Pas de Prisonniers
  • Titre original No Prisoners
  • Genre Roman
  • Série The Clone Wars (Vol. 3)
  • Univers Legends
  • Année et période -22 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Karen Traviss
  • Synopsis : Une session d'entrainement se transforme en action hostile grandeur nature lorsque qu'Anakin demande à Rex de s'occuper d'Ahsoka pour un moment afin qu'elle lui lâche un peu les baskets. Rex, Ahsoka et une escouade de jeunes clones de la Compagnie Torrent rejoignent le vaisseau d'assaut « Leveler » du Capitaine Gilad Pellaeon, tout juste remis à neuf afin d'y effectuer une mission de reconnaissance de 72 heures. Cependant, une urgence va mettre à l'épreuve l'entraînement de l'équipage lorsque le « Leveler » répond à un appel du Maître Djinn Altis, leader d'une secte Jedi dissidente. L'équipe du « Leveler » doit alors porter secours à un agent secret de la République dont la couverture a été dévoilée. Pour la première fois, Ahsoka apprend que la guerre contre les Séparatistes n'est pas simplement un affrontement entre clones et droïdes de combat, mais que parfois les ennemis sont de vrais êtres vivants.
  • Note du staff SWU
     (70 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (0 % - 1 commentaire)
     (60 %)
    Pas de prisonniers

    Pour moi non plus.

    Karen Traviss, l’adorée, l’adulée, la chouchoutée. Karen Traviss la mono-style, l’inconsistante, la masculine ? Il est de certains auteurs qui soulèvent des débats enflammés sur nos forums et Traviss en fait partie. Quelle facette d’elle nous a-t-elle offerte sur ce roman ?

    Au risque de surprendre –pour qui connaît mon opinion sévère sur Traviss- j’ai trouvé ce roman de Traviss différent de ce qu’elle a pu faire auparavant : un baroud d’honneur pour dire « Hey, Gilou, tu vois que je peux écrire comme tu veux. » Oui, comprenez que l’originalité de traiter la Guerre des Clones (et les guerres en général) comme le fait Traviss, de manière si pragmatique, si réaliste, si militaire est appréciable. Jamais dit le contraire. Karen a créé sa propre série pour magnifier son style, et je lui reconnais une tripotée de qualités. Et quand la dame prend du grade et se voit propulsée « auteur générique », je trouve qu’elle n’a pas le même rendement, pas la même qualité. Des difficultés d’adaptabilité qui transpirent dans ces œuvres hors-Republic commando, lorsqu’elle se raccroche peu aux branches pour se rassurer : et revoilà les clones, et revoici les Mandos, même quand ce n’est pas approprié.

    Honnêtement, pour ce roman : j’ai eu peur du lourdingue. Le titre et la couverture laissait présager une patatée d’intrigues militaires à la sauce TCW, c'est-à-dire du Traviss pur souillé par l’ambiance d’une série en carton. Je me suis (presque) trompé.

    Ne pas réduire Pas de prisonniers à son auteur m’a pris un peu de temps, je pense avoir réussi à le faire. Enfin, ce roman est la preuve que Traviss aurait pu faire mieux. Il y a des personnages ramenés dans l’UE et habilement accrochés à TCW qui sont très bien développés : Gilad Pellaeon, les Jedi Altisiens, Callista. Un réel effort de cohérence, de profondeur est fait. Confronté ces Jedi si stéréotypés que les pontes de Lucasfilm nous offrent systématiquement depuis trop longtemps aux Jedi Altisiens à la philosophie si… logique, était une excellente idée. Plonger dans les pensées d’une Ahsoka qui réfléchit peut être un peu déroutant, et c’est peut-être ce qui pourrait faire apprécier le personnage également. Il en va de même pour Anakin et l’amoureuse de Gilad Pellaeon. Me serais-je donc trompé sur toute la ligne ?

    Non, car l’intrigue est pas top, du carton, comme d’habitude avec cette série. Encore une mission d’espionnage, d’extraction, de « manigances pour les nuls » et de sauts de Jedi si exagérés qu’un jour viendra où on aura des effets spéciaux dans les livres…

    Toujours est-il que le bouquin n’est pas rempli de Travissismes épais, que le dramatis personae s’épaissit (probablement en contrepartie) et que tout m’a semblé cohérent. Si Karen Traviss avait pu me montrer ça hors du contexte TCW, alors je prenais. On ne saura jamais.
  • 28/08/2012
     (80 %)
    J'ai adoré ce roman. On découvre un groupe de Jedi dissidents aux pouvoirs et coutumes particuliers qui ébranleront quelque peu les croyances et acquis d'Anakin et Ahsoka.
    L'histoire est plutôt sympa et crédible, on passe un bon moment et ceux qui n'aiment pas spécialement Ahsoka apprécieront de la voir se faire remettre à sa place par un gradé!
    Bref, un roman abordable et agréable, sans prétention.
    La découverte des Jedi Altisiens fait gonfler la note!
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

40 membres le possèdent (qui ?)
24 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité