StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[Review] Sortie en France de Obi-Wan & Anakin !
 
Du grand art pour un scénario plus complexe qu'il n'y parait !
24/08/2016

Aujourd'hui sort en France le tant attendu premier comics prélogique : Obi-Wan & Anakin : Réceptifs et Hermétiques ! (Pour savoir ce qui se cache derrière ce titre étrange il faudra lire la BD)
L'occasion pour nous de voir si ça valait le coup d'attendre tout ce temps pour enfin sortir des sentiers battus de l'ère Trilogique.

Mais avant de retrouver la review de ce titre, petit rappel de la couverture et du synopsis :

100% Star Wars Obi-Wan & Anakin : Réceptifs et Hermétiques


100% Star Wars Obi-Wan et Anakin Couverture



Auteurs : Charles Soule, Marco Checchetto

112 pages, 13,00 EUR, en librairie seulement

Le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi a pris Anakin Skywalker comme Padawan, mais l’adolescent doute de sa vocation. En mission sur une planète désolée, ils vont combattre côte à côte et apprendre à mieux se connaître.
(Contient les épisodes US Obi-Wan & Anakin 1-5, inédits)


La review sans spoiler de Lain-Anksoo

 

Au scénario, nous ne présentons plus Charles Soule, qui semble être sur toutes les séries Star Wars, et on va pas s'en plaindre. Par contre, ce comics signe le retour de Checcheto, qui n’avait pas été au meilleur de sa forme sur Shattered Empire (Les Ruines de l’Empire) puisqu’il avait dû laisser sa place en milieu de série à d’autres artistes. Alors comment s’en sortent-ils ? Verdict !

Dessins

J’ai déjà parlé du réalisme « simple » à la Checchetto, ce genre de réalisme dans les dessins qui ne te met pas mal à l’aise à cause d’un côté trop photographique. Checchetto continue à lisser les visages et les expressions des personnages, les rendant un peu plus abstraits malgré le modernisme de son travail et la colorisation de Mossa. Tout cela donne un rendu proche de la perfection, d'ailleurs comme tous ses personnages. En regardant un comics de cet artiste, c’est ce qui nous saute aux yeux : tout le monde est beau !

C’est une jolie façon de résumer le travail de Checchetto, comme il lisse à l’extrême les personnages, diminuant le réalisme, et les rendant tous parfaitement beaux, ça donne un travail très agréable à lire. Malheureusement, quand tout est parfait, plus rien ne l’est, c’est un peu comme manger trop de sucreries à Pâques; Halloween; Noël : il faut faire attention à l’indigestion. Malgré quelques ratés sur le visage d’Anakin vers la fin je n’ai pas grand-chose à redire, je saluerais d’ailleurs le fait d’avoir défini un bon compromis, pour le personnage d’Anakin, entre les visages des deux acteurs qui l’ont incarné.

Ensuite, on l’avait déjà vu sur Shattered Empire, Checchetto est le Dieu de la réalisation des combats terrestres ! Ici, il sera aussi question de beaucoup de combats atmosphériques, ce qui semble bien s’accorder avec son talent pour dessiner ceux se passant au sol. Il a du mal pour le spatial mais ce n’est pas grave, il n’y en aura pas. Résultat, ça explose de partout et ses planches sont tellement chargées qu’il y a plein de petits détails à découvrir aux quatre coins de celles-ci.

Enfin, pour ce qui est des décors et de l’ambiance communiquée : on est pratiquement tous férus du style Steam Punk qui est tellement décomplexé qu’on ne peut que l’apprécier, et même si je pouvais être réfractaire au fait d’en voir dans cette BD, j’ai adoré découvrir cette technologie que l’Univers Star Wars ne connait pas. Ce qui me dérange davantage, c’est le côté un peu trop terrestre de cette technologie, s'il n’y avait que ça, ça ne poserait aucun problème, mais l’ensemble des décors de cette BD purraient être des bâtiments de la planète Terre. Ca ressemble à s'y méprendre à n’importe quelle mégalopole nord-américaine. J’ai trouvé ça dommage car à chaque fois que je tournais une page je m’attendais à voir un Iron Man voler entre deux immeubles.

45/50


Scénario

De base, une BD Obi-Wan & Anakin ne m’emballait pas beaucoup, du prélogique oui, du Obi-Wan et Anakin j’en ai trop lu en Legends et ce n’était jamais très bon… De plus, je ne suis pas un grand fan du personnage d’Anakin. Alors je dois l’avouer, j’ai commencé ma lecture à reculons et finalement le dépaysement est assuré !

Cet univers que Soule nous propose au sein même de l’univers Star Wars est une bouffée d’air frais. Finis les décors archi vus, on a là quelques chose de (presque) nouveau (la technologie et la situation de la planète ressemblent énormément à la série Legends : Lost Tribe of the Sith). Mais en revanche, l’histoire qui s’y passe est plus ou moins celle que j’avais imaginée et surtout c’est du réchauffé d’un grand nombre d’histoires de Star Wars. Les Jedi reçoivent un signal de détresse, arrivent sur un monde en guerre, et font ce qu’ils peuvent pour stopper le conflit avec l’aide de la personne qui les a contactés. C’est tellement du réchauffé que l’histoire principale en devient sèche, sans volume et sans arôme.

Mais Soule a sa botte secrète pour nous redonner de l’intérêt ! En parallèle de l’histoire, nous suivons le personnage d’Anakin quelques semaines avant sa mission sur cet étrange monde, et c’est là que réside le fond de l’intrigue de ce comics. On est catapulté dès le début de notre lecture sur cette planète Steam Punk, avec un Anakin Skywalker qui doute de ses choix, et du bienfondé de sa formation de Jedi. Il pense que les Jedi n’arrivent pas à faire de différence à cause de l’implication du Sénat dans leurs affaires. Comme vous le devinez, Palatine joue aussi un grand rôle dans les doutes du jeune homme, et c’est toujours très intéressant de voir le vrai grand méchant de Star Wars déjà semer les graines de son plan pour conquérir la galaxie une dizaine d’années plus tard. Ainsi, si il vous faut une raison pour lire ce comics, lisez le pour découvrir les flashbacks sur Coruscant plutôt que la mission "classique" du reste de la BD.

La but de cette BD, vous le comprenez bien, est donc de redonner à Anakin la foi qu’il avait envers les Jedi, et une fois qu’on a compris cela on apprécie davantage la trame principale que Charles Soule nous propose.

32/50

Les plus :

Checcetto et Mossa
Les flashbacks
Le côté Steam Punk

Les moins :

Scénario principal bateau
Décors trop terrestre

Note : 77%


On en parle comme toujours sur le forum et vous aussi participez à la magie de SWU en donnant votre avis sur la fiche du comics :)

Parution : 24/08/2016
Source : Le staff
Validé par : Lain-Anksoo
Section : Littérature > Comics
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 24/08/2016 - 10:12
    c'est en lien avec la BD donc normal :transpire:

    -- Edit (Mer 24 Aoû 2016 - 10:12) :

    On vous remet la critique pour la sortie qui est ..... suspense ..... aujourd'hui !

    http://www.starwars-universe.com/actu-12684-review-sortie-en-france-de-obi-wan-R-anakin-.html
  • 25/08/2016 - 9:58
    La couverture est un peu aguicheuse avec comme toujours une référence à Vador que je pressens très surfaite comparé au contenu du comics mais vu la preview il sera sans aucun doute sous mon sapin à Noël ne serait-ce que pour le graphisme impeccable qui vient talonner Larraz et son travail sur Kanan
  • 25/08/2016 - 10:01
    autant mettre Palpatine sur la couverture c'est logique, autant Vador aucunement :neutre:
  • 25/08/2016 - 13:26
    La couverture US semblait très bien ^^
  • 25/08/2016 - 13:42
    y en avait 5 des couv US ^^ fallait en choisir une
  • 25/08/2016 - 15:23
    Lain-Anksoo a écrit:autant mettre Palpatine sur la couverture c'est logique, autant Vador aucunement :neutre:


    C'est pour attirer le client, mais ça se justifie surtout par le côté émotionnel d'un tel visuel. J'ai remarqué que de nombreux fanarts adorent mettre Vador dans un coin à côté de photos ou dessins d'Anakin jeune. Je n'ai pas encore lu la BD, mais je trouve le visuel final plus joli que la couverture du numéro 1 qui aurait pu servir de couverture aussi. De façon générale, j'aime bien quand les couvertures font épiques, filmiques. C'est pour ça que la prochaine couverture (je prends toujours la première) du magazine Comics Star Wars me désole un peu de ce côté là :wink:

    Mais tant que le visuel est propre et pas hors-sujet, ça reste le contenu le plus intéressant.
  • 25/08/2016 - 19:16
    Dans l'introduction au tout début de la BD il est écrit que Palpatine est le sénateur de Tatooine :x :pfff:
  • 25/08/2016 - 19:25
    Raventorn a écrit:Dans l'introduction au tout début de la BD il est écrit que Palpatine est le sénateur de Tatooine :x :pfff:


    Punaise, c'est que c'est vrai en plus :paf:
  • 25/08/2016 - 19:36
    Le diable se cache dans les détails comme on dit... :whistle:
  • 25/08/2016 - 20:47
    C'est là où on se rend compte que Palpatine est très fort car il arrive à faire croire à l'équipe de panini qu'il vient de Tatooine. :paf:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité