StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Sortie en France du comics Tie Fighter
 
[Critique] Une occasion manquée ?
05/02/2020

Bonjour à tous et toutes !

Ce mercredi voit la sortie en France en cartonné de la mini-série Tie Fighter, qui nous avait été vendue par Marvel comme un crossover avec le roman Alphabet Squadron. Vous trouverez ci-dessous les crtiques de Lain et Link après le rappel d'usage de la couverture et du synopsis.

 


Acheter sur Amazon

Synopsis :
Le Shadow Wing arrive ! Le salut de l'Empire ! Le destin de la Rébellion !
Alors que la guerre contre la Rébellion s'étend, ce sont les innocents de l'Empire Galactique qui risquent le plus. Un escadron de chasseurs TIE d'élite est créé pour aider à protéger les intérêts Impériaux et abattre la furie de l'Empereur sur la traitre et violente Alliance Rebelle. Mais jusqu'où cette équipe est-elle prête à aller pour préserver la loi et l'ordre ? Et les pilotes du Shadow Wing sont-ils aussi loyaux qu'ils le paraissent ?


La critique sans spoilers de Lain-Anksoo :



La mini TIE Fighter, dans laquelle nous suivons un escadron de chasseurs faisant partie de l’escadre de la Shadow Wing, a été vendu comme un crossover avec le roman Alphabet Squadron. Cela est-il le cas et surtout est ce que ça fait mouche ? Nous allons décortiquer tout ça !

Scénario : parabolique

Bon on va tout de suite se débarrasser de cette histoire de crossover, ce n’en est pas un. Il y a, dans l’ensemble de l’arc, seulement deux personnages du roman, roman qui se passe un an après (un crossover à un an d’intervalle ce n’est pas un crossover, c’est une suite), dont un qui n'apparait que dans une des pastilles de fin du comics.

Justement je vais en profiter pour parler du découpage de ce comics. Au début de chaque issue nous suivons l’escadron de pilotes de TIE durant leur mission qui se passe à travers l’ensemble de l’arc. À la fin de chaque numéro, pendant cinq pages, on découvre un petit élément de background sur un des personnages pour apprendre à le connaitre un peu plus. On pourrait discuter de l’utilité de ces petites pastilles supplémentaires, mais ce que je retiens c’est que même si ces ajouts n’ont pas pour but de présenter certains personnages du livre, la seule présente est là en tant que figurante.

Pour ce qui est de l’histoire de l’arc, ça commence exactement comme tous les autres média où on suit des impériaux : en les faisant se battre contre des traîtres à l’Empire. On a donc pour la troisième ou quatrième fois des impériaux contre des impériaux. Mais pourquoi faire systématiquement cela me demanderez-vous ? C’est tout simple, c’est pour qu’on s’attache aux personnages. Une fois que c’est fait, on peut enfin les faire attaquer des gentils rebelles !

Mon excitation pour cette histoire aura donc été de forme parabolique, au début je suis un peu déçu de les voir combattre de méchants impériaux, puis le combat se révèle finalement assez classe, les batailles spatiales étant sublimes. Ensuite certains événements tragiques arrivent et on les découvre combattre de gentils rebelles, pour enfin avoir une conclusion qui n’en est pas une et un crossover raté.

Il y a un arrière-goût d’inachevé à la fin, comme si l’ensemble du comics était une introduction à autre chose, un peu comme un prequel… Ce qui n’aurait pas été grave si les personnages réapparaissaient ensuite dans le roman, on aurait eu un prequel à Alphabet Squadron, mais comme je l’ai dit ce n’est pas le cas.

Par contre je vois déjà des petits filoux me dire « mais si ça se trouve ils apparaîtront dans le tome 2 de la trilogie ». À ça je réponds « J’espère bien ! Mais en attendant, ce comics perd tout son intérêt s'il est lu avant lesdites apparitions dans le tome 2, il aurait mieux valu le publier après le roman, pas avant ».

En conclusion ce scénario sent le bon gros raté marketing de la part de Marvel et Del Rey, ce qui est dommage car l’escadron est vraiment génial et les personnages qu’on suit très attachants.

28/50

Dessins : un modernisme non standard

Je me plains énormément en ce moment de ces dessins standards faits à la chaîne. On est dans l’ère moderne des dessins de comics où un modèle type qui plait au plus grand nombre se retrouve un peu partout : un léger côté cartoony, pas de hachure, les zones d’ombre sans dégradé, utilisation à outrance du noir, couleur flashies par ordinateur, expressions de visages exagérées, décors vides etc.

Ce comics est assurément moderne dans ses dessins, on retrouve pas mal d’éléments de la liste ci-dessus mais ça reste bien fait et plus travaillé. On voit une réelle patte de l’auteur, et contrairement à d’habitude, le flou, la hachure et les dégradés sont présents, amenant beaucoup de dynamisme, ce qui est utile pour dessiner des batailles spatiales.

Enfin on retrouve aussi de très belles trouvailles comme les casques des pilotes TIE en transparence pour qu’on puisse découvrir les visages desdits pilotes, et leurs expressions pendant les combats. Un vrai plus pour l’œuvre.

Cependant, il faut bien qu’il y ait un mais, les petites pastilles de fin sont toutes dessinées par un autre auteur, qui change à chaque numéro. Alors déjà aucun n’est bon et ensuite niveau continuité avec le reste du comics, ça ne marche pas du tout. Plusieurs fois je me suis demandé qui étaient les personnages qu’on voyait dans ces pages.

42/50

En conclusion une histoire, et non pas un crossover, qui aurait pu être passionnante mais qui ne l’est que sur sa première moitié, la suite n’étant là que pour meubler jusqu’à l’Episode VI. Le tout est heureusement agrémenté d’excellents dessins sauf dans les pastilles de fin, pastilles peu intéressantes faisant douter de leur utilité.


LES + :

- Les dessins principaux
- La première moitié du comic

LES - :

- Les dessins secondaires
- Une conclusion ouverte pour rien…
- …car ce n’est pas du tout un crossover

NOTE : 70%


La critique sans spoilers de Link224 :



Que dire ? Un comics qui m'a laissé une impression d'indifférence générale, mais surtout un énorme gâchis. À la lecture, on a l'impression que les événéments s'enchaînent à une vitesse folle, mais avec le recul, toute cette action ne sert qu'à masquer le vide intersidéral du scénario. Les personnages sont à peine développés (et ce ne sont pas les 4 pages à la fin de chaque issue qui améliorent la chose).

Ha, et donc comme a dit Lain, gros foutage de gueule de la part de Marvel (et plus généralement de LucasFilm) qui vend ça comme un crossover avec Alphabet Squadron alors que ce n'en est absolument pas un (caser 3 persos du roman sur 2 pages chacun, cela ne donne pas un crossover ; sans compter que ça se passe avant ROTJ...).

Côté dessins, c'est correct. Heureusement car ça sauve les meubles.


NOTE : 40 %



Voilà pour aujourd'hui ! On se retrouve très vite pour d'autres sorties litté !
D'ici là rendez-vous sur le topic de la mini-série pour en parler !

 

Parution : 05/02/2020
Source : Le Staff !
Validé par : Jagged Fela
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 05/02/2020 - 14:06
    Je vois qu'on en parle déjà ! :P

    Sortie du cartonné aujourd'hui :


    https://www.starwars-universe.com/actu- ... ghter.html
  • 07/02/2020 - 0:15
    Je viens d'en finir la lecture, quel bordel de dommage que ce ne soit pas une régulière mais juste un prologue à une série de livre que j'ai déjà pas envie de me taper vu le principe (un escadron avec un vaisseau de chaque type, contrairement à ce qu'on pourrait penser tu peux pas faire moins efficace) et l'auteur en question.
  • 07/02/2020 - 6:57
    Fini aussi et j'ai trouvé ça moyen. On dirait une grosse introduction qui ne sert qu'à présenter les personnages. Par contre c'est super joli.
  • 07/02/2020 - 7:01
    Dantesk a écrit:quel bordel de dommage que ce ne soit pas une régulière


    Oui mais tu vois, y'a pas Luke, pas Han, pas Leia, pas Vador, donc d'après Marvel, le grand public est trop con pour pouvoir apprécier :pfff:
  • 08/02/2020 - 21:18
    J'ai lu la BD aujourd'hui. Je suis contente de voir que derrière chaque chasseur/intercepteur se cache un pilote avec une histoire.
    Tout est bien dosé: un peu de combat, un scénario comme il faut et les dessins sont bons. :)
  • 17/02/2020 - 9:17
    Lu la VF

    C'était biiiien mais :cry: la fin

    Blague à part, on a une mini interessante, avec des personnages nouveaux, assez bien foutus : j'aime beaucoup la poupée blonde sociopathe et le pilote de 7e génération.
    Pour les pro-Empire, cette série, c'est du petit lait parce qu'on est au cœur de la machine de guerre impériale, avec des gens humains et efficaces (et pas des gros teubés qui tirent à côté).
    Un pwal de lore "petites gens" avec la mémé républicaine, pour qui empire/république ne sont que des mots, qui traduit la vision de la grande histoire par les gens du noyau, qui en ont vu d'autres. On a aussi l'aspect crépusculaire avec la débandade de certains officiers supérieurs qui se verraient bien en seigneur de guerre. Ou comment sont perçus les rebelles : terroristes (on s'en doutait) mais aussi "séparatistes".
    Pas de rebelles, même si c'est ce qu'ils combattent, l'ennemi est à la fois invisible et omniprésent.

    Une bonne petite histoire de guerre qui aurait mérité plus d'issuess, histoire de développer les personnages. La petite histoire dans la grande, , qui prouve qu'on peut avoir des histoires sympas sans le big3 et sans vador.

    Et en plus, ne gâchons pas le plaisir : les dessins sont impec.
  • 20/02/2020 - 18:19
    Je me suis offert la version reliée en VF hier et je l'ai lu aujourd'hui. :oui:

    Mon avis rejoint en gros celui de DarkGaGa donc je ne m'étendrais pas trop.

    C'est agréable de lire une histoire pro-Empire avec des personnages humains.
    Tout comme c'est au final intéressant de suivre de nouveaux personnages.

    La fin laisse un goût de "déjà ?".

    Je serai plus nuancé sur les dessins que je n'ai pas trouvé si bons que ça.
    Mais ils restent bien faits et constants du début à la fin.
  • 28/02/2020 - 15:45
    TIE Fighter (TIE Fighter #01 à 05), par Jody Houser, Rogê Antonio et pleins de copains à eux

    La 204ème escadrille de chasse Impériale porte un surnom tristement célèbre pour la Rébellion : l'escadre de l'Ombre. Sous les ordres de « Grand-Mère », les pilotes obéissent aux ordres, quels qu'ils soient, pour la gloire de l'Empire. Et lorsque les terroristes rebelles sont sur le point de mettre la main sur un Destroyer Stellaire dissident, l'escadre de l'Ombre a pour mission de ramener le navire au bercail. Une mission qui va s'avérer plus ardue que prévue. L'opération sera risquée, des traîtres peuvent sortir du bois, et certains pilotes ne reviendront pas...

    Cette mini-série est une réussite. Il est toujours appréciable de voir l'envers du décor, de constater que non, tous les Impériaux ne sont pas des salopards avides de pouvoir, et que l'essentiel de la machine de guerre impériale est constituée pour l'essentiel d'individus qui veulent se rendre utile, qui croient en une galaxie unie ou qui, tout simplement, ont pour rêve de piloter. Ces cinq numéros se focalisent sur l'une des unités de l'escadre de l'Ombre, dont on apprendra plus tard qu'elle est constituée de plusieurs dizaines de chasseurs... et choisit pour cela un découpage original : chaque numéro de 20 pages narre l'intrigue principale dans les 15 premières, les 5 dernières étant un flash-back nous en apprenant davantage sur l'un des personnages principaux. Naturellement, ces cinq flash-backs sont illustrés par cinq dessinateurs différents. Et s'ils sont réussis, difficile de ne pas se dire à la lecture que ces passages sont là pour permettre au dessinateur principal, Rogê Antonio, de tenir les délais... :siffle:

    Mais l'arc souffre d'un défaut certain : il finit lorsque tout commence, en fait. La fin n'en est pas une et appelle fatalement une suite... qui est pour l'instant inédite, même en VO. La vraie suite, en fait, elle est dans le roman L'escadron Alphabet, premier opus d'une nouvelle trilogie qui va voir un groupe de pilotes rebelles prendre les armes contre cette même escadre de l'Ombre. Dommage cependant de ne pas en avoir profiter pour développer davantage les liens entre les deux œuvres : le contexte est commun, des noms secondaires sont énoncés dans le comic ou le roman, mais on attend encore de voir des personnages de premier plan dans cette mini dans le roman. A moins qu'une nouvelle mini soit bientôt prévue ? :neutre:

    Aux dessins, Rogê Antonio s'en sort plutôt bien, dans un style qui n'est pas sans évoquer celui de Stuart Immonen ou de Pépé Larraz. On appréciera le dynamisme des planches, la colorisation très réussie et l'excellente trouvaille qui consiste à dessiner des casques transparents par-dessus les visages des pilotes, afin de savoir qui dit quoi et ne pas nous contenter de gros plans sur des casques noirs, chose qui aurait été tellement possible... :oui:

    Néanmoins, avec cette mini-série, Marvel semble enfin sortir d'une certaine zone de confort. Aucun personnage n'est connu (ou plutôt un seul est connu du lecteur attentif, qui l'aura déjà rencontré dans une précédente mini-série, là encore en second rôle), le contexte est relativement inédit, et cette incertitude donne envie d'en savoir plus. :oui:

    Et le lien avec le roman L'escadron Alphabet, s'il aurait pu être encore plus développé, est là. On a le sentiment d'avoir une préquelle d'un côté, à suivre dans le roman mais de l'autre côté de l'échiquier. Et c'est plutôt bien fait ! :oui:

    Note : 80 %
  • 28/02/2020 - 16:06
    L2-D2 a écrit:Et le lien avec le roman L'escadron Alphabet, s'il aurait pu être encore plus développé, est là. On a le sentiment d'avoir une préquelle d'un côté, à suivre dans le roman mais de l'autre côté de l'échiquier. Et c'est plutôt bien fait !


    On en reparle quand tu auras lu le roman :D
    Le terme de crossover est un argument de vente totalement mensonger. Même le terme de préquel est très osé, étant donné qu'aucun des protagonistes du comics n'est présent plus de 10 pages dans le roman :neutre:

    (PS : cela dit, je suis d'accord avec ta critique, le comics est bien, largement dans le haut du panier de ce qu'a proposé Marvel depuis 2015.)
  • 28/02/2020 - 16:23
    L2-D2 a écrit:La 204ème escadrille de chasse Impériale


    escadre* :P

    L2-D2 a écrit:Aucun personnage n'est connu (ou plutôt un seul est connu du lecteur attentif, qui l'aura déjà rencontré dans une précédente mini-série, là encore en second rôle)


    Encore faut-il avoir eu le courage de l'avoir lu celle-là :chut: .
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité