StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. StarViper Expansion Pack
 
23/08/2014, mis à jour le 30/07/2016
Date de sortie : février 2015
ISBN : 978-1-61661-938-1
Code produit : SWX25
Prix éditeur : $19.95

Contenu :
- 1 miniature chasseur StarViper
- 4 cartes ‘pilote’
- 9 cartes ‘amélioration’
- 4 cartes 'règles'
- des marqueurs ‘déplacement’ et autres

Acheter sur Amazon
StarViper
Ce chasseur a été conçu par le Prince Xizor avec la société MandalMotors.

Au design très classe, il possède 4 cartes 'pilote' dont Xizor évidemment, 9 cartes 'amélioration' et autres jetons ici ou là.

Sa maniabilité est telle qu'il peut traverser un champ de bataille sans encombres.

Date de sortie : février 2015
ISBN : 8435407603448
Code produit : UBISWX25
Prix éditeur : 19.95 €

Contenu :
- 1 miniature chasseur StarViper
- 17 cartes
- 18 marqueurs
- 1 cadran




StarViper VF

EDGE Entertainment édite cette extension avec le texte des cartes en français.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Critique faite par Avangion

Sur le papier le Starviper apparaît comme la Rolls Royce de la faction des Racailles.
Tiré du livre, Les Ombres de l’Empire, qui fut longtemps un des classiques de l’Univers étendu classé maintenant « Legends », le Starviper était le vaisseau du grand dirigeant du Soleil noir, le prince Xizor.
Son apparence tranche quelque peu avec les canons esthétiques de Star Wars – et ce fut critiqué par les joueurs qui ne connaissaient pas le roman – mais colle assez bien avec les caractéristiques du vaisseau. Élancé et fragile, le Starviper est un vaisseau d’une grande maniabilité comme le démontre sa roue de manœuvre extrêmement complète.
Celle-ci est par ailleurs dotée d’une nouvelle manœuvre, la Boucle de Segnor, qui permet un virage sur l’aile et un demi-tour aussitôt, au prix d’un stress évidemment. La manœuvre est très intéressante car elle rend le Starviper assez imprévisible.

Imprévisible, le vaisseau l’est d’autant plus qu’il profite d’une très bonne barre d’actions, avec les deux actions de repositionnement classiques : le tonneau et l’accélération.
De facto, jouer un Starviper est une sensation assez proche de celle d’un TIE Interceptor, tant la maniabilité est importante.

Comme le TIE Interceptor, le Starviper a d’excellents scores d’attaque et d’agilité : 3 et 3. Il semble que les concepteurs de FFG pensent que de tels scores sont si importants qu’ils justifient toute une suite de restrictions sur les vaisseaux en profitant. Le TIE Interceptor est ainsi très fragile avec ses trois points de coque, le E Wing très cher et le Starviper suit un chemin assez proche.
Il est assez faible avec ses quatre points de coque et son unique bouclier alors qu’il ne profite pas de l’action d’Évasion. Et il s’avère aussi assez cher puisque le vaisseau le plus accessible coûte 25 points ; il ne s’agit que d’une pilote générique sans talent de pilote d’élite et avec une misérable valeur de 1 en pilotage. Les pilotes nommés, à savoir le Prince Xizor et sa garde du corps, l’androïde Guri, sont eux aussi fort chers : 30 et 31 points. Plus chers de Dark Vador ou que Wedge Antilles : c’est dire…

Pourtant ce sont en fait les seuls pilotes de Starviper joués puisque l’Homme de main du Soleil Noir ou le Vigo du Soleil noir sont totalement délaissés. Cela s’explique car Guri et Xizor sont les seuls à pouvoir porter le titrer « Virago ».
Certes ce titre coûte un point, ce qui surenchérit sur la valeur d’un vaisseau déjà onéreux. Mais il donne la possibilité d’accès aux améliorations Illégal et Système, des améliorations particulièrement importantes pour le Starviper.
Si le « Correcteur de précision » présent dans la boîte du vaisseau ne s’avère pas la meilleure idée possible, un « Système de contrôle de Tir », des « Senseurs avancés » voire un « Brouilleur de senseurs » constituent des atouts importants pour le Starviper. Quant au « Glitterstim » il sauvera fréquemment la vie au vaisseau. Ces améliorations sont quasiment incontournables.

Est-ce suffisant pour convaincre les joueurs de mettre sur un tapis de jeu Xizor ou Guri ?
Il faudra en fait passer outre quelques limites intrinsèques à ces deux pilotes. La valeur de pilotage de 7 attribuée à Xizor est bonne mais n’en fait pas non plus un vrai « as » du jeu. Et son pouvoir lui permettant de se débarrasser d’un dégât sur un vaisseau allié à portée 1, implique de construire une escouade de vaisseaux à faible coût autour de lui ; une contrainte qui limite son utilisation.
Et c'est fâcheux car au moins son pouvoir correspond bien à la mentalité égoïste et impitoyable du malfrat. Le pouvoir de Guri est lui bien meilleur et cela en fait la seule pilote de Starviper réellement utilisée. Mais Guri est limitée par une valeur de pilotage assez moyenne, ce qui évite d’en faire un vaisseau trop puissant.

On voit donc que le Starviper n’apparaît globalement pas comme un vaisseau bien compétitif.
Toutefois, il est un passage obligé pour la plupart des joueurs voulant faire des tournois. Pourquoi cela ? À cause d’une simple carte, heureusement présente en double exemplaire ici : les « Autopropulseurs ».
Il s’agit du fix qu’attendaient tous les vaisseaux munis de l’action Accélération. Pour un coût modique, ils peuvent encaisser bien plus facilement les attaques de tourelles, attaques auxquelles ils ne pouvaient échapper jusqu’alors que grâce à de très bons jets de défense.
Cerise sur le cadeau, les autopropulseurs permettent aussi de mieux supporter les attaques classiques à portée 3 de telle sorte que Tycho Celchu ou Soontir Fel deviennent alors quasiment intouchables. Cette amélioration est bien ce qui rend la boîte du Starviper si populaire et c’est bien là l’indice que le Starviper est doté d’un sérieux problème de conception…
2. M3-A Interceptor Expansion Pack
 
23/08/2014, mis à jour le 27/11/2016
Date de sortie : février 2015
ISBN : 978-1-61661-939-8
Code produit : SWX26
Prix éditeur : $14.95

Contenu :
- 1 miniature chasseur M3-A
- 4 cartes ‘pilote’
- 5 cartes ‘amélioration’
- 2 cartes 'règles'
- des marqueurs ‘déplacement’ et autres

Acheter sur Amazon
M3-A Interceptor

Ce chasseur de type Scyk est construit par MandalMotors.

Il est souvent utilisé par les cartels tenus par les Hutts et par les contrebandiers.

Vaisseau léger et agile, il est également bien armé avec 3 canons laser.

Les cartes 'pilotes' et les cartes 'amélioration' permettent d'adapter votre chasseur à l'adversaire.

Date de sortie : février 2015
ISBN : 8435407603462
Code produit : UBISWX26
Prix éditeur : 14.95 €

Contenu :
- 1 miniature chasseur M3-A
- 11 cartes
- 15 marqueurs
- 1 cadran




Intercepteur M3-A VF

EDGE Entertainment édite cette extension avec le texte des cartes en français.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Critique faite par Avangion

Malgré une identité tout à fait intéressante, la faction des Racailles a longtemps eu du mal à s’imposer au sein de X Wing, les vaisseaux les plus compétitifs se résumant longtemps à l’Y Wing doté d’une Tourelle laser jumelée ou au double IG-2000. Le M3-A fait partie des causes d’un tel désamour. Tiré du MMORG Star Wars Galaxies, ce petit intercepteur utilisé principalement par les clans Hutt est d’une réputation assez confidentielle parmi les amateurs de Star Wars. Et les joueurs de X Wing ne l’ont pas particulièrement sorti de l’anonymat. Ils ont eu toutes les raisons pour cela. Le M3-A est en effet un des rares ratages complets de FFG dans la confection d’un vaisseau.

L’idée d’origine n’était pas forcément farfelu : il s’agissait d’en faire le pendant pour les Racailles du TIE fighter impérial. Soit un vaisseau faiblement onéreux, véloce et agile mais peu résistant, ni très offensif. De facto, les caractéristiques du vaisseau sont assez proches de celles du TIE fighter : 2 d’attaque, 3 d’agilité… on remarquera juste qu’un point de coque a été troqué au profit d’un bouclier. Cela fait toujours trois points de vie globaux ce qui est très peu. Pour rendre la bête un peu plus attrayante, on l’a doté d’un ordinateur de visé natif lui donnant accès l’action d’Acquisition de cible. Ce n’est pas dérangeant en soit, mais il faut bien dire qu’avec une faible attaque et une grande propension à se faire détruire, on choisira plutôt l’action de concentration. La roue de manœuvre est légèrement différente de celle du TIE fighter, et un peu supérieure du fait d’un plus grand nombre de manœuvres vertes.

Pourtant, peu de monde a été convaincu de lancer des nuées M3-A sur la table. Pourquoi ? À cause d’un prix rédhibitoire pour le vaisseau générique le plus accessible. L’Astropilote du Cartel coûte 14 points soit deux de plus que le Pilote de l’Académie des chasseurs TIE. Or, deux points c’est extrêmement important lorsque l’on parle des petits chasseurs dans X Wing. Et le Vétéran du Tansarii Point – sur le papier plus intéressant avec son talent de pilote d’élite et sa valeur de pilotage de 5 – monte à 17 points soit 3 de plus que le Pilote de l’Escadron noir.

Peut-être conscient du problème du vaisseau, les concepteurs de FFG lui ont adjoint un titre formellement alléchant : avec le titre « Intercepteur Scyk lourd », le M3-A peut embarquer une torpille, un missile ou un canon, pour le rendre plus agressif. Le problème gît dans le prix du titre : ses deux points renchérissent nécessairement le prix de l’armement. Or, payer 6 points pour un Canon lacérateur ou une Torpille à protons pour un vaisseau aussi fragile, c’est risquer de voir 20 points d’escadron s’envoler en un échange de tir. Le titre ne pouvait sauver le vaisseau et ne l’a pas sauvé jusqu’à aujourd’hui.
 
Il existe certains vaisseaux, comme le E Wing, qui survivent dans le metagame d’X Wing grâce à un pilote d’élite franchement attractif. Ici ce n’est même pas le cas : Serissu est cher et son pouvoir est surtout intéressant lorsqu’on joue la nuée. Or, pour cela il faudrait acheter beaucoup de M3-A, ce qui ne se fait pas. Laetin A’shera a un pouvoir intéressant à l’impact individuel… mais elle n’a pas de talent de pilote d’élite, ce qui réduit son intérêt au néant.

Au moins restera-t-il quelques cartes d’amélioration dans la boîte pour la rendre un tant soit peu intéressante. Le Canon à fléchettes a pour avantage d’être très peu cher, du haut de ses deux points ; mais il sera peu efficace contre les as jouant le stress en permanence, soit ses cibles les plus évidentes. Le Canon lacérateur est par contre très intéressant et peut servir sur un B Wing comme Ten Numb ou sur un YT 2400 doté du titre « Outrider ». Cela fait un bilan quand même bien léger pour franchir le pas d’acheter un M3-A, vaisseau malaimé parmi les malaimés.

-------------------------------------------------

Mise à Jour (novembre 2016) :  FFG est généralement chiche en errata pour X Wing se tenant réellement au minimum.
Pour le M3A, il semble que la situation ait été jugée désespérée car une mesure radicale a été prise dans une récente FAQ.
Dorénavant le titre « Intercepteur Scyk lourd », non seulement donne accès aux canons, aux missiles et aux torpilles mais attribue aussi un point de coque en plus au petit vaisseau.
Cela le rapproche donc du TIE f/o en terme de caractéristiques et de coût, ce qui n'est pas une comparaison déplaisante car le chasseur du Premier Ordre est tout à fait correct.
Avec un Canon lacérateur et le talent « Lien mental attani » sur le Vétéran du Tansarii Point, on peut même dire que le vaisseau devient concurrentiel car il survivra assez longtemps pour utiliser ces améliorations.
Comme quoi tout tient parfois à peu de choses…
3. IG-2000 Expansion Pack
 
23/08/2014, mis à jour le 04/09/2016
Date de sortie : février 2015
ISBN : 978-1-61661-940-4
Code produit : SWX27
Prix éditeur : $29.95

Contenu :
- 1 miniature IG-2000
- 4 cartes ‘pilote’
- 12 cartes ‘amélioration’
- 2 cartes 'règles'
- des marqueurs ‘déplacement’ et autres


Achater sur Amazon
IG-2000

Ce chasseur de type Agressor a été modifié par les droïdes assassins IG-88 avec plus d'armes mortelles, une soute pour les prisonniers et un moteur ionique KDY Galaxy-18 plus rapide

L'originalité de ce pack vient du fait qu'il ne possède pas de cartes 'pilote' unique mais 4 répliques identiques du même modèle IG-88 avec un même programme comme on peut le découvrir dans l'Univers Etendu Legends.
On complète le tout avec 12 cartes 'amélioration' et les jetons qui vont bien.

Date de sortie : février 2015
ISBN : 8435407603486
Code produit : UBISWX27
Prix éditeur : 29.95 €

Contenu :
- 1 miniature IG-2000
- 19 cartes
- 19 marqueurs
- 1 cadran




IG-2000 VF

EDGE Entertainment édite cette extension avec le texte des cartes en français.


----------------------------------------------------------------------------------------------

Critique faite par Avangion

L'IG-2000 est resté très longtemps le vaisseau des Racailles et scélérats le plus prisés par les joueurs de cette faction. Et pour cause : les autres vaisseaux proposés dans la vague sont soit trop chers – le Starviper –, soit peu intéressants – le M3-A Interceptor –, soit de nouvelles déclinaisons de vaisseaux antérieurs à la puissance limitée – le Y Wing, le Z-95, le HWK.
Il n'y avait peut-être que le Firespray réactualisé pour la faction des Racailles qui s'avérait franchement compétitif… au niveau de l'IG-2000.
Car celui-ci est bel et bien un des vaisseaux les plus efficaces conçu par FFG pour les Racailles. En plus d'être compétitif, l'IG-2000 propose une expérience de jeu original qui en fait un vaisseau tout à fait stimulant et souvent déconcertant à affronter .

Les spécificités du vaisseau sont sans doute liées au profil de son propriétaire : le fameux droïde assassin et chasseur de primes, IG-88, entraperçu dans l'ESB.
D'où peut-être son apparence de crustacé, apparence tirée de l'Univers « Legends » puisque le vaisseau n'a toujours pas été recanonisé. D'où surtout des caractéristiques assez irréelles : 3 en attaque et en agilité.
C'est du jamais vu pour un grand vaisseau dans X Wing. Par ailleurs, pour bien mettre en valeur l'extrême agilité du vaisseau, l'IG-2000 est doté d'une roue de manœuvres aux possibilités impressionnantes. L'accès à la plupart des virages serrés, la multiplicité des manœuvres vertes au nombre de neuf (!), la possibilité du demi-tour et de la Boucle de Segnor… tout cela fait de l'IG-2000 un des vaisseaux les plus mobiles et les plus imprévisibles du jeu et ce d'autant plus qu'il a accès à l'action de l'Accélération en plus de celle de l'Evasion. L'Accélération ouvre sur l'opportunité des mettre des « Autopropulseurs » au vaisseau, ce qu'on ne manquera pas de faire puisque l'IG-2000 est un des grands vaisseaux les plus fragiles en jeu : 4 points de coque et 4 boucliers c'est autant de points de vie qu'un B-Wing ou qu'un Y Wing, deux vaisseaux franchement moins chers.

Car la merveille technologique qu'est l'IG-2000 s'avère fort coûteuse en points d'escadron : tous les pilotes sont à 36 points.
Il n'y a pas de pilotes génériques car ce sont tous des modèles uniques de type IG : IG-88A, IG-88B, IG-88C et IG-88D. Logiquement, ils ont la même valeur de pilotage soit 6 et les mêmes améliorations accessibles.
Seul leur pouvoir les distingue les uns des autres. Et ces pouvoirs sont franchement excellents : pouvoir retirer avec un canon après un tir raté ou récupérer un point de bouclier après avoir détruit un ennemi… rien n'est à jeter.
Le contenu de ces pouvoirs est d'autant plus important qu'on peut les cumuler en choisissant le titre « IG-2000 » ce qui implique toutefois de mettre deux IG en jeu. Le double IG – généralement le IG-88B et IG-88C – constitue une liste extrêmement efficace du fait de la capacité à cumuler les pouvoirs. Dotés d'un « Canon laser lourd » et d'un « Système de contrôle de tir », les deux IG poseront des problèmes à quasiment toutes les listes rencontrées. La contrepartie est d'abord technique : déplacer ces deux gros socles qui n'apprécient pas particulièrement de se cogner partout n'est pas aisé.
Mais la contrepartie est aussi financière : il faut acheter en deux exemplaires la boîte d'IG-2000 ce qui fera grincer les dents à beaucoup.
Il n'est toutefois pas du tout impossible de jouer un IG tout seul pour profiter d'une excellente expérience de jeu. Car si IG-2000 est longtemps resté le vaisseau le plus coté chez les Racailles, c'est qu'il est aussi un des plus intéressants à jouer.
4. Most Wanted Expansion Pack
 
23/08/2014, mis à jour le 31/05/2016
Date de sortie : février 2015
ISBN : 978-1-61661-941-1
Code produit : SWX28
Prix éditeur : $39.95

Contenu :
- 3 miniatures 1 Y-Wing + 2 Z-95
- 20 cartes ‘pilotes’
- 19 cartes ‘amélioration’
- 2 cartes 'règles'
- 6 cadrans de manoeuvre
- des marqueurs ‘déplacement’ et autres
- règles pour adapter les packs Slave I, HWK-290, Y-Wing et Z-95 à la nouvelle faction 'scum & villainy'

Acheter sur Amazon
Most Wanted
Ce pack introduit une nouvelle faction : "Scum & Villainy".
Il contient également les règles qui permettent d'adapter certains packs déjà sortis pour intégrer les chasseurs dans cette faction.

A côté de ça, on a 3 chasseurs (1 Y-Wing et 2 Z-95) aux couleurs de l'organisation Soleil Noire.
Les 20 cartes 'pilotes' sont réparties en 4 cartes pour le Slave I, 4 cartes pour le HWK-290, 6 cartes pour le Y-Wing et 6 cartes pour le chasseur Z-95.

Date de sortie : février 2015
ISBN : 8435407602755
Code produit : UBISWX28
Prix éditeur : 39.95 €

Contenu :
- 3 miniatures 1 Y-Wing + 2 Z-95
- 39 cartes
- 24 marqueurs
- 6 cadrans
- règles pour adapter les packs Slave I, HWK-290, Y-Wing et Z-95
Ennemis Publics VF

EDGE Entertainment édite cette extension avec le texte des cartes en français.

Ce pack introduit une nouvelle faction : "Racailles"


















----------------------------------------------------------------------------------------------

Critique faite par Avangion

La vague 6 d’X-Wing est une vague assez spécifique car c’est la première vague d’X-Wing à ne comporter qu’une seule faction. Et pour cause : cette faction est entièrement nouvelle et la vague avait pour fonction à la fois de la lancer mais aussi de la rendre jouable. D'où une vague constituée de 5 vaisseaux pour une unique faction. Et cette troisième faction était très attendue : il s’agit de la faction des racailles et des scélérats (scums en anglais). Le tour de force de FFG est d’avoir créé une troisième faction qui ait sa propre spécificité, une identité en quelque sorte.

Tout d’abord, les pilotes des racailles se caractérisent souvent par leur individualisme extrême : les racailles volent les jetons aux autres, se défaussent de dégâts sur les alliés… mais ne bonifient que bien rarement les vaisseaux amis. Il n’y a pas de Garven Dreis, de Dutch Vander ou de capitaine Jonus à l’horizon et c’est l’individualisme qui l’emporte sur la solidarité. Et puis les vaisseaux racailles ont généralement accès à une nouvelle amélioration : l’amélioration « Illégal » prolixe en différents coups tordus, parfois d’ailleurs dangereux pour le vaisseau détenteur de l’amélioration lui-même.

La porte d’entrée dans la faction racaille se fait à travers la boîte Ennemis publics. Cette boite bien remplie – trois vaisseaux, de nombreuses cartes améliorations et pilotes – procède en fait à une mise à jour des vaisseaux auparavant sortis pour les Rebelles ou les Impériaux. Car les trois figurines proposées ici – deux Z 95 et un Y Wing – ne sont que de reprises, avec un motif de couleur différent cependant, des vaisseaux rebelles sortis lors des vague 1 et 4. Des pilotes racailles sont toutefois proposés pour les mettre à jour : pas de pilote de l’escadron Or ici mais un malfrat, pas de pilote de l’escadron Tala mais un soldat du Soleil noir. On remarquera un petit changement : les Z95 racailles ont des pilotes à plus faible valeur de pilotage que les rebelles mais profitent de l’amélioration Illégal, qui peut être très utile. On remarquera aussi que les pilotes nommés sont assez bons ; Kavil et N’dru Sulhak ont d’ailleurs relativement fait leur trou dans des listes compétitives, bien que leur fragilité les empêche d’égaler les meilleurs pilotes.

Toutefois, on trouvera aussi quelques cartes de pilotes dont la figurine est absente dans la boîte : Boba Fett, Palob Godhali… C’est que FFG propose aussi dans Ennemis publics des mises à jour version « racailles » du Firespray et du HWK avec de nouveaux pilotes remplaçant les anciens ou de nouvelles versions de pilotes comme Kath Scarlet ou Boba Fett. Et on remarquera que les nouveaux pouvoirs leur donnent un coup de pouce très bienvenu. Le Boba Fett scum est d’ailleurs bien supérieur à celui enrôlé dans les vaisseaux de l’Empire. Ces Firespray et HWK racailles pourront d’ailleurs embarquer un nouvel équipage exclusivement réservé aux scélérats. Et le moins qu’on puisse dire est que le Droïd de sécurité K4 ou le Technicien hors la loi sont de très bonnes cartes qu’envieront les rebelles et les impériaux. De telle façon, qu’actuellement, dans les tournois, les Firespray et HWK observés sont quasiment toujours dans leur version racaille.

Une petite mise à jour d’un vaisseau médiocrement sexy est présente en outre dans la boite : celle du Y-Wing. Dorénavant, il pourra se charger de bombes – ce qui n’est jamais désagréable –, mais en abandonnant ses torpilles – ce qui est surmontable. Et puis il pourra « fixer » sa tourelle par le titre « BTL A-4 ». Il y perdra l’arc à 360° mais y gagnera la possibilité de tirer à l’arme principale puis à la tourelle dans un même tour, ce qui est toujours intéressant. Le titre sera surtout utilisé du côté rebelle en l’associant à un droïde stressant : R3-A2. Car les Y-Wing n’ont pas accès aux droïdes rebelles mais à leurs propres droïdes, avec une icône spécifique, à savoir les Astromechs récupérés. Et ils ne perdent pas au change, tant ces derniers sont excellents.

On voit donc que tout à été fait par FFG pour lancer en force la nouvelle faction des racailles. Cependant il n’y a rien de totalement déséquilibré ici et peu de compositions monstrueuses. Ennemis publics est donc un excellent point de départ pour quiconque désire jouer la faction des racailles. Les aficionados des Rebelles y trouveront quelques cartes intéressantes pour leurs Y-Wing. Les Impériaux passeront plutôt leur chemin par contre.
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité