StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Introduction du dossier
 
La Guerre des Clones, on la connaît de nom depuis 20 ans. Elle a fait son bonhomme de chemin dans l’esprit des fans depuis la sortie de ANH. Mais on la connaissait sans la connaître, cette foutue « Guerre Noire ».
Remember…
En 1977, le disco domine les pistes de danses, dans les stades c’est le retrait d’un roi : Pelé, et dans le monde du rock le décès d’un autre : le King Elvis. Et c’est aussi, le 25 mai, la sortie d’Un Nouvel Espoir, avec le vieil Obi-Wan « Ben » Kenobi qui radote sur ses exploits durant la Guerre des Clones. Depuis lors la question demeure : « Qu’a-t-il bien pu se passer pour que la galaxie soit marquée à ce point ? ». Dans notre société, les clones sont passés à la postérité via sectes, brebis en tout genre et menaces d’eugénisme génétique, ce qui a bien alimenté le mythe autour de ces armées de clones.

25 ans plus tard on y est ! L’Attaque des Clones a donné le feu vert et pour changer, l’UE se calque aux films et décide de raconter le conflit qui sépare les Episodes II et III. Ne vous y trompez pas, les cendres de cette guerre vont servir de terreau pour l’Empire de Palpatine. Attention, vous ne verrez plus jamais SW comme avant…
2. Crédits et remerciements
 
Ce dossier n'aurait jamais pu voir le jour sans l'action de plusieurs personnes du staff de Starwars-Universe. En premier lieu et tout particulièrement, nous remercions Booster Terrik pour le travail accompli sur l'ensemble de ce dossier, ainsi que Obi Wan 62 qui s'est surtout attelé à la confection de la chronologie.

D'autres personnes se sont penchées sur ce projet pour qu'il arrive à terme : Merci donc à Tagne pour son intervention sur l'aspect télévisuel de la Guerre des Clones, Thomas Yoda pour son aide sur la description des jeux vidéos ou encore SamaJon pour les références aux JdR et aux Miniatures.

Nous remercions également Darkwilliam pour l'actualisation qui fut nécessaire avant la publication de ce dossier et pour la rédaction de quelques paragraphes notamment sur les événements de la Revanche des Sith. N'oublions pas Guigui, qui même s'il n'est plus staffeur sur Starwars-Universe a accepté de se charger de la partie "Introduction à la Guerre des Clones".

Enfin, merci à Ares pour avoir déniché les nombreuses illustrations de ce dossier, à Darth Vile pour les quelques petites précisions portant sur l'Univers Etendu et à tous ceux que j'ai malencontreusement oublié mais qui ont apporté leur pierre à l'édifice, de près ou de loin.
3. Avertissement sur les spoilers
 
Avertissement : Lire des spoilers nuit gravement à la santé !
Et surtout à l’intérêt de la fiction!


Nous vous rappelons qu’une part certes mineure, mais non négligeable tout de même, des ouvrages évoqués dans ce dossier n’est pas encore sortie dans la langue de Molière. Et, même si la Revanche des Sith nous a livré l’essentiel des informations quant à la finalité de cette guerre, la publication des livres et comics se poursuivra encore en France dans les mois à venir et vous pourriez souhaiter préserver un peu de surprise…

Soucieux que nous sommes des joies de la lecture inédite, de la santé publique, et même de l’accroissement du trou de la sécurité sociale provoqué par des crises de nerfs suite aux spoilers intempestifs (mais oui mais oui), nous préférons vous avertir que des spoilers peuvent apparaître dans ce dossier. Par exemple, si vous n'avez pas lu Le Labyrinthe du Mal, il vaudrait mieux dans votre intêret ne pas lire l'analyse qui en est faite.
4. Introduction à la Guerre des Clones
 
Préface de George Lucas parue dans le Paperback de Shatterpoint. (Point de Rupture)


Pendant mille ans, l’Ancienne République prospéra et grandit sous l’autorité emplie de sagesse du Sénat et la protection des vénérables Chevaliers Jedi. Mais comme cela arrive souvent quand la richesse et le pouvoir grandissent au-delà de toute proportion raisonnable, un mal vînt à se nourrir de la cupidité naissante. Les puissants organes de commerce accrurent rapidement leur influence, le Sénat devînt corrompu et un ambitieux politicien dénommé Palpatine fut élu Chancelier Suprême. Plus inquiétant, les Seigneurs Noirs des Sith étaient réapparus, après un millénaire d’absence apparente.

Au milieu de cette agitation, un mouvement séparatiste se forma sous la conduite d’un ancien Jedi charismatique, le Comte Dooku. En promettant une alternative à la corruption et à la cupidité qui pourrissait la République de l’intérieur, Dooku parvint à persuader des milliers de systèmes stellaires à faire sécession avec la République. A l’insu de la plupart de ses partisans, Dooku était lui-même un Seigneur Noir des Sith, agissant de connivence avec son maître, Dark Sidious, qui, au cours des années, avait conclu une alliance secrète avec les forces majeures du commerce et leurs armées de droïdes.

Le moment critique arriva quand le Comte Dooku attira des Jedi peu soupçonneux dans un piège sur les contrées désolées de la planète Geonosis. Venant de découvrir l’existence d’une armée de clones qui avait été secrètement commandée pour la république 10 ans plus tôt, les Jedi étaient bien préparés au moment d’affronter les Séparatistes sur Geonosis, mais leur victoire lors de cette éprouvante bataille ne fut pas décisive. Elle se révèlerait simplement être la salve d’ouverture dans une guerre qui se propagerait comme un feu à travers la galaxie et engouffrerait des milliers de systèmes stellaires dans la légendaire Guerre des Clones.

Ayant déjà obtenu les pouvoirs d’urgence à la vue de cette menace grandissante, le Chancelier Palpatine usa de son influence sur le Sénat pour obtenir une encore plus grande autorité, toujours au nom de la sécurité. Pour subvenir aux urgents besoins militaires de la République, il engagea les Chevaliers Jedi comme généraux, commandant de l’Armée de Clones. Les Jedi acceptèrent courageusement leur affectation ; cependant, n’ayant jamais servi comme commandants militaires, ils étaient peu habitués aux coûts d’une guerre. Leurs rangs, autrefois suffisants pour servir comme garants de la paix et de la justice, se clairsemaient dangereusement face à ce challenge inconcevable. Leur relation avec Palpatine était de plus en plus tendue. Dans le même temps, ils sentaient leur propre pouvoir décroître au moment même où leur nouvel apprenti le plus prometteur complétait son entraînement et se tenait prêt à accomplir sa destiné d’élu qui devrait ramer l’équilibre dans la Force.

La Guerre des Clones fit rage durant trois longues années, déchirant la République en deux et donnant naissance à d’innombrables récits d’héroïsmes, de bravoures, de perfidies et de trahisons alors que les deux camps combattaient pour défendre leur idéaux. Aussi résolus que les Séparatistes pouvaient l’être dans leur volonté de créer un nouvel ordre pour remplacer la défaillante République, les Jedi étaient pareillement déterminés à préserver la République et à vaincre les Sith, qui, ils l’avaient compris que trop bien, étaient les cerveaux du mouvement Séparatiste. Ils croyaient toujours en la République, la jugeant toujours digne d’être sauvée. Leur foi, qui leur donnait une force surhumaine face à la puissance époustouflante de l’ennemi, n’avait pour l’heure été ébranlée.
Publicité