Loyautés
     (80 %)
    Scénario

    Réconciliation


    Pour le retour des personnages principaux, on a le droit à deux numéros où il se passe beaucoup de choses, où l’on apprend beaucoup de choses également, donc à deux numéros avec pas mal de parlote. C’est la première fois que l’on retrouve Cade, Syn et Blue ensemble depuis le passage de Cade chez les Sith et toutes les révélations sur son passé de Jedi. Ostrander expose donc au lecteur la nouvelle dynamique du trio, pourquoi ils restent ensemble alors que les raisons de leur cohésion au départ de la série ne sont plus d’actualité. Pour cela rien de mieux qu’une bonne bagarre de bar, une espèce de variation de celle du premier numéro justement, ce qui permet de redéfinir le statut de Cade, pas vraiment Chasseur de Primes, pas vraiment Jedi, et un peu influencé par les Sith. De leur côté, Fel et ses hommes avancent leurs pions également, mais essentiellement ces deux épisodes tournent autour des anciennes relations de Cade. Qui va le trahir, en qui peut-il avoir confiance, et mieux encore, est-il sage d’être repéré avec un des hommes les plus recherchés de la galaxie… ? Pour développer la réponse à ces questions, Ostrander va frapper très fort en termes de révélations. Le passé de Cade, les Jedi, la famille Skywalker, dans une ambiance très « les amis, la famille et la vie en marge de la loi ». En gros, les auteurs continuent de développer l’ambiance qu’ils ont choisit pour leur série, plus proche d’une définition résolument moderne du space opera comme on la trouve dans Farscape que du ton très classique de la prélogie. Un élément de l’écriture incarne cette ambiance à merveille : les dialogues. L’une des forces de Legacy est justement de sortir du standard des comics. Ostrander nous fournit des dialogues très typés badass, ce qui peut déplaire, mais aussi tellement plus porteurs en termes d’ambiance.

    Dessins

    Inquiétude


    Après trois numéros d’absence, Duursema revient avec des planches toujours aussi soignées. Avec Ostrander, ils ne lésinent pas sur les plans chargés en personnages, ils ne contournent pas la difficulté et pourtant le rendu demeure de qualité. Les ambiances des différentes scènes de ces deux numéros sont superbes, que ce soit la cantina ou la planète de Bantha. En dépit des larges moments laissés aux discussions entre personnages, les panels demeurent d’une qualité très régulière. Enfin, sur les différentes scènes d’action parsemant cette histoire, l’énergie et les idées sont présentes. J’aurais tendance à constater un manque de modernité dans le rendu des batailles aériennes, mais franchement rien d’outrageant cette fois-ci. Allez un bémol quand même, j’ai du mal avec les perspectives choisies pour les lames de sabrelaser, spécialement lorsque les personnages se menacent… Parsons et Anderson contribuent comme à leur habitude à la réussite graphique, plus particulièrement à propos des ambiances évoquées ci-dessus. Une lecture toujours aussi agréable visuellement qui est couronnée par de magnifiques couvertures de Duursema elle-même, des illustrations sans trop de rapport avec le contenu de l’histoire mais extrêmement soignées.

    Conclusion

    Choix


    Ostrander et Duursema prennent leur temps pour faire progresser l’intrigue, ils choisissent plutôt de s’occuper de développer les personnages et leur relation. Ce choix, discutable sur le principe, est ici appliqué avec une certaine réussite. Le lecteur s’immerge facilement dans le parcours des personnages, s’excite avec eux dans l’action comme il appréciera les moments plus calmes, tour à tour ému par les rapprochements ou inquiet par les secrets qui demeurent. Il faut aussi souligner la prestation assez incroyable de Duursema qui entre le #14 et le #31 aura produit 14 numéros sur 18 ! Vu la production actuelle des artistes du milieu, et le soin apporté à ses planches en compagnie de Parsons et Anderson, c’est plutôt une belle performance. Et surtout un sacré cadeau pour les fans qu’elle s’investisse autant. Espérons que la qualité graphique et les délais de sortie ne s’en ressentiront pas d’ici à la fin de ce run (avec les quatre parties de Vector).
  • 27/10/2008
     (100 %)
    Et bien ... pour un arc de transition et de pause après les évènements des "Griffres du Dragon", on peut pas dire que ce soit le repos complet pour Cade & co !

    L'action est certes un peu moins présente (encore que ...), arc plus court oblige ! Mais côté révélation, on en a pour notre argent y a pas photo !

    Ce numéro sert donc d'introduction aux prochains évènements ... et plus qu'une introduction, c'est un arc intéressant à part entière !
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

34 membres le possèdent (qui ?)
32 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité