StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique du roman Thrawn - Trahison
 
[Critique] Une mission de routine, vraiment ?
11/12/2020

Il y a deux semaines, les éditions Pocket ont publié dans nos vertes contrées le roman Thrawn – Trahison, dernier volet de la trilogie basée sur le célèbre Grand Amiral Chiss du non moins célèbre auteur Timothy Zahn. La fin de Thrawn dans la langue de Molière ? Ce serait mal connaître l'auteur puisqu'une nouvelle trilogie consacrée aux premières années militaires du Chiss a démarré il y a quelques mois aux USA. Thrawn n'a donc pas fini de faire parler de lui ! ;-)

Voici donc ma critique basée sur l'exemplaire VF de ce Thrawn – Trahison, un exemplaire offert par Pocket que j'en profite pour remercier chaleureusement au passage.

Mais d'abord, un rappel de la couverture et du synopsis !

 

 

Depuis qu'il a prêté allégeance à Palpatine, Thrawn est devenu l'un de ses outils les plus efficaces. Mais l'Empereur rêvé d'une arme plus destructrice.

Alors que son programme de perfectionnement des chasseurs TIE est arrêté au profit du projet Étoile de la Mort, Thrawn réalise que les rapports de forces, au sein de l'Empire, ne se mesurent pas qu'à l'aune de l'efficacité tactique. Même l'être le plus intelligent ne peut rivaliser avec le pouvoir d'annihiler des planètes entières.

C'est l'instant que choisit pour revenir son ancien protégé, Eli Vanto, porteur de nouvelles alarmantes à propos du monde natal du grand amiral. Écartelé entre son devoir vis-à-vis de l'Ascendance Chiss et sa loyauté envers l'Empire, Thrawn sait que son choix, quel qu'il soit, sera synonyme de trahison...

 

La critique de L2-D2

 

Après un premier roman au rythme beaucoup trop lent pour moi et un deuxième opus qui a eu son lot de détracteurs (mais hey, certains ont aimé, notamment moi!), voici venir le (toujours, lorsque c'est Thrawn et Zahn) très attendu roman Thrawn – Trahison !

 

Une édition VF soignée

On commence à avoir l'habitude avec l'éditeur : les « pages spéciales » en début de roman sont préservées. Et voir le logo Star Wars avec en arrière-fond le motif Impérial met directement dans l'ambiance !

Et bien sûr, impossible de ne pas mentionner la sublime couverture, basée sur celle d'une édition collector outre-Atlantique. Le Grand Amiral y est représenté dans toute sa splendeur et dans une posture tellement qui lui va à ravir. C'est si artistiquement fait ! (vous l'avez ?)

 

Deux romans one-shots qui en viennent à former une trilogie ?

Et bien oui. Eli Vanto n'était pas mentionné dans le précédent opus ? Ce reproche est ici gommé puisque Trahison fait parfaitement le lien entre les deux premiers romans de cette trilogie qui n'a pas dit son nom. Car de Thrawn premier du nom, l'auteur nous fait donc retrouver Eli Vanto, le premier protégé de Thrawn, mystérieusement envoyé au sein de l'Ascendance Chiss dans les ultimes pages de ce roman. De Thrawn – Alliances, on ressort l'équipage du Chimaera avec la non moins intéressante commandante Faro mais aussi (et surtout) la menace Grysk, qui après s'être frottée aux Régions Inconnues décide d'avancer un peu plus dans cet Empire si mystérieux.

Et en plus de tout cela, Timothy Zahn poursuit les liens avec la série animé Rebels. Ainsi donc, ce troisième roman se déroule dans un intervalle de temps bien précis, en une semaine exactement, justifiant ainsi l'absence du Grand Amiral sur Lothal pendant quelques épisodes de la quatrième saison avant qu'il ne fasse son grand retour lors du final de la série. Difficile d'ailleurs de ne pas voir dans le destin de Faro un signe de l'auteur permettant à qui le voudrait de réutiliser ce personnage un peu plus tard...

 

L’Étoile de la Mort, c'est le mal

Disons-le d'emblée : l'intrigue ne s'annonce guère palpitante dans un premier temps. En effet, les premiers Chapitres sont consacrés à l'analyse des grallocs, des sortes de gros mynocks plus agressifs et que Thrawn se voit pour mission de parvenir à éliminer...

Non, attendez, ne partez pas, c'est beaucoup plus intriguant que cela, pour la bonne et simple raison que ces grallocs ont pris pour cible une des voies de ravitaillement du projet Nébuleuse. Autrement dit : Thrawn se voit impliqué dans un problème lié à la construction de l’Étoile de la Mort ! Et le Grand Amiral va donc se retrouver pris entre deux feux, entre un Grand Moff Tarkin qui ne rêve que de ridiculiser le Directeur Krennic et Krennic lui-même, qui va mettre dans les pattes du Chiss son Directeur Adjoint, Ronan (qui n'est pas un Accusateur ici, coucou Marvel !).

Ronan, c'est Krennic en mode lèche-bottes de son patron, convaincu que le Directeur est l'homme de la situation, toujours. Mais comme de tradition, lui aussi finira par voir la lumière, à savoir que Thrawn est un bon. Peut-être pas aussi bon que son Directeur, quand même, mais un bon. Les dernières pages l'impliquant et le sort qui lui est réservé sont d'ailleurs assez inattendues... en tout cas, je ne l'avais pas vu venir. Et ça me plaît !

 

Des Chiss et des hommes

Le roman est enfin l'occasion de donner un rôle actif à d'autres Chiss que Thrawn et de découvrir un peu plus le mode de fonctionnement de l'Ascendance. Zahn réussit bien à donner à la chaîne de commandement et aux traditions Chiss un aspect « exotique », étranger à la froide rigueur Impériale, notamment avec les Navigatrices et les mystères les entourant. Il y a un énorme potentiel là-dedans, un potentiel que l'auteur a bien senti puisqu'il va nous plonger dans le passé de l'Ascendance avec sa nouvelle trilogie.

 

Une conclusion satisfaisante, mais pas entièrement

Thrawn – Trahison se retrouve donc avec la douloureuse tâche de conclure une trilogie qui n'en est pas vraiment une. Si l'ensemble est très satisfaisant, dans les jointures cela coince un peu. Le cas Eli Vanto est à ce titre représentatif : ne pouvant plus jouer le rôle de protégé de Thrawn, ce rôle étant dévolu à la commodore Faro, le voilà qui peine à exister par lui-même, envoyé de droite à gauche sous les ordres du Chiss dans l'attente de pouvoir lui parler face-à-face et de faire le point, d'avoir un mot, une parole... Et ce moment ne viendra pas. Eli est à mon sens le grand perdant du roman, d'autant plus que le synopsis laissait présager un tout autre rôle pour lui.

Le synopsis, tient, parlons-en : si le thème de la trahison revient régulièrement dans l’œuvre, s'il y a bien un(des) traître(s) dans l'affaire, si Thrawn est suspecté lui-même par quelques personnages, le Chiss lui même ne sera guère concerné.

 

Bilan

Thrawn - Trahison est donc une nouvelle réussite de Timothy Zahn. Magré les contraintes causées par les événements de Star Wars Rebels, l'auteur parvient à rester fidèle à son univers, à son personnage fétiche, à ses marottes scénaristiques, tout en nous donnant indéniablement envie d'en voir plus. Et tant pis si tout n'est pas parfait...

J'attends désormais sa prochaine trilogie avec impatience... et j'avoue que si on pouvait en plus lui confier un roman narrant la destinée du Grand Amiral et d'Ezra, pourquoi pas dans l'espace Grysk tiens, ce serait parfait !

 

NOTE  : 90 %

A noter que le roman porte le numéro 175 !

 

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

Encore merci aux éditions Pocket pour l'exemplaire offert pour la critique, et on se retrouve dans quelques jours pour parler de L'Ombre de la Reine, sorti il y a une petite semaine, un roman consacré cette fois-ci à Padmé Amidala entre La Menace Fantôme et L'Attaque des Clones !

Parution : 11/12/2020
Source : Le staff et les éditions Pocket
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 11/12/2020 - 17:15
    Il n'y a pas que le camarade Graf qui l'ait lu en VF !

    Nous aussi ! :)
  • 11/12/2020 - 21:29
    Oui cet effet de Thrawn surpuissant, surhomme, omniscient devient chiant à la longue y a plus aucune surprise. Y a que le "comment" qui garde un intérêt.
    Heureusement que la nouvelle trilogie avec un Thrawn plus jeune arrive :sournois:
  • 13/12/2020 - 8:19
    Merci pour les retours, j'ai hâte de recevoir mon tome :).

    Je vois pas mal de critiques super intéressantes sur les forums qui ne sont pas dans les rubriques avis des fiches de romans, c'est dommage je pense que de nombeuses personnes qui les consultent seraient intéressées.
  • 13/12/2020 - 10:58
    Lain-Anksoo a écrit:Oui cet effet de Thrawn surpuissant, surhomme, omniscient devient chiant à la longue y a plus aucune surprise. Y a que le "comment" qui garde un intérêt.

    C'est vrai. Je compare souvent Thrawn à Sherlock Holmes. Comme lui, on sait qu'il va réussir. Ce qui fait tout le sel c'est comment il a tiré ses conclusion :) Pour moi Thrawn et Vanto/Faro = Sherlock et Watson :cute:

    Sheikath a écrit:Je vois pas mal de critiques super intéressantes sur les forums qui ne sont pas dans les rubriques avis des fiches de romans, c'est dommage je pense que de nombeuses personnes qui les consultent seraient intéressées.

    T'inquiète pas c'est juste un oubli. D'ailleurs tu peux trouver sur le site mes critiques sur les autres tomes ;)
  • 16/12/2020 - 23:09
    Je viens de recevoir le dernier tome de cette trilogie Thrawn et je crois que je vais tout reprendre du début . Je n'ai franchement pas beaucoup de souvenirs des deux premiers tomes, à part une description du système impérial que j'avais beaucoup apprécié.
    Mais les allers retours dans le passé notamment dans le second tome ne m'avait pas franchement marqué....
  • 16/12/2020 - 23:19
    Sincèrement je pense que tu peux te passer de relire Alliance (juste un conseil aprés tu fais ce que tu veux évidemment :D ) mais c'est un roman vraiment moyen qui n'apporte de souvenir pas grand chose (sauf quelque précision sur les skywlaker mais que tu peux trouver sur le wookie).

    Je me souviens avoir du mal a le finir notamment a cause de l'histoire se déroulant durant la guerre des clones
  • 16/12/2020 - 23:40
    J'avais trouvé les parties Guerre des Clones tellement longues et je ne suis pas du tout fan de toute l'histoire sur Batuu surtout que Disney en a fait des tonnes sur cette planète pour leur attraction !
  • 17/12/2020 - 8:33
    Le tome 2 introduit quand même les Grysks et les Navigatrices qui jouent un rôle important dans la suite ;)
    Après c'est uniquement dans la partie Empire, soit la moitié du roman ^^
  • 17/12/2020 - 8:42
    Ayden69 a écrit:Je viens de recevoir le dernier tome de cette trilogie Thrawn et je crois que je vais tout reprendre du début . Je n'ai franchement pas beaucoup de souvenirs des deux premiers tomes, à part une description du système impérial que j'avais beaucoup apprécié.
    Mais les allers retours dans le passé notamment dans le second tome ne m'avait pas franchement marqué....

    A mon sens, la relecture des deux premiers tomes n'est pas nécessaire : le roman se suffit largement à lui-même. Alors oui, Vanto est un des personnages principaux du tome 1, et les Grysks sont introduits dans le 2... mais nous ne sommes pas dans une logique à La croisade noire du Jedi fou où il s'agissait en gros d'une celle histoire répartie sur 3 romans. :wink:
  • 17/12/2020 - 8:52
    L2-D2 a écrit:A mon sens, la relecture des deux premiers tomes n'est pas nécessaire : le roman se suffit largement à lui-même. Alors oui, Vanto est un des personnages principaux du tome 1, et les Grysks sont introduits dans le 2... mais nous ne sommes pas dans une logique à La croisade noire du Jedi fou où il s'agissait en gros d'une celle histoire répartie sur 3 romans.


    C'est vrai. Il faut juste se souvenir que :

    - Vanto a rejoint le croisseur d'Ar'alani à la fin du tome 1.
    - Les Grysks sont une espèce des Régions Inconnues qui sèment la terreurs là-bas.
    - Ils ont une technologie équivalant à celles des croiseurs Interdictor mais en plus compacte. Ils peuvent aussi déplacer des astres.
    - Ils ont des espèces vassales qui font la sale besogne.
    - L'Ascendance voyage dans l'Hyperespace grâce aux Navigatrices. Ce sont de jeunes filles sensibles à la Force.
    - Seules certaines jeunes filles Chiss peuvent être sensible à la Force, cependant leur sensibilité disparait en grandissant.
    - La loyauté de Thrawn à l'Empire a été remise en question par Vador à cause de ses liens avec l'Ascendance.

    :cute:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité