StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de Alphabet Squadron - Victory's Price, d'Alexander Freed
 
[Critique] Lourd à digérer.
23/02/2021

Bonjour à tous

La semaine prochaine paraîtra aux USA le troisième tome de la trilogie Escadron Alphabet, d'Alexander Freed, intitulé Victory's Price. On rappelle que le premier tome est déjà disponible en France chez Pocket, et que le deuxième le sera dans le courant du deuxième semestre 2021.

Nous avons pu lire ce troisième tome en avance et nous vous en offrons notre critique, après un rappel de la couverture et du synopsis.

Nous remercions Lyssa Hurwitz chez Disney qui nous a fournis un exemplaire de ce roman, nous permettant de vous en offrir la critique avant la sortie !


Synopsis :
À la suite de la décision choquante d'Yrica Quell, et suite à l'une des batailles les plus féroces de leur vie, les vestiges de l'Escadron Alphabet cherchent des réponses et une conclusion au sein d'une galaxie dont les vieilles cicatrices de guerre menacent de se rouvrir.

Soran Keize est revenu à la tête de la Shadow Wing. L'Opération Cendre, le terrifiant protocole de destruction planétaire qui a débuté au crépuscule de l'ère Impériale, brûle dans toute la galaxie. La Shadow Wing n'est plus une proie blessée fuyant les chasseurs de la Nouvelle République. Avec son leader, sa force est revenue, et ses Star Destroyers et escadrons de chasseurs TIE se cachent dans les ténèbres entre les étoiles, portant le dernier décret de destruction proclamé par l'Empereur, ainsi qu'une autre mission plus étrange, une mission que Keize défend non pas pour l'Empire mourant, mais pour ses loyaux soldats.

Les vaisseaux de l'Escadron Alphabet sont aussi délabrés que leurs esprits, mais ils ont toujours pu compter les uns sur les autres. Mais aujourd'hui, alors qu'ils font face à la puissance réincarnée de Keize, ils n'en sont même plus sûrs. Comment attrapez-vous une ombre ? Comment l'éliminez-vous ? Et lorsque vous êtes finalement victorieux, qui en paie le prix ?

 


 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

On y est, c'est le dernier tome d’Alphabet Squadron : après avoir réussi à mettre la main deux fois sur la Shadow Wing, l’Escadron Alphabet compte bien en finir une bonne fois pour toutes !

 

Écœurant

C’est un fait présent depuis le début, on sent à la lecture que cette trilogie n’aurait jamais dû en être une. Pour rappel, ça n’a été annoncé que tardivement que le premier roman ne serait finalement que le premier d’une trilogie.

Résultat : on a eu un premier livre qui tirait beaucoup en longueur notamment avec une sur-présentation des personnages, de leurs motivations et de leur passé, suivi d’une partie barbante sur leur entraînement. Le deuxième tome nous a sorti un peu de nulle part un temple Sith et une secte. Résultat, ce dernier livre ne déroge pas à la règle.

Il va à la fois trop vite (par exemple la défection de Quell est réglée avant la moitié du livre) mais surtout beaucoup trop lentement. Les batailles finales durent plus de deux cents pages interminables de dialogues à bord à bord des vaisseaux entre les gentils et les méchants. Je n’ai jamais vu des livres où les ennemis dans des chasseurs passent plus de temps à se parler qu’à se tirer dessus en plein combat.

Et puis les combats, que ça tire et ça tire en longueur. Cinq pages pour perdre le bouclier, cinq autres pour perdre les armes, cinq autres pour perdre une aile, puis l’autre, cinq pages pour finir qu’avec le cockpit, puis au sol et rebelote… combat au sol etc. Je n’en pouvais plus.

Et puis avec la multitude de points de vue (cinq pilotes Alphabet, Hera Syndulla, Koran Seize) où on t’explique le moindre de leurs faits et gestes et la moindre de leur motivation, tu m’étonnes qu’on soit écœurés. Surtout que parfois, malgré toutes ces explications, des éléments ou des décisions sortent de nulle part…

Je critique mais ça en fait aussi un des livres les plus matures, dire que chaque personnage est torturé serait l’euphémisme de l’année, ils auraient tous besoin d’un séjour en institut pour, a minima, profonde dépression et haine de soi.

Ce livre de 500 pages qui finalement ne contient pour ainsi dire que deux batailles (dont une qu’on connait déjà) aurait pu en faire beaucoup moins… Au bout d’un moment, on a envie de prendre les personnages par les épaules, les secouer violemment et leur demander d’arrêter leurs délires (ça part très loin pour certains, sans que ça ait une quelconque conséquence quand j’y repense).

 

Tout n’est pas à jeter

Heureusement on reste dans un très bon livre de guerre, avec des batailles très bien pensées et des stratégies audacieuses et innovantes.

Même si tous les décors sont réfléchis pour servir le propos (ce qui peut rendre certaines situations un peu bancales) ça crée des scènes splendides où l’ingéniosité de chacun est mise à l’honneur !

Par ailleurs, ce livre se passant à une période bien connue, son rattachement à l’univers fait très plaisir à voir ! Le fan en moi cria plusieurs fois, surtout grâce à la présence importante de Hera Syndulla (pratiquement absente des tomes précédents) et d’autres choses qui la concernent !

Enfin, s’agissant d’une conclusion, est-elle à la hauteur ? En ce qui concerne l’état d’esprit et les remords d’impériaux et d’anciens impériaux, c’est un bijou. La manière dont ça été traité du début à la fin est sublime. En ce qui concerne les autres personnages, il y a du bon et du très moins bon (voire du totalement incompréhensible). On a la chance de finir avec un « 6 ans après » et tout ce qui se trouve dans cet ultime chapitre a le mérite de mettre un véritable point final à l’histoire… pour les personnages qui comptent !

 

Les plus :
- stratégies
- conclusion
- Hera

Les moins :
- j’ai été plus gavé qu’une oie
- Incompréhension malgré des explications sur des dizaines de pages

Note : 73%

 

Voilà pour notre critique. On attend vos réactions sur les forums.

Parution : 23/02/2021
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 23/02/2021 - 19:28
  • 23/02/2021 - 19:37
    Ah donc ça finit avec la Bataille de Jakku ?
  • 23/02/2021 - 20:36
    pas que :P
  • 23/02/2021 - 21:12
    Terriblement hâte de lire cette trilogie au vu des critiques des trois tomes, j'ai encore quelque romans sur ma liste avant d'y arriver, mais la hype s'intensifie ! Merci pour vos critiques !
  • 24/02/2021 - 15:57
    C'est vrai que le premier roman était d'une nullité ! Je vois qu'au final c'est le cas pour toute la trilogie...
  • 24/02/2021 - 17:48
    Flodu28 a écrit:C'est vrai que le premier roman était d'une nullité ! Je vois qu'au final c'est le cas pour toute la trilogie...


    Quoi ?!?! Mais il était super le tome 1 .
  • 24/02/2021 - 19:17
    Merci pour la critique, ça va m'épargner des heures de lecture :D
  • 24/02/2021 - 19:37
    Et Link il a abandonné la lecture en cours de route ou quoi ? :paf:
  • 24/02/2021 - 21:58
    vos661 a écrit:Et Link il a abandonné la lecture en cours de route ou quoi ? :paf:


    depuis le T2, qu'il n'a pas fini ^^

    et ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit, cette histoire est très bonne ... elle est juste un peu trop développée :paf:
  • 24/02/2021 - 22:09
    Lain-Anksoo a écrit:
    vos661 a écrit:Et Link il a abandonné la lecture en cours de route ou quoi ? :paf:


    depuis le T2, qu'il n'a pas fini ^^


    Ah il nous l'avait bien caché ça ! :D

    Perso j'ai toujours pas lu le 2, mais j'avais bien aimé le 1 donc c'est dans mon programme futur...
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité