Déchus

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Kalax Undrogan » Mer 22 Aoû 2007 - 18:15   Sujet: Déchus

C’est une époque de guerre civile, se déroulant un millier d’années après la chute de l’Empire Galactique de Palpatine, et un siècle après le terme mis à l’Invasion des Yuzhan Vong. De petits groupes renégats à la Nouvelle République se mutinent dans le secret le plus total…

L’Ordre Sith a disparu depuis des lustres, et pourtant, son histoire fait encore parler de lui, malgré la domination du Nouvel Ordre Jedi lors des batailles. Mais l’ombre du Côté Obscur se fait ressentir dans les rangs Républicains…

Lors d’un assaut de l’Ordre Déchu, une association de pratiquants Siths, sur le Temple Jedi de Yavin IV, tous les Jedis sont alertés, et un sanglant combat est engagé contre les forces rebelles, et le puissant Darth Ekan…


Chapitre I : Ombres de Domination

An 1000 – Yavin IV

La broussailleuse flore, aux impressions émeraude, était sommairement tiraillée par une bise puérile. A l’ombre rassurante des gigantesques séquoias bruns et touffus, de petits flashes de lumière bleue striaient l’air d’éclairs colorés et fugaces. Le ciel clair, dépourvu du moindre nuage, semblait trôner sur la planète comme un puissant et respectable personnage, instaurant une paix presque éternelle depuis un millier de saisons.
Grâce à d’harmonieuses et fluides postures, Kair Dolesan contrait inlassablement les laconiques lasers rouges qui provenait d’une minuscule sphère aux reflets sombres, recouvert de commutateurs, de canaux d’énergie et d’émission qui troublaient maladroitement sa surface étincelante. Son sabre laser produisait des sons graves et agaçants, mais auxquels il avait su s’habituer avec la patience que lui avait appris son maître.
Tyr’Nom Esfaluysi avait été un des agents de la Force les plus puissants qui soient connus dans la galaxie entière. Sa renommée était telle qu’il avait participé à chaque bataille à ce jour. Maintenant, trop vieux pour faire la guerre, mais toujours habile guerrier, il formait avec insistance et passion de jeunes hommes et femmes à s’unir entièrement avec l’essence même de la Force.
L’Académie Jedi de Yavin IV était formellement une source de savoir et de connaissances, plus ou moins bénéfiques, mais elle avait permis, dans l’ancien temps, à la Nouvelle République de ne plus sombrer dans l’oubli, et de ne plus être renversé par des gouvernements dictateurs de lois infâmes et proprement injustes. Grâce à elle, les Seigneurs Sith n’étaient plus des dangers permanents, et le Côté Obscur était devenu trop risqué pour que quelqu’un ose s’y approcher.
Kair bondit pour éviter un trait écarlate et brillant, qui se dirigeait droit vers son entrejambe. Il décrivit de vagues moulinets avec sa lame azur, parant les lasers les uns après les autres, à force d’entraînements intensifs et prodigieux. Il avait répété ses exercices tant de fois qu’il se pensait capable de les reproduire les yeux fermés.
Comme si son maître avait lu dans ses pensées, il bloqua la sphère avec un bref geste de la main, et tendit un casque doté d’une visière de métal.
« Pratique, remarqua Kair en désignant la cache du heaume.
- Laisse-toi guidé simplement par tout intuition, dit Tyr’Nom, en cachant toute émotion dans sa voix, qui trahissait néanmoins son expérience.
Le jeune padawan fit une moue sceptique du visage, mais enfila sans protester le casque. Il essaya de se visualiser la scène, et ralluma son arme, qui hachura l’atmosphère d’un bleu profond. Les premiers tirs atteignirent successivement la cuisse gauche, et le pied droit de Kair, qui se frotta légèrement ses brûlures, en émettant un petit son agacé. Il se repositionna cependant, et se concentra au possible. Il sentait la Force autour de lui, comme un vent palpable et en partie modifiable. Il y eut une infime bourrasque à son oreille droite, et, instinctivement, il dressa son sabre laser vers la droite. Il perçut le laser qui se consumait à la rencontre de l’arme Jedi, et une bourrasque à gauche lui fit changer de position, avec un certain tact. Il réussit ces parades de nombreuses fois, avant que son maître ne stoppe l’exercice.
- Tu vois, tu y arrives ! s’exclama t-il, un once de satisfaction dans le ton de ses paroles.
- J’ai perçut les choses différemment ! déclara Kair, lui aussi ravi de son travail. Je sentais les tirs de la sphère !
Ils rentrèrent au chaud, dans les couloirs lumineux du complexe qui formait l’Académie. Les couloirs étaient assez larges, et les salles de cours vastes, pour les démonstrations. Comme c’était Samedi, Kair n’avait pas cours, mais se maintenait au niveau avec son maître formateur, celui qui l’avait découvert, et qui avait veillé sur lui jusqu’à l’Académie.
L’Ordre Jedi naquit à la même époque que l’Ancienne République et les deux organisations furent étroitement liées durant leurs vingt-cinq milles années d’existence. Pour s’emparer de la République moribonde, le Seigneur Sith Dark Sidious, plus connu sous le nom de Palpatine, entraîna ceux qui étaient les gardiens de l’ordre et de la paix dans la galaxie dans la tourmente de la Guerre des Clones. De diplomates, les Jedi devinrent des officiers supérieurs sur les champs de bataille et beaucoup perdirent la vie durant ces terribles affrontements.
Patiemment, Palpatine attendit de réaliser un de ses objectifs majeurs : corrompre l’Elu, le jeune Chevalier Jedi Anakin Skywalker. Une fois qu’il y parvint, Palpatine lança la phase finale de son plan : détruire les Jedi et instaurer son Empire Galactique. Malgré leur extermination massive durant l’Ordre 66 et la Grande Purge, certains Jedi parvinrent à survivre. Parmi ses survivants de l’ancien Ordre Jedi se trouvaient les Maîtres Jedi Yoda et Obi-Wan Kenobi, tous deux membres du Conseil Jedi. Ils s’exilèrent sur des mondes isolés, attendant le jour où ils pourraient détruire l’Empire.
L’espoir des deux Maîtres Jedi reposait sur le secret dont ils étaient les gardiens avec le Sénateur d’Alderaan, Bail Organa : avant de mourir, l’épouse de Skywalker, Padmé Naberrie, avait donné naissance à des jumeaux, Luke et Leia, tous deux très puissants dans la Force. Pour leur sécurité, les jumeaux furent séparés peu après leur naissance et élevés dans l’ignorance de leurs véritables origines et de leurs pouvoirs. Mais leurs destinées se croisèrent à nouveau peu avant la destruction d’Alderaan, quand Luke Skywalker se retrouva en possession d’un message de celle qui n’était alors pour lui que la Princesse Leia Organa et qu’il le transmit à son destinataire Obi-Wan Kenobi.
Ce dernier commença peu après la formation Jedi de Skywalker mais mourut peu après. Bien qu’incomplète, sa formation permit au jeune homme de détruire l’Etoile Noire. Deux ans après sa mort, le spectre de Kenobi l’envoya achever sa formation sur Dagobah auprès de Maître Yoda. Ce ne fut qu’à la mort de celui-ci que Luke Skywalker découvrit qu’il n’était pas le dernier des Jedi, car la Princesse Leia était sa sœur jumelle. Il apprit également qu’il était bien le fils de Dark Vador, comme celui-ci l’avait prétendu peu de temps avant. Le spectre d’Obi Wan lui révéla également qu’il ne deviendrait réellement un Jedi qu’après avoir vaincu Vador et l’Empereur, chose dont il s’acquita avec regret, hormis pour Palpatine, tué de la main de son apprenti, Vador.
Kair avait un frère jumeau, lui aussi, et leurs caractères étaient singulièrement différents. Vlan était un intrépide, charmeur et ténébreux, alors que son jumeau était réservé et prudent, mais ils ne pouvaient se passer l’un de l’autre, et Kair savait bien que, jamais, il ne plongerait dans la vallée de sable chaud et blanc d’un Sarlac, sous prétexte que son sabre laser y était tombé. A cette pensée, le jeune homme sourit.
Ils tournèrent dans un couloir désert, hormis la présence d’un petit groupe de nouveaux Jedis. Kair et Vlan, eux, avaient intégrés l’Académie à l’âge de onze ans. Originaires de Kashyyyk, le monde des Wookies, ils avaient été élevés par leur mère Tya, et leur père Shorn était mort durant une fusillade à Tatooine. Ils ne savaient pas d’où venait cette sensibilité à la Force ; peut-être était-ce la sélection naturelle, ou simplement le destin.
A part le fait qu’il soit un puissant padawan pour son âge, Vlan était un pilote hors pair. Ses talents avaient été à de nombreux moments mis à l’épreuve, et à chaque fois il avait fait une brillante démonstration, même lors de périlleuses missions, sur des planètes dangereuses et éloignées.
Ils arrivèrent à une passerelle de décollage, qui grouillait de monde. Un représentant de la Nouvelle République marcha à leur rencontre, la main droite tendue.
- Maître Esfaluysi, je suis Tern Kator, un Conseiller de sa Majesté Exor Dornass.
- Bienvenue à l’Académie Jedi, répondit le maître.
- Merci, maître. Mais pour l’instant, nous avons de graves nouvelles à vous communiquer.
- Des nouvelles ? s’inquiéta Kair.
- De la plus haute importance, affirma Tern. Nos satellites ont captés un message en provenance de la planète Chandrila. Ce message avait comme destinateur un certain, Dark Ekan…
Il laissa sa voix en suspens, en vue d’une éventuelle information sur cet homme, mais comme ni le maître, ni l’apprenti ne l’interrompu, il continua son bref rapport.
- Il serait apparemment à la tête d’une armée guerriers Sith, dit-il, et tenterait prochainement une attaque sur le Temple Jedi de Coruscant.
- Il faut sonner une alerte générale, déclara aussitôt Tyr’Nom, et protéger les habitants.
- Devons nous nous y rendre, maître ? demanda Kair.
- Bien sûr. Faites préparer une navette, ordonna t-il au Conseiller, et convoquaient tous les Jedis disponibles.
- Tout de suite.
Il les salua d’un geste militaire, et tourna les talons.
Kair et Tyr’Nom rejoignirent Vlan, dans la salle de méditation. Pendant leur marche, le maître fit part de ses craintes à son élève.
- Il y a peu de temps, j’ai senti un grand bouleversement dans la Force.
- Vous pensez qu’il s’agissait de ce Dark Ekan ? demanda Kair, inquiet.
- Je ne suis pas sûr, mais prions pour que mes craintes ne se réalisent pas.
Ils passèrent une arche de métal, et se retrouvèrent nez à nez avec Vlan Dolesan, le jumeau de Kair.
- Content de te voir, mon frère, déclara t-il en saluant Kair, qui le lui rendit. Maître Esfaluysi, qu’est-ce que tout cette pagaille, dehors ?
- Vlan, répondit Tyr’Nom, viens avec nous. Une armée entière de Sith serait prête à partir à l’assaut de Coruscant, et nous devons protéger le temple.
- Des Sith ? C’est impossible !
- Rien n’est impossible, mon frère, fit remarquer Kair.
- Avez-vous fais venir une navette ?
- Elle est en route, mais le temps presse.
Les trois hommes traversèrent le Grand Jardin artificiel, et la Salle à manger. Tous les Jedis étaient en proie à un impressionnant sang-froid, les jumeaux également.
Dans le hangar, ce ne fut pas un ou deux vaisseaux de transports qu’ils découvrirent, mais bien une centaine de chasseurs affiliés aux Jedis.
- Des Heaven Alpha III, déclara Vlan, en parcourant la coque blindée de l’un d’eux, du bout des doigts.
Il se tourna vers Tyr’Nom :
- Quand partons nous ?
- Ce n’est pas en mon pouvoir d’en décider, Vlan. Mace Lund devrait arriver d’une minute à l’autre.
Et bientôt, un grand homme de race noire arriva en marchant droitement, ses petites tresses voletant derrière lui. Mace Lund était un maître Jedi des plus émérites, et il s’occupait de la direction de l’Académie.
- Nos meilleurs éléments sont en place, déclara t-il. Et les chasseurs stellaires sont prêts.
Quelques minutes plus tard, ils étaient presque tous installés dans les luxueux appareils Républicains, et remplissaient les formalités de décollage.
- Active les rétrofusées ! ordonna Kair à l’astrodroïde dont il disposait, de matricule D3.
Celui-ci bipa, et Kair enclencha les stabilisateurs de vitesse. Le chasseur s’éleva lentement dans les airs, et sortit du hangar en décrivant une légère courbe, bientôt imité par ses confrères. Quand il déclencha l’hyperespace, peu de secondes après, il disparut rapidement dans le ciel bleu et serein de Yavin IV.
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Lun 27 Aoû 2007 - 17:54, modifié 1 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Mer 22 Aoû 2007 - 19:47   Sujet: 

Un ptit pb chronologique à la base (invasion des Vongs 900 ans après ROTJ...ça fait environs 870 ans de trop), une belle intro de chapitre avec des descriptions assez lyriques, quelques fautes/coquilles/maladresses par la suite (je peux pas les relevés, l'ordi portable du boulot a pas de souris et les c/c avec le pad, c la galère).

Je suis aussi un peu perplexe sur le long passage descriptif des évènements couvrant les épisodes III, IV, V et VI... Je me demande si c'est bien utile, peut-être à voir par la suite.


Sinon, le fond de l'histoire, s'il est basique, mérite d'être suivi pour l'instant. :wink:
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9891
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 9:47   Sujet: 

Merci pour ta critique Dolarn...Pour la chronologie, et ce que j'en ai dit dessus, je voyais ça comme une image, même si ce n'est pas flagrant... :D

Après j'ai essayé de commencer avec poésie et lyrisme, je trouvais ça plutôt bien fait, après à vous de voir. Je m'attèle au chapitre deux pour votre plaisir, mais je le finirais pas forcément, je suis chez ma soeur, alors faut voir... :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Max Dolesan » Ven 24 Aoû 2007 - 10:22   Sujet: 

J'aime bien, c'est bien écrit et tout et tout, mais bon tu fais encore des fautes bêtes. De plus, le grand passage historique où tu racontes en gros l'histoire de star wars, d'Un nouvel espoir au Retour du Jedi, est totalement inutile, c'est juste pour que ça paraisse plus long. Parce que je ne pense pas qu'on ait besoin que tu nous rappele ce qui est- arrivé à Luke et à ses amis durant la Rébellion.
Sinon, je pense que ton histoire peut-être très bonne !
\(\
(^.^)
(")") *Voici Lapin. Copiez et collez Lapin dans votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde. *
Max Dolesan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Enregistré le: 21 Jan 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 10:30   Sujet: 

Ecoute, il faut resituer l'histoire à chaque FF, c'est comme dans les trilogie ou les sagas. L'auteur raconte ce qui s'est passé depuis le début, mais en faisant un court résumé. Moi aussi j'ai fais un court résumé.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Max Dolesan » Ven 24 Aoû 2007 - 10:35   Sujet: 

Ouais pas très court...
\(\
(^.^)
(")") *Voici Lapin. Copiez et collez Lapin dans votre signature pour l'aider à concrétiser sa domination du monde. *
Max Dolesan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 48
Enregistré le: 21 Jan 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 10:57   Sujet: 

Lol, modéré tout de même, j'aurais pu décrire l'amour de Anakin et Padmé plus explicitement, ou la façon dont Mace a tenté d'assassiner le Chancelier. :lol: :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 10:58   Sujet: 

Aussi, je me demande pourquoi si peu de monde vient sur mes FF ! :(
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar bioman » Ven 24 Aoû 2007 - 11:14   Sujet: 

t'inquiète, on vient :D
J'ai bien aimé, mais c'est vrai que le résumé est de top (du coup, je l'ai lu en diagonale :D ).
C'est vrai que les auteurs font un résumé, mais quand leur livre en suit un autre en direct, ici, je pense que tout le monde a vu les star wars, et donc connait l'histoire (enfin, j'spère :D )

Sinon, début d'histoire classique, j'attends de voir pour la suite
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 11:25   Sujet: 

lol c'était une technique pour attirer du monde ! :D

Merci pour ta critique, je suis entrain d'écrire le chap deux, comme promis ! :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Ven 24 Aoû 2007 - 12:00   Sujet: 

Kalax Undrogan a écrit:lol c'était une technique pour attirer du monde ! :D

Merci pour ta critique, je suis entrain d'écrire le chap deux, comme promis ! :lol:



N'oublis quand même pas de prendre ton temps... nombre de FF prometteuses furent gâchées par un élan de précipitation... Keep cool :wink:
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9891
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 24 Aoû 2007 - 15:45   Sujet: 

Merci du conseil, je réfléchi mieux à ce qui va se passer ! :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 26 Aoû 2007 - 18:29   Sujet: 

Je piétine un peu, mais je commence l'écriture, pour voir si j'ai encore l'inspiration ! :D PAIX ! :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 26 Aoû 2007 - 19:10   Sujet: 

Bon, en attendant le chapitre 2, je poste mon Dramatis Personae, qui ne devrait pas sensiblement augmenter :

DRAMATIS PERSONAE

Les Jedis :

DOLESAN, KAIR (Humains, Apprenti Jedi)
DOLESAN, VLAN (Humain, Apprenti Jedi)
ESFALUYSI, TYR’NOM (Humain, Maître Jedi)
LUND, MACE (Humain, Maître Jedi)
SAMOS, VIRLEN (Twi Lek, Maître Jedi)
SERTYN, LUUNO (Humain, Apprenti Jedi)
SAFTA, TECKLA (Twi Lek, Chevalier Jedi)

Les Sith :

DARK EKAN (Jovaynien, Seigneur Sith)
DARK SYAA (Twi Lek, Apprentie Sith)
DARK ORLOF (Humain, Guerrier Sith)

Les Déchus :

GUNNAR, AARAN (Humain, Lieutenant de l’Ordre des Déchus)
PULASTAR, NOM (Humain, Commandant de l’Ordre des Déchus)
OLESSA, DAX (Humain, Soldat de l’Ordre des Déchus)
URLAND, FYNN (Humain, Soldat de l’Ordre des Déchus)

Les Soldats Républicains :

HARLUYS, EDEN (Humain, Angel de l’Armée Républicaine)
DREND, SYFAR (Humain, Angel de l’Armée Républicaine)
DOLESAN, MAX (Humain, Commando de l’Armée Républicaine)
DAVG, LODAN (Humain, Médecin de l’Armée Républicaine)
SUFTY, LIAN (Humain, Général de l’Armée Républicaine)
LERG, UVAN (Humain, Capitaine de l’Armée Républicaine)
KERLYA, ZAYNE (Humain, Général de l’Armée Républicaine)

Les Dirigeants Politiques Républicains :

UND’ORIAN, TARN (Humain, Sénateur de Coruscant)
ACKBAR, USJYN (Calamarien, Sénateur de Mon Calamari)
FUNDRYN, SHAR (Humain, Président de la République Galactique)
NAAB, ELA (Nautolan, Conseillère et Vice Présidente de la République Galactique)
SHAARB, SUSNY (Twi Lek, Conseillère de Tarn Und’Orian)

Les Dirigeants Politiques Impériaux ::

GREARG, MYFF (Empereur Déchu)
KERRALA, STARN (Humain, Amiral de l’Empire Déchu)
SYMEION, MAAS (Jovaynien, Général de l’Empire Déchu)
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Lun 27 Aoû 2007 - 16:47, modifié 1 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Dim 26 Aoû 2007 - 20:00   Sujet: 

Chapitre II : Paroles et bataille


Tarn Und’Orian, vaillant et honorable Sénateur de la planète Coruscant, observait avec attention les rues de la capitale, et ce depuis son transport personnel, l’Azimut, mais qui accueillait également ses grands amis, et de puissants dignitaires Républicains. Debout devant une grande baie vitrée, les mains croisées derrière son dos droitement positionné, il semblait serein, comme habité par une paix intérieure indétrônable. Mais en apercevant le complexe de l’Ordre Jedi, il se perdit dans de profondes et sinistres pensées.
La République incluait de très abondants mondes en son sein, et beaucoup la servait avec honneur et efficacité. Très peu l’avaient également trahie, et passés du côté des renégats, mais elle avait su réagir de la bonne manière à chaque fois. Mais les ennemis se faisant maintenant si nombreux, le Président Shear Fundryn, qui la menait d’une main de fer, avait décidé de dresser de toutes nouvelles forces de combats terrestres et aériennes, pour restaurer la sécurité et la paix dans la galaxie Républicaine, et les troupes avaient été séparés en divers classes : tout d’abord, la Marine Républicaine, qui opérait sur des mondes aquatiques, et exploraient les profondeurs à la recherche de bases cachées ; les Commandos Républicains, des soldats surentraînés et dotés du meilleur équipement fait pour la guerre ; les Snipers Républicains, des tireurs d’élite hors pair, et sans égaux ; les soldats Angels, dont l’armure possédait une paire d’aile électronique, et d’un générateur d’énergie, pouvant atteindre jusqu’à cent mètres d’altitude ; les soldats Scout, des éclaireurs ingénieux ; et divers techniciens, ingénieux, en passant par les médecins et les patrouilleurs. Chaque soldat, de n’importe quelle classe de combat, avait un grade universel : le Lieutenant, le Sergent, l’Officier, le Capitaine, et le Général. Certaines personnes avaient manifestés leur mécontentement quant à ce remaniement, prétextant qu’il rappelait beaucoup les faits établis pendant la Guerre des Clones, et de la domination des Seigneurs Sith.
Mais Shear Fundryn avait déclaré qu’il fallait décupler l’armée Républicaine, et l’expatrier à travers la galaxie, pour traquer les traîtres à la réputation méphitique. Les Jedis n’avaient manifestés aucune protestation, ce qui n’arrangeait pas les échos qui parvenaient aux oreilles de la population, si bien que l’Ordre Jedi devint une représentation nuisible à la République, et le Président Fundryn avait dû modérer les pouvoirs conférés à ceux-ci au sein du système galactique. Ainsi, beaucoup de Maîtres perdirent la tête de leur bataillon de soldats, et ils ne furent plus qu’un concept à part entière, et facultatif. Des rumeurs s’étaient élevées, comme quoi des Jedis formaient des groupes de combats illégaux, et s’apprêtaient à renverser la République, ce qui constituait les pires craintes de la population. Le Conseil avait dû démentir cette information, par Mace Lund en personne, mais les inquiétudes ne s’étaient pas éteintes de sitôt, et la situation tourna à la psychose quand on avait publiquement annoncé leur retour des Seigneurs Sith, et particulièrement l’existence d’une armée dissimulée dans de nombreux mondes, et peut-être même dans des galaxie inexplorées. Plus personne ne sortait de chez lui, par peur d’être attaqué malgré leur innocence pure et simple. De nombreux vols se répétaient dans la capitale, comme si les gens se préparaient à la fin absolue du monde.
Il y avait aussi un cas à approfondir, concernant la formation d’un certain Ordre des Déchus, qui opèrerait à partir de Coruscant même, et au nez et à la barbe de la République, sans que celle-ci ne s’en rende compte. Les Jedis avaient émis l’idée que les Seigneurs Siths et les Déchus étaient liés d’une quelconque manière, et qu’ils pourraient prochainement tenter d’assaillir simultanément la capitale galactique, et de renverser la politique démocratique Républicaine, au profit d’une dictature, ou d’un Empire, par un coup d’état. Depuis leur arrivée en provenance du monde de Yavin IV, les Jedis s’étaient installés dans des postes de surveillance avancés sur Coruscant, pour prendre l’ennemi par surprise lors de son éventuel assaut.
Il se pouvait également que le récent monde de Nal’Jovayn, qui avait brisés les liens qui l’unissait à la République, pour devenir un système indépendant, soit au centre de cette supercherie illégale. Les autorités Jovaynienne avaient prises peur à l’idée que les Jedis puissent être ce fameux Ordre des Déchus, qui avaient été annoncé quelques jours après l’abolition de certains pouvoirs politique conférés à ceux-ci, et qu’ils auraient voulus reprendre leurs droits, et beaucoup plus encore, par la Force et le combat. Maas Symeion, le Sénateur de Nal’Jovayn, avait décidé qu’il était temps pour son peuple de prendre sur lui, et de se défendre avec ses propres forces. C’était en tout cas ce qu’il avait dit au Sénat Républicain, mais seulement peu de gens crurent à ses prétextes. La République ne liant néanmoins pas un monde pour l’éternité, ils avaient autorisés Symeion à prendre l’indépendance qui était accordée sa planète.
Un droïde protocolaire argenté et de type 3PO vint se poster aux côtés de Tarn.
« Sénateur Und’Orian ? demanda t-il d’une voix claire et robotique.
- Qu’y a-t-il ? répondit vivement celui-ci.
- Le Général Kerlya souhaite vous parler. Sa navette vient de se poser sur la passerelle principale de l’Azimut.
D’un geste de la tête, il intima au droïde de le faire entrer dans le salon. Un grand homme aux cheveux bruns et lissés, à la barbe impeccablement rasée, et qui portait une coiffe officiellement Républicaine, entra par la porte qui coulissa toute seule, lui ouvrant le passage. Il adressa un large sourire au Sénateur, qui l’invita à s’asseoir sur la confortable et luxueuse banquette de cuir écarlate et chaud. Un serveur leur apporta un très vieux brandy Corellien, qu’ils s’empressèrent de goûter.
- Avons-nous des nouvelles des Jedis dispersés ? demanda Tarn, en buvant une gorgée du liquide cristallin et légèrement rosé.
- Oui, Sénateur, répondit Zayne Kerlya, en hochant vigoureusement la tête. Le Maître Samos et son apprenti Kel Darlas n’ont rien trouvés sur la quatrième planète du système Hoth, et le Chevalier Jedi Arn’Juen s’est fait capturé par une tribu indigène sensible à la Force, sur Dagobah. Nous n’avons plus de communications avec lui.
- Espérons qu’il n’a pas tourné mal, dit le Sénateur d’un ton amer, en posa son verre à pied sur la table de marbre carrée.
- Une escouade et un Maître Jedi sont allés lui porter secours.
- Très bien. Et avez-vous parlés au maître Esfaluysi à propos de ce Dark Ekan ?
- Oui, mais c’est un nom qui lui est entièrement inconnu. Devons nous continuer à fouiller la capitale à la recherche d’indices sur cette armée ?
- Bien sûr, mais j’aurais d’éventuels préférences à ce que l’Ordre des Déchus soit exterminé rapidement. Cela nuis considérablement à la République, et trois mondes nous ont déjà quitté.
- Nous faisons notre possible, Sénateur, et bien que les autorités d’Esfandia nous soient venues en aide, nous piétinons sur cette affaire.
- Alors, ne vous arrêtez pas », déclara Tarn, d’un ton entendu.


Eden Harluys plongea à terre pour éviter un rayon verdâtre, qui aurait pu s’avérer mortel. Il se releva furtivement, constamment aux aguets. Ses coéquipiers autour de lui semblaient confiant, l’arme au poing, et progressaient sur les lignes ennemies avec une détermination d’acier.
Il s’abrita derrière le reste d’un mur de brique, sur un petit monticule de terre noir, et qui surplombait le long champ de bataille, et rechargea instinctivement son fusil blaster DC-137, dont il tenait vigoureusement la crosse dans sa main. Il pivota, à découvert, et enclencha trois fois l’arme, qui créa trois rayons violets, parcourus d’une tension électrique. Il faucha deux Yuzhan Vong, créatures extraterrestres surdéveloppées, et le mur situé derrière eux explosa en morceau, projetant des briques blanchâtres un peu partout autour, dans un fracas assourdissant. Eden remonta son niveau de course au niveau de ses partenaires, qui avançaient toujours sur le terrain délicat. Déjà, derrière eux, on lançait les chars d’assaut et leurs artilleurs dans le combat.
Ils parvinrent à gagner le premier poste avancé des ennemis, et s’y faufilèrent pour récupérer. En face d’Eden, Max Dolesan, le frère aîné des Jedis Vlan et Kair Dolesan, et un Commando de renommée planétaire, rangea son fusil dans sa cavité initiale, et sortit une carte holographique.
« La marge de manœuvre est trop dense pour qu’on envoie les Angels dans le ciel !
Il indiqua sur la carte un petit tunnel creusé sous la terre brune et humide du monde de Dryjdan, et le parcouru de tout son long.
- Eden, Syfar, et Lodan, vous passez par là ! Et que ça saute !
Les trois hommes ne se firent par prier, et sortirent prudemment du petit bunker aménagé, et traversèrent le champ de bataille en ruine. Des tirs ennemis jaillirent de toutes parts, et ils durent se mettre à terre pour ne pas y passer. Ils progressèrent en rampant, de la terre mouillée et craquante dans la bouche.
- Saloperie ! brailla difficilement Syfar, à ses côtés, en crachant grossièrement un glaviot terreux sur le sol.
En temps normaux, il aurait éclaté de rire, mais là, il se contenta de continuer à ramper dans la gadoue. Ils atteignirent enfin le tunnel, et se redressèrent aussitôt. C’était en fait un bloc de béton résistant enfoui sous la terre noire, et parcouru d’un léger ruisseau d’eau. Il faisait froid, mais ils n’hésitèrent pas, et s’enfoncèrent dans l’obscurité effrayante.
Les coups de feux et les cris retentissaient au-dessus d’eux, mais ils poursuivirent à contrecoeur leur marche prudente, l’arme toujours dressée en vue d’une quelconque attaque d’extraterrestres mortellement dangereux.
Soudain, il y eut un trou dans le haut de tunnel, un peu plus loin devant eux, et trois Vongs atterrirent sur le béton armé. Ils ne purent pas distinguer leurs silhouettes très précisément, mais ces créatures étaient horribles. Eden s’avança en pointant son canon vers les ennemis.
- Dégagez ! cria t-il en se cassant la voix, à l’encontre de ses collègues.
Syfar et Lodan se baissèrent instinctivement, et simultanément. Un éclair violet et grésillant éclaira un instant le tunnel ombragé, et les trois Vongs furent propulsés quelques mètres plus loin, mais s’arrêtèrent en plein vol, comme si ils avaient percutés quelque chose. Leur poids renversa un grand mur de béton, et ils tombèrent en arrière avec lui, révélant un passage vers l’extérieur. Les trois soldats n’hésitèrent pas, et s’élancèrent vers l’ouverture. Pour monter à l’air libre, il leur fallut grimper sur de la terre noir séchée, et leurs mains furent vite de la même couleur, ainsi que leurs ongles. Ils réussirent néanmoins à se glisser à la surface, et se retrouvèrent cachés derrière un tas de ruine blanchâtre. Lodan en profita pour les examiner.
- Vous êtes blessés ?! demanda t-il en criant pour couvrir le vacarme du combat effréné.
- J’ai bouffé de la terre, et j’ai envie de vomir ! répondit sinistrement Syfar en se râpant la langue avec ses dents sales.
- Tiens !
Il fouilla dans la trousse de premiers secours, et sortit un petit flacon translucide, dans lequel flottait un liquide étrangement liquoreux et épais à la fois. Syfar l’avala d’une traite, mais se courba l’échine, et vomit à pleins poumons, dans une série de bruits ignobles. Il se redressa avec peine.
- C’est…efficace ! dit-il difficilement.
- Cesse de chialer, et amenez-vous ! rumina Eden, qui les couvrait depuis.
Ils commencèrent à courir à travers le terrain complètement inondé par la pluie, maintenant, et localisèrent Max, qui menait leur escouade. Ils se retrouvèrent dans une large tranchée aménagée de cales pieds et d’un tabouret cassé, et se mirent à couvert.
- Ils sont balaises ! s’exclama un soldat blond à leurs côtés.
- Fermes-la, Watton, tu veux bien ! brama Max en levant la main droite, comme pour le frapper. Bon…on ne peut pas les affronter au corps à corps au niveau du troisième poste avancé, car ils sont trop nombreux !
- On ne demande pas un appui ? demanda Syfar, en repoussant la mèche brune de cheveux mouillés qui lui obstruait la vue.
- Pas un appui terrestre en tout cas ! répondit Max, d’un ton railleur.
- Et pourquoi ?
- Leurs boucliers de protections pourraient rafler toute l’escouade d’un seul coup, et on a perdu Steen et Rocayn à cause d’eux !
- Les saligauds ! ralla Lodan, en soignant le bras blessé d’un soldat.
- Mais les chasseurs vont arriver ! assura Max.
En effet, quelques secondes plus tard, alors que la pluie avait cessée, une myriade de chasseurs légers Républicains filaient vers le champ dévasté, et larguèrent de puissantes torpilles sur le camp des Vongs. Ce fut le signal, et les soldats profitèrent de la confusion adverse pour s’infiltrer dans le troisième avant-poste, et nettoyer la zone. La surprise aérienne sema la panique chez l’ennemi, qui abandonna le quatrième et le dernier poste avancé, et la République envoya des soutiens terrestres à l’armée présente sur le champ de bataille boueux. Il y avait là une centaine de soldats de toutes classes, et il fut bientôt évident qu’ils avaient l’avantage.
Max reçut une fréquence de la base, et se retourna, souriant de toutes ses dents jaunes, vers ses soldats :
- Les boucliers sont détruis !
Il y eut un cri de rage dans les rangs, mêlé à de la grande joie, et chaque homme leva le poing en signe de triomphe.
- Feu à volonté ! déclara Max, qui sortit du bunker, en courant.
Le reste de l’escouade l’imita, et bientôt, toute l’armée se dirigeait impitoyablement sur la base des Vongs, massacrant chaque ennemi, et des lignes entières d’extraterrestres en proie à la plus grande panique.
Eden fouetta la mâchoire imposante d’un Vong d’un coup de sa crosse, et l’acheva au sol. Il poursuivit sa course aux côtés de ses confrères, et faucha trois autres ennemis. Mais un puissant rayon transperça les lignes Républicaines, et une bonne dizaine de soldats périrent instantanément. Eden avala sa salive, et tua un autre Vong avec ses lasers. En première ligne, il dégoupilla une grenade qui détruit le dernier char résistant, et des morceaux volèrent à pleine vitesse, attrapant au passage un ou deux combattants.
Il vit soudain Max, au sol, à la merci d’un Vong. Eden s’accroupit, et cala la crosse de son fusil contre son épaule. Au moment où le Vong abattait une lame aux formes peu conventionnelles, un rayon vert le frappa en pleine tête, il glissa pathétiquement sur le sol, un trou encore fumant dans le cerveau. Max adressa un vague signe de reconnaissance, et extermina un autre extraterrestre.
Une explosion retentit soudainement, et une puissante et chaude bise vint balayer l’armée, qui s’écroula par terre sous le poids de la tension, dans un même mouvement. Eden se releva le premier, et quand il se rendit compte de la situation, il cria de joie :
- On a gagné ! »
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Lun 27 Aoû 2007 - 17:48, modifié 2 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Lun 27 Aoû 2007 - 11:10   Sujet: 

Je constate que vous accueillez la nouvells à bras ouverts ! :D :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Lun 27 Aoû 2007 - 17:45   Sujet: 

Le chap III avance petit à petit, vous l'aurez peut-être ce soir ou demain matin ! :D Et j'attends toujours de pertinentes critiques de votre cru ! :lol: :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar bioman » Mar 28 Aoû 2007 - 11:19   Sujet: 

J'aime bien, mais une question, les combats se ^passent sur Coruscant?
Car, même après le passage des vongs, de la gadoue, il ne doit pas y en avoir beaucoup :D .

Continue
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mar 28 Aoû 2007 - 11:24   Sujet: 

Pour la gadoue et les Vongs (:lol:), c'est expliqué dans le chapitre trois, (twist de la mort qui tue ! :D) que je suis en ce moment entrain d'écrire ! :)

Il sera posté dans la journée ! :ange:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mar 28 Aoû 2007 - 12:08   Sujet: 

Chapitre III : A l'aube de la guerre


L’espace noir de Nal’Jovayn était constellé de points lumineux et brillants en de nombreux lieux. Il semblait serein, et surplombait la splendide planète, véritable sphère organique, mêlant des tons vifs et froids dans une parfaite harmonie colorée.
Sur ce tableau visiblement calme, un imposant et majestueux croiseur aux formes étranges flottait, trônant au-dessus de la planète. Il était un immense bloc de métal, possédant une tour de communication, reconnaissable par une longue et fine antenne, ainsi que plusieurs demi sphères sur sa surface, comme des bulles dans de l’eau claire. Chaque sphère avait une verrière blindée, qui donnait une vue imprenable sur l’espace. Des dizaines d’artilleries automatiques étaient placées sur le croiseur, ce qui lui assurait une importante protection contre les chasseurs ennemis.


A bord de la frégate d’acclamation, illégalement construite dans les hangars de Nal’Jovayn, l’Empereur Myff Grearg, assis sur son trône noir, contemplait silencieusement le chantier en activité devant ses yeux, et derrière la vitre indestructible, lui offrant un panorama de qualité sur l’espace.
Proprement dit, Myff Grearg n’était pas Empereur. Mais sa soif de pouvoir et de vengeance envers la République l’avait poussé à agir selon son instinct de prédateur féroce, et quelques années plus tôt, avec l’aide de son ami politicien, Starn Kerrala, il avait rassemblé une grande fortune, créait en partie par des vols de contrebandiers opérant pour ses soins. Avec cet argent, ils avaient pu recruter des milliers de personnes, pour servir dans un Empire de l’illégalisme dirigé par lui-même. Ses annonces avaient fais mouche, et aujourd’hui, il dirigeait d’une leur juste valeur. Ils opéraient à partir de mondes inexplorés, mais possédait également des contacts sur Coruscant, et plus particulièrement au Sénat Républicain, dont un membre leur fournissait des armes et des matériaux de constructions, en échange d’une protection accrue.
Peu de temps avant, ils avaient eu des échos sur une certaine armée de guerriers Sith, et les avaient immédiatement contacté. Dark Ekan avait prétexté qu’ils ne les aideraient que si ils mettaient à feu et à sang le Temple Jedi sur Coruscant, une sorte de vengeance envers ceux qui ont bannis les pratiquants du côté obscur de la Force. Mais celui-ci n’était pas convaincu sur la capacité de l’Empire des Déchus à écraser la République, et Myff le trouvait trop pessimiste. Mais malgré lui, son petit doigt lui disait que les choses pouvaient tourner à tout moment en sa défaveur.
Un Lieutenant de l’Ordre des Déchus, rattaché à l’Empire, répondant au nom d’Aaran Gunnar, se présenta à la porte, et rentra dans la salle du trône, la démarche assurée. C’était un homme bien bâti, à la barbe mal rasée, ce qui lui donnait une allure de séducteur.
« Monseigneur, dit-il d’un ton respectueux et en s’inclinant, Nos Archanges ont saisis la seconde planète du système Corellien, et personne n’a été épargné.
- Excellent, Lieutenant, répondit Grearg d’une voix forte et claire. Préparez ma navette.
- Oui, excellence, dit Aaran, en tournant les talons, et en sortant de la pièce.


Uvan Lerg n’avait pas prévu une attaque sur Talus, et surtout pas de la part de l’Ordre des Déchus, une simple rumeur devenue cauchemar dans toute la galaxie. Il se trouvait au Service de Communications Républicaines, qui interceptait et triait les conversations de chaque monde appartenant au Système Républicain, quand une dizaine de personnes armées de blasters dernier cri et portant des combinaisons noires en cuir pur et d’ailes semblables à celles utilisées par les Angels Républicains, avaient fais irruption dans la salle principale du complexe. Ils avaient abattus toutes les personnes autour de lui, et il n’avait pu s’échapper qu’en passant dans les conduits d’aération. Il avait rejoint un hangar à proximité, et avait décollé pour la capitale, en envoyant un message de détresse.
Capitaine de l’Armée Républicaine, il était en mission de prévention en vue de l’attaque Sith sur Coruscant, mais également pour surveiller des comportements inhabituels dans les rangs des techniciens, des secrétaires et des ingénieurs, mais rien d’inquiétant ne lui avait mis l’eau à la bouche, en tout cas pas pour le moment. Mais à cause de cette attaque, il ne s’était concentré que sur sa survie, ce qui l’importait le plus en vérité.
La sphère cendre se fit étincelante à travers le cockpit du Capitaine, et il traversa sans encombres l’atmosphère. De gros et gris nuages obstruaient le soleil puissant de la capitale galactique, et la pluie menaçait à présent. Il se posa sur une piste de secours, et coura à perdre haleine, en se dirigeant vers le Sénat.


Eden était de retour au Centre, vaste complexe Républicain qui accueillait les soldats qu’il avait formé, de n’importe quelle classe. Il sortait maintenant des douches, après cette séance d’entraînement intensive sur le simulateur Vong. Leur victoire était éclatante, et il était satisfait de ses performances.
Max entra alors dans le couloir, et se précipita sur lui :
« Bravo, vieux !
- Quoi ?
- Tu ‘connais pas la nouvelle ?
Eden fronça les sourcils, d’un air perplexe.
- Non…
Max éclata d’un rire tonitruant, et Eden se demanda si le commando n’était pas devenu fou.
- On vous propose une place comme Angel dans l’armée, toi et Syfar !
- Tu rigoles ?
Son supérieur secoua vigoureusement la tête :
- Pas du tout.
- Mais…qu’est-ce qu’on a fais pour être récompensé comme ça ?
Max leva les yeux au ciel :
- Eden, dit-il d’un ton convenu, si on a gagné le scénario d’entraînement, c’est grâce à toi et Syfar ! Vous avez éliminé la moitié des Vongs à vous deux, vous avez percé la défense et créé une diversion, et tu m’as sauvé d’un sacré savon de Lerg.
Eden fronça un sourcil :
- Il est en mission sur Tanus, non ?
- Ah ! fit Max en se frappant le front. Je n’y pensais plus !
Le futur Angel sourit de toutes ses dents :
- Cette nouvelle me fait vraiment plaisir ! Je vais l’annoncer à Syfar.
Il tourna les talons, et se dirigea d’un pas vif vers la salle de restauration, le seul endroit où il ne serait pas étonnant de le voir. Mais soudain, une rude secousse fit trembler le sol…


Kair effectua un saut périlleux avant, et para un coup latéral d’un jeune Sith. Il frappa en direction de ses côtes, trop rapidement pour son adversaire, qui s’écroula, une vilaine plaie cautérisée lui barrant la taille.
L’attaque de Dark Ekan et ses sbires était enfin arrivée, et chaque habitant s’était réfugié dans sa demeure, assistant impuissamment au combat des Jedis. Les soldats n’avaient pas encore été dépêchés, mais ils avaient dû sentir le tremblement dû à l’explosion d’un bâtiment coûteux.
Adossé à Vlan, il déviait les coups des ennemis, et en tuait un par moment. Ils étaient tellement nombreux, que quant un Sith tombait, deux autres venaient pour le remplacer.
D’un coup d’œil furtif, il aperçu Tyr’Nom aux prises avec un guerrier maniant un sabre à deux lames rouges sang, brillantes comme des diamants chauffés à l’incandescence, sur le point d’exploser en morceau. Des éclairs se formaient quand les lasers écarlates rencontraient la lame verte du maître Jedi.
Profitant d’un moment d’inattention de son adversaire direct, Kair lui assena un violent coup de pied dans le creux de l’estomac, et bondit vers son maître. Le Sith ne lui permit pas de retomber, et l’envoya valser avec la Force. Kair atterrit douloureusement, mais se releva tant bien que mal, repartant une nouvelle fois à l’assaut de l’ennemi.
Tyr’Nom frappa avec vigueur une lame du Sith, qui chancela sous la puissance portait par le coup. Kair le prit par surprise et effectua une culbute sous son large coup. Il tomba à la renverse, et Tyr’Nom l’acheva impitoyablement.
« Merci, mon padawan, dit le maître avec reconnaissance.
Ils se séparèrent, et Kair rejoignit Vlan, à la lutte avec deux massifs guerriers qui maniaient deux sabres chacun. Vlan tourna sur lui-même et évita un coup droit portait par son ennemi, et lui trancha aussitôt ce bras tendu. Le Sith hurla de douleur, et Kair lui transperça le dos. Vlan bloqua l’attaque du second en usant de la Force, et le décapita.
Tout à coup, une dizaine de transports lourds apparurent dans le ciel, noir maintenant, et se posèrent sans encombres sur la plate forme. Des sas s’ouvrirent de toutes parts, et une bonne cinquantaine d’individus en combinaisons de cuir et dotés de paires d’ailes mécaniques s’envolèrent pour combattre.
« Des Angel ?! pensa Kair. Impossible ! »
- Ce ne sont pas des Angel, déclara Vlan, qui avait comme lu dans les pensées de son frère jumeau.
En effet, ils purent distinctement voir l’insigne étrange qui barrait leurs torses bombés. Un cercle et un ligne verticale, coupée de deux épais traits horizontaux, le tout coloré en blanc. Les soldats étaient armés de lances roquettes puissants, et quand l’un d’eux tira, plusieurs Jedis furent fauchés, et s’envolèrent pour se cogner contre les murs et les colonnes du Temple.
Un guerrier Sith, qui se différenciait des autres par sa peau sombre et ses tentacules semblables aux lekus des Twi Lek, se posta devant eux.
- Salutations, Jedis ! déclara t-il en découvrant ses dents jaunâtres et aiguisées.
- Assez de formules de politesse, Dark Ekan ! s’exclama Vlan, en dressant son sabre laser, fermement empoigné.
Son frère l’imita, et ils bondirent devant lui. Le Sith effectua un saut en arrière pour éviter les lames bleues des padawan, et alluma simultanément un drôle de sabre laser. Sa poignée formait un X, et quatre lames sortaient des extrémités.
Il frappa en premier, bloquant les réponses des jumeaux avec les deux lames avant. Il les repoussa, puis tourna longuement sur lui-même, tout en avançant, sautant, et faisant pleuvoir les coups sur Kair et Vlan. Sa danse rythmée et mortelle danse de combat lui permit d’atteindre Kair à la cuisse.
- Non ! cria Vlan, les yeux exorbités sur la plaie fumante de son frère.
Il se tourna vers Dark Ekan, l’air enragé.
- Bien ! fit le Sith en grinçant des dents. Laisse la colère t’envahir !
Vlan bondit, et para un coup du Sith quand il le survola. Il atterrit derrière lui, et se pencha en arrière pour bloquer un coup mortel. Il se releva rapidement, et fit volte face. Les lames s’entrechoquèrent une nouvelle fois dans une petite gerbe d’étincelles brûlantes et dorées. Ils restèrent ainsi pendant longtemps, et Vlan put faire le bilan de la bataille : un très grand nombre de guerriers était allongé par terre, morts, mais la plupart étaient des Sith, et, outre Dark Ekan, il ne restait qu’une dizaine d’ennemis, contre une trentaine de Jedis qui avaient pourtant commencés le combat en infériorité.
Un guerrier Sith encore debout bondit vers Vlan, le sabre levé, mais Kair le dévia de son objectifs avec la Force. Le Sith atterrit avec grâce, et fit tournoyer sa lame en se dirigeant vers le Jedi blessé. Celui-ci roula vers la gauche, évitant un magistral coup qui aurait pu s’avérer mortel.
- Pas de chance, Orloff ! dit Dark Ekan et s’éloignant de Vlan.
Il plongea alors sous le padawan, et lui trancha nettement la jambe gauche, qui tomba pathétiquement sur le sol, accompagné par le cri de douleur de son propriétaire.
- Vlan !
Kair se redressa, et frappa de toutes ses forces le coup de Dark Orloff. La tête vola un instant, avant de se bloquer dans la cavité d’un mur. Il poussa le tronc décapité du Sith, et, pour la première fois, usa de la poigne de la Force sur Dark Ekan. Le Sith fut soulevé dans les airs, en émettant de petits sons étranglés.
- Kair ! s’exclama Tyr’Nom. Il pourrait nous fournir des informations sur l’Ordre !
Celui-ci ne l’écouta pas, et continua à étrangler le Sith.
- Ne le tue pas !
Après quelques instants, Dark Ekan ne bougea plus, les pieds et les bras ballants. Alors, Kair lâcha prise, et tituba, en s’accrochant à un mur. Tyr’Nom ferma les yeux :
- Tu viens de faire une grave erreur…
Et il se précipita sur Vlan, pour examiner sa jambe amputée…
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mar 28 Aoû 2007 - 15:51   Sujet: 

:? Pas de critiques ? :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Mer 29 Aoû 2007 - 0:48   Sujet: 

Salut Kalax,

Je viens de copier et lire en diagonale ton texte tout en corrigeant quelques fautes. En voila une dont je me rappelle : tu écris " il se posa sur la piste de secours, et coura à perdre ..... dans cette phrase tu utilises le passé simple pour le verbe courir tu aurait du mettre et courutà perdre....

Ton histoire se lit facilement malgré quelques fautes. Pour des commentaires plus complets, laisse moi un peu de temps.

Ne t'atarde pas trop sur le fait que personne commente ta FF. Tu risques d'avoir plein de critiques ou d'éloges en même temps. Ne te décourage pas et met nous la suite.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar bioman » Mer 29 Aoû 2007 - 15:25   Sujet: 

Oui, laisse nous le temps de la lire, j'aime bien l'histoire, mais je trouve que tu changes trop rpidement de sujet, tu passes de personnages en personnages très rapidement et, du coup, on lutte un peu pour comprendre.

Sinon, très bien, continue.
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mer 29 Aoû 2007 - 15:44   Sujet: 

Merci les gars :lol:

C'est vrai je suis un peu chiant mais je voudrais des avis, quand je veux le topic à DW il l'a posté après moi il a plus de réponses que le mien ! :D

Et c'est vrai qu'il y a pas mal de persos, et que c'est plus dur à comprendre, mais chaque histoire va se rejoindre dans un chapitre, un des derniers, voire le dernier ! :D

Je postes bientôt le quatrième chapter! :)
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar bioman » Mer 29 Aoû 2007 - 15:56   Sujet: 

C'est parce que on est de faillots, il est le modo des fanfic, il faut bien lui faire plasir :D

POur être plsu sérieux, Darkwilliam a déjà écrit plsieurs fanfic qui ont eu du succès, il est donc normal que les gens le privilégie (notoriété, quand tu nous tient :D )

Quand à to, continue d'écrire, ne t'inquiète pas, le public finira par arriver si tu écris bien :D
La force rouge est en moi
bioman
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 440
Enregistré le: 28 Mar 2007
Localisation: paris 13
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mer 29 Aoû 2007 - 16:16   Sujet: 

Je vous fais une sinthèse des différentes histoires :

Vlan et Kair, deux jumeaux Jedis, sont chargés avec leurs confrères de défendre Coruscant de la menace de l'Ordre des Déchus, un groupe terroriste puissant et caché, qui aurait un lien avec une armée de Sith clandestins (:D)...

Eden Harluys est un soldat dans l'Armée de la République, qui, après une simulation fructueuse, est promu au rang d'Angel, une classe de soldats dotés d'ailes mécaniques et d'armes dernier cri. Il lutte contre l'Empire des Déchus, auquel est rattaché l'Ordre des Déchus (combattu par les Jedis... :roll: )

L'Empereur Myff Grearg est à la tête de l'Empire des Déchus, qui rassemble des personnes qui n'ont pas pu prouver leurs talents sous la République...

Voilà, c'est à peu près tout, des fois je met une autre intrigue, mais elle est éphémère !

A plus pour le chap' 4 ! :) :lol:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Mer 29 Aoû 2007 - 16:56   Sujet: 

Voilà le chapitre 4 ! TINTINTIN ! :D

Chapitre IV : Des problèmes

« Nous devons à tout prix éviter la panique générale du peuple ! brama le Sénateur d'Alderaan II, Ernus Idscy, en levant une main vigoureuse.
- Elle a déjà éclaté, fit remarquer Uvan Lerg, l’air absent.
- Et par la faute de qui ? dit le Sénateur d’un ton innocent.
- Cela suffit, messieurs ! s’exclama Shear Fundryn, le Président de la République Galactique. Ce n’est pas en nous lamentant que nous déciderons ce qu’il convient de faire !
Idscy se renfrogna, et Lerg conserva son absence. Fundryn repris la parole, en se tournant vers son compatriote à sa droite :
- Capitaine Kerlya, dit-il d’un ton doucereux, Je voudrais le rapport de Mace Lund sur le combat contre les guerriers Sith.
Zayne se redressa sur son siège luxueux, et joignit ses mains :
- Tous les Sith ont été exterminés. Mais nous avons perdu sept Jedis, dont le Maître Samos.
- C’est terrible, murmura quelqu’un.
- Mais, selon Tyr’Nom Esfaluysi, déclara Kerlya, Dark Ekan est mort, tué par Kair Dolesan.
- Un apprenti ? s’étonna Shear Fundryn. Contre un Seigneur Sith ?
- Tyr’Nom est inquiet pour Kair. Il a sombré quelques instants dans le côté obscur lors de son duel contre le Sith, et c’est sans doute cela qui lui a permis de le vaincre.
- Je comprends, dit Fundryn. Il ne veut pas qu’il y prenne goût.
- Il y eu beaucoup de Jedis noirs, jadis, déclara Usjyn Ackbar, le Sénateur de Mon Calamari. Mais presque aucun n’a rallié l’Ordre Sith.
- C’est vrai, opina le Président, Mais il ne faut pas prendre de nouveau ce risque.
- Et qu’en ai t-il des soldats ? demanda Uvan, qui revenait dans la conversation. Ils n’ont pas participé à la bataille ?
- Non, répondit Fundryn. La quasi-totalité s’entraînait sur une simulation de combat, au Centre.
- Cela aurait pu nous coûter cher, fit remarquer Zayne.
Il y eut un long silence, que Shear Fundryn brisa peu après :
- Bien messieurs. La séance est levée. »


Kair était assis sur un muret de brique, devant le Grand Jardin, envahit de papillons voletant avec une certaine cadence. Il tripotait inconsciemment son sabre laser, trop perdu dans ses pensées pour réaliser que Tyr’Nom l’avait rejoint, et s’était assis à ses côtés.
« Kair.
A l’écoute de son nom, il se reconnecta.
- Oui, Maître ? demanda t-il en se tournant vers le vieux Jedi.
- Je voudrais te parler.
- A propos de quoi ?
Tyr’Nom se leva, et fit les cents pas dans le petit couloir vitré et lumineux, où régnait malgré tout une atmosphère étouffante. Les Jedi, contrains de porter des robes épaisses, étaient les premiers à en souffrir.
- De ton duel.
- Avec Dark Ekan ?
Kair eut un petit rire nerveux.
- Il a fait du mal à Vlan, dit-il simplement, Je ne vois pas où est le problème de l’avoir tué.
- Justement, fit Tyr’Nom entre ses dents. Ce n’est pas de l’avoir tué le problème, bien qu’il aurait pu s’avérer utile pour la République.
Il s’assis une nouvelle fois à côté de lui, et posa ses yeux dans les siens.
- L’inconvénient, c’est que tu as usé du côté obscur pour le faire.
Kair bondit du muret, et se tourna vers son maître :
- Que dites-vous ?!
Tyr’Nom fronça les sourcils. Son padawan ne voulait apparemment pas avoir une telle conversation.
- Tu as utilisé le côté obscur !
- Mais je ne m’en suis pas rendu compte…
Kair semblait profondément choqué de son attitude.
- Maître. Je m’en excuse sincèrement. Je ne voulais pas m’en servir, mais je me suis laissé…
- …envahir par la haine, et la colère, termina Tyr’Nom. N’oublie jamais, mon padawan : la colère mène à la haine, la haine mène au côté obscur.
Kair s’agenouilla devant son maître, et lui posa un regard intense de regrets.
- Je ne vous décevrais plus. Je le jure.
Le maître sourit. Un instant auparavant, il se demandait si il avait fait le bon choix en le prenant comme apprenti.
J’ai fais le bon choix...


La passerelle ne s’était pas encore ouverte, et Eden courait déjà vers l’extérieur, l’arme au poing, et plus déterminé que jamais. Derrière lui, il sentait le souffle de Syfar, qui croulait légèrement sous le poids de son armement.
La petite escouade de treize soldats déboucha dans un marais sombre, où régnait une atmosphère inquiétante. Hauts, dans le ciel noir de Dagobah, des oiseaux voraces volaient en décrivant des cercles au-dessus d’un arbre en particulier, sans doute habité par des rongeurs comestibles. De la brume chaude s’élevait de la mare liquoreuse et odorante qui les trempait jusqu'aux genoux, et les énormes arbres s’élevaient jusqu’à une vingtaine de mètres. De laconiques mais effrayant cris d’animaux étaient émis d’un peu partout.
La planète était vraiment comme on leur avait décrite, pire encore.
Max se posta devant le groupe, et fit volte face :
« Pas le temps de chialer, les gars ! On y va !
Ils s’élancèrent dans le marécage boueux, en marchant sur la matière peu praticable, et constamment aux aguets du moindre signe de présence ennemie. Les lianes des conifères fouettaient leurs joues et leurs oreilles, et leurs cheveux étaient déjà sales, à cause de la crasse qui s’accumulait de toutes parts, et même dans l’air.
Une fréquence avait été interceptée par le Service de Communication de la République, sur Coruscant. Cette onde suspecte était en provenance de la planète Dagobah, et le Président Shear Fundryn avait dépêché une escouade d’Angels accompagné d’un Commando pour nettoyer la zone de tous traîtres à la République.
Ils atteignirent une impasse, qui était en réalité un amas de roches imposantes coincés dans un gigantesque arbre creux, et allongé dans la vase gluante du marais. Bientôt, les Angels artilleurs placèrent quatre mines un peu partout sur la barricade naturelle, et ils sortirent de l’arbre creux. Une explosion retentit, et cette fois ci, ils purent s’engouffrer dans le passage. Il donnait sur une grande cascade d’eau qui, à la grande surprise générale, était parfaitement limpide et délicieusement fraîche. Ils découvrirent qu’une source coulait sous le sol, et qu’une faille dans la roche avait formait cette cascade. Le rebord de la falaise étant trop en hauteur par rapport au niveau de l’eau, et qu’aucun endroit praticable n’était en vue pour que ses Angels atterrissent, Max jugea préférable de rebrousser chemin et d’essayer de descendre vers la vallée par un autre moyen.
Eden et Syfar étaient déçus. Ils s’étaient rigoureusement entraînés à voler avec les ailes de leur combinaison étouffante, et adoraient la sensation que le vol leur procurait, une sensation de puissance infinie et de domination durable.
Ils arrivèrent vers un sentier escarpé non loin de la cascade, qui descendait bizarrement, partant à gauche, et revenant à droite jusqu’au bout. Il était constitué de roches fines, entassées les unes sur les autres comme des escaliers, et ils surent que ce n’était pas dû à une formation naturelle. A cause de certaines jambes fatiguées, Max autorisa aux traîneurs encombrant d’user de leurs ailes, et de s’envoler jusqu’aux bas des escaliers. Eden et Syfar ne se firent pas prier, et sautèrent au-dessus du sentier rocheux, en déployant les ailes mécaniques. Leur cœur s’emballa aussitôt, puis, il prit l’habitude de l’altitude douce. Quelques instants plus tard, après un dernier cercle au-dessus de leurs coéquipiers, ils atterrirent lentement, et sans encombres.
- J’adore voler, se dit Eden à lui-même, et à haute voix.
Après la voie faites de roches, il y avait un étroit plateau contre des falaises blanches, qui surplombait la rivière mouvante et agitée par les puissantes coulées d’eaux fraîches. Eden remarqua dans le coin d’un buisson quelque chose qui brillait, mais ne s’y intéressa pas d’avantage quand Max donna l’ordre d’avancer. Ils poursuivirent donc la route, l’arme dressée. Syfar jeta un coup d’œil au radar :
- Je vois des points rouges sur l’holocarte !
Ses camarades de combat se concentrèrent encore plus sur l’éventuel danger.
- AAAAH ! cria l’un d’eux.
Des lasers partirent dans tous les sens, mais cessèrent presque instantanément.
- Bordel ! hurla Max en se dirigeant vers l’Angel qui fermait la marche. Tu veux nous faire repérer, nom de dieu ?!
- Mais y avait un serpent ! dit-il d’une voix tremblante, en désignant un buisson contre la falaise à leurs côtés.
- Mais quelle pédale ! s’exclama Max, en poussant le soldat violemment.
Celui-ci vacilla un instant, puis perdit complètement l’équilibre. Ses compagnons se penchèrent vers la rivière pour le regarde s’échouer brutalement contre les roches en contre bas, à côté de ma rivière, dans un bruit absolument ignoble.
Max se tourna vers sa troupe :
- On continue !
Eden se demandait bien pourquoi l’Angel n’avait pas déployé ses ailes, car il aurait pu facilement survivre à la chute. Laissant cette question de côté, il poursuivit la marche avec ses coéquipiers. Lui, il s’était habitué à l’éternelle vigueur du commando. Le père de Max, Ian Dolesan, avait été un garde au palais du regretté Président de la République, Shirch Efgok, un Rodien respectable, qui avait trouvé la mort dans une stupide histoire de réacteur, et forcément, il avait hérité du caractère de son père, qui mourut dans une fusillade. Lui et ses frères, les jumeaux Kair et Vlan, en avait été gravement affectés.
Le sentier déboucha enfin sur une long plateau, troublé par plusieurs petites sources d’eau, cette fois ci, on ne peut plus sale et vaseuse. Eden pensait que, depuis un vaisseau, cette plaine aurait l’air d’une toile d’araignée verdâtre. Cette pensée lui tira un rire nerveux et incontrôlable, et il dû se contenir pour qu’on ne le prenne pas pour un fou hilare.
Ils traversèrent le plateau sans encombres, mais leurs bottes commençaient à se coller légèrement au sol à cause de la vase accumulait depuis le départ. Ils firent donc une pause pour nettoyer l’équipement, et faire le point sur leur situation géographique.
Soudain, Max s’approcha de lui, et lui chuchota à l’oreille :
- On a un problème. Un très gros problème. Un imprévu plutôt.
Ils s’isolèrent à l’ombre d’un pont rocheux, et il lui expliqua alors :
- Les armes fonctionnent plus.
- Comment ça ?! s’écria Eden, en jetant un bref coup d’œil à son fusil blaster DC-137.
- Ferme-la ! On va rebrousser chemin, et rejoindre le vaisseau et les pilotes.
- Mais comment ça se fait qu’elles ne fonctionnent plus ? Tout à l’heure elles marchaient !
- Oui, mais j’ai remarqué un truc argenté qui brillait, quand on a attaqué le sentier qui surplombe la rivière.
Eden fut comme frappé sur la tête par la vérité : il se souvint de l’éclat étincelant dans le buisson, auquel il n’avait pas présenté plus d’attention. Un brouilleur d'électronisme.
- Mais il n’y a pas de danger, demanda Eden, en fronçant les sourcils.
- Si. Mais il ne faut surtout pas paniquer… »
Modifié en dernier par Kalax Undrogan le Sam 01 Sep 2007 - 10:39, modifié 1 fois.
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Kalax Undrogan » Sam 01 Sep 2007 - 10:38   Sujet: 

J'espère que ça vous plaît, je fais une petite pause, j'en suis à la moitié du chapitre V, et j'espère ne pas devoir raccourcir ma FF a cause de la rentrée ! :D
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Mar 04 Sep 2007 - 18:50   Sujet: 

Salut Kalax,

Ca y est, j'ai lu ta FF. C'est bien écrit, la lecture se fait sans anicroche. J'ai cependant un regrès à exprimer : tu ne ne décrit pas assez le caractère de chaque personnage ainsi que les lieux où se passent les actions.

Dans le chapitre 3 tu écrit : "Proprement dit......../.............et aujourd'hui il dirigeait d'une leur juste valeur." N'aurais-tu pas oublié : "main de fer" entre d'une et leur.

J'ai aimé, continue sur ta lancée malgrè la rentrée.

@ plus
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Kalax Undrogan » Jeu 06 Sep 2007 - 16:46   Sujet: 

Merci Django ! :lol:

Bon, mes parents ont pris des résolutions cette année, dont le planning de moi et de mon frère (Max Dolesan sur FSWU). L'ordi passe donc après le goûter (:D), les devoirs ( :evil: ) et la douche ! ( :oops: )...Donc il est possible que je ne poste mon prochain chapitre que pendant un week-end, sachant que j'en suis à la moitié, peut-être samedi... :?

En attendant, envoyez les FF à tire l'arrigot (ça s'écrit comme ça nan ? :D :??:), et bonne continuation ! :ange:
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Jeu 06 Sep 2007 - 22:15   Sujet: 

Salut Kalax,

Tu demendais comment s'écriver "à tire-larigot" voila la bonne orthographe. Bon, nous patienterons pour avoir la suite mais n'oublie pas les études :( , c'est aussi important que SWU. :) :wink:
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 

Messagepar Kalax Undrogan » Ven 07 Sep 2007 - 8:57   Sujet: 

Lol, t'inquiète pas pour les études, Django ! :D

J'ai des ressources :lol: !!!
Moi j'crois pas aux vampires, et j'y croirais jamais, mais j'crois ce que mes yeux voient, et mes yeux c'qu'ils ont vus, c'était des vampires !
Kalax Undrogan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 92
Enregistré le: 19 Juil 2007
 

Messagepar Django » Sam 08 Sep 2007 - 0:29   Sujet: 

Kalax, ce n'est pas pour les études que je m'en fait mais pour SWU. :sournois: :sournois: :sournois:
Django
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 674
Enregistré le: 14 Avr 2004
Localisation: boissières - 30
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations