[en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar sev » Ven 19 Sep 2008 - 17:42   Sujet: [en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

Bonjout. :D

J'aimerais vous présenter le début d'un projet à moi, le journal personnel de celui qui croyait être le dernier des Jedi.

L'histoire se déroule entre les épisodes 3 et 4.

Je voudrais essayer de faire quelque chose d'original dans la forme, sans que ça soit trop lourd. Je vous présente le début du projet pour recueillir les premiers avis : dois-je changer de forme tout de suite ? y a t-il des incohérences ?

Merci d'avance pour votre aide et votre lecture ! :love:

---------------
Journal Personnel de SEVLOR TANN
Extraits

(An 10 avant la BY, dernière entrée du journal)

Citation :
« - Ma mission du jour s’est bien déroulée, maitre. »
De : mon apprenti, lors d’un retour de mission

J’avais sentit l’approche de mon apprenti. Il avait réussi, comme à chaque fois, sa mission était couronnée de succès. Cela dura-il ? Difficile à voir. L’avenir est en perpétuel mouvement, et mon apprenti est tellement imprévisible. Il pourrait devenir le meilleur, je le forme et lui enseigne tout ce qu’il a besoin de savoir pour mener à bien ses missions. Il joue son rôle à merveille. Sénateurs, généraux et conseillers, tous paieront pour nous avoir trahit. Je suis le dernier des maitre Jedi, et ma mission est claire, je dois former des apprentis en grand nombre, et les envoyer mettre à mort les larbins de l’Empereur qui ont participé à la destruction de l’Ordre. Tous paieront. Celui qui est mort aujourd’hui n’était qu’un exécutant, un énième soldat clone. Bientôt je donnerais de bien meilleures proies à mon élève. C’est l’heure de sa leçon, ça sera tout pour le moment.

(An 16 avant la BY, première entrée du journal)

Nous vivons des temps bien sombres. Voilà ce que je peux déduire de tout ce qu’on m’a raconté ces derniers temps. Je sors de quatre longues années de détention, j’ai été capturé par des alliés du Comte Dooku alors que je menais mon bataillon de clones au combat. Je m’appelle Sevlor Tann, maitre Jedi. Et à l’heure où j’écris ces premiers mots dans mon nouveau journal, je suis perdu. J’ai réussi à m’échapper, mais je ne reconnais rien. On ne parle que de « l’Empire », une entité tyrannique qui gouvernerait des milliers de mondes. Mais comment une telle formation aurait pu t’elle naitre sans que les Jedi n’interviennent ? A ma connaissance, le seul regroupement de planètes qui couvre des milliers de mondes, c’est la République. Mais le mot semble tabou dans le coin. Je me suis réfugié sur la planète Tatooine, et même dans ce repère de brigands et de fugitifs, on se refuse à parler de Jedi ou de République. Ce peut-il que les Séparatistes aient remporté la guerre ? C’est pour l’instant la seule possibilité que j’entrevois. Je prends un peu de repos, puis je vais tenter de prendre contact avec l’Ordre.

(An 16 avant la BY, autre entrée)

Je lui ferais payer. Je sais tout à présent. Les Jedi n’existent plus, trahit par un des leurs ! Un des meilleurs ! Le talentueux et respecté maitre Skywalker. Il a sombré du côté obscur et a massacré les Jedi, avec l’aide de l’armée de clones. Palpatine, que j’ai toujours soutenu et admiré, n’était autre que le seigneur des Sith ! Nous avons été abusés et bernés, mais je ne laisserais pas leurs actes impunis. Je suis un maitre Jedi, et je ferais justice à mes frères terrassés par la folie furieuse des Sith !

(An 10 avant la BY, enregistrement en direct)

Un jeune homme au crâne rasé et au regard profond se trouvait au milieu d’un cercle, une sorte de ring. Il portait des vêtements basiques et discrets, il avait un sabre laser en main. Il faisait très sombre, en dehors des limites au sol du cercle ont ne voyait rien. La lumière provenait d’une unique lampe faible qui pendait du plafond.
- Maitre pourquoi enregistrez-vous notre séance dans votre journal ? Demanda t-il.
Un autre homme entra alors dans le cercle. Ses vêtements étaient beaucoup plus sombres, il avait également un sabre laser. Ses cheveux noirs étaient attachés en queue de cheval. L’expression sur le visage du jeune homme laissait à penser que le maitre avait un air sévère.
- Je conserve dans mon journal nombre d’évènements, tu le sais bien, répondit le maitre.
Il commença à tourner autour de son élève. On voyait maintenant son visage, il était très sévère et froid. Son regard était très sombre, son teint blanc comme la mort.
- Je conserve tout ce que j’estime utile de conserver, il convient de garder une trace de notre entrainement.
- Je comprends, maitre.
- Bien, maintenant silence, intima le maitre. L’exercice du jour n’est pas facile, concentre toi.
Le jeune homme se figea et l’expression de son visage changea. Le maitre leva le bras et utilisa ses pouvoirs pour faire tomber une cage en fer du plafond. Elle se fracassa dans un grand bruit, aux pieds de l’apprenti. Celui-ci ne bougea pas d’un pouce. Le maitre paraissait momentanément satisfait. Une adolescente sortit des restes de la cage, terrorisée. Elle fixa l’apprenti droit dans les yeux, celui-ci semblait surprit mais ne baissa pas les yeux.
- Ne te laisse pas manipuler, mon jeune apprenti, ordonna le maitre. Cette fille est une meurtrière, une tueuse en puissance. Elle a dénoncé un Jedi en fuite aux impériaux, tu sais donc ce qu’il te reste à faire.
L’apprenti détourna le regard et fixa son maitre, l’air déboussolé.
- Tue-la.
Puis le maitre tourna le dos et quitta le cercle, il disparu sur un côté.
- Pitié, ne me tuez pas ! Implora la fille.
- Assume ! Aboya le maitre de derrière la caméra. Tu n’as pas eu de pitié pour le Jedi que tu as dénoncé, tu savais ce qui lui arriverait !
- J’étais si jeune ! Se lamenta la jeune fille. Je pensais que c’était ce qu’il convenait de faire ! Je suis allé parler au premier soldat de l’Empire…
- Je connais ton histoire, interrompit le maitre, tu n’es pas là pour t’expliquer mais pour payer. Mon apprenti, tue-la. Je ne le répèterais pas.
L’apprenti baissa les yeux vers sa victime, la fille pleurait à chaudes larmes. Il saisit son sabre laser, la lame rouge illumina faiblement les ténèbres alentours. Mais il ne frappa pas tout de suite.
- Tu oses me défier ? Lança le maitre.
- Mon Maitre, implora l’apprenti. Nous ne pouvons pas la tuer, elle est trop jeune. Il est évident qu’elle ne se rendait pas compte des conséquences.
Tout d’un coup, des éclairs bleus jaillirent de derrière la caméra et l’apprenti fut projeté hors du cercle. Le maitre s’approcha de la fille toujours à genoux, il était donc de nouveau devant la caméra. Son sabre laser était activé, il décapita la fille sans la moindre hésitation. Il se saisit ensuite d’un fouet puis coupa la caméra.

(An 10 avant la BY, note relative à l’enregistrement)

Je l’ai châtié mais s’était nécessaire. Cette fille, comme tous ceux qui ont participé à la destruction de l’Ordre Jedi, doivent mourir, et je ne peux pas laisser mon apprenti en douter. Lui infliger de pareilles douleurs me répugne, mais mon élève se doit de m’obéir. Je ne peux le laisser penser par lui-même, il en va de la vengeance de l’Ordre. Contrairement à mon jeune élève qui s’égare parfois, je sais parfaitement qui je suis et quel est mon but. Je suis Sevlor Tann, maitre Jedi.

----------------

Verdict ?
Modifié en dernier par sev le Dim 28 Sep 2008 - 1:23, modifié 2 fois.
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar AJ Crime » Ven 19 Sep 2008 - 19:36   Sujet: Re: [Projet] journal personnel de sevlor tann (-10 av BY)

Le maître se croit encore un jedi ou alors il se moque de nous...

En tout cas ça me plait, c'est surprenant et rafraichissant... mais je ne sais pas si tu pourras facilement mener à bien ce système de narration. J'attends donc de voir avec curiosité ce que tu vas en faire...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Notsil » Ven 19 Sep 2008 - 19:42   Sujet: Re: [Projet] journal personnel de sevlor tann (-10 av BY)

Plop,

Le concept est intéressant ^^ Cette forme de journal est très sympa. Ce que tu pourrais améliorer avec ce moyen, c'est les émotions et les pensées de ton personnage. Surtout en écrivant à la première personne, qu'on puisse vraiment se mettre à sa place, ça aurait un rendu très chouette je pense ;)

Après, tu pars sur 2 premiers textes au passé, pis sur une rédaction "il" , transition bizarre ^^ Peut-être mieux l'annoncer, genre "Jour XX, enregistrement de l'entrainement de mon padawan" pour introduire ta scène ?

Sinon y'a peu de fautes, et cette idée de revanche donne beaucoup de matière à exploiter.
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2419
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar sev » Ven 19 Sep 2008 - 19:49   Sujet: Re: [Projet] journal personnel de sevlor tann (-10 av BY)

Merci de vos commentaires. :)

AJ Crime : c'est tout le "paradoxe" du personnage, il se croit encore Jedi et est persuadé qu'il agit dans le seul intérêt de l'ordre. Alors que bien sûr il est tombé dans le côté obscur.

Je vais remanier le texte pour corriger les incohérences de grammaire ou de conjugaison. Je tâcherais de livrer dans la soirée une version corrigée et épaissie.

Merci ! :lol:
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar sev » Dim 21 Sep 2008 - 10:27   Sujet: Re: [Projet] journal personnel de sevlor tann (-10 av BY)

Voilà une version revue et surtout allongée de mon projet. :) J'ai ajouté la suite.

---------
Journal Personnel de SEVLOR TANN
Extraits

(An 10 avant la BY, entrée quelconque)

Citation :
« - Ma mission du jour s’est bien déroulée, maitre. »
De : mon apprenti, lors d’un retour de mission

J’avais sentit l’approche de mon apprenti. Il avait réussi, comme à chaque fois, sa mission était couronnée de succès. Cela dura-il ? Difficile à voir. L’avenir est en perpétuel mouvement, et mon apprenti est tellement imprévisible. Il pourrait devenir le meilleur, je le forme et lui enseigne tout ce qu’il a besoin de savoir pour mener à bien ses missions. Il joue son rôle à merveille. Sénateurs, généraux et conseillers, tous paieront pour nous avoir trahit. Je suis le dernier des maitre Jedi, et ma mission est claire, je dois former des apprentis en grand nombre, et les envoyer mettre à mort les larbins de l’Empereur qui ont participé à la destruction de l’Ordre. Tous paieront. Celui qui est mort aujourd’hui n’était qu’un exécutant, un énième soldat clone. Bientôt je donnerais de bien meilleures proies à mon élève. C’est l’heure de sa leçon, ça sera tout pour le moment.

(An 16 avant la BY, première entrée du journal)

Nous vivons des temps bien sombres. Voilà ce que je peux déduire de tout ce qu’on m’a raconté ces derniers temps. Je sors de quatre longues années de détention, j’ai été capturé par des alliés du Comte Dooku alors que je menais mon bataillon de clones au combat. Je m’appelle Sevlor Tann, maitre Jedi. Et à l’heure où j’écris ces premiers mots dans mon nouveau journal, je suis perdu. J’ai réussi à m’échapper, mais je ne reconnais rien. On ne parle que de « l’Empire », une entité tyrannique qui gouvernerait des milliers de mondes. Mais comment une telle formation aurait pu t’elle naitre sans que les Jedi n’interviennent ? A ma connaissance, le seul regroupement de planètes qui couvre des milliers de mondes, c’est la République. Mais le mot semble tabou dans le coin. Je me suis réfugié sur la planète Tatooine, et même dans ce repère de brigands et de fugitifs, on se refuse à parler de Jedi ou de République. Ce peut-il que les Séparatistes aient remporté la guerre ? C’est pour l’instant la seule possibilité que j’entrevois. Je prends un peu de repos, puis je vais tenter de prendre contact avec l’Ordre.

(An 16 avant la BY, autre entrée)

Je lui ferais payer. Je sais tout à présent. Les Jedi n’existent plus, trahit par un des leurs ! Un des meilleurs ! Le talentueux et respecté maitre Skywalker. Il a sombré du côté obscur et a massacré les Jedi, avec l’aide de l’armée de clones. Palpatine, que j’ai toujours soutenu et admiré, n’était autre que le seigneur des Sith ! Nous avons été abusés et bernés, mais je ne laisserais pas leurs actes impunis. Je suis un maitre Jedi, et je ferais justice à mes frères terrassés par la folie furieuse des Sith ! Et quoi qui l’arrive, je serais le bourreau de Skywalker.

(An 10 avant la BY, enregistrement en direct)

Un jeune homme au crâne rasé et au regard profond se trouvait au milieu d’un cercle, une sorte de ring. Il portait des vêtements basiques et discrets, il avait un sabre laser en main. Il faisait très sombre, en dehors des limites au sol du cercle ont ne voyait rien. La lumière provenait d’une unique lampe faible qui pendait du plafond.
- Maitre pourquoi enregistrez-vous notre séance dans votre journal ? Demanda t-il.
Un autre homme entra alors dans le cercle. Ses vêtements étaient beaucoup plus sombres, il avait également un sabre laser. Ses cheveux noirs étaient attachés en queue de cheval. L’expression sur le visage du jeune homme laissait à penser que le maitre avait un air sévère.
- Je conserve dans mon journal nombre d’évènements, tu le sais bien, répondit le maitre.
Il commença à tourner autour de son élève. On voyait maintenant son visage, il était très sévère et froid. Son regard était très sombre, son teint blanc comme la mort.
- Je conserve tout ce que j’estime utile de conserver, il convient de garder une trace de notre entrainement.
- Je comprends, maitre.
- Bien, maintenant silence, intima le maitre. L’exercice du jour n’est pas facile, concentre toi.
Le jeune homme se figea et l’expression de son visage changea. Le maitre leva le bras et utilisa ses pouvoirs pour faire tomber une cage en fer du plafond. Elle se fracassa dans un grand bruit, aux pieds de l’apprenti. Celui-ci ne bougea pas d’un pouce. Le maitre paraissait momentanément satisfait. Une adolescente sortit des restes de la cage, terrorisée. Elle fixa l’apprenti droit dans les yeux, celui-ci semblait surprit mais ne baissa pas les yeux.
- Ne te laisse pas manipuler, mon jeune apprenti, ordonna le maitre. Cette fille est une meurtrière, une tueuse en puissance. Elle a dénoncé un Jedi en fuite aux impériaux, tu sais donc ce qu’il te reste à faire.
L’apprenti détourna le regard et fixa son maitre, l’air déboussolé.
- Tue-la.
Puis le maitre tourna le dos et quitta le cercle, il disparu sur un côté.
- Pitié, ne me tuez pas ! Implora la fille.
- Assume ! Aboya le maitre de derrière la caméra. Tu n’as pas eu de pitié pour le Jedi que tu as dénoncé, tu savais ce qui lui arriverait !
- J’étais si jeune ! Se lamenta la jeune fille. Je pensais que c’était ce qu’il convenait de faire ! Je suis allé parler au premier soldat de l’Empire…
- Je connais ton histoire, interrompit le maitre, tu n’es pas là pour t’expliquer mais pour payer. Mon apprenti, tue-la. Je ne le répèterais pas.
L’apprenti baissa les yeux vers sa victime, la fille pleurait à chaudes larmes. Il saisit son sabre laser, la lame rouge illumina faiblement les ténèbres alentours. Mais il ne frappa pas tout de suite.
- Tu oses me défier ? Lança le maitre.
- Mon Maitre, implora l’apprenti. Nous ne pouvons pas la tuer, elle est trop jeune. Il est évident qu’elle ne se rendait pas compte des conséquences.
Tout d’un coup, des éclairs bleus jaillirent de derrière la caméra et l’apprenti fut projeté hors du cercle. Le maitre s’approcha de la fille toujours à genoux, il était donc de nouveau devant la caméra. Son sabre laser était activé, il décapita la fille sans la moindre hésitation. Il se saisit ensuite d’un fouet puis coupa la caméra.

(An 10 avant la BY, note relative à l’enregistrement)

Je l’ai châtié mais s’était nécessaire. Cette fille, comme tous ceux qui ont participé à la destruction de l’Ordre Jedi, doivent mourir, et je ne peux pas laisser mon apprenti en douter. Lui infliger de pareilles douleurs me répugne, mais mon élève se doit de m’obéir. Je ne peux le laisser penser par lui-même, il en va de la vengeance de l’Ordre. Contrairement à mon jeune élève qui s’égare parfois, je sais parfaitement qui je suis et quel est mon but. Je suis Sevlor Tann, maitre Jedi.

(An 10 avant BY, autre entrée)

Mon apprenti et moi-même devons rester discrets si nous ne voulons pas que Vador débarque dans notre Repaire. Je sors peu souvent, mon apprenti uniquement lors de ses missions. Mais nous ne pouvons pas non plus nous isoler complètement du reste de la galaxie. Nous devons rester informés et attentifs, collecter les informations nécessaires à la mise à mort des traites encore impunis. J’admets seulement une poignée d’individus dans notre Repaire, des chasseurs de prime de confiance et des espions indépendants. Le ravitaillement est assuré par mon apprenti, il utilise un vaisseau banal biplace petit et rapide, mais capable de transporter une quantité importante de marchandises. Evidemment nous possédons aussi un second vaisseau, beaucoup plus sophistiqué, dont nous nous servons pour les missions.

Je prends le temps aujourd’hui de notifier tous ces détails dans mon journal, car justement un informateur doit nous rendre visite dans la journée. Chaque visite de ce genre me rend nerveux. Un jour un chasseur de prime pourrait être suivi par Vador, et je ne me sens pas encore la force de l’affronter en face.

Mais ce jour viendra.

(An 10 avant BY, enregistrement en direct : visite de l’informateur)

<note relative : cet enregistrement est réalisé grâce aux caméras du Repaire. Cette technique permet une analyse large de la scène.>

Le maitre était assis dans un fauteuil noir à dos droit. Il attendait que son invité entre. L’apprenti était debout, dans la pénombre, juste derrière le maitre. La porte face au maitre s’ouvrit, un droide de protocole entra dans la pièce pour introduire une très belle femme, jeune et fière, qui s’avança jusque devant le maitre. Elle portait une combinaison de voyage légère.
- Quelles nouvelles apportes-tu ? Demanda le maitre.
- Celles que vous m’avez demandé, répondit poliment la jeune femme.
Elle avait une voix envoûtante. L’apprenti derrière le maitre rougissait étrangement et sa nervosité n’échappa pas à son maitre.
- File en cuisine, il te reste du travail, ordonna t-il.
- Hein ?... Oh oui, mon maitre… je m’y remets de suite.
L’apprenti frôle l’invitée en sortant, il eu un sourire gêné.
- Je lui ai fait quelque chose ? S’inquiéta la jeune femme.
- Peu importe, parlons plutôt de ces informations, trancha le maitre. Vous l’avez trouvé ?
- Bien sûr, comme toujours. L’homme que vous cherchez à prit sa retraite politique il y a des années, ça n’a pas été facile de le retrouver. D’autant plus qu’il a le soutien des gouverneurs impériaux et du Sénat, il a été un des plus fervent partisan de Palpatine au moment de la proclamation de l’Empire.
- Où est-il ?
- Il coule des jours heureux dans un hôtel de luxe sur Nar Shadda, dit la jeune espionne. Il a un étage tout entier rien que pour lui et tout le quartier grouille de soldats impériaux, sans oublier sa garde privée qui le suit partout où il va. Ce type est intouchable.
- Pas pour moi, déclara le maitre.
- Comme vous voudrez, dit l’espionne. Je télécharge dans votre ordinateur principal les données concernant ce contrat.
- Encore une fois tu as prouvé ton efficacité, je te remercie, dit le maitre, sincère. Voici ton argent.
Il utilisa la Force pour faire voler une mallette jusque dans les bras de la fille.
- Alors c’est moi qui vous remercie, je reste à votre service par les canaux habituels. Au revoir.
Puis La jeune femme tourna les talons et quitta la salle, laissant le maitre consulter des détails sur son ordinateur.

<note : changement de caméra, caméra du couloir>

La jeune espionne venait de sortir de la salle d’audience du maitre et marchait dans le couloir en direction du hangar du Repaire. Mais elle se stoppa devant la porte de la cuisine, l’apprenti se tenait là, dans l’encadrement, vêtu d’un tablier, tenant un torchon et un verre sale.
- Ca va ? Demanda la jeune femme, d’un air enjoué pour essayer de mettre un peu de chaleur.
- Vous… vous êtes très belle, balbutia l’apprenti, dans un souffle.
La femme lui sourit, s’approcha et l’embrassa sur la joue. L’apprenti se pétrifia, il rata sa tentative de sourire et laissa tomber son verre par terre. Gêné, il se pencha bien vite pour ramasser les morceaux brisés. Et la belle espionne se pencha pour l’aider. Ils se regardèrent, et cette fois elle l’embrassa réellement. L’apprenti était écarlate. Puis tout prit fin, le maitre fit irruption dans le couloir. La jeune femme se releva bien vite, salua le maitre d’un signe de tête et partit d’un pas rapide. Le maitre reporta alors toute son attention sur son élève.
- Nettoies tes bêtises, et termine ton travail, ordonna t-il sèchement.
L’apprenti se courba en signe de soumission et retourna dans la cuisine, le maitre regagnait ses quartiers.

(An 10, autre entrée)

L’espionne qui semble faire tant d’effet à mon apprenti m’a fournit les renseignements dont j’avais besoin pour infliger son châtiment à un ex-sénateur, qui a soutenu le massacre des Jedi (voir dernier enregistrement, fichier précédent). Le traitre va enfin payer. D’après les données dont je dispose, cette mission sera à haut risque. Je ne veux pas risquer de perdre mon apprenti, j’ai donc décidé d’aller en personne mettre à mort le misérable traitre, ami fidèle de l’Empereur. Je vais me servir de micro-droides espions pour garder une trace de mes actes, je pense qu’il sera intéressant d’ajouter cet enregistrement à mon journal. Ces droites sont minuscules et ils sont programmés pour me suivre et observer. Je n’aurais qu’à réaliser un montage quand je serais de retour. Je vais laisser à mon apprenti une liste d’exercices à faire, j’espère qu’il profitera de ce temps d’autonomie pour combler ses lacunes.

(An 10, enregistrement vidéo : assassinat)

<note relative : cet enregistrement a été réalisé à l’aide de micro-droides espions, de minuscules droides sphériques programmés pour me suivre et observer. Cette technique permet une analyse large des évènements, dans un environnement non contrôlé.>

Le maitre se trouvait dans le cockpit d’un vaisseau, apparemment il voyageait en hyperespace. Il portait une tenue noire souple et discrète, sans cape mais munie d’une capuche pour dissimuler son visage. Le sabre laser du maitre était attaché à sa ceinture.
- Je ne vais pas tarder à arriver sur Nar Shadda, je n’aurais ensuite aucun mal à trouver ma cible, puis je l’éliminerais, dit le maitre à haute voix. Pour des raisons de sécurité et de discrétion évidentes, je ne parlerais plus une fois que j’aurais quitté mon vaisseau.
Le vaisseau quitta l’hyperespace et la lune-ville Nar Shadda apparu de l’autre côté du vitrage. Le maitre pressa une série de boutons, et le vaisseau pénétra dans l’atmosphère. Il se posa en douceur sur une vielle plateforme rouillée. Le maitre activa les protocoles de sécurité puis sortit par la rampe principale, qui se referma derrière lui. Le maitre marcha une bonne heure dans la foule avant d’atteindre un quartier riche sous haute surveillance. Des stormtroopers quadrillaient toute la zone, et l’hôtel de luxe dans lequel se terrait la proie était protégé par un bouclier.
- Je vais devoir entrer discrètement, murmura le maitre.
Il entra dans un bar proche, commanda et alla immédiatement aux toilettes. Une fois enfermé, il utilisa la Force pour détruire le sol de sa cabine. Comme il semblait s’y attendre, en dessous il y avait le réseau d’égout des étages supérieurs de la cité. Il parvînt à y pénétrer. Il marcha légèrement courbé pendant quelques minutes, puis arriva devant un champ de force d’une couleur rose vive. Une console permettait, pour peu qu’on possède le mot de passe, de désactiver le champ de force. Sans doute était-ce destiné à des équipes de maintenance. Le maitre se pencha sur la console, mais des bruits de pas et de voix se firent entendre. Plusieurs personnes approchaient. Le maitre sauta juste à temps et se cacha, agrippé au plafond entre deux épais tuyaux, juste au-dessus de la console. Une équipe de cinq stormtroopers apparue alors, ils semblaient rentrer de patrouille. L’un d’eux entra le mot de passe, le maitre n’hésita pas. Il se laissa tomber sur le premier soldat et l’embrocha avec son sabre laser, puis d’un geste ample, il en décapita deux autres. Il dû parer plusieurs tirs, puis en utilisant la Force, il brisa la nuque des deux derniers. Le bouclier se refermait déjà, le maitre eu tout juste le temps de sauter de l’autre côté.
- Je suis dans l’hôtel, murmura le maitre, du moins je crois. Je sens ma cible proche, elle est juste au-dessus. Je ne vais pas le rater.

A suivre…
---------

J'attends vos commentaires avec impatience. :)
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar sev » Mar 23 Sep 2008 - 20:52   Sujet: Re: [Projet] journal personnel de sevlor tann (-10 av BY)

Aucun commentaire. :(

Que dois-je en déduire ?

C'est trop mauvais ou il faut que j'en poste plus ? Dîtes quelque chose svp. :cry: :?

merci
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 24 Sep 2008 - 7:35   Sujet: Re: [en cours / roman] journal personnel de sevlor tann

Tu dois en déduire que les lecteurs habituels de ce forum ont:

1-Parfois d'autres choses à faire que de passer sur le dit forum! :D
2-Peut-être d'autres FF à lire en parallèle. :oui:

Bref, deux jours depuis ton post avec la suite de ton histoire, c'est pas énorme hein! Les commentaires viendront, il faut être patient. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Django » Mer 24 Sep 2008 - 22:39   Sujet: Re: [en cours / roman] journal personnel de sevlor tann

Salut sev,

J'ai les deux versions, la deuxième est meilleure. Tu devrai essayer de faire ressentir un peu plus les émotions (même si un Jedi ne doit pas en avoir) du maître mais aussi celle du padawan que Selvor ressent. C'est bien écrit. Vont-ils devenir ou le sont-ils déjà des Jedi sombres malgré leurs sabres-laser rouge.

Juste deux ou trois coquilles relevées :

-tu écris : "Cela dura-il ?" il vaudrait mieux que utilise le futur après l'imparfait de la première phrase soit : "Cela durera-t-il ?"

-lors du départ de l'espionne tu écris : " La jeune espionne venait de sortir de la salle d’audience du maître et marchait dans le couloir en direction du hangar du Repaire. Mais elle se stoppa devant la porte de la cuisine, l’apprenti se tenait là"
Il vaudrait mieux écrire : "....... elle stoppa ou bien elle s'arreta

-n'oublies pas les tirets lorque tu utilises la forme intérogative, exemple : "Demanda t-il" il faut écrire : "Demanda-t-il"

Bon voila quelques mots. Ne te décourages pas et mais nous la suite même si les commentaires ne viennent pas tout de suite

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Notsil » Jeu 25 Sep 2008 - 16:22   Sujet: Re: [en cours / roman] journal personnel de sevlor tann

Lu aussi ;) C'est mieux oui, ça manque encore un peu de sentiments à mon goût (que ressent ce "maître" ? ^^), à voir pour la suite ;)

Sinon je trouve que tu répètes pas mal le mot "maître" justement, à certains endroits il serait possible d'alléger tes phrases, par exemple ici :

Le sabre laser du maitre était attaché à sa ceinture.


Comme tu viens de parler du maître dans la phrase d'avant, tu aurais pu mettre "Son sabre-laser" pour éviter la répé ;)

Valà, après l'amourette de l'apprenti promet de belles choses, et on va pouvoir suivre le maître sur la voie de la vengeance...
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2419
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar sev » Jeu 25 Sep 2008 - 18:31   Sujet: Re: [en cours / roman] journal personnel de sevlor tann

Merci à vous deux ! :) :)

Donc pour l'essentiel mes points faibles se sont les imperfections dans l'écriture ?

Répétitions et oublie de quelques petites règles. J'essayerais à l'avenir de mieux me relire pour corriger ces défauts.

Je poste rapidement la suite. Merci !! :transpire:
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar sev » Jeu 25 Sep 2008 - 18:56   Sujet: Re: [en cours / roman] journal personnel de sevlor tann

Un petit bout de la suite.

MAJ : version revue et allongée

-----------------------

Il se faufila dans un sas proche et parvînt à atteindre un couloir. L’endroit était sombre et humide, rien à voir avec un hôtel de luxe. Mais ce niveau était situé tout proche d’un réseau d’égout, il s’agissait certainement d’un étage réservé à la maintenance. En effet il y avait plusieurs casiers contre la paroi et des caisses à outils trainaient sur le sol. Le maitre ne s’attarda pas, il emprunta un couloir simple jusqu’à à trouver un ascenseur. Evidement il ne pouvait pas s’en servir en l’état sans déclencher les systèmes de sécurité. Le maitre utilisa la Force pour dévisser une trappe murale et se faufila par l’ouverture. Il se trouvait à présent dans un couloir vertical, dans lequel l’ascenseur évoluait. Il y avait un grand nombre d’étages au-dessus, impossible en effet d’apercevoir le sommet. Le maitre prit un bref élan et effectua un formidable saut, il parvînt à atterrir sur une collerette peu large et à s’y maintenir en équilibre. L’ascenseur descendait, le maitre dû s’aplatir contre le mur pour ne pas le heurter, puis il reprit sa route. De saut en saut, il gravissait rapidement les étages, et finit par s’arrêter à celui qui selon lui était le bon.
- Il est là, déclara t-il simplement. Je le sens.
Cette fois il fit s’entrouvrir les portes grâce à la Force. Deux stormtroopers se trouvaient derrière, mais ils n’eurent pas le temps de crier. Le maitre se faufila à toute vitesse. A cet étage les couloirs étaient très éclairés et le sol recouvert d’une moquette rouge. Tout ici semblait précieux, mais pour le maitre seule comptait sa proie. Il arriva devant une large porte, celle de la suite la plus luxueuse de la planète. Il touchait au but, le maitre pressentait la présence de sa cible. Elle était plus proche que jamais. Il arracha une des portes de ses gonds et bondit dans la pièce, sabre laser en main.
- Trembles ! Ordonna t-il.
- Qui êtes-vous ? Demanda le locataire avec mépris.
Il était gras et petit, le crâne dégarni. Il devait avoir une soixantaine d’années. Il portait un somptueux costume d’intérieur pourpre.
- Je vous ferais couper la tête pour cette intrusion, menaça t-il.
- C’est toi qui va perdre la tête, gronda le maitre. Je suis ton châtiment, tu vas payer pour avoir collaboré avec l’Empire.
- Et ma liberté d’opinion ?
- Tu es un assassin et tu vas payer pour avoir massacré les Jedi !
Le maitre leva sa lame et se précipita sur le malheureux, avec la ferme attention de le tuer vite et bien. Quelle ne fut pas sa surprise quand celui-ci dégaina un sabre laser. Il alla s’empaler sur la lame du politicien. Sa respiration était coupée, le vieil homme lui fit un sourire ravi et le jeta prêt de la fenêtre.
- Comment… ?
- Comment quoi ? Et ça se prend pour un maitre Jedi, ricana le politicien. Tu te laisse pourtant berner facilement.
- Qu’est-ce que… tu veux dire…
- Je ne suis pas ta cible.
Il eu une série d’éclairs bleutés et le politicien disparu, laissant la place à un droide incomplet qui s’effondra sur le plancher. Le maitre regarda, ébahit, le droide qui était parvenu à lui infliger un coup sans doute fatal. Pourtant il avait sentit la présence du mal, sa cible était là c’était évident. Et pourquoi ce leurre alors qu’il était quasi impossible de pénétrer dans l’hôtel ? On lui avait tendu un piège ?
Une respiration lente et profonde se fit alors entendre. Le maitre se tourna vers la porte, un homme grand et recouvert d’une armure intégrale noire ébène se tenait dans l’encadrement. Il était épouvantablement sinistre.
- Skywalker, dit Sevlor.
- On ne m’appelle plus ainsi, répliqua l’homme en armure. Je suis le seigneur Vador.
- Tu restes l’ignoble crapule qui a anéanti l’Ordre ! Cracha Sevlor.
- Les Jedi étaient des faibles, incapables de mettre fin à la guerre qui ravageait la galaxie, rétorqua Vador. Moi et mon maitre, nous y sommes parvenus.
- Comment as-tu pu sombrer dans le côté obscur, Skywalker ? Interrogea Sevlor. Je t’estimais tellement, je ne peux pas concevoir que tu sois devenu un Sith.
- C’est grâce à la puissance du côté obscur que je vous ai sauvé la vie il y a dix ans, affirma Vador. Vos dérisoires pouvoirs de Jedi n’auraient rien pu faire et le Comte Dooku vous aurait terrassé à l’époque si je n’étais pas intervenu.
Sevlor se releva péniblement et fit face, la main gauche plaquée contre sa blessure.
- Je ne cesserais jamais de respecter le maitre Skywalker pour ce qu’il a fait ce jour là, je lui dois la vie, dit sincèrement Sevlor. Mais il n’est plus. Tu l’as tué.
Il activa son sabre laser.
- Vous êtes tombé dans mon piège, dit Vador, votre blessure vous rend bien incapable de vous mesurer à moi.
Il activa à son tour son sabre et s’avança dans la chambre. Il dominait Sevlor de sa hauteur.
- Tu n’es qu’une machine, ricana Sevlor. Je n’aurais aucune difficulté à te battre, et je vengerais l’Ordre.
Vador n’en supporta pas plus, il brandit son sabre et frappa. Sevlor para le premier coup, croulant sous la force de l’attaque. Vador utilisait la forme V pour se battre, il se contentait en somme d’attaquer son adversaire et sa technique était assez primitive, probablement à cause de ses membres mécaniques peu souples. Mais ses coups étaient portés avec une très grande force, ce qui rendait toute parade difficile. Sevlor, qui utilisait aussi la forme V habituellement, avait toutes les peines du monde à résister. Il tenta le tout pour le tout en improvisant une forme IV, et il commença à parer les coups de Vador sans y mettre trop de force. Ainsi la lame de Vador frappait dans le vide, ce qui le mit à mal, lui qui était habitué à utiliser sa force physique pour cogner fort. Grâce à la forme IV, Sevlor pu aussi accélérer le duel. En tournoyant autour de Vador, il le força à enchainer rapidement les mouvements. Mais avec sa blessure au ventre, Sevlor ne pu maintenir bien longtemps ce rythme. Vador le saisit grâce à la Force et l’expédia misérablement sur la terrasse, à travers la baie vitrée qui vola en éclats. Désarmé et à bout de souffle, Sevlor ne pouvait plus lutter.
- Tu es un des derniers Jedi, dit Vador. Sois sans crainte, je trouverais les autres et je les tuerais, je les traquerais jusqu’au dernier.
Puis il leva sa lame, prêt à porter le coup fatal. Sevlor ne pouvait rien faire, si ce n’est attendre la fin, attendre que le seigneur noir ne frappe. Il attendit, et au moment où Vador précipita furieusement sa lame rouge vers le maitre affaiblit, l’apprenti fit irruption sur la terrasse, et à l’aide de son sabre, il arrêta l’attaque de Vador.
- Sauvez-vous, mon maitre ! Cria t-il.
Il décrocha une série de coups en direction de Vador, le forçant à s’éloigner de Sevlor, allongé au milieu de débris de verre.
- La Force coule en toi, mon garçon, dit Vador. Je n’ai jamais ressenti une telle affinité avec la Force, c’est incroyable. Joins toi à moi, tu ne développeras jamais ton potentiel en restant avec ce déchet de Jedi, il ne vaut rien !
- Ne vous fatiguez pas, je suis un Jedi ! Rétorqua l’apprenti.
Et il lança une nouvelle série d’attaques furieuses en direction de Vador, qui se contentait de parer.
- Je peux lire en toi, jeune homme, affirma Vador. Je vois ton calvaire quotidien, cet homme te bride et t’utilise, libère toi !
- Non ! Hurla l’apprenti, des larmes commençant à couler sur son visage.
Il se baissa et effectua une attaque d’une incroyable puissance, qui sectionna les deux jambes de Vador. Le seigneur Sith tomba à la renverse, et l’apprenti bondit pour porter un coup fatal. Mais Vador avança sa main gantée vers l’apprenti et le repoussa. Quatre gardes impériaux rouges firent alors irruption sur la terrasse. L’apprenti se baissa et ramassa son maitre.
- Tu dois le tuer, mon apprenti, dit le maitre. Tue-le !
- Nous devons partir.
Les gardes commençaient à approcher dangereusement, l’apprenti fit un bond spectaculaire jusque sur l’immeuble d’en face.
- Je ne vous abandonnerais pas, mon maitre, dit l’apprenti. Je n’abandonnerais pas notre cause.
Ils rejoignirent leur vaisseau en toute hâte et quittèrent la planète.

----------

Réactions ? :transpire:
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar sev » Dim 28 Sep 2008 - 18:47   Sujet: Re: [en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

J'ai mit à jour.

La suite de l'histoire est dans mon précédent post (texte du jeudi 25 + suite).

Merci d'avance pour vos commentaires. :D
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar Notsil » Lun 29 Sep 2008 - 20:59   Sujet: Re: [en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

Pas mal bien qu'un peu court :P

Je ne serai pas contre quelques descriptions des formes de combat au sabrelaser dont je ne suis pas spécialiste ^^

Niveau histoire, Qui Gon se prend un sabrelaser dans le ventre et en meurt relativement vite, donc là j'ai cru que ton maître était fini et le combat contre Vador reste presque invraisemblable bien que ton maitre se fasse laminer au final ^^

Il aurait été intéressant de savoir aussi comment il avait deviné que anakin était Vador, je pense pas que grand monde était au courant "à l'époque" ? ^^

Pour finir :P , vu comment l'apprenti s'était montré lamentable avant, qu'il arrive aussi facilement à surprendre Vador m'a justement surprise ^^ Ok il arrive de derrière mais je pense Vador suffisamment malin pour l'avoir senti venir ? ^^

Sinon le concept reste toujours sympa, et que le maitre tombe dans un piège montre qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'il croyait ;)

En attendant la suite :)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2419
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar sev » Mar 30 Sep 2008 - 17:58   Sujet: Re: [en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

Notsil a écrit:Pas mal bien qu'un peu court :P

Je ne serai pas contre quelques descriptions des formes de combat au sabrelaser dont je ne suis pas spécialiste ^^

Niveau histoire, Qui Gon se prend un sabrelaser dans le ventre et en meurt relativement vite, donc là j'ai cru que ton maître était fini et le combat contre Vador reste presque invraisemblable bien que ton maitre se fasse laminer au final ^^

Il aurait été intéressant de savoir aussi comment il avait deviné que anakin était Vador, je pense pas que grand monde était au courant "à l'époque" ? ^^

Pour finir :P , vu comment l'apprenti s'était montré lamentable avant, qu'il arrive aussi facilement à surprendre Vador m'a justement surprise ^^ Ok il arrive de derrière mais je pense Vador suffisamment malin pour l'avoir senti venir ? ^^

Sinon le concept reste toujours sympa, et que le maitre tombe dans un piège montre qu'il n'est pas aussi fort que ce qu'il croyait ;)

En attendant la suite :)


Il y a un "lien" entre Vador et Sevlor, ils ont un passé commun. C'est ainsi qu'il est au courant que Vador est Skywalker, je dirais qu'il le sent.

Pour l'apprenti, il a surprit Vador grâce à un mouvement rapide et souple. Vador est stoïque et mise tout sur sa force physique dans ce duel.

Je vais épaissir ça, j'ai plus de temps le week end forcément. je posterais rapidement la suite. :)

Pour les formes, je peux te faire un rapide survol :
Forme I : escrime basique (classe d'apprentis)
Forme II : duel au sabre (dooku)
Forme III : défensive (obi-wan)
Forme IV : acrobatique (Yoda)
Forme V : offensive (Vador)
Forme VI : diplomate (tous ceux qui sont morts sur Geonosis ^^)
Forme VII : concentration extrême (Windu)
Je t'invite à cherches plus d'infos parce que c'est vraiment un survol très résumé :D
Aux imbéciles les petites victoires

RIP CARRIE
sev
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1586
Enregistré le: 23 Sep 2005
 

Messagepar Notsil » Ven 10 Oct 2008 - 13:17   Sujet: Re: [en cours] journal personnel de sevlor tann (MAJ : 28/09)

Yep, mais ce qui est bien, c'est d'avoir à la fois le nom de la forme et une courte description servant à la visualiser ^^

Si j'écris par exemple "Le jeune homme ramassa un caillou à ses pieds, qu'il identifia comme étant un disthène", tu seras incapable de t'imaginer comment est la roche ;)alors que si je dis "Le jeune homme ramassa une pierre à ses pieds. Bleu striée de blanc, elle ressemblait à une lame et il l'identifia immédiatement comme étant un disthène", ça décrit un petit peu plus et ça donne des infos supplémentaires ;)

La suite est prévue pour quand sinon ? ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2419
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations