StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critiques de Tempest Runner, de Cavan Scott
 
L'audio-book de la Haute République nous en met plein les oreilles !
31/08/2021

Bonjour à tous

Aujourd'hui sort aux USA l'audio-book Tempest Runner, de Cavan Scott, se déroulant durant la Haute République (période qui continue donc de s'ouvrir à des médias différents).

Lain et moi-même avons pu l'écouter en avance (et non le lire comme habituellement) et nous vous en proposons nos critiques, après un rappel de la jaquette et du synopsis. (Je précise que nous n'avons pas de date française pour une éventuelle sortie...)

Nous remercions Del Rey et particulièrement Ellen Folan pour nous avoir offert un exemplaire de cet audio-book pour la critique.

 

Synopsis : 
Dans cet audiobook Star Wars original, plongez dans le monde féroce de l'une des plus grandes ennemies de la Haute République, l'impitoyable Lourna Dee.

La tempête Nihil a fait rage dans la galaxie, semant le chaos et le malheur dans son sillage. Peu de ses pillards sont aussi vicieux que la Maître-Tempête Lourna Dee. Elle a toujours un temps d'avance sur l'Ordre Jedi, aux commandes d'un vaisseau nommé d'après l'un des monstres les plus mortels de la galaxie : le Lourna Dee. Mais personne ne peut échapper aux défenseurs de la Haute République pour toujours.

Après la défaite de son équipage, Lourna tombe aux mains des Jedi, mais pas avant d'avoir caché son identité, devenant simplement une prisonnière Nihil quelconque. Ses ravisseurs échouent à comprendre quelle bête ils ont acculée. À l'instar de tous les fous qu'elle a déjà enterrés, leur première erreur a été de la laisser en vie.

Lourna est déterminée à faire que la sous-estimer soit leur dernière erreur.

Emprisonnée à bord d'un navire correctionnel de la République, elle est traînée dans la galaxie pour réparer les dommages infligés par elle-même et ses camarades Maîtres-Tempêtes. Mais alors que Lourna planifie sa fuite glorieuse, elle forge des alliances qui s'approchent dangereusement de l'amitié. À l'écart des Nihil, séparée de son infâme vaisseau, de son arsenal terrifiant, et de son nom craint de tous, Lourna doit se frayer son propre chemin. Mais mènera-t-il à la rédemption ? Ou en émergera-t-elle comme une menace encore plus mortelle qu'auparavant ?

 


La critique de Link

Après les romans et comics, et avant un manga, la Haute République se décline sous un autre format : l’audio-book. Il s’agit là de la troisième œuvre paraissant sous ce format-là, après Dooku – Jedi Lost (one-shot très sympathique mais dispensable) et Doctor Aphra (revisite de la première série comics Dark Vador), mais Tempest Runner est le premier à s’inscrire au sein d’une grande histoire. Alors qu’est-ce que ça vaut ?

 

I) Des prérequis à avoir

Autant entrer directement dans le vif du sujet : il est absolument indispensable d’avoir lu les deux romans adulte La Lumière des Jedi et The Rising Storm avant de se lancer dans l’écoute de cet audio-book. Si vous n’avez rien lu de la Haute République, ne vous lancez même pas dedans, vous n’allez rien comprendre. L’intrigue démarre en effet après les événements de The Rising Storm, sans quasiment aucune explication de la façon dont on est arrivés à ce point, sans aucune présentation de la protagoniste principale.

Cela va être le seul point un peu négatif de ma critique, car jusqu’à présent, les différents supports dans lesquels les œuvres de la Haute République étaient parus (romans adulte, jeunesse, YA, comics adulte et jeunesse) avaient l’avantage d’être à peu près accessibles à tous. Là ce n’est clairement pas le cas.

 

II) Une histoire passionnante

On retrouve donc Lourna Dee, l’une des trois Maîtres-Tempêtes des Nihil, après les événements de The Rising Storm. Sans trop spoiler le roman, disons que les choses ne vont pas super bien pour elle, d’autant que (et ça c’est dit dans le synopsis) elle se fait arrêter par la République et leur dissimule sa véritable identité.

L’audio-book alterne donc entre passages au sein du vaisseau correctionnel dans lequel elle est enfermée, et flashbacks expliquant comment Lourna a rejoint les Nihil. Les flashbacks valent à eux seuls le détour, tellement ils sont poignants et bien écrits. La vie de Lourna n’a pas été facile, l’auditeur est amenée à la plaindre à plusieurs reprises et l’on oublierait presque les atrocités qu’elle a commises après son arrivée chez les Nihil. Cet audio-book prouve une nouvelle fois que les Nihil ne sont pas des méchants comme les autres, ils bénéficient d’un vrai traitement, d’un réel approfondissement, pour notre plus grand plaisir.

Concernant les passages « dans le présent », on n’évite pas certains clichés des prisons américaines (les bagarres, le détenu qui a du pouvoir, le garde sympathique avec les prisonniers…) mais les rebondissements sont très nombreux, car il s’avère que Lourna est aussi traquée par une partie des siens (c’est difficile ici aussi d’en dire plus sans spoiler The Rising Storm).

Les nouveaux personnages bénéficient également d’un très bon traitement de la part de Cavan Scott, qui réussit à leur offrir un background malgré, pour certains, peu de temps de présence. De plus, il n’y a aucun temps mort dans l’histoire, toutes les scènes ont leur importance. On appréciera également les (trop rares) séquences mettant en scène les Jedi du Flambeau Stellaire : mettre une voix sur des personnages que l’on suit depuis maintenant plus d’un an (voire plus), c’est bien.

 

III) Une narration de qualité

Tempest Runner est le premier audio-book que j’écoute vraiment comme il faut (j’avais écouté Dooku – Jedi Lost d’une oreille, attendant le script, et je ne me suis pas penché sur Doctor Aphra) et je dois reconnaître la très bonne qualité narrative et sonore de l’œuvre. Il y a un vrai effort de fait de la part de la dizaine de comédiens pour articuler et rendre tous les dialogues compréhensifs par quelqu’un dont l’anglais n’est pas la langue maternelle. Je n’ai quasiment pas eu besoin de faire de retours arrière, et c’est très appréciable.

Je terminerai cette critique par un point qui me paraît essentiel : les événements de cet audio-book changent beaucoup de choses au sein des Nihil, et auront un impact sur la suite. Donc si jamais des responsables éditoriaux français tombent sur cette critique, il me semble important de dire que ce serait bien de sortir cette histoire un jour chez nous (sous format audio, ou attendre le script, à voir :D ).

 

Conclusion :

On a ici un très bon audio-book avec une histoire de très bonne qualité, même si elle n’est pas accessible à tous. Les nombreux rebondissements, les flashbacks passionnants et les personnages approfondis en font un indispensable dans la chronologie de la Haute République !

Note : 85%

 


La critique de Lain-Anksoo

Après des romans, des comics, des médias jeunesses, jeunes adultes, et avant un manga, nos oreilles peuvent se réjouir d’un premier livre audio à l’époque de la Haute République.

Tempest Runner fait suite aux événements de The Rising Storm et de Out of the Shadows, proposant de s’intéresser aux méchants de cette période : les fameux Nihil. Ces derniers ont pris de sacrés revers dans les livres récents !

Malheureusement la confiance et la loyauté au sein des Nihil devient de plus en plus précaire au fur et à mesure des défaites. L’occasion d’une longue introspection et d’un possible retour en force pour Lourna Dee, notre Twi’lek masquée ?

 

Livre audio/audio drama

Je vais vous faire le petit laïus habituel, ce n’est pas un livre audio mais un audio drama, chaque personnage a son doubleur, les actions ne sont pas « lues » ou décrites mais « entendues » (soit par des bruitages ou par des dialogues les explicitant). Enfin on entendra souvent Lourna se parler à elle-même à voix haute pour nous livrer ses pensées.

Cela étant dit, pour juger petit retour en arrière. Après un Dooku - Jedi Lost tâtonnant sur ce style et un Doctor Aphra l’embrassant pleinement, nous en sommes à Tempest Runner.

Sincèrement c’est grandiose, c’est pratiquement un film sans les images. Le seul défaut étant qu’il souhaite presque trop en faire. Je dois dire que certains bruitages étaient trop exagérés (pour que l’auditeur comprenne bien ce qu’il se passe) et en ce qui concerne certains droides c’était ridicule car on reconnaissait le doubleur qui essayait de prendre une voix de robot. Mais pour le reste c’est un sans-faute.

Ça reste surtout l’occasion de découvrir plein de voix de personnages de la Haute République !

 

Scénario

On va commencer par ce qu’il y a de meilleur : la vie de Lourna Dee. Ce livre permet de revenir sur son passé : son adolescence, comment elle a rejoint les Nihil, comment elle est devenue une Maître-Tempête et plus encore…

Je ne sais pas si vous réalisez, avec la Haute République c’est fini tous ces méchants caricaturaux ayant pour seul trait de caractère « Je suis méchant je vais tuer les ennemis de l’Empire, Grrrrrrh ». On avait déjà eu le cas de Marchion Ro dont le passé a été en partie dévoilé (et encore plus maintenant) et qui tient souvent un beau rôle dans les livres, pendant qu’à côté Lourna Dee, par son traitement, sortait du lot. Sans surprise, la Twi’lek gagne en profondeur avec ce livre.

J’avoue avoir été un peu interloqué au début, la Lourna que l’on découvre était presque trop « humaine ». Mais finalement je ne connaissais pas son histoire et surtout ça fait d’elle un personnage qui n’est pas défini uniquement par sa violence. Elle est ambiguë, multiple comme n’importe quelle personne ici-bas. Finalement, la seule caricature du livre sera le « méchant », méchant dont l’intrigue tire un peu trop en longueur.

Pour terminer, au milieu du livre j’ai eu peur qu’il devienne un « indispensable » pour comprendre la suite (en roman et comics) au vu des révélations sur le passé des Nihil ou tout simplement à cause de ce qui arrive à Lourna. Finalement, le livre ne fera qu’expliciter un mystère ou deux avant de finir sur une forme de status quo. Ma crainte sera donc devenue un point négatif : le livre, en évitant de modifier totalement l’échiquier galactique, se terminera comme il a commencé (à quelques détails près bien sûr).

 

Pour conclure je continue d’être ébahi par cette période où les personnages les plus développés sont les méchants ! Être gentil dans une galaxie peuplée de Jedi, ça n’a pas besoin d’être expliqué, mais pour développer pourquoi certains sombrent dans les ténèbres là il y a de quoi écrire des livres (ou en enregistrer) !

Note : 82%

 

Voilà pour nos critiques. On attend vos remarques sur les forums !

Parution : 31/08/2021
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 31/08/2021 - 16:03
    Et hop, voilà nos critiques : https://www.starwars-universe.com/actu- ... scott.html

    C'était chouette :oui:
  • 31/08/2021 - 17:53
    et bien cela donne envie ! En espérant que comme tu le dis que des responsables éditoriaux français t'entendent ^^

    Et sinon cela dure combien de temps environ (le temps d'écoute) ?
    Et vous parlez de bruitage mais est-ce qu'il y a des musiques ? ce serait sympa qu'ils en réutilisent un peu en fond dans ce média. Je me dis que ca doit s'y prêter surtout avec du star wars y a de quoi réutiliser sans avoir à recomposer ^^
  • 31/08/2021 - 17:54
    Tayliator a écrit:Et sinon cela dure combien de temps environ (le temps d'écoute) ?


    6h 05 min et 40 sec pour être précis :D
  • 31/08/2021 - 17:57
    Ah oui c'est conséquent ! Ca en fait du contenu :x
    Merci :)
  • 31/08/2021 - 17:59
    Du coup t'as édité pendant que je répondais donc j'ai pas vu cette question :

    Tayliator a écrit:Et vous parlez de bruitage mais est-ce qu'il y a des musiques ? ce serait sympa qu'ils en réutilisent un peu en fond dans ce média. Je me dis que ca doit s'y prêter surtout avec du star wars y a de quoi réutiliser sans avoir à recomposer ^^


    Oui, y'a de nombreux thèmes de John Williams qui sont utilisés en fond sonore :oui:
  • 31/08/2021 - 20:56
    Vos critiques donnent très envies d'écouter cet audio-book !

    Ce que je trouve intéressant c'est, qu'après avoir lu Out Of The Shadows, j'ai l'impression que ce livre permettrait d'en expliquer certains passages... (quelques références, mais dites-moi si je me trompe).

    Donc j'espère vraiment que nous aurons droit à une traduction française, peut importe le format !
  • 31/08/2021 - 21:06
    En apparence d'après le Wookiee y a Oppo Rancisis qui apparaît dans le bouquin ? Voilà qui me donne envie de l'écouter :D
  • 31/08/2021 - 21:08
    Benthom a écrit:Ce que je trouve intéressant c'est, qu'après avoir lu Out Of The Shadows, j'ai l'impression que ce livre permettrait d'en expliquer certains passages... (quelques références, mais dites-moi si je me trompe).


    Il poursuit surtout l'intrigue des Nihil après les événements de The Rising Storm (c'est pour ça que la lecture de celui-ci est indispensable avant d'écouter l'audio-book).

    vos661 a écrit:En apparence d'après le Wookiee y a Oppo Rancisis qui apparaît dans le bouquin ?


    :oui:
  • 31/08/2021 - 21:19
    link224 a écrit:
    vos661 a écrit:En apparence d'après le Wookiee y a Oppo Rancisis qui apparaît dans le bouquin ?


    :oui:


    C'est un simple caméo ou il a droit à quelques dialogues ?
  • 31/08/2021 - 21:26
    Il a quelques lignes de dialogue, en flashback quand (spoiler) il sauve Lourna et d'autres esclaves d'un camp d'esclavagistes Zyggerriens. Il a même son apprenti avec lui, un certain "Dal" (pas sûr de l'orthographe) :jap:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité