StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Critiques des trois premiers tomes d'Adventures in Wild Space
 
[Critique] La nouvelle série de romans pour enfants
10/03/2016
Bonjour à tous

Il y a quelques jours sont parus aux Etats-Unis les trois premiers tomes de la série jeunesse. Ou plutôt un roman d'introduction (numéroté #0 et intitulé The Escape) et les deux premiers vrais tomes (le #1 : The Snare et le #2 : The Nest). Lain et moi les avons lus, et allons vous en donner nos avis, après un rappel des couvertures et des synopsis.



Star Wars: Adventures in Wild Space #0 - The Escape






Le synopsis :

Quand leurs parents sont capturés par le diabolique Empire Galactique, Milo et sa soeur Lina Graf doivent organiser un plan et se lancer dans l'aventure pour les libérer. Menacés par des agents impériaux, des chasseurs de primes et des gangsters, ils devront parcourir la galaxie toute entière à la recherche d'indices pour sauver leurs parents et aider la rébellion dans leur combat contre l'Empire...


- La critique de Link

Ce « roman » fait office d’introduction à la nouvelle série Jeunesse Adventures in Wild Space. Pourquoi ai-je mis roman entre guillemets ? Car même s’il s’agit d’un livre adapté à un jeune public (entre 9 et 13 ans après la lecture), il ne fait même pas 80 pages et est blindé d’illustrations (ma foi plutôt jolies, bien qu’en noir et blanc).

Cette nouvelle (et la série dans son ensemble) se déroule quelques années après la prise de pouvoir de Palpatine, et met en scène deux jeunes enfants, Milo et Lina Graf, dont les parents sont des cartographes, revendant leurs cartes à l’Empire ou à toute personne intéressé. Bon là, l’Empire va croiser leur route et va les capturer.

Du suspense, il n’y en a pas. Des rebondissements non plus. Des facilités scénaristiques, pas tant que ça (si l’on oublie l’idiotie des storms et le singe Kowakien très (trop ?) intelligent). Le style est aisé à lire (pour un jeune lecteur), l’histoire malgré tout sympathique, les personnages sympathiques et/ou prometteurs (que ce soit l’Impérial, le droide des Graf, ou encore le jeune Milo qui n’est pas sans rappeler un certain Jacen des Jeunes Chevaliers Jedi).

Il manque simplement un poil de maturité (comme on a pu en avoir dans certaines séries jeunesse Legends) pour que la série soit vraiment bien. Peut-être pour les prochains tomes ?

Note : 60 %


- La critique de Lain

Simple mais efficace

Première chose qu’on remarque avant même d’ouvrir ce livre, c’est qu’il est court (trop court ?), mais surtout pas au même format que ses suites… choses étrange, qui ne plaira pas aux puristes mais quand on voit à quoi ressemble la collection de livres Star Wars VO on n'est plus à un format près.
Bien évidemment, ça reste un roman jeunesse de par les thèmes abordés et un peu moins par l’écriture. Dans l’écriture le côté jeunesse vous l’aurez avec la forme du livre, puisqu’il n’y a pas plus de 4 mots par ligne, et de jolies images qui illustrent certains passages du récit. Images de bonnes facture qui permettent de mieux visualiser certains personnages ou véhicules, ce qui n'est pas plus mal puisque ça manque parfois de description.

Les thèmes jeunesse sont eux bien présents, un duo d’enfants en personnages principaux avec leur droide chimérique casse-pied et leur animal de compagnie qui n’est autre qu’un singe lézard Kowakien, HYAHAHAHA. Alors oui, l’histoire reste un peu abusée pour des préadolescents, mais c’est un trait propre à tous les livres de ce genre.
L’histoire quant à elle, bien que simple, ne nous fait pas perdre de temps, on va directement à l’essentiel, en présentant les personnages qu’il faut et uniquement eux. Le procédé de narration sur ce qui est arrivé aux parents est assez bien vu et m’a bien fait rentrer dans le livre. Toute la fin, elle, va à cent à l’heure, ce qui fait que ça se lit d’une traite et qu’il ne nous reste plus qu’à ouvrir le tome 1 après ce petit préambule.

Note : 65%



Star Wars: Adventures in Wild Space #1 - The Snare






Le synopsis :

Ce sont des temps sombres dans une galaxie lointaine, très lointaine.

Les parents de Milo et Lina Graf ayant été enlevés, les enfants doivent entreprendre un dangereux voyage vers les horizons inconnus de l'Espace Sauvage, pour les sauver.... et découvrir un avenir meilleur.

Dans cette première aventure intégrale, Milo et Lina cherche des alliés dans un monde antique de la Bordure. Mais le cruel officier impérial Capitaine Korda a préparé un piège.



- La critique de Link

Après le tome 0 qui servait d’introduction, on retrouve nos deux jeunes héros Milo et Lina Graf qui partent à la recherche de leurs parents capturés par l’Empire. Leur périple va les mener sur une nouvelle planète, où ils vont rencontrer un ami de longue date et avoir à faire aux Impériaux.

Je n’en dis pas plus sur l’histoire car vous avez peut-être déjà deviné certaines choses qui allaient se produire. Car niveau originalité, c’est le néant. A part avoir pris la peine de nommer une nouvelle planète (mais honnêtement, ça aurait pu se dérouler n’importe où) et faire apparaître une espèce de la série Rebels, l’auteur se contente de reprendre les codes du genre, avec des gamins qui doivent échapper à des méchants et qui vont réussir : aide inopportune, poursuite digne d’une série B de mauvais qualité, ruses en tous genres…

De plus, on a droit à un odieux pompage de la Jaina Solo de l’Univers Legends (après Jacen dans le tome 0) avec Lina et sa passion pour la mécanique. Il ne manquerait plus que l’un des deux nouveaux héros soit un Forceux et ce serait le bouquet ! Du côté des Impériaux, l’antagoniste principal a tout pour faire peur (du moins il est décrit comme tel) mais au final, a le QI d’une moule…

Ce roman (au style toujours très accessible pour des jeunes lecteurs) ne propose aucun rebondissement imprévu, aucune surprise… On remarquera juste deux éléments assez mystérieux qui demandent à être résolus, dont l’un sert de point de départ pour le tome 2.

Bref, pour un très jeune lecteur amateur d’aventures en tous genres, ça passera plutôt bien (surtout avec les illustrations qui sont toujours de bonne qualité), mais pour le lecteur aguerri de l’Univers Star Wars, la lecture s’apparentera à un long ennui. Espérons que le tome 2 soit meilleur…

Note : 45 %


- La critique de Lain

Fast and (not) Furious

Là où le premier tome posait les bases de la meilleure des façons possibles, celui-ci enchaine pile au moment où on s’était arrêté, pour nous livrer une suite d’une banalité déconcertante.

De base, le décor pose problème : la série s’appelle Adventures in Wild Space, soit Aventures dans l’Espace Sauvage, pour l’aventure on est servi, mais pour le côté Espace Sauvage on évite de baser l’intrigue dans une ville très urbanisée. Se faire pourchasser par des impériaux dans la mangrove ou dans les rues d’une ville ce n’est pas pareil, et ça rend les scènes de sauvetage par les animaux sauvages d’autant plus ridicules…
Tant qu’à rester sur le titre, appeler un roman The Snare (le piège) c’est comme appeler l’Episode VI « It’s a Trap », ça enlève tout le suspense.
Or, enlever le suspense c’est enlever un rebondissement, et ce sont les rebondissements qui rythment le récit, ce qui fait que cette scène qui aurait pu être le seul rebondissement du livre ne l’est pas, donc l’ensemble de l’histoire reste sur le même ton. On a l’impression de lire un seul et unique chapitre, une course poursuite du début à la fin.

J’ai juste été surpris un moment de trouver un passage écrit du point de vue de l’impérial, ce qui est bon à prendre, vu que ce personnage me semble en avoir sous le coude.
Pour finir sur les bons côtés, nos deux héros se caractérisent davantage, chacun avec leurs traits propres qui rappelleront deux autres têtes brunes frère et sœur de l’univers Legends. On s’attache un peu plus, on les connait un peu plus et on supporte davantage leur ami droide qui porte finalement en lui l’avenir de toute la série…

Note : 45%



Star Wars: Adventures in Wild Space #2 - The Nest






Le synopsis :

Ce sont des temps sombres dans une galaxie lointaine, très lointaine.

Les parents de Milo et Lina Graf ayant été enlevés, les enfants doivent entreprendre un dangereux voyage vers les horizons inconnus de l'Espace Sauvage, pour les sauver.... et découvrir un avenir meilleur.

Dans cette deuxième aventure, Milo et Lina suivent leur plus récente piste jusqu'à un monde couvert par la jungle, où une bête effroyable se cache.



- La critique de Link

Milo et Lina Graf se rendent maintenant sur la planète Xirl, d’où semble provenir une mystérieuse transmission radio enjoignant le peuple de la galaxie à lutter contre l’Empire, et ils se disent que ces gens-là pourraient les aider à retrouver leurs parents.

En lisant ça, on pense tout de suite aux mots suivants : rébellion, résistance, combats, et on se dit que le roman a du potentiel. Mais autant vous le dire tout de suite : il n’y aura rien de tout ça ! A la place, la visite sur Xirl se transformera en course contre des chasseurs de bestioles dont la leader est antipathique, découverte de bestioles, course contre une bestiole vraiment pas belle, et happy end (évidemment). Même la chef des chasseurs aura droit à son moment de gloire (mais prévisible pour le lecteur aguerri).

Vous l’aurez compris, comme pour le premier tome, il n’y a rien de bien original, d’autant que ce voyage sur la planète des bestioles pas belles qui sentent mauvais (en anglais dans le texte) ne déroge à aucun code du genre (en gros, Jumanji, les enfants gagnent à la fin). On peut simplement noter comme point positif le gros monstre pas beau, original… De base, ce n’est pas un type d’aventures que j’apprécie beaucoup, et ce n’est pas avec ce roman que je vais changer d’avis.

Comme pour le tome précédent, le style est toujours très fluide, et les illustrations sympathiques. A noter que le changement d’auteur depuis le tome 1 ne se remarque absolument pas.

Donc ce roman retombe un peu comme un soufflé vu les promesses du début. Mais (parce que contrairement au premier tome, il y a un mais), l’auteur nous fait miroiter certaines choses potentiellement très très bonnes dans le dernier chapitre. Et s’il va jusqu’au bout de son idée (ou de la mienne d’ailleurs), la série peut enfin décoller et tenir les promesses aperçues jusque-là. Dans l’UE Legends, la série The Last of the Jedi l’a fait, donc pourquoi pas Adventures in Wild Space ? Réponse en juin…

Note : 44 %


- La critique de Lain

Un peu gluant mais appétissant

Voici un livre qui correspond davantage à son titre et à sa couverture.
Nos héros, en suivant une mystérieuse transmission, se retrouvent à courir à perdre haleine sur une planète infestée de… heu … traduit littéralement, ça doit donner « puants ». Si avec ça on ne l’a pas le côté Espace Sauvage, je ne sais pas ce qu’il faut faire de plus !

Voir ces deux jeunes enfants crapahuter dans cette jungle et utiliser tous leurs talents pour survivre est plutôt bien transmis à la lecture, même si ces insectes m’ont rappelé d’autres joyeusetés qu’on a pu rencontrer dans l’UE Legends et ont eu tendance à me faire sortir du livre… Ce qui me gêne d’avantage, c’est ce côté bien américanisé pour rallonger les histoires, qui consiste à mettre la trame principale de côté pour faire face le temps d’un tome (ou d’un épisode dans le cas d’une série) à une menace différente. D’ailleurs, vous verrez que d’ici la fin de la série, on aura bien un tome où nos héros et l’impérial qui les poursuit devront s’aider les uns les autres pour ne pas mourir de froid au fond d’une grotte avec juste un ananas de l’espace pour se tenir chaud. Bref je m’égare.

Donc pour un tome bouche trou on oublie les impériaux, on rajoute un groupe de braconniers qui se font harceler et enlever par les …heu… bah les puants quoi, et qui attendent l’arrivée d’enfants de 10 ans pour enfin agir et faire face à ... [utilise sa voix grave et rauque qui fait peur] La Bête !

Niveau crédibilité on repassera, car quand vous vous faites attaquer par un truc de la taille de Godzilla (regardez la couverture du livre) et que vous vous en rendez même pas compte, y a un problème hein.

On va finir sur la suite de l’intrigue, la suite du fil conducteur, qui nous amènera sur une planète qui cette fois-ci ne nous est pas inconnue pour rencontrer on l’espère des personnages eux aussi bien connus dont on est sûr qu’ils s’y trouvent ! Bon par contre, le fait que cette planète ne soit absolument pas dans l’Espace Sauvage ne pose évidemment aucun problème.

Note : 49%



Pour info, il n'y a pas de parution française prévue pour l'instant.
On attend vos réactions (et vos avis si vous les avez lus) sur le forum.
Parution : 10/03/2016
Source : Le staff
Validé par : link224
Section : Littérature > Romans
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 10/03/2016 - 19:56
  • 10/03/2016 - 20:52
    Ouais donc c'est pas fou-fou quoi. :neutre:
  • 10/03/2016 - 20:59
    en effet :transpire:
  • 31/03/2016 - 15:18
  • 31/03/2016 - 16:20
    vu le synopsis du 4 pas sur que ce soit la fin :neutre:
  • 07/04/2016 - 21:03
    Tomes 5 et 6 annoncés ! En espérant que ça soit comme le vin et que ça se bonifie avec le temps...
  • 07/04/2016 - 22:31
    Va falloir penser à changer de registre un moment, on commence à le connaître le refrain de Cabrel :roll: :lol:
  • 07/04/2016 - 22:42
    vrai que j'ai fait tourner la chanson un moment dans les sollicitations :transpire:
  • 07/04/2016 - 23:05
    Ca j'avais zappé :transpire:
  • 21/04/2016 - 17:51
    Lu le premier tome (enfin l'introduction, je ne sais plus comment ils appellent ça) et je crois que je vais m’arrêter là.
    Ca n'est pas spécialement mauvais, j'ai même été agréablement surpris par le début qui ne s'embarrasse pas d'introduction maladroite et va très rapidement dans l'action, ça bouge bien et on ne s'ennuie pas. Mais tout simplement je ne suis pas la cible et je fini par ne pas être vraiment touché par cette histoire.
    C'est cool d'avoir des nouveaux perso mais ils sont trop stéréotypés pour être intéressant (le petit frère casse cou et la grande soeur qui fait la maman, génial) ; Le droide en mode patchwork est une idée sympa mais pas super bien réalisée je trouve.
    Après, le bon côté reste tout de même de n'avoir aucun perso connu et des environnements nouveaux ; on est dans une galaxie lointaine et j'aime ça.

    Si la curiosité m'a poussé au départ à bouffer tout le nouveau canon, je me met de plus à plus à sélectionner ce que je vais continuer à suivre, et cette série n'en fera pas partie je pense.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité