StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle, par LL-8
 
Le destin d'une battante
23/03/2020

Bonjour à tous !

En cette période de confinement généralisé, quoi de mieux qu'une bonne lecture pour passer le temps ? C'est ce que SWU vous proposer aujourd'hui, avec une histoire dynamique qui nous est proposée par LL-8, Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle. Explorant le personnage qu'elle avait créé pour le Recueil SWU N°8 - Naissance d'une Rébellion (auquel vous pouvez toujours contribuer ici), LL-8 lui a donné un passé, des blessures, des tourments... Mais aussi de la force, du courage, et une fureur de vivre marquante.

Cliquez sur la couverture pour accéder à la fiche de l'histoire.

  • Hajoo Nexu - Chroniques d'une Rebelle

    Lorsque l’Empire assassine sa famille, Hajoo a tout juste quatorze ans. S’ensuit alors une errance dans les recoins les plus sombres de la galaxie, à la recherche d’un but auquel se raccrocher... D’une cause à défendre.

On remercie au passage notre graphiste Chuck610 pour ce superbe portrait de couverture.

Voilà pour cette fois, on se retrouve très bientôt pour une nouvelle publication.

Bonne lecture, et que l'Inspiration soit avec vous !

Parution : 23/03/2020
Source : Le Jury Fan-Fictions
Validé par : Jagen Eripsa
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 03/03/2019 - 12:34
    " LL-8 ? C'est plus une machine qu'un homme..." :paf:

    Je trouve incroyable que tu arrives à gérer ces nouvelles et ta fanfic "Toujours en Mouvement est l'avenir" en même temps, tout en conservant une grande qualité d'écriture. Chapeau bas LL, et continue donc comme cela :cute:
  • 03/03/2019 - 14:45
    C'est lu !

    En fait, ces sorties espacées permettent d'encore mieux apprécier chaque nouvelle partie.

    Je ne sais pas vraiment quoi dire si ce n'est que je suis toujours autant fan de ce personnage et de son évolution. Le passage en fin de sevrage est bien écrit et parfaitement crédible. On sent qu'elle perd toujours un peu la tête, mais qu'elle finit par se ressaisir à la vue des sénateurs qui lui rappellent de lointains souvenirs.

    D'ailleurs, on reste ancrés dans l'importance qu'ont ses souvenirs durant toute cette partie, la transformant petit à petit en le personnage qu'on avait découvert dans le recueil. Son instinct premier est de rester fidèle à ses années sur Nar Shaddaa puis, au fur et à mesure, elle découvre une nouvelle façon de voir les choses grâce à Zef et Phoot. Celle-ci surpassera finalement les enseignements de Zoar dans les derniers instants. Pourtant, un un sens, elle y applique l'un des préceptes de son ancien mentor : "Il faut savoir laisser le passé de côté".

    J'aime beaucoup constater à quel point la Hajoo de chaque chapitre est différente et pourtant toujours aussi attachante. Un véritable coup de coeur que ce recueil de Nouvelles (au cas où je ne le dis pas assez :transpire: )
  • 05/04/2019 - 10:12
    Allez, pour une fois, je ne suis pas trop en retard !
    Ca y est, on est arrivés à la dernière partie de cette petite série de nouvelles. Cette partie 6 - qui du coup est un peu plus longue - fera le lien avec la nouvelle que j'avais écrite pour le recueil, que vous pouvez retrouver ici.
    Il est donc temps pour moi de dire au revoir à Hajoo (ou pas ? :sournois: )
    Merci en tout cas à L2 et Mandoad pour vos retours, et merci d'avoir suivi ces nouvelles :jap:
    @dark cedric : merci pour les compliments ^^

    Sur ce, bonne lecture !

    Hajoo Nexu
    Chroniques d’une Rebelle

    Partie VI – Embarquement final

    0 BY


    - Et si l’Empire a déjà acquis cette force de frappe, combien de chances nous reste-t-il ?

    La question résonna dans toute la pièce. Le centre de commandement était bondé, rempli d’officiers, pilotes et techniciens rebelles de toutes origines. Hajoo entrouvrit sa veste un peu plus. Elle étouffait avec cette foule autour d’elle. Elle était compressée entre un Gran en tenue de pilote et un humain vêtu d’un uniforme couleur sable. Tous s’étaient rassemblés autour de la table holographique et des sénateurs qui, en temps normal, prenaient les décisions. Mais cette fois, quelque chose avait changé.
    - Combien de chances nous reste-t-il ? s’éleva une voix féminine depuis le centre de la pièce. Quels choix a-t-on, vous voulez dire !

    Hajoo tendit le cou et aperçut le dos de la jeune femme qui avait pris la parole. Elle ne l’avait jamais rencontrée, mais l’histoire de ses aventures sur Jedha et Eadu s’étaient déjà répandues sur tout Yavin IV. Jyn Erso n’était autre que la fille de Galen Erso, ingénieur d’une arme qu’on disait capable de détruire des planètes. Hajoo savait que l’Empire était capable de détenir une telle puissance, mais visiblement, cela ne faisait pas l’unanimité parmi les sénateurs rebelles. La jeune femme croisa les bras, poussant au passage le Gran à sa droite.
    - S’enfuir ? Se cacher ? Implorer leur pitié ? Disperser vos forces ? Reculer devant un ennemi aussi dangereux et doté d’une telle puissance, c’est condamner à jamais la galaxie à vivre dans la servitude. Au contraire, c’est maintenant qu’il s’agit de se battre !
    - Oui ! fit une voix sur le devant de la foule.
    - Chaque minute qu’on perd à discuter nous rapproche des cendres de Jedha, reprit Erso.

    Hajoo hocha la tête. Elle n’avait pas tort. Il fallait attaquer avant que l’Empire ne le fasse. Comme dans un combat rapproché. Il fallait prendre l’avantage avant que l’adversaire ne puisse engager d’attaque.
    - Qu’est-ce qu’elle propose ? cria le Gran, vrillant les tympans d’Hajoo au passage.
    - Laissez-la parler ! ajouta quelqu’un dans la foule.

    La jeune femme sentit une excitation parcourir les rebelles. Au centre de la pièce, Erso poursuivit, galvanisée par l’appui qu’elle recevait.
    - Envoyez vos meilleures troupes sur Scarif.

    Des murmures de protestations passèrent parmi les officiers rebelles. Hajoo vit deux capitaines discuter entre eux. L’air contrarié qu’elle lut sur leur visage ne la rassura pas. L’Alliance avait trop peur de se salit les mains. La jeune femme jeta un coup d’œil à ses propres galons cousus sur sa veste. Elle ne les avait pas gagnés en observant passivement la guerre. Elle avait agi. Aujourd’hui, Erso proposait la même chose, mais il n’y avait personne pour l’écouter.
    - Envoyez toute la flotte rebelle s’il le faut. Il faut s’emparer des plans de l’Etoile de la Mort tant qu’il est encore possible de la détruire !

    Nouvelle vague de murmures. Les propositions d’Erso avaient le mérite de soulever le débat. Hajoo vit son voisin humain hocher la tête vigoureusement en signe d’assentiment.
    - Vous nous demandez d’investir manu militari des installations impériales au nom d’un vague espoir ? demanda la sénatrice Pamlo.
    - L’espoir est la base de toutes les rébellions, répondit Erso.

    Les murmures s’élevèrent plus forts encore, et chaque rebelle prit part au débat de son côté. Se frayant un passage parmi ses coéquipiers, Hajoo se rapprocha des têtes pensantes de l’Alliance. Un sénateur humain à la barbe fine s’appuya contre la table holographique.
    - Mais il n’y a aucun espoir, dit-il.
    - Moi, je dis qu’il faut se battre ! répondit l’amiral Raddus, un MonCal.
    - Je pense que la Rébellion a vécu ! répliqua un autre.

    Ils étaient trop divisés pour prendre une décision. Hajoo jeta un coup d’œil vers Erso. La jeune femme semblait dépitée. Elle apprendrait vite que l’Alliance n’était pas idéale. Hajoo regarda Mon Mothma. Elle côtoyait la sénatrice depuis deux années déjà et elle connaissait déjà sa réponse. Une attaque de cette envergure, c’était trop risqué. Il ne s’agissait pas de risquer la vie d’une ou deux personne, mais toute la flotte rebelle.
    - Je suis désolée, Jyn, dit-elle. Sans l’accord unanime du Conseil, ce serait trop risqué.

    Hajoo vit la jeune femme hésiter, avant de pivoter et disparaître dans la foule. Elle soupira et croisa le regard de Mothma. Elle lut dans les yeux de la sénatrice que, si elle l’avait pu, elle aurait donné à Jyn ce qu’il lui fallait pour mettre son plan en route. Mais elle n’était que sénatrice, et elle avait les mains liées. Hajoo lui fit un signe de tête et se dirigea vers la sortie de la salle de commandement. Contrairement à toutes ces têtes pensantes, elle pouvait agir.

    **


    Le tarmac de la base de Yavin IV grouillait de vie du matin au soir. Des centaines de techniciens s’affairaient dans tous les sens, entraînant dans leur danse droïdes et pilotes lorsqu’ils en avaient besoin. Deux croiseurs MonCal reposaient au fond du hangar semi-ouvert, bénéficiant d’un repos bien mérité. Hajoo était toujours impressionnée de savoir que ces vaisseaux massifs allaient et venaient sur la base sans jamais être repérés par l’Empire. Des X-Wings, passe encore, mais des croiseurs interstellaires…

    Elle abandonna sa réflexion lorsqu’une unité R4 lui roula presque sur le pied. La jeune femme le fusilla du regard, se retenant de l’invectiver de toutes les injures en basic qu’elle connaissait. L’astromécano n’avait pas été perturbé et continua sa route jusqu’au B-Wing auquel il était visiblement affilié. La jeune femme leva les yeux au ciel avant de repérer celui qu’elle cherchait depuis la fin de la réunion. Zef était assis sur un vieux moteur d’airspeeder hors d’usage, une tête de droïde médical entre les mains. Un sourire illumina son visage lorsqu’il vit Hajoo s’approcher de lui. La jeune femme se hissa sur le moteur à son tour.
    - Comment s’est passé la réunion ? demanda Zef.

    Ses cheveux blonds bouclaient légèrement et ne tenaient pas en place. Ses yeux bleus ne quittèrent pas la tête du droïde qu’il réparait. Ses mains s’activaient agilement parmi les fils qui composait le cerveau du robot. Hajoo eut un bref soupir et observa les allées et venues des mécanos devant eux.
    - Comme d’habitude.
    - Et la nouvelle ?
    - Elle est pleine d’espoir, répondit Hajoo. Mais pas sûre que ça suffise à convaincre l’Alliance.

    Elle avait cherché à retrouver Jyn juste après la réunion, sans succès. La jeune femme s’était volatilisée. Et pourtant, Hajoo avait imaginé un plan – ou en tout cas l’ébauche d’un plan – qui pouvait leur permettre de récupérer les plans de l’arme de l’Empire. Elle attendrait que Erso réapparaisse pour lui en faire part. Elles n’avaient pas besoin d’attendre l’aval du Conseil pour agir.
    - Organa était là ? demanda Zef.
    - Le père, oui. Pourquoi ?
    - Il a parlé de Rotramel ?

    Hajoo fronça les sourcils. Elle ne se souvenait pas avoir entendu le nom du sénateur Calamari au cours de la réunion. Elle ne l’avait pas revu depuis leur confrontation sur la terrasse de la base, deux ans auparavant. Certes, il avait contribué à la réussite de plusieurs missions en fournissant des informations capitales, mais cela n’avait pas nécessité qu’Hajoo lui parle. Elle ne voulait rien avoir à faire avec l’alien.
    - Il s’est fait prendre, poursuivit Zef. Par un amiral de l’Empire, un vétéran, Bree quelque chose…
    - Eldan Bree, confirma Hajoo.

    L’amiral était bien connu des services de renseignements rebelles. Fidèle serviteur de l’Empire, il avait grimpé les échelons en en montrant aucune pitié envers les rebelles. On le disait proche de Vador lui-même.
    - C’est ça, Bree, dit Zef. Eh ben, il a livré Rotramel directement à Vador. On l’a appris il y a quelques jours. Je pensais qu’Organa en aurait parlé.

    Hajoo secoua la tête. Si Vador avait mis la main sur Rotramel, non seulement ils ne reverraient jamais le sénateur, mais ils risquaient d’avoir des ennuis. Qui savait ce que le MonCal avait pu révéler ? Elle suivit des yeux un jeune rebelle qui transportait un amas de composants qu’elle ne reconnaissait pas. A côté d’elle, Zef termina de réparer la tête du droïde. Il l’alluma, vérifia que tout fonctionnait bien puis l’éteignit de nouveau avant de la poser de l’autre côté du moteur. Il se frotta rapidement les mains et replia ses jambes en tailleur sous lui.
    - Tu as déjà réfléchi à ce que tu ferais quand tout ça sera terminé ? dit-il en désignant les vaisseaux d’un geste large.
    - Si ça se termine un jour, répliqua-t-elle.
    - Quand tout ça sera terminé, insista-t-il. Il faut être positif dans la vie.

    Elle tourna la tête vers lui. Il avait ce même sourire qu’elle lui connaissait depuis qu’elle l’avait rencontré, mais ses yeux n’étaient plus les mêmes. Il avait apporté de la joie dans sa vie, mais elle avait peur d’avoir amené de la tristesse dans la sienne. Ils avaient vécu tellement de choses ensemble au cours des années écoulées, ils avaient déteint l’un sur l’autre. Ils avaient atteint un équilibre entre leurs deux personnalités. Hajoo craignait que Zef y perdre. Elle chassa cette idée de sa tête et décida de se prendre au jeu.
    - Je ne sais pas, dit-elle d’une voix qu’elle voulut plus enjouée. Je retournerai peut-être sur Nar Shaddaa… J’ai des affaires à terminer là-bas.

    Elle n’avait pas eu de nouvelles de Vina depuis qu’elle avait quitté l’arène. Elle espérait que la Zabrak se portait bien et que Buurg le Hutt n’avait pas été trop dur avec elle. Elle regarda Zef. Au vu de la moue que le jeune homme arborait, sa réponse ne l’avait pas satisfait. Elle se mordit la lèvre. Ils étaient si proches. Elle avait le sentiment d’avoir retrouvé un frère. Ou bien était-ce plus que cela ? Ils n’avaient jamais exploré cette possibilité. Elle s’éclaircit la voix.
    - Tu pourrais venir avec moi.
    - Je croyais que cette planète n’était pas faite pour quelqu’un comme moi, plaisanta le jeune homme.

    Sa remarqua arracha un sourire à Hajoo.
    - Premièrement, c’est une lune, rectifia-t-elle d’un air faussement vexé, et ensuite, tu resterais sûrement dans le vaisseau, froussard comme tu es.

    Ils éclatèrent de rire, arrachant un regard réprobateur à un Duro en pleine réparation d’un moteur de A-Wing. Hajoo passa une main sur son visage et repoussa une mèche de cheveux.
    - Tu pourrais venir avec moi sur Corellia, sinon, fit Zef d’une voix plus sérieuse.

    La jeune femme tourna la tête vers lui. Il lui avait souvent parlé de son monde natal, des choses qu’il aimerait lui montrer si un jour ils y mettaient les pieds ensemble. Il ne parlait pas d’une simple visite. Il parlait de partir, s’installer ailleurs. Hajoo déglutit. La guerre n’était pas terminée. Ils ne pouvaient pas se projeter si loin dans l’avenir. Cela ne les mènerait que vers des déceptions. Elle coupa court à la conversation en désignant la tête du droïde médical.
    - Tu devrais me donner ça, dit-elle. Je vais le ramener à Garn.

    Avec une pointe de regret dans le regard, Zef lui tendit le robot. Elle descendit du moteur et s’éloigna, regrettant une fois de plus de ne pas avoir le courage de terminer leur discussion.

    **


    La cantine de la base était loin d’être l’endroit qu’Hajoo préférait, mais il permettait, en dehors des repas, de se retrouver dans un endroit calme. Les centaines de tables et de chaises étaient vides, à l’exception de quelques retardataires qui terminaient les restes avant que le cuisinier Besalik ne les donne aux bêtes qui vivaient à proximité de la base.

    Hajoo y avait rejoint Zef quelques heures après leur conversation. La jeune femme n’avait toujours pas retrouvé Erso, et elle commençait à se douter que quelque chose se tramait. La base entière semblait être dans l’attente de quelque chose. On n’avait pas donné de nouvelle mission à Hajoo et Mon Mothma elle-même semblait trop occupée pour lui accorder le moindre temps. Hajoo la soupçonnait de poursuivre les négociations avec les autres sénateurs de l’Alliance.
    - Le Trandoshan, sans hésiter, dit-elle.

    Zef et elle n’avaient pas reparlé de leur discussion et elle en était soulagée. La pression avait disparu de ses épaules. Elle vit le jeune homme en face d’elle lever les mains en signe de surprise.
    - Les Wookies peuvent se défendre, quand même, fit-il.
    - Mais le Trandoshan possède cette rage intérieure, répliqua Hajoo en désignant son propre cœur. Ça leur donne l’avantage.

    Zef soupira avant de hocher la tête à contrecœur.
    - Bon d’accord, grimaça-t-il. J’en ai une autre : Bith contre Jawa. Qui gagne ?

    Hajoo écarquilla les yeux.
    - Qu’est-ce que c’est qu’un Jawa ?
    - Sérieusement ? lâcha Zef, éberlué.

    Il n’eut pas le temps d’expliquer ce qu’était un Jawa. Une tornade poilue débarqua à leur table sans prévenir, soufflant au passage le verre de Fozbeer qu’Hajoo s’était servi. Elle vit le peu de liquide qui restait s’écouler sur la table avant de tomber goutte à goutte au sol.
    - Phoot… dit-elle sur un ton agacé.

    Le Bothan l’ignora royalement.
    - Vous ne devinerez jamais ce qu’il se passe, les gars.

    Il s’appuya sur la table de ses deux bras mécaniques. Il les avait perdus dans une mission sur Dantooine et depuis, il arborait fièrement ses deux membres de métal, tels des galons supplémentaires sur sa veste. Ses yeux vifs passèrent de Zef à Hajoo avec une rapidité impressionnante.
    - Vous savez, la nouvelle, Jyn Erso ? Elle s’est fait la malle avec Cassian.

    Hajoo vit Zef écarquiller les yeux. Elle se pencha en avant, attendant les détails.
    - Ils sont partis sur Scarif récupérer les plans de l’Étoile de la Mort, ajouta Phoot avec une excitation à peine contenue. On vient d’ordonner aux renforts de les rejoindre… Vous imaginez ? Une attaque de cette ampleur, c’est génial !

    Il applaudit en sautant à pied joint, comme un enfant de deux ans. Le bruit de métal de ses mains qui tapaient résonna dans la cantine désertée, éveillant la curiosité des quelques rebelles qui mangeaient encore.
    - Je vous laisse, fit le Bothan, j’ai été appelé sur le Profundity. On se revoit pour fêter ça ! ajouta-t-il en s’éloignant au pas de course.

    Il suffit d’un regard entre Zef et Hajoo pour que les deux amis se lèvent comme un seul. Hajoo se doutait que les équipages avaient été déjà choisis, mais ils pouvaient certainement se rendre utiles depuis la base. Avec une opération de ce genre et si soudaine, l’Alliance allait avoir besoin de toute l’aide disponible.
    - Je vais à la tour de contrôle, déclara Zef. Ils auront besoin de coordonner les vaisseaux.

    Hajoo approuva de la tête avant d’ajouter :
    - Je vais voir s’ils ont besoin d’aide au sol, dit-elle. On se retrouve au Téméraire pour faire le point. Ils auront peut-être besoin de nous.

    Le jeune homme acquiesça dans un clin d’œil et sortit en courant de la cantine alors qu’un message d’alerte commençait à résonner dans la base. Hajoo se dépêcha de ramasser son verre et de nettoyer rapidement leur table avant de quitter à son tour la pièce. Elle se dirigea vers le turbo-élévateur le plus proche. Les portes s’ouvraient quand une main se posa sur son épaule. Elle se retourna, découvrant Dek Taarb, un des officiers de l’Alliance que Mothma appréciait le plus. La rumeur voulait qu’il soit nommé Général dans les semaines à venir. Il portait une chemise bleue sur laquelle il avait passé un blouson noir sans manche. Il tenait à la main un large casque blanc censé protéger sa nuque.
    - Hajoo, fit-il, j’ai besoin de toi. Il me manque trois hommes et on doit partir dans quelques minutes.

    La jeune femme réprimanda une grimace et repoussa gentiment sa main. On connaissait sa réputation au sein de l’Alliance : elle travaillait en solo, et directement sous les ordres de Mon Mothma. C’était de cette façon qu’elle avait obtenu ses galons et elle ne changerait rien. Hors de question qu’elle s’enchaîne à la marine, surtout lors d’une opération aussi importante.
    - Désolée, répondit-elle. Je ne peux pas t’aider.
    - S’il te plaît, insista Dek. Je n’ai pas besoin de soldats. J’ai besoin d’un capitaine.

    La jeune femme plongea son regard clair dans celui bien plus foncé de son homologue masculin. Ils avaient la possibilité de frapper l’Empire un grand coup, peut-être même de le mettre à genoux. C’était ce pourquoi elle s’était engagée en premier lieu. Libérer les peuples de la galaxie. N’abandonner personne.
    - Très bien, finit-elle par dire. Et où est-ce que je dois te rejoindre ?

    Elle allait juste avoir le temps de récupérer sa vibrolame. Quelqu’un se chargerait de prévenir Zef à sa place. Elle attendit la réponse de Dek, qui paraissait soulagé.
    - Quai 34-B. Prends la navette pour le Profundity. On est affectés à la corvette de la princesse, répondit le capitaine avec sourire fier.

    **


    Le Tantive IV fut ébranlé par une première secousse, avant d’en subir une deuxième. Hajoo dut se cramponner aux consoles de commandes pour éviter de tomber. Autour d’elle, les soldats en uniforme bleus et noirs se regardèrent l’un l’autre, la peur dans les yeux. Hajoo regarda au-dessus d’elle, comme si elle pouvait distinguer ce qui se passait au-delà des cloisons du vaisseau. Ils avaient été intercepté, elle en était persuadée. Bientôt, le destroyer qui les poursuivait saisirait tout à fait la corvette de la princesse Organa. Les stormtroopers débarqueraient. Elle jeta un coup d’œil à Dek, qui lançait des ordres à ses hommes. Elle n’attendit pas et se saisit du comm d’un des soldats rebelles avant de se brancher sur la fréquence du commandement du vaisseau.
    - Capitaine Nexu au Commandant Antilles. Qu’est-ce qu’il se passe ?

    Ce ne fut pas Antilles qui répondit.
    - Capitaine Ourdi à Capitaine Nexu, fit une voix masculine. Nous avons été interceptés par l’Empire, dit-il. Abordage estimé dans trente secondes.

    Hajoo réfléchit à toute vitesse. S’ils avaient été abordés, cela voulait dire que leur réacteur central avait été coupé. Ils ne pourraient pas repartir tant qu’il ne serait pas remis en marche. Elle eut une pensée pour Phoot, resté sur le Profundity. Si seulement il était là, avec elle, en ce moment, il aurait pu se charger de la partie mécanique par lui-même. Malheureusement, le Bothan ne s’en était pas sorti. Tout comme l’amiral Raddus. Elle chassa ses pensées et concentra son esprit sur la situation présente. Elle allait devoir relancer le réacteur principal, en espérant que cela suffise à donner l’impulsion nécessaire pour s’échapper et atteindre Tatooine. D’après ce qu’elle avait compris, le Tantive IV subissait des réparations au moment où le Profundity avait été appelé sur Scarif. Ils n’iraient pas loin dans cette corvette. Ils devaient atteindre la planète. L’Empire aurait plus de mal à les retrouver là-bas.
    - Capitaine Ourdi, lança-t-elle dans le comm, je vais relancer le réacteur principal. Tenez-vous prêt à dégager d’ici.
    - Bien reçu.

    Hajoo tira sa vibrolame de l’uniforme gris qu’elle avait revêtu et repoussa ses cheveux drus qu’elle avait tressés sur le côté derrière son épaule. Elle observa les soldats qui se mettaient en mouvement et se positionnaient dans les coursives du vaisseau. Hors de question qu’elle s’embarrasse d’un casque aussi grand. Elle jeta un regard à Dek.
    - Il faut trouver la princesse et les plans et les protéger coûte que coûte, dit-elle. Je vais essayer de nous sortir de là.
    - Que la Force soit avec toi, lui lança le capitaine d’une voix qui avait déjà abandonné tout espoir.

    Hajoo ne répondit pas. Elle saisit un blaster et s’avança dans le couloir blanc de la corvette sous les yeux des soldats rebelles en position. Le réacteur principal se trouvait de l’autre côté du vaisseau. Hajoo fit craquer les muscles de sa nuque. Elle allait devoir passer à travers plusieurs vagues de stormtroopers, elle en était consciente. Elle affermit sa prise sur vibrolame. Zoar n’aurait pu lui faire de meilleur cadeau.

    Alors qu’elle avançait au pas de course dans le dédale de couloirs, elle tomba nez à nez avec une dizaine de stormtroopers. Elle déglutit. Atteindre la salle des machines allait être compliqué. Elle se jeta aussitôt au sol pour éviter le tir nourri des soldats et abandonna son propre blaster, trop encombrant. Puis elle fit voler sa vibrolame entre les mollets et les bras des soldats. Leur armure avait des défauts : certains endroits n’étaient pas suffisamment protégés, comme les tendons derrière les genoux ou bien la jointure entre l’épaule et le torse. Des endroits que sa vibrolame se fit un plaisir de visiter.

    Hajoo évita les tirs des soldats jusqu’à que l’un d’eux se décide à la viser correctement. Un trait blaster atteignit son biceps gauche. La jeune femme retint un gémissement de douleur avant d’envoyer sa vibrolame droit sur son adversaire. Il s’écroula et ne se releva pas. Elle passa une main sur sa plaie et sentit son sang poisseux qui collait à son uniforme. Elle devait avancer. Elle se redressa et s’empressa de descendre aux niveaux inférieurs du vaisseau. Des tirs de blasters résonnaient dans tout le bâtiment, suivis de cris de terreur ou de douleur. Hajoo frémit. Il se murmurait à bord que Dark Vador lui-même les poursuivait. Avait-il abordé le vaisseau en même temps que les stormtroopers ?

    Elle ne s’attarda pas sur cette pensée. Elle était arrivée vers les salles des machines. Elle retint un haut-le-cœur en découvrant les corps des rebelles au sol. Ils étaient peu nombreux et certains étaient beaucoup trop jeunes pour se retrouver dans cette situation. Elle fit passer sa vibrolame dans sa main droite. Il n’y avait pas une armure blanche au sol.

    Comme pour confirmer ses dires, une série de tirs lasers sortirent de nulle part. Elle s’écarta rapidement mais pas assez pour les empêcher de la toucher. Un trait laser lui arracha un morceau de chair de sa cuisse droite. Elle laissa échapper un gémissement et claudiqua vers un renfoncement dans la coursive. Le tir nourri ne s’arrêta pas. Elle pesta lorsque l’un des traits lasers toucha la commande, verrouillant la porte de la salle des machines. Les soldats venaient de lui bloquer toutes les issues, et ils ne l’avaient même pas fait exprès. Elle poussa un long soupir. Il était temps d’avoir un dernier moment de gloire. Elle prit sa vibrolame à revers et se jeta vers les soldats.

    Elle en toucha un premier et en fit tomber un deuxième avait de se prendre la crosse d’un fusil blaster dans le visage. Elle tomba à terre, la vision brouillée. Elle n’eut pas le temps de se redresser qu’un pied en armure blanc lui rentrait dans les côtes. Accusant le coup, la jeune femme resta au sol, pliée en deux. Un stromtrooper légèrement plus grand que les autres écarta sa vibrolame d’elle et pointa son fusil vers sa tête. Hajoo ferma les yeux, se maudissant de ne pas avoir prévenu Zef elle-même.
    - Emmenez-la, dit-il. Le Seigneur Vador veut les officiers vivants.

    Hajoo rouvrit les yeux et lâcha un juron alors que deux soldats la relevaient et l’entraînaient d’une poigne de fer. L’Empire n’en avait pas encore terminé avec elle.

    **


    Lorsque le Faucon Millénium avait débarqué sur Yavin IV, Zef avait d’abord espéré qu’Hajoo soit à bord. Mais Leia Organa n’était revenue avec aucun des membres de l’équipage qui l’accompagnaient. Il avait ensuite imaginé qu’on enverrait une équipe sur l’Étoile de la Mort, qu’on libérerait les officiers encore emprisonnés sur la station. Mais Dodonna et Draven avaient été catégoriques : ils n’avaient qu’une chance de détruire cette super-arme. Les officiers qui s’étaient embarqués sur le Tantive IV connaissaient les risques. L’Alliance se souviendraient de leurs sacrifices.

    Zef avait arrêté de compter le temps qu’il avait passé, assis sur le vieux moteur hors d’usage qu’Hajoo et lui affectionnaient. Combien de fois ils s’étaient assis dessus, à parler de leur avenir avant de s’interrompre et de ne pas oser envisager un futur ensemble ! Il passa une main dans ses cheveux blonds et but une gorgée de Fozbeer. La boisson alcoolisée lui réchauffa le gosier l’espace d’un instant.

    Le soleil s’était couché depuis que les X-Wings et A-Wings étaient partis pour l’Étoile de la Mort. Zef leva les yeux vers le ciel étoilé où, d’un moment à l’autre, apparaîtrait la station de combat de l’Empire. Il pensa à tous ceux qui avaient donné leur vie pour que cette arme soit détruite : Jyn Erso, Cassian, Phoot… Hajoo. Elle avait signé son arrêt de mort en montant sur la corvette de la princesse, et elle ne le savait probablement pas.

    Zef regarda autour de lui les pilotes qui n’étaient pas partis, les mécaniciens et les techniciens, qui se rassemblaient sur le tarmac, le regard levé vers le ciel. Bientôt, la lune de métal apparut au-dessus de leurs têtes. Tous retinrent leur respiration. L’instant d’après, un cercle de feu illumina le ciel tel un feu d’artifice de Corellia. Il fut aussi bref qu’un éclair mais déclencha aussitôt des cris de joie parmi les rebelles restés au sol. On riait, on se félicitait, on se croyait invincible. L’Etoile de la Mort n’était plus. L’heure était à la fête. De la musique résonna depuis les hangars. Des applaudissements retentissaient un peu partout sur le tarmac.

    Zef ferma les yeux un instant et une larme roula le long de sa joue. Il posa son verre de Fozbeer sur le moteur. Ses lèvres tremblaient et son ventre était noué. On n’abandonne personne. Il rouvrit des yeux embués. L’Histoire se souviendrait de celui qui avait détruit l’Etoile de la Mort. Mais Zef, lui, se souviendrait d’Hajoo Nexu, cette jeune femme qui avait défié des légions de stormtroopers pour sauver un seul rebelle. Il se souviendrait de son sourire, de son courage, de son grand cœur. Il se souviendrait de ce futur qu’ils n’auraient jamais.

    Séchant ses yeux, Zef prit une grande inspiration et prit son verre à la main. Puis il se leva et se dirigea vers les hangars. Il était temps d’accueillir les héros du jour.
  • 05/04/2019 - 13:23
    Chroniques V et VI lues !

    Et du coup, dans la foulée, je suis retournée lire la nouvelle d'origine, celle dans le recueil Naissance d'une Rébellion.

    Que dire, si ce n'est que tout s'enchaîne à la perfection ? Tu nous livres les deux dernières parties de la vie de Hajoo, avec en plus une conclusion mélancolique à souhait. J'étais tellement pris dedans que j'en avais oublié ce que Hajoo allait devenir, c'est dire si ton récit m'a captivé !

    Les liens avec Rogue One sont très réussis, on a vraiment l'impression de voir l'envers du décor de certaines scènes du film. Tout comme la présence de Draven dès la Chronique V d'ailleurs !

    Bref, c'est un cycle de nouvelles très réussi qui s'achève ! Bravo à toi pour avoir mener ce projet au bout ! :jap:
  • 05/04/2019 - 17:41
    C'est lu ! :love:

    Hajoo entre dans la cour des grands ! Sa présence au briefing de Jyn et sur le Tantive IV, cela la place la jeune femme au sein d'événements importants et cela reste tout à fait crédible et bien amené. C'est exactement dans la ligne de ces romans qui montrent les événements des films vus par les yeux de personnages secondaires ou créés pour l'UE. Un régal !

    Les différents événements s'enchaînent à la perfection, même si l'on connaît quel sera le destin d'Hajoo à la fin depuis le recueil. Bref, des chroniques maîtrisées du début à la fin et une magnifique évolution pour ce personnage que j'aime énormément de par son côté d'héroïne qui n'en est pas une. Triste que cela arrive à sa fin, mais heureux d'avoir pu suivre ces textes.

    Encore bravo ! :jap:

    En revanche:
    LL-8 a écrit:Le soleil s’était couché depuis que les X-Wings et A-Wings étaient partis pour l’Étoile de la Mort.

    Les X-Wings et les Y-Wings plutôt, non ?
  • 11/04/2019 - 12:30
    Merci pour vos retous ! Contente de voir que cette conclusion vous a plu ^^
    Cette série de nouvelles, c'était un peu parti sur un coup de tête, d'où les délais de publication complètement délirants ^^ je pense pas revenir avec des projets solo dans l'immédiat, mais on sait jamais, un nouveau coup de tête, ça peut arriver ^^

    Mandoad a écrit:Les X-Wings et les Y-Wings plutôt, non ?

    Ah oui mdr suis allée un peu vite en écrivant ^^ je vais corriger ça
  • 23/03/2020 - 18:45
    Et un texte de plus publié sur le site, un ! :D

    Merci à Chuck610 pour cette superbe couverture. :jap:
  • 23/03/2020 - 18:51
    Merci Chuck, merci à tout le monde pour la publication! Et merci à ceux qui ont lu ce texte :) je me suis bien éclatée à l'écrire :D
  • 23/03/2020 - 20:35
    Superbe couverture, en effet. :)

    Et félicitation à toi, LL-8 pour la publication sur le site! ;)

    Je lirai ton histoire prochainement! Une fois que j'aurai réglé tout ce qui doit l'être! :D
  • 23/03/2020 - 21:28
    Félicitations pour cette publication LL-8 !

    Effectivement, une superbe couverture pour de superbes chroniques sur un magnifique personnage ! :jap:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité