StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[The Old Republic] Deceived de Paul S. Kemp
 
Un extrait bien sympa !
25/06/2010
ATTENTION, Cette actualité contient des spoilers !

Un spoiler est une information sur l'histoire d'un film, livre, etc. qui, si le lecteur l'apprenait avant de découvrir le film/livre, gâcherait le plaisir de la surprise. Par exemple, nous considérons ici comme spoiler toute information sur les futurs films Star Wars qui ne soit pas directement prévisible à partir des autres films. Pour plus d'informations sur notre système Anti-Spoiler, notamment comment régler vos paramètres, veuillez lire ce dossier.
Petit rappel : ce roman TOR est prévu pour l'automne prochain va déchirer sa race car c'est Paul S. Kemp (qui m'a demandé en ami sur facebook apres aue je l'ai interviewé) qui l'écrit.

En plus, la couverture déchire :



Maintenant l'extrait traduit par Tawie et corrigé par Dark suzy :

Spoiler: Afficher

Malgus jeta un dernier regard aux alentours, aux enfants jouant, riant et mangeant avec leurs parents. Tous menaient leur vie, inconscients que tout était sur le point de changer.

? Viens, dit-il à Eleena.

Il hâta le pas pour le caler sur le sien. Sa cape virevoltait autour de lui. Tout comme sa colère.

Quelques instants plus tard, il reçut une nouvelle transmission codée, celle-ci en provenance du transport d’assaut volé.

Saut terminé. A l’approche. Arrivée prévue dans quatre-vingt-dix secondes.

Devant lui, il voyait les quatre tours dominant les étages empilés du Temple Jedi et ses pierres anciennes aussi orange que le feu à la lumière du soleil couchant. Les civils semblaient l’éviter, comme s’il s’agissait d’un lieu sacré, plutôt que d’un lieu de sacrilège.

Il le réduirait en cendre.

Il s’avança en sa direction, le destin marchant à ses côtés.

Les statues des anciens Maîtres Jedi morts menaient à la gigantesque porte d’entrée du Temple. Le coucher de soleil étendait les formes ténébreuses des statues sur le duracrète. Il marcha à travers les ombres et repéra quelques noms : Odan Urr, Ooroo, Arca Jeth.

? Vous avez été dupés, leur murmura-t-il. Votre temps est révolu.

La plupart des Maîtres Jedi actuels n’étaient pas ici : ils participaient aux fausses négociations sur Alderaan ou protégeaient les intérêts de la République sur d’autres planètes. Mais le Temple n’était pas pour autant sans garde. Trois soldats en uniformes républicains, fusils blaster en main, montaient la garde devant les portes. Il en sentit deux autres supplémentaires sur sa gauche, perchés en hauteur sur un rebord.

Derrière lui, Eleena se raidit, mais ne vacilla pas.

Il regarda son compte à rebours. Cinquante-trois secondes.

Les trois soldats, méfiants, les observaient approcher, lui et Eleena. L’un d’entre eux prononça quelques mots dans le comlink qu’il portait au poignet, interrogeant probablement son centre de commandement.

Ils ne sauraient pas comment réagir à Malgus. Malgré la guerre, ils se sentaient en sécurité dans cette enclave au centre de la République. Il leur prouverait le contraire.

? Arrêtez-vous immédiatement, déclara l’un d’eux.

? Je ne m’arrêterai pas, chuchota Malgus couvert par le bruit de son respirateur. Jamais.

Il laissa sa colère guider chacun de ses pas en direction de l’entrée du Temple. La Force répondait à son état émotionnel, retenant ses pouvoirs avant qu’il ne décide de les déchaîner. Il sentit la peur grandir dans les tripes des soldats.

? J’ai dit arrêtez-vous, répéta le soldat de tête.

? Ne fais rien, dit Malgus à Eleena par-dessus son épaule. Ils sont à moi.

Elle laissa tomber ses bras sur les côtés et resta derrière lui.

Les trois gardes formèrent un arc de cercle à mesure que Malgus s’approchait, leurs mouvements étaient prudents, leurs fusils blaster prêts. Derrière eux, l’entrée du Temple, une ouverture verticale de 15 mètres de haut, semblait menaçante.

? Qui êtes-vous ? demanda le garde.

Le dernier mot resta suspendu en l’air, figeant le temps, alors que Malgus concentrait la Force et augmentait sa vitesse. La poignée de son sabre-laser vola dans sa main et sa lame rouge fendit l’air. Il coupa en deux le garde devant lui, laissant une tranchée noire sur son torse, et continua son mouvement pour tuer celui sur sa gauche. Avec sa main libre, il lança une décharge d’énergie projetant mortellement le troisième sur un mur du Temple.

Malgus sentit soudainement la terreur émanant des soldats positionnés sur le rebord sur sa gauche. Ils le prirent pour cible, leurs mains moites prêtes à appuyer sur la gâchette. Malgus leur lança son sabre-laser, le guidant avec la Force pour former un arc rouge tourbillonnant qui les abattit tous les deux. Il rappela son arme, la désactiva et l’accrocha à sa ceinture.

Le bruit d’un jet-pack attira son attention. Sur le rebord au dessus de l’entrée du Temple, une Mandalorienne s’envola vers une fenêtre située dans les étages supérieurs de l’édifice. Il savait qu’elle le rejoindrait à l’intérieur pour le combat.

Il vérifia son compte à rebours, regardant les nombres défiler. Vingt-neuf secondes.

Eleena se positionna sur sa droite lorsqu’ils entrèrent dans le Temple.

Le coucher de soleil dans leur dos projetait leurs ombres loin devant eux, comme de sombres présages du destin en marche. L’intérieur du Temple était calme, une tranquillité qui allait bientôt être anéantie.

Les bottes de Malgus frappaient le sol en pierre polie. Le hall s’étendait devant eux sur plusieurs centaines de mètre. Deux rangées de colonnes raffinées montaient du sol au plafond de chaque côté du hall formant une allée sacrée en son milieu. Les rebords et balcons longeaient également chaque côté du hall.

Malgus détecta la présence de nombreux gardes et Jedi sur sa droite, sa gauche, et devant lui.

Il vérifia le compte à rebours. Vingt secondes.

Des mouvements de chaque côté attirèrent son regard. Des Padawans curieux l’observaient depuis les balcons.

Devant lui, une demi-douzaine de Jedi en robe et encapuchonnés se laissèrent tomber des balcons et prirent position dans le hall. Un autre Jedi descendit le grand escalier situé au fond du hall. Sa présence dans la Force irradiait de pouvoir et d e confiance. Un Maître.

Comme un seul homme, les sept Jedi se rapprochèrent de Malgus et Eleena, à mesure que Malgus et Eleena s’approchaient d’eux.

De plus en plus de Padawans se pressaient dans les balcons et allées au-dessus, comme des étincelles de Force clignotantes dans la perception de Malgus.

Les présences les plus puissantes dans la Force convergeaient vers celle de Malgus, toutes se déformant les unes contre les autres.

Dans sa tête, le compte à rebours continuait.

L’espace entre lui et les Jedi diminuait.

Le pouvoir qu’il abritait grandissait.

Ils s’arrêtèrent à deux mètres. Le Maître Jedi enleva sa capuche pour révéler des cheveux blonds et grisonnants ainsi qu’un visage beau et rougeaud. Malgus connaissait son nom grâce aux informations des Services de Renseignements : Maître Ven Zallow.

En apparence Zallow était tout ce que Malgus – peau pâle, cicatrices, crâne chauve – n’était pas. Et dans la Force, Malgus était tout ce que Zallow n’était pas.

Les six Chevaliers Jedi accompagnant Zallow se déplacèrent autour de Malgus et Eleena afin de diminuer leur champ d’action. Les Jedi l’observaient prudemment, d’un air suggérant qu’ils pouvaient capturer un prédateur.

Eleena se mit dos à dos avec Malgus. Il sentit sa respiration, profonde et régulière.

Le silence envahit le hall.

Plus loin, un Padawan se racla la gorge. Un autre toussa.

Zallow et Malgus se fixaient dans les yeux sans échanger un mot. Ce n’était pas nécessaire. Tous deux savaient ce qui pourrait ensuite arriver, ce qui allait ensuite arriver.

Le compte à rebours de Malgus commença à biper. Le léger son envahit le hall comme une explosion dans ce vaste silence.

Ce son sembla décider les Jedi à agir. Une demi-douzaine de lames bleues et vertes se matérialisa lorsque les Chevaliers Jedi allumèrent leurs sabres-lasers, en reculant d’un pas afin de se mettre en position de combat.

Tous, sauf Zallow qui tenait tête à Malgus. Malgus lui en attribua du mérite et inclina sa tête pour marquer son respect.

Les Chevaliers pensaient probablement que le compte à rebours bipant signalait la présence d’une sorte de bombe. D’une certaine façon, Maglus le pensait aussi.

Derrière lui, un autre son brisa le silence : la plainte des moteurs du vaisseau d’assaut volé approchant.

Malgus ne se retourna pas. Il préféra observer ce qu’il se passait derrière lui en regardant ce qu’il se passait devant lui.

Les Chevaliers Jedi reculèrent de nouveau d’un pas, regardant derrière Malgus avec de l’incertitude sur leurs visages. Eleena colla son dos à celui de Malgus. Elle pouvait maintenant clairement voir le vaisseau grondant descendre droit sur le Temple.

Zallow ne recula pas et ses yeux restèrent fixés sur ceux de Malgus.

Le bruit des moteurs du vaisseau se fit plus fort et plus profond, comme un hurlement mécanique ininterrompu.

Malgus vit les yeux des Chevaliers Jedi s’écarquiller, entendit les alarmes se mettre en route à travers le hall, puis les cris, bientôt dominés par le vacarme du vaisseau blindé percutant la façade du Temple à pleine vitesse.

La pierre se brisa et le sol du Temple vibra sous l’impact. Le métal était meurtri et déchiré. Les Jedi également étaient meurtris et déchirés. L’explosion illumina le hall en orange – Malgus le voyait dans les yeux de Zallow – et les flammes aspirèrent subitement l’oxygène aux alentours dans un souffle puissant, comme si la déflagration n’était rien d’autre qu’une paire de poumons respirant profondément.

Malgus ne se retourna pas. Il avait observé l’attaque des centaines de fois lors des simulations sur ordinateur et il savait exactement ce qu’il se passait en écoutant les bruits qu’il entendait.

L’énorme vitesse et la masse du vaisseau lui permirent de garder son élan et il dérapa le long du sol du Temple, creusant la pierre, attisant des feux, renversant des colonnes, effondrant des balcons, percutant des corps.

Malgus ne bougeait toujours pas. Zallow non plus.

Le vaisseau s’approchait de plus en plus, le son du métal grinçant contre la pierre augmentait dans les oreilles de Malgus. De nouvelles colonnes d’effondraient. Eleena s’appuya contre lui alors que le vaisseau brûlant et endommagé dérapait en leur direction. Mais il perdait déjà de la vitesse et il s’arrêterait bientôt.

La poussière, la chaleur et la fumée remplirent le hall. Des feux crépitaient. Des cris de douleur et de surprise brisèrent le silence soudain.

? Qu’ont-ils fait ? demanda quelqu’un.

? Un médecin ! cria quelqu’un d’autre.

Malgus entendit la porte blindée du compartiment passager du transporteur exploser puis heurter le sol comme une pluie de métal.

Pour la première fois, Zallow porta son regard derrière Malgus et sembla se poser une question. Le doute se lisait sur son visage. Malgus savoura la scène.

Un bourdonnement prolongé et irrégulier se fit entendre quand les cinquante guerriers Sith à l’intérieur du compartiment activèrent leurs sabres lasers. Ce son était un signe avant coureur de la chute du Temple, de la chute de Coruscant, de la chute de la République.

Malgus revit la vision qui lui était venue sur Korriban, celle d’une galaxie en proie aux flammes. Il ôta sa capuche, sourit, et activa son sabre laser.
Parution : 25/06/2010
Source : Le site officiel
Validé par : Gilad Pellaeon
Section : Littérature
Actualité suivante >>
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité