Il y a bien longtemps...
  • Titre original Commencement : Knights of The Old Republic #1 à 6
  • Genre Comic-Book
  • Série Les Chevaliers de l'Ancienne République (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période -3964 (Ancienne République)
  • Scénariste(s) John Jackson Miller
  • Dessins Brian Ching
  • Couleurs Michael Atiyeh
  • Couverture Travis Charest
  • Synopsis : Accusé d'un crime envers l'Ordre Jedi, le jeune Padawan Zayne est recherché sur la planête Taris. Zayne devient du jour au lendemain un fugitif aux yeux des autorités et doit aussi fuir son maître Jedi. Il ne lui reste plus qu'à s'allier avec ceux qu'il avait l'habitude de traquer : des criminels et des voleurs. S'il veut prouver son innocence, Zayne doit faire en sorte que cette alliance inattendue fonctionne : rester en vie est le seul mot d'ordre !
  • Note du staff SWU
     (90 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (93 % - 6 commentaires)
     (80 %)
    Scénario.

    ZayneSitué, dans la chronologie, entre les évènements des anciens comics Tales of the Jedi, et ceux du jeu éponyme Knights of the Old Republic, KotoR nous compte les aventures de Zayne, un jeune padawan indiscipliné, dans les années précédant un conflit contre les Sith et les Mandaloriens. John Jackson Miller, au scénario, s’en sort avec les honneurs. Il commence par introduire son personnage principal, Zayne, et celui qui deviendra son principal acolyte, d’une manière plutôt fun, ce qui le rend tout de suite sympathique aux yeux du lecteur. Puis, sans laisser le temps au lecteur de reprendre son souffle, il introduit un premier retournement de situation avec un crime, très très grave, dont se retrouve accusé Zayne. S’en suit une course poursuite entre Zayne et ses anciens maîtres dans différents environnements, la planète Taris à la surface et en souterrain, mais aussi en orbite. Au cours de cette poursuite, les rebondissements sont multiples. Miller s’attache nous délivrer des éléments de la machination qui accuse Zayne à travers l’enquête du jeune héros et des révélations à forte intensité dramatique. Les personnages de ce premier arc sont un peu moins originaux que l’intrigue. Ils composent un groupe de fuyard, malins mais un peu bras-cassés cependant, hétéroclite et cependant déjà vu. Heureusement, cet état de fait est largement compensé par l’humour des situations dans lesquelles se met ce petit groupe. Humour qui vient habillement contrebalancer l’intensité dramatique des accusations contre Zayne.

    Dessins.

    Yoda ?


    C’est Brian Ching qui prend la responsabilité des dessins de cette nouvelle série régulière. Toujours dans le même style très apprécié des fans, très moderne et maniéré (école Top Cow – Silvestri bien sûr), il faut reconnaître qu’il mûrit d’histoire en histoire. Non seulement, la qualité de son trait est de plus en plus régulière, il est plus difficile de le prendre en défaut sur cette case un peu bâclée, mais il est également à l’aise dans différent type de décor. Ici, on passe du décor urbain de Taris au champ d’astéroïde sans déperdition de qualité. Bref une bonne maîtrise. Ma grande satisfaction vient des couleurs de Michael Atiyeh. Sur un des précédents travaux de Ching (la mini-série Obsession), Sno Cone avait selon moi massacré en grande partie le trait si fin de Brian Ching. Et l’on voyait bien à quel point la mise en couleur est primordiale pour ce genre d’artiste qui travaille sans encreur afin de justement préserver la finesse de son style. Atiyeh, bien plus appliqué (et plus doué peut-être) respecte mieux les crayonnés et nous rend des planches vraiment embellies. On notera aussi que Travel Foreman fait un fill-in très peu remarqué sur le #5. Impossible enfin de passer sous silence les couvertures du très désiré Travis Charest. Très talentueux, capable de planche magnifique, Charest a sur certaines couvertures de Commencement, été peu inspiré. Malgré tout, c’est un plaisir de voir un grand nom travailler sur Star Wars et réalisé des petites merveilles comme la couverture du #3.

    Conclusion.

    Lucien


    Ne tournons pas autour du pot, avec cette nouvelle série régulière, Dark Horse a la prétention de surfer sur le succès des jeux vidéos. Mission à priori réussie, les premiers retours étant satisfaisants. De surcroît, plus la série avancera, plus elle va se rapprocher du contexte des jeux et plus les liens entre les deux supports seront étroits. Miller a bien sûr pris tout cela en considération et préparer ses scénarios en intégrant cette dimension tant attendue. Cependant, et Dark horse s’en est fait une règle d’or, chaque histoire doit pouvoir être élue sans avoir jouer aux jeux avant. Je confirme que c’est bien le cas puisque je ne suis pas moi-même un joueur assidu et que cela ne m’a aucunement empêché d’apprécier ma lecture. Prochain numéro : entrée en scène des Mandaloriens !
  • 10/08/2006
     (100 %)
    Excelent comic qui nous replonge dans l'atmosphère du jeux video kotor. On à énormément de plaisir à redécouvrir Taris et ses bas fond. Les dessins sont magnifiques, normal, c'est signé Ching. :ange: Le scénar est idéal et j'adorre l'idée de Zayne, un padawan ne commetant que des gaffes, ca fait du bien de ne pas retrouver encore un énorme bourrin de la force. :ange:
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

29 membres le possèdent (qui ?)
29 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité