StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[EXCLU SWU] Critique sans spoiler de Choices of One
 
[Critique] Retour gagnant pour Zahn ?
12/07/2011

Bonjour à tous.

En exclusivité pour SWU, notre ex-staffeur toujours en activité Gilad Pellaeon a lu Choices of One en avance. Pour rappel, ce roman de Timothy Zahn sortira dans pile une semaine, le 19 Juillet, et il s'agit de la suite d'Allégeance.

Sans plus attendre, voici sa critique, garantie sans spoiler !

LA CRITIQUE DE GILAD



Un parfum de trilogie

Si Timothy Zahn est plébiscité pour sa trilogie de La croisade noire du Jedi fou, chacun trouvera ses propres raisons tant la qualité de ces récits est indéniable. La mienne, c’est qu’en ouvrant un livre de Tim Zahn mettant en scène Han, Luke et Leia, c’est l’impression immédiate de légitimité de cet auteur au sein de l’univers Star Wars, comme si vous lisiez un script qui aurait sa place dans votre filmographie favorite. La trilogie de Thrawn était de ce niveau, Allégeance n’en était pas loin, Choices of One est définitivement un modèle du genre.

Déjà, à l’époque d’Allégeance, les lecteurs avaient pu se réjouir d’un récit situé entre l’épisode IV et l’épisode V, une période de l’UE un peu « sinistrée » si l’on considère la qualité des parutions préalables (Splinter of the Mind’s Eye, The Ruins of Dantooine jamais traduits en France, ainsi que les plus ou moins mauvais Marvel comics, republiés de le Star Wars comics collector). Après ce premier roman « sérieux », ce deuxième opus de Tim Zahn étoffe un peu plus la période, qui s’est également enrichie de comics sympathiques sur l’Empire et l’Alliance Rebelle (voir les séries Rébellion et X-Wings Rogue Squadron chez Delcourt).

Qui dit « chronologie » trilogie, dit « personnages » trilogiques. De manière encore plus sensible que dans Allégeance, on suit les aventures d’un Luke qui n’est pas un Jedi et dont la naïveté et l’enthousiasme sont parfaitement restitués. Leia est cette teigne aux idéaux bien trempés que l’on apprend à aimer en même temps que Han… assurément l’une des caractérisations les plus admirables que ce personnage ait connu depuis très longtemps. Si vous êtes comme moi, et que pour apprécier Han, il faut que vous aillez l’impression que c’est un personnage sans allégeance, imprévisible et sans limite vous vous régalerez. Han est l’élément perturbateur du récit, dont la moitié des coups de têtes sont des coups de génie, et l’autre moitié des catastrophes, sûr de lui et faussement désintéressé, drôle et charismatique. Dans ce roman, Han est Han. Luke est Luke. Leia est Leia. Chewbacca n’est pas une simple carpette mais reste un personnage secondaire.

Un parfum de Zahn

Mes récriminations les plus grandes à l’égard de Zahn sont toujours les mêmes : n’utiliser que ses propres personnages, et parfois forcer tellement leur utilisation qu’ils arrivent comme un cheveu sur la soupe. Pas de panique pour ceux qui sont comme moi, ici, cela se fait dans la douceur. Vous retrouverez certains (beaucoup) des favoris de Zahn, mais finalement peu d’interactions entre eux, et un focus plus ou moins important sur l’un ou l’autre. L’œuvre s’intègre d’ailleurs parfaitement à l’UE, pour les puristes (ou les intégristes) c’est toujours un bon point. Allez, pour bien faire il aurait quand même fallu que Zahn évite de nous refaire le même coup qu’Allégeance : Luke et Mara dans la même intrigue, à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre et qui ne se croisent jamais. C’est drôle une fois. Voire deux. Pas quinze.

Et qui dit Zahn dit Régions Inconnues, et j’ai un faible pour cette partie de la galaxie qui offre des possibilités infinies, dont ce seigneur de guerre improvisé et réussi qui nous semble tout à coup une vraie menace, alors même que cette période de l’UE est sans aucun suspens depuis des décennies.

Un parfum de Starkiller

Venons en au principal défaut du roman : il fallait bien que j’en trouve un ! La création la plus célèbre de Tim Zahn, j’ai nommé Mara Jade, m’a laisse pantois tout le roman. En fait, je ne crois pas l’avoir reconnue. Mara Jade est l’antithèse de Luke Skywalker dans la trilogie de la Croisade Noire du Jedi Fou : haineuse, endoctrinée, franchement rancunière, fatale et déterminée, avec Luke, elle forme un couple en devenir dynamique. Dans Choices of One, on rencontre une Mara Jade lisse, au moins pour l’idée que je me fais d’elle à cette époque de son histoire personnelle.

Tout d’abord, Mara Jade a des scrupules. Mara Jade sait retenir son sabre pour sauver la veuve et l’orphelin ? Peut être n’est elle effectivement pas aussi mauvaise que Dark Vador ou l’Empereur, mais j’ai eu du mal à comprendre plusieurs scènes du romans où Mara semble réfléchir aux conséquences de ses actes, à la notion de justice au sein de l’Empire, alors que son rôle est d’assassiner au nom de l’Empereur, sans le questionner. Je conviens qu’il s’agisse d’une interprétation personnelle. Pour tâcher de vous convaincre je dirais ceci : malgré tout l’empathie qu’inspire ce personnage manipulé par l’Empereur, Mara Jade, à ce moment de l’UE, est normalement une « méchante ». Le roman voudrait nous faire croire le contraire, et je trouve ça dommage, c’est faire peu d’honneur aux souffrances qu’a connu cette femme et l’ampleur de sa rédemption quelques années plus tard.

Ensuite, les pouvoirs de Mara me semblent exagérés. On a parfois l’impression d’avoir affaire à quelqu’un aussi bien formé qu’un Jedi (ou qu’un Acolyte Sith, ah non, pardon, Mara est gentille j’oubliais) et ça me dérange. J’imagine Mara comme un assassin avant tout, et une utilisatrice de Force ensuite, un peu comme Aurra Sing. Zahn serait-il victime de l’ « effet Starkiller » qui sévit dans l’UE depuis quelques années ? Les capacités des Jedi sont soumis à une inflation démente, et même s’il nous a été expliqué en long en large et en travers que Mara était beaucoup plus forte quand l’Empereur était vivant et que l’on ne joue pas dans la même catégorie de ridicule que Starkiller (le héros de Le Pouvoir de la Force), ça reste crédible évidemment, mais tout de même, ses pouvoirs me semblent exagérés par rapport à ce qu’ils devraient être.

Pour ne pas rester sur une fausse note

C’est quand même un très bon roman !

Les plus :

  • Les véritables héros du récit : Han et Pellaeon, original !
  • Pas de (vrai) Jedi
  • Les Régions Inconnues !

    Les moins :
  • Une caractérisation de Mara Jade étrange
  • Un point du récit trop récurrent
  • L’effet Starkiller

    Voilà pour la critique. Vous pouvez d'ores et déjà pré-commander le roman sur Amazon, en cliquant sur le bandeau ci-dessous !





    Voilà pour la petite exclu, on vous attend sur les forums pour débattre de tout ça !
Parution : 12/07/2011
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 12/07/2011 - 9:20
    En exclu sur SWU, première critique à chaud de Choices of one avant sa sortie, par Gilad Pellaeon ! :)
  • 12/07/2011 - 10:07
    Marrant, on dirait presque que le staffeur qui avait mis 30% à Une Question de Survie essaie de se faire pardonner :diable:

    Mes récriminations les plus grandes à l’égard de Zahn sont toujours les mêmes : n’utiliser que ses propres personnages, et parfois forcer tellement leur utilisation qu’ils arrivent comme un cheveu sur la soupe.


    À la rigueur, je n'en ai rien à foutre que Zahn n'utilise que ses propres personnages, il a sa Galaxie privée et c'est tant mieux pour lui, limite, ce qui me dérange, c'est quand ce sont les personnages officiels qui débarquent alors qu'ils n'ont rien à faire dans cette galère, comme dans Vol vers l'Infini ou Allégeance ; mais le problème reste le même, Zahn ne semble plus vouloir gérer les deux à la fois.

    Allez, pour bien faire il aurait quand même fallu que Zahn évite de nous refaire le même coup qu’Allégeance : Luke et Mara dans la même intrigue, à quelques dizaines de mètres l’un de l’autre et qui ne se croisent jamais. C’est drôle une fois. Voire deux. Pas quinze.


    Ça, je veux bien le croire, je trouvais déjà ça limite dans Allégeance :roll:

    Et qui dit Zahn dit Régions Inconnues, et j’ai un faible pour cette partie de la galaxie qui offre des possibilités infinies, dont ce seigneur de guerre improvisé et réussi qui nous semble tout à coup une vraie menace, alors même que cette période de l’UE est sans aucun suspens depuis des décennies.


    Ah, ça, en revanche, c'est intéressant :) Il n'y a plus qu'à espérer que Zahn ne vienne pas torpiller mes écrits-dont-je-ne-mentionnerais-pas-le-nom :transpire:

    Tout d’abord, Mara Jade a des scrupules. Mara Jade sait retenir son sabre pour sauver la veuve et l’orphelin ? Peut être n’est elle effectivement pas aussi mauvaise que Dark Vador ou l’Empereur, mais j’ai eu du mal à comprendre plusieurs scènes du romans où Mara semble réfléchir aux conséquences de ses actes, à la notion de justice au sein de l’Empire, alors que son rôle est d’assassiner au nom de l’Empereur, sans le questionner. Je conviens qu’il s’agisse d’une interprétation personnelle. Pour tâcher de vous convaincre je dirais ceci : malgré tout l’empathie qu’inspire ce personnage manipulé par l’Empereur, Mara Jade, à ce moment de l’UE, est normalement une « méchante ». Le roman voudrait nous faire croire le contraire, et je trouve ça dommage, c’est faire peu d’honneur aux souffrances qu’a connu cette femme et l’ampleur de sa rédemption quelques années plus tard.


    J'attends de voir, mais je ne suis pas convaincu, là, parce que dans Allégeance et Le Côté Obscur, Mara avait déjà une interprétation assez personnelle de l'Empire, elle savait tout de même prendre du recul par rapport aux ordres de l'Empereur ; on peut penser que c'est justement après la mort de Palpatine qu'elle se radicalise, elle a alors tout perdu par la faute de Luke Skywalker, croit-elle, et elle se retrouve traquée par Ysanne Isard. Et encore, Leia lui dit que si elle n'arrive pas à trouver les circonstances adéquates pour tuer Luke, c'est peut-être parce qu'elle ne le veut pas vraiment, disons qu'elle reste au moins d'un pragmatisme qui l'empêche de déborder de haine. Ça ne veut pas dire que Mara n'a rien à se faire pardonner, elle était clairement une servante admirative de l'Empire, ça veut dire qu'elle n'était pas un personnage caricatural, elle servait Palpatine sans être tout à fait aveugle au mal qu'elle faisait, comme c'était probablement le cas de beaucoup de gens dans l'Empire ; d'ailleurs, Palpatine dit lui-même dans Le Côté Obscur à Darth Vader qu'elle n'est ni une Jedi ni une Jedi Noire, on la voyait déjà essayer de faire au mieux pour tout le monde tout en suivant les ordres. Alors évidemment, je n'ai pas encore lu le roman, mais d'après cette critique, je n'ai pas l'impression d'une contradiction flagrante avec ce qui a été fait jusque-là par Zahn lui-même.

    Ensuite, les pouvoirs de Mara me semblent exagérés. On a parfois l’impression d’avoir affaire à quelqu’un aussi bien formé qu’un Jedi (ou qu’un Acolyte Sith, ah non, pardon, Mara est gentille j’oubliais) et ça me dérange. J’imagine Mara comme un assassin avant tout, et une utilisatrice de Force ensuite, un peu comme Aurra Sing. Zahn serait-il victime de l’ « effet Starkiller » qui sévit dans l’UE depuis quelques années ? Les capacités des Jedi sont soumis à une inflation démente, et même s’il nous a été expliqué en long en large et en travers que Mara était beaucoup plus forte quand l’Empereur était vivant et que l’on ne joue pas dans la même catégorie de ridicule que Starkiller (le héros de Le Pouvoir de la Force), ça reste crédible évidemment, mais tout de même, ses pouvoirs me semblent exagérés par rapport à ce qu’ils devraient être.


    Ça, par contre, ça m'inquiète :neutre: La déflation sur les Jedi, inverse à l'inflation subie par les guerriers Yuuzhan Vong tout au long du NOJ, est un phénomène qui ne date pas d'hier, et jusque-là, je me réjouissais justement que les écrits de Zahn soient parmi les rares à montrer Luke galérer contre des pirates ou des Noghris ; TOR était d'ailleurs une petite bouffée de fraîcheur avec Dao Stryver qui tient tête à lui tout seul à un Jedi et une Sith. Si même Zahn succombe à la tentation, où allons-nous? :(

    (Je vous serais gré de ne pas répondre à cette question :siffle: )
  • 12/07/2011 - 10:51
    Mitth'raw Nuruodo a écrit:Marrant, on dirait presque que le staffeur qui avait mis 30% à Une Question de Survie essaie de se faire pardonner :diable:


    Je maintiens ma note sur Une Question de Survie. Je la baisserais même après lecture de Choices of One. :diable:

    À la rigueur, je n'en ai rien à foutre que Zahn n'utilise que ses propres personnages, il a sa Galaxie privée et c'est tant mieux pour lui, limite, ce qui me dérange, c'est quand ce sont les personnages officiels qui débarquent alors qu'ils n'ont rien à faire dans cette galère, comme dans Vol vers l'Infini ou Allégeance ; mais le problème reste le même, Zahn ne semble plus vouloir gérer les deux à la fois.


    Ouep, les créations de Zahn sont parmi les meilleures de l'UE. C'est quand ils arrivent "comme de par hasard" que ça m'agace beaucoup, alors que d'autres personnages, ou de nouvelles créations auraient pu/du être introduits.

    Ah, ça, en revanche, c'est intéressant :) Il n'y a plus qu'à espérer que Zahn ne vienne pas torpiller mes écrits-dont-je-ne-mentionnerais-pas-le-nom :transpire:


    J'ai pas vu Sev'rance.
    Alors évidemment, je n'ai pas encore lu le roman, mais d'après cette critique, je n'ai pas l'impression d'une contradiction flagrante avec ce qui a été fait jusque-là par Zahn lui-même.


    Comme je l'ai dit, je fais sûrement une interprétation très personnelle du parcours de Mara Jade. C'est le point du récit qui m'a le plus fait tiqué, mais il fallait surtout que je trouve quelque chose de négatif à ce très bon roman.
    Ça, par contre, ça m'inquiète :neutre: La déflation sur les Jedi, inverse à l'inflation subie par les guerriers Yuuzhan Vong tout au long du NOJ, est un phénomène qui ne date pas d'hier, et jusque-là, je me réjouissais justement que les écrits de Zahn soient parmi les rares à montrer Luke galérer contre des pirates ou des Noghris ; TOR était d'ailleurs une petite bouffée de fraîcheur avec Dao Stryver qui tient tête à lui tout seul à un Jedi et une Sith. Si même Zahn succombe à la tentation,


    Tiens l'autre jour je lisais les Marvel Comics. Au moins, Luke était nul avec un sabre.

    où allons-nous? :(


    Lire les Marvel Comics !
  • 12/07/2011 - 11:02
    [Ne pas faire attention]

    J'ai pas vu Sev'rance.


    Ouais, mais bon, il a bien fallu que j'invente quelques trucs sur les Régions Inconnues pendant son parcours pré-Galactic Battlegrounds, quand même :transpire: J'ai essayé de me modérer justement pour ne pas me faire assassiner par un truc officiel, mais quand même^^

    [/Ne pas faire attention]

    Ouep, les créations de Zahn sont parmi les meilleures de l'UE. C'est quand ils arrivent "comme de par hasard" que ça m'agace beaucoup, alors que d'autres personnages, ou de nouvelles créations auraient pu/du être introduits.


    Ouais, pas faux. Mais je le comprend. Tant qu'il ne nous ressort pas ses personnages en +140 pour faire de la figuration... :siffle:

    Je maintiens ma note sur Une Question de Survie. Je la baisserais même après lecture de Choices of One. :diable:


    Tu ne méritais pas d'apprendre à lire :paf: Mais je trouve ça bizarre que tu détestes autant Une Question de Survie alors que tu as apparemment bien aimé Allégeance? j'ai aimé tous les bouquins de Zahn jusque-là, mais pour moi, s'il y en a qui est en-dessous des autres, c'est bien Allégeance :?

    Lire les Marvel Comics !


    Il y en a un échantillon qui est paru en Français? :perplexe:
  • 12/07/2011 - 11:09
    C'est pas le Star Wars Comics Collector ?
  • 12/07/2011 - 11:18
    Possible, je me tiens assez moyennement à jour des comics quand il n'y a pas Jarael dedans :o
  • 12/07/2011 - 11:22
    Merci Gillad, belle critique, bien soignée, ça me donne encore plus envie de lire le bouquin, d'autant plus que j'ai terminé allegeance il n'y a pas longtemps.

    Et perso, moi ça me plaît que Mara soit gentille dans le fond. Si ce n'était pas un minimum le cas, elle n'aurait pas pu devenir lightside. Et puis, je pense qu'elle exécute oui, mais avec conscience, et si elle est haineuse par la suite, c'est parce que ce salop de Luke à zigouillé Palpy. Mais ce n'est que mon humble avis, ou alors ma volonté de toujours vouloir arrondir les angles dans Star Wars...

    :wink:
  • 12/07/2011 - 12:26
    Je suis d'acc avec buybuy et la Mitte pour le coup. Il n'a jamais été dit que Mara était réellement une méchante!
    Au contraire. Que ce soit dans les comics où les romans, l'Empereur présente toujours sa création comme une experimentation. Certaines des mains de l'Empereur comme Lumiya, Cronal, Sarcev Quest ou Roganda Ismaren sont clairement des Darksiders assoiffés de pouvoir et voit l'Empereur pour ce qu'il est réellement : Le Seigneur Noir des Sith, Maître Ultime du CO.
    Mara elle c'est différent. L'Empereur se montre sous un faux jour, celui du sage vieillard plein de bonté, rôle qu'il avait pu tenir lors de son mandat en tant que Chancelier Supreme. Mara est une experimentation car il essaye de faire réaliser des actes comme le meurtre à quelqu'un qui n'est pas contrôllé par le CO. Mara n'est jamais mauvaise, elle croit juste au régime en place et croit sincerement agir pour le bien commun en obeissant aux ordres de l'Empereur. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle n'est pas fan de Vader qui lui a du mal à passer pour un gentil bisounours :transpire: En outre l'Empereur l'envoie souvent en chasse de dignitaires imperiaux corrompus, ce qui la conforte dans ses illusions d'agir pour le mieux.

    Mara n'a jamais reçu une formation de Darksideuse, Palpy lui apprends à gérer la Force mais il ne s'agit ni d'une formation Sith ou Dark Jedi comme a pu le recevoir Lumiya de la part de Vader et Palpy, ni d'une formation de Jedi. Il la forme à la Force de manière plus neutre afin qu'elle s'en serve comme d'un outils. En ce sens elle rejoint un peu les chevaliers imperiaux de Legacy qui ne sont ni Jedi ni Sith mais qui savent controller la Force pour servir leur Empereur... Comme quoi Ostrander n'a rien inventé.

    Donc je ne trouve pas choquant qu'elle n'apparaisse pas comme méchante, au contraire elle est fidèle à la façon dont on nous l'avait presentée. Dans la trilo de Thrawn, Mara est haineuse envers Luke parce qu'elle croit qu'il a tué l'Empereur et avec lui la seule chance d'avoir une galaxie pacifique et libre. Elle n'est pas malefique. Dès qu'elle se rend compte de ses erreurs elle se range aux côtés de la Nouvelle Rep. C'était juste une jeune femme manipulée par un dictateur, elle n'était pas consciente de ce qu'elle servait vraiment contrairement à la grande majorité des imperiaux et c'est donc pour ça que Palpy la considerait comme une experience fascinante.

    Concerant ses pouvoirs j'attends de voir mais là non plus si on prend en compte la trilo de Thrawn, il n'y a pas manière à être choqué. On nous dit bien que Mara tirait une grande partie de ses pouvoirs de sa connexion puissante avec Darth Sidious. Dans TTT il est mort donc elle s'en retrouve affaiblie. Ici ce n'est pas le cas donc il n'est à priori pas surprenant de la voir plus puissante, plus capable et beneficier d'une meilleure connexion avec la Force.

    En gros va relire les bases sur Mara mon gilou :D

    Sinon belle critique comme je te l'avais déjà dit, qui me donne vraiment envie de lire ce bouquin! Il est sorti directement en Paperback si je ne m'abuse? A m... après vérif je viens de voir que c'est un hardcover :pfff:
  • 12/07/2011 - 13:27
    Oui mais l'ARC est chez moi. :) En attendant le poche.
  • 12/07/2011 - 19:23
    Ahaha je sens qu'il va changer de mains ^^
    Sinon j'en profite pour signaler que moi aussi j'ai préféré Survivor's Quest à Allegeance. :neutre:
    Enfin disons qu'il est compliqué de les comparer tant ils ne se situent pas dans la même periode mais j'ai regretté certains temps morts dommageable dans le dernier cité en dépit du fait que j'ai beaucoup apprecié cette lecture et ce retour dans les premices de la saga :cute:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité