StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. 2012 : la deuxième annonce de la troisième trilogie
 
https://www.starwars-universe.com/images/dossiers/trilo_abandonnee/07.jpg

Le 30 octobre 2012, la vente de Lucasfilm à Disney fut annoncée conjointement par leurs deux dirigeants, George Lucas et Bob Iger. Ils dévoilaient par la même occasion que la troisième trilogie Star Wars était en développement. La sortie de l'Episode VII était fixée à 2015. Lucas allait désormais se retirer, cédant la présidence de Lucasfilm à son amie et collaboratrice Kathleen Kennedy.

Ces énormes bouleversements en cachaient un autre : le deuxième grand revirement de Lucas vis-à-vis de la troisième trilogie. En effet, comme on l'a rappelé plus haut, ce ne sont ni Disney ni Kennedy qui sont à l'initiative des nouveaux films. Avant de se retirer, Lucas a lui-même lancé le développement des Episodes VII, VIII et IX. Il a écrit des traitements pour ces films, ainsi que pour plusieurs spin-off extérieurs à la saga (aujourd'hui appelés "Histoires Star Wars") :

"J'ai des traitements pour les VII, VIII et IX, ainsi que pour plusieurs autres films", disait Lucas dans une vidéo officielle au moment de la vente. "Et nous avons évidemment des centaines de livres, de comics et tout ce qu'on peut imaginer. J'ai donc en quelque sorte transmis cette mine d'or à [Kathleen Kennedy], et j'ai toute confiance en elle pour se l'approprier et en faire de grands films."

Qu'est-ce qui a poussé Lucas à ressusciter la troisième trilogie, lui qui avait mis tant d'aplomb à l'enterrer ? On ne peut faire que des hypothèses pour le moment. Peut-être son implication dans The Clone Wars et la série live (qui n'a jamais vu le jour) l'a-t-elle convaincu que Star Wars ne devait plus se limiter à "La Tragédie de Dark Vador".
2. Les traitements de George Lucas
 
Que sait-on des traitements écrits par Lucas pour les Episodes VII, VIII et IX ? Tout d'abord, qu'ils ne servent finalement pas de base pour les films que nous verrons à l'écran. Lucas a en effet révélé en janvier 2015 que l'histoire du Réveil de la Force n'était pas celle qu'il avait conçue (nous reviendrons plus loin sur les coulisses de cette affaire).

On ignore quand exactement Lucas a décidé de relancer la troisième trilogie. Son fils Jett dit avoir été mis au courant de l'écriture des traitements en 2011, environ un an avant la vente de Lucasfilm à Disney. Ils furent achevés avant l'accord (quelques hauts dirigeants de Disney ont pu les consulter durant les négociations).

"Il y a beaucoup de blancs dans le traitement", précisa Lucas dans une interview au moment de la vente. Il semble donc avoir laissé une certaine marge de manoeuvre aux scénaristes.

Le contenu des traitements reste évidemment secret pour le moment, mais quelques idées générales ont filtré. Selon Jett, George Lucas souhaitait centrer la troisième trilogie sur "une nouvelle génération de héros".

Ces héros devaient être de "très jeunes personnages" d'après J.J. Abrams, le réalisateur et co-scénariste du Réveil de la Force. "Des adolescents", a précisé Lucasfilm.

Des enfants de Han et Leia, et peut-être de Luke, faisaient apparemment partie du lot. Lucas semble l'avoir confirmé dans une conférence en avril 2015 : "La saga originale était centrée sur le père, les enfants et les petits-enfants. Ce n'est un secret pour personne, c'est même dans les romans et tout ça".

(À noter qu'il enchaînait en disant : "Les enfants avaient la vingtaine, donc c'était différent de La Menace Fantôme". Parlait-il de Luke et Leia, ou bien de leurs enfants dans la troisième trilogie ? Ce n'est pas très clair, mais cela pourrait contredire la version d'Abrams et Lucasfilm).

Reprenant une de ses anciennes idées, Lucas souhaitait remettre en scène Luke, Han et Leia à un âge avancé. Avant son départ en 2012, il a lui-même proposé aux acteurs Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher de reprendre leurs rôles.

Mais la présence des trois personnages n'était pas indispensable pour lui. "George voulait savoir si nous étions intéressés", a raconté Hamill. "Il a dit que si nous ne voulions pas le faire, ils ne prendraient pas d'autres acteurs pour nos rôles ; ils se contenteraient de nous effacer [de l'histoire]."

Au vu du peu d'informations dont on dispose, on ignore si les traitements de Lucas s'inspirent de grandes lignes qu'il avait développées dans les années 70-80. Mais c'est une hypothèse tout à fait plausible, étant donné que ce fut le cas pour la prélogie. 
3. Le retrait volontaire de George Lucas
 
Lorsqu'il a relancé le projet de la troisième trilogie, Lucas ne comptait pas se limiter à l'écriture de traitements. En janvier 2015, il a confié dans USA Today avoir envisagé de rester à la tête de Lucasfilm durant la production de l'Episode VII. Il prévoyait la sortie du film pour mai 2015. Il aurait profité de cette période pour former son successeur, avant de vendre sa société et se retirer.

On ignore si Lucas comptait réaliser lui-même l'Episode VII, mais il l'aurait sans aucun doute marqué de son empreinte, comme chacun des films précédents. Etant donné que le film aurait posé le contexte de la trilogie entière, les Episodes VIII et IX auraient aussi été influencés par Lucas, même en son absence.

Se pourrait-il que Lucas ait envisagé de produire toute la trilogie ? C'est ce que prétendent certaines rumeurs. En 2009, le cinéaste tenta de construire un studio d'environ 24 000 m² dans le comté de Marin (en Californie). Ce devait être "un lieu de production numérique pour le cinéma et la télévision", disposant de technologies de pointe. Mais l'opposition du riche voisinage empêcha la construction, qui fut définitivement abandonnée en avril 2012. Selon Slashfilm.com, Lucas comptait dédier ce studio à la production de la série live, mais aussi à celle des Episodes VII, VIII et IX. Cela concorde avec une autre rumeur de MarketSaw datant de 2009, qui affirmait que Lucas allait produire lui-même une troisième trilogie. Mais tout cela n'a jamais été confirmé.

Quoi qu'il en soit, Lucas a renoncé de lui-même à la production des nouveaux films. En mai 2011, Disney fit une première approche pour racheter Lucasfilm, que Lucas rejeta poliment. Mais l'idée allait le travailler les mois suivants. Finalement, il annonça en janvier 2012 son retrait prochain de Lucasfilm. En juin, il nomma Kathleen Kennedy vice-présidente (appelée à lui succéder) et engagea les négociations avec Disney.

Qu'est-ce qui a poussé Lucas à se retirer alors même qu'il venait de relancer la troisième trilogie ? Tout d'abord, c'était évidemment plus pratique de le faire à ce moment plutôt qu'entre deux films : "C'était mieux pour moi de partir au début d'un nouveau projet, quand je pouvais me permettre de m'effacer", a-t-il dit à USA Today.

Sa relation avec Mellody Hobson a aussi joué. Lucas comptait en effet se marier et fonder une famille avec sa compagne (ce qu'il a fait depuis). Cela aurait pu être gêné par le temps et l'implication que demandent la production d'un Star Wars : "Je réalisais que je pouvais tenir deux ans de plus et peut-être faire un autre milliard de dollars. Mais à ce moment, quand j'avais soixante-huit ans, je me suis dit que le temps était plus important pour moi que l'argent."

Enfin, il est possible qu'il n'ait pas voulu affronter une nouvelle vague d'attaques provenant d'une partie des médias et des fans, comme à l'époque de la prélogie. "Tout allait bien avant internet", confiait-il à Bloomberg en 2013. "Mais maintenant, avec internet, c'est devenu très malveillant et très personnel. On se demande pourquoi continuer."
Publicité