end dernier nous avons fait une version "beta" en costumes de deux épisodes sith. Dès le montage terminé on pourra faire les dernières retouches et tourner la version finale. Donc dans les semaines à venir...
Enfin bon, plus d'infos prochainement sur le forum dédié :oui:

Cosmokenobi a écrit:J'ai hâte de voir ça!

-> Pour la fansérie : normalement ça devrait s'accélérer. Nous avons investi dans des costumes corrects et nous sommes prêts pour une première fournée d'épisodes :siffle:
Pour l'épilogue de LPO2 : très prochainement.
Pour 4S : le prochain chapitre arrive sous peu.
Pour LPO3... :neutre: on va devoir attendre un peu.

Toujours présent en tout cas le Cosmo, ça fait plaisir :jap:
(ça en est où ton aventure du hutt jedi noir Cosmo ? :paf: )
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Code 44 » Jeu 10 Mar 2011 - 8:15   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Owi, la suite, enfin je veux dire, la fin, la fin ! :x
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1176
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 10 Mar 2011 - 9:54   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

La suite... la fin... le début ? :x

Mais où en est-on ? :transpire:

Je dois avoir des problèmes avec les chronologies logiques... c'est l'effet Lucas ça, s'il ne nous avait pas bercé à l'envers aussi celui-là :siffle:
Donc oui, la suite et fin de LPO2 (qui se déroule environ six ans avant) ne va pas tarder.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Lun 14 Mar 2011 - 16:50   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Cool l'épilogue qui se passe avant va bientôt être disponible en lecture alors :)

J'irai zieuter la série quand elle sera visionnable ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2424
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 15 Mar 2011 - 16:24   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Oui, bientôt l'épilogue ! :sournois:
J'espère que mon choix de temps et de protagonistes plaira aux lecteurs :jap:

Concernant la série Starlott, dès qu'on aura finalisé la première fournée d'épisodes je ferai comme on dit "un petit up" sur le sujet dédié dans la partie fanfilms du forum, sujet qui existe déjà :chut:


******************************** Vendredi 1er Avril 2011 *********************************

Alors non, ce n'est pas un poisson d'avril... voici l'épilogue de "la fin de l'équilibre".
Ou du moins sa première partie, parce que j'ai l'impression que tout le monde est bien occupé ces derniers temps, donc une petite partie est plus facile à aborder.

D'autre part je crois tenir le titre de LPO3, j'ai deux idées qui me plaisent assez.
Mais place à l'instant présent !
J'espère que ça plaira aux quelques lecteurs qui ont suivi l'aventure, le début n'est pas vraiment axé sur l'action, ce qui n'avait pas échappé à Cosmo lorsqu'il l'avait lu ! Mais c'est aussi un choix de ma part... :transpire:

Allez, petite lecture pour vous :jap:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Ven 01 Avr 2011 - 9:35, modifié 2 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 01 Avr 2011 - 9:29   Sujet: Re: LA PROPHÉTIE OBSCURE, chapitre II : la fin de l'équilibr

Épilogue



Six années avant le jour où le Seigneur Noir Dark Seyus s’empara de l’artefact, et provoqua la fin de l’équilibre dans la Force...


Le lieu était sombre et la Force y était présente... son côté obscur, plus précisément.
Juyo pouvait ressentir ce mélange de haine et de colère, ce froid intense qu’était la peur qui s’insinuait en lui, peur qui donnait naissance à un tourbillon de violence. Et c’était ce tourbillon, ce feu qui brûlait en lui, qui l’avait poussé à quitter le temple de Dorthonion. Bien entendu il était au courant des dangers que représentait l’artefact, et il avait passé longtemps dans le sanctuaire de l’Ame de Force car après tout, c’était son rôle de gardien... mais il n’avait jamais imaginé qu’il se retrouverait dans cette situation, lui ! Il avait toujours pensé être hors d’atteinte de la corruption, être assez fort pour résister à l’appel du pouvoir sans limite que faisait miroiter l’artefact légendaire.
Et pourtant il était là, seul dans cette vieille crypte sith sur la planète Delemath, et sa présence ici était l’oeuvre du côté obscur de la Force.
Lorsqu’il s’était rendu compte qu’il basculait peu à peu dans l’ombre, Juyo avait cherché un moyen d’éviter de devenir l’un des pires fléaux de cette galaxie et, réunissant les dernières parts de lumière qui subsistaient en lui, il avait décidé de quitter Thalasea et de s’isoler pour essayer de reprendre le dessus, se jurant de ne jamais être l’un de ces jedi noirs en quête de pouvoir que rien n’arrêtait dans leur oeuvre destructrice.
Mais la Force semblait bien avoir sa volonté propre, et il paraissait évident qu’elle lui réservait un avenir sombre. Ainsi, son exil l’avait un jour conduit jusqu’à un holocron sith d’une grande valeur, artefact ayant appartenu à Dark Messol, disciple de l’un des premiers jedi déchus, et qui considérait son maître comme le plus puissant Seigneur Noir de tous les temps...
Face à la possibilité de découvrir les secrets de celui qui pouvait être le plus grand maître du côté obscur, voire même de la Force dans son ensemble, Juyo n’avait pu s’empêcher de se lancer sur les traces du savoir perdu de Messol, et de son maître... ce qui l’avait conduit jusqu’ici, au coeur de la nécropole de Zehlon, sur Delemath.
Il avait eu à affronter des créatures redoutables telles que les tuk’atas sauvages ou les mortelles kinraths, mais aucun animal ne pouvait inquiéter un jedi armé de la Force et de son sabre laser ; ainsi il avait tué toutes les bêtes qui avaient osé croiser sa route, et aucun des innombrables pièges encore actifs n’avaient pu venir à bout de lui non plus. Il se sentait animé par une soif de puissance sans limite et rien ne pouvait l’arrêter.
Il était descendu dans les profondeurs de la nécropole, vers une crypte que Dark Messol mentionnait dans la partie de ses mémoires que Juyo possédait. D’après ses dires, son maître aurait créé une secte sith très secrète dont la fonction lui était inconnue, une secte dont les membres seraient des assassins au corps et à l’esprit torturés, et qui veillerait dans l’ombre dans l’attente d’un événement prédit par leur maître.
La crypte semblait avoir été l’un des lieux d’entraînement des aspirants ; des guerriers sith ainsi que des jedi déchus, tous désireux d’intégrer les rangs de la secte, y étaient laissés des semaines voire des mois durant, livrés à eux-mêmes, dans l’obscurité menaçante qui masquait les pièges et les monstres qui peuplaient le dédale de cette partie maudite de la nécropole. Chaque aspirant se voyait confier une arme et de maigres provisions, et aucune règle ne leur était donnée. Messol lui-même ne connaissait pas la teneur de cette épreuve, mais il supposait que des instructions étaient cachées dans le labyrinthe, donnant aux aspirants des consignes à suivre pour surmonter l’épreuve de la crypte, et peut-être accéder à des pouvoirs secrets... d’après lui, lorsque le Seigneur Noir décidait de mettre fin à l’épreuve et d’ouvrir la crypte, les survivants étaient rares et leur santé physique et mentale laissait à désirer. Selon toutes vraisemblances, les aspirants étaient amenés à s’entretuer pour un nombre de places très limité, et cela se faisait dans les conditions les plus barbares qui auraient pu être.
Juyo avait une petite lampe électrique afin de pouvoir utiliser ses yeux, mais il s’appuyait aussi sur la Force pour «voir», ce qui lui permettait de se déplacer sans encombres dans le dédale souterrain. Certes il devait par moments régler son compte à quelques créatures mais, dans ces moments là, la lumière violette de son arme jedi dispersait les ténèbres quelques instants, et lorsqu’elle disparaissait, c’était en emportant avec elle la vie de l’animal téméraire qui avait eu l’audace de s’attaquer au maître gardien.
Les déambulations de Juyo lui permirent de trouver des traces très anciennes d’affrontements dans ce labyrinthe, retrouvant entre autres des armes et des ossements...
Il tomba par endroits sur des runes sith qu’il n’était pas en mesure de déchiffrer, mais qui pouvaient corroborer la théorie de Dark Messol concernant les instructions cachées dans les souterrains. L’obscurité de la zone et l’oppression résultant de l’omniprésence de la Force obscure lui avaient fait perdre toute notion du temps, si bien qu’il ne se rendit pas compte que plusieurs journées s’étaient écoulées depuis son arrivée dans la nécropole ; il avait eu recours à des capsules nutritives pour subvenir à ses besoins et, bien qu’il n’ait pas dormi durant ces derniers jours, il restait assez alerte pour que ce voyage dans l’obscurité ne lui soit pas fatal. Certains auraient pu dire qu’il marchait au hasard, mais les adeptes de la Force savaient que le hasard n’existait pas...
Ses pas finirent par le mener devant une lourde porte de pierre couverte de runes, et bien qu’il ne sache pas les lire il resta de longues minutes à les contempler à la lumière de sa lampe. Mais le feu obscur qui brûlait en lui finit par lui rappeler la raison de sa présence ici, il était là pour découvrir les secrets de Dark Messol et de son maître, le Seigneur Noir... et non pour perdre du temps en admiration béate devant des gravures auxquelles il ne comprenait rien !
Utilisant la Force, il activa le mécanisme de la lourde porte qui s’ouvrit de manière peu banale, comme si elle était constituée de deux herses de pierre superposées et vouées à coulisser jusqu’à ce que l’une d’elles disparaisse dans le sol tandis que l’autre entrerait dans la plafond.
Lorsque la voie fut dégagée, Juyo franchit le seuil de la porte et se retrouva dans une vaste salle qui lui sembla totalement vide... il n’avait pas parcouru dix mètres lorsque la porte qu’il venait de franchir se referma derrière lui, l’enfermant ainsi dans cette salle a priori sans issue. Quelques secondes s’écoulèrent ainsi, sans que rien d’autre ne se produise, puis un bruit identique à celui qu’avait produit la porte en s’ouvrant se fit entendre, provenant du mur opposé de la salle, à une cinquantaine de mètres probablement. Le jedi en exil ne mit que peu de temps à se décider, il n’allait pas rester éternellement dans cette salle et s’il existait un système entraînant la clôture de la première porte suivie de l’ouverture de la deuxième, il ne pouvait s’agir que d’un moyen d’indiquer le chemin à suivre ou d’un piège, et il serait bientôt fixé sur ce point. Marchant prudemment à travers la vaste salle, il finit par rejoindre le mur dans lequel la porte s’était ouverte et découvrit alors qu’elle donnait sur un couloir dont il ne voyait pas l’extrémité. Juyo hésita à pénétrer dans le couloir, car il sentait quelque chose d’étrange à travers la Force... et tout-à-coup un nouveau bruit d’ouverture de porte se fit entendre, qui provenait du bout du couloir hors de vue du jedi gardien, et le côté obscur devint plus fort encore tandis qu’une présence étrange se rapprochait, accompagnée d’un bruit qu’il assimila au lourd pas d’un imposant être bipède. Son esprit sondait les lieux pour parvenir à savoir quelle créature lui faisait face, mais la bête semblait imperméable à la Force, si bien que le jedi en fut réduit à se fier à sa lampe dont l’éclairage ne lui révélait pas ce qui se cachait dans l’ombre...
La créature semblait le voir quant à elle, avançant sans peur vers l’humain, et lorsque le faible faisceau de lumière finit par se refléter dans ses yeux, un cri horrible brisa le silence, un cri comme Juyo n’en avait jamais entendu... ce cri véhiculait la haine et la colère, comme si le côté obscur lui-même animait le monstre. Avançant encore de quelques pas, l’animal entra légèrement dans la faible lumière qu’émettait la lampe du jedi, ce dernier aperçut ainsi une pince puissante s’ouvrir de manière menaçante avant de se refermer dans un claquement qui laissait supposer que la bête devait être en mesure de briser des blocs de pierre sans difficulté... mais Juyo n’était pas un simple humain, il maîtrisait la Force et l’art du sabre laser, peu importait l’adversaire qu’il aurait à affronter, il se savait en mesure de faire face. Le jedi accrocha sa petite lampe à sa ceinture et déploya le faisceau d’énergie de son arme, prêt à réagir à l’attaque du monstre.
La bête sembla prendre cette attitude pour un défi et, dans un affreux hurlement, elle s’élança au pas de charge vers l’humain... seule la lumière violette de l’arme du gardien éclairait l’obscur couloir, et il ne fut en mesure de voir la bête qu’au dernier moment !
Heureusement, ses réflexes aiguisés lui permirent de réagir à temps ; il vit la pince se diriger vers son cou, une telle attaque aurait pu le décapiter sans mal, mettant ainsi fin au combat après une poignée de secondes seulement, mais le maître jedi utilisa son arme avec dextérité, de manière à découper la pince de la bête pour la rendre hors d’usage.
À sa grande surprise, la lame d’énergie pure de son sabre laser rencontra une résistance inouïe, bloquée par la pince du monstre ! Il eut à peine le temps de se baisser pour éviter le puissant mouvement qui aurait dû lui couper le cou que déjà la deuxième pince venait chercher ses jambes... Juyo s’éloigna alors de la bête par une roulade, il avait tout intérêt à se tenir hors de portée des véritables armes naturelles qu’étaient ces pinces acérées !
Brandissant son arme devant lui, telle une barrière de lumière, le jedi gardien recula lentement dans le couloir jusqu’à retourner dans la vaste salle sombre, là il aurait plus de place pour faire face à cette créature hors du commun. Une sombre pensée lui traversa l’esprit alors qu’il reculait, une pensée qui véhicula la peur en lui... il songea qu’un mécanisme pouvait être prévu pour fermer la porte du couloir, bloquant ainsi la retraite à l’explorateur intrépide qui se serait aventuré jusque là, le laissant par la même occasion à la merci de l’horrible créature qui vivait ici... mais il n’en fut rien, et le maître jedi émergea bientôt du couloir.
Reculant de plusieurs mètres, il se prépara à la reprise du combat, mais ici au moins il aurait l’avantage de pouvoir se déplacer librement. Quelques instants après, la créature cauchemardesque pénétra également dans cet espace, et ici, à la lumière de l’arme du jedi, sa silhouette effrayante fut entièrement révélée aux yeux de Juyo...
Le plafond du couloir, haut de deux mètres environ, avait forcé la bête à se plier pour progresser, mais ici où le plafond se situait au moins à quatre mètres, le monstre put se dresser sur ses puissantes pattes postérieures et révéler son imposante stature ; ses «bras» mesuraient près de deux mètres et les pinces démesurées qui les terminaient lui donnaient une portée effective incroyable qui aurait refroidi les ardeurs des plus grands maîtres lanciers de la galaxie ! Le monstre lui-même se dressait sur plus de trois mètres et possédait un tête affreuse couverte d’écailles comme le reste de son corps, la gueule de la créature était munie de dents pointues capables de déchirer les chairs et de briser les os ainsi que de mandibules, et comme si cela ne suffisait pas à faire d’elle le prédateur le plus redoutable de la planète, le dos de la bête était muni de pointes d’écailles érectiles du milieu du crâne au bout de la queue, une queue aussi longue que le corps du monstre et dont l’extrémité était constituée d’un dard aiguisé...
Après un nouveau cri, l’animal s’élança en direction du maître jedi, cherchant à le prendre dans ses pinces ; l’humain parvint sans mal à éviter les deux coups de la bête, profitant de ces occasions pour essayer de trancher les membres du monstre, mais ses écailles semblaient aussi imperméable aux lames d’énergies que la cortose !
En plus de ses prédispositions physiques, l’étrange créature donnait l’impression de posséder une intelligence dépassant celle des autres prédateurs que Juyo avait pu affronter, usant de tous les moyens à sa disposition pour tenter de vaincre l’humain. Alors que le combat faisait rage et que le gardien était occupé par ses pinces, le monstre lança une attaque sournoise avec sa queue qui aurait pu perforer le corps du gardien sans la moindre difficulté...
Le jedi ne s’attendait pas à une telle action, si bien qu’il ne parvint que de justesse à éviter l’attaque et que le dard arracha sa cape ; là encore il utilisa son sabre laser pour frapper le membre de la bête, mais une nouvelle fois les écailles semblèrent insensibles au faisceau violet. S’écartant à toute vitesse, le jedi se mit hors de portée du monstre et déchaîna une violente vague de Force sur l’horrible monstre ; mais, tout comme il n’avait pas réussi à percevoir la créature dans la Force, elle semblait insensible aux attaques d’énergie qu’il pouvait diriger contre elle ! C’était incompréhensible, il n’avait jamais rien vu de tel... c’était comme si le monstre absorbait la Force !
Ainsi donc Juyo se retrouvait enfermé dans cette salle obscure avec ce monstre contre lequel ses talents de jedi étaient inutiles...
Mais il n’était pas un simple jedi, il faisait partie de l’ordre des gardiens, ou du moins il en avait fait partie jusqu’à ce qu’il ne décide de s’exiler ; ce qui faisait de lui l’un des combattants les plus redoutables de la galaxie, et de plus il était issu d’un peuple guerrier dont les membres étaient formés à affronter des bêtes féroces... bien que sa planète ne compte pas de créatures comme celle à laquelle il devait faire face actuellement !
Il lui fallait trouver un moyen de vaincre ce monstre, il ne voulait pas mourir dans cette crypte sith ! Mais peut-être était-ce la volonté de la Force... il avait bafoué les préceptes de l’ordre jedi, renié les règles de l’ordre des gardiens, et il avait damné son âme en entreprenant une quête de pouvoir digne des plus grands jedi noirs ! La Force avait ainsi pu choisir de le rappeler à elle, et l’avoir attiré jusqu’ici pour le soumettre à son exécuteur. Mais elle ne l’aurait pas ! La Force l’avait trahi en ne le protégeant pas de l’influence de l’artefact, et aujourd’hui elle voulait sa mort alors qu’il avait voué sa vie à la servir... mais il ne plierait pas !
- Je ne mourrai pas aujourd’hui !

Juyo avait crié, comme si la créature pouvait le comprendre, ou la Force l’entendre... et une partie de lui se demandait s’il n’était pas devenu dément après ses errances dans les limbes du côté obscur. Mais il n’y prêta pas d’importance, aux yeux de tous il était un jedi déchu, mais en réalité il était le seul à voir clair... le monde tournait sous la domination de la Force, dépouillé de son libre arbitre et soumis à la volonté de cette entité omniprésente qui réservait à un individu le droit et le pouvoir d’asservir tout l’univers.
Alors qu’il luttait dans l’ombre contre ce monstre, tout devenait clair pour le gardien déchu ; il savait à présent qu’il devait acquérir le plus de pouvoir possible pour empêcher un individu de faire usage des capacités sans limites de l’artefact du temple de Dorthonion... et si pour cela il devait tomber jusque dans les abysses du côté obscur, alors il en serait ainsi !
Le gardien portait dans son dos une épée en cortose qu’il saisit dans sa main droite avant de se mettre en posture de combat, prêt à affronter la bête à nouveau ; son sabre laser ne pouvait rien contre elle mais la lame tranchante et pointue de son épée devrait pouvoir trouver une faille dans l’armure d’écailles de l’exécuteur. Le sabre laser lui permettrait de parer les coups du monstre, et lui offrirait un éclairage faible mais utile pour garder la bête insensible à la Force dans son champ de vision.
- Approche monstre !

La créature venait de s’élancer dans sa direction en hurlant, le sol de pierre vibrait sous les pas de l’imposant animal mais le maître jedi était confiant... il sentait la colère en lui !
Depuis longtemps il avait travaillé sur un style de combat utilisant les sentiments agressifs, et cette forme martiale était sans égale, bien qu’elle tende à amener son utilisateur vers le côté obscur... mais cela n’avait plus guère d’importance. Juyo attendit la première attaque de son ennemi pour se mettre en mouvement, s’appuyant sur la Force pour bouger à une vitesse surhumaine il évita les coups de pinces et de dard du monstre tandis que sa lame matérielle cognait les écailles dans des gerbes d’étincelles et que sa lame d’énergie illuminait la salle de flashs violets.
Après de longues minutes de cette lutte âpre, Juyo parvint trouver une faille dans l’armure de son ennemi mortel ; il sauta par dessus la créature en évitant ses attaques, atterrit sur son dos et, comme il s’y attendait, la bête hérissa ses pointes dorsales pour embrocher celui qui était assez téméraire pour jouer au cavalier avec elle... mais le maître jedi avait tout misé sur ce comportement, et il profita du fait que les écailles dorsales ne soient plus plaquées sur le dos du monstre pour planter sa lame de cortose de toute ses forces dans la partie faible de la créature. Cette manoeuvre fut une réussite, comme en témoigna le cri de l’animal que Juyo supposa être un hurlement de douleur, et la lumière du sabre laser révélait le sang qui s’échappait de la blessure de la bête qui replia ses écailles pour protéger son dos, mais le mal était fait ! Quelques écailles ne parvenaient pas à retrouver leur place d’origine, bloquées par l’épée plantée dans le dos de la bête, et chaque tentative de cette dernière pour replier ses écailles enfonçait encore davantage la lame dans son corps...
Saisissant les écailles bloquées, le jedi les plia violemment dans un mouvement contre-nature qui lui permit de les briser ; désormais l’armure du monstre n’était plus aussi hermétique, et le gardien prit son sabre laser en position inversée de manière à le planter violemment dans l’animal ; et cette fois, la lame d’énergie pure ne rencontra aucune résistance, pénétrant dans les tissus de la bête, vaporisant ses organes internes... Juyo bougeait son arme dans tous les sens, si bien que le rodéo se termina en moins de trente secondes, lorsque la créature vaincue s’étala de tout son long sur le sol de pierre de la salle.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros."
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 928
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations