StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Sortie en France du premier tome de la série L'Ère de la Rébellion
 
[Critique] On (re) commence par les Gentils !
06/11/2019

(Re) Bonjour à tous et toutes !

Nous sommes gâtés ! Outre le tome 4 de la série Dark Vador, ce mercredi voit également la sortie en France du premier tome de la maxi-série de one-shots Age of Rebellion (l'Ere de la Rebellion). Pour rappel, cette série annoncée par Marvel il y a un peu plus d'un an et dont la parution a démarré aux USA en décembre dernier, comprend 27 one-shots étalés sur les périodes République / Empire / Nouvelle Grande Guerre. En tout, il y aura donc six tomes cartonnés, deux par période, un pour les Héros, l'autre pour les Méchants.
Passons maintenant aux critiques sans spoilers des récits par Lain (dont les titres sont encore en Anglais mais ne vous inquiétez pas, ils seront bien traduits), après le rappel de la couverture.



Acheter sur Amazon

Synopsis :
1er tome de la série L'Ere de la Rebellion. Pour les synopsis de chaque histoire, suivre les liens vers chaque fiche livre (ci-dessous).



Princess Leia #1: Princess Scoundrel (la fiche)

Ouf : les incohérences, notamment avec Forces of Destiny, sont évitées ! Pour le fond on a l’impression justement de lire un épisode de Forces of Destiny sous format comics. Chose qui a déjà été fait mais en jeunesse dans la série Star Wars Adventures, je m’attendais à mieux ici.

Pour parler dessins, je préfère ne pas en parler. Lisse, faits à la chaîne et sans aucune saveur.

41%

 

 

 

 

Han Solo #1: Running from the Rebellion (la fiche)

Un comics avec au moins un petit intérêt : voir comment Han s’est retrouvé petit à petit piégé dans la Rébellion. Au moins celui-là nous permet d’explorer quelque chose d’utile dans la mythologie du contrebandier au lieu de juste nous offrir une énième mission sans saveur.

Malheureusement, les traits semblent un peu trop hésitants et les couleurs sont tristes et trop unies. Je ne suis pas très fan.

59%

 

 

Age of Rebellion Special (2 histoires sur les 3 que contient le numéro)

- Yoda: The Trial of Dagobah (la fiche)

Plus inutile tu meurs, d’autant plus que pour un comics labellisé Age Of Rebellion, ça n’a rien à voir avec la Rébellion… Enfin sauf si vous voulez voir Yoda chasser et tomber dans un trou (littéralement tout ce qui se passe dans le comics). Passons très vite là-dessus. Surtout que même si les dessins sont fluides et lisses, la tête de Yoda est tout de même souvent ratée, un comble.

35%

- Biggs Darklighter and Jek Porkins: Stolen Valor (la fiche)

Accrochez-vous bien : ce comics n’est bon qu'à me moucher le nez. C'est simple, c’est une horreur pipi caca sans jugeote qui gâche de manière éhontée les personnages de Biggs et Jek. Déjà que le synopsis ne tient pas la route (« allons en vacances dans un complexe hôtelier alors que tout l’Empire nous recherche et que la Rébellion a besoin de nous») mais ensuite on fait passer Biggs et Porkins pour deux illettrés imbéciles à -200 de QI. Un véritable gâchis, surtout quand le début nous montrait un Porkins qui culpabilisait de tuer des gens même s'ils sont impériaux.

Enfin côté dessins, ceux-ci auraient pu être bien si le comics était labellisé en tant que « délire pas canon » mais non, cette rognure d’ongle est bel et bien canon, donc les dessins, en adéquation avec le ton catastrophique de cette BD, rendent l’ensemble encore plus pitoyable.

1%

 

Lando Calrissian #1: Cloud City Blues (la fiche)

Ça reste dispensable comme pratiquement toute cette série mais c’est tout de même intéressant à lire. Il est toujours bon de voir Lando en tant que Baron Administrateur et surtout de découvrir la véritable personnalité qui se cache derrière son apparente superficialité. C’est digne du personnage donc on passe un bon moment.

Pour parler dessins c’est sublime, je suis fan, surtout que j’adore le fait que le style soit très très proche de celui de la toute première série Lando par Maleev ! Il nous en faut plus des comme ça.

79%

 

 

 

 

Luke Skywalker #1: The First Temptation of Luke Skywalker (la fiche)

Sans aucun doute le meilleur numéro sur un héros que j’ai lu. Le parallèle de l’histoire Luke/Palpatine est très intelligent et la conclusion de la manipulation mentale de l’Empereur fait plaisir à voir. Rajoutons à ça de beaux combats en chasseur et c’est parfait ! Fallait y penser et pour moi c’est un grand oui !

Malheureusement (quand quelque chose est aussi bien y a toujours un « mais ») plusieurs dessinateurs pour vingt pages ? Vraiment ? Surtout qu’à certains moment on change de dessinateur en plein milieu d’une phrase, on tourne la page et « oh surprise » ce n’est plus la même plume. Et bien sûr rien ne le justifie non plus dans l’histoire. Affligeant.

67%

 

 


Et voilà, ce sera tout pour aujourd'hui concernant l'actualité des sorties comics Star Wars en France! Je vous dis à très bientôt pour d'autres news littérature ! Et d'ici là, n'hésitez à déposer vos critiques sur les fiches de chaque récit et à partager vos ressentis de lecture sur le topic de la série !

Parution : 06/11/2019
Source : Le staff !
Validé par : Jagged Fela
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 31/10/2019 - 10:00
    Grievous :

    Ca fait plaisir de voir un Grievous qui élimine des Jedi. Bien qu'aimant beaucoup TCW, je trouve dommage qu'il n'ait réussi à en tuer qu'un seul durant toute la série. Le début du comic répare cela. On a un Grievous froid et cruel.

    La seconde partie dans le temple (si on oublie les pièges grotesques) est très intéressante. On ressent vraiment la haine que cyborg pour les Jedi, en témoigne le passage où il détruit les statues représentant ces forceux. Vient ensuite le passage dans la cascade montrant que Grievous a plus de profondeur qu'il ne laisse paraître.

    N'étant de base pas vraiment fan du personnage (sans non plus le détester), il est remonté dans mon estime !

    J'aime beaucoup le style des dessins.

    Note : 80%



    Hux :

    Dans les films, je sentais que Hux avait quelque chose à prouver à la galaxie et ce comic le confirme. Ce personnage a été rabaissé pendant toute son enfance et a l'occasion de se venger de la vie.
    L'idée du soldat rebelle qui ne sait pas que l'Empire s'est effondrée est bien trouvée et la façon dont Hux le manipule permet de faire un parallèle avec les premières pages sur son enfance.
    Hux tue le passé !

    Les dessins sont aussi réussi !

    Note : 80%


    Tarkin :

    Grosse claque !
    Tarkin est toujours aussi froid et calculateur, c'est un plaisir de voir que ce personnage qui n'apparait pourtant que dans un film et à juste droit à un caméo dans la prélogie a le droit à autant de développement de l'univers Legend et Officiel.

    Le dilemme moral des artilleurs de l'Etoile de la Mort est une très bonne et est bien exploité. La façon dont Tarkin les voit et sa jeunesse montre que cet homme a la haine envers tout ce qui existe.

    Les dessins sont superbes, mention spéciale aux traits du visage de Tarkin et aux reflets.

    Note : 90%
  • 01/11/2019 - 12:35
    Je continue sur ma lancée avec d'autres histoires ancrées dans la postlogie. :)

    Age of Resistance - Special

    Le numéro "Special" nous offre trois petites histoires suivant chacune un héros de la Résistance : Maz, Holdo et BB-8.
    La première sur Maz est assez anecdotique, on y découvre juste une péripétie pour obtenir une relique Sith.
    C'est vite lu vite oublié. A lire une fois juste pour profiter de la relation entre Han, Chewie et Han qui est bien exploitée.

    La seconde nous présente la vice-amiral Holdo (ou quelque soit son grade dans cette histoire).
    On y découvre un personnage qui semble vivre reclus et soigner son apparence, du moins c'est l'image qu'en ont ses subordonnés.
    Mais très vite, le vaisseau est ciblé et elle prend naturellement le relai au commandement malgré des regards inquiets autour d'elle.
    Heureusement, elle s'avère aussi compétente que son introduction dans TLJ le laissait penser, et parvient donc à sauver son vaisseau.
    Donnant par la même occasion une petite leçon à ses subordonnés chez qui elle inspirera le respect.
    Une histoire courte avec des dessins moyens, mais une belle morale et un développement intéressant du personnage.

    La troisième nous raconte une histoire de braquage du PO avec Poe et BB-8.
    Le petit droïde est ici mis à l'honneur, et après quelques retournements, libérera quelques droïdes de l'emprise du PO.
    Les quelques pages sont moins anecdotiques qu'elles en ont l'air, et racontent comment la Résistance étend son parc de droïdes.

    Finn

    Cette histoire se concentre sur la figure de la Résistance alors qu'il n'était encore qu'un stormtrooper du PO.
    Très vite, on découvre que Finn a toujours eu un peu de mal avec les ordres et qu'il avait déjà sa conscience à lui avant TFA.
    J'ai bien aimé la façon dont le PO est montré comme une force d'invasion ne se souciant guère des traces qu'il laisse derrière lui.
    Mais tout ça reste au final très dispensable et n'apporte pas grand chose.

    Poe

    On continue d'explorer le passé des héros de la nouvelle trilogie avec cette histoire centré sur Poe, le pilote prodige.
    L'histoire commence avec un Poe à la tête d'un escadron de la Nouvelle République, alors qu'il était déjà avide d'aventures.
    C'est en poursuivant un vaisseau apparemment ennemi qu'il va vraiment se trouver sa vocation.
    La poursuite sera plus difficile que prévu, et surprise, ce pilote que Poe aura du mal à suivre n'est autre qu'un héros de la Rébellion.
    D'ailleurs, une autre surprise attend le lecteur lorsqu'on découvre l'identité de la personne en liaison avec Poe pendant toute l'intrigue.
    Bon, pour le coup j'ai trouvé la référence un peu forcée, surtout après le dialogue du début qui faisait écho à Poe au début de TLJ.
    Une histoire finalement assez sympathique, pas dénuée d'intérêt mais avec quelques révélations qui semblent forcées.

    Phasma

    L'histoire sur Phasma nous plonge en pleine bataille, normal en un sens étant donné l'aspect combattant du personnage.
    On y découvre, ou plutôt redécouvre, une facette de cette femme officier brutale et sans scrupule pour atteindre son but.
    J'ai trouvé particulièrement bien trouvé le coup du bouclier humain, au détriment de l'autre personnage de l'histoire : une stormtrooper.
    L'idée que Phasma puisse inspirer des vocations chez des femmes soldats du PO était d'ailleurs la bonne trouvaille de cette histoire.
    D'autant plus quand on découvre que Phasma n'hésitera pas à se servir de cette admiration pour servir ses desseins.
    Avec un petit passage amusant lorsque la jeune stromtrooper tentera de tuer son mentor, en tirant sans succès sur l'armure chromée.
    Sur le fond, ça rejoint un peu l'histoire que j'avais déjà lu sur Phasma lorsqu'elle sortait du compacteur à ordures.
    Mais ici, le format court se prête mieux à ce genre d'exercice en allant droit au but, sans perdre de temps avec des sous-intrigues.
    Bref, j'ai vraiment bien aimé cette histoire, qui à défaut d'être vraiment inédite a au moins le mérite de développer un peu plus Phasma.

    Globalement, ces histoires sont bien dessinées. A part peut-être celle sur Holdo qui ne me laisse pas un souvenir impérissable.
    Concernant l'intérêt que l'on pourra avoir pour ces BD, il est tout relatif, certaines histoires restant très anecdotiques.

    D'autres font bien le travail, en développant des personnages ou des éléments présents dans les films.
    Je pense par exemple à la BD qui présente Holdo et à celle qui montre comment la Résistance a eu certains de ses droïdes.

    En conclusion, je dirai que c'est de l'ordre du divertissant pour ceux qui sont avides d'histoires tournant autour de la postlogie.
  • 06/11/2019 - 17:02
    Finalement, après pas mal d'hésitations, j'ai pris le tome des Vilains de l'ère de la république. Parce que mine de rien, le dessin est au top, les histoires sont courtes, mais sympa.

    L'histoire sur Dooku me laisse un goût de pas fini. J'ai toujours trouvé dommage de rabaisser et mépriser ce personnage (cf certaines citations en parlant comme d'un fusible), que je vois assez mal dans un rôle d'apprenti. C'est un homme d'expérience, un Jedi de haut vol (apprenti de Yoda et maître de QG), un politicien et un guerrier, de mon point de vue bien plus "complet" que Maul et Vador. Il est très loin de la servilité des deux autres et il joue le miroir de Palpatine en tête de la CSI. J'aime bien d'ailleurs son approche assez pragmatique (recruter le Jedi), qui me parait plus pertinente que la rigidité de la règle des deux.

    C'est vraiment un personnage que j'aimerai voir plus amplement développé.
  • 06/11/2019 - 17:10
    Et le tome 1 de L'Ère de la Rébellion sort aujourd'hui en France : https://www.starwars-universe.com/actu- ... llion.html :)
  • 06/11/2019 - 17:16
    Je l'ai déjà ! Et j'ai hâte de le lire ! :oui:
  • 06/11/2019 - 17:18
    La VO m'avait pas motivée, (et puis bon, moi, les "gentils...) :P
  • 06/11/2019 - 17:35
    Luke :love: (sauf les dessins où Marvel a grave merdé)
  • 06/11/2019 - 20:07
    Ouais mais 25 balles juste pour 1 histoire, bof.
  • 08/11/2019 - 10:39
    Place aux vilains pas beaux anti-Républicains !

    -----------------------------------------------------------------------------------


    Dark Maul #01 : Cendres (Age of Republic – Darth Maul #01), par Jody Houser et Luke Ross

    Une aventure de Dark Maul, peu de temps avant les événements de La Menace Fantôme !

    Véritable one-shot, ou prolongement de la précédente mini-série Darth Maul ? La question est pertinente tant ce numéro semble dense, bourré d’événements – qui, par voie de conséquence, vont donc trop vites – et on sent clairement que Jody Houser a bien potassé son sujet. L'intérêt de Maul pour tout ce qui touche aux syndicats du crime préfigure bien ce qu'il va devenir dans The Clone Wars ou dans Solo – A Star Wars Story, et le voir interagir avec Palpatine fonctionne toujours, d'autant plus que leur relation n'est pas un bête copier-coller de celle entre Palpatine et Vador. :oui:

    On appréciera également le parallèle entre ce one-shot et celui de Qui-Gon Jinn, puisque le but semble le même : envoyer les deux futurs duellistes expérimenter une vision de la Force qui s'étale d'ailleurs sur un nombre similaire de pages... :sournois:

    Aux dessins, Luke Ross assure la continuité avec la mini série Darth Maul, et si certaines planches sont réussies, d'autres ont de nets soucis de proportions (Maul semble parfois bien maigre... un exemple parmi d'autres).

    Un numéro cependant sympathique : à croire que Jody Houser a trouvé plus d'intérêt sur le Sith que sur Anakin Skywalker ou Padmé Amidala ! :oui:

    Note : 70 %

    -----------------------------------------------------------------------------------


    Jango Fett #01 : Formation (Age of Republic – Jango Fett #01), par Jody Houser et Luke Ross

    Une aventure de Jango Fett, située entre les événements de La Menace Fantôme et ceux de l'Attaque des Clones !

    Boba Fett le demande lui-même : où sont Cad Bane, Aurra Sing ou Zam Wesell ? Car dès lors qu'on voit Jango faire équipe avec trois chasseurs de primes, on s'attendrait à avoir des visages connus... mais ce qui ressemble à une faiblesse devient une force dès lors que Fett père lui-même se sert de ces inconnus pour enseigner une nouvelle leçon à son rejeton cloné. L'occasion d'une poignée de cases flash-back, dont une double-page fondamentale à l'échelle de la galaxie ! Un moment génial à lire, mais finalement bien trop rapide : cela aurait pu être la conclusion d'une véritable mini-série Jango Fett, pas juste une double-page ! :neutre:

    Luke Ross est de retour aux dessins, puisqu'il est en charge des antagonistes Républicains. Ross s'éclate toujours autant sur les effets d'ombres, qu'ils soient sur les visages ou sur les profils, variant les ambiances, avec des espèces aliens variées et qui retiennent l'attention.

    Bonne pioche donc que ce Jango Fett #01, qui donne envie d'en prendre volontiers pour une mini-série sur les Fett père et fils. Pourquoi pas ?

    Note : 80 %

    -----------------------------------------------------------------------------------


    Comte Dooku #01 : Le coût (Age of Republic – Count Dooku #01), par Jody Houser et Luke Ross

    Une aventure du Comte Dooku, située entre les événements de La Menace Fantôme et ceux de l'Attaque des Clones !

    Ce numéro one-shot est une occasion assez rare : celle de voir le Comte Dooku avant L'Attaque des Clones mais après qu'il ait quitté l'Ordre Jedi ! :love: Il est donc devenu secrètement le Seigneur Noir des Sith Dark Tyranus et arbore un sabre-laser à lame rouge, chose que les Jedi ignorent encore... et le Comte va jouer l'affable noble, à la recherche d’investissements pour sa famille, menant un double-jeu absolument parfait avec le nouveau Chevalier Jedi introduit dans cette vingtaine de pages, pour un dénouement certes prévisible mais d'une efficacité redoutable. :sournois:

    Honnêtement, à la lecture de ces quelques pages, on en prendrait volontiers pour une mini-série sur le Comte, la manière dont il a été recruté par Sidious, son ressentiment vis-à-vis des Jedi et de la mort de son ancien apprenti... Le numéro est tout simplement parfait pour appréhender le personnage juste avant de le voir apparaître dans l'Attaque des Clones. Et à la différence d'un Jedi – Dooku de l'Univers Légendes en son temps, l'intrigue est ici totalement auto-contenue : aucune raison donc de ne pas le lire ! :oui:

    Aux dessins, Luke Ross livre une prestation d'excellente facture : il maîtrise fort bien l'essence de Dooku, joue sur ses sourires, qu'ils soient sincères ou non, et si le design du Chevalier Jedi Jak'zin est pour le moins étonnant – un tigre bipède armé d'un sabre-laser ! - il fonctionne finalement très bien ! :oui:

    Un excellent one-shot, donc, dont la lecture est vivement recommandée pour tous les amoureux du Comte Dooku, et aussi pour les autres !

    Note : 90 %

    -----------------------------------------------------------------------------------


    Général Grievous #01 : Ruine (Age of Republic – General Grievous #01), par Jody Houser et Luke Ross

    Une aventure du Comte Dooku, située en pleine Guerre des Clones !

    Le Général Grievous a donc lui aussi droit à son one-shot ! One-shot qui va nous permettre d'en apprendre un peu plus sur lui, mais à peine : on comprend bien ses motivations, mais qui semblent sous-entendre qu'il était volontaire pour être amélioré cybernétiquement... j'étais resté dans l'idée que tout cela était une sorte de piège tendu par Dooku, mais peut-être que cette version est exclusive à l'Univers Légendes... :?

    Toujours est-il que ce numéro est un très bon condensé de Grievous qui élimine certes des Jedi, mais fait surtout une démonstration éclatante de sa haine envers tout ce qui a trait à l'Ordre Jedi. Bon point pour le visuel du Temple de Ledeve, qui fait penser à celui vu dans la série animée Les aventures des Freemaker, mais en contre-partie, il faut adhérer au fait que les Jedi transforment leurs Temples en des temples dignes de la saga Indiana Jones... :neutre:

    Visuellement, Luke Ross délivre un Général Grievous très réussi, mais les décors de ce numéro pêchent un peu et semblent par moments bien vides... On compte également deux pleines pages, bien pratiques pour atteindre la vingtaine réglementaire, ainsi qu'une petite tendance à reprendre des cases identiques et à changer la luminosité. On sent Ross quelque peu pressé par les délais... :transpire:

    Un numéro une nouvelle fois intéressant, qui laisse penser là encore qu'une mini-série Général Grievous par la même équipe créative pourrait valoir le coup !

    Note : 60 %

    -----------------------------------------------------------------------------------


    Asajj Ventress : Sœurs (Age of Republic – Spécial #01), par Jody Houser et Carlos Gomez

    Une aventure d'Asajj Ventress, en pleine Guerre des Clones !

    Le gros point positif de cette histoire courte (dix pages, pas une de plus!), c'est son intégration dans la série The Clone Wars ! De nombreux événements sont rappelés, et l'intrigue s'insère habilement dans la cinquième saison de la série animée. Le revers de la médaille, c'est que contrairement aux autres récits de la série L'ère de la République, il est difficile pour un lecteur néophyte, celui qui a juste vu les films de la saga, de s’approprier le personnage. Fort heureusement, en une poignée de pages, Ventress est suffisamment bien caractérisée pour qu'on se fasse une idée claire sur la jeune femme.

    Visuellement, si les dessins sont corrects, ils sont par moments un peu excessifs, tant dans les poses que dans les gabarits des personnages. Et la colorisation excessive fait pour moi un peu tâche, d'autant plus lorsqu'en VF, on lit ce récit après être passé par 80 pages signées Luke Ross : le contraste est violent ! :paf:

    Mais à l'image des deux autres récits de ce Spécial, celui-ci vaut le coup d’œil, ne serait-ce que pour sa parfaite insertion dans The Clone Wars, chose suffisamment rare dans l'Univers Officiel ou Légendes pour que ce soit signalé ! :oui:

    Note : 60 %
  • 12/11/2019 - 14:02
    L2-D2 a écrit:Honnêtement, à la lecture de ces quelques pages, on en prendrait volontiers pour une mini-série sur le Comte, la manière dont il a été recruté par Sidious, son ressentiment vis-à-vis des Jedi et de la mort de son ancien apprenti... Le numéro est tout simplement parfait pour appréhender le personnage juste avant de le voir apparaître dans l'Attaque des Clones.

    Entièrement d'accord avec toi.
    J'aime beaucoup la façon dont Dooku est amené, on sent qu'il en a gros la patate sur les Jedi et en même temps, une certaine compassion vis à vis d'eux, c'est à regret qu'il se débarrasse du jeune chevalier. Il est plus amené comme un personnage gris, qui embrasse la cause des siths pour des raisons politiques, plus des questions de valeur, que pour l'attrait du CO.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité