StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critique de Fortress Vader, dernier arc de la deuxième série comics Darth Vader
 
Un bouquet trop final
19/12/2018

Bonsoir à tous !

Aujourd'hui s'est achevée aux USA la série comics Darth Vader - Dark Lord of the Sith (Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith, en cours de parution en France dans le magazine comics de Panini) avec le dernier numéro de l'arc Fortress Vader

Lain l'a lu, donc voici la critique après le rappel de la couverture et du synopsis.

 

Darth Vader - Dark Lord of the Sith #19-25 - Fortress Vader

Synopsis : 
- Un Jedi passe un marché désespéré.
- La mission des Inquisiteurs évolue.
- Dark Vador découvre un voleur.

 

La critique sans spoiler de Lain-Anksoo

 

Sans que l’on s’y attende, il a été annoncé que cette nouvelle série Vador prendrait fin avec cet arc. Sans que l’on s’y attende car on aurait pu croire qu’il restait encore beaucoup à raconter, cependant voir Vador tuer du Jedi à chaque arc était rébarbatif, donc à moins de tourner les histoires vers d’autres thématiques, on peut se consoler en se disant qu’ils ont stoppé la série avant que celle-ci ne devienne ennuyeuse. Et le plus beau ? Vador ne chasse pratiquement pas du Jedi dans ce très long arc !

Scénario : méli-mélo

En feuilletant vaguement les premiers numéros de cet arc, je me suis rappelé comment il commençait, la mort d’un ancien maître Jedi et des traîtres inquisiteurs, mais la suite de l’histoire fait un tel virage à 180° avec le yacht de Naboo, le cadeau de Palpatine pour Vador, l’invasion, le revenant Sith et la vision à la fin qu’on a l’impression d’assister à un gros fourre-tout. Attention, je ne critique pour l’instant aucune de ces intrigues mais le découpage aurait pu être différent. Cette série a déjà fait un mini arc de deux issues, pourquoi ne pas recommencer ? Tout simplement pour que le final soit dense, éclectique et reflète à lui seul l’ensemble de la série.

Charle Soule se lâche donc à fond, il enchaine les scènes sérieuses, les scènes badass, les scènes surréalistes et surtout quelque chose qu’il fait rarement, les scènes absurdes. On assistera à quelques cases dynamiques, des montages de pages hilarantes, le tout au milieu de scènes de guerre dantesques et plus qu’explosives.

Malheureusement on assiste à trop de trop, on sent que ça se veut comme un bouquet final, mais si on met trop de feu d’artifice d’un coup, on observera un ciel blanc au lieu de voir chaque explosion et paillette séparément les unes des autres.

Ici c’est la même chose, pas le temps de s’attarder sur la garnison qu’on passe à l’invasion, puis la mort, la destruction, le fantôme Sith, etc. C’est le bazar mais pas le bon bazar comme dans l’arc Hope Dies de la série Star Wars, le mauvais bazar type Le Dernier Vol du Harbinger.

C’est dommage surtout que le début sur le Jedi et les inquisiteurs était juste parfait, et les idées de la forteresse, du Sith récupéré de la BD Lando et même de la vision d’une quinzaine de pages à la fin avec plein de guests sont excellentes sur le papier. Mais à trop vouloir en faire, ça en devient sans intérêt.

33/50

Dessins : RAS

Pour cette partie de critique, j’ai déjà tout dit dans mes précédentes reviews sur Camuncoli, je vous invite donc à les relire.

Je noterai cependant une très bonne utilisation du sépia dans les scènes de flashbacks, et sa manière de dessiner les visions est toujours aussi grandiose !

36/50

Ca y est, fin de cette seconde série Vador, on regrettera pour cette série des arcs indépendants les uns les autres, alors qu’on aurait pu imaginer (et ce fut un peu le cas par moment) une intrigue filée autour de l'Inquisitorius… de sa création jusqu’à sa destruction insinuée dans Rebels.

Les plus :
- La vision
- Le fantôme Sith
- L’introduction de l’arc

Les moins :
- Surenchère

Note : 69%

 

Voilà pour la critique, on en parle sur les forums !

Parution : 19/12/2018
Source : Le Staff
Validé par : Lain-Anksoo
Section : Littérature
<< Actualité précédente
Actualité suivante >>
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 19/12/2018 - 18:14
  • 19/12/2018 - 19:24
    J'aime beaucoup la comparaison avec les feux d'artifices ! :lol:
    Bizarrement malgré tout ce qu'il y a eu dans cette série je reste sur ma faim... Je n'ai pas trop aimé l'arc de la forteresse je dois avouer, et le reste je le trouve assez vite expédié
  • 19/12/2018 - 19:27
    Arc assez moyen je dois dire. Y a du bon, mais c'est en effet trop vite expédié.
    Je préférais quand ça tournait autour des Inquisiteurs et des Jedi.

    -- Edit (Jeu 20 Déc 2018 - 0:07) :

    Par contre, que foutent Adi Gallia, Yaddle et Yarael Poof dans la vision de Vader ? Ils sont morts bien avant que Anakin ne bascule (sauf Yaddle) :neutre: Je comprend pas trop le sens de tout ça...
  • 20/12/2018 - 9:29
    Je me demandais à quel moment de la timeline cet arc se passe t'il ? Juste après Revenge of the Siths ?
  • 20/12/2018 - 9:36
    Bin pour les différentes apparitions, le sens est très clair.
    Spoiler: Afficher
    ils font partie du parcours d'Anakin et étaient présent lors de son refus initial par l'ordre dans TPM
    . Sérieux je me demandais comment il a réussir a tout conclure en une issue et il l'a fait. De manière ultra poignante

    Une fin plutôt innatendue au premier abord mais finalement assez couillu et logique pour cette série. Vraiment de loin, la meilleure chose que nous ai fourni le nouveau canon.

    -- Edit (Jeu 20 Déc 2018 - 10:42) :

    vos661 a écrit:Je préférais quand ça tournait autour des Inquisiteurs et des Jedi.


    Bin c'étaitba deux doigts de devenir répétitif... surtout que la série est sur Vador pas autour de Vador. Et rien que pour cette différence, cet arc est magistral.
  • 20/12/2018 - 10:39
    Whaou, ce final! :love:

    ça clôture en beauté toute l'histoire d'Anakin, et ses drames qui consistent à faire le mauvais choix. C'est d'ailleurs une thématique qui est souvent reprise, rien que dans la série éponyme précédente, dans le vaisseau de Cylo. Mais là où elle est incongrue 20 ans plus tard, ici, elle a sa place.

    Vador revisite toute une version fantasmagorique de sa vie et il se rend compte de ses responsabilités, alors qu'il était prêt à revenir en arrière, il choisit vraiment de basculer, de devenir le chien de l'Empire. Dans ce rêve où il a tout pouvoir, il se révèle et ne peut plus accuser qui que ce soit.

    quelques remarques en spoil:
    Spoiler: Afficher
    - Palpatine qui enveloppe le ventre de Shmi. Le Legend a laissé supposer qu'Anakin était une création de Palpy et Plagueis. Je vois que le Canon s'approprie cette idée, tout en restant dans la suggestion. Le "Je suis ton père", echo de ESB face aux images d'Obiwan et de Palpy floue cette suggestion. Anakin est face à ses deux figures paternelles symboliques, figures qui le conduisent vers le mal et qu'il finit par détruire.
    - Les Jedis : Anakin/Vador ne se pose même pas la question, il les élimine.
    - Padmé : l'objet de la quête. Elle le reconnait pas, le rejette d'une façon magistrale : "Es-tu un ange"? Or, il vient de tuer les Jedis, ses "pères", non à ce stade il est un démon et ne mérite plus son amour. Padmé se jette dans le vide, il tente de la rattraper et là, elle s'étrangle, lui renvoyant sa culpabilité.
    Ce n'est pas Obi-wan, ce n'est pas Sidious, ce ne sont pas les Jedi qui ont tué Padmé, c'est lui, au moment où il invoque la Force pour l'étrangler.
    - Ahsoka avec la ref à Rebels

    Et dans ce rêve où il est tout-puissant, il échoue, il refait les mêmes choix qui le conduisent à Vador. Il ne peut qu'accepter ce qu'il est devenu. Et revenir ramper devant son maître.


    Niveau dessin, à part ma critique habituelle sur Palpy qui ressemble à rien, c'est superbe, tout à la fois en silence et en fracas. Ce monde fracassé est à l'image du cerveau de Vador, on peut imaginer le traverser avec lui dans un silence de plomb percé par quelques échos. Tout est en métaphore :les éclairs qui représentent sa colère, son corps entier fait de rage qui perd peu à peu ses membres.

    C'est vraiment un final fracassant et dramatique, une pièce émouvante comme on aimerait en voir plus souvent, un peu à l'image du monde à travers les mondes de Rebels. ça clôture avec brio cette série. Juste bravo.
    Comme quoi, on peut encore faire une belle histoire avec le personnage vu et archi vu de SW.
  • 20/12/2018 - 10:50
    pour ce qui est de la timeline de cet arc :
    vu la vision avec Ahsoka dans Rebels j'aurai tendance à dire après la S2 de Rebels mais c'est ptet une vision du futur ...
    on a demandé à Soule sur twitter en attente de réponse
  • 20/12/2018 - 10:58
    Lain-Anksoo a écrit:pour ce qui est de la timeline de cet arc :
    vu la vision avec Ahsoka dans Rebels j'aurai tendance à dire après la S2 de Rebels mais c'est ptet une vision du futur ...
    on a demandé à Soule sur twitter en attente de réponse


    C'est tellement abusé à quel point ils s'en tapent à ce niveau-là :( .
  • 20/12/2018 - 11:10
    Lain-Anksoo a écrit:pour ce qui est de la timeline de cet arc :
    vu la vision avec Ahsoka dans Rebels j'aurai tendance à dire après la S2 de Rebels mais c'est ptet une vision du futur ...
    on a demandé à Soule sur twitter en attente de réponse

    Nécessairement avant Rebels, puisque la Forteresse de Vador existe déjà pour le final de la Saison 1 de Rebels.
  • 20/12/2018 - 11:22
    WinduC'estLeMeilleur a écrit:Nécessairement avant Rebels, puisque la Forteresse de Vador existe déjà pour le final de la Saison 1 de Rebels.


    T'es sur ? La Saison 1 est sortie avant Rogue One.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité