StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique du roman Renaissance chez Pocket
 
[Critique] Ce roman est l'étincelle !
11/09/2020

Il y a maintenant deux semaines, les éditions Pocket ont publié le roman Renaissance de Rebecca Roanhorse, un roman faisant partie du programme Voyage vers Star Wars – L'Ascension de Skywalker et nous narrant ce qu'il est advenu de la Résistance juste après les événements du film Les Derniers Jedi. Comme de coutume, mes camarades Lain et link vous ont proposé une critique le jour de la sortie basée sur leur lecture VO. Je vous propose quand à moi une critique du roman basée sur l'exemplaire VF offert par les éditions Pocket, que j'en profite pour remercier chaleureusement au passage.

Mais d'abord, un rappel de la couverture et du synopsis !

Dans ce préquel à l'Ascension de Skywalker, nos héros s'efforcent de poursuivre la lutte alors que l'étincelle de la Résistance menace de s'éteindre.

La Résistance est en ruines, son armée réduite à une poignée de combattants blessés. Finn, Poe, Rey, Rose, Chewbacca, Leia se retrouvent plus que jamais isolés. Et le dernier appel à l'aide de la générale n'a pas reçu de réponse.

Depuis les jungles de Ryloth jusqu'aux chantiers navals de Corellia, l'ombre du Premier Ordre grandit, et ceux qui ont le courage d'affronter les ténèbres sont éparpillés. Pour préserver l'étincelle de l'espoir, les derniers Résistants doivent écumer la galaxie à la recherche d'autres leaders – y compris ceux qui, par le passé, ont aidé la Rébellion à renverser l'Empire. Des batailles auront lieu, des alliances seront forgées, et la Résistance renaîtra.

 

La critique de L2-D2

Avant même d'attaquer la première page du roman, vous serez conquis : entre la double page « Star Wars » avec les visages des héros de la postlogie et celle où l'emblème de l'Alliance Rebelle, brisé, donne l'impression d'avoir été recollé, vous serez dans le bain !

 

Bonjour à tous, je vais faire l'appel...

« Ils sont venus, ils sont tous là » chantait Charles Aznavour. Et c'est bien le cas : le roman se positionne à peine quelques jours après la bataille de Crait et le sacrifice de Luke Skywalker face aux hordes du Premier Ordre. La Résistance a besoin d'alliés et va donc tout faire pour recontacter les anciennes gloires...

Le roman se permet donc d'être la suite directe du dernier arc du comics Poe Dameron, puisque l'on retrouve l'Escadron Black au grand complet sur Grail mais pas seulement : Renaissance convoque Zay Versio et Shriv de l'Escouade Inferno (ce dernier écopant d'un véritable rôle et pas simplement un caméo), Wedge Antilles, Norra Wexley et l'Escadron Phantom de la trilogie Riposte, le twi'lek Yendor du roman Étoiles Perdues sans oublier des visages connus de la trilogie originale... Et c'est sans compter l'une des intrigues principales du roman : découvrir si Ransolm Casterfo, l'excellent nouveau personnage du roman Liens du Sang, ne serait pas finalement vivant après des années de détention !

 

Ah, mais je vois tout de même des visages connus !

Parce qu'il n'y a pas que le retour de personnages connus des lecteurs de l'Univers Officiel, Renaissance se doit d'explorer le statu-quo post-Les Derniers Jedi. Évacuons d'emblée le principal écueil que l'on peut faire au roman : Rey n'y est qu'une figurante, à l'exception d'une poignée de scènes entre elle et Leia en début de roman. C'est d'ailleurs dommage, car il aurait été intéressant de la voir repenser à Ben/Kylo Ren ou bien même confronter la Générale à ce sujet. Peut-être dans une œuvre ultérieure ?

En revanche, Rebecca Roanhorse s'est focalisée sur la Générale, nous montrant un personnage qui a certes survécu mais pas sans séquelles lourdes. Leia est physiquement à bout, et n'en peut presque plus. C'est assez bien joué de la part de l'auteur, de la même façon que Rae Carson, en charge de la novélisation de L'Ascension de Skywalker, optera pour une voie similaire, établissant une continuité bienvenue dans son traitement, au point que son décès lors du dernier opus cinématographique n'en est que plus logique. Et, comme dans le film, Rose et Connix resteront près de leur Générale quasiment tout le roman.

Allez, un autre reproche : il est dommage de nous montrer Maz Kanata refuser de rallier la Résistance... alors même qu'elle en sera membre dans L'Ascension de Skywalker !

 

Toi, tu es sans doute le malin du groupe ?

Mais le personnage qui, à mon sens, est le plus mis en avant ici, c'est bel et bien Poe Dameron. Et c'est un Poe au bout du rouleau psychologiquement que l'on découvre au début du roman, convaincu que s'il avait agi autrement dans Les Derniers Jedi, s'il avait fait confiance à la Vice-Amirale Holdo, les choses se seraient déroulées autrement et, surtout, auraient permis la survie de davantage de membres de la Résistance. Poe se sent les mains tachées du sang de ses camarades. Le personnage doit donc se racheter, convaincre les autres de lui pardonner ses erreurs pour enfin devenir le leader que Leia et Holdo ont vu en lui.

Poe est, d'une certaine façon, le personnage principal, celui qui fait le lien entre les différentes intrigues, celui qui doit le plus se remettre en question, et Rebecca Roanhorse achève ainsi l'arc du personnage développé dans Les Derniers Jedi. Sa complicité avec Finn est développée au passage et l'ex-stormtrooper donne envie de sourire à chaque fois qu'il intervient !

 

Aujourd'hui, nous allons parler de vaisseaux !

Il ne s'agit cependant pas que de développer des personnages pour faire un bon roman, il faut bien leur donner une intrigue dans laquelle s'épanouir. C'est plutôt habilement fait de la part de Rebecca Roanhorse, qui préfère séparer les protagonistes afin de nous impliquer davantage dans la reconstruction de la Résistance à travers différentes missions. Le roman manque peut-être d'une intrigue avec davantage d'ampleur et, dans le même temps, cette absence de bataille ou de conflit d'envergure s'explique par l'état de la Résistance, qui n'a tout simplement pas les moyens de tenter la moindre action armée au début du roman. Espérons pour elle que ce ne sera plus le cas lorsque le lecteur atteindra le dernier Chapitre ! ;-)

 

Conclusion

Renaissance est donc un roman qui porte formidablement bien son nom et permet de mettre en avant comme rarement le personnage de Poe Dameron. Suite directe du film Les Derniers Jedi, sa lecture s'impose pour tout amateur de l'Univers Officiel Star Wars, et les dernières lignes du roman sont un véritable appel à l'aventure... et à de futures lectures issues de la galaxie lointaine, très lointaine !

 

NOTE  : 90 %

 

A noter que le roman porte le numéro 173 !

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé du roman en vous rendant sur sa fiche ou bien sur le topic du forum !

Encore merci aux éditions Pocket pour l'exemplaire offert pour la critique, et je vous rappelle à tous que le prochain roman à venir dans nos contrées sera la novélisation du film Solo – A Star Wars Story, prévue pour le 29/10/2020 !

Parution : 11/09/2020
Source : Le staff et les éditions Pocket
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 04/09/2020 - 7:49
    C'est Tallie Lintra dans TLJ. Une pilote de A-Wing blonde.
  • 04/09/2020 - 11:13
    vos661 a écrit:C'est Tallie Lintra dans TLJ. Une pilote de A-Wing blonde.


    Ha ! Ben oui ! Merci :)

    Pour ma défense avec le casque sur la tête
    Image
    Image

    C'est le petit pincement de lèvre qui me met dedans :lol:
  • 04/09/2020 - 11:28
    La serie Poe Dameron nous dit pk l'escadron black est absent du film 8
  • 06/09/2020 - 10:17
    Lu. C'était très bien, très bons liens avec l'UE, histoire sympa. Dommage qu'au final ça n'apporte pas grand chose par rapport à TROS... En fait ça apporte beaucoup plus à TLJ.

    Point rigolo, à chaque apparition de Rieekanje me disais que le personnage devait avoir au moins 80 balais !

    En parlant de ça, sait-on quel âge a Wedge dans le canon ?
    Dans le Legends, il a peu ou prou le même âge que Luke, ou légèrement plus, soit une petite vingtaine d'années lors de la bataille de Yavin. Ce qui lui donne environ 25 ans au moment de la bataille de Jakku s'il garde le même âge.
    A côté de ça, Norra doit avoir facilement 10 ans de plus que lui, puisqu'à leur rencontre Snap a une quinzaine d'années. Sauf que le roman donne l'impression que Wedge est beaucoup, mais alors beaucoup plus vieux qu'elle.
  • 06/09/2020 - 10:28
    Neow a écrit:Point rigolo, à chaque apparition de Rieekanje me disais que le personnage devait avoir au moins 80 balais !


    Largement oui. Dans l'UEL il était né en -48, ce qui lui ferait 82 ans dans le roman.
    Et je trouve ça bizarre que dans l'UE canon, ils aient choisi de faire survivre un mec comme Rieekan, dont l'acteur est mort depuis longtemps ce qui rendrait impossible tout caméo dans un film de la ST, et de tuer Madine alors que l'acteur est encore en vie et donc aurait très bien pu apparaître dans les films :neutre:
  • 06/09/2020 - 10:30
    Neow a écrit:En parlant de ça, sait-on quel âge a Wedge dans le canon ?
    Dans le Legends, il a peu ou prou le même âge que Luke, ou légèrement plus, soit une petite vingtaine d'années lors de la bataille de Yavin. Ce qui lui donne environ 25 ans au moment de la bataille de Jakku s'il garde le même âge.
    A côté de ça, Norra doit avoir facilement 10 ans de plus que lui, puisqu'à leur rencontre Snap a une quinzaine d'années. Sauf que le roman donne l'impression que Wedge est beaucoup, mais alors beaucoup plus vieux qu'elle.


    On ne sait ni l'âge de Wedge ni l'âge de Norra dans le canon :neutre:
    Mais après t'as raison : Temmin est né en -11, donc Norra entre -40 et -30 (fourchette large^^). J'avais jamais fait les calculs, mais c'est vrai que dans le roman on a l'impression que le vieux dans le couple c'est Wedge.

    (Et dans le Légendes, Wedge a 2 ans de plus que Luke.)
  • 06/09/2020 - 10:35
    Ouais mais Wedge dans Rebels a l'air assez jeune, à peu près de l'âge de Sabine :neutre: Et elle est née en 21 BBY, la même année que Wedge dans le Legends. Donc Wedge dans le canon doit avoir à peu près le même âge qu'il avait dans le Legends (ou alors 2-3 ans de plus grand maximum)...
  • 11/09/2020 - 18:43
    Nous l'avons aussi lu en VF !

    Le staff semble unanime sur le roman ! Et vous ? :)

    Edit : et d'ailleurs, la transmission qui a lieu lors du prologue, c'est clairement la liste que les héros cherchent à récupérer plus tard ! :wink:
  • 23/09/2020 - 19:51
    J'ai acheté le roman suite aux critiques élogieuses. Cette douche froide !

    C'est clairement le roman SW le plus oubliable et insipide que j'ai lu jusqu'ici. Est-ce à cause du contexte postlogie ? Est-ce parce que je suis entrain de rattraper des oeuvres légends post-ROTJ et que le contraste est saisissant ? Je ne sais pas. Mais déjà quand le décor - l'univers - dans lequel se déroule l'histoire n'arrive pas à te passionner, ça commence mal.

    L'histoire se résume à une péripétie étalée sur une tartine trop longue. Et les personnages... On nous tease Ransolm : il a trois répliques.
    Mais le pire, c'est Poe. Je suis désolé, mais sa phase dépressive où il pense être à l'origine de la débâcle de la Résistance parce qu'il a pas fait assez confiance à Holdo - mais surtout que tous les personnages abondent dans son sens ! - ça m'a sorti du livre. Et va aussi falloir m'expliquer depuis quand le crédo de la Résistance c'est "fais aveuglément confiance à ton supérieur et pose pas de questions" :paf:

    Pour le reste, le roman est bien écrit. J'espère revoir l'auteure sur la licence, avec un meilleur matériau de base sur lequel bosser.

    Mais pour filer une métaphore, c'est comme si on m'avait promis un steak et que je me retrouves devant une entrée bien molle en attendant un plat principal qui n'arrive pas.

    20 %
  • 25/09/2020 - 16:34
    Je suis en total désaccord avec toi ! :transpire:

    Je trouve au contraire le roman rythmé, et j'avoue que l'intrigue sur la survie ou non de Casterfo m'a conquis. A vrai dire, je m'attendais presque à ce qu'on découvre à la fin du roman qu'il s'agissait d'un autre Sénateur, et que le perso était bel et bien mort des années plus tôt... :chut:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité