StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Description
 
Episode VII - The Force Awakens

Années de composition : 2014-2015
Année d'enregistrement : 2015

Sortie CD : 18 décembre 2015
Label : Walt Disney Records

Prix : 17,99 €




Star Wars - Le Réveil de la Force (Édition Exclusive Limitée FNAC)

Années de composition : 2014-2015
Année d'enregistrement : 2015

Sortie CD : 18 décembre 2015
Label : Walt Disney Records
Référence : 050087-34076-6
Prix : 42,85 €

Contenu : livret + 2 lithographies, le tout dans un fourreau
2. Contenu & Analyse (1:17:08)
 

1 – Main Title and the Attack on the Jakku Village (6:25)

L'ouverture mythique de la saga est de retour ! 10 ans après sa dernière utilisation dans La Revanche des Sith, le thème retentit à nouveau à nos oreilles. Enregistré à Los Angeles par un orchestre indépendant, et dirigé par Gustavo Dudamel, cette nouvelle couleur orchestrale s'impose directement au premier accord. Un peu plus précis et agressif que les précédents enregistrements, le Main Theme de Star Wars n'en reste pas moins fidèle à lui-même.

Captain <a href='/personnage-2823-phasma.html' class='qtip_motcle' tt_type='personnage' tt_id=2823>Phasma</a> sur JakkuAprès cette introduction, l'ouverture s'enchaîne vers les scintillements du vibraphone qui illustre les étoiles présentes à l'écran alors que les cors surgissent en même temps que le Star Destroyer du Premier Ordre. Un rythme de marche se lance avec une montée en puissance des cuivres avant de finalement retomber dans un climat plus intimiste.

Ce contraste tient à la séparation des scènes entre l'attaque du Premier Ordre et les dialogues entre Poe Dameron et Lor San Tekka.

Le thème de Kylo Ren retentit alors que sa navette approche et la musique suivra sa progression tout au long de la scène. Un dernier moment de calme quand la caméra se pose sur BB-8 qui s'éloigne et poursuit son chemin dans le désert de Jakku avant de conclure sur le retour des vaisseaux du Premier Ordre à bord du Star Destoyer.

2 – The Scavenger (3:39)

The ScavengerChangement d'ambiance avec un cor Anglais qui joue une mélodie aux sonorités orientales. Le voile de mystère se lève alors qu'une flûte traversière lance un phrasé léger qui emmène enfin vers le début du thème de la pilleuse. Un thème qui se construit en plusieurs couches : vibraphone, piano, puis cordes, la flûte qui revient... Chaque instrument vient compléter la partition de l'autre avec de nombreux rebonds rythmiques. Ce nouveau thème très lyrique et joué principalement par les cordes contraste avec la lourdeur du thème de Kylo Ren entendu précédemment.

Après avoir retenti de son ensemble, le thème The Scavenger s’éteint doucement pour laisser la place au cor et à la flûte qui terminent cette pièce sur des mélodies lentes et posées.

3- I Can Fly Anything (3:10)

Poe Dameron et <a href='/personnage-2910-finn.html' class='qtip_motcle' tt_type='personnage' tt_id=2910>Finn</a> à bord du Tie FighterPremier morceau de l'album à illustrer des moments d'action pure, on y retrouve du John Williams sans hésitation. Des trompettes retentissantes, et les cordes qui simulent la tension des événements avec des montées et des rythmes rapides. Pour enfin arriver au moment de gloire des héros lorsque Poe Dameron et Finn arrivent à se défaire des tirs ennemis. Ou presque ?

A mi-parcours, le morceau reprend son rythme de départ pour une nouvelle série de péripéties avant de terminer sur une note bien moins positive...

Rey rencontre BB-84 – Rey Meets BB-8 (1:31)

Introduction tout en douceur, qui rappelle certains passages de Jurassic Park, le vibraphone est soutenu par les trémolos des cordes. La mélodie se lève ensuite, jouée en duo avec les cordes et les cuivres quand les deux personnages se rencontrent enfin. Le court morceau se termine sur une note plus dramatique pour embrayer sur l'atmosphère du Star Destoyer.

5 – Follow Me (2:54)

Follow MeVous entendez au loin ces Chasseurs TIE qui arrivent ? Il est temps de courir !

Et c'est bien ce que fait ce titre. Après un temps d'exposition, le thème de poursuite s'engage avec son rythme mêlant binaire et ternaire. Des temps de pauses pour les dialogues, et c'est déjà reparti. Le cycle se répète trois fois au cours du morceau, avec de petites évolutions, jusqu'à ce que retentisse le thème du Faucon Millenium alors qu'il apparaît à l'écran.

6 – Rey's Theme (3:11)

Rey sur JakkuVoilà l’extension de la troisième piste de l'album. Le thème de Rey n'est pas présent avec cette structure dans le film car il est en réalité parsemé tout au long du long-métrage.

La première partie de l'ouverture se fait à la flûte, dans un rythme rebondissant, puis se termine avec des questions/réponses entre la clarinette, le hautbois et la clarinette basse. On enchaîne ensuite sur le passage au vibraphone pour reprendre la première structure interprétée cette-fois ci avec les cordes.

Le thème commence enfin au cor, et l'orchestre entier accompagne. La fin du thème est jouée par les cordes dans une envolée lyrique. Le pont qui suit est encore une fois constitué d'un jeu de réponses entre les différents instruments. Une montée des flûtes entraîne le morceau vers la seconde partie du thème interprété par les cors. La montée en puissance se poursuit jusqu'à la reprise du thème principal par les cordes forte.

Une dernière reprise après modulation, puis on récupère progressivement l'ambiance minimaliste du début.

7 – The Falcon (3:32)

Faucon Millenium piloté par ReyVoilà un morceau qui porte bien son nom. Tout en faisant de multiples références à Ben Kenobi's Death & Tie Fighter Attack Williams continue à développer son thème de poursuite de Follow Me. Il y ajoute notamment le Xylophone et des « clacs » qui augmentent la sensation d'urgence. Au final un morceau qui rappelle un peu Zam The Assassin and the Chase Through Corsucant, tout en ayant sa propre personnalité avec cette rythmique si particulière. Le thème du Faucon est utilisé uniquement pour illustrer les points culminants de la poursuite. Une piste qui met en avant la puissance des trompettes !

Le morceau se termine avec l'envolée du Faucon vers l'espace, où résonnent doucement les flûtes.

8 – That Girl with the Staff (1:58)

Kylo Ren perd patienceL'ambiance se détend entre Finn et Rey, et la rencontre peut enfin se faire dans les normes. Les présentations se font alors que résonne le thème de Rey, puis le caractère grincheux du Faucon Millenium relance la musique qui s'active.

Retour sur le pont du Star Destroyer avec les cuivres graves pour la démonstration de force de Kylo Ren. Le ton sombre et les envolées spontanées illustrent bien le personnage à ce moment du film.

9 – The Rathtars ! (4:05)

KanjiclubLa scène de monstres du film est illustrée par ce long morceau de quatre minutes. Une pièce très organique qui débute en réalité avant l'entrée en scène des Rathtars. C'est la capture du Faucon par le transporteur de Han et Chewbacca qui est d'abord mise en valeur, puis la tentative de sabotage par Rey. L'entrée en scène des contrebandiers est magnifiée par un petit rappel du Star Wars Theme.

La partie stressante commence ensuite. Les trémolos des cordes sont ponctués par de nombreuses interventions des cuivres et des percutions en tous genres. Alors que le piccolo lance des pics stridents contrebalancés par des impacts dans les graves au piano, on retrouve le thème de fuite de Finn et Rey quand cette dernière essaie de récupérer son ami aux prises avec les monstres. Finalement c'est le motif du Faucon Millenium qui vient conclure tout ça alors que ce dernier disparaît en hyperespace.

10 - Finn's confession (2:08)

Finn tente de s'évaderVoilà une piste qui porte presque mal son nom. Elle débute bien par un air mélancolique évoquant la confession de Finn (je ne suis pas un héros, je suis un stormtrooper), avec des cordes lancinantes et de belles tenues dans les graves. La flûte et le cor se répondent pour jouer sur le dialogue entre Finn et Rey avant d'embrayer sur la suite : l'arrivée sur Takodana. Une partie du thème de Rey s'exprime alors que cette dernière découvre un nouvel environnement. Cette partie rappelle Departing Coruscant de L'Attaque des Clones.

11 - Maz's Counsel (3:07)

Maz Kanata en discussion avec Han SoloLe personnage de Maz a une capacité d'analyse des personnes élevées grâce à sa grande longévité. La tension des trémolos illustre son inspection de Finn alors que de petites touches de harpe, de xylophone puis de hautbois ajoutent encore du mystère et de la tension dans la scène. Enfin les cordes et les vents se mélangent alors qu'elle termine son inspection.
La seconde partie se concentre sur Maz qui discute avec Rey. Le thème de la Force s'exprime alors que Maz décrit les sensations qu'elle procure à ceux qui l'embrasse, puis la mention du Sabre d'Anakin déclenche la fuite de Rey. C'est à ce moment-là que son thème est joué dans sa partie la plus dramatique, puis les trombones jouent avec un timbre cuivré pour annoncer les événements à venir...

12 - The Starkiller (1:50)

Le tir de StarkillerUne pièce tout en mélancolie. Elle rappelle un peu les passages les plus graves de l'Ordre 66, mais reste plus subtile. Composées uniquement de longues tenues jouées aux cordes, les accords se succèdent tout en retenu. Le contraste avec la dureté du discours du Général Hux et l'horreur suscitée par l'utilisation de l'arme donne à ce morceau une couleur tout à fait particulière. Pas besoin de plus pour illustrer ce qui se déroule à l'écran. Le triomphe du Premier Ordre se joue bien loin de la réalité des victimes de la Nouvelle République. C'est ce que démontre ce morceau.

13 - Kylo Ren Arrives at the Battle (2:00)

ReyLe Premier Ordre débarque au château de Maz ! Le morceau prend le temps de démarrer avec une pulsation d'horloge jouée par le xylophone en réponse avec les contrebasses. Le temps que nos héros prennent conscience de ce qui les attend, il est déjà trop tard. Le Premier Ordre est là, incarné par le thème de Kylo Ren alors que sa navette se pose près du champ de bataille. La fuite de Rey est caractérisée par les cordes qui jouent une succession de notes rapides, mais son destin est déjà fixé alors que le hautbois joue son thème rapidement coupé par une note franche.

14 - The Abduction (2:23)

Kylo Ren capture ReyKylo Ren a trouvé Rey et s'approche d'elle alors que les cuivres augmentent la nuance à mesure qu'il s'avance. Il est temps de plonger dans la manipulation mentale. Une tenue aigue chez les violons, le thème de Kylo Ren joué au ralenti par les cordes graves... Les trombones jouent ensuite une courte mélodie rappelant le thème de l'Etoile Noire. Finalement Kylo Ren décide d'emmener Rey plutôt que de poursuivre BB-8. Rey's Theme est de nouveau joué avec cette fois un nouveau contre chant des cuivres tout en contre-temps.

15 - Han and Leia (4:41)

Han et LeiaLes deux amants se retrouvent, et nous pouvons à nouveau profiter de leur thème iconique ! Baptisé Han Solo and the Princess dans la bande-originale de L'Empire Contre-Attaque, ce "love theme" est ici presque repris à l'identique avec une orchestration plus lourde. Il est d'ailleurs rapidement remplacé par la marche de la Résistance (mais nous y reviendrons). Cette partie illustre le retour à la base de la Résistance sur D'Qar et les retrouvailles entre Poe Dameron et Finn. À 2:58, une nouvelle touche de clarinette basse vient souligner le discours de C-3PO au sujet du sommeil de R2-D2. La clarinette a souvent été rattachée à C-3PO dans les précédents films, c'est donc un retour naturel.

On retourne enfin au thème de Han et Leia. Alors qu'ils évoquent le destin de leur fils, un nouveau thème qui lui sera associé jusqu'à la fin du film retentit. Le motif est joué deux fois avant d'enchaîner avec le thème de la Force qui vient terminer le morceau.

16 – March of the Resistance (2:34)

March of the ResistanceLe thème n'est pas présent en tant que tel dans le film, nous avons donc affaire à une suite spécialement créée pour l'album. Tout en contre-temps, le thème ne cesse de se construire au fil des mesures. Les cuivres et les cordes se complètent dans les variations. On me souffle à l'oreille que le bon terme à employer est que le morceau est construit comme une fugue. Je vous laisse l'article de Kotaku à ce sujet en anglais. Mais en substance, c'est ce que je décris plus haut. Un thème est joué, rejoué, modifié, augmenté, modulé, entre les mêmes instruments ou avec différentes voix. Chaque petite pièce repousse l'autre dans un sentiment constant de fuite.

On peut trouver des similitudes dans les intonations avec le thème des séparatistes dans The Phantom Menace.

17 – Snoke (2:03)

Supreme Leader SnokeAutre piste qui rappelle la prélogie, Snoke a un point commu dans l'ambiance avec Palpatine's Teachings de l'Episode III. Il suffisait de cela pour que de nombreuses personnes y voient un lien direct entre Snoke et Darth Plagueis. Si les chœurs d'hommes à l'impression gutturale sont en effet similaires, le fond n'est pas le même. Les instruments arrivent à la moitié du morceau, d'abord pour accompagner les chœurs, puis les violons ajoutent quelques notes en cours tremolo.

Pas grand chose à ajouter sur cette piste, qui joue son rôle dans l'aura mystérieuse entourant le personnage.

18 – On The Inside (2:06)

Captain Phasma à l'intérieur de StarkillerL'équipe de Han est infiltrée dans la base Starkiller. Cela tombe bien, nous sommes en face d'un véritable morceau d'infiltration dans son ouverture. Une ambiance sombre et légère avec des violons en rythmique. Les clarinettes débutants les petites touches mélodiques en va-et-vient. Les crescendos se succèdent, puis les trompettes s'invitent avant d'entamer une variation du thème de Kylo Ren aux trombones.

L'ambiance de tension se réinstalle avec le contraste entre l'équipe de Han et les troupes du Premier Ordre symbolisés respectivement par les cordes et les bois et par les cuivres.

La piste se termine par la répétition à deux reprises d'une note de clarinette soutenue par une tenue aux cordes. Deux suspensions avant la scène suivante...

19 – Torn Apart (4:19)

Chewbacca fait tout péter !Une musique en retrait pour LA scène du film. Entre doutes et rédemption, la première minute souligne le dialogue et l'état d'esprit des protagonistes. Finalement les violons se réveillent dans un crescendo souligné par les trompettes. Un dernier élan lyrique alors que le Héros chute et que sa disparition résonne à l'autre bout de la galaxie.

Le tempo s'accélère alors, et les cuivres rejettent les autres instruments au vestiaire. La chevauchée de Chewbacca est accompagnée par ce rythme effréné jusqu'à ce que retentisse à nouveau le thème de Kylo Ren.

Après une courte pause où l'on peut à nouveau entendre du piano, une variation du thème de la Force retentit avec puissance. Alors que Finn et Rey cherchent leur voie dans la forêt, ils sont accompagné par des « tremblements » joués par les cordes, puis le thème de Kylo Ren est encore une fois présent, suivi de celui de Rey. Le duel peut commencer sous haute tension.

20 – The Ways of the Force (3:14)

Finn prêt à affronter Kylo RenTout s’emballe ici. Le thème de la Force est joué sous haute tension, celui de Rey se développe dans une longue montée. Les percussions sont très présentes, et enfin le thème de Kylo Ren est joué à plusieurs reprises. D'abord dans sa seconde forme (entendue d'abord dans Han and Leia), puis dans une petite variation de sa forme classique. Les variations des deux thèmes sont nombreuses et plusieurs fois coupées par le thème de la Force.

21 – Scherzo for X-wings (2:32)

Attaque sur StarkillerAlors là, c'est le festival ! Que nous dit Wikipedia ? Scherzo, signifiant littéralement « plaisanterie », est apparu au XVIIe siècle dans la musique italienne. D'accord, on y est bien là. Scherzo for X-wings est une pièce exclusive à la bande-originale où seulement quelques instants sont présents dans le long-métrage. Ce morceau très vif, est principalement marqué par la présence du Star Wars Theme avec quelques variations. John Williams se fait plaisir et déstructure tout cela dans un morceau énergique qui soutient très bien les pirouettes de Poe Dameron.

22 – Farewell and the Trip (4:55)

Nos héros sont récupérés par Chewbacca à bord du Faucon Millenium. Rey est encore une fois au centre de l'histoire alors que son thème résonne dans une variation victorieuse mêlée au thème de la Force. De retour sur D'Qar, Han Solo and Leia résonne pour la dernière fois quand cette dernière rencontre Rey.

On enchaîne avec un thème qui rappelle les fouilles d'Indiana Jones quand la carte est évoquée et la thème de la Force résonne pour la dernière fois, Skywalker est trouvé.

Un rappel du thème de Leia (!) nous donne la petite touche nostalgique alors qu'elle dit au revoir à Rey. Le morceau se termine par une mélodie de célébration pour l'envolée de Rey, en se bouclant finalement sur son propre thème.

23 – The Jedi Steps and Finale (8:51)

La montée des marches selon John Williams. Un morceau très progressif avec une pulsation régulière en fond pour suggérer l'avancée et des violons très aériens en accompagnement. Le thème débute au violoncelle, puis est repris par la flûte avant de se terminer par l'arrivée des cuivres qui lancent de lourdes notes pouvant rappeler le début de la Marche Impériale.

Le thème est ensuite repris par les cors avant de s'éteindre pour laisser place au thème de la Force joué dans sa version d'origine. La fin du thème se confond à une envolée lyrique pour la tranition avec le thème de fin de Star Wars.

S'ensuit l'éternel medley des thèmes du film. Le premier est évidemment le thème central de cet épisode : Rey's Theme.

Une transition grave s'opère ensuite avec le thème de Kylo Ren joué en entier suivit de Follow Me, joué plus lentement que dans le reste de la bande-originale. Enfin, March of the Resistance laisse sonner ses trompettes de bon cœur avant de subir une modulation pour recommencer une dernière fois. Alors que le medley pouvait se terminer ici, John Williams nous fait grâce d'un très beau mélange entre le thème de la Force et celui de Rey. Le Star Wars Theme est enfin joué au vibraphone dans une douceur absolue.

3. Version alternative (01:03:30)
 
Une version alternative a été publié par Disney pour les jurys des récompenses. Cette version est disponible librement à l'écoute en suivant ce lien.

Cette version est plus proche du découpage du film, et complète de manière significative la version commercialisée. La liste des pistes est la suivante :

1. The Attack on the Jakku Village Part 1 (05:28)
2. The Attack on the Jakku Village Part 2 (01:54)
3. The Scavenger (01:53)
4. Lunchtime (01:13)
5. I Can Fly Anything (04:10)
6. Finn’s Trek (01:36)
7. Follow Me and The Falcon (07:10)
8. The Rathtars (01:20)
9. Snoke (02:08)
10. You Got A Name? (01:33)
11. I’m No Hero (01:07)
12. The Starkiller (01:53)
13. Kylo Ren Arrives at the Battle (02:16)
14. The Resistance (01:36)
15. The Abduction (01:36)
16. Finn and Poe, United (02:02)
17. The Bombing Run (02:08)
18. On the Inside (02:55)
19. Torn Apart (04:25)
20. The Ways of the Force (03:59)
21. The Journey Home (02:19)
22. Farewell and The Trip (03:50)
23. The Jedi Steps and Finale (09:59)
4. Critique
 

Critiquer une bande-originale de Star Wars est un exercice difficile. Contrairement à mes collègues sur les films de la prélogie, je ne vais pas procéder piste par piste tant cela me paraît compliqué sur cet album...


Dire que le retour de John Williams était attendu est un euphémisme ! Le grand compositeur était exclusivement rattaché à Steven Spielberg ces dernières années, et le savoir de retour pour le nouvelle trilogie Star Wars était un événement en soit. Alors ? Est-ce que cela valait le coup de laisser Steven de côté pour son dernier film ?

Ma réponse est oui. Elle l'était déjà bien avant d'entendre la première note, elle l'est toujours après avoir passé un temps considérable à écouter l'ensemble de l'album pour ce dossier. Est-ce que la musique m'a déçu lors de la découverte du film ? Mauvais choix de mot.

La composition est peut-être moins présente dans le long-métrage. Encore que c'est vraiment difficile à dire. La première vision du film est tellement pleine de nouveautés à assimiler qu'il est difficile de faire attention à la musique. Pour ceux qui ont lu ma critique du film, ils savent que l'émotion était très forte pour moi, et nul doute que la musique y était pour quelque chose. Ce sentiment a été confirmé lors de ma seconde séance pour laquelle j'avais déjà un peu assimilé la B.O.

Pour moi il reste évident que la disponibilité des B.O. avant le film pour la prélogie et surtout la campagne publicitaire autour des « singles » (Duel of the Fates, Across the Stars et Battle of the Heroes) a joué un rôle important dans le ressenti général de la musique du Réveil de la Force. « Aucun thème ne m'est resté en tête à part les anciens » était l'adage numéro 1 après les premières séances. Une évidence quand personne n'avait encore entendu la moindre note avant de découvrir le film. Comment voulez-vous rivaliser contre des thèmes qui font presque corps avec nous depuis tout ce temps ? Pouviez-vous fredonner autre chose que Duel of the Fates après avoir vu La Menace Fantôme pour la première fois ? Permettez-moi d'en douter.

Au delà de cette remarque, il est certain que l'on est loin de la grandiloquence à laquelle Star Wars nous avait habitué, la partition est très différente du John Williams des six autres films. Pourtant, elle colle incroyablement aux situations et aux sentiments qui y sont développés. Le thème de Rey est omniprésent, comme le personnage dans le récit. Avec une mélodie très en hauteur et d'une longueur considérable (deux motifs introductifs et deux longs motifs mélodiques), il permet d'exposer toute la construction du personnage au fil de l'histoire. 

Le contraste avec le thème de Kylo Ren est saisissant ! Cinq notes seulement ! Même s'il se développe également plus tard dans le film.

John Williams se permet quelques folies, notamment avec March of the Resistance, bien loin de l'épique à gogo que présentent la majorité des productions actuelles. Et surtout, même si les rappels musicaux sont essentiels à l'histoire, ils restent à la marge. Bien joué pour un film beaucoup critiqué pour son conservatisme !

J'aime cette bande-originale. Et de l'avoir un peu décortiqué pour vous m'a fait découvrir de nombreuses choses que je n'avais pas encore remarqué. Et ce n'est sans doute que le début ! Je peux vous l'assurer, cette musique est du Star Wars à 100%, mais peut-être pas celui auquel vous vous attendiez. La partition de John Williams est subtile et complexe. Sa maturité n'est plus à prouver, et il a capté sans hésitation ce qui était nécessaire au film de J.J. Abrams. Une bande-originale riche en émotions, qui met (un peu) de côté l'action pour se concentrer sur les relations entre les personnages.

Je n'ai plus qu'une chose à dire pour conclure cette critique : vivement la prochaine !

-Obiwan Keshnobi

<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité