StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de The Engine Job, deuxième arc de la série comics Doctor Aphra (2020)
 
[Critique] Le dernier avant la guerre.
20/10/2021

Bonjour à tous

Le deuxième arc de la série Doctor Aphra (version 2020, se déroulant après L'Empire contre-attaque) s'est achevé en Avril aux USA (officiellement, car officieusement c'est en Mai, voir plus bas pourquoi).

C'est donc le moment de vous en proposer la critique. "Vous êtes en retard !" auriez-vous envie de nous dire. Je pourrais vous faire la réponse classique ("Un magicien n'est jamais en retard, Frodon Sacquet, il arrive précisément à l'heure prévue") mais on me souffle à l'oreille que ce n'est pas le bon univers.
Alors disons que oui, on est en retard. Ou bien, "d'un certain point de vue" (comme dirait un vieil ermite Jedi dans sa cabane dans le désert), on est en avance. Car la VF de ce deuxième arc, intitulé The Engine Job, arrive chez Panini Comics début Décembre).

Cet arc contient officiellement les numéros 6 à 9 de la série, mais la critique concerne les numéros 6 à 10 (qui seront présents dans le cartonné de Décembre), Lain vous explique dedans pourquoi, après un rappel de la couverture et du synopsis.

Synopsis :
Aphra a une nouvelle pire ennemie. La crapuleuse Domina Tagge est de retour !
- Quelqu'un a mis une prime sur la tête de Docteur Aphra... et ce n'est personne d'autre que Domina Tagge.
- Désormais, Aphra court pour sa vie, essayant de se débarrasser de chaque chasseur de primes sur ses traces.
- Mais l'un d'eux est Sana Starros... et pour Sana, c'est personnel !
- Aphra ne peut pas penser mieux que Domina ou courir plus vite que Sana... Quel choix lui reste-t-il ?

 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

Petit disclaimer : officiellement le second arc de cette nouvelle série Aphra a pris fin au numéro 9 du comics. Toujours officiellement, le numéro suivant, le 10, est un prélude au méga crossover War of the Bounty Hunters (La Guerre des Chasseurs de Primes, dont on reparlera d’ici quelques semaines). À la lecture, il en est tout autre. Il ne fait aucun doute qu’il a été demandé à la scénariste d’inclure un prélude au crossover, malheureusement le planning devait déjà être bouclé et le choix a été fait de prendre le dernier numéro de l’arc comme prélude. À quoi voit-on cela ? C’est simple : la conclusion de l’histoire dont on s’apprête à parler se trouve dans ce fameux numéro 10.

Enfin si vous ne me croyez pas, les TPB VO et VF de ce tome 2 contiennent tous les deux ce prélude !

Ce point étant clarifié, passons à la critique.

 

Scénario : la Haute République, méthode Aphra

Encore un arc qui montre l’absurdité de critiquer les comics par numéro de 20 pages. Ici, ce qui est au cœur de l’histoire (en tout cas dans les synopsis, car on verra que ce n’est pas forcément le cas) c’est un ancien appareil de propulsion Nihil (les méchants de la Phase I de la Haute République).

Or si vous êtes des lecteurs attentifs de cette saga, vous savez que même avec un appareil de propulsion Nihil, il n’est pas possible de dupliquer leur mode de déplacement si particulier.

C’est là que ce comics va d’abord nous dire que si, c’est possible, puis que non, puis qu’Aphra le peut et enfin que c’est un subterfuge. Vous voyez bien qu’on passe par tous nos états alors qu’en fait, tout est carré dès le début et surtout très digne d’Aphra ! Ce n’est pas la première fois qu’il faut attendre la dernière page dans une BD Aphra pour avoir le fin mot de l’histoire. En digne successeuse de Simon Spurrier, Alyssa Wong continue de suivre la recette magique.

Cette histoire, donc, digne de la série puisque remplie de coups fourrés, n’est finalement pas le cœur de ce comics. Ce sont les personnages et on tient là une belle innovation. Précédemment, la star de la série c’était Aphra (et un peu ses deux droïdes). Ce qui pouvait gêner si vous n’adhériez pas au personnage. Aujourd’hui, le comics est bourré de figures charismatiques, possédant leur propre arc narratif, interagissant ou pas avec notre archéologue. Ce tome est donc l’occasion pour Sana Starros de faire un retour en force, faisant évoluer la relation entre les deux ex, relation qui jusqu’ici se résumait en « je veux te buter Aphra ». De l’autre côté de l’histoire on découvre le passé de Just Lucky, faisant apparaitre un craquant Ariole Yu !

La série Aphra, connue pour son exagération, sa folie et son personnage principal qui ne cesse de piéger toute personne assez stupide pour l’aider (ou l’aimer), semble s’orienter vers une nouvelle direction qu’on a hâte de découvrir !

46/50

 

Dessins : le bât blesse

Il est rare de voir une évolution en cours d’arc mais c’est le cas ici.

Au début ce n’était pas gagné, les visages étaient trop caricaturaux, presque grotesques, certaines caractéristiques poussées à l’extrême. Puis ça s’adoucit et ça devient plus harmonieux.

Ce point saute autant aux yeux que la colorisation est fade et étrangement « étalée » sur le début.

Cependant pour parler des décors c’est grandiose ! On n’est pas dans de l’hyper détaillé mais ça fait mouche, chaque petit vaisseau, chaque petite fleur est visible et pas fondu dans le décors. Ici, la colorisation est de qualité, rendant notamment la végétation luxuriante très pop !

Pour terminer, puisque j’ai décidé d’inclure le numéro 10 dans cette critique, bien qu’on change de dessinateur, on découvre une forme de continuité via la colorisation mais en ce qui concerne le reste, ça ne va pas. Les proportions visage/corps sont souvent étranges et en ce qui concerne les yeux/nez/bouche, on est soit dans du grotesque, soit « sous-proportionné » par rapport à la forme et taille de la tête. Tout ça pour dire que cette conclusion ne m’a pas séduite artistiquement parlant.

28/50

 

En conclusion, je vais parler un peu de l’aspect prélude au crossover War of the Bounty Hunters : là encore le comics fait bien le travail, on trouve dans l’arc des petits éléments pour le relier à certaines séries du crossover et les dernières pages font ce qu’on attend d’elle : nous envoyer à destination !

                    

Les plus :
- les personnages au centre de l’histoire
- Ariole Yu
- On se dirige doucement vers le crossover

Les moins :
- côté visage ça pèche souvent

Note : 73%

 

Voilà pour la critique. On en parle sur les forums !

Parution : 20/10/2021
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 06/10/2021 - 16:28
    Preview du #15 (fin de l'arc du crossover War of the Bounty Hunters), sortie mercredi prochain :

    Spoiler: Afficher
    Image

    Image

    Image

    Image

    Image
  • 16/10/2021 - 20:40
    Fin de l'arc Guerre des chasseurs de primes:

    Je vais passer rapidement sur l’intrigue de Just Lucky et Areole qui ne m’intéresse pas du tout. Vraiment, si on m’avait dit au début de la série que Just Lucky allait avoir un rôle aussi important je n’aurai pas cru, c’est vraiment monsieur 0 charisme.
    Passons plutôt au meilleur duo du moment, Aphra et Sana. C’est ce que je vais retenir de cet arc, la toujours très bonne dynamique entre les deux, je lis leur dialogue avec grand plaisir. Pour le reste on est dans une histoire Aphra-esque de base (trahison, nouvel ennemi qui veut la tuer, artefact ancien) sans grand intérêt et qui ne fait pas avancer l’intrigue principale de la série. L’arrivée de Dark Vador a tout de même donné un peu de profondeur au perso dans cet arc (globalement, ça restera quand même un bon fil rouge que de suivre un survivante de Vador). Dans le contexte de la Guerre des chasseurs de primes cette histoire dans les entrailles du vaisseau aura été un bol d’air frais par rapport à l’intrigue principale mais, au final, Aphra n’avait pas grand chose à faire là (en tout cas, pas aussi longtemps).

    Un petit mot pour Deathstick, c’est vraiment un personnage de jeux vidéo (et dans ma bouche ce n’est pas un compliment). Je n’ai pas su si le fait de toujours répéter la même phrase était voulu / faisait référence au support d’origine du personnage.

    PS : les espions qui ont un tatouage de leur organisation secrète à l’épaule, c’est.. ? :paf:
  • 20/10/2021 - 14:34
    histoire que je sois à jour pour parler prochainement longuement de la fameuse guerre des chasseurs de primes voici la critique du 2nd arc de la série.
    Ca tombe bien il arrive dans un peu plus d'un mois en VF !

    https://www.starwars-universe.com/actu- ... 2020-.html
  • 20/10/2021 - 16:48
    J'enchaîne avec la couv' et le synops du #18 : https://www.starwars-universe.com/actu- ... -2022.html :)
  • 20/10/2021 - 19:32
    La couverture manque peut-être un peu de dynamisme, ce qui étonnant pour du Sara Pichelli !
  • 06/11/2021 - 11:47
    Coucou,

    Au niveau des comics de la période des films, je ne lis plus que Aphra en VF et cartonné.

    J'espère ne pas poser la question trop en avance : si j'ai bien compris après le tome 2, il y aura bien un tome 3 qui reprendra uniquement la partie Aphra de l'arc de la WBH ?
    Est-ce que ce tome 3 pourra se lire en autonome de façon transparente à la suite du 2 ? Ou son contenu est trop imbriqué avec le reste de la WBH pour comprendre ce qu'il s'y passe, et que donc il vaut mieux que j'achète l'intégrale ?
  • 06/11/2021 - 12:10
    lady_freyja a écrit:J'espère ne pas poser la question trop en avance : si j'ai bien compris après le tome 2, il y aura bien un tome 3 qui reprendra uniquement la partie Aphra de l'arc de la WBH ?


    C'est tout à fait ça !

    lady_freyja a écrit:Est-ce que ce tome 3 pourra se lire en autonome de façon transparente à la suite du 2 ? Ou son contenu est trop imbriqué avec le reste de la WBH pour comprendre ce qu'il s'y passe, et que donc il vaut mieux que j'achète l'intégrale ?


    Ca peut se lire indépendamment, mais ça va peut-être te donner envie d'acheter le reste de WoBH :transpire:
  • 06/11/2021 - 13:00
    Okay, merci beaucoup pour l'info !

    link224 a écrit:mais ça va peut-être te donner envie d'acheter le reste de WoBH :transpire:

    J'ai le temps de changer d'avis d'ici là effectivement. :jap:
    Mais a priori, puisqu'ils ne sont pas nécessaires, je vais rester sur juste Aphra ; les Boba Fett et compagnie ne m'intéressent pas particulièrement et il y aura déjà la série Disney+ pour eux.
  • 10/11/2021 - 16:03
    Preview du #16 (début d'un nouvel arc), sortie mercredi prochain :

    Spoiler: Afficher
    Image

    Image

    Image

    Image
  • 12/11/2021 - 13:52
    Destin et fortune (Doctor Aphra #01 à 05), par Alyssa Wrong et Marika Cresta

    Après avoir contribué à sa façon à la Bataille de Hoth, le Docteur Aphra monte une équipe afin de récupérer les deux anneaux de la planète Vaale censés conférer richesse infinie et vie éternelle. Mais entre une malédiction qui semble planer sur ces deux artefacts, le passif d’Aphra (forcément, c’est d’Aphra dont on parle!) et l’intervention d’un nouveau membre de la famille Tagge dans l’affaire, cette quête va s’avérer plus ardue que prévue !

    Nouveau départ pour le Docteur Aphra, qui se déroule désormais, comme ses grandes sœurs, après les événements de L’Empire contre-attaque !

    Au scénario, Alyssa Wong fait ses débuts dans la licence avec un premier arc sympathique. Mais guère plus que cela, en fait. On perd un peu le charme de la série précédente, avec une Docteur qui était à l’origine des événements, qui était le moteur, qui avait toujours un plan dans le plan, quitte à ce que cela vire parfois dans l’absurde ou le grand n’importe quoi. Là, c’est beaucoup plus « pépère », beaucoup plus sage en fait. Aphra fait sa Aphra, mais elle semble s’être adoucie, à moins qu’Alyssa Wong ne maîtrise pas encore parfaitement le personnage. :neutre:

    Encore qu’elle n’est pas seule dans ces cinq numéros, puisque la scénariste introduit tout un casting de seconds rôles. N’espérez pas retrouver des visages connus de la précédente série – tout au plus certains sont-ils mentionnés dans le premier épisode, histoire de faire un lien – à l’exception notable de Krssantan le Noir (même si là encore le wookie semble s’être nettement assagi et donne plus l’impression d’être une copie de Chewbacca avec une fourrure noire qu’autre chose :neutre: ). Néanmoins, si Alyssa Wong introduit pas mal de nouveaux personnages, on retrouve et c’est dommage un certain nombre de fonctions « clichées » : on a la jeune première, l’ex d’Aphra avec qui elle est en froid (ce n’est que le troisième personnage qu’on nous sort à surfer sur le même moule…).

    Et le niveau n’est guère relevé par l’antagoniste de cet arc : Ronen Tagge, de la prestigieuse famille des Tagge. Il eut été intéressant de faire davantage de liens avec Casio Tagge, le général à bord de l’Étoile de la Mort (et second rôle récurrent de la première série consacrée à Dark Vador par Kieron Gillen) et surtout, de lui donner des motivations autres que sa mégalomanie et sa volonté de détruire les œuvres d’art qu’il collectionne, histoire d’être le dernier à les avoir possédées. Moui… son revirement concernant les anneaux est à ce titre assez ridicule, tout comme l’est la façon dont Aphra s’en débarrasse au final. Néanmoins, cela semble n’avoir eu pour but que de faire intervenir une autre Tagge, régulièrement mentionnée dans l’intrigue et dont l’apparition démontre un charisme plus important que celui de son neveu. :think:

    Ah, et j’allais oublier Juste Chance, qui m’a fait réaliser que j’avais fait une « Juste Leblanc. Ah bon, il n’a pas de prénom ? » tant j’étais persuadé que le personnage s’appelait uniquement Chance en fait ! :lol:

    Et aux dessins, Marika Cresta – dont cette prestation est l’unique à ce jour dans la saga – ne restera pas dans les mémoires et livre un travail dans la droite lignée du scénario : c’est assez quelconque, et ça manque clairement de relief et de surprises dans les designs. Le point positif, c’est que toutes les personnages ont droit à un design différent, et sont donc immédiatement identifiables par le lecteur. Le point négatif, c’est que l’ensemble est fade, les arrières-plans sont souvent flous histoire d’éviter trop de détails (les plans larges de Vaale sont horribles!) et les expressions presque caricaturales par moments, avec des mouvements de sourcils quasi-inhumains en fait ! :neutre:

    En résumé, ce premier tome a du mal à décoller et ne livrera finalement aucune surprise au lecteur qui connaît déjà Aphra et qui aurait bien aimé la retrouver, en fait. Il n'y a qu'à voir le nombre de fois où j'ai utilisé ce smiley :neutre: ) Reste à voir ce que le tome 2 réserve à l’archéologue !

    Note : 60 %
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité