StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Les résultats du Challenge Fan-Fictions #6 !
 
Le prochain thème n'est pas un piège... ou peut-être que si !
22/05/2019

Comme toutes les trois semaines désormais, l'heure est venue d'annoncer le grand gagnant du Challenge Fan-Fictions #6 ! Pendant deux semaines, douze auteurs se sont affrontés sur le thème des Mandaloriens, avec une contrainte : le texte devait faire figurer un personnage féminin ! Et après une semaine supplémentaire de vote, le texte qui a remporté le plus de suffrages est...

 

« Lettre de la guerrière inconnue à sa fille

Ma chère enfant, si je m'adresse à toi ce jour

À l'aube de ton départ prochain pour la guerre,

N'y vois là qu'une simple preuve de mon amour,

D'une attention pour sa fille venant d'une mère

 

Avoir à se battre n'est pas chose facile

Les morts de notre fier peuple en sont les témoins

Oubliés dans la boue et les herbes graciles

Rouillant dans leurs armures sur les champs élyséens

 

Innombrables seront les combats à livrer

Et les amis fidèles à regarder périr

Ne sois face à l'ennemi ni prête à céder,

 

Ni encline à laisser ton courage faillir

Enfile ton casque, ne redoute rien,

Suis toute ta vie la voie du Mandalorien

 

Texte sur parchemin découvert dans une alcôve de Kyrimorut, Mandalore,

traduit par l'anthropologue (Indéterminé) Hoole en l'an 7 ABY. »

Ceci n'est pas une représentation de la guerrière inconnue

 

Ce sublime sonnet est signé xximus – décidément adepte des podiums puisqu'il avait déjà remporté le Challenge #4 (souvenez-vous, c'était sur le thème Rogue !) - que nous félicitons comme il se doit ! Les plus observateurs d'entre vous auront d'ailleurs noté qu'il s'est imposé une contrainte supplémentaire dans son texte... ;-)

Et après un court temps de réflexion, xximus nous propose comme nouveau thème...

 

It's a trap !

 

Mais comme ce serait trop simple, l'Amiral Ackbar ne peut être utilisé !

C'est parti ! Vous avez jusqu'au dimanche 02 juin inclus pour poster votre contribution sur le topic du Challenge Fan-Fictions #7.

A très bientôt... et que l'Inspiration soit avec vous !

Parution : 22/05/2019
Source : Le staff et les Jedi SWU
Validé par : L2-D2
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 22/05/2019 - 10:23
    C'est parti !

    Vous avez jusqu'au dimanche 02 juin inclus pour proposer votre texte d'environ 150 mots ! Pour rappel, en cas d'égalité, ce sera le texte le plus proche de la barre des 150 mots qui sera retenu dans un premier temps, et la date de post sur ce topic dans un second temps. :jap:

    Oh, et une contrainte : l'Amiral Ackbar ne peut être utilisé !

    A vos claviers ! :)

    Edit : Les challengers !

    ercete
    Spoiler: Afficher
    Des poils rugueux s’engouffrèrent dans sa bouche. "*Pffft* Espèce *Pffft* d'IDIOT !"

    Joignant le geste à la parole, il tenta d’asséner un coup de genou au Wookie mais il ne parvint qu’à soulever le flanc de la bête qui ne pu qu'agiter son bras gauche en guise de réponse.

    Parvenu à se retourner, sa mâchoire se colla à la paroi glacée du droïde.
    "Frouve un moyen de nous Fortir de là toi !
    - Maître ! Je ne suis qu’un droïde majordome !
    - Ton couteau de cuisine ! Andouille électronique !"

    Il remonta sa main le long de son corps jusqu’à son épaule et saisi la lame de la jambe du robot. En se refermant, le logement captura des poils du Wookie qui se mit à hurler et remuer frénétiquement.

    Le couteau lui échappa alors et s’enfuit entre le maillage de cordes qui les retenaient prisonniers pour se planter quelques mètres plus bas tandis que des lances primitives avancaient à travers les fourrés.

    (153)


    Alfred M.
    Spoiler: Afficher
    Le convoi de ravitaillement à destination d'Hoth s'éloignait du puit gravifique de Derra IV. Dans quelques minutes, les transports seraient en position pour sauter dans l'hyperespace. Le Leader Renegade, à la tête de l'escorte, examina son écran. Ses senseurs indiquaient de nombreux appareils en approche rapide. Il ordonna à ses hommes de se préparer à les engager. L'affichage s'actualisa. Trois escadrons... et ce n'était que la première vague. Le Leader Renegade tira une torpille à proton dès qu'il eut un verrouillage. La trainée d'énergie fila en direction de la formation impériale accompagnée de sept autres. Il abattit une autre cible avant de traverser la formation ennemie et d'engager un combat tournoyant qui se transforma rapidement en mêlée générale. Un à un, les Renegade succombèrent sous le nombre. Quand ce fut le tour du leader, son écran s'éteignit. Wedge poussa un soupir d'exaspération. Le piège des Impériaux, avec Thrawn à l'organisation et Fel à l'exécution, était imparable. Narra et ses hommes n'avaient pas eu la moindre de chance. Wedge relança la simulation.

    (171)


    Zèd-3 Et
    Spoiler: Afficher
    Déjà sept ans que nous régnons sur Korriban... Le temps passe vite.

    Les indigènes nous considérant comme des êtres divins, nous avons conquis la planète sans peine. Et comme dans les mythes, les dieux sont animés des mêmes émotions que leurs serviteurs : passion, colère, jalousie... Plusieurs Seigneurs des Sith ont déjà péri dans ces luttes intestines. Quand cesseront-elles ?
    Quand nous serons tous morts ?

    Durant ces sept années, et malgré mon allégeance au Seigneur Dreypa, je me suis tenue à l’écart des jeux de pouvoirs de la cour d’Ajunta Pall. J’ai rencontré un prêtre Kissai, avec qui je me suis mariée. Nous prévoyions d’élever nos enfants dans un fief isolé, en sécurité.
    Mais nous ne sommes en sécurité nulle part et n’aurons jamais d’enfants.

    Mon époux m’avait conduite à une extrémité de notre domaine, une falaise surplombant les plaines désolées de Korriban. C’est là que les assassins nous attendaient, dissimulés dans la Force. Lorsqu’ils se sont révélés, les lames de lanvarok ont fusé, abattant mon bien-aimé et me mutilant.
    Prise au dépourvu, j’ai fui sans combattre.

    (175)


    Mandoad
    Spoiler: Afficher
    It’s a trap

    La lumière, elle perçait maintenant au travers de la couche aqueuse telle un halo blanc. Il se rapprochait de la surface. Rapidement, des silhouettes apparurent, puis prirent la forme d’arbres. Un vent froid courut sur sa peau lisse et violacée lorsqu’il émergea. Les membranes protégeant ses yeux se replièrent et il huma l’air aux senteurs de rosée des marais de Naboo. C’est alors qu’il le vit. Pataud et vêtu d’un pantalon trop large et d’un veston trop court, le bipède agitait un bâton devant lui. Un fruit juteux y était suspendu et il se sentit saliver. Il s’approcha et l’autre marmonna quelque chose en agitant ses immenses oreilles, puis se lécha les babines de son énorme langue. Il hésita. Quelque chose n’allait pas. Il n’était peut d’être qu’un petit Gorg avec un cerveau de la taille d’une microscopique noix, mais il comprit et plongea à nouveau vers les profondeurs rassurantes.

    (150)


    Dark GaGa
    Spoiler: Afficher
    Courir. Trois pas, à droite. Filer vers le conduit. Se glisser. Sauter. Ne pas oublier de s’accrocher à la travée, sinon, c’est la chute. Réacteur en vue. Neutraliser le décompte.

    Ilum, le monde gelé où les Jedis cherchaient leurs cristaux. Sous blocus, mais les impériaux sont frileux.
    Toydaria, espace Hutt, facile avec un gros flingue.
    Selonia, la grande plongée. Je déteste l’eau.
    Alderaan et ses montagnes mythiques. Un peu d’escalade, casser des vieilles pierres.
    Toprawa, la jonction. Trouver le contact, buter le contact.
    Ryloth, réduite en esclavage. Un bon gros paquet de crédits, un investissement.
    Anoat, ville fantôme peuplée de monstres. Merci l’Empire, j’adore les mondes toxiques.
    Pelagon, dernière station de cet interminable jeu de piste galactique. Toutes les pièces sont réunies, bientôt le trésor.

    Saisir le code : I-T-S-A-T-R-A-P

    La sirène. Cinquante secondes. Merde ! C’est un putain de piège !

    Chelli Lona Aphra, je te hais !

    Cours !

    (150)
  • 22/05/2019 - 12:13
    On peut l'écrire en français ?
  • 22/05/2019 - 12:59
    Allez celui-là, le thème me plaît... On va essayer de le faire ^^
  • 22/05/2019 - 13:07
    Joysstar a écrit:On peut l'écrire en français ?

    Bien évidemment !
  • 22/05/2019 - 21:12
    Très inspirant ! :D Je vais m'atteler à écrire quelques chose digne d'être lu...
  • 22/05/2019 - 21:16
    Tiens, ça fait un moment que je veux me lancer...
    Voilà l'occasion !
  • 22/05/2019 - 23:31
    C'est parti :
    Spoiler: Afficher
    Des poils rugueux s’engouffrèrent dans sa bouche. "*Pffft* Espèce *Pffft* d'IDIOT !"

    Joignant le geste à la parole, il tenta d’asséner un coup de genou au Wookie mais il ne parvint qu’à soulever le flanc de la bête qui ne pu qu'agiter son bras gauche en guise de réponse.

    Parvenu à se retourner, sa mâchoire se colla à la paroi glacée du droïde.
    "Frouve un moyen de nous Fortir de là toi !
    - Maître ! Je ne suis qu’un droïde majordome !
    - Ton couteau de cuisine ! Andouille électronique !"

    Il remonta sa main le long de son corps jusqu’à son épaule et saisi la lame de la jambe du robot. En se refermant, le logement captura des poils du Wookie qui se mit à hurler et remuer frénétiquement.

    Le couteau lui échappa alors et s’enfuit entre le maillage de cordes qui les retenaient prisonniers pour se planter quelques mètres plus bas tandis que des lances primitives avancaient à travers les fourrés.

    [153]

    Edit staff L2-D2 : je me suis permis de modifier ton message pour que ton texte soit en spoiler, histoire de n'influencer personne. Et au passage, bienvenue par ici ! :hello:
  • 23/05/2019 - 21:56
    @L2-D2 : C'est bien aimable, je tâcherai de suivre cette coutume à l'avenir ;)
    Bonne chance aux autre !
  • 28/05/2019 - 11:21
    171 mots.

    Spoiler: Afficher
    Le convoi de ravitaillement à destination d'Hoth s'éloignait du puit gravifique de Derra IV. Dans quelques minutes, les transports seraient en position pour sauter dans l'hyperespace. Le Leader Renegade, à la tête de l'escorte, examina son écran. Ses senseurs indiquaient de nombreux appareils en approche rapide. Il ordonna à ses hommes de se préparer à les engager. L'affichage s'actualisa. Trois escadrons... et ce n'était que la première vague. Le Leader Renegade tira une torpille à proton dès qu'il eut un verrouillage. La trainée d'énergie fila en direction de la formation impériale accompagnée de sept autres. Il abattit une autre cible avant de traverser la formation ennemie et d'engager un combat tournoyant qui se transforma rapidement en mêlée générale. Un à un, les Renegade succombèrent sous le nombre. Quand ce fut le tour du leader, son écran s'éteignit. Wedge poussa un soupir d'exaspération. Le piège des Impériaux, avec Thrawn à l'organisation et Fel à l'exécution, était imparable. Narra et ses hommes n'avaient pas eu la moindre de chance. Wedge relança la simulation.
  • 28/05/2019 - 19:34
    175 mots

    Spoiler: Afficher
    Déjà sept ans que nous régnons sur Korriban... Le temps passe vite.

    Les indigènes nous considérant comme des êtres divins, nous avons conquis la planète sans peine. Et comme dans les mythes, les dieux sont animés des mêmes émotions que leurs serviteurs : passion, colère, jalousie... Plusieurs Seigneurs des Sith ont déjà péri dans ces luttes intestines. Quand cesseront-elles ?
    Quand nous serons tous morts ?

    Durant ces sept années, et malgré mon allégeance au Seigneur Dreypa, je me suis tenue à l’écart des jeux de pouvoirs de la cour d’Ajunta Pall. J’ai rencontré un prêtre Kissai, avec qui je me suis mariée. Nous prévoyions d’élever nos enfants dans un fief isolé, en sécurité.
    Mais nous ne sommes en sécurité nulle part et n’aurons jamais d’enfants.

    Mon époux m’avait conduite à une extrémité de notre domaine, une falaise surplombant les plaines désolées de Korriban. C’est là que les assassins nous attendaient, dissimulés dans la Force. Lorsqu’ils se sont révélés, les lames de lanvarok ont fusé, abattant mon bien-aimé et me mutilant.
    Prise au dépourvu, j’ai fui sans combattre.


    Version longue et chapitre précédent ici.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité