StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Produire The Clone Wars
 
Winder est très fière de la direction que prend la production et l’histoire de la série.
"La série n'est pas seulement une série où il n'y a que de l'action, comme on peut le voir dans le trailer" dit-elle. "Il s'agit vraiment de raconter des histoires personnelles de 22 minutes qui vous donnent l'opportunité de pouvoir mieux connaître quelques-uns des personnages de l'univers Star Wars. Or nous avons la chance d'avoir beaucoup de temps pour réaliser ces épisodes."

"On produit The Clone Wars comme s'il s'agissait de mini films, ce qui n'est pas le cas des dessins animés ordinaires. On essaye toujours de rendre la série meilleure. On réécrit constamment, on retravaille et change les épisodes, ce qui est un challenge, mais je crois que ça vaut vraiment le coup. George n'est pas là seulement voir quelque chose à l'écran, il a vraiment créé ça pour produire une image incroyable ainsi que des histoires sans défaut qui n'ont jamais été vues dans les programmes d'animation pour la télévision."

Winder ajoute "On travaille comme s'il s'agissait d'une anthologie. Il y aura toute la toile de fond Star Wars avec les personnages principaux que l'on verra souvent, mais en plus de cela, certains épisodes nous ferons découvrir d'autres personnages de l'univers. La beauté de cette série et que nous avons la possibilité de raconter tout type d'histoire, certaines étant plus narratives et centrées sur un personnage et d'autres contenant plus d'action. Le but général étant de se rapprocher de l'atmosphère de l'Episode IV."

Le style anthologique de la série permet à chaque épisode d'être de type "standalone", pour que l'on puisse regarder la série à n'importe quel moment et arriver à comprendre l'histoire rapidement.
"Vous pouvez commencer la série et regarder la 2ème partie d'une suite de 3 épisodes et quand même arriver à l'apprécier. En effet, chaque épisode sera débuté par un récit [écrit ou oral ?] pour orienter le téléspectateur et mettre en place les histoires individuelles. Pour chaque épisode, nous commençons avec ce qu'on appelle notre "Jedi cookie", qui est la thématique principale de l'épisode, ce que l'on est sensé apprendre pour que les enfants et les téléspectateurs réfléchissent un peu."

"Les histoires essayent de mettre en lumière les causes et effets," indique Winder, "les choix que l'on fait et les résultats de ces choix. L'idée est que les enfants évolueront en devant penser et apprendre. Dans certains dessins animés, parfois les personnages deviennent méchants sans aucune raison dans l'histoire, et les enfants n'en dégagent rien à la fin. Cette série est vraiment pour un public familial de ce point de vue. C'est quelque chose que je serai fière de montrer à mes enfants."
Selon Winder, un autre aspect qui distingue The Clone Wars d'une autre série animée est sa production non-linéaire. "Dans une série animée habituelle, tu écris un script, tu le valides, il va en production, tu changes quelques lignes par ci par là, tu le produis, tu ajoutes du gréage, et c'est terminé. Ici, nous faisons totalement différemment."

Winder utilise l'exemple d'un épisode qui avait été produit en standalone puis qui a eu une suite et une préquelle, ce qui aurait été problématique si la série avait eu un modèle de production linéaire.
La production de The Clone Wars est flexible par le fait qu'elle permet des changements constants lorsque des éléments de l'histoire changent ou évoluent, comme dans la production d'un film.
"Nous produisons des mini films, et on peut facilement ajouter du punch aux histoires et aux personnages pour les rendre meilleurs que lorsque l'on produit des films," explique Winder. "Avoir George qui vient du monde du cinéma nous est très bénéfique."

Lucas, Filoni et WinderGeorge Lucas a un profond intérêt dans le développement et la direction de la série, en rencontrant Winder et son équipe de une à trois fois par semaine. "Nous sommes très chanceux d'avoir tout ce temps," dit-elle.

"Je pense qu'il est rare à ce niveau-là d'avoir ce type d'attention de sa part, et il est très impliqué dans la série. Il a une vision claire d'où il veut emmener le show. Je m'assure qu'aux points clés, il puisse voir tous les aspects critiques de la production pour être sûr que l'on soit en accord avec lui, en particulier sur les scènes et l'histoire. Typiquement, il nous donne son impression sur l'écriture, les designs importants, l'apparence 3D, les rendus de lumière finaux et tous les aspects cruciaux pour s'assurer que la production soit la meilleure possible."

Ce qui plait vraiment à Catherine Winder avec cette expérience sur The Clone Wars est la liberté que George Lucas a donné à son équipe de création à propos de l'univers Star Wars.
"George ne nous a pas limité en terme de 'ça a toujours été fait comme ça dans Star Wars donc vous devez respecter ces règles',"explique-t-elle.
"En vérité, il nous a poussé beaucoup plus loin que ça. Il veut que nous définissions cet univers pour le rendre unique et nouveau, et pour faire des surprises au public, en particulier aux vrais fans de l'univers Star Wars. Il y aura des choses auxquelles ils ne s'attendront pas, et c'est ce qui est vraiment excitant pour nous."
2. Réaliser The Clone Wars
 
Dave Filoni étant un grand fan de Star Wars depuis tout petit, travailler sur The Clone Wars est la réalisation d'un rêve pour lui : continuer la saga qui a influencé la vie des fans du monde entier.
"Tellement de gens dans cette industrie vous diront qu'ils en font partie grâce à Star Wars," dit-il. "Cela inspire quelque chose en chacun de nous. On regarde ce qui s'est terminé et on continue avec ce que l'on fait maintenant. C'est tellement excitant."

En étant un fan depuis longtemps, Filoni définit la série The Clone Wars en terme d'histoires et de personnages avec ceux dont les fans sont familiers. Il relie les histoires de la série animée avec une collection de comic books Star Wars.
"Je compare toujours ce que nous faisons aux Star Wars Tales," explique Filoni, se référant à la série de comics des années 90.
"Il s'agit d'histoires répondant à de nombreuses questions que se posaient les fans mais l'histoire est aussi faite pour que tout le monde puisse comprendre. The Clone Wars reprend cela, mais au niveau des batailles, des guerres. La série raconte des histoires intéressantes qui remplissent les trous et permettent aussi d'en apprendre plus sur les personnages et sur les choix qu'ils ont fait."

Plo KoonFiloni évoque son personnage favori de la saga, Plo Koon, pour expliquer comment The Clone Wars peut présenter des personnages qui étaient peu évoqués dans les films.
"Plo Koon est un Maître Jedi complètement obscur qui s'assoit dans un fauteuil au Conseil Jedi et qui n'a pas une ligne de dialogue en trois films, mais j'aime son design. J'aime le background "Jedi du Conseil". Et je pense que beaucoup de fans se demandent, 'que faisaient ces gars-là ?'
Je veux dire, on voit Plo Koon se faire tuer sur Cato Neimodia, et on voit Stass Allie mourir sur Saleucami, donc on sait qu'ils ont été sur plusieurs planètes et ont combattu dans plusieurs batailles, mais on ne l'a pas vraiment vu.

Donc maintenant, on peut prendre un personnage comme Plo Koon et le mettre dans trois épisodes et montrer ce qu'il faisait et comment il s'est retrouvé avec Anakin ou Obi-Wan.
"


Les clones de The Clone Wars, qui ont souvent été relégués comme des personnages secondaires dans les films, seront également mis en avant, selon Filoni.

"Les clones deviennent un aspect de la guerre aussi important que les Jedi, parce que George développe ce que les clones sont vraiment. Il veut les montrer comme étant plus individuels que ce que l'on pense. Il veut des clones déserteurs, traîtres, qui ne soient pas seulement des choses programmées. Tout cela pourra se retrouver dans ces personnages, ce qui n'était pas possible dans les films, car on s'occupait de l'histoire d'Anakin. Maintenant, on peut rentrer en détails dans les histoires de ces autres personnages."

Alors que The Clone Wars va emmener la saga Star Wars dans de toutes nouvelles directions, Filoni assure que le design de la série sera totalement celui de la saga.Filoni, Winder et Lucas
"En ce qui concerne le design, je n'ai pas envie de trop m'éloigner des films," indique Filoni.
"Je dis tout le temps à l'équipe que l'on n'est pas là pour changer des choses, on est là pour améliorer les choses. Notre plus grande responsabilité est de faire que l'histoire continue de la façon dont on le voit dans les films. Bien que l'on fasse de nouvelles choses intéressantes et excitantes (des angles plus intenses, plus de contrastes et d'ombres, etc.), nous insistons sur ces aspects, et George nous pousse à le faire."

Une des expériences les plus valorisantes pour Filoni a été de travailler directement avec George Lucas.
"George a toujours fait des choses que personne ne peut imiter," raconte Filoni. "Il est un artiste qui peint, il a un certain style. Il a un style visuel et scénaristique qui nous influe sans aucun doute. […] C'est incroyablement excitant de travailler directement avec George Lucas pour faire Star Wars, et ce n'est pas du style 'je le vois de temps en temps' ; je réponds à ses questions tous les vendredis."
3. Travailler au Skywalker Ranch
 
Ce fameux ranch californien proche de San Francisco est considéré comme le centre spirituel de la saga Star Wars, la majeure partie de celle-ci ayant été développée là-bas (accessoires, costumes, concept arts, scénarios, etc).
De plus, les personnes travaillant au Skywalker Ranch sont associées à Star Wars depuis longtemps et sont devenues les gardiens de l'héritage de la saga.

Skywalker Ranch


Avec la série animée The Clone Wars, Dave Filoni a rejoint les rangs du Skywalker Ranch, en travaillant dans les locaux de Lucasfilm Animation au Big Rock Ranch (qui est en fait une partie du Skywalker Ranch).

"Ce que l'on remarque le plus lorsque l'on commence à travailler ici est qu'il s'agit d'un environnement différent de tout ce que l'on peut voir à Los Angeles," dit Filoni. "Tous ceux qui viennent ici ressentent la même chose, on est en pleine campagne, loin de toute urbanisation, et les locaux que George a dessinés et créés sont vraiment fantastiques. Rien que cela nous inspire déjà."

Selon Filoni, l'environnement même du Skywalker Ranch se retrouve dans l'univers Star Wars : les séquoias dans la poursuite en speeder bikes de l'épisode VI, les collines comme dans les lieux de la bataille Gungan sur Naboo dans l'épisode I. "On a vraiment l'impression que tout cela influence notre créativité dans ce que l'on fait. Je pense que tous ceux qui ont un côté artistique le ressentent aussi."


Mais il n'y a pas que l'environnement autour du ranch qui permet d'améliorer l'aspect créatif des équipes de Lucasfilm Animation. Le bâtiment compte également une impressionnante salle d'archives recélant, en particulier, de nombreux accessoires et costumes provenant de toute la saga, ce qui est un avantage indéniable lorsque l'on travaille sur un projet Star Wars.

"Si on veut voir à quoi ressemble le sabre laser d'Anakin Skywalker en détail," explique Filoni, "on les appelle et ils nous amènent le sabre laser d'Anakin Skywalker. Si on veut voir un costume que Padmé portait, ils amènent le costume et on le prend en photo. On peut en fait obtenir tous les accessoires, même aussi vieux que la robe blanche de la Princesse Leia ou le casque mandalorien de Boba Fett, tout est ici. On s'en sert pour donner de l'inspiration aux artistes et aux scénaristes de The Clone Wars."

"Et c'est la même chose pour les concept arts," continue Filoni. "Et je pense que c'est le plus important. Les gens se rappellent des costumes, mais pas des matte paintings originaux de Ralph McQuarrie qui sont ici, en plus des esquisses originales de Joe Johnston. Il s'agit de matériels réalisés avant que Star Wars ne soit fait, lorsqu'il s'agissait encore d'idées conceptuelles. Tout cela existe encore parce George tenait à les garder, et maintenant on les utilise pour nous aider à réaliser la série."

Par conséquent, Filoni indique également que si la production n'était pas basée au Skywalker Ranch, la créativité des équipes en serait réellement amoindrie.

Les employés du ranch sont bien sûr les atouts principaux de la réussite de The Clone Wars : ils sont une source de talents créatifs, et sont les éléments moteurs d'une production de la taille de cette série. Certains sont aussi le lien vivant avec la saga elle-même.

"Les personnes ici vous connectent avec l'héritage de Star Wars," indique Filoni. "Des gens comme Matt Wood qui a travaillé sur la prélogie, et qui a travaillé avec Ben Burtt, travaille maintenant sur The Clone Wars. Il y a tant de personnes chez Lucasfilm qui ont travaillé ici pendant des années, que cela aide à la créativité. Cela nous aide à comprendre l'étendu de Star Wars et combien de gens ici tiennent à ce que le résultat soit exceptionnel."

Filoni ajoute enfin que ce qui est unique dans le fait de travailler au Skywalker Ranch, et l'implication de tous ses membres au projet The Clone Wars et la volonté d'y contribuer d'une façon ou d'une autre.

"Je crois qu'il est important pour tous ceux qui travaillent au ranch de se sentir connecté à Star Wars et à notre projet," raconte Filoni. "Nous ne faisons pas cela dans un studio séparé, nous le faisons dans une partie de l'entreprise familiale. Les gens des archives pensent alors qu'ils travaillent sur la série, tout comme les personnes de la salle de jeu ou de la cafétéria et bien évidemment dans le magasin où ils vendent des objets Star Wars à toute mon équipe ! Il s'agit d'un groupe de gens qui travaillent dans un lieu qui a presque 30 ans d'histoire, et cela nous aide vraiment à nous apercevoir que notre série est connectée à Star Wars."
"Et, bien sûr," ajoute-t-il, "George Lucas vient souvent ici."
Publicité