StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Description
 

Rogue One Bande OriginaleRogue One: A Star Wars Story 

Années de composition : 2016 
Année d'enregistrement : 2016

Sortie CD : 16 décembre 2016
Label : Walt Disney Records

Prix : 7 €



2. Contenu & Analyse (1:09:28)
 

1. He's Here For Us (3:20)

2. A Long Ride Ahead (3:56)

3. Wobani Imperial Labor Camp (0:54)

4. Trust Goes Both Ways (2:45)

5. When Has Become Now (1:59)

6. Jedha Arrival (2:48)

7. Jedha City Ambush (2:19)

8. Star-Dust (3:47)

9. Confrontation on Eadu (8:05)

10. Krennic's Aspirations (4:16)

11. Rebellions Are Built on Hope (2:56)

12. Rogue One (2:04)

13. Cargo Shuttle SW-0608 (World's Worst Vacation Destination) (3:59)

14. Scrambling the Rebel Fleet (1:33)

15. AT-ACT Assault (2:55)

16. The Master Switch (4:02)

17. Your Father Would Be Proud (4:51)

18. Hope (1:37)

19. Jyn Erso & Hope Suite (5:51)

20. The Imperial Suite (2:29)

21. Guardians of the Whills Suite (2:52)

3. Version Alternative (1:15:43)
 

Une version alternative a été publiée par Disney pour les jurys des récompenses des oscars. Disponible temporairement sur Disney Guild Awards 2017.

1. He's Here For Us (3:21)
2. A Long Ride Ahead (3:57)
3. Wobani Imperial Labour Camp (0:57)
4. Jedha Arrival (2:49)
5. Hearts Of Kyber (0:57)
6. Jedha City Ambush (1:11)
7. Today of All Days (3:34)
8. Star-Dust (3:48)
9. An Imperial Test Of Power (2:49)
10. Approach To Eadu (1:19)
11. No Trust Among Rebels (2:01)
12. Jyns's Path Is Clear (2:31)
13. Confrontation On Eadu (6:02)
14. Rebellions Are Built On Hope (2:55)
15. Rogue One - Part 1 (0:27)
16. Rogue One - Part 3 (1:28)
17. Cargo Shuttle SW-0608 (4:00)
18. Good Luck Little Sister (2:48)
19. Are We Blind? (1:33)
20. Scrambling The Rebel Fleet - Part 1 (1:06)
21. AT-ACT Assault - Part 1 (1:32)
22. AT-ACT Assault - Part 2 (1:16)
23. Project Stardust (3:46)
24. Entering The Imperial Archives (1:24)
25. Get That Beach Under Control (1:13)
26. The Master Switch (4:02)
27. We Have To Press The Attack (2:39)
28. Your Father Would Be Proud (4:52)
29. End Credits (5:26)

4. Critique
 

La musique de Rogue One. Jolie partition de notre frenchie Alexandre Desplat, mais un peu fade pour un Star Wars pour être honnête. Ça manque de panache !

Oups pardon, ça c’est la critique de la réalité alternative. Celle où la production de Rogue One s’est déroulée parfaitement. Dans la nôtre, le dernier acte du film était calamiteux et tout a été réécrit en urgence avec beaucoup de monde en renfort pour boucler le film dans les temps. Ce chamboulement de planning a entraîné le départ du compositeur annoncé initialement et l’arrivée au pied levé de Michael Giacchino pour boucler l’écriture et l’enregistrement en 4 mois environ.

Et donc ? Première bande-originale pour un film live Star Wars non signée John Williams, quelle pression ! J’en parlais dès 2013 avant l’annonce du retour de Williams pour Le Réveil de la Force, Michael Giacchino avait toutes les chances de participer à Star Wars ; ses relations avec J.J. Abrams (Lost, Star Trek, …) mais aussi avec Disney (John Carter, Ratatouille, Là-Haut, …) ont tracé la voie.

Mon avis global est très positif sur cette bande originale. Il y a si peu de citations d’autres films, quel bonheur d’avoir du contenu original et quel contenu ! On débute déjà sans le Star Wars Theme habituel, premier changement drastique d’approche. Le nouveau thème de l’Empire (on va dire celui de Krennic) est fabuleux. Evidemment martial, une belle marche, au parfum de Temple Maudit. L’autre thème majeur est évidemment celui de Jyn. Parsemé un peu tout au long de l’album, ce thème est empli de mélancolie, suivi d’une ouverture vers une orchestration plus large. Ou comment bien saisir le personnage musicalement…
Dernier thème important, Guardians of the Whills. Il est très beau, avec son hautbois, mais c’est celui qui me dérange le plus. Surtout parce que je ne peux m’empêcher de penser à Across The Stars dès que j’entends les deux premières notes. Mauvaise note également pour le thème « Rogue One » qui accompagne le logo du film. Peu inspiré dans sa variation du Star Wars Theme.

Au-delà des thèmes, Giacchino introduit également quelques nouveautés sonores, comme des instruments plus exotiques dans Trust Goes Both Ways, du vibraphone dans Star-Dust ainsi que du piano solo dans le même morceau, une touche finalement très rare dans Star Wars. Les timbales sont, de façon plus traditionnelle pour la saga, très présentes !

Parlons tradition. Il est vrai que lorsque l’on écoute une piste comme Jedha City Ambush, on n’est pas du tout étonné d’être dans du Star Wars. Dans les rythmiques utilisées, on dirait vraiment une musique de poursuite de John Williams. Mais dans la reprise maligne, il y a bien sûr le morceau Hope qui illustre la fameuse scène de Vador. Ces chœurs magistraux, vous aviez déjà remarqué qu’ils chantaient la mélodie de la Marche Impériale au ralenti ?

Pour finir sur une dernière particularité de cette bande-originale, la présence de trois morceaux au format « suite ». Ce sont des arrangements des musiques du film destinés à être joués en concert. Ces morceaux ne sont pas du tout présents sous cette forme dans le film. Une belle manière de profiter des trois nouveaux thèmes principaux évoqués dans cette critique.

Vous l’aurez compris, mon enthousiaste est palpable sur la composition de Giacchino. Loin de copier, je trouve le style du compositeur toujours dans la continuité. Il sait s’approprier les codes des franchises sur lesquels il travail, tout en y apportant un souffle nouveau et inspirant. Rogue One ne déroge pas à la règle.

-Obiwan Keshnobi

<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité