StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Petit ange parti trop tôt
 

Star Wars 1313 restera dans l’Histoire de la saga comme le dernier grand projet supervisé (et annulé) par George Lucas. Son origine remonte pourtant à la sortie de La Revanche des Sith, en 2005. Si la saga cinématographique est définitivement terminée (selon le cinéaste), la franchise, elle, n’est pas près de disparaître. George Lucas décide ainsi d’investir d’autres médias narratifs. En avril 2005, il donne le feu vert à la production du jeu vidéo Le Pouvoir de la Force (The Force Unleashed) et de la série d’animation The Clone Wars. Il indique également qu’une série en prises de vues réelles – un format encore inexploité par la franchise – verra le jour. Le processus de pré-production est alors annoncé pour l’automne 2005, pour une diffusion en fin de décennie. Ce n’est qu’en 2012 que Rick McCallum dévoilera le nom de code de cette série : Star Wars Underworld. Mais la production subit de nombreux contretemps, et le projet tarde à prendre forme. En 2009, peu après la sortie du Pouvoir de la Force, une équipe de LucasArts est chargée de développer en interne un jeu vidéo destiné à accompagner la future diffusion d’« Underworld ».


Premier concept art pour 1313

Ce jeu devait reprendre la direction artistique, le ton et des éléments narratifs de la série. Au départ, LucasArts souhaitait réaliser un jeu de rôle, dans le style de Knights of the Old Republic (2003). Puis un jeu d’action en monde ouvert, à la Grand Theft Auto 4 (GTA 4, 2008). Avant de se concentrer, fin 2009, sur une aventure axée sur la coopération entre deux joueurs, dans le genre d’un Gears of War — où les éléments du décor font office de couverture lors des affrontements. Peu après, l’ambition de George Lucas semble se retourner contre lui. « Les scripts de la série ont été écrits comme si l’argent n’existait pas », explique le scénariste Ronald D. Moore (Battlestar Galactica). « George disait quelque chose dans le genre : “Ne t’inquiète pas pour ça”. Puis Rick McCallum gémissait et mettait régulièrement sa tête entre ses mains. On écrivait ce qu’on voulait ». À partir de la fin 2009, les responsables de Lucasfilm arrêtent soudain d’évoquer la série. Il faut attendre le printemps 2010 pour se rendre à l’évidence : le projet n’est pas près de voir le jour. Pourtant, en avril 2010, un épisode de la seconde saison de The Clone Wars montre pour la première fois les bas-fonds de Coruscant — et plus exactement l’étage 1313 — où devait se dérouler une partie de l’intrigue d’Underworld. Lucasfilm envisage désormais de relancer la production aux alentours de 2015.


Les bas-fonds de Coruscant - Concept Art de 1313

2. Nouvelle partie, même joueur
 

Le jeu vidéo développé par LucasArts est évidemment impacté par la mise en pause d’Underworld. L’histoire est bientôt remaniée afin de prendre son autonomie. Fin 2010, le studio, dirigé depuis peu par Paul Meegan, décide d’adapter les styles de jeux vidéo les plus populaires à la sauce Star Wars. L’ancien spin-off devient ainsi un jeu d’action-aventure linéaire à la Uncharted, baptisé Star Wars 1313 et réalisé par Dominic Robilliard (Lucidity, CounterSpy). L’intrigue et le contexte restent similaires à ce qui avait été développé pour Underworld ; le joueur incarne ainsi un chasseur de primes, dont les activités le forcent à plonger dans les entrailles de Coruscant. « Si vous preniez la cantina de Mos Eisley et que vous la placiez à côté, ce serait probablement le plus bel endroit du monde », expliquait l’artiste Dave Smith. « Vous ne voulez absolument pas y vivre. Pour certaines personnes, c’est une prison, mais pour d’autres, c’est pratique. »

Les bas-fonds négligés de la capitale de l’Empire représentaient l’environnement urbain idéal pour des criminels en fuite. Ayant précédemment travaillé pour la société Epic Games, Paul Meegan aurait imposé le moteur graphique mis au point par ce studio, Unreal Engine 3, au détriment des logiciels développés en interne par LucasArts. Ce qui contraint les développeurs à se former rapidement aux spécificités de ce moteur particulièrement puissant. Les studios ILM et Skywalker Sound viennent prêter main forte à leurs collègues, qui travaillent dans le même bâtiment, à San Francisco. Graphiquement, les prototypes surpassent les blockbusters vidéoludiques du moment. Prévu pour début 2014 sur les futures consoles Xbox One et PlayStation 4, ce jeu s’annonce comme le plus ambitieux de l’histoire de LucasArts. En 2011, George Lucas entame son rapprochement avec Disney. Et commence à préparer son synopsis pour une nouvelle trilogie (ce qui permettra d’augmenter la valeur de la société).


A 1313 niveaux sous la surface - Concept Art de 1313

En janvier 2012, le fondateur de Lucasfilm, échaudé par les incessantes critiques de certains fans, évoque son désir de prendre sa retraite. Séduit par les prototypes de Star Wars 1313, George Lucas incite pourtant son équipe à reprendre des rebondissements et des personnages d’Underworld. Et finalement, à remplacer le protagoniste original par Boba Fett lui-même ! Or ce qui semble être une formidable opportunité peut paver la route vers l’enfer. De larges pans du jeu, que ce soit le script, les modèles 3D ou les décors, vont devoir être supprimés, altérés ou remplacés. George Lucas, pour qui l’histoire passe avant tout, a l’habitude d’itérer avant d’obtenir le résultat voulu. Le développement d’un jeu vidéo ne fonctionne pas de la même manière : la colonne vertébrale reste le gameplay. Une simple modification peut impacter l’équilibre du jeu. L’inclusion de Boba Fett contraint par exemple à revoir tous les combats planifiés, puisque le Mandalorien dispose d’un jetpack ! Il est donc capable de réaliser des mouvements verticaux. Bientôt, le jeu est malgré tout présenté au grand public dans son ancienne configuration… et soulève l’enthousiasme des fans. Quelques jours plus tard, George Lucas impose Kathleen Kennedy à la direction de Lucasfilm.


Boba Fett en action - Concept Art de 1313

3. Un cercle vicieux
 

Étrangement, malgré les réactions positives des fans, le développement de Star Wars 1313 rencontre des difficultés. Paul Meegan quitte bientôt son poste, et les dirigeants de Lucasfilm ne semblent pas vouloir accorder à ce projet les moyens humains et financiers dont il aurait besoin. Et pour cause : George Lucas est en négociation avec Disney. En octobre, il signe l’acte de vente de sa société, avant de dire adieu à la saga qu’il a imaginée. En février 2013, un épisode de The Clone Wars retourne au niveau 1313 de Coruscant. Deux mois plus tard, le couperet tombe : LucasArts ferme ses portes, et le développement du prometteur Star Wars 1313 est annulé. Peu après, Electronic Arts récupère les droits vidéoludiques de la saga. Dominic Robilliard, le réalisateur du jeu, tente de convaincre Visceral Games de reprendre le projet. Peine perdue : une partie des membres de l’équipe de Star Wars 1313 est simplement recrutée… pour rejoindre la production d’un jeu Star Wars, produit par Visceral Games (Dead Space). Comble de malchance : ce projet — qui disposait de plus d’un point commun avec Star Wars 1313, en termes de gameplay — sera annulé à l’automne 2017 ! Avant que ses assets (travail de préproduction, éléments graphiques, etc.) ne soient partiellement recyclés au sein du studio EA Vancouver, qui semble vouloir réaliser un jeu d’action en monde ouvert. Soit l’un des premiers concepts évoqués pour ce qui était alors connu sous le nom de Star Wars Underworld, à la fin des années 2000… La boucle serait alors bouclée.


RIP - Concept Art pour 1313

 


Sources :

  • Kotaku
  • Blood, Sweat, and Pixels: The Triumphant, Turbulent Stories Behind How Video Games Are Made de Jason Schreier

 

Publicité