Abysse
  • Titre original Abyss
  • Genre Roman
  • Série Le Destin des Jedi (Vol. 3)
  • Univers Legends
  • Année et période +43 (Héritage)
  • Auteur(s) Troy Denning
  • Couverture Ian Keltie
  • Traducteur(s) Thierry Arson
  • Synopsis : Luke et Ben Skywalker arrivent dans la mystérieuse partie de l'espace appellée la Gueule à la recherche de plus d'indices sur ce qui a conduit Jacen Solo vers le côté Obscur. Mais ils ne sont pas les seuls à explorer la Gueule ; une Sombre Dame des Sith et son apprenti arrivent, eux aussi, après avoir suivi l'ancien vaisseau Sith trouvé par Ben dans L'Héritage de la Force - et ils sont ravis de trouver Luke là, car ils sont déterminés à le tuer. Mais il y a un autre être puissant caché dans la Gueule. Qui est extrêmement fort, purement maléfique et qui a ses propres plans pour Luke Skywalker...
  • Note du staff SWU
     (75 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (70 % - 2 commentaires)
     (75 %)
    Troy Denning : Opération rachat

    A la sortie d’Abyss, je ne donnais pas cher de l’accueil réservé à Denning par le fandom. Il faut dire qu’après les controversés Dark Nest, le correct mais sans plus Legacy of the Force : Tempest, le détesté Legacy of the Force : Invincible et malgré le sursaut d’orgueil de Legacy of the Force : Inferno, l’auteur étant attendu au tournant.

    Del Rey aussi, au passage. Avec des romans toujours aussi courts (allez, celui-là un peu moins court…) et des critiques à ce sujet de plus en plus acerbes, la pression sur le contenu commençait à devenir plus forte. D’autant plus qu’Outcast et Omen, s’ils ont de grandes qualités, font penser aux débuts tout aussi lents qu’à connu la série précédente Legacy of the Force.

    On attendait donc de nouvelles révélations, des réponses aux questions sur Jacen, sur Jag Fel et les Vestiges, pourquoi pas sur Zekk, un des personnages préférés de Denning disparu dans… Invincible, son dernier roman Star Wars. 2009, année de l’exploration de l’ « horreur » par la franchise avec l’étrange roman Death Troopers est arrivée plus tôt que ce qu’on croyait : les Mind-Walkers et leur univers Beyond The Shadows sont si étranges qu’Abyss prétenderait presque à cette classification.

    Dans un souci de non-originalité et puisque c’est assumé comme tel par Del Rey, je vais séparer les intrigues pour la critique :

    La cocotte-minute : Daala et l’Ordre Jedi

    Si ça bouge un peu médiatiquement grâce à une Jaina Solo aussi maligne que son père et un Kenth Hamner qui se lance dans une opération séduction du grand public, on ne peut pas dire que le bras-de-fer entamé deux bouquins plus tôt évolue énormément. A part l’apparition surprise d’une faction bien connue des Jedi lors d’une mission d’extraction d’un Jedi fou à la fin du livre, l’intrigue est surtout prétexte à développer la relation Jaina/Jag.

    Première réussite. On commence –enfin- à savoir pourquoi Jag Fel est Empereur (cette arrivée d’information étant certainement due à l’annulation de Blood Oath) et à situer sa loyauté. Han Solo est sceptique, et pour de bonnes raisons. Il ne se contente pas d’éclats machistes « touche pas à ma fille », il a un discours de fond… qui pousse à la réflexion. Ca promet des étincelles. Pour quelle explosion ?

    Mention spéciale également à la fois à Golden et Denning dont l’effort visant à créer la nouvelle génération de Jeunes Chevaliers Jedi est flagrant , appréciable et apprécié (Yaqeel, Valin, Jysella, Seff, Barv…). C’est sans doute la moindre des choses de la part d’un Denning qui a assassiné la moitié de la précédente génération, même si le destin de Zekk reste en suspens et qu’un ancien Roi des Insectes fait un retour remarqué dans Abyss. Opération rachat, encore ?

    Le bouillon : Lost Tribe of the Sith

    Le statu quo sur Coruscant libère un peu plus de pages que dans Omen pour nous montrer du Sith en action. Fort de l’historique créé dans Omen par Golden, et les Sith rendus spatialement autonomes par la même, un certain nombre d’entre eux (dont Vestara et son maître Lady Olaris Rhea) se lancent à la poursuite des Skywalker. Les Sith sont bouillants, c’est certain.

    Seconde réussite : l’arrivée dans la série de la méchante, créature tentaculaire et métamorphe aux origines mystérieuses qui pourrait tout aussi bien s’avérer énormissime de révélation (les Celestials ?) ou abrutissant d’imbécilité (à la Waru…). En tout cas pour le moment, Abeloth –c’est son nom- fait plutôt flipper. De là à dire qu’elle est la cause du Force-psychosis et la fameuse présence sentie par Allana dans The Maw dans Outcast, il n’y a qu’un pas que beaucoup de fans ont franchi. Je me garderai néanmoins de toute conclusion hâtive. J’espère que c’est plus compliqué que ça. En tout cas, Abeloth joue avec les Sith, en tue à sa guise en déchaînant les éléments contre eux… pour finalement laisser certains d’entre eux poursuivent leur quête des Skywalker.

    Les américains commencent à bien aimer Vestara. Pour le moment, elle me laisse indifférente mais je reconnais son potentiel. Et si la série possède déjà une certitude, c’est qu’elle viendra à la Lumière.

    Les légumes : le voyage de Luke et Ben, acte III

    J’aime ma métaphore filée.

    Le troisième acte de l’exil de Luke le conduit à La Gueule, à la rencontre d’utilisateurs de la Force bien mystérieux s’appelant les Mind-Walkers. Leur technique de méditation sépare leur esprit de leur corps et les emmène « Beyond the Shadows », un univers bien étrange uniquement accessible à l’esprit. Le temps passant moins vite dans cet univers, le corps légumifié laissé derrière souffre rapidement.

    Bien étrange et oppressante qu’est tout cette histoire : une mini-station Centerpoint, des individus rappelés dans La Gueule par un esprit mystérieux, des nexus de Force aux promesses de grandeur et de savoir étourdissantes : Abyss est un tissu d’intrigue irrésolue qui laisse autant de place à l’émerveillement qu’aux spéculations. Sa découverte de la vision du Throne of Balance, si chère à Jacen/Darth Caedus est un instant de révélation rare. Ben vient finalement chercher son père Beyond the Shadows, pour le ramener, après trois longues semaines séparé de son corps…

    …C’est le moment que choisissent Lady Rhea et Vestara pour arriver dans La Gueule et traquer Luke et Ben. Le père et le fils sont franchement badass. Vraiment. Les aventures de Luke et Ben se concluent sur ces combats et eux-mêmes se lancent à la poursuite de Vestara Khai échappée, en route pour Dathomir.

    Le cheveu dans la soupe, LA scène

    La réconciliation de Denning avec ses lecteurs est louable et bien orchestrée, mais un sujet risque de diviser à tout jamais les fans : je veux parler de LA scène. Celle où trois personnages font une petite apparition chacun pour converser avec les Skywalker.

    Spoiler: Afficher
    Jacen adopte une attitude et un discours qui ne renseigne en rien sur sa condition dans la mort : Jedi ou Sith. Sa rédemption ? Nul ne peut en être persuadé. Jacen/Darth Caedus est ce personnage gris, adepte du Potentium et satisfait de savoir que Luke n’a pas vu The Dark Man sur The Throne of Balance mais Allana dans une galaxie en paix. Jacen se serait-il sacrifié pour l’accomplissement de cette vision ?


    J’ai adoré l’ambiguité de cette scène, mais c’est loin d’être le cas pour tout le monde.

    + Les plus

    • Troy Denning de retour à son meilleur niveau
    • Une intrigue qui avance enfin, à tous les niveaux
    • LA scène

    - Les moins

    • LA scène
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

57 membres le possèdent (qui ?)
32 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité