StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Les réactions du staff
 
VALIDE
Les avis récoltées ici l'ont été rapidement après la fameuse annonce. Il s'agit par conséquent des réactions directes, sans prise de recul ni grande analyse. En outre il se peut que des craintes ou éléments exposés aient déjà été contredit.


Les membres du staff sont classés ici par ordre d'ancienneté (date d'entrée dans l'équipe). D'autres informations les concernant sont également indiqué, de sorte à permetttre des réflexions du style "ceux qui ont connu la première sortie de l'épisode IV ont plus de mal à accepter la suite". Dans l'ordre: âge, localisation, position vis-à-vis de l'univers et profession.

La position vis-à-vis de l'univers indiquent la partie la plus appréciée. On utilise les termes officieux suivants :
- Trilogiste: pour la trilogie original, soit les épisodes IV, V et VI
- Prélogiste: pour la nouvelle trilogie, soit les épisodes I, II et III
- Sagaiste: pour l'ensemble des films, comme un tout
- UEiste: pour l'Univers Etendu, globalement ce qui n'est pas les films
- StarWarsiste: pour ceux qui apprécient l'ensemble, sans préférence particulière
- JeuxVidéiste : Les jeux-Vidéos avant tout
- NOJiste : pour le Nouvel Ordre Jedi, période de l'Univers Etendu


Chadax  

La surprise du retentissement énorme dans tous les médias, du jamais vu depuis 2005 !

D'abord, ça a été la surprise de l'annonce en elle-même, légitime et mondialement partagée, ma première réaction à chaud ayant été très proche d'un "Oh mon dieu, ils ont tué Kenny !" ; et ensuite la surprise du retentissement énorme dans tous les médias et/ou communautés, je n'avais jamais vu ça depuis 2005, et encore (ce qui démontre, s'il fallait encore en douter, à quel point Star Wars est entré dans la culture collective)... Et depuis, mon ressenti, plus à froid, s'est retrouvé à mi-chemin entre excitation et scepticisme.

D'abord l'excitation de revoir Star Wars sur le devant de la scène, avec tout ce que ça va amener de nouveau (nostalgie des années pré-films de la Prélogie, avec son lot de rumeurs, discussions, découvertes, spoilers), et un essor durable probablement à long terme...

Mais aussi le scepticisme devant l'aspect que prendra ce SW made by Disney, l'orientation que risquent d'avoir ces nouveaux films (et tout ce qu'il y aura peut-être autour) : plus grand spectacle, plus "pop-corn", avec une trame de fond moins développée que les "vieux" films ou l'UE, moins "adulte" que ce qu'on nous promettait (notamment pour 1313 et la série live) ?

Bref, j'espère que Star Wars ne perdra pas son âme dans l'affaire, ou tout du moins l'âme qui m'a fait en devenir fan (même si je suis conscient qu'il est probable que je ne fasse plus vraiment partie du cœur de cible de la franchise)...

Chadax - 29 ans - Fontainebleau / Île de France - Sagaiste - Ingénieur bureau d'études


Sky Karrde

Cataclysme meurtrier ou divin festin ?

Mercredi 31 octobre, 2h du matin. Rentré d'une petite soirée, je me connecte à SWU pour voir si j'ai raté quelque chose d'intéressant dans la journée. Avant même d'être connecté au site, on me fait signe sur plusieurs messageries instantanées : le serveur était en rade toute la soirée, et on a raté une actu importante. Une nouvelle vidéo d'Angry Birds ? Une date pour Star Wars Detours ? On ne me répond pas, ou plutôt si. Un lien, une vidéo nommée "Disney to acquire Lucasfilm". Un inconnu qui se dit être le président de "The Walt Disney Company" raconte sa petite histoire, puis George "le Créateur" Lucas fait de même, et ils signent ensemble un petit bout de papier.
Une heure plus tard, pas moyen de redescendre sur terre. Quelque chose d'énorme a été annoncé, c'est sûr... Mais quoi ? Cataclysme meurtrier ou divin festin ? Star Wars est mort, vive Star Wars ?
Une semaine plus tard, je ne sais toujours pas comment me positionner vis à vis de cet évènement. Entre la suppression probable de l'Univers Etendu que j'aime et le retour de Star Wars au cinéma, je n'ai pas choisi mon camp... Et je ne compte pas le choisir avant d'avoir vu l'Episode VII !

Sky Karrde - 24 ans - Bordeaux - StarWarsiste - Ingénieur de recherche



Dark Susy

Mon optimisme pathologique a vite pris le dessus!

De mon côté j'ai d'abord perçu la nouvelle comme une grosse blague, vu que c'est mon frangin tout excité qui m'en a fait part sur Facebook ! Bien évidemment je ne l'ai absolument pas cru. Mais je me suis vite rendu à l'évidence devant la multiplication des sources qui évoquaient cette transaction de folie sur le net.
Du coup je suis passé par pas mal d'états émotionnels en un temps record : incrédulité, euphorie, appréhension, scepticisme, grosse envie, un nouvel espoir...

Bon ceci dit, mon optimisme pathologique a vite pris le dessus ! Je laisserai ma part de doute ressurgir sous forme de critique acerbe s'il y a lieu en 2015, mais en attendant je refuse de bouder mon plaisir. C'est tellement agréable de se lever le matin et de se demander quel personnage de l'UE je rêverais de voir dans un film ! Car oui, en tant que fan hardcore de l'UE, j'ai bien espoir que Disney ne s'assoie pas entièrement sur ces dernières décennies de créations SW sur tout support, et nous ponde un truc non sulement entièrement innovant, mais avec néammoins quelques clins d'oeil jouissifs à des personnages clés de l'UE !
Un optimiste pathologique je vous dis !

Dark Susy - 31 ans - Grenoble - UEiste - Enseignant chercheur



Jedi-Mich

Ce qui me laisse perplexe, c'est la ligne de conduite que "pourrait" prendre Disney

Un certain mardi soir, j’apprends la fameuse nouvelle : Star Wars appartient dorénavant à Disney. Disney qui s'empresse d'annoncer que de nouveaux films vont voir le jour.

Ma première réaction a été de penser que Star Wars était fini. Mais je ne vais tout de même pas revendre toute ma collection sur ebay. Faut pas exagérer ^^.
Puis, je me suis rendu compte que Star Wars était un truc à part vu la façon que cette nouvelle a été prise en compte par les médias.

Après mûres réflexions, c'est toujours chouette de voir un Episode sur grand écran. Donc je suis assez ravi de ce côté là.
Mais ce qui me laisse perplexe, c'est la ligne de conduite que "pourrait" prendre Disney; films à grand spectacle sans scénario fort et également "adulte" ? Ou trame bien ficelée avec plusieurs plans de lecture ?

Ben, on a jusqu'en 2015 pour se poser la question et d'après moi cette passation de pouvoir me fait dire que "Star Wars est mort, vive Star Wars". A terme, la franchise ne sera plus gérée de la même façon sans Lucas.

Donc, Wait and See.

Jedi-Mich - 37 ans - Aix en Provence - StarWarsiste - Géophysicien



Link224

Je m'interroge sur le futur de l'UE

A l'annonce du rachat de LucasFilm par Disney, j'a été, comme beaucoup de monde je pense, très surpris.

Evidemment, on ne peut qu'être heureux de l'annonce de futurs films : Star Wars va à nouveau toucher le grand public (car The Clone Wars n'est destinée qu'à un public "jeune", et n'est suivie assidûment que par les fans hardcore que nous sommes), et de nouvelles générations vont découvrir ce fantastique univers. De plus, on peut présumer que les films seront de qualité (en témoigne Avengers, une vraie tuerie issue des Marvels, licence qui a pourtant été rachetée par Disney).

Oui mais voilà. En tant que staffeur Litté, et donc de fan hardcore des romans et des comics, je m'interroge sur le futur de l'UE. Il faut savoir qu'environ 160 romans/romans jeunesse et à peu près autant de comics ont vu le jour, ont bâti un Univers Étendu solide, et j'ai malheureusement peur que tout ça parte en fumée dès le premier film... Bien qu'il soit acquis que les films ne seraient pas une adaptation de l'UE, mais bel et bien des créations originales, je garde espoir que ceux-ci n'empiètent pas sur ce magnifique travail effectue par de si nombreux auteurs...

Link224 - 26 ans - Guéret (Creuse) - UEiste - Prof de Maths


Skellos

Un mélange d'appréhension et d'impatience à l'idée de nouveaux films.

J'ai appris la nouvelle juste avant une réunion. Autant vous dire que cela fut l'une des plus improductives de ma vie , j'ai passé tout mon temps sur ma tablette à prétendre une quelconque recherche sur internet. Honnêtement j'attends de voir ce que cela va donner, j'ai un mélange d'appréhension et d'impatience à l'idée de nouveaux films.
Niveau qualité il est évidement que Disney est capable de produire du grand spectacle, mais la question se porte plutôt sur l'avenir de l'univers étendu. Celui ci ayant été massacré par TCW qui avait pourtant la facilité d'être un dessin animé, qu'est-ce que cela va donner avec les contraintes d'un film live ?
En tout les cas, ma plus grosse attente porte sur les futures attractions des parc à thèmes, étant un fan inconditionnel de Star Tours l'avenir est plutôt alléchant de ce coté là !

Skellos - 24 ans - Paris - starwarsiste - communication


Ashlack

Une collaboration logique et naturelle pour une reprise et une continuation de 35 ans de magie.

Comme beaucoup je pense, j'y ai pas directement cru. Puis la première réaction fut "Lucas abandonne la licence aux mains de Disney, le Star Wars que je connaissais est fini".

Après la réaction instinctive et un peu de renseignements et de réflexion, c'est tout l'inverse qui apparaît. Une collaboration logique et naturelle entre Lucasfilm (qui ne cesse pas d'exister) et Disney, dont la qualité en matière de divertissement n'est plus à démontrer (notamment l'exploitation de la licence Marvel). Loin d'un simple rachat commercial d'une licence lucrative, c'est une relance totale de la machine Lucasfilm, une reprise et une continuation de 35 ans de magie. Star Wars revient sur grand écran, que demander de mieux ? Avec le recul, je me dis qu'on aurait dû le voir venir, les ressorties 3D cachaient quelque chose.

N'étant pas un grand partisan de l'UE, surtout de la période post-saga, cela ne me dérange pas que les scénarios soient des originaux. C'est dommage pour les autres œuvres qui deviendront probablement obsolètes, mais d'une part ça n'enlève rien à leur qualité et d'autre part, quoi de plus naturel que l'auteur original (Lucasfilm) poursuive son oeuvre, selon sa vision et ses idées, ce d'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une création récente puisque quelques brides de scénarios existent, parait-il, depuis le début. L'essentiel est pour moi que les nouveaux films ne partent dans des délires comme on a pu le voir dans The Clone Wars, mais au contraire respectent et soient cohérent avec les anciens, tant au niveau du style que de l'intrigue.

Ashlack - 21 ans - Alpes Suisses - Sagaiste - Etudiant ingénieur


Xendor

Soit Disney fera "du Disney" sur les épisodes 7, 8 et 9 ; soit Disney respectera l’œuvre originale.

Soit Disney fera "du Disney" sur les épisodes 7, 8 et 9 ; soit Disney respectera l’œuvre originale.

Pour moi, l’Univers Etendu ne sera pas respecté car c’est tout simplement impossible. Il faudrait déjà que l’UE ne soit pas rempli de contradictions pour pouvoir être pris en compte sérieusement. Le mot « canon » ne représente rien du tout pour moi, et je pense que c’est aussi une partie du futur travail de Disney : créer une véritable « colonne vertébrale » qui soit intouchable.

À quoi va ressembler la série live censée être sombre ? Le film sur Boba Fett de Joe Johnston verra t-il le jour ? J’espère que ces films ne seront pas de simples prétextes pour les parcs d’attractions.
Dans une moindre mesure, je me demande aussi ce qu’il adviendra des sorties 3D annoncées. Leurs dates de sorties sont en conflit direct avec la sortie Disney. Je préfère voir du neuf, mais j’avoue que cela prend un autre sens aujourd’hui de voir les Star Wars de Lucas au cinéma.

Xendor - 30 ans - Marne - sagaiste - vendeur en produits culturels



Jagen Eripsa

Excitation ? Rejet ? Pour moi, c'est plutôt le premier cas.

En voyant l'annonce du rachat, je n'ai pu m'empêcher de penser que TheForce.net avait un sacré culot de sortir un poisson d'avril aussi gros... Avant de me rappeler que nous étions en octobre. Ce n'est que lorsque l'information est tombée via une dépêche AFP que j'ai bien voulu y croire.

Alors, excitation ? Rejet ? Pour moi, c'est plutôt le premier cas. Je n'ai vu qu'un seul Star Wars au cinéma (La Revanche des Sith), et savoir que de nouveaux films arrivent me donne envie d'espérer que oui, ils vont faire quelque chose de bien. Pour l'UE, l'avenir semble moins radieux, mais il a déjà été tellement malmené ces dernières années qu'un coup de grâce et une refonte totale est peut-être la meilleure solution...

Jagen  Eripsa - 18 ans - Lorraine - StarWarsiste - Etudiant en lettres


Lain-Aksoo

Espérant que pour aujourd'hui et à jamais notre cher Univers restera cohérent

Par une belle et froide soirée d'Octobre (à vrai dire j'en sais rien j'étais en train de Geeker comme ma sœur me le rappelle assez souvent), je jouais avec mes camarades de la section Wookiee XXI à The Old Republic. On devait entamer notre 3ème ou quatrième essai sur le Pèlerin de Cauchemar quand le cadet de la guilde, le jeune Men'nev, nous met comme message dans le canal de guilde "un ami vient de me dire que Lucasfilm à été racheté par Disney". A que cela ne tienne on lui dit TOUS qu'il s'est fait avoir et que c'est une grosse mascarade, et qu'on s'est foutu de sa tête !
Mais la curiosité de certains d'entre nous fut émoustillée et c'est avec une certaine appréhension qu'ils se sont mis à chercher des infos.
Quand aux autres, on continuait gaiement notre avancée sur notre Pèlerin !
C'est alors qu'après une pêche aux info,s on ne pouvait plus ignorer cette nouvelle, on la retrouvait sur le site du Figaro, d'Allociné et j'en passe…
Il a donc fallu admettre que DISNEY AVAIT RACHETE LUCASFILM ET SOUHAITAIT FAIRE UN STAR WARS 7.

Après avoir fini d'essayer de botter les fesses du Pèlerin j'ai vite été contacter mes collègues de Star Wars Universe pour voir si ils étaient au courant …
Seul les TORiens et Nicravin étaient présents, les autres avaient abandonné face au serveur, Ashlack s'était d'ailleurs battu toute la soirée avec celui-ci pour faire une news que je me suis empressé de rédiger pour remplacer le digest que Nicravin avait mis, pour pouvoir en apprendre d'avantage à nos chers internautes !
Vers 2h est ensuite arrivé Sky Karrde à qui j'ai remis la lourde tâche de vérifier mon travail…
Cependant pour moi, Sky, et la plupart des fans de Star Wars, notre "bien aimé" Serveur n'a pas résisté à la nouvelle et a une bonne fois pour toutes rendu l'âme…

Ainsi je souhaite une belle et longue vie à Star Wars grâce à ce rachat en espérant que pour aujourd'hui et à jamais notre cher Univers restera cohérent, car à mes yeux c'est et ça restera ce que je trouve le plus formidable avec Star Wars : avoir réussi à créer un univers se passant sur plus de 25 000 ans et se développant sur tous les médias du 21ème siècle, que ce soit romans, BD, jeux vidéo, films, séries etc, avec un nombre incalculable d'auteurs, et qui reste à de rares exceptions "explicables" cohérent !
Ainsi, si ces nouveaux films suivent eux aussi cette ligne directrice, Star Wars deviendra encore plus légendaire qu'il ne l'est actuellement. Mais si ce n'est pas le cas, pour moi ce ne sera tout simplement plus Star Wars et ça ne vaudra peut être plus tout le temps que je consacre à cette Univers car il ne sera plus celui dont je suis tombé en admiration …

Le canon est mon maître, je me dois de rester cohérent envers lui.

Lain-Anksoo - 19 ans - Oise et Val d'Oise - UEiste, NOJiste  - Etudiant ingénieur



Uttini

Pour la première fois depuis l'origine, Lucas ne sera plus vraiment aux commandes

J'ai appris LA nouvelle le matin du 31, c'est ma femme qui m'a dit qu'elle venait de l'entendre à la radio. J'en suis resté tout interdit pendant quelques secondes, me demandant si je n'avais pas fait un saut dans le temps jusqu'au 1er avril. Mais non. Toute la journée, les média ont relayé la nouvelle avec plus ou moins de bonheur et d'exactitude. Je n'ai retenu que l'essentiel : Lucasfilm appartenait désormais à Disney, peu m'importait pour combien, et de nouveaux films étaient déjà annoncés.

Je ne suis pas un nouveau fan, on le sait, j'en ai vu d'autres, mais là je suis resté perplexe un bout de temps. Précisons que je suis plutôt Trilogiste fervent, déçu de la Prélogie (sans pour autant nier ses qualités réelles), très peu fan de l'Univers Étendu, et je pose mon joker dès qu'il s'agit de parler de The Clone Wars.
Cette nouvelle est peut-être le plus grand tournant que j'ai connu dans ma vie de fan. L’Édition Spéciale, en 1997, c'était une grande nouvelle, mais n'apportait rien de vraiment nouveau ; la Prélogie, en 1999, était aussi un grand tournant, mais globalement on s'attendait depuis un certain temps à ce qu'elle arrive à peu près sous cette forme. Ça avait beau être nouveau, cela restait dans une espèce de continuité globale, logique. Lucas était toujours aux manettes, et même si sa tignasse, que j'envie pour son abondance, avait bien blanchi, le ressort était toujours là. Le collectionneur que je suis s'était déjà tourné vers les nouveaux produits qui ont suivi l'édition spéciale, et la logique voulait que les nouveaux films suivent le mouvement.
Cette fois, cependant, c'est vraiment un grand changement de cap dans ce que représente Star Wars à mes yeux. Pour la première fois depuis l'origine, Lucas ne sera plus vraiment aux commandes, même s'il reste "consultant artistique". Et alors que j'étais parvenu à me convaincre qu'il n'y aurait jamais d'épisodes VII, VIII et IX, les voilà qui repointent leur nez à l'horizon.
Je donne mon avis ?

Mes craintes : que la licence soit sabotée, qu'on nous propose un (ou plusieurs ?) plantage à la John Carter, pourtant très proche, dans l'esprit, de Star Wars ; qu'on nous sorte un truc tartignole et emberlificoté à la Pirate des Caraïbes III ; qu'on nous envoie un truc avec une histoire sans queue ni tête à la Tron Legacy.
Mes espoirs : une vraie relance de la franchise. Ces derniers mois, je sentais un essoufflement réel, un désintérêt global du Star Wars pur et dur que j'aimais, tant de la part de ceux qui se sont tournés vers TOR que des fans hardcore de TCW ou de l'UE. Mais l'annonce de nouveaux films ne peut que relancer la machine avant qu'elle ne se grippe. Et tant pis si on “overwrite” des pans entiers de l'Univers Étendu, personnellement je n'y suis pas si attaché que cela, tout en reconnaissant qu'il propose des produits de grande qualité. J'ai toujours établi dans mon esprit une nette distinction entre le canon filmique et l'Univers Étendu, cela ne fera que s'accentuer dans les années à venir, donc.

Je serais tenté de dire : le meilleur est donc encore à venir. Mais aussi : il est urgent d'attendre, de ne pas se laisser bercer par toutes les rumeurs qui ne manqueront pas de s'alimenter, j'ai connu cela plusieurs fois, par le passé, dès qu'on annonçait les nouveaux films de la Trilogie ; une rumeur, à l'époque de la sortie du Retour du Jedi, voulait que Boba Fett soit une femme, rumeur transmise même par des magazines de cinéma très “sérieux”. Donc je vais rester aux aguets, tout en étant très heureux que l'univers que j'aime tant soit appelé à revenir bientôt sur les écrans avec de vrais nouveautés.

Uttini - 46 ans - Nancy - trilogiste et collectionneur - agent de sécurité incendie


Nicravin

LucasFilms et Disney ? Curieux mélange.

LucasFilms et Disney ? Curieux mélange. Jamais je n'avais pensé à une telle association avant d'être mis en face du fait accompli, en même temps que le reste de la planète. Un premier temps, je suis resté devant mon écran, le regard rêveur. La première conséquence était l'annonce d'un nouveau film et j'étais plutôt satisfait de ce côté là : Disney fait de bons films, ai-je pensé. Puis j'ai réfléchi et modifié mon point de vue : Disney faisait de bons films, car je dois dire qu'aucune des dernières productions ne m'a séduit. Hors, l'idée même d'un mauvais Star Wars me répugne. Alors, quoi ? Je ne sais pas. Star Wars est un nouveau départ que Disney ne prendra pas à la légère (curieusement, personne ne prend rien à la légère une fois après avoir payé deux milliards de dollars US cash^^). Bien négocié, ce virage peut amener Star Wars à des sommets. Mal...

Et l'UE dans tout cela ? Il va, selon toutes vraisemblances, très profondément changer. La chronologie, tout d'abord, car des événement dits "canons" vont certainement devenir "infinities" à cause des films mais cela ne me dérange aucunement. J'ai toujours vu l'UE, tous supports confondus (JV, litté, série télé, cartes,...), comme une sorte de bonus gigantesque aux films. D'autre part, de nouvelles possibilités vont apparaitre avec les films, de nouveaux développements possibles. De nouveaux supports, qui sait ? La seule chose que j'espère c'est que Disney ne prendra pas la folle décision de tout simplement arrêter la machine, ça me ferait mal de voir un tel potentiel gâché à jamais.

Sic transit gloria mundi, comme ils disent...

Nicravin - 17 ans - Bruxelles - Sagaiste - Etudiant


DarkyVady

Entre l'excitation de revoir du Star Wars sur grand écran et la crainte que l'UE ne soit piétiné

Disney rachète Lucasfilm... Hum... Comment dire que ce fut une semaine difficile ? Déjà, je ne sais pas encore comment me positionner, entre l'excitation de revoir du Star Wars sur grand écran et la crainte que l'UE ne soit piétiné par le nouveau film. Le soir même, mon colocataire se dit très impatient de voir le nouveau film au cinéma. De plus, le lendemain de la nouvelle, je dois me rendre à une soirée chez un ami de ma classe et en bon étudiant en cinéma que nous sommes, nous tergiversons sur cette nouvelle. Mes amis me sachant ultra-fan, ils ne manquent pas de me charrier sur cette nouvelle et m'indiquent leurs crainte et franchement, je n'ai pas su quoi leur répondre, la fin de la soirée s'est tourné vers l'élevage de Poneys sous serre.
Après, y'a le niveau Jeux Vidéo qui me fait peur. Peut-être que 1313 sera le dernier gros jeu de la licence ! Pour ceux qui ne savent pas, Disney (par le biais de Disney interactive) a exprimé son souhait de ne plus faire de jeux à gros budget. MAIS COMMENT JE VAIS FAIRE ?!?

DarkyVady - 22 ans - Nantes/Normandie - JeuxVidéiste - Etudiant en cinéma



Sheon Mistera

Je suis inquiet, mais on verra bien.

En apprenant cette nouvelle, j'hésite entre frayeur et excitation. En effet, comment ne pas craindre, avec ce rachat, que l'univers Star Wars ne devienne encore plus une vache à lait ? On nous parle directement de la production de nouveaux films, ce qui n'est qu'une histoire de gros sous, non de passionnés. Pour autant, voir de nouveaux films Star Wars, quelle nouvelle incroyable.

Le problème de leur localisation chronologique demeure. Le débat sur une possible position d'un épisode 7 a déjà eu lieu des milliers de fois dans l'esprit fertile des fans. L'Univers Étendu a déjà pris le créneau de la suite des films. Alors, va-t-on assister à un effacement total de l'UE post-Retour du Jedi ? Je trouverais ça très risqué. Il n'y a qu'à voir la levée de bouclier des fans concernant The Clone Wars, et l'UE de la période n'était qu'un post-it comparé à celui situé après la Trilogie. On pourrait aussi imaginer l'adaptation de livres existants : dans ce cas, je ne serais pas surpris de voir la Croisade Noire du Jedi Fou adaptée à l'écran... Mais un gros problème demeure : l'âge des acteurs. Pour garder un minimum de cohérence, cette saga doit se passer environ cinq ans après le Retour du Jedi. Or, tous les acteurs en ont pris trente. Même la magie du maquillage ne pourra pas tout faire.

Il y a aussi la solution de situer les films à une autre période (par exemple l'Ancienne République des KotOR et TOR, particulièrement en vogue actuellement), mais qui sera moins parlante pour le grand public, donc cela reste risqué.

Je suis inquiet, mais on verra bien.

Sheon Mistera - 24 ans - Bretagne - Trilogiste - Ingénieur informaticien


Obi-Wan Keshnobi

Si Star Wars devait perdurer sans l'implication directe de Lucas, ce devait être au sein de Disney.

Comme beaucoup, ma première réaction à cette annonce fût un profond étonnement. Mais les nombreuses réactions excessives sur la toile me font réagir. On entend parler d'une infantilisation de la franchise, d'une intrusion de Mickey dans notre Saga. C'est sans compter les précédentes affiliations entre les deux univers et la fascination de Lucas pour le family entertainment, qui est au cœur de la Saga.

Pour moi, si Star Wars devait perdurer sans l'implication directe de Lucas, ce devait être au sein de Disney. Je ne vois aucune autre filiale du cinéma capable de mieux entretenir cet univers. Il ne faut pas non plus oublier que Lucasfilm existe toujours, et que les équipes créatives affiliées à la Saga seront sans aucune doute de la partie.

Pour l'UE, j'imagine la tâche bien trop ardue pour avoir des films le respectant intégralement. Une source d'inspiration, sans aucun doute, mais aucunement une adaptation proche de l'existant.

Obi-Wan Keshnobi - 23 ans - Alsace - StarWarsiste - Futur graphiste


Mitth'raw Nuruodo

Il y a là-dedans une réelle rupture qui implique un risque réel.

Et voilà, ça devait arriver, après tout ce temps à se crêper le chignon en discutant des capacités longtemps sous-estimées du Y-Wing, voilà que tombe la nouvelle que tout le monde attendait depuis sept ans, et je ne sais plus quoi dire. Peut-être parce que je ne l'attendais plus, justement.

Qu'est-ce que l'on ressent dans ces cas-là ? Le vieux fan de l'UE que je suis n'a pas peur ; on tourne en rond depuis longtemps, il est temps de repartir sur de nouvelles bases. Reste l'enthousiasme de revoir des Star Wars au cinéma, et les précédents ont été si exceptionnels que me voilà encore parmi vous après toutes ces années ! Pour autant, ces films n'étaient pas forcément nécessaires, ne nous voilons pas la face : l'histoire était complète de TPM à ROTJ, ce n'est pas pour rien que George Lucas a jeté l'éponge ; mais ils peuvent trouver de nouvelles façons de se justifier...

Le feront-ils ? Ce n'est hélas pas si sûr, car au final, c'est surtout cela qui a retenu mon attention : Star Wars passe sous la coupe de Disney ! Bon, Disney n'est pas incapable de faire autre chose que du film pour enfants bien manichéen, ne soyons pas sectaires ; pour autant, Star Wars est définitivement passé de la création du jeune réalisateur seul contre tous au produit d'une grande firme cherchant à l'exploiter au mieux. Il se peut tout à fait que ce soit fait avec talent, mais il y a là-dedans une réelle rupture qui implique un risque réel.

Mitth'raw Nuruodo - 20 ans - Nice - UEiste - Etudiant en science politique
2. Les réactions des anciens du staff
 
Jey
 
Avec une semaine de recul, je dois avouer que c'est quand même pour moi une très bonne nouvelle.

Réveillé au beau milieu de la nuit du 31 octobre 2012, je sentais que quelque chose d'important venait de se passer.
Un coup d'oeil à mon téléphone plus tard, mes sourcils se froncent alors en découvrant l'actu qui va changer l'univers geek à tout jamais.
Ce n'est pas encore le 1er avril, et pourtant on pourrait y croire au premier abord...malgré la confirmation des sites officiels respectifs !

Après Marvel il y a un an et demi, Disney vient d'annoncer le rachat de LucasFilm pour 4 milliards de dollars, et surtout annonce déjà de nouveaux films Star Wars pour 2015, avec G. Lucas en consultant créatif.

Autant cela peut-être une très bonne nouvelle pour les fans, si le le budget/réal/acteurs sont au rendez-vous, autant ça peut signifier la fin de de la franchise tel qu'on la connait.

Avec une semaine de recul, je dois avouer que c'est quand même pour moi une très bonne nouvelle.
Après avoir été un gros fan de SW pendant 9 ans (période 1999/2009 environ), cela faisait quelque temps que la licence me décevait : série TCW trop axé jeunesse, romans en-dessous de la grande époque (ah, le NOJ, ...), des comics axés essentiellement ur TCW et les grandes séries qui s'arrêtent (Legacy, KOTOR, ...), etc...Sans parler de la série TV live qui se faisait désirer ! Les choix de Lucasfilm quand à l'évolution de la licence étaient vraiment discutables...

Avec cette annonce, on repart sur de nouvelles bases, et c'est pour moi un grand espoir de revoir Star Wars au ciné, avec sans doute des réalisateurs qui se sont lancé dans le métier grâce à Star Wars, de nouveaux acteurs inconnus et plein de talent (pitié, pas d'acteurs super-star au casting...), de nouvelles histoires (je croise les doigts pour que la continuité de l'UE soit *un minimum* respecté...).

Une page se tourne, une nouvelle ère vient de démarrer.
SWU sera plus que jamais là pour nous délivrer notre dose quotidienne de Star Wars !


Cesba

Une nouvelle preuve que Star Wars est l’œuvre qui définit le mieux les trois ou quatre dernières générations.

C’est pas tant l’effet de savoir qu’il y aura une nouvelle trilogie Star Wars, qui m’interpelle. Ce n’est pas que je m’en fous, hein ? J’ai même un avis sur la question. Sur leS questionS, même. Mais j’ai déjà pu les étaler dans l’une de mes antres actuels : par ici.

Après tout, à quelques variations près, on n’avait presque pas besoin de cette annonce pour fantasmer et discutailler de cette troisième-trilogie-qui-se-fera-jamais-mais-bon-peut-être-que-si-ah-ben-merde-alors-ca-se-fait-finalement. Et puis, comme on a demandé la même chose à Kidou, et qu’il écrit beaucoup mieux que moi, je suis tout pareil d’accord que lui. Pas besoin d’avoir lu ce qu’il a pondu pour ça.

Moi, ce qui me fascine dans tout c’est le nouvel épisode de l’aventure humain qui se prépare. Je sais, dit comme ça, ça sonne comme un séminaire pour l’auto-accomplissement au sein de l’entreprise travail, mais j’ai que cette expression sous la main.

Je m’explique : l’époque où je sévissais sur SWU reste l’une de celle que je chérie le plus dans ma petite existence. D’abord, parce que je niquais énormément – même si ce n’est pas lié. Mais aussi et surtout parce que j’ai fait la connaissance de personnes extraordinaires qui sont resté mes amis (même si on ne se voit vraiment pas assez). C’est là que j’ai compris que, quel que soit le sujet qui unit un groupe, c’est ce ciment qui permet de bâtir les fondations de la personne que vous serez et à l’avenir. J’ai eu l’impression de faire partie de faire partie de quelque chose. Ca m’a grandement appris sur moi-même.

Durant mes dernières années sur SWU, j’avais l’habitude de dire que j’étais surtout devenu fan de SWU, plus que de Star Wars. Et cette putain d’annonce m’aura permis de revivre pendant quelques heures cette ambiance avec les vieux de la veille et, aujourd’hui, avec la nouvelle garde, qui fait un travail remarquable, et qui me permettra de suivre l’évolution de ce fantastique arbre des possibles à la place qui est désormais la mienne.

On m’a demandé un avis, OK. Mais à la place, je donnerai un conseil : foncez. Poussez des gueulantes ; rédigez des avis sur les forums ou sur les réseaux sociaux (relisez-vous, quand même.) ; allez boire des coups avec les gens que vous rencontrez, allez insulter votre voisin parce qu’il aime le jeu d’acteur d’Hayden Christensen ; menacez rédacteur qui vous a piqué votre news mot pour mot sans vous citer. Faites des erreurs. C’est bien, les erreurs. Dans tout ça, il y aura forcément quelque chose de bon qui sortira. De bons moments.

Peut importe qu’on glorifie Lucas, qu’on crache sur la Prélogie ou la Sélogie (Je demande un droit d’auteur sur ce terme !), qu’on aime Jar Jar ou pas, l’Univers Étendu ou pas… ben on a une nouvelle preuve que Star Wars est sans aucun doute l’œuvre qui définit le mieux les trois ou quatre dernières générations. Cet univers est tellement important pour nous, tellement ancrée dans notre ADN, qu’on ne peut s’empêcher d’en parler calmement ou de s’en servir de prétexte pour se mettre sur la gueule. D’en débattre. Et le débat, c’est bien.

Vous allez voir, ça va être génial. :)

Retour en haut de la page
Tagne

Bref, je suis très impatient de voir comment tout ça va se développer.

J'étais tranquillement en train de regarder Borgen sur mon canapé (vous savez, l'excellente série politique danoise diffusée sur Arte ? ;) et j'ai la fâcheuse manie d'aller de temps en temps sur ma tablette pour voir ce qui se passe sur Twitter.
Et là, mon cœur sursaute ! Je n'y crois pas au début, je me dis que c'est une blague. Puis tous les médias tweetent et retweetent, c'est la folie, alors je commence à y croire.
Première réaction après l'excitation : "Ça va être génial de revoir des films Star Wars au cinéma !" Et comme les séries TV sont ma passion, j'en profite pour me dire aussi : "Yes ! La série live tant attendu va pouvoir enfin voir le jour !", et rien que ça, ça a illuminé ma soirée et les jours qui ont suivi l'annonce fracassante.
Bref, je suis très impatient de voir comment tout ça va se développer, et en voyant le nombre de rumeurs qui circulent déjà sur le net, je me dis qu'on va encore vivre de bons moments avec notre saga préférée !


Ma'ra

Disney est solide et dispose de tous les bons éléments, couplés à Lucasfilm et consorts, pour pouvoir produire une suite à la hauteur.

Ça a commencé subrepticement, sur mon fil d’actualité Facebook. Un lien informel au titre pas très clair vers une brève actualité sur un site d’information. Le temps que je me dise « WTF ? », un second lien apparait. J’ouvre la page, perplexe : Lucasfilm racheté par Disney, au moins un nouveau film à venir.

Là, j’avoue, j’ai bugué quelques secondes. What ??
J’ai relu. J’ai regardé la date sur le coin de mon écran. On n’est pas le 1er avril pourtant…
Je re-regarde la date : 30 octobre. Une farce d’Halloween, peut-être ? Un peu en avance, mouaif… <air dubitatif>

Retour sur mon Facebook, d’autres liens pointent leur nez, des brèves, quelques lignes jetées sur une page, pour dire toujours la même chose. Holà, ça devient sérieux, ça devient viral. Je partage un lien, une petite brève vite fait, histoire de diffuser l’information. Je l’intitule « Il se passe un truc bizarre.... ». Je reste prudente, j’ai franchement du mal à y croire. Rumeurs, farces ?
Les liens fleurissent de partout, différentes sources, pas énormément plus de matière.

Je vais sur SWU.
Offline. Évidemment, à la vitesse où se répand l’info, trop de monde a dû avoir le même réflexe que moi. Le serveur n’a pas tenu le coup. J’ai une pensée pour mes petits camarades staffeurs.

Je reste ébahie par la nouvelle. Ce n’est pas tant l’annonce des nouveaux films qui me perturbe, mais plutôt celle du rachat. Je ne m’attendais pas à ce qu’un mastodonte comme Lucasfilm se fasse acheter. J’avais toujours considéré que son indépendance faisait partie de sa « personnalité ».
Comme beaucoup, ma première pensée est que l’univers de Star Wars ne colle pas avec l’image guimauve-bisounours que me renvoie Disney. Est-ce que ce rachat va impliquer que l’univers s’affadisse, s’infantilise ? Je n’en suis pas certaine, car cette étiquette collée sur l’image de Disney est issue de notre enfance, il faut savoir voir plus loin, mais la soudaineté de l’annonce ne me permet pas encore d’avoir assez de recul.

Il se fait tard, je laisse passer la nuit pour mûrir tout ça.

SWU HS, c’est sur Facebook que l’on se retrouve. Sur nos posts, mes amis SWU, la plupart d'entre-eux étant « sorti du circuit » comme moi, se retrouvent et commentent l’actualité. On reforme la communauté de notre génération SWU, comme si le hiatus entre le moment où nous avons laché l’affaire et aujourd’hui, n’avait pas existé. On commente et débat de la nouvelle et de ses conséquences.

Globalement, les réactions qu’on peut observer un peu partout sur le net après une nuit de buzz intense sont très négatives, mais elles sont guidées par la spontanéité, sans prendre le temps de regarder le fond des choses.

Personnellement, je préfère rester en stand-by :

Quote Ma’ra Jade’ 31/10/12 : « En fait, c'est surtout le fait que Lucas vende sa boite (et donc le droit d'en faire de nouveaux), et a fortiori à Disney, qui me surprend. Je ne le voyais pas le faire. Que Disney en profite pour dire "on va utiliser la licence et en faire d'autres" alors que Lucas ne voulait pas en faire, ça ne m’étonne pas.
Est-ce que ce sera mieux/moins bien, je n'en sais fichtre rien, et ça dépendra de l'équipe prod/cast choisie. »

Les avis éclairés de mes compagnons illuminent un peu la morosité des réactions générales, avec des arguments positifs assez convaincants. Très rapidement, nos discussions s’orientent sur « Le Futur » de ce qui sera développé, le futur de la licence.

SWU redirige son flux de visiteur vers la page Facebook. Les discussions vont bon train pour savoir que pourrait développer Disney, quelle portion de l’univers étendu les fans préfèreraient voir à l’écran.
Au même moment est publié le communiqué officiel.

J’avoue, je ne l’ai pas lu. Tout comme c’est à ce moment-là que j’ai arrêté de lire les commentaires des uns et des autres.
Car aussi palpitante que soit la nouvelle du projet des nouveaux films, cela ne m’intéresse plus assez de discuter pendant des heures de ce que chacun juge comme étant « la seule portion de l’univers digne d’être mise en image, et pas autre chose, sinon ils renieront la franchise ». J’aime un peu plus d’ouverture. J’ai moi-même eu ma propre « crise de confiance » dans l’univers il y a de cela quelques années, avec les films II et III et l’arrivée du NJO. Je sais, avec le recul, qu’on peut continuer à aimer Star Wars dans les aspects qu’on chérit, sans être obligé de tirer un trait dessus, pour quelques pans d’univers que l’on n’apprécie pas. Cette frénésie de la communauté à vouloir absolument des films qui seront 100% canons avec l’UE me laisse perplexe. La seule conclusion que j’en tire est que Disney fera ce qu’il veut (et les fans crieront peut-être alors au scandale) puisque le projet est de toute façon déjà dans les cartons.

Je vois aussi passer des arguments, via les images détournées et vidéos humoristiques qui fleurissent sur le net. Il y a du bon, et ça dédramatise un peu. En bon élément de la culture populaire, Star Wars et son actualité touche les gens.

Au final, après une semaine, cette nouvelle me semble plutôt positive. Disney est solide et dispose de tous les bons éléments, couplés à Lucasfilm et consorts, pour pouvoir produire une suite à la hauteur. Le tout est de le vouloir. Il ne nous reste qu’à attendre et voir venir. Il est temps qu’ils remontent un peu la barre sur la qualité des films, par rapport à la trilogie précédente ! Je ressens maintenant la nouvelle plus comme un joyeux mariage évident et réussi que comme une OPA hostile d’entreprise à entreprise.
Et je me rassure sur le côté enfantin, en me disant qu’après tout, Disney a commis une autre franchise que j’affectionne tout particulièrement, que sont les Pirates des Caraïbes, ou foisonne aventures épiques, tueries et abordages sans quartiers, mort-vivants, magie vaudou un peu noirâtre, sens moral tout relatif et questionnements métaphysiques sur la mort et la qualité d’âme, ainsi que les aspirations profondes de chacun. Comme quoi, tous ces éléments peuvent se trouver dans un film estampillé Disney.


Willou

Je veux être optimiste quant à l’avenir de Star Wars, je souhaite donner sa chance à Disney.


Petite analyse d’un ancien staffeur qui entretenait sa passion en se contentant de lire des romans Star Wars à la qualité inégale et qui, au final, n’attendait peut-être que cette nouvelle incroyable pour de nouveau vibrer.

« Qu’est ce que c’est que cette tisane ? »

Certaines journées peuvent commencer par de mauvaises blagues, où ce que l’on analyse comme étant une tentative d’humour des plus poussive. C’est d’abord ce que j’ai cru quand j’ai entendu que Disney rachetait Lucasfilm. Comme je suis certain que tout un chacun sera passionné par ma vie, c’est en entendant la matinale de Fun Radio que j’ai appris cette nouvelle, entre deux vannes des animateurs. D’où ma confusion et ma première impression « qu’est ce que c’est que cette tisane ? » (Oui Kaamelott a laissé des traces sur moi). Mais malgré tout, l’impression initiale me laissant tout de même sceptique, je me suis précipité sur internet. Je n’ai pas eu besoin d’aller loin puisqu’on retrouvait la nouvelle sur la page Google Actualité. Et au fur et à mesure que je lisais le premier article qui m’était tombé sous la main sur le sujet, mes yeux ne cessaient de s’écarquiller. Lucas avait effectivement vendu Lucasfilm à Disney. Un épisode 7 était déjà dans les tiroirs. Et il se pourrait bien que ça ne soit que le début d’une nouvelle exploitation de l’inépuisable filon Star Wars. Là, ça n’était plus des yeux mais des soucoupes !

Mais alors…c’est vraiment reparti pour un tour ?

Passée la surprise, je pars du principe que le premier sentiment que l’on ressent est toujours le seul et unique qui compte vraiment face à l’annonce d’une telle nouvelle. Et celui qui prédomina en moi à ce moment là fut…l’excitation. Car oui, si on laisse de côté le scepticisme inhérent à une telle annonce (Disney ne va-t-il pas dénaturer l’œuvre de George ?) on ne peut s’empêcher de penser que oui, ça y’est, c’est reparti pour un tour. De se dire que l’on va de nouveau voir un Star Wars inédit sur grand écran, mais que, mieux encore, on va pouvoir faire monter petit à petit le plaisir lié à l’attente en guettant la moindre news, la rumeur la plus improbable, la plus petite image, la première bande annonce…Ce sont aussitôt de bons souvenirs qui remontent en moi à cette évocation, car je me rappelle avec plaisir tous les excellents moments que j’ai passés sur SWU à discuter de toutes les actualités entourant la sortie des films de la Prélogie, et particulièrement de l’épisode 3.

Un rêve de gosse…

Et c’est ça qui domine en moi, balayant de fait les craintes quant à la qualité des films. Je veux être optimiste quant à l’avenir de Star Wars, je souhaite donner sa chance à Disney, j’ose croire que les réalisateurs choisis sauront redonner à cette saga formidable aux intrigues innombrables le souffle épique qu’elle mérite et j’aspire à voir l’engouement des fans à travers le monde revenir à son summum. Peu importe en fait les questions d’argent, de merchandising, de marketing qu’il y a nécessairement derrière tout ça. Peu importe que Lucas, le créateur de cette saga, laisse son enfant être élevé par d’autres. Et j’allais dire, à la limite peu importe que l’Univers Etendu prenne une grande claque au fur et à mesure où les films débouleront dans nos cinémas. Parce que pour moi, ce qui compte, c’est que Star Wars est avant tout un rêve de gosse, une échappatoire fantastique, une source de plaisir, de divertissement, d’inspiration. Star Wars poursuit sa course folle, et moi je souhaite juste suivre le mouvement et en profiter comme avant. Star Wars ne meurt jamais. Et c’est là, la force des grandes sagas.


Gilou

Ça me fait ni chaud ni froid. Peut-être le début du multiverse. Plutôt positif je trouve.


Dolarn

Au fond, le seul (nouvel) espoir qui doit nous animer, c’est que le grand gagnant, ce soit l’univers de Star Wars.


C’est un exercice périlleux et flatteur que de se voir confier la rédaction d’un texte par le Staff SWU. Périlleux parce qu’après des années de service dans la maison, il convient de ne pas se louper auprès des autres et surtout, des lecteurs. Oui, vous, là. Flatteur parce que ça donne le sentiment que son avis compte et ça, c’est toujours bon pour l’ego.

Ainsi donc, le Staff SWU est venu voir quelques anciens pour nous dire « Dites, les grabataires, ça vous dirait de nous faire partager votre réaction en apprenant le mariage de Disney et de Lucasfilm ? »

Ma première réaction fut de boire un verre d’eau et de manger un petit écolier chocolat au lait. Aucun rapport avec la requête mais ma soif devait être étanchée et j’avais faim. Une fois que ce fut fait, j’ai répondu favorable parce que, quand même, l’idée est sympa et puis les vieux potes s’y sont mis aussi. Je suis plutôt réfractaire au sectarisme mais là, c’était un peu comme se réunir dans la salle commune de la maison de retraite pour regarder Question pour un Champion ensemble.

Là, vous vous demandez sans doute à quel moment je vais enfin répondre à la question de base et vous parler de ma réaction en apprenant LA nouvelle cinématographique de 2012.

Tout de suite.

Parce que les réseaux sociaux sont devenus la base de l’information (ou presque), c’est par Facebook que j’ai appris la nouvelle. Ou plutôt par les articles relayés par mes contacts sur ce site communautaire. Comme mes ex-collègues, je me suis demandé ce que ça venait faire là, fin octobre, sans aucune rumeur préalable, sans grande annonce, sans fanfare ni trompettes. J’ai donc cru à une mauvaise farce, une fausse information, comme le décès de Pascal Sevran deux semaines avant qu’il rejoigne Dalida. Un article, deux, trois et finalement plusieurs sources qui concordent à dire que oui, Disney rachète Lucasfilm pour un peu plus de quatre milliards de dollars.

La première chose qui me vient à l’esprit, c’est l’indépendance de Lucas. Celle qu’il prône depuis plus de trente-cinq ans vis-à-vis des gros studios hollywoodiens et leurs rouleaux-compresseurs à imagination. Voilà donc que par une douce (à Los Angeles, sans doute) soirée d’octobre, Big George qui commençait sérieusement à songer à pêcher sur les bords de son étang avec ses enfants, passe le relais, renonce à l’indépendance et vend, pour l’équivalent du PIB d’un pays d’Afrique sa boîte et ses annexes à Disney.

La deuxième chose qui me vient à l’esprit, c’est que Disney, c’est Mickey. Oui, mais pas que. Disney, c’est tout un tas de chose et notamment ceux grâce à qui on peut aller voyager dans la galaxie Star Wars via l’attraction Star Tours à Disneyland Paris (ou ailleurs). Disney, c’est la société qui a racheté Pixar et Marvel avec des fortunes diverses mais tout de même certains succès et pas nécessairement infantilisant.

Bref, Disney, ce n’est pas le monstre bêtifiant pour les gosses que je vois dépeint un peu partout dans les heures (minutes ?!) qui suivent la parution de l’information. Du coup, je prends immédiatement le contre-pied, je m’informe sur la transaction et ses raisons, je regarde un peu ce que le Groupe Disney a produit ces dernières années et comment ça peut se goupiller avec l’univers de la Guerre des Etoiles.

Il y a un autre point positif et de taille là-dedans, l’annonce d’un nouveau film de la franchise spatiale qui nous tient tant à cœur –malgré les années qui passent- à l’horizon 2015. Soit à portée de Delorean si l’on en croit le Doc Brown.

Et ça, malgré l’éloignement avec l’univers des Skywalker qui est le mien depuis des années (en gros, depuis les débuts des romans du Nouvel Ordre Jedi en France et la Prélogie), c’est une foutue bonne nouvelle. Parce que ça veut dire retourner voir du Star Wars sur grand écran, en parler avec les proches, en discuter avec les vieux fans et même si ça ne nous convainc pas de nous relance dans le grand bain, ça aura le mérite de nous faire aller dans le pédiluve.

Star Wars revient sur le devant de la scène, au cinéma et sans doute sur pas mal de supports. Que ce soit grâce à Disney ne doit pas nous amener à en conclure que ce sera uniquement pour les enfants, que ce sera moraliste (ça l’est déjà, d’ailleurs) et que ce sera navrant. Attendons les informations, les rumeurs, les spoilers (pour certains), les confirmations, les orientations et de tout cela, nous pourrons débattre pendant des années encore. Et tant pis pour les intégristes de l’Univers Étendu, de la cohérence à outrance, du détail imparfait, les anti-Lucas réjouis, les Pro-Lucas dépités, les allergiques à Disney ou les passionnés de Mickey qui découvriront un nouvel univers, il y en aura très certainement pour tout le monde.

Au fond, le seul (nouvel) espoir qui doit nous animer, c’est que le grand gagnant de toute cette histoire, ce soit l’univers de Star Wars.

Dolarn


xximus

Sonnet pour un Retour

L’on dit que de films Star Wars il n’y aura plus
Que l’épopée Skywalker en signa la fin
Mais découvrant LA nouvelle de bon matin
Cette époque s’annonce comme révolue

Le mythe des épisodes VII, VIII, et IX
Inespéré, est en passe de voir le jour
Fans attendent et redoutent ce projet tout neuf
Star Wars et eux, plus de trente ans d’histoire d’amour

Destruction de l’UE ? Pacte avec Disney ?
Le Grand Concepteur George a donné son aval
Ici, le bien, ou le mal, c’est selon, est fait

Ha ! Mais ! Alors ! Qu’en penser ? Qu’en attendre ? Qu’en dire ?
A défaut du meilleur, évitons donc le pire
J’attends. Toujours en mouvement est l’avenir
3. Analyses du staff et interviews des partenaires
 
Thierry Mornet, éditeur chez Delcourt

Merci à Thierry Mornet qui a eu la gentillesse de répondre à quelques-unes de nos questions.

SWU - A titre personnel, que penses-tu du rachat de LucasFilm par Disney ?

Thierry Mornet - Je pense qu'il s'agit d'une évolution logique, et que cela se préparait depuis l'arrivée de Kathleen Kennedy au côté de George Lucas.
Il s'agit à mon sens de la meilleure solution pour disposer de nouveaux films et que l'univers Star Wars soit pérenne.
En revanche, ce phénomène de concentration des entreprises de divertissement me gêne aux entournures, car il signifie moins de place pour les idées nouvelles et les "indépendants".

SWU - Est-ce que, chez Delcourt, vous aviez été mis au courant de cet évènement avant que ça n'arrive ? Si oui, pas trop dur de tenir sa langue ?

TM - Nous ne savions absolument rien - pas plus que Dark Horse ni même les personnels de Lucasfilm ou leurs agents.
Dans ces conditions, il est aisé de tenir sa langue ;-)

SWU - Comment cela va-t-il influer sur l'Univers Étendu tel que nous le connaissons actuellement ?

TM - A ce stade, il est totalement impossible de le savoir =:-)
Avancer des hypothèses n'a aucun sens car nous n'avons pas "la main". Nous ne maîtrisons aucune des informations qui "descendent“ de chez Lucasfilm. C'est frustrant pour toi qui souhaite "en savoir plus", un peu pour nous, car nous ne sommes pas maîtres de notre destin, mais une fois cela dit, autant continuer à vivre. Nous verrons bien =:-)

SWU - Suite au rachat de la licence, est-ce qu'il va y avoir des changements dans la ligne éditoriale de Dark Horse ?

TM - Il faudrait poser la question à Dark Horse… Qui - si tu veux mon avis, et si tu lis les premiers communiqués de presse qu'ils ont émis suite à l'annonce - n'en savent encore strictement rien.

SWU - Penses-tu que l'UE développé autour des nouveaux films va relancer avec succès l'écriture et la publication de romans ou qu'au contraire les fans vont les bouder, pris par la syndrome du "c'était mieux avant" ?

TM - Ce n'est qu'un avis personnel.
Dès lors qu'il s'agit de Star Wars, il y aura toujours une partie des anciens fans pour trouver que "c'était mieux avant, bla bla".
D'autres vont se dire - que cela sorte de chez Disney, Lucasfilm ou tartempion que tant qu'ils ont leur nouveau film tout va bien.
Je pense qu'il faut TOUJOURS laisser le bénéfice du doute, et attendre pour juger sur pièce. De nombreuses personnes font l'erreur de penser que Star Wars leur appartient. Alors que seul Lucasfilm, et George Lucas a été en mesure de décider =:-)

SWU - Etant donné que Disney est aussi propriétaire de Marvel, est-ce que la licence comics ne risque pas passer de Dark Horse à Marvel ?

TM - C'est une possibilité. Mais rien n'est inscrit dans l'histoire. Rien n'est gravé dans le marbre.
Cela semble "logique" sur le papier, mais la teneur du travail effectué par Dark Horse sur la licence depuis près de 25 ans compte pour quelque chose. Et Lucasfilm a toujours été plutôt connu pour sa loyauté envers aussi bien ses employés que ses licenciés.

SWU - Et pour Delcourt, ça va se passer comment ? Delcourt (et toi en particulier ^^) fait un boulot génial, ce serait dommage que la licence parte ailleurs... (genre chez Panini, qui a les droits sur les Marvel)...

TM - Merci pour les commentaires dithyrambiques, mais personne n'est irremplaçable =:-)
Qui plus est, dans la mesure où nous n'avons aucune prise sur le processus de décision, cela ne sert à rien de fantasmer ou d'imaginer des scenarii catastrophe ou angéliques =:-)

SWU - La nouvelle version du magazine prévue pour Janvier devait augmenter son contenu éditorial pour parler de tout l'univers Star Wars... Mais avec le retour en force de Star Wars grâce à Disney, le Lucasfilm Magazine ne risque-t-il pas renaître et forcer Delcourt à revenir à du 100% BD ?

TM - Je ne pense pas. Justement non. Dans la mesure où l'actualité Lucasfilm/Star Wars est plus florissante que jamais, nous risquons d'avoir de nombreuses informations autour de la licence.
Et quoiqu'il advienne, nous gardons une GROSSE partie du magazine axée sur la bande dessinée =:-)

Darkee

Un Nouvel Espoir

Lorsque le staff de SWU m'a demandé mon avis – en tant que « dinosaure » du site - sur le rachat de Lucasfilm par Disney (et la concrétisation de l'ex sempiternel poisson d'avril SW7), je n'ai pas hésite une seconde. Si vous lisez ces lignes, c'est que nous sommes pareils. Déçus, ou pas, par les éditions spéciales et la prélogie, fans de l'Univers étendu ou des jeux vidéo, collectionneurs compulsifs ou blasés par l'infantilisme de ces quinze dernières années, Star Wars reste l'une des grandes passions de notre vie.

Mardi 30 octobre 2012, aux alentours de 23h30, je tombe, sur Facebook, sur un message laconique de mon bon vieux compère Cesba : « Ah bon ? ». Agrémenté de réponses sibyllines de nos amis communs. Un sixième sens (la Force peut-être ?) m'enjoint à visiter immédiatement Comingsoon.net, où je découvre le titre d'une news qui me laisse perplexe. Voici l'expression que mon visage a conservé durant une dizaine de minutes : Oo, ou plutôt : http://img399.imageshack.us/img399/2052/etonnebs1.jpg

Avant même de découvrir les détails de l'annonce, je m’incruste au sein des nombreuses discussions qui fleurissent, d'un coup, sur le réseau social. Puis je me lance. OK, alors Disney rachète Lucasfilm, et l'Episode 7 est prévu pour 2015. Star Wars 7. Une nouvelle trilogie. Après le Retour du Jedi. Chez Disney. Sans Lucas. Sans Jar Jar. Avec des Ewoks ? S'agit-il d'une bonne ou d'une mauvaise nouvelle ? Mes amis commencent à prendre position. C'est une honte, une catastrophe ! Au contraire, les nouveaux films ne peuvent pas être pires que les derniers ! Il me faudra une bonne heure pour me forger un avis : il s'agit donc d'un nouvel espoir pour la saga Star Wars.

Perte d'autonomie

Si je raconte en détail le « choc » que j'ai ressenti, c'est que je sais déjà que je m'en souviendrais pendant longtemps, très longtemps dans une galaxie loint... Je m'égare. Avant de me pencher sur le sujet principal (Star Wars 7), j'avoue que la seconde chose à laquelle j'ai pensé est le changement de statut de Lucasfilm. George Lucas, qui a réussi – et il est bien l'un des seuls – à créer une entité indépendante de Hollywood, la revend, 35 ans plus tard, à un Roi du divertissement et du marketing. Lui qui avait tant bataillé... Pour tous ceux qui se passionnent pour l'industrie du cinéma, c'est un coup de tonnerre. Mais l'excellent Rafik Djoumi aborde déjà parfaitement le sujet dans un article de Capture ag, que je vous enjoins à lire : http://www.capturemag.net/analyse-this/ ... epublique/

Je ne peux m'empêcher de me demander ce que deviendront les différentes sociétés de Lucas. ILM, le plus gros studio de l'industrie des effets visuels, n'est plus indépendant. Disney a beau promis de lui laisser une complète autonomie, je sais que le studio de Mickey gère plutôt mal les boites de post-production (ci-gît ImageMovers). Or l'industrie des effets visuels se porte déjà au plus mal. Le studio ILM ne risque-t-il pas de devenir uniquement le bras armé de la nouvelle saga SW, et de voir ses forces vives délocalisées dans un pays où la main d'oeuvre est moins onéreuse ? A terme, lors des prochaines difficultés que rencontrera Disney, ce n'est pas impossible. Idem pour Skywalker Sound ou LucasArts. La société de jeux vidéo – qui n'est, à mon avis, plus que l'ombre d'elle-même, à moins que Star Wars 1313 ne remette bientôt les pendules à l'heure intergalactique – risque de payer les pots cassés. Disney ne gère pas non plus avec efficacité ses développeurs de jeux vidéo, qui ferment tour à tour. Pire, il semble que l'emphase sera mis sur les jeux mobiles ! Espérons que l’extériorisation du développent des jeux permettra, éventuellement, d'engendrer les héritiers de X-Wing Alliance et KOTOR. Sait-on jamais... Enfin, Indy risque de prendre une retraite bien méritée. Quoique que je parie qu'un dessin animé alimentera la passion des fans avant qu'un reboot de la saga soit initié d'ici une dizaine d'années. Qui vivra verra !

Un terrain de jeu

Penchons-nous à présent sur SW7. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle ? C'est simple : à mon sens, le pire ne peut pas être à venir. A moins que Dingo ne remplace Jar Jar. Mais je ne pense pas que Disney ait fait un tel investissement financier pour se tirer ensuite un rayon laser dans le pied. George Lucas, qui sera un simple consultant, s'est contenté d'écrire un synopsis pour la nouvelle trilogie. Très bien. Je salue le génie du paternel de la saga, qui a mis au point une véritable mythologie des temps moderne, fondé un écosystème cinématographique – jusqu'à maintenant – indépendant, lancé d'innombrables innovations... Mais Lucas, l'auteur (qui n'avait jamais prévu, mais non mais non mais non, une troisième trilogie, puisqu'on vous le dit), s'est perdu dans ses rêves. A force de retoucher sans arrêt sa trilogie fondatrice (et il en a le droit, qu'on le veuille ou non), il a dilué ce qui en faisait l'essence-même. Et le résultat est visible dans la prélogie (que j'apprécie pourtant malgré ses très nombreux défauts). Le problème, et le producteur Gary Kurtz l'a soulevé à plusieurs reprises, c'est que personne, chez Lucasfilm, ne s'est opposé à Lucas. Surtout pas Rick McCallum. Personne n'a osé faire remarquer au père-fondateur, dieu le père, ses erreurs de jugement. De fait, Lucasfilm a fini par représenter l'extrême inverse de Hollywood. Plutôt que l'ultra-formatage, des décisions dénuées de bon sens. Pourquoi pas, George en a bien le droit. Mais il en a aussi payé le prix. Lorsqu'il déclare en début d'année, auprès de New York Times, « pourquoi je réaliserais d'autres SW vu que les fans passent leur temps à m'insulter » (en gros), il récolte ce qu'il a semé. Il devrait être respecté, mais il ne l'est plus. En confiant ses bébés à Disney, le cinéaste a pris la bonne décision. Pas forcément la meilleure, l'idéale, mais on n'est malheureusement pas chez les Bisounours. Lucas et Disney, c'est une vieille histoire d'amour. George raconte toujours avec nostalgie ses nombreuses visites à Disneyland. Lorsque Un Nouvel Espoir cartonne, l'empire Disney, lui, vacille. Avant de contre-attaquer.

La collaboration entamée en 1986, avec les attractions Star Tours puis Captain Eo, n'était qu'une suite logique. S'ensuivent les Star Wars Weekends à DisneyWorld, les produits dérivés communs (il existe même des jouets Cars Star Wars ! http://media2.firstshowing.net/firstsho ... r-full.jpg)... S'il y a bien un studio qui devait accueillir l'univers Star Wars, c'est Disney. Les dirigeants de la société ont prouvé, après avoir acheté Pixar puis Marvel, qu'ils savent respecter les franchises. Même si, il faut l'avouer, la perfection n'est pas atteinte. Il ne leur reste plus qu'à dénicher un « être exceptionnel » (rien que ça!) pour remplacer George Lucas. Lucasfilm étant confié à la productrice chevronnée Katheen Kennedy (excellent choix, par ailleurs), la saga Star Wars a besoin d'un artiste, d'un créatif qui saura mettre ses pas dans ceux de George tant en modernisant, renouvelant la franchise. Un réalisateur ou un scénariste talentueux, capable de comprendre ce qui fait le sel de Star Wars. Et de la trilogie originelle. Une fois ce choix fait, tout est possible, le pire comme le meilleur. J'espère pour ma part que le prochain réalisateur saura renouer avec l'esprit de la première trilogie. Les fans de la « seconde phase » (prélogie, TCW...) pourraient ne pas être oubliés, grâce à la télévision. De quoi contenter tous les types de fans. A part les aficionados de l'UE. Je suis désolé, les amis, mais les prochains films devront s'affranchir des limites imposées par les romans et comics. L'UE est à la fois une franche réussite et une usine à gaz. Comment voulez-vous qu'un scénariste accouche d'un bon script s'il doit prendre en compte ce que faisait tel personnage au moment où la lune d'Endor faisait sa 37ème révolution ? Il est temps d'accepter que l'UE devienne, en partie, un univers alternatif. Qu'importe : il continuera d'exister, en parallèle. Et les nouveaux films l'enrichiront, par ailleurs, en inspirant moult romans...

A mon avis, il sera réellement temps de se réjouir ou pleurer une fois que nous découvrirons le nom du (ou des?) remplaçant(s) de George. Un Brad Bird, Alfonso Cuaron ou Neill Blomkamp par exemple ? En espérant que la nouvelle trilogie ne se focalise pas sur la famille Skywalker, dont l'histoire est achevée. Un rôle de mentor pour Luke, ok, mais une passation de pouvoir, svp. Que le poids des anciens personnages n'écrase pas les nouveaux protagonistes. En 2015 j'aurais 35 ans, soit pile le double de l'âge que j'avais lorsque je me suis incrusté sur SWU. Trois ans plus tard, j'aurai la joie d'emmener mon fils voir un Star Wars au cinéma. Mais j'ai envie de voir plus loin, comme Harry Knowles d'AICN l'explique dans son édito (http://www.aintitcool.com/node/59483). Je veux que l'univers Star Wars devienne un terrain de jeu pour les (bons) cinéastes. Outre la trilogie, j'imagine à quoi pourraient ressembler des long-métrages autonomes s'affranchissant des thèmes des six précédents opus. Un film noir. Un thriller. Une quête. Un film d'espionnage. Tout est possible ; il suffit de jeter un œil sur l'UE ! L'univers SW pourrait abriter des aventures très différentes. Et même un film sur Boba Fett par Joe Johnston ! Certains films seront mauvais, je n'en doute pas, mais d'autres pourraient à nouveau tutoyer le firmament. Et qui sait, peut-être en serez-vous l'auteur. Tout est devenu possible.



Mitth'raw Nuruodo

Accrochez-vous bien, on passe en hyperespace et on verra bien ce qu'il y a à la sortie !


Nos Jedi disent qu'il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force ; eh bien, ils ont peut-être raison, parce que l'idée de voir resurgir Star Wars au cinéma aujourd'hui me fait un peu l'effet d'entendre le fantôme d'Obi-Wan sur Hoth ! C'est que pour la grande majorité d'entre nous, Star Wars n'est pas important seulement par la place occupée dans nos cœurs ; il l'est aussi temporellement, nous avons souvent découvert cet univers enfants et sommes plus ou moins restés dedans... On peut dire que nous avons grandi avec -pas grandi du tout, dirons les mauvaises langues ! Alors forcément, une modification aussi énorme, ça fait un choc. Un peu comme si on venait vous dire qu'à partir de maintenant, deux plus deux font cinq.

C'est pourquoi j'ai du mal à me défaire d'un certain sentiment d'irréalité, d'ailleurs je ne l'ai pas cru lorsque j'ai lu la nouvelle au staff SWU ; j'ai été voir ce que je pensais être le dernier Star Wars au cinéma lorsque j'avais quatorze ans avec l'idée que la boucle était bouclée, et même si j'ai parfois rêvé d'adaptations de l'Univers Étendu, j'ai fait mon deuil d'autres films. Ce n'était pas si grave, les romans ont pris la place, et puis je me suis mis à coucher mes fantasmes sur le papier virtuel pour exprimer ma passion Star Wars... Et puis, avec TCW, pardon, avec les années, les productions de LucasArts, LucasBooks et LucasFilms ont fini par s'éloigner de mes centres d'intérêt ; j'en avais retiré ce qu'il me fallait, et je trouvais qu'on commençait à tourner en rond. Et alors que je n'y croyais plus, voilà qu'on annonce d'autres films ! Difficile donc de savoir comment réagir : envie de revivre la prélogie, peur qu'ils fassent tâche sur la licence, indifférence due au fait que j'ai évolué depuis que les Sith ont pris leur revanche ? Un peu de tout ça, sans doute, et je ne suis sûrement pas le seul dans ce cas. Et si on essayait de démêler tout cela, dans ce que ça a de positif puis de négatif ?

Si vous êtes ici, c'est que vous n'avez probablement pas besoin d'une dissertation pour savoir pourquoi j'éprouve un certain enthousiasme à l'idée de ces sorties : chaque épisode que j'ai vu au cinéma, de TPM quand j'avais six ans à ROTS quand j'en avais quatorze, a enflammé mon imagination comme seul ce parfait alliage de science-fiction et de fantasy qu'est Star Wars peut le faire. On peut bien dire ce que l'on veut des Ewoks et de Jar Jar, des dialogues et de la cohérence, ces films sont tout simplement incontournables par leur histoire qui sait donner un sens nouveau à de vieux codes comme par leur visuel saisissant. Si les nouveaux films provoquent le même choc que leurs aînés, on peut attendre un nouveau sommet de la science-fiction au cinéma, balayant les Indiens bleutés de Avatar et les nazis déjantés de Iron Sky !

Mais ce n'est pas tout : la licence s'est depuis longtemps étendue bien, bien au-delà des films, particulièrement les romans dont j'ai été un avide lecteur... C'est ce qui m'a fait immensément plaisir en lisant des romans comme ceux de Timothy Zahn ou la série Nouvel Ordre Jedi ; c'est ce qui m'a déçu devant le manque de développement et d'originalité que j'attribue à Legacy Of The Force, on a connu des hauts et des bas dans ce domaine comme dans les autres. C'est à tel point que certains préfèrent aux films leur univers étendu, et forcément, on peut se demander ce que tout cela va devenir à présent, sachant que même George Lucas s'en souciait autant que d'un travesti Hutt ; mais après cette incroyable expansion que plus personne ne semble vraiment contrôler, ne serait-il pas temps de remettre les compteurs à zéro, justement ? L'Univers Étendu nous a fourni son comptant d’œuvres passionnantes mais semble aujourd'hui s’essouffler à l'exception des profondeurs de sa période Ancienne République, trop d'intrigues paraissent avoir été bâties dans tous les sens avec les mêmes matériaux pour que la pierre suivante ne fasse pas s'effondrer l'édifice... Alors, gardez précieusement votre exemplaire de L'Héritier de l'Empire, mais attendez aussi la chance que peut constituer un renouveau.

Jolie façon de passer à côté de l'essentiel, me direz-vous, et je ne vous donne pas tort... Car le plus important n'est peut-être pas tant l'idée de nouveaux films Star Wars que le rachat de la licence par Disney. Et là, le réveil est très difficile pour certains fans : pour fréquenter nos concurrents de SWG1, avec son forum d'une vieille tradition kurtzienne, la pilule y est très dure à avaler ! Pourquoi tant de haine, me direz-vous ? Sans doute à cause de l'image d'affairisme et de manichéisme forcené qui colle à la peau de Disney, et en cela, on peut penser que cette nouvelle dépasse les pires cauchemars des détracteurs de The Clone Wars... Il y a toujours eu un aspect enfantin dans Star Wars, pourtant les films sont appréciables par toutes les classes d'âges, d'où parfois des incompréhensions entre les générations ; sous la coupe de Disney, ne le nions pas, Star Wars pourrait bien franchir la limite et devenir incapable de s'accorder avec ses fans les plus âgés. On peut aussi, c'est légitime, craindre que Disney se repose sur la taille du fandom et la curiosité pour n'assurer qu'un service minimal, aboutissant à des films creux et commerciaux. Ce sont des questions qui se posent forcément dans ces cas-là.

Disney est-il si terrible ? Peut-être, peut-être pas. On peut difficilement nier qu'il y a eu de jolies choses, je pense à Pirates des Caraïbes, on oublie pas où l'on peut faire un tour dans un vaisseau spatial Star Wars, mais Disney reste à mes yeux un véritable symbole de manichéisme abrutissant et de platitude qui frappe de plein fouet une fois passé l'âge d'apprécier, c'est mon opinion. Mais peu importe, ce n'est pas de cela qu'il est question en l'espèce : car ce qui me chagrine, c'est le rachat par une grande compagnie du cinéma en lui-même, peu importe laquelle. Star Wars n'est pas né du fruit du directeur d'une compagnie avec des soucis de profit (bien compréhensibles) : il est né d'un jeune réalisateur qui partait dans l'espace après un chef d’œuvre de science-fiction politisé puis un film détendu dans notre monde, un réalisateur qui avait décidé de révolutionner le cinéma d'alors. Un réalisateur qui avait sa vision d'un univers complet, décidé à l'imposer coûte que coûte, contre le manque de moyens et de confiance. Où sera cette figure du créateur dans les nouveaux films ? Nulle part, il y a une entreprise qui se demandera ce qu'il faut faire avec cette licence, ça ne veut pas dire que ce sera mauvais, mais l'entrepreneur-innovateur cher aux théories économiques de Schumpeter a disparu, ce ne sera plus une vision née naturellement de l'inspiration d'un réalisateur ou d'un scénariste mais le produit d'une firme, aussi appliquée soit-elle... Peut-on vraiment retrouver le même niveau d'inspiration et de spontanéité dans ce processus ? Le jeune Lucas n'était pas un cas isolé, Francis Ford Coppola a dû batailler pour imposer son Parrain. Bref, cela me fait un peu le même effet que si le Ministère de la Culture se mettait à financer un groupe de Black Metal, avouez que ça perd un peu de son charme, tout de même...

Une autre question que l'on pourrait se poser est tout simplement celle de l'opportunité de ces films ; alors que George Lucas lui-même a paru se convertir à l'idée qu'il était après tout en train de raconter l'histoire d'Anakin Skywalker et qu'il n'y aurait pas grand chose à y ajouter, n'est-il pas légitime de se demander ce que de nouveaux films apporteront à Star Wars ? Il y a des fois où il faut savoir tuer la poule aux œufs d'or. Anakin Skywalker est mort, Palpatine est mort, les Jedi et la République sont sauvés dans l'esprit du spectateur moyen ; l'histoire ne paraît-elle pas complète ainsi ? Cela ne veut pas dire qu'il ne faut rien lui rajouter, mais les nouveaux films devront trouver une nouvelle façon de se justifier.

Quoi qu'il arrive, que ce changement soit positif ou non, nous venons de vivre une profonde rupture... Accrochez-vous bien, on passe en hyperespace et on verra bien ce qu'il y a à la sortie !
Publicité