StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Une première brèche : l'Univers Etendu
 
Au tournant des années 1990, Lucas clamait encore que Star Wars était une saga en neuf épisodes. Pourtant, il allait laisser le privilège à d'autres d'explorer la période suivant Le Retour du Jedi. En 1991 sortaient le roman L'Héritier de l'Empire (premier volume de La Croisade Noire du Jedi Fou) de Timothy Zahn, et le premier numéro du comic L'Empire des Ténèbres, de Tom Veitch et Cam Kennedy. Ces deux histoires mettaient en scène les héros de la trilogie originale, plusieurs années après la bataille d'Endor.

https://www.starwars-universe.com/images/dossiers/trilo_abandonnee/05.jpg  https://www.starwars-universe.com/images/dossiers/trilo_abandonnee/06.jpg

Ce n'était que le début d'une longue série de romans et de comics, qui allaient constituer l'Univers Etendu. Or, jusqu'à l'arrivée de la Prélogie, la plupart de ces oeuvres allaient se dérouler après l'Episode VI. Officiellement, cela ne remettait pas en cause le projet de troisième trilogie. "Quand vous lisez L'Empire des Ténèbres ou n'importe quel roman, souvenez-vous que malgré l'approbation de Lucasfilm, ce sont nos suites, pas celles de George Lucas", écrivait l'auteur Kevin J. Anderson en 1993. "Si un jour Lucasfilm fait des films se déroulant après Le Retour du Jedi, ce seront les créations de George Lucas, qui n'auront probablement aucun lien avec ce que nous avons écrit.'

Officieusement, il y a tout de même de quoi douter des intentions de Lucas à cette période. En effet, alors qu'il laissait une grande liberté aux auteurs pour la période suivant Le Retour du Jedi, il empêchait leur ingérence dans les évènements du passé :

"À l'origine, Joruus C'baoth devait être un clone d'Obi-Wan Kenobi, mais ils ont dit non", disait Zahn dans une interview de l'époque. "Ils ne voulaient pas que je me réfère en détail à la guerre des clones qui se déroulait avant le début des films. Je suppose qu'à ce moment, Lucas avait décidé qu'il reviendrait dans le passé et qu'il ferait les préquelles, donc ils ne voulaient pas que j'empiète sur son territoire."

Cette différence de traitement laissait déjà percevoir un certain désintérêt de Lucas pour la troisième trilogie. Mais il manquait encore le déclic final qui allait lui faire enterrer le projet.
2. La Menace Fantôme enterre la troisième trilogie
 
Lucas se mit à l'écriture de l'Episode I en novembre 1994. Le tournage commença en juillet 1997, et La Menace Fantôme sortit finalement le 19 mai 1999 aux Etats-Unis. Au terme de ce processus, la conception de la saga avait radicalement changé.

Lucas décida en effet de faire d'Anakin Skywalker/Dark Vador le personnage central non seulement de la prélogie, mais de la saga toute entière. Le cinéaste ne se contentait plus de raconter une histoire liée à la trilogie originale ; il voulait changer la perspective du spectateur sur celle-ci. Lucas se mit à défendre cette conception inédite dès la promotion de La Menace Fantôme :

"[Star Wars] racontera comment le jeune Anakin Skywalker est devenu mauvais, et comment il a été racheté par son fils. Mais ça raconte aussi comment son fils a reçu l'appel de détresse, et comment il en a finalement compris la nature. [...] Ce n'est pas si évident dans les précédents films, mais lorsque vous verrez la prochaine trilogie, vous comprendrez que le vrai problème est : comment faire revenir Dark Vador ? Comment le faire redevenir le petit garçon qu'il était dans le premier film, cette bonne personne qui aimait, qui était généreuse et gentille, qui avait bon coeur ?"

La Prophétie concrétisait cette approche en liant le premier et le dernier épisode. Avant de mourir, Anakin accomplit son destin en détruisant les Sith et en ramenant l'équilibre dans la Force. Entre-temps, le spectateur aura assisté à toutes les grandes étapes de la vie du personnage. Lorque la prélogie serait achevée, la saga deviendrait "La Tragédie de Dark Vador" en six épisodes.

https://www.starwars-universe.com/images/dossiers/trilo_abandonnee/04.jpg

Naturellement, la troisième trilogie était devenue incompatible avec cette nouvelle conception de Star Wars. Les Episodes VII, VIII et IX passèrent donc à la trappe. À partir de 1997, Lucas réfuta tout projet de suite au Retour du Jedi sur grand écran, alors même qu'il décrivait Star Wars comme une saga en neuf épisodes quelques années auparavant. Voici ce qu'il disait désormais dans Star Wars Insider, le magazine officiel :


"Insider : L'histoire contient-elle six ou neuf épisodes ?

Lucas : Six épisodes. Les trois autres existeront seulement si j'ai envie de faire des suites. C'est drôle car je n'ai jamais vraiment fait de suite. Les trois premiers films n'en formaient qu'un seul. Je ne m'étais pas dit que je ferais le premier, puis la suite. En fait, c'est comme si je n'avais pu faire que le premier tiers du film, qu'il fallait ensuite que je complète. Et il y a maintenant cette histoire du passé, qui forme un ensemble séparé de films auquel je vais me mettre. Si un jour j'allais au-delà de ça, ce serait vraiment quelque chose de fabriqué. Je n'ai vraiment aucune idée, à part : "Mince, ce serait intéressant de faire revenir Luke Skywalker longtemps après." Ca ne ferait pas partie de l'histoire principale. Ce serait juste une suite."

Lucas allait également invoquer son âge pour justifier la fin prochaine de la saga : "Je serai à un âge où j'hésiterai à passer dix ans de plus à faire une autre trilogie", disait-il à Vanity Fair en 1999 (il avait alors cinquante-cinq ans).

Mais le cinéaste ne se contenta pas de changer d'avis. Pour mieux propager sa nouvelle conception de la saga, il allait désormais faire passer la troisième trilogie pour une invention des médias :

"De toutes façons, les suites n'ont jamais vraiment été envisagées, pas comme les 1, 2 et 3 pour lesquels les histoires existent depuis vingt ans", disait-il dans Wired à la même période. "L'idée des 7, 8 et 9 vient en fait des gens qui me questionnaient à propos des suites, et à qui je répondais : "Je ne sais pas. Un jour, peut-être." Ensuite, quand les gens de la licence sont venus me demander s'ils pouvaient faire des romans, je leur ai dit de faire des suites, car je n'allais probablement jamais en faire."

Comme on l'a vu précédemment, c'est pourtant Lucas lui-même qui avait annoncé publiquement le projet de troisième trilogie, et qui en avait dévoilé des détails dans de nombreuses interviews.

Son revirement fut tellement radical que même ses amis et collaborateurs eurent du mal à le suivre. Voici ce que déclarait Steven Spielberg en 1999, dans une émission de BBC : "George a toujours voulu en faire neuf. Il voulait faire les trois premiers, puis il voulait faire les préquelles, et enfin les trois derniers."

Dans le même programme, Rick McCallum, le producteur de la prélogie, affirmait : "Que George complète seulement six des neuf parties de la série ou qu'il finisse par complèter les neuf, il s'agit vraiment d'un film en neuf parties. C'est une grande saga, une saga sur une famille qui vivait dans une galaxie lointaine, très lointaine."

Mais Lucas allait persister dans sa ligne de conduite durant toute la production de la prélogie. À chaque fois qu'on l'interrogeait sur une éventuelle troisième trilogie, il répétait que c'était une invention médiatique, que lui-même n'aurait jamais envisagée sérieusement.

En mai 2005, la sortie de La Revanche des Sith complèta la saga en six épisodes de Lucas. "La Tragédie de Dark Vador" était désormais achevée. Durant la promotion, Lucas réitéra catégoriquement qu'il n'y aurait plus d'autres épisodes :

"Jamais ! Absolument jamais !", répondait-il à Empire. "C'est tout ce qui a été écrit. C'était l'histoire de Dark Vador. Ca commence quand il a dix ans et ça finit quand il meurt."

Pour enfoncer le clou, il tourna en dérision l'idée de faire une suite au Retour du Jedi :

"Han et Leia se sont probablement mariés", décrivait Lucas à MTV. "Ils se sont installés quelque part. Elle est devenue sénatrice, et ils ont une belle petite maison avec une palissade blanche. Han Solo est dehors, en train de cuire des hamburgers sur le grill. Est-ce que ça fait un film ? Je ne crois pas."

Quelques années plus tard, durant la promotion du film d'animation Star Wars : The Clone Wars (qui introduisait la série du même nom), Lucas persistait encore et toujours. Il ajoutait même que son départ de Lucasfilm n'y changerait rien :

"J'ai laissé des instructions explicites pour qu'il n'y ait plus de films. Il n'y aura absolument jamais d'Episodes VII à IX. Car il n'y a pas d'histoire. Je n'ai jamais imaginé quoi que ce soit. Et maintenant, il y a des romans sur les évènements après l'Episode VI, qui n'ont rien à voir avec ce que j'aurais fait. L'histoire de Star Wars est vraiment la tragédie de Dark Vador. L'histoire, c'est ça. Une fois que Vador meurt, il ne ressuscite pas, l'Empereur n'est pas cloné et Luke ne se marie pas."

C'était en mai 2008, quatre ans à peine avant la nouvelle annonce de la troisième trilogie.

Publicité