[Roman/FINI] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Darkliser » Ven 29 Aoû 2008 - 17:14   Sujet: [Roman/FINI] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Il était une fois, il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, trés lointaine...mais surtout dans une autre dimension...

STAR WARS


Le mystère de la Force- T2: Le combat du destin


L'heure n'est plus aux négociations pour la galaxie. Le conflit entre la République et le peuple mandalorien prends de plus en plus d'ampleur au fur et à mesure que les Jedi et leurs ennemis le soutiennent. Mais une autre force manipulatrice entre en jeu et semble bien décidé à profiter de cette guerre pour réaliser ses sombres desseins.


Venant juste de retrouver son affinité avec la Force, Den Liser et son équipage se rendent sur Ossus dans le but de trouver des réponses à leurs questions ainsi que le rôle qu'ils devront jouer dans le futur. Pendant ce temps, les Jedi Obscur se prépare à mettre en oeuvre leur plan afin de prendre l'avantage sur leurs ennemis blessés...



Je posterais bientôt le résumé du premier tôme pour que ceux qui ont la flemme de le lire puisse suivre celui-là :ange:

viewtopic.php?f=17&t=11403 pour voir le TOME 1
Modifié en dernier par Darkliser le Sam 25 Sep 2010 - 9:47, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Mer 03 Sep 2008 - 18:40   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat d

Bon voilà le résumé ainsi que le chapitre 1. Le chapitre 2 viendra mais le troisième sera pour dans lokgtemps, c'est à sire tant que je n'ai pas fait une sérieuse relecture du tome 1.

Bonne lecture chers lecteurs

Résumé du tome 1




Dans une galaxie en paix depuis quelques siècles grâce au Jedi, survint une menace pour la République: les mandaloriens, un peuple de guerriers en armure écrasant les unes après les autres les planètes de la bordure extérieure et médiane. Bien que très puissante, l'armée mandalorienne avait besoin d'alliés dans cette guerre. Les Jedi eurent vent d'une possible rencontre les mandaloriens, les Jedi Obscur et l'organisation criminelle nommé l'Echange.
Kalin Notsun et son jeune padawan Den Liser furent envoyé en compagnie d'autres Jedi sur Nar Shaddaa afin d'empêcher une telle alliance. Au cours de leur enquête, Den et Kalin capturèrent la chasseuse de primes Kirax et l'envoyèrent sur la prison d'Ossus. Mais son partenaire, le mandalorien chasseur de primes Prev Domban avait anticipé ces actions et attaqua le vaisseau des Jedi. Lors de la confrontation, un Jedi périt mais le mandalorien s'enfuit après avoir résisté au retour de Den et deux maîtres Jedi. Le jeune Liser était parvenu à sauver in-extremis sa meilleure amie Lyra Mayn pour qui il éprouvait des sentiments forts. Les protecteurs de la paix et la justice se rendirent ensuite au QG de l'Echange sur Nar Shaddaa et rencontrèrent de vieilles connaissances. Les Jedi Obscurs qui avaient réalisés les négociations n'étaient autres que l'ex-historien Jedi Odénout Mapassar et l'ancien ami de Den, Josh Janesh qui avait lui aussi succombé au côté Obscur un an plus tôt. Mapassar révéla à Kalin la cause de sa chute et tenta de faire douter le maître Jedi en racontant que le Conseil mentait à tous les Jedi. Il alla même jusqu'à dire que les Sith étaient encore en activité mais Kalin n'en crut pas un mot et engagea le combat. Celui-ci fut bref et intense, toute fois Mapassar parvînt à se débarrasser de son adversaire par la ruse.
Pendant ce temps, Den et Josh se faisaient face dans un duel qui fut finalement interrompu par une explosion. Lyra Mayn était à la poursuite d'Arias Laut, l'ambitieux mais incompétent dirigeant des affaire de l'Echange sur Nar Shaddaa. Finalement, Josh s'enfuit afin de protéger Laut et laissa les trois Jedi aux mains de son maître. Lequel vainquit facilement Den Liser l'élu d'une ancienne prophétie avant de fuir à son tour devant l'arrivée de Kalin et Zurth Draal le maître de Lyra ( se reporter au chapitre 1 du tome 1 pour plus de détails sur la prophétie).
De retour sur Ossus la planète mère des Jedi, Den décida de retrouver son lien avec la Force qu'il perdait petit à petit depuis que le cristal de sabre laser auquel il était lié avait été détruit. Lors de ses recherches dans la bibliothèque Jedi, une jeune Jedi vînt pou lui proposer son aide. Bien qu'un peu trop autoritaire au goût du padawan, Vala se joint à lui et ensemble ils découvrirent les coordonnées de l'endroit où étaient caché les cristaux.
Pendant ce temps, Kalin Notsun avait été envoyé dans l'armée de la République afin de protéger la planète tropicale Hoth (C'est dans une autre dimension je rappelle). Efficace au début de l'affrontement dans l'espace, sa méditation de combat fut troublée par l'apparition d'une nouvelle classe de droïdes assassins, les bactérios qui étaient capables d'affaiblir leur présence dans la Force et de faire face aux Jedi. Kalin s'en sortit de justesse avec l'aide d'une jeune sergent de la République, Owen Mordum et Hoth fut sauvé. Ce fut la première victoire de la République.
Au bout de quelques péripéties, Den et Vala arrivèrent finalement sur Ilum qui était contrôlé à leur grande surprise par les mandaloriens et les Jedi Obscurs. Là ils reçurent l'aide d'un étrange droïde bactério nommé BPS1. Mais Den et Vala se firent capturés et torturés par un cruel Jedi Obscur. Ils parvinrent finalement à s'échapper grâce à la deuxième personnalité de Den qui possédait à présent tous ses pouvoirs d'antan. Pour échapper aux hommes en armure, les deux Jedi furent obliger de se faire passer pour des soldats éclaireurs. Croyant les Jedi en fuite, les mandaloriens s'empressèrent de se rendre à la grotte en seulement quelques jours. Au dernier moment, ils se firent reconnaître et amenaient devant le cruel Jedi Obscur. Mais un sergent mandalorien se rebella et parvint à tuer le Jedi Obscur responsable de beaucoup de souffrances chez les siens. Brandon se joignit donc à Den et Vala en qui il voyaient des sauveurs. Le groupe fut également rejoint par BPS1 qui avait beaucoup participé et travaillé pour l'évasion des Jedi grâce à son camouflage invisible.
Dans des circonstances inexplicables pour les Jedi, la chasseuse de primes Kirax s'était échappé de sa prison. Celle-ci retournait sur Nar Shaddaa avec la ferme intention de récupérer son vaisseau. Au termes de quelques difficultés avec les hutt, la beauté fatale y parvint et s'envola pour Ilum grâce aux coordonnées laissés par celui qui l'avait aidé à s'enfuit d'Ossus.
Bientôt, Kirax se posa sur Ilum prés de la grotte et de sa proie Den Liser. Les circonstances ne lui furent pas favorables et elle se fit finalement sauvé par celui qu'elle considérait comme un ennemi à cause de sa mère mourante dont elle n'avait pas pu s'occuper durant son emprisonnement. Elle se joignit au groupe lorsque Den promit de l'aider à soigner à sa mère.
La grotte s'avéra bien gardé par une espèce inconnue d'araignée d'une remarquable puissance et résistance. Les compagnons de Den retinrent les créatures pour permettre à celui-ci d'entrer dans la grotte mais un obstacle de taille se mit en face. Un insecte géant qui vainquit facilement Den, dépourvu de ses pouvoirs. Quand Darkliser, la personnalité obscure de Den, prit les choses en main, les choses avancèrent très vite. L'énorme créature ne posa aucun problème tout comme les pièges disposés dans la grotte.
Sur Ossus, la situation se dégradait passablement au fur et à mesure qu'était recensé des disparitions de Jedi dont Kalin Notsun et un membre du Conseil. Le maître de Den découvrit la terrible vérité de la bouche d'un ancien Jedi. Un Sith avait infiltré Ossus et supprimait les âmes des Jedi pour en faire des marionnettes dociles. Avec une certaine chance, Kalin parvint à s'échapper de l'endroit où il était retenu mais c'était trop tard. C'était la panique dans les rues d'Ossus, beaucoup s'enfuyait devant des Jedi subitement devenu des assassins. Arrivés devant le temple, Kalin assista à la mort de son ami Zurth Draal, embroché par le petit Sith. Le Jedi s'arrangea pour faire partir Lyra, Owen et un rodien puis se précipita pour aider le Conseil Jedi qui semblait avoir une idée sur la façon d'éliminer la créature surhumaine. Non sans mal ils y arrivèrent grâce à la Lumière de Force mais le prix à payer fut lourd. La mort de la créature Sith avait corrompu le coeur d'Ossus qui petit à petit deviendrait un endroit soumis à l'obscurité et au mal.
Owen et Lyra arrivèrent sur Ilum avec le soutien d'une flotte de la République et engagèrent le combat.
Quant à Den, il était finalement arrivé au bout de sa quête. Un hologramme d'une ancienne espèce nommé rakata lui expliqua beaucoup de chose sur l'origine de la prophétie dont il faisait l'objet. Ainsi Liser retrouva sa sensibilité à la Force au même moment où il toucha un autre cristal Kiishra. Il partit se battre dehors avec la République mais la victoire était impossible sur terre.
En revanche, la flotte républicaine était bien plus nombreuse que celle des mandaloriens et ils furent vaincus. Owen dut quand même sauvé la vie de Vala sur le point de se faire tirer dessus par un chasseur ennemi.
Den et ses compagnons s'envolèrent pour Ossus dans le but d'obtenir des réponses aux questions qu'il se posait.
Sur Ossus, un second schisme eu lieu. Des centaines de Jedi, fatigués de l'inaction du Conseil et emplis de vengeance, quittèrent l'Ordre Jedi pour se ranger du côté de la République...







« Ton destin est déjà écrit, Den Liser, et tu ne pourras pas aller contre quoi que tu fasse »
Les paroles de l'ancien rakata résonnaient souvent dans la tête de Den aux moments où il s'y attendait le moins.
Cela l'agaçait au plus au point d'autant plus qu'il essayait de réparer le vaisseau avec l'aide de Twick. Seulement une heure s'était écoulée depuis que le groupe d'aventuriers avait quitté le  Démocrate  à bord du Crystal Obscur et déjà il était sur les nerfs à cause d'une simple panne.
_ Twick! Tu pourras la réparer? Fit le jeune en homme en désignant l'hyperpropulsion.
Certes, elle fonctionnait mais le rodien avait signalé qu'elle avait été endommagée lors de l'atterrissage en catastrophe sur Ilum. Den avait été presque affligé lorsqu'il avait appris que son vaisseau arriverait sur Ossus dans deux semaines environ au lieu de quelques heures. Quant au cargo du défunt Zurth Draal, il avait été détruit par l'acide du monstre qui gardait la grotte.
La tête du rodien émergea de derrière la pièce vrombissante. Autour de lui, un nombre incalculable de différents outils formait une mer de métal dans laquelle Liser ne voyait aucun moyen pour s'approcher de l'alien sans perdre l'équilibre.
_ Jeune Liser, ça ne sera pas facile avec le moteur en marche mais je pense arriver à augmenter sa puissance d'environ trente-cinq pour cent.
Le Jedi lui demanda s'il n'aurait pas mieux valu le réparer sur le Démocrate  mais Twick secoua la tête en signe de dénégation.
_ Cela nous aurait pris des jours et des jours... c'était certainement plus sage de partir immédiatement. Je suis un as dans la construction de gadgets mais je sais aussi réparer des vaisseaux ou m'occuper de droïdes.
_ Je vois...et bien je te laisse travailler. Appelle-moi si tu as besoin d'aide, répliqua le padawan en s'en allant.
Mais Twick l'en empêcha.
_ Attends, il faut qu'on parle de quelque chose...
A l'entrée de la salle des machines, Den se retourna avec un regard interrogatif.
_ Est-ce que tu lui a parlé? Demanda l'alien à la tête d'insecte.
L'intuition de Den lui fit deviner de qui voulait parler le rodien. Sa tête se baissa d'un air indécis mais il répondit quand même à son compagnon.
_ Non...car je ne suis plus sûr de rien désormais. Depuis un an, je ne suis plus sûr de rien. J'ai beau essayer de me trouver des objectifs importants, mon coeur reste indécis et me rappelle sans cesse que les choix que je fais sont peut-être les mauvais.
Le rodien sembla deviner l'allusion de Den à son ancien ami Josh. Il avait souvent reçu la visite à sa boutique des deux inséparables amis et il savait que Den avait cru cette amitié indestructible.
_ Alors il faut que je te dise ce dont moi, je suis certain, fit Twick en cessant de bidouiller les câbles d'alimentation de l'hyperpropulsion, j'ai passé pas mal de temps avec elle ses derniers temps et elle pleurait. Quand est-ce que tu l'as déjà vue pleurer?
La seule fois où les yeux verts en amande de Lyra avait laissé couler des larmes, c'était lorsque Josh était partis et qu'elle croyait Den mort.
_ Elle a du pleurer la mort de son maître...
_ Mais pas seulement! Elle avait peur pour toi! Elle aurait été capable de soulever des montagnes pour te retrouver, le coupa le frêle rodien avec colère.
Si on avait dit à Den qu'un jour il aurait une conversation sur l'amour avec un rodien, il aurait certainement dit qu'il ne fallait jamais abuser du jus de juma. Mais là, il parlait effectivement avec Twick qui semblait mieux comprendre la jeune Jedi que lui. Den éprouvait des sentiments très forts pour Lyra et il savait également qu'elle aussi. Avant il aurait été certainement très heureux de pouvoir sortir avec mais maintenant les paroles d'Abys avaient contribué à faire grandir la graine de doute qui s'était installé dans son coeur. L'amour était un sentiment très dangereux et Liser s'était aperçu avec une certaine frayeur qu'il serait prêt à sacrifier nombre de choses pour sa dulcinée. Pouvait-il vraiment se permettre de laisser libre court à ses émotions en sachant que cela pourrait mal tourner?
_ Je ne suis peut-être pas un expert en sentiments humains mais je sais voir certaines choses. Maintenant que son maître est mort, il n'y a qu'à toi et à son amour qu'elle peut se raccrocher. Et toi, que fais-tu?
L'humain resta silencieux mais il serrait les poings.
_ Tu la rejettes et elle doit se demander pourquoi...maintenant laisse-moi, j'ai du boulot.
Le rodien se remit à travailler et ne se préoccupa plus du Jedi qui resta immobile pendant cinq minutes.
« C'est un trouillard mais là-dessus il marque un point »
Étrangement, Den se sentit humilié de ne pas avoir compris plus tôt les sentiments de Lyra. Il s'en voulait de l'avoir laissée seule.



Pendant ce temps, Brandon s'entraînait dans la soute. Le mandalorien détestait ne rien faire et il n'était pas du genre causant. Son torse bombé par ses muscles luisants de sueur et les veines qui saillaient un peu partout donnait un aperçu des épreuves difficiles qu'il s'imposait afin de devenir plus fort et de pouvoir libérer son peuple du joug des Jedi Obscur.
Ses vibrolames légèrement incurvées reposaient derrière-lui tandis qu'il brassait l'air avec deux bâtons. Sur les deux, le guerrier y avait accroché d'énormes poids qui devaient bien peser dans les quarante kilos chacun. Déjà dix minutes qu'il s'exerçait et il était épuisé et endolori mais son objectif était de tenir une demi-heure et il y arriverait quoi qu'il lui en coûte.
Les Jedi se reposaient trop sur la Force pour augmenter leurs capacités physiques mais lui il deviendrait aussi fort grâce à un rude entraînement. Il pensait qu'ils n'étaient qu'un ramassis de fainéants qui avaient eu la chance de naître avec une soi-disante « sensibilité à la Force ». Les deux femmes Jedi et même Liser devaient sûrement être en train de flemmarder quelque part au lieu de travailler à augmenter leurs capacités.
Le mandalorien se demanda même si Den était digne que Brandon lui enseigne quelque chose. En tout cas, le rapport de l'amiral Drum n'avait fait que le motiver.
« Une personne capable d'anéantir des centaines de Jedi...si de telles créatures existent dans la galaxie alors j'ai beaucoup de progrès à faire »
Et il continua de plus belle à frapper un ennemi invisible, puisant dans ses dernières réserves à chaque coup.
A ce moment-là, la porte de la soute s'ouvrit et une imposante ombre se profila à l'intérieur.
C'était Owen et étant donné sa tenue, il avait aussi eu la même idée que Brandon. Le républicain devint donc un peu plus sympathique aux yeux du guerrier rasé. Celui-ci d'ailleurs resta calme et ne s'énerva pas contrairement dans la salle de debriefing. Mordum s'installa sur le côté et commença une impressionnante série de pompes en ignorant royalement le mandalorien.
Brandon ne put s'empêcher de voir à quel point le coruscanti était une vrai force de la nature. Outre son mètre quatre-vingt dix, il semblait également avoir une force brute sans égale. L'esprit combatif et de défi du bretteur ne put s'empêcher d'être titillé.
_ Comment vous battez-vous, major Mordum ? Demanda t-il en posant délicatement ses bâtons. Et pour quelles raisons le faire avec nous?
Le rouquin attendit d'avoir fini sa série d'exercice avant de répondre.
_ Vous verrez bien le jour venu...tout ce que je peux vous dire c'est que je n'aime pas le combat à distance.
Sa réplique arracha un des rares sourires au mandalorien. Il cacha aussi sa légère surprise devant l'attitude d'Owen qui était bien différente de celle qu'il avait eu au debriefing et devant son supérieur.
_ Je ne sais pas dans quoi je me suis embarqué mais j'ai comme l'intuition que c'est ici que je dois être. J'ai combattu aux côté de son maître, j'ai sauvé son amie et j'ai beaucoup appris sur sa petite amie. Pourtant, je ne connais rien de Den Liser et je suis là, à le suivre vers le brouillard.
Il tourna sa tête vers Brandon, l'air sérieux mais pas en colère.
_ Je ne te déteste pas mais cela m'étonnerait qu'un jour je t'apprécie pour ce que tu es. La seule chose de bien que tu aies faites est d'avoir sauvé le padawan de Kalin à qui je suis redevable et la Jedi Vala...
Brandon s'assit sur un cylindre en plastacier et ouvrit une petite mallette à côté de lui. Il en sortit plusieurs objets destinés apparemment à prendre soin de ses vibrolames.
_ Moi je suis convaincu que mon objectif et celui de Den se rejoindront tôt ou tard. C'est pour cela que je vais m'entraîner sans relâche. Ainsi je serais capable de rivaliser avec un Jedi Obscur même si je ne maîtrise pas cette Force. De plus, il m'a ouvert les yeux sur la triste condition de mon peuple et j'ai pu briser mes chaînes.
L'ex-sergent mandalorien fixa son regard froid sur le républicain tout en frottant une de ses vibrolames avec un chiffon imbibé d'un liquide.
_ Que tu le veuilles ou non, on est pareil. On se bat pour notre peuple et on obéit aux ordres. A la différence que moi j'ai vu ce qui clochait dans le mien...
Owen resta silencieux mais Brandon était sûr qu'il avait compris son allusion.
_ La République est une démocratie! En tant que telle, c'est le peuple qui décide! Elle est donc parfaite contrairement à ton peuple qui est dirigé par un seul homme!
Les mandaloriens le savaient, les Jedi Obscur en profitaient, l'Ordre Jedi le suspectait; le système de gouvernement de la République devenait de plus en plus corrompu à cause du Sénat. Mais l'armée avait bien d'autres choses à faire pour s'en rendre compte.
_ En parlant du Mandalore, je ne l'ai jamais apprécié. C'est pour ça que je n'ai été qu'un sergent. Il n'a jamais vraiment fait respecté le credo immuable de notre peuple « Combat, fierté et honneur ».
Owen réfléchit quelques instants et demanda pourquoi il lui racontait tout ça.
_ Pourquoi contrôler une armée quand on peut la posséder? C'est ce que les Jedi Obscur doivent se dire. J'imagine que le temps du Mandalore est compté...extrapola Brandon non sans un certain cynisme.
_ Quoi? Mais c'est impossible qu'ils dirigent ton peuple! Fit Owen un peu effrayé face à cette perspective.
_ Pas tant que ça, les mandaloriens se soumettent à celui qui est capable de tuer le Mandalore et de prendre son casque. C'est notre loi la plus sacrée!
En tant que membre de l'infanterie, Owen ne s'était jamais posé de questions sur de tels sujets. Il espérait que l'état-major de la République avait déjà envisagé ce cas de figure. Si le seigneur des Jedi Obscur conspirait effectivement contre ses alliés mandaloriens, les conséquences seraient désastreuses. Owen avait déjà vu le pouvoir de la Force Obscure à l'oeuvre sur Ossus. Alors si en plus de cela, ils avaient une armée de féroces guerriers à leurs dispositions...la partie serait presque impossible.



Parler avec le rodien l'avait aidé à comprendre pas mal de choses. Le jeune homme ne pouvait pas rester dans l'incertitude et dans le doute. Tout devait être clair dans sa tête. A commencer par sa relation avec Lyra.
BPS1 se trouvait dans la salle centrale et semblait en mode veille car seule sa tête pouvait bouger.
_ BPS1 ne constitue pas une menace pour vous. Pourquoi m'immobiliser alors que je pourrais vous être utile?
_ C'est simple, beaucoup de choses te concernant ne sont pas claires donc tant que ceci ne sera pas réglé tu resteras comme ça, lui expliqua Liser, l'esprit un peu ailleurs.
Le Padawan avait même oublié qu'il parlait à un redoutable droïde bactério.
_ A vos ordres maître, fit l'androïde aux yeux lumineux à contrecoeur.
Les pas de Den s'arrêtèrent devant le compartiment sud-est fermé. Jamais il n'aurait pensé qu'aller parler à quelqu'un puisse devenir si difficile. Son imagination le poussa à voir des images fugitives de Lyra en train de pleurer.
Lorsqu'il ouvrit la porte, Lyra méditait calmement et offrait son dos à sa vue. Fait étrange, elle portait des vêtements qui n'avaient rien avoir avec ceux d'un Jedi. La jeune Jedi se leva sans se retourner et annonça:
_ Je t'ai senti arriver, mon cher Den...
la Jedi paraissait ne pas être en colère ni triste et cela le soulagea mais il y avait quelque chose de bizarre dans l'intonation de sa voix.
Lyra Mayn sourit en se retournant et s'approcha de l'humain habillé en falanassi. Quant à Den, il repensait toujours à ce que lui avait dit Twick.
_ Alors tu t'es décidé à venir me voir? Demanda t-elle avec une voix adorable qui résonnait faux dans les oreilles du padawan.
_ Euh...Lyra je...
_ C'est parfait que tu sois venu, comme ça je pourrais...me venger!!
Les petits airs de gentille minette de Lyra se transformèrent brusquement en un masque de tigresse d'Aldérande. Elle tenta d'embrocher Den avec son sabre laser. Celui-ci, heureusement, avait anticipé cette offensive.
_ Arrête ça! Ordonna Liser en esquivant de peu l'attaque surprise de Lyra.
Le Jedi dut se baisser pour garder sa tête sur les épaules et roula sur le côté tandis que la lame de l'adolescente transperçait la porte de l'appartement.
_ Je sais que je t'ai fait du mal Lyra mais écoute-moi...tenta de dire Den en levant les mains.
_ Ah tu le sais ? C'est toujours ça ! Mais je t'écouterais...
Den soupira de soulagement, elle avait vraiment failli l'avoir.
_ Seulement lorsque tu auras payé! Cria t-elle en lançant son pied vers Den.
Il ne tenta pas de l'éviter et préféra se laisser faire si cela pouvait calmer la furie. Le choc fut violent mais Den en avait vu d'autres, de plus il ne croyait pas une seconde que Lyra veuille vraiment le tuer. Il se retrouva bien vite acculé contre la paroi du Crystal Obscur et la tarisienne plaça sa lame jaune juste en dessous du menton de Den.
_ Relève-toi ! Je ne t'ai même pas fait mal ! Sais-tu ce que ça fait de se morfondre dans le doute et le chagrin ? hein ?
Le padawan de Kalin obéit et se releva lentement en ne quittant pas la femme blonde des yeux.
_ Écoute ce que j'ai à dire, après tu pourras faire de moi ce que tu veux.
Den prit le silence de Mayn pour un oui.
_ Excuse-moi pour tout ce que je t'ai fait. Quelles que soient les circonstances, je ne te laisserai plus jamais seule. Je t'en fais la promesse!
Lyra désactiva son sabre et se dégagea mais Den sentait toujours de la colère en elle. Maintenant qu'elle était debout et immobile, Liser voyait qu'elle était habillée en civile. Son pantalon beige épousait bien les formes de son corps et son haut n'était rien d'autre qu'un petit décolleté de la même couleur. Elle était vraiment très charmante mais cette tenue était inappropriée pour une Jedi.
_ J'ai perdu mon Maître et j'ai cru t'avoir perdu aussi. Les faits sont que je ne suis plus une Jedi depuis que j'ai décidé de suivre mes sentiments et c'est pourquoi je suis venue sur Ilum. Qu'en est-il pour toi?
_ Je suis toujours Jedi pour le moment mais je ne prendrais ma décision que lorsque j'aurais trouvé les réponses à mes questions sur Ossus, répliqua lentement Den Liser.
Celui-ci venait de comprendre que la voie des Jedi n'était plus pour Lyra. Ses sentiments prenaient le pas sur ses obligations en tant que Jedi. Caché dans ses paroles, un sous-entendu soufflait à Den que s'il avait péri sur Ilum la jeune femme aurait succombé au côté Obscur.
La beauté se rapprocha de l'humain et l'enlaça tendrement. Den ressentait chaque tressaillement involontaire à cause de sa profonde tristesse.
_ Je t'aime...et sans toi je n'aurais plus rien qui me rattache à la vie, murmura t-elle tandis que Den était un peu pris de court par ce brusque changement d'attitude.
« Josh, son maître...ils ne sont plus là pour elle à présent » pensa Den en s'en voulant de lui avoir laissé croire qu'elle ne comptait plus pour lui.
Maintenant qu'elle était dans ses bras, il n'avait envie que d'une chose: céder à ses sentiments et prouver à Lyra à quel point il l'aimait. De plus, tout son corps sentait son enveloppante chaleur, son odeur enivrante et sa douce peau.
Leurs regards fiévreux se croisèrent et ne se lâchèrent pas. Den Liser sentit sa tête se vider de toute inhibition devant ces magnifiques yeux saphir qu'il connaissait pourtant si bien. Les deux amants s'embrassèrent avec force pendant une dizaine de secondes. Durant ce laps de temps, chacun ressentit la force du désir pour l'autre mais Den n'avait pas encore dit l'essentiel. Jamais il n'aurait imaginer que résister à ses sentiments seraient aussi difficile mais il devait le faire...pour l'instant.
_ Moi aussi, je t'aime plus que tout au monde. Mais seul l'avenir proche nous dira si notre relation pourra évoluer.


************************************************************


« Me voici enfin sur Mandalore, la planète d'origine des guerriers en armure, le caillou que la République n'a jamais réussi à localiser »
Odénout Mapassar suivait son escorte armée dans l'opulent palais du Mandalore. La seule condition à cette entrevue avait été respectée, le Jedi Obscur était effectivement venu seul. Pour le peu qu'il avait vu de la planète, Mapassar avait été impressionné de par les imposants chantiers spatiaux mais aussi par les immenses statues dédiées aux plus grands guerriers de toute l'histoire des mandaloriens. Une seule ville avait été construite elle s'étalait sur la moitié de la planète tandis que l'autre partie était livrée à elle-même. Les jeunes mandaloriens avaient donc de quoi faire leurs preuves lors d'examens dans cette immense contrée sauvage.
« La sélection naturelle...les forts survivent au détriment des faibles ».
C'était aussi un des principes qu'appliquait le Clan des Jedi Obscur.
_ Arrivons-nous bientôt? Demanda le Maître de Josh avec un peu d'impatience.
Cela faisait tout de même depuis vingt bonnes minutes que ces gardes étaient censés l'amener devant le Mandalore.
_ Plus qu'un couloir Seigneur Mapassar, répondit un soldat d'une voix neutre.
Au tournant, le Jedi Obscur aperçut enfin une grande porte marbrée d'aspect un peu primitif comme le reste du palais. Cela contrastait avec la technologie avancée du reste de la capitale Mandaloria.
La porte s'ouvrit et le vieil homme n'hésita pas un instant à franchir l'entrée avec dignité. Il devait jouer le jeu jusqu'au bout.
Le Mandalore était là, juste en face de lui. Son armure blanche et noire scintillait à la lueur des lampes de la salle du trône. Seulement quatre robustes gardes le protégeaient. L'atmosphère de la salle était étrange et tendue. Le Maître de Josh pensa que c'était sa propre anxiété qui brouillait ses perceptions car il était seul contre toute une planète. Il ferait en sorte que ce risque en vaille la peine.
_ Seigneur Mapassar, fit le Mandalore.
_ Mandalore, répliqua Mapassar sur le même ton.
_ Bien...
Il y avait décidément quelque chose de bizarre dans cette salle, il fallait qu'il reste sur ses gardes.
Brusquement, le Jedi Obscur sentit le piège et dans la seconde qui suivit les grandes portes se refermèrent.
« Ainsi il sait...comment est-ce possible? »
L'ancien Jedi dégaina son sabre mais ne l'activa pas. Il préférait jouer la carte de l'incompréhension car il y avait encore une chance que le Mandalore ne sache pas ses véritables intentions.
_ Que signifie cette mise en scène? Questionna t-il d'une voix calme.
Mandalore répondit sur un ton hautain malgré sa voix déformée par son casque qu'il ne quittait jamais.
_ Ne vous fatiguez pas, Seigneur Mapassar. Je sais que vous projetez de m'assassiner.
_ Impossible! Je n'en ai parlé qu'à une personne et elle n'a pas d'intérêt à vouloir ma mort., répliqua l'historien en abandonnant tout faux semblant.
_ Avec votre Force, vous vous croyez tous si omniscients mais ce n'est qu'une illusion. Je suis allié en vérité avec ceux deviendront vraiment les maîtres de la galaxie...
« Ainsi donc, Dark Proyus veut ma mort mais pourquoi? Quelles sont ses raisons? Il n'y a aucune logique dans cet acte... »
Une paroi en transparacier surgit du sol et sépara le vieil homme barbu du chef des mandaloriens.
_ Votre plan aurait pu réussir si je n'avais pas été au courant mais là c'est terminé, pour vous.
Furieux de s'être fait trahir et avoir, le Jedi Obscur activa son sabre laser avec la ferme intention de se faire un passage. Des gaz de couleur verdâtre s'échappèrent du sol et semblaient être empoisonnés.
« Du poison »pensa tout de suite Mapassar en retenant sa respiration.
Mandalore riait car même si l'épaisse fumée cachait son ennemi il était certain que celui-ci était mort. Ce gaz neurotoxique agissait en un millième de seconde si on le respirait une seule fois.
Mais une lame rouge traversa le transparacier et commença à délimiter un cercle assez grand pour qu'un humain se faufile à l'intérieur. Le Mandalore arrêta subitement de rire et commença à s'inquiéter.
_ Idiot! Tu peux toujours retenir ta respiration mais dans cinq minutes tu seras mort et ton passage ne sera pas terminé. Gardiens du Premier, restez-là et achevez-le s'il parvient à pénétrer ici.
Les Gardiens masqués se postèrent devant la lame rouge de Mapassar qui travaillait la matière transparente et dirigèrent leurs piques vers elle.
Mandalore appuya sur un bouton situé sur le trône et se dirigea vers une porte qui venait de s'ouvrir à la dérobée. Apparemment, il n'avait pas l'intention de se battre loyalement comme tout mandalorien devrait le faire.


******************************************


Trois longues journées passèrent en hyperespace. Twick était parvenu à pousser le moteur au-delà de ses espérances. A présent, l'équipage du Crystal Obscur pouvait espérer être sur Ossus dans cinq jours sans compter le bref arrêt qu'il faudrait effectuer sur . La communication étant impossible en hyperespace, Den et les autres vivaient coupés du monde dans un espace confiné. La plupart du temps, les Jedi passaient beaucoup de temps à méditer et à s'entraînaient mais cela n'empêchait certaines disputes d'éclater. Comme on s'y attendait, Lyra et Vala n'étaient presque jamais d'accord sur bon nombre de sujet et en venaient presque à se battre au sabre laser si Den ou Owen ne venaient pas les calmer. Le républicain ne semblait toujours pas faire confiance en Brandon mais leurs relations s'étaient légèrement améliorés. D'ordinaire peu patiente, Kirax semblait n'avoir rien à faire des petites choses qui se passaient autour d'elle même si elle y était incluse parfois. Par exemple, une fois Vala reprochait à Lyra d'avoir quitter l'Ordre Jedi. Den avait eu la mauvaise idée de se mettre entre les deux pour les inciter à se calmer et il avait reçu une récompense involontaire en pleine figure. Kirax qui passait par là avait aussi été bousculé. Contrairement à son habitude, la sensuelle femme n'avait rien fait et avait continué son chemin sans un regard en arrière. Sans doute s'inquiétait-elle pour sa mère sur Sernpidal...
Quoiqu'il en était, l'attitude de la chasseuse de primes avait eu pour mérite de faire cesser les immaturités des deux jeunes Jedi qui avaient vraiment du mal à se sentir.
Hormis ces problèmes, la vie étaient plutôt agréable sur le Crystal Obscur. Bien qu'assez jeunes pour la plupart, l'équipage avait vécu pas mal d'aventures et se les racontait. Certaines anecdotes concernant Brandon étaient étranges voir hilarantes même si elles ne le faisait même pas sourire. D'autres en revanche étaient sanguinaires et faisaient peur à Twick tandis qu'Owen était furieux mais ne disait mot. Les Jedi et Brandon était ceux qui avaient le plus d'aventures palpitantes à raconter et il ne s'en privèrent pas, surtout Den qui aimait être admiré. Le jeune padawan appréciait particulièrement ces moments de détente qui lui faisait un peu oublier le fardeau qu'il portait en permanence.


Aujourd'hui, c'était le tour de Den et Brandon de surveiller le vaisseau dans la cabine de pilotage. Le Jedi s'ennuyait car Brandon n'était pas vraiment ce que l'on pouvait appeler un grand parleur. Mais s'il se faisait attraper ailleurs qu'ici par Vala, il prendrait cher.
_ Jedi Liser, il semblerait que tu te sois dégotté de bien étranges compagnons. Ils ne te connaissent pas depuis longtemps mais sais-tu qu'ils seront bientôt prés à te suivre? Avait analysé Brandon juste après la réparation partielle de l'hyperpropulsion.
_ Qu'est-ce qui te fait dire ça?
Les yeux du mandalorien s'étaient rétrécis d'un air mauvais.
_ Mais quel genre de Jedi est-tu pour ne pas t'apercevoir de telles choses? Au fond d'eux, ils savent que s'ils sont aujourd'hui réunis ici c'est à cause de toi et personne d'autre. Lyra Mayn est...ton ami, Vala Loosu aussi à cause de cette mission, Owen Mordum a combattu avec ton maître et il semble avoir une haute estime de lui, Twick a une dette envers toi, Kirax espère que tu vas l'aider à sauver sa mère et moi...je suis là pour que l'on détruise ensemble les Jedi Obscur. Nous sommes de prés ou de loin lié à toi. Je suis un guerrier et en tant que tel je peux presque tout déduire d'un simple regard des émotions d' une personne. Et ce que je peux te dire, c'est que des liens forts sont en train de se créer entre vous tous. Lorsque vous frôlerez la mort ensemble, ces liens deviendront indestructibles.
Le jeune homme était sincèrement impressionné par le sens d'observation du mandalorien.
_ Tu parles comme si tu n'étais pas concerné...
Le visage de Brandon devînt brusquement sombre et menaçant. Qu'est-ce que Den pouvait bien avoir dit de si offensant? Mais finalement, l'ex-sergent sourit un sourire en coin mais ses yeux gardèrent leur éclat cruel et sauvage.
_ J'ai eu un ami...cette amitié, je l'ai forgé au combat et dans le sang de mes ennemis. Mais un jour il m'a trahi; nos opinions divergeaient...
_ Et que s'était-il passé? Demanda Den, avide de savoir.
Toujours avec la même expression, Brandon lâcha la triste vérité sans une once de remords:
_ Je l'ai tué il y a quatre jours, hé hé!
Ainsi donc, le mandalorien avait été obligé d'affronter son ami lors de la bataille d'Ilum. Cette nouvelle était un coup dur pour le Jedi qui n'arrivait déjà pas à accepter que quelques bataillons de la République se soient même en partie sacrifié pour lui.
_ Tu peux être sûr que je te suivrais jusqu'au bout mais si jamais tu me trahis de la sorte, on sera ennemis et je n'aurais aucune pitié.
Brandon sortit ses vibrolames de leur fourreau et les montra à Den. Elles étaient étincelantes et coupantes comme des lames de rasoir. Qui savait ce que le mandalorien pouvait bien faire avec de telles lames?
_ Voici Ragan surnommé « La Pourfendeuse » et Hemlira « La Ténébreuse ». C'est à elles que tu auras à faire.
La première était grise et banale aux premiers abords mais elle paraissait être particulièrement dure et fine. Quant à la deuxième qui était noire, elle fit froncer des yeux le padawan. Elle renfermer une espèce d'aura mystique appartenant à n'en pas douter au côté Obscur. Si Brandon contrôlait cet épée, c'est qu'il pouvait résister à son influence maléfique. Son esprit devait être très fort. Intrigué, Den allait demander leur provenance mais...
_ On voit que tu en prends le plus grand soin, remarqua une voix féminine derrière eux.
Une combinaison moulante, les cheveux courts, le visage sévère...impossible de s'y tromper, c'était Vala et elle venait chercher Den pour l'entraîner aux arts échanis. Les couleurs bleus et blanches de l'hyperespace se reflétaient sur elle et donnait l'impression qu'elle ondulait.
Le bretteur mandalorien ne dit rien et rangea calmement ses précieuses armes.
_ Ah désolé, j'avais oublié que je devais m'entraîner avec toi ce soir...avoua maladroitement le padawan sur un ton d'excuse.
La Jedi ne semblait pas avoir entendu la réponse de Den.
_ Ce n'est pas parce que tu ressent à nouveau la Force que tu dois abandonner le corps à corps si facilement! Tu seras bien avancé si un jour tu n'as plus ton fameux sabre laser, tu ne devrait pas être trop dépendant de cette arme...
Regardant droit devant lui l'aspect de la mystérieuse dimension, Brandon ouvrit sa bouche:
_ Elle marque un point là. Nous autres mandaloriens sont entraînés dés notre plus jeune âge à savoir nous battre à mains nues. Ce n'est pas le cas des Jedi on dirait...
_ Anticiper les coups de l'adversaire grâce à la Force nous suffisent la plupart du temps. Qu'est-ce que tu insinues là? Qu'un de vos jeunes pourrait nous battre à mains nues? riposta Liser un peu blessé par les paroles de Brandon.
_ Je n'ai jamais rien dit de tel mais il n'y a vraiment que des abrutis finis comme les Jedi pour penser que la Force peut tout voir et tout permettre, fit le mandalorien avec dédain.
Mais il y avait bien longtemps que Den et Vala étaient au-dessus de ce genre de provocations.
_ Et de quel droit oses-tu nous dire de telles choses? Questionna Vala qui croisa les bras en attendant la réponse de Brandon.
De nouveau, Brandon esquissa un sourire meurtrier et murmura:
_ La voilà...
Le guerrier se leva d'un coup en dégainant Ragan et s'élança en direction de Vala qui bien qu'impressionnée par la rapidité d'un simple humain réagit en prenant en main son sabre. Comme d'habitude, la Force lui indiqua l'endroit où l'adversaire allait frapper.
« A la tête... »
Elle entama donc son geste pour protéger cette partie anatomique mais une chose n'allait pas. La vibrolame de Brandon partit à la vitesse de l'éclair suivit juste après d'une vive douleur au ventre...
« Non...c'est impossible... »
Le mandalorien s'était arrêté derrière elle et son épée paraissait bel et bien l'avoir touché au minimum. Quant à l'apprentie de Viridia, elle se mit à genoux et tomba par terre avec une expression de stupeur sur son visage.
« Incroyable, quel sorte de monstre est-ce donc?Mais pourquoi l'a t-il grièvement blessé? »
En plus d'avoir attaqué et blessé Vala, il avait franchi sa défense en un seul coup. Le padawan se souvînt qu'il n'y était même pas parvenu la dernière fois qu'il s'était entraîné au sabre avec elle. C'était juste avant Ilum et il n'était pas au mieux de sa forme mais sa technique était restée.
Loosu gisait par terre, était-elle...non. Den sentait qu'elle était en vie mais après un coup pareil la mort ne devait pas être bien loin. Une brusque sentiment de colère enfle dans le coeur du Jedi.
_ Enfoiré! Comment as-tu osé faire ça? Et toit qui parler de trahison! Tu t'es bien moqué de moi...s'écria Liser avec colère et un air de totale incompréhension.
Brandon fixait Den comme s'il attendait sa réaction. Celle-ci n'allait pas tarder au vue de la fureur qui s'emparait du padawan. Il s'apprêtait à dégainer son sabre pour en finir mais un rire dans sa tête l'en empêcha.
« Ahahahaha...je suis toujours là... »
Le Jedi se figea en entendant cette voix effrayante et familière. Des doutes l'envahirent car il venait de comprendre qu'il faisait les mauvais choix. Bizarrement, la Force n'indiquait aucun danger alors que Vala, l'apprentie du maître Viridia, était allongée sur le sol, vaincue en une attaque et probablement mourante..
_ Je te l'ai déjà dit! Je suis un tueur! Annonça Brandon en faisant tinter sa boucle d'oreille avec son doigt. Ses yeux étaient à présent ceux d'un psychopathe mais Den remarqua aussi un détail sur sa vibrolame et cela changea tout...
Modifié en dernier par Darkliser le Mar 17 Aoû 2010 - 21:52, modifié 4 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 03 Sep 2008 - 22:26   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ohoh fin à suspens ;)

Bonne intro pour la suite, avec quelques scènes amoureuses ^^

Niveau fautes :P

tu ne pourras pas aller contre quoique tu fasse

->quoi que tu fasses

Seulement une heure s'était écoulé

->écoulée

elle fonctionnait mais le rodien avait signalé qu'elle avait été endommagé

->endommagée

à augmenter sa puissance d'environ trente-cinq pourcents.

->pour cent.

Es-ce que tu lui a parlé? Demanda l'alien

->est-ce tu lui as

Quant est-ce que tu l'as déjà vu pleurer?

->quand...vue

c'était lorsque Josh étaient partis

->était parti

Avant il aurais été certainement très heureux de pouvoir sortir avec

->il aurait

une certaine frayeur qu'il serait près à sacrifier nombre de choses

->prêt

Den se sentit humilier de ne pas avoir compris

->humilié

Il s'en voulait de l'avoir laisser seule.

->laissée

d'énormes poids qui devait bien peser dans les quarante kilos chacun.

->devaient

Les Jedi se reposait trop sur la Force

->reposaient

Il pensait qu'ils n'étaient qu'un ramassis de fainéant qui avait eu la chance de naître avec une soi-disante

->fainéants qui avaient

si de telles créature existe alors j'ai beaucoup de progrès à faire

->de telles créatures existes

Outre ses un mètre quatre-vingt dix

->son mètre

La seule chose de bien que tu es faites est d'avoir sauvé le padawan de Kalin à qui je suis redevable et la Jedi Vala...

->tu aies faite..

Le jeune homme ne pouvait pas resté dans l'incertitude

->rester

tant que ceci ne sera pas régler tu resteras comme ça

->réglé

elle portait des vêtements qui n'avait rien avoir avec ceux d'un Jedi.

->n'avaient

Je t'ai senti arrivé,

->arriver

Lyra se transformèrent brusquement en en un masque de tigresse

->double en ;)

Il se retrouva bien vite acculer contre la paroi

->acculé

Quelque soit les circonstances, je ne te laisserais plus jamais seule.

->quelles que soient ... laisserai

Liser voyait qu'elle était habillé en civile.

->habillée

que s'il avait périt sur Ilum la jeune femme aurait succombé au côté Obscur.

->péri

aux plus grands guerriers de toutes l'histoire des mandaloriens

->toute

C'était aussi un des principes qu'appliquaient le Clan des Jedi Obscur.

->qu'appliquait

malgré sa voix déformé par son casque qu'il ne quittait jamais.

->déformée

Quels sont ses raisons? Il n'y a aucune logique dans cet acte

->quelles

Des gaz de couleur verdâtres

->verdâtre

sans compter le bref arrêt qu'il faudrait effectuer sur .

->sur quelle planète ? ^^

les Jedi passaient beaucoup de temps à méditer et à s'entraînaient

->à s'entrainer

mais leurs relations s'étaient légèrement améliorés.

->améliorées

Kirax qui passait par là avait aussi été bousculé.

->bousculée

la vie étaient plutôt agréable sur le Crystal Obscur.

->était

même si elles ne le faisait même pas sourire.

->elles..faisaient ou elle..faisait ^^

et il ne s'en privèrent pas, surtout Den qui aimait être admiré.

->ils

ces moments de détente qui lui faisait un peu oublier le fardeau qu'il portait en permanence.

->faisaient

qu'ils seront bientôt prés à te suivre?

->prêts

Mais quel genre de Jedi est-tu pour ne pas t'apercevoir de telles choses?

->es-tu

Lyra Mayn est...ton ami, Vala Loosu aussi à cause de cette mission,

->Lyra...est ton amie ?

je suis là pour que l'on détruise ensemble les Jedi Obscur.

->Obscurs

Mais finalement, l'ex-sergent sourit un sourire en coin mais ses yeux gardèrent leur éclat cruel et sauvage.

->sourit un sourire ? ^^

cette amitié, je l'ai forgé au combat

->forgée

Brandon lâcha la triste vérité sans une once de remords:

->remord

quelques bataillons de la République se soient même en partie sacrifié

->sacrifiés

Ragan surnommé « La Pourfendeuse » et Hemlira « La Ténébreuse ».

->surnommée

La première était grise et banale aux premiers abords

->au premier abord

Elle renfermer une espèce d'aura mystique appartenant

->renfermait

Les couleurs bleus et blanches de l'hyperespace se reflétaient sur elle et donnait l'impression qu'elle ondulait

->donnaient

Ce n'est pas parce que tu ressent à nouveau la Force

->ressens

tu ne devrait pas être trop dépendant de cette arme...

->devrais

Nous autres mandaloriens sont entraînés dés notre plus jeune âge

->sommes entrainés

Anticiper les coups de l'adversaire grâce à la Force nous suffisent la plupart du temps.

->nous suffit

Une brusque sentiment de colère enfle dans le coeur du Jedi.

->enfla

Et toit qui parler de trahison!

->toi :P

valà ^^

Bon courage :P
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Revan1er » Mer 10 Sep 2008 - 22:09   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ahhh... enfin le début du second tome!

Mais il y a trop de suspens!!! :cry: :cry: :cry: :cry:

L'histoire démarre bien, doucement mais on sent que cela va s'accélérer rapidement... surtout avec Den qui va se croire super fort avec son nouveau cristal!

Vivement la suite!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Darkliser » Ven 12 Sep 2008 - 20:01   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 2: La planète fantôme


Bonne lecture :)


_ Mais...ta vibrolame devrait être couverte de sang! Remarqua Liser, stupéfait.
Brandon la rangea dans son fourreau et reprit son attitude hautaine. Le masque d'assassin qu'il avait auparavant s'était évanoui.
_ Ce n'est pas la peine de l'aider, dit Brandon en voyant Den faire un geste vers Vala toujours inconsciente sur le sol métallique de la cabine de pilotage du côté Obscur. Elle va vite se relever.
Le Jedi lui dit d'aller se faire voir et lui promit qu'il s'occuperait de son cas.
Alertés par le bruit, Owen, Kirax et Lyra étaient déjà juste derrière le mandalorien.
_ Mais que se passe t-il ici? Demanda le major républicain en constatant la scène.
_ Il se passe que Brandon nous a trahi dés l'instant où il a gravement blessé Vala...commença le padawan en criant mais un gémissement l'en empêcha.
Vala Loosu bougeait ses membres et semblait même être capable de se relever. On ne voyait aucune trace de sang.
_ C'est bon...ne vous en faites pas, je n'ai rien, les informa t-elle en tentant de reprendre son souffle.
Owen passa un couteau sous la gorge du mandalorien immobile.
_ Pas de chance! Tu as loupé ton coup, petit mandalorien...
Aucune blessure ne semblait être visible sur le ventre de Vala. Den qui avait vu la scène comprit alors ce qui s'était passé.
_ C'est bon, Owen. Ce n'est pas notre ennemi.
Vala acquiesça froidement car elle semblait quand même en vouloir au mandalorien de l'avoir frappé.
_ Oui, je n'ai pas été blessé parce qu'il a utilisé le plat de sa lame et non le coupant.
Au prix d'un gros effort, Mordum enleva son arme blanche mais il resta méfiant. Kirax semblait encore ailleurs mais la situation semblait l'avoir intéressé.
Brandon expliqua alors la leçon qu'il avait voulu donner aux Jedi.
_ Les Jedi se fient trop à la Force. J'ai simplement voulu le leur démontrer avec des preuves solides.
La Force a indiqué à la Jedi Loosu ce que je voulais qu'elle lui indique. Je me suis représenté dans ma tête la partie que je voulais viser, la tête en l'occurrence. C'est ce qu'elle a senti et anticipé, seulement moi j'ai frappé au ventre et il était trop tard pour qu'elle réagisse.
_ Ce n'est pas possible! Tu ne peux pas cacher cette information à la Force, réagit Vala avec un profond scepticisme.
Le mandalorien approuva la réponse de Vala mais il détailla sa technique.
_ Tu as raison...seulement voilà, avec le niveau de concentration adéquat, je suis capable de duper la Force. Je suis le seul mandalorien à maîtriser cette technique, je vous rassure.
Tout le monde semblait impressionné par cette capacité qui faisait du mandalorien un redoutable ennemi pour les utilisateur de la Force. Den se demanda si ce n'était pas grâce à cela que Brandon avait pu vaincre Sio le Jedi Obscur d'Ilum. En tout cas il était très content de l'avoir pour allié et non pour ennemi. Le jeune padawan espérait aussi qu'un jour il pourrait l'affronter en combat singulier pour situer son niveau. Mais aujourd'hui, Brandon avait raison, les Jedi avait pris une sacrée leçon de quelqu'un qu'ils pensaient inférieurs seulement parce qu'il ne maîtrisait pas la Force.
Après avoir entendu les dernières paroles du surprenant mandalorien, Kirax le fixa avec une étrange expression puis se retourna pour partir. Lyra Mayn la suivit sans doute pour voir ce qui n'allait pas.
_ Le problème est réglé alors mais à l'avenir j'apprécierais que tu ne m'attaques plus de prés ou de loin sinon je t'enverrais en enfer. Tu as compris Brandon? Fit Vala en posant sur Brandon un regard intimidant.
Elle avait dit ça sur un ton léger, ce qui signifiait qu'elle avait compris la leçon mais qu'elle n'appréciait pas les façons de l'épéiste.
_ Tout à fait...
Après quoi le mandalorien s'assit au poste de pilotage pour vérifier que la trajectoire vers Obroa-Skaï était toujours correcte. Le voyage vers Ossus devait se faire en deux parties. La Jedi se tourna ensuite vers son élève qui semblait perdu dans ses pensées
_ On va dans la soute Den, c'est toujours l'heure de pratiquer l'art echani.
Mais Liser ne bougea pas car il avait une question à poser à Brandon.
_ Où as-tu appris une telle technique? Elle m'intrigue...
Brandon éclata d'un grand rire et parla tout en pianotant la console du Crystal Obscur.
_ Peut-être qu'un jour lorsque tu auras quelque chose qui en vaille la peine à m'apprendre, je te montrerais. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui...
_ C'est parfait alors! Dit joyeusement Den avant d'indiquer à Vala le chemin de la soute.




Le nouveau Mandalore enleva son casque et le remplaça par celui de l'ancien qui gisait sur le sol. Le seul moyen de devenir Mandalore était de porter le casque du Mandalore précédent.
Celui-ci avait été stupide de croire que Mapassar se serait aventuré seul sur la planète mandalorienne. Néanmoins, le plan du Jedi Obscur aurait quand même pu réussir sans son homme de main.
Le sombre seigneur avait mis cinq longues minutes à se défaire de la garde personnelle de Mandalore mais un seul était resté en vie...Prev Domban, le chasseur de primes. Son infiltration dans la garde personnelle n'avait pu se faire que grâce aux mandaloriens que le Jedi Obscur avait corrompu par le côté Obscur. Prev et son employeur avaient ensuite pris le passage secret à la suite du Mandalore et l'avaient poursuivi. Mais il avait semblé qu'il restait encore un brin d'honneur et de fierté mandalorienne dans l'attitude du chef des guerriers. En effet celui-ci avait attendu, épée à la main.
Mapassar avait décidé sur un coup de tête d'affronter seul le Mandalore et Domban avait du se résoudre à contrecoeur à n'être que le spectateur. Bien que rude, le combat ne fut pas équitable car Mapassar ne s'était pas gêné pour utiliser la Force. Quant à Mandalore, Prev dut admettre que c'était un féroce guerrier mais il ne valait pas le titre que l'on lui avait accordé. La logique fut respectée lorsque Mapassar le tua d'un shiak en plein coeur.
Le chasseur de primes en ignorait la raison mais le Jedi Obscur avait changé ses plans et avaient décidé de se faire passer pour mort. Maintenant, c'était lui, Prev Domban qui était le Mandalore à la demande de Mapassar et en échange d'une coquette somme d'argent. Le mandalorien n'était pas du tout intéressé par cette position mais son employeur lui avait affirmé qu'il ne resterait pas longtemps au pouvoir.
« Si une personne se nommant Proyus prend contact avec toi, confirme-lui que je suis mort et que tu as profité de l'inattention du Mandalore pour prendre sa place. »




Après un très bref arrêt sur Obroa-Skaï afin d'acheter des provision et des pièces de rechange, le Crystal Obscur sortir de l'hyperespace prés d'Ossus au bout des cinq jour qu'avait prédit Twick. Les Jedi furent consternés en voyant l'aspect de leur planète. Une épaisse couche de nuages semblaient envelopper la planète toute entière.
_ Accrochez-vous! Ces nuages ont l'air d'être très orageux! Prévint Vala en copilote tandis qu'Owen se chargeait du pilotage de l'appareil.
Kirax, qui semblait avoir retrouvé du mordant depuis l'incident avec Brandon, ne manqua pas de faire remarquer:
_ Bon sang! Cet endroit ne m'aura pas manqué! Il semble pire qu'avant...
_ Si tu n'aimes pas Ossus on peut toujours te renvoyer au hutt dans un papier cadeau, répliqua Lyra sur un ton faussement sérieux tandis que le vaisseau était secoué de petits tremblements.
Depuis qu'elle avait discuté avec Den, le caractère de Lyra s'était fortement adoucie et elle avait beaucoup parlé avec la chasseuse de primes. Celle-ci avait affirmé qu'elle ne resterait probablement pas avec eux lorsqu'elle serait à nouveau auprès de sa mère.
_ Tu ne perds rien pour attendre Lyra...
La jeune Jedi sourit au milieu de Brandon et Twick.
La descente bien que délicate à cause des orages se passa sans encombre et le Crystal Obscur sur la place d'Ossus détrempée à cause de la pluie.
_ J'ai du mal à croire que c'est bien sur Ossus que l'on attérit, commenta Twick en guettant la réaction des Jedi devant l'horrible paysage qui s'étendait devant eux.
L'équipage se rassembla dans la salle centrale pour discuter de la marche à suivre et de ce qu'il avaient vu.
En quelques jours, la cité avait été désertée de tous ses habitants et son apparence s'en ressentait déjà. Les mauvaises herbes commençaient à envahir les moindres recoins qui n'étaient pas recouvert de dalles ou de permabéton. Certains bâtiments, endommagés par l'attaque Sith, ne faisaient qu'accentuer l'atmosphère de ville fantôme qui émanait de l'ancienne cité Jedi. Celle-ci semblait avoir été vaincue par les ténèbres et avait totalement perdu sa beauté qui avait été la sienne il y a seulement quelques semaines.
Même les non-sensibles à la Force ressentirent l'aura malveillante et perverse qu'avait laissé la mort de la redoutable créature Sith. Quelques cris semblaient résonner dans l'entité que maîtriser les Jedi...les pleurs des morts, de leurs frères et soeur assassinés...
Den n'était pas un expert dans ce domaine mais il pouvait affirmer que le pouvoir du côté Obscur s'était rassemblé en un seul point. Ses élucubrations furent confirmées par Vala.
_ Faisons ce que nous avons à faire ici et filons rapidement d'ici. Je ne sais pas comment mais le côté Obscur s'est condensé en un seul point et forme à présent un néxus. Nous ne devons absolument pas le libérer.
_ Je sens une présence dans le temple, c'est donc ici que l'on devra aller.
Den Liser regarda ensuite ses compagnons tout à tour.
_ Le néxus est là-bas et seul des esprits forts pourront résister à l'influence néfaste qu'il dégage donc si vous n'êtes pas sûr de vous, restez ici.
Le ton sur lequel il avait prévenu ses alliés n'était pas rassurant. Même Lyra ne le reconnaissait pas, lui qui avait toujours des manières qui au contraire remontait le moral.
_ BPS1 à votre service. Cette unité précise qu'elle vous accompagnera même jusqu'en enfer s'il le faut.
L'équipage avait finalement accorder sa confiance à l'androïde malgré le fait que ses origines restent floues. Le sauvetage de Vala et Den avait très largement pesé dans cette décision.
_ Je viendrais avec toi! Tu sais comme moi qui est cette présence, répliqua Vala.
Ne voulant certainement pas être mis en retrait, Lyra manifesta aussi son intention de suivre le mouvement. Mais Den s'avéra être contre au grand dam de la Jedi.
_ Lyra, cela serait sans doute mieux si tu restais ici. Tu viens de perdre ton maître et tu te laisses déjà trop emporter par tes sentiments alors imagine ce que le néxus pourrait te faire faire.
_ Tu n'es pas mon maître Den. Je veux venir pour te prouver que justement je peux y résister.
Le padawan continuait de la fixer mais il ne répondait pas. C'est finalement Vala qui s'en chargea.
_ Den a raison. Tu es trop vulnérable en ce moment.
La jeune Mayn s'avoua finalement vaincue à contrecoeur et lança un regard noir à Den avant de disparaître vers ses appartements.
_ Bon...Owen, Brandon! Vous êtes prêt? Demanda l'élu en s'efforçant d'ignorer la tentation de poursuivre Lyra.
_ Et comment! Répondirent en choeur Brandon et Owen.
Ce qui eut pour effet immédiat d'exaspérer le major qui ne voulait rien avoir en commun avec le mandalorien.
Quant à Twick, il décida de rester sur le vaisseau en prétextant vouloir réparer une bonne fois pour toute l'hyperpropulsion mais personne dans l'équipage n'ignorait la couardise dont il pouvait faire preuve.
Dehors, la pluie torrentielle était glacée et trempa en quelques secondes les capes de voyage des quatre humains. Ouvrant la marche, le bactério ne semblait pas craindre le froid contrairement à certains droïdes de guerre dont les articulations gelaient facilement. Son horrible tête métallique paraissait être totalement en accord avec le paysage peu rassurant.
Lorsqu'ils ouvrèrent la porte du temple, la réalité s'imposa d'elle-même. Le grand hall était vide, plus aucun Jedi n'y marchait sauf eux. Den dut se rendre à l'évidence car ce qui considérait comme sa maison était perdu, peut-être pour toujours.
_ Par là! Fit Vala en indiquant la salle de méditation.
A cet instant précis, un petit être claudiquant sortit de la pièce. Il était vert, agée et avec de grandes oreilles. Aucun doute n'était permis, dans le temple subsistait encore un Jedi : Viridia.
_ Votre venue, j'attendais, annonça celui-ci en se forçant à sourire.
_ Maître! Pourquoi êtes-vous encore ici alors que tout le monde est parti? Questionna d'emblée Den qui s'était douté que la présence qu'il avait ressenti était celle de l'ancien maître Jedi.
_ Plus un maître, je le suis. Responsable de beaucoup de choses, j'ai été. Banni et condamné à soigner Ossus, je me suis.
L'alien soupira brièvement et continua:
_ Alors? Un cristal, trouvé as-tu?
_ Oui maître mais c'est loin d'être tout ce que j'ai découvert...
Liser lui raconta alors tout ce qui s'était passé dans la grotte d'Ilum. Il parla des épreuves, des rakatas et n'omit pas de raconter ce qu'Abys lui avait révéler sur la prophétie et sur la Gardien. Cependant, il ne dit rien à propos de Darkliser puisque celui-ci semblait s'être calmé.
_ Beaucoup de choses, tu sais désormais. Te dire ce que je sais, je vais.
A ce moment-là, un éclair illumina le hall du temple et tendit encore plus l'atmosphère.
_ Légitime est ton interrogation mais le Gardien de ce que cherche les Sith, je ne suis pas. En revanche, un yadien je suis bel et bien et connaissance de ce qui se cachait sur Ilum, j'avais.
Den demanda comment il pourrait faire pour devenir plus fort et être ainsi capable d'ouvrir l'holocron que gardait Abys.
_ Te confier une mission, je vais. Lorsque terminée sera notre entrevue. Jeter un coup d'oeil, tu pourras. Mais prends garde au côté Obscur, ou jamais ton destin tu ne domineras.
_ Cette mission m'aidera? Demanda Den en haussant les sourcils.
Il prit tout de même le datapad que lui tendait le petit alien.
_ Non, bénéfique à tout l'équipage, elle sera. De leur aide, tu dépendras.
Les quatre humains se regardèrent en ayant de l'air de s'interroger sur la manière dont une mission pourrait les aider.
_ Maître au cours de ces dernières semaines, j'en suis venu à chercher des réponses à des questions litigieuses.
_ Parler en privé, souhaites-tu? Demanda le yadien avec un air bienveillant qui contrastait fortement les visages des humains crispés par la proximité avec le néxus.
Liser refusa catégoriquement en déclarant qu'il ne cacherait rien à ses amis en ce qui le concerne directement. Sa confiance en eux semblait être totale, ce qui fit sourire le vieux Jedi.
_ Intimement liés, sont ton destin et ceux de tes compagnons. Le sentir, je peux.
_ Qu'est-ce que vous racontez? Cette planète vous as rendu sénile ou quoi? Chacun, nous sommes maître de notre destin et indépendamment des autres. Il n'y a que lorsqu'on se bat pour une même cause que nos destin se croisent et peuvent se terminer ensemble or nous avons tous un objectif qui nous est propre.
Vala Loosu qui jusque là n'était pas intervenu parut outrée par les paroles d'Owen.
_ Ferme-là! De quel droit oses-tu parler à maître Viridia de cette façon?
_ Mes enfants...calmez-vous. L'influence du néxus, vous devez combattre. Avoir un esprit fort, il faut, pour quiconque veut devenir plus puissant sans succomber.
Viridia se tourna à nouveau vers Den qui semblait attendre le moment où il pourrait placer un mot.
_ Ton destin est ton destin et en tant que tel il est impossible de le modifier. Forger le chemin pour y parvenir comme tu l'entends, en revanche tu peux. Dans ton coeur, je lis Den Liser. Tout comme Lyra, Kalin et tous ceux qui sont partis se battre avec la République, tu es. Celle d'un Jedi Vengeur, ton âme est. Pour ceux qu'il aime ou qu'il veut protéger, il se bat. Proche de côté Gris de la Force, il est, et encore plus, du côté Obscur...
Plus besoin de poser la question, le padawan avait bien compris le message que lui avait fait passé Viridia. Son destin est déjà écrit d'avance si et seulement si, la prophétie avait été bien interprétée. Den ne se posait plus ce genre de questions, c'est maintenant qu'il devait choisir ses convictions et anéantir ses doutes. La décision qu'il fallait prendre fut prise en tenant compte de ce que le sage Viridia lui avait dit. Dans l'immédiat, il était heureux...
_ C'est bien joli tout ça, maître, mais moi je suis une Jedi et je le resterais. Je ne pourrais pas honnêtement suivre Den sans faire des actions qui ne seront pas dignes d'un Jedi.
_ Vala, mon ancienne padawan. Réussi ta dernière mission, tu as. Récupéré son cristal, le jeune Liser a effectivement. Maintenant, plus une Jedi, tu es. Pareille que tes compagnons, tu es. Mais toi, tes émotions, tu caches, derrière ta sévérité, ta fidélité à l'Ordre, ton acharnement à remplir une mission et tes manières répressives.
La Jedi ne semblait vraiment pas en croire ses oreilles. Jamais, elle n'aurait cru que son maître lui dirait des choses pareilles à elle qui voulait être la parfaite Jedi. Au même moment, elle eut envie de perdre le sérieux qu'elle avait depuis toujours et même de plaisanter. Vala se demanda ce qui lui arrivait dans cet étrange lieu sordide qu'elle ne considérait plus comme sa maison.
_ Bornée, têtue, imbue d'elle même, querelleuse, colérique...comme beaucoup de femmes en gros.
Apparemment quelqu'un avait entrepris de continuer la liste des caractères qui faisaient le tempérament de Vala. La Jedi Vengeresse se tourna vers l'auteur qui n'était autre que Den. L'humain en savait long sur le sujet après avoir subit ses entraînements aux arts martiaux échanis. Comme prévu, tout le monde sentait qu'elle allait s'énerver.
_ Et toi? Tu es l'homme le plus macho, prétentieux et j'en passe que j'ai rencontré, répliqua t-elle en prenant un air offensé.
_ Tous les hommes sont comme ça, il faudra t'y faire, n'est-ce pas Brandon?
Le mandalorien exposa son point de vue sans la moindre gêne. Vala le soupçonnait de bien s'amuser en secret.
_ Chez moi, seul les mandaloriens deviennent des guerriers. Les femmes sont un déshonneur pour le clan et leur utilité se résout à faire les tâches ménagères, faire des enfants et les élever.
_ BPS1 apprécie la mentalité de crâne de marbre, intervînt le droïde en référence à Brandon.
La Jedi leur lança un regard dégoûté et reporta son attention sur Den qui manifestement était d'humeur taquine.
_ Toi, tu es le pire de tous avec ta schizophrénie car cela fait deux idiots dans un seul corps.
_ A ce point-là? C'est un coup bas...marmonna Liser en riant presque.
Le major Owen intervint en faveur de Vala.
_ Tu dis n'importe quoi Den! Vala n'est pas comme tu dis, c'est une fervente défenseuse de la loi et la justice. Grâce à elle, beaucoup de vies ont été sauvées...
_ Fais attention Owen...on commence comme ça et après on devient amoureux, prévint le mandalorien en lâchant un de ses rares sourires.
_ Quoi? Qu'est-ce que tu dis? Bégaya le républicain roux en rougissant immanquablement.
Vala fit comme si elle n'avait rien entendu; en revanche la réplique de Brandon avait achevé Den. Celui-ci se tenait à présent les côtes tellement il avait du mal à s'arrêter de rire. Tous semblaient avoir oublié où il se trouvait et que le néxus n'était pas loin.
_ Hum, hum! Du sujet, vous vous éloignez.
Le maître Jedi s'adressa maintenant à Owen tandis que Den reprenait ses esprits.
_ Tout ce que vous avez besoin de savoir au sujet de la guerre et les Jedi Vengeur, l'Holonet, vous le fournira. Beaucoup de choses se sont passés. Autres choses, j'ai à vous dire. Vous enseigner une technique, je viens de faire. Dans le futur, très importante, elle sera.
Viridia s'apprêta à les congédier car il n'était jamais bon de rester à proximité du néxus que lui-même avait créé pour éviter que le côté Obscur se répande sur toute la planète. Mais, l'Elu l'en empêcha car il avait dernière question à poser.
_ Que savez-vous sur mon père?
Den sentit son coeur commencer à battre plus vite tandis qu'il espérait comme un fou que Viridia lui dise si son père était toujours vivant. Cette question eut pour effet d'assombrir le visage abondamment ridé du yadien.
_ Désolé, je suis. Mais un grand mystère est, pour moi, ton père. Il y a deux cents ans, le dernier Liser que j'ai connu, Danton Liser fut. Sans doute périt avec Kawashi, il a.
_ C'est faux maître. Lors de nos pérégrination pour trouver Ilum, nous avons retrouvé un chasseur ainsi que son journal de bord. Et il était mentionné que l'appareil de Liser, bien qu'endommagé, avait pu passer en hyperespace.
Pensif, Viridia fixa sa petit canne en bois.
_ Quitter les Jedi, il a du. Perdre tous ses amis, trop dur cela a été probablement. Protéger ton aieul et ses descendants, j'aurais du. De me pardonner, je te prie. Maintenant, va. Se prépare, une grande tempête. Dans le hangar vous attends, un vaisseau.
Viridia claudiqua ensuite vers l'ascenseur d'Ossus, sûrement pour continuer de combattre le néxus. Den, Vala et les autres retournèrent alors au Crystal Obscur pour faire le point.
_ Vous n'avez pas remarqué quelque chose lorsqu'on était avec Viridia? Demanda Den avec un étrange sérieux.
_ A part l'énumération mensongère de mes défauts tu veux dire? Répondit dignement Vala.
_ Oui...
Ce fut Owen qui donna son avis.
_ Personnellement, je ne vois pas de quoi tu parles.
_ Vala, ne me dis pas que tu n'as pas compris?
_ Tu veux parler du néxus? Devina l'ancienne padawan de Viridia en montant la rampe d'accés.
Liser confirma d'un hochement de tête en ajoutant.
_ Dés que l'on s'est mis à dire n'importe quoi, l'influence du côté Obscur n'a plus fait d'effet sur nous. Je pense donc que l'on peut se prémunir contre lui. Cela peut sembler stupide mais je crois que si l'on pense à des choses joyeuses ou drôles, le néxus ou quelques autres endroits dominer par le côté Obscur ne pourra rien contre nous. Par contre, cela nous fera baisser notre garde. Ainsi c'est de cette technique que Viridia nous parlait. Lui-même doit l'utiliser mais à un niveau supérieur, sinon comment expliquer que ce concentré d'énergie malfaisante de le corrompe pas?
_ Mais tu as raison! Avec la Force, je crois même qu'il nous indirectement forcé à nous disputer comme ça! C'est vrai qu'en y repensant, c'était bizarre! S'exclama Vala assez impressionné que Den est compris de suite alors qu'il n'était que padawan et elle un chevalier. Au moins elle était rassuré que ce soit Viridia qui l'ait influencé afin qu'elle soit joyeuse et non elle qui devienne comme ça.


************************************************


Le Jedi déchu, Bib Laydus entortilla son doigt dans son bouc blanc de la même façon qu'il avait fait lorsqu'il n'était encore qu'un agent infiltré dans le temple Jedi. C'était grâce à lui qu'Avada-Jumi, l'ex membre du Conseil, n'était à présent qu'une pathétique créature sans âme et obéissante. En l'absence de Mapassar, les ordres venaient de son très jeune apprenti Josh Janesh. Laydus trouvait inconsidéré de laisser les rênes du clan des Jedi Obscur à une personne si peu expérimentée. Mais à ce moment-là, il n'y pensait plus car Dark Proyus l'avait fait chercher au sujet de l'artefact ramené d'Ossus.
Comme Mapassar il y a quelques jours, Laydus se rendit dans la salle de méditation où Proyus passait le plus clair de son temps.
_ Vous m'avez fait demandé Seigneur Proyus?
L'ombre au centre de la pièce ne daigna même pas se retourner pour faire face à son interlocuteur. Celui-ci parla comme d'habitude dans la langue Sith que Laydus ne comprenait pas.
_ N'y avait-il que cet objet dans les sous-sol d'Ossus? Traduit le droïde protocolaire qui accompagnait le Jedi Obscur.
_ D'après ce qu'à dit Avada-Jumi, oui Seigneur. Il y avait bien quelques holocrons Sith et une arche en pierre mais ce la ne vous intéressez pas.
La voix du Sith se fit plus sifflante et Laydus se recroquevilla imperceptiblement. Les sensations d'angoisse et de nausées que l'on ressentait en sa présence ne l'aidait pas à se sentir mieux.
Le droïde argenté continua de faire ce pourquoi il était là.
_ Vous en êtes vous assurer? Car à l'évidence cet objet est très ancien mais ce n'est pas ce que je recherche.
_ Excusez-moi mais je n'ai pas pu...un membre du Conseil me barrait la route, se défendit le vieil homme autant qu'il pouvait.
_ Vous êtes tout excusé. Avez-vous des nouvelles de ce qui s'est passé sur Ilum?
Laydus sembla soulagé car il avait eu peur de subir le courroux de Proyus à cause de son échec.
_ La flotte de la République a été mis en pièces et personne n'en a réchappé. Toutefois, vos vaisseaux nous ont confirmé la présence d'un bouclier protégeant une zone de la montagne. Là où se trouve la grotte à vrai dire.
Le silence de Dark Proyus ne signifiait rien de bon pour Laydus. Il le savait à présent, il serait puni.
_ Ces évènements se serait produit à cause d'un petit groupe hétéroclite. Voulez-vous leurs noms?
_ Inutile, traduit le droïde, mais envoyez immédiatement un message à l'Echange afin qu'il mette leurs têtes à primes. Ces minables ne nous gênerons plus désormais.
Le Jedi Obscur lui obéit et murmura quelques ordres à travers son comlink.
Dark Proyus se leva vers Laydus en émettant les sons gutturaux constituant la langue Sith.
_ Maintenant, je vais vous récompenser pour votre échec.
Le Sith enleva son masque noir et rouge comme le reste de sa tunique tandis que Laydus dans un mouvement de panique activa son sabre laser. Le Jedi Obscur ne pouvait distinguer le visage de Proyus dans l'obscurité environnante. En revanche, deux yeux bleus brillaient et avait quelque chose d'envoûteur car le pauvre Laydus de parvenait pas à en arracher son regard. Sa fascination laissa place à un brusque déferlement d'horribles images dans sa tête, un nombre incalculable de celles-ci l'assaillirent en même temps. Une seule seconde s'écoula et le l'ancien Jedi s'effondra par terre, du sang coulant de tous ses orifices. Il était mort sans avoir pu seulement penser à se défendre.

*************************************************

La mission que Viridia avait confié était simple. Seulement deux phrases la décrivaient.
Qui-Gon Drakus a été capturé par l'Echange sur Télos alors qu'il enquêtait sur des expériences des Jedi Obscur. Contactez Oz dans une cantina.
Pour les Jedi, il était évident qu'il fallait lui venir en aide, en particulier pour Den et Lyra.
_ Voilà ce que je propose. Owen ,Vala, BPS1, Lyra et Twick, vous partez pour Télos avec le vaisseau qu'à mentionné maître Viridia et commencez à vous renseigner. Pendant ce temps, j'irais sur Sernpidal avec Kirax et Brandon. Il paraît que j'ai une promesse à tenir...
Tous approuvèrent le plan et commencèrent à se préparer. Den et Lyra s'isolèrent pendant cinq minutes. L'homme la fixait intensément, il avait quelque chose de très important à lui dire.
_ Maître Viridia m'a ouvert les yeux, Lyra. Nous sommes des Jedi Vengeur et je mets mon âme et ma conscience au service de mes intérêts et pas de ceux des autres. Le cheminement de ma vie se fera avec toi à mes côtés ou pas du tout.
Son amante l'embrassa tendrement puis se retira avec un sourire signifiant que maintenant l'heure n'était plus aux problèmes sentimentaux.
_ On a très peu de temps devant nous. Mais on peut faire en sorte qu'une seconde dure une éternité. Touche-moi...
Den sourit car il voyait où elle voulait en venir.
_ ...avec ton esprit, fusionnons rien que l'espace d'une fraction de seconde.
Les deux Jedi mirent leur front en contact et utilisèrent la Force pour entrer dans l'esprit de l'autre. Ni Den, ni Lyra n'avaient jamais ressenti ce qu'ils éprouvèrent. Cela paraissait tellement merveilleux. Leurs émotions, leur désir, leur amour...tout se mêla comme si ces sentiments n'appartenaient qu'à une seule personne. Ils ne faisaient presque plus qu'un avec la Force et leur bonheur sembla durer une éternité. La fusion mentale était ce que les Jedi amoureux faisaient le plus communément afin que personne ne le sache ou ne le ressente. Il était également possible de l'utiliser lors de combats spatiaux mais cette technique restait très dangereuse car il y avait un risque que tous les esprits connectés entre eux restent mélangés pour toujours.
Aussi, les deux amants rompirent la liaison d'un commun accord. Tandis que Den soupirait d'un air heureux, la blonde lissa une mèche rebelle et lui sourit un peu timidement. Le Jedi reprit vite ses esprits et se concentra sur la suite.
Elle rejoignit ensuite son groupe qui semblait écouter attentivement les conseils de Vala afin de lutter contre le néxus. Quant à Den, il était un peu surpris de la tournure que prenait les événement au sujet de ses amis. Ils semblaient lui faire confiance et le considérait à peu de choses prêt comme celui qui prenait les décisions. C'étaient d'autant plus étonnant qu'il faisait pourtant parti des plus jeunes de l'équipage et Vala avait plus d'expérience que lui puisqu'elle avait été chevalier Jedi. Mais ces grades ne comptaient plus, la galaxie n'avait pas besoin de l'Ordre Jedi pour les sauver. Ce même Ordre qui préférait se cacher à la moindre menace. Non, il fallait des personnes qui combattent mains dans la main sans inhibition, des héros qui sauveraient la galaxie. Les Jedi Vengeurs serait ces gens-là.
Alors qu'un véritable déluge s'abattait sur l'ancienne cité Jedi, le Crystal Obscur s'éleva et franchit l'épaisse atmosphère en quelques secondes.
_ Avant de passer en hyperespace vers Sernpidal, on va un peu regarder l'actualité sur l'Holonet, proposa Kirax qui semblait assez détendue même si elle regardait Brandon d'un drôle d'air.
_ Bonne idée, approuva Den en copilote de Brandon.
Le padawan poussa deux boutons et l'hologramme de Key Vista, la plus célèbre journaliste de la galaxie, apparut. Les évènements qu'elle allait relater ne seraient donc pas anodin.
_ La guerre contre les mandaloriens va prendre à présent un nouveau tournant. Après les récentes prises mandaloriennes bien connues, Rodia et Bothawui qui donne accès à la route hyperspatiale la Passe Corellienne, nous avons des raisons de croire que de l'aide va enfin arriver pour les citoyens de la République. Des centaines de Jedi ont décidé de se libérer de leur obligation envers leur Ordre et ce sont autoproclamés « Jedi Vengeur » dans le but de combattre avec l'armée républicaine. Quant à L'Ordre Jedi lui-même, la destruction de la planète Ossus les a fait fuir dans certaines de leurs enclaves qu'ils tiennent pour secrètes. On dirait donc que l'on ne pourra pas compter sur leur aide...
« Pauvre Twick... »se dit Den en pensant à Rodia la planète natale du rodien qui était à présent soumise à la tyrannie des guerriers en armure.
Il jeta un coup d'oeil à Brandon qui écoutait mais ne faisait aucun commentaire. Il avait toujours cette grande aura de mystère dont été pourvu les hommes d'exceptions et l'épéiste semblait en faire partie.
Le mandalorien s'aperçut sûrement qu'on l'observer.
_ Mon peuple cherche à faire sortir la République. Alors il se contente de prendre des planètes éloignés de Coruscant et perpétue des massacres. Cela ne semble pas en inquiéter les dirigeants.
Il pianota sur l'ordinateur de bord tandis que Den s'apprêtait à baisser le levier pour enclencher l'hyperpropulsion.
_ Vous êtes quand même bizarre, vous autres mandaloriens. Je ne vois pas où est l'honneur à tuer des personnes, surtout quand ce ne sont que des civils. Ton peuple est vraiment barbare. Répliqua la chasseuse de primes en se penchant vers Brandon.
Mais elle n'en avait pas fini avec lui.
_ Non pas que cela m'enchante mais j'aimerais te parler en privé.
Si Brandon en fut surpris il ne laissa rien paraître. En revanche, Liser eut un regard interrogateur que Kirax ignora.
_ Si tu veux, acquiesça le bretteur comme si cela l'ennuyait.
Il se leva pour suivre Kirax un peu plus loin.
_ Pendant ce temps je faire une petite sieste! Ne faites rien de méchant sur mon vaisseau s'il vous plaît! Leur cria Den Liser en mettant ses jambes sur la tableau de bord.


*********************************************

Les deux humains s'installèrent dans la salle centrale, Brandon enleva ses vibrolames qu'il ne quittait jamais et les posa à côté de lui avec soin. Son regard sévère se posa ensuite sur la chasseuse de primes.
_ Je ne vais pas y aller par quatre chemins! Où as-tu appris la technique que tu as utilisé contre la Jedi? Demanda assez agressivement la chasseuse de primes.
_ Pourquoi cette question? Cela fait partie de mes secrets.
_ Si tu ne me le dis pas de ton plein grès, j'emploierais une méthode plus douce mais moins enviable. En tout cas, tu me répondras...
D'un rapide coup d'oeil, Brandon vit qu'elle appuyait sur quelque chose situé sur la paume de sa main. L'homme au crâne rasé se trouva alors soudainement fasciné par le visage de Kirax. Comment avait-il pu ignoré ses yeux d'un bleu pur, sa chevelure soyeuse et ses petites lèvres qui la rendaient si enviable?
_ Un fier guerrier comme toi ne dois pas souvent avoir la compagnie des femmes. Je suis certaine que l'on peut trouver un arrangement, n'est-ce pas? Fit-elle en utilisant la même voix sensuelle qu'elle avait utilisé sur Den il y a quelques mois.
Ce faisant, elle entoura de ses bras le cou de Brandon qui paraissait être subjugué. Mais ce n'était qu'une illusion...
_ Lâche-moi! Sale sorcière! Tu n'as pas besoin d'utiliser des méthodes si lâches avec moi. Dis-moi pourquoi tu veux savoir cela et peut-être que je consentirais à répondre à tes questions.
La jeune chasseuse de primes ne s'offusqua pas des paroles de Brandon, un sourire s'étala même sur son visage fin.
_ Maintenant j'en suis sure. Si tu as pu résister à mon mélange de phéromones alors que tu n'es pas Jedi, c'est que tu as rencontré une Suivante de Palawa.
_ Quoi? Mais...Bredouilla le mandalorien, surpris.
« Comment peut-elle savoir? Cette secte est incroyablement discrète et elle... »
_ La technique que tu as employé fait partie de d'un art martial appelé Tëras Kasi. Ce n'est pas la peine de me mentir, j'en suis sure. De plus, tu as une parfaite maîtrise de ton corps pour pouvoir résister à mon astuce.
Décidant qu'il ne servait à rien de mentir, le guerrier admit sa défaite à contrecoeur.
_ Ouais, j'ai reçu un peu de savoir de cet art, répondit-il en restant dans le vague.
Voyant que le mandalorien restait réticent à l'égard de ses connaissances de combattants, la sernpidalienne orienta différemment la conversation.
_ Peux-tu au moins me dire qui te l'a enseigné?
_ Hmph...et après tu me laisseras tranquille? Demanda Brandon qui ne semblait vraiment pas beaucoup aimer les femmes.
_ Marché conclu! Dit joyeusement Kirax en sentant qu'elle avait gagné.
Le bretteur lui lança un regard mauvais mais la femme n'en fut pas intimidée pour autant. Il se lança dans un long récit d'une partie de sa vie passée.
_ Bon, cela remonte à quelques années et j'avais alors un grade bien supérieur à celui de simple sergent. J'étais un des membres de la garde personnelle de Mandalore lui-même. Une vieille femme s'était présentée seule devant les portes du palais du Mandalore. D'ailleurs elle avait demander à le voir mais elle semblait si misérable dans ses haillons que les gardes ne la prirent pas au sérieux et l'attaquèrent lâchement. Je n'irais jamais dire que je suis un défenseur de la veuve et de l'orphelin, toutefois je l'ai protégé en abattant les gardes car attaquer une vieille femme était indigne d'un mandalorien. Ensuite, elle fut amenée devant Mandalore mais je ne fus jamais au courant du sujet de leur discussion. Pendant ce temps, le chef de la garde de Mandalore me punit physiquement d'avoir tué quatre de mes frères et me dégrada, me condamnant ainsi à être reléguer à des tâches d'exploration.
Fascinée, la chasseuse de primes lui demanda maintenant les détails sur son apprentissage.
_ Apparemment, la vieille femme sortit du palais avec un air un peu triste. Sa requête ou quoi que se soit d'autres n'avait pas dû aboutir. Mandalore lui ayant laissé jusqu'à la fin de la journée pour partir, elle décida de me donner un cadeau pour mon beau geste. Elle m'entraîna donc à canaliser l'énergie en moi grâce à la Force. Ce n'est pas la même chose qu'avec les Jedi qui, eux, peuvent utiliser la télépathie ou la télékinésie, ce dont je suis parfaitement incapable. Elle m'a expliqua que la Force résidait dans chaque être vivant et que même ceux que les Jedi considérait comme non-sensible pouvait l'utiliser mais d'une autre manière. Le Tëras Kasi est très difficile à apprendre mais je parvins quand même à en comprendre quelques bases comme de réussir à contrôler mon inconscient et mon subconscient. C'est grâce à cela que que je suis parvenu à mettre au point cette botte secrète dont j'ai fait la démonstration.
Kirax était pensive et semblait véritablement intéressée par l'histoire de l'épéiste.
« Décidément, que de mystères avec cette fille » se dit Brandon. Il n'en revenait pas de ce qu'il lui avait raconté car une seule personne en dehors de la bonne femme la connaissait.
_ Donc tu peux utiliser la Force malgré le fait que ton potentiel soit bas, c'est bien cela?
Le mandalorien se demanda comment elle pouvait utiliser de pareil termes, seul les Jedi ou d'autres sectes utilisant la Force parlaient de cette façon.
Maintenant, Brandon voulait absolument savoir comment Kirax avait connu les Suivantes de Palawa.
_ Dis-moi la vérité maintenant, fit-il en lui agrippant l'avant-bras pour l'empêcher de se défiler.
Mais l'habile manipulatrice se dégagea avec un sourire de vipère.
_ Tu la connaîtra bientôt, mon fier guerrier...répliqua t-elle avec une expression satisfaite que son visage qui exaspéra au plus haut point le mandalorien.
Les muscles de sa tempe vibrant de colère, Brandon dégaina Ragan avec l'intention de lui apprendre à ne pas se moquer de lui. Mais rapide comme un félin, la femme était déjà partie en laissant l'humain fulminer dans son coin. En tant que guerrier, il ne laissait presque jamais ses sentiments prendre le dessus lors d'une bataille mais là cette femme lui avait fait monter la moutarde au nez.
Le mandalorien réfléchit calmement à un moyen de se défouler avant d'arriver sur Sernpidal. Il pensa tout de suite à Den qui dormait dans la cabine de pilotage.
_ J'ai envie d'un petit combat contre un adversaire fort...
Modifié en dernier par Darkliser le Ven 12 Sep 2008 - 21:59, modifié 1 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Ven 12 Sep 2008 - 21:25   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ca déménage dans ce chapitre où l'on apprend pas mal de choses ;)

Quelques fautes encore :

Brandon nous a trahi dés l'instant

->trahis dès

en vouloir au mandalorien de l'avoir frappé.

->frappée

je n'ai pas été blessé parce qu'il a utilisé le plat

->blessée

la situation semblait l'avoir intéressé.

->intéressée

le Jedi Obscur avait changé ses plans et avaient décidé de se faire passer pour mort.

->avait

le Crystal Obscur sortir de l'hyperespace prés d'Ossus au bout des cinq jour

->sortit...près..jours

Une épaisse couche de nuages semblaient envelopper la planète toute entière.

->semblait

et le Crystal Obscur sur la place d'Ossus détrempée à cause de la pluie.

->ne manquerait-il pas un verbe ?

que c'est bien sur Ossus que l'on attérit,

->atterrit

qui avait été la sienne il y a seulement quelques semaines.

->il y avait

Quelques cris semblaient résonner dans l'entité que maîtriser les Jedi.

-<maîtrisaient

donc si vous n'êtes pas sûr de vous, restez ici.

->sûrs

lui qui avait toujours des manières qui au contraire remontait le moral.

->remontaient

Owen, Brandon! Vous êtes prêt?

->prêts

Den dut se rendre à l'évidence car ce qui considérait comme sa maison était perdu

->à l'évidence que ce qu'il

Il était vert, agée et avec de grandes oreilles.

->âgé

que la présence qu'il avait ressenti était celle de l'ancien maître Jedi.

->ressentie

Plus un maître, je le suis.

->je ne suis

ce qu'Abys lui avait révéler sur la prophétie et sur la Gardien.

->révélé

le Gardien de ce que cherche les Sith, je ne suis pas.

->cherchent

Cette planète vous as rendu sénile ou quoi?

->a

Son destin est déjà écrit d'avance si et seulement si, la prophétie avait été bien interprétée.

->son destin était

Bornée, têtue, imbue d'elle même, querelleuse, colérique...comme beaucoup de femmes en gros.

->dis donc :P

L'humain en savait long sur le sujet après avoir subit ses entraînements aux arts martiaux échanis.

->subi

seul les mandaloriens deviennent des guerriers.

->seuls

Beaucoup de choses se sont passés.

->passées

Mais, l'Elu l'en empêcha car il avait dernière question à poser.

->il avait une ?

Dans le hangar vous attends, un vaisseau.

->attend

le néxus ou quelques autres endroits dominer par le côté Obscur ne pourra rien contre nous.

->dominés...ne pourront

sinon comment expliquer que ce concentré d'énergie malfaisante de le corrompe pas?

->ne le corrompe pas

S'exclama Vala assez impressionné que Den est compris de suite alors qu'il n'était que padawan et elle un chevalier

->impressionnée...ait compris

les rênes du clan des Jedi Obscur à une personne si peu expérimentée.

->Obscurs

Comme Mapassar il y a quelques jours, Laydus se rendit dans

->il y avait

N'y avait-il que cet objet dans les sous-sol d'Ossus? Traduit le droïde protocolaire

->sous-sols

D'après ce qu'à dit Avada-Jumi, oui Seigneur. Il y avait bien quelques holocrons Sith et une arche en pierre mais ce la ne vous intéressez pas.

->ce qu'a dit...mais cela ne vous intéressait pas

Les sensations d'angoisse et de nausées que l'on ressentait en sa présence ne l'aidait pas à se sentir mieux.

->ne l'aidaient pas

Vous en êtes vous assurer?

->êtes-vous assurés ?

La flotte de la République a été mis en pièces et personne n'en a réchappé.

->mise

Ces évènements se serait produit à cause d'un petit groupe hétéroclite.

->se seraient produits

un message à l'Echange afin qu'il mette leurs têtes à primes.

->leurs têtes à prix / une prime sur leurs têtes ;)

deux yeux bleus brillaient et avait quelque chose d'envoûteur car le pauvre Laydus de parvenait pas à en arracher son regard.

->avaient...ne parvenait pas

Une seule seconde s'écoula et le l'ancien Jedi s'effondra par terre,

-<l'ancien

vous partez pour Télos avec le vaisseau qu'à mentionné maître Viridia

->qu'a

il était un peu surpris de la tournure que prenait les événement au sujet de ses amis.

->prenaient

Non, il fallait des personnes qui combattent mains dans la main sans inhibition, des héros qui sauveraient la galaxie. Les Jedi Vengeurs serait ces gens-là.

->main dans la main...seraient

Rodia et Bothawui qui donne accès à la route hyperspatiale

->donnent

Des centaines de Jedi ont décidé de se libérer de leur obligation envers leur Ordre et ce sont autoproclamés « Jedi Vengeur » dans le but de combattre avec l'armée républicaine.

->et se sont...Vengeurs

la destruction de la planète Ossus les a fait fuir

->faits

Il avait toujours cette grande aura de mystère dont été pourvu les hommes d'exceptions

->dont étaient pourvus

Le mandalorien s'aperçut sûrement qu'on l'observer.

->l'observait

Vous êtes quand même bizarre

->bizarres

Pendant ce temps je faire une petite sieste!

->je vais faire ?

Comment avait-il pu ignoré ses yeux d'un bleu pur, sa chevelure soyeuse et ses petites lèvres qui la rendaient si enviable?

->ignorer

la même voix sensuelle qu'elle avait utilisé sur Den

->utilisée

La technique que tu as employé fait partie de d'un art martial

->employée...d'un

D'ailleurs elle avait demander à le voir

->demandé

toutefois je l'ai protégé en abattant les gardes

->protégée

Sa requête ou quoi que se soit d'autres n'avait pas dû aboutir.

->quoi que ce soit d'autre

Elle m'a expliqua que la Force résidait dans chaque être vivant et que même ceux que les Jedi considérait comme non-sensible pouvait l'utiliser mais d'une autre manière.

->expliqué...considéraient...sensibles pouvaient

je parvins quand même à en comprendre quelques bases comme de réussir à contrôler mon inconscient et mon subconscient.

->comme réussir à

Tu la connaîtra bientôt, mon fier guerrier

->connaîtras

avec une expression satisfaite que son visage qui exaspéra au plus haut point le mandalorien.

->sur son visage ?

Valà pour les fautes ;)

Le reste se met en place, j'imagine qu'on en saura plus dans le prochain chapitre ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar AJ Crime » Dim 28 Sep 2008 - 16:44   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Après le tome 1, j'ai copié les deux premiers chapitre et t'en ferai la lecture lorsque j'en trouverai un peu de temps... par les temps qui courrent et mon retard en lecture je crois bien qu'il me faudra un bon delai pour t'offrir une réponse rapide.... :D .

Je te dis donc à bientôt pour mes commentaires. Je laisserai l'ortho de coté puisque Notsil s'y est donnée à coeur joie.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mar 30 Sep 2008 - 21:36   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Voila une belle petite suite :love:


Chapitre 3: Le secret du banissement de Viridia


Josh Janesh ne savait plus quoi faire. Huracan, l'un des trois boss de l'Echange, était là, à quelques centaines de mètres au-dessus du laboratoire. Cela ne serait qu'une question de temps avant qu'il ne découvre que les Jedi Obscur et les arkaniens détournaient ses ressources contre son grès. Les intentions de Huracan étaient étonnamment difficiles à déchiffrer, si bien que l'ex-Jedi n'arrivait pas à le cerner. Certes il s'était allié au Clan et aux mandaloriens contre la République, mais alors, pourquoi avait-il refusé la création de ce laboratoire? Cela restait un mystère.
_ Créer de tels monstres seraient une perte de temps pour l'Echange, avait dit Huracan avec charisme. Si vous voulez le faire, je ne vous empêcherais pas mais ne comptez pas sur mon soutien.
L'homme semblait être quelqu'un à part car dans ce milieu où la seule façon de se faire respecter était de s'imposer grâce à la violence, lui il n'en avait pas besoin. Ses paroles semblaient toujours avoir beaucoup de poids et son esprit était un véritable mur infranchissable.
Le tuer ne servirait à rien puisque il serait immédiatement remplacé par son second qui partage apparemment les mêmes points de vue. Et si on ajoutait à cela que Josh n'avait pas reçu de nouvelles de son maître depuis un certain temps, il était normal qu'il soit très inquiet.
En revanche, il avait appris de par Laydus que les événement survenus sur Ilum était due aux Jedi que Sio avait soi-disant capturé. Il aurait du se douter que Den y était mêlé puisque Ilum contient les fameux cristaux dont il a besoin pour alimenter son pouvoir. Josh ignorait pourquoi les Sith tenaient tant à cette planète mais cela n'avait pas empêché la République d'en prendre brièvement le contrôle. Ensuite, Josh savait que seulement deux croiseurs Sith avaient réduit à néant tout une flotte républicaine. Le constat avait de quoi être effrayant et le Jedi Obscur se demanda pourquoi les Sith avaient attendu tant d'années avant de passer à l'action.
Huracan, bien sûr, avait pris connaissance des fauteurs de trouble qui avaient entraîné l'anhilation de la garnison mandalorienne d'Ilum. Les espions, sur le vaisseau amiral républicain de la flotte d'Ilum, étaient parvenus à donner tous les noms avant d'être vaincu par la fureur des Sith.
La chasseuse de primes Kirax, un temps partenaire de Prev Domban, avait déjà une forte prime sur sa tête donnée par Gargantulla le hutt.
« Avec cent cinquante mille crédits, cette pauvre fille sera vite morte... »
Le rodien Twick n'avait rien fait de répréhensible à part d'aider les Jedi, Huracan avait donc décider de ne mettre que dix mille crédits sur sa tête. C'était la même chose pour un major républicain du nom d'Owen Mordum.
Lyra Mayn et Vala Loosu étaient suspectés de tuerie de mandaloriens et de Jedi Obscurs. Par ailleurs, elles avaient très largement menées les troupes de la République au combat. Par conséquent, elles valaient chacune un peu plus cher que Kirax.
Josh Janesh était prêt à parier que Den et ses amis ne s'arrêterait pas en si bon chemin.
L'ancien sergent mandalorien Brandon Karnak, coupable de trahison envers son peuple et les Jedi Obscur, meurtrier de Sio et de nombreux mandaloriens; la prime sur sa tête équivalait à celle d'un vaisseau puisqu'elle atteignait les quatre cent milles crédits.
La plus grosse prime était pour Den bien évidemment. Maintenant qu'il avait récupéré un cristal, il était devenu une grande menace et aurait certainement un grand rôle a jouer dans la guerre actuelle. Huracan avait donc monté la prime jusqu'au niveau de celle des maîtres Jedi: sept cent milles crédit.
Avec de telles sommes, Josh était sûr que son ancien ami et les autres ne lui poseraient plus de problème, ni a lui, ni à son maître.
De toute façon, les Shizors étaient prêts et une fois qu'ils seraient lâchés, aucun Jedi ne ferait le poids.




_ Ce tas de boulon peut voler? S'exclama Owen Mordum, horrifié.
L'aspect du vaisseau que Viridia leur avait dit d'emprunter n'était effectivement pas très reluisant. Le feu qui avait touché les hangars du temple n'était certainement pas passé très loin d'ici.
_ Cette unité n'a pas confiance. Cet engin ressemble plutôt à une poubelle spatiale. BPS1 suggère de repartir au Crystal Obscur avant qu'il ne décolle.
Les ignorant, Vala demanda à Twick de vérifier l'état de fonctionnement du petit cargo.
_ Venez! Peut-être qu'il n'est pas beau à voir mais il en a peut-être dans le ventre, suggéra Lyra avec optimisme.
La troupe entra dans le vaisseau et constata que l'intuition de Lyra était la bonne. L'intérieur n'était pas très spacieux car la soute était minuscule tout comme le reste. Juste avant la cabine de pilotage se trouvait le dortoir constitué de quatre couchettes superposées de chaque côté. Ils étaient cinq mais BPS1 ne dormait pas et pourrait rester dans la soute. Twick surgit de la salle des machines exiguë et signala que tout était en bonne état.
_ C'est parfait! Alors en avant pour Télos, fit Lyra en espérant qu'il ne serait pas trop tard pour Qui-Gon.
_ Il vaudrait peut-être mieux lui trouver un nom avant, suggéra le musculeux Owen.
Mais Vala s'exclama sévèrement:
_ Tu plaisante? On n'a pas de temps à perdre avec ce genre de foutaises.
Twick approuva l'idée d'Owen, le rodien n'aimait pas qu'un vaisseau n'ait pas de nom car après tout c'était aussi un peu comme un ami qui les transportait sur des distances inimaginables.
_ Pourquoi pas...le Miraculé De La Force? Proposa le major en référence à Ossus et au fait que ce vaisseau ait survécut à l'incendie.
Tous semblait d'accord sauf Vala aux commandes qui n'avait rien dit.
_ Tu en pense quoi?
_ Pour être franche, cela ne me concerne pas, répliqua celle-ci sur un ton hautain.
_ BPS1 n'aime pas l'arrogance de cette humaine. Par ailleurs, cette unité n'accepte aucune insulte sauf si elle vient de son maître.
Owen sembla déçu, cette femme était décidément hors d'atteinte et ne semblait pas vouloir s'intégrer. Pourtant, travailler en équipe soudée sera certainement très important lorsqu'ils arriveront sur Télos.

********************************


Malgré qu'il ne s'agisse que d'un entraînement, la tension était palpable. Aucun son ne s'entendait hormis le vrombissement de l'hyperpropulsion tandis que les deux adversaires se fixaient dans le blanc des yeux. A peine réveillé, le padawan avait déjà les yeux en alerte comme s'il avait toujours été sur ses gardes.
Brandon dégaina doucement ses deux vibrolames tandis que Den faisait de même avec le manche incurvé de son sabre laser. Le padawan mit sa jambe gauche devant lui et tendit ses bras en dirigeant son manche vers le mandalorien statique. Dans un long grésillement, il l'activa sa lame violette et le bruit de l'hyperpropulsion fut effacé par le bourdonnement de l'arme de plasma. Comment s'en doutait le Jedi Vengeur, un éclair fusa le long de la lame. Il sentait la puissance de son pouvoir s'infiltrer dans son arme et accroître son efficacité. Elle était vraiment l'extension de son bras ainsi que l'incarnation de sa volonté guerrière.
_ Mon sang mandalorien est en ébullition à la seule pensée de me mesurer à toi, annonça sérieusement l'épéiste.
_ Je sais. Tu as hâte de savoir enfin de quoi je suis capable et tu ne vas pas être déçu.
Den savait que la partie serait difficile car il devrait faire face à l'étrange technique de Brandon. Le jeune homme se dit qu'il devrait plutôt se fier aux mouvements du mandalorien plutôt qu'à ce qu'il a dans la tête. Après tout, lors d'un combat entre utilisateur de la Force, on ne peut généralement pas lire ce qu'il y a dans l'esprit de l'autre. Mais la tromperie serait toujours là.
Ne lui laissant pas le temps de plus réfléchir, Brandon se jeta sur lui avec sauvagerie. Le padawan para l'attaque verticale des deux vibrolames mais fut surpris de sa force brute. Le bruit du choc s'entendit probablement dans tout le vaisseau.
« Encore ces yeux d'assassins » se dit Den lorsque son regard croisa celui du bretteur qui se dégagea vers l'arrière.
Liser riposta avec son Makashi et visa des parties stratégiques du corps de Brandon. Les moulinets incessants de son adversaire contraignirent vite Brandon à reculer et à parer. Le niveau de dextérité de Den paraissait le prémunir contre toute contre-attaque. Ses coups n'étaient pas très puissants mais ils étaient très nombreux et à chaque fois des endroits différents. De plus, l'utilisation du Makashi requérait une utilisation à une main afin d'augmenter l'allonge. Den pouvait donc rester à bonne distance du mandalorien tout en l'attaquant. Bientôt le guerrier se retrouva acculé devant l'un des mûrs métalliques de la soute.
« Ce mec...je ne devrais pas le prendre à la légère » pensa Brandon en décidant de passer aux choses sérieuses.
Il se baissa pour éviter une attaque et tenta de déséquilibrer Den avec son pied. Mais le Jedi sauta en arrière pour l'éviter...c'était ce que le mandalorien voulait. Il s'élança vers l'endroit où Den allait retomber et frappa dans le vide avec son coude. Au dernier moment, Den apparut juste devant Brandon et encaissa l'attaque en plein dans l'estomac.
Le bretteur mandalorien laissa son adversaire reprendre son souffle car le jeune padawan était loin d'avoir montré ce qu'il savait faire.
_ Je vois...que l'échauffement est fini, haleta Den avec un faible sourire.
Il regarda sa tunique falanassi et concentra sa force spirituelle pour sa prochaine attaque. Brandon voulait du sérieux, il en aurait...
Une seconde s'écoula et Den chargea le mandalorien comme un boma, c'est à dire comme un bourrin. Un changement qui étonna beaucoup Brandon car ce n'était pas le style du Jedi de foncer tête baissée.
Néanmoins Brandon voyait clairement l'attaque que voulait faire Den et se prépara à passer à l'offensive. Lorsque le Jedi fut à quelques centimètres de lui, il transperça l'humain avec Ragan. C'est du moins ce qu'il crût car la lame traversa Den sans lui faire le moindre effet.
L'illusion s'écrasa sur le mandalorien stupéfait et disparut par la même occasion. Pendant ce temps, le vrai Den Liser s'était déplacé sur la droite de Brandon et envoya son poing dans la joue du mandalorien.
_ Un par tout, mon cher Brandon! Tu ne croyais tout de même pas que j'ai été allé chez les Falanassis pour rien! Fit Den en levant son sabre laser vers son adversaire à terre en signe de défi.
_ Tu m'as bien eu mais ce n'est pas fini! Un jeunot comme toi ne me battra pas de sitôt!
Brandon se releva prestement et s'élança vers Den qui l'attendait d'un air confiant. Les échanges reprirent mais avec plus de vitesse, plus de hargne et plus de sauvagerie. Brandon utilisait l'une de ses vibrolames pour attaquer tandis que l'autre servait à la défense. Ce style ressemblait beaucoup au Jar'kaï des Jedi.
Quant à Den, il comptait épuiser l'incroyable vigueur du mandalorien et profiter d'une faille pour frapper un de ses tendons grâce à la redoutable précision de son Makashi.
Le mandalorien attaqua le flanc droit de Den avec ses deux lames. La puissance dégageait par l'impact fit trembler le bras du Jedi qui grimaça de douleur. L'élu utilisa son autre main pour envoyer une impulsion de Force sur le guerrier qui tomba à la renverse. Brandon croisa ses deux vibrolames au-dessus de lui et para in extremis le sabre laser de Den qui s'était abattu sur lui. Se dégageant de justesse en faisant une roulade en arrière, Brandon se retrouva à nouveau sur pied prêt pour la suite. Le mandalorien décida d'utiliser la technique qu'il avait réaliser face à Arvo lors de la bataille d'Ilum. Seulement, Brandon allait l'adapter pour qu'elle fonctionne face à un Jedi. Il courut vers Den en rangeant sa lame des ténèbres et pensa à un estoc en direction de celui-ci. Liser semblait hésiter car il était au courant de la botte secrète de Brandon. Mais cette hésitation le déconcentra suffisamment pour que l'épéiste passe sa garde par dessous et lui envoie son fameux coup de pied en remontant.
La violence de l'attaque projeta Den presque jusqu'au plafond et son sabre laser fut expulsé à quelques mètres. Sa poitrine semblait sur le point d'exploser tellement elle lui faisait mal. Ce coup de pied était vraiment exceptionnel pour un non-sensible à la Force. Lorsque Liser rouvrit les yeux, il était en train de descendre et Brandon l'attendait pour en finir. Le Jedi n'eut pas le choix et projeta la Force vers Brandon pour que celui-ci se dégage. Le mandalorien n'esquiva pas et tenta même d'y résister mais en vain. L'impulsion fit reculer Brandon, c'était juste ce qu'il fallait à Den pour ce réceptionner sur le sol froid.
_ Maintenant il est temps d'en finir Brandon! Cria Den, en nage.
Le padawan chercha un objet sous sa tunique et retira finalement un second sabre laser à manche incurvé. Une lame bleue sortit lorsqu'il activa tandis que son autre main était occupée à attirer son sabre violet. Ses deux armes en main, Den était prêt pour lancer une offensive avec son tout nouveau style de combat rendant le Makashi un peu dépassé.
Tout se passa alors très vite. Brandon se retrouva très vite submergé par une nuée de couleurs bleue et mauve. Malgré toute son expérience et sa propre force, le padawan était un niveau au-dessus de lui.
Liser se retrouva derrière le mandalorien lorsque son attaque fut terminée et ses sabres laser étaient désactivés. Brandon ne semblait pas être blessé physiquement mais le combat était arrivé à son terme.
_ Si tu l'avais voulu, j'aurais été paralysé par tes attaques. C'est donc toi le plus fort, je ne regrette absolument pas de m'être joint à toi, annonça Brandon en rangeant son arme avec un air froid mais satisfait.
Mais pour une fois, le mandalorien éprouvait des signes de fatigue et son crâne était luisant de sueur.
_ C'est vrai, cependant je me suis aperçu que tu es un combattant hors-norme pour quelqu'un qui n'est pas sensible à la Force. Tu as du recevoir un entraînement très difficile et contraignant pour acquérir une telle puissance.
L'épéiste ne répondit pas à la question et se contenta de réfléchir sur la manière dont il avait été vaincu.
_ Je vois qu'aparemment tu utilises toi aussi deux armes. Un seul sabre laser ne te suffit plus?
_ Hé bien...disons que c'était juste le seul moyen que j'ai trouvé pour améliorer le Makashi des Jedi, répliqua Den en passant devant Brandon vers la sortie. Merci pour ce combat, au fait...
Brandon remit ses vibrolames dans leur fourreau avec classe et fit un petit sourire avant de suivre l'un des seuls Jedi qui avait réussi à l'impressionner.






Le combat de Den et Brandon s'était entendu jusqu'aux moindres recoins du Crystal Obscur mais Kirax ne semblait pas s'en être soucier. Elle savait que ces deux-là étaient très puissants, bien plus qu'elle ne le serait probablement jamais. En revanche, elle possédait la même détermination qu'eux car la chasseuse de primes avait la même ardeur à réaliser ses objectifs.
Lorsque les échanges de coups de vibrolames et de sabre laser s'estompèrent, elle se décida à aller les voir afin de leur parler un peu de Sernpidal City, la capitale de sa planète natale. Elle remarqua alors un objet sous la couchette de Lyra Mayn qui ressemblait à un enregistrement.
« Pourquoi cacherait-elle ça ici? J'imagine qu'elle l'a oublié tout l'heure »Raisonna la chasseuse de primes.
Un peu touche-à-tout, Kirax n'hésita qu'une seconde avant de s'emparer de l'enregistrement. Elle se précipita ensuite à la cabine de pilotage pour le visionner plus discrètement que si elle était allée dans le compartiment central. Une fois introduit, le disque d'enregistrement visionna son contenu. Il s'agissait vraisemblablement d'une transmission très importante puisqu'un petit Jedi fit son apparition et parla à l'attention du chancelier de la République.
« Honorable chancelier de la République, une requête très importante, j'ai à vous soumettre. Depuis longtemps, aucune guerre, ni la République ni l'Ordre Jedi n'ont subi. Une certaine passivité, il en a résulté, en particulier pour les Jedi. Perverti par la peur et la crainte, le Conseil des Jedi est. L'arrivée prochaine des ténèbres dans la galaxie, nous avons senti. Cependant, nébuleux reste tout ceci au yeux du Conseil. Les conséquences...mieux que moi vous les connaissez. Aucun Jedi ne vous apporte d'aide. Cependant, de plus grands utilisateurs de la Force Unifiée que moi, il n'y a pas dans l'Ordre Jedi. Très clairement, m'est apparu l'avenir proche pour Ossus ainsi que pour tout les Jedi disséminés dans la galaxie. Ainsi, la destruction d'Ossus, j'avais prédit depuis longtemps. Nécessaire était ce sacrifice. Plus les Jedi sont nombreux, plus le côté Lumineux de la Force est puissant. A l'inverse, plus les disciples du mal sont rares, plus le côté Obscur est puissant. Non partagé, ne peut être le pouvoir du côté Obscur. Si l'un des côté devient un jour trop puissant, sa chute plus dure sera. Pourquoi? Car rompu l'équilibre de la Force sera. Si empêché la destruction d'Ossus j'avais aujourd'hui, l'extinction de tous les Jedi et peut-être plus, le lendemain aurait entraîné. Intelligent vous êtes chancelier, compris mon geste, je suis sûr vous avez. A présent, nombreux seront les Jedi qui viendront à la guerre à vos côtés. Une seule chose, je vous demanderais en échange. Afin de secourir un groupe de Jedi, envoyer une flotte sur Ilum, je souhaite que vous fassiez. Primordial sera le rôle de ces Jedi dans l'avenir. Mon ami, pour le bien de tout les peuples faites-le... »
Et l'hologramme de Viridia s'évapora en ne laissant que le silence derrière-lui. La chasseuse de primes n'avait pas tout compris mais ce Jedi semblait avoir trahi son ordre.
_ Kirax...stoppe l'hyperdrive. On retourne sur Ossus...annonça une voix très calme.
La jeune femme se retourna et vit Den adossé contre le mûr à l'entrée du poste de pilotage. Son expression était indéchiffrable mais une chose semblait claire pour Kirax.
_ Il n'en ai pas question. Tu as oublié ta promesse? Ou alors la vengeance est plus importante pour toi? Dit Kirax en croisant les bras en signe de défi.
Le padawan se prit alors la tête entre les deux mains.
La fureur de Den explosa alors de la même manière qu'une étoile pouvait exploser dans l'espace.
_ Si cet enregistrement est vrai, c'est à cause de cette ordure que mon peuple a souffert!! Je ne lui pardonnerais jamais!!
Une vague de colère assaillit son corps et son esprit. Tous ses traits se durcirent, la Force en lui se mit à bouillonner et des crépitements jaillirent du manche de son sabre laser désactivé. N'importe quel Jedi aurait été furieux devant un tel acte et Den ne faisait pas exception. Il comprenait à présent pourquoi Viridia avait décidé de s'exiler des Jedi. L'imbécile avait honte et préférait fuir plutôt que d'affronter sa trahison.
Quant à Kirax, elle était parfaitement interloquée par ce qui se passait. Elle s'affaissa craintivement sur son siège et n'osa rien dire devant la terrible impression de haine qui se dégageait de Den. Celui-ci dégaina brusquement son arme et la pointa en direction de Brandon qui venait derrière-lui.
_ N'approche pas!! cria t-il agressivement en direction du mandalorien.
Le bretteur n'était pas au courant de la situation mais tenta d'improviser.
_ Den, regarde un peu l'état de ton sabre laser avant de faire quelque chose de stupide.
Le jeune homme baissa ses yeux marrons pâle, presque jaune, vers son arme et malgré la colère qu'il éprouvait, sa surprise put difficilement passer inaperçu. Son sabre laser n'était plus violet mais arborait à présent une couleur rose.

« Rose...rose? » se rappela vaguement Liser, le regard se perdant tandis qu'il commençait à baisser son arme mortelle.
Un souvenir le frappa. Il y a quelques mois, il avait fait un rêve et dedans, son sabre laser était rose et il tuait des adversaires sans visage sous l'emprise du côté Obscur. Il comprit ce qu'il arriverait s'il laissait son coeur être corrompu par la haine et la vengeance, il deviendrait sans doute un monstre. Il serait ce contre quoi il s'était toujours battu et avait souffert.
_ Deeen...tu ne pourras pas toujours me résister, annonça une voix désincarnée dans sa tête. Le Kiishra ne m'a pas détruit mais me maintient seulement à distance! Et tout le pouvoir que je t'ai enlevé au cours de ces derniers mois est toujours à moi. Ce n'est plus qu'une question de temps mon cher Jedi avant que tu ne me rejoignes car plus ta force grandira et plus tu seras vulnérable... »
_ Tu m'agaces, je te l'ai déjà dit. Je suis trop conscient de l'importance de ce que je peux faire pour tout gâcher en tombant du côté Obscur. »
_ Pourtant, tu es un Jedi Vengeur maintenant. C'est juste le premier pas avant que tu ne te rendes compte de l'évidence » fit Darkliser.
_ Qui est?
« Un jour, tu feras appel à moi et à ma puissance car, même toi, tu rencontreras des adversaires plus forts. Et alors, je ferais disparaître tous tes scrupules, tes doutes et...ta compassion de Jedi. Tu t'apercevras bien vite que la seule personne en qui tu pourras avoir confiance, c'est moi.
_ C'est faux! Mes amis ne me trahiront jamais, ma confiance en eux est absolue.
Le rire froid de Darkliser résonna dans la tête de Liser.
_ Là est ta faiblesse Den Liser. La vie est tellement imprévisible que l'on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain. Même le plus fidèle de tes amis peut à tout moment se retourner contre toi. Après tout, tu en es la preuve vivante.
_ Josh est toujours mon ami même s'il s'est égaré pour le moment, répliqua froidement Den.
_ Oui...je sais que tu ressens cela. N'oublie pas que je fais partie de toi et mes pensées peuvent aussi t'atteindre involontairement.
Le padawan sembla faire le lien entre les parles de son double obscur et ce rêve qu'il avait fait il y a des mois.
_ Par le biais de rêve?
_ Par exemple, ce que tu as vu n'était rien d'autre qu'une vision que j'ai eu. Ainsi, tu sais maintenant qu'un futur où tu t'es abandonné au côté Obscur est possible.
L'élu posa alors une question qui lui taraudait l'esprit depuis longtemps.
_ Qu'est-ce que tu attends de moi? Quels sont tes objectifs?
Mais seul le silence accueillit ses interrogations. Au bout d'un temps indéfinissable, Darkliser répliqua:
_ Tu le sauras lorsque tu seras plus enclin à m'accepter.

Puis le Jedi Vengeur revînt brusquement à la réalité. Ses yeux avaient vu ce qu'il avait fait mais il n'avait pas pu l'empêcher. A chaque fois que Den était en colère, Darkliser en profitait pour s'insinuer dans son esprit. Le jeune homme se promit de trouver un moyen d'empêcher son double obscur de l'influencer à nouveau.
Viridia avait été face à un terrible choix. Mais si ce qu'il y avait sur l'enregistrement était vrai, le yadien avait évité une catastrophe bien pire. A présent, l'équilibre était revenu dans la Force et celle-ci pourrait déterminer un vainqueur sans être influencé. Le vieux Jedi semblait persuadé que c'était Den qui détruirait le mal en réalisant la prophétie.
Ses deux amis soupirèrent de soulagement car il était redevenu normal.
_ Ne vous inquiétez pas, je ne serais pas faible au point de me laisser envahir par mes sentiments à ce point-là. On va tout simplement oublier que Kirax a été trop curieuse aujourd'hui et que l'on a rien vu. En route pour Sernpidal!
Le padawan avait beau vouloir les rassurer mais Brandon et Kirax s'échangèrent un regard inquiet et se comprirent de suite. La frontière entre le bien et le mal devenait de plus en plus ambiguë.

***********************************************
Le Miraculé De La Force venait d'entrer dans l'espace conventionnel. Environ un million de kilomètres devant eux, Télos leur faisait face. Avec ses couleurs faites de nuances de vert et de marron, la planète ressemblait à un fruit pas assez mûr.
_ Nous voici arrivé sur Télos, planète républicaine où l'Echange fait la loi, annonça l'ancien mercenaire rodien en copilote.
_ Exact...il va nous falloir être très prudent et discret, dit Lyra.
Leur mission s'était effectivement passablement compliqué avant même d'avoir commencé. La fréquence de l'holonet réservée aux chasseurs de primes leur avait appris l'énorme somme d'argent qu'ils représentaient à présent.
_ Où sont Owen et Vala?
Mayn n'en savait rien mais elle répondit ce qui lui parut le plus logique.
_ Dans la soute en train de s'entraîner j'imagine...
Un voyant s'alluma et clignota frénétiquement.
_ Qu'est-ce que c'est? Des objets non-identifiés approchent...
_ Probablement des astéroïdes! Glapit Twick en s'enfonçant dans son siège pour préparer des manoeuvre d'esquive. Ils sont sur notre trajectoire!


*******************************************


Couché sur un banc de fortune constitué de quelques poutrelles métalliques, le major Mordum s'adonnait à ses exercices quotidiens. L'imposant humain soulevait de lourdes haltères au rythme de sa respiration régulière. Tous ses muscles hypertrophiés saillaient abondamment mais le républicain semblait contrôler parfaitement son effort.
A l'autre bout de la minuscule soute, Vala avait terminé son entraînement physique et prenait du repos en méditant sur la Force. Cependant, une légère perturbation dans la Force lui fit ouvrir ses yeux en amande.
_ Owen! On est sorti de l'hyperespace. Rejoignons les autres pour discuter du plan.
_ Donne-moi deux secondes, le temps que je me rhabille, répondit l'homme roux en posant délicatement ses haltères sur le côté.
Mais Vala n'avait pas l'intention de l'attendre et passa devant lui en direction du cockpit.
Le Miraculé De La Force trembla violemment et fit perdre l'équilibre à la Jedi. Quel ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit qu'elle n'était pas tombée sur le sol mais dans les bras brûlants de l'officier de la République.
Son regard tomba alors sur celui d'Owen qui était tout aussi étonné que Vala. Pendant un bref instant, la Jedi se surprit à apprécier d'être aussi prés de lui. Elle sentit même un petit frisson qui la parcouru entièrement. C'était la première fois qu'elle éprouvait ce genre d'émotions, la femme humaine ne savait que faire dans cette situation.
Il lui sembla que quelques minutes s'écoulèrent mais en réalité seulement dix secondes étaient passés et la secousse avait disparu depuis. Elle réagit enfin lorsque son coeur s'accéléra à la vue du torse d'Owen.
_ Oui bon, merci de m'avoir empêcher de tomber mais n'en profite pas pour me toucher non plus, s'exclama Vala en se levant brusquement.
Ses cheveux mi-longs voltigèrent dans tous les sens tandis qu'elle partit de la soute.
Quant à Owen, il n'avait pas bougé d'un pouce. Le géant se contenta de se parler à lui-même en s'habillant.
_ C'est bizarre les femmes. Au début j'ai cru qu'elle se plaisait d'être avec moi et l'instant d'après elle rejette la faute sur moi alors que c'est elle qui est restée.
Le républicain se retourna pour enfiler quelque chose à ses avant bras. Ensuite, il prit son sac en toile et se mit des gants en cuir.
Il était vraiment troublé car il se rendait compte qu'il y avait une chance pour que l'inaccessible Jedi éprouve quelque chose pour lui.
_ Cette unité a détecté qu'un astéroïde a percuté le bouclier du vaisseau sans lui causer de dommages.
_ Quoi? Tu étais activé BPS1? S'étonna Owen.
_ Les secousses aussi dangereuses que celle-ci réactive cette unité monsieur le rouquin.
_ Donc tu as sans doute remarqué la scène entre moi et Vala, répondit Mordum sans s'offenser du terme qu'avait employer l'androïde.
_ Comment BPS1 aurait-il pu ignorer ce spectacle tout simplement charmant qu'il lui a été offert? Il avoue avoir cru un instant que vous et la Jedi arrogante allaient vous accoupler.
Le major esquissa un sourire même si BPS1 l'agaçait avec ses remarques désobligeantes.
_ Dans ce cas, nettoie tes photorécepteurs.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 01 Oct 2008 - 13:56   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Cool la suite :)

Un bon ptit combat, on voit que Den est toujours sur le fil entre Côté Obscur et Côté Lumineux, dure voie ;)

Quelques fautes qui trainent :

Le tuer ne servirait à rien puisque il serait immédiatement remplacé par son second qui partage apparemment les mêmes points de vue.

->partageait

Il aurait du se douter que Den y était mêlé puisque Ilum contient les fameux cristaux dont il a besoin pour alimenter son pouvoir.

->contenait...avait besoin

Josh Janesh était prêt à parier que Den et ses amis ne s'arrêterait pas en si bon chemin.

->s'arrêteraient

la prime sur sa tête équivalait à celle d'un vaisseau puisqu'elle atteignait les quatre cent milles crédits.

->quatre cent mille (pas de bol mille reste toujours invariable ^^)

il était devenu une grande menace et aurait certainement un grand rôle a jouer dans la guerre actuelle.

->à jouer

Huracan avait donc monté la prime jusqu'au niveau de celle des maîtres Jedi: sept cent milles crédit.

->mille crédits.

ne lui poseraient plus de problème, ni a lui, ni à son maître.

->à lui

Tu plaisante? On n'a pas de temps à perdre avec ce genre de foutaises

->plaisantes

Proposa le major en référence à Ossus et au fait que ce vaisseau ait survécut à l'incendie.

->survécu

_ Tu en pense quoi?

-<penses

Pourtant, travailler en équipe soudée sera certainement très important lorsqu'ils arriveront sur Télos.

->serait...arriveraient

Le jeune homme se dit qu'il devrait plutôt se fier aux mouvements du mandalorien plutôt qu'à ce qu'il a dans la tête.

->ce qu'il avait

Après tout, lors d'un combat entre utilisateur de la Force, on ne peut généralement pas lire ce qu'il y a dans l'esprit de l'autre.

->pouvait...avait

Un par tout, mon cher Brandon! Tu ne croyais tout de même pas

->un partout

La puissance dégageait par l'impact fit trembler le bras du Jedi

->dégagée

la technique qu'il avait réaliser face à Arvo lors de la bataille d'Ilum.

->réalisée

c'était juste ce qu'il fallait à Den pour ce réceptionner sur le sol froid.

->se réceptionner

Il n'en ai pas question. Tu as oublié ta promesse?

->il n'en est

Leur mission s'était effectivement passablement compliqué

->compliquée

Qu'est-ce que c'est? Des objets non-identifiés approchent...
_ Probablement des astéroïdes! Glapit Twick en s'enfonçant dans son siège pour préparer des manoeuvre d'esquive. Ils sont sur notre trajectoire!

->hum, c'est pas les astéroïdes qui vont vers eux mais plus eux qui vont vers les astéroïdes hein ^^ Ca ne fonctionne qu'à la gravité, ça n'a pas de moteurs ni d'intelligence pour s'aligner sur un vecteur de bombardement de vaisseau ^^

Quel ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit qu'elle n'était pas tombée sur le sol mais dans les bras brûlants de l'officier de la République.

->quelle

Elle sentit même un petit frisson qui la parcouru entièrement.

->parcourut

répondit Mordum sans s'offenser du terme qu'avait employer l'androïde.

->employé

Valà, en attendant la suite qui promet :P
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Revan1er » Sam 11 Oct 2008 - 10:11   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Et une bonne lecture de finie!

Je dois dire que c'est toujours aussi agréable et plaisant! Un petit peu d'humour sur Ossus (très rafraichissant d'ailleurs), un petit entraînement entre Den et Brandon très bien mené sans parler de la petite idylle naissante entre Owen et Vala!

Bref, l'histoire avance petit à petit, on en redemande toujours plus, alors vivement la suite!!!!

Bon courage au fait!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Darkliser » Mer 15 Oct 2008 - 18:38   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 4: A la Recherche de l'informateur




L'équipage du Miraculé De La Force débarqua à Télosia, l'unique ville de Télos.
Le développement économique et technologique était similaire à celui de Coruscant mais à une bien plus petite échelle. Les gratte-ciels n'en restaient pas moins d'une hauteur sidérante. Mais Télos était connu pour son écosystème protégé contre la pollution des villes et qui permettait à la faune et flore locale de survivre. La République savait que l'Echange était présent sur cette planète mais elle ne pouvait rien faire. L'organisation criminelle ne laissait jamais de trace et seules ses entreprises légales étaient visibles et inattaquables, faute de preuves.
Pourtant, Vala et les autres devraient trouver une solution pour repérer l'endroit où était retenu Qui-Gon Drakus et s'y infiltrer.
_ D'après ce que nous as laissé Maître Viridia, nous devons trouver un certain Oz, fit Vala Loosu.
Twick répliqua que cela serait bien difficile dans une telle ville.
_ Peut-être, mais notre meilleure chance est certainement de nous rendre à l'endroit le plus fréquenté par ici. Je suis allé me renseigner et il apparaît que la cantina de Rawenia est ce genre de lieu, expliqua Owen habillé de façon assez cool.
Ses lunettes noires et ses habits larges lui donnaient l'air d'être un touriste. Mais il ne perdait rien de son pouvoir d'intimidation. Vala et Lyra portaient des robes fines et assez élégantes, leur maquillage était aussi beaucoup plus soigné qu'à l'ordinaire.
Ainsi, les chasseurs de primes et les sbires de l'Echange aurait dû mal à reconnaître leurs proies.
Jugeant que BPS1 attirerait trop l'attention, le quatuor avait décidé de se passer de lui et l'avait laissé dans la soute du vaisseau. Le bactério n'avait pas apprécié mais les ordres de Den avaient été clair, il dut donc se résoudre à se désactiver.
_ Allons'y alors, il ne faut pas oublier que le temps nous est compté, rappela Vala en regardant une borne holographique censée représenter l'ordre de passage des bus-speeder.
Ils embarquèrent dans l'un d'eux et filèrent en direction du centre-ville où se situait la cantina en question. L'énorme affiche clignotante représentant Rawenia facilita grandement les recherches. Les trois humains et le rodien entrèrent dans l'immense cantina et se dirigèrent vers le centre. Autour d'eux, beaucoup d'êtres vivants de toutes les espèces jouaient au Pazaak en ingurgitant des boissons plus ou moins alcoolisées. D'autres étaient en admiration devant les danseuses humaines et Twi-Leks principalement et certains se ruinaient à des jeux de hasard en pestant contre la malchance. La majorité de la population globale de la cantina restait humaine toutefois.
Lyra remarqua une jeune togruta qui les fixait avec un peu d'insistance. Peut-être qu'ils ressemblaient trop à des touristes...
Un jeune serveur humain passa devant Owen mais celui-ci l'arrêta en douceur.
_ Mettons que je veuille recueillir des informations, qui dois-je aller voir? Demanda la major avec fermeté.
_ Allez au bar, monsieur, et demandez Datto, bredouilla le serveur en n'osant pas regarder Owen.
Même si elle ne dit rien, Vala apprécia les initiatives du républicain. Lui n'avait pas besoin d'utiliser la Force pour obtenir certaines choses.
Les quatre compagnons arrivèrent au bar en question et s'installèrent devant l'un des barman qui essuyait un verre avec son torchon.
_ Excusez-moi, on désirerait parler à un certain Datto, savez-vous où il est? Questionna à nouveau l'homme roux.
Le vieux barman humain grommela une réponse à peine audible. Toutefois, ils comprirent qu'ils devraient d'abord consommer et poser les questions après.
Twick et les deux Jedi commandèrent des bières locales, quant à Owen...
_ Pour moi ce sera une limonade, fit-il à la grande surprise du barman grincheux.
Le vieil homme n'était sans doute pas habitué à devoir servir ce genre de boissons.
L'officier jeta un coup d'oeil à Twick et aux deux Jedi qui le regardaient d'un air amusé.
_ Hé bien quoi? Je ne bois jamais d'alcool.
_ Mais on a rien dit, répliqua Lyra en souriant.
Le frêle Twick marmonna quelque chose au barman et celui-ci acquiésça avant de disparaître derrière une porte. Deux minutes plus tard, il revint en compagnie d'un toydarien gris à l'air louche. L'étrange créature au nez en forme de petite trompe voletait à quelques centimètres du sol grâce à ses petites mais puissantes ailes situées sur son dos. Ses yeux jaunes et plissés lui donnait un air mauvais et peu sociable.
Ce fut Vala qui lui parla car en tant que Chevalier Jedi, elle avait plus d'expérience pour ce qui est de négocier avec des personnes peu recommandables.
_ Êtes-vous Datto?
_ C'est exact jeune humaine, et à qui suis-je en train de m'adresser? Demanda l'alien en retroussant sa lèvre supérieure.
Vala inventa le premier nom qui lui passa par la tête.
_ Jana Lorso. Je souhaite avoir des renseignements sur un certain Oz et on m'a aiguillé vers vous.
Le toydarien se caressa le menton en refléchissant.
_ Mmmmh oui...je suis en possession de certaines informations sur lui mais il va vous falloir payer pour les avoir. Héhé!
La Jedi ne parut pas décontenancée, elle semblait même s'en douter.
_ Je voudrais connaître le lieu où il habite.
_ Cela vous fera cent-cinquante crédits. Ce tarif n'est pas négociable, je préfère vous prévenir, annonça immédiatement le toydarien.
A côté d'elle, Owen étouffa une exclamation d'indignation devant la somme exorbitante que Datto demandait. Vala fit un rapide calcul et leur budget ne leur permettait pas une telle dépense. Les Jedi n'étaient pas riches tout comme Twick qui avait tout perdu sur Ossus. Quant à Owen, il ne pouvait pas avoir accés à son compte sur Télos au risque de se faire repérer par l'Echange.
_ Vous m'aimez bien et vous avez envie de baisser le prix de moitié. Soixante-quinze crédits feront donc l'affaire, dit-elle en faisant une passe avec la main devant le cupide toydarien.
_ Non ça ne fera pas l'affaire. Soit vous allongez la monnaie, soit vous déguerpissez!
«  Il résiste... »
Loosu tenta une nouvelle fois sa manoeuvre de Force.
_ Je suis sûr que nous pouvons trouver un arrangement...
Mais il n'y avait rien à faire, la persuasion mentale ne marchait pas sur cet être avide d'argent.
_ Il n'en ai pas question. C'est quoi ton délire de faire des passes avec les mains? Je suis toydarien donc ton truc mental ne fonctionnera pas avec moi. Seul l'argent me fera parler, je te le garantis. Sache qu'Oz ne traite qu'avec ceux qui peuvent payer cent-cinquante crédits pour un modeste renseignement. Maintenant, déguerpis! Sale pouilleuse!
Owen se leva brusquement et prit son expression la plus impressionnante en gonflant ses muscles à bloc.
_ Je vous conseille d'accepter la proposition de cette jeune demoiselle, monsieur Datto.
Un peu interloquée, la créature dévisagea le républicain pendant quelques secondes et éclata finalement de rire.
_ Croyez-vous vraiment pouvoir me faire du mal ici? Regardez...
Datto siffla brièvement en direction des gardes à quelques mètres. Ceux-ci dégainèrent leurs armes et commencèrent à se frayer un chemin à travers les fêtards et les tables.
_ C'est bon, ne vous donnez pas cette peine, on y va! Affirma Vala en prenant Mordum par la manche.
Ensuite, elle réprimanda à voix basse le Major.
_ Tu es vraiment stupide, Owen. Tu n'avais pas vu que ces gardes nous surveillaient depuis tout à l'heure?
_ A présent nous n'avons plus aucune piste pour trouver ce fameux Oz, pesta Lyra en partant vers la sortie.
Les videurs avaient rengainé leurs armes mais les surveillaient de loin. Le groupe n'eut d'autres choix que de sortir de la cantina avec un sentiment d'abattement. Heureusement, une aide inattendue se présenta.
_ Vous cherchez Oz? Je peux vous aider à le trouver, leur annonça une jeune togruta qui les attendait dehors.
C'était elle que Lyra avait remarqué en entrant dans la cantina. La gamine ne semblait pas avoir plus de quatorze ans et sa voix reflétait l'innocence de la jeunesse. En revanche, ses yeux gris exprimaient une malice pétillante contrastant avec ses habits ternes. Ses deux lekkus bariolés de noirs et de blancs la faisait ressembler à un Twi-Lek et sa peau rouge ne faisait que conforter cette impression.
_ Et que veux-tu en échange? Demanda Lyra en analysant l'adolescente.
_ Je ne demande rien en échange. Ou peut-être accepteriez-vous de me donner votre robe?
Le prix était à l'évidence bien plus raisonnable que celui du cupide Datto.
_ Tu es une petite coquine toi hein? Très bien marché conclu, indiqua la belle Lyra en tapant la main que lui tendait la togruta.
Twick lui demanda son nom sur un ton légèrement anxieux. L'alien se méfiait même des jeunes filles mais cette caractéristique lui avait souvent été utile par le passé.
_ Chrystie, répondit-elle puis elle gloussa de rire en regardant le rodien. J'adore les rodiens, ils sont tellement marrant avec leurs antennes sur la tête.
Les quatre compagnons se présentèrent aussi. Owen ne put s'empêcher de faire remarquer à Twick que celui-ci avait une admiratrice. L'humanoïde se contenta de hocher la tête d'un air neutre car même s'il était content, il aurait préféré qu'on lui trouve une autre qualité que « marrant ».
Lyra ne sentit aucune intention malveillante chez leur nouvelle amie, il semblait donc qu'ils pouvaient lui faire confiance, pour le moment.

********************************************************


_ Seigneur, il semblerait que tout ne se soit pas dérouler selon vos espérances sur Mandalore, annonça une voix féminine à travers un appareil de communication.
L'auteur de cette voix parlait en langage Sith.
_ Que s'est-il passé? Demanda Dark Proyus.
_ La cible avait anticipé la trahison et avait fait infiltrer la garde de Mandalore. Je crois que cet humain pensait nous surprendre en se faisant passer pour mort.
_ J'espère pour toi que tu ne l'as pas laissé envoyer de messages et qu'il est à présent mort...
_ Non maître mais j'ai entamé la poursuite et j'ai gravement endommagé son vaisseau. Il n'aura donc d'autres choix que de se poser sur Asmeru qui est la planète habitable la plus proche de Mandalore. Le seul moyen pour lui de s'enfuir sera de me tuer mais il n'y arrivera pas bien sûr.
Dark Proyus réfléchit quelques instants et son interlocuteur commença à s'impatienter.
_ Seigneur, quels sont vos ordres?
_ Elimine Odénout Mapassar. Les Jedi Obscur ne doivent pas savoir que les Sith ont tenté d'assassiner leur dirigeant. Ixtab, inutile de te dire ce qui t'arrivera si tu échoues...
_ Cela n'arrivera pas, affirma Ixtab.
_ Ensuite reviens sur Korriban ou tu attendras de nouvelles instructions quant à un autre groupuscule d'utilisateur de la Force.
_ Ce sera fait. Monseigneur? Puis-je vous poser une question?
Le Seigneur Sith consentit à satisfaire sa curiosité bien que cela ne soit pas dans ses habitudes.
_ Comment se passe les missions des autres membres de l'Usumacita?
Proyus savait qu'Ixtab avait beaucoup d'ambition et voulait, à terme, devenir le meilleur assassin de l'Ordre Sith. Elle espérait sans doute que l'un de ses trois concurrents soit mort ou blessé.
_ Soit, Tlaloc est en ce moment-même sur Sernpidal et Thanatos est en attente de mission pour le moment.
Volontairement, le Sith ne donna pas d'informations sur les activités du dernier représentant de l'Usumacita, l'organisation des assassins Sith.
_ Et Hura...
_ Cela suffit! Les assassins font ce qu'on leur dit de faire et rien d'autre. Si tu poses encore des questions qui n'ont pas rapport avec ta mission je m'occuperais de ton cas. Tues Mapassar, c'est ta priorité absolue.




La petite Chrystie guida les occupants du Miraculé De La Force à travers un quartier de Télosia. Owen Mordum se demanda même si l'adolescente ne les menait pas en bateau. Ses doutes disparurent lorsqu' enfin elle leur annonça qu'ils étaient arrivés. Le groupe leva les yeux devant l'imposante maison aux allures d'immeubles qui se dressait devant eux avec arrogance. En effet, tout dans ce bâtiment semblait luxueux. Le jardin était richement décoré de sculptures artistiques aussi belles les unes que les autres. La couleur blanche des statues contrastaient avec l'herbe verte coupée très courte. Quant à la maison, elle ressemblait plutôt à un lieu de travail et cela paraissait bien étrange au milieu de ce jardin. Mais on ne pouvait pas discuter sur l'excentricité des riches.
_ Voilà, c'est la demeure d'Oz! Pour les gardes, laissez-moi faire je vais leur parler.
Curieux de savoir comment elle allait s'y prendre, les Jedi et les autres la laissèrent faire.
En dix secondes la mystérieuse togruta sembla convaincre les deux gardes et bientôt elle leur fit des signes frénétiques de la main pour qu'ils la rejoignent.
_ Elle a l'air dégourdi cette fille...ou alors quelque chose m'échappe, murmura Vala à ses amis.
Elle ne sentait toujours pas d'intentions malhonnêtes chez Christie malgré le fait qu'elle connaisse apparemment les deux gardes.
Les amis de Den Liser passèrent donc sans encombre et se retrouvèrent dans le hall d'entrée imposant. La décoration était sobre et pas du tout pompeuse comme la plupart des riches.
_ Tiens, tiens! Je vois que ma fille a bien rempli la mission que je lui avais donné. Je suis Oz, bienvenue à vous!
Un togruta adulte au vue de sa taille et de celle de ses cornes venaient d'apparaître et semblait particulièrement content.
« Sa fille? » se dirent en même temps Twick, Vala, Lyra et Owen avec une sorte de stupéfaction muette.
_ Vous semblez surpris? Christie ne vous a donc pas mis au courant?
Le sourire du togruta s'estompa quelque peu.
_ Apparemment pas...bien, je l'ai charger de vous attendre à cette cantina où ne vous ne manqueriez certainement pas de venir en quête d'informations sur moi. Vous vous demandez certainement comment je vous connaît?
_ Ouais, répliqua Owen avant tout le monde. Expliquez-nous donc.
Son ton avait une note de cynisme surement due au fait qu'ils s'étaient fait un peu manipulé.
Oz leur raconta qu'après la capture du Jedi Drakus, Viridia lui avait fait savoir que Den Liser et ses compagnons prendraient la relève. Ainsi, le Maître Jedi lui avait fait parvenir une description détaillée de chacun d'eux.
Le togruta leur demanda ensuite de bien vouloir passer au salon pour être plus à l'aise. Mais seul Oz et sa fille s'assirent.
_ Maintenant que l'on sait comment vous nous avez retrouvé, il serait bon de passer à ce qui nous a amené ici, fit remarquer Vala avec impatience.
_ Ne soyez pas si pressé, nous avons tout notre temps...
Mais l'alien s'interrompit en voyant Lyra se lever et le regarder avec un air réprobateur.
_ Qui-Gon a besoin de notre aide maintenant! Qui sait ce que l'Echange a pu lui faire subir depuis tout ce temps...
La mine de leur hôte s'assombrit comme s'il savait quelque chose qu'ils ignoraient.
_ Ainsi vous ne savez pas...
_ Qu'est-ce qu'on ne sait pas? Demanda Lyra Mayn sur un ton de défi.
Oz soupira d'un air triste et leur avoua la terrible nouvelle.
_ Cela fait de nombreux jours que votre ami est mort. Je crains qu'il n'ait pas survécu lors de son séjour dans les laboratoires de l'Echange.
Le silence régnant ensuite dans le vaste salon d'Oz fut assourdissant. Twick et Owen ne connaissait pas Qui-Gon donc ils n'étaient pas beaucoup affectés par sa mort. Par contre, pour Vala et surtout Lyra la situation était bien différente.
Sentant la Padawan sous le choc de cette nouvelle, Vala Loosu reprit le dialogue avec le togruta.
_ C'est une grande perte pour les Jedi mais nos objectifs ne changent pas. Il nous faut libérer les Jedi toujours prisonniers là-bas. Savez-vous où ils sont et comment nous y rendre?
Oz et Christie se levèrent mais ce fut la jeune adolescente qui s'adressa à Vala.
_ Suivez-nous, on va tout vous expliquer...
Lyra, Owen, Vala et Twick suivirent les deux aliens à travers plusieurs couloirs et descendirent un escalier.
_ Lyra Mayn, tu tiens le coup? S'enquit le rodien auprès de la jeune femme blonde.
_ Ne t'inquiète pas Twick, tout va bien pour moi, assura t-elle avec une expression résignée.
Le groupe arriva dans une pièce dont l'appareil à hologramme semblait être l'objet principal. Oz pianota sur le clavier des commandes de la machine afin de l'activer. Une représentation holographique du complexe de l'Echange apparut alors et l'alien s'empressa de la décrire en détails.
_ Comme vous pouvez le voir, les laboratoires sont profondément enterrés sous la surface de Télosia. Le seul moyen d'y accéder est de prendre les nombreux turbo-ascenseurs du bâtiment administratif de l'Echange. C'est ici qu'il faudra d'abord s'infiltrer et récupérer une carte magnétique pour activer un turbo-ascenseur. Qui-Gon Drakus y est parvenu non sans mal mais à présent, la sécurité sera probablement renforcée.
Il fit une pause et reprit sur un ton plus sombre.
_ Avant de disparaître du niveau administratif, Drakus m'a signalé des faits inquiétants mais aussi très intéressants. Il a réussi à découvrir que les Jedi Obscur eux-même supervisaient les recherches et que seul une petite partie de l'Echange Orange finançait le projet. Le deuxième Leader de l'Echange, lui-même, n'est pas au courant de ce qui se passe sous Télosia. Et pourtant, il est arrivé sur Télos il n'y a pas longtemps, d'après mes renseignements.
_ Encore les Jedi Obscur? S'étonna Lyra soudainement plus motivée.
Elle envisagea tout de suite la possibilité que Josh puisse être présent.
« De toute façon, je ne pourrais pas le ramener vers le Côté Lumineux sans Den... »
_ Savez-vous quelque chose à propos des expériences de l'Echange? Demanda Vala en croisant les bras.
_ J'ai un espion infiltré là-bas. Malheureusement, il n'a pas l'autorisation d'accéder aux parties les plus importantes du complexe sous-terrain. Mais voilà ce que je sais, les Jedi Obscur ont fait appel à des scientifiques arkaniens, des génies en génétique. Outre un matériel médical très coûteux, l'Echange a aussi reçu des animaux provenant d'une planète inconnue du nom de Mykrr. Je suis prêt à parier que les arkaniens modifient ces animaux pour en faire de parfaites machines de guerre contre les Jedi.
Christie semblait s'ennuyer comme si elle connaissait déjà tout cela. Son visage angélique encore enfantin dodelinait de droite à gauche au même rythme que la musique qu'elle devait avoir dans la tête.
_ Hé bien! Les choses se compliquent...dit Vala comme si elle réfléchissait à voix haute.
_ On devrait peut-être attendre l'arrivée de Den Liser et Brandon, ces deux-là sont très forts et ils nous seraient probablement très utiles, proposa Twick.
L'ancien mercenaire était apparemment convaincu de l'impossibilité de s'infiltrer sans inévitablement se faire repérer et avoir à se battre.
Mais Lyra n'était pas favorable à sa suggestion.
_ Non, on va le faire sans eux. On est capable de bien plus de chose qu'on ne le croit. Vala n'a cessé de se battre pour sa vie sur Ilum, Owen est capable de battre des Bactérios et toi Twick, tu es un as dans tous ce qui est informatique, sécurité, hackage...bref tous ce qui est manuel.
Impressionnée, Vala approuva les paroles de la Jedi:
_ C'est vrai, tu as parfaitement raison. Mais il va nous falloir un plan très précis pour réussir et cela nous prendra sans doute longtemps pour le mettre sur pied.
Un petite voix fluette s'éleva alors et demanda en quoi Lyra Mayn était douée.
_ Christie! Voyons! D'où te viens cette impolitesse? Réprimanda Oz à sa fille qui souriait à Lyra.
L'amante de Den Liser demanda à Oz de ne pas la punir car elle jugeait la question de la fille plutôt légitime. Lyra se rapprocha de Christie qui lui souriait gentiment.
_ Moi, j'ai un talent caché et il sera sans doute essentiel à notre infiltration prochaine...


****************************************************



_ Les gars! Avant de descendre, il faut que je vous prévienne de certaines choses. Den! Tu m'écoutes?
Tout excité à l'idée de retrouver enfin la civilisation, Le jeune Padawan parlait avec animation à Brandon et n'avait manifestement rien entendu de ce qu'avait dit la chasseuse de primes.
_ Excuse-moi Kirax, tu disais? Fit Den en reportant son attention sur la délicieuse femme.
_ Je dois vous dire que Sernpidal City n'est pas une ville où l'on peut se sentir en sécurité. La République est présente mais elle considère sûrement cette planète comme une quantité négligeable. Par conséquent, la ville est officieusement aux mains d'un truand qui dicte ses propres lois. Donc si vous voyez des gens en train de racketter ou même de tuer quelqu'un, surtout n'intervenez pas ou vous irez au-devant de gros ennui, ça vaut surtout pour toi Den. Imagine un peu que l'on nous reconnaisse, nous aurions en plus tous les chasseurs de primes de Sernpidal aux fesses.
En écoutant cela, Liser redevînt immédiatement sérieux et perdit même son enthousiasme.
_ Cela m'est égal. Je combattrais le mal partout ou je passerais. Tu te rends compte que tu me demandes de fermer les yeux devant un meurtre?
_ Si l'on me provoque pas, tout se passera bien en ce qui me concerne, rajouta le mandalorien en caressant les manches de ses vibrolames.
La chasseuse de primes soupira. Ces deux-là étaient vraiment buté et ne n'ébranleraient probablement jamais leurs convictions profondes. Elle savait que pour Brandon, un regard de travers était un motif suffisant pour une bonne bagarre. Autrement dit, ils avaient peu de chances d'arriver chez sa mère sans faire d'histoire.
A la sortie du Crystal Obscur, un homme à l'air patibulaire les attendait avec un datapad.
_ Bonjour, chers voyageurs. Je suis un contrôleur de Sernpidal et je vous demande de payer soixante-quinze crédits pour le stationnement de votre vaisseau.
_ Hein? Tant que ça? S'exclama Den. C'est de l'arnaque et je ne compte pas vous payer cette somme-là.
Le contrôleur sourit et invita le Jedi à regarder autour de lui. Le Crystal Obscur était encerclé par des tourelles à ions qui pourrait facilement le détruire.
_ Je vous conseille donc de payer...
Den fit une passe avec la main devant l'escroc.
_ Mais j'ai déjà payer, vous vous souvenez?
_ Je me le rappelle, vous avez déjà payer en effet, répéta le contrôleur avec un regard vide. Vous pouvez y aller et passer un bon séjour à Sernpidal City.
Kirax avoua que ce « truc de Jedi » l'avait beaucoup impressionné.
_ Il est facile d'influencer les esprits faibles grâce à la Force, lui expliqua Den en se rappelant les parole de son maître, Kalin Notsun.
Le Padawan ne savait pas où était Kalin mais au plus profond de lui il était persuadé que ses jours n'étaient pas en danger. Son maître et ses conseils avisés lui manquaient beaucoup et quelque soit le degré de maîtrise de la Force que Den avait, il était conscient que sa formation n'était pas terminé et qu'il avait encore besoin de quelqu'un de plus expérimenté que lui pour lui en apprendre plus sur la Force.
L'élu rabattit sa capuche et entra donc dans Sernpidal City. La ville n'était pas haute car elle s'étalait plutôt en surface. Tout comme sur Ossus, les trottoirs étaient pavés mais ici, certains étaient défoncés. Plusieurs speeders passaient devant le trio mais aucun n'était un taxi. Quant à la population locale, ils ne semblèrent tout simplement pas faire attention à eux et cela convenait parfaitement à Kirax. Après tout, ils auraient peut-être une chance de passer inaperçu.
La chasseuse de primes leur demanda de la suivre.
_ Ma mère habite à l'extérieur de la ville, il va donc nous falloir louer un speeder, dit-elle. Ne vous inquiétez pas, j'utiliserais l'argent que j'avais accumulé pour payer les services d'un médecin.
Den et Brandon avaient en effet bien peu d'argent comparé à elle qui avait régulièrement rempli ses contrats de chasseuse de primes. Elle leur dit aussi qu'il allait falloir marcher pendant pas mal de temps s'ils ne trouvaient pas de taxi.
Pendant le trajet, Brandon observa son environnement. Aucun détail ne lui échappait et pour le moment il ne vit rien de spécial qui se rapprochait de près ou de loin à des rackets ou des meurtres. En revanche, il est vrai que la population de ce quartier de la ville semblait être assez pauvre.
Après une heure de marche à rythme soutenu, le trio avait l'estomac dans les talons mais aucun de ne se plaignait. Kirax ne voulait tout simplement pas perdre de temps, Den pouvait se reposer sur la Force et Brandon vit là une occasion de s'entraîner à résister à la faim.
Le soleil jaune du système de Sernpidal commença doucement à se coucher et allongea les ombres de la ville. Les rues étaient pratiquement désertes mais un ou deux speeders perdus passèrent devant Den. La ville prenait alors un aspect fantomatique.
_ Je ne me sens pas très rassuré...dit Den à ses deux compagnons.
_ Chut! J'ai entendu quelque chose! Signala le mandalorien aux abois.
Les trois s'arrêtèrent et tendirent l'oreille. Un bruit de pas précipité martelait le sol...
_ Apparemment, ça vient par ici. Vu ce que tu nous as dit Kirax, il vaut mieux être sur nos gardes.
Un jeune garçon émergea alors d'une ruelle sombre. Il avait l'air terrifié et son visage affolé paraissait être mouillé de transpiration.
_ Des grandes personnes...s'il vous plaît...aidez-nous...
Puis l'enfant s'effondra sur le sol mais Den parvînt à le rattraper avant. Le pauvre gosse était tellement fatigué qu'il luttait pour garder les yeux ouverts.
_ Je suis poursuivi...articula t-il lentement.
C'était vrai, Den sentait quelques formes de vie en approche. Kirax fixa le Jedi d'un air effrayé.
_ Den , j'espère que tu ne comptes pas aider cet enfant? On aurait à coup sûr des ennuis jusqu'au cou si l'on s'oppose à Merhétéla.
Le Padawan s'introduisit en douceur dans l'esprit du garçonnet à demi-inconscient afin de découvrir ce qui s'était passé. Des flashs provenant de la mémoire du jeune humain lui parvinrent et ce qu'il vit lui suffit pour prendre une décision.
_ Je ne fais peut-être plus parti de l'Ordre Jedi. Mais dans l'âme, je suis toujours un Jedi. Les Jedi Vengeur ne sont rien d'autres que des hommes qui ont préféré aller se battre pour sauver la République. Et si un jour, je dois participer à une bataille et tuer des centaines d'êtres pensants, je le ferais pour sauver ce qui mérite d'être sauvé dans cette galaxie. J'ai donc décidé d'aider cet enfant et de sauver sa mère aux griffes de ses bandits. Tu as quelque chose à redire à ça?
Liser avait accentué le mot « mère » et ses traits s'étaient un peu durcis lors de sa dernière phrase.
_ Brandon! Tu es avec moi?
_ Bien sûr...et puis je commençais à en avoir marre de marcher, répondit l'ancien membre de la garde personnelle de Mandalore.
La chasseuse de primes ne trouva rien à redire aux paroles de Den car elle savait qu'il avait raison. Pourquoi Den viendrait-il sauver une personne si c'est au détriment d'une autre? Cela n'aurait que peu de sens...
De toute façon, il était déjà trop tard pour faire marche arrière car les mercenaires de Merhétéla les avaient déjà repéré. Le trio repéra quelques aquales et trandoshans dans le groupe.
Un Twi-Lek en armure noire parla dans sa langue natale.
_ Humains! Remettez-nous cet enfant immédiatement!
_ Il n'en ai pas question. Mais si vous libérez sa mère, je vous laisserez vivre. Qu'en pensez-vous?
Le Jedi encapuchonné se sentait très calme car il savait qu'il faisait le bon choix. Tant qu'il sauverait ou protègerait des innocents de manière désintéressée, cela voudrait dire que le Côté Obscur ne l'atteidrait pas.
Comme prévu par Den, tout le groupe de mercenaires s'esclaffa de rire sauf le Twi-Lek qui ne trouva pas matière à rire.
_ Au vue de vos vêtements, vous ne semblez pas être d'ici. Vous ne connaissez donc pas Merhétéla et ses mercenaires. Pour faire court, c'est nous qui faisons la loi dans la plupart des quartiers de Sernpidal City et vous plaindre à la République ni changera rien car elle ne s'occupe que des quartiers riches.
Voyant que personne ne réagissait, le Twi-Lek lança un ultimatum.
_ Dernier avertissement! Donnez-nous le petit humain ou vous serez tué...
Un trandoshan à la gauche du Twi-Lek lui siffla quelque chose.
_ Tiens...Gamhark a eu une idée que je compte accepter. Vu que vous ne semblez pas rentrer dans la catégories des « pouilleux », on va vous prendre l'enfant de force, vous tuer et vous détrousser...
Mais Den n'avait que faire de ses paroles car il réfléchissait. Ces gars étaient cinq en tout et ne semblaient pas être particulièrement forts.
En revanche, il entendit très clairement Brandon.
_ Je n'ai pas besoin de ton aide, Jedi. Je vais me débrouiller tout seul.
L'élu sourit et croisa les bras en le regardant.
_ Comme tu veux Brandon, je n'interviendrais pas.
Le mandalorien s'avança dans sa combinaison légère mandalorienne et s'arrêta à quelques mètres de ses adversaires.
_ Vous voulez un duel? Très bien. Gamhark, Vas'y et réduit en poussière cet imbécile. Ordonna le Twi-Lek.
Ce fut la sa dernière erreur car le mandalorien se jeta sur lui avec l'agilité du félin et lui coupa la tête avec Ragan sa vibrolame madalorienne. Devant les yeux ébahis et sans réaction des mercenaires aliens, Brandon transperça le ventre de Gamhark dans la seconde qui suivit. Les deux aquales tirèrent avec un fusil blaster sur le mandalorien mais celui-ci utilisa ses réflexes hors-normes pour esquiver les décharges ionisées. Sans leur laisser le temps de riposter, Brandon lança sa vibrolame haut dans le ciel et courut en direction des aliens. Le puissant guerrier les prit en même temps à la gorge et fracassa leur crâne dans un choc tête contre tête. Derrière lui, le dernier trandoshan s'élançait dans sa direction en exprimant sa colère par de nombreux sifflements. Mais Brandon ne semblait pas presser de se retourner pour faire face à son ennemi seulement à deux mètres de lui. Ragan descendit enfin et atterrit dans la main du mandalorien qui d'un geste vif embrocha le trandoshan sans se retourner. Le lézard humanoïde resta immobile, son épée au-dessus de sa tête, et bascula en arrière.
_ Maintenant que c'est fini, je vais réveiller le petit, annonça Den comme si rien ne s'était passé.
Kirax s'efforçait de demeurer de marbre devant la prouesse du mandalorien qui avait éliminé cinq mercenaires sans difficulté.
Le Jedi entreprit de secouer l'enfant pour le réveiller. Au bout de dix secondes, le garçon ouvrit enfin les yeux.
_ Où est maman? Et ceux qui me poursuivaient? Questionna le petit humain dés qu'il émergea de son sommeil.
_ Brandon que voici s'en est occupé. Tu n'as plus rien à craindre maintenant.
Le petit recula et partit auprès de la seule femme du groupe, c'est à dire Kirax. C'est à elle qu'il se plaignit de l'apparence de Brandon.
_ Lui? Mais il me fait peur et il n'a même pas de cheveux...
_ Mais non. Il est très gentil, regarde. Brandon, sourit lui gentiment.
Le mandalorien ne réussit qu'à faire une parodie de sourire en montrant ses dents. Il ne semblait tout simplement pas capable de forcer sa bouche à faire ce geste.
_ Pour l'amour du ciel! Brandon! On ne t'a pas demandé de mordre! Lui reprocha Kirax qui tentait de consoler le jeune humain. Comment tu t'appelles au fait?
_ Adrian madame...
_ Hé bien Adrian, conduis-nous à l'endroit où est retenu ta mère. Tu te sens capable de le faire?
Le garçonnet sécha ses larmes et hocha affirmativement de la tête.
Ils partirent donc dans la ruelle sombre par laquelle Adrian et les mercenaires étaient sortis. Le petit les guida à travers le labirynthe que constituait ces rues assez étroites et sales. Quant aux habitations, tout les volets métalliques étaient fermés mais quelques rayons de lumière passaient par les interstices.
Kirax pensa avec effroi qu'ils n'échapperaient certainement pas à une rencontre avec Merhétéla car c'était une Jedi Obscur indépendante et une ancienne Chevalier Jedi.

*********************************************

La poussière faisait tousser les trois humains et derrière, un massif éboulement provoqué par une explosion rendait toute retraite impossible.
Den ne l'avait sentit qu'au dernier moment. C'était un missile qui avait frappé l'un des mûrs sur le côté. Ils avaient échappé au souffle de l'explosion et à l'éboulement, mais Brandon n'avait pas eu cette chance car le Jedi ne le voyait nulle part.
_ Brandon!! Hurla t-il.
Aucune réponse ne vînt. Il se concentra donc sur la Force afin de repérer un éventuel signe de vie près de l'amas béton et de poutrelles.
« Je sens une étincelle de vie...probablement Brandon mais il est inconscient...il ne semble pas être blessé »
_ Alors? Demanda Kirax en essayant d'enlever la poussière de ses cheveux rouges.
_ Cela va aller, il est juste de l'autre coté de l'éboulement. On continuera donc sans lui. Il est tout a fait capable de se débrouiller tout seul.
Mais la chasseuse de primes ne semblait pas être d'accord.
_ Qu'est-ce que tu dis? On ne va pas l'abandonner...
_ Tais-toi! Je fais seulement ce qu'il nous aurait dit de faire si nos situations avaient été inversées. Et tu te trompes si tu crois que je le laisse parce que je ne tiens pas à lui.
Kirax s'aperçut que le Jedi avait lu dans ses pensées.
_ Désolé...
_ Ce n'est pas la peine. Sois juste sur tes gardes avec Adrian, il est fort possible que celui qui nous a envoyé le missile recommence, prévint le Padawan en empoignant son sabre mais sans l'activer.
Les trois humains continuèrent à avancer sous la direction du petit Adrian qui restait à l'abri derrière Den. Celui-ci avait tous ses sens aux aguets tellement les pièges que pouvait cacher ces ruelles obscures étaient nombreux.
_ On arrive bientôt. Les méchants ont essayé de me prendre dès qu'ils ont su que maman n'avait pas de quoi les payer.
Brusquement le Jedi Vengeur s'arrêta. Il ressentait une grande présence dans la Force, celle d'un Jedi Obscur à n'en pas douter. Mais elle était encore lointaine et Den était prêt à parier que l'utilisateur de la Force l'avait aussi repéré. Apparemment, le Jedi Obscur ne voulait ou ne pouvait pas cacher sa présence dans la Force comme certain Maître le faisait. Quant au jeune Padawan, il ignorait comment faire ce tour-là mais il fallait qu'il l'apprenne un jour.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Ven 17 Oct 2008 - 12:30   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ayé lu ;)

Un bon petit passage qui nous laisse encore sur du suspens ;) Les personnages sont en route vers leur destinée ^^

Niveau fautes :

Ainsi, les chasseurs de primes et les sbires de l'Echange aurait dû mal à reconnaître leurs proies.

->auraient

quelque chose au barman et celui-ci acquiésça avant de disparaître derrière une porte.

->acquiesça

elle avait plus d'expérience pour ce qui est de négocier avec des personnes peu recommandables.

->pour ce qui était

Il n'en ai pas question.

->est

Seigneur, il semblerait que tout ne se soit pas dérouler selon vos espérances sur Mandalore

->déroulé

Les Jedi Obscur ne doivent pas savoir que les Sith ont tenté d'assassiner leur dirigeant.

->Obscurs

quant à un autre groupuscule d'utilisateur de la Force.

->utilisateurs

devant l'imposante maison aux allures d'immeubles

->immeuble

La couleur blanche des statues contrastaient avec l'herbe verte coupée très courte.

->contrastait

Je vois que ma fille a bien rempli la mission que je lui avais donné.

->donnée

Un togruta adulte au vue de sa taille et de celle de ses cornes venaient d'apparaître

->au vu...venait

je l'ai charger de vous attendre à cette cantina

->chargée

Vous vous demandez certainement comment je vous connaît?

->connais

Maintenant que l'on sait comment vous nous avez retrouvé,

->retrouvés

les Jedi Obscur eux-même supervisaient les recherches

->Obscurs eux-mêmes

et que seul une petite partie de l'Echange Orange finançait le projet.

->seule

Encore les Jedi Obscur? S'étonna Lyra soudainement plus motivée.

->Obscurs

les Jedi Obscur ont fait appel à des scientifiques arkaniens,

->Obscurs

Tout excité à l'idée de retrouver enfin la civilisation, Le jeune Padawan parlait avec animation à Brandon et n'avait manifestement rien entendu de ce qu'avait dit la chasseuse de primes.

->le

ou vous irez au-devant de gros ennui,

->ennuis

Ces deux-là étaient vraiment buté

->butés

Le Crystal Obscur était encerclé par des tourelles à ions qui pourrait facilement le détruire.

->pourraient

Kirax avoua que ce « truc de Jedi » l'avait beaucoup impressionné.

->impressionnée

que sa formation n'était pas terminé et qu'il avait encore besoin

->terminée

le trio avait l'estomac dans les talons mais aucun de ne se plaignait.

->"de" à supprimer ;)

Les Jedi Vengeur ne sont rien d'autres que des hommes qui ont préféré aller se battre pour sauver la République.

->Vengeurs

je le ferais pour sauver ce qui mérite d'être sauvé dans cette galaxie.

->ferai

car les mercenaires de Merhétéla les avaient déjà repéré.

->repérés

Mais si vous libérez sa mère, je vous laisserez vivre.

->laisserai

Tant qu'il sauverait ou protègerait des innocents de manière désintéressée, cela voudrait dire que le Côté Obscur ne l'atteidrait pas.

->l'atteindrait

vous plaindre à la République ni changera rien car elle ne s'occupe que des quartiers riches.

->n'y

Den ne l'avait sentit qu'au dernier moment.

->senti

un éventuel signe de vie près de l'amas béton et de poutrelles.

->de béton

les pièges que pouvait cacher ces ruelles obscures étaient nombreux.

->pouvaient

Valà pour ce passage ;)

Très chouettes descriptions aussi ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar AJ Crime » Sam 18 Oct 2008 - 8:40   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Voilà, j'ai fini de lire et de commenter les trois premier chapitre... j'ai bien aimé mais j'ai fait, attend, je regarde.... 340 commentaires, soit environ plus de 100 par chapitres.... Je te le mets en téléchargement, j'espère que tu aura le temps d'exploiter tout cela, il doit bien y avoir dans le lot quelques remarques constructives qui te permettront d'améliorer ton texte et le scénario de ton histoire.... Allé Darkliser, au boulot....
Myst force 2 Darkliser corrAJC.doc
(196 Kio) Téléchargé 31 fois


Et voilà, il ne me suffit plus maintenant que de te prendre ton chapitre 4 pour le mettre à la place dans mon fichier... Je ne te s'assure pas de faire une lecture rapide.... Je vais attendre dans avoir plusieurs pour le faire
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Dim 19 Oct 2008 - 21:27   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Merci pour vos commentaires :ange:

Pour AJ CRIME
J'ai lu ce que tu avais fait concernant les derniers chapitres du TOME1, bravo pour le boulot, j'utiliserais ce que tu m'as dit pour la version finale.
340 comms dis-tu? :shock:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Lun 20 Oct 2008 - 9:06   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Bon courage Darkliser :ange: ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Mer 29 Oct 2008 - 18:10   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 5: Un sombre justicier




La nuit était à présent tombé sur Sernpidal city et donnait un aspect encore plus lugubre qu'à l'ordinaire aux quartiers pauvres. Le missile lancé avait fait un énorme boucan dans les ruelles silencieuses et bientôt des personnes viendraient pour voir ce qui s'était passé.
Ce fut les premières pensées qui traversèrent l'esprit de Brandon, fraîchement réveillé près de l'éboulement. Un filet de sang coulait sur le côté de la tête sans cheveux du mandalorien, à l'endroit où un morceau de béton l'avait percuté. A part cette blessure, il semblait être en bon état tout comme ses armes qu'il sortit brièvement pour vérifier.
L'ouïe aiguisé du membre du clan Karnak détecta des bruits de pas en approche. Peut-être des habitants alertés par le bruit? Mais cela pouvait aussi être ces « mercenaires de Merhétéla » et le mandalorien ne tenait pas à sa battre face à eux sans avoir une idée de leur nombre. L'humain décida alors de prendre provisoirement la fuite en empruntant l'une des rues adjacentes.
Il lui fallait retrouver Den et Kirax mais cela ne serait pas facile. Dans ce quartier tout se ressemblait la nuit.




A quelques mètres de sa navette endommagée, Mapassar n'arrivait pas encore à croire ce qui lui était arrivé. Lorsqu'il avait quitté la planète mandalorienne en laissant Prev Domban provisoirement Mandalore, un appareil inconnu l'avait pris par surprise et avait gravement endommagé son vaisseau. Il avait à peine pu passer en Hyperespace pendant quelques secondes afin d'atteindre la plus proche planète connue à proximité de Mandalore. Le Seigneur des Jedi Obscur avait espéré qu'Asméru soit habité mais il avait eu beau la scanner, aucune forme de vie supérieure n'était apparu sur son tableau de bord. Il s'était donc posé sur cette planète rocailleuse dans l'espoir de pouvoir réparer l'hyperpropulsion avec son droïde T3. Malheureusement, il n'y avait aucun espoir sans pièces de rechange.
Le Jedi déchu poussa un cri de frustration et de désespoir. Sa fureur palpitait dans chaque recoin de son être.
Il était coincé ici et ne pourrait jamais repartir à moins que quelqu'un vienne ici. Une longue solitude l'attendrait si la mort par la faim ne l'achevait pas avant...
En effet, le soleil rouge du système d'Asméru émettait de violents rayons ultraviolet qui ne tarderait pas à brûler la peau de Mapassar s'il restait trop longtemps dessous. Même avec une capuche noire, il ne pourrait pas résister longtemps et ces rations de survie ne le feraient tenir que quelques mois. Il pourrait gagner quelques mois supplémentaires s'il se mettait à méditer pour ralentir son métabolisme.
Un bip sonore derrière-lui l'informa que T3-D6 avait une information à lui communiquer.
_ Que veux-tu droïde? Demanda t-il sèchement.
La machine pensante gazouilla une réponse que Mapassar n'eut aucun mal à comprendre.
_ Quoi? Un vaisseau arrive?
Le Jedi Obscur leva les yeux vers le ciel en évitant de regarder la géante rouge. D'énormes falaises arides le dominaient et aucune trace de verdure n'avait poussé depuis bien longtemps. Cette planète était vraiment une planète morte qui ne tarderait pas à voir son atmosphère partir en fumée lorsque la géante rouge aurait encore grossi.
« Serait-il possible que mon mystérieux assaillant veuille s'assurer que je ne poserais plus de problème? »
Odénout sourit cruellement. Dès que ce vaisseau inconnu aurait attérit, il ne lui resterait plus qu'à massacrer ses occupants et à le prendre pour quitter ce monde.
Comme pour confirmer ses pensées, l'appareil en question devint visible à l'oeil nu et se posa à environ deux kilomètres de sa position actuelle. Mapassar n'hésita pas une seule seconde et se mit à courir dans sa direction, sautant de rocher en rocher avec l'aide de la Force.
Au bout de quelques minutes, l'ancien Maître Jedi commença à souffrir de l'éprouvante chaleur qui l'assaillait. Tout son corps dégoulinait déjà de transpiration et de sueur. Il décida par conséquent de se cacher sous l'ombre d'un gros rocher à l'aspect d'un couteau pour reprendre son souffle. Ses belles années étaient derrière lui depuis longtemps, mais il avait encore tant à faire, à réaliser.
« Devenir le maître de la galaxie...l'avoir dans la paume de ma main » pensa t-il avec espoir.
Seulement, il en était encore bien loin car en ce moment, il n'était rien de plus qu'un vieillard perdu et affolé.
Le Maître de Josh secoua la tête. Il était le Seigneur des Jedi Obscur, il se devait de ne pas douter de son pouvoir même avec ce qui l'attendait. A ses yeux, il était évident que c'était les Sith qui avaient tenté une nouvelle fois de le tuer et c'est eux qu'il devrait affronter s'il voulait s'enfuir de cette planète aride.


Perdu dans ses pensées, le Jedi Obscur ne captait pas la présence d'une étrange forme de vie qui s'approchait petit à petit de lui. Dans l'ombre, il était impossible de distinguer ce que c'était mais cela se déplaçait vicieusement.
Sentant finalement le danger, Mapassar sortit de l'ombre du rocher d'un bond. Il chercha à dégainer son sabre laser mais il s'aperçut avec effroi qu'il n'était plus accroché à sa ceinture. Un bref reflet brillant lui apprit que son ennemi le lui avait subtilisé pendant qu'il réfléchissait.
Une impulsion de Force jaillit de sa main droite et percuta le rocher longiligne qui s'effondra, sa base détruite. Le silence de mort recommença à s'imposer, seul quelques rafale de vent soulevant de la poussière l'interrompait.
« Quel manque d'attention... » s'en voulut le Jedi Obscur, tous ses sens en alerte.
Mapassar sauta verticalement juste à temps pour voir passer sur le sol quelque chose qui avait fusé dans sa direction. Cela ressemblait à une liane d'origine végétale mais c'était évidemment bien plus rapide. S'il n'avait pas sauté, cette chose l'aurait transpercé de part en part.
« Mais qu'est ce que c'est que ça? »
Le Jedi Obscur se réceptionna cinq mètres plus haut sur un rocher et eut à peine le temps de d'esquiver sur le côté une même attaque d'un de ces espèces de pseudopodes. Il sauta à nouveau pour monter plus haut afin d'être hors de portée de cet étrange adversaire. Malheureusement pour lui, une autre attaque surgit en hauteur et manque de peu de lui trouer le ventre. Mais la liane forma un arc de cercle et le prit à la taille pour le projeter vers le bas avec une force étonnante.
Mapassar chuta de quinze mètres et parvint à se réceptionner sur le sol sans trop de mal grâce à la Force qui amortit le choc.
Le moment de surprise passé, Mapassar se prépara à contre-attaquer sans sabre laser. Il n'était pas le plus fort des Jedi Obscur pour rien. La main gauche du vieil homme attrapa son poignet droit pour l'aider à concentrer la Force. Le Jedi Obscur canalisa son pouvoir et le redirigea en direction de sa main droite qui commença à briller faiblement. Son attaque ultime au combat à main nue était à présent prête.
_ Quoi que tu sois...viens subir la faucheuse de Force! Je t'attends! Cria t-il à l'adresse de la chose qui voulait sa peau.
Les étranges lianes arrivèrent de toute part au nombre de cinq. Elles étaient probablement contrôlées par un esprit pensant car les tactiques employées étaient trop complexes pour une simple forme de vie végétale.
Le Jedi Obscur décida de passer à l'offensive en premier afin de ne pas laisser ses adversaires l'encercler. D'un geste sec de sa main droite, il coupa l'extrémité de l'un des pseudopodes mais déjà les quatre autres étaient sur lui. Les choses étaient vraiment très rapide et Mapassar se trouvait déjà en position de faiblesse. Il fut obliger de sauter à nouveau au risque que ses adversaires anticipent sa manoeuvre d'esquive.
L'une des lianes avait effectivement prévu ce cas et s'était glissé sous la bure du Jedi Obscur. D'un geste brusque, elle découpa en deux le vêtement simple du Seigneur qui fut très surpris. Mais Mapassar ne comprit que trop vite la raison de cette attaque car il n'avait à présent qu'une combinaison légère pour protéger son corps du soleil accablant. Quant à sa tête, elle était à présent complètement exposée aux rayons nocifs de l'étoile vieillissante.
Toujours dans les airs, le vieillard se retourna et réussi à éliminer le pseudopode.
« Si seulement je pouvais récupérer mon sabre...cette technique m'épuise et ce soleil ne va rien arranger désormais... »
L'ancien Jedi retomba sur de la terre meuble et se prépara à parer une éventuelle attaque. Cependant elle ne vint pas, pourtant Mapassar sentait toujours un gros danger dans la Force.
Cinq pseudopodes surgirent alors du sol mou et le ligotèrent solidement sans qu'il ne puisse faire un seul geste. Complètement immobilisé, sa technique de faucheuse de Force anéantie et trois autres lianes fonçant à toute vitesse sur lui, la situation était vraiment critique pour le Seigneur des Jedi Obscur. Toutefois, il avait encore une dernière carte à jouer.
Les pseudopodes avaient plaqué ses mains le long de son corps de sorte qu'il ne puisse pas les utiliser pour se défendre. Mais le Jedi Obscur allait s'en servir pour invoquer la Force Obscure. La souffrance n'était rien comparé à la mort, Odénout le savait.
Soudainement, son corps se convulsa et fut parcouru par des dizaines d'éclairs ravageurs. Le Jedi Obscur criait. Chaque parcelle de son corps lui faisait atrocement mal. Même s'il devait en mourir, il continuerait jusqu'à que les choses qui l'avaient ligoté le libèrent.
Le courant s'infiltra aussi dans les lianes qui le retenaient solidement. Mapassar les sentit frémirent de douleur lorsque les éclairs se propagèrent en elles. L'étreinte s'affaiblit suffisamment pour lui permettre de se dégager.
Essoufflé et pantelant, Mapassar s'efforça de ne pas s'évanouir afin de continuer à faire face à ce qui l'attaquait.. Heureusement, ses ennemis ne revinrent pas à la charge et se retirèrent jusqu'à...une silhouette bipède.




La nuit sur Sernpidal s'annonçait fraîche, Brandon frissonnait déjà. Voilà déjà quelques minutes qu'il cavalait dans des rues mal éclairées et étroites qui se ressemblaient toutes. Il lui avait été impossible de retrouver Den et Kirax mais il n'était pas inquiet pour eux. Le Jedi et la chasseuse de primes pouvaient largement se débrouiller sans lui.
Une vive lumière sortant d'un bâtiment ainsi que des bruits de choppes et de paroles attirèrent son attention. Brandon ne devait pas être loin d'une sorte de bar de nuit.
Le mandalorien y entra avec l'intention de se réchauffer et de réfléchir à ce qu'il allait faire par la suite.
Le pub n'était pas très spacieux mais une dizaine de personnes s'y trouvaient et discutaient avec animation tout en picolant. Elles ne firent aucunement attention aux blessures légères qui striaient le crâne de Brandon comme si cela était monnaie courante par ici.
Essayant de se faire discret, l'ancien membre de la Garde de Mandalore s'assit à une table vide située dans un coin du bar.
Le patron était une femme d'une quarantaine d'années et celle-ci remplissait un petit plateau de verres pleins à ras bord.
Lorsqu'elle passa dans l'allée juste devant Brandon, l'humaine trébucha sur l'une des vibrolames du mandalorien qui dépassait. Le plateau s'écrasa bruyamment sur le sol et tous les verres se brisèrent en déversant leur contenu.
« Pour la discrétion, je repasserais... »se maudit Brandon.
La patronne se releva avec un visage empourpré de colère.
_ Quel imbécile! C'est de votre faute tout ça! J'exige réparation!
_ Mais...bégaya le mandalorien un peu décontenancé. Ne vous emportez pas, je vais vous rembourser.
Il se devait de ne pas attirer l'attention sur lui à cause de sa prime conséquente. Par conséquent, il décida de vraiment rembourser la femme même si c'était à contrecoeur.
Celle-ci prit en une fraction de seconde la minuscule liasse de billets que lui tendit le mandalorien.
_ Vingt-cinq crédits? Ce n'est pas suffisant! Vous croyez que les verres et les alcools me tombent du ciel?
Mal à l'aise devant cette furie, l'humain constata d'un rapide coup d'oeil que certains des clients du pub regardaient avec attention la scène.
_ Je n'ai plus d'argent et c'est tout ce que je peux faire pour vous rembourser. Vous feriez mieux de vous en contenter avant que je ne change d'avis...
Brandon commençait déjà à regretter de lui avoir donné tout ces crédits. Ce n'était pas du tout son style de s'excuser devant une femme ou une personne plus faible que lui. Il se dit qu'en temps normal, il aurait tout simplement ignoré cette situation.
« Voilà ce qui arrive quand on traîne avec des Jedi...on devient gentil avec tout le monde... »
Finalement, la patronne du bar sembla se calmer mais son ton n'avait rien perdu de sa sévérité initiale.
_ Bon, vous allez donc me rembourser en travaillant pour moi.
_ Quoi? Il n'en ai pas question! Je me tire d'ici!
Le membre du clan Karnak se leva et mit ses vibrolames à sa ceinture mais la tenace humaine l'arrêta.
_ N'avez vous donc aucun honneur? Je hais les gens qui ne remboursent pas leurs dettes. Ne m'obligez pas à faire appel mes amis.
Ceux-ci n'étaient rien d'autre que des habitués du bar car cinq se levèrent pour se poster derrière le mandalorien redevenu impassible. Brandon n'était pas du genre à se laisser impressionner par ce genre de paroles. En revanche, le fait qu'elle parle de son honneur le piqua au vif.
Un peu plus loin dans le bar, il aperçut un récepteur holographique recevant les nouvelles en provenance de toute la galaxie mais aussi l'actualité locale. Si ses compagnons provoquaient du grabuge, nul doute qu'il le saurait rapidement en restant ici. A ce moment-là, il partirait pour les retrouver.
_ Très bien, j'accepte mais seulement pour une heure ou deux, dit le mandalorien dans un soupir.




Le trio arrivait enfin à leur destination d'après l'enfant. Devant eux, un immeuble sale et gardé par deux mercenaires armés trônait.
Comme d'habitude, le trajet bien que court ne s'était pas passé sans anicroche. Celui qui avait lancé le missile avait bien sûr retenter sa chance en visant droit sur le Jedi. Mais Den était resté sur ses gardes et la Force lui avait susurré l'imminence d'une nouveau danger. Le pouvoir du Padawan lui permit de dévier le missile très haut dans le ciel jusqu'à que celui-ci explose tout seul. Dans la seconde qui avait suivi, Liser en avait profité pour faire tomber, à nouveau grâce à la Force, de quelques étages le malheureux aquale ainsi que son son arme encombrante.
_ Sais-tu combien ils sont ? Demanda le jeune homme au garçonnet.
_ Tu ne peux pas le savoir? Je croyais que les Jedi savaient tout...répliqua Adrian, un peu déçu.
Le petit humain avait véritablement été impressionné lorsqu'il s'était rendu compte que Den était un Chevalier Jedi.
Soucieux de le rassurer, Den lui promit qu'il sauverait ses parents même au prix de sa propre vie.
_ ...et je sens que cet immeuble est plein de civils. C'est la raison pour laquelle je ne peux pas savoir le nombre d'ennemi.
Les yeux marrons du Padawan se tournèrent alors vers la femme aux cheveux presque écarlates.
_ Je te le confie, prends en grand soin.
_ Compte sur moi Jedi, répondit Kirax avec une voix douce. Mais dépêche-toi, n'oublie pas ce que tu m'as promis.
Den lui sourit avec un air qui voulait dire « fais-moi confiance ». Puis le Jedi Vengeur sortit de la ruelle dans laquelle ils avaient attendu.
Les deux mercenaires qui gardaient l'entrée avec leur fusil blaster ne remarquèrent pas tout de suite la forme sombre qui se mouvait dans le faible éclairage des environs.
_ Halte là! Retournez d'où vous venez ou nous serons obligé d'ouvrir le feu.
Den ne répondit pas et continua de s'avancer vers eux pour ne plus être qu'à quelques mètres de l'entrée.
_ Tant pis pour toi! Allez feu!
Mais le mercenaire de Merhétéla ne parvint pas à appuyer sur la gâchette. Pire encore, il lâcha son fusil et porta ses mains à sa gorge dans l'espoir de comprendre pourquoi il n'arrivait plus à respirer. Les yeux exorbités, il ne vit même pas qu'il arrivait la même chose à son compagnon.
Le responsable de cette attaque n'était autre que Den qui avait levé ses bras en direction des deux mercenaires humains.
En accentuant la pression qu'il exerçait, le Padawan les fit s'évanouir et il enjamba leur corps inanimé. L'intérieur du petit immeuble ne semblait pas avoir été nettoyé depuis des mois et la saleté devenait repoussante. Malgré cela, il semblait que l'ascenseur fonctionnait encore mais Den n'avait aucune idée de l'appartement dans lequel se trouvait les parents du petit Adrian. L'élu se dirigea alors vers ce qui semblait être l'accueil, aussi miteux que le vestibule.
Comme il s'y attendait, deux autres mercenaires alien cette fois étaient en train de malmener un vieil ithorien tout fripé. Étant de dos, les brutes ne remarquèrent pas Den qui s'approchait du comptoir. Celui-ci activa la sonnette, le visage sans émotion et décidé. Surpris, le rodien et le twi-lek se retournèrent.
_ Vous allez relâcher l'ithorien, dire à vos petits copains de filer et me dire merci de vous avoir laissé la vie sauve, annonça tranquillement Den.
Pris au dépourvu, les deux compères se regardèrent et d'un commun accord levèrent leurs blaster.
Quelques secondes plus tard, les aliens étaient morts à cause de leurs propres tirs.
Sur les sept formes de combat au sabre laser qu'on leur apprenait au temple, Den ne connaissait parfaitement que le Shii-sho qu'il n'utilisait jamais et le Makashi. Ensuite, il maîtrisait assez bien le Soresu et un peu moins bien le Djem-so. Le Soresu, la forme la plus défensive, lui avait permis de renvoyer les tirs de ses assaillants sur eux-même.
Tout tremblant de peur, l'ithorien cligna des yeux mais il parvint à retrouver assez de lucidité pour remercier son sauveur.
_ Je vous suis...redevable, jeune humain, s'exprima t-il dans sa langue natale. S'il y a quelque chose que je puisse faire pour vous, je le ferais dans la mesure du possible.
Le Padawan lui demanda sans attendre le numéro de l'appartement où vivait un certain Adrian avec sa famille. Le vieil ithorien ne lui répondit pas tout de suite car il feuilletait un livret, probablement celui de tous ses clients.
_ C'est l'appartement deux-cent cinq, au deuxième étage donc. Mais il faut que vous sachiez que les mercenaires ont investi tout mon immeuble. Ils sont très nombreux et armés jusqu'aux dents, vous n'aurez aucune chance...
_ Merci pour vos mise en garde, coupa sèchement Den.
Le Jedi se détourna de l'ithorien et se précipita à l'ascenseur pour monter au second étage. La Force était agité de remous, quelqu'un de puissant approchait et Den ne tenait vraiment pas à le combattre au milieu de civils innocents.
« Probablement cette Jedi Obscur...elle dégage encore plus d'énergie que Vala » s'inquiéta t-il.
L'ascenseur minuscule monta brièvement et s'ouvrit en grinçant. Liser ne put que constater l'étendue des dégâts dans l'allée centrale.
Des objets cassés, des cris, des pleurs, de la souffrance...le chaos; c'est ce qui accueillit le jeune homme. Celui-ci décida de d'abord se rendre à l'appartement deux-cents cinq en n'espérant qu'il ne serait pas arriver trop tard. Il s'efforça de ne pas regarder ce qui se passait dans les autres chambres mais sa main se crispa sur son sabre laser éteint.
Un twi-lek armé d'un pistolet blaster sortit de l'un des appartement à droite et aperçut la silhouette solitaire habillée en falanassi. Le Jedi fonça sur l'alien et lui découpa son arme comme si c'était du beurre. D'un coup de coude bien placé dans le ventre, Den se débarrassa du mercenaire qui tomba, inconscient.
L'appartement deux-cent cinq semblait littéralement avoir été saccagé, Le Jedi ne remarqua rien qui fusse encore intact. Le Padawan se baissa pour ramasser une photo numérique sur le sol. Elle était fendue mais on pouvait voir au centre le visage réjoui d'Adrian ainsi que ses parents qui l'entouraient. Mais lorsque Den constata à quel point la mère d'Adrian était belle, il eut un très mauvais pressentiment. Cela coïncida avec un cri de femme terrifié qui se répercuta même dans l'allée centrale.
L'amant de Lyra Mayn jura car il se reprochait d'avoir un peu trop lambiné.
Le salon était dans un état désastreux mais ce qui retint l'attention de Den était le corps affalé sur le canapé. Il le reconnut comme étant celui du père d'Adrian mais celui-ci semblait avoir été criblé d'au moins trois tirs de blaster.
A côté, un mercenaire humain souriait jusqu'à qu'il aperçoive le Jedi et son sabre laser violet.
_ Quoi ! Un Jedi ? Ici ? S'étonna l'homme barbu en pointant automatiquement son pistolet blaster vers Den Liser.
D'un geste désinvolte, le Padawan attira son arme jusqu'à lui et la jeta au loin avec une grimace de dégoût. En revanche ses yeux étaient effrayants et l'intensité avec laquelle il fixa ceux du mercenaire lui enleva tous ses moyens.
_ Pourquoi as-tu tué cet homme? Qu'a t-il fait pour mériter ça? Hein?
Mais le mercenaire ne pouvait pas aligné deux mots tellement il tremblait comme une feuille devant la colère de Den. Celle-ci d'ailleurs ne faisait que se renforcer à cause du silence de l'homme barbu.
Liser fouilla dans l'esprit du mercenaire et découvrit que le père d'Adrian était mort bravement en voulant protéger sa femme.
_ En plus d'être un meurtrier tu es un lâche...tu n'as même pas le courage d'avouer ton crime, dit Den, très lentement.
_ Tu...tu es un Jedi. Laisse-moi...vivre. Je t'en supplie.
Le mercenaire avait un regard implorant tandis que Den s'était rapproché à seulement quelques centimètres du visage suant du meurtrier.
Curieusement, le Jedi Vengeur était calme malgré sa juste colère. Son coeur resta froid et dur comme de la pierre devant les suppliques du mercenaire.
_ Non, répondit simplement Den sur un ton glacial qui ne lui ressemblait pas.
En même temps, il poussa l'humain en direction de la fenêtre qui se brisa en mille morceaux. Le mercenaire bascula dans le vide et cria à s'en arracher les poumons jusqu'à que la mort le prenne.
Un autre cri retentit dans la salle voisine du salon, probablement la chambre des parents.
Den Liser courut jusqu'à l'interrupteur et l'actionna afin d'ouvrir la porte.
Ses intuitions s'avèrèrent juste. La mère d'Adrian se faisait violer par un autre humain qui s'efforçait de la maintenir immobile. Se débattant de toute ses forces, la pauvre femme pleurait encore plus à chaque nouveau coup de reins que lui donnait l'homme qu'elle détestait le plus en cet horrible instant.
Les yeux écarquillés devant de tels actes, Den ne trouvait aucun mot pour désigner à quel point il était écoeuré. L'apprenti de Kalin ressentait intensément l'énorme souffrance de la femme dans la Force. Elle avait perdu son mari, se faisait brutaliser, violer et elle pensait son fils mort. Tout en elle n'était que haine, impuissance, désespoir et envie de mourir.
Fermant son esprit aux ondes envoyés dans la Force par la mère d'Adrian, il s'aperçut alors qu'il était encore très jeune physiquement et psychologiquement. Den se rendit compte de l'étendue de son ignorance et qu'il existait encore beaucoup d'horreurs et de souffrances qu'il ne connaissait pas. La vision du mal qui emplissait la galaxie s'imposa à lui par la force et jamais, on ne lui avait enseigné ce genre de choses au Temple. Pour lui, les seuls capables des pires cruautés étaient les êtres qui avaient succombé au Côté Obscur. Il savait à présent à quel point il avait été naïf de se croire intouchable parce qu'il avait déjà vu des personnes mourir. Le jeune Padawan avait même brièvement participé à une bataille. Den s'aperçut maintenant qu'il y avait bien pire que la simple mort...
Ne se contrôlant plus, Liser utilisa la Force pour amener le mercenaire à moitié nu jusqu'à lui ainsi qu'un poignard qu'il avait repéré.
_ Tu vas payer...
_ De...quoi ? Bégaya le violeur aussi surpris qu'effrayé.
Le Jedi Vengeur coupa l'instrument qui avait tant torturé la mère d'Adrian et jeta immédiatement le mercenaire sur le côté afin de ne pas être éclaboussé par le sang qui giclait de la blessure fatale.
Tandis que le mercenaire agonisait lentement et que la femme tentait de se lever, Den se mit à genoux et se laissa submerger par les larmes.
Une voix très lointaine et bien connu résonna faiblement dans sa tête. C'était Darkliser, celui-ci n'avait pas influencé les actes de Den pur une fois. La longue méditation à laquelle s'était employée le Padawan portait finalement ses fruits.
« Je vois que tu n'as plus besoin de moi pour comprendre certaines choses qui font partie du quotidien sur de nombreuses planètes de cette galaxie. Réfléchis donc aux vérités que cache les Jedi à cause de leur dogme. Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix...quelles foutaises que cela. Rester de marbre devant tant de cruauté relève de l'inhumain. Ce cher Conseil ne se préoccupe que de préserver cette République corrompue jusqu'à la moelle et néglige les souffrances des populations ou font semblant d'y être aveugle. Réfléchis à tout cela...et tu grandiras »


***********************************************

_ J'en ai marre d'attendre! On y va Adrian mais reste derrière-moi! Compris?
Le garçonnet acquiesça timidement et suivit Kirax dans l'immeuble.
A ce moment-là, un bruit de verre se fit entendre et un homme s'écrasa sur le sol, mort à n'en pas douter. La chasseuse de primes ordonna à Adrian de ne pas se retourner et demanda à l'ithorien où était allé Den.
Trois minutes plus tard, la porte grinçante de l'ascenseur s'ouvrait au second étage. Kirax vit trois mercenaires allongés sur le sol mais seul un semblait être encore vivant. Sortant son blaster, elle tendit l'oreille pour tenter de savoir ce qui se passait à travers les nombreux bruits qui emplissaient l'allée centrale. Un bruit de sabre laser lui indiqua que Den se trouvait à deux appartement vers la droite.
Alerté par les tirs de blaster, un mercenaire de Merhétéla tout paniqué sortit du premier appartement et se retrouva nez à nez avec la chasseuse de primes. Plus rapide que lui, Kirax le tua froidement d'une salve dans la poitrine.
_ Den! Je suis là! Que fais-tu?
_ Je pacifie cet étage mais je crois que tu as achevé le dernier, répliqua Den en émergeant de la deux-cent trois.
Les occupants terrorisés de l'étage sortirent prudemment de leur domicile en se demandant si l'étrange Jedi avait tué tout les mercenaires. Certains avaient des bleus sur le visage alors que d'autres saignaient à divers endroit.
La sernpidalienne remarqua alors les yeux rouges de Den et devina qu'il avait pleuré.
_ Qu'est-ce...
_ Le père d'Adrian est mort, chuchota t-il afin que l'enfant ne l'entende pas. Mais sa mère va...plutôt bien depuis qu'elle sait que son fils est vivant.
L'air navré de la chasseuse de primes n'échappa pas à Adrian.
_ Il est arrivé quelque chose à mes parents? Se lamenta t-il.
Mais une voix de femme soulagée criant son prénom lui fit tout de suite retrouver des couleurs, c'était sa mère. Celle-ci se jeta sur lui et le prit dans ses bras pour le serrer fort.
_ Bon on y va Kirax. Nous n'avons plus rien à faire ici, dit Den sans se soucier de baisser le ton de sa voix.
_ Vous nous abandonnez Jedi ? Demanda un vieil humain au nez crochu. Le premier étage est encore aux mains des mercenaires.
Lentement, l'élu se retourna et répliqua froidement :
_ Je vous ai sauvé de manière désintéressée en ne cherchant aucune autre récompense que la gratitude d'un enfant. Essayez de faire du bien dans cette ville pourrie en vous battant pour votre immeuble et des personnes que vous ne connaissez pas. Prenez les blasters et gagnez votre liberté !
Ensuite, lui et la chasseuse de primes partirent du second étage.
Bien qu'encore secoué parce qu'il avait vu et surtout ressenti, Den avait eu la présence d'esprit de surveiller cette Merhétéla qui serait bientôt là. Il devait partir tout de suite car il mettait en danger tous les habitants de cet immeuble en restant ici.
_ Il ne nous manque plus qu'à retrouver Brandon, louer un speeder et filer vers le nord, résuma la jeune femme. Et cette fois, ne te mêles plus de ce qui ne te regardes pas !
Le Jedi ne sut quoi répondre.

***************************************************



Ses hommes de main se demandaient qui ils poursuivaient à travers les quartiers pauvres de Sernpidal city. Mais seul Merhétéla arrivait à repérer le Jedi semblable à une torche dans le vaste fluide ininterrompues que représentait la Force. Même les nombreux êtres vivants de la ville ne parvenait pas à cacher cette puissante aura qui se dirigeait à présent vers le nord.
Ce Jedi n'était pas ordinaire car elle avait ressenti la mort autour de lui.
Avant, Merhétéla avait aussi fait partie de l'Ordre Jedi. La Jedi Obscur se souvenait parfaitement de certains membres du Conseil, si supérieurs, si arrogants. Au fur et à mesure de sa formation, elle s'était rendue compte que le savoir des Jedi la ralentissait. C'est à ce moment-là qu'elle fut séduite par le Côté Obscur de la Force. Conséquence logique, elle quitta son Maître et se réfugia sur Sernpidal pour cultiver ses nouveaux pouvoirs.
Ainsi, l'humanoïde put laisser libre court à ses passions et sa violence de cathare, une espèce féline origine de Cathar. Merhétéla ne mit pas longtemps à s'imposer comme la leader des quartiers pauvres qu'ignoraient la République. Grâce à ses pouvoirs, elle fut bien vite assez riche pour engager des mercenaires, s'offrir des esclaves et acheter une imposante villa. Trop contente de son confort, la cathare refusa tout simplement de se joindre à Mapassar et son Clan des Jedi Obscur. Les ambitions de l'ancien historien Jedi ne concordaient pas le moins du monde avec les siennes. En effet, pour la féline, seule sa propre personne comptait et tout tournait autour du monde qu'elle avait créé de toutes pièces.
D'habitude, la Jedi Obscur ne cherchait pas les ennuis, que ce soit auprès de la République ou des Jedi. Mais cette fois-ci, c'était différent. Ce Jedi, en plus d'être seul, l'intriguait au plus au point. Elle était curieuse de rencontrer un Jedi qui tuait pour sauver des vies. S'il en était digne, elle pourrait même l'affronter et mordre sa chair. La prédatrice se lécha les lèvres d'avance.
_ Dirigeons-nous à la sortir nord de Sernpidal city, ordonna t-elle de sa voix sifflante.
_ Bien maîtresse, répondit un iridonien, vêtu d'une armure jaune parsemé de noir.
Cette espèce aussi avait une coutume semblable qui consistait à boire le sang des guerriers vaincus.
Deux speeders remplis de mercenaires les suivirent.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mer 29 Oct 2008 - 18:16   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Voilà, copié,

je vais encore avoir du boulot pour mes longues soirées d'hivers, je sens ça gros comme une maison...

Je m'avance sur le premier jedi et j'intercalle un peu de lecture commentationiste... A la revoyure !!!!

Ton serviteur, AJC
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Dim 09 Nov 2008 - 11:40   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

CHAPITRE 6 : La fin du Seigneur des Jedi Obscur






La morphologie de la créature était totalement inconnue du Seigneur. Sa peau était marron telle l'écorce d'un arbre et les pseudopodes qui avaient attaqué le Jedi Obscur se révélaient être des extensions de ses bras. Ses cheveux aussi ressemblaient à ces choses mais eux bougeaient dans tous les sens comme animés par une volonté. Sur son visage doux et fin, deux points d'or brillaient à l'emplacement des yeux au-dessus d'une bouche aussi noire que le cœur de Mapassar. Toutes les caractéristiques de cette inquiétante femme contrastaient avec la couleur de sa robe immaculée. Seul une ceinture noire venait enlever la continuité de son habit blanc.
Les extensions de la créature rentrèrent dans les manches de robe. Quelques secondes plus tard, les avant-bras ainsi que les mains apparurent à la place.
_ Ainsi, la réputation du Seigneur des Jedi Obscur n'est pas usurpée. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas rencontré quelqu'un qui parvienne à éviter mes attaques. Quoiqu'il arrive dans les prochaines minutes...
La femme inconnue passa une langue noire sur ses lèvres. Mapassar ne put s'empêcher de frissonner.
_...sache que tu as gagné le respect d'Ixtab.
Retrouvant sa lucidité, Mapassar se dit que cette Ixtab était incontestablement plus fort que lui, du moins tant qu'il n'avait pas son sabre-laser. Le Jedi Obscur avait du mal à récupérer à cause de ce qu'il venait de subir et il regretta une nouvelle fois d'avoir perdu sa jeunesse. Trop peu de temps c'était écoulé depuis qu'il s'était enfoncé dans les abîmes du Côté Obscur. Par conséquent, il n'avait toujours pas trouvé le moyen de rallonger sa vie de simple humain. L'ancien Maître Jedi chercha donc à gagner du temps.
_ Pourquoi...pourquoi vouloir me tuer?
_ On m'en a donné l'ordre et je compte les exécuter à la lettre, répliqua simplement Ixtab.
Un éclat de lumière, à la gauche de la créature, attira l'attention du Jedi Obscur. C'était son sabre laser mais Ixtab sembla deviner où allait son regard.
_ Tu voudrais ceci, n'est-ce pas?
Odénout Mapassar leva son bras et usa de la Force pour attirer son arme jusqu'à lui. Quant à Ixtab, elle n'avait fait aucun geste pour l'en empêcher.
_ Je sais que celui qui t'as envoyé me tuer n'est autre que Dark Proyus. Qu'a t-il donc en tête?
_ Pourquoi devrais-je me fatiguer à te répondre alors que, dans quelques minutes, tu seras à l'état de cadavre...ou pire, qui sait? Se moqua l'assassin Sith.
Le précepteur de Josh Janesh ne mordit pas à la provocation mais tenta de gagner encore du temps pour reprendre davantage de forces.
_ Les Sith sont-ils tous arrogants? Ou alors c'est simplement toi qui te croit plus importante que tu ne l'es?
Les paroles de Mapassar amusèrent Ixtab plus qu'elle ne la mire en colère. Pendant ce temps-là, le vieil humain se sentait prêt à l'affronter et à la vaincre.
_ Tu es tellement ignorant, Seigneur des Jedi Obscur. Tu ne sais rien de notre Empire, du Quintumvirat et de bien d'autres choses. Croyait-tu vraiment que les Sith et les Jedi Obscur deviendraient alliés seulement parce qu'ils utilisaient tout deux le Côté Obscur de la Force? C'est pathétique! Vos pouvoirs ne sont rien face à nous, les vrais maîtres de la Force Obscure et je vais te le prouver!
Les yeux or d'Ixtab s'agrandirent en même temps que ses mains sveltes se déformèrent pour former à nouveaux des pseudopodes qui fendirent l'air en direction du Seigneur. Mapassar, le visage déformé par la fureur qui montait en lui, lança des éclairs de Force dans leur direction. Au dernier moment, les dix doigts d'une longueur infinie de la Sith se séparèrent en deux groupes pour éviter l'attaque. Mais le Jedi Obscur changea la direction du flux d'éclair et toucha les pseudopodes de droite qui se retirèrent immédiatement. Ceux de gauche obligèrent l'ancien Maître à sauter en direction de l'assassin Sith. Sabre bien en main, l'humain exécuta un lancer de sabre laser vers son ennemi surprise de voir arriver l'arme tournoyant à plus de cinq tour à la seconde.
Ixtab ne s'attendait pas du tout à ça car pour elle, le Jedi Obscur était à boute de force. Mais à l'évidence, elle l'avait sous-estimé. La créature n'eut même pas le temps d'esquiver entièrement l'attaque du Seigneur des Jedi Obscur.
Un horrible bruit de sabre laser tranchant une matière organique se fit entendre en même temps que l'assassin Sith poussa un petit cri de fureur mais aussi de surprise. Son bras gauche avait été touché et gisait sur le sol en déversant un liquide noirâtre à moitié sécher par la chaleur du plasma.
La Sith regarda brièvement son membre sectionné et ses extensions gigotantes.
_ Tu va me le payer! Cria t-elle en regardant vers le haut.
Mais le sabre laser du Jedi Obscur était déjà revenu dans la main de son propriétaire qui descendait vers Ixtab.
_ Et maintenant le coup de grâce! Hurla t-il en tranchant horizontalement le corps fin de la Sith éberluée.
La partie supérieure d'Ixtab précéda de peu la partie inférieure dans leur chute. Un gargouillement monta de la gorge de l'assassin Sith et son corps fut agité de convulsions. Son sang noir et impur souillait le sol ardent d'Asméru.
_ C'est fini, Sith! Tu as payé pour ton arrogance, annonça Mapassar en se délectant de sa victoire. Et maintenant, je vais prendre ton vaisseau...
Le Jedi Obscur se retourna en direction du vaisseau d'Ixtab qui devait se trouver derrière les imposantes falaises qui lui barraient la route. Il n'en revenait pas d'avoir vaincu la Sith aussi facilement mais après tout son pouvoir était peut-être plus grand qu'il ne le pensait. Son adversaire n'avait même pas utilisé la Force pendant le bref combat.
L'ancien Maître Jedi s'éloigna de quelques pas mais quelque chose le troublait.
« Non c'était trop facile »
Mapassar se retourna dans la même seconde où il sentit quelque chose entourer ses chevilles. C'était Ixtab! Le monstre avait feint la mort et était encore capable d'utiliser son seul membre valide pour attaquer le Jedi Obscur.
Sans pouvoir réagir, le Seigneur sentit une force prodigieuse le soulever du sol et le faire tournoyer dans les airs. Son étonnement lui fit perdre de la lucidité et il lâcha son sabre qui alla s'écraser sur le sol rocheux en tintant.
A demi-face contre terre, Ixtab souriait avec roublardise tandis qu'elle faisait décrire à sa proie de nombreux cercle au-dessus. La Sith relâcha la prise et regarda le Jedi Obscur percuter violemment une falaise.
Le choc occasionna la création d’un gros nuage de poussière ainsi qu'un petit éboulis de pierre. Mais Mapassar était toujours là. Quelques unes de ses côtes étaient fêlées et sa hanche portait une blessure ouverte et sanguinolente. A la commissure de ses lèvres pâles, un filet de sang coulait mais ses yeux indiquaient clairement qu'il ne s'avouait pas vaincu, pas encore du moins. La Sith se trouvait dans un état bien plus pitoyable que lui et ne pouvait se déplacer. Le vieil homme n'avait qu'à la laisser pourrir sur cette planète désertique en faisant attention à rester hors de portée de ses pseudopodes.
_ Je sais ce que tu pense, Seigneur des Jedi Obscur, entendit-il à travers la poussière qui retombait à mesure que les secondes défilaient. Tu crois pouvoir t'échapper d'ici en m'évitant, n'est-ce pas? Pour toi, je suis vaincu et incapable de me déplacer? Détrompe-toi !
Ixtab crispa les traits de son visage fin en se concentrant. Des pseudopodes sortirent de la partie supérieure de son corps et se joignirent à la partie inférieure dans un horrible bruit de succion. Quant à son bras droit coupé, le même phénomène se produisait et il fut bientôt recollé. Semblable à une déesse du mal invulnérable, Ixtab se releva comme si de rien n'était. Ses blessures qui auraient du lui être fatales n'existaient plus.
Devant ce quasi-miracle, Mapassar était resté figé et interloqué. Des pensées de toutes sortes l'assaillirent et il se mit à trembler comme une feuille.
« Un simple assassin...seulement un simple assassin possède des pouvoirs aussi prodigieux.. »
Odénout n'en revenait pas. Mais alors, quel genre de pouvoir Dark Proyus avait-il pour commander une créature aussi puissante?
L'ex-historien Jedi prit une poignée de terre mêlée au sang qui coulait de ses blessures et le serra très fort.
_ Mais que vois-je? Un reste de combativité? Se moqua Ixtab d'un rire cristallin.
_ Non...j'avais juste trouvé un moyen de t'anéantir pour de bon mais à quoi bon, tu es tellement lâche que tu n'oseras pas la prendre de plein de fouet.
En étant méprisant et arrogant à souhait, Mapassar espérait titiller la curiosité et la propre arrogance de la redoutable Sith qui n'avait même pas encore utilisé la Force contre lui.
La créature féminine cessa de sourire et son regard devint glacé.
_ Je te laisse dix secondes! Soit pour t'enfuir, soit pour me supplier de te laisser la vie sauve ou soit pour tenter ta soi-disante attaque qui va me tuer. Dans les trois cas, je t'abattrais, telle est la volonté de mon Maître.
Le Maître de Josh grimaça de douleur en se tenant la hanche mais il était content car Ixtab lui laissait le temps nécessaire pour son dernier baroud d'honneur. Ensuite, il pourrait mourir avec la satisfaction d'avoir tout tenter pour survivre et réaliser ses projets de domination de la galaxie. Ses pensées allèrent à son apprenti, Josh Janesh. Le Jedi Obscur avait su exploiter le grand potentiel qu'il y avait en lui mais Josh restait encore jeune et il n'était pas exclu qu'il puisse basculer du Côté Lumineux dans le futur. Ce que craignait le plus Mapassar, c'était le jour où son apprenti devrait faire face à ses deux anciens amis, Den Liser et Lyra Mayn. Une étincelle d'amitié subsistait encore en lui et seul la mort des deux Jedi pourraient le faire irrémédiablement adhérer au Côté Obscur de la Force. Pourtant, Josh s'était adonné de toutes ses forces dans la pratique des techniques les plus infâmes et il était même parvenu à maîtriser des Techniques Interdites. Ce que le Seigneur des Jedi Obscur, lui-même, n'avait pu faire.
Sans aucun doute, Josh Janesh ferait un bon successeur pour guider les Jedi Obscur vers un destin glorieux. Le jeune homme devrait d'abord gagner le respect des autres Jedi Obscur qui seraient certainement nombreux à vouloir prendre sa place. Mapassar avait aussi veillé à ce que l'emprise qu'il avait sur une grande partie de la flotte mandalorienne ne change pas même s'il venait à mourir. En effet, Prev Domban, le nouveau Mandalore, devrait se rendre sur Télos dans le but de donner son casque devant tous les mandaloriens à Josh. Ainsi, l'ancien Padawan deviendra le leader du Clan des Jedi Obscur et de la flotte mandalorienne.
Mais les choses n'en étaient pas encore à ce stade. L'homme d'âge mûr ressentit une vive douleur à la tête et s'aperçut que les rayons du soleil commençaient à brûler sa peau blanche. Sa volonté lui permit d'ignorer ce nouveau danger afin qu'il se concentre exclusivement sur la technique qu'il allait employer.
Le Jedi Obscur invoqua les dernières forces qui lui restaient dans un cri étouffé. L'énergie maléfique qui se dégagea de son être jaunit ses yeux et rendit son visage blanchâtre encore moins humain qu'avant. Ses mains se joignirent en direction de la Sith qui attendait patiemment l'attaque qu'elle était sûre de pouvoir contrer. Mapassar était enfin prêt et Ixtab, quelque soit ses capacités régénératives, mettrait du temps à s'en remettre.
Brusquement, Odénout relâcha toute la Force Obscure qu'il avait concentré en un seul point au-milieu de ses mains plaquées l'une contre l'autre. Un unique et scintillant éclair en sortit et frappa l'assassin Sith à la vitesse de la lumière. Touchée en pleine poitrine, Ixtab se retrouva projetée vers l'arrière par la simple puissance cinétique de l'attaque. Son corps endommagé traversa une petite falaise et s'écrasa violemment sur la suivante qui s'effondra à moitié sur elle.
Malgré son état de fatigue avancé, Mapassar se força à se retourner pour grimper la rude colline pierreuse qui lui faisait face. A force de courage, le Seigneur parvint enfin en vue du vaisseau de l'assassin. Tout n'était pas perdu pour lui mais il devait se dépêcher...



********************************************************


Malgré le sentiment de honte qu'il avait ressenti en faisant le service, Brandon était finalement parvenu à réparer sa dette envers la patronne. Le mandalorien pensait partir à tout instant car il savait où se trouvait Den et la chasseresse.
Quelques personnes affolées étaient entrés dans le petit bar en hurlant que les mercenaires de Merhétéla s'en prenaient aux habitants d'un immeuble non loin d'ici. Mais ils avaient affirmé aussi avoir vu quelqu'un habillé en Jedi y entrer.
_ Patronne ! Où se trouve le magasin de speeders le plus proche ? Demanda t-il.
_ Vous en trouverez un à deux rues sur votre droite! Au plaisir de ne jamais vous revoir!
Mais le mandalorien était déjà parti.


********************************************

_ Mais on vous dit que c'est urgent! Alors descendez et ouvrez-nous! On vous paiera un petit extra en plus! Cria Liser en direction de l'étage supérieur du magasin de speeder.
_ Non mais vous croyez que c'est une heure pour réveiller les braves gens, siffla un dévaronien maigre comme un clou.
Den regarda Kirax avec exaspération et celle-ci hocha brièvement la tête en s’avançant.
_ Si vous ne nous ouvrez pas dans la prochaine minute, on entrera par la force ! Et qui sait, si je suis de bonne humeur vous ne vous en tirerez qu'avec quelques « petites » égratignures !
Le propriétaire jura en grommelant et disparut du balcon pour réapparaître quelques secondes plus tard au seuil de la porte.
_ Ne vous énervez pas ! Je suis toujours ravi de satisfaire des clients.
Pressée par le temps, la chasseuse de primes lui fit savoir qu'ils voulaient acheter le speeder le moins cher qu'il possédait. Le dévaronien leur présenta un vieux speeder de l'antique marque Irnia Motor. Il y avait quatre places et le prix se trouvait être très raisonnable. Le couple paya la somme et s'apprêta à partir quand une voix grave les arrêta.
_ Vous n'irez nulle part sans moi.
C'était Brandon et au vue de sa respiration haletante, il avait du courir pour arriver jusqu'ici.
_ Justement on se demandait comment on allait faire pour te retrouver. On craignait que tu te sois fait prendre après l'éboulement, dit Kirax installée à la place de conductrice. Aller! Embarque!
Le mandalorien prit une place de derrière et le speeder vrombit doucement avant de démarrer en direction du nord.


*****************************************************

Odénout Mapassar poussa un long soupir de soulagement à l'intérieur du vaisseau Sith.
Le message adressé à Télos était parti afin de les mettre au courant de la trahison de Dark Proyus. C'était tout ce qu'il avait pu faire car les commandes de la navette semblaient être verrouillées sur un seul utilisateur. Sa dernière chance de survie avait été réduite à néant et Ixtab ne tarderait pas à revenir pour l'achever.
Le Jedi Obscur tenait à peine sur ses jambes. Outre les dommages que lui avaient directement infligés le monstre, le soleil rouge d'Asméru avait brûlé la peau de sa tête et de ses bras. Sa mort ne faisait donc aucun doute. Il finirait comme il l'avait toujours su, dans les abîmes ténébreuses du Côté Obscur qui en fin de compte n'auront fait qu'accélérer la corruption de son âme et fait disparaître toute son humanité. Ou peut-être pas. Mapassar éprouvait une certaine affection pour son apprenti, comme en souvenir de son illustre passé de Jedi. Ce passé, l'historien l'avait abondamment enrichi de toutes sortes de connaissances qu'il avait acquérit au cours de ses nombreux voyages aux quatre coins de la galaxie.
Ses dernières pensées furent interrompues par une créature habillée d'une robe vaguement blanche et déchirée. Ixtab se tenait à l'entrée de son vaisseau et Mapassar, en haut de la rampe, la dominait tout en sachant que son ultime heure était arrivée.
_ Toute résistance était futile ! Je savais que tu ne pourrais pas utiliser mon vaisseau pour t'enfuir! Annonça la Sith, ses yeux or écarquillés par la fureur que lui avait inspiré son adversaire.
Ses dix tentacules s'élevèrent juste devant le Jedi Obscur à bout de force et s'élancèrent brusquement vers un point bien précis.
La souffrance qui en résulta fut telle, qu’Odénout crut qu'il allait s'évanouir...ou peut-être mourir. Ses jambes, ses bras, ses poumons et son ventre furent transpercés instantanément. Son corps, mis au supplice par cette cruelle attaque, pendit lamentablement et ne fut plus soutenu que par les extensions de la Sith.
Celle-ci le rejeta hors de son vaisseau avec un geste dédaigneux. S'écrasant sur le sol brûlant, le Seigneur à l'agonie ne saisit même pas d'où venait le vent produit par les réacteurs du vaisseau Sith qui décollait. Dans la douleur, le peu de lucidité restant lui permit de tenter une dernière chose pour survivre, un infime espoir...

***************************************************

Le speeder fraîchement acheté filait dans les larges rues du quartier riche de Sernpidal city. Contrairement au quartier pauvre, cette partie de la ville paraissait vivante même la nuit. Les lumières vives et l'activité des nombreux êtres vivants y étaient pour beaucoup.
Seul Den ne faisait pas attention à ce brusque changement d'environnement. Le Jedi pensait à ce qu'il avait fait un peu plus tôt. Il se sentait perdu et totalement désorienté au sujet de la doctrine que lui avait apprise les Jedi. L’Ordre avait toujours eu pour objectif de protéger la République mais sans s'y intégrer. Den comme les autres Jedi avaient vu d'un bon œil cette alliance dont ne pourrait découler que de bonnes choses. Mais il doutait que la République Galactique soit réellement le gouvernement qu'il fallait pour diriger la galaxie. La preuve était sous ses yeux. Des soldats patrouillaient dans les quartiers riches de Sernpidal city alors que les quartiers pauvres où étaient regroupés en grande partie la population ne bénéficiaient d'aucune protection. Les sénateurs de la République ne semblaient pas faire le boulot qu'ils devraient faire pour améliorer les conditions de vie.
La Force Unificatrice incitait l’Ordre Jedi a prévoir les évènements mais à ne rien faire pour les empêcher, ou alors est-ce que le Conseil avait peur? Peur que leur pouvoir s'estompe? Peur de mourir? Ou peur de la tentation du Côté Obscur?
C'était bien dans ces moments-là que Den aurait eu besoin des conseils avisés de son Maître. D'ailleurs, Kalin Notsun avait façonné son apprenti pour qu'il voit les choses comme lui et Den dut reconnaître que sa vision semblait la bonne. Voir ce qui se passait dans un futur possible ne devait pas influencer le moment présent. Des pensées qui le rapprochaient de la Force Vivante.
_ Tu es soucieux Den. Qu'est-ce qui s'est passé dans cet immeuble? Demanda la chasseresse.
Celle-ci devait déjà l'observer depuis un certain temps.
_ J'ai fais des choses que je n'aurais jamais cru faire un jour, répliqua sombrement Den. J'ai vu en face la cruauté et la souffrance que l'on peut trouver dans chaque ville de chaque planète de cette galaxie. Et moi, j'ai répondu par une sauvagerie encore plus grande. Mais le pire, c'est que j'ai pris du plaisir à faire subir dix fois plus de douleur à tous ces lâches de mercenaires. J'ai aimé leur faire du mal et cela me dégoûte!
Kirax tenta de le consoler mais elle n'était pas douée pour cela.
_ La vengeance est un sentiment humain et j'avoue que moi aussi j'aurais tué tous ses sales types. A cause d'eux, un jeune enfant n'a plus de père et encore, ce n'était qu'un cas isolé parmi tant d’autres.
_ C'est vrai, admit le Padawan, je suis un Jedi Vengeur mais ais-je pour autant le droit de faire le bien en répandant un mal digne des Sith ? Je crois que non ! Cette voie mènerait au Côté Obscur...
_ Que comptes-tu faire ? Demanda la sernpidalienne.
_ Une fois notre mission rempli, nous n'irons pas sur Télos.
_ Mais où alors ?
_ Nous trouverons les Jedi Vengeurs. Eux, ils doivent avoir la ligne de conduite que je ne parvins pas à trouver moi-même, dit Den en fixant Kirax droit dans les yeux. Mais tu es libre de ne pas venir si tu le désires.
La chasseuse de primes ne répondit pas. Elle ne voulait pas l'avouer mais elle commençait à s'attacher à Den et aux autres au fur et à mesure qu’elles les connaissaient mieux. Le Padawan n'était encore qu'un gamin arrogant qui cherchait sa voie et qui portait un lourd fardeau sur ses épaules. Sans des personnes dignes de confiance pour l'aider à le soutenir, le Jedi s'effondrerait. Elle avait également un faible pour Brandon car il possédait un courage et une détermination à toute épreuve. Trouver un homme avec de telles qualités étaient bien rares, de plus le mandalorien était plutôt mignon malgré le masque glacial qui recouvrait en permanence son visage.
_ Den, Tu es jeune et inexpérimenté comme beaucoup d'entre nous. L'effet qu'a produit ce que tu as vu en est la preuve. Sache que les horreurs que tu pourras subir pendant cette guerre seront très probablement mille fois plus terribles. Il est même arrivé que certains soldats en perdent la raison et se mettent à tuer n'importe qui, alliés ou ennemis. Seuls les vrais guerriers sont immunisés contre ce genre de faiblesses.
_ Pourquoi ?
Le jeune homme se retourna pour faire face au mandalorien.
_ Simplement parce qu'un guerrier a des convictions immuables qui lui sont propres. Cela lui permet de tuer et de massacrer sans pitié tous ceux qui oseront s'opposer à lui. Il pourra faire preuve d'autant de sauvagerie que le pire des Jedi Obscur mais tant qu'il sait pourquoi il se bat, il ne succombera pas aux répercussions sur l'esprit qu'entraînent ses tueries. Cela peut peut-être s'appliquer pour les Jedi.
_ Comment ça? Questionna Den, surpris.
_ Je veux dire par là qu'il est peut-être possible pour les Jedi de faire le bien en utilisant ce Côté Obscur que vous craignez tant. La difficulté, c'est que le surplus de pouvoir qu'il engendre ne doit pas modifier les convictions.
_ Mais comment sais-tu tant de choses sur les Jedi ? Fit Den, ahuri.
_ Il est toujours bénéfique de connaître ses alliés tout comme ses ennemis. Souviens-toi en !
Le Padawan regarda les yeux bleus de Kirax et celle-ci réprima une envie de rire.
_ Et quelles sont tes convictions profondes?
_ Tu le sais déjà, Den Liser, signala le puissant mandalorien. Je me bats pour ma fierté et mon honneur. L'amour et l'amitié n'ont pas de place dans ma vie car le cœur d'un guerrier doit rester pur et vierge de ces sentiments de faibles. Un jour, tu découvriras le guerrier qui est en toi. Quelles sont tes motivations ?
Liser n'eut pas à réfléchir une seconde pour trouver les raisons qui le poussaient à s'améliorer et à se battre.
_ Protéger mes amis et ceux que j'aime!
Brandon leva un petit sourcil étonné.
_ Et que fais-tu des innocents ? Je croyais que les Jedi avaient pour devoir de les protéger.
Liser expliqua calmement son nouveau point de vue.
_ Les innocents n'existent que jusqu'au moment où ils deviennent inévitablement coupables. Ils sont tellement faibles qu'ils n'ont même pas la force de combattre les injustices dont ils sont victimes. Les aider ne serait pas un service à leur rendre et ne ferait que les conforter dans leurs idées préconçues.
C'en était trop pour la chasseuse de primes qui avait du mal à reconnaître le jeune Jedi.
_ Je n'arrive pas à en croire mes oreilles. Tu as pourtant sauvé pas mal de gens aujourd'hui!
_ Oui, admit froidement le Padawan, et qu'ont-ils fait par la suite? Hé bien j'ai sentie qu'ils s'étaient terrés dans leur appartement au lieu de combattre pour libérer les autres. Et cette couardise, ils vont sûrement la regretter plus tard. Avec du recul, j'aurais peut-être du ne pas m'en mêler et laisser ces gens souffrir. Ils auraient peut-être fini par se rebeller face aux mercenaires et gagné leur liberté au prix de leur vie.
Kirax arrêta le speeder sur le côté de la route et se tourna vers un Den impassible et serein. La jeune femme était en colère contre les paroles de Den. Elle se demandait où était passé la bonté naturelle du Jedi.
_ Tu veux me faire gober que si quelqu'un se fait tuer sous tes yeux, tu ne feras rien pour empêcher ça?
_ Seulement s'il le mérite...
La beauté resta de marbre comme si elle attendait autre chose. A leur arrivée sur Sernpidal, la même question avait été posée et Den avait répondu qu'il combattrait toutes les formes du mal. Sa perception des choses avaient changé mais jusqu'à quel point?
_ Ne t'inquiète pas ! J'aimerais mieux mourir plutôt que de te trahir, mon amie ! Tu es toujours partante pour que je soigne ta mère? Demanda Den sur un ton enjoué radicalement différent de la voix qu'il avait il y a quelques secondes.
_ Bien sûr! Tu es juste si surprenant et imprévisible.
Le speeder reprit sa marche en avant et elle ajouta.
_ Lorsque nous serons en dehors de la ville, je vous révélerais tout de l'endroit où l'on va se rendre. Ici, les mûrs ont des oreilles.


***********************************************

S'infiltrer dans un laboratoire situé à plusieurs centaines de mètres sous la surface requérait énormément de temps de préparation. L’Échange avait augmenté les mesures de sécurité et les effectifs des gardes à cause de la présence du Leader Orange.
Lyra se promenait non loin de la forteresse d'Oz avec ses pensées. Le togruta leur était d'une aide inestimable grâce à ses sources de renseignements. Ainsi, ils apprirent que les Jedi Obscur allaient tenter de faire passer en douce plusieurs marchandises provenant du laboratoire.
Owen avait proposé de faire appel à la République pour les intercepter mais Vala avait été contre. C'était trop risqué car un déploiement de troupes républicaines aurait trop attiré l'attention.
La jeune femme tourna dans une rue déserte mais quelque chose n'allait pas. C'était comme si le temps s'était soudainement arrêté. L'atmosphère devint tendue et silencieuse. Chose étrange, il n'y avait aucune perturbation dans la Force comme si ce phénomène était contrôlé.
Dans un bruit d'étoffe, quelqu'un apparut furtivement en robe blanche. Son visage était mystérieusement caché par une capuche. Les jambes écartées, l'étranger faisait face à la Jedi et semblait savoir qui elle était réellement.
De son côté, Mayn tenta de sonder son mais elle se heurta à un véritable mûr infranchissable. La jeune femme rapprocha donc la main de son sabre laser, au cas où.
_ Lyra Mayn? Demanda l'étranger d'une voix grave.
Les yeux verts de la Padawan se plissèrent. Il connaissait son nom.
_ Qui la demande?
Un léger vent siffla dans leur direction et perturba le silence pesant.
_ Ce nom ne vous sera d'aucune utilité mais soit, on m'appelle Huracan. Je sais pourquoi vous et vos amis êtes ici et je suis venu vous donner un coup de pouce.
_ Pourquoi devrais-je vous faire confiance? Demanda Lyra avec méfiance. Vous êtes peut-être un Jedi Obscur.
Toujours immobile, le dénommé Huracan l'ignora purement et simplement.
_ Vous allez prendre ce datapad. Il contient des données qui vous seront très utiles pour infiltrer le gratte-ciel administratif de l'Echange.
La voix grave se tut mais l'étranger en blanc lança le datapad en question. Malgré son scepticisme, la Jedi le rattrapa et l'examina attentivement.
_ Mais vous nous demandez d'attendre plusieurs semaines avant de passer à l'action! S'écria t-elle.
_ Je veillerais à ce que rien ne bouge au laboratoire en attendant.
_ Mais où est votre intérêt là-dedans?
_ Je pose une condition à cet accord. Den Liser, l'Elu, devra être avec vous, dit posément la voix de Huracan.
La silhouette immaculée se retourna et partit dans la direction opposée à Lyra
_ J'aimerais bien savoir, reprit lentement la Jedi, ce qui vous fait penser que nous sommes alliés.
Pour la première fois, Lyra entendit un petit rire guttural émaner de l'étranger qui s'était arrêté.
Pendant une fraction de seconde, la Jedi sentit la Force se déchaîner autour du mystérieux être. C'était comme si un tsunami avait secoué l'océan tranquille qu'était habituellement la Force. Cet être n'était pas humain mais elle ne ressentit pas le Côté Obscur chez lui. L'étranger ne semblait ni bon, ni mauvais. Mais sa puissance était telle que Lyra en resta pétrifiée sur place.
Arrivé à sa hauteur, il lui murmura à l'oreille:
_ Quel genre d'ennemi vous laisserait la vie sauve alors qu'il a la capacité de vous anéantir toi, tes amis et même la forteresse d'Oz ?
La Jedi ne répondit pas mais elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance.
_ Je vous recontacterais sous peu...
Huracan disparut furtivement dans l'autre rue.
Se reprenant, Lyra courut vers l'endroit où l'homme mystérieux avait tourné mais il n'y avait plus personne portant des habits blancs.

********************************************************


Den et ses deux acolytes étaient enfin arrivés en dehors de la ville mais la route sombre ne présageait rien de bon. Autour d'eux s'étendait une petite plaine parsemée de quelques arbres. Seul les phares du speeder donnait de la lumière à l'endroit peu rassurant.
_ Est-ce prudent de continuer à avancer dans ce noir? C'est parfait pour qu'on nous repère de loin. Franchement quelle idée d'habiter en pleine campagne, Se plaignit Den, mécontent.
Courroucée, la chasseresse se fit menaçante.
_ Ma mère habite dans un temple ! Voilà pourquoi, sombre crétin ! Et pour répondre à ta question de tout a l'heure, il est impossible de nous y rendre avec le Crystal Obscur pour la simple raison que le terrain est très escarpé !
_ Un temple ? Elle est bien bonne celle-là. Et qu'est ce qu...
Mais le Jedi s'interrompit brusquement en regardant les alentours. De l'inquiétude apparut sur son visage encore très jeune. Brandon dégaina ses deux vibrolames et scruta l'obscurité environnante.
Un peu hésitante, Kirax sortit son pistolet blaster.
_ Que se passe t-il ?
_ Merhétéla...murmura t-il sans la regarder.
_ Et des speeders, ajouta le mandalorien. On commence à apercevoir les lumières.
En effet, le vrombissement sifflant caractéristique de la technologie d'antigravitation se faisait entendre. Les mercenaires avaient anticipé leur trajet car ils arrivaient de l'autre côté de la route.
_ Ce combat est uniquement le mien alors restez en arrière. C'est moi que veut cette adepte du Côté Obscur.
Les speeders ennemis formèrent un cercle d'un diamètre d'environ cent mètres autour du trio. Éblouit par les phares des machines, Den ne vit pas la silhouette féline qui d'un grand saut apparut devant lui.
Lorsque le Jedi se fut habitué à la brusque luminosité, il put détailler celle qui se nommait Merhétéla. Sa peau était recouverte d'une légère fourrure beige et parsemée de quelques rayures noires au niveau de la gorge. Elle était bien plus petite que Den mais dans ses yeux presque verts aux pupilles noires et ovales brillaient le feu intense d'une prédatrice à la recherche de sa proie. Ses cheveux noirs lui tombaient jusqu'aux épaules et cachaient en partie sa tunique de la même couleur. Aucun doute là-dessus, c'était une cathare et les femmes de cette espèce étaient connues pour leur extrême férocité.
_ Alors c'est toi le Jedi qui a posé tant de problèmes à mes hommes, annonça t-elle sur un ton méprisant. Tu as pourtant l'air bien jeune pour un défenseur des larves du quartier pauvre.
_ Cette époque est révolue désormais. Seul ceux qui montreront leur envie de vivre mériteront de ne pas mourir, répliqua Den sans cesser de fixer Merhétéla.
_ Voilà une philosophie bien étrange pour un Jedi...mais tu n'es pas ordinaire. Je l'ai senti dès que tu t'es déchaîné contre mes hommes. Rejoins-moi et à nous deux, nous pourrons prendre le contrôle de cette ville.
Den dégaina son sabre laser mais ne fit aucun geste menaçant envers l'humanoïde. Il n'aurait su expliquer comment mais le jeune Padawan avait l'intime conviction que la cathare n'était pas aussi mauvaise qu'elle ne le paraissait.
_ Je sens en toi tout le mal que tu as pu faire dans ta vie mais aussi une part de bien que tu as refoulé lorsque tu étais une Jedi. J'ignore pourquoi tu as sombré du Côté Obscur mais quoiqu'il en soit je sais que je peux te sauver.
Merhétéla activa son double-sabre laser rouge sang et mis en garde Den.
_ Je t'ai sous-estimé Jedi. Tu arrives en lire en moi, n'est-ce pas? Laisse-moi te dire que le côté Obscur m'a rendu parfaite et que je n'ai nullement envie d'être sauvée. Grâce à lui, je suis belle, ténébreuse, puissante mais surtout libre de toute entrave comme le Code Jedi.
Son sourire carnassier montra des canines plus développées que chez l'humain. Le Jedi sentit son envie de sang ainsi que l'excitation qui parcourait son corps presque humain.
_ Maintenant j'ai envie de goûter du bon sang et le tien fera l'affaire...
La cathare adopta la position pour utiliser le Juyo. Den la reconnut tout de suite car c'était la forme de combat qu'utilisaient généralement ceux qui avaient succombé au Côté Obscur. Rien d'étonnant à cela puisque l'adepte devait éprouver des sentiments négatifs tels que la colère ou la passion pour pouvoir pleinement user de cette technique.
Sans grande surprise, le Jedi activa sa lame violette et s'immergea dans le Makashi. Son adversaire était assez puissante dans la Force, le combat serait difficile.
Merhétéla entama le duel en chargeant l'élu comme une bête féroce. Elle laissait ses instincts les plus primaires prendre le dessus. Cela lui conférait une force accrue mais diminuait fortement son intelligence. Den bloqua prestement son attaque d'une rapide parade en faisant un tour sur lui-même. Sa riposte visa le bras gauche de la cathare mais celle-ci para l'attaque avec son double sabre laser. Merhétéla fit tournoyer son arme au-dessus de sa tête et l'abattit sur Den. Le jeune homme arrêta l'attaque en prenant son sabre à deux mains et entama un rude blocage.
La féline le regarda droit dans les yeux en laissant échapper des sons gutturaux de sa gorge. Mais Den ne se laissa pas intimidé et fronça les sourcils avec détermination. Dans un hurlement de rage, la cathare repoussa le Jedi qui recula de quelques pas.
Elle enchaîna ensuite une série d'attaques perçantes d'une vitesse étonnante. Le Jedi Vengeur sauta quelques mètres derrière elle pour esquiver et plia ses jambes en direction de la cathare. Cette position était caractéristique de la technique « Frappe du Makashi ». Den utilisa la Force pour tournoyer dans les airs tandis que son saut horizontal prenait Merhétéla au dépourvu. Celle-ci tenta de contrer l'attaque en mettant son arme en opposition mais la vitesse du coup fut telle qu'elle se retrouva projeté en arrière.
_ Sale Jedi ! Comment as-tu osé couper mon sabre laser ? Cracha t-elle en prenant la partie du double sabre qui n'avait pas été détruite.
_ Tu laisses trop tes émotions diriger le combat, lui apprit calmement Den.
Si le Jedi croyait la provoquer davantage avec cette phrase, il n'en fut rien. Au contraire, Merhétéla calma sa fureur bestiale et invoqua la Force en direction d'un speeder rempli de mercenaires qui profitaient du spectacle. En voyant le véhicule trembler, ils le quittèrent précipitamment juste avant qu'il ne s'élève et soit projeté en direction de Den. Celui-ci sauta pour éviter la carcasse métallique mais s'aperçut qu'il était tombé dans un piège. En effet, le sabre de la féline se dirigeait vers lui à grande vitesse et il eut à peine le temps de lever son sabre pour arrêter l'arme rouge. Le sabre laser de Merhétéla revint à son maître dans un déluge d'étincelles.
Brusquement, le Jedi se retrouva propulsé dans la nuit à plusieurs mètres hors du cercle de speeders. Merhétéla avait usé de la poussée de Force pendant qu'il s'était concentré sur le sabre rouge sang qui avait faillit le découper en morceaux. L'élu se réceptionna sans dommage et regarda autour de lui, prêt à voir surgir la redoutable femme. Même s'il ne la voyait pas à cause de l'obscurité, que ne dissipait pas la lumière violette de son sabre laser, ses autres sens la repérèrent devant et derrière lui mais aussi à la fois à sa gauche et sa droite.
« Je la sens partout... » Se dit Den en se concentrant au maximum sur la Force.
Une voix moqueuse surgit de la nuit.
_ Peux-tu savoir où je suis Jedi ?
Liser entendit un bruissement d'herbe à sa gauche mais ne vit rien lorsqu'il tourna la tête.
_ La proie est-elle désorientée par le prédateur? A t-elle peur de se faire mordre?
Un petit rire fanatique montant haut dans les aigües accompagna ses paroles sinistres.
L'angoisse et la peur prirent le cœur du Jedi comme si une force invisible le compressait. La Force lui indiquait que la cathare était partout à la fois, il n'avait donc aucun moyen de savoir où elle allait l'attaquer. Le Jedi devina qu'elle devait se déplacer très vite autour de lui pour donner cette impression. Celui-ci désactiva son arme et tenta de se concentrer pour saisir ses mouvements.
_ Hi hi ! Je peux te voir grâce à ma vision de félin mais toi non ! Je peux sentir ta peur et ça m'excite davantage !
Soudainement, Den sentit un déplacement d'air furtif mais c'était trop tard. Merhétéla l'avait déjà enlacée de ses doigts griffus et le força à lâcher son sabre en resserrant sa prise.
_ Tu as perdu Jedi, chantonna t-elle à son oreille. Je suis et je resterais la plus forte dans l'obscurité. Maintenant je vais te trancher la jugulaire...
_ Non ne fais pas ça, lâcha Den en désespoir de cause.
Merhétéla ne l'écouta et enfonça ses crocs dans le cou de l'homme avec un regard extasié. Heureusement pour Den, il réussit au dernier moment à se dégager de l'étreinte et parvint à bouger suffisamment pour que la prédatrice ne lui porte pas un coup fatal. Le sang dégoulina sur la peau du Padawan et alla se perdre sous sa tunique de falanassi.
Dans un cri de frustration, Den produisit un bouclier de Force si puissant qu'il repoussa Merhétéla à quelques mètres. Celle-ci s'enfuit dans l'obscurité et recommença la même manœuvre. Seulement cette fois, Liser avait trouvé la faiblesse de sa technique.
L'élu se coupa provisoirement de la Force et usa uniquement de son ouïe pour tenter de cerner la féline. La voix de Vala Loosu lui revint clairement en tête.
« Les arts échani nécessitent une parfaite maîtrise de la vue et de l'ouïe afin de pouvoir deviner le plus tôt possible les mouvements de l'adversaire. Pour cela, il te faut faire abstraction de tout tes autres sens, y compris de la Force. Car seul quelques rares Elus parviennent à mêler des techniques Jedi et les arts échani. Ce peuple les utilise pour augmenter leurs perceptions sensorielles sans l'aide de la Force. Même les sourds ou les aveugles ont la capacité d'apprendre les arts échani en se concentrant uniquement sur l'un des deux sens qui leur restent. Certains arrivent même à devenir des combattants aguerris justement à cause de leur tare qui les obligent à ne se concentrer que sur un seul de leur sens. »
La situation était exactement la même que si Den avait subitement perdu la vue. Il ferma donc les yeux et écouta ce que lui murmurait l'extérieur. Le léger vent qui soufflait compliquait les choses mais il réussirait cette épreuve. L'élève appliquait la leçon que Vala lui avait apprise. « Même sans la Force, un Chevalier Jedi doit rester fort »
_ Tu acceptes la mort, gamin ? Cette fois-ci je ne te manquerais pas...
La voix de la Jedi Obscur vint de derrière-lui et se déplaça vers la droite. Deux pas sur la gauche lui indiquèrent qu'elle allait devant lui et...
L'élu activa son sabre et bloqua l'attaque transversale que voulut lui asséner la cathare.
_ Ton petit tour ne marchera plus avec moi, petite chatte. Ta morsure m'a à peine fait mal.
Serein, Den repoussa vivement Merhétéla surprise de sa parade.
_ Je vois...tu as réussi à sentir mes mouvements ? Je crois qu'on va devoir terminer ce duel au sabre laser dans ce cas.
La cathare se jeta derechef sur le Jedi en se lançant dans le Djem-So, la forme la plus puissante et connue pour être très efficace face au Makashi.
Dés les premières passes, Den fut en difficulté devant les assauts compacts de la femme. Les armes de plasma fendirent l'air de leurs bourdonnements caractéristiques et se percutèrent dans un intense grésillement. Pour le moment, l'homme se contentait de parer en reculant afin d'absorber le maximum d'énergie cinétique mais il était à l'affût de la moindre faille. Les échanges augmentèrent d'intensité à l'avantage de la cathare, plus puissante. Le Jedi augmenta sa vitesse tout en déviant les coups destinés à le tuer. Sentant ses forces diminuer progressivement, la cathare s'impatienta devant ce duel qui s'éternisait. D'une attaque horizontale, Merhétéla coupa sans mal un arbre derrière Den qui s'était baissé juste à tant. Liser fit un tour sur lui-même en faisant de rapides et élégants moulinets qui forcèrent Merhétéla à faire un pas de côté. Voyant l'ouverture dans sa garde, Den lui envoya un coup de pied dans la hanche. La féline, haletante, tituba en arrière sous le choc et sauta en arrière pour atterrir au sommet d'un arbre desséché.
_ Tu es un adversaire redoutable, Jedi. Quel est ton nom ? Demanda t-elle, surprise par la résistance de sa proie.
_ Liser, Den Liser. Et laisse-moi te dire que tu n'as encore rien vu ! Je vais te prouver que la Lumière peut triompher de l'Obscurité.
Le Jedi rangea son arme et leva les deux mains vers l'arbre sur lequel était perchée Merhétéla. Faisant appel à toute sa puissance, Den usa de la Force déraciner l'arbre profondément ancré dans le sol et le soulever. Inquiète, Merhétéla sauta et voulut contre-attaquer tant que le Padawan avait son sabre désactivé mais l'immense tronc se dirigea vers elle. C'est juste au dernier moment que l'élu le projeta sur elle.
_ Je ne suis que Padawan mais ma force vient de ma volonté à suivre la ligne de conduite que je me suis fixé.
La cathare était maintenant apeurée et esquiva de peu l'arbre qui s'écrasa juste devant elle. Une pierre la fit trébucher et son sabre laser s'échappa de sa main.
_ Tu n'es pas mauvaise Merhétéla, seulement tu utilises ton don seulement pour ton profit personnel. Tu ne te bats que pour toi-même et cela, ce n'est pas suffisant, continua Den d'une voix calme.
Merhétéla attira son sabre laser en se relevant et le réactiva pour faire face à Den qui avait tranquillement fait le tour de l'arbre déraciné.
_ Moi j'ai un idéal et des personnes que je veux protéger.
_ Pour être fort, il ne faut penser qu'à soi ! Tout le reste n'existe que pour servir la volonté de ceux qui maîtrise la Force ! C'est toi qui es faible et je vais te le prouver en te tuant sur le champ ! Hurla la cathare hystérique en brandissant son sabre laser.
A ce moment-là, Den sortit son deuxième sabre et l'activa. Une lumière bleue s'ajouta aux deux autres qui s'affrontaient depuis quelques minutes déjà.
_ Cependant, j'apprécie tes talents de bretteuse et tu es digne d'être la première à subir ma technique personnelle, annonça Den sans répondre aux provocations de la Jedi Obscur.
_ Enfoiré ! De quel droit me prends-tu de haut ? A l'heure qu'il est, mes hommes de main ont du massacré ceux que tu penses être tes amis. Finalement, c'est toi qui auras le plus à perdre car moi je n'ai rien à perdre. Personne ne peut m'atteindre!
La cathare courut vers l'élu avec une lueur meurtrière dans les yeux. Le Côté Obscur émanait clairement de tout son être et il ne serait pas facile, voir impossible de la ramener du bon côté. Mais même s'il restait une chance sur un milliard d'y parvenir, le Jedi la tenterait à fond. Résigné, Den Liser croisa ses deux sabres laser et se concentra dans sa création. La suite allait dépendre de son degré de maîtrise de sa nouvelle technique.
« Par une dextérité supérieure, je deviens insaisissable. Par une précision supérieure, j'obtiens la victoire sans tuer. Que l'Aquilegiatu de l'élu apporte la paix aux âmes qui subiront son courroux. »
Den para facilement l'attaque désespérée de Merhétéla et entra en symbiose avec sa technique. Ressemblant vaguement à une danse, le Jedi se déplaça avec une vivacité hors du commun aux endroits où il pourrait porter ses attaques invisibles. La Jedi Obscur était complètement dépassée par cette forme de combat qui ressemblait pourtant au Makashi traditionnel. Les sabres laser de Den ne formaient plus qu'un tourbillon de couleurs qui s'abattaient sur une partie différente du corps de la cathare à chaque nouveau pas que faisait Den. Bientôt, le Padawan se retrouva derrière celle qui avait cru être la prédatrice et désactiva ses armes.
La Jedi Obscur s'effondra sur le sol, tous les tendons de ses muscles gravement touchés.
_ Co...comment ? Demanda faiblement Merhétéla, la bouche ensanglantée par son sang et celui de Den.
D'une voix dure, le Jedi expliqua en quelques mots l'Aquilegiatu.
_ Cela m'a pris du temps, beaucoup de temps. Mais j'ai découvert les positions idéales permettant d'avoir une dextérité optimale et même au-delà ainsi qu'une vision claire des endroits clés du corps. Je les ai adapté dans ce qu'on pourrait appeler une danse afin qu'elles soient utiles au combat. Le fait que j'utilise deux sabres laser donnent à cette forme deux fois plus de combinaisons possibles, de maniabilité et de précision. Résultat, j'ai endommagé tous tes tendons musculaires et tu es incapable de bouger.
_ Et dire que j'ai cru pouvoir te vaincre...c'est vraiment pathétique, avoua t-elle avec honte. Il ne te reste plus qu'à m'achever car la mort est la seule alternative après une telle humiliation.
Den lui sourit gentiment.
_ Non, tu vas vivre. Tes hommes de mains t'emmèneront et te soigneront pendant que je me rendrais au temple un peu plus loin sur cette route. Quand je reviendrais, j'espère que tu auras sondé ton âme, cathare. Car maintenant, tu as un ami qui te veut du bien et pas quelqu'un qui te rejettes pour ce que tu es. Je sais très bien que le peuple cathar n'ait apprécié que lorsqu'il est en cage ou esclave alors j'imagine que bien peu de monde t'a montré de la compassion, même parmi les Jedi. Je me trompe ?
Interloqué par les paroles véridiques de Den, Merhétéla ne put que jeter un regard rempli de gratitude et lui murmurer un « merci ».


***************************************************

Brandon et Kirax, armes à la main et dos à dos, étaient entourés par une dizaine de mercenaires de Merhétéla. Au pied du mandalorien gisait le cadavre décapité du capitaine iridonien. Même avec sa force de guerrier, Brandon ne pouvait espérer survivre à de nombreux tirs de blaster.
_ On est mal barré, fit chuchota Brandon à la chasseresse. Tu as une idée?
Celle-ci pointa une forme sombre légèrement éclairé par une lumière violette. Den Liser revenait et semblait s'en être bien sorti. Les mercenaires s'inquiétèrent de ne pas voir leur maîtresse et baissèrent leurs armes en essayant de savoir où était Merhétéla.
_ Votre maîtresse est encore en vie et elle veut que vous alliez la secourir, signala Den.
Terrifié à l'idée que celui qui avait vaincu leur chef ne s'en prenne à eux, le groupe de mercenaires se dispersa mais certains allèrent dans la direction d'où venait le Padawan.
_ Tu arrives à point nommé Den, dit Brandon en lâchant un de ses rares sourires.
_ Je vois que tu n'as perdu ton temps non-plus, remarqua l'élu en désignant le cadavre sans tête de l'iridonien.
_ Ouaip ! Cet idiot a eu le culot de nous défier mais il ne savait pas qu'il avait à faire à une mandalorien.
Kirax arriva vers le Jedi avec sa célèbre démarche de femme fatale.
_ C'est la deuxième fois que tu me sauves la vie Jedi. J'espère qu'un jour tu me laisseras te remercier comme il se doit, minauda t-elle.
Elle posa ses mains délicates sur la poitrine de l'humain et le regarda dans les yeux.
L'apprenti de Kalin Notsun eut un petit rire sarcastique.
_ Franchement, j'hésite. La dernière fois que j'ai été favorable à tes avances tu as voulu me tirer dessus. Tente plutôt ta chance avec Brandon, il t'a sûrement plus protégé que moi dans cette affaire.
Comme si Den lui avait donné une bonne idée, la jeune chasseresse se retourna et fit un petit clin d'œil à Brandon. Celui-ci, bras croisés, semblait s'ennuyer et même le regard envoûteur de Kirax ne le fit pas changer d'expression.
_ Je vais au speeder en attendant que vous ayez fini de batifoler, fit le mandalorien en s'éloignant.
La prochaine étape était le mystérieux temple et Den eut une intuition. Là-bas, il en apprendrait beaucoup sur le passé de Kirax.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Revan1er » Dim 09 Nov 2008 - 15:21   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Une bonne chose de faite!

La suite de ton récit est excellente!

Den devient plus mature et son ouverture d'esprit est de bonne augure. Je trouve juste que c'est un peu trop rapide. Il est vrai que les circonstances qui l'y ont conduits sont dur voir un peu extrême mais il a tout de même reçut une formation de jedi.
Pour les combats je trouve qu'ils sont bien décrits sans aucun temps mort ni lourdeur.

La technique de Den est sympa, je trouve juste qu'il manque un peu de description pendant qu'il l'utilise. Peut être que cela viendra plus tard.

Pour finir je reviens un peu sur les quelques clins d'oeils que tu as fait. Comme par exemple la phrase de reprise de Star Wars épisode 1 entre Qui-Gon Jin et le toidarien.

Sinon ton récit est toujours aussi agréable et plaisant à lire. Ne te décourage pas et j'espère pouvoir lire la suite des aventures de Den Liser rapidement mais pas trop non plus. Il faut quand même que ton récit conserve la même qualité!

A bientôt et bonne continuation!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Notsil » Lun 17 Nov 2008 - 12:46   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Avec du retard, mais lu aussi ;)

De très bons passages dans ce chapitre, un style bien fluide, des combats différents et bien menés, chapeau ;)

Den a droit à une belle introspection, il se pose beaucoup de questions, et commence à entrevoir les soucis de conscience qu'entraine l'utilisation du Mal pour faire le Bien ^^ L'enfer est pavé de bonnes intentions comme on dit :P

Quelques petites fautes qui trainent encore ^^ :

la réputation du Seigneur des Jedi Obscur n'est pas usurpée.

->Obscurs

ette Ixtab était incontestablement plus fort que lui,

->forte

Trop peu de temps c'était écoulé depuis qu'il s'était enfoncé

->s'était

Les paroles de Mapassar amusèrent Ixtab plus qu'elle ne la mire en colère.

->qu'elles ne la mirent

Tu es tellement ignorant, Seigneur des Jedi Obscur.

->Obscurs

Croyait-tu vraiment que les Sith et les Jedi Obscur deviendraient alliés

->Croyais-tu...Obscurs

arriver l'arme tournoyant à plus de cinq tour à la seconde.

->tours

Ixtab ne s'attendait pas du tout à ça car pour elle, le Jedi Obscur était à boute de force.

->à bout

gisait sur le sol en déversant un liquide noirâtre à moitié sécher par la chaleur du plasma.

->séché

tandis qu'elle faisait décrire à sa proie de nombreux cercle au-dessus.

->cercles

Je sais ce que tu pense, Seigneur des Jedi Obscur,

->penses...Obscurs

Pour toi, je suis vaincu et incapable de me déplacer?

->vaincue

prit une poignée de terre mêlée au sang qui coulait de ses blessures et le serra très fort.

->et la serra

il pourrait mourir avec la satisfaction d'avoir tout tenter

->tenté

et seul la mort des deux Jedi pourraient le faire irrémédiablement adhérer au Côté Obscur de la Force.

->seule..pourrait

Ce que le Seigneur des Jedi Obscur, lui-même, n'avait pu faire.

->Obscurs

pour guider les Jedi Obscur vers un destin glorieux.

->idem

d'abord gagner le respect des autres Jedi Obscur qui seraient

->idem

Ainsi, l'ancien Padawan deviendra le leader du Clan des Jedi Obscur

->idem

Mapassar était enfin prêt et Ixtab, quelque soit ses capacités régénératives, mettrait du temps à s'en remettre.

->quelles que soient

Odénout relâcha toute la Force Obscure qu'il avait concentré

->concentrée

car il savait où se trouvait Den et la chasseresse.

->trouvaient

Quelques personnes affolées étaient entrés dans le petit bar en hurlant que les mercenaires

->entrées

Il finirait comme il l'avait toujours su, dans les abîmes ténébreuses du Côté Obscur qui en fin de compte n'auront fait qu'accélérer la corruption de son âme et fait disparaître toute son humanité.

->n'avaient fait (et supprimer le "fait" avant disparaître même ^^)

toutes sortes de connaissances qu'il avait acquérit au cours de ses nombreux voyages

->acquises

les quartiers pauvres où étaient regroupés en grande partie la population ne bénéficiaient d'aucune protection.

->était regroupée

La Force Unificatrice incitait l’Ordre Jedi a prévoir les évènements

->à

je suis un Jedi Vengeur mais ais-je pour autant le droit de faire le bien en répandant un mal digne des Sith ?

->ai-je

Une fois notre mission rempli,

->remplie

d'autant de sauvagerie que le pire des Jedi Obscur

->Obscurs

Hé bien j'ai sentie qu'ils s'étaient terrés dans leur appartement au lieu de combattre pour libérer les autres.

->senti

Elle se demandait où était passé la bonté naturelle du Jedi.

->passée

Sa perception des choses avaient changé mais jusqu'à quel point?

->avait

ils apprirent que les Jedi Obscur allaient tenter de faire passer en douce plusieurs marchandises provenant du laboratoire.

->Obscurs

De son côté, Mayn tenta de sonder son mais elle se heurta à un véritable mûr infranchissable.

->son amie ? ^^

Éblouit par les phares des machines, Den ne vit pas la silhouette féline qui d'un grand saut apparut devant lui.

->Ébloui

une part de bien que tu as refoulé lorsque tu étais une Jedi.

->refoulée

Merhétéla activa son double-sabre laser rouge sang et mis en garde Den.

->mit

Mais Den ne se laissa pas intimidé et

->intimider

qu'elle se retrouva projeté en arrière.

-<projetée

sur le sabre rouge sang qui avait faillit le découper en morceaux.

->failli

il te faut faire abstraction de tout tes autres sens, y compris de la Force.

->tous

à cause de leur tare qui les obligent à ne se concentrer que sur un seul de leur sens. »

->oblige

un arbre derrière Den qui s'était baissé juste à tant.

->à temps

Tout le reste n'existe que pour servir la volonté de ceux qui maîtrise la Force !

-<maîtrisent

mes hommes de main ont du massacré ceux que tu penses être tes amis.

->massacrer

je les ai adapté dans ce qu'on pourrait appeler une danse afin qu'elles soient utiles au combat.

->adaptées

Le fait que j'utilise deux sabres laser donnent à cette forme deux fois plus de combinaisons possibles,

->donne

Je sais très bien que le peuple cathar n'ait apprécié que lorsqu'il est en cage ou esclave

->n'est

une forme sombre légèrement éclairé par une lumière violette.

->éclairée

Valà, en attendant la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Dim 14 Déc 2008 - 11:58   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 7 :
Le Temple des Suivantes de Palawa



Deux cents années standard qu'il n'était plus revenu sur Ilum, deux cents longues années qu'il avait recueilli des informations sur l'arme auprès de l'artefact rakata. Mais Dark Proyus n'avait toujours rien trouvé. Certes, les anciennes planètes rakatas découvertes regorgeaient de plusieurs technologies très avancées surtout au niveau de l'armement, de la biologie moléculaire et surtout de la Force.

Les Sith avaient encore besoin de quelque chose pour être assuré de devenir les maîtres incontestés de toute la galaxie et même au-delà. Cet objet...Proyus le désirait depuis de nombreuses décennies.

_ Monseigneur, nous arrivons sur Ilum, le prévint inutilement le navigateur à sa droite.

Comme tous les membres d'un équipage Sith sauf les officiers supérieurs, il était habillé d'un uniforme gris et son visage recouvert d'un casque argenté à visière noire avait un aspect intimidant. L'esprit froid et impersonnel de l'Empire se reflétait à travers l'aspect des tuniques, combinaisons ou armures autant que par celui des croiseurs.

Le croiseur de l’Empire Sith sortit de l'hyperespace et entra brièvement en contact avec les deux autres croiseurs responsable de la destruction de toute une flotte républicaine.

Les épaves éventrées ou explosées des Hammerheads continuaient d'encombrer l'espace à la périphérie de la planète et mettraient probablement quelques années avant de s'écraser sur Ilum.

Dark Proyus sentit les échos laissés par la bataille dans la Force. Les soldats de la République et les guerriers mandaloriens s'étaient engagés au maximum. Les traces sanglantes de l'affrontement resteraient probablement longtemps à la surface d'Ilum.

L'adepte du Côté Obscur se retourna et quitta la passerelle du croiseur pour se rendre au hangar où l'attendait une navette.Sa bure noire parsemée de bandes rouges verticales flotta derrière lui tandis qu'il marchait d'un pas vif presque aérien.

Une fois dans l'atmosphère d'Ilum, le petit vaisseau amorça une descente contrôlée en direction de la grotte toujours entourée du bouclier. L'origine de son déclenchement était inconnue au Sith et il détestait l'ignorance mais il devait essayer de reparler avec l'hologramme rakata. Il y avait beaucoup de choses qu'il tirerait au clair.

_ Maître ? Pensez-vous pouvoir percer le bouclier sans notre aide ? Questionna une voix grave à sa droite. L'Usumacita est à votre service et l'aide d'Ixtab qui vient de finir sa mission nous aurait sûrement été utile.

La créature qui avait parlé n'était autre que Thanatos le dernier membre de l'Usumacita et un imposant guerrier de trois mètres de hauteur. Comme les trois autres de son organisation, Thanatos était vêtu de blanc à la différence que lui avait une armure au lieu d'une robe. Un casque de la même couleur protégeait sa tête en ne laissant entrevoir que les yeux.

_ Même avec les Quatre de l'Usumacita, il serait impossible de percer ce bouclier...répliqua froidement Proyus.

Le ton de la voix de Thanatos se fit légèrement sceptique.
_ Mais alors, comment comptez-vous le franchir?

_ Oserais-tu douter de mes pouvoirs ? Demanda Proyus avec un calme glacial.

Le gigantesque guerrier sembla se rendre compte de l'erreur qu'il avait faite et s'excusa avec empressement. Le Seigneur Sith ne répondit pas, le vaisseau venait enfin d'atterrir à la lisière de la jungle.

Plusieurs soldats en armure noire et au casque brillant sous le soleil d'Ilum suivirent le duo dans l'excursion à travers la plaine sablonneuse. Autour d'eux, de nombreux cadavres de républicains et de mandaloriens pourrissaient et les mouches voraces semblaient avoir littéralement envahis l'endroit. Proyus jeta un regard mauvais à un corps qui l'intéressait plus que les autres.
Même l'immense araignée géante avait été abattue. C'était pourtant lui et sa magie Sith qui l'avait créé après de nombreuses expériences.

_ Apparemment, votre créature a été vaincue de l'intérieur. Probablement une grenade...analysa Thanatos.

_ C'est regrettable, j'avais pourtant toute confiance en ma créature lorsque je l'ai placé ici il y a deux cents ans.

_ Et ces cadavres ? Certains ont été déchiquetés par des sabres laser.

Dark Proyus s'arrêta devant les petites araignées et les examina. Il ne pensait pas que quelques Jedi aient pu si facilement vaincre ses créatures. Et pourquoi étaient-ils venus ? Mapassar avait dit qu'il en ignorait la raison mais son intuition développée lui soufflait que celui-ci avait menti.

L'air commença à crépiter et se fit plus électrique. Le bouclier était probablement à quelques pas.

_ Thanatos, ordonne aux soldats d'emporter quelques cadavres d'araignées pour que je les examine.

L'imposante créature s'exécuta et plusieurs soldats s'employèrent à le satisfaire mais un laissa échapper une exclamation de dégoût devant l'odeur putrescente qui se dégageait des araignées vaincues.

Malheureusement pour lui, Proyus s'en aperçut et le fit léviter sans lever le petit doigt. Le soldat noir hurla en Sith qu'on l'aide et se retrouva protéger sur le bouclier invisible. Celui-ci scintilla d'une douce aura bleuté tandis qu'il électrocutait la matière vivante qui osait tenter de le traverser. Lorsqu'il fut mort, le soldat fumant tomba sur le sable.

_ Maintenant je sais précisément où est le bouclier...

Le puissant Sith tâtonna à l'intérieur de sa bure et retira un épais manche d'arme blanche. Curieux de savoir ce que Proyus préparait, Thanatos ne lâcha aucune miette des gestes de son supérieur. Une lame noire démesurément grande par rapport à son manieur jaillit brusquement du manche. La créature tout de blanc vêtu reconnu la couleur sombre du cortosis qui composait l'épée du Sith.

Avec une facilité incroyable étant donné la taille de l'épée, Proyus frappa le bouclier avec une force surhumaine. La puissance de l'attaque dégagea un coup de vent vers l'arrière et fit crépiter de plus belle le bouclier. Des éclairs bleu cyan s'échappèrent du point d'impact et tapèrent le sable en soulevant des grains de poussière. Thanatos fut obligé de se couvrir les yeux pour ne pas être aveuglé par les particules qui rebondissaient sur lui.

Aussi soudainement qu'il avait commencé, l'étrange vent stoppa et le silence retomba, seulement ponctué par les bruits lointains de la faune de la jungle.

Surgissant du nuage de poussière, Proyus apostropha son assassin :
_ A partir de maintenant, je te confie la protection de ma personne. L'Usumacita a toujours été fidèle au Quintumvirat et j'espère pour toi que tu ne trahiras ma confiance.

« Seul un fou ou un inconscient oserait... »

Thanatos acquiesça en baissant sa haute stature devant le Sith dont les yeux n'étaient jamais visibles à cause de sa capuche baissée en permanence. Quant à sa bouche et son nez, un tissu noir les cachait mystérieusement.

Ensuite, Dark Proyus se tourna devant le bouclier en ayant l'air de réfléchir à un moyen de le traverser. Il savait que son coup n'aurait jamais pu réussir là où un bombardement depuis l'espace avait échoué. Mais il voulait avoir un aperçu de l'énergie rendant ce bouclier si impénétrable.

Le Sith joignit ses mains et baissa sa tête en se concentrant. Imperceptiblement, il sourit car l'idiot qui avait activé ce bouclier ignorait à qui il avait à faire.

***************

Den Liser sentit l'aube arriver plus qu'il ne la vit venir. Le ciel noir était recouvert d'une épaisse couche de nuages menaçants. Une perturbation dans la Force l'avait secoué au milieu de la nuit alors qu'il réalisait une méditation régénérative censée faire disparaître toute la fatigue due au manque de sommeil. Le Padawan était resté silencieux, jugeant que Brandon et Kirax avait besoin de dormir tandis qu'il conduisait le speeder à travers la route sinueuse et montante.
_ On arrive bientôt, annonça Kirax un peu stressée.

Le mandalorien et le Jedi s'en aperçurent mais ne le firent pas remarquer.

_ Il est temps que je vous révèle certaines choses sur le temple où l'on se rend. C'est le lieu où l'on apprend à maîtriser l'art martial nommé « Tëras Kasi ».

_ J'en ai déjà entendu parler dans les archives Jedi. Cet art se base sur le contrôle du corps et de l'esprit et rares sont ceux qui le maîtrisent. Je n'ai même jamais rencontré de telles personnes, commenta Den d'un air intéressé.

Toujours sévère d'apparence contrairement à Den, Brandon révéla ce qu'il savait lui aussi.
_ Et ce sont un groupuscule de femmes nommées les « Suivantes de Palawa » qui semblent en être les plus grandes adeptes.

_ Comment sais-tu ça ? Les archives Jedi n'en font pas mention...s'étonna le jeune homme.

_ Tout simplement parce que j'en ai rencontré une par le passé. D'ailleurs, on a eu une petite discussion Kirax et moi à ce sujet.

Le Padawan manœuvra un virage à droite très serré et posa la question évidente.
_ Je peux comprendre que vous vous racontiez votre vie pendant que je ne suis pas là, c'est pas du tout mes affaires. En revanche, j'ai dû mal à saisir pourquoi on doit aller dans ce temple. Ta mère ne s'y trouve pas que je sache?

_ Hé bien...si. Ma mère est une des Suivantes de Palawa et maintenant qu'on en parle. Les hommes ne sont pas du tout appréciés dans son enceinte alors soyez prudent. Et les adeptes de la Force le sont encore moins, prévînt la chasseresse.

_ En résumé, j'ai tout pour plaire à ces charmantes dames, bougonna Liser avec mauvaise humeur.

Brandon pointa son index en direction d'une grande bâtisse en pierre qui venait d'apparaître au détour de la route. Le temple des Suivantes de Palawa n'était pas très grand mais sa couleur beige et l'esthétisme des colonnes donnaient un air impressionnant. Autour, un rempart usé par le temps l'entourait en assurant une protection minimale. Pour entrer, il fallait passer une porte d'environ cinq mètres de haut faites en marbre.

_ C'est déjà ouvert, fit remarquer le guerrier mandalorien.

_ Oui c'est étrange, murmura la chasseuse de primes, pensive. Den, ressens-tu quelque chose ?

_ Je ne suis pas sûr...mais j'ai l'impression qu'il n'y a pas d'être vivants.

Den et Brandon sautèrent du speeder et passèrent la porte.
_ C'est impossible...

_ Mais encore, dit le Padawan en se retournant.

_ Les suivantes de Palawa sont de redoutables combattantes et rien au monde n'aurait pu les forcer à quitter leur temple sacré, expliqua Kirax, presque en panique.

Den la regarda fixement et ressentit sa peur.
_ Le seul moyen d'en avoir le cœur net est d'y aller mais si tu ne te sens...

Mais la jeune femme se reprit et quitta son speeder pour venir aux côtés de Den.
_ Non, si ma mère est dans ce temple, il faut que je la retrouve. Mais j'ai peur de ce que je pourrais y découvrir.

Le Jedi la saisit par les bras et la força à le regarder droit dans les yeux.
_ La peur mène à la haine ! Et la haine n'a jamais rien résolu ! Je te demande juste de t'écouter.

_ Comment ? Demanda Kirax avec surprise.

_ Que te dis ton cœur?

Les yeux bleus de la chasseresse brillèrent tandis qu'elle semblait avoir perdue la faculté de parler. Une puissante bienveillance s'échappait de Den et l'enveloppait comme une aura. La chaleur de sa voix la rassura quelque peu.
La femme acquiesça d'un hochement de tête et reporta son attention sur le temple.

_ Venez voir par ici, cria Brandon accroupi à côté de ce qui ressemblait à un corps.

Den et Kirax accoururent dans l'enceinte vide. Seul un chemin pierreux se dirigeant vers l'entrée du temple se démarquait du reste constitué de terre glacée. Une femme d'apparence âgée gisait au sol.

_ Elle est morte, diagnostiqua le mandalorien, mais d'une manière très étrange. Ce trou dans la poitrine ne peut pas avoir été fait par un blaster car il n'y a aucune trace de brûlure. Son assassinat a dut avoir lieu il y a une dizaine d'heures, étant donné le niveau de coagulation du sang.

_ Est-ce ta mère ? Demanda Liser à la chasseresse immobile.

_ Non. Et je n'ai jamais vu ce type de blessure auparavant. C'est comme si elle avait été transpercée par un objet lisse doté d'une grande vitesse.

Brandon sortit Ragan de son fourreau, tous ses sens en alerte.
_ Je ressens la mort dans le temple mais aucun danger. Quoique se soit qui ait fait ça, cela n'est plus là, signala le Jedi.

Le trio poussa l'épaisse porte et entra dans l'immense hall. La vision d'horreur dépassa les prédictions les plus pessimistes de Den. Effectivement, il y avait des morts mais ils étaient au nombre d'une vingtaine. La plupart reposait sur une sorte de tatami servant probablement à l'apprentissage du Tëras Kasi.

_ Quelle horreur...laissa échapper Kirax qui semblait perdre tout espoir de revoir sa mère vivante.

Le Padawan s'immergea dans la Force et tenta d'envoyer des ondes apaisantes autour de lui. La chasseresse en avait bien besoin car elle était sur le point d'éclater en sanglots. Quant à Brandon, son esprit impénétrable ne paraissait nullement traumatisé ou même ébranlé par ce massacre. Sans doute le mandalorien en avait vu d'autres...

A ce moment-là, Liser la sentit, une étincelle de vie encore présente dans ce lieu obscur. Il se précipita en prenant le manche de son sabre laser en direction d'un corps situé au fond du hall spacieux.

_ Qu...quelqu'un? Entendit très faiblement le jeune Jedi talonné de près par Brandon et Kirax.

_ Oui, c'est Kirax, la fille de Mère Lasalé ! C'est toi Sœur Mirté ? S'écria la femme aux cheveux rouges.

Elle se précipita auprès de l'unique survivante du temple et essaya de l'installer plus confortablement mais chaque mouvement faisait beaucoup souffrir l'adolescente. La Sœur Mirté respirait avec difficulté car l'un de ses poumons était perforé de la même façon que les autres.

_ Courage ! Tu vas t'en sortir ! Cria la chasseresse en larmes.

Den posa une main sur sa blessure et annonça la mauvaise nouvelle.
_ Elle est à l'agonie et sans un Jedi guérisseur, elle mourra. Mais je vais quand même tenter de la maintenir en vie encore quelques secondes.

_ Qui...aurait cru qu'une bannie reviendrait ici ? Fit-elle en souriant faiblement.

_ Je suis ici pour ma mère qui est gravement malade. Sais-tu où elle est ?

_ Mère Lasalé... (touss...) n'est plus des nôtres depuis longtemps. Elle nous a quitté il y a quelques mois et vit non loin dans la montagne.

La pauvre fille toussa et cracha du sang. Son hémorragie interne la faisait succomber à petit feu.
_ Mais qui est-ce qui vous avez ça ? Combien étaient-ils ? Demanda vivement Kirax avec force.

_ Il va...s'en prendre à...elle. Sauve...la. Je... t'en...pris...

Dans un murmure à peine audible, la jeune Suivante rendit l'âme dans les bras de la chasseuse de primes qui baissa la tête. Ses mèches rebelles cachaient pratiquement la totalité de son visage fin.

_ Je suis désolé...dit Den, incapable de dire autre chose.

Comme à son habitude, Brandon ne disait mot mais ses yeux semblaient las.
Kirax se releva d'un air décidé et marcha en direction de la sortie. Surpris, Den et Brandon la suivirent en se doutant que l'espoir renaissait dans le cœur de la jeune femme.

_ Que vas-tu faire ? Demanda Den Liser.

_ On va continuer jusqu'à que l'on retrouve ma mère !

_ Non attendez ! C'est certainement ce qu'il veut, intervînt Brandon de sa voix dure.

_ Tu veux sans doute parler du ou des assassins? Je n'ai senti personne dans les environs...

Le mandalorien au crâne rasé n'avait que faire des impressions de Den.
_ Encore une fois et comme toujours, tu te fies trop à la Force mon jeune ami. Moi, j'ai des yeux et je m'en sers. Dans la montagne, il m'a semblé apercevoir quelqu'un mais c'était de très loin. Cette personne est probablement l'assassin et si tu n'as pas pu le repérer...

_ C'est qu'il peut cacher sa présence, termina Den, sombrement. Donc s'il finit par nous attaquer, je ne le sentirais même pas arriver.

_ Sauf si tu te concentres sur tes autres sens, Jedi. Tu l'as très bien fait face à la cathare à ce que tu nous as raconté.

Le Padawan ne répondit pas car il savait que Brandon avait raison. Même si le mandalorien n'avait pas encore atteint la trentaine, il faisait déjà preuve d'une expérience et d'une maturité étonnante. L'avoir dans son équipage était vraiment un atout non-négligeable.

Impatiente et têtu, la chasseresse les interrompit.
_ Je me contrefous d'être suivi, tout ce qui m'importe est de retrouver ma mère. Et je ne vois vraiment pas de quoi vous avez peur vous deux. Avec votre force, vous pourrez sans doute arrêter cet assassin.

_ Mais il a tué une trentaine d'adeptes du Tëras Kasi ! Je ne prétendrais jamais être en mesure de faire pareil...expliqua Liser.

La femme lui mit une claque pour le faire taire.
_ Calme-toi ! Il nous faut un plan, pas des...

Et une deuxième baffe partit vers Brandon qui curieusement ne fit rien pour l'éviter.
_ Ne m'échauffe pas, ma petite dame ! Je ne suis pas aussi gentil que Den et je peux être très méchant si je veux ! Alors tu la fermes, tu nous écoutes et nous pourrons sauver ta mère sans nous faire descendre. Est-ce que c'est clair ?

Jamais le mandalorien n'avait encore paru en colère devant ses amis. Tout son visage était devenu blême et encore plus antipathique qu'avant. Bien que différent par bien des aspects de celui de Den, Brandon possédait lui aussi un charisme qui imposait ce qu'il jugeait bon. Impressionnée mais pas vaincue pour autant la chasseresse répliqua d'une petite voix.

_ Mais je vous rappelle qu'elle est malade et que le temps nous ai compté.

_ On en prendra compte ! Est-ce que c'est clair ? Demanda t-il à nouveau avec une lenteur exagérée.

_ Oui...

_ Parfait, alors voilà ce que nous allons faire, annonça Brandon en montrant des objets à ses compagnons.


*************************************************

Le lieu de résidence du togruta Oz était en réalité une véritable forteresse abritant de nombreux agents de la République. Cela faisait apparemment depuis longtemps que la République espionnait l'Echange Orange sur Télos.

Vala Loosu ressentait de la tension en permanence à cause de la dernière découverte faite par un espion infiltré au service administratif. Le Boss de l'Echange Orange lui-même avait fait une entrée discrète sur Télos. C'était la première fois que la République parvenait à repérer un de ces Leader habituellement insaisissables. Au risque de sa vie et bien plus, l'espion avait même trouvé le nom de code du chef du plus puissant syndicat du crime de toute la galaxie : Huracan.

Tandis qu'Owen s'occupait de sélectionner l'équipe qui prendrait d'assaut les laboratoires, Vala tentait de mémoriser les parties les plus importantes du complexe sous-terrain. Si par malheur le disque holographique qu'ils allaient emporter était détruit, elle pourrait toujours diriger le groupe à travers le labyrinthe. Le plan de sauvetage prenait forme mais chaque détail pourrait compter. Il était en effet hors de question d'avoir une horde de mercenaires à leurs trousses dès leur entrée dans l'immeuble administratif.

La Jeune Jedi sentit qu'une présence familière l'observait.
_ Alors Twick, tu as vérifié notre équipement ?

_ Oui, Jedi Vala. Tout est en bon état et j'ai même rajouté quelques gadgets de ma conception.

Le rodien semblait mal à l'aise sans que Vala n'arrive à savoir pourquoi. Sa voix tremblait légèrement.
_ Quelque chose ne va pas ? Demanda l'ancienne apprentie de Viridia sur un ton doux.

L'humanoïde prit une grande inspiration et formula une requête très surprenante.
_ Jedi Vala, je souhaite que vous m'appreniez à ressentir la Force.

La femme le regarda dans ses yeux d'insectes avec étonnement. De nombreux Jedi avait déjà tenté de le convaincre de s'ouvrir aux voies de la Force mais sans succès. Même Den qui lui avait sauvé la vie n'y était pas parvenu. Pourtant, le rodien avait changé d'avis.

_ Vraiment ? Mais pour quelles raisons ? Demanda t-elle.

_ Lorsque j'ai appris que Rodia, ma planète natale, avait été prise sans trop d'effusions de sang, j'ai résisté à l'envie d'embrasser ce pouvoir dont vous me proposez d'apprendre à maîtrisé. Mais à présent, beaucoup de rodiens sont massacrés par les mandalorien car ils n'acceptent pas l'idée du gouvernement de capituler si facilement. J'ai pris conscience de ma faiblesse et je veux à tout prix devenir assez puissant pour sauver mes frères des mandaloriens !

La vengeance, la colère...le rodien habituellement calme en était rempli et tournoyait en lui comme un typhon troublant un océan lisse. Il voulait recevoir la formation des Jedi alors que tout en lui signifiait qu'il se laisserait abuser par la Côté Obscur.

Chevalier Jedi depuis peu, Vala n'avait été qu'à quelques jours de se voir confier un Padawan lorsqu'elle décida de partir d'Ossus avec Den. Elle se dit que le Conseil l'avait jugé apte à enseigner la Force à quelqu'un d'autre. Cependant Twick était un adulte et ses motivations ne feraient que le conduire au Côté Obscur.

La Jedi resta silencieuse et continuait à observer le rodien dans sa combinaison de mécanicien toute tachée.
_ Twick...à partir de maintenant, tu es mon élève et ton rôle sera d'écouter toutes mes instructions, annonça t-elle finalement sur un ton autoritaire.

Le rodien bondit de joie mais la jeune femme brune le refroidit immédiatement.
_ Mais il faudra impérativement que tu te débarrasses de toute cette colère en toi.

Vala espérait qu'elle saurait aider Twick à développer son pouvoir sans le corrompre. Le rodien était très sensible à la Force et l'utilisait déjà inconsciemment pour réparer les machines et créer des bijoux technologiques. Elle n'osait imaginer ce qu'il pourrait faire dans quelques mois...


***************************************************


Dans une pièce close, un jeune homme faisait les cents pas depuis quelques minutes. Ses cheveux étaient d'un noir de jais à l'inverse de son teint de peau blanchâtre. Derrière ses yeux sombres se cachait le Jedi Obscur Josh Janesh.

Le dirigeant provisoire du Clan des Jedi Obscur avait un très mauvais pressentiment. La taupe que son Maître avait placé quelques centaines de mètres plus haut aurait déjà du le contacter au sujet de sa mission.

Une porte s'ouvrit derrière Josh et un autre Jedi Obscur entra l'air tendu.
_ Seigneur Janesh ! J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à vous apporter.

_ Commencez par la mauvaise, ordonna t-il en se retournant.

Le messager était habillé d'une tunique noire et grise que n'apprécier pas le jeune homme car elle n'était ni esthétique, ni bien utile au combat. Quant à la partie inférieure de son visage, Un bout de tissu sombre la cachait mystérieusement. Josh reconnu sans peine la tenue traditionnelle des apprentis.

_ L'espion Arvilus a échoué dans sa mission ; pire encore, il y est resté...

La voix du messager tremblait légèrement comme si cette annonce avait quelque chose d'effrayante.
_ C'est impossible ! Tempêta l'ancien ami de Den. Il est notre plus habile et efficace infiltré. Sa maîtrise de la Force rivalise presque avec la mienne et ses missions ont toujours été couronné de succès.

_ D'après le rapport que j'ai reçu, c'est la vérité.

Après un bref silence où l'apprenti de Mapassar s'employa à calmer sa colère, il reprit plus posément:
_ Sait-on comment cela est arrivé ?

_ Arvilus est parvenu à pénétrer dans le bureau de Huracan sans se faire repérer. A partir de là, nous en avons déduit que les systèmes de sécurité l'ont eu par surprise et qu'il a succombé...extrapola le messager.

Mais Josh n'avait que faire de la pathétique hypothèse dénuée de sens de l'apprenti Jedi Obscur. Il préférait de loin se fier à son alliée de toujours, la Force. Arvilus était connu pour être sans cesse sur ses gardes et son instinct de danger accouplé à la Force le rendait pratiquement indétectable.

_ Non...nous nous sommes trompés de bout en bout, dit Josh en parlant plus à lui-même qu'à l'apprenti.

_ Comment ça ?

_ Huracan dispose certainement de pouvoirs dont nous n'avions pas conscience. Cela va gêner nos plans mais après tout, nous pourrons en profiter pour faire une nouvelle expérience.

******************************************************

Le moins fort des membres de l'Usumacita attendait depuis quelques heures que son Maître se réveille. Dark Proyus restait immobile depuis tous ce temps à seulement quelques centimètres du bouclier impénétrable.

Thanatos se demandait si le Seigneur Sith cherchait un moyen de franchir la barrière. En tant que guerrier, l'assassin commençait à en avoir assez de patienter à ne rien faire mais il avait pour consigne de ne pas bouger. Si par malheur il désobéissait à un ordre direct, Proyus n'hésiterait pas une seconde à se débarrasser de lui.

_ La tâche de me protéger te fatigue t-elle donc à ce point ? Demanda une voix glaciale.

Surpris, Thanatos se retourna et vit que Proyus était revenu à lui et il ne semblait pas être satisfait.
_ Non Maître ! Je me demandais si vous aviez trouvé un moyen de franchir ce bouclier.

Le Seigneur Sith ne lui répondit pas tout de suite et commença à retourner vers la navette probablement pour repartir dans l'espace.

_ Il y a d'autre manière que d'utiliser la force pour abattre un obstacle.

Le massif serviteur des Sith réfléchit à ces sages paroles. Étant donné les incommensurables pouvoirs que possédaient Proyus, il était tout à fait possible qu'il ait réussi à entrer dans la grotte en laissant ici son corps. C'était donc ce qu'il avait appris dans la grotte qui l'avait mis en colère.
Modifié en dernier par Darkliser le Dim 14 Déc 2008 - 16:59, modifié 1 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Dim 14 Déc 2008 - 14:38   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Salut Darkliser,

J'ai copié les chapitres 6 et 7, j'accumule du retard mais j'en ai fini avec le premier Jedi pour un bout de temps, place à mon futur roman l'espace des Egells dont j'ai déjà fait le prologue, cette semaine je m'attele à l'intro... Je devrais pouvoir caser un peu de relecture et surtout le mystère de la force 2 ... Et j'aurai plein de temps à tuer le WE prochain, je ne rentre pas, alors je promets sollenelement de me mettre sérieusement au travail la dessus...

A la semaine prochaine donc...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Dim 14 Déc 2008 - 16:57   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ok AJ crime :)

Perso j'aimerais faire un roman de science fiction mais je trouve ça trop chaud de faire deux histoires en même temps
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Dim 14 Déc 2008 - 18:18   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Si tu veux sortir du monde starwars, dis-toi que ma proposition de rejoindre mon fofo perso tient toujours... Et puis il suffit juste de gérer son temps de la façon la plus efficace pour jongler d'un roman à un autre... et prendre beaucoup de notes pour organiser les différents scénarios sans se mélanger.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Lun 15 Déc 2008 - 16:23   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

En fait, l'adresse du site en question n'est plus valide :shock:

Tu me passes la vrai?
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Dim 28 Déc 2008 - 17:35   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 8 : Le sacrifice d'un être aimé





_ Tout est prêt, nous pouvons continuer, annonça enfin Brandon.
Il avait parlé surtout pour Kirax qui piétinait d'impatience devant les excès de précautions que prenait le mandalorien. La chasseresse ne pensait qu'à revoir sa mère qui se trouvait seulement à une vingtaine de mètres devant.
_ Ce n’est pas trop tôt ! Den, tu sens quelque chose ?
_ Non, la Force est étrange depuis quelques minutes. J'ai du mal à percevoir l'environnement et j'en ignore la raison, répliqua le Jedi inquiet.
La petite maison où était censé habiter la mère de Kirax se trouvait encore plus haut dans la montagne que le temple. Cependant, le paysage lunaire avait laissé place à une petite vallée verte parsemée d'arbres et fleurs sauvages. La présence de quelques animaux sauvages gambadant dans les prairies avait un effet relaxant. L'endroit paraissait idyllique si l'on venait ici pour passer des vacances.
Ce n'était malheureusement pas le cas.
_ Bon, je passe en premier et vous suivez derrière, dit Den avec assurance lorsque le trio arriva devant la porte en bois.
_ Pas de problème ! Je couvrirais nos arrières, confirma Brandon en caressant délicatement les manches de ses armes.
Den Liser toqua à la porte mais aucune réponse ne se fit entendre dans les secondes qui suivirent. Tendue, Kirax s'énerva silencieusement en pressant le Jedi pour qu'il recommence. Le jeune homme s'exécuta dans un soupir imperceptible. Rien.
_ Il va falloir enfoncer la porte, chuchota t-il. Tenez-vous prêt.
D'un grand coup de pied, le Jedi Vengeur brisa le verrou primitif de la porte qui s'ouvrit à la volée. A peine entra t-il dans la bâtisse que le Force lui signala un danger immédiat.
Den se baissa in-extrémis pour éviter ce qui semblait être un coup de poing, agrippa vivement le bras de son agresseur et le déséquilibra en lui fauchant les jambes.
Brandon entra à son tour et plaqua immédiatement Ragan sur la gorge d'une vieille femme à la crinière blanche.
_ Comment osez-vous traiter ainsi une personne âgée ? Je vis tranquille ici ! Pourquoi venez-vous m'agresser ?
_ Excusez-moi madame, s'empressa de dire Liser en lui tendant la main pour l'aider à se relever. Je pensais que vous étiez une ennemie.
_ Je ne te le conseille pas, prévînt le mandalorien en rangeant son arme.
Il avait raison. La vieille humaine profita de son avantage pour prendre le bras de Den et le plaquer au sol avec facilité.
_ Tu es encore bien naïf gamin. Je ne suis pas une dame âgée sans défense.
_ C'est un coup en traître ça mais je retiendrais la leçon...grommela le jeune homme.
Den prit ensuite la main fripée que lui proposait la vieille femme pour le relever.
_ Mère ! C'est bien vous ! Je désespérais de vous revoir un jour vivante !
La chasseuse de primes se précipita pour éteindre Mère Lasalé qui était probablement la dernière des Suivantes de Palawa. A la grande surprise de Den et Kirax, celle-ci la repoussa et sembla au contraire très mécontente de retrouver sa fille.
_ Hérané, mais pourquoi es-tu venu ici ? Tu n'aurais jamais du !
_ J'ai entendu dire que vous étiez très malade...commença la chasseresse.
_ C'est faux ! Je n'ai jamais été malade ! C'était simplement des subterfuges que j'utilisais pour quitter le temple. L'univers est vaste...
Puis elle regarda par-dessus l'épaule de sa fille.
_ Et qui sont tes amis ? L'un des deux est un Jedi.
_ Je te présente Den Liser et Brandon. Den, Brandon, c'est Lasalé Kirax ma mère, une des Suivantes de Palawa.
Les deux humains hochèrent de la tête mais Den sourit :
_ Donc Kirax c'est ton nom de famille ? Pourquoi ne nous as-tu jamais révélé ton prénom ?
Hérané Kirax se retourna et regarda sa mère dans ses yeux aussi bleus que les siens.
_ Parce que cela me rappelle trop mon bannissement du temple...
Den remarqua en fronçant des sourcils que leur hôte regardait Brandon avec une insistance suspecte. Mais le moment passa vite et Lasalé reprit ses manières cassantes.
_ Toi ! Ferme la porte et vite ! Ordonna t-elle à Den.
_ Que se passe t-il ? S'inquiéta Hérané.
_ Vous êtes tous des idiots ! Les Sith ont supprimé toutes mes congénères et maintenant grâce à vous, ils m'ont sûrement repéré !
Stupéfait, le Jedi se demanda s'il avait bien entendu.
_ Les Sith ? Répéta Den avec des yeux ronds. Vous êtes sure?
_ Oui mon bonhomme ! Ils ont enfin décidé de se manifester par le biais des mandaloriens et des Jedi Obscur !
_ Mais comment...
Silencieux depuis le début, Brandon intervînt :
_ Elle le sait parce qu'elle est venu sur Mandalore il y'a de nombreux mois. C'est elle qui m'a vaguement appris ma technique secrète. Et j'imagine qu'elle a aussi vu l'ambassadeur Sith qui est venu séjourner au palais.
_ Heureux de te revoir Brandon, dit-elle en souriant légèrement. Ce sont les Sith qui ont forcé le Mandalore a déclaré la guerre à la République et j'ai aussi de bonnes raisons de croire qu'ils ont contacté le Clan des Jedi Obscur. Mes Sœurs n'ont jamais voulu me croire, pire elles m'ont ignoré en disant que ce n'était pas nos affaires. Maintenant, elles sont mortes à cause leur égoïsme...
_ Expliquez-vous, fit Liser le souffle court à cause de toutes ces révélations.
L'air grave, la vieille femme regarda tout à tour Den, Brandon et Kirax comme si elle réfléchissait afin de savoir si elle leur donnait sa confiance.
_ Puisque ma fille vous emmené ici, j'imagine que vos cœurs sont purs. Je peux donc tout vous révéler. Après avoir fait ma petite enquête au cours de ces dernières années, j'ai acquit la certitude que prendre le contrôle de la galaxie n'était pas le seul objectif des Sith. Pour m'assurer de ma découverte, j'ai pris contact avec plusieurs groupes d'utilisateurs de la Force ou d'arts martiaux comme les Zeison Sha, les Baran-Do et les Falanassis.
_ Où voulez-vous en venir ? Demanda Den avec scepticisme.
Il jeta un regard à Brandon signifiant clairement qu'il avait du mal à croire qu'une femme de quatre vingt ans ou plus parviennent à enquêter sur les Sith sans se faire tuer. Et ce n'était pas tout. Comment avait-elle pu glaner des renseignements aussi précieux ?
_ Il ne reste plus aucun Falanassis en vie de la même façon que les Suivantes de Palawa ont été exterminés. Les Sith ne veulent pas supprimer uniquement les Jedi mais absolument tous les groupuscules liés de près ou de loin à la Force. Ils veulent sûrement évité toute menace potentielle en vue de leur futur Empire galactique.
_ Mais c'est impossible ! Même les Jedi ont eu un mal fou à trouver les Falanassis ! Quant aux autres, on connaît à peine leur existence ! Tous ces Ordres sont extrêmement secrets comme celui des Suivantes de Palawa, protesta le Jedi.
_ Vous ignorez donc tout de la puissance des Sith ? Je ne sais pas comment ils font mais ils parviennent, à force de temps à localiser, même l'Ordre le plus secret. Dès qu'ils y parviennent, un assassin est envoyé et massacre tout sur son passage. Enfin du moins, c'est ce qui s'est passé il y a quelques heures.
Mère Lasalé sourit en montrant ses dents jaunes.
_ Les Jedi Obscur croît s'être trouvé un allié de valeur...ils seront très surpris.
_ Savez-vous quelque chose à propos des assassins Sith ? Demanda le mandalorien de sa voix grave.
_ On peut seulement extrapoler que si un seul à pu vaincre des adeptes du Tëras Kasi, ils sont très forts et très peu nombreux. Celui-ci était vêtu de blanc à ce que j'ai vu avec mes macrobinoculaires.
Le Padawan se dirigea brusquement vers la sortie.
_ Les Jedi et la République doivent absolument être mis au courant de tous ça. Brandon, Kirax, on y va ! Vous venez avec nous aussi madame ? Proposa t-il aimablement.
La mère d'Hérané secoua négativement la tête.
_ Malheureusement c'est impossible. Comme je vous l'ai dit, l'assassin Sith nous a probablement déjà repéré et il ne nous laissera pas partir de Sernpidal vivant. J'avais l'intention de prévenir les Jedi après avoir tout fait pour convaincre mes Sœurs mais les évènements m'ont pris de vitesse. De toute façon, j'ai communiqué ces informations à une personne digne de confiance qui les divulguera si je viens à mourir.
_ Que doit-on faire alors mère ? Questionna froidement Hérané.
La jeune femme était sans doute très déçue que sa mère la traite de la sorte après tous ce qu'elle a fait pour elle.
_ Il faudra nous battre pour survivre...
Au même moment, une explosion lointaine se fit entendre. Les mines posées par Brandon avaient explosé au contact d'un gros être vivant. Cela ne signifiait qu'une chose, il arrivait.



***********************************************************


Une goutte de sueur perla le long du visage de Den et s'écrasa sur le sol de la maisonnette. Ses yeux marron dirigés vers l'entrée laissaient entrevoir de la peur. Le Jedi n'avait même pas pensé à prendre son arme en main tellement il état effrayé.
Mâchoire crispée, Brandon tentait de rester calme et de considérer la situation dans laquelle il se trouvait. Le mandalorien avait déjà Ragan et Hemlira en main, ce qui signifiait qu'il considérait son adversaire comme un égal au combat.
Plus à droite, Hérané et sa mère ne bougeait pas un cil face au nouvel arrivant. D'après la frayeur que l'on pouvait lire sur le visage de Mère Lasalé, cette personne était belle et bien l'assassin Sith responsable de l'extermination de l'Ordre millénaire qu'avait été les Suivantes de Palawa. Fait étrange, l'habituelle tunique noire symbolisant l'obscurité des Sith avait été troqué par...une bure aussi pure et blanche que la neige. Un masque blanc et or cachait tout de son expression et même de sa race.
La forme blanche fit un pas en avant et analysa chacun de ses opposants.
_ Livrez-moi la dernière des Suivantes de Palawa et il ne vous sera fait aucun mal, décréta le Sith avec un étrange accent.
Voyant Den toujours incapable de dire un mot, Brandon répondit à sa place.
_ Venez donc la chercher Sith ! Je vous attends...
Le Sith resta silencieux et fixa le mandalorien sans faire aucun geste contre lui.
Pendant ce temps, Den était comme pétrifié par l'immensité de l'aura qui entourait l'étranger. Comment avait-il pu ne pas la repérer avant ? La réponse lui vînt d'elle-même.
En plus de pouvoir cacher sa présence dans la Force, le Sith était sans doute capable de troubler la perception des Jedi. Comment vaincre un adversaire alors qu'on sait que l’on n’a aucune chance contre lui ?
_ Non ! Ne vous sacrifiez pas pour moi ! Cria autoritairement Lasalé Kirax.
_ Il est hors de question qu'on vous laisse mère ! Répliqua sa fille en la tenant pour être sûre qu'elle ne se jette pas sur le Sith. De toute façon, on ne peut pas faire confiance à un assassin.
La créature blanche disparut du champ de vision de Brandon et réapparut juste devant Hérané qui ouvrit les yeux de stupeur. A la vitesse de l'éclair, le Sith enfonça deux doigts de sa main gauche dans l'épaule de la jeune chasseuses de primes. Mais ce n'était pas fini, il utilisa le revers de son autre main pour envoyer valser Mère Lasalé dans la cuisine.
La vue d'Hérané étalée par terre sembla réveiller Den comme s'il avait reçu une décharge électrique. Le Jedi activa finalement son sabre laser violet et se mit aux côté de Brandon.
_ Enfin je te retrouve, signala froidement le mandalorien à son compère.
_ Mieux vaut tard que jamais quand il s'agit de mettre une raclée...
Brandon sourit faiblement contrairement à Den qui rassemblait ses forces en fixant le Sith d'un air déterminé. S'ils devaient y passer, cela serait honorablement et pas autrement.
Celui-ci se tourna vers les deux hommes alors que du sang s'écoulait des deux doigts qui avaient transpercé Hérané.
_ Tlaloc...c'est ainsi qu'on me nomme en l'honneur d'un ancien grand guerrier Sith. Oseriez-vous me défier après ma démonstration de force ?
_ C'est facile quand on s'en prend à plus faible que soit, répliqua Den avec un mépris non-dissimulé.
_ Mais plus ils sont faibles moins ils servent à quelque chose. Tel est la raison de leur mort, continua Tlaloc d'une voix sifflante à glacer le sang.
Brusquement le Sith leva un bras et arracha une des vibrolames de Brandon. Ce dernier ne comprit pas comment car il tenait pourtant Hemlira bien solidement.
_ Je suis surpris que quelqu'un ici possède un ouvrage Sith aussi précieux. Son influence maléfique ne semble même pas avoir perverti ton cœur
Furieux, Brandon s'élança sur Tlaloc avec Ragan et tenta de l'embrocher au niveau du thorax. L'assassin Sith évita rapidement son attaque et l'agrippa au cou pour le lancer à travers la pièce. La porte sauta de ses gonds lorsque le mandalorien la percuta en disparaissant au-dehors. Sa force physique semblait aussi être immense.
En revanche, Den s'en sortit mieux puisqu'il obligea Tlaloc à utiliser Hemlira pour parer sa charge. Surpris par la vivacité du Jedi, le Sith ne parvint pas à contrer l'impulsion de Force que lui envoya son ennemi et se retrouva projeter en dehors de la maison à la suite de Brandon.
Le Jedi se précipita à l'extérieur dont le ciel se chargeait de nuages aussi noirs que les ténèbres elles-mêmes. Ni Brandon, ni Tlaloc ne l'attendaient mais Den repéra l'assassin Sith non loin de lui.
L'élu savait qu'il n'était pas de taille face à un tel ennemi. Il n'avait cependant pas dit son dernier mot.
Le Sith surgit passivement devant lui et resta immobile, curieux de connaître les plans de Den. Étrangement, il rangea Hemlira sous sa bure blanche, ce qui le laissait à mains nues. L'assassin débordait de confiance en lui et Liser pensa qu'il pourrait peut-être utiliser ça contre lui.
La Force afflua dans tous les muscles de Den alors qu'il se rassembla son énergie psychique pour réaliser l'Aquilegiatu à un sabre. Son visage se crispa sous la concentration nécessaire à l'utilisation de sa technique car Den devrait frapper beaucoup plus efficacement que face à Merhétéla.
Brusquement, le Jedi Vengeur disparut pour réapparaître juste à droite de Tlaloc. La vitesse qu'avait acquise Den était tout simplement ahurissante pour un simple humain.
Nullement impressionné, Tlaloc sortit une courte dague et para l'attaque fulgurante de Den. Celui-ci se recula d'un mètre sans se décourager de son échec.
L'humain se déplaça derrière, devant, à droite puis à nouveau derrière...mais rien n'y faisait. Chacun de ses coups ne trouvait que la petite dague du Sith qui ne faisait aucun mouvement superflue.
« Ce n'est pas possible...même l'Aquilegiatu ne l'atteint pas »
_ Ta technique est très astucieuse, jeune Jedi, murmura froidement Tlaloc.
_ Comment ? Grinça des dents Den en se mettant en posture de défense.
_ Contrairement à bon nombre d'adversaires que j'ai rencontré jusqu'ici, tu uses de la Force pour augmenter ta vitesse au détriment de ta force. Personne ne réalise une telle technique car elle entraîne un défaut beaucoup trop élevé.
Le ciel s'assombrissait de plus en plus et les ombres semblaient disparaître dans le néant. L'atmosphère devenait lourde et lugubre.
_ L'utilisateur n'a plus la force physique nécessaire pour infliger des blessures mortelles. En d'autres termes, tu es incapable de me faire du mal à première vue.
Den Liser cherchait une solution à toute vitesse en prenant en considération les étonnantes facultés d'analyses du Sith.
_ C'est là qu'intervient la précision hors norme dont font preuve tes charges J'ai remarqué que chacune visaient des points bien précis de mon corps...les tendons musculaires en particulier afin de m'immobiliser. Tu ne peux pas me tuer mais il t'est possible de m'immobiliser en les sectionnant. Seulement voilà, je suis d'un tout autre niveau comparé à toi et je peux facilement lire chacun de tes mouvements.
Den avait du mal à croire avec quelle facilité cette créature avait réussi à déceler les moindres subtilités de sa technique ultime. Cela prouvait qu'il y avait encore de nombreuses choses qu'il ignorait. Mais à ce stade-là, il allait probablement y laisser la vie.
_ J'admets que tu es très fort mais nous aurons l'avantage du nombre, déclara Brandon sorti de nulle part.

************************************************

La chasseuse de primes se releva en tenant son épaule blessée. Le sang coulait mais Hérané ne pensait qu'à aider sa mère à moitié ensevelie sous des planches de bois et des objets ménagers. La vieille femme avait seulement été sonnée et commençait déjà à se dégager.
_ Où sont tes amis ? Demanda t-elle impérieusement à sa fille.
_ Ils se battent dehors. Vous n'avez été inconsciente que quelques secondes.
Hérané l'aida à se mettre debout bien qu'elle-même ait du mal à ne pas retomber sur le sol.
_ Surtout...ne laisse rien entendre à l'assassin au sujet de ton passé chez nous ! Il te comptera comme une Suivante au même titre que nous.
_ Oui mère, acquiesça la chasseresse.
Les deux Kirax se dirigèrent vers l'entrée et aperçurent le sabre flamboyant de Den au-dehors.
Au côté de Brandon, le Jedi se battait avec ardeur face à Tlaloc. Les deux amis faisaient tous ce qu'il pouvait pour mettre en difficulté le Sith mais même à deux, ils rivalisaient seulement avec leur monstrueux ennemi sans prendre l'avantage.
Tlaloc ne bougeait pas d'un centimètre et se contentait de parer les coups transversaux et perçants de Den et Brandon. Les deux humains en revanche ne cessaient d'être en mouvement et de coordonner leurs attaques. Il était évident qu'ils donnaient tous ce qu'ils avaient dans le ventre.
_ Le Sith semble être en difficulté ! C'est de bonne augure pour nous ! Se réjouit Hérané.
Lasalé n'était pas de cet avis.
_ Non, ils n'ont aucune chance. Regarde un peu la différence de niveau. Tlaloc se bat à un contre eux avec deux petites dagues et il semble calme. Le Jedi et le mandalorien s'essoufflent sans ne parvenir à rien et je ne serais pas étonné qu'ils commencent à reculer.
Le sourire de Hérané s'effaça et elle fixa plus attentivement l'affrontement d'un air inquiet.
Effectivement, ses amis reculaient et semblaient également moins rapides.
Den s'en aperçut sûrement puisqu'il demanda à Brandon de s'écarter pour terminer le combat.

***********************************************************
_ Je vais utiliser une attaque très dangereuse et il se peut que je ne sois plus capable de me battre après l'avoir réalisé. Il faut donc quelqu'un pour l'achever...
Le Padawan se recula pour effectuer sa technique mais Tlaloc n'avait pas l'intention de le laisser la réaliser.
Le Sith fendit l'air à une vitesse supersonique pour se retrouver en un clin d'œil à quelques centimètres de Liser. Ses deux dagues se plantèrent dans la poitrine de Den et formèrent une croix sanguinolente. Sa tunique Falanassis ne l'avait même pas protégé.
Vaincu et même peut-être mourant, l'Elu tomba en arrière en déversant son sang sur ses habits déchirés. Son sabre désactivé roula de sa main, emporté par l'élan de sa chute.
Avant de sombrer dans l'inconscience, Liser pensa avec ironie que tout le monde s'était trompé en disant qu'il était l'élu de cette prophétie car il avait échoué, gravement...et au tout début. Ou alors, il n'avait tout simplement pas été à la hauteur.
« Trop faible, trop pitoyable... »

Brandon jeta un coup d'œil au Jedi. Il était seul à présent face à cet être aussi puissant que la Grande Faucheuse elle-même.
Très fatigué, le mandalorien sentait que son corps lui répondait de moins en moins bien. Son moral était en plus bien entamé à cause de la perte de son allié. Il n'y avait que son esprit de guerrier et sa fierté qui l'empêchaient de prendre ses jambes à son cou et de fuir Tlaloc. Brandon s'était déjà retrouvé dans une telle situation il y a longtemps.
En ces temps-là, les mandaloriens bataillaient dans les Régions Inconnues et ne se préoccupaient nullement de la République. Il n'était alors qu'une jeune recrue comme parmi tant d'autres qui chargeait les ennemis avec un enthousiasme suicidaire. Ce courage et ce mépris de la mort amenaient bien souvent les mandaloriens à une victoire écrasante, même contre les civilisations plus évoluées ou plus nombreuses.
Continuant leurs explorations, les Prédators mandaloriens avaient fini par découvrir une planète nommée Virskk abritant de farouches guerriers. Sûr de leur avantage, les officiers mandaloriens avaient immédiatement déclenché les hostilités au sol en envoyant une Légion entière de soldats. En tant que recrue, Brandon faisait partie de la première ligne et allait faire sa première bataille.
Les virskkans, sorte de reptiles humanoïdes, s'avérèrent être beaucoup plus forts physiquement et tactiquement par rapport aux mandaloriens. L'avantage du nombre ne suffit pas aux guerriers en armure et ils furent presque totalement anéantis. Seul Brandon et une centaine sur les milliers envoyés aux combats survécurent en revenant en orbite, c'est à dire hors d'atteinte pour les primitifs virskkans.
Au cours de la bataille, Brandon s'était illustré en tuant un grand nombre d'adversaires. La malchance voulut qu'il tombe sur le roi en personne des virskkans. Même si Brandon s'en sortit avec seulement quelques fractures, il n'oublia jamais qu'il avait du fuir pour survivre face au colosse.
Aujourd'hui, la situation était la même mais cette fois-ci il ne fuirait pas. Quitte à mourir au combat, il continuerait jusqu'au bout.
Après s'être occupé de Den, Tlaloc rangea ses dagues et s'élança sur le mandalorien en attirant le sabre laser de Den. Un instant plus tard, Brandon eut le réflexe de bouger son corps sur le côté pour éviter d'être transpercé de part en part. L'arme de plasma vrombissante du Sith le toucha quand même au niveau du bras.
Le mandalorien hurla de douleur en tombant à genoux. Son bras gauche avait été sectionné au niveau du coude mais la chair à vif avait été instantanément cautérisée par la chaleur du sabre laser violet.
_ Graaaaaaa...
Luttant pour ne pas s'évanouir, l'homme au crâne lisse essaya de ne pas regarder son bras gisant sur le sol et se mit à genoux tentant de contrôler la douleur qui le martyrisait.
_ Je n'abandonnerais jamais ! Tu peux me tuer mais jamais je ne perdrais ma fierté de guerrier !
L'ancien sergent se releva malgré sa blessure gravement incapacitante et brandit Ragan en direction de Tlaloc.
Celui-ci leva un bras et commença doucement à faire suffoquer le mandalorien.

***************************************************

Les doigts de la main droite de Hérané Kirax se crispèrent sur son blaster. Elle ne pouvait pas laisser le Sith laminer ses compagnons une seconde de plus. Ses amis se battaient avec courage alors qu'elle ne faisait que rester caché en attendant le vainqueur.
Son comportement la trahit probablement car Mère Lasalé lui adressa la parole à ce sujet.
_ Tu tiens beaucoup à tes compagnons, n'est-ce pas ? Je me demandais au début si tu ne t'étais pas simplement servi d'eux pour atteindre tes objectifs.
_ Mère, sans eux, je ne serais probablement plus de ce monde, répliqua la chasseresse, piquée au vif. Insinuez-vous que je serais insensible à ce point ?
_ Non, ma fille...mais tu as toujours su manipuler ce que tu voulais et à ne t'attacher à rien. Aussi j'ai été surprise que tu veuilles me sauver à ce point alors que j'ai été une bien piètre mère.
Hérané baissa la tête, ses cheveux presque rouges tombant sur son visage gracieux.
_ Pendant toute ton enfance, tu as vécu dans la disgrâce auprès des Suivantes de Palawa. Tes Sœurs te méprisaient à cause de tes origines impures et moi, je n'ai rien fait de ce qu’une mère aurait fait pour sa fille. Ta passion pour l'apprentissage du Tëras Kasi n'a pas suffit pour te faire rester au Temple. J'ai failli autant à mon devoir de Mère du temple que celui de mère...
Voir celle qui lui avait donné la vie s'excuser pour la première fois fit un choc à Hérané. Sa mère regrettait vraiment tous ses actes passés sauf...
_ Mais ta naissance bien qu'étant à l'encontre de mon vœu de virginité a été pour moi un incomparable bonheur, confessa t-elle avec les larmes aux yeux.
La chasseuse de primes était très touchée par les aveux de Lasalé. Elle voulu répondre qu'elle l'avait toujours aimée mais le combat tournait à l'avantage du Sith.
Ses yeux eurent du mal à croire ce qu'elle vit.
Den venait de se faire déchiqueter la poitrine et gisait au sol entre la vie et la mort. Maintenant, Brandon était seul face à un puissant utilisateur de la Force. Sans le Jedi, la défaite ne ferait plus aucun doute.
_ Je suis désolé mère mais je vais aider mes amis ! Cria t-elle avec détermination.
Mais Lasalé la retînt avec une force surprenante pour son âge.
_ Lorsque je ne serais plus la dernière des Suivantes de Palawa, il ne restera plus que toi pour perpétrer notre ordre. En tant que Mère, je te réintègre dans l'ordre et te permet d'utiliser le Tëras Kasi pour combattre le mal.
Ses paroles sonnèrent comme un adieu pour Hérané.
_ Restez ici mère, je vais m'occuper de cet assassin !
_ Hérané ! Transmet ce que tu as appris et reconstruit l'ordre des Suivantes de Palawa, continua la vieille femme comme si elle n'avait rien entendu. Je t'aime...
Elle sourit à sa fille. Quelle mère n'aurait pas souhaité voir sa descendance sous la forme d'une aussi belle femme. Mais Hérané n'était pas qu'une beauté fatale. Elle possédait enfouie en elle une force cachée qui ne s'éveillerait qu'avec la pratique du Tëras Kasi.
Désormais, il n'y avait plus d'alternative.
Les yeux bleus de Hérané brillaient de larmes mais la jeune femme était décidée à ne pas laisser sa mère se sacrifier. La Suivante âgée redevînt froide comme à l'accoutumée et attaqua la chasseresse qui lui barrait le passage.
Surprise, Hérané reçut un coup invisible au niveau du cou et sombra dans l'inconscience.
Mère Lasalé enjamba le corps inanimé et marcha en direction de Tlaloc, occupé à faire suffoquer Brandon.



_ Lâche-le, créature des ténèbres ! C'est pour moi que tu es venu ! Ordonna une voix autoritaire de femme âgée
L'assassin qui avait tué toutes les Suivantes de Palawa leva sa tête masquée mais ne cessa pas sa Poigne de Force sur le mandalorien. La vie de celui-ci ne tenait plus qu'à un fil et son visage étouffé bleuissait.
_ Je me rends sans me battre à la condition que tu laisses en vie ce jeune homme et ses deux compagnons. Ais-je ta parole ?
Les yeux de Mère Lasalé devinrent si perçants que l'on pourrait croire qu'ils avaient la capacité de traverser le Sith de part en part.
Tlaloc relâcha la pression qu'il exerçait sur Brandon. Le mandalorien respira difficilement mais il n'avait plus la force de se relever ni de parler.
_ Pourquoi cette requête alors que vous savez que je ne laisse aucun témoin ? Les Falanassis l'ont appris à leur dépend, fit remarquer le Sith au masque blanc et or.
_ Pour la simple raison que si vous aviez vraiment voulu tuer, les trois que vous avez vaincu seraient déjà morts. Je pense donc que quelque chose qui préservait le secret de votre mission vous a échappé mais il y a sûrement autre chose.
Toute la nature s'était tut, faisant peser un silence de mort dans la petite vallée grouillant habituellement de vie. Les épais nuages noirs semblaient ne jamais vouloir se crever pour déverser leurs entrailles liquides sur les protagonistes.
_ Je ne tue que lorsqu'on me l'ordonne et jamais pour le plaisir. Et les Sith ne m'ont pas spécifié d'ôter la vie d'un Jedi si j'en rencontrais un, révéla t-il en désignant d'un signe de tête le jeune Padawan étendu sur le sol. Mais j'avoue que vous avez bien joué votre coup. Le messager à qui vous avez confié les résultats de votre enquête sur moi et les autres m'a bel et bien...échappé.
Inconsciemment, Lasalé frissonna lorsqu'elle entendit avec quelle haine voilée le dernier mot avait été prononcé.
_ Ma mission n'est désormais plus secrète. Et c'est à cause de vous, vieille femme. Je vous ferais regretter au centuple cette action.
Tandis que le Sith s'avançait vers elle, Lasalé ne cessait de le fixer sans peur. A quatre vingt ans, elle ne craignait plus la mort ni la souffrance.
La forme blanche s'arrêta à quelques centimètres de sa victime et murmura ce mot effrayant:
_ Morichro...
Une intense douleur secoua alors tout le corps de la dernière des Suivantes de Palawa. La souffrance était telle qu'elle ne resta consciente que quelques secondes pendant lesquelles elle comprit que le Sith utilisait la Force pour endommager tous ses organes principaux. Son cri d'agonie ne fut entendu par personne mis à part son meurtrier...




Les Jedi Obscur avaient tenté de contacter la capitale mandalorienne afin d'avoir des nouvelles de leur Seigneur. Les guerriers en armure avaient certifié que Mapassar n'était jamais venu sur Mandalore.
_ Cela signifie clairement que notre Maître, le Seigneur Mapassar, est porté disparu ou même mort, annonça Aratelov, un bothan figurant parmi les prétendants au titre de Seigneur des Jedi Obscur.
Josh se retourna brusquement et fixa l'alien dans les yeux.
_ Je vous interdis de croire cela ! Le Seigneur Mapassar nous donnera bientôt de ses nouvelles, j'en suis convaincu !
Aratelov sourit d'un air mauvais mais les quelques Jedi Obscur flanqués à ses flancs n'esquissèrent aucun geste comme s’ils étaient à ses ordres.
_ Pourquoi devrais-je obéir à un apprenti aussi jeune alors que le titre de Seigneur est à portée de main ? Demanda le bothan avec une fausse naïveté.
L'apprenti du Seigneur Mapassar fit une grimace d'incompréhension mais se reprit presque instantanément.
_ Oserais-tu me défier ?
_ Parce que tu n'as pas l'étoffe pour devenir notre chef et je vais te le prouver. Allez !
Aratelov et ses deux acolytes activèrent tous un sabre laser simple et menacèrent Josh.
Malgré la colère qui monta en lui à l'idée de cette trahison, l'ancien Jedi resta lucide car il était tout simplement hors de question de perdre des membres du clan. Leur infériorité numérique par rapport aux Jedi était déjà flagrante. Il fallait donc éviter des affrontements internes.
_ Je suis jeune certes mais je suis aussi l'apprenti personnel du Seigneur. Sa volonté a toujours été mon accession au titre de Seigneur si jamais il lui arrivait malheur ou si je le dépassais. Nous sommes des Jedi Obscur et seul le plus fort doit gouverner mais ayez un peu de respect pour le Seigneur Mapassar et ce qu'il a accompli.
Le bothan éclata d'un rire sans joie.
_ Tu as peur de nous combattre Apprenti ? Je savais bien que tu étais faible mais pas à ce point-là. J'ai été le meilleur de ma promotion à l'académie de Khêmius et je crois en mes chances de te supprimer.
_ Dans ce cas, viens te battre sans l'aide de tes sous-fifres. Prouve-moi donc que ce que tu dis es vrai, le railla Josh dont la patience avait atteint ses limites.
Les deux acolytes d'Aratelov s'avancèrent devant Josh mais le bothan les arrêta d'un geste.
_ Non il a raison. Je le vaincrais seul et je m'autoproclamerais Seigneur des Jedi Obscur.
Josh Janesh sourit en inclinant la tête tandis qu'Aratelov s'avançait vers lui, sabre en main.
_ Je vais te montrer quelle est la puissance des ténèbres dans lesquelles j'ai sombré, ajouta l'alien.
Un déclic se fit entendre lorsque Janesh fit descendre un levier grâce à la Force. Une fraction de seconde plus tard, les deux acolytes du bothan disparurent dans une trappe camouflée.
Si Aratelov sentit ce piège, il n'eut pas le temps d'esquisser le moindre geste vers Josh. Son réflexe de regarder en arrière ne servit qu'à le distraire tandis qu'il perdait le contact visuel avec sa cible.
L'apprenti de Mapassar profita de ce laps de temps pour produire une brève décharge d'éclairs de Force qui firent tomber le traître à la suite de ses compagnons.
_ Ta naïveté est touchante, Aratelov, annonça Josh en remarquant les doigts du bothan accrochés au rebord. Croyais-tu vraiment que je ne m'attendrais pas à ce qu'on tente de m'évincer ?
Le Jedi Obscur s'approcha et lut la peur de mourir dans les yeux de son adversaire pratiquement vaincu. Encore une fois, l'ancien ami de Den jubila d'avoir une vie entre ses mains et de pouvoir en disposer selon sa volonté.
_ Tu ne peux te permettre de me tuer ! Nous sommes si peu nombreux comparé au Jedi et je suis un des rares a réussir à maîtriser les Shizors ! Tu sais que j'ai raison...tenta de négocier le bothan au pied du mûr.
_ C'est vrai...mais je ne vois pas les choses comme toi. Selon toi, les Sith sont forts lorsqu'ils sont nombreux tout comme les Jedi ?
Josh commença à écraser les phalanges du bothan avec son pied botté.
_ Non ! Ne fais pas ça !
Mais ses suppliques n'eurent aucun effet face à quelqu'un qui ne connaissait pas la pitié ou la miséricorde.
_ Mon Maître Mapassar et moi avons appris que le Côté Obscur ne devenait réellement puissant que lorsqu’il était aux mains d'un seul et unique adepte. Autrement dit, le pouvoir ne peut être partagé.
Aratelov cria avec rage mais la pression sur ses doigts étaient trop importantes et il lâcha.
_ Ah oui ! J'oubliais. Ce piège mène aux enclos des Shizors et si tu es assez fort pour tous les contrôler, je me soumettrais...
Modifié en dernier par Darkliser le Dim 28 Déc 2008 - 19:42, modifié 1 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Dim 28 Déc 2008 - 17:57   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Bon ben j'ai pas fini de prendre du retard dans mes lectures...

Quoi qu'il en soit, je l'ai copié, je fais les commentaires lorsque j'en aurai le temps et je te le poste... :shock:
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Dim 28 Déc 2008 - 18:18   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Je viens de m'apercevoir que j'ai oublié une partie :evil:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 07 Jan 2009 - 15:47   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Rajoutée depuis la partie ? ^^

Deux passages très chouettes, avec une fin plein de suspens sur le sort de nos héros. J'ai bien aimé l'apparition fugitive de la mère de Kirax, un bon caractère dont sa fille a bien hérité ^^
Les Sith et les Jedi Obscurs semblent bien déterminés eux aussi, les alliés vont-ils devenir adversaires ? ^^

Quelques fautes par ci par là :

Même l'immense araignée géante avait été abattue. C'était pourtant lui et sa magie Sith qui l'avait créé après de nombreuses expériences.

->créée

ma créature lorsque je l'ai placé ici il y a deux cents ans.

->placée

La créature tout de blanc vêtu reconnu la couleur sombre du cortosis qui composait l'épée du Sith.

->vêtue reconnut

jugeant que Brandon et Kirax avait besoin de dormir

->avaient

Les hommes ne sont pas du tout appréciés dans son enceinte alors soyez prudent.

-<prudents

Que te dis ton cœur?

->dit

Son assassinat a dut avoir lieu il y a une dizaine d'heures, étant donné le niveau de coagulation du sang.

->a dû

Mais je vous rappelle qu'elle est malade et que le temps nous ai compté.

->nous est compté

D ans une pièce close, un jeune homme faisait les cents pas depuis quelques minutes.

->cent

Le messager était habillé d'une tunique noire et grise que n'apprécier pas le jeune homme

->n'appréciait

Quant à la partie inférieure de son visage, Un bout de tissu sombre la cachait mystérieusement.

-> , un

et ses missions ont toujours été couronné de succès.

->couronnées

Chapitre 8

La petite maison où était censé habiter la mère de Kirax

->censée

Tenez-vous prêt.

->prêts

maintenant grâce à vous, ils m'ont sûrement repéré !

->repérée

pire elles m'ont ignoré en disant que ce n'était pas nos affaires.

->ignorée

Puisque ma fille vous emmené ici, j'imagine que vos cœurs sont purs.

->vous a emmenés
(coeurs purs, coeurs purs...ils en ont tué du monde quand même :P ^^ )

j'ai acquit la certitude que prendre le contrôle de la galaxie n'était pas le seul objectif

->acquis

qu'il avait du mal à croire qu'une femme de quatre vingt ans

->quatre-vingts

en vie de la même façon que les Suivantes de Palawa ont été exterminés.

->exterminées

ils veulent sûrement évité toute menace potentielle en vue de leur futur Empire galactique.

->éviter

Les Jedi Obscur croît s'être trouvé un allié de valeur...ils seront très surpris.

->Obscurs croient

On peut seulement extrapoler que si un seul à pu vaincre des adeptes du Tëras Kasi,

->a pu

La jeune femme était sans doute très déçue que sa mère la traite de la sorte après tous ce qu'elle a fait pour elle.

->tout ce qu'elle avait fait

Plus à droite, Hérané et sa mère ne bougeait pas un cil face au nouvel arrivant.

->bougeaient

cette personne était belle et bien l'assassin Sith responsable de l'extermination de l'Ordre millénaire

->bel et bien

Fait étrange, l'habituelle tunique noire symbolisant l'obscurité des Sith avait été troqué par...une bure aussi pure et blanche que la neige.

->troquée

Tel est la raison de leur mort, continua Tlaloc d'une voix sifflante à glacer le sang.

->Telle

et se retrouva projeter en dehors de la maison à la suite de Brandon.

->projeté

Sûr de leur avantage, les officiers mandaloriens avaient immédiatement déclenché les hostilités au sol en envoyant une Légion entière de soldats

->Sûrs

alors qu'elle ne faisait que rester caché en attendant le vainqueur.

->cachée

Elle voulu répondre qu'elle l'avait toujours aimée mais le combat tournait à l'avantage du Sith.

->voulut

Je suis désolé mère mais je vais aider mes amis !

->désolée

Ais-je ta parole ?

->Ai-je

Toute la nature s'était tut, faisant peser un silence de mort dans la petite vallée

->tue

A quatre vingt ans, elle ne craignait plus la mort ni la souffrance.

->quatre-vingts

Les Jedi Obscur avaient tenté de contacter la capitale mandalorienne

->Obscurs

parmi les prétendants au titre de Seigneur des Jedi Obscur.

-<Obscurs

Aratelov sourit d'un air mauvais mais les quelques Jedi Obscur flanqués à ses flancs n'esquissèrent aucun geste comme s’ils étaient à ses ordres.

->Obscurs

Nous sommes des Jedi Obscur et seul le plus fort doit gouverner mais ayez un peu de respect pour le Seigneur Mapassar et ce qu'il a accompli.

->Obscurs

Prouve-moi donc que ce que tu dis es vrai, le railla Josh

->dis est vrai

Et voilà pour cette fois !

En espérant pouvoir lire bientôt la suite :P
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Lun 12 Jan 2009 - 23:15   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Heureusement que j'ai encore Notsil et AJ crime pour me lire car sans vous ma FF ferait un beau flop :ange:

Je posterais la suite ce week-end et je suis content que l'histoire soit toujours accrochante même si ça fait prés d'un an et demi qu'elle ait commencé. Je pense que tout ce qui lise sont à présent convaincu de ma volonté de finir cette histoire (très longue encore) et de la qualité au niveau du scénario et de l'action que je tente d'y mettre.
J'essayerais aussi d'intégrer différent genre de roman dedans (genre fantastique, sciences-fiction, horreur, sentimental, ect...) pour l'enrichir autant que possible et je désespère pas que plus de monde la lise un jour :D . Le fait que cette histoire se passe dans une autre dimension ne fait que renforcer la liberté que j'ai en l'écrivant puisque je n'ai aucune contrainte.
Pour l'avenir, j'allierais deux parties de l'histoire de l'UE en une, histoire de vous mettre l'eau à la bouche :lol: .

Quant à l'univers du tome 3, il sera totalement différent du 1 et du 2 mais je ne dirais pas dans quel sens... :sournois:


Pour Notsil, j'écris "Obscur" et non "Obscurs" car c'est un nom propre. Est-ce vraiment une faute ?
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Jeu 15 Jan 2009 - 10:18   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Disons que je considère Obscur comme l'adjectif qui va avec les noms Jedi ou Sith (qui eux restent invariables). Et je trouve mieux quand c'est accordé ; ne dit-on pas la Force Obscure ? Donc si c'est accordé au féminin, pourquoi pas au pluriel ;)
Ça reste un détail je te l'accorde ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Revan1er » Ven 16 Jan 2009 - 22:25   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Finit de lire et je dois dire que je reste sur ma faim... très beau combat, mais je trouve un peu dommage le coup de l'ennemi invincible et qui tue tout le monde sans difficulté. Je me rend bien compte qu'il y aura peu d'ennemi de son niveau mais une petite faiblesse aurait été un plus appréciable. Évidement tu as fait en sorte que sa mission ne soit pas un succès total, cela n'empêche pas que je le vois comme un adversaire impossible à vaincre.

Sinon le texte est toujours aussi agréable à lire. Vivement la suite!

Bye!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Darkliser » Sam 17 Jan 2009 - 14:48   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Revan1er a écrit:Finit de lire et je dois dire que je reste sur ma faim... très beau combat, mais je trouve un peu dommage le coup de l'ennemi invincible et qui tue tout le monde sans difficulté. Je me rend bien compte qu'il y aura peu d'ennemi de son niveau mais une petite faiblesse aurait été un plus appréciable. Évidement tu as fait en sorte que sa mission ne soit pas un succès total, cela n'empêche pas que je le vois comme un adversaire impossible à vaincre.

Sinon le texte est toujours aussi agréable à lire. Vivement la suite!

Bye!


Je te remercie pour ta critique et ton avis important pour moi. Si "le coup de l'ennemi invincible et qui tue tout le monde sans difficulté" ne t'a pas plu, tant pis car ça sera pas anodin pour la suite de l'histoire.




Chapitre 9 : L’escouade






Josh avait à peine eu le temps de se réjouir de la défaite de trois de ses opposants à l'accession au trône. Ses officiers affectés au complexe scientifique de Télos avaient capté une transmission codée et tout portait à croire qu'elle provenait du Seigneur Mapassar en personne. L'humain saurait enfin ce qui était arrivé à son Maître mais il avait comme un mauvais pressentiment.
« Serais-ce la République ? Les mandaloriens ? Ou bien les Jedi ? » Se questionnait sans cesse Josh.
Ses pas crissés sur le sol mouillé et stérile en permanence grâce à des projecteurs automatiques d'antibactéricide. Un laboratoire arkanien avait son lot d'inconvénients mais les résultats en valaient la peine.
Le Jedi Obscur passa à côté de quelques arkaniens en blouse blanche qui semblaient discuter de quelques améliorations à apporter au projet « Althor ». Il ne s'en préoccupa pas le moins du monde et continua sa route à travers le labyrinthe qu'il avait fini par connaître par cœur avec le temps.

_ Apprenti Janesh, nous venons de décrypter le message. Apparemment il est de source inconnue mais il semble avoir été envoyé de l'aride Asméru, voisine de quelques années lumière de Mandalore, lui annonça derechef le technicien lorsque Josh fut arrivé dans la salle des communications.

_ Sortez ! Ordonna t-il froidement.

Ce message lui était destiné et les autres Jedi Obscur ne devaient jamais l'entendre. Les personnes présentes dans la salle s'empressèrent de lui obéir.
L'ancien Padawan activa la console de l'hologramme et déclencha la lecture du message.
La représentation tridimensionnelle de son Maître apparut alors en se brouillant légèrement. Josh remarqua immédiatement les nombreuses blessures que portaient Mapassar et il en déduisit qu'il sortait d'un rude affrontement.

_ Mon apprenti, dit l'hologramme avec gravité, j'ai peu de temps devant moi alors j'irais droit au but. Les Sith nous ont trahis et leur but est de nous détruire tout comme les Jedi. Le Mandalore était à leur botte et à tenter de m'assassiner au prix de sa vie. Tu feras donc ce que nous avions prévu dans ce cas de figure...

Josh Janesh savait en effet ce qu'il avait à faire. Son visage bleuit par la luminosité dégagée par l'hologramme transforma sa satisfaction en expression bestiale. Cette nouvelle annonçait indirectement que la guerre allait changer.

_...Pour l'heure, mes chances de revenir en vie sont infimes. Dark Proyus n'est pas la seule menace pour nous. Méfie-toi aussi de ses assassins, leur puissance est incommensurable.

Mapassar fit silence quelques secondes et annonça d'une voix forte:

_ Apprenti Josh Janesh ! A partir de maintenant, tu es le nouveau Seigneur des Jedi Obscur dans la lutte que mène notre clan face aux Jedi, à la République et à présent aux traîtres Sith. Que la Force soit vôtre servante, Seigneur Janesh.

Son Maître disparut tout comme la vie devait l'avoir déserté à ce moment.
Josh se caressa le menton en se dirigeant vers la console de contrôle du message et supprima la première partie. La seconde partie qui parlait de sa nomination serait rendue publique afin que le clan des Jedi Obscur le reconnaisse comme nouveau dirigeant.

Il était le nouveau Seigneur...mais il avait la possibilité de devenir bien plus.

« La Force est avec moi »

********************************************



Lyra, Vala et Twick attendaient le togruta dans son bureau situé au sommet de l'immeuble. Oz avait apparemment fais d'inquiétantes découvertes qui pourraient compromettre gravement leur opération de sauvetage.
Assise sur un siège, la compagne de Den tentait de se détendre en se disant que ce qu'elle avait ressenti quelques heures ne pouvaient être vrai. La Jedi Vengeresse avait ressenti une perturbation dans la Force qui signifiait que Den était en grand danger.

_ Lyra...l'inquiétude que tu dégages a littéralement envahi cette pièce, remarqua Vala avec une pointe d'ironie.

La jeune Mayn s'excusa et se sentit obliger de se confier dans l'espoir que la femme brune la rassure.
Vala ne laissa rien paraître de ses émotions mais ses yeux se plissèrent légèrement sous l'effet de la réflexion.

_ Un lien fort s'est peut-être forgé entre toi et Den. Ce qui explique que je n'ai rien senti.

La Jedi cessa de regarder droit devant elle et fixa le beau visage de Lyra.

_ Je ne pense pas qu'il y ait matière à s'inquiéter pour la vie de Den. Nous l'aurions ressenti car après tout, nous avons échappé à la mort ensemble et vécut des moments difficiles, continua Vala avec sagesse.

_ Tu as raison...mais j'espère quand même qui ne lui ai rien arrivé de grave, et aux autres non plus.
Le silence retomba tandis que leur hôte avait à présent dix minutes de retard.
Vala médita quelques instants puis décida de profiter de ce répit pour faire faire quelques exercices à Twick.

_ Twick, tu vois cette pierre décorative ? Demanda t-elle en montrant l'objet sur le bureau.

Le rodien hocha de la tête.

_ Tu va utiliser la Force pour le soulever.

Lyra se raidit un peu car elle avait eu une petite discussion avec Vala pour lui montrer sa désapprobation. Elle n'acceptait pas que cette femme se donne le droit de former Twick et de lui demander des exercices impossibles par rapport à son niveau actuel.

_ Vala ! Il n'y a même pas un jour qu'il est devenu ton « élève » que déjà tu lui demande de faire ça ?

Mais Vala Loosu l'ignora et se concentra sur les efforts que réalisaient le rodien. Celui-ci, la main tendue, tentait vainement de faire ne serais-ce que bouger la pierre.
Lyra sentit de suite ce qui n'allait pas. Twick ne parvenait pas à s'immerger correctement dans la Force. La raison était bien sûr un manque de pratique et de méditation.

_ Détends-toi Twick et ressens la Force. Elle est partout. L'air, la matière inerte, l'espace et les êtres vivants font partis de ce Tout.

L'ancien marchand de gadgets sur Ossus fut moins crispé mais Lyra ne nota aucun changement. Bien que très sensible à la Force, le rodien n'avait pas encore l'expérience nécessaire pour entendre le murmure des midichloriens.

_ Fies-toi à ce que tu ressens et crois en ton pouvoir.

Cette fois-ci, le rodien réussit à se connecter avec la Force. Le premier pas franchi, Twick tenta d'enrober la pierre avec son pouvoir pour la soulever mais sa technique laissait beaucoup à désirer et la pierre ne fit que trembler légèrement.
Le progrès était encourageant car à l'académie Jedi, bien peu de Jedi réussissait à faire ça dès le premier jour d'apprentissage. L'exercice s'arrêta là car Vala comme Lyra sentirent la présence d'Oz.

_ Chutta ! La prochaine fois, j'y arriverais, jura le rodien apparemment mécontent.

Vala lui ordonna froidement de rayer ce juron de son vocabulaire et le sermonna au sujet de la patience dont il devrait faire preuve avant de devenir Padawan.
Le frêle rodien acquiesça timidement devant l'autorité de son Maître.
Entretemps, le père de Christie était entré en coup de vent en s'excusant précipitamment pour son retard.

_ Veuillez m'excuser, une affaire importante à régler...

_ Ce n'est pas grave, fit Vala.

Le togruta s'assit lourdement sur son fauteuil rembourré et rangea avec empressement quelques documents avant de reporter son attention sur les Jedi.

_ La situation se complique et je crains que nous ne parvenions pas à nous introduire dans la base souterraine sans faire un véritable carnage à l'extérieur. Regardez ce que mes agents ont filmé il y a quelques minutes.

L'alien tourna son ordinateur portable et leur montra la vidéo d'une silhouette haut perchée sur un immeuble.
A première vue, c'était un homme vêtu de noir en train de scruter les alentours. En zoomant, un scintillement à la ceinture attira l'attention de toutes les personnes de la pièce.

_ Un sabre laser, s'exclama Twick avec surprise.

_ Un Jedi Obscur sans doute, précisa calmement Lyra.

Le zoom dégrossit alors et une vision d'ensemble permit d'en apprendre plus sur le lieu. Les deux Jedi s'en doutaient, l'adepte du Côté Obscur surveillait l'arrière du gratte-ciel de l’Échange. C'est à dire, le hangar menant aux laboratoires sous-terrains.

**********************************

Le silence qui suivit cette découverte compromettante signifia à Oz que l'équipage du Miraculé De La Force réfléchissait déjà à une solution. Le togruta n'avait encore pas eu d'occasion de voir de quoi étaient capable ces Jedi qui avaient combattu sur Ilum.

Il se demanda s'ils étaient au courant de la perte de contact avec la flotte républicaine postée sur Ilum. Bien que la raison de cet affrontement avec les mandaloriens lui échappent totalement, il semblerait qu'elle ait eu un rapport avec ces Jedi et plus particulièrement celui que l'on nommait Den Liser. Oz n'avait jamais entendu parler de lui jusqu'à il y a un an lorsque le futur Seigneur des Jedi Obscur avait quitté l'Ordre. Lors de cet évènement, le sang de plusieurs Jedi fut versé à l'intérieur même du Temple de ceux que l'on considérait comme les protecteurs de la galaxie et des guerriers invincibles.

Se remémorant le rapport qu'il avait lu, l'alien se rappela qu'un jeune Padawan avait été brisé aussi bien mentalement que physiquement. Den Liser était censé réaliser une importante prophétie avec l'aide d'une sorte de cristal magique dont la nature échappait totalement au togruta. Ce cristal avait, selon le rapport, été brisé en mille morceaux et la source du pouvoir de ce Jedi avait commencé à se tarir. Cette régression s'était par la suite fortement accélérée après sa dépression psychologique causée par la perte de son ami de toujours.

« L'apprenti de Mapassar, Josh Janesh...il est possible qu'il supervise les expériences de ce maudit laboratoire » pensa t-il.
Vala Loosu, l'ancien apprenti du plus grand des Maîtres de l'Ordre Jedi, le sortit de sa torpeur.

_ Lyra ? C'est à toi de décider...

Cette Jedi brune semblait être celle qui commandait le groupe en l'absence du meneur qui étrangement été loin d'être le plus âgé.

« Sa voix autoritaire devait souvent convaincre ses interlocuteurs »

Bien que ne faisant pas partie de la République comme tous les Jedi, Oz avait quand même eu accès à son dossier et découvrit le nombre impressionnant d'opérations Jedi qu'elle avait réussi. Mais le plus important, c'est qu'elle était puissante pour son jeune âge. Et sa capacité à commander serait certainement très utile à l'intérieur du laboratoire.

_ Je sais que c'est dangereux mais on n'a pas vraiment le choix. Mon don de naissance me permettra de m'approcher discrètement d'eux et de les neutraliser, répliqua Lyra Mayn, sûre d'elle.

Le togruta analysa ensuite l'adolescente qui se trouvait juste en face de lui. Même en étant non-humain, sa beauté éblouissante lui sauta aux yeux. Elle n'avait certes ni la puissance de Vala, ni son pouvoir d'intimidation mais elle était incontestablement plus jolie. L'esprit aiguisé d'Oz associa tout de suite ces caractéristiques à un moyen de distraire l'ennemi voir de le persuader si l'on ajoutait la célèbre Force des Jedi. Cette jeune femme semblait également se battre contre un chagrin récent, celui de la perte de son Maître.

_ Sais-tu convenablement te cacher de la Force ? Les Jedi Obscur te repéreront sans mal sinon et ils donneront l'alerte.
Lyra rassura Vala en souriant.

_ Ne t'inquiète pas, je serais prête...

Oz décela beaucoup de détermination dans son regard même si elle parlait sur un ton détaché.

« Elle a à cœur de prouver sa valeur à la Jedi Vala » devina t-il en esquissant un sourire. « Ces gens sont décidément bien intéressants »

Il regrettait sincèrement de ne pouvoir être sur le terrain pour les voir à l'œuvre.

_...et j'ai même une autre idée. Pourquoi ne pas me faire aider par notre droïde favori ?

_ C'est une excellente idée, approuva Twick. Son bouclier d'invisibilité et le matériau furtif à la Force dont il est fait l'empêcheront de se faire repérer.

_ Furtif à la Force ? Répéta le togruta en haussant un de ses sourcils bariolés. Mais quelle série de droïdes est-ce donc ?

Lyra lui expliqua en quelques mots que BPS1 était le premier droïde bactério mais qu'il s'était échappé de son lieu de production. L'androïde ignorait comment il s'était retrouvé dans le Crystal Obscur. En revanche, il se souvenait parfaitement de sa directive numéro 1.

_ Il a pour mission de protéger et d'obéir aux occupants légitimes du Crystal Obscur, termina t-elle.

Oz n'aimait pas beaucoup les droïdes et encore moins ceux destinés à tuer et assassiner.

_ Voilà une histoire pour la moins bizarre et auréolée de mystère. Êtes-vous certain que l'on puisse lui faire confiance ?

Lyra lui certifia sur son honneur que oui et ajouta qu'il leur avait déjà sauvé la vie.

_ J'apprécie vôtre sincérité Padawan Lyra Mayn. Soit, votre droïde assassin fera parti de l'opération.

L'entretien semblait terminé mais Oz vit d'un œil amusé que les Jedi ne bougeaient pas car elles avaient senti qu'il avait encore autre chose à dire.
L'alien rouge et blanc joignit ses mains grasses sur son bureau.

_ Il faut que nous reparlions de votre nouvel ami Huracan, annonça Oz sans détour.

_ Mais ce n'est pas notre ami, protesta Lyra sans s'énerver.

_ Vous comptez pourtant suivre ses instructions...

Les doutes du togruta étaient légitimes et lui expliquer qu'elle avait confiance en ce que lui avait indiqué la Force à son sujet serait difficile.
La jeune Padawan s'expliqua du mieux qu'elle put.

_ S'il était ennemi, je peux vous assurer qu'il nous aurait déjà tous détruit. J'ai ressenti son pouvoir et nous ne faisons pas le poids. De plus, il nous propose d'infiltrer l'Echange pour récupérer des informations qui nous permettront de mettre en déroute ce syndicat. Je pense que nous ne pouvons laisser passer une telle occasion.

Oz réfléchit mais l'expression de son visage signifiait qu'il n'était toujours pas d'accord avec elle.

_ Tant que nous ne connaissons pas ses intentions et ses objectifs, je ne peux autoriser une telle mission ! Vous seriez bien plus utile avec l'escouade à l'intérieur du laboratoire !

Il sembla se rendre compte qu'il s'emportait car son ton se radoucit.

_ Bon, il est vrai que c'est une occasion non-négligeable mais nous attendrons qu'il nous recontacte comme il l'a spécifié. Nous aviserons à ce moment-là.

Lyra fut soulagé de l'entendre dire ça. Cependant, elle ne lui avait pas révélé que cet Huracan recherchait en réalité Den, ni que la présence de cette homme lui rappelait celle de son amant. La jeune femme n'arrivait pas à expliquer ce phénomène. C'était comme si elle l'avait déjà connu...

****************************************

Les pensées d'Owen Mordum étaient tournées vers Vala. Il n'arrivait pas à enlever son image de sa tête malgré sa discipline militaire.
Cela faisait déjà depuis de nombreux mois qu'Owen se sentait attiré par cette Jedi autoritaire. Dès qu'il l'avait vu sur les hologrammes d'Ossus, elle lui avait plut. Ce n'était pas tant son physique gracieux qui l'avait séduit mais plutôt sa force de caractère hors-norme et peut-être aussi son apparente inaccessibilité.

Le major de l'armée républicaine sentait germer un petit espoir au fond de lui qui lui soufflait que Vala avait les mêmes sentiments pour lui. Souvent, Owen en était venu à se demander si elle éprouvait des sentiments pour Den qui avaient passé tant de temps avec elle sur Ilum. Lorsqu'il y pensait, une pointe de jalousie venait lui picoter désagréablement les entrailles.
_ Major vous nous suivez ? Demanda impatiemment une voix humaine.

C'était Carlos, le chef de l'escouade delta, qui venait de le tirer de sa rêverie.

_ Quoi ? Ah excusez-moi Sergent Carlos.

L'homme à la peau basané, de corpulence puissante et trapue, le regardait de ses yeux perçants et sévères avec désapprobation.

_ Mon unité a réussi tous les tests que vous lui avez fais passer.

_ Parfait ! Dites à vos hommes de venir ici ! Ordonna aussitôt Owen.

L'escouade du Sergent Carlos comptait pas moins de six soldats républicains surentraînés et apparemment parfaitement qualifiés pour l'opération qui se préparait. Leurs uniformes noirs étaient recouverts par une armure militaire républicaine conférant une grande protection sans pour autant beaucoup gêner les utilisateurs dans leurs mouvements. Un insigne de la République sur leur épaule droite signalait leur appartenance à l'armée mais les habituelles colorations sang et or étaient absentes.

Les deux premiers membres de l'escouade à arriver furent Sarna et Dick.

Dick ne possédait pas de physique imposant mais ses talents se trouvaient plutôt à l'intérieur de sa tête. Au même titre que Twick, il était un génie de l'informatique et un hacker également. Pour les besoins de la mission, un mini-ordinateur avait été greffé sur son bras droit. Cela lui permettrait d'indiquer à tout moment sa position dans le laboratoire. Son équipement se composait d'un fusil blaster conventionnel, d'un pistolet blaster de survie et d'un couteau de combat aussi acéré que les dents d'un félicorne.

Tout comme Dick, Sarna était une humaine et ses cheveux courts la faisaient ressembler à un garçon manqué. Pourtant, son visage de porcelaine et ses mains fines laissaient entrevoir un peu sa féminité xachée. Sa silhouette entraînée ainsi que ses puissantes armes ne laissaient aucun doute quant à sa fonction dans l'équipe : Se battre et remplir sa mission. Ses armes étaient pour le moins exotiques puisqu'elle disposait d'un fusil à répétition d’Ondéron reconnaissable grâce à sa crosse légèrement carré. Rangé dans son holster, un blaster lourd siégeait à côté d'un couteau de combat.

Les deux membres se mirent au garde à vous devant leurs supérieurs et attendirent l'arrivée de leurs compagnons.

Les trois autres arrivèrent en courant tranquillement, armes en main.

Owen posa les yeux sur le seul alien de l'escouade, Haralak le zabrak.

Aussi appelé « le destructeur », Haralak avait d'incroyables compétences pour détruire toutes sortes d'obstacles grâce à ses explosifs faits maison. Ses cornes peu développées et sa corpulence moyenne confirmèrent à Owen qu'il était bien le plus jeune du groupe. Son arsenal comprenait, mis à part ses explosifs, un blaster zabrak en plus de l'équipement de base de tout soldat républicain.

L'avant-dernier soldat ressemblait véritablement à une montagne de muscles. Dans ce domaine, il pouvait rivaliser avec Owen. Celui-ci eut subitement envie de le défier en force brut mais il s'en abstint. Son nom était arylen, ses cheveux blond coupés court et ses yeux bleus signalait que ses ancêtres provenaient d'une race pré-humaine aujourd'hui pratiquement disparu. Le Major se rappela avoir lu sur son dossier que cet homme était violent avec ses ennemis et qu'il n'appréciait pas beaucoup les aliens, mis à part Haralak pour qui il avait du respect.

Owen eut du mal à cacher sa surprise lorsqu'il aperçut le fusil que tenait Arylen.

_ Ne serais-ce pas un fusil au zersium ? Demanda t-il vivement au Sergent Carlos.

_ Je vois que vous vous y connaissez en armes, répliqua Carlos avec un sourire en coin. Arylen est l'un des rares soldats sinon le seul à pouvoir maîtriser l'incroyable recul que provoque cette arme surpuissante. Mais le problème n'est pas seulement d'ordre physique, il faut aussi connaître le fusil par cœur et savoir à quel moment le zersium risque de surchauffer et à terme d'exploser.

Le major fut impressionné et en oublia presque la désapprobation qu'il avait au sujet des comportements racistes qu'avait eu ce soldat par le passé.

_ Caporal Erida au rapport ! Signala le dernier membre de l'escouade en se raidissant.

La jeune femme brune se trouvait être l'officier en second et ses nombreuses qualités faisaient d'elle un soldat connu pour son courage et ses capacités à commander. Elle était aussi assez altruiste et idéaliste, ce qui entraînait souvent quelques disputes avec Arylen. Mis à part un puissant blaster à micro-impulsion, Erida disposait de l'équipement standard de la République.

_ Repos ! Fit négligemment le major roux.

Ce fut le Sergent Carlos qui expliqua les grandes lignes de la mission. Lorsqu'il eut fini, plusieurs mains se levèrent.

_ Soldat Dick ?

_ Avec le respect que je vous dois, il ne m'a pas semblé vous avoir entendu expliquer la manière dont nous allons entrer sans déclencher l'alarme de sécurité.

Le major Mordum prit alors la parole :

_ Pour cela nous allons faire confiance à nos amis Jedi, je suis sûr qu'ils ont déjà un plan pour éliminer les sentinelles.

L'informaticien ne parut pas satisfait de cette réponse imprécise mais il n'osa pas discuter plus longtemps en présence d'un Major de l’Armée républicaine.

_ Moi j'ai quelques questions, annonça Arylen de sa voix grave. Je n'ai pas bien pigé qui l'on doit buter dans cette affaire.

Les yeux sombres du Sergent lancèrent des éclairs sur Arylen mais Owen se contenta de sourire :

_ Hé bien ! Vous aurez probablement des Jedi Obscur et avec un peu de chance quelques horribles cancrelats sortis tout droit des griffes des arkaniens. Ne vous inquiétez pas, il y aura probablement de l’action.

_ En gros, sur ce coup-là, nous devons sauver ces sorciers Jedi en massacrant le plus de monde possible. Notre priorité étant de faire sauter ce bled ? Continua l'immense humain.

Arylen semblait déjà ravi de pouvoir provoquer des tueries chez ses ennemis.

_ C'est un bon résumé mais il serait préférable dans la mesure du possible de faire prisonniers les scientifiques arkaniens.

Le Sergent Carlos fit signe à Haralak de poser sa question.

_ Pourquoi devrons-nous aller sauver des Jedi alors qu'eux ne veulent pas nous venir en aide dans notre guerre face aux mandaloriens ?

Mordum pensa que la question n'était pas mauvaise et ils semblaient ne pas encore être au courant que plusieurs Jedi avaient déserté l'Ordre pour se joindre à la République.

_ Cette mission a pour objectif premier de faire cesser les activités des Jedi Obscur contre qui nous sommes également en guerre. Le sauvetage des Jedi sera dirigé par moi-même et mes alliés, expliqua Owen.

Sarna afficha une mine rebelle et protesta vivement.

_ Moi je n'ai jamais compris la différence entre l'Ordre Jedi et le Clan des Jedi Obscur. Ils utilisent la même magie et j'ai entendue dire que certains Jedi devenaient des Jedi Obscur.

Owen regarda Carlos et soupira. Pour le bien de l’intégrité de la mission, il allait devoir mentir.

_ Ces rumeurs sont fausses ! Les Jedi ont toujours protégé la galaxie et ils ne sont pas à mettre dans le même sac que les Jedi Obscur. Pour vous rassurer, renseignez-vous auprès de vos supérieurs hiérarchiques et ils vous annonceront qu'un certain nombre de Jedi ont quitté leur Ordre pour venir se battre à nos côté. On les appelle les Jedi Vengeur et c'est avec eux que nous allons travailler.

*********************************************

_ Si vous sortez encore une fois la carte -1, cette unité activera ses protocoles d'attaque, lança BPS1 en tenant son jeu de carte.

_ Le Pazaak est un jeu subtil BPS1. En cela les machines seront toujours inférieures aux êtres vivants, riposta Twick sans être intimidé par la menace du droïde.

_ BPS1 juge que ce jeu ridicule est basé à cinquante pour cent sur la chance, quarante-cinq pour cent sur la qualité du jeu et cinq sur l'habileté. Il n'y a vraiment que des créatures aussi imparfaites que les êtres organiques pour avoir créé cette faible source de distraction.

Le rodien venait à nouveau de l'emporter, ce qui exaspéra le terrifiant androïde.

_ Qu'est-ce qui te fait plaisir ? Demanda sérieusement Twick.

BPS1 leva sa tête ressemblant à un crâne humain et répondit sur un ton rêveur.

_ Étant conçu pour faire la guerre et espionner, cette unité éprouve un rare plaisir lorsqu'elle tue une cible avec originalité. Exemple : Sniper une cible à plusieurs centaines de mètres anime mon centre de comportement d'un sentiment proche de l'extase. Mais une bonne rafale de tirs de mes blasters intégrés est aussi assez jouissive.

Twick resta silencieux un instant avec une attitude légèrement choqué.

_ Est-cela de l'humour ? Finit-il par demander.

Sans doute l'androïde n'avait pas fini de le surprendre. Le rodien décida qu'il était temps de lui donner sa mission.

_ Cette unité a ressenti ce que vous, êtres organiques, appelleriez de la frustration lorsque vous avez donné l'ordre à BPS1 de rester dans cette poubelle spatiale bonne pour la casse. D'ailleurs, Cette unité tient à signaler qu'elle ne tardera pas à sentir la rouille envahir ses servomoteurs si ses maîtres persistent à l'empêcher de faire quelques exercices.

_ Et que pense-tu d'accomplir une mission très importante pour nous ? Proposa le rodien aux énormes yeux reflétant le droïde de la même façon qu'un miroir.

_ L'unité BPS1 ose penser que cette mission sera plus palpitante que celle qui consiste à jouer au Pazaak, répliqua l'assassin métallique avec espoir.

Twick lui expliqua alors en détails que sa mission consistera ni plus ni moins à mettre hors de combat des sentinelles ennemies sans les tuer et sans qu'elles ne s'aperçoivent de quoique se soit. Lorsque l'ancien marchand d'armes ajouta qu'il y aurait probablement des Jedi Obscur, les photorécepteurs de l'androïde rougeoyèrent. Twick attribua ce changement à une excitation de son centre de comportement.

_ BPS1 à votre service, je serais prêt à exécuter votre mission comme vous l'entendrez à tous moment.

Le rodien ricana devant la soudaine docilité de l'androïde.

_ Dans ce cas, active ton bouclier d'invisibilité et suis-moi.

Ils sortirent du vaisseau avec l'intention de prendre un speeder mais quelqu'un leur barrait la route. La silhouette de l'inconnu était grande et blanche, pourtant Twick en avait déjà entendu parler.

_ Twick le rodien ? Demanda la mystérieuse personne.

_ Le fameux Huracan je présume ? Répliqua Twick sans se laisser démonter.

BPS1, d'habitude assez loquace, ne fit aucun geste envers Huracan qui avait pourtant l'air d'un ennemi.

_ J'irais droit au but monsieur Twick. Vous savez que je vous ai fourni par l'intermédiaire de mademoiselle Mayn un datapad donnant le plan du laboratoire, n'est-ce pas ?

_ Exact.

_ Vous pourrez attaquer demain à la tombée de la nuit, déclara Huracan.

Twick demanda pourquoi spécialement demain. Bien que pas très à l'aise, le rodien avait quand même la présence d'esprit de se rendre compte que cet homme essayait de le manipuler.

_ C'est simple, j'ai les moyens de les affaiblir et c'est ce que je vais faire pour vous aider, répondit l'homme en blanc avec un ton évident. Pour gagner votre confiance, je vais vous donner un autre datapad contenant d'importantes données sur les opérations de l’Echange Orange mais elles ne vous seront d'aucune utilité si vous ne récupérez pas la suite dans le gratte-ciel administratif.

Il lui lança le précieux datapad tourna le dos et commença à partir avec une lenteur exagérée.

_ Ah oui, votre plan pour éliminez les sentinelles est excellent. Je suis sûr que les deux unités que vous allez envoyer pour accomplir cette mission s'en tireront bien. A bientôt certainement, monsieur Twick.

Le rodien se demanda comment il pouvait être au courant de tous ça. Il savait qui était choisi pour mettre hors d'état de nuire les sentinelles ? Il savait tout mais comment et pourquoi ?
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Sam 17 Jan 2009 - 16:47   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Bien copié le dernier chapitre, j'ai commencé à lire le chapitre 4, mon fichier avec mes propositions dans quelques temps dans ton topic...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Notsil » Mer 21 Jan 2009 - 9:28   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

La suite des opérations se met en place ! Et nous sommes toujours sans nouvelles de Den :( Espérons que nous le retrouverons dans le prochain chapitre ^^

Quelques fautes :

« Serais-ce la République ? Les mandaloriens ?

->serait-

Ses pas crissés sur le sol mouillé et stérile en permanence grâce à des projecteurs automatiques d'antibactéricide.

->ses pas crissaient...et "bactéricides" tout court vu que ça tue les bactéries ;) (sinon anti-bactérien mais ça passe pas trop dans la phrase tel quel ^^)

Son visage bleuit par la luminosité dégagée par l'hologramme transforma sa satisfaction en expression bestiale.

->bleui

Que la Force soit vôtre servante, Seigneur Janesh.

->votre

Oz avait apparemment fais d'inquiétantes découvertes

->fait

que ce qu'elle avait ressenti quelques heures ne pouvaient être vrai.

->pouvait

nous avons échappé à la mort ensemble et vécut des moments difficiles, continua Vala avec sagesse.

->vécu

mais j'espère quand même qui ne lui ai rien arrivé de grave,

-> qu'il ne lui est rien

Tu va utiliser la Force pour le soulever.

->vas

ton « élève » que déjà tu lui demande de faire ça ?

->demandes

tentait vainement de faire ne serais-ce que bouger la pierre.

->serait

Bien que la raison de cet affrontement avec les mandaloriens lui échappent totalement

->échappe

je peux vous assurer qu'il nous aurait déjà tous détruit.

->détruits

ni que la présence de cette homme lui rappelait celle de son amant.

->cet

Dès qu'il l'avait vu sur les hologrammes d'Ossus, elle lui avait plut.

->vue....plu

pour Den qui avaient passé tant de temps avec elle sur Ilum.

->avait

Mon unité a réussi tous les tests que vous lui avez fais passer.

->fait

et ses mains fines laissaient entrevoir un peu sa féminité xachée.

->cachée ? (sinon, un teint de porcelaine pour un soldat qui combat souvent en extérieur....elle met de l'écran total pour éviter les uv ? ^^)

Celui-ci eut subitement envie de le défier en force brut mais il s'en abstint.

->brute

Et que pense-tu d'accomplir une mission très importante pour nous ?

->penses

Twick lui expliqua alors en détails que sa mission consistera ni plus ni moins à mettre hors de combat des sentinelles ennemies sans les tuer et sans qu'elles ne s'aperçoivent de quoique se soit.

->consisterait....de quoi que ce soit

Voilà pour ce morceau, j'ai hâte qu'ils passent à l'action et qu'on voit notre petit monde à l'oeuvre ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar AJ Crime » Mer 28 Jan 2009 - 22:45   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

A y ait, j'ai fini de lire les quelques chapitres que j'avais en retard... Notsil va être contente, je vais pouvoir les chapitres que j'ai en retard sur son roman d'Heroic Fantasy... Comment ça c'est un coup de pub ? Meu nan :x

Bon en tout cas, moins de postes et commentaires sur ceux-là... ca ne veut pas dire que tu auras moins de travail à la correction... Bien au contraire !!!!! :sournois: la majorité de mes propositions importantes sont à prendre sur la globalité du texte. Ceci n'est que mon avis externe bien évidemment, tu géreras tes relecture propre comme bon te semble mais j'ai fait en sorte que mon opinion soit claire, même si parfois expliquée à plusieurs reprise a court des chapitres.
Spoiler: Afficher
(Je ne suis pas une référence de toute façon alors que mes commentaires ne sont que ma façon de concevoir l'écriture)
Je ne sais pas si l'information te semblera pertinente mais le correcteur ortho et grammatical de Open Office 3 me semble enfin abouti... Enfin, d'après les quelques essais auxquels je me suis livré, c'est un freeware, alors pourquoi ne pas essayer.

Bon, avant de te donner mon fichier, je tiens tout de même à faire un petit paragraphe sur les points positifs qui sont à ne pas négliger. Quand c'est bien, il faut le dire aussi. J'ai tout d'abord trouvé quelques phrases fort à propos et bien tournées (c'est un élément qui me tient toujours à cœur). L'action est toujours aussi soutenue (attention ça peu devenir un point négatif aussi) mais là, ça va clairement dans le bon sens. L'histoire est prenante et j'ai toujours envie en savoir plus... j'ai la chance de lire à chaque fois 5 à 6 chapitres en un trait, c'est pas mal !

En demi teinte, Je trouve les personnages attachant bien que parfois leur psychologie et leurs caractéristiques soient fluctuantes au cours du récit. Je me vois souvent me demander pourquoi un tel réagit ainsi, ou pourquoi tel autre dit ou fait cela... Mais bon, c'est un truc à lisser au cours d'une relecture globale et finale... Tu as encore le temps !
Myst_force2_4_Darkliser_corrAJC.doc
(296.5 Kio) Téléchargé 12 fois


Et voilà, bon courage pour les corrections et à bientôt pour de nouvelles aventures.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mar 10 Fév 2009 - 11:17   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Merci pour vos commentaires et une mention spéciale pour AJ Crime pour ses efforts pas anodins sur la correction :lol:





Chapitre 10 : Les tentatives de la Lumière




Le cauchemar semblait ne pas vouloir se finir. Toujours aussi sombre et obscur, toujours aussi clair et lumineux. Den avait l'habitude de faire ce cauchemar, pourtant il ne trouvait toujours pas sa signification profonde.
Le Jedi Vengeur avait son sabre d'Elu en main et détruisait toute vie sur son passage. Sa lame auparavant violette était devenue rose comme si tout le sang qu'elle avait fait coulé avait changé sa couleur. Les ennemis qu’il affrontait étaient toujours sans visage mais Den savait qu'il les haïssait, qu'il voulait les dépecer pour voir leur sang impur gicler à gros bouillons. La sensation du Côté Obscur en lui nourrissait sa volonté et le poussait à massacrer encore plus. Ses yeux orange avaient perdu toute humanité et seul l'instinct primaire et bestial de la violence le faisait avancer.
Den Liser se réveilla en ouvrant les yeux mais une lumière blanche et aveuglante l'obligea à les refermer. Il se souvînt avoir été mortellement blessé par...qu'est-ce que c'était ? Une horrible créature ?

Lorsque ses yeux s'habituèrent à la clarté, le Jedi Vengeur repoussa ses draps de lit et constata qu'on avait bandé ses blessures et que jusqu'à preuve du contraire la mort ne l'avait pas eu. Il tenta de bouger mais sa poitrine lui fit horriblement mal. Retombant sur sa couchette, Den jeta un coup d'œil à sa droite.

_ Hé Brandon ! Réveille-toi !

Mais le mandalorien était plongé dans un profond sommeil et ne répondrait pas de sitôt.
Liser utilisa ses sens de Force et comprit qu'il se trouvait dans une infirmerie de Télos. Le Jedi repéra ensuite quelques signes de vie derrière la porte à sa droite mais il était trop faible pour tenter d'en savoir plus.

A présent que son esprit avait émergé, Den se souvenait parfaitement de ce qu'il avait en pièce.
« Tlaloc l'assassin Sith... »
Sa puissance était bien supérieure à la sienne malgré tous les efforts qu'il avait faits. Même son Aquilegiatu n'avait eu aucun effet.

Il se demanda où était Hérané et la vieille Lasalé. Est-ce qu'elles étaient mortes à cause de sa faiblesse ?
« Non c'est impossible...je ne le supporterais pas »

_ Je ne le supporterais pas !!

Son cri de frustration avait puissamment retenti en même temps qu'il s'était relevé de sa couchette en ignorant la douleur. Celle-ci revint à la charge et brouilla sa vision. En revanche il entendit la porte s'ouvrir et une personne qui accourait.

_ Den ! Tu es enfin réveillé ! Il ne faut pas que tu bouge car ta blessure est loin d'être cicatrisé !
« Je reconnais cette voix sensuelle » pensa t-il en serrant les dents.

_ Kirax...enfin Hérané, fit-il dans un sourire crispé. Mais où sommes-nous ?

_ Ne t'inquiète pas, tout va bien. Je vais faire venir l'infirmière pour qu'elle te fasse une injection, ça diminuera la douleur.

Mais Den n'était pas de cet avis. Il lui signala qu'avec la Force il pourrait se guérir en une douzaine d'heures.
_ Tu vas bien ? Et ta mère ?

Les yeux bleus d'Hérané s'assombrirent mais elle n'esquiva pas la question.
_ Mon épaule guérira bien tôt. En revanche, ma mère n'a pas survécu.

Le Jedi la fixa intensément et crut lire une tout autre réponse dans son esprit.
_ Ne me dis pas qu'elle s'est sacrifié pour nous ?

La chasseuse de primes se contenta d'un hochement de tête et tenta de cacher les larmes qui lui montaient aux yeux.
_ Mais où sommes-nous ? J'imagine que ce n'est pas toi qui nous as ramené des montagnes jusqu'ici.

Sans s'en apercevoir, le ton de Den devenait de plus en plus fort et colérique. Le Jedi n'acceptait pas que quelqu'un se soit sacrifié pour lui sauver la vie.

_ Tu es dans mon domaine, Padawan Liser, annonça une voix féminine que Den connaissait bien.

Une ravissante féline entra à son tour dans l'infirmerie, un petit sourire satisfait flottant sur ses lèvres.

_ Merhétéla la Jedi Obscur ? C'est elle qui nous a recueillis ici ? Demanda le jeune homme ébahis.

_ Surpris n'est-ce pas ?

La Force ne détecta aucune intention belliqueuse chez la cathare pas plus que de sabre laser sur elle. D'ailleurs, elle n'était pas habillée en combinaison de combat. La Féline arborait un pantalon en cuir moulant et un haut noir à manche longue bien assorti.

_ Tu peux nous laisser, s'il te plaît ? Demanda Den à Hérané.

_ Un petit tête à tête entre Jedi ? Très bien, j'y vais...

Den ignora son petit air sournois et se concentra sur Merhétéla et ses intentions.
_ Je te remercie de nous avoir sauvés la vie.

_ Oh mais ce n'était pas pour vous que je l'ai fait ! C'est simplement pour payer la dette que j'ai envers toi, répliqua t-elle.
Le Jedi haussa un sourcil.

_ Quelle dette ?

_ Lors de notre combat, tu m'as vaincu mais épargné alors que j'aurais mérité la mort. Je ne veux rien te devoir, donc j'ai décidé de te suivre discrètement. Vu la route que tu empruntais, il m'est apparue évident que tu te rendais au palais des Suivantes de Palawa. Or j'avais déjà senti qu'une ombre rodait par là-bas. Quelque chose de très fort que moi-même je n'osais pas défier.

_ Tu as donc finalement affronté Tlaloc ? Questionna Den avec surprise.

_ Jamais de la vie ! J'ai attendu la fin du combat avec mes hommes et nous vous avons secouru.

Den sourit intérieurement. Son intuition concernant la cathare était la bonne. Sa rédemption était à deux doigts et il ne lui manquait plus qu'un petit coup de pouce pour la faire basculer du Côté Lumineux.

_ C'est la première fois que j'entends dire qu'un Jedi Obscur a le sens de l'honneur comme un Jedi de l'Ordre, annonça calmement Den, toujours couché sur le lit de l'infirmerie.

_ Quoi ? Que veux-tu dire ? S'étonna la féline.

_ Je veux dire que tous les Jedi Obscurs que j'ai rencontrés jusqu'à maintenant n’avaient qu'une idée en tête : me tuer. Il m'est arrivé de devoir en épargner mais ils ont immédiatement voulu m'attaquer dès que j'ai tourné le dos.

C'était à moitié la vérité car ce cas de figure ne lui était arrivé qu'une seule fois mais la cathare fut trop troublée pour le détecter.

_ Et alors ? J'ai le droit d'avoir un sens de l'honneur non ? Je trouve normal de vouloir rembourser une dette, siffla t-elle un peu trop fort.

_ C'est normal pour un être qui n'a pas sombré du Côté Obscur. Je lis dans ton cœur troublé que mon geste magnanime t'a touché depuis que je t'ai prouvé que le Côté Lumineux pouvait vaincre tes ténèbres.

Le Jedi avait volontairement accentué le « tes ténèbres » et n'avait pas utilisé « Côté Obscur » à la place.
Les pupilles ovales de la cathare s'étrécirent sous l'effet de la haine.

_ Comment oses-tu ? Je ne suis peut-être pas armé mais je vais me faire un plaisir de regoûter ton sang.

Le Jedi Vengeur leva les mains et baissa la tête en signe de soumission.
_ Vas’ y ! Je suis ta proie et toi tu es le prédateur ! Je ne me défendrais pas...

Et Les deux restèrent immobiles pendant quelques minutes, la pression augmentant à chaque seconde. Le Jedi sentait que Merhétéla avait envie de le tuer mais il savait que quelque chose l'en empêchait d'accomplir l'acte.
La cathare dut senti qu'elle n'y arriverait pas car elle quitta rageusement l'infirmerie.
Le Jedi referma ses yeux et se concentra dans une méditation régénérative. Concernant la cathare, il était certain de l'issue et du choix qu'elle ferait.


***************************************************************************************************


Quelques heures plus tard, le bruit de la porte électronique en train de s'ouvrir le réveilla. Un humain et un quarren avancèrent dans sa direction mais finalement s'arrêtèrent. Il devenait évident qu'ils étaient venus pour Brandon.

_ Où comptez-vous l'emmener ? Répondez ! Ordonna Den qui se tenait prêt au cas où.

L'humain à la barbe naissante lui jeta un regard sans rien dire tandis que le quarren gris l'ignora purement et simplement.

_ Ne t'inquiète pas, mister "superjedi". Ils vont juste l'amener dans une salle d'opération afin de le rafistoler, répliqua Hérané d'une voix claire.

Elle semblait autrement plus enjouée que lors du premier réveil de Liser.
_ Quoi ?

_ Ne me dis pas que tes "superpouvoirs" ne t'ont pas permis d'en apprendre plus sur l'état de Brandon qu'un simple coup d'œil, le railla t-elle.

_ Que tu es drôle...mais moi ça ne m'amuse pas du tout !

Les deux employés de Merhétéla soulevèrent Brandon et mirent à découvert un des côté de Brandon. La terrible vision du mandalorien avec un bras coupé au niveau de l'épaule s'imposa à ses yeux.
Mais ce n'était pas tant la perte du membre en elle-même qui le choquait car la technologie pouvait lui remplacer. Pour Den, Brandon avait toujours été comme une incarnation de la solidité, de l'efficacité et de la froide logique d'un combattant aguerri.

_ Arrête de t'affliger sur mon sort...ça me fait pitié cette faiblesse, murmura lentement Brandon sur sa civière aéroportée. Ce n'est pas cette petite blessure qui me renverra chez ma mère.

Den esquissa un sourire.
_ Je suis heureux d'entendre que finalement tout est intact chez toi.

_ C'est faux Den...j'ai perdu mon orgueil...et toi ? Qu'as-tu perdu ?

_ Peut-être bien mon arrogance, répliqua sincèrement le jeune Jedi.
« L’arrogance qui m'a fait croire qu'aucun obstacle ne pourrait me résister. »

Bien que l'on ne saisit pas la nuance dans l'attitude de Brandon, celui-ci redevint sérieux.
_ Merhétéla n'a pas ce qui se fait de mieux en matière d'équipements médicaux. Je devrais donc atrocement souffrir lors de l'opération si je veux que l'on me greffe un bras bionique.

_ Où veux-tu en venir ? Questionna Den de son lit.

L'humain de Mandalore expliqua ce qu'il avait en tête.
_ Il faut que tu viennes et que tu te concentres sur moi pour ressentir ma douleur. Je te dis cela car j'ai remarqué que la vie chez les Jedi était plutôt douillette comparé à celle d'un guerrier mandalorien.

_ En somme, tu veux m'éduquer à la souffrance, devina le Jedi Vengeur.

_ Ainsi celle-ci aura beaucoup moins d'emprise sur toi à l'avenir. Mais rappelle-toi que les souffrances de l'esprit ou du cœur sont beaucoup plus grandes que celle du corps. C'est pour cela que nous mandaloriens évitons d'avoir des sentiments. J'imagine que tu le sais déjà en tant que Jedi.

Den Liser acquiesça en ajoutant :
_ Entendu mais en contrepartie, je te ferais un jour connaître la douleur qu'éprouve mon âme.

Le mandalorien leva son pouce en signe d'accord.
« J'apprendrais à maîtriser la douleur. »

_ Sérieusement vous êtes cinglés les gars, fit remarquer Hérané. C'est peut-être pour cela que je vous aime bien.


****************************************************************************************


Thanatos jubilait de la décision finale de son maître. Il pourrait ainsi prouver ses capacités en remplissant sa mission qui consistait ni plus ni moins à achever l'œuvre d'Ixtab.
En effet, le dernier des assassins Sith de l'Empire devait éliminer les candidats les plus probables à l'accession de Seigneur des Jedi Obscur. D'après Dark Proyus, éliminer Josh Janesh suffirait à désorienter et disperser les Jedi Obscur qui ne seraient alors plus une menace dans la guerre imminente.
S'il réussissait sa mission, Proyus avait assuré à son subordonné qu'il serait nommé général d'une Légion entière de soldats Sith.

Thanatos sourit car il pourrait pleinement exprimer sa barbarie sur un champ de bataille remplis d'humains terrifiés. Mais il n'en était pas encore là. Il devait encore remplir sa part du contrat.
D'après le réseau de renseignement Sith infiltré dans la République, il y avait de grande probabilité que ce Josh Janesh se trouve sur Télos. Thanatos savait également que les Jedi Obscur étaient liés à une organisation criminelle du nom de l'Echange Orange. Ce nom réveilla en lui alors un ancien souvenir remontant à quelques années.

« Oui, j'ai surpris le Maître en train de parler de l'Echange à Huracan...serait-il possible que l'insaisissable numéro 2 de l'Usumacita se trouve sur Télos ? » réfléchit le puissant guerrier.

Si ses pensées étaient justes, Proyus avait commis une erreur en coupant tout contact avec Huracan.
L'éternelle lutte pour devenir le numéro 1 des assassins de l'Empire Sith avait poussé le Quintumvirat Sith à établir une règle selon laquelle deux membres de l'Usumacita n'avait pas le droit de se trouver sur la même planète.
Thanatos se souvenait comme si c'était hier de la dernière réunion entre l'Usumacita et le Quintumvirat même si cela remontait à une vingtaine d'années.

Il frissonna de dégoût lorsque l'horrible visage maladif de Dark Viénos apparut dans son esprit. Celui-ci s'était montré très véhément sur cette règle et qu'il était temps que les assassins Sith arrêtent de s'autodétruire.
Depuis cette date, Thanatos n'avait jamais vu une seule fois un autre membre de l'Usumacita. Mais cette fois-ci, il était intimement convaincu que cela serait différent.

Si par bonheur il rencontrait Huracan, il le tuerait sans hésiter pour prendre sa place de numéro 2.
Son chasseur personnel avec Hyperespace intégré échappa à la gravité de Korriban, la planète aride faisant office de capitale de l'Empire Sith, et dépassa la vitesse de la lumière en direction de Télos.


**************************************************************************************


L'escouade de soldats de la République entra dans la salle d'opération en compagnie du Major Mordum. Ils étaient apparemment attendus car Oz le togruta était déjà là avec Lyra, Vala et Twick.
_ Escouade delta, voici les deux Jedi avec qui vous devrez vous entendre sur cette mission, annonça Owen qui avait revêtit une combinaison militaire. Je rappelle à tous que le Chevalier Jedi Loosu dirigera cette mission et qu'aucun de ses ordres ne devra être contesté.
_ Est-ce bien clair ? Ajouta sévèrement Carlos.
_ Oui Sergent, répondirent les soldats en choeur.
_ Je ne m'attendais pas à grand chose de la part des Jedi mais finalement je constate que vous êtes bien équipé, signala Arylen en reluquant la poitrine de Lyra.
Le Sergent Carlos s'avança promptement et s'arrêta à deux centimètres de lui.
_ Je ne tolérerais aucun manque à la discipline sur cette mission. Comprenez-vous, soldat ?
Arylen toisa les yeux sombres de son sergent de sa haute taille mais n'osa pas se rebeller.
_ Oui Sergent !
_ Comme l'a fait judicieusement remarquer le soldat Arylen, je suis « équipé » d'une chose que vous n'avez pas et qui me permettra d'éliminer les sentinelles. Je partirai en avance avec mon droïde et libérerai le passage. Et ceci pour vous permettre d'accomplir votre mission, expliqua t-elle en accentuant le « vous ».
Un bip sonore s'éleva d'une console situé derrière Oz.
_ Le Silencieux vient de sortir de l'Hyperespace et s'est mis en orbite géostationnaire, informa t-il avec un sourire satisfait.
Vala ne comprenait pas pourquoi car maintenant qu'un vaisseau de guerre était apparut sur Télos, l'Echange et les Jedi Obscur disparaîtrait en se fondant dans la masse.
_ Ce vaisseau est bien un vaisseau de guerre non ? Demanda t-elle.
Oz confirma d'un signe de tête.
_ Je vais tout vous expliquer. Le Silencieux est un tout nouveau destroyer de guerre conçu et assemblé par les chantiers navals de Kuat. La République a mis dans la série Centurion tous ses espoirs pour renverser le cours de la guerre face aux mandaloriens. En tant qu’Agent Supérieur de la République, j'ai utilisé mon grade pour en faire venir un afin d'empêcher toute fuite possible. Officiellement, Le Silencieux n'a aucune mission officielle à part celle d'amener l'amiral Harper en inspection de routine sur Télos.
_ C'est un bon plan mis à part qu'il est risqué. La seule présence d'un vaisseau militaire pourrait faire peur à nos ennemis, contra Owen Mordum.
_ Ce risque inclut d'affaiblir considérablement le Clan des Jedi Obscur donc il nous faut le prendre.
Le togruta était décidé et annonça le début de la mission d'une voix forte. Il ajouta qu'il regrettait beaucoup de ne plus être un agent de terrain.
_ Ne vous en faites pas. Nous n'échouerons pas, prédit Lyra, une lueur farouche s'allumant dans ses yeux.

*****************************************************************************************


Posté dans un endroit haut-placé, Adras'Maey s'ennuyait ferme. Regarder passer les speeders de toutes formes et couleurs l'avait depuis longtemps lassé mais il s'efforçait de garder ses sens en éveil.
Sa mission consistait en effet de garder l'entrée du laboratoire secret de ses pairs. Le bothan savait qu'il valait beaucoup mieux que ce poste dont le dernier des apprentis Jedi Obscur aurait pu s'acquitter avec brio.
Adras'Maey grogna.
Les muscles de ses jambes s'étaient encore endoloris à cause de son immobilité. Il utilisa donc une méditation pour détendre ses membres et sortit de sa poche un comlink.
_ Sentinelle C. Ici sentinelle A, rien à signaler.
Il attendit quelques secondes et la réponse arriva.
_ Reçu cinq sur cinq. Avez-vous réussi à contacter le laboratoire ?
Le bothan constata que la sentinelle C rencontrait le même problème de communication que lui.
_ Négatif. Le dernier contact remontait à près de trois heures.
Un silence pesant s'installa.
_ Quelqu'un utiliserait-il un brouilleur ? Proposa la sentinelle C.
_ Impossible car dans ce cas-là ne nous serions incapable de converser. Je vais contacter les gardes de l'entrée.
Mais avant de stopper la communication, il entendit un bruit suspect :
_ Arrgh...
Son intuition lui souffla un danger et quel qu’il soit, la sentinelle C en avait été victime.
« Non, je ne peux pas. Les communications avec le laboratoire sont inopérantes et cela fait trop longtemps pour que cela soit une panne. »
Brusquement, il se sentit partir sans qu'il ne comprenne pourquoi. Son corps aussi mou qu'une poupée s'effondra à quelques centimètres de la balustrade.
Derrière lui, l'air avait une consistance étrange et semblait fluctuer sous forme de vagues. Le phénomène se déplaça en direction du rebord et se pencha vers le corps d'Adras'Maey. Le manche de son sabre laser s'éleva tout seul dans les airs.
A ce moment-là, le voile de Force se dissipa et la silhouette d'une ravissante jeune femme apparut.
Lyra porta promptement son comlink à sa bouche.
_ Deuxième sentinelle...hors de combat.

******************************


Vala, Owen et l'escouade delta attendait tapis dans l'ombre du gratte-ciel appartenant à l'Echange. Juste en face d'eux, cinq aliens à l'air belliqueux gardaient l'entrée de ce qui ressemblait à un hangar. Tout télosien qui remarquait ce bâtiment penserait qu'il s'agissait d'un repère de malfrats ou de l'Echange. Quant à la République, elle ne venait jamais patrouiller dans cet endroit.
Le sergent Carlos regardait à travers ses binoculaires afin de découvrir un éventuel danger qu'il leur aurait échappé.
_ Il y a des tourelles légères juste derrière ces gardes. Il va falloir...
_ Je m'en occuperais, sergent Carlos, informa calmement Vala. Vous et votre escouade attaquerez les gardes.
Carlos acquiesça d'un signe de tête.
_ Comment s'en sortent la Jedi et le droïde ? Questionna t-il.
_ Lyra a mis hors d'état de nuire deux sentinelles et BPS1 va s'occuper d'une seconde à l'autre de la dernière.
Le militaire à la peau basané hocha une seconde fois de la tête et se retourna vers les membres de son unité.
_ Ok ! Tenez-vous prêt ! Nous avons un avantage numérique mais pour éviter tout accident nous allons jouer sur la surprise. Moi, Arylen et Dick allons les attaquer sur le flanc droit. Caporal Erida, vous commanderez l'attaque sur le flanc gauche avec Haralak et Sarna.
Le sergent se tourna ensuite vers Owen qui écoutait attentivement.
_ Sauf votre respect major, je vous suggère de rester ici pour nous couvrir.
Owen réfléchit un instant mais finalement accepta. Cette équipe connaissait son métier et n'avait nullement besoin de lui.
_ Hé bien c'est parfait car BPS1 m'informe que la voie est libre, affirma Vala après avoir brièvement converser au comlink.
_ Alors en avant ! Ordonna Carlos à ses subalternes.

********************************************************

Habillé de la tunique traditionnelle de l'Ordre Jedi, Vala marchait avec assurance en direction des gardes. Ses cheveux étaient à présents mi-long et avait bien repoussé depuis Ilum. Il lui semblait que cela faisait des années que Maître Viridia lui avait donné l'ordre d'aider Den Liser à trouver Ilum et ses fameux cristaux. Tant de choses avaient changé depuis lors, à commencer par son engagement...
Les gardes la repérèrent et braquèrent leur fusil blaster sur elle mais ne tirèrent pas.
_ Qui êtes-vous et que venez-vous faire ici ? Demanda un Twi-Lek dans sa langue natale.
La Jedi ne répondit pas et continua d'avancer comme si de rien n'était, affichant même un petit sourire.
_ Elle ressemble à un Jedi. Peut-être est-elle une Jedi Obscure ? Fit un rodien en combinaison bleu.
Le Twi-Lek le toisa de haut.
_ Non, les sentinelles nous auraient prévenu si un des leurs arrivaient. Je ne tiens pas à faire partie de leurs supposés expériences donc dans le doute abattons cette humaine !
Les gardes ouvrirent le feu sur Vala mais celle-ci s'y attendait et avait déjà anticipé. Elle sauta par-dessus la rangée d'aliens tout en activant son sabre laser bleu.
Ignorant ses ennemis qui se retournaient, elle se réceptionna sur le sol et effectua dans la seconde un autre bond. Elle planta son arme dans la tourelle qui n'avait même pas eu le temps de tirer. La machine émit une plainte métallique et se désactiva dans un panache de fumée noire. En revanche, la deuxième tourelle avait pivoté vers Vala.
Malgré sa cadence élevée, la Jedi parvînt à dévier tous les tirs en s'immergeant dans la Force. Elle utilisa le Soresu pour bloquer un des tirs et le renvoyer en plein sur le canon de la tourelle qui surchargea et explosa comme une grenade.
L'escouade delta s'occupait avec professionnalisme et froideur militaire des gardes totalement pris de court par cette embuscade. Ils furent tous morts en ayant à peine compris ce qui leur était tombé dessus.
_ Pfff ! Trop facile, dit Sarna en posant son fusil sur son épaule.
_ Tu l'as dit ma belle, confirma Arylen en lui faisant les yeux doux.
Celle-ci parut amusée par sa remarque. En partie parce qu'il n'aurait jamais osé dire ça si Carlos pouvait l'entendre. Le sergent était pour le moment à la porte du hangar avec Dick et Haralak et discutait de la meilleure façon de l'ouvrir.
_ Désolé mais tu n'es pas mon type de mec.
Le robuste soldat ne s'offensa pas de sa remarque et voulut répondre mais Vala Loosu intervînt.
_ Restez concentré soldat ! Êtes-vous un homme de la République oui ou non ?
_ Je suis un homme, un vrai si...vous voulez tout savoir. C'est vraiment dommage que le plaisir soit interdit aux Jedi, continua l'indiscipliné mais pas moins compétent Arylen.
_ Je ne suis plus une Jedi au sens strict du terme. En tout cas, vous incarnez à vous seul la bêtise des hommes.
Sarna ne put s'empêcher de réprimer un rire devant la réplique de Vala. La jeune Jedi se détourna et alla s'informer auprès de Carlos.
_ Une reine de glace...ça me plaît, murmura Arylen en la fixant.

******************************************************************

Confronter aux compétences inégalables de Dick en la matière, la porte sécurisée du hangar s'ouvrit au même moment où Vala arriva.
_ N'empêche que cela aurait été plus rapide si je l'avais détruite avec mes explosifs, soutint Haralak, un peu frustré. C'est toujours pareil de toute façon.
_ Il est toujours préférable d'allier la prudence avec la discrétion, dit Vala avec sagesse. C'est certainement ce que vous direz votre chef.
Haralak grogna une réponse incompréhensible mais ne chercha pas à discuter.
Une petite perturbation secoua la Force, le signe du Côté Obscur...
_ Je passe la première, signala t-elle vivement.
_ Pour quelle raison ? Demanda Owen bien qu'il se douta de sa réponse.
Sans répondre, Vala dégaina son sabre et entra dans une pièce moyennement spacieuse et faiblement éclairée. Elle avança furtivement de quelques pas, tous ses sens en alertes pour repérer les ennemis. Ceux-ci pouvaient se cacher n'importe où dans cette pénombre mais Vala n'avait pas besoin de plus de lumière. Si quelque chose l'attaquait, elle le saurait et pourrait anticiper.
Mais quelque chose clochait. La force du Côté Obscur était plus forte derrière-elle et non devant.
La Jedi se retourna et activa son sabre laser qui émit une douce lueur bleuté vers le plafond.
Ses ennemis étaient accrochés en hauteur aux arêtes de la pièce et s'y maintenaient grâce à la Force. Nul doute qu'ils attendaient le meilleur moment pour faire le plus de victimes possibles dans ce qui serait une embuscade mortelle.
Mais maintenant qu'ils étaient découverts, les deux Jedi Noirs se laissèrent tomber au sol.
_ Je m'occupe de la femme ! Toi va tuer les soldats à l'extérieur ! Personne ne doit entrer ici ! Ordonna agressivement le plus petit des deux.
Comme d'habitude, Vala ne pouvait pas distinguer le visage à moitié caché. Elle se dit que c'était bien mieux car cela éviter aux Jedi de reconnaître d'anciens amis passé du Côté Obscur.
« Mais cela ne s'applique pas à Den et Janesh. Ces deux-là se reconnaîtraient dans toute circonstance. »
_ Vous n'auriez pas du venir ici ! Toi et tes amis dehors allez mourir !
_ J'ai confiance en eux et ce n'est pas un seul Jedi Obscur qui en viendra à bout. Comme tous les vôtres, la voie que vous empruntez ne causera que votre perte et jamais vôtre âme ne trouvera la sérénité. Revenez vers la Lumière.
Malgré l'état de guerre déclaré depuis longtemps, Vala ne laisserait jamais passer une occasion de faire revenir des personnes vers la Lumière. C'était une victoire autrement plus satisfaisante que de devoir ôter des vies.
Le Jedi Obscur éclata de rire et activa son sabre laser rouge sang. Vala poussa un bref soupir désolé et se résigna à combattre.
Son adversaire ne semblait pas très fort mais elle ne commettrait pas l'erreur de le sous-estimer.
Celui-ci s'élança sur elle en brandissant son arme au-dessus de sa tête. Vala fit un pas de côté et para facilement la charge du Jedi Obscur.
Il ne semblait pas être beaucoup plus fort que l'adepte qu'elle avait tué sur Ilum. Peut-être pourrait-elle s'en débarrasser sans le tuer...
La tarisienne le repoussa d'un coup de coude et sauta au-dessus de lui avec grâce. Surpris, le Jedi Obscur tenta de la couper en l'air mais la manqua. Une fois au sol Vala s'accroupit derechef et lui faucha ses pieds avec sa jambe, ce qui déséquilibra son ennemi.
Elle profita de son avantage en coupant sa main armée et gagner le bref combat.
_ Aaaaaaaah ! Cria l'humain avec un mélange de douleur et de rage.
La Chevalier Jedi pointa sa lame vers lui.
_ Alors ! Te rends-tu ? Questionna t-elle avec froideur.
Elle laissa le Jedi Obscur se relever. Sa haine de Vala était clairement perceptible à mesure qu'il perdait le contrôle de lui-même.
_ Jamais !
Il utilisa sa main valide pour envoyer une impulsion de Force sur Vala. Mais celle-ci s'y attendait et bloqua la vague pour en envoyer une plus puissante vers l'humain corrompu. Il se retrouva projeter sur le mûr quelques mètres plus loin et mourût sur le coup, sa nuque brisée par le choc.
_ Quel manque de discernement...
Derrière-elle, des pas lourds se firent entendre.
_ Tu es vraiment une femme exceptionnelle.
C'était Owen qui venait de la complimentait. Le Jedi Obscur qui était parti les affronter n'avait pas du faire long feu.
_ N'exagérons rien. C'est bien loin de tout ce que je peux montrer, rétorqua Vala.
Le Major sourit et baissa les yeux.
_ Il ne s'agit pas de tes prouesses martiales. Je t'ai entendue essayer de convaincre ton ennemi de revenir vers la Lumière alors que tu es en guerre. C'est cela qui est exceptionnel.
Rosissant légèrement, le ton de Vala s'adoucit.
_ Tu es trop gentil Owen, j'ai simplement fait mon devoir en tant que Jedi. Oh bien sûr, je ne suis plus une Jedi de l'Ordre et maintenant c'est moi qui dois suivre la voie que j'aurais choisi sans les conseils des Maîtres. Mais...
Le coruscanti s'était rapproché d'elle et avait interrompu ses balbutiements en lui prenant une main.
Encore plus gênée qu'avant, Vala sembla perdre momentanément la faculté de parler. Elle ressentait un sentiment qu'il lui était inconnu et même la Force ne pourrait rien contre ça.
En face d'elle, Owen la fixait droit dans les yeux et ne semblait pas capable de s'en détacher. Elle eut une irrépressible envie de l'embrasser et d'enlacer son corps musclé. Pour une fois dans sa vie, la jeune humaine n'était plus une Jedi mais une femme qui éprouvait le plus beau des sentiments. Celui pourquoi la galaxie valait la peine d'être sauvé et qui pourtant était interdit à ceux qui la protégeait : Les Jedi.
Elle savait qu'elle ne faisait plus partie de l'Ordre Jedi et qu'elle pouvait céder à ce genre de pulsion mais l'endroit était mal choisi. Un zeste de raison vînt contrecarrer l'élan de son cœur.
_ Non...écoute Owen non. On est en mission...
Au même moment, l'escouade débarqua et vérifia que le Jedi Obscur vaincu par Vala était bien mort. Dick vérifia son ordinateur incorporé sur son poignet et indiqua que l'ascenseur se trouvait dans la prochaine pièce.
Toujours un peu secouée, Vala Loosu s'efforça de se concentrer sur la Force et sur ce qu'il allait arriver...
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Ven 13 Fév 2009 - 18:47   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Voilà, j'ai copié ce chapitre aussi, je repars donc sur un cycle de 5 ou 6 chapitre, enfin bon en fonction de la longueur de chacun.

Pour ce qui est de mes propositions, je fais ce que je peux !!!!! :ange:
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Notsil » Lun 23 Fév 2009 - 10:58   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Whaouh on en apprend des choses dans ce chapitre :)

Je suis contente pour Den et Brandon qu'on avait laissé en bien mauvais état. Ils font un bon bilan de leur combat perdu et de ce qu'ils ont appris. L'intervention de la cathare est très sympa également ;)

Rah et pis la fin...nous laisser là, alors que Vala et Owen sont à 2 doigts de concrétiser !!! C'est pas juste :P

Dans l'ensemble j'ai pas trouvé beaucoup de fautes, j'ai eu l'impression qu'il y avait moins de fautes d'accord que d'habitude :)

si tout le sang qu'elle avait fait coulé avait changé sa couleur.

->couler

Den se souvenait parfaitement de ce qu'il avait en pièce.

->là je pense qu'il manque quelques mots ?

Il se demanda où était Hérané et la vieille Lasalé.

->étaient

Il ne faut pas que tu bouge car ta blessure est loin d'être cicatrisé !

->bouges...cicatrisée

Le Jedi la fixa intensément et crut lire une tout autre réponse dans son esprit.

->toute

Ne me dis pas qu'elle s'est sacrifié pour nous ?

->sacrifiée

J'imagine que ce n'est pas toi qui nous as ramené des montagnes jusqu'ici.

->ramenés

Demanda le jeune homme ébahis.

->ébahi

tu m'as vaincu mais épargné

->vaincue...épargnée

nous vous avons secouru.

->secourus

La cathare dut senti qu'elle n'y arriverait pas

->sentir

Valà ;)

Vivement la suite :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Sam 07 Mar 2009 - 13:02   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Chapitre 11

L’enclave Jedi



Cela faisait près d’une journée que Kalin Notsun s’était réveillé, flottant dans une cuve de kolto depuis quelques semaines. Maître Taveel lui avait appris que sa guérison avait été longue car les dégâts causés par le Sith étaient surtout liés à son esprit. Le Maître Jedi souffrait toujours de maux de tête que seule une méditation pouvait apaiser.
A la suite de la mort de la créature du Côté Obscur, la belle cité Jedi s’était retrouvée corrompue et tous ses habitants avaient du fuir. Après s’être assurer que les non-Jedi d’Ossus avait trouvé une nouvelle planète, les quelques milliers de Jedi s’étaient réfugiés dans l’une de leurs enclaves secrètes.
Celle-ci se trouvait sur Bimmisaari, enfoncée dans l’épaisse forêt qui s’étalait sur toute la surface de la planète. Les autochtones appelés bimms de nature pacifique ne s’étaient pas opposés à la construction de cette enclave il y a quelques décennies et semblaient au contraire fier de pouvoir aider les héros Jedi.
Mais Kalin ne pensait pas du tout que l’attitude de l’Ordre Jedi à l’égard de cette guerre soit de l’héroïsme. Le Maître de Den tentait de se convaincre qu’il n’avait pas toutes les cartes en main pour juger les décisions du Conseil. Toutefois il commençait à interpréter cette prudence exagérée par de la peur et de la lâcheté. Plusieurs Jedi pensaient comme lui puisque la liste des Jedi renégats ne cessait d’augmenter chaque jour. Parmi les premiers trônaient celui de Den et ses amis et même celui de Karann Berel, un vieil humain considéré comme le meneur des renégats à présent en cheville avec l’Armée de la République. Ces Jedi déchus s’étaient donnés le nom de « Jedi Vengeur » et ce n’était pas sans inquiéter encore plus le Conseil.
Le Conseil Jedi avait de plus de mal à laisser partir ceux qui décidaient de quitter l’Ordre. Il craignait plus que tout que ces Jedi soient corrompus par la guerre et la violence qu’elle implique. Maître Taveel avait même du intervenir personnellement pour empêcher des renégats de prendre le contrôle de l’un des antiques croiseurs Jedi qui avaient transporté l’Ordre sur Bimmisaari.
Depuis son réveil, Kalin tentait régulièrement de capter un message de la Force qui pourrait lui dire où se trouvait Den en ce moment. Le Jedi aurait voulu que l’Ordre ordonne une mission pour le retrouver mais l’Elu ne faisait pas parti des priorités du Conseil, d’autant plus que son Padawan faisait parti des Jedi Vengeur à présent. Taveel et les autres Maîtres conservateurs avaient plutôt envisagé de suivre une piste intéressante qui pourrait permettre de découvrir la localisation de la planète Mandalore. Kalin avait été désigné pour enquêter là-dessus.
_ Les Jedi renégats étant…tous occupés à préparer les batailles à venir, la République n’a pas oublié que nous étions alliés. Il est possible qu’elle nous ait donné l’occasion, que la patience ne manquerait pas de nous offrir, de mettre fin à cette guerre au lieu d’y participer, annonça le charismatique Maître Taveel à toute l’assemblée.
Maître Wooryuh poursuivit en grognant le Shyriiwook :
_ Les éclaireurs républicains ont détecté un combat entre deux vaisseaux de petit tonnage aux environs d’Asméru. Cette petite planète est inhabitée et se situe dans le secteur où nous soupçonnons l’emplacement de la planète Mandalore. D’après la description reçue, il s’agirait du même type de vaisseau que celui utilisé par Mapassar lors de sa fuite de Nar Shaada. Un vaisseau conçu par Core Galaxy Systems, la société de conception astronautique fournissant aux mandaloriens leurs chasseurs Davaal. L’autre vaisseau, en revanche, semble de conception inconnue.
_ Maître Notsun a été désigné pour cette mission sur Asméru et aura pour but de trouver des indices sur le Jedi Noir Mapassar ou sur la localisation de Mandalore, conclut Taveel en fixant Kalin.
_ Irais-je seul ? Demanda Kalin.
_ Le Chevalier Jedi Vorn dryuk a également été assigné à cette mission.
Kalin se rappela du second Kel Dor qui avait fait serment envers les Jedi. Il était plus jeune et moins expérimenté que Broom Kom mais son potentiel identique.
L'humain barbu s'inclina devant les membres du Conseil et quitta la pièce circulaire.

***************************************************

L'ascenseur s'enfonçait dans les entrailles de Télos. Des grincements lugubres venaient de temps à autres perturber son doux vrombissement.
_ Je pense qu'il fait cinq mètres carré. Cela doit être à partir d'ici que le matériel du laboratoire a été acheminé, informa Dick en pianotant son ordinateur portable.
_ Cette pièce mesure précisément 5,23 mètres carré, précisa une voix synthétique.
Le droïde Bactério BPS1 apparut juste derrière-lui.
Le soldat parut un peu surpris et se retourna lentement.
_ Vous êtes invisible, droïde...mais vos pas font trop de bruits.
Piqué au vif, BPS1 riposta immédiatement :
_ Cette unité avait tout simplement désactivé son protocole d'espionnage.
Vala fut admirative devant les compétences de ces soldats insensibles à la Force. La facilité avec laquelle ils s'étaient débarrassés d'un Jedi Obscur en était la preuve. En un sens, ils étaient plus forts qu'elle et qu'un bon nombre de Jedi.
Le reste de la descente se fit sans parole jusqu'à un « clang » retentissant.
_ Préparez-vous ! Ordonna le Sergent Carlos à son unité.
Vala empoigna le manche de son sabre laser et Owen leva son fusil blaster vers la sortie.
La porte s'ouvrit dans un bruit de vapeur projeté sous pression. En réalité, il s'agissait d'agents antimicrobiens.
Carlos fit signe à Arylen et Sarna de passer en premier dans le sas. La Jedi passa sous le jet de vapeur chimique à leur suite. Elle avait une sensation étrange sur ce qu'il y avait derrière le sas de décontamination. La Force la mettait en garde.
_ Bon OK, jusqu'ici aucun problème, fit Carlos en s'accroupissant tandis que Dick forçait le code de sécurité. Dès que la porte s'ouvrira, Arylen va lancer une grenade à flash qui devrait aveugler tout ce qui se trouve dans un rayon de vingt mètres. La Jedi Loosu partira délivrer les prisonniers avec le Major Mordum, Sarna et Haralak. Moi-même, Arylen, le caporal Erida, Dick et ce...droïde, nous mettrons hors d'état de nuire en silence les gardes qui auront été aveuglés par la grenade. Nous irons ensuite trouver l'espion et mettre fin aux activités des Jedi Obscurs.
_ Nous viendrons vous donner un coup de main lorsque les prisonniers seront libres, assura l'imposant Owen.
Relié à l'ordinateur au poignet de Dick, le digicode ne résista pas longtemps aux incursions du soldat. La porte blindée s'ouvrit et Arylen se prépara à lancer la grenade mais un étrange spectacle l'en empêcha. Un vaste couloir en T presque entièrement plongé dans le noir lui faisait face.
Toujours accroupi sous le digicode, Le sergent Carlos jeta un coup d'œil interrogatif à Arylen et constata de lui-même les dégâts.
Le mot n'était pas exagéré car certains mûrs étaient endommagés et laissaient pendouiller des fils électriques. Une douce lumière tamisée, probablement celle de secours, venait éclairée l'endroit.
_ Je ne sens rien de vivant dans les alentours, informa Vala.
Arylen et Dick entrèrent en braquant à tout bout de champs leur fusil. Sur la gauche, les cadavres inanimés de deux droïdes gisaient sur le sol.
_ La voie est libre mais il y a des traces récentes de combats, signala vivement Dick.
_ Bien ! De toute façon, nos objectifs ne changent pas. Allons trouver l'espion !
La détermination du sergent Carlos à remplir sa mission était intacte.
_ Soyez prudent sergent ! Tout ceci n'augure rien de bon ! Le prévint Vala.
Il acquiesça d'un bref signe de tête et s'élança le long du couloir avec ses soldats et BPS1. Quant à Vala, Owen, Haralak et Sarna, ils prirent le chemin de droite qui devait mener aux turbo ascenseurs. Les cellules de détention étaient encore plus basses.


**********************************************


Pour pouvoir arriver aux turbo ascenseurs, Vala était consciente qu'il fallait traverser les locaux réservés à la restauration et au logement. C'est là qu'ils auraient le plus de chances de rencontrer des survivants. Elle n'arrivait pas à comprendre ce qui avait bien pu se passer. Huracan avait promis de les aidé mais elle n'aurait jamais cru qu'il en arrive à de telles extrémités, si tenté qu'il en soit bien l'origine.
Pour le moment, ils n'avaient trouvé que trois sentinelles détruites en plus mais une légère odeur de putréfaction signalait que des dépouilles ne devaient pas être loin. L'atmosphère sombre et son silence pesant rendaient les lieux sinistres.
_ Vala ? Tu as une idée de ce qui a bien pu se passer ici ? Demanda Owen, peu rassuré.
_ Seulement des hypothèses farfelues, mais une chose est sûre, il y aura matière à avoir peur si nous découvrons des Jedi Obscurs morts.
La jeune tarisienne avait le pressentiment qu'il s'était passé quelque chose ici. Quelque chose de dangereux que les Jedi Obscur n'avaient pu maîtriser. Que la pouvoir de la Force n’avait pu maîtriser...
La plupart des lourdes portes métalliques étaient d'un modèle de sécurité standard. Des écriteaux signalaient « Maintenance » ou « Ménagerie ».
Vala savait que cet étage ne contenait aucun laboratoire, il fallait descendre pour cela.
Le couloir qu'ils suivaient tourna à gauche. Le groupe enjamba quelques chariots renversés et s'arrêtèrent devant une porte signalant l'entrée du réfectoire.
_ Si ça continue, je vais vomir, se plaignit Haralak en référence à l'odeur de cadavres en décomposition qui devenait de plus en plus forte.
Vala vit qu'il était à moitié amusé devant l'expression grotesque que faisait Sarna.
_ Ne vous déconcentrez pas, soupira le Major Owen.
_ Même lorsque nous plaisantons, tous nos sens sont aux aguets.
Ils entrèrent dans le réfectoire et constatèrent que cette pièce était de loin la plus vaste qu'ils avaient visité jusque là. Les tables étaient d'une longueur interminable mais beaucoup de chaises semblaient renversés voir détruites. Ce lieu dégageait une horrible aura de massacre amplifiée par la pestilence qui atteignait presque son summum. Vala pouvait ressentir les échos qu’avait laissés la violence des actes commis.
_ Et voilà un des scientifiques arkaniens qui travaillaient ici, signala Vala Loosu en l'apercevant.
Elle se figea instantanément devant le corps déchiqueté qui lui faisait face. La cause de sa mort devînt évidente lorsqu'elle découvrit sa gorge ensanglantée. Une mare de sang coagulé venait compléter le tableau macabre.
Owen se pencha sur le corps pour examiner la plaie. En tant que soldat, il avait déjà eu à faire à des créatures sauvages et carnivores. A première vue, sa mort était survenue quelques heures plus tôt.
_ C'est impossible ! Un seul coup de mâchoire a suffit pour lui arracher toute la gorge. La créature qui a fait ça n'est pas normale. On ferait mieux de ne pas moisir ici.
Un bruissement de pattes se fit entendre et résonna dans l'immense salle.
« Trop tard » pensa Vala en activant son sabre laser.
D'autres bruits de pas, des grattages de griffes et même un grognement se firent entendre. Des ombres élancés se mirent à danser sur les mûrs gris et impersonnels.
Owen sentit sa sueur former des gouttes sur son visage et sa respiration s'accélérer. A ses côtés, Vala semblait tout à fait maître de ses émotions mais les deux soldats, surtout Haralak, montrait des signes de nervosité.
Le quatuor se positionna dos contre dos.
Les sens de Force de la jeune femme n’arrivaient pas à localiser ces créatures qui se rapprochaient d'elle. Cela, elle ne le devinait que d'après ce qu'elle entendait et voyait.
_ On est tombé dans un foutu piège, laissa tomber Haralak.
Vala sentit sa colère dirigé contre elle. Peut-être parce qu'elle était Jedi ? Mais elle ne put rien savoir d'autre.
Elle tomba presque à genoux et regarda autour d'elle d'un air hébété comme si elle venait de venir au monde. Qu'arrivait-il à ses sens ? Pourquoi ne sentait-elle plus rien ? Que se passait-il ?
« La Force m'aurait-elle...désertée ? »
Le simple fait qu'elle se pose cette question la fit paniquer.
Owen tourna une seconde la tête pour voir ce qui lui arrivait.
_ Qu'est-ce que tu as ? Ne nous lâche pas !
_ Je ne ressens plus la Force...
_ Quoi ? S'étonna Owen mais il s'arrêta.
Face à lui, une énorme bête de trois mètres de long lui faisait face. Son apparence était très étrange malgré le faible éclairage. Elle ressemblait à un félin par sa silhouette mais elle avait la peau et les yeux d'un reptile.
Owen ne put s'empêcher de jurer tout haut et pointa son fusil blaster sur le cauchemar. Du coin de l'œil, il en vit d'autres arriver et petit à petit...les encercler. Ces animaux semblaient doués d'une certaine intelligence collective.
_ Haralak, Sarna ! Nous devons nous frayer un chemin et nous enfuir au plus vite ! Ils nous encerclent ! Tachez d'ouvrir le passage pendant que je protège Vala !
_ Bien reçu Major, fit Sarna en ouvrant le feu en même temps qu'Owen et Haralak.
Quant à Vala, elle s'était un peu reprise mais elle n'avait plus aucun repère.
Les tirs de blaster touchèrent plusieurs bêtes de plein fouet. Elles rugirent de douleur et de rage en sortant leurs énormes crocs et s'élancèrent vers leurs proies.
Haralak et Sarna attaquèrent la plus proche en prenant bien soin de viser sa tête. La créature s'effondra, la tête noirci et fumante.
De peur de blesser quelqu'un avec son sabre laser, Vala le désactiva avec un sentiment de honte mais elle n'avait pas le temps de se laisser submerger par ses sentiments. L'humain roux lui lança sont fusil blaster.
_ Je me bas mieux au corps à corps.
Le colosse contracta ses biceps et projeta son poing ganté sur l'une des créatures qui fut repoussée par la seule puissance de l'impact. Mais une autre s'élança sur lui et le griffa violemment au torse.
Insensible au coup qu'il venait d'encaisser, Owen prit l'horrible tête reptilienne de la bête et la repoussa de quelques mètres malgré ses deux cents kilos. Son armure lourde l'avait bien protégé.
Le groupe parvînt à s'extirper en courant et courût le long d'une table défoncée. Le major fermait la marche et parvenait à garder à distance les cinq créatures qui les suivaient. Même celle qui avait subit plusieurs rafales en pleine tête s'était relevé mais elle avait du mal à s'orienter.
« Elle ne doit plus avoir de yeux » Comprit Owen.
Le groupe sauta par-dessus trois arkaniens aussi morts que le premier. La porte de sortie était à quelques mètres devant.
« Ouf ! Elle est déjà ouverte » Soupira Loosu.
_ Haralak ! Envoyez-leur une grenade ! Hurla Vala sur un ton tremblant.
La Jedi était blanche comme un linge. Sans la Force, elle n'arrivait pas à se maîtriser.
_ C'est comme si c'était fait ! Pourquoi n'y ais-je pas pensé plus tôt ?
Les bêtes étaient folles de rage, leurs rugissements emplissaient le réfectoire. Leur corps immense les empêchait de se mouvoir correctement à travers les tables et les chaises. Mais même ralenties, elles n'étaient pas loin d'Owen et de sa défense héroïque.
Le zabrak s'arrêta près de la sortie et attendit qu'Owen soit près de lui pour lancer une grenade à fragmentation. Les monstres ne lui faisaient pas du tout peur et il affichait même un petit sourire.
_ Ceci devrait vous envoyer en enfer ! Ce n’est pas demain la veille que vous boufferez « Le Destructeur »!
La grenade atterrit juste devant la première bête qui émit un grognement curieux juste avant de subir la déflagration de l'explosif.
_ En plein de la mille, s'extasia Haralak en fermant in-extremis la porte du réfectoire.
_ Ne vous inquiétez pas ! Il est toujours comme ça quand il utilise un explosif, confia Sarna.
Elle tourna ses yeux noisette les couloirs qui s'étendaient devant elle. Les dortoirs ne devaient pas être loin.
Owen s'inquiéta de l'état de la jeune Jedi.
_ Vala ! Tu vas mieux ?
Celle-ci reprenait difficilement son souffle et se cramponnait au républicain.
_ Oui...je crois. J'ai récupéré ma connexion à la Force.
_ Mais com...Commença Owen mais un bruit l'interrompit.
La porte standard du réfectoire s'ouvrit brusquement et une énorme patte griffue vint happer le soldat zabrak avec une violence inouïe. Sonné, il tomba sur le sol glacé.
Une luminosité jaune ainsi qu'une chaleur suffocante envahirent les environs du réfectoire. La grenade avait provoqué un incendie qui avait court-circuité le mécanisme de la porte.
Tout de suite après, une alarme stridente se fit entendre tandis que des portes anti-explosions commençaient à descendre dans toutes les directions. Un gaz s'échappa du plafond et tout fut à parier que ce n'était pas bon pour eux. Le feu commença à s'étouffer à son contact.
Haralak tenta de se relever mais ses jambes ne le supportaient plus. Vala le vit se résigner à ramper comme un jeune hutt tout en tirant avec son pistolet laser zabrak.
_ Laissez-moi ! Vous avez une mission ! Hurla t-il lorsqu'il vit Vala s'avancer vers lui.
Owen et Sarna réussirent à abattre l'une des deux créatures survivantes mais la porte anti-explosion la plus proche était déjà à la moitié.
_ Si vous prenez le temps de me sauver, il y aura toujours cette sale bête à vaincre si le gaz asphyxiant ne nous à pas achever avant ! Partez ! Ou alors je me flingue !
A contrecœur, Vala lui fit un bref signe de tête pour lui donner du courage malgré ses yeux tristes. Elle se précipita dans le couloir du milieu et d'une glissade, franchit la massive porte anti-explosion à la suite d'Owen. Une seconde plus tard, elle s'était fermé et plus rien ne fut audible.



Comme prévu, les gens de Merhétéla avaient greffés une prothèse bionique à Brandon. Le kolto était trop cher en cette période troublée et le mandalorien avait du souffrir le martyr. Den le savait aussi, il avait ressenti sa douleur presque insoutenable.
Le Padawan n'était pas encore tout à fait remis de sa blessure à la poitrine mais le temps pressait. Télos était vraiment tout près de Sernpidal à l'échelle galactique et de petites oscillations dans la Force lui indiquaient que les choses ne se déroulaient pas comme prévu.
_ Partez devant ! J'ai encore une petite chose à régler, indiqua l'élu à ses amis.
_ Pas de problème, mon Jedi, se moqua gentiment Hérané.
Brandon se contenta de fixer le jeune adulte pendant quelques secondes comme s'il évaluait ses intentions.
Den leur sourit puis se retourna vers l'entrée de la base de la cathare.
Il savait que quelqu'un devait le rejoindre. Cette personne aurait à cœur de gagner sa rédemption.
_ Alors Jedi, pourquoi hésites-tu à partir ? Demanda une voix sifflante.
_ Je veux d'abord savoir une chose. Vas-tu continuer cette vie ? Infliger la douleur, susciter la peur et la crainte, cultiver la passion et la haine...
Merhétéla sortit à son tour et se planta devant Den avec une lueur maligne dans ses yeux de félin.
_ Longtemps, j'ai cru que les Jedi étaient des imbéciles à cause de leur stupide Code. Je les ai donc quitté tout comme j'ai renié mon Maître et je me suis installé ici. J'ai trouvé le réconfort en exerçant mon pouvoir pour tout dominer et tout contrôler, autant mes serviteurs que les pauvres de ce quartier. Toi ! Tu es venu sur cette planète, je t'ai défié mais tu m'as vaincu, même dans mes ténèbres. Ma défaite m'a fait comprendre que le Côté Obscur n'était pas la voie que je devais suivre. En réalité, dominer les faibles me rendait faible et trop imbue de ma personne. Je n'ai même pas eu le courage de m'opposer à Tlaloc ou même avant aux soldats de la République. Mais plus important, tu m'as montré que la véritable force venait de la détermination à sauver ce qu'on aime et non à combattre pour sa propre satisfaction. J'ai donc dissous mon organisation et envoyer un message aux forces de sécurité télosienne pour qu'ils investissent ma forteresse pour dissuader quiconque de reprendre mes anciennes activités.
Lorsque son monologue fut fini, Den tendit sa main vers elle.
_ Pourquoi ? Murmura t-elle doucement.
_ Tu le sais...fit sévèrement Den.
Elle hésita puis finalement, décrocha le sabre de sa ceinture pour le donner à Den. Son arme cylindrique était entièrement noire et faites d'un alliage assez résistant mais l'extrémité semblait fondu.
Brusquement, la cathare céda à ses émotions et s'agenouilla devant Liser toujours impassible.
_ Vous m'avez épargné alors que j'ai failli causer la mort de vos amis. J'étais à votre merci et je méritais la mort. Je mets ma force, ma fierté et mon orgueil de cathare à votre service ! Je vous en supplie, acceptez, Maître !
La jeune Jedi éprouva un petit sentiment d'autosatisfaction à la pensée d'inspirer autant de dévotion de la part de quelqu'un. Il eut tôt fait de repousser cette idée et se sentit plutôt gêné.
_ Tes paroles me vont droit au cœur mais elles sont inutiles. Je n'ai nullement besoin d'un serviteur qui m'obéit aveuglément et qui m'appelle « Maître ».
Merhétéla se sentit stupide. Un être qui dégageait tant de bonté et de compassion à son égard ne pouvait pas accepter une telle proposition.
_ Que voulez-vous de moi alors ? Je ne puis vous proposez plus.
Liser se mit à rire devant l'ignorance de l'ancienne Jedi Obscur.
_ Rejoins-moi dans ma quête et trouve ta voie ! Je t'y aiderais, Merhétéla ! C'est comme cela que cela se passe entre personnes qui éprouvent de l'amitié. Te souviens-tu de la signification de ce mot ?
_ Oui Den...appelle moi Méra, indiqua la cathare en baissant les yeux.
_ Relève-toi voyons ! Je ne t'ai jamais demandé de t'incliner devant moi. Dans mon équipage, nous sommes tous égaux, fit Den avec un grand sourire.
La cathare se demandait pourquoi Den était si gentil avec elle après ce qu'elle avait tenté de lui faire. Pour la première fois, elle sentit que quelqu'un l'appréciait vraiment. Ressentir cela était pour elle comme une deuxième vie.
Elle sut alors qu'elle resterait à jamais fidèle à cet homme, elle ferait tout ce qu'il lui ordonnerait, elle suivrait partout même si un jour il devenait un tyran assoiffé de pouvoir, ce qui était inimaginable.

Plus tard, ils retrouvèrent Brandon et Hérané qui attendaient dans le vaisseau. Les deux ne manifestèrent aucune réaction de surprise quant à la nouvelle venue. En revanche, ils l'accueillirent à bras ouvert.
_ Alors comme ça on a un autre Jedi dans l'équipe ? J'espère pour toi que tu as un bon sabre laser et des bras solide ou tu risques de ne pas survivre, ironisa la chasseuse de primes.
_ Hééé ! Si vous voulez que je vous rabatte le caquet, vous n'avez qu'à demander, répliqua Méra, courroucée.
Hérané leva les mains en signe d'innocence.
_ Ce n'est pas moi mais ces deux idiots-là qui te défierons.
Cette simple insulte pas bien méchante réveilla le mandalorien d'habitude peu bavard.
_ Ah ouais ? Tu ferais sans doute moins la fière si l'idiot décidait de s'en prendre à toi ! Dit Brandon en se levant du second siège du cockpit.
La sublime femme ne parut pas le moins du monde intimidée par sa menace. Elle se contenta de répondre en prenant son air le plus espiègle.
_ Vas’ y ! Prends-moi ! Tu sais que je n'attends que ça...mais je choisis le lieu.
_ Vous les femmes, vous voulez toujours avoir le dernier mot ! S'énerva Brandon. Et arrêtes de tourner mes paroles comme ça te chante !
Den pouffa de rire à la fois face aux chamailleries de ses amis et face à l'expression incrédule de Méra. Il dut avouer que Hérané avait un don pour détendre l'atmosphère, sauf Brandon qui ne supportait pas ses taquineries. De toute évidence, mandalorien n'était pas doué pour comprendre l'humour.
_ Brandon a raison. Un combat entre vous deux serait une bonne idée.
Le visage de la sernpidalienne cessa de sourire et se fit plus dur.
_ Mais c'est pas vrai ! C'est une obsession chez les mecs de se battre ! Quelle immaturité...
Le jeune Padawan regretta immédiatement d'avoir ouvert la bouche. Mais il y avait une bonne raison derrière sa proposition.
_ Je voulais juste observer de quoi tu étais capable réellement. En tant que la dernière des Suivantes de Palawa, j'espérais que tu nous montrerais quelques unes de leurs techniques.
_ D'accord j'accepte ! Mais uniquement pour vous humilier ! Bien attendue l'usage de la Force, de sabre laser ou de vibrolame sera interdit.
Hérané quitta dignement le cockpit en direction de son appartement. Den et Brandon ne purent une nouvelle fois que constater à quel point elle était belle avec ses formes voluptueuses et sa longue chevelure écarlate.
_ Je n'arrive pas à savoir si elle est sérieuse quand elle te dit ça mais tu devrais accepter ses avances pour voir...proposa Den avec un regard pas net.
_ Jamais ! Fit celui-ci, buté.
Puis le mandalorien s'en alla à son tour, laissant Den et Méra, seuls.
_ C'est toujours comme ça ? Demanda Méra, étonnée.
_ D'habitude c'est moins chaud bouillant. Pendant les quelques heures qui nous séparent de Télos, tu devrais aller leur parler. Ils t'aideront à te sentir mieux, tu verras.


Les paroles rassurantes de Den lui réchauffèrent le cœur et elle espérait bientôt qu'elle ne se sentirait plus comme une étrangère.
Le Jedi Vengeur lui proposa d'être sa copilote afin qu'elle se familiarise avec le vaisseau. Les convertisseurs s'allumèrent puis le vaisseau s'éleva en direction de l'espace. L'ancienne Adepte Obscure éprouva un curieux sentiment en s'éloignant de Sernpidal, la planète où elle avait totalement sombré. Ce fut comme si les chaînes qui la retenaient s'étaient brisés.
« Maintenant je suis réellement libre »
Elle sourit du bonheur soudain qui envahissait tout son être. La Force coulait paisiblement en elle telle l'eau d'une rivière progressant lentement vers un océan.
Ses rêveries cessèrent lorsque Den parla.
_ J'ai un message de la part de Twick...tu sais le rodien, ajouta t-il devant le regard interrogatif de la cathare. Bon, voyons comment ils s'en sortent.
Méra sentit que le Padawan était tendu. Il devait craindre les nouvelles qu'il allait entendre.
« Ici Twick depuis le cargo Miraculé de la Force, Nous avons trouvé le togruta Oz sue Télosia. Il nous a révélé que c'était un agent travaillant pour le compte de la République et qu'il espionnait les activités de l'Echange et des Jedi Obscur. Le Chevalier Jedi Qui-Gon Drakus a été victime des expérimentations des Jedi Obscur d'après l'informateur infiltré d'Oz. Mais nous avons décidé de ne rien changer à nos plans et d'aller libérer les prisonniers. Je dois aussi mentionné que nous avons reçu l'aide d'un mystérieux personnage tout de blanc vêtu et nommé Huracan. Selon Lyra, c'est un puissant utilisateur de la Force...peut-être même plus que Maître Viridia ou d'autres membres du Conseil Jedi. A l'heure où j'envoie ce message, il ne manque plus que quelques minutes avant l'exécution de la mission. Fin du message, Twick. »
Un détail choqua Merhétéla. Une personne habillée en blanc ne pouvait signifier que...
_ Un assassin Sith ! Cria Den en crispant ses doigts sur le levier de commande de l'hyperdrive. Ils vont tomber dans un piège !
_ Ce rodien soutient pourtant qu'il les a aidés, contra la femme-chat.
Elle sentit la colère émaner de Den. Le Jedi devait sûrement se remémorer les atrocités commises par ces assassins: les destructions des Falanassis et des Suivantes de Palawa ainsi que le meurtre de Lasalé Kirax. Il l'avait peut-être ramené du bon côté mais Méra constata que Den restait avant tout un humain à peine adulte avec des sentiments.
_ Peu importe c'est un Sith ! Il paiera pour ses crimes et cette fois je serais vainqueur !
Den enfonça le levier et le Crystal Obscur partit dans l'hyperespace.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Sam 07 Mar 2009 - 14:32   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Copié aussi celui-ci. Je ne te promets pas une lecture rapide, comme d'habitude, surtout que je suis malade depuis 15 jours et que cela mine mon envie de travail de mes soirées.

Mais tu pourras attendre mon sévère jugement de maitre Sith dans les semaines à venir. Trembles donc mon élève, le courroux du maître s'abattra sur ta tête au moment où tu t'y attendras le moins !
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Revan1er » Sam 07 Mar 2009 - 20:25   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Enfin j'ai rattrapé mon retard!

Ces trois chapitres sont excellents! Rien à dire. L'histoire avance bien, on a toujours envi d'en savoir plus mais il faut un peu de suspens sinon on ne lit plus.

Je sens que Den va franchir un point qu'il ne devrait pas. Sa colère donne ses forces à l'autre... "Dark Liser". Je ne serai pas surpris de le voir apparaître même si ce n'est qu'une fraction de seconde et en songe.

Pour les autres le combat sera difficile et je suis impatient de voir Huracan et l'autre assassin se croiser. Cela risque de donner un beau combat.

Bonne chance pour la suite!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar ENZO » Mer 11 Mar 2009 - 15:13   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

après avoir lu le tome 1 j'ai dit super en lisant le tomme 2 je dis Wahou !
ENZO
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7
Enregistré le: 04 Mar 2009
 

Messagepar Darkliser » Jeu 12 Mar 2009 - 10:20   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Pour AJ crime : Tu m'inspires la peur d'avance :D

Pour Revan 1er : Comme d'habitude tu as raison (ou presque)

Pour ENZO : Voilà un nouveau lecteur, ça fait plaisir car dieu seul sait à quel point ils se font rares. Ton commentaire n'est pas très instructif mais ça a le mérite de me motiver pour la suite :sournois:
Je te souhaite une excellente lecture à l'avenir

Le prochain chapitre est peut-être pour ce week-end
Je sais, je sais :ange:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 18 Mar 2009 - 14:51   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Un ptit passage rapide pour dire que j'ai bien aimé ce dernier passage, un ptit peu de rédemption ne fait pas de mal ;)
Comme Revan j'ai hâte de voir comment Den va contrôler (ou pas ^^) sa colère, Dark Liser n'est plus apparu depuis un ptit bout de temps ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Ven 20 Mar 2009 - 16:48   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Bon ben voilà encore un autre chapitre :x
Et probablement quelques fautes en trop car je n'ai pas eu accés au correcteur de microsoft word




Chapitre 12 : Le pouvoir des shizors






Quelque part entre le conscient et l'inconscience, quelque chose que Den croyait avoir vaincu refit surface. Il le sut dès qu'il comprit qu'il rêvait à moitié dans l'environnement brumeux des profondeurs de son esprit.
L'image de Den fit quelques pas et cria dans l'espace vide :
_ Je sais que tu es là ! Montre-toi !
La réponse ne se fit pas attendre longtemps.
_ Inutile de hurler ! Je ne suis pas sourd !
La silhouette sombre du propriétaire de cette voix légèrement plus rauque que celle de Den se profila à travers le brouillard. Le Padawan avait espéré en vain qu'il ne la reverrait jamais.
_ Pourquoi m'as-tu fait venir ici ? Demanda Den en fronçant les sourcils. Je te croyais dans une prison d'influx nerveux.
L'ombre sourit sous sa capuche noire et ne semblait pas en colère contre Den.
_ Que tu es naïf mon cher Den. C'est toi qui m'a appelé comme c'est le cas à chaque fois que la colère te submerge. Où est donc passé toute cette vie à suivre les enseignements Jedi ?
Encore une fois, Den eut la désagréable impression de se trouver face à quelqu'un qui savait beaucoup plus de choses que lui. La preuve était qu'il posait les questions à un millions de crédits d'entrée.
_ Je...je ne sais pas. Mais je suis sûr que c'est de ta faute !
_ Pitoyable ! On croirait entendre un gamin qui rejette la faute sur les autres, le malmena Darkliser. Tu ne peux pas ignorer à quel point la Doctrine Jedi qui prône la paix au lieu d'éprouver des émotions est bonne pour la poubelle.
Le Côté Obscur de Den s'approcha de lui et posa ses mains sur les épaules de son opposé.
_ Tu as simplement renoncé au Code Jedi pour devenir un homme, un vrai, avec des sentiments et des passions. Là est le but, je pense, de cette organisation connue sous le nom des Jedi Vengeurs. Aller à la guerre implique d'ignorer la paix et d'embrasser ce que dit le coeur.
Le Padawan plongea dans les yeux orangés brillants dans la semi-obscurité de son visage. Il était toujours autant ravagé par son énergie Obscure mais les veines de son visage n'étaient plus visibles. Il paraissait également être moins blanc que la dernière fois.
_ Tu as raison...comme toujours malgré tout, dut concéder Den Liser.
Darkliser parut satisfait, ses paroles avaient l'effet escompté.
_ Tu as accepté d'éprouver de l'amour et de la compassion pour tes amis. Qui sait ce que tu sacrifierais pour eux ? Nul doute qu'aucun Jedi ne serait capable de faire ça.
Den ne comprit pas où il voulait en venir.
_ Je veux dire qu'éprouver de la passion et de la colère n'est pas un mal en soi, il faut juste apprendre à les contrôler et ne pas les laisser obscurcir le jugement. Sers-toi de ces sentiments contre tes ennemis ! La colère peut être un moteur qui va te servir à aller de l'avant. La vengeance est dangereuse car on ne peut jamais la maîtriser. L'amitié permet de se faire des alliés, dans une guerre c'est vital. La passion et l'envie de combattre sont les sentiments qui gardent un guerrier en vie. Brandon pourra t'en dire plus là-dessus.
_ Et la peur et l'amour ? Demanda Den qui se doutait que son double obscur voulait qu'il en parle.
_ Les Jedi ont raison en disant que la peur mène au Côté Obscur...
_ Et ce n'est pas ce que tu veux ?
Darkliser éclata de rire, sa capuche glissa de sa tête pour laisser apparaître sa face hideuse.
_ Pas forcément ! Je ne suis que ce que toi tu serais si tu t'affranchissais de toutes tes inhibitions, répliqua Darkliser sur un ton nonchalant.
_ Et l'amour ? Insista Liser. Tu hésites à m'en parler n'est-ce pas ? Car c'est l'un des seules sentiments qui peut faire revenir quelqu'un à la Lumière aussi bien que le faire basculer dans l'Obscurité.
_ Pas bête le petit Jedi, se moqua Darkliser. Mais nous n'en avons pas peur. C'est ce pourquoi nous nous battons n'est-ce pas ? L'amour de nos compagnons, de Lyra surtout. Tu sais déjà que je possède tes sentiments moi aussi.
_ Que se passerait-il si je te laissais revenir ? Questionna Den, curieux.
_ Comme toi, je ne sais pas vraiment mais j'imagine que toi et moi coexisteront plus ou moins. Nous avons les mêmes traits de caractère mais nous les utilisons différemment. Par exemple, j'ai malheureusement ton humour à deux crédits.
Bien que les paroles de Darkliser semblent ne pas être dénuées de logique, Den n'était pas stupide. Il se doutait que cette entité cherchait à le manipuler avec ses grandes phrases. Le Jedi arrivait à percevoir que certaines déclarations de Darkliser étaient vrai mais d'autres un peu moins.
_ Tu sembles pensif Den, remarqua l'apparition habillé de noir.
_ Oui, tu me rends finalement un grand service en te montrant à moi. Ainsi je m'aperçois à quel point je serais manipulateur et machiavélique si je venais à succomber. Maintenant je suis plus que jamais déterminé à ne pas te ressembler !
_ Pourtant, tu crois des tas de choses que j'ai dites. Je ne t'ai pas menti et mon but n'est pas de te détruire mais de t'aider à survivre. Notre destin n'est pas commun et il va nous falloir user de tous les moyens possibles et alors...nous vaincrons.
Son double paraissait tout savoir et avoir les réponses à tout. Cela commençait sérieusement à exaspérer le Jedi Vengeur qui voulut lui rabattre le caquet :
_ Très bien ! Explique-moi comment vaincre Tlaloc, l'assassin Sith. Tu ne vas pas me faire croire que tu l'aurais battu si je t'avais laissé la place.
L'ombre mit du temps avant de répondre, comme si elle réfléchissait intensément.
_ Actuellement, il nous est impossible de le vaincre. Même les Maîtres Viridia ou Taveel n'y parviendraient pas selon moi. Mais il y a un autre problème, Tlaloc n'est qu'un assassin au service de Dark Proyus. Cela sous-entends que ce Seigneur Sith est bien plus puissant que l'ennemi qui t'as mis une raclée.
Pour la première fois, le Jedi se laissa désespérer. Il se demandait si finalement il était possible de vaincre des créatures aussi puissantes. Les Sith semblaient avoir des pouvoirs infinis ainsi que des années-lumière d'avance en matière de connaissances sur la Force et les combats. Ils étaient bien différents que ceux que l'Ordre avait affronté il y a une dizaine de siècles.
_ Dark Proyus est déjà venu sur Ilum en même temps que notre ancêtre Danton Liser. Il y a donc fort à parier qu'il a eu des informations sur des anciennes planètes rakatas. A ce qu'à raconter cet Abys, ce peuple était doté d'une incroyable affinité avec la Force. J'imagine que les Sith ont eu accès à une partie de leurs connaissances et se les ont approprié.
Légèrement sceptique, Den s'étonna qu'il connaisse tant de choses.
_ Et pourtant...ce que je sais tu le sais. Seulement, moi je suis prisonnier ici et je n'ai rien d'autre à faire que de réfléchir et de comprendre tout ce qui se passe, rétorqua Darkliser en affichant une expression d'ennui.
Le Padawan ne put s'empêcher d'éprouver un élan de pitié envers Darkliser qui était condamné à rester dans sa prison mentale. Malgré son lien avec le Côté Obscur, la partie fragmentée de l'âme de Den avait grandi pour devenir un esprit indépendant qui liaient les évènements et trouvaient leur signification. Mais Darkliser était beaucoup trop manipulateur aux yeux du jeune Jedi.
_ J'ai besoin de réfléchir à tous se que tu m'as dit. Je reviendrais.
_ Dois-je comprendre que je ne suis plus ton ennemi ? Demanda l'ombre.
_ Disons que tu as le bénéfice du doute...mais je ne te fais aucunement confiance.
_ Parfait ! De toute façon, tu apprendras vite qu'on ne peut avoir réellement confiance qu'en soi même.
_ Arrête avec ce genre de leçons bidons ! On croirait entendre un Maître.
Une nouvelle fois, Darkliser éclata d'un rire sinistre.
_ Je ne connais pas d'insultes pire que celle-là...
L'image de Liser vacilla puis disparue.



Ils étaient dans un complexe haute technologie des Jedi Obscurs remplies de créatures meurtrières. La situation n'était pas brillante, d'autant que leur nombre avait diminué d'une unité.
_ Je n'arrive pas à croire qu'on est perdu Haralak ! Cria Sarna avec rage.
La femme donna un coup de pied sur la porte anti-explosion qui s'était refermé sur son collègue.
Même si son visage rougissait, elle ne pleurait pas. La soldat était toujours en mission et sa priorité devait être de la remplir avec brio.
A quelques mètres d'elle, assise contre le mûr, Vala tentait de comprendre ce qui lui arrivait avec l'aide d'Owen.
_ Cette impression de vide lorsque la Force est absente, je l'ai déjà ressenti, apprit-elle au major républicain. Sur Ilum, les mandaloriens à la solde des Jedi Obscurs portaient une étrange créature dans une cage. Un Ysalamiri je crois, qui provient d'une planète récemment découverte.
_ Ainsi donc, les monstres que nous avons affronter ont le même pouvoir que cet Ysali...Ysilamiri. Oh et puis zut...bégaya le robuste humain.
Cela eut pour effet de faire sourire Vala qui acquiesça.
_ On en apprendra certainement plus si nous continuons.
_ De toute façon, on n'a pas le choix...
Owen la fixa de ses yeux clairs et lui sourit une tendresse non-dissimulée.
_ ....tu pourras compter sur moi pour te protéger. Je ferais tout pour que nous sortions en un seul morceau de cet endroit. C'est vrai que l'on est pas en promenade de santé dans les plaines de Dantooine mais si l'on reste vigilant, ça devrait aller.
_ Tu as raison, fit Vala en se relevant. D'ailleurs, nous avons trop traîné ici.
Les paroles d'Owen lui avaient réchauffé le coeur. Vala n'avait rien laissé paraître mais elle savait d'où venait une partie de la force herculéenne du major. Owen mettait des gants pour cacher les prolongements de son amure qui s'étalaient jusqu'à ses mains, lui donnant alors la possibilité de frapper sans retenue.
Le trio se remit en marche et franchit quelques couloirs sans rencontrer d'autres monstres. Seul deux droïdes d'entretien donnèrent des sueurs froides au major Mordum. C'était les seuls signes de vie qu'ils avaient remarqué jusque là. Une flèche leur indiqua qu'ils arrivaient aux quartiers du personnel.
Vala Loosu aperçut un cadavre sur le dos, cela devait bien faire le quinzième qu'ils rencontraient. Mais celui-ci était vêtu de noir et ne semblait pas être un arkanien.
_ Regardez ! Un Jedi Obscur mort ! Alerta la Jedi en se dirigeant vers lui.
Effectivement, la dépouille était celle d'un twi-lek. Sa cage thoracique avait été déchiquetée par des coups de dents et son sabre laser était emprisonné dans la poigne de sa main droite.
Le chevalier Jedi évita de regarder le visage crispé de douleur et prit le sabre laser des doigts glacés de son ancien propriétaire.
_ N'oublions pas que nous allons délivrer des Jedi. Un sabre laser ou deux de plus ne serait pas de refus.
Owen et Sarna firent signe qu'ils avaient compris. Ils récupéreraient tous les sabre laser qu'ils trouveraient.
La partie des logements se composaient de nombreuses allées où s'étendaient bilatéralement des dizaines de chambres fermées qui s'ouvraient avec un digicode.
_ L'Echange et les Jedi Obscurs n'y vont pas de main morte avec la sécurité, remarqua le major.
Ils continuèrent le chemin en trouvant ci et là quelques Jedi Obscurs morts. Apparemment, un groupe de trois adeptes de la Force Obscure avaient réussi à tuer l'une des créatures avant de succomber.
_ Le complexe est vraiment immense mais je suis quand même surpris que nous n'ayons pas rencontrer d'autres de ces créatures, fit Sarna en regardant la Jedi en train de prendre les sabres laser.
_ Si je jouais au pazaak, je miserais mille crédits qu'un grand nombre se trouve aux étages inférieurs, répliqua Vala avec une note d'humour.
Sarna sourit mais resta concentré sur son environnement.
_ Cette grosse porte me semble être le premier modèle aussi performant en matière d'inviolabilité que j'ai vu jusqu'ici. On devrait peut-être y jeter un coup d'oeil.
Vala suivit le regard d'Owen et jugea elle aussi qu'il s'agissait d'une bonne occasion d'en apprendre plus. Sarna pianota dessus pour tenter de l'ouvrir mais elle était verrouillé.
Le soldat poussa un juron et maudit l'absence de Haralak « le Destructeur ».
_ Sans le code on ne pourra pas entrer. Même une décharge entière du fusil au zersium d'Arylen ne suffirait pas à l'ouvrir.
Vala activa sa lame bleue et fit signe au soldat de se pousser.
_ Voyons voir si mon « code » fonctionne !
Le sabre laser s'enfonça comme dans du beurre dans les entrailles métalliques de la porte blindée. Elle fit progressivement décrire un cercle à son arme et lorsque qu'elle termina sa figure géométrique, un coup de pied suffit à faire tomber le bloc rond de l'autre côté.
Sarna resta dehors pour surveiller mais Owen et Vala entrèrent à l'intérieur. A première vue, l'appartement appartenait à une personne importante car il y avait un bureau spacieux au fond. Une salle de méditation sur la droite leur apprit qu'il s'agissait d'un Jedi Obscur, peut être même celle du Seigneur des Jedi Obscurs. Après un rapide examen, la pièce ne recelait rien de nature à pouvoir les aider.
Vala indiqua qu'elle allait regarder dans le terminal de sécurité. Le républicain alla fouiller le bureau en espérant que son propriétaire était parti brusquement sans avoir eu le temps d'emmener quoique se soit.
Comme elle s'y attendait, la tarisienne ne pouvait pas s'infiltrer dans le terminal mais elle pouvait au moins voir le nom de l'utilisateur.
La femme resta totalement interdite devant le nom qui s'inscrit.
_ Nous avons finalement retrouvé la trace de Josh Janesh...se murmura t-elle.
A peine venait-elle de réaliser ce qu'impliquait cette découverte qu'Owen intervint :
_ Vala ! J'ai trouvé un datapad et à en croire ce qu'il y a écrit, il appartient à Josh Janesh, l'ancien ami de Den. Voyons voir le reste...
« Mon Maître voulait contrôler les mandaloriens et leur flotte pour conquérir la République. J'ai confiance en lui et ses capacités à nous diriger mais il n'a pas choisi la bonne voie. Je suis sûr qu'un jour les mandaloriens se retourneront contre nous. C'est un peuple de fiers guerriers et leur courage n'est pas à prendre à la légère, surtout après avoir subit tant d'arrogance de notre part.
Moi je savais que s'emparer de la République par la force serait une entreprise très difficile, voir impossible. Si la guerre avait tourné en nôtre faveur, les Jedi s'en seraient finalement mêlés et nous aurons été écrasé sous leur nombre. Cette guerre aurait probablement duré des années en embrasant toute la galaxie mais les ressources des mandaloriens n'auraient pas tenu indéfiniment.
Non, nous les Jedi Obscurs devront agir dans l'ombre avec ruse et astuce. Depuis quelques mois, j'ai mis au point un plan qui devrait fonctionner. Les élections à la chancellerie approchent et nous devons trouver un sénateur influent et le plier à notre volonté. Cela sera difficile car les sénateurs bien que corrompus pour la plupart sont loin d'être des idiots. J'ai placé de nombreux hommes dans l'entourage de plusieurs d'entre eux et ils serviront inconsciemment notre cause. Le chancelier Joran Fel ne sera pas réélu ni nommer chancelier suprême à cause de la guerre.
A tout prix nous devons prendre le contrôle de la République sans que les Jedi s'en aperçoivent afin de pouvoir faire face à la vrai menace. Celle qui se révélera très bientôt au grand jour. Celle qui nous a trahi...
L'Empire Sith va frapper, personne ne sait où mais cela fera mal. Ils viendront en masse avec une armée de soldats, des vaisseaux et une technologie supérieure à la nôtre. Depuis la fin de mon Maître, il n'y a plus que moi pour porter ce fardeau. Mais je sens déjà le souffle sanglant des assassins à mes trousses sur mon échine. Je sais que je suis plus puissant que Maître Mapassar mais lui a été vaincu par un Sith. S'ils me trouvent, ils me vaincront...ça ne fait aucun doute.
Ma décision est prise, je vais disparaître dans un lieu que je ne citerais pas et j'agirais dans l'ombre.
Mais avant cela, j'ai encore une tâche à réaliser.
Mes espions m'ont signalé la venue de plusieurs Jedi sur cette planète, probablement des fouineurs. J'ai senti une aura familière, elle était douce et pleine de vie. Elle appartient à une femme que j'ai aimé depuis toujours et elle ne s'en soit jamais aperçue. Maintenant, cela me serait égal si elle venait à mourir.
Sa venue devrait logiquement amener celle de Den Liser. Il est peut-être encore englué dans le dogme Jedi mais c'est encore le seul en qui j'ai le plus confiance pour mener cette tâche à bien au cas où je périrai. Je trouverais bien un moyen pour le prévenir. Après tout, mon ancien ami est l'Elu, celui qui sauvera la Force. Si quelqu'un doit faire face aux Sith, c'est bien lui. »
Vala Loosu leva les yeux en même temps qu'Owen.
_ Ainsi voilà donc une fraction du plan de notre ennemi...résuma la Jedi en prenant le précieux datapad sur elle. En plus, je me demande ce que Josh entendait par « la fin de mon Maître »
Plus terre à terre, le républicain rouspéta qu'ils ne savaient toujours pas ce qu'étaient ces créatures meurtrières qui les attendaient au-dehors.
_ Si tu tiens tant que ça à le savoir, ce sont des shizors, répliqua t-elle d'une voix dure. Arrête de te plaindre je te prie. On pourrait tous être mort à l'heure qu'il est.
_ Comment sais-tu leur nom ? Demanda t-il sans prêter attention à sa remarque.
_ Simple. Deux projets étaient verrouillés sur le terminal de sécurité. L'un s'appelait « shizor » et l'autre « Althor ». J'en ai déduis que le nom qui allait le plus avec ces monstres étaient « shizor ».
Owen l'approuva mais il était inquiet à l'idée de ce que pouvait bien être le projet « Althor ».
N'ayant plus rien à faire ici, Owen et Vala allèrent retrouver Sarna toujours en train de surveiller les alentours.
_ Du mouvement, soldat ? Demanda Mordum.
_ Non Major ! Toutefois j'ai entendue des bruits lointains de cliquetis de griffes sur le sol. Il avait l'air d'y en avoir beaucoup.
Owen se tourna vers Loosu pour savoir ce que lui disait ses sens de Force.
_ Je ne sens rien de nouveau. Mais vu ce que ces sales bêtes sont capables de faire, je suggère de ne pas nous relâcher et de continuer vers les turbo-ascenseurs qui ne sont plus très loin, répondit la jeune femme.



Le moment de surprise passé, l'instinct de soldat avait vite repris le dessus et les deux créatures impossibles avaient été mis en pièce par les puissantes armes du commando et de BPS1. Ils savaient à présent ce qui avait causé les nombreux morts rencontrés jusqu'ici.
Le sergent Carlos et le reste de son équipe progressaient dans la zone des loisirs. A en croire les informations qu'il avaient, l'informateur devrait être dans les environs.
L'homme basané pensa qu'il n'y avait pas de meilleur endroit pour se cacher car il était de loin l'endroit le plus accueillant qu'ils aient vu jusqu'ici. Il doutait cependant que les portes soient assez solides pour résister aux assauts des bêtes.
Pour les sportifs, on retrouvait des piscines ou des salles de musculation et même des salles de maîtres d'armes. Peu de choses avait été laissé au hasard mais l'impression de confinement restait présente.
Actuellement, le groupe se trouvait dans une vaste pièce réservée au jeux d'argent ou de stratégie comme le Pazaak ou le Déjarik. L'endroit aurait pu même être idéal s'il n'y avait pas des cadavres qui jonchaient leur parcours.
Le caporal Erida revint de sa courte mission d'éclairage tandis que le bactério était toujours absent.
_ Pas de signe de vie du côté des cuisines mais j'ai cru entendre des tirs de blaster au loin, rapporta la femme.
_ Mmmh...fit Carlos en réfléchissant, espérons que les autres n'ont pas eu trop d'ennuis.
Derrière lui, l'immense Arylen sifflotait gaiement en vérifiant son fusil au zersium. Le soldat avait pratiquement abattu à lui tout seul les deux seules créatures qu'ils avaient rencontré jusque là mais il avait dû utiliser les trois-quart d'une charge au zersium. D'ailleurs BPS1 n'avait pas masqué son mécontentement devant l' « égoïsme » dont avait fait preuve Arylen. Selon lui, le soldat blond aurait du lui en laisser au moins un.
A cet instant, l'étrange droïde choisit de réapparaître.
_ Cette unité est tombée sur une de ces créatures qui l'a prise par surprise. BPS1 a reprit le dessus lorsque l'être organique primitif s'est cassé la mâchoire sur son membre supérieur gauche.
Le bactério tendit un datapad à Carlos en disant qu'il l'avait trouvé sur un des arkaniens et qu'il contenait des informations intéressantes.
_ BPS1 pense aussi avoir repéré l'endroit où pourrait se cacher l'objectif de cette mission. Je suggère que vous suiviez cette unité...
Le sergent fit un signe affirmatif et rappela Arylen à l'ordre. L'escouade suivit le droïde à travers un dédale de couloir poussiéreux. Sans doute quelques droïdes de nettoyage avait été désactivés ou détruits. Ils arrivèrent dans un espace dédié à des distractions moins légales que celles qu'ils avaient vu jusque là.
Carlos dirigea ses yeux sombres et sévères sur des containers disposés sur une table. Ils étaient remplis de doses d'épices en provenance de Kessel.
_ Du glitterstim hein ? J'ai toujours rêver de me shooter à ça, plaisanta Arylen.
_ La ferme Arylen ! Trancha le caporal Erida.
Quant à Carlos, il pensait que cette drogue devait être ici depuis l'époque où c'était l'Echange qui dirigeait ce laboratoire.
Plus loin, ils tombèrent sur un bar riche de plusieurs alcools provenant de divers endroits de la galaxie. Le droïde bactério en avait plusieurs de répertoriés dans sa banque de données. Il reconnut du whisky corellien et la célèbre bière tarisienne.
_ Et maintenant, voilà un estrades pour danseuses ! S'indigna Erida. Ces Jedi Obscurs sont pires que les brigands de l'Echange !
Le bactério intervînt :
_ BPS1 ne pense pas que des Jedi Obscur s'adonnent à de tels vices. Il s'agit d'avoir un point de vue uniquement psychologique. En tant que dirigeants de ce laboratoire, les Jedi Obscur avaient le droit d'en sortir et de manière générale, faire ce dont ils avaient envie. Le personnel scientifique, en revanche, était confiner dans ce bâtiment sous-terrain sans respirer de l'air frais ou quoique se soit de ce genre. Ils ont donc du voir d'un bon oeil la découverte de cette source discutable de distraction et d'épanouissement qui leur font perdre la tête et la vue à long terme. BPS1 ne comprendra jamais la déchéance des êtres organiques.
Ils quittèrent la salle et entrèrent dans un couloir d'aspect plus délabré que précédemment. L'androïde leur montra que les petites pièces sur les côtés étaient réservés aux danseuses. En effet, plusieurs avaient été littéralement dévorées dans leurs « appartements » et d'autres, pour la plupart des twi-leks gisaient dans le couloir avec une expression d'effroi sur le visage. La machine pensante s'arrêta devant une porte verrouillée de l'intérieur.
_ Il y a quelqu'un ici ! Répondez ! C'est l'équipe de secours ! Martela le sergent Carlos.
Une voix grave et terrifiée lui répliqua.
_ L'équipe de secours ? C'est marrant ça ! Vous n'avez pas encore du faire la connaissance des shizors...en tout cas passez votre chemin !
_ Qui êtes-vous ? demanda l'humain à la peau sombre.
_ Toryr Kayl'klo mais cela ne vous sera d'aucune utilité vu que je ne souhaite pas sortir d'ici !
BPS1 informa le sergent que ce nom était bothan et qu'il y avait quatre vingts dix pour cents de probabilité que cet homme soit l'espion infiltré.
_ Je suis le sergent Carlos, chef de l'escouade delta, sous les ordres de l'agent supérieur de la République Oz. L'un des paramètres de ma mission est de vous ramener en vie et c'est ce que j'ai l'intention de faire. Soit vous ouvrez cette porte, soit on n'y entre par la force et on sera peu accommodant avec vous.
Le ton du bothan changea rapidement à la mention d' »Oz ».
_ Ah ! C'est l'agent Oz qui vous envoie. Je ne sortirais que lorsque vous aurez vaincu les bestioles qui traînent dans les parages. Je les entendu il n'y a pas cinq minutes et maintenant elles ont du sentir votre odeur.
Immédiatement Erida et Arylen augmentèrent leur vigilance et braquèrent leur fusil blaster dans le couloir.
_ Les senseurs de BPS1 détectent des mouvements au nord de notre position. Protocole d'attaque ouvert ! Prêt pour le contact avec les ennemis ! Fit posément le droïde.
_ On s'occupe de cela, annonça le sergent à Toryr Kayl'klo.
Il s'adressa ensuite à ses soldats et au bactério.
_ Formation pour un tir de barrage !
Erida et Carlos s'accroupirent tandis qu'Arylen et BSP1 restaient debout, prêt à faire feu.
_ Choix judicieux, commenta androïde en dirigeant ses photorécepteurs vers le nord.
_ Va y avoir de l'action, jubila Arylen en caressant son puissant fusil au zersium.




Après avoir livré les sentinelles aux agents d'Oz, Lyra se tourna vers sa réelle mission : Infiltrer les locaux de l'Echange et récupérer des informations sur les activités illégales de l'Echange Orange. Une tâche plus que ardu pour une simple Padawan. Mais Lyra avait déjà prouvé que sa force ne pouvait être évalué par son grade. Outre ses capacités de Jedi Guérisseuse, elle maniait très bien le sabre laser et maîtrisait depuis longtemps le Voile de Force, une technique Jedi de rang supérieur.
Sa mission n'était pas sa seule préoccupation, elle espérait également en apprendre plus sur le mystérieux Huracan. Elle avait le pressentiment qu'il la mettait à l'épreuve, pour quelle raison ? Elle n'en savait rien.
La tarisienne utilisa la Force pour dévier les rayons de lumière autour d'elle. Son corps fut baigner de rides pendant un bref moment et puis elle disparut. Mais même le Voile de Force avait ses limites car avec un peu de concentration, il était possible de voir des ondulations à l'endroit où elle se trouvait.
Ses pas feutrés la menèrent à l'entrée du gratte-ciel de l'Echange Orange. Pour préserver les apparences, il n'était pas gardé à l'extérieur mais Lyra repéra des caméras de surveillance. Elle ne détecta pas de vue infrarouge qui pourrait la repérer. C'était un autre point faible de sa technique de camouflage.
Une jolie twi-lek gardait l'accueil, soulignant ainsi la préférence qu'avait l'Echange pour les espèces non-humaines. Lyra passa devant l'alienne sans qu'elle n'ait le moindre soupçon.
Deux droïdes de garde à l'aspect humanoïde gardaient l'entrée aux turbo-ascenseurs.
« Plutôt étrange pour une compagnie censée produire des pièces détachées » pensa Lyra avec ironie.
Les machines bougèrent lorsqu'un rodien passa à côté et se rapprochèrent de quelques centimètres. Cela compliqua passablement la tâche de la Jedi qui serait obligé de les frôler si elle voulait prendre l'ascenseur. Elle décida d'en chercher un autre mais malheureusement la retraite était bouché par le rodien et plusieurs autres aliens qui discutaient.
« Lyra..ne fais pas la sotte...tu es une Jedi après tout » lui dit sa petite voix intérieure.
Elle se rapprocha du rodien en gardant tout de même ses distances. Son Voile de Force exigeait d'elle des efforts continus, il serait difficile d'utiliser en plus la Persuasion Mentale. Cela équivalait un peu à regarder à droite et à gauche en même temps mais elle devait tenter.
_ Je vais prendre l'ascenseur maintenant, murmura t-elle imperceptiblement.
Son invisibilité vacilla mais tînt bon et personne ne la repéra. Elle avait vraiment utilisé très peu de Force et l'esprit du rodien n'aurait pas de mal à résister à sa tentative.
A sa grande surprise, le rodien répondit à ses collègues ce qu'elle attendait.
_ Je vais prendre l'ascenseur maintenant. J'ai un document à récupérer.
La Jedi soupira de soulagement. Elle avait simplement eu de la chance que le rodien ait déjà l'intention de prendre l'ascenseur et la Persuasion Mentale s'était réalisée sans accroc. Il fallait absolument qu'elle s'infiltre sans se faire repérer, sinon l'Echange prendrait des mesures drastiques.
Les droïdes sentinelles s'écartèrent pour laisser passer le rodien mais commencèrent à resserrer l'ouverture avec leur blaster. La Jedi s'élança à sa suite et passa de justesse mais les armes des machines effleurèrent sa poitrine. Pour la première fois, elle avait failli regretter de ne pas être un homme...
Modifié en dernier par Darkliser le Sam 21 Mar 2009 - 10:35, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Revan1er » Ven 20 Mar 2009 - 17:26   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Comme d'habitude, c'est un très bon passage!

Voici mes "critiques":

* un passage tranquil, il y a de la tension mais ça ne défile pas à cent à l'heure!            
*           le passage Den et Dark est très interressant            
*           On en apprend bcp et en même temps on n'arrive pas à mesurer la porter de cette rencontre            
*           Dark va t-il rester en arrière ou va t-il sournoisement prendre le contrôle            
*           Je pencherai plus pour la seconde quand même            
*           mais tout ce tient autrement            
*           quoi d'autre...            
*           le message de l'ancien compagnon de Den est surprenant! Je ne m'y attendais pas du tout            
*           encore un bon point pour ta fic qui nous surprendra toujours            
*           je pense avoir fait le tour de ce petit chapitre  

Bonne continuation!          
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar ENZO » Mer 25 Mar 2009 - 15:31   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

j'adore ta fics mais je ne vais pas continuer car je ne vais plus avoir accès à internet à partir de se soir ! a plus et à un jour peut être !
ENZO
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7
Enregistré le: 04 Mar 2009
 

Messagepar Darkliser » Mer 25 Mar 2009 - 18:20   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ah, tant pis alors ! Mais surement récupèreras-tu un jour internet...la Force dit oui :sournois:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 08 Avr 2009 - 14:28   Sujet: Re: [Roman/en cours] Le mystère de la Force- T2: Le combat du...

Ouf pas trop de retard ici aussi ;)

Ils avancent bien nos compagnons ^^ J'ai bien aimé la conversation entre liser et sa moitié sombre, tout un aspect habile de la manipulation consistant à faire en sorte qu'on aille soi-même dans la direction que le manipulateur choisit avec soin...

Quelques petites fautes (essentiellement d'accords) :

^qu'il posait les questions à un millions de crédits d'entrée.

->un million

Car c'est l'un des seules sentiments qui peut faire revenir quelqu'un à la Lumière aussi bien que le faire basculer dans l'Obscurité.

->l'un des seuls

Ils étaient bien différents que ceux que l'Ordre avait affronté il y a une dizaine de siècles.

->affrontés...il y avait

J'imagine que les Sith ont eu accès à une partie de leurs connaissances et se les ont approprié.

->appropriées

Je ne connais pas d'insultes pire que celle-là...

->insulte

sur la porte anti-explosion qui s'était refermé sur son collègue.

->refermée

Cette impression de vide lorsque la Force est absente, je l'ai déjà ressenti,

->ressentie

les monstres que nous avons affronter ont le même pouvoir que cet Ysali.

->affrontés

Owen mettait des gants pour cacher les prolongements de son amure qui s'étalaient jusqu'à ses mains,

->armure

C'était les seuls signes de vie qu'ils avaient remarqué

->remarqués

que nous n'ayons pas rencontrer d'autres de ces créatures,

->rencontré

Owen se tourna vers Loosu pour savoir ce que lui disait ses sens de Force.

->disaient

les deux créatures impossibles avaient été mis en pièce par les puissantes armes du commando et de BPS1.

->mises

abattu à lui tout seul les deux seules créatures qu'ils avaient rencontré

->rencontrées

Et maintenant, voilà un estrades pour danseuses ! S'indigna Erida.

->une estrade

Le personnel scientifique, en revanche, était confiner dans ce bâtiment sous-terrain sans respirer de l'air frais ou quoique se soit de ce genre.

->confiné..quoi que ce soit

Son corps fut baigner de rides pendant un bref moment et puis elle disparut.

->baigné

Valà, en attendant la suite ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2421
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Suivante

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations