StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de la mini-série comics Age of Resistance
 
[Critique] Une série qui aura fait de la Résistance.
13/01/2020

Bonsoir à tous

La mini-série Age of Resistance s'est achevée il y a quelques semaines aux USA. Pour rappel, elle est composée de 9 numéros (mais 11 histoires, car l'un des numéros en comporte 3), chacun d'eux centré sur un personnage de l'époque Résistance du côté lumineux ou du côté obscur.

Cette série paraîtra en France en 2 albums chez Panini Comics, l'un consacré aux Héros (prévu le 12 Février) et l'autre aux Vilains (prévu le 11 Mars).

Voici donc une critique signée Lain de chacun des numéros, avec un lien vers la fiche du comics pour en lire les synopsis.

 

Finn #1: Infestation (la fiche)

Il faut croire que les histoires sur Finn pré-épisode VII ne brilleront jamais par leur originalité, en même temps il ne faudrait pas créer d’incohérence puisque Le Réveil de la Force est sensé nous montrer son premier combat. Que reste-t-il alors ? Finn le storm d’entretien et Finn qui s’entraîne. Dans cette mini-histoire, c’est la première solution qui est choisie. Rien à en dire.

Niveau dessins on dirait du Larroca avant qu'il ne décalque systématiquement, le tout avec la même colorisation plus que moyenne.

39%

 

 

 

Captain Phasma #1: Fallen Guns (la fiche)

Cette fois c’est l’inverse, chaque média qui raconte un bout de l’histoire de Phasma va lui inventer de nouvelles motivations, différentes de celles qu’on a pu voir précédemment. Donc de deux choses l’une, soit cette dernière est bipolaire, soit la cohérence n’est pas au rendez-vous. En même temps, il s’agit d’un personnage jamais exploité et approfondi en film donc chaque auteur se sent libre de raconter ce qu’il veut dessus. Malgré tout, ou à cause des incohérences, ce personnage reste vide.

En terme de dessins, c’est beaucoup trop simpliste et jeunesse pour du Phasma.

45%

 

Poe Dameron #1: Fight of Flight (la fiche)

Pour le coup, on a une histoire qui correspond tout à fait au personnage et à son caractère, mais ce n’est pas une surprise car on a là un personnage approfondi par les films donc il ne faudrait pas faire d’erreur. Il fut aussi intéressant de le voir se faire "rabaisser" surtout par CE personnage.

Enfin même si on sent un truc venir, on ne sait pas quoi ... Génial !

Dessins : comme pour l’histoire sur Finn, c’est toujours aussi lisse avec des couleurs hideuses sans aucun effet.

67%

 

 

General Hux #1: Marooned (la fiche)

Je n'aurais jamais cru aimer un truc sur Hux mais c'était incroyable ! C'est vicieux, intelligent, de magnifiques références et ça redonne de l'ampleur au perso ! Je rajouterais « le pauvre alderaanien », mais si une histoire arrive à me faire ressentir de la peine pour un personnage c’est qu’elle a bien fait son travail et a réussi à me faire passer le message ! Lisez-le si vous voulez faire remonter Hux dans votre estime et trouver une vraie raison de le détester, une raison autre que « il est trop nul, il sert à rien ».

Côté illustrations c’est lisse, ça manque d'imagination et les couleurs sont affreuses.

70%

 

Age of Resistance Special (3 histoires)

- BB-8: Robot Resistance (la fiche)

C’est beaucoup trop classique, que ce soit la partie Poe ou la partie BB-8 c'est le genre d'histoire bateau qu'on a lu mille fois. En même temps raconter quelque chose en dix pages, on s’attendait à quoi ?

Là par contre les dessins sont très beaux, bien détaillés, mais les couleurs mériteraient un peu plus de punch.

55%

- Maz Kanata: Maz's Scoundrel (la fiche)

C’était beaucoup trop succinct pour être mémorable, bah oui encore une fois dix pages, mais la fin mérite tout de même la lecture !

En terme de dessins c’est très léger, sombre, un peu old school, ce qui d’un certain côté colle bien avec la trilogie, moment où se passe l’histoire. J'aime bien !

66%

- Amilyn Holdo: The Bridge (la fiche)

Holdo s'impose et fait ses preuves pour notre plus grand plaisir, par contre le procédé qui consiste à nous raconter une histoire où un personnage fait littéralement la même chose que ce qu’on l’a vu faire dans le film, ça devient un peu ennuyeux. Faites preuve d’originalité au lieu de nous montrer Holdo qui percute des choses. Enfin ça reste explosif et ingénieux donc j’apprécie.

Côté dessins je ne dirais qu’une chose de notre frenchie préférée Elsa Charretier : j’ai fait l’acquisition d’une planche originale de ce comics, je vous laisse en déduire ce que j’en ai pensé.

79%

 

Supreme Leader Snoke #1: Fail. Or Kill It. (la fiche)

Bon on va mettre les choses au clair : ce n'est pas un comics sur Snoke mais sur Kylo Ren, ensuite même si l'histoire est géniale c'est énervant de montrer que tel perso est DÉJÀ identique à ce qu’on voit de lui dans un film au lieu d'illustrer comment il le devient.

Pour les dessins c’était sympa sans plus.

64%

 

Rey #1: Alone (la fiche)

 

Ça commençait bien avec des scènes utiles pourtant passées sous silence dans les films puis ça embraye vers une histoire inutile qui n’apporte rien de plus. Vraiment dommage.

En dessins, comme pour tous les gentils de la série c’est plat et laid avec l’ancien coloriste de Larroca.

50%

 

 

Rose Tico #1: My Hero (la fiche)

Ceci n’est pas vraiment une histoire, c’est juste une succession de scénettes avec beaucoup de sentiments et d'émotions. Pas mal d'explorer les pertes des gamines, cependant ça aurait été bien d’avoir tout un média sur leur passé, celui de leur planète et leur fuite jusqu’à la Résistance.

Encore une fois ça manque un peu d’originalité car on retrouve beaucoup de l’histoire personnelle de Leia dans tout ça, d’ailleurs le comics ne le cache pas et en fait le parallèle.

J’avais oublié que le coloriste était celui de Larroca, je me disais bien que c'était laid.

59%

 

Kylo Ren #1: Out of the Shadow (la fiche)

Lisez le vrai comics sur Kylo, celui qui s'appelle Snoke, voir ci-dessus.

Pif paf boum, je veux faire mieux que papi Vador, je suis un gamin pleurnichard. Bim Bam Boum, gros muscle, gros pouvoir, bye bye.

Certaines planches du comics sont bien pensées et épiques mais ça reste feignant comme travail sur le reste et surtout sur la couleur.

48%

 

 

Voilà pour toutes ces critiques. Cette série paraîtra en France en deux albums (héros et vilains) courant 2020 chez Panini Comics. On en parle sur les forums.

Parution : 13/01/2020
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 17/12/2019 - 8:54
    C'est parti pour les héros rebelles !

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Princesse Leia #01 : Princesse ou vaurien (Age of Rebellion – Princess Leia #01), par Greg Pak, Chris Sprouse, Will Sliney et Marc Deering

    Une aventure de la Princesse Leia, située entre les événements de L'Empire contre-attaque et ceux du Retour du Jedi !

    Que voilà une bonne idée ! Se focaliser sur la Princesse Leia après qu'elle ait perdu Han Solo, livré à Jabba le Hutt par Boba Fett ! Mais cela ne change fondamentalement pas grand chose au contenu du comics : il est dommage de voir que la Princesse a déjà son costume de Bousshhh, ce qui fait qu'elle se contente dans cette vingtaine de pages d'apprendre quelques éléments de langage et la posture dignes d'un chasseur de primes. La présence en guest-star de Lando Calrissian apporte cependant une certaine dose d'humour, permet de voir que les vieilles rancœurs ne sont pas toutes refermées... :neutre:

    Aux dessins, trois dessinateurs se partagent la vingtaine de pages, ce qui est beaucoup trop. Les dessins sont grossiers, enfantins, peinent à retransmettre un quelconque sentiment de danger.

    Mauvaise pioche que ce premier one-shot de l’Ère de la Rébellion, donc. La Princesse Leia ne sort pas grandie de ce numéro !

    Note : 40 %

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Lando Calrissian #01 : Le blues de Bespin (Age of Rebellion – Lando Calrissian #01), par Greg Pak et Mateo Buffagni

    Une aventure de Lando Calrissian, peu de temps avant les événements de L'Empire contre-attaque !

    On a souvent eu l'occasion de voir des récits où Lando Calrissian n'était pas encore le Baron Administrateur de la Cité des Nuages. C'est pourtant le cas dans ce numéro intéressant à plus d'un titre : Lando y fait preuve d'une certaine maturité de principes, et on sent bien l'évolution intervenue entre le film Solo – A Star Wars Story et l'Empire contre-attaque. Ce numéro fait office d'introduction parfaite au personnage avant sa première apparition dans un « Épisode », ce qui lui permet d'être mis entre toutes les mains. On a également droit à la présence de Lobot... Il ne manque finalement qu'une référence à L3-37 (ce qui aurait été possible, l'esclavage étant abordé dans l'intrigue à un moment donné), et cela aurait été parfait ! :oui:

    Aux dessins, Mateo Buffagni adopte un style qui peut évoquer, dans une certaine mesure, celui de Alex Maleev dans la première mini-série consacrée à Lando Calrissian. La colorisation, l'encrage, tout cela donne une certaine unité de ton, un peu à la manière de ce qui a été fait dans un double-épisode de Star Wars Adventures...

    Une lecture sympathique qui évite le syndrome blaster/sabre-laser/Empire ! :oui:

    Note : 80 %

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Han Solo #01 : Fuir la Rébellion (Age of Rebellion – Han Solo #01), par Greg Pak et Chris Sprouse

    Une aventure de Han Solo, peu de temps après les événements de Un nouvel espoir !

    On appréciera la référence chronologique placée au sein du numéro, permettant de situer l'intrigue peu de temps après le roman La cavale du contrebandier. Pour le reste, l'intrigue est vue et revue : Han n'a pas du tout intégré l'Alliance Rebelle, hein, pas du tout, c'est juste qu'il aime bien rendre service... :siffle: même si Chewie, lui, est prêt à un investissement total dans la cause. Bien sûr, le duo va croiser quelques anciennes connaissances absolument peu marquantes et aux personnalités... curieuses, on va dire ! On est loin du développement d'un Tobias Beckett ou d'une Enfys Nest ! :perplexe:

    Aux dessins, Chris Sprouse signe enfin vingt pages complètes, même si l'ensemble demeure très enfantin. Han est plutôt bien retranscrit, mais tout cela est superficiel, peu développé, jamais totalement moche mais jamais totalement réussi non plus.

    Un numéro une nouvelle fois quelconque. On appréciera les références chronologiques, comme le paiement promis par Kenobi au contrebandier, mais on pourra regretter que Han perde tout cela en une vingtaine de pages, là ou on aurait pu imaginer un tas d'autres possibilités...

    Note : 50 %

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Luke Skywalker #01 : La lutte ou la fuite (Age of Rebellion – Luke Skywalker #01), par Greg Pak et Chris Sprouse

    Une aventure de Luke Skywalker, située entre les événements de L'Empire contre-attaque et ceux du Retour du Jedi !

    Bon bon bon... Deux éléments positifs ressortent de ce numéro : la vision qu'on les gens de Luke Skywalker, dont la réputation le précède désormais : petit lien thématique avec le roman Luke Skywalker – Légendes donc : si dès cette époque, Luke est déjà un mystère pour ses semblables, il n'est guère étonnant que trente ans plus tard, tant d’histoires différentes circulent à ce sujet ! Et deuxième élément, l'utilisation du personnage de Sidious, qui tente de corrompre Luke, de le pousser à se retirer du combat suite à son échec, là encore une thématique que l'on retrouvera plus tard, cette fois dans le film Les Derniers Jedi.

    Scénaristiquement, ces vingt pages sont donc ambitieuses mais souffrent comme d'habitude du faible nombre de pages. Dommage. Mais on se dit qu'on en prendrait bien pour une mini-série consacrée à Luke, à ses doutes, à ses échecs, aux histoires qui circulent sur lui... :love:

    Mais que c'est laid ! Les premières pages font illusion, mais il faut très vite se rendre à l'évidence : l'ensemble fait preuve d'un style extrêmement enfantin, grossier, c'est visuellement très faible. C'est vraiment dommage que pour un tel personnage, Marvel n'ait pas réussi à avoir un seul dessinateur talentueux pour vingt misérables pages... :pfff:

    Note : 60 % (non mais vraiment, pourquoi pas un seul dessinateur?)

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Yoda : L'épreuve de Dagobah (Age of Rebellion – Spécial #01), par Marc Guggenheim et Andrea Broccardo

    Une aventure du Maître Jedi Yoda, peu de temps avant les événements de l'Empire contre-attaque !

    J'ai trouvé cette dizaine de pages extrêmement sympathique, elles nous permettent de faire un point précis sur la situation de Yoda, vingt ans après les événements de La Revanche des Sith (joli parallèle à un moment, d'ailleurs), justifiant le fait que jamais dans la trilogie d'origine, le personnage ne sorte son sabre-laser... Alors oui, dix pages, c'est court, sans doute trop, mais en l'état ces dix pages fonctionnent parfaitement et peuvent être mis entre toutes les mains. Elles n'apportent rien de plus à Yoda, c'est vrai, mais elles ne sont pas inutiles pour autant. :)

    D'autant plus que c'est Andrea Broccardo aux dessins et que, pour le coup, c'est réussi. Autant sur Kanan ou La citadelle hurlante, j'étais sceptique, autant là je ne le suis pas : le dessinateur italien semble se perfectionner d'apparition en apparition sur la licence ! :oui:

    Bonne pioche donc que cette courte histoire consacrée à Yoda. Mais j'aurai peut-être poussé le vice à ce que la narration à la troisième personne se fasse avec le phrasé si particulier de Yoda !

    Note : 90 %

    ----------------------------------------------------------------------------------------------


    Biggs Darklighter et Jek Porkins : Valeur volée (Age of Rebellion – Spécial #01), par Jon Adams

    Une aventure de Biggs Darklighter et Jek Porkins, peu de temps avant les événements de Un nouvel espoir !

    Vous commencez à me connaître : je peux tout défendre. Les dessins de Larroca ? Les fillers de Rebels ? La série de comics jeunesse Star Wars Adventures ? Les romans Phasma, Luke Skywalker – Légendes ou Kenobi ? Aucun problème, débattons dessus avec plaisir !

    Mais pas ça. Je n'ai jamais lu un récit aussi mauvais, quel que soit le comic-book. :shock:

    Je n'ai qu'une chose à dire : prout.

    Note : 0%
  • 05/01/2020 - 18:36
    J'ai lu Age of the Republic - Les Héros : sentiment étrange car c'était globalement assez mauvais mais agréable à lire sur le coup (parce que histoires courtes où tout s’enchaîne vite.)

    Et bizarrement l'histoire qui m'a le plus plu est presque celle sur JJ Binks.
  • 05/01/2020 - 19:01
    L2-D2 a écrit:
    Biggs Darklighter et Jek Porkins : Valeur volée (Age of Rebellion – Spécial #01), par Jon Adams

    Une aventure de Biggs Darklighter et Jek Porkins, peu de temps avant les événements de Un nouvel espoir !

    Vous commencez à me connaître : je peux tout défendre. Les dessins de Larroca ? Les fillers de Rebels ? La série de comics jeunesse Star Wars Adventures ? Les romans Phasma, Luke Skywalker – Légendes ou Kenobi ? Aucun problème, débattons dessus avec plaisir !

    Mais pas ça. Je n'ai jamais lu un récit aussi mauvais, quel que soit le comic-book. :shock:

    Je n'ai qu'une chose à dire : prout.

    Note : 0%



    L'histoire de 10 pages continue de polariser haha :D

    (perso je pense que c'est peut être ma préférée des 3 tomes)
  • 05/01/2020 - 19:07
    Moi je viens de finir les vilains (de la République). C’est d’une part très intéressant car on n’a pas trop de comics à cette période, et je trouve que chaque histoire apporte quelque chose de plus sur ce qu’on sait déjà. Ça comble des trous, lie certains évènements. Et ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’on peut apprendre beaucoup plus de choses sur les films et les séries animées, voir des choses se passant en Off, dans ces courtes issues que dans l’ensemble des séries régulières réunies. Donc je suis preneur de ce format. :oui:
  • 08/01/2020 - 14:23
  • 13/01/2020 - 19:08
    Et voici la critique, signée Lain, des différentes histoires d'Age of Resistance : https://www.starwars-universe.com/actu- ... tance.html :hello:
  • 12/02/2020 - 10:56
    On approche de la fin !

    Sortie du tome aujourd'hui! :hello:
  • 12/02/2020 - 11:11
    Le calvaire touche à sa fin :transpire:
  • 20/02/2020 - 11:30
    Hier, je me suis offert le numéro de L'ère de la Rébellion : les Vilains et je l'ai lu ce matin.

    Image

    Et dans l'ensemble j'ai bien aimé. :oui:

    Comme d'habitude pour cette série de comics, je vais fragmenter ma critique pour chaque personnage. :)

    Tarkin
    L'histoire commence par un flashback nous montrant la jeunesse difficile et brutale du futur gouverneur.
    La psychologie du personnage est bien mise en avant, tout en restant fidèle à celle qu'on lui connait.
    J'ai bien apprécié de retrouver ce personnage sans pitié qui n'hésite pas à nettoyer les rangs de dissidents à sa façon.
    Au-delà du personnage, c'est aussi l'aspect oppressant et totalitaire de l'Empire qui prend vie dans ces quelques pages.
    Bref, une histoire divertissante et plaisante à lire.

    Boba Fett
    Une petite histoire de chasseur de primes comme on les aime, mais qui reste très classique.
    Pour le lecteur Canon/Legends que je suis, il y a une grosse sensation de déjà-vu, de tourner un peu en rond.
    Tout au plus, j'apprécie le mot de la fin, lorsque Fett se montre indifférent au malheur de son prochain.
    C'est un chasseur de primes, c'est tout. Bref, une histoire quelconque vite lue, vite oubliée.

    Jabba
    Voilà un personnage dont je me demandais ce que l'on pourrait raconter, et j'avoue ne pas avoir été déçu.
    L'histoire se base sur de la contrebande d'un alcool local produit par les Tuskens, et j'avoue qu'il y a là de l'idée.
    Jabba se montre implacable, mais plus encore il se montre intelligent et opportuniste.
    On découvre qu'il n'assoit pas son règne que dans la force brute, mais aussi dans la manipulation et les jeux de pouvoir.
    On regrettera peut-être le twist qui se devine assez vite, mais même avec ça le dénouement reste jouissif.
    Bref, une histoire avec laquelle je me suis éclaté.

    Vador
    Comme pour Boba Fett, Vador est un personnage très souvent traité en comics, que ce soit Canon comme Legends.
    Donc difficile de passer à côté de toutes ces histoires avec ce court one-shot qui a forcément lui aussi des airs de déjà-vu.
    Le twist reste sympathique tout de même, car même si le sort de l'officier reste prévisible, on se demande comment on va y arriver.
    Bref, une histoire vite lue, vite oubliée.

    IG-88
    Quelle surprise de trouver une histoire autour de IG-88.
    J'ai bien aimé le style de la narration qui présentait habillement le personnage comme son histoire et sa légende.
    Comme pour l'histoire avec Jabba, IG-88 sait se montrer brutal mais aussi manipulateur quand il le faut.
    L'aspect droïde qui peut se télécharger dans un autre corps est utilisé à bon escient pour le dénouement final.
    L'histoire se permet au passage un petit développement de la pègre, c'est pas ouf, mais c'est toujours plaisant à découvrir.
    Bref, une histoire immersive à souhait.

    Dans l'ensemble, je suis un peu mitigé sur les dessins. :neutre:
    Je les ai trouvé très bons pour Tarkin et Boba Fett, un cran en-dessous pour Vador et Jabba, et décevants pour IG-88.

    Les histoires oscillent entre le très bon et le passable, la faute peut-être à des personnages déjà trop présents dans les comics.
    Si j'ai adoré les histoires de Jabba et IG-88, et bien aimé celle de Tarkin, je suis cependant resté indifférent sur Vador et Boba Fett.
    Un comble pour mes deux personnages préférés de l'OT, mais j'imagine que c'est parce qu'il en existe déjà pléthore dans l'UE.

    Je sais que ç'aurait été moins vendeur, et peut-être contre le principe du comics, mai j'aurais préféré des méchants plus secondaires.
    Histoire de se donner les moyens de raconter des petites histoires qui auraient eu un peu plus de cachet inédit et rafraichissant.
    Après tout, IG-88 reste un personnage très secondaire de l'OT, pour ne pas dire un bout de décor, et son histoire est bien cool.
    C'est d'ailleurs à mettre au crédit de ce genre de comics, de savoir raconter des histoires courtes qui ne soient pas mauvaises pour autant.

    Bref, comme pour les numéros précédents, il y a du bon et du moins bon.
    Ça se lit, ça occupe, des fois avec plaisir, mais au final ce n'est pas exceptionnel.

    Disons que c'est plus à destination de ceux qui voudront des petites histoires entre les films pour s'occuper.
    Et que ceux qui cherchent des histoires développées en dehors des films ne trouveront pas ici leur bonheur.

    Note globale : 70% :cute:
  • 11/03/2020 - 16:32
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité