StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de la mini-série comics Tie Fighter chez Marvel
 
[Critique] N'est pas crossover qui veut...
26/08/2019

Bonjour à tous

La semaine dernière s'est achevé aux USA la mini-série en cinq numéros Tie Fighter (elle sortira selon toute vraisemblance début 2020 en France chez Panini Comics). Lain l'a lue, comme à son habitude, et vous en livre la critique après un rappel de la couverture et du synopsis.

 

Synopsis :
Le Shadow Wing arrive ! Le salut de l'Empire ! Le destin de la Rébellion !
Alors que la guerre contre la Rébellion s'étend, ce sont les innocents de l'Empire Galactique qui risquent le plus. Un escadron de chasseurs TIE d'élite est créé pour aider à protéger les intérêts Impériaux et abattre la furie de l'Empereur sur la traitre et violente Alliance Rebelle. Mais jusqu'où cette équipe est-elle prête à aller pour préserver la loi et l'ordre ? Et les pilotes du Shadow Wing sont-ils aussi loyaux qu'ils le paraissent ?

 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

La mini TIE Fighter, dans laquelle nous suivons un escadron de chasseurs faisant partie de l’escadre de la Shadow Wing, a été vendu comme un crossover avec le roman Alphabet Squadron. Cela est-il le cas et surtout est ce que ça fait mouche ? Nous allons décortiquer tout ça !

Scénario : parabolique

Bon on va tout de suite se débarrasser de cette histoire de crossover, ce n’en est pas un. Il y a, dans l’ensemble de l’arc, seulement deux personnages du roman, roman qui se passe un an après (un crossover à un an d’intervalle ce n’est pas un crossover, c’est une suite), dont un qui n'apparait que dans une des pastilles de fin du comics.

Justement je vais en profiter pour parler du découpage de ce comics. Au début de chaque issue nous suivons l’escadron de pilotes de TIE durant leur mission qui se passe à travers l’ensemble de l’arc. À la fin de chaque numéro, pendant cinq pages, on découvre un petit élément de background sur un des personnages pour apprendre à le connaitre un peu plus. On pourrait discuter de l’utilité de ces petites pastilles supplémentaires, mais ce que je retiens c’est que même si ces ajouts n’ont pas pour but de présenter certains personnages du livre, la seule présente est là en tant que figurante.

Pour ce qui est de l’histoire de l’arc, ça commence exactement comme tous les autres média où on suit des impériaux : en les faisant se battre contre des traîtres à l’Empire. On a donc pour la troisième ou quatrième fois des impériaux contre des impériaux. Mais pourquoi faire systématiquement cela me demanderez-vous ? C’est tout simple, c’est pour qu’on s’attache aux personnages. Une fois que c’est fait, on peut enfin les faire attaquer des gentils rebelles !

Mon excitation pour cette histoire aura donc été de forme parabolique, au début je suis un peu déçu de les voir combattre de méchants impériaux, puis le combat se révèle finalement assez classe, les batailles spatiales étant sublimes. Ensuite certains événements tragiques arrivent et on les découvre combattre de gentils rebelles, pour enfin avoir une conclusion qui n’en est pas une et un crossover raté.

Il y a un arrière-goût d’inachevé à la fin, comme si l’ensemble du comics était une introduction à autre chose, un peu comme un prequel… Ce qui n’aurait pas été grave si les personnages réapparaissaient ensuite dans le roman, on aurait eu un prequel à Alphabet Squadron, mais comme je l’ai dit ce n’est pas le cas.

Par contre je vois déjà des petits filoux me dire « mais si ça se trouve ils apparaîtront dans le tome 2 de la trilogie ». À ça je réponds « J’espère bien ! Mais en attendant, ce comics perd tout son intérêt s'il est lu avant lesdites apparitions dans le tome 2, il aurait mieux valu le publier après le roman, pas avant ».

En conclusion ce scénario sent le bon gros raté marketing de la part de Marvel et Del Rey, ce qui est dommage car l’escadron est vraiment génial et les personnages qu’on suit très attachants.

28/50

Dessins : un modernisme non standard

Je me plains énormément en ce moment de ces dessins standards faits à la chaîne. On est dans l’ère moderne des dessins de comics où un modèle type qui plait au plus grand nombre se retrouve un peu partout : un léger côté cartoony, pas de hachure, les zones d’ombre sans dégradé, utilisation à outrance du noir, couleur flashies par ordinateur, expressions de visages exagérées, décors vides etc.

Ce comics est assurément moderne dans ses dessins, on retrouve pas mal d’éléments de la liste ci-dessus mais ça reste bien fait et plus travaillé. On voit une réelle patte de l’auteur, et contrairement à d’habitude, le flou, la hachure et les dégradés sont présents, amenant beaucoup de dynamisme, ce qui est utile pour dessiner des batailles spatiales.

Enfin on retrouve aussi de très belles trouvailles comme les casques des pilotes TIE en transparence pour qu’on puisse découvrir les visages desdits pilotes, et leurs expressions pendant les combats. Un vrai plus pour l’œuvre.

Cependant, il faut bien qu’il y ait un mais, les petites pastilles de fin sont toutes dessinées par un autre auteur, qui change à chaque numéro. Alors déjà aucun n’est bon et ensuite niveau continuité avec le reste du comics, ça ne marche pas du tout. Plusieurs fois je me suis demandé qui étaient les personnages qu’on voyait dans ces pages.

42/50

En conclusion une histoire, et non pas un crossover, qui aurait pu être passionnante mais qui ne l’est que sur sa première moitié, la suite n’étant là que pour meubler jusqu’à l’Episode VI. Le tout est heureusement agrémenté d’excellents dessins sauf dans les pastilles de fin, pastilles peu intéressantes faisant douter de leur utilité.

 

Les plus :
- Les dessins principaux
- La première moitié du comics

Les moins :
- Les dessins secondaires
- Une conclusion ouverte pour rien…
- …car ce n’est pas du tout un crossover

Note : 70%

 

Voilà pour la critique. On en parle sur les forums !

Parution : 26/08/2019
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 26/08/2019 - 19:21
  • 26/08/2019 - 20:12
    Cool, ce n'est pas un cross-over du coup je n'aurai pas à lire du Alexander Freed :lol:
  • 26/08/2019 - 20:15
    :lol:
  • 26/08/2019 - 21:31
    Euuuuuh ! c'est quoi une "Pastille" ?
  • 26/08/2019 - 22:00
    Une petite histoire en plus quoi
  • 26/08/2019 - 22:10
    Ah ! OK, merci pour l'info, je ne maitrise pas du tout le langage Comics et BD comme tu peux le constater :wink:

    Quand tu dis petite histoire, c'est de l'ordre de combien de pages ? plus qu'un Strip j'imagine.
  • 26/08/2019 - 22:16
    Kessel a écrit:Quand tu dis petite histoire, c'est de l'ordre de combien de pages ? plus qu'un Strip j'imagine.


    C'est dit dans la critique :

    À la fin de chaque numéro, pendant cinq pages, on découvre un petit élément de background sur un des personnages pour apprendre à le connaitre un peu plus.


    :)
  • 26/08/2019 - 22:19
    Ok,

    en général, je ne lis que la conclusion des critiques, histoire de ne pas trop en savoir ... ce qui explique cette lacune. :)
  • 27/08/2019 - 17:56
    Bon ben lu aussi...

    Que dire ? Un comics qui m'a laissé une impression d'indifférence générale, mais surtout un énorme gâchis. À la lecture, on a l'impression que les événéments s'enchaînent à une vitesse folle, mais avec le recul, toute cette action ne sert qu'à masquer le vide intersidéral du scénario. Les personnages sont à peine développés (et ce ne sont pas les 4 pages à la fin de chaque issue qui améliorent la chose).

    Ha, et donc comme a dit Lain, gros foutage de gueule de la part de Marvel (et plus généralement de LucasFilm) qui vend ça comme un crossover avec Alphabet Squadron alors que ce n'en est absolument pas un (caser 3 persos du roman sur 2 pages chacun, cela ne donne pas un crossover ; sans compter que ça se passe avant ROTJ...).

    Côté dessins, c'est correct. Heureusement car ça sauve les meubles.

    Mais l'ensemble ne vaut pas plus de 40%.
  • 27/08/2019 - 18:17
    Bah disons que le début était prometteur, et que ça donnait envie de voir une ongoing. Mais la fin est complètement bâclée et finalement ça a rien raconté du tout :neutre:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité