L'Escadron Héros 1 : Les Ailes du Destin

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 17 Fév 2008 - 21:18   Sujet: L'Escadron Héros 1 : Les Ailes du Destin

TIN TIN TIN TIIIIIN ! :D

Et oui les gars, je fais mon grand retour sur SWU, avec une nouvelle FF. J'espère que je vous ai pas manqué durant tout ce temps :lol: J'avais commencé des cycles de romans foireux, voire catastrophiques, et ils ont tous été fermé judicieusement par notre cher Staff SWU. :) Mais là, j'ai trouvé mon genre, celui des escadrons de pilotes ! A l'image de notre chez DW et de ses Anges Noirs (évidente source d'inspiration, si ce n'est de plagiat :roll: mdr), je me lance dans une histoire qui emmènera les lecteurs du rire aux larmes en passant par l'action et le suspense. Bon, je la ferme, et je poste l'intrigue ainsi que les trois premiers chapitres :sournois:

[center]L'Escadron Héros, Tome 1


Les Ailes du Destin


Ils sont les protecteurs de la planète d'Esfandia, dans l'Espace Sauvage. Ils sauvent les faibles et défient les forts, pour le bien de leur peuple : bienvenue dans une aventure de l'Escadron Héros, l'escadron héroïque !

L'Ordre Impérial qui sévit dans tout le noyau galactique est sur le point de lever une puissante armée, la Grande Armée Impériale. Pour cela, ils partent dans les régions inconnues de la Bordure Extérieure afin de coloniser le plus mondes possibles et de puiser un grand nombre de ressources naturelles.

Pour Kalax Undrogan, roi de la contrebande, c'en est trop. Après un court conseil de guerre où il senbilise quatre contrebandiers, il soulève la population de Coruscant, et ils embarquent pour les Régions Inconnues de l'espace, afin de rallier le plus de planètes à leur cause, de lever une Nouvelle Rébellion, et de mater l'Ordre Impérial !
[/center]

EDIT :

Dramatis Personae

L’ESCADRON HEROS


Nom Pulastar, Chef de l’Escadron Héros
Aaran Gunnar, Second de l’Escadron Héros
Max Dolesan, Membre de l’Escadron Héros
Fynn Urland, Membre de l’Escadron Héros
Dax Olessa, Membre de l’Escadron Héros

LES REBELLES


Kalax Undrogan, Contrebandier
Telean Djovil’ir, Contrebandière
Tyr Nomvel, Contrebandier
Aphex Dreds, Contrebandier
Menear, Second de Kalax Undrogan
Jessie Alhneos, Membre de la Nouvelle Rébellion

LES POLITIQUES

Dear Shundryn, Dirigeant politique d’Esfandia
L’Amiral Kessen, Dirigeant de l’Ordre Impérial
L’Amiral Andrey, Dignitaire de l’Ordre Impérial

Le Dramatis Personae n'est pas exhaustif, il y aura des modifications à prévoir ! :)


Chapitre 1 : L’escadron héroïque d’Esfandia

Le chasseur à la forme peu conventionnelle se braqua à tribord, dans une posture verticale, en décrivant une majestueuse et longue courbe, lancé à pleine vitesse. Il se stabilisa posément, et piqua furtivement vers le groupe de vaisseaux légers du même acabit qu’il surplombait un instant auparavant. Max Dolesan, aux commandes de son Heaven 7, en forme d’angle droit propulsé par trois puissants réacteurs à ions, refoula son manche de navigation vers la droite, et revint au niveau de ses coéquipiers de vol. Il brancha le comlink intégré à son casque de pilotage sur la fréquence Héros Première.
« Ses braconniers Almanians sont tenaces ! brama t-il d’une voix forte.
- ‘Faut les comprendre aussi, rétorqua Fynn Urland, les Yhuns ont un plumage qui peut rapporter beaucoup !
- Dis donc, toi, remarqua Dax Olessa en conservant une allure similaire à celle des ses coéquipiers, tu vas pas me dire que tu es du côté de ces chasseurs d’oiseaux ?
- De toute façon, vous êtes cruels ! déclara Fynn d’un ton sec, comme si ça mettait fin à la discussion. »
Max éclata d’un rire sonore : c’était bien du Fynn Urland tout craché cette réponse.
« Ca suffit les garçons ! s’exclama Nom Pulastar d’un ton sévère. Je n’ai pas envie que les Almanians nous voient arriver sans être désavantagés par l’effet de surprise !
- Et quel effet de surprise ! railla Fynn.
- A ton avis, Fynn, pourquoi c’est toi que je dois toujours rappeler à l’ordre ? »
Le jeune homme ne répondit pas, car une dizaine de petits points verts clignotaient sur leurs moniteurs secondaires.
« Je crois qu’on les tient ! jubila Aaran, en parlant pour la première fois depuis le début.
- Restez concentrés ! prévint Nom en ajustant son viseur. Max et Aaran, de chaque côté !
- Compris, Héros leader ! répondit Max en se déportant à tribord. »
Il fit monter son chasseur à une vitesse vertigineuse, et donna une pleine puissance à ses batteries laser. Il pouvait distinctement voir les pirates Almanians malgré la présence d’épais nuages dans le ciel orangé et clair d’Esfandia.
Située dans l’Espace Sauvage, et comptant parmi une vingtaine de mondes, Esfandia était connue comme étant la planète la plus prospère. Indépendante du système politique qui gouvernait le noyau de l’univers, comme la plupart de ses voisines. Elle n’avait donc aucun compte à rendre à l’Ordre Impérial, qui était mené par le terrible Grand Moff Kessen, un Corellien extrémiste. Celui-ci avait pris le pouvoir par un coup d’état organisé par la Fédération des Mondes Libres, qui avait rattaché les planètes qu’elle comptait au gouvernement dictateur de celui-ci.
Max voyait complètement les vaisseaux des braconniers, tous en lévitation. Plusieurs chasseurs armés de fusils de chasse étaient postés sur chaque toit, et visaient avec une grande précision les volatiles fugitifs dans le ciel orange.
Les Yhuns étaient une espèce en voie d’extinction, et ce en partie à cause des activités incessantes des pirates Almanians, qui les chassaient malgré leur prise de connaissance de la loi entrant en vigueur dans des cas de chasses illégales. Leur plumage était comparable à des écailles de poissons, mais couleur or.
Max vrilla en décochant une salve de lasers verts sur le premier transport en vue, et causa d’importants dégâts sur la coque brune.
L’escadron avait reçu des ordres clairs et nets : ne pas faire d’exceptions, et détruire chaque vaisseau pirate. Le gouvernement Esfandien ne supportait plus l’ignorance dans laquelle s’entêtaient les Almanians, et surtout que les dirigeants politiques ne fassent rien pour leur en empêcher.
Max survola un autre cargo, et lâcha une série de mines à protons efficaces. Ce fut ce transport lourd qui explosa le premier, et Max lâcha un cri de joie dans le comlink !
« Wow ! C’est jouissif !
- Tu l’as dit ! renchérit Fynn. Apparemment, ces braconniers son prêts à tout pour ces zoziaux !
En effet, les Almanians n’avaient pas dû apprécier la destruction d’un de leurs cargos, et pointaient leurs fusils de chasse sur l’Escadron Héros.
L’Escadron Héros avait été créé depuis de nombreuses années par les arrière grands parents de ses membres actuels. Il avait été nommé ainsi, car il avait libéré la planète Esfandia d’un dictateur Morellien, Nar Vendii de la planète Morellia, planète voisine d’Esfandia dans l’Espace Sauvage, qui occupait ce monde et le gouvernait illégalement. La Nouvelle République ne pouvant agir étant donné la puissance de l’armée qu’avait Nar Vendii grâce aux Vestiges de l’Empire, les dirigeants politiques Esfandiens avaient reçu l’aide des mondes d’Almania et Needan, qui avaient alors envahi la planète, et, à l’aide de l’Escadron Héros, avaient chassé le tyran dictateur.
Max fit tournoyer le Heaven 7 pour éviter qu’il soit criblé d’impacts de balles, et endommagé. Il effectua un périlleux looping, puis fit une vrille pour ne pas se faire toucher par la nuée de lasers verts qui lui fonçaient dessus.
« Ils ont sortis les canons laser ! déclara t-il sur la fréquence de l’escadron.
- J’aime quand c’est comme ça ! dit Dax, d’une voix de dément.
- Oh, là ! fit Aaran dans un rire. Calme-toi, tu veux bien !
- Ben, quoi ? J’ai juste dit que j’aimais quand ça devenait difficile !
- Oh, non ! Tu as pris la voix d’un psychopathe, et tu…
- Ca suffit, les gars ! gronda Nom. Vous voulez vous faire descendre ou quoi ? »
En parlant, ils s’étaient déconcentrés, et ils volaient désormais près des pirates, qui pouvaient les exploser à tout moment avec les canons.
« Oups ! gémit Dax.
- Désolé, patron ! répondit Aaran en se dégageant. »
Les cinq appareils repartirent à l’assaut dans une manœuvre complexe, qui était une succession de vrilles et d’accélérations dont eux seuls avaient le secret. Nom braqua sa machine à bâbord, et visa un point précis des déflecteurs. Point qui était apparemment le plus sensible, car le transport pirate explosa à l’instant où les lasers le touchaient.
« Joli, Héros leader ! apprécia Max, en passant devant le chasseur de Nom à une vitesse prodigieuse.
- Je crois que vous les avez vexés ! fit remarquer Dax. »
En effet, les artilleurs s’acharnaient avec frénésie sur le Heaven 7 du leader de l’escadron, celui-ci tentait tant bien que mal de se sortir de cette situation.
« J’arrive ! s’exclama Aaran. »
Celui-ci piqua vers le plus rageur des tireurs, et lâcha une mine à protons, qui se posa brutalement sur le canon. L’artilleur et ses compagnons eurent à peine le temps de se jeter dans le vide pour ne pas périr dans l’explosion. Un flash mêlant rouge sang et jaune or illumina le ciel orangée Esfandien, dans un bruit assourdissant.
« Quelle bande de fillettes ! jura Fynn.
- Quoi ? fit Max. ‘T’aimerais te faire éclater dans l’explosion de ton vaisseaux toi ?
- Heu…non !
- Et ben alors… »
Il restait exactement sept cargos, couverts de tireurs armés jusqu’aux dents. Max tournoya fugacement, passa sous un transport lourd. Il tira le manche de navigation vers lui, et le chasseur dernier cri décrivit une boucle harmonieuse, en faisant couler une véritable pluie de petits lasers verdâtres sur les pirates Almanians. Cette vague étincelante fut à l’origine de la quatrième explosion.
« C’était beau ! apprécia Nom. »
Les cinq Heaven 7 s’alignèrent parfaitement, et fondirent sur le groupe de vaisseaux en les canardant. Les lasers crépitèrent dans tous les sens, dans un son agaçant. Plusieurs petites explosions avalèrent quelques chasseurs, qui émirent un cri de détresse suraigu.
Max, bien que ce fût son boulot, ressentait une petite pointe de tristesse pour ces hommes jeunes, qui mourraient si tôt. Il songeait qu’ils avaient une vie à mener, et une famille à entretenir. Les enfants et la femme seraient sans doute dévastés quand ils apprendraient qu’il serait mort.
« Max, il y en a un qui te colle au train ! le prévint Aaran.
- Quoi ?! Comment ça ?!
Mais Aaran avait vu juste : les transports des braconniers devaient sans doute contenir un ou deux chasseurs pirates chacun, car il y en avait une dizaine qui volaient autour d’eux. Un avait d’ailleurs pris le garçon en chasse, et le serrait grandement.
« Malédiction ! jura Max en tirant frénétiquement sur le manche de vol. »
Il fit un demi-tour périlleux, et se rétablit difficilement Car les lasers du pirate faisaient trembler le cockpit du Heaven 7, ce qui finit par lasser le jeune homme. Celui-ci partit en vrille pendant quelques secondes, le temps de stabiliser sa trajectoire, puis redressa brusquement au maximum, si bien que, surpris par cette manœuvre, le pirate se retrouva devant lui. Le petit losange clignotant, et bipant, indiqua que la cible était verrouillée, et appuya fiévreusement sur les commutateurs de tirs. Le pirate partit dans une trajectoire incontrôlable, puis lâcha prise. Le chasseur explosa en morceau, projetant çà et là des morceaux de coque métallique brûlée.
« S’il vous plaît, gémit Dax, j’aurais bien besoin d’aide ! »
Deux chasseurs l’avaient pris pour cible, et il volait dans tous les sens, incapable de se sortir de ce pétrin.
« Panique pas ! dit Max en faisant plonger son Heaven 7 vers son coéquipier. »
Son cœur s’emballa malgré l’habitude qu’il avait prise à voler à pleine vitesse dans son chasseur personnel, et il tira sur le manche pour surplomber ses cibles. Il verrouilla la première cible, et lâcha trois torpilles qui furent mortelles pour le pilote.
« Dax, dit Max dans le comlink, ralentit un peu ! »
Héros cinq s’exécuta, et le pirate atteint son aile droite. Max le survola, et se plaça également à la droite du braconnier, et se stabilisa.
« Quand je te le dirais, déclara Max dans un souffle, tu te déporteras à tribord, compris ?
- Compris ! répondit Dax d’une voix mal assurée. »
Max opina. Il parcourut des yeux les commandes du tableau de bord, et concentra la puissance de ses écrans déflecteurs sur tout le secteur droit de son chasseur aux formes particulières. Il tira le manche vers la gauche :
« Maintenant ! »
Dax se braqua à droite, et la carlingue du pirate s’enfonça tout d’un coup, sous la puissance et le poids des deux autres vaisseaux légers. Dax s’éloigna, et Max dépassa largement le pirate, avant de faire demi-tour et de l’exploser à coup de lasers verts brillants sur le cockpit pourtant blindé du chasseur ennemi.
« Merci, vieux ! dit Dax d’un ton reconnaissant.
- Eh ! fit Max d’un ton léger. Je crois bien que c’était le dernier !
- C’est juste ! remarqua Nom. Mais il reste deux cargos : débarrassez moi de tout ça ! »
Un chœur positif lui parvint aux oreilles Les cinq Heaven 7 partirent dans des plongeons à donner la nausée à qui que ce soit. Max faucha un des chasseurs sur le toit du cargo avec ses batteries laser et redressa subitement pour ne pas heurter le vaisseau lourd. Un laser vert heurta sa carlingue, en signe de réponse. Il fut brusquement secoué.
« C’est chaud ! fit il d’une voix hésitante. »
Il fit demi-tour en décrivant une boucle, et canarda le vaisseau, qui ne pu tenir plus longtemps, et explosa dans un bruit assourdissant.
L’Escadron Héros n’eu pas le temps de savourer le futur trépas du dernier cargo, car celui-ci avait changé de position, et quelques instants plus tard il passa la barre de l’hyperespace. Il disparut du ciel Esfandien, qui déclinait de plus en plus vers le soir.
« Et voilà ! fit Fynn d’un ton victorieux.
- On leur a bien botté les fesses ! renchérit Dax en levant un poing rageur.
- Excellent les gars ! s’exclama Nom. Vous avez fait du bon boulot ! »
Il y eut un long silence, qui fut brisé par Max :
« Et maintenant ? »
Nom sourit de toutes ses dents :
« Et maintenant, on rentre à la maison ! »


Chapitre 2 : Un amiral ambitieux


Progressant à vive allure dans les longs couloirs obscurs et glaçants d’un croiseur Impérial de matricule Assassin, le Grand Moff Kessen inspirait la crainte, mais aussi un profond respect. Les batailles qu’il avait menées pour l’Ordre avaient marquées l’histoire de son existence. Mais ce n’était uniquement dû à cela. Sa carrure de colosse et son éloquence dégageaient une ambiance étrange autour de lui. Ses cheveux blonds et coupés courts avec ses énormes cernes et sa bouche pâle et déformée lui donnait l’apparence d’un marginal profondément atteint.
Depuis certains temps, le Grand Moff Kessen avait envie de voir des changements dans les rangs de l’Ordre Impérial. Les années passaient, et celui-ci usait d’anciennes et éprouvées technologies, et leur manque d’efficacité se faisait sentir énormément.
Il avait donc ordonné à tous ses Amiraux de dresser un dossier sur les dernières innovations techniques Impériales, et des théories et hypothèses sur la meilleure façon de s’en servir.
Il passa une grande arcade, et tourna dans un autre corridor tout aussi sombre, sentant que d’autres dignitaires moins importants marchaient à ses côtés, où passaient devant lui en s’inclinant respectueusement. Mais bien sûr, il n’y faisait pas attention, trop perdu dans de complexes pensées.
Si il était aujourd’hui un Grand Moff, ce n’était pas par hasard. Ce fut le coup d’état qu’il perpétra avec les dirigeants de la Fédération des Mondes Libres qui le hissa jusqu’à ce rang, en leader incontesté du nouvel Empire, connu désormais comme l’Ordre Impérial. Il n’était cependant pas près à accepter de gouverner l’Ordre comme un Empereur.
Toujours présent depuis l'époque des Vestiges, le Conseil des Moffs se composait d'une dizaine de personnes aux personnalités et aux motivations parfois diamétralement opposées. Alors que certains, comme Konrad Rus, faisaient preuve d'une abnégation et d'une générosité certaines, d'autres n’étaient motivés que par leur ambition personnelle et rêvaient toujours de conquérir la galaxie par la force. Parmi tous ces personnages différents, un point commun semblait les caractériser : ils possédaient tous leur part de secrets et de complots, que ce soit pour le bien de l'Empire ou pour leur ambition personnelle.
Le côté sexiste qui animait autrefois l’Empire Galactique de Palpatine était définitivement révolu, du moins sous l’Ordre Impérial. Ainsi, on pouvait trouver un grand nombre de femmes de diverses races dans les rangs Impériaux, par exemple Nenna Talyxte, la Directrice des Bureaux de Renseignements, Elva Fennir, Conseillère personnelle de Kessen, ou encore Klawé Ignis, une femelle Twi Lek, qui travaillait au Contrôle des Transports en tant qu’Administratrice des complexes dans toute la galaxie. Celles-ci n’avaient eu aucun mal à se hisser aussi haut, car elles étaient simplement récompensées par la performance de leurs travaux.
Le rapport que tenait ferment le Grand Moff Kessen sous son bras droit traitait de la qualité des services de chaque membre de l’Ordre Impérial, mais il était doublé par une seconde intercalaire écarlate, qui regroupait les fiches de mise en construction de la prochaine station de combat spatial, nommé Mirador. Cette base aurait l’avantage de consommer l’énergie des soleils pour donner plus d’efficacité à son feu nourri. Celle-ci serait donc beaucoup plus puissante que l’Etoile Noire créé sous l’ère de Palpatine.
Le Grand Moff Kessen entra finalement dans une grande pièce, qui était la Salle de Conférence de l’Assassin, et jeta un bref coup d’œil autour de lui. Au centre, une table à la forme peu conventionnelle, et gravée d’une symbole de l’Ordre, et qui était entouré d’une dizaine de personnes. Il s’avança d’un pas déterminé, et serra brièvement quelques mains, avant de choisir un siège de cuir libre.
« Seigneur Kessen, fit un d’eux d’une petite voix emplie de respect, bienvenue pour cette nouvelle réunion.
- Les formules de politesse ne sont pas d’actualité, Amiral Downing, répliqua celui-ci d’un ton cassant.
- Quoiqu’il en soit, tous les rapports sont enfin prêts, dit l’amiral, en souriant de fierté.
- Excellent. »
Kessen s’enfonça dans son siège, pour trouver la position la plus confortable qu’il soit, et croisa ses mains sur la table, en lâchant ses affaires.
« Commençons, alors. Amiral Trerg ? »
Un homme d’un certain âge mais aux cheveux couleur paille, se redressa en prenant la posture du Grand Moff. Il s’éclaircit la gorge.
« J’ai examiné les cas de défaillance de l’Ordre, et il s’avéra qu’il y en avait peu. J’ai donc dressé des solutions avec mon assistant, qui…conviendraient le mieux à ces situations délicates… »
Il tendit un lourd dossier à Kessen, qui s’empressa de l’ouvrir malgré son agacement évident. Il parcourut quelques lignes des yeux. Si réparer les lignes de communications intérieures et les turbines de chauffage dissimulées dans les murs étaient la préoccupation directe de l’Ordre, l’élimination des traîtres ne rimait plus à rien.
« J’ai d’autres chats à fouetter, Amiral, rétorqua Kessen d’une voix sec. Capitaine Iujan ?
- Plusieurs mondes inexplorés seraient en possession d’armements extrêmement évolués, j’ai jugé qu’il fallait partir à la conquête des espaces inconnus. »
Kessen leva les yeux au ciel, et frappa la table violemment.
« Capitaine Iujan, l’Ordre Impérial domine la galaxie ! Il est concevable que nous n’ayons pas les meilleures armadas de tout l’univers stellaire ! »
Le Capitaine Iujan se recroquevilla sur son fauteuil ébène, l’air misérable. Kessen se tourna vers un droïde protocolaire de la même couleur :
« Faites quérir l’Amiral Andrey !
- Toute de suite, Seigneur, répondit le droïde en s’éloignant d’un pas vif. »
Kessen retourna à la réunion, l’air haineux :
« Etes vous tous des incapables, ou est-ce moi qui ne suis pas assez compétent pour recruter des dignitaires corrects ?! »
Le silence intervint aussitôt, laissant une atmosphère glaciale dans la salle. Même les gardes étaient terrorisés.
« S’il vous plaît, Seigneur Kessen, fit une voix dans le dos de celui-ci. »
Il se retourna brusquement, et découvrit un homme plutôt jeune malgré des cheveux argentés et coupés très court, qui s’inclina respectueusement avant de s’asseoir à ses côtés.
« Amiral Andrey ! s’exclama Kessen. Je savais bien qu’il manquait un autre génie dans cette assemblée, ajouta t-il d’un ton sarcastique.
- Apparemment, répondit celui-ci en sortant une incroyable rangée de classeurs beiges. Monseigneur, j’ai également dressé un dossier comme les membres de cette chère « assemblée ».
- Ah ! fit Kessen d’une voix ravie.
- Oui Seigneur. Voilà le fruit de mon dur labeur. »
Kessen eut un petit rire, et attrapa la pile en la faisant glisser jusqu’à lui. Il ouvrit la première partie, et fut comme estomaqué.
Il y avait une illustration sur fond gris, représentant un homme dans une tenue de combat noire et brillante, et qui, au vu des indications que lut le Grand Moff sur le côté de la feuille, était fait de la matière utilisée pour les vitres des salles de pilotage des croiseurs Impériaux, du duracier. L’homme portait un casque à la forme ronde, doté de deux conduits d’oxygène artificiel, et une surface de communication directe, et une visière blanche coupait le casque aux trois quarts de celui-ci. Une antenne comlink dépassait des épaulières bleues, et qui offrait un magnifique et harmonieux contraste avec le reste de l’armure noire. Les jambières étaient doublées par des protéges tibias également couleur ciel, et le soldat tenait un modèle de blaster inconnu du Grand Moff Kessen.
Celui-ci se tourna brutalement vers Andrey :
« C’est tout simplement superbe, souffla t-il. En quoi consiste ce dessin ?
- Je crois que j’avais mal rangé les fiches, car vous auriez dû commencer par le dessin d’un soldat Hemanyen standard.
- Hemanyen ? interrogea Kessen avec curiosité.
- D’Hermany, une planète ralliée à l’Ordre Impérial. Les dirigeants ont d’ailleurs accepté de fournir leurs soldats surentraînés pour constituer la Nouvelle Armée Impériale. »
Kessen examina d’autres fiches, en demandant des renseignements supplémentaires sur la distinction de chaque soldat :
« L’armure dépourvue d’une autre couleur que le noir profond symbolise la classe Lambda, ou autrement dit, un soldat de base.
- Poursuivez.
- Vient dans l’ordre des grades, la couleur bleue, qui est attribuée aux Lieutenants. Ensuite vient le jaune, pour les Sergents, le vert, pour les Capitaines, et le Rouge pour les Commandants. J’ai basé ce système de reconnaissance sur celui qu’utilisé l’Ancienne République, il y a fort longtemps.
- Avant que Palpatine ne prenne le pouvoir et proclame l’Empire ?
- Exact. Il existe également des classes spécialisées de soldats, comme les Pilotes Impériaux, les Anges, les…
- Les Anges ? demanda l’Amiral Trerg.
- Des soldats dotés d’un tout nouveau type d’appareils de propulsions, répondit Andrey.
- Impressionnant, murmura Trerg en reculant sur son siège.
- Et combien en coûterait-il à l’Ordre ? demanda cette fois Kessen.
- Selon des calculs approximatifs, trois millions de milliards de crédits, dit Andrey d’un ton sec. »
Le Grand Moff resta de marbre. Dans l’absolu ça n’avait rien d’énorme par rapport aux fonds disponibles, mais le jeu devrait en valoir la chandelle.
« Très bien. »
Il se tourna vers le droïde à ses côtés :
« Donnez les instructions aux techniciens. Andrey, vous dirigerez et superviserez les opérations.
- Oui, Seigneur Kessen.
Celui-ci sourit. Cette armée leur faciliterait les choses. Certainement...


Chapitre 3 : Réunion de pilotes


Alors que Nom Pulastar fonçait droit sur une lourde porte d’acier grisâtre à tout allure, celle-ci coulissa automatiquement, lui ouvrant soudain le passage. Mais son pied droit entra brutalement en contact avec une épaisse margelle de pierre rosée, il perdit l’équilibre, et plongea en avant. Tandis que sa mâchoire carrée s’écrasait violemment contre le sol carrelé dans un bruit affreux, Fynn Urland vint cogner malencontreusement son entre jambe fragile sur le pied déplié du leader de son escadron, et s’écroula en gémissant bruyamment. Il fut tout à coup poussé par le poids arrivant à une vitesse folle d’Aaran Gunnar, qui tomba en arrière à cause du choc, donnant au passage un coup de poing sur la tempe de Dax Olessa, qui lui-même frappa d’un coup de coude dans le ventre Max Dolesan. Cet effet papillon engendra une série de plaintes et de cris de douleur, mêlés aux étonnements sonore des gens présents dans le bar Chez l’énergumène. Les blessés se levèrent tant bien que mal, et, tout en essayant d’être discret, allèrent s’asseoir à une table libre.
« Ca fait mal, souffla Fynn en se frottant ses parties reproductrices douloureuses.
- Oh, ca va, hein ! tonna Nom en levant une main puissante vers le jeune homme.
- Tu n’étais pas obligé d’essayer de voler du seul à l’épicerie ! railla Max en se massant machinalement le ventre.
- C’était du sel d’Utapau ! s’écria Fynn, l’air offensé.
- Ca suffit ! s’exclama Nom. »
Celui-ci se tourna vers un serveur :
« Comme d’habitude, Nek.
- Bien, Nom ! »
Le serveur s’éloigna, et Dax pu murmurer :
« Pourquoi on doit venir dans ce bar ringard ?
- Parce qu’il est réservé aux escadrons de l’Esfandia, répliqua Nom, et qu’on est des privilégiés !
- Tu parles… »
Nek revint avec un plateau d’argent portant cinq chopines étincelantes. Les Héros les burent d’une traite, et en redemandèrent d’autres.
« Alors, chef ? demanda Max en se callant confortablement sur la baquette écarlate. Les affaires sont bonnes ? »
Nom consulta les fiches qu’il avait soigneusement emmenées, mais qui avaient soufferts à cause de la course poursuite à travers le marché Esfandien. Il sourit.
« Très ! On va d’ailleurs en profiter pour faire un point. »
Il s’installa aisément, et regarda ses hommes :
« On commence par vos revenus. Aaran : Mission sur Needan : trois Morelliens éliminés. Intervention au palais : deux Kaminoans tués. Elimination des pirates Almanians : deux tués. Tout ça te revient à deux mille trois cent quatre vingt un crédits !
- Merci, patron ! apprécia Aaran, en sortant tout de suite son bloc note électronique.
- Pour Fynn : Rien pour Needan, pour…
- Quoi ?! s’écria Fynn, qui massait toujours son sexe. Mais j’ai failli mourir grillé dans un générateur !
- Ce qui compte c’est ce que tu as fais de bénéfique à Esfandia, ou à l’Espace Sauvage en général, rétorqua Nom en fronçant les sourcils. Je continue donc. Deux terroristes au palais tués, et deux pirates, ce qui te donne mille neuf cent soixante trois crédits. »
Fynn accusa le coup, mais Nom n’en prit pas compte.
« Pour toi, Dax, j’ai remarqué que tu avais conduis à la panne qui fit exploser le bunker Morellien où se trouvait le Secrétaire Général de la planète, grâce à tes batteries lasers. Pour cela, tu as droit à une prime de cinq cent crédits, payés de la poche de Hope Miedan lui-même, et qui viennent s’ajouter à quatre cibles détruites toutes missions confondues. Deux mille sept cent cinquante crédits !
- Yahou ! jubila Dax en affichant son sourire le plus sincère.
- Et on finis donc avec Max. L’intervention au palais n’a pas été très fructueuse, mais tu as abattu quatre Morelliens sur Needan, et quatre pirates hier soir. Tu es donc rémunéré par trois mille quatre cent vingt trois crédits. »
Le garçon se contenta de sourire, sans faire de commentaire.
« Maintenant, reprit Nom, je vous expose les différents projets pour l’Escadron. »
Il sortit un dossier du de sa veste sombre, et l’ouvrit, dévoilant plusieurs illustrations qu’il mit côtes à côtes.
« Wow ! fit Fynn en sifflotant ironiquement.
- Ces quoi ces combinaisons ? demanda Dax, perplexe et inquiet.
- J’ai trouvé ça tendance, répondit Nom avec passion. »
Max pouffa, et jeta un coup d’œil au dessin : les combinaisons noires étaient en cuir brillant, et un sigle représentant un chasseur Heaven 7 derrière une explosion, le tout ponctué d’un Héros dans une écriture franchement peu conventionnelle.
« Ca fait ringard, déclara t-il en regardant son capitaine.
- Ces combinaisons m’ont coûtées très cher ! protesta Nom.
- Parce qu’elle sont déjà fini ?! s’écria Fynn.
- Heu…en fait…
- ‘C’est pas vrai, marmonna Dax en se prenant la tête dans les mains.
- Moi je les trouve jolies ces combinaisons, déclara Aaran. »
Tout le monde se tourna vers lui :
« Quoi ?! s’écria Max, les yeux exorbités.
- Ben oui. Le cuir est toujours très agréable ! »
Fynn éclata d’un rire sonore, et Dax dit :
- Arrête ! C’est des moule-corps ces trucs ! On va ressembler à quoi avec ça sur la tronche ? »
Il désigna les casques aux formes étranges.
« La ventilation artificielle ressemble à une capote ! s’exclama Fynn, toujours pris d’un fou rire incontrôlable.
- Ca suffit, les gars ! s’écria Nom, d’un ton autoritaire. On passe pour cette fois…Maintenant, les missions du mois !
- Ah ! dit Aaran d’un ton enjoué. Ca me plaît !
- Nos liaisons extérieures à l’Espace Sauvage ont signalé une importante activité de l’Ordre Impérial autour de Thunryn, dans la Bordure Extérieure. Il paraît que l’Ordre a pillé toutes les ressources en cuir, en titane et en puissance solaire.
- Pourquoi c’est pas arrivé avant ? demanda Fynn, ironique, en faisant allusion aux horribles combinaisons basanées. »
Irrité, Nom ne répondit pas. Il continua sur sa lancée :
« Nous avons envoyé des sondes pour surveiller le moindre danger. Voilà, dit-il en marquant la fin de la liste.
- Quoi ?! s’écria Max. Rien d’autre ? »
Nom secoua la tête.
« Mais on va s’ennuyer à mourir, se plaignit Aaran.
- Bah, ce n’est pas ma faute ! se défendit Nom, en levant les bras.
- Ah oui ? dit Dax. Et qu’est-ce qu’on va faire pendant ce temps nous ? Hein ?
- J’en sais rien, moi ! Sortez avec vos copines, faites du mécano, enfin débrouillez vous ! »
Sous les protestations de son équipe, il sortit de Chez l’énergumène en trombe, et fulminant. »


Vos commentaires (pertinents :lol:) !
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Ven 22 Fév 2008 - 12:09, modifié 2 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar AJ Crime » Dim 17 Fév 2008 - 22:48   Sujet: 

Salut,

Bon ben ça commence sur les chapeau de roue, j'aime bien la réunion du Moff mais je m'attendais pas à un... "défilé" de mode. Le ton est plutôt léger, bien ou mal mon coeur balance. En revanche, il reste pas mal de coquilles par-ci par-là qu'une bonne relecture devrait éliminer. Pas assez de temps et de courage pour te les notifier ici. Quelques tournures etonnantes, voir bancales.

On va attendre la suite donc...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 17 Fév 2008 - 22:57   Sujet: 

:D Ok merci. J'ai déjà terminé le chapitre 4, et je m'attelle en ce moment au chapitre 5. Au programme, réunion de rebelles et visite de musée ^^ :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Lun 18 Fév 2008 - 16:49   Sujet: 

Voilà la suite, comme prévu. Le quatrième chapitre est un peu court, mais je n'ai pas trouvé plus de matière à faire. Le cinquième est un de mes préférés (Vous verrez bien pourquoi). :D

EDIT : Finalement j'ai décidé de mêler les deux chapitres ensemble :

Chapitre 4 : A l’Aube de la Rébellion

Le néon sanglant qui plongeait la pièce dans un rouge effrayant grésilla. Kalax Undrogan fronça les sourcils. Il patientait ainsi, depuis près d’une heure, dans cette salle secrète, dans les souterrains de Coruscant. Elle était tellement enfoncée sous le sol que l’Ordre Impérial n’aurait jamais pu la trouver. Elle était l’aboutissement d’un immense labyrinthe. Heureusement que Kalax avait doté ses hôtes d’un habile guide en la personne de son second, Menear.
Kalax était un contrebandier. Né sur Corellia, il avait grandit ici, sur le monde le plus en avance, technologiquement, de tout le noyau galactique. Il n’avait aucun souvenir de sa terre natal, mais cela ne le préoccupait guère. Il avait survécu en étant le plus impitoyable possible, en vivant au présent, et le passé lui importait peu, donc. Il avait développé un véritable « business » de la contrebande. Il était maintenant à la tête d’un empire du politiquement illégal, qui regroupait de nombreuses personnes, ses employés.
Ses espions infiltrés au sein de l’Ordre Impérial lui avait fait savoir que celui-ci avait l’intention de construire une Grande Armée Impériale, basée sur les technologies nouvelles et les inventions des ingénieurs et des savants de renom. Si on laissait situation aller, cela ne pourrait qu’empirer. L’Ordre Impérial aurait le plein pouvoir sur le noyau et ses alentours, et bientôt, tous les mondes indépendants ne le seraient plus. Il ne faudrait pas plus de temps pour qu’il rallie de gré ou de force l’Espace Sauvage et la Bordure Extérieure.

On frappa soudain à la porte. Kalax fut soulagé de voir entrer Menear. C’était un petit homme, noir, et qui possédait de petites tresses sur le crâne. A sa suite, Telean Djovil’ir, une sublime femme à la peau mate, et aux longs cheveux noirs soyeux, Tyr Nomvel, un contrebandier noir, chauve, et puissant, et enfin, Aphex Dreds, un jeune homme blond, maigrelet et à l’allure rebelle. Kalax les salua, et les intima de s’asseoir.
« Bienvenue à vous. Avant d’exposer mes raisons, Menear va vous dresser une liste de faits navrants. Menar… »

« Merci, Chef. Donc. Depuis la création de l’Ordre Impérial, on a dénombré à peu près dix millions de morts, toutes causes confondues. Cela revient à quarante-sept pourcent de plus qu’avant l’accession de Kessen au pouvoir. C’est un chiffre exorbitant, voire choquant. Ensuite, des espions au service des finances impériales m’ont fournis des informations capitales dans notre future quête, avec ou sans vous : Coruscant est dotée d’un budget d’environ seize millions de milliards de crédits impériaux. Le jour de l’an approchant, et en fixant une moyenne de dépenses et de gains journaliers, ils sont arrivé à la conclusion qu’il y aurait un chiffre en dessous de ce qui était prévu, à savoir de gagner une marge de deux pourcent. Mais ce sera un total déficit puisque l’on arrive à moins quatorze pourcent. Ensuite, je vais vous faire un bilan de la liste des mondes actuelles : avant la création de l’Ordre impérial, on dénombrait soixante dix huit planètes. Aujourd’hui, plus que cinquante-six, en incluant les colonies pour la restructuration des ressources, ainsi que les catastrophes naturelles. En parlant de disparition, j’ai un autre chiffre Chef : près de quarante espèces animales de tout milieu ont disparues, et une centaine sont en voie d’extinction, ce qui laisse présager de mauvais horizons pour la nature. »

« Mes chers camarades, déclara Kalax en reprenant la parole, cela ne peut plus durer. Pour une meilleure galaxie, il nous faut nous soulever. Nous devons mettre un terme à cette tyrannie !
- Et comment comptez-vous vous y prendre ? demanda Telean, en fronçant les sourcils.
- J’ai dressé un plan : rassemblons le plus de contrebandiers, de vaisseaux et d’armes possibles, et embarquons tout sur mon croiseur, le Phoenix. Pour l’anecdote je l’ai gagné à une partie de sabacc. »
Cette remarque souleva quelque petits rires, dont le sien, mais il se ressaisit aussitôt.
« Soyons sérieux ! Ensuite, nous filerons en vitesse pour la Bordure Extérieure et les Espaces Inconnus, pour rallier le plus de mondes possibles. De plus, je suppose qu’ils seront concernés par la chose, puisque l’Ordre s’en rapproche de plus en plus, en colonisant chaque planète avoisinante. D’après ce que je sais, ils n’ont pas encore atteint la Bordure Extérieure. Nous devons tenter notre chance !
- Je marche, déclara Tyr Nomvel. C’est un bon plan. Un peu périlleux, mais bon quand même !
- Moi aussi, affirma Aphex. Je ne sais pas, j’ai un pressentiment. Cela peut-être jouable. L’Ordre Impérial est tellement plein de bêtas de première qu’ils ne localiseront pas le vaisseau, ajouta-t-il en souriant.
- Bien. Il me reste un dernier avis, fit Kalax. Telean, tu marches ? »
Elle semblait hésitante. Mais finalement, elle opina.
« Excellent, conclut Kalax. Maintenant, vous avez tous, nous avons tous, la mission de rallier le plus de personnes possibles, exceptés femmes au foyer et enfants. Chercher plus particulièrement des hommes aptes au combat, parce que cette rébellion ne se fera pas sans verser de sang !

[center]*[/center]

« Et là, déclara le guide, un gros monsieur barbu à l’air bourru, un tableau représentant la Présidente de la Nouvelle République lors de sa visite d’Esfandia, il y a trente ans, aux côtés des membres de l’escadron, à l’époque.
- Ce sont des pains aux raisins qu’elle a sur la tête ? demanda Fynn. »
Max et Dax ne purent se contenir plus longtemps, et éclatèrent d’un rire aigu. Incontrôlables. Fynn se joignit à leur folie. Aaran tiqua, et Nom, à bout de nerfs, chuchota :
« Mais tu vas la fermer, oui ?!
- Désolé Chef. On ne m’a pas appris à me taire. »
Nom, toujours rageur, se détourna lentement, et intima le guide de reprendre la visite guidée. Les autres personnes autour d’eux semblaient choquées par l’attitude insolente de ce Fynn Urland. Mais personne ne change.
Le Président Esfandien, Dear Shundryn, un vieil homme en pleine forme, avait fait construire un musée à la gloire de l’Escadron Héros à travers les âges. Bien sûr, les membres actuels avaient été conviés, mais c’était bien la pire idée que Shundryn eut. Avec Fynn Urland, on n’était jamais sûr que les choses se passent sans incidents.
Le gros guide reprit la parole :
« Ensuite, à votre droite, une sculpture grandeur nature du premier chasseur utilisé par l’Escadron Héros.
- On voit que la technologie a avancé, remarqua Fynn. »
Les deux autres jeunes pouffèrent de plus belle, toujours dans leur délire furieux. Fynn affichait un sourire radieux, ravi de l’effet que ses moqueries procuraient à ses jeunes camarades. Nom avait des yeux exorbités, et se mordit la lèvre inférieure pour ne pas botter les fesses de son subalterne à coups de pieds.
Heureusement, le guide n’avait pas entendu. Il poursuivit.
« Oh ! Nous avons devant nous une magnifique représentation de la Bataille de Morellia, un tableau de…
- Ca ressemble plus à une boulle colorée qu’autre chose…
- Bon maintenant tu dégages, Fynn ! hurla Nom en le saisissant au collet.
- Non, non ! s’écria Fynn. C’est bon patron, j’arrête ! »

A cet instant précis, il y eut un bruit sourd, qui s’amplifia dans tout le couloir. Les murs tremblèrent, et une statue se renversa en se brisant en deux morceaux nets, dans un fracas infernal. Et pendant que les gens hurlaient, une partie du plafond s’écroula. La foule bondit comme une masse compacte hors du corridor, en passant sous une grande arche qui marquait l’entrée du musée, et se rassemblèrent à l’extérieur. Les gardes se pressèrent autour d’eux pour vérifier si il ne manquait personne.
Alors, ils découvrirent la cause de cet incident : un énorme vaisseau, sans doute un croiseur du noyau central galactique, lévitait au-dessus du musée, et ses réacteurs dirigés vers le sol pour tenir dans cette position détruisaient des parcelles de pierre grise. Il avait une forme étrange, comme si il possédait deux ailes dépliées, et un bec ouvert, qui était en fait le cockpit de pilotage. Le vaisseau revêtait une cuirasse d’un rouge cuivre, qui étincelait sous le chaud soleil d’Esfandia.
Puis, sans crier gare, le lourd croiseur chuta, raide, et réduisit les restes du bâtiment en un tas de décombres. Des éclats déchirés volèrent un peu partout, et tombèrent dans le grand lac qui bordait la grande place. De nombreux passants innocents s’étaient arrêtés, alertés par l’immensité de ce récent capharnaüm, et tout le monde regardait d’un œil choqué le musée ravagé. La passerelle de l’engin s’ouvrit, et plusieurs dizaines de personnes, sans doute immigrant d’une planète trop inhospitalière selon Max, s’ajoutèrent à la masse humaine en présence.

Dear Shundryn fit alors son entrée. La foule s’écarta en s’inclinant devant lui, et, rageant, il parvint à la passerelle. Il portait un long manteau de fourrure d’un rouge flamboyant, et qui comportait des bordures de laine grisâtres. Il mit ses mains sur ses hanches, et s’exclama :
« Qui est le responsable de cet atterrissage catastrophique ? »
Kalax Undrogan s’avança, déterminé, suivit de Telean, Tyr et Aphex. Il prit la parole :
« Vous êtes le dirigeant politique de cette planète ?
- Politique, économique et social, mon cher monsieur. Que nous voulez-vous ?!
- Nous sommes ici pour vous quérir. Un grave danger menace notre galaxie toute entière. Nous devons créer une Rébellion, nous devons nous soulever ! »
L’expression de Shundryn devint alors grave. Il se tourna vers son conseiller, Zanghar, et murmura quelques mots inaudibles à son oreille. Puis il se retourna vers Kalax :
« Suivez-nous. Je voudrais aussi la présence de l’Escadron Héros, ajouta t-il à l’adresse de Nom et de ses acolytes, qui hochèrent la tête.
Soudain, un petit bruit sourd se fit entendre derrière eux. Ils se tournèrent alors tous, vers le guide qui s’affaissa, dans un râle étouffé.
« Il fait une crise cardiaque ! s’écria un garde en se précipitant sur lui. »
Fynn s’esclaffa :
« Il a trop mangé de chocolat ? »
Lui et ses deux copains hurlèrent de rire. Max était plié en deux et se tapait sur les cuisses tandis que Dax s’allongeait, mort de rire en martelant le sol de ses poings. Et Nom se mordit la main, et fulmina.

:ange:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Darth Jahus » Lun 18 Fév 2008 - 20:05   Sujet: 

Ah, tiens, un nouveau topic !!! Depuis le temps qu'y en a pas eu !!!

Le nouveau a écrit:Et oui les gars, je fais mon grand retour sur SWU, avec une nouvelle FF. J'espère que je vous ai pas manqué durant tout ce temps.


Heu... t'es qui :?

Bon, c'est pas ça, mais moi, j'ai des trucs à faire wé, toujours les révisions !!!

J'adore les histoires d'escadrons. Je pense que ça va me plaire, je vais lui trouver un peu de temps cette semaine.

Bon courage pour la suite :wink:
« Puisse cette lumière vous éclairer dans les endroits sombres, où toutes les autres lumières seront éteintes. »
« The Force is not a shield to protect the useless, but a weapon to empower the worthy. »
Darth Jahus
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Nov 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Lun 18 Fév 2008 - 21:42   Sujet: 

Lol :D

Je suis Kalax Undrogan (sans rire !), mais je fais mon come-back après de longs mois d'absence, car je ne suis pas venu sur SWU depuis l'été 2007 ^^ C'est-à-dire un sacré bail !
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Mar 19 Fév 2008 - 3:30   Sujet: 

Salut Kalax,

Je viens de copier les quatre chapitres. Je n'ai lu pour l'instant qu le numéro 1. Il y a pas de de coquilles. Je trouve que tu utiles beaucoup trop la conjonction "et". Dans certain cas, elle alourdit la phrase. Si ça t'intéresse je peux t'envoyer la correction que j'ai faite.Un petit prologue et dramatis personaé seraient les bien venus mais bon à toi de voir.

La description du combat est pas mal emmenée malgré certaine phrase un peu longue.

Bon il est 02h30, j'ai les yeux qui flanchent, bonne nuit.

@ plus

PS : Pour "Déchus" as-tu l'intetion de reprendre et continuer l'histoire.
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mar 19 Fév 2008 - 16:53   Sujet: 

Lol Django :D

Merci tout d'abord. Ensuite, oui, j'aimerais beaucoup ta version corrigée, et soulève aussi les phrases lourdes lors du combat s'il te plaît :lol:

Je me remet au boulot, dans les chapitres 5 et 6 on aura droit à un conseil de guerre et à une petite bataille spatiale, cette fois ! :sournois:

EDIT : Sorry, j'avais pas vu le PS :oops: Donc, pour Déchus, je ne sais pas trop. J'avais l'impression que tu aimais bien, mais maintenant j'ai peur de m'être trop éloigné de l'intrigue et des personnages pour pouvoir reprendre le récit. On verra, je finis d'abord cette FF, et l'avenir nous le diras ! :ange:
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Mar 19 Fév 2008 - 19:37, modifié 1 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mar 19 Fév 2008 - 19:32   Sujet: 

Bon, chapitre 5 et réactions :sournois: :P

Chapitre 5 : Conseil de guerre

Les membres de l’Escadron Héros étaient rassemblés dans une vaste salle au sol de marbre, sur lequel était représenté le symbole d’un rouge flamboyant qui unissait certaines planètes de l’Espace Sauvage entre elles. De part et d’autre de la pièce carrée, contre chaque mur, on avait disposait trois énormes pots contenant de superbes fleurs aux feuilles violettes, et dont la tige palpitait étrangement, comme animée. Au plafond était suspendu un imposant chandelier, complexe assemblages de morceaux de verre en forme de larmes, et de branches en or qui étincelaient de milles feux. En dessous, trônait une longue table de bois brun et verni, qui contrastait nettement avec le sol.
Max était assis aux côtés de Nom, qui était calme. De leur côté, Fynn et Dax ne cessaient de s’agiter, et Aaran pinça les lèvres, agacé par leurs chamailleries. En présence, les cinq contrebandiers de Coruscant, y compris Menear, l’assistant de Kalax. Le personnel du palais de Dear Shundryn leur avait servi diverses et délicieuses mixtures du pays. Ils s’en délectaient tout patientant, car le dirigeant Esfandien ne semblait pas pressé de commencer la réunion.
Mais Kalax pris l’initiative de démarrer la conversation, jugeant la situation trop grave pour qu’on puisse attendre, et cela laissa tout d’abord Shundryn surpris, avec des yeux ronds.
« L’heure est grave. Le Grand Moff Kessen qui dirige d’une main robuste l’Ordre Impérial se comporte en véritable dictateur sanguinaire. Nous sommes oppressés sur Coruscant, tous, sans exceptions. Je crois qu’il est temps de se révolter. J’en suis sûr. Nous vous proposons donc de vous rallier à la Nouvelle Rébellion, afin de contrer cette menace Impériale.
- Mais voyons, déclara Dear Shundryn, c’est inconcevable. En quoi pouvons nous vous aider dans cette rébellion ? On ne peut pas faire une révolution politique du jour au lendemain. Nous ne sommes qu’une modeste planète qui essaye de s’en tirer dans une impitoyable galaxie. Tout seuls, nous n’avons pas la force nécessaire pour lutter contre tout un empire !
- Mais nous ne serons pas seuls ! Mes émissaires ont déjà convaincu un nombre conséquent de mondes de la Bordure Extérieure. »
Comme son discours prenait une nouvelle direction, il marqua une pause puis reprit, l’air désappointé.
« Mais je suis certain que vous allez le faire.
- Faire quoi ?
- Nous aider. L’Ordre Impériale prévoit de coloniser toutes les planètes des régions inconnues, dont toutes les planètes de l’Espace Sauvage, sans exceptions.
- Quoi ?! s’étrangla Max. Ils veulent nous envahir ?
- Pire, répondit Menear. Ils veulent vider la planète de ses ressources, puis la rayer de la carte galactique.
- Qu’ils touchent à Esfandia, et ils verront ce qui leur arrivera ! gronda Dax en cognant dans sa paume.
- Monseigneur Shundryn, dit Nom, Je crois que Kalax a bien raison. Nous sommes concernés par cette situation. »
Le dirigeant Esfandien semblait troublé par ces avis similaires. Il balbutia :
« Mais…Je…Je ne comprend pas, quelle horreur voudrait faire cela ?!
- Vous ne connaissez pas le Moff Kessen, c’est évident, reprit Kalax en fronçant les sourcils. C’est un véritable tyran, il est sadique, il ne pense qu’à son compte personnel. C’est un cas extrêmement grave qui se présente ! Une fois qu’il aura colonisé et détruit toutes les planètes de la Bordure Extérieure, dont la votre, sans pitié, il se dirigera vers les autres galaxies, ainsi de suite. Les peuples sous son contrôle subiront un sort terrible. Nous serons accablés !
- Seuls, nous ne pourrons résister, affirma Aphex, mais, si nous nous lions, tous ensemble, nous pourrons résister à son pouvoir.
- Nous pouvons le vaincre ! s’exclama Tyr Nomvel, en plongeant son regard d’acier dans celui de Shundryn. Regardez-moi. Vous voulez vraiment le laisser coloniser votre planète ? Vous voulez périr lâchement, plutôt que de vous battre noblement et héroïquement pour la survie et le salut de votre peuple, de votre patrie ? »
- Monseigneur, dit Nom, vous n’avez plus le choix. Vous – que dis-je, nous ! – devons agir au plus vite pour que la situation n’empire pas ! »
Il y eut un long silence. Ils observaient tous le dirigeant, pensif, la tête baissée. Max savait que tous leurs espoirs de survie seraient envolés si il n’acceptait pas cette espèce d’alliance avec les contrebandiers. Peut-être que les autres planètes déjà engagées dans la lutte survivraient, mais pas Esfandia. Or, il fallait se battre.
« Très bien, finit-il par dire. Esfandia entre en guerre, et fait désormais partie de la Nouvelle Rébellion contre l’Ordre Impérial. »
Tout le monde sourit. Maintenant, tout restait à faire.


*

Le Moff Kessen était dans ses appartements, confortablement installé à un bureau de métal, et lisait un long rapport économique qui résumait les causes de l’incroyable déficit dont avaient été victimes les finances de Coruscant. La situation était véritablement catastrophique, et aucune issue ne pointait le bout de son nez. Il y avait bien cette Grande Armée Impériale, mais elle ne serait une solution économique que sur une longue période c’est-à-dire qu’elle n’arrangerait la situation que dans quelques mois, voire une année entière.
On frappa à la porte. Le conseiller du Grand Moff, Jeen Ghreisoc, entra silencieusement. C’était un petit homme velu, qui portait maladroitement une paire de lunettes blanches, et son crâne était dégarni. Il s’approcha de Kessen, les mains dans le dos, la tête baissée.
« Grand Moff, nous avons des échos très inquiétants de la population locale.
- Si il s’agit de ce problème d’argent, répliqua Kessen agacé, faites parvenir à la presse un communiqué officiel prétextant que la situation va s’arranger dans les mois à venir. Car sur un long laps de temps, une seule solution est envisageable. A petite échelle, nous n’en n’avons aucun !
- Grand Moff, il ne s’agissait pas de ça. »
Kessen fronça les sourcils, sceptique :
« Ah non ? Mais qu’est-ce donc, alors ?
- Eh bien, une rumeur circule dans Coruscant.
- Quelle rumeur voyons ?!
- Celle qui dit, comme quoi une Rébellion serait en marche dans la Bordure Extérieure, pour mater l’Ordre Impérial. Et son origine est ici, à Coruscant.
- Il y a donc des traîtres ! Voyons cela ! Je n’en ai pas assez avec cette histoire de financements qu’on nous met des lâches sur les bras !
- Mais, Grand Moff, je crois que c’est justement la solution à courte échelle de temps que nous attendions. En effet, nous n’aurons qu’à déclarer que ce retard économique est dû aux pillages présents dans le noyau central de la galaxie, orchestrés par les rebelles. Pendant ce temps, nous continuons nos projets actuels, à savoir la Grande Armée Impériale. »
Kessen se figea, pensif. Il semblait absent, comme dans un autre lieu. Puis, il leva le visage vers son conseiller, et dit en souriant de toutes ses dents :
« Vous savez, je vous aime bien quand vous avez d’excellentes idées ! Je vous aime beaucoup même ! »
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Jeu 21 Fév 2008 - 3:30   Sujet: 

Salut Kalax,

Je viens de finir la lecture et la correction du 4° chapitre. Demain, j'attaquele 5° et je t'envérai la totalité des chapitres corrigés en même temps.

Lorsque tu utilises "et" ne mets pas de virgule dans l'énumération. Evite aussi de l'utiliser tout le temps ça alourdi les phrases. De convention les noms de vaiseaux et de lieu tel que les restaurants doivent être en italique.

Essaie de nous faire un dramatis personae, pour que nous situions mieux les personnages principaux aussi bien côté Esfandia que de l'Ordre Impérial.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Kalax Undrogan » Jeu 21 Fév 2008 - 17:59   Sujet: 

Sans problèmes Django, je rédige le DP pour toi ! :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar AJ Crime » Jeu 21 Fév 2008 - 22:18   Sujet: 

Heuuu, juste une question:

Le ton léger et emprunt de raillerie, voir d'humour de certains personnages, ainsi que du narrateur sont-ils voulus ?
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Django » Ven 22 Fév 2008 - 1:01   Sujet: 

Salut Kalax,

Chapitre 5 lu. Je viens de t'envoyer la correction par mp. Les commentaires, un autre jour il est minuit je quitte la ligne.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Ven 22 Fév 2008 - 3:53   Sujet: 

Comme je savais pas koi faire à cette heure tardive, je me suis dis "tiens, et pourquoi pas lire une FF qui se lance ?".

Donc c'est tombé sur toi.

Sentiment général : pas terrible.

Je m'explique. Pour commencer le texte (de la première à la dernière ligne) est truffé de fautes d'orthographes, d'oublis de mots, de conjugaisons douteuses et de tournures de phrase rédhibitoires.

Tu m'as l'air de vouloir décrire tout et n'importe quoi, du vaisseau à la plante verte, et, hélas, la plupart du temps, ça provoque une lourdeur indigeste parce que ton vocabulaire descriptif est utilisé à mauvais escient. Je pense par exemple, qu'il n'est pas vraiment nécessaire de passer 1 ligne sur un lustre quand cette description ne sert la scène en rien (personne ne s'accroche au lustre, et le reste de la pièce ne nous est pas décrit de la même manière).
Autre point, la description des personnages est tellement étoffée que la lecture s'en retrouve pénible tant, encore une fois, le vocabulaire est inapproprié.

Concernant la profondeur des personnages, elle n'est qu'effleurée par quelques notes descriptives mais elle retombe sitôt les dialogues entamés. Je trouve que ceux-ci manquent cruellement de construction, de recherche et de différenciation. Même si les mots y sont différents, l'impression qui s'en dégage est une simplicité plus naïve que volontaire.
Quant à l'humour des pilotes, je le trouve très pâle et très enfantin pour des types que tu veux nous présenter comme les héritiers d'une "caste" de pilotes. Bref, ça casse totalement l'image qu'on peut se faire d'un pilote (et pourquoi pas au fond, brisons les clichés) mais ça ne les met pas du tout en valeur et donc ne les rend pas attachant, ce qui est dommage puisqu'ils sont au centre de l'histoire si j'en crois le titre de ta FF.

Le cadre à présent. Difficile de situer l'action jusqu'à ce que l'on apprenne que la Nouvelle République est loin derrière. Ça ne colle pas vraiment avec l'UE, mais ce n'est pas le critère qui me rebute le plus. Par contre, l'évolution que tu fais de l'univers SW est très normée je trouve (un nouvel empire, un nouveau chef despotique, une nouvelle rébellion). L'utilisation des contrebandiers pourrait, à mon sens, être un filon merveilleusement exploitable pour sortir de ça, hélas, il m'est difficilement crédible qu'un contrebandier, a fortiori reconnu, cherche à fomenter un complot contre un régime totalitaire alors que c'est ce genre de régime qui fait apparaître bien souvent la contrebande... Une sorte de contrebandier au grand cœur peut-être. Mouais.

Le rythme du récit. Outre la confusion du fait de phrases trop longues et mal construites, je trouve que l'histoire est décousue et trop rapide. Décousue car je ne sens pas de liens réels entre les chapitres. On quitte les personnages dans une situation pour les retrouver dans une autre, sans véritable explication. Trop rapide ensuite, car convaincre une galaxie de se rebeller contre l'oppresseur a pris plus de 15 ans avant d'aboutir au résultat vu dans ANH et pour ton contrebandier, il lui suffit d'arriver dans un lieu, de dire "soulevez-vous !" et les gouvernements le suivent...là encore, difficile à croire.


Je sais que ça fait réquisitoire, mais crois bien que ce n'est pas par pure méchanceté. J'aimerai relever des points positifs mais je n'en trouve pas qui soient dignes d'intérêts. Je pense qu'il vaut mieux que tu mûrisses cette histoire si elle te tient réellement à cœur, que tu prennes le tps de bien approfondir chaque personnage, chaque situation et chaque décor avant de te lancer dans ce genre de récit à vocation épique et qui demande vraiment de penser sinon chaque phrase, du moins chaque paragraphe comme une brique pour que le mur soit, au final, solide.


Dernière chose, tu cites les Anges Noirs de Darkwilliam comme inspiration de manière ouverte. C'est tout à ton honneur (et au sien, d'ailleurs) mais là, la copie est trop proche du modèle (escadrons, conflits régionaux ds des territoires inconnus, intervention "d'un" empire...) sans en retirer le substrat qualitatif...


Courage (et puis ce n'est que mon point de vue) :wink:
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9891
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 22 Fév 2008 - 11:46   Sujet: 

Bon. :D

Merci Django, après mon post je lis la correction. Ensuite, Dolarn.

Toi aussi, c'est très sympa d'avoir lu la FF. J'ai toujours adoré les histoires d'Escadron, mais je ne suis jamais arrivé à implanter une FF à travers les époques décrites dans les livres, films et autres BDs. Donc, j'ai pris une voie facile, c'est-à-dire de placer le récit bien après tout ce qui a pu se passer, mais aussi dans une région lointaine du noyau, pour ne pas que j'ai à replacer toute l'histoire, dire ce qu'il s'est passé entre temps, etc...Au niveau de l'intrigue. En fait, peut-être ne me croirez vous pas, mais j'ai cette idée d'Escadron Héros depuis bien longtemps, avant que je ne m'amène pour la première fois sur le fofo SWU, et que je lise les fantastiques romans AN de DW ( :wink: ). Mais c'est vrai, ce n'est qu'après avoir senti l'inspiration venir que j'ai entamé la rédaction.

Ensuite, passons l'intrigue, niveau ortographe : eh bien, j'ai trouvé très peu de fautes, du moins en relisant le premier chapitre, alors peut-être se trouvent-elles dans le second ? M'enfin. Ensuite, pour AJ Crime, oui le ton léger est voulu pour justement........."alléger" (:D) la lecture... J'ai finis la première partie du chapitre 6, que je posterais tout entier, après des relectures, bien sûr ^^
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 22 Fév 2008 - 12:08   Sujet: 

Voilà. Dieu bénisse Django, et je viens de modifier le premier chapitre. Je trouve que ça rend la lecture tout d'un coup plus fluide.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Notsil » Sam 23 Fév 2008 - 14:27   Sujet: 

Plop, lu aussi ^^ J'ai pas relevé les coquilles et fautes d'orthographe vu que Django t'as envoyé ça en mp ^^

En général je dirais que l'histoire avance un peu trop vite, notamment la "Nouvelle Rébellion", tu peux prendre le temps de mieux nous poser l'histoire et l'intrigue, car même si c'est très clair dans ta tête les lecteurs ne peuvent pas lire dans tes pensées ^^

Bon sinon quelques points qui m'ont fait tilter que j'ai relevé ^^ :

L’artilleur et ses compagnons eurent à peine le temps de se jeter dans le vide pour ne pas périr dans l’explosion.

Mourir explosé par des tirs ou par le sol, telle est la question ^^


Max, bien que ce fût son boulot, ressentait une petite pointe de tristesse pour ces hommes jeunes, qui mourraient si tôt. Il songeait qu’ils avaient une vie à mener, et une famille à entretenir. Les enfants et la femme seraient sans doute dévastés quand ils apprendraient qu’il serait mort.

C'est bien de montrer le côté humain des pilotes, mais 4 lignes de remords après 15 lignes de "c'est génial je tue plein de gens j'adore ça" ça fait un peu bizarre ^^

Depuis la création de l’Ordre Impérial, on a dénombré à peu près dix millions de morts, toutes causes confondues. Cela revient à quarante-sept pourcent de plus qu’avant l’accession de Kessen au pouvoir. C’est un chiffre exorbitant, voire choquant.

Je suis d'accord c'est horrible, mais est-ce que c'est un argument convaincant pour un contrebandier dont tu nous as dit peu avant qu'il était impitoyable ? ^^

près de quarante espèces animales de tout milieu ont disparues, et une centaine sont en voie d’extinction, ce qui laisse présager de mauvais horizons pour la nature.

Même chose ici, voit ce qu'ils ont fait de Coruscant et tu comprendras que la nature n'a pas trop de place ^^ surtout pour des contrebandiers qui justement ne doivent pas hésiter à piller des ressources rares car revendues très chères ^^

Maintenant, vous avez tous, nous avons tous, la mission de rallier le plus de personnes possibles, exceptés femmes au foyer et enfants. Chercher plus particulièrement des hommes aptes au combat, parce que cette rébellion ne se fera pas sans verser de sang !

C'est quoi ce sexisme ? :P


L’heure est grave. Le Grand Moff Kessen qui dirige d’une main robuste l’Ordre Impérial se comporte en véritable dictateur sanguinaire. Nous sommes oppressés sur Coruscant, tous, sans exceptions. Je crois qu’il est temps de se révolter. J’en suis sûr. Nous vous proposons donc de vous rallier à la Nouvelle Rébellion, afin de contrer cette menace Impériale.

Ya une phrase de trop là ^^ Soit il est sûr, soit il ne l'est pas ^^

Le Moff Kessen était dans ses appartements, confortablement installé à un bureau de métal

De façon tout à fait personnelle ^^ , j'ai du mal à associer le concept de "confort" avec celui de "métal" ^^


Vlà, quelques ptits détails...Essaie d'éviter aussi de tomber dans les clichés (le vaisseau gagné au sabbac ^^) et n'hésite pas à aborder plus profondément les pensées/sentiments de tes personnages.

J'ai toujours du mal à voir la raison pour laquelle des contrebandiers s'unissent contre l'empire : plus qu'un environnement saccagé ou des tonnes de morts, une raison plus logique car plus économique serait par exemple un renforcement des contrôles ou une action vraiment ciblée anti-contrebande...Car le profit est la raison d'être d'un contrebandier il me semble ^^

Bon courage pour la suite en tout cas !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2365
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 24 Fév 2008 - 15:22   Sujet: 

Lol, :D Je vous dit tous merci et non, parce que vous m'avez fait me remettre en questions. Je sais pas si je vais pas réorganiser l'histoire, puisqu'au final elle ne me convient, du moins elle n'est pas comme je l'avais imaginé. M'enfin, je terminerai quand même le chapitre 6 pour vous ! ^^
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar AJ Crime » Dim 24 Fév 2008 - 16:16   Sujet: 

Se remettre en question est l'un des éléments foncdamentals de la créations. Si tu en passes par là c'est que c'est bon signe... Bon courage l'étape n'est pas toujours agréable mais on est très contant du résultat une fois la tourmante passée...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 24 Fév 2008 - 16:18   Sujet: 

Lol, c'est vrai je trouve ça frustrant de retaper tout mon scénario initial, mais bon, je crois déjà être sur la bonne voie.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Den » Dim 24 Fév 2008 - 18:54   Sujet: 

Y a pas à dire, tu écris à la vitesse de la lumière. Peut-être un peu trop vite pour moi :lol:
Mais j'ai quand même lu le début de ton histoire qui me semble assez intéressante.
Comme l'a dit AJ: Le ton est plutôt léger, bien ou mal mon cœur balance. Cependant, j'ai envie de lire la suite - ce que je ferai incessamment sous peu - Ce qui est un bon point donc!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5315
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations