StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les résultats du Challenge Fan-Fictions #10 !
 
Et un prochain thème bien mystérieux...
06/09/2019

Il y a quelques semaines, Joysstar avait choisi comme thème « Le Parrain » pour le nouveau Challenge de la section Fan-Fictions. Neuf auteurs ont donc bravé la chaleur estivale pour vous livrer leur meilleure plume, neuf auteurs qu'il convient de féliciter comme il se doit ! Et au terme de la désormais traditionnelle semaine de vote, le texte qui a remporté la majorité des suffrages est...

 

Le Crépuscule de l’Aube Écarlate

« Le cartel des Hutts était prospère dans la Galaxie depuis de nombreuses années maintenant, l’Empire se tenant éloigné des affaires ayant cours dans la Bordure extérieure. Mais aujourd’hui, l’imposant palais qui surplombait les dunes de sable de Tatooine était en feu. Aujourd’hui, l’Aube Ecarlate était là. Leur assaut était brutal. Ils avaient frappé sans semonce.

Un pas lourd, robotique, s’avança face au Hutt.

- Allons, vénérable Jabba, soyez raisonnable. Vous savez que ma soif de pouvoir est sans limite. Bientôt je serai le seul parrain de la pègre galactique, et alors j’aurai les ressources et la puissance pour défier l’Empereur et me venger de sa trahison…

Jabba éclata alors d’un rire gutural, puis répondit en Huttese :

- J’admire votre détermination. Malheureusement pour vous, il se trouve que j’ai à mes côtés un vieil ami à vous...

Une vive lumière bleue s’alluma derrière Maul, et Kenobi sortit de l’ombre. Ça ne lui plaisait pas d’être ici, et de se dévoiler ainsi, mais il n’avait pas le choix. La sécurité de Luke en dépendait… »

Ready ? Fight !

 

Ce texte est signé Adanedhel, qui a fait le choix de remettre en avant Obi-Wan Kenobi et Maul... mais pas comme dans Rebels. Une version alternative tout à fait crédible, vous en conviendrez !

Et comme chaque gagnant, Adanedhel a eu le droit de choisir le prochain sujet que voici :

 

Les mystères de la Force

Tout un programme !

Mais attention : votre récit devra utiliser un animal ou une créature peuplant la Galaxie ! J'imagine déjà un porg utilisant la Force, pas vous ?;-)

Et c'est parti ! Vous avez jusqu'au dimanche 22/09 inclus pour poster votre contribution sur le topic du Challenge Fan-Fictions #11.

A très bientôt... et que l'Inspiration soit avec vous !

Parution : 06/09/2019
Source : Le staff et Adanedhel
Validé par : L2-D2
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 06/09/2019 - 13:52
    Tout est dans la news !

    Vous avez jusqu'au dimanche 22/09 inclus (oui, c'est l'été, vous avez droit à davantage de temps!) pour poster votre contribution de 150 mots (tolérance de plus ou moins 25 mots) sur ce thème qui vous est proposé par Adanedhel. Mais attention, n'oubliez pas la contrainte : votre récit devra utiliser « un animal ou une créature peuplant la galaxie » !

    A vos claviers ! :)

    Edit : Les challengers !!!

    Alfred M.
    Spoiler: Afficher
    Kira arracha la créature lovée dans son dos et la jeta au sol devant elle.
    — Tu sais ce que c'est ?
    — Tahiri m'a dit que c'est Yuuzhan Vong, répondit Lenk. J'imagine que c'est pour ça qu'elle n'arrivait pas te cerner dans la Force.
    — Non, ça c'est dû à un héritage de mes ancêtres Sith, dit la Reine d'Onderon en désignant l'amulette autour de son cou. Ce parasite Yuuzhan Vong se nourrit de la force vitale de son hôte.
    — Mais pourquoi...
    Lenk eut un frisson dans le dos quand elle réalisa. En limitant en permanence ses capacités en permanence, comme un sportif s'entrainant en atmosphère raréfiée, elle pouvait dépasser ses limites naturelles une fois revenue dans des conditions normales.
    — J'ai eu cette idée d'après l'histoire d'un seigneur Sith qui aurait engendré une fille tellement puissante qu'il lui avait enfermé la tête dans un casque l'empêchant d'utiliser la Force.
    — Elle l'aurait quand même tué, mais aurait gardé le casque.
    — Car elle n'a jamais eu à affronter quelqu'un comme toi, dit Kira en déployant sa double vibro-lame.

    (174)


    Dark Asmodeus
    Spoiler: Afficher
    Joruus C'Baoth entra en trombe dans la cabine du Grand Amiral Thrawn. Le jedi fou leva son bras, main et doigts tendu, prêt à envoyer ses éclairs de force sur le Chiss.

    Les éclairs fendirent l'air à toute vitesse, elles finirent par frappé une sphère invisible que les dévia de leurs cibles. Surprit C'Baoth coupa son effort.
    - Vous ne pouvez rien contre moi, maître C'Baoth, regardez.
    Le Grand Amiral montra la créature derrière lui, solidement cramponner à son arbre Olbio.
    Joruus C'Baoth suivit du regard le geste de Thrawn, il reconnut aussitôt la créature. Un Ysalamiri !

    C'Baoth se tourna et se dirigea vers la sortie de la cabine. Juste avant de sortir il dit au Grand Amiral :
    - Vous ne serez pas pas toujours protégé par cette créature, Amiral. Quand ce jour viendra je vous éliminerait.
    - Nous verrons maître C'Baoth, nous verrons.

    (149)


    Joysstar
    Spoiler: Afficher
    « Toydarien »
    Voilà un mot qui résonnait étrangement aux oreilles des Jedi, peu familiers avec cette espèce. Ils ne l’avaient que rarement fréquentée au cours des millénaires de leur existence, cela dit, ils le regrettaient immédiatement, aussi, ils l’évitaient soigneusement. Ces créatures n’étaient pas réceptives à leurs influences mentales et ne comptaient aucun individu présentant des aptitudes à utiliser la Force.

    Comment ? Telle était la question. Cependant, il existait des choses qu’il valait mieux laisser en sommeil, taire. Aussi, les Jedi oublièrent sciemment cette espèce et l’occultèrent de leurs archives. Ainsi, des centaines de personnes dans la galaxie rappelaient constamment aux représentants de l’Ordre qu’ils étaient incapables de les influencer.

    Croyez-moi, ils étaient fiers de cette singularité. Ils souriaient constamment quand un Sith effectuait les mêmes tentatives sur leurs cerveaux. Personne n'y arriverait et n’y parviendrait jamais !

    (150)


    Niffleur
    Spoiler: Afficher
    A travers les méandres de la Force, j'ai perçu deux jeunes disciples à la poursuite de ses secrets les plus enfouis... en remuant les ombres, leurs pas sont parvenus jusqu'au berceau des Jedi ; ils osent fouler leur premier temple...

    Les petits globules rouge vif s'entrechoquent dans l'étroit flacon de verre, comme pressés d'y être analysés.
    "Ah ah !
    - Qu'y a t-il de si drôle ?
    - Les capteurs indiquent que le taux de Midi-chloriens de cette bestiole frôlerait les 40 000 !
    - Mais... c'est impossible, ce serait deux fois supérieur au plus haut jamais répertorié !
    - Exactement, donc cette histoire de cellule, c'est de la bouse de Bantha."
    Alors ils repartent, satisfait de ce qu'ils n'ont pas su voir, laissant la frêle créature sur sa stèle de pierre.

    A travers les méandres de la Force, j'ai perçu deux ailes et quelques plumes frétiller. Il n'en fallu pas plus pour déchainer les flots et renverser les montagnes d'Ahch-to, noyant ainsi l'inconsciente profanation des deux jeunes fous...

    (169)


    Minos
    Spoiler: Afficher
    Les fleurs mâles de l’arbre libérèrent leur pollen qui, porté par le vent, se lia aux fleurs femelles. Ainsi naquirent les glands.

    Mais ces promesses de vie ignoraient que leur destin allait être funeste : là où poussait l’arbre, une multitude d’écureuils, de mulots et de sangliers avaient eux aussi élu domicile. Et les glands constituaient pour eux un mets de choix.

    Ce fut la curée. Ils y passèrent tous. Tous ? Vraiment ?

    L’un d’entre eux était spécial. Il avait conscience de lui-même. Et dut aussitôt apprendre à survivre dans ce milieu hostile. Un mulot tentant de le croquer s’y cassa les dents. L’écureuil qui le déposa dans son nid avec ses pairs fut éberlué de le voir s’envoler pour retourner au sol. Enfin, le sanglier s’étant trop approché se retrouva en proie à une peur panique qui le fit fuir.

    Conscient de sa puissance d’être vivant, le gland déploya ses racines dans le sol et commença à y puiser les nutriments qui le feraient grandir et devenir plus fort.

    Ainsi naquit Ood Bnar.

    (175)


    Mandoad
    Spoiler: Afficher
    Les mystères de la Force

    Le jeune Rodien reposait sur son rocher depuis maintenant une semaine. Plongé dans l’obscurité, il attendait un spectacle qui n’avait lieu que tous les cinquante ans. Le sol vibra autour de lui. Des trous se formèrent révélant une lueur bleutée. Il retint sa respiration lorsque la première créature émergea. De la taille de sa main, l’insecte brillait d’une intense lueur et voletait au-dessus de lui, puis d’autres le rejoignirent dans une gracieuse chorégraphie. Très vite, des centaines de milliers d’entre-elles exécutèrent un impressionnant ballet crépitant. Jamais il n’avait vu plus beau spectacle, puis l’éclat bleu s’estompa. Les créatures tombèrent sur le sol les unes après les autres, inertes. En une quinzaine de minutes, tout fut fini. Épuisées par leurs intenses parades, aucune n’avait survécu. Il resta émerveillé, cherchant à comprendre la logique d’une si longue attente pour une si courte existence, mais n’y parvint pas. Il sourit. C’était l’un des mystères de la Force.

    (154)


    Zèd-3 Et
    Spoiler: Afficher
    En repensant à la guerre qui nous avait opposés aux Jedi, je me souviens d’un domaine parmi les voies de la Force que je ne me lassais pas d’explorer : celui de la création de la vie.
    J’avais commencé à étudier cette science subtile peu avant la bataille de Corbos, sous la tutelle de la grande Sorzus Syn. Perchée sur un promontoire, observant la plaine où éclosaient nos monstres, j’assistais à la naissance du plus puissant Léviathan de cette galaxie. Le spectacle qu’il m’avait été donné de contempler ce jour-là... était d’une beauté presque divine.
    L’immense masse de chair, crocs et griffes avait rampé hors de son cocon. J’avais admiré les cavités de son dos attirer les âmes des malheureux soldats s’approchant trop près de lui.
    J’avais vu l’air radieux sur le visage de Dame Syn alors que le reptile s’approchait de nous. La bête avait rampé jusqu’au bas de la falaise et, levant sa gueule béante vers les cieux, avait poussé un cri chargé de mort et de destruction, annonçant la souffrance qu’elle allait répandre.

    (175)


    Kenowan
    Spoiler: Afficher
    - Pourquoi ici ? s'enquit Ben auprès de son maître, en pénétrant dans le sous-bois à sa suite.

    - Myrkr est un vieux monde, peuplé de créatures des plus intéressantes. Un canidé vorace y règne en maître, puissant, agile et fourbe. La nuit lui appartient ; seul un curieux reptile parvient alors à lui échapper. Car, vois-tu, jeune Solo, le premier traque ses proies à travers la Force ; le second, lui, la repousse, échappant à sa perception… et coupant de la Force tout être alentour.

    Le futur Kylo Ren les percevait à présent, comme des bulles de vide dans la Force environnante.

    - Ton oncle s'est écrasé ici autrefois. Pris entre des animaux le privant de son don, et d'autres le voyant comme une proie plus attirante qu'aucune autre. Et il a survécu.

    - Dans une autre vie. Mon oncle est faible, et mourra par ma main. S'il y a survécu, j'y survivrai.

    Snoke sourit. « Tu penses encore en Jedi. Vador se serait-il contenté de survivre ? Deviens le prédateur, jeune Solo. »


    (175)
  • 06/09/2019 - 15:43
    Faut battre le fer quand il est chaud :D .
    174 mots.

    Spoiler: Afficher
    Kira arracha la créature lovée dans son dos et la jeta au sol devant elle.
    — Tu sais ce que c'est ?
    — Tahiri m'a dit que c'est Yuuzhan Vong, répondit Lenk. J'imagine que c'est pour ça qu'elle n'arrivait pas te cerner dans la Force.
    — Non, ça c'est dû à un héritage de mes ancêtres Sith, dit la Reine d'Onderon en désignant l'amulette autour de son cou. Ce parasite Yuuzhan Vong se nourrit de la force vitale de son hôte.
    — Mais pourquoi...
    Lenk eut un frisson dans le dos quand elle réalisa. En limitant en permanence ses capacités en permanence, comme un sportif s'entrainant en atmosphère raréfiée, elle pouvait dépasser ses limites naturelles une fois revenue dans des conditions normales.
    — J'ai eu cette idée d'après l'histoire d'un seigneur Sith qui aurait engendré une fille tellement puissante qu'il lui avait enfermé la tête dans un casque l'empêchant d'utiliser la Force.
    — Elle l'aurait quand même tué, mais aurait gardé le casque.
    — Car elle n'a jamais eu à affronter quelqu'un comme toi, dit Kira en déployant sa double vibro-lame.
  • 06/09/2019 - 15:51
    Rapide ! :shock:
  • 07/09/2019 - 11:09
    Salut tout le monde :hello:

    Voilà mon texte, 149 mots.

    Spoiler: Afficher
    Joruus C'Baoth entra en trombe dans la cabine du Grand Amiral Thrawn. Le jedi fou leva son bras, main et doigts tendu, prêt à envoyer ses éclairs de force sur le Chiss.

    Les éclairs fendirent l'air à toute vitesse, elles finirent par frappé une sphère invisible que les dévia de leurs cibles. Surprit C'Baoth coupa son effort.
    - Vous ne pouvez rien contre moi, maître C'Baoth, regardez.
    Le Grand Amiral montra la créature derrière lui, solidement cramponner à son arbre Olbio.
    Joruus C'Baoth suivit du regard le geste de Thrawn, il reconnut aussitôt la créature. Un Ysalamiri !

    C'Baoth se tourna et se dirigea vers la sortie de la cabine. Juste avant de sortir il dit au Grand Amiral :
    - Vous ne serez pas pas toujours protégé par cette créature, Amiral. Quand ce jour viendra je vous éliminerait.
    - Nous verrons maître C'Baoth, nous verrons.
  • 08/09/2019 - 11:33
    Voici ma contribution, cent-cinquante mots comme toujours enfin presque !

    Spoiler: Afficher
    « Toydarien »
    Voilà un mot qui résonnait étrangement aux oreilles des Jedi, peu familiers avec cette espèce. Ils ne l’avaient que rarement fréquentée au cours des millénaires de leur existence, cela dit, ils le regrettaient immédiatement, aussi, ils l’évitaient soigneusement. Ces créatures n’étaient pas réceptives à leurs influences mentales et ne comptaient aucun individu présentant des aptitudes à utiliser la Force.

    Comment ? Telle était la question. Cependant, il existait des choses qu’il valait mieux laisser en sommeil, taire. Aussi, les Jedi oublièrent sciemment cette espèce et l’occultèrent de leurs archives. Ainsi, des centaines de personnes dans la galaxie rappelaient constamment aux représentants de l’Ordre qu’ils étaient incapables de les influencer.

    Croyez-moi, ils étaient fiers de cette singularité. Ils souriaient constamment quand un Sith effectuait les mêmes tentatives sur leurs cerveaux. Personne n'y arriverait et n’y parviendrait jamais !
  • 10/09/2019 - 19:20
    J'ai écrit ça avant de voir la news... :transpire: Bref, voilà ma contribution, j'ai été plutôt inspiré par le thème !

    Spoiler: Afficher
    A travers les méandres de la Force, j'ai perçu deux jeunes disciples à la poursuite de ses secrets les plus enfouis... en remuant les ombres, leurs pas sont parvenus jusqu'au berceau des Jedi ; ils osent fouler leur premier temple...

    Les petits globules rouge vif s'entrechoquent dans l'étroit flacon de verre, comme pressés d'y être analysés.
    "Ah ah !
    - Qu'y a t-il de si drôle ?
    - Les capteurs indiquent que le taux de Midi-chloriens de cette bestiole frôlerait les 40 000 !
    - Mais... c'est impossible, ce serait deux fois supérieur au plus haut jamais répertorié !
    - Exactement, donc cette histoire de cellule, c'est de la bouse de Bantha."
    Alors ils repartent, satisfait de ce qu'ils n'ont pas su voir, laissant la frêle créature sur sa stèle de pierre.

    A travers les méandres de la Force, j'ai perçu deux ailes et quelques plumes frétiller. Il n'en fallu pas plus pour déchainer les flots et renverser les montagnes d'Ahch-to, noyant ainsi l'inconsciente profanation des deux jeunes fous...

    169 mots au compteur. ^^
  • 12/09/2019 - 19:29
    175 mots tout pile.

    Spoiler: Afficher
    Les fleurs mâles de l’arbre libérèrent leur pollen qui, porté par le vent, se lia aux fleurs femelles. Ainsi naquirent les glands.

    Mais ces promesses de vie ignoraient que leur destin allait être funeste : là où poussait l’arbre, une multitude d’écureuils, de mulots et de sangliers avaient eux aussi élu domicile. Et les glands constituaient pour eux un mets de choix.

    Ce fut la curée. Ils y passèrent tous. Tous ? Vraiment ?

    L’un d’entre eux était spécial. Il avait conscience de lui-même. Et dut aussitôt apprendre à survivre dans ce milieu hostile. Un mulot tentant de le croquer s’y cassa les dents. L’écureuil qui le déposa dans son nid avec ses pairs fut éberlué de le voir s’envoler pour retourner au sol. Enfin, le sanglier s’étant trop approché se retrouva en proie à une peur panique qui le fit fuir.

    Conscient de sa puissance d’être vivant, le gland déploya ses racines dans le sol et commença à y puiser les nutriments qui le feraient grandir et devenir plus fort.

    Ainsi naquit Ood Bnar.
  • 12/09/2019 - 21:32
    @Minos qui participe ???? Mais quelle pluie de météores a bien pu le frapper ????? :shock: :shock: :shock: :shock: :shock:
  • 12/09/2019 - 22:01
    Mon gosse a eu 3 ans donc il est scolarisé. Je récupère enfin du temps !
  • 15/09/2019 - 20:02
    Voilà ma participation:
    Spoiler: Afficher

    Les mystères de la Force


    Le jeune Rodien reposait sur son rocher depuis maintenant une semaine. Plongé dans l’obscurité, il attendait un spectacle qui n’avait lieu que tous les cinquante ans. Le sol vibra autour de lui. Des trous se formèrent révélant une lueur bleutée. Il retint sa respiration lorsque la première créature émergea. De la taille de sa main, l’insecte brillait d’une intense lueur et voletait au-dessus de lui, puis d’autres le rejoignirent dans une gracieuse chorégraphie. Très vite, des centaines de milliers d’entre-elles exécutèrent un impressionnant ballet crépitant. Jamais il n’avait vu plus beau spectacle, puis l’éclat bleu s’estompa. Les créatures tombèrent sur le sol les unes après les autres, inertes. En une quinzaine de minutes, tout fut fini. Épuisées par leurs intenses parades, aucune n’avait survécu. Il resta émerveillé, cherchant à comprendre la logique d’une si longue attente pour une si courte existence, mais n’y parvint pas. Il sourit. C’était l’un des mystères de la Force.


    154 mots
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité