StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Pepakura ? Missa pas connaître !
 
Alors qu'est-ce que le pepakura ? Je vais développer cette partie en 3 grandes parties, 15 sous-parties et 148 alineas... Je plaisante, seulement 10 sous-parties !

Le pepakura c'est une méthode de pliage, un petit peu comme l'origami. Vous pliez des bandes de papier et vous les collez entre elles, puis vous obtenez la structure de la pièce (voir photo ci-après).



Par la suite, le but est d'enduire la structure papier de résine et de fibre de verre. On ponce et on peint. Pour avoir une explication détaillée, je vous invite à lire ce tutoriel sur la réalisation du masque de Phasma.

L'extension des fichiers proposés dans ce dossier, est en ".pdo". Pour l'utilisation de ces fichiers, vous devrez télécharger un petit soft gratuit : PepakuraViewer (téléchargeable ici). Dans le tutoriel cité en amont, il y a une partie consacrée à l'utilisation (très simple) du logiciel... Oui très simple, un droïde de combat de la fédération pourrait y arriver !!

Il n'y a pas que les armures, certains accessoires peuvent être aussi réalisés en pepakura, par exemple des macrobinoculaires, des droïdes, etc.

Bref vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin, enfin je l'espère.
2. Matériaux et conseils d'utilisation
 
10/01/2018

Afin de compléter cette introduction et de vous donner le plus de billes possibles pour la réalisation de votre cosplay en Pepakura. Vous trouverez ci-après les matériaux dont vous aurez besoin ainsi que les conseils pour la réalisation.

 

Première partie : Création de la base papier :

  • Papier cartonné d'un minimum de 160gr/m². A vous de voir si vous voulez quelque chose de plus rigide. J'ai utilisé du 160gr pour la réalisation du casque de capitaine Phasma.
  • Colle liquide papier
  • Scalpel, ou cutter, voire ciseaux. Le scalpel reste bien supérieur aux deux autres outils car plus maniable. Le cutter a une lame et un manche souvent un peu trop imposant pour les travaux de précision. Enfin si vous n'avez rien de tout cela, et que vous vivez sur Tatooine, des ciseaux suffiront.
  • Une règle pour guider vos découpes.

Ensuite et bien découpez, pliez, collez ! N'hésitez pas à inciser à l'intérieur des pliures pour que celles si soit plus saillantes. 

 

Avant de passer à la suite je vous conseille vivement de faire des petites pièces tests de côtés, afin de tester les différentes réaction chimique entre elle. Ce qui vous évitera de tout recommencer. 

 

Seconde partie : Application résine et fibre de verre :

  • Résine. Il existe plusieurs résines : Epoxy, Polyuréthane, Acrylique, Polyester. Celle qui est la plus souvent utilisée est la résine Polyuréthane. Résine bi-composant. Son plus gros inconvénient c'est ça toxicité ! A utiliser uniquement en extérieur ou dans un endroit aéré (très aéré) et le port du masque est obligatoire, et celui de gants vivement conseillé.
  • Fibre de verre : Prendre de la fibre MAT ou non tissé, elle est moins agressive pour les mains et se désolidarise beaucoup moins facilement quand vous la couper.

Dans un premier temps, vous allez enduire l'extérieur de votre masque avec la résine. Une fois cette première étape terminée et la résine sèche. Vous pouvez passer à l'intérieur du casque en ajoutant la fibre de verre à votre résine. Suivant la résine choisie, la fibre n'est pas obligatoire, mais elle reste vivement conseillée. Cette étape est longue et souvent laborieuse. 

 

Troisième partie : Mastic et ponçage :

  • Mastic. Là encore il existe plusieurs sortes de mastic. Ne cherchez pas midi à quatorze heures, utilisez du mastic standard de type Sintofer.
  • Une spatule souple pour enduire.
  • Ponceuse : Si vous avez la chance d'avoir une Dremel, acheter de quoi remplacer les embouts de ponçage ! Sinon le ponçage peut se faire à la main, commencer par du papier à faible grammage pour aller vers du plus fins.... Mais afin d'économiser vos forces je vous conseille d'investir dans une mini ponceuse....

Appliquer le mastic sur votre casque. C'est un matériau qui sèche très vite, donc allez-y par petite quantité (environ 100ml) par utilisation. Une fois votre masticage terminé, il faut poncer ! Pensez à porter masque et lunette pour vous protéger. Si certaines parties ne sont pas parfaitement lisse, ou n'ont pas le rendu souhaité, repassez par la case mastic.

 

Quatrième partie : Peinture 

  • Apprêt : Gesso acrilyque, ou alors  bombe d'apprêt automobile.
  • Verni.
  • Peinture : ce que vous avez envie, bombe, pinceau, queue du chien ... Petit conseil, utilisez des peintures de même marque que le vernis (autant que faire ce peut) afin de limiter les réactions indésirables.

Apprêter votre pièce. Je vous conseillerais pour les rendus brillant de sous coucher votre pièce avec de la bombe noire brillante, cela renforcera votre peinture finale. Et enfin verni, là aussi rien d'obligatoire, mais ça évite à la peinture de s'écailler dans le temps. 

Vous savez tout ou presque, il n'y plus qu'à !

Page suivante >>
Publicité