StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[MAJ J20] Rétrospective Star Wars Battlefront -Partie 2-
 
L'ère EA/DICE !
25/01/2021

C'est le grand jour ! Voici ci-dessous la seconde partie de notre rétrospective made in SWU de la licence Battlefront. Pour ceux qui auraient manqué la première partie, vous n'avez qu'à cliquer "ici". Bonne lecture à tous !

Star Wars Battlefront (2015) :

Mai 2013 : EA et Disney annoncent avoir trouvé un accord Il concerne un partenariat pour une longue durée, qui garantit à l’éditeur une exclusivité complète sur la licence Star Wars, sauf sur smartphone. C’est à la surprise générale lors de l’E3 2013, que le développeur Dice (filiale d’EA) annonce officiellement un tout nouveau Star Wars Battlefront. Il n’en fallu pas plus, pour porter l’excitation des fans à son maximum. En effet, Dice étant le développeur de la série à succès Battlefield, les attentes des joueurs étaient très hautes. Après 9 ans d’attentes, et une génération de console passée, la licence culte des jeux vidéo Star Wars allait enfin faire son grand retour.

Le jeu fut finalement annoncé pour novembre 2015, afin de coïncider avec le grand retour cinématographique de la saga prévu pour décembre 2015 avec le Réveil de la Force ! L’objectif d’EA était de donner aux joueurs et aux fans de la saga une expérience réaliste et immersive. Pour cela, les équipes de Dice se sont directement déplacé sur certains lieux de tournage, et ont passé de long moment aux archives de Lucasfilm. Ils ont ainsi pu transformer leurs images en 3D, et les insérées au jeu. Disney souhaitait que le jeu soit fidèle au maximum aux films, et autorisa EA et Dice à piocher dans la bibliothèque sonore de Star Wars. Les premières séquences de Gameplay apparurent lors de l’E3 2015. Le public fut instantanément conquis par les graphismes, il ne restait plus qu’à voir si la jouabilité serait au rendez-vous. Une Beta publique fut proposée aux joueurs durant le mois d’Octobre 2015. 3 modes de jeu furent disponibles, deux multijoueur comportant l’Attaque des Marcheurs sur Hoth et Zone de largage sur Sullust, ainsi qu’un mode solo, qui était une survie sur Tatooine. Le succès fut immédiat et la beta attira plus de 9 millions de joueurs à travers le monde, Battlefront s’annonçait comme un énorme succès.

Le 19 novembre 2015 sortait enfin Star Wars Battlefront. Cela faisait 10 ans que les fans de la licence attendaient, était-il à la hauteur des espérances. Les principaux reproches qui furent faits au jeu à sa sortie, étaient l’absence d’une véritable campagne solo, et que seule l’époque de la Trilogie Originale y soit retranscrite. Comment comprendre ce choix ? La quasi-totalité des FPS modernes possédait des campagnes solos. De plus, Star Wars étant tout de même à la base une série de films, il était très dommage de ne pas en avoir profité pour livrer une belle campagne. Pour le reste, il fut dès sa sortie acclamé pour sa très bonne jouabilité et pour ses magnifiques graphismes. Les notes de la presse spécialisée étaient en plus très bonnes, ce qui permit au jeu de réaliser un très beau lancement. Star Wars Battlefront nous proposait donc de revivre les batailles les plus marquantes de la Trilogie originale, que ce soit sur terre ou dans les airs.

À sa sortie, le jeu possédait 9 modes de jeu multijoueur :

- Attaque des marcheurs : Un 20vs20 où l’objectif des rebelles est de détruire les marcheurs impériaux, avant que ces derniers n’atteignent la base rebelle. Pour détruire les TB-TT, les rebelles doivent impérativement contrôler des points stratégiques avec lesquels ils peuvent appeler des Y-Wing. Il y a 3 phases d’attaques, au cours desquelles il faut affaiblir au maximum les marcheurs ennemis. Il y est même possible de faire tomber les marcheurs grâce aux câbles des Speeder des neiges T-47.

-Suprématie : Un 20vs20, où les deux équipes s’affrontent pour contrôler le maximum de point de commandement. L’équipe qui possède le plus de poste à la fin de la partie est déclarée vainqueur.

 -Escadron de Chasseurs : Un 10vs10 où s’affrontent X-Wing et Chasseur T.I.E, avec pour objectif la destruction des vaisseaux de transports ennemis.

-Escarmouche : Un match à mort par équipe à 10vs10. Le but est simple, la première équipe qui parvient à éliminer 100 adversaires remporte la partie.

-Cargaison : Plus nerveux, le mode cargaison quant à lui se déroule en 6vs6. Les deux équipes s’affrontent afin de récupérer des cargaisons adverses. Une fois récupéré, il faut les ramener dans son propre camp. L’équipe qui possède le plus de cargaison à la fin du temps imparti est déclarée victorieuse.

-Zone de largage : Dans ce mode de jeu à 16 joueurs, il vous faudra partir à l’assaut de capsules de ravitaillement tombées sur la carte, et en posséder le plus à la fin du compteur.

-Course au droïde : Il est ici question non pas d’escorter une importante cargaison, mais un droïde Gonk ! L’équipe doit parvenir à escorter 3 droïdes pour remporter la victoire.

-Traque du héros : Bien évidemment les héros sont de la partie ! Ce mode de jeu vous invite en tant que soldat à la chasse aux héros. Le premier qui parvient à éliminer le héros le devient à son tour.

-Affrontement Héroïque : Un 6 contre 6 avec 3 héros par équipe, qui s’affrontent dans un combat acharné. La première équipe qui élimine tous les héros adverses marque un point, il en faut cinq pour être victorieux.

3 modes de jeu solo et coop :

Formations : Ce mode vous propose d’apprendre à maîtriser le jeu et ses personnages au travers de petites missions.

Batailles : Un affrontement où vous pouvez incarner un soldat ou un héros. L’objectif est de récupérer des jetons sur les cadavres de vos adversaires. La première équipe à 100 points a gagné.

Survie : Ces missions possédant une petite trame vous invite à affronter une quinzaine de vagues ennemis et d’y survivre. Bien évidemment, les ennemis seront de plus en plus nombreux et plus fort. Il vous faudra donc jouer tactiquement si vous espérez triompher.

Ces modes de jeux étaient accompagnés d’une douzaine de cartes, réparties sur 3 planètes : TatooineHothEndor, et Sullust.


Le reste du jeu était basé sur un système de progression, qui permettait de débloquer de nouvelles armes et de nouvelles apparences. Il était, en effet, possible de modifier à souhait l’apparence de son soldat. Avant chaque partie, le joueur choisissait son arme parmi un inventaire très varié, mais également ses cartes des étoiles. Les cartes des étoiles étaient des atouts, que le joueur pouvait choisir afin de lui conférer certains avantages durant la partie. Chaque joueur pouvait ainsi personnaliser sa main de la manière dont il le souhaitait.

Pourtant, après un départ en fanfare, de nombreuses critiques commencèrent à tomber sur le jeu. Ce qui était pointé du doigt n’était ni en lien avec la technique ou la jouabilité, c’était le contenu. En effet, EA s’était vu accusé par bon nombre de joueurs d’avoir vendu un jeu beau en apparence, mais vide en intérieur. Les nombreux modes de jeu et cosmétiques ne comblèrent pas le manque d’environnement et la redondance des parties. La presque nécessité d’acheter le passe de saison pour profiter du jeu complet fut la goûte d’eau qui fit déborder le vase. C’était fait, Star Wars Battlefront était devenu pour une grande partie du public un de ces jeux qui prend les consommateurs pour des vaches à lait. Le seul ajout gratuit ayant été « la Bataille de Jakku », qui apportait avec lui un nouveau mode, ainsi que deux nouvelles cartes.

II était cependant véridique qu’une fois que le contenu additionnel avait été incorporé au jeu de base, Star Wars Battlefront était assez complet. Les DLC avaient apporté avec eux de nouveaux lieux, comme Bespin, l’étoile de la mort, ou Scarif, mais également de nouveaux modes de jeu qui étaient tout de même bien différents des autres. Ce qui fit le plus jaser, fut les héros ajoutés, en effet, Greedo ou Nien Numb n’étaient pas vraiment les personnages qui faisaient rêver les joueurs. La qualité des DLC n’était pas vraiment égale, et mis à part celui lié à Rogue One, les réactions ne furent pas enthousiastes. On leur reprochait notamment un contenu assez maigre et peu inspiré. Le véritable ajout qui donna au jeu, une perspective très différente fut la mission VR en X-Wing. Pouvoir rentrer presque entièrement dans le monde de Star Wars grâce aux casques de réalité virtuelle fut une expérience vraiment plaisante, qui avait emballé tous ceux ayant eu la chance de la faire.

Une application nommée Compagnon permettait aux joueurs de prolonger l’aventure du jeu sur smartphone. La direction multimédia de Star Wars Battlefront ne s’arrêtait pas là, de nombreux produits dérivés liés aux jeux furent publiés en parallèle. Nous pouvons notamment citer le roman : Battlefront Twilight Company, qui eut un accueil mitigé, et dont le script aurait finalement pu être utilisé dans le cadre du jeu pour une campagne. Les joueurs pouvaient également acquérir une édition spéciale de la PS4 en version Battlefront, ou des casques audios aux couleurs de la licence. Le merchandising avait été vraiment travaillé, mais les résultats ne furent pas ceux escomptés.

Il était évident que malgré ses qualités Star Wars Battlefront n’avait pas réussit à combler les grandes attentes placées en lui. Pourtant, l’histoire avait commencé d’une très belle manière, les fans attendaient ce moment depuis 10 ans, et Dice proposait à travers ce titre, la plus belle immersion Star Wars possible. Les graphismes étaient véritablement sensationnels, et la réalisation comme la bande son, donnait aux joueurs le sentiment d’être présent dans cet univers. Le succès commercial du jeu montrait bien, que Dice et EA tenait un filon plus que rentable, ce qui rendait d’autant plus décevant le fait que certains aspects étaient bâclés. Le jeu aurait probablement mérité plusieurs années de développement supplémentaires afin de proposer une expérience vraiment complète. Il est possible que le studio ait subi des pressions de Disney, afin que le jeu soit prêt avant la sortie du Réveil de la Force. C’était donc ce manque d’époques ( est la Prélogie ?), de planètes, mais aussi de héros iconiques qui donnaient ce sentiment de vide. Un bilan très mitigé pour EA, qui se devait de rebondir et répondre aux attentes, pour son Battlefront deuxième du nom.

 

Star Wars Battlefront II (2017) :

 

Deux ans après le très controversé Battlefront, EA et Dice remettaient les couverts, et publiaient en Novembre 2017 le très attendu Star Wars Battlefront II.

Le développement du jeu avait été révélé au grand public en 2016 lors d’une interview d’un des employés d’Electronic Arts. La véritable annonce avait eu lieu lors de l’E3 quelques mois plus tard. Cette fois-ci, 3 studios s’étaient occupés de la production du jeu, EA pour le multijoueur, Criterion Software pour les vaisseaux, et enfin Motive pour la campagne solo. Car oui, Star Wars Battlefront II allait bel et bien proposer une campagne solo inédite intégrée dans l’univers officiel de Star Wars. On apprenait que les équipes de développement avait notamment travaillé conjointement avec le story group de Lucasfilm, pour que l’histoire du jeu soit cohérente avec l’univers officiel. De plus, toutes les périodes des différentes trilogies Star Wars seraient désormais jouables. Dice et EA avaient réellement décidé d’écouter la communauté, et de rattraper les erreurs de Star Wars Battlefront (2015). À l’E3 2017 fut publié la bande annonce de gameplay, qui dévoilait des visuels des 3 époques présentes en jeu, mais aussi des nouveaux héros comme Kylo Ren ou Rey.

Lorsqu’eu lieu la beta publique, les retours furent assez partagés. Si la plupart des joueurs louaient les efforts fait par Dice, que ce soit sur le contenu, le gameplay, ou encore sur le nouveau système de classe, beaucoup se sentirent un peu lésés par le système des lootbox. EA avait annoncé que Star Wars Battlefront II ne bénéficierait pas de pass de saison, et que tous les contenus additionnels seraient disponible gratuitement. Cependant, si l’ajout d’un système de microtransactions pouvait faire grincer les dents de certains, ce n’était pas ce qui était principalement reproché à EA. Le problème, c’était que ce système était en fait un véritable pay to win, et ça les joueurs ne l’avaient pas supporté. En effet sur Battlefront II, tout était payant, de la simple carte des étoiles jusqu’au Héros. Les microtransactions incitaient donc les joueurs à payer pour posséder, de meilleures cartes, de meilleures armes, et de nouveaux héros. Les critiques furent tellement fortes, qu’EA décida tout simplement de supprimer le système de microtransactions dès la sortie du jeu (non pas sans avoir subi des pressions de certains gouvernements). Désormais, seuls les crédits gagnaient lors des parties, permettaient d’acheter des caisses de butins, ou des héros.

C’est donc au milieu d’une très grosse polémique que Star Wars Battlefront II arriva sur le marché. Malgré ça, le jeu proposait une expérience très complète, avec des modes jeux tous aussi intéressants que varier, de nouvelles cartes et héros basées sur les trilogies, ainsi qu’une campagne d’une durée de vie approchant les 7-8 heures.

Parlons-en de cette campagne ! Sur le papier, l’idée était très bonne. Suivre une escouade d’élite impériale dans les derniers jours de l’Empire, ça vendait du rêve. Le résultat, fut, en tout cas, assez mitigé, et beaucoup de joueurs furent déçu. La campagne était techniquement très réussie, avec de beaux environnements, et un gameplay très intéressant. Pourtant, au fil des missions, on se rendait compte que ces dernières étaient assez décousues entre-elles. L’histoire n’était pas passionnante, mais avait le mérite de proposer lors des premières missions quelques choses de neufs, dommage que cela ne durait pas. Le reste du solo était un mode arcade, et autant le dire, le gros du jeu ne se trouvait pas là.

En effet, comme tout Battlefront qui se respecte, ce jeu était principalement orienté multijoueur. Dice se devait de rebondir après les nombreuses critiques dont avaient été victime son grand frère. Pour cela, Dice décida de garder le meilleur du premier opus, et de miser sur la qualité plutôt que la quantité. Pourtant, de nombreuses critiques furent adressés à Battlefront II. En effet, les polémiques, ajoutées la grande déception de certains joueurs quant à la campagne ou au système de progression, eurent raison de la popularité du jeu. Malgré tout, les équipes de Dice n’ont pas lâché et sont allé au bout de ce qu’elles avaient à proposer, et grâce à ça, aujourd’hui, Battlefront II est un jeu complet et aimé.

Le contenu du jeu actuel est d’ailleurs très fourni et se composent de 13 modes de jeu différents :

Suprématie capitale : un mode de jeu à grande échelle, où deux équipes de 30 joueurs dont 10 sont des IA, se battent pour capturer des points de contrôle avant détruire les vaisseaux-amiraux adverses.

Assaut Galactique : Un des principaux modes de jeu, 40 joueurs s’affrontent, séparés en deux équipes, l’une en attaque, l’autre en défense. Chaque carte possède des objectifs différents. Des vaisseaux et autres véhicules, mais aussi des héros peuvent être utilisés.

Co-op : Un mode multijoueur qui je joue à 4, où l’objectif est de prendre ou défendre des points de contrôle face à des vagues d’IA.

Frappe : Deux équipes de 8 joueurs s’affrontent avec un objectif à remplir. L’équipe qui remporte 2 manches sur 3 remporte la victoire.

Escarmouche : Un match à mort par équipe où s’affrontent deux équipes de 8 joueurs. La première équipe à éliminer 100 adverse est déclaré vainqueur.

Extraction : Tiré du premier Battlefront de Dice. Une des deux équipes doit amener un convoi jusqu’à un certain point, tandis que l’autre doit les arrêter.

Chasse ewok : Une nuit noire ! Des Ewoks, tueurs d’humain ! Un seul objectif survivre ! (ou tuer si vous êtes Ewok).

Combats spatiaux : Un assaut galactique en version spatial !

Affrontements Héroïques : Des équipes de 4 héros qui s’affrontent dans un match à mort.

Confrontation de Héros : Le mode le plus technique de ce BFII, où deux équipes de deux héros s’affrontent en 3 manches.

Confrontation de chasseur : Un affrontement héroïque avec les vaisseaux héros !

Arcade : C’est l’équivalent du mode bataille du premier Battlefront de Dice. Il sert surtout d’entraînement.

Action Instantanée : Une suprématie capitale en solo, entièrement personnalisable.

Vous pourrez donc profitez de ces modes aux travers de 19 planètes différentes, ce qui est tout bonnement énorme.

Pour ce qui est du gameplay, Star Wars Battlefront II fonctionne sur un système de classe :

Commando : Le soldat classique, plutôt polyvalent, avec des armes de courtes et moyenne portées.

Soldat lourd : Plus lent, mais plus fort. Le soldat lourd est très efficace à courte portée et en défense.

Officier : Son rôle est d’offrir une aide aux soldats. Ils peuvent toutefois être redoutables en attaque.

Spécialiste : Classe de longue portée. Discret, il peut également s’infiltrer dans les lignes ennemies.

Classes bonus :

Exécuteur : Très puissant et très résistant. L’exécuteur peut être très efficace pour déblayer le terrain, et casser les lignes adverses.

Aérien :  Avec son lance Rocket et son Jetpack, les troupes aériennes peuvent être un très bon support pour avancer, ou détruire un objectif.

Infiltré : Classe d’infiltration, très efficace à courte portée, et très rapide.

 

Quant aux combats spatiaux :

Chasseur : Le plus classique, possède une bonne attaque, et une bonne défense !

Intercepteur : Très rapide, l’intercepteur est parfait pour l’attaque !

Bombardier : Plutôt lent, mais très puissant, le bombardier sera d’une grande aide dans la destruction d’objectif !

Cela fait déjà beaucoup à prendre en compte, mais en plus de tout ça, les héros viennent également s’ajouter à cette équation. Ce seront donc plus d’une vingtaine de héros terrestres ainsi que 12 vaisseaux héros, qui pourront également être joués sur les champs de bataille.

Afin de personnaliser vos classes, ce sont plus de 300 cartes des étoiles qui vous attendent, ainsi que de nombreuses apparences. D’ailleurs, l’argent réel et les crédits en jeu, ne servent plus que pour acheter des apparences. Pour augmenter et débloquer de nouvelles cartes des étoiles, il vous suffira de jouer, et de monter en niveau.

Le développement du jeu, et les grandes mises à jour gratuites ce sont arrêtées en 2020. Cependant, le jeu est régulièrement en promotion, et les serveurs sont presque toujours aussi pleins. En conclusion, nous pouvons donc dire que malgré un début plus que compliqué, Battlefront II a su ressurgir d’entre les morts. Le jeu propose aujourd’hui la meilleure, et la plus complète des expériences vidéoludique Star Wars, et pour son prix, c’est plus qu’honorable. Il aura donc fallu plus de deux ans à Dice pour faire de Star Wars Battlefront II un jeu correct, et presque 7 années pour que cette licence redécolle enfin.

À l’instant où j’écris ces lignes, aucun projet de Battlefront III ne semblent prévus par EA et Dice, même si certaines rumeurs disent le contraire. Cela dit, toujours en mouvement est l’avenir, et comme l’espoir est à la base de toute rébellion, j’espère fortement que nous aurons droit à un troisième opus.

Voilà, cette (longue) rétrospective sur la série Battlefront s’achève enfin ! En attendant plus d’informations, je ne peux que vous conseiller, si vous souhaitez prolonger l’aventure, de vous jeter sur le roman de l’Escouade Inferno, ou bien de lire notre dossier dédié aux jeux Star Wars sortis depuis le rachat de la licence par Disney.

Parution : 25/01/2021
Source : Dark vador40
Validé par : Dark vador40
Section : Jeux > Jeux Vidéo
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 26/01/2021 - 14:52
    Eh bah, pas grand monde pour réagir au dossier de DV40 sur le site ? Il est pourtant intéressant :neutre:

    Belle rétrospective amigo, en tout cas c'est marrant de constater que je suis vraiment à contre-courant, je préférais le gameplay du 2015 et ses troopers 100% personnalisables au système de classes du 2017, et la campagne solo reste mon meilleur souvenir du jeu :transpire:
  • 26/01/2021 - 15:40
    Merci pour beaucoup c'est gentil :cute: !

    Je connais pas mal de gens qui pensent comme toi aussi, c'est assez subjectif. Personnellement, j'ai bien accroché à la campagne. J'aurais préféré autre chose mais c'était déjà pas mal, même si j'y suis jamais retourné :D.
  • 26/01/2021 - 15:44
    J'ai toujours bien aimé ce Battlefront II.
    Il est certes répétitif et le matchmaking est totalement foiré mais je le trouve fun à jouer!
    Si on pouvait être encore plus nombreux sur les maps ce serait génial. En revanche les parties ne seraient pas près de se finir :lol:

    Je n'avais jamais expérimenté les vieux Battlefront en ligne, je jouais surtout en écran splitté avec un ami, c'était une autre époque des jeux vidéo :)

    En tout cas merci pour le coup de vieux avec ce petit dossier. :D
  • 26/01/2021 - 15:56
    Dark vador40 a écrit:
    Je connais pas mal de gens qui pensent comme toi aussi, c'est assez subjectif.


    D'ailleurs tu vas rire mais un de mes plus gros reproche au jeu et à son système de classe venant limiter la personnalisation, c'est l'impossibilité de flanquer ces ****** de détonateurs et autres joyeusetés peu ou prou assimilées à une grenade sur le bouton de tranche de ton choix :transpire: Je ne joue pas à beaucoup de FPS mais la plupart du temps la grenade est par défaut à l'opposé d'où elle est figée dans Battlefront 2 :paf:

    Mais j'exagère, depuis l'arrivée du mode Coop' j'y ai passé beaucoup de bon temps aussi, et quand tu as une team qui joue l'objectif les combats spatiaux sont vraiment chouettes aussi :)
  • 26/01/2021 - 16:37
    Effectivement le jeu a bien vieilli, même si le match making est toujours inexistant :paf: .
    Je suis content de voir qu'il compte toujours autant de joueurs, et que les fans se régalent dessus :cute: .
    19 000 000 de téléchargements sur le Epic Games store, durant l'offre spéciale où il était disponible gratuitement.

    @SauvageL'Oppressé: Merci pour le gentil retour :D .
  • 26/01/2021 - 16:39
    Dark vador40 a écrit:19 000 000 millions de téléchargements sur le Epic Games store

    Il doit y en avoir 2-3 qui l'ont téléchargé plusieurs fois... :whistle:
  • 26/01/2021 - 16:53
    C'est les sources d'EA... :paf:. Après est-ce ce que ces statistiques sont faussées, aucunes idées :lol:
  • 26/01/2021 - 17:11
    ashlack a écrit:
    Dark vador40 a écrit:19 000 000 millions de téléchargements sur le Epic Games store

    Il doit y en avoir 2-3 qui l'ont téléchargé plusieurs fois... :whistle:


    Ouille oui, formulé comme ça :ange: Relis toi patiemment DV40 tu comprendras la petite pique :D
  • 26/01/2021 - 17:12
    Mince :paf:
    Merci^^.
  • 26/01/2021 - 18:37
    Apparemment les serveurs PC ont été en PLS la semaine dernière. Rien d'étonnant du coup.
    En tout cas c'est cool, j'espère que beaucoup ont donné une seconde chance au jeu et se sont rendus compte de ses qualités. :)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité