StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Tony Gilroy dit que Rogue One avait des «problèmes terribles» avant le tournage additionnel
 
Il avait été engagé pour écrire de nouvelles scènes.
06/04/2018

En juin 2016, six mois avant la sortie de Rogue One, le cinéaste Tony Gilroy rejoignait l'équipe du film. Officiellement, il a simplement écrit de nouvelles scènes et participé au tournage additionnel en tant que réalisateur de la seconde équipe. Mais des médias ont affirmé qu'il avait un rôle bien plus important. Gilroy aurait dirigé lui-même le tournage additionnel et la fin de la post-production, empiétant sur les fonctions du réalisateur Gareth Edwards, afin de remodeler le film en profondeur.

Dans une nouvelle interview pour le podcast The Moment With Brian Koppelman, Gilroy reste ambigu sur son véritable rôle, mais il affirme que le film ne fonctionnait pas avant son arrivée.

"Quand on regarde Rogue, tous les problèmes de Rogue, toute la confusion... et toute la pagaille, au final quand on arrive, c'est en fait très, très simple à résoudre", dit-il. "Car on se dit : "C'est un film où... les amis, regardez. Tout le monde va mourir." C'est donc un film sur le sacrifice.""

Gilroy indique qu'Edwards avait fini de monter sa propre version, qui ne satisfaisait pas Lucasfilm et Disney.

"Je suis arrivé après le director's cut", dit-il. "J'ai eu un crédit pour le scénario facilement gagné dans l'arbitrage."

"Je n'ai jamais été interessé par Star Wars, jamais. Je n'avais donc pas du tout de vénération pour ça. Ca ne me faisait pas peur. Et ils étaient tellement embourbés... Ils avaient des problèmes tellement, tellement terribles qu'on ne pouvait qu'améliorer leur position."

Gilroy ne compte pas participer à un autre film Star Wars

"Ca ne m'attire pas. Mais je ne pense pas que Rogue One soit vraiment un film Star Wars, et ce à bien des égards. Pour moi, c'est un film du même genre que La Bataille d'Angleterre."

En dehors de Rogue One, Gilroy a notamment écrit les quatre premiers Jason Bourne et réalisé le quatrième. Il est aussi scénariste et réalisateur de Michael Clayton.

Parution : 06/04/2018
Validé par : PiccoloJr
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 06/04/2018 - 21:05
    De toute façon on ne sera pas avant une bonne décennie les vrais problèmes autour du film. La seule chose c'est qu'au rachat de Lucasart par Disney il était question de laisser libre cour aux réalisateurs sur ses stand alone, au final on en est très loin.

    Pour ce premier film, je trouve que c'est une bonne chose, il faut être difficile pour le trouver mauvais même si je peux comprendre que certains trouve le film moyen. Perso, des trois films sortis jusqu'à présent depuis le rachat, je trouve que c'est le meilleur.
  • 06/04/2018 - 21:13
    Quoi ? Rogue One "n'est pas un film Star Wars" ? M'aurait t-on menti ? :shock:

    Si c'est le réalisateur et scénariste (en partie oui :roll: ) qui le dit on doit le placer dans la case hater ou pas ? :whistle:

    Ça fait un an et demi que je dis que Rogue One est un film plus que moyen notamment à cause de son scénario bancal. Maintenant que Tony Gilroy en personne le dit, on ne pourra plus le reprocher ça. :x

    Ça en dit long sur ceux qui bossent sur les nouveaux Star Wars. Des mecs complètement désintéressés de l'univers, sans passion, avec un intérêt moindre et qui sont là pour bosser comme on bosserait sur n'importe quel autre projet. Mais chut, il ne faut pas le dire !
  • 06/04/2018 - 21:31
    Ltf a écrit:Quoi ? Rogue One "n'est pas un film Star Wars" ? M'aurait t-on menti ? :shock:

    Si c'est le réalisateur et scénariste (en partie oui :roll: ) qui le dit on doit le placer dans la case hater ou pas ? :whistle:

    Ça fait un an et demi que je dis que Rogue One est un film plus que moyen notamment à cause de son scénario bancal. Maintenant que Tony Gilroy en personne le dit, on ne pourra plus le reprocher ça. :x

    Ça en dit long sur ceux qui bossent sur les nouveaux Star Wars. Des mecs complètement désintéressés de l'univers, sans passion, avec un intérêt moindre et qui sont là pour bosser comme on bosserait sur n'importe quel autre projet. Mais chut, il ne faut pas le dire !


    Il était script doctor pour le film, pas scénariste passionné dévoué à sa cause. Il trouvait que le film avait d'énormes problèmes, il a tenté de corriger le tir du mieux qu'il pouvait. Je ne vois pas le soucis. Bosser dans le milieu du cinéma reste un travail, même si t'es passionné.
  • 06/04/2018 - 23:07
    Et bien peu importe qu'il se foute de Star Wars et qu'il pense qu'il ne s'agisse pas d'un Star Wars. Pour moi non seulement c'est un SW, mais c'est même le meilleur que j'ai vu avec ROTS. Il y avait tout ce que je rêvais de voir depuis belle lurette, et une réelle audace qui combinait à la fois rupture avec ce qui avait déjà été fait et un parfait retour aux sources, le plus réussi qu'on ait jamais fait depuis qu'ils sont obnubilés par ça. Avec une vraie ambiance trilogique et une esthétique type "époque impériale" parfaitement maitrisée. Sans parler d'un scénario, certes pas compliqué, mais superbement travaillé ou mis en scène.

    On aura beau dévoiler toutes les imperfections, le bordel du tournage, voir même cracher dans la soupe après coup, Rogue One est un pur SW et un pur moment de cinéma.
  • 06/04/2018 - 23:26
    Clonedroïd92 a écrit:Et bien peu importe qu'il se foute de Star Wars et qu'il pense qu'il ne s'agisse pas d'un Star Wars. Pour moi non seulement c'est un SW, mais c'est même le meilleur que j'ai vu avec ROTS. Il y avait tout ce que je rêvais de voir depuis belle lurette, et une réelle audace qui combinait à la fois rupture avec ce qui avait déjà été fait et un parfait retour aux sources, le plus réussi qu'on ait jamais fait depuis qu'ils sont obnubilés par ça. Avec une vraie ambiance trilogique et une esthétique type "époque impériale" parfaitement maitrisée. Sans parler d'un scénario, certes pas compliqué, mais superbement travaillé ou mis en scène.

    On aura beau dévoiler toutes les imperfections, le bordel du tournage, voir même cracher dans la soupe après coup, Rogue One est un pur SW et un pur moment de cinéma.


    La confrontation Jyn/Krennic en haut de la tour c'est clair que c'était un pur moment de cinéma. Une telle scène de nanar c'est rare de nos jours dans les blockbusters à cause du ton généralement second degré, j'en ai encore les larmes aux yeux tellement j'avais ris en la voyant au ciné.
  • 07/04/2018 - 0:01
    Sergorn a écrit:Ben ça sort de la bouche de Gilroy, mais tout ça avait déjà été dit à part ça. :transpire:

    -Sergorn


    Disons que c'était plus euphémisé. Et c'est d'ailleurs un peu normal : Lucasfilm n'allait pas dire qu'avant l'arrivée de Gilroy c'était la cata. :D
  • 07/04/2018 - 1:04
    L'important, c'est le résultat final. Qu'une production d'un blockbuster soit "infernale" et soumise à de gros changements ne me choque pas. Quand t'écris un scénario, tu visualises le film dans ta tête, mais comme tu es dans ton script pendant des mois, tu finis par manquer de recul. Tu tournes ce qui est écrit, tu vois des petites modifications à faire directement sur le tournage, parce que tu vois que la scène fonctionne pas, ou un acteur te fait une remarque pertinente, et puis au moment du montage final, tu vois qu'il y a encore un truc qui cloche, soit dans l'intrigue, soit dans le rythme, des transitions que tu pensais couler de source sont mal comprises par les tous premiers spectateurs "internes" à la production, la psychologie d'un personnage que tu avais clairement dans ta tête se traduit finalement mal à l'écran, et c'est là qu'arrivent les reshoots aujourd'hui habituels.

    Et contrairement à ce que disent les détracteurs de Disney/Lucasfilms, c'est justement parce qu'ils veulent sortir un bon film qu'ils prennent le temps de faire ces reshoots. De plus, Tony Gilroy avait déjà fait le même travail de script doctor sur le Godzilla d'Edwards, ce qui signifie que les 2 travaillent de concert, et on peut imaginer que c'est Edwards qui a conseillé à Lucasfilm d'appeler son partenaire Gilroy pour l'aider à finir le film.

    Donc on a là un réalisateur qui fait son film en suivant son idée et qui, devant le résultat final, son meilleur montage (le "director's cut" indiqué ici) voit que ça ne fonctionne pas et qui fait appel à un pote/collègue (je ne sais pas quel est leur lien) en qui il a confiance pour l'aider à résoudre le problème. On sait par exemple que dans la première version du film, il y avait 2 bâtiments différents, l'un pour les archives où ils trouvent les plans, et l'autre avec la tour de transmission, nécessitant donc un trajet entre les deux pour Jyn. Et il n'y avait pas non plus la scène finale de Vador, qui n'était donc dans le film que pour faire sa petite apparition pour les fans jusque là, mais sans réel fin en soi pour ce personnage dans cette histoire. Donc ils regardent ça et ils se disent que le dernier tiers du film rate un truc. Y a peut-être eu aussi des nouvelles scènes au début ou au milieu, ça je sais pas, mais le fait est que recomposer l'histoire avec de gros reshoots pour l'équilibrer, lui redonner du rythme, n'est pas idiot d'un point de vue artistique.

    Croire que tout ce qu'on a écrit puis filmé est forcément génial du premier coup, c'est être très optimiste ou très confiant sur ses capacités créatrices, surtout sur un si gros projet impliquant des milliers de personnes. (Quand vous n'avez que 4 acteurs dans un seul lieu et une équipe de 10 personnes, ça peut être plus simple à anticiper, sûrement.)

    Donc toutes ces histoires de tournage "infernaux" est plutôt une bonne nouvelle car ça veut dire que Lucasfilms cherche vraiment à faire de bons films, et pas simplement à aligner des films corrects avec Star Wars dans le titre, ce qui les assurerait déjà de rembourser le film dès la première semaine internationale, même avec un mauvais bouche à oreille.

    Se remettre en question à chaque étape de la production d'un film, c'est signe d'une production saine, en réalité. (Ce qui ne veut pas dire qu'un tournage sans script doctor ou tournage additionnel est forcément malsain!)

    Un film n'est fini que lorsqu'il est vu par un public "externe" pour la première fois. (Les projections-test sont "internes" puisque faisant partie intégrante de la production.)
  • 07/04/2018 - 16:24
    En faite, Gilroy n'a rien compris à Star Wars.
  • 07/04/2018 - 16:39
    DarkNeo a écrit:En faite, Gilroy n'a rien compris à Star Wars.


    Si c'était le cas, Rogue One n'aurait pas été considéré comme l'un des meilleurs SW par les fans, si ? Ils ne se seraient pas reconnus dans l'histoire.
  • 07/04/2018 - 16:48
    Il a rien compris dans le sens où il n'a pas compris que Star Wars s'inspire de multiples références et que dire que Rogue One c'est la bataille d'angleterre, c'est juste oublier que les Dogfights de ANH s'en inspirent grandement. :D
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité