L'apprenti Sith [FINI]

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar P.Sam » Ven 13 Aoû 2010 - 0:52   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Interessant ce Zilar et son apprentit. :oui:
J'ai lu les 5 parties d'un coup, un style qui me
plait bien avec de bonne description par-ci par
la. L'histoire semble bien progressé et on ne s'ennui
effectivement pas.

Vivement la suite ! :)
P.Sam
Jedi SWU
 
Messages: 846
Enregistré le: 11 Fév 2010
 

Messagepar Den » Ven 13 Aoû 2010 - 8:37   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Purée la classe qu'il a sur ces dessins! :shock: J'adore!
En effet, c'est bien un petit côté comme ça^^
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Ven 13 Aoû 2010 - 9:05   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci beaucoup ;)

La suite est en cours de cogitage / écriture, probablement dispo d'ici quelques semaines (restons vague sur les délais ^^).
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darth Piejs » Sam 21 Aoû 2010 - 20:59   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Ah j'avais pris un peu de retard pour cause de vacances, désormais rattrappé.

Et bien j'ai aimé. La technique de Zilar pour faire sortir son apprenti de ses gongs est pour le moins inhabituelle mais porte ses fruits. J'ai apprecié le côté original.

Pour ce qui est du dernier passage :

Maintenant, la question inévitable avec ce passage: c'est toi qui t'es inspirée de Pecivounet, ou l'inverse?^^


:lol: Je decouvre en même temps que vous donc je n'ai pas pu m'inspirer :P :D
Cela dit, c'est different dans le sens où pour Jace c'est lorsqu'il se fait tabasser pour la première fois qu'il goute au CO, alors qu'ici c'est bien Zilar qui le met face à ses persecuteurs réguliers et le force à faire face, se livrant au CO.
Des similaritudes donc, mais une scène differente. :wink:

Bref quoi dire si ce n'est vivement la suite, surtout maintenant que notre apprenti à franchis le premier pas vers le CO :sournois:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8875
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Notsil » Sam 21 Aoû 2010 - 21:20   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)
Similaire mais différent, ouais bien résumé ^^
La suite attend son peaufinage, sous peu j'espère :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 21 Aoû 2010 - 22:35   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Euh, Pecivounet, tu me fais peur, là:

La technique de Zilar pour faire sortir son apprenti de ses gongs


Tu es sûr que tu ne veux pas plutôt parler de ses gonds? :D

Des similaritudes donc, mais une scène differente. :wink:


Des similaritudes, oui :lol: Sauf que je crois qu'on dit des similarités^^ Il va falloir te mettre au correcteur d'orthographe de Firefox, ça t'éviteras des fails^^
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Darth Piejs » Sam 21 Aoû 2010 - 22:54   Sujet: Re: L'apprenti Sith

:transpire:
Pour le premier erreur d'innatention.
Pour le second Epic Fail :paf:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8875
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Notsil » Sam 25 Sep 2010 - 21:14   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Et hop, la nouvelle partie (oui, courte, m'enfin c'est pour changer des pavés :p) :

6. Décisions

– Vous êtes en communication avec le Temple Jedi de Yavin 4. Bonjour, madame.
– Mélane Skarn, se présenta-t-elle au droïde. Je voudrais avoir quelques renseignements sur Maître Zilar.
– Une minute, je vous prie.
Il lui avait fallu trouver du courage pour oser appeler directement le Temple Jedi. Elle qui n’avait jamais caché sa méfiance à l’égard de cette institution, elle devait reconnaitre qu’elle avait eu tort. Il était juste de remercier Maître Zilar en lui offrant un petit cadeau, et pour cela elle avait besoin de mieux le connaitre.

Depuis que Chloan côtoyait Maître Zilar, il avait changé. Surtout depuis ce dernier soir. Lorsque Zilar lui avait ramené son fils, couvert de sang et d’ecchymoses comme jamais auparavant, les lèvres tuméfiées, l’arcade ouverte, les yeux auréolés de noir, elle avait abreuvé d’injures le Maître Jedi. C’était Chloan qui l’avait interrompue. Dans sa voix, elle avait perçu la souffrance et le soulagement. Il lui avait narré les évènements, ajoutant qu’il s’était simplement libéré d’une injustice qui le poursuivait depuis trop longtemps. Et que Zilar était resté auprès de lui, l’aidant à contrôler ses émotions dans la Force.

– Veuillez m’excuser, madame Skarn, mais aucun Maître Jedi ne répond au nom de Zilar.
–Comment ça, personne ? s’exclama-t-elle, alarmée.
–Puis-je faire autre chose pour vous, madame Skarn ? continua le droïde.
–Non, merci bien.
Zilar n’est donc pas un Maître Jedi, se répéta-t-elle.
Une peur irrationnelle s’emparait petit à petit d’elle.
Ce n’est pas un Maitre Jedi.
Un droïde pouvait-il se tromper ? Avait-il pris « Maître Jedi » au strict sens du terme ? Peut-être était-il simplement Chevalier. Peut-être son nom avait-il été effacé des fichiers lorsqu’il était parti en retraite. Peut-être n’avait-il jamais été un Jedi. Elle frissonna. Lui avait-il menti ? Avait-elle été jouée ? Simple erreur ? Elle devait en avoir le cœur net.
–Je me doutais bien que vous finiriez par vous montrer trop curieuse.
La voix calme et glacée de Zilar la fit sursauter.
–Co… comment êtes-vous entré ?
–Les serrures sont bien peu de choses, comparées aux pouvoirs d’un Maitre Jedi, fit-il avec une lueur d’amusement dans ses yeux sombres.
Mélane déglutit péniblement. Elle se sentait soudain mal à l’aise en sa présence. Oppressée.
–Je pensais que nous tenions un accord, poursuivit-il. Je croyais que vous ne deviez pas essayer de contacter le Temple Jedi ?
–Je… je voulais simplement… remercier l’Ordre pour ce qu’il a apporté à Chloan…
Zilar soupira.
–Il est bien dommage, que nous devions en arriver là. Il est encore si jeune, je ne voulais pas lui imposer cette épreuve.
–Quelle épreuve ? demanda-t-elle d’une toute petite voix. Ses yeux dilatés par l’effroi montraient qu’elle avait déjà compris où Zilar voulait en venir. Non, un Maître Jedi ne pouvait parler ainsi…
–Il est si… regrettable, que vous deviez nous quitter si tôt. N’ayez crainte, je prendrais bien soin de Chloan.
Elle tenta bien de lutter, mais son corps ne lui obéissait déjà plus. Comme dans un rêve, elle se vit chuter tandis qu’une douleur intense lui broyait la poitrine.
– Il deviendra un parfait Seigneur Sith, lui chuchota-t-il avant qu’elle ne bascule définitivement dans les ténèbres.

A l’école, Chloan se sentit mal. Une étreinte douloureuse enserrait ses côtés. Respirer devenait difficile. Les larmes aux yeux, il crut qu’il allait mourir. Tout aussi soudainement, la souffrance disparut. Il reprit difficilement son souffle, se demandant ce qui lui arrivait. Était-ce une manifestation de ce que Zilar appelait la Force ?
Son esprit pouvait tout aussi bien lui jouer des tours, se raisonna-t-il. Après la raclée qu’il avait subie hier soir – suivie de celle qu’il avait administrée, il était normal qu’il garde quelques séquelles.
Il savourait encore la joie de sa victoire sur les trois brutes. Même si sur l’instant il en avait terriblement voulu à Maître Zilar de s’être interposé. Il avait tellement eu envie de les achever ! Le Maître s’était montré inflexible – et suffisamment puissant pour le contenir.

Sur le chemin du retour, lorsque Chloan se fut calmé, il lui en avait expliqué les raisons. Les émotions donnaient la puissance, comme il l’avait remarqué. Une puissance brute, utile contre quelques adversaires, qui serait totalement inutile face à un combattant quelque peu aguerri. L’intelligence et la maitrise prévalaient, en toutes circonstances.
De plus, même si tuer ces trois gamins lui paraissait apaisant sur le moment, ce ne serait qu’une joie éphémère, sans être forcément la meilleure solution sur le long terme. Il y avait tout le côté technique – se débarrasser des corps, des preuves – et le côté utilitaire. Parfois les gens se révélaient plus utiles vivants que morts.
Zilar lui avait expliqué que ces trois-là auraient suffisamment peur de lui pour le considérer avec respect et obéir aux ordres qu’il donnerait. Evidemment, il restait toujours un risque qu’ils finissent par repousser cette crainte et essaient à nouveau de prendre l’ascendant sur lui ; ce que Zilar avait appelé « le piment de l’existence ».
Chloan s’était demandé ce qu’il aurait ressenti si Zilar ne l’avait pas empêché de les mettre à mort. Sur le moment, certainement une joie sauvage. Avec le recul, une certaine déception. Après coup, il aurait peut-être ressenti une révulsion pour son acte. Il aurait eu peur de ses « pouvoirs », de ce qu’il était en train de devenir.
Le Maître avait tenu la promesse qu’il avait faite à sa mère : il avait empêché Chloan de devenir un monstre.
Le garçon lui en était extrêmement reconnaissant.

Aussi lui fit-il un grand sourire en l’apercevant à la sortie de l’école, quelques heures plus tard. Sourire qui s’effaça bien vite devant l’air grave de Maître Zilar.
–J’ai une mauvaise nouvelle à t’apprendre, mon garçon, entama-t-il en posant ses mains sur les frêles épaules de Chloan. Ta mère est morte dans l’après-midi. Une crise cardiaque foudroyante qui l’a fauchée dans la fleur de l’âge. Toutes mes condoléances.
Abasourdi, anéanti, Chloan eut l’impression que l’univers entier se désagrégeait autour de lui.
–Non… maman… ce n’est pas possible… non…
Les yeux lui piquaient, il avait envie de pleurer, pourtant les larmes ne venaient pas. Sa douleur était au-delà des pleurs. C’était trop soudain, trop incroyable… impossible.
Il ne réagit pas lorsque Zilar l’entraina vers sa demeure, progressant tel un automate. Le Maitre le fit asseoir et lui apporta une tasse de thé brûlant. Un coin de son esprit enregistra distraitement que c’était la première fois que Zilar lui proposait du thé.
Les lumières de la ville diminuèrent, Zilar alluma le grand lustre et entreprit de terminer sa lecture. Chloan resta prostré dans son fauteuil, silencieux, jusqu’à ce que la fatigue l’emporte.
Il s’éveilla dans une position inconfortable. Il se sentait courbaturé. Les yeux mi-clos, il s’étira et faillit basculer, ce qui acheva de le réveiller. Il n’était pas dans son lit. Il n’était même pas chez lui. Il était chez Maître Zilar. Les évènements de la veille lui revinrent en mémoire.
Les sanglots, irrépressibles, le submergèrent en un instant. Mélange de tristesse et de souvenirs, son chagrin était sans limites. Il renifla, essuya son visage avec la manche de sa tunique. Ses pleurs finirent par se tarir.

–Je vois que tu es réveillé, annonça Zilar en entrant dans la pièce, les bras chargés. Voilà de quoi déjeuner, si tu en ressens l’envie, poursuivit-il en déposant le plateau sur la petite table basse.
En temps normal, les pâtisseries et le thé chaud auraient fait saliver le jeune garçon. Ce matin, tout en lui n’était qu’indifférence.
–Je n’ai pas vraiment faim, articula-t-il péniblement.
–Va te rafraichir, alors. Puis je t’emmènerai dire adieu à ta mère.
La dure réalité de ces mots le fit chanceler, mais il obéit. Plusieurs minutes plus tard, il reparut devant Zilar, et le Maitre l’emmena.

Mélane reposait sur un chariot répulseur, habillée et préparée pour que son fils puisse la voir une dernière fois, sereine.
–Elle a l’air heureuse, osa-t-il prononcer en effleurant ses doigts rigides et glacés.
–Oui, au moins elle n’a pas souffert, ajouta Zilar.

Le Maitre Sith et l’enfant guidèrent le chariot répulseur jusqu’à la sorte de la ville. La mise en terre se fit simplement, sans cérémonie. Zilar s’était montré suffisamment convainquant pour que nul ne puisse les déranger, n’hésitant pas à accélérer les formalités avec quelques crédits. S’il détestait la paperasse, il devait reconnaitre qu’elle restait utile à la majorité de ses projets. En l’occurrence, faire rajouter quelques lignes disant que l’enfant était décédé dans la nuit, tué alors qu’il errait dans la ville, consumé par le chagrin, permettrait d’arrêter là la lignée et les éventuelles recherches de parents potentiels. Nul besoin d’en avertir immédiatement le gamin, bien entendu, mais il était mort aux yeux des siens. Zilar serait son seul point de repère pour les années à venir.

–Alors, c’est fini, elle ne sera plus jamais là. Elle est vraiment partie.
–Elle est allée se fondre dans la Force, oui.
–Je vais devenir quoi ? demanda Chloan en ravalant ses larmes.
–Tu restes mon apprenti, si tu le désires. Des affaires m’attendent sur d’autres planètes. Veux-tu venir ?
Un grand sourire illumina le visage de Chloan.
–Avec joie, Maître !


La suite, heu, plus tard ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darth Piejs » Dim 26 Sep 2010 - 15:50   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Lu!
J'ai dévoré ce très bon chapitre! :cute:
Vraiment sympa! Bien trouvé la façon dont la mère apprend que Zilar n'est pas ce qu'il prétend être et le fait qu'il surveillait la mère de près en bon sith qu'il est. J'ai également apprécié la façon dont la mère y passe, il la tue presque à regret, calmement, c'est assez inédit et plutôt sympa. Sans doute avait-il d'autres plans pour elle à l'avenir que sa decouverte à contrecarré.
Voilà donc Chloan lancé sur sa destinée sans moyen de faire machine arrière interessant tout ça. Je remarque tout de même que tu t'es bien défilée sur la conclusion du combat dans le chapitre précédent ^^ Remarque j'ai bien aimé l'effet de style consistant à nous livrer la fin de ce combat dans le chapitre suivant.
Sinon concernant ce dont on avait parlé par mail, je trouve que ce chapitre continue sur la même veine que les précédents même si tu aurais peut-être pu un peu plus developper certains passages. Après c'est ton style et ça ne choque pas :wink:

En bref, un bon moment de lecture :jap:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8875
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Dark Sheep » Lun 27 Sep 2010 - 10:27   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Il y a des histoires dont on a la suite dans les jours suivants, d'autres pour lesquelles il faut attendre une semaine... et il y a celle dont on a la suite "plus tard" :wink:
Mais heureusement on finit par l'avoir :D

Au moins on pourra dire que Zilar aura eu un effet positif sur la mère de Chloan, il l'a en quelque sorte guérie de sa phobie des jedi... la brave dame est même allée jusqu'à entrer en contact avec la ruche :transpire:
Si c'est pas un bon sith ça... :diable:

Donc désormais, le garçon est totalement sous la coupe du maître sith, j'ai hâte de découvrir leurs "excursions" sur toutes sortes de planètes :sournois:
Tu pourrais en faire une série, là j'ai l'impression d'avoir assisté à la fin de l'épisode pilote :)
C'est bien, ton histoire est telle que tu as beaucoup de possibilités, c'est très ouvert !

(Je n'ai pas cherché s'il y avait des fautes de frappe, mais j'en ai relevé une tout de même : quand ils amènent le corps à la "sorte" de la ville)

Donc la suite se fait déjà attendre ; heureusement qu'elle est prévue pour "heu, plus tard" :pfff:

Allez, au boulot ! :D
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Lun 27 Sep 2010 - 20:14   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)

En effet dans mon idée de départ ce chapitre est un tournant vu que ça marque le point de départ d'une nouvelle relation maître/élève ;)
En tout cas j'ai adoré écrire les répliques de Zilar ici, à la fois meurtrier et plein de fausse compassion :)

J'ai longtemps hésité à tuer la dame, m'enfin c'est un point d'attache que le petit ne peut se permettre d'avoir ; mais il doit embrasser le Côté Obscur "de son plein gré" et non par futile envie de vengeance (quoique lorsqu'il grandira et commencera à trouver ça louche, ça pourra bastonner ^^).

En fait je me rends compte que j'aurais pu développer davantage sur les pensées et plans de Zilar concernant son apprenti ; puis finalement je préfère rester vraiment centrée sur Chloan, et je peux vous dire que le petit vous réserve quelques surprises ^^

Je note le "sorte" (ça fait une belle hésitation entre "porte" et "sortie" nan ? ^^), et je vais aller taper le méchant correcteur word qui ne me l'a pas souligné ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Mar 30 Nov 2010 - 13:58   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Hier, j'ai justement relu ton dernier chapitre et je me suis rendu compte que je ne l'avais pas encore commenté!! :shock:
Ô Malheur! Ô injustice! Il fallait que je répare cette erreur! :paf:

Alors voilà! Il est vrai que la façon dont Mélane apprend que Zilar n'est pas celui qu'il prétend être est plutôt bien foutue! Et, je vais te surprendre, j'ai changé d'avis par rapport à la mort de Mélane (mais si! Rappelle-toi! On en avait discuté^^). En fait, le fait que Zilar lui révèle qu'il souhaite faire de Chloan un Sith est plutôt bien trouvé!

En fait je me rends compte que j'aurais pu développer davantage sur les pensées et plans de Zilar concernant son apprenti ; puis finalement je préfère rester vraiment centrée sur Chloan, et je peux vous dire que le petit vous réserve quelques surprises ^^
En effet, il aurait été intéressant d'en savoir plus sur ce Zilar et ses sombres pensées. Mais, c'est ta façon de voir ton histoire et je la respecte! Après tout, c'est tout aussi agréable de se concentrer sur Chloan! Et s'il nous réserve des surprises, je ne peux qu'être impatient de découvrir la suite de ses aventures! :wink:

Tiens! Au fait! Elle est prévue pour quand, la suite? :ange:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Mar 30 Nov 2010 - 14:05   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci Den :p

La suite ? Ben, s'il n'y avait pas eu ce contretemps suivi de ce contretemps lui-même suivi d'un contretemps, elle serait déjà écrite et postée ^^
Pour l'instant elle traine dans ma tête, si tout ce passe comme prévu (ce qui est rarement le cas, mais passons ^^), elle devrait arriver avant Noël (j'espère ^^).

Je ne vous oublie pas :D
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Mar 30 Nov 2010 - 14:10   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Ce sera notre cadeau de Noël! :paf:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mar 30 Nov 2010 - 14:13   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Den a écrit:Ce sera notre cadeau de Noël! :paf:


Quelle bonne idée, tu as raison, je vais aussi attendre Nowel pour finir Perle Rouge :chut: :siffle:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Notsil » Mar 30 Nov 2010 - 14:54   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Y'a plus qu'à tenir le délai ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Notsil » Ven 15 Avr 2011 - 14:22   Sujet: Re: L'apprenti Sith

7 mois plus tard...

Oh tiens, Noël est déjà passé ? :ange: Bon, on va dire en avance par rapport à Noël 2011 :)
Pauvre petit gars, il va grandir plus vite IRL qu'en FF :)

M'enfin c'était un passage pas trop évident, vu que j'ai eu du mal à me mettre dans la peau d'un gamin (va falloir qu'il grandisse vite), puis finalement c'était plutôt fun et surprenant.

Voilà donc la suite ^^

7. Nouvelle vie

Chloan s’était blotti dans le siège du copilote. Parfois, il osait un regard furtif vers Maître Zilar, le seul autre occupant de la navette. Concentré sur des holo-diagrammes des différentes routes de cette portion de la Bordure Extérieure, il ne prêtait aucune attention au jeune garçon et se contentait de maugréer dans sa barbe de temps à autre.
Chloan n’avait que trop conscience de sa solitude. La mort de sa mère était encore un souvenir vivace dans son esprit. Dire qu’il était parti comme tous les matins, sans vraiment prêter attention à son sourire, impatient de prendre le chemin de l’école, avec l’espoir secret de croiser Cinabre pour échanger quelques mots.
Maintenant qu’elle n’était plus là, il sentait que quelque chose avait changé. Sa chaleur avait disparu, tout comme son aura de bienveillance.

Zilar ne lui ressemblait absolument pas. Son maitre ne lui avait jamais paru proche, pourtant Chloan devinait déjà qu’il resterait distant. La compassion n’était pas dans son caractère, et s’il avait tenté de procurer un peu de réconfort à l’enfant, celui-ci avait senti que rien ne pourrait jamais remplacer l’affection de sa mère.
La seule évocation de son visage, de sa présence, lui rappelait la chaleur des bras maternels, ce sentiment de sécurité qu’il ne connaitrait plus. Il sentit ses yeux devenir humides, s’obligea à contenir ses pleurs. Sa mère avait voulu qu’il suive Zilar. Il se montrerait fort, pour elle, et apprendrait tout ce que le Maître daignerait lui enseigner.
Et plus tard, quand il serait grand, il sauverait la galaxie d’un grand péril, éblouirait Cinabre par ses prouesses. Ils se marieraient et vivraient heureux.

Le Maitre Sith programma leur destination et se rencogna dans son siège avec un sourire satisfait. Il n’avait pas été facile de définir l’itinéraire parfait. Choisir une planète discrète où leur arrivée passerait inaperçue était presque un jeu d’enfant, pourtant elle devait aussi être bien située, à proximité des principales routes hyperspatiales ainsi que d’un nexus de Force Obscure. S’il tenait à entrainer l’enfant, cette présence s’avèrerait utile pour le guider sur la voie des Sith.
Un coup d’œil lui apprit qu’il dormait déjà. Au moins il n’aurait pas à supporter ses questions incessantes durant les prochaines heures. Avec les tours et détours qu’il avait programmés pour semer d’éventuels poursuivants, il leur faudrait quatre jours pour rallier Lianna.

Un temps qu’il comptait mettre à profit pour étudier l’enfant qu’il allait devoir éduquer et supporter durant une bonne dizaine d’années. Au minimum. Si lui donner quelques leçons lui avait déjà fourni plusieurs sources d’irritations, il devait s’avouer qu’il n’avait jamais pensé avoir la charge d’un être si jeune. Ses défunts apprentis avaient déjà quitté l’adolescence lorsqu’il avait entrepris de leur enseigner les arcanes du Côté Obscur. Peut-être était-ce la raison de leur échec à comprendre la voie des Sith.

Le petit Chloan était prometteur. Un torrent d’émotions bouillonnait en lui, récemment alimenté par la perte de sa mère. Le Maitre Sith comptait sur l’inconstance de l’enfant pour éviter qu’il ne pleurniche à tout va ; il ne le supporterait pas. Il faudrait le distraire régulièrement de sa peine et lui fournir d’autres centres d’intérêts, en commençant à poser les fondations concrètes sur lesquelles il bâtirait son avenir Sith. Or, le gamin était toujours persuadé d’avoir affaire à un Jedi. Il fallait corriger la situation au plus vite. Mentalement, Zilar prépara sa stratégie.
Plusieurs heures plus tard, l’enfant s’éveilla.
- On est arrivé ? demanda-t-il aussitôt.
Zilar soupira d’agacement. Quelle autre question pouvait-il attendre d’un enfant ?
- Avant toute chose, mon petit, il va falloir que nous parlions de ton avenir, entama-t-il en éludant la question.
- Mon avenir ? bailla Chloan.
- Oui. Je sais que c’est difficile à concevoir pour un enfant de huit ans, mais…
- J’ai huit ans et demi ! protesta Chloan.
Le Maître Sith prit sur lui pour ne pas foudroyer instantanément le gamin. Il inspira profondément et fit appel à toute sa patience.
- A ton âge, quelques mois ne font aucune différence… bien, où en étais-je ? Voilà. Il te faut choisir ta voie. Chaque choix de ta vie modèle ton destin. Certains choix sont plus importants que d’autres, car tu ne peux revenir en arrière.
- Ça me parait bien compliqué, nota l’enfant, soucieux.
Il sentait confusément que ce moment était important, pouvait-il se rendre compte à quel point ?
- Comme tu vas apprendre à maitriser la Force, sais-tu bien qui sont les Jedi et les Sith ?
Le visage de Chloan s’éclaira comme ils retournaient en terrain connu.
- Oui, c’est facile, répondit-il immédiatement. Les Jedi sont gentils, ils protègent ! Les Sith sont méchants, ils veulent tuer tout le monde, alors ils se battent mais les Jedi gagnent toujours !
Zilar soupira en songeant à la tâche délicate qui l’attendait. Délicate, et pourtant si exaltante…
- Tu veux toujours épouser Cinabre ?
- Oh oui ! J’aimerais bien.
- Tu as déjà vu des Jedi mariés ?
Le jeune garçon en resta coi.
- Ben, je pensais que…
- Les Jedi sont des êtres altruistes. Ils ne doivent penser qu’au bonheur des autres, précisa-t-il face à la perplexité de Chloan. Ils ne possèdent rien, tout leur est prêté par le Temple. Ils doivent secourir tous ceux qui ont besoin de leur aide, et n’ont donc pas de temps pour leur vie personnelle.
- Je ne pensais pas que…
- Les holo-films ne montrent qu’une réalité déformée. Par exemple, les Sith ne sont pas les monstres qu’on voit. Ils cherchent simplement à réaliser leur vie. Du coup, les Jedi sont jaloux. Ils sont coincés avec leur Code qu’ils doivent suivre à la lettre. A côté, les Sith sont des êtres libres qui ne rendent de comptes à personne.
- Ils peuvent donc choisir de se marier, nota Chloan.
- Tu as l’esprit vif, le complimenta Zilar.
Le garçonnet sourit avant de se rembrunir.
- Mais je ne veux pas devenir un méchant.
- Tu crois que les Jedi sont « gentils », pourtant ils tuent des gens.
- Des gens méchants, persista Chloan. C’est bien fait pour eux.
- Les Jedi ont de grands pouvoirs. Alors pourquoi ont-ils besoin de tuer ? Ne sont-ils pas les « gardiens de la Paix » ? Ne pourraient-ils pas se contenter de désarmer, immobiliser leurs adversaires pour qu’ils soient traduits en justice ?
Cette fois, le garçon resta silencieux.
- Je dois te faire une dernière révélation, continua Zilar. Je suis moi-même un Sith. Pourtant, je t’ai empêché de tuer les brutes qui te martyrisaient. Crois-tu que j’aurais pu prendre soin de toi en étant « méchant » ?
- Vous êtes un vrai Sith ? s’exclama Chloan. Alors, vous savez lancer des éclairs ?
- Oui, bien sûr, répondit Zilar, déconcerté par la réaction du gamin.
- Vous pourrez m’apprendre ? demanda-t-il avec enthousiasme.
- Seulement si tu désires devenir Sith à ton tour. Ce pouvoir ne se transmet que de Maitre à élève. Es-tu sûr de vouloir devenir un Sith ?
- Oh oui ! Merci, Maître !
Devant l’air ravi du gamin, Zilar songea qu’il avait encore beaucoup à apprendre sur la psychologie enfantine.


Next : L'arrivée sur Lianna ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Ven 15 Avr 2011 - 15:47   Sujet: Re: L'apprenti Sith

:lol:
Non, en fait "double :lol: "
D'une part parce que ça fait bien plaisir de retrouver les aventure de Chloan et Zilar, et d'autre part parce que tu m'as bien fait sourire !
Par contre j'ajoute un " :( " parce que c'était trop vite lu !
:transpire:

Alors concrètement, ce passage était amusant je trouve. La manière dont tu présentes les jedi et les sith, que ce soit par les yeux de l'enfant, ou ceux du maître, sont bien représentatives.

Notsil a écrit:- Vous êtes un vrai Sith ? s’exclama Chloan. Alors, vous savez lancer des éclairs ?
- Oui, bien sûr, répondit Zilar, déconcerté par la réaction du gamin.
- Vous pourrez m’apprendre ? demanda-t-il avec enthousiasme.

-> Ce passage est presque déjà culte, je dois te le dire :D
Par moment je me demande si tu ne t'aies pas lancée dans l'écriture d'une histoire légère et drôle :whistle:
Ton histoire va-t-elle raconter les aventures légendaires d'un noble chavalier qui parcourt la galaxie... un noble sith capable jugements de valeur ?
:x
Il faut dire que Zilar est un maître sith un peu hors normes lui aussi !

Là il va falloir que tu augmentes un peu la cadence :oui: parce que quand-même, ils sont bien sympas ces deux là !
Vu que tu as terminé ce passage qui te posais un peu problème j'ose espérer que la suite viendra plus vite :diable:

Conclusion, cette histoire est toujours aussi intéressante, et je continuerai de guetter la nouveauté !
:jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Ven 15 Avr 2011 - 16:42   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)

Ouaip j'espère accélérer la cadence aussi, parce que j'ai toujours mes idées pour la suite, mais faudrait que Chloan grandisse un peu pour ça ^^

Le passage que tu as cité n'était totalement pas prévu, c'est en recopiant mon texte sur le pc que ça m'est venu, et après coup j'ai bien apprécié.

J'aime bien mes deux personnages, je surveille quand même de ne pas faire tomber Zilar dans le paternalisme, mais il est clair que ce sera un Sith "pas comme les autres", dans le sens où il se remet en question et reste froid et pragmatique. Faut que j'avance :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 29 Avr 2011 - 20:04   Sujet: Re: L'apprenti Sith

On va finir par me prendre pour Minos, mais me revoilà, Notsil :lol:

Eh bien, je ne regrette pas d'être revenu, ces deux derniers chapitres étaient bien sympas, bien que le style me paraisse parfois un peu sec pour les circonstances ; la maman qui se fait étrangler alors qu'elle voulait bêtement remercier Zilar... Arf. J'ai bien aimé le dernier dialogue aussi, autant j'avais trouvé celui où Maman Chloan se faite emmener en vaisseau vite expédié, autant là, avec le gamin, c'est aussi amusant que crédible... Ne jamais sous-estimer le goût des enfants pour les effets spéciaux^^ D'ailleurs, finalement, ça lui plait plus que l'idée de se marier... Il ira loin, ce petit :sournois:

Sur le chemin du retour, lorsque Chloan se fut calmé, il lui en avait expliqué les raisons. Les émotions donnaient la puissance, comme il l’avait remarqué. Une puissance brute, utile contre quelques adversaires, qui serait totalement inutile face à un combattant quelque peu aguerri. L’intelligence et la maitrise prévalaient, en toutes circonstances.
De plus, même si tuer ces trois gamins lui paraissait apaisant sur le moment, ce ne serait qu’une joie éphémère, sans être forcément la meilleure solution sur le long terme. Il y avait tout le côté technique – se débarrasser des corps, des preuves – et le côté utilitaire. Parfois les gens se révélaient plus utiles vivants que morts.
Zilar lui avait expliqué que ces trois-là auraient suffisamment peur de lui pour le considérer avec respect et obéir aux ordres qu’il donnerait. Evidemment, il restait toujours un risque qu’ils finissent par repousser cette crainte et essaient à nouveau de prendre l’ascendant sur lui ; ce que Zilar avait appelé « le piment de l’existence ».
Chloan s’était demandé ce qu’il aurait ressenti si Zilar ne l’avait pas empêché de les mettre à mort. Sur le moment, certainement une joie sauvage. Avec le recul, une certaine déception. Après coup, il aurait peut-être ressenti une révulsion pour son acte. Il aurait eu peur de ses « pouvoirs », de ce qu’il était en train de devenir.
Le Maître avait tenu la promesse qu’il avait faite à sa mère : il avait empêché Chloan de devenir un monstre.
Le garçon lui en était extrêmement reconnaissant.


J'adore ce passage :)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Notsil » Ven 29 Avr 2011 - 21:07   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci.

Les émotions, c'est un défaut récurrent chez moi (c'est fou ce que l'on constate que rien n'a changé en relisant vite fait ses textes du recueil ^^), j'ai toujours peur de tomber dans l'excès d'en faire trop, du coup j'en fais pas assez :p

Le gamin j'ai eu du mal à le cerner :) Puis j'ai commencé à trainer sur des sites "perles de gosses"... cumulé avec des souvenirs d'enfance où rétrospectivement on se dit qu'on était particulièrement pénible, et jackpot.
J'avoue que j'adore quand l'innocence désarme la logique ^^

Le passage que tu as cité donne une idée de la logique qui anime Zilar d'ailleurs, j'espère trouver rapidement du temps pour la suite :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darth Piejs » Mer 08 Juin 2011 - 14:45   Sujet: Re: L'apprenti Sith

:shock:
Perdu aux US, j'avais même pas vu que Nots avait posté un nouveau chapitre de l'apprenti!
J'attendais Noel prochain moi :paf:

Et bien comme d'habitude j'ai beaucoup aimé. Je trouve ça très simple et très frais.
Tu réussis à instaurer une ambiance vraiment originale et je crois que c'est ce que je préfère dans ton récit.
En effet on parle quand même ici d'un Sith qui avoue qu'il n'est pas un Jedi à un enfant, ça pourrait être dramatique mais c'est traité avec une legereté vraiment surprenante et sympathique!

Jedi=gentils, Sith=méchants!
Tu peux lancer des éclairs!?

En gros ça résume bien ce que j'ai apprecié ici! Dire que tu appréhendais de faire passer les pensées d'un gamin je trouve que tu t'en es super bien tiré au contraire!

Les arguments de Zilar pour faire changer d'avis Chloan sont bien trouvés aussi : Bon tu veux épouser Cinabre ou devenir un Jedi celib qu'elle invitera à son mariage :lol:

En esperant que la suite arrive avant Noel :wink:
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8875
Enregistré le: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Notsil » Mer 08 Juin 2011 - 14:51   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ^^

C'est le décalage horaire le retard :p

Je crois que je vais adorer les passages gamins ^^ Faut que j'en profite l'adolescence arrivera bien assez vite ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Mar 21 Juin 2011 - 18:33   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Encore un très bon chapitre que voici!

Zilar est décidément un personnage étonnant. J'adore la façon dont il retourne la situation en sa faveur et pousse le gamin à accepter de suivre la voie des Sith. Au passage, d'ailleurs, je trouve que tu as bien retranscrit la façon de penser d'un gamin de huit ans. Chapeau!

y a plus qu'à écrire la suite! :paf:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Jeu 23 Juin 2011 - 14:44   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci Den ;)

Purée déjà plus d'un mois que j'ai posté le chapitre précédent, mais il passe où le temps ?? :'(
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Notsil » Ven 30 Mar 2012 - 18:31   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Hop hop hop... bon, à peine plus d'un an plus tard, la suite que personne n'attendait plus :)

C'est pas le meilleur des meilleurs passages, mais une transition nécessaire pour le prochain acte (qui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, est déjà écrit !)


8. Lianna

Le Maitre Sith posa en douceur la navette sur l’emplacement que lui avait indiqué le spatioport. Les derniers jours avaient été éprouvants ; l’espace confiné qu’il partageait avec Chloan ne lui avait laissé que peu de répit. Le gamin était enthousiaste, curieux, bavard, et ne cessait de poser des questions.
Quand il ne s’arrêtait pas soudainement pour bafouiller, l’œil humide. Quand donc finirait-il le deuil de sa mère ?
–Alors ça y est, on est arrivé, cette fois ?
–Ton sac est prêt ? demanda sèchement Zilar.
–Oui, Maître, répondit-il avec ardeur.
Le Maître Sith soupira. Le Côté Obscur exigeait un grand sens du sacrifice, et semblait parfois se moquer de ses efforts.
Lorsque Chloan pénétra dans le cœur de l’astroport, une foule de sensations l’assaillirent. C’était si grand, si lumineux, si noir de monde…

Les rayons du soleil inondaient le complexe à travers de grands panneaux de transparacier. Des droïdes de renseignements argentés sillonnaient la foule pour renseigner les voyageurs. Les odeurs corporelles propres à chaque espèce saturaient l’air ; plusieurs fois, il fronça le nez en grimaçant. Il se sentait tout petit, impuissant, perdu parmi ce brouhaha.
D’instinct, il agrippa la main de Zilar. Son dernier point de repère. Il avait trop peur de le perdre. Ce monde le terrifiait.
– Allons, Chloan, ce n’est qu’un astroport.
Le jeune garçon acquiesça en silence, mais ne lâcha pas la main salvatrice. Il ne connaissait du monde extérieur que les reportages holonet. Et la réalité était bien plus oppressante.
Son regard papillonnait de droite et de gauche alors qu’il découvrait bothans, zabraks, mon calamari et autres sullustéens. Ce qu’il avait pris pour un végétal s’anima, il sursauta, surpris, avant de se détourner. Cet endroit était un cauchemar.
Son Maitre le guidait vers l’une des interminables sorties de ce monstre de transparacier tentaculaire. Il s’y accrochait comme à une bouée de sauvetage.
– Maman !
Le cri aigue le figea sur place.
– Alyss ! La Force soit louée, j’ai cru t’avoir perdue !
Chloan n’entendit pas la suite du dialogue entre la petite zabrak et sa mère. Il était pétrifié. Une violente douleur poignardait son cœur tandis que l’émotion le submergeait. Lui n’avait plus de mère. Il ne connaitrait plus ces instants intemporels entre ses bras.
Puis la colère remplaça la tristesse.
Ce n’était pas juste ! Pourquoi sa mère était-elle morte alors qu’il avait encore tant besoin d’elle ? Comment supporter que d’autres aient encore droit à ce bonheur ? C’était injuste.
Il les voyait, maintenant. Où qu’il pose les yeux, partout des mères enlaçaient leurs enfants, murmuraient des paroles de réconfort, riaient aux éclats. Comment pouvaient-ils être aussi heureux, insensibles à son malheur ?
Un grondement sourd pétrifia soudain la foule. Dans un fracas étourdissant, un éclair frappa la verrière, se brisant en milliers d’étincelles dorées sous un ciel devenu sombre et menaçant.
Surpris, Chloan se jeta contre Zilar, terrifié par cet orage soudain.
– Tout va bien, tout va bien, murmura le Sith pour essayer de détacher l’enfant.
Très impressionnant, ajouta-t-il pour lui-même.
A l’extérieur, nulle pluie. Ils grimpèrent dans l’un des speedertaxis et Zilar lança une adresse d’un ton sec. Le trajet fut long et silencieux.
Le Maitre Sith n’avait jamais douté du potentiel de son apprenti, et cette démonstration le confortait dans son opinion. Son don brut ne pourrait que s’améliorer avec un apprentissage adapté. S’il ne se consumait pas avant, il ferait des merveilles.

*****

–Voici ta chambre.
Bouche bée, Chloan avança de quelques pas. Depuis son arrivée sur Lianna, il vivait un rêve…
D’abord, l’astroport immense et majestueux. La ville ensuite, Lola Curich. Les rues larges, propres, les files de speeders interminables…
Et la demeure de Zilar. Un véritable palais ! Des colonnes et des escaliers en marbre. Plus de pièces qu’il ne savait compter.
Maintenant sa chambre. Une large baie en transparacier donnait sur le jardin ; un grand lit d’adulte, un bureau avec un ordinateur dernier cri. Des étagères remplies de datacartes couvraient les murs.
–C’est… C’est… Merci merci merci ! s’exclama le petit garçon en sautillant de joie.

*****

Chloann s’adapta rapidement à sa nouvelle vie. Quelques amitiés naquirent à l’école dans un premier temps ; avant que l’école ne soit reléguée à l’arrière-plan de ses pensées. Les cours particuliers dispensés par Zilar se révélaient bien plus intéressants. Des séances à la fois philosophiques et sportives, où le garçon apprenait à apprivoiser les changements de son corps ; à ouvrir son esprit à différentes cultures ; et surtout, à maitriser la Force. Le Maitre Sith n’avait pas eu d’élève aussi appliqué depuis longtemps. Après des débuts laborieux, Zilar avait rapidement cerné son apprenti. Un premier exercice qu’il réussissait avec une facilité déconcertante, suivi d’un second qui paraissait à peine plus difficile, auquel le garçon échouait systématiquement. Intéressé par la réussite, il écoutait alors avec attention les méthodes pour y parvenir.

Petit à petit, Chloan acquit une aura d’assurance. Il ne s’en rendit pas compte immédiatement ; ses camarades de classe s’éloignèrent progressivement de lui comme ils percevaient ce déploiement de confiance. Lors des séances de jeux collectifs, ses adversaires commencèrent à s’écarter de lui. Car lorsque Chloan décidait de passer, il passait. Malheur à ceux qui tentaient d’opposer une résistance. Le jeune garçon filait droit sur ses objectifs, comme le lui avait enseigné Zilar.
Bientôt, l’école ne fut plus pour lui qu’un moyen d’obtenir des connaissances générales. Ses camarades l’ignoraient ? Et alors ? Il n’avait pas besoin d’eux. Ils étaient faibles ; lui fort. C’était l’ordre naturel des choses. Maître Zilar avait raison.

Il ne savait pas que Zilar l’observait tandis qu’il gagnait en suffisance et arrogance. Le Maitre Sith allait devoir briser la ligne droite qu’il imaginait être son destin ; la souffrance sanctionnait la progression sur la voie des Sith.
Ce soir-là, quand Chloan rentra, son Maitre arborait un sourire retors. Perplexe, il s’immobilisa : l’avait-il déçu ?
– Tu vas être content, Chloan. J’ai décidé que tu étais prêt à commencer l’entrainement au sabrelaser.
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Sam 31 Mar 2012 - 15:35   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Eh bien ! Voilà des personnages qu'on n'avait pas vus depuis un bon moment :wink:
Ça fait plaisir de revoir le jeune Chloan et son perfide mentor Zilar.
D'après ce qu'on découvre dans ce passage je suppose que Chloan va s'engager comme il se doit sur la voie du côté obscur... sauf événement imprévu :siffle:

À la lecture on voit que ce passage est une étape imposée : le passage à l'école et l'évolution du jeune apprenti semblent s'étendre dans le temps bien qu'en terme de texte il n'y en ait pas plus que pour l'arrivée sur la planète et la découverte du "palais" :)
Mais du coup, comme tu ne t'attardes pas trop sur ces détails, le lecteur ne s'ennuie pas... et ça, c'est bien :lol:

Il me semble bien que tu as déjà écrit la suite alors euh... alors ?!? :transpire:

Bon, ben je vais continuer de zieuter de temps en temps :jap:
Modifié en dernier par Dark Sheep le Sam 31 Mar 2012 - 18:19, modifié 1 fois.
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Sam 31 Mar 2012 - 15:55   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Ouais un peu imposé car j'avais pas trop envie de m’appesantir sur des détails genre l'école normale, après je sais pas, j'aurais peut-être dû trouver un autre moyen de contourner cette contrainte... pas toujours évident de voir quelle scène mettre en avant et quelle scène ne sert à rien finalement :s

La suite, j'ai quelques détails à peaufiner, il est fort probable qu'elle soit postée lundi ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 31 Mar 2012 - 16:10   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Ben en fait, je vais poster un avis exactement inverse à celui de Dark Sheep... En effet, tu passes tellement vite sur tout cela que j'ai eu du mal à y trouver un intérêt, j'ai l'impression de n'avoir eu que le squelette du chapitre :neutre: Mais content de te voir reprendre le boulot, et bon courage pour la suite :wink:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Den » Lun 02 Avr 2012 - 17:56   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Tiens! Un nouveau chapitre de l'apprenti Sith! :shock:
Den est heureux! :lol:

Joli chapitre. Un peu court tout de même. En fait, j'ai un avis partagé sur ce chapitre. D'un côté, comme Sheep, je ne me suis pas ennuyé, mais d'un autre, comme Mitth, j'ai eu un arrière goût de trop peu.
Malgré cela, j'ai passé un agréable moment en compagnie de ces deux Sith si sympathiques.^^
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mar 03 Avr 2012 - 12:49   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Tout lu ! :)
J'ai beaucoup aimé ton approche des Sith, très différente de ce que l'on voit dans l'UE, même si ça m'a un peu rappelé Rule of Two avec le côté innocent de l'apprenti qui découvre peu à peu sa vraie nature.
Par contre, petit détail, à l'époque de la Nouvelle République (et même au temps de l'Ancienne, en fait), très peu de gens savent ce que sont les Sith, donc un gamin sur un trou perdu au fin fond de la Bordure... :neutre:
Bonne chance pour la suite :wink:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19479
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Notsil » Mer 04 Avr 2012 - 13:04   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)

Je suppose que le gamin connait les Sith à travers les films de l'Holonet, mais c'est vrai qu'ils ne sont peut-être pas non plus les stars du ciné local, j'avoue que j'avais pas trop pensé à ce "détail" :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Nicravin » Dim 08 Avr 2012 - 21:44   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Bon, voilà, tout lu.
J'ai particulièrement aimé la vision des sith présenté par Zilar et la manière dont il s'y prend pour rapprocher Chloan du CO. Je rejoins quand même Mitth et Den sur le fait que le dernier chapitre va un poil trop vite. Pour le reste, c'est du tout bon :jap:
Vivement la suite :cute:
Je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con.
Jacques Brel
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Notsil » Mar 29 Mai 2012 - 22:52   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci Nicravin ;) (même en retard pour répondre à mes gentils lecteurs, ça craint !).

J'ai tendance à aller trop vite quand je suis déjà sur la suite, faut vraiment que j'arrange ce défaut ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Notsil » Mer 30 Mai 2012 - 23:12   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Tadam !

Bon, là, normalement, vous ne pouvez pas dire que c'est trop court ^^


9. Initiation

- Entre donc, Chloan.
Le jeune apprenti Sith franchit la solide porte en chêne et s’avança dans le bureau de son maitre.
La pièce était chichement éclairée, comme Zilar l’appréciait. Sur les murs, des étagères sombres couraient jusqu’au plafond, remplies de datacartes mais aussi d’une multitude d’objets décoratifs.
En cela le jeune homme se trompait. Zilar n’aimait pas les bibelots inutiles. Chaque pièce de sa collection recelait une parcelle de pouvoir ou de connaissance obscure.
- Vous souhaitiez me voir, Maitre ? demanda le jeune garçon.
- Oui. Comme je te l’ai annoncé hier, je vais t’initier à la maitrise du sabrelaser.
Chloan acquiesça.
- Que sais-tu de cette arme ?
- Elle est puissante, Maitre, et uniquement maniée par les détenteurs de la Force.
- Non sur les deux points, Apprenti ! N’écoutes-tu donc jamais pendant tes cours d’histoire ?
- Mais c’est ce qu’on nous apprend, Maitre ! se défendit le principal intéressé.
- Alors rentre-toi ça dans le crâne. Une arme n’est qu’un outil. Sa puissance ne dépend que de celui qui la manie. En elle-même, elle n’est rien. Et comme c’est un outil, n’importe qui peut la manier – même le dernier des gamoréens.
- Mais alors, pourquoi…
- Parce qu’apprendre à maitriser une telle arme est dangereux, et donc n’est pas à la portée du premier venu. Quelle est sa signification, chez les Jedi ?
Chloan prit son temps avant de répondre. Son Maitre le poussait à se renseigner sur les coutumes et les pratiques Jedi, leurs ennemis de toujours. Pour vaincre, il était nécessaire de comprendre.
- La fabrication de son propre sabrelaser sanctionne le passage au rang de Jedi, Maitre.
- Exactement. Ne vois-tu pas la faille dans leur logique ?
- Eh bien…
- Accéder au rang de gardien de la paix en fabriquant une arme de guerre ? Pour prôner un idéal pacifiste, n’est-ce pas aberrant ?

Chloan se tut. Le Maitre avait raison, comme toujours. Les Jedi prêchaient la paix en se préparant pour la guerre. Comment pouvaient-ils croire résoudre un conflit pacifiquement quand la solution brutale était à portée de main ? Les Jedi étaient des hypocrites, qui arboraient un sourire pour mieux vous poignarder dans le dos. Pour le bien de tous, évidemment.

- La lame d’un sabrelaser coupe pratiquement tout. Tu devras apprendre à reconnaitre les matériaux contre lesquels il est aussi inoffensif qu’un bâton, et contourner ces faiblesses pour l’emporter néanmoins. C’est aussi la raison pour laquelle la pratique et l’apprentissage du maniement du sabrelaser sont complexes. La maitrise de la Force aide à exploiter son potentiel au maximum. Il n’y a pas de petites coupures ni de petites blessures lors d’un entrainement : une parade ratée, c’est un membre en moins. Rien n’arrête le mouvement d’un sabrelaser, sinon la volonté de celui qui le manie.

Chloan déglutit, inquiet. Apprendre cet art ne serait pas aussi facile qu’il l’aurait cru.
- Oui, Maitre. Je comprends. J’y arriverai.
- Bien. Je n’en doute pas. Pour les premiers exercices, nous nous servirons de lames à faible puissance. Elles ne te découperont pas en rondelles, mais t’infligeront de sérieuses blessures. Comme tu t’en doutes, afin que tu restes concentré tout au long de nos séances, je ne te préviendrais pas lorsque nous passerons aux véritables sabrelasers.
- Evidemment, Maitre, répondit-il sans parvenir à masquer sa soudaine pâleur.
- Poursuivons. Quelle est, selon toi, la principale différence entre le sabrelaser d’un Jedi et celui d’un Sith ?
- La couleur, Maitre ? hasarda Chloan.
Zilar le fusilla du regard.
- Voyons, te poserais-je la question si la réponse était aussi évidente ?
Le jeune homme se sentit rougir. Il n’aimait pas décevoir son Maitre, et il n’aimait pas non plus être mis en échec. Il réfléchit furieusement. Que cherchait Zilar avec cette question ? Il avait pourtant bien étudié le fonctionnement des Jedi !

-Les Jedi considèrent leur sabrelaser comme une extension d’eux-mêmes, dit-il enfin. Ils répugnent à s’en séparer, et gardent souvent le même toute leur vie. Ils peuvent mettre des semaines à le construire. Alors que pour les Sith, un sabrelaser n’est qu’une arme qui n’égalera jamais la puissance brute de la Force.
-Je vois que tu as bien étudié. C’est l’idée. Rien, m’entends-tu, rien n’est supérieur à la Force. Le sabrelaser n’est qu’un moyen parmi tant d’autres d’arriver à ses fins. En aucun cas, ce n’est le seul moyen. Alors oui, d’un côté comme de l’autre, les grands bretteurs sont davantage mis en avant. Mais à quoi sert la force d’un sabrelaser à un vieillard impotent ? Empêche-t-il d’être piqué par le dard mortel d’un kouhun ? Non. Ne l’oublie jamais.
-C’est entendu, Maitre.
Chloan avait beau acquiescer aux sages paroles du Sith, en son for intérieur il brûlait de devenir l’un de ces grands guerriers invincibles.
Zilar ne s’y trompa pas et réprima un sourire : qu’il profite encore un peu de ses rêves, il ne serait que plus jouissif de les briser un à un.
- Bien. Maintenant que nous avons passé en revue les notions de base, passons au côté pratique.
Zilar plongea la main dans un tiroir et en ressortit un long cylindre métallique qu’il déposa sur le bureau, devant Chloan. Un sabrelaser.
Le jeune homme dévora du regard cette arme légendaire qu’il n’avait fait qu’entrapercevoir jusqu’alors. Il s’attarda sur les éléments autogrippant ingénieusement insérés, sur la puissance respectueuse que dégageait l’arme, sur le bouton d’activation chrome parfaitement intégré au design de l’ensemble.
Zilar passa les mains au-dessus de l’arme et brisa l’enchantement. Devant Chloan se tenait toujours une garde de sabrelaser, mais en pièces détachées.

- Voici les différents composants d’un sabrelaser. Entre autres une cellule d’alimentation, un stabilisateur de flux, quelques morceaux de métaux, et le plus important, les cristaux d’activation. Comme tu peux le voir, il y a celui qui donne la couleur de la lame, et ceux qui lui apportent sa puissance. Le choix des cristaux est primordial.
-Je croyais que les Sith considéraient le sabrelaser comme un outil ?
-Oui, mais un outil d’excellente qualité. Les Jedi ne s’intéressent qu’au cristal de couleur, et peuvent passer de longues semaines, voire des années, à rechercher un cristal avec lequel ils se sentiront « en résonnance ». De leur côté, les Sith ne recherchent que l’utilité. Ils privilégient donc les cristaux synthétiques, gorgés d’énergie du Côté Obscur, crées par les procédés de l’alchimie Sith. Les cristaux naturels parfaits sont bien plus rares, mais peuvent être une solution de secours. Tu apprendras comment créer un sabrelaser en quelques heures à partir de quasiment rien. Pour l’instant, nous allons nous intéresser aux cristaux. Qu’est-ce qu’un cristal ?
- C’est comme une pierre précieuse ?
-Mais encore ?
-Un joli morceau de rocher ?
Maitre Zilar soupira.
- Je vois qu’il nous faut partir des bases. Un cristal n’est pas une vulgaire roche. C’est un minéral.
-Quelle différence ?
-Imagine la foule de l’astroport. La foule, c’est la roche. Que vois-tu dans la foule ? Différentes espèces. L’espèce est un minéral. Prends un individu, c’est le cristal. Un minéral est un cristal, mais un cristal n’est pas forcément un minéral. Pour paraphraser, un zabrak est un être pensant, mais un être pensant n’est pas forcément un zabrak. C’est la raison pour laquelle on parle toujours de cristal, non de minéral ou de roche. M’as-tu suivi ?
-Oui, Maitre, répondit Chloan en tentant de paraitre assuré.
Fallait-il vraiment qu’il apprenne tout ça pour découper ses ennemis ? Il en doutait. Peut-être que le Maitre oublierait ces détails. Ou pas.
-Alors continuons. Un cristal n’existe que sous sept formes dans la galaxie.
-Pourquoi seulement sept ? s’étonna le garçon.
-Et pourquoi pas ? rétorqua Zilar qui sentait sa patience s’émousser. Trouve-moi une huitième forme et on en reparlera, poursuivit-il pour l’empêcher de répondre. Ces sept formes de base donnent une infinie diversité. Les lignes de forces qui se concentrent dans le cristal sont ainsi subtilement différentes d’une configuration à l’autre. Et surtout, la forme de ton cristal détermine celle de ta garde.
Comme Chloan ouvrait la bouche, il ajouta :
Nous commencerons l’entrainement demain matin, avant que tu ne partes à l’école. Dans huit jours, je veux un dossier complet sur la structure des cristaux de sabrelaser, les méthodes de confection synthétiques, et les principales réserves galactiques.
A voir l’air accablé de son élève, il n’avait manifestement pas compris l’intérêt de la tâche. Comme s’il était dans ses habitudes de lui demander d’accomplir des corvées inutiles ! Bon, en guise de punition, c’était normal : fatiguer le corps permettait d’ouvrir l’esprit. Pourtant Chloan devait apprendre que les grandes œuvres se construisaient sur de petits détails.
-Au cas où tu trouves ce travail fastidieux, ajouta-t-il, je te dirais que créer son propre cristal synthétique demande de grandes connaissances sur la structure intrinsèque des cristaux. Comme échouer conduit généralement à la mort, j’imagine que tu prendras ton travail au sérieux. Allez, file !

****

Lorsque la sonnerie de six heures retentit, Chloan grommela et d’une pichenette de Force envoya son réveil au tapis. S’il ne trainait pas pour sa douche, il pourrait grappiller quelques minutes de sommeil supplémentaires…
Puis il eut un déclic. Le Maitre avait prévu de l’entrainer au sabrelaser ! A six heures précises : il était en retard. Comment avait-il pu oublier de régler son réveil, se demanda-t-il tout en bondissant hors de son lit. Zilar était inflexible sur la ponctualité. Pas le temps pour une douche, il ne lui restait plus qu’à saisir ses vêtements à la volée et à s’habiller tout en dévalant les escaliers.
-Tu es en retard, Chloan, dit simplement le Maitre Sith quand le jeune garçon, essoufflé et échevelé par sa course folle, se présenta devant lui.
Zilar n’avait pas jamais besoin d’élever la voix pour montrer l’étendue de son courroux. D’après son expérience, il était furieux. Chloan se sentit nerveux : cette première leçon qu’il espérait tant commençait par une catastrophe.
-J’ai étudié tard, Maitre, se défendit-il.
C’était un mensonge, mais Zilar ne l’avait jamais encouragé à énoncer uniquement la vérité. S’il était débutant dans sa pratique, il savait qu’un mensonge indétectable pouvait se révéler utile. Ou se transformer en piège redoutable. On ne pouvait jamais savoir avant d’être allé trop loin.
-Excellente justification, mais ce n’est pas une excuse.
Chloan possédait suffisamment d’expérience pour savoir que dans ces cas-là, il ne servait à rien de se justifier. Il afficha son plus bel air contrit et penaud en espérant que cela suffise. Le Maitre Sith ne fut pas dupe ; la Force ne lui transmettait que l’intense excitation que ressentait son élève. Il maintint le silence quelques secondes supplémentaires pour lui faire sentir tout le poids de son insatisfaction.
- Bien. Prends une arme, lui enjoignit-il en désignant le râtelier derrière lui. Et place-toi en garde.
-Comme ça ? répondit Chloan.
Il se sentait déjà presque invincible. Certes ce n’était qu’un sabrelaser d’entrainement ; pourtant il appréciait déjà le bourdonnement silencieux de l’arme, sa couleur, d’un rouge intense qui confinait au blanc en son centre, sa masse rassurante dans ses mains qui parvenaient à peine à l’enserrer. Un large sourire s’afficha sur son visage.
-Défends-toi.
Chloan n’avait même pas vu le Maitre Sith s’emparer de son sabrelaser ; il était trop rapide ! Une lumière rouge s’approcha vivement de lui et il recula par réflexe.
-Aie !
Il porta vivement sa main touchée à ses lèvres, sans se rendre compte de son inattention. Une erreur que le Maitre Sith ne comptait pas laisser passer. Sa lame fouetta l’air et Chloan se retrouva sur le sol, sonné.
-Eh bien, remets-toi debout, nous n’avons pas toute la journée.
Avec effort, Chloan se remit sur des jambes flageolantes. Il s’efforça d’ignorer sa main qui le brûlait, et se concentra sur le Maitre Sith. Un hochement de tête fut sa seule indication. L’instant d’après, il était de nouveau au sol, hébété. Il était persuadé que Zilar n’avait même pas bougé ! C’était impossible.

Le Maitre Sith pencha la tête en regardant Chloan se relever, l’air hagard et pourtant déterminé.
-Je pensais que tu aurais davantage de réflexes, mon garçon. Attends-tu que la victoire vienne à toi sans efforts ? ajouta-t-il avec un sourire moqueur.
Le garçon réagit exactement comme il l’avait espéré ; il rugit et se jeta sur lui. Ou tout du moins, il essaya. Le Maitre Sith s’effaça souplement devant la charge de Chloan, et d’un coup sec sur son derrière, l’envoya à terre. Ce qui l’empêcha pas le garçon de se relever pour recommencer. Avec le même résultat. Il était persévérant, il devait le reconnaitre.
Cette fois, l’aura de la Force flamboya autour de Chloan. Bien, il y avait mis le temps. Non que cela ne change grand-chose au résultat : l’apprenti Sith finit sur le sol après un magnifique soleil. Après tout, le garçon avait mis davantage de puissance dans son attaque futile.

Avec un soupir, Zilar éteignit son arme et considéra son apprenti. Il devait être perclus de douleur, pourtant il ne se plaignait pas. Le Maitre Sith lui avait rapidement fait comprendre qu’il détestait ça.
-Assez pour aujourd’hui. Tu n’as pas le potentiel d’un grand bretteur.
L’air déconfit du jeune garçon était satisfaisant.
-Je promets de m’entrainer dur, Maitre.
-Je crains que cela ne soit pas suffisant, rétorqua Zilar, enfonçant le clou. Ce qui distingue l’élite des meilleurs, c’est l’étincelle, l’instinct. Que tu n’as pas.

Cette fois, plus de doute, le Maitre Sith avait brisé ses rêves. Les poings serrés à s’en faire blanchir les phalanges, les dents grinçantes dans ce qu’il tentait de faire passer pour un sourire, Chloan savait qu’il ne servirait à rien de protester ni de supplier. Ses yeux étaient humides de larmes refoulées, mais non, il ne pleurerait pas ! Il était persuadé que s’il s’entrainait suffisamment, il y arriverait. Il montrerait au Maitre Sith qu’il avait tort.

Cette pensée, nouvelle, était pourtant effrayante. Zilar était tout ce qu’il restait au garçon. Il respectait le Maitre Sith, au point de n’avoir jamais songé jusque-là qu’il pouvait se tromper. C’était… perturbant.

Le Maitre Sith reconnut sans peine la farouche lueur de détermination qui émanait de son apprenti et retint un sourire. Enfin il montrait un peu de ressort. Il faudrait le laisser monter en confiance dans cette force toute neuve, puis lui prouver à quel point le sabrelaser était futile en comparaison des vrais pouvoirs de la Force. Cette expérience n’avait pas fini de se montrer intéressante.



Voilà pour l'instant, et la suite... plus tard ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mer 30 Mai 2012 - 23:28   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Un très bon chapitre, avec un entraînement très... obscur :cute:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19479
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Nicravin » Jeu 31 Mai 2012 - 7:41   Sujet: Re: L'apprenti Sith

J'ai bien aimé ce chapitre, tu prends ton temps pour faire les descriptions et les événements ne se succèdent pas trop vite, cette fois :oui:
Sinon, Zilar est quand même un vicieux :sournois:Mais c'est sans doute normal pour un Sith :paf:
Je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con.
Jacques Brel
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Notsil » Jeu 31 Mai 2012 - 9:51   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci :p

J'ai bien aimé cet entrainement aussi ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 31 Mai 2012 - 16:02   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Retour de Chloan et Zilar ! :lol:

Eh ben ça commençait à dater... mais on a finalement cette suite.
J'ai bien aimé cette partie avec la mise en avant de la théorie avant la pratique :wink:
Quant au maître sith, il est bien sadique avec son disciple : et ça c'est bien :diable:

Hâte de voir quel genre d'utilisateur de la Force le jeune Chloan va devenir... nous suivrons sa carrière avec le plus grand intérêt :sournois:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar Notsil » Jeu 31 Mai 2012 - 17:24   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Héhé, je laisse encore ses illusions à Zilar en vieux Sith cynique oui ;)

J'ai toujours la tentation de le faire se comporter en grand-papa protecteur, donc je prends garde à tenter de lui garder un bon côté Sith arrogant, froid, calculateur qui s'amuse aux dépens de son élève ^^

Quant à Chloan... il ne sait malheureusement pas encore ce que l'avenir lui réserve :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Ven 01 Juin 2012 - 14:33   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Roh! C'est trop court!!! :P Pas taper! Je plaisante! :lol:

Voilà le genre d'entrainement qui me plait! Comme l'a dit Nicravin: tu prends bien le temps de faire évoluer cette partie de l'histoire tout en la rendant plaisante à lire.
En tout cas, j'étais frustré à la fin! J'en voulais plus!
Il ne te reste donc plus qu'à écrire la suite! :D
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Ven 01 Juin 2012 - 15:29   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci Den ;)

Je vais y penser :p
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Lun 11 Juin 2012 - 11:01   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Allez, j'ai lu à mon tour avec beaucoup de plaisir, Zilar est éclatant de sagesse sadique :diable: Ses dialogues sont bien écrits :jap:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Notsil » Lun 11 Juin 2012 - 12:41   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)

Je commence à bien l'apprécier ce Maitre Sith ^^ Le pauvre, il ne sait pas encore ce qui l'attend... :diable:
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Den » Lun 11 Juin 2012 - 12:47   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Le pauvre, il ne sait pas encore ce qui l'attend...
M'est avis que ça ne doit pas être un sort enviable :paf:

Et sinon, elle est pour quand, la suite? :ange:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5258
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Notsil » Lun 11 Juin 2012 - 12:51   Sujet: Re: L'apprenti Sith

J'ai un chapitre d'une autre histoire à boucler cette semaine, et après je m'envole pour 2 semaines de vacances, donc très certainement la suite début juillet ;)
J'espère avancer pendant les vacs, mais qui sait, y'a parfois des imprévus ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 11 Juin 2012 - 12:55   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Prends tout ton temps, les meilleures histoires ne sont pas forcément celles qui sont publiées le plus vite !
(oui, c'est bien moi qui ait dit ça ! :lol: )
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19479
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Nicravin » Lun 11 Juin 2012 - 13:10   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Jagen Eripsa a écrit:Prends tout ton temps, les meilleures histoires ne sont pas forcément celles qui sont publiées le plus vite !
(oui, c'est bien moi qui ait dit ça ! :lol: )

Voilà qui me renseigne sur la qualité de certains écrits publiés sur ce forum :sournois:
Je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con.
Jacques Brel
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Lortheron » Dim 15 Juil 2012 - 16:37   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Je viens de lire la toute première nouvelle (avec Malk). Elle est vraiment sympa, c'est très bien rédigé, franchement rien à redire ! En plus j'aime bien les Sith, c'est une bonne idée comme sujet ! Je l'ai juste trouvé un peu cours, mais bon, c'est plutôt bon signe ! ;)
"You were the Chosen One ! It was said that you would destroy the Sith, not join them ! Bring balance to the Force, not leave It in darkness !" Obi-Wan Kenobi
Lortheron
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 14 Juil 2012
Localisation: Mustafar
 

Messagepar Notsil » Mar 17 Juil 2012 - 21:11   Sujet: Re: L'apprenti Sith

Merci ;)

Faut que je trouve le temps d'aller lire ta nouvelle, elle semble prometteuse, pourquoi je suis si occupée ^^

On me dit souvent que je fais trop court, décidément, pas évident le format nouvelle :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2308
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations