StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Échos du passé
  • Titre original In the Shadows of Their Fathers - Empire #29-30, 32-34
  • Genre Comic-Book
  • Série Empire
  • Univers Legends
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Thomas Andrews
  • Dessins Adriana Melo & Michel Lacombe
  • Couleurs Michael Atiyeh
  • Couverture Tomas Giorello
  • Synopsis : Luke Skywalker doit affronter les conséquences des actes de son père durant la Guerre des Clones. Sur la planète Jabiim, il a été fait prisonnier en compagnie de Leia, et leur seul espoir de secours, ce sont les têtes brûlées de l'Escadron Rouge, Wedge et Hobbie, eux-mêmes dans les ennuis jusqu'au cou. Ajoutez à cela l'arrivée d'une flotte Impériale, et vous avez une situation inextricable. Si au moins Luke pouvait découvrir ce qu'a fait son père avant qu'il ne soit trop tard.
  • Note du staff SWU
     (77 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 1 commentaire)
     (70 %)
    Scénario

    LukeIl y a du bon et du moins bon au sein de cette aventure en 5 parties. Comparée à la dizaine de numéros qui l’ont précédé, l’intrigue a plus de consistance et le lecteur se voir offrir un enjeu un peu plus élevé. L’implication de personnages de la trilogie et de personnages secondaires de l’UE associé à une intrigue issue de la période prélogique offre un mélange assez excitant. Il n’en reste pas moins que la narration est très lente. Les coups de théâtres sont bien là, mais entre deux le déroulement de l’histoire manque terriblement de rythme. Beaucoup de palabres, une fois sur deux c’est Luke qui se fait insulter et reprocher le comportement de son père. Au bout de la première le problème est déjà présent, alors au bout de 100 pages… En terme d’équilibre du récit, on regrettera que la partie concernant Luke éclipse un peu Leia. Les aventures de la Princesse, associée à Dantels pour le coup qui est malheureusement assez peu mise en valeur, sont un peu creuses et se résument en 3 mots : capture - fuite – sauvetage. Heureusement, l’ultime numéro est excellent. Edwards y met beaucoup de rythme, met en scène plus d’évènements, associés à une narration très inspirée mettant en parallèle les réflexions de Luke et les agissements de Vader de manière savoureuse.






    Dessins

    Nolan


    Adriana Melo s’améliore de numéro en numéro, que ce soit avant cette saga ou durant les 4 parties. Le style ne bouge pas trop mais la finition est bien plus appuyée sur ses travaux récents. Si la première partie peut lui valoir pas mal de critiques avec des cases encore à l’état de crayonnées, la suite est meilleure. Par moment, un véritable encrage donnerait plus de consistance à ses planches. De même la représentation des silhouettes ou la morphologie des visages est quelques fois bâclée mais les lecteurs qui aiment un style résolument moderne, faisant la part belle aux femmes (Leia n’a jamais été gratifié d’une telle plastique) seront conquis. La cerise sur le gâteau, c’est la dernière partie dessinée par Michel Lacombe. Le dessinateur (que l’on supposera francophone avec un tel nom) évolue dans un style radicalement différent de Melo. Là où elle nous propose des morphologies très stéréotypées, Lacombe préfère un style plus réaliste, avec quelques représentations des héros d’une belle ressemblance. Son style est bien plus mûr que celui de sa collègue, plus personnel également, j’espère qu’on lui redonnera sa chance.

    Conclusion

    Souvenirs


    Une histoire qui, en soit, est d’un bon niveau. Elle ne répond honnêtement pas à toutes les attentes que je plaçais en elle après une période assez faiblarde de la série, mais elle remonte tout de même le niveau. Je pense que le scénariste a mal exploité une idée de départ assez séduisante pour se perdre dans des développements qui le sont moins. Les personnages ressortent de cette aventure inchangés, si ce n’est la prise de position finale de Luke qui n’est une surprise pour personne.
  • 27/12/2007
     (80 %)
    Une sombre histoire sur le passé de la famille Skywalker attend Luke. Le lien avec la battaille de Jabiim donne tout l'interêt de cette histoire.
  • 19/02/2016
     (80 %)  •  Langue : VF
    Les rebelles Jabiimiens accueillent avec plaisir les représentants de l'Alliance Rebelle sur leur planète, afin de discuter d'une éventuelle installation de la flotte sur la planète. Mais si la Princesse Leia est la bienvenue, la présence de Luke Skywalker est nettement plus problématique : personne, sur la planète, n'a oublié que son père, Anakin, a jadis abandonné les loyalistes à la merci des troupes droïdes de Dooku ! Dans le même temps, informé par un traître chez les Jabiimiens, Vador se dirige lui aussi vers la planète, et il entend bien mettre la main sur le pilote qui a détruit l'Etoile Noire !

    Enfin ! Après une longue traversée du désert qui aura duré tout de même près d'un an, ponctuée de quelques numéros réveillant l'intérêt du lecteur, la série Empire retrouve un second souffle avec ce nouvel arc en cinq parties qui, sans être le plus réussi de toute l'ère Dark Horse et souffrant de nombreuses faiblesses, relève considérablement le niveau en haussant le niveau de la série. Il était temps ! :)

    Première chose : la lecture de l'arc Dernier combat sur Jabiim (Républic #55 à 58) est fortement conseillée, voire indispensable pour qui veut maîtriser tous les tenants et les aboutissants du récit. Fort heureusement, de nombreux flash-backs concernant la fin de cet arc de Republic (et ce qu'il est advenu dans la foulée!) viennent régulièrement agrémenter la lecture, mais une dizaine de pages ne sauraient résumer toute la détresse ressentie par les personnages lors de cet arc pour le moins intense. Dernier combat sur Jabiim permet également de voir l'autre aspect, celui d'Anakin Skywalker prisonnier d'une situation impossible, lui qui aurait sans doute eu envie de rester, de se battre et de mourir, lui que les ordres (et le Chancelier Suprême en personne!) ont obligé à repartir et à susciter ainsi le ressentiment qui anime encore les habitants de la planète, vingt ans plus tard.

    Sauf que nous ne sommes pas dans la série Republic, mais bien dans Empire et pour nous en convaincre, il suffit de voir qui accompagne Luke et Leia sur Jabiim : Jorin Sol, dont l'importance dans la série sera croissante mais aussi le capitaine Nera Dantels, déjà aperçue dans X-Wings ½ et dans l'arc Darklighter (d'Empire, donc). Alors, Dantels n'est guère plus caractérisée que ce que l'on connait déjà d'elle (une référence à Biggs aurait été la bienvenue, vue la relation qu'ils entretenaient), mais sa présence renforce l'impression que l'arc se veut une reprise en main de la série. Et ce n'est que le début : en effet, l'intrigue se termine sur un cliffhanger, qui servira de base au prochain arc d'Empire mais aussi au premier arc de Rébellion... soit exactement ce à quoi le lecteur espérait depuis le lancement de la série ! Quel dommage d'avoir du attendre le trentième numéro pour que des personnages soient enfin réutilisés ! :(

    Le scénario d'Andrews n'est toutefois pas parfait : la présence de Wedge et Hobbie, si elle est sympathique, ne sert pas à grand chose, les deux personnages faisant régulièrement de la figuration en débattant sur le fait de ne finalement pas agir. De même, il fallait bien une scène impliquant C-3PO et R2-D2, mais cela donne l'impression d'être présent pour le fait de l'être, et pas parce que cela se justifiait narrativement... Ajoutons à cela quelques longueurs de rythme, et on pourrait se dire qu'il n'y a pas que des qualités ici. Mais ce serait oublier le postulat de départ, très réussi et fort bien exploité, la présence d'un Vador Impérial (facile, mais vrai) qui ne va pas faire dans la dentelle, un lien entre les différentes ères de l'UE Legends et une preuve de plus, si c'était nécessaire, que Luke est très différent de son père. C'est déjà pas mal !

    Aux dessins, Adriana Melo continue à se bonifier, notamment sur les visages de Luke et Leia, même si les nouveaux-venus Jabiimiens ont une fâcheuse tendance à un peu tous se ressembler. Le design « quelconque » de Jorin Sol est une bonne chose, cela renforce l'impression qu'un « M. tout le monde » peut intégrer la Rébellion et se voir confié une mission d'importance ; en parlant de lui, il est dommage que rétroactivement, la série n'en est pas l'un des hommes qui accompagnaient Luke et l'escadron Rouge dans « Général » Skywalker, mais je m'égare... En revanche, je suis nettement plus sceptique concernant les positions et tenues trop moulantes à mon goût de Leia et Dantels, qui se tiennent trop souvent cambrées ou poitrines en avant... :perplexe:
    Michel Lacombe signe le dernier numéro de l'arc, pour un résultat pour le moins mitigé : le trait est propre, les personnages réussis mais les décors sont d'un vide... Notons que Lacombe reviendra dans le deuxième arc de Rébellion, et que sa présence ici était sans doute destinée à compenser le retard accumulé par Melo sur la série !

    Sans être un arc indispensable à lire, Echos du passé est donc une satisfaction sur de nombreux plans, tant au niveau du scénario que des dessins. Un fil rouge se crée, des personnages sont amenés à revenir, les histoires sont à suivre... il était, à l'époque, sans doute trop tard pour que les ventes remontent, mais bon sang qu'est-ce que cela fait du bien après tant de numéros remplis de vide ! La suite, en espérant qu'elle sera encore plus réussie ; avec Fabbri aux dessins, je ne me fais pas de doute sur la partie graphique en tout cas ! :oui:

    Note : 75%
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

52 membres le possèdent (qui ?)
43 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité