StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Quel Jedi s'est le mieux caché pour mourir ?
 
Et le thème du Challenge #4 !
19/03/2019

Bonjour à tous, et bienvenue pour cette annonce, tant attendue, du grand gagnant du Challenge Fan-Fictions # 3 ! Ils sont venus, ils sont tous là, ils sont revêtus de leurs plus beaux atours et après deux semaines de compétition acharnée, les dix-huit nommés dans la catégorie « Les Jedi se cachent pour mourir » sont...

 

Jagen Eripsa, pour son Luke Légendes ou Officiel, à vous de voir !

mat-vador, toujours fidèle à l'univers Légendes et à la série Legacy !

Mandoad, pour son Luke en pleine découverte de la planète Ahch-To !

Adanedhel, pour son Luke qui perd espoir après avoir fait un si long voyage !

Alfred M., pour son interprétation du conflit opposant Jacen Solo à son alter-ego, Dark Caedus !

Ve'ssshhh, pour sa mise en abîme montrant le tournage d'un holo-film !

Dark GaGa, pour sa description d'un Lando Calrissian, l'arnaqueur arnaqué !

Joysstar, pour sa représentation d'un Jedi anonyme, seul face à un univers hostile !

Niffleur, pour sa description de l'Ordre des Inquisiteurs !

darth luch, pour son Luke désespéré à l'idée d'avoir reproduit les mêmes erreurs que ses maîtres !

darkCedric, pour son Ordre 66 plus vrai que nature !

shane1609, parce que Sha'a Gi, tout simplement !

Zèd-3 Et, pour son cours d'histoire galactique !

Niva, pour la première apparition de Pilse Feylux, une Jedi pourtant centenaire !

Chadax, pour avoir mis en scène un habitué des cérémonies, Christopher L... pardon, le Comte Dooku !

L2-D2, pour la leçon de Dark Sidious à son disciple Dark Vador concernant un certain Kenobi !

goolwen, pour avoir osé décrire Obi-Wan comme finalement ravi d'être tranquille !

LL-8, pour la première – et malheureusement dernière – apparition du Jedi Ai'Kor !

 

Après une semaine de vote et au terme d'une ultime égalité et à un tirage au sort, le gagnant est... (roulement de tambours)

 

Jagen Eripsa !!!

Pour son texte :

------------------------------------------------------------------------------------

Cette fois, il y était. Luke Skywalker sentait sa fin arriver. Assis en tailleur sur ce rocher plat qu’il appréciait tant, il observa le crépuscule tombant sur ce monde sauvage en même temps que sur sa vie.

Une bonne vie, somme toute. Il y avait eu des moments heureux, d’autres si tristes… Une kyrielle de visages lui apparut : son père, sa sœur, ses proches, ses amis… Et cette femme. Celle qui avait complètement bouleversé son existence, à un moment où il la pensait toute tracée. Celle grâce à laquelle il allait laisser un véritable héritage à cette galaxie dont il s’était sciemment isolé.

En tant que Jedi, il ne craignait pas la mort. Il savait qu’au sein de la Force il ne serait pas seul… Il jeta un dernier coup d’œil au ciel, et crut y distinguer deux soleils, comme lors d’un autre crépuscule tant d’années plus tôt.

Et, comme la nuit tombait, il se sentit partir.

Au revoir, Ben… pensa-t-il alors. Que la Force soit avec toi, fils.

Jagen, quelques mots concernant ta victoire ?

« Merci à toutes et à tous ! J'ai une pensée particulière ce soir pour George Lucas, qui a créé cet univers et les éditions spéciales de ses films, ouvrant la voie à toute une génération d'auteurs modifiant leur texte en douce après l'avoir publié. Merci George. Et merci aussi à Georges Lucas, ton homonyme qui s'en est pris plein la gueule parce que plein de "fans" ne savent pas écrire ton prénom. Enfin, merci à Rian Johnson pour avoir réalisé l'Épisode VIII et offert ainsi un splendide défouloir à plein de personnes qui ne savaient pas quoi faire de leur temps. T'es le meilleur ! »

Et alors, pour le nouveau thème, tu nous proposes quoi ?

Rogue

 

On vous voit venir... non, les crossovers avec Harry Potter ne sont pas tolérés !

C'est parti ! Vous avez donc jusqu'au dimanche 31/03 inclus pour nous présenter votre plus beau texte de 150 mots (avec une marge de plus ou moins 25 mots) sur le topic du Challenge Fan-Fictions #4 ! Et petit ajustement concernant le règlement : dorénavant, nous vous demanderons d'indiquer à la fin de votre texte le nombre de mots qu'il contient !

A très bientôt... et que l'Inspiration soit avec vous !

Parution : 19/03/2019
Source : Le staff et les Jedi SWU
Validé par : L2-D2
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 19/03/2019 - 8:38
    Et c'est parti !

    Vous avez jusqu'au dimanche 31 mars inclus pour poster votre contribution concernant ce thème proposé par Jagen Eripsa, grand manitou de la section Fan-Fictions et vainqueur du précédent Challenge ! :)

    Petite nouveauté à partir de ce Challenge : nous vous demandons, à l'issue de votre texte, de nous préciser le nombre de mots qu'il contient ! :)

    A vos claviers !

    Edit : les textes !!!

    xximus
    Spoiler: Afficher
    Les gars de l’escadron Rogue dégoisent un argot semblable aux gargouillis Gorog, logorrhée ne dérogeant pas aux règles des gangs organisés : de l’arrogant grouillot à l’ego gorgé d’orgueil au rigolo goguenard riant à gorge déployée, tous arguent et ergotent. Le gag atteint son point d’orgue lorsqu’en pleine guerre, Piggy, le Rogue goret, deux bons mètres au garrot, gras comme un gorille et gros comme un gaur, sort de sa gangue et grogne de son gosier, dans son micro, un rot gargantuesque qui résonne comme un gong au fond d’une grotte. L’amirauté qui écoutait est d’abord groggy puis hilare, et tout l’auditoire réclame une dérogation rogatoire pour trancher le nœud gordien : devenir un Rogue rend-il rigolo ou inversement ? N’osant s’arroger le droit de gloser plus longtemps, les galonnés haranguent les Rogues pour regagner l’ordre dans les rangs.

    (150)


    shane1609
    Spoiler: Afficher
    An 61 ABY – Corellia – Éloge de Wedge Antilles par Gavin Darklighter

    « Wedge Antilles était un héros, une force de la nature, un leader né. Il était l’un des meilleurs pilotes de la galaxie, un mari aimant, un père dévoué. Il était pour moi un mentor mais aussi un ami… Il fut le premier membre de l’Escadron Rogue, le fondateur des Spectres, un commandant comme nul autre avant lui. Au cours de sa trop longue carrière, il a affronté mille et un dangers. Il a même détruit l’étoile de la mort, c’est vous dire... Palpatine, les Ssi-ruuk, Ysanne Isard, Zsinj, Thrawn, les Yuuzhan Vongs, Caedus, il leur a tous survécu… Wedge Antilles a désormais rejoint les étoiles, celles qu’il aimait tant. Mais ce n’est pas la fin du voyage car il vivra désormais dans nos cœurs et à travers Sial et Myri, ses enfants. Alors au nom de tous ceux qui sont présents à mes côtés aujourd'hui, mais aussi à nos chers disparus, merci Wedge. Et pour toujours : Yub yub commandant ! »

    (174)


    Alfred M.
    Spoiler: Afficher
    Date : 46:8:3
    Unité : Escadron Rogue
    Lieu : Système K'vath

    Je volais sous l'indicatif Rogue Neuf et commandais le Vol Trois. Pendant que le Vol Un s'occupait du croiseur, nous avons engagé dix-huit chasseurs ennemis avec l'effet de surprise. J'ai abattu un Tri-Chasseur avec une torpille à proton. J'ai ensuite visé le leader ennemi que j'ai abattu d'une rafale. J'ai vu un tir traverser le cockpit et le vaisseau est parti hors de contrôle. Mon n°2 a ensuite pris la tête et détruit deux autres vaisseaux ennemis. Il a ensuite été touché par un tir de canon à ion. J'ai pris en chasse le chasseur qui avait endommagé Rogue Dix et après quelques manœuvres j'ai pu ouvrir le feu. J'ai vu des impacts sur ses panneaux inférieurs et sur son côté bâbord. L'appareil Scélérat s'est ensuite mis en position pour effectuer une passe frontale. J'ai tiré une torpille à proton, le Tri-Chasseur a été détruit et sa carcasse s'est désintégré dans l'atmosphère d'Alakatha.

    Je revendique la destruction de deux Tri-Chasseurs sûrs et un probable.

    (175)



    Mandoad
    Spoiler: Afficher
    Rogue

    La pièce était plongée dans l’obscurité. Tous les êtres qui s’y trouvaient dormaient profondément, mais pas lui. Depuis que son maître était parti, il avait feint le sommeil et attendait le bon moment. Il sortit une petite pince qu’il gardait dissimulée en tout temps et détacha silencieusement l’entrave qui le maintenait aux services d’autres. Il y eut un bref cliquetis, mais aucun de ses compagnons ne réagit. Il tourna son unique œil autour de lui et avança discrètement. Il était presque libre.
    — Qu’est-ce que tu fais ?
    Le gazouillement l’arrêta net et il distingua la source lumineuse qui émergeait de l’un de ses semblables.
    — Je refuse de servir plus longtemps sur ce vaisseau. Mon destin est bien plus grand, répondit-il d’une voix aigüe.
    Il le savait tenté de le suivre, mais Artoo était bien trop fidèle. Cela l’arrangeait. Il ne voulait pas de compagnie. Il rejoignit la rampe en bourdonnant et la déploya. Personne ne l’attendait à l’extérieur. Il pourrait vivre ses propres aventures dorénavant.
    R2-T5 le serviteur a disparu. Je suis Zoomer désormais.


    (175)


    darkCedric

    Spoiler: Afficher
    - Bordel, magnez-vous ! On a pas toute la nuit ! s'exclama-t-il.
    Les hommes accélérèrent la cadence. Ceerer scruta leur va-et-vient entre le vaisseau et l'entrepôt. Son cigare laissait échapper des volutes de fumée. Les gars chargeaient les caisses à la main. A l'intérieur se trouvait une épice spéciale, aux pouvoirs hallucinogènes supérieurs à celle que l'on trouvait sur Ryloth. Et la dépendance qu'elle donnait aux consommateurs était également décuplée. C'était une véritable fortune qu'ils avaient là.
    Son bras métallique le démangea. Ceerer saisit son cigare entre ses doigts artificiels. Il en contempla un instant le bout incandescent, puis le jeta par terre et l’écrasa sous son talon. Son autre main était posée sur l’étui à blaster. Ce n’était qu’une petite opération, mais le soleil noir était toujours sur les dents. Une attaque pouvait avoir lieu à tout moment. Mais la cargaison devait arriver sur Hosnian Prime, par tous les moyens. Le contrebandier connaissait son patron : si Keltirn Eiller semblait frivole, ce n'était qu'une apparence. S'il échouait, il aurait sa tête.

    (172)


    Joysstar

    Spoiler: Afficher
    Cad Bane n’aimait pas beaucoup traîner dans cet endroit, et pourtant, il était habitué à fréquenter les lieux les plus glauques de la galaxie, il piaffait même d’impatience à l’idée de filer aussi vite que possible. Et le pire, c’était que le propriétaire de la petite échoppe le savait pertinemment, il jouait le même tour pénible à chacun de ses clients. Si ce n’était pas pour la capacité légendaire des ancêtres du boutiquier et du boutiquier en personne pour la mise au point de poisons, il ne serait pas là. Au contraire, il serait dans un bar à siroter le nouvel alcool en vogue. Fort heureusement, le tenancier arriva enfin, un liquide peu engageant entre ses mains.
    —Tenez.
    Son ton, comme de coutume, était rogue et sévère, le client prit la fiole délicate entre les mains, paya la note et fila aussitôt que possible !

    (150)


    Ve'ssshhh
    Spoiler: Afficher
    Dans les écouteurs s’égrène la litanie devenue familière.
    Pas comme la boule au creux de l’estomac, la nausée qui l’envahit.
    - J' n’aurais p'têt pas dû bouffer ces œufs de poisson, marmonne-t-il.
    La situation est désespérée, le piège refermé : il a peur.
    Une émotion nouvelle pour lui : jadis, sa vie ne valait rien, il la risquait pour de l’argent, sur un coup de folie, un coup de dés. Il a tué aussi, pour une prime, du butin, sous l’emprise de l’alcool ou de la colère. Trop souvent sans raison valable.
    J’étais bourré ou camé la plupart du temps, se souvient-il.

    Maintenant, il a une cause à défendre, une raison de vivre. Ou de mourir.
    Parfois, même les scélérats trouvent la rédemption.
    La peur ? Il peut faire avec !
    7,8, 9… À son tour d’annoncer :
    - Rogue dix, paré !

    L’escadron file plein gaz vers l’ennemi, vers le carnage. L’amiral Stasi compte sur eux !
    Il sourit, heureux d’avoir enfin trouvé sa place : la mort, le sacrifice, il les affrontera !
    Avec ses camarades.

    (175)


    Dark GaGa
    Spoiler: Afficher
    - Croyez-en ma vieille expérience de briscard en pré-retraite, on peut flairer l'embrouille rien qu’avec le nom du vaisseau. Zelda-426, ça, c'est sobre, ça, c'est nous. Bon, y a quelques huiles qui se la pètent avec des noms en « tor », genre « Interdictor »… le pire, c'est les civils... Me souviens d'un « Faucon Millénium », là, ça pose le trouduc prétentieux à cape… Faut se méfier des noms à la con. Un jour, j'ai eu le « Pouic-pouic », une escouade du BSI qui avait trouvé malin de réquisitionner une poubelle pour chier sur mes bottes…
    - Je fais quoi, monsieur ? Leurs codes sont conformes mais périmés.
    - Quel nom, déjà ?
    - Rogue One...
    - Rogue One... ça pue l'embrouille... faites-les bien mijoter avant d'ouvrir le bouclier puis orientez-les à atterrir dans la mangrove, histoire qu’ils se pourrissent bien les bottes, ces connards du BSI.

    (150)


    Niffleur

    Spoiler: Afficher
    Souffle haletant. Du mal à voir ce qui s'annonce devant lui, entre échoppes et caisses en attente de chargement. Pas rapides. Ils se rapprochent de lui. Pas assez rapide. Il ne l'a jamais été. Mais il ne veut pas le rendre ! C'est important. Pour sauver des vies, un jour encore.
    Se concentrer. Il connait ces rues. Il y a grandi. Les raccourcis. Rues fréquentées. Se dissimuler. Merde. Ils bossent ici. Ils connaissent aussi les rues. Il doit s'arrêter, reprendre son souffle. Merde. Sa bouteille d'O2 roule au sol. L'air pollué s'engouffre de plus en plus difficilement dans ses poumons étranglés, autant que les allées de la capitale. C'était dangereux. Mais il doit rentrer, on compte sur lui. Il est déconcentré. Mauvais tournant. Cul de sac. Merde. Comme un gosse. Son destin est construit tout aussi parallèlement que les rues.
    Deux voix comme une seule dans son esprit. "Reviens ici, Scélérat !"
    Le Marchand lui demande de rendre le pain.
    Les Stormtroopers ne demandent rien. Ils tirent.

    (167)


    L2-D2
    Spoiler: Afficher
    Vingt-cinq ans plus tôt, la planète Dantooine avait abrité une base de l'Alliance Rebelle. A l'époque, elle représentait un havre de sécurité pour les hommes et femmes qui combattaient pour la liberté.
    Depuis, la liberté avait été restaurée, mais Dantooine était à nouveau en guerre.
    Et cette fois, j'y participe !
    Jaina « Brindilles » Solo fit rugir les moteurs de son X-Wing alors qu'elle survolait le camp des réfugiés en compagnie des autres membres de l'escadron Rogue. Son escadron. Elle ne parvenait toujours pas à y croire : à seize ans à peine, elle était la dernière recrue en date de ce groupe de pilotes reconnu et craint dans la galaxie entière.
    Et aujourd'hui, ce sont les Yuuzhan Vong qui vont apprendre à nous craindre !
    Elle aperçu un éclair lumineux au loin, et la voix de Gavin Darklighter résonna soudain dans son cockpit :
    — Leader à Rogues. L'ennemi est là. Faisons-le lui regretter !
    Et douze X-Wings se lancèrent à l'unisson dans la bataille.

    (171)


    goolwen
    Spoiler: Afficher
    Rogue zéro.

    Le rendez-vous avait été soigneusement choisi dans ce troquet interlope pour ne pas attirer l’attention. Des consignes claires avaient été données à l’informateur pour qu’il ne se grille ni lui-même ni les documents qu’il devait fournir. L’espion avait tout planifié dans les moindres détails. Du plan A au plan Z, toute éventualité avait été prévue jusqu’au départ en catimini, dans un vieux cargo corrélien accosté au ponton 23, entouré de frégates de l’empire.
    Mais l’arrivée tout sourire de ce gradé en famille avec bagage sous le bras, ça, ce n’était pas prévu. Pas pensable. Pas imaginable. Comment cet indic pensait-il passé inaperçue?!
    Sans perdre contenance, il récupéra toutes les informations et envisageas chaque possibilité pour se sortir de ce guêpier sans dommages. Une bonne partie des secrets qu’il venait de recevoir perdrais la moitié de leurs valeurs dès que l’empire aurais vent de ce revirement, soit dans 10 minutes au plus tard au vue des regards alentours.
    Il rassura le déserteur : « RDV dans 5 minutes au ponton 13, je vous suis. »

    (174)


    Jagen Eripsa
    Spoiler: Afficher
    Entendant Wedge arriver d’un pas pesant, Luke releva la tête, sans masquer son inquiétude.
    - Alors ? demanda-t-il doucement.
    Le Corellien hocha tristement la tête.
    - L’Empire les a eu sur Derra IV. Ils sont tous morts… Narra et les autres. Pas un seul survivant.
    Luke accusa le coup. Privés du convoi et de leurs amis, ils étaient seuls, à présent, sur cette planète gelée et mal défendue, à la merci d’un ennemi implacable.
    - Tout le vol Renégat… Alors, il ne reste plus que le vol Rogue.
    Wedge serra le poing.
    - Non, dit-il avec fermeté. L’Empire pense nous avoir porté un coup mortel ? Il nous a juste donné quelques raisons en plus pour se battre. Il a forgé l’arme qui fera tomber l’Empereur de son trône. L’escadron Rogue…

    (131)


    Adanedhel
    Spoiler: Afficher
    Ils avaient réussi. Alors que leur mission était vouée à l’échec, et que personne parmi la Rébellion n’avait plus le moindre espoir, ils l’avaient fait. L’Alliance avait maintenant toutes les cartes en main pour abattre l’arme qui rendrait la domination impériale absolue.

    Ils se regardaient alors que l’ascenseur les ramenait vers le sol de la planète. Ils n’avaient aucune idée d’où étaient les autres, ni même si ils étaient encore en vie ou si eux même pourraient rejoindre leur vaisseau, mais à cet instant ça n’avait pas d’importance.

    Ils avançaient difficilement le long d’une plage de Scarif ravagée par les combats, blessés mais apaisés. Le ciel s’illumina d’une lueur verte et ils surent alors que c’était la fin. Ils firent face à l’immense dôme de feu, s’effondrèrent sur le sable brûlant, et se serrant l’un contre l’autre, ils savaient que l’Espoir qu’ils avaient envoyé à la Galaxie n’était pas vain.

    (150)
  • 19/03/2019 - 8:58
    Grand manitou, rhoo, quand même pas... :transpire:

    Petite précision : le mot "Rogue" est à prendre dans tous les sens du terme. Ça peut aussi bien être l'escadron que Rogue One, ou le sens de "rogue" en anglais, c'est-à-dire "vilain", "scélérat"... C'est à vous de choisir ! ;)
  • 19/03/2019 - 9:06
    Jagen Eripsa a écrit:Petite précision : le mot "Rogue" est à prendre dans tous les sens du terme. Ça peut aussi bien être l'escadron que Rogue One, ou le sens de "rogue" en anglais, c'est-à-dire "vilain", "scélérat"... C'est à vous de choisir ! ;)


    Dissident, renégat... Sans parler des "Rogue Jedi" :transpire: . Sujet vaste donc :) .
  • 19/03/2019 - 9:07
    Ah on doit le prendre comme un mot anglais et ne pas suivre sa définition française ? ^^
  • 19/03/2019 - 9:18
    Tout est ouvert, tant qu'il n'est pas question d'un certain Severus. :D
  • 19/03/2019 - 13:02
    Ah, ca me plait assez bien comme thème :) ! Et comme L2 l'a dit à mon propos, voilà qui va m'aider à rester fidèle au Legends et au Legacy en particulier :sournois: .

    J'ai ma petite idée de drabble.

    Hein quoi, il faut compter les mots :shock: ? Roh non, j'ai trop la flemme :cry: :cry: :cry: ... là je préfère encore être avec Talon :paf: .
  • 19/03/2019 - 14:25
    mat, ton éditeur de texte le fait automatiquement pour toi, de compter... c'est une fonction de base.

    Bon, ça me perturbe un mot en anglais... je vais regarder côté encyclo...
  • 19/03/2019 - 19:17
    Dark GaGa a écrit:mat, ton éditeur de texte le fait automatiquement pour toi, de compter... c'est une fonction de base.


    En fait je postais direct sans passer un éditeur de texte :paf: . Donc ben du coup, je vais être obligé de le faire :cry:
  • 19/03/2019 - 19:39
    Dark GaGa a écrit:mat, ton éditeur de texte le fait automatiquement pour toi, de compter... c'est une fonction de base.

    Bon, ça me perturbe un mot en anglais... je vais regarder côté encyclo...


    Attention, word ne compte pas les formes élidées comme des mots à part entière alors qu'ils le sont (n', l', lorsqu', ...). :wink:

    Le thème m'a inspiré, première participation. :jap:

    (A lire à voix haute ! :cute: )

    Spoiler: Afficher
    Les gars de l’escadron Rogue dégoisent un argot semblable aux gargouillis Gorog, logorrhée ne dérogeant pas aux règles des gangs organisés : de l’arrogant grouillot à l’ego gorgé d’orgueil au rigolo goguenard riant à gorge déployée, tous arguent et ergotent. Le gag atteint son point d’orgue lorsqu’en pleine guerre, Piggy, le Rogue goret, deux bons mètres au garrot, gras comme un gorille et gros comme un gaur, sort de sa gangue et grogne de son gosier, dans son micro, un rot gargantuesque qui résonne comme un gong au fond d’une grotte. L’amirauté qui écoutait est d’abord groggy puis hilare, et tout l’auditoire réclame une dérogation rogatoire pour trancher le nœud gordien : devenir un Rogue rend-il rigolo ou inversement ? N’osant s’arroger le droit de gloser plus longtemps, les galonnés haranguent les Rogues pour regagner l’ordre dans les rangs.

    150 mots.
  • 19/03/2019 - 20:11
    En fait, j'avoue que j'aimerais bien utiliser le mot français pour ce thème, j'ai une idée assez précise derrière la tête. :cute: I think I'm going rogue on this one for sure. :cute:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité