StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Les Animations
 
Un programme d'animations accompagne l'exposition : une visite commentée et deux ateliers proposent au visiteur de découvrir des phénomènes scientifiques au travers des univers de l'oeuvre cinématographique de George Lucas.

Visite-découverte de l'exposition
Cette visite, qui s'adresse à tous les publics à partir de 8 ans, éclaire les points importants du parcours.

La science entre fiction et réalité
Un atelier-démonstration pour aborder les thèmes scientifiques évoqués dans la saga Star Wars, tels que la cosmologie, la planétologie, la physique de la lumière, les lois de la gravitation, le laser...
45 minutes - à partir de 10 ans

Construis ta planète
Un atelier-démonstration pour sensibiliser à l'observation scientifique et initier à la fabrication d'images de science-fiction…
45 minutes - à partir de 7 ans
2. Médiathèque
 
Préparée par la médiathèque de la Cité et accessible à tous les publics, un «Pointdoc», catalogue de références multiples sur les thèmes en relation avec l'exposition : astrophysique, robotique, effets spéciaux et technologies cinématographiques ainsi qu'une sélection conséquente d'ouvrages de science-fiction, d'analyse scientifique sur la science-fiction, et enfin des documents sur Star Wars, sont disponibles, consultables sur place à la médiathèque ou en ligne (menu du bas).

Magazines, livres, bande-dessinées, films documentaires, vous trouverez de nombreuses sources dans cette médiathèque.
3. Le Site Internet de l'exposition
 


Le portail cite-sciences.fr consacre tout un site à STAR WARS L'EXPO. Comme l'ensemble du site de la Cité, il poursuit deux objectifs: présenter les activités (expositions, animations, conférences et débats…) et offrir une plate-forme de contenus et d'informations aux internautes.

Le visiteur peut ainsi préparer sa visite, acheter son billet en ligne & imprimer le plan de l'exposition. Le site recense les offres d'animations et de films pour le grand public ou pour des publics spécifiques (scolaires, handicapés visuels ou sourds). Les autres pages sont un ensemble de contenus pour aller plus loin dans la découverte de l'exposition et des thématiques qu'elle aborde, dans des animations Flash dignes de la saga.

Rubrique 'Questions de science'.
En accompagnement de l'exposition, vous pourrez trouver :

*En direct des labos : De la science-fiction à la science => Un recueil d'articles et vidéos.
Les inventions de la saga seront-elles réalisées un jour ? Certaines d'entre elles ne sont peut-être plus pour longtemps de la "science-fiction". De nombreux laboratoires de pointe travaillent par exemple sur des membres artificiels, sur des robots évolués, voire des androïdes.

*des entretiens 'papier' :
- Philippe Druillet => "Star Wars est un opéra de Wagner moderne" ;
- Laurent Jullier => "Un univers techno-scientifique très XIX ème siècle" ;
- Joël de Rosnay => "Clones, robots, voyages galactiques :
ce que l'avenir nous réserve vraiment..."
.

*une rencontre avec Michel Cassé (en interview sonore et illustrée) => "La maîtrise de la "Force", énergie que la science connaît déjà, nous conduira vers un saut conscienciel..."

*des exemples des "questions de sciences" de l'expo, avec exemples à l'appui :
- les vaisseaux spatiaux
- comment flottent les landspeeders ?
- Tatooine et ses deux soleils
- les deux soleils de Tatooine
- Naboo, structure de la planète
- Naboo, la ville sous-marine des gungans
- la Bibliothèque Jedi
- le sabre-laser
- l'Etoile Noire, quelle est sa taille
- l'Etoile Noire, d'où vient sa prodigieuse énergie ?
- Géonosis, la ceinture d'Astéroïdes
- la biomécanique des géants (le cas Reek)
- la locomotion des quadripodes
- la Force
- Endor, quelle est sa taille ?
- les éclairs de l'Empereur
- Mustafar, une planète volcanique
- Io et ses volcans
- le wookie, le chaînon manquant homme-singe ?
- ce qui détermine la hauteur des arbres
- le clonage humain


Rubrique 'les effets spéciaux'.
En accompagnement de l'exposition, vous pourrez trouver :

*six vidéos sur la conception de chaque épisode de la saga ;

*un quizz sur le sujet ;

*des exemples des encarts de l'exposition sur les coulisses des films :
- les pilotes de podracers
- une foule...de coton-tiges [le stade de la course de pods]
- les vaisseaux des droïdes de combat
- Jar Jar Binks, un acteur virtuel
- Dexter Jettster, marionnette virtuelle
- la multiplication des clones
- acteurs réels contre personnages virtuels
- la création de Chewbacca
- l'univers "wookie"
- zoom sur Utapau
- du milk-shake au magma [Mustafar]
- la Force de l'Histoire [l'attaque de l'Etoile Noire]
- une caméra "acrobate" [filmer les combats spatiaux]
- le sabre-laser "rotoscopique"
- animatix
- la démarche des éléphants [AT-AT]
- ainsi font, font, font... [Yoda]
- dans le ventre de la limace [Jabba]
- le repas du rancor
- la course des Speeder Bike
- C-3po, le robot doré
- R2-D2, une bobine sympathique
- bleu comme...une incrustation [les écrans bleus]

Et, pour finit, vous trouverez une section bonus : photos, vidéos, fonds d'écran & économiseurs d'écran aux couleurs de StarWars l'Expo.

Ce site est un excellent complément à l'expo, pour prolonger (ou préparer) les découvertes...

Site de la Cité des Sciences
Site officiel de StarWars l'Expo
4. Edition(s)
 
Un livre accompagne l'exposition :
«Faire de la science avec Star Wars»
Roland Lehoucq
Collection «le Collège de la Cité» (no22), coéditée par la Cité des sciences et de l'industrie et les éditions Le Pommier en collaboration avec Lucas Books.
128 pages - Prix : 6,50 euros - Parution : 20 octobre 2005 - ISBN : 2-74650259-3

La saga Star Wars a connu un succès considérable. Elle met en scène des technologies futuristes qui, à l'évidence, dépassent largement les nôtres. Est-il possible pour autant de faire la part de la science et de la fiction, du rêve et de la réalité ? En utilisant les outils de la physique pour décrypter certaines scènes du film, Roland Lehoucq mène l'enquête : quelle est la nature de la Force des chevaliers Jedi ? Comment fonctionne un sabre laser ? Comment se déplacent les vaisseaux interstellaires ? Il ne s'agit pas ici de détruire la part de rêve inhérente à toute saga mais de s'en servir pour parler de physique de façon ludique. Ce questionnement transforme le spectateur en un acteur très proche de l'astrophysicien qui, pour interroger l'univers, n'a d'autres sources que la lumière des astres captée par ses instruments. Au terme de l'enquête, son monde sera transformé. Que la Force soit avec vous !

L’auteur : Astrophysicien au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Saclay, Roland Lehoucq est l’auteur de "L'Univers a-t-il une forme ?" (Flammarion, 2002, en cours de réédition dans la collection Champs),
"Les Constantes cosmologiques" , avec Jean-Philippe Uzan (Belin, 2005).

Il a également écrit plusieurs livres de vulgarisation dont, avec Françoise Balibar et Jean-Marc Lévy-Leblond, "Qu’est-ce que la matière" ? (Le Pommier, collection « le collège de la cité », 2005), "Mais où est donc le temple du Soleil, enquête scientifique au pays d’Hergé" (Flammarion, 2003) et "D’où viennent les pouvoirs de Superman ? Physique ordinaire d’un super-héros" (EDP Sciences, 2003).

Il est enfin l’auteur de deux « minipommes », "Le Soleil, notre étoile" et "La lumière à la loupe.

Passionné par la diffusion des connaissances scientifiques, il donne une vingtaine de conférences par an. Il a aussi collaboré trois ans au mensuel Pour la Science, tient depuis 5 ans une rubrique scientifique dans la revue de science-fiction Bifrost et parraine chaque année plusieurs classes d’écoles primaires pour familiariser les enfants à l’astronomie et à la découverte scientifique.

Et il représente aussi la 'caution scientifique' de l'exposition, ayant élaboré les fameuses "questions de science"...
5. Conférences, débats, colloques
 
Dans le cadre de STAR WARS L'EXPO, la Cité des sciences et de l'industrie organise, entre février et mars 2006, un cycle de conférences qui étudie les liens entre les sciences et la science-fiction. Des regards de scientifiques de différentes disciplines mais aussi d'historiens, de géographes (…) se posent sur les univers et les créatures imaginés par George Lucas pour essayer de comprendre comment ses films sont devenus une forme d'expression moderne de la mythologie.

Ce cycle se déroulera les mercredis, de 18h30 à 20h30.

21 février 2006 : Star Wars dans l'histoire des mythes
Pascal ORY, historien, Université Paris 1

28 février 2006 : Coruscant : autoportrait d'un monde urbain en crise
Alain MUSSET, géographe, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

7 mars 2006 : Star Wars et la physique
Roland LEHOUCQ, physicien, Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) [voir plus bas]

14 mars 2006 : La saga des robots
Raja CHATILA, roboticien, Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (LAAS-CNRS)

21 mars 2006 : La vie dans le cosmos
François RAULIN, exobiologiste, Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA)

28 mars 2006 : Star Wars, un mythe ?
Bruno JAMMES, Cité des sciences et de l'industrie

------------------------------------------------------------------

Revenons sur la troisième conférence...
7 mars 2006 : Star Wars et la physique
Roland LEHOUCQ, physicien, Commissariat à l'Energie Atomique (CEA)

Grâce à Stella Secura, nous avons une bonne idée de ce à quoi devrait ressembler cette conférence qui s'annonce intéressante :

Pour commencer, cette conférence est à thème scientifique, alors si cet aspect des choses ne vous intéresse pas, pas la peine d’y aller. Mais pourtant, apprendre comment faire un sabre-laser, ça peut donner envie !
Le conférencier, Roland Lehoucq, est un passionné, et ça s’entend. Et franchement, on rigole bien pendant sa conférence, surtout quand on a un minimum des connaissances sur Star Wars.
De quoi parle-t-il ? Petit plan de son intervention :

o La Force.
Ce qu’on connaît qui se rapproche le plus de la Force.
o Le Sabre-Laser.
Est-ce qu’il est vraiment possible de créer un sabre laser ? (Je ne réponds pas à la question, je ne veux pas vous gâcher la surprise.)
o L’Etoile de la mort.
Entre autres, on peut la comparer à Endor, qu’on peut elle-même comparer à la Terre, et donc deviner sa taille. Mais alors, d’où vient l’énergie qui lui permet de détruire une planète ?
o Le Landspeeder.
Comment fait-il donc pour ne pas toucher le sol ?
o Tatooine.
Roland Lehoucq se penche sur toutes les caractéristiques de cette planète et regarde s’il est possible qu’elle existe vraiment quelque part dans notre univers.

Voilà ce qu’il a abordé avec nous ; mais la conférence sera peut-être un peu différente dans le cadre de l’expo. En tout cas, c’était très drôle, très instructif, et vraiment sympa quand on est fan de Star Wars.
6. Soirées ciné-club
 
Au cours du 1er trimestre 2006, une fois par mois, la Cité des sciences et de l'industrie propose en lien avec STAR WARS L'EXPO, des soirées ciné-club présentées et animées par Pascal Pinteau, journaliste et écrivain, spécialiste des effets spéciaux et auteur du livre "Effets spéciaux, un siècle d'histoires" (Minerva, 2003).
[conseil de Kid : passionnés de cinéma, voici un livre à vous procurer d'urgence ! :-)]

Auditorium, accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles.

[18 janvier 2006 à 18h30]
Gary Kurtz : aux origines de Star Wars

Une rencontre exceptionnelle avec le producteur de Star Wars et de l’Empire contre-attaque.

Gary Kurtz fait partie du club très fermé des producteurs qui comptent plusieurs succès à leur palmarès. Sa carrière a notamment été marquée par sa collaboration avec George Lucas sur American Graffiti, la Guerre des étoiles et l’Empire contre attaque. L’apport de Gary Kurtz à la création de Star Wars, par la pertinence de ses idées, son souci de qualité, a contribué à faire des épisodes 4 et 5 de formidables réussites. Il abordera la création tumultueuse et parfois complexe de Star Wars, comme elle a rarement été décrite. Gary Kurtz évoquera aussi sa collaboration avec Jim Henson (le créateur du Muppets show) sur le premier film entièrement « interprété » par des marionnettes : Dark Crystal.

Gary Kurtz commence sa carrière avec le producteur Roger Corman, le roi de la série B et collabore notamment avec Francis Ford Coppola. Il intervient sur des films de cinéastes débutants, dont George Lucas sur American Graffiti. Gary Kurtz développe actuellement des projets de séries d’animation pour la BBC ainsi que plusieurs longs métrages.


[23 février 2006 à 18h30]
Les effets spéciaux et la grande aventure d’ILM

Dans les coulisses du studio de trucages le plus célèbre au monde.

L’histoire de la grande saga des effets spéciaux, depuis leurs origines jusqu’à la révolution visuelle, initiée par Industrial Light and Magic, le studio de George Lucas fondé pour créer les nombreux trucages de Star Wars. ILM est également devenu le studio leader de l’ère numérique, créant tour à tour les effets de morphing, les premières créatures 3D hyperréalistes (les dinosaures de Jurassic Park), ainsi que les premières simulations d’eau (Abyss), de flammes ou de bâtiments détruits (Twister). Cette année encore, La revanche des Siths a marqué une nouvelle étape dans la création des effets visuels les plus sophistiqués.


[23 mars 2006 à 18h30]
Les fans derrière la caméra : l'aventure continue

Projection de films amateurs rares et souvent drôles.

Le succès de Star Wars a incité de nombreux fans à réaliser eux-mêmes leur version de la saga et à la prolonger par le biais de décors, d’effets spéciaux et de scénarii souvent fort intéressants. Aujourd’hui, les techniques des effets spéciaux numériques sont accessibles, pour peu que l’on dispose d’un caméscope numérique, d’un ordinateur et d’une bonne dose d’enthousiasme ! Cette démocratisation de la technique a permis aux amateurs de doter leurs productions de séquences truquées étonnantes. Certains choisissent de s’exprimer par le biais de l’humour : leurs parodies de l’univers de George Lucas sont aussi mordantes que savoureuses !
7. La Géode
 
La Géode se met également à l'heure de Star Wars pendant toute la durée de l'exposition, en diffusant le documentaire "Special Effects" (Effets spéciaux) de Ben Burtt.
La fabuleuse histoire des effets spéciaux au cinéma depuis Georges Méliès jusqu’aux coulisses des grandes productions hollywoodiennes, telles que Star Wars Special Edition, Independance Day & Jumanji. Une occasion unique de découvrir les nombreux procédés techniques et scientifiques qui ont permis, depuis plus d’un siècle, de créer des images toujours plus extraordinaires.
[note de Kid : un excellent documentaire au format IMAX, pour lequel ILM a entièrement refait la première scène d'Un Nouvel Espoir (Episode 4).]

--------------------------------------------------------------
EXPO PHOTOS "LES MAGICIENS DE L'IMAGE" (A PARTIR DU 19 OCTOBRE 2005)

Si l'on connaît bien les acteurs et les réalisateurs de cinéma, amplement médiatisés, d'autres artistes sont injustement laissés dans l'ombre : les créateurs d'effets spéciaux. Qu'ils soient dessinateurs, sculpteurs, concepteurs de machineries sophistiquées ou d'images numériques, ces maîtres de l'illusion ont pourtant gravé dans nos rétines des images inoubliables.

L'exposition de photographies organisée autour du film IMAX "Effets spéciaux", projeté à la Géode, est un hommage rendu au talent de ces artistes méconnus et une promenade dans l'imaginaire d'un siècle de cinéma. Des étonnantes miniatures de King Kong jusqu'aux paysages virtuels des derniers films à grand spectacle, le panorama de ces techniques intéressera les visiteurs de tous les âges.

--------------------------------------------------------------
Ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 21h30 (19h30 le dimanche)
Horaires du lundi au 01.40.05.79.99
Ouverture des jours fériés : consulter le site de la Géode
Plein tarif : 9 euros - Tarif réduit : 7 euros - double séance à partir de 18h30 : 11,50 euros

Casques version anglaise (gratuits)
Accessible aux personnes à mobilité réduite (5 fauteuils / séance)
Accès à partir de 3 ans, interdit aux femmes enceintes de plus de 6 mois
Tarif réduit : - de 25 ans, carte famille nombreuse, handicapés, chômeurs et bénéficiaires du RMI.
Attention : pas de tarif réduit les week-end et les jours fériés de 15h à 17h30.
8. Projections de films : Du rififi dans l'espace
 
Le succès de Star Wars a relancé la mode du « Space Opera ». Un genre qui avait déjà, dans les années 1950, fait les délices d'Hollywood. Empires intergalactiques, extraterrestres belliqueux, batailles spatiales sur grand écran… A la fin de l'année, du 20 au 30 décembre 2005, la Cité des sciences et de l'industrie propose de voir ou de revoir 8 films de science-fiction ayant pour cadre l'espace. Sans viser l'exhaustivité, le cycle de films présentés réunit des oeuvres faisant écho à l'univers de Star Wars, soit pour avoir inspiré le travail de George Lucas, soit pour en avoir recueilli l'héritage.

Planète interdite (Forbidden planet)
Fred MacLeod Wilcox, 1956, EU, 1h38, couleur, vostf.

En 2200, un vaisseau se rend sur la planète Altaïr 4 à la recherche des survivants d'une expédition partie 20 ans auparavant. Ils sont accueillis par le docteur Morbius qui les met en garde contre une force maléfique.

Ce film marque le cinéma de l'époque et illustre les premiers essais de Space Opera. Robby, le robot, les trucages, les représentations d'une civilisation plus évoluée, témoignent de l'inventivité de ses créateurs et stimulèrent les futurs cinéastes de science-fiction.

Star Trek : le film (Star Trek : the motion picture)
Robert Wise, 1979, EU, 2h09, couleur, vf.

Au XXIIIe siècle, un envahisseur inconnu, d'une puissance de destruction imparable, menace la Terre. Le fameux vaisseau “USS Enterprise” et son équipage reçoivent la mission de l'intercepter.

Face au succès mondial de la série télévisée du même nom, créée en 1966, et fort de celui remporté par Star Wars, Paramount se lance dans la réalisation du film. Si le “phénomène Star Trek” s'appuie sur une vision idéalisée de l'avenir de l'humanité, il n'en dissimule pas moins un goût évident pour les combats interstellaires et la peur de voir la technologie prendre le pouvoir.

Flash Gordon
Mike Hodges, 1980, Grande-Bretagne, 1h 51, couleur.
Flash Gordon, capitaine de l'équipe de football américain des «New York Jets», est propulsé malgré lui dans l'espace. Echoué sur la planète Mongo, il tombe entre les mains du redoutable empereur Ming.


Avant d'être un film, Flash Gordon (Guy l'Eclair en France) fut d'abord une bande dessinée (1934) puis une série télévisée en 3 parties (1936-1940) et un long métrage (1936). Les aventures de ce héros ont bercé des générations et imprégné George Lucas pour la création de son propre univers.

Les Maîtres du Temps
René Laloux, 1982, France, 1h18, animation, vf.

Sur la planète Perdide, un couple de colons est tué par de terribles Frelons. Leur fils Piel parvient à s'enfuir avec pour tout compagnon un micro qui sera son seul moyen de communiquer
avec Jaffar, l'ami de son père, diligenté pour le sauver.


Vaisseaux, hommes ailés sans visage, armée de frelons peuplent ce monde singulier dont l'étrangeté des paysages est soulignée par le trait de Moëbius. Un voyage dans le temps qui interroge nos origines.

Dune
David Lynch, 1984, EU, 2h15, couleur, vostf.
L'an 10191. Sur une planète désertique, des hommes se battent pour conquérir l'Épice, substance miracle qui procure longévité et pouvoir. De ce combat dépendent la renaissance de cette terre et la survie de tout un peuple.
Cette superproduction, adaptée d'un best-seller, s'impose grâce au talent de David Lynch. Il réussit une saga d'images fantastiques, et donne une forme originale à ce récit initiatique, vieux comme le monde : la victoire de l'Humain et de l'Esprit sur les forces du Mal. Le roman Dune et Star Wars recourent au même univers social et politique.

La Folle histoire de l'espace (Spaceballs)
Mel Brooks, 1987, EU, 1h36, couleur.

Dans une galaxie lointaine vit une race d'êtres égoïstes et belliqueux appelés Spaceballs. Ayant dilapidé leurs ressources d'air pur, ils décident de s'approprier l'atmosphère de la paisible planète Druidia…
Une parodie des films de science-fiction dans laquelle les gags s'enchaînent. Si la trame principale est calquée sur la Guerre des étoiles, Mel Brooks ajoute des clins d'oeil à d'autres films cultes tels que Star Trek, La Planète des singes ou Alien.


Titan AE
Don Bluth et Gary Goldman, 1999, EU, 1h26, animation, vf.
En 3028, les Drej, d'impitoyables extraterrestres ont détruit la Terre et réduit les hommes survivants à l'esclavage. Il reste un espoir de sauver le genre humain : le jeune Cale doit récupérer Titan, un mystérieux vaisseau conçu par son père et caché aux confins de l'Univers.
Une épopée spatiale sur fond de musique rock. Un mélange d'animation classique et d'images de synthèse d'une réelle invention graphique. Deux grands talents du dessin animé lancent un pari osé : réaliser un film d'animation pour les adolescents. Une réussite !

Galaxy Quest
Dean Parisot, 1999, EU, 1h42, couleur, vf
Héros d'une fameuse série télévisée de science-fiction, les acteurs se produisent avec lassitude devant leurs fans lorsqu'ils rencontrent les Thermians… Ils s'aperçoivent alors avec stupeur que leur film a connu un succès interplanétaire!

Des aventures où réalité et fiction se confondent. Une parodie qui s'appuie sur la nostalgie et de beaux portraits d'acteurs. Un bel hommage aux fans de science-fiction et notamment aux amateurs de Star Trek.
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité