Tales #23
  • Genre Recueil de comics
  • Série Star Wars Tales
  • Univers Legends
  • Couverture Brandon Badeaux
  • Synopsis : Plusieurs milliers d’années avant Anakin Skywalker, d’autres Jedi devaient déjà composer avec les mêmes émotions très humaines qui ont dévoré l’homme qui est devenu Darth Vader. A l’époque de l’Ancienne République, trois jeunes Jedi dont l'un répondant au nom de Qel-Droma se rendent sur Korriban, le monde d’origine des Sith, pour finir la “Grande chasse” ordonnée par l’Ordre. Mais ce qui rampe à l’intérieur de leurs âmes s’avère plus dangereux que n’importe quelle proie. Egalement au menu : la troisième partie du récit tragique de Darca Nyl et une aventure du jeune Wedge.
  • Note du staff SWU
     (80 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (80 % - 2 commentaires)
     (80 %)
    Shadows and Lights
    Scénario : Joshua Ortega
    Dessins : Dustin Weaver
    Couleurs : Michael Atiyeh

    Kotor


    L’histoire se déroule 4000 ans avant Un Nouvel Espoir.
    Cette histoire se déroulant à l’époque de l’Ancienne République est exactement la jonction entre les aventures racontées dans les comics Tales of the Jedi et celles plus récents, et désormais plus célèbres, des jeux-vidéos Knights of the Old Republic. N’ayant jamais joué au jeu (je connais les grandes lignes du contexte), selon moi l’auteur a réussi le tour de force de ne pas perdre les lecteurs ne connaissant pas l’une ou l’autre partie de la continuité de cette époque. Les détails sont bien distillés avec parcimonie, suffisants sans être envahissants, et l’on rentre tout de suite dans l’histoire. Concernant le fond de l’histoire, le trio de Jedi est très intéressant à suivre. Tout au long de leur mission désespérée, on assiste à leur déchéance, agrémentée de pas mal de clins d’oeil à l’Univers Etendu et de quelques scènes d’actions bien senties.
    Les dessins de Dustin Weaver sont une révélation. Son style colle parfaitement à l’ambiance hétéroclite de Star Wars. A l’aise dans les différents décors et ambiance de l’hsitoire, il ne surcharge pas ses cases de détails et maîtrise les passages d’action comme ceux plus passifs.

    Nomad
    Scénario : Rob Williams
    Dessins : Brandon Badeaux
    Couleurs :Dan Jackson

    NomadL’histoire se déroule six mois après La Menace Fantôme.
    Ce chapitre est exactement dans la veine du précédent. La traque touche à sa fin, mais Darca apprend à mettre son obsession de côté pour venir en aide aux gens. On est exactement dans les thématiques des westerns dee Sergio Leone, le solitaire qui a tourné le dos à la vie retrouve son humanité en venant en aide aux personnes qui croisent sa route. L’ambiancec générale est très dure, on est clairement embarqué dans un tour-operator des endroits de la Bordure Extérieure où la survie est la plus difficile.
    Badeaux toujours aussi bon enchaîne les décors radicalement différents. On reprochera éventuellement quelques impécisions sur les silhouettes et les visages, mais c’est peu de choses au regarde de tout ce qui est créé dans cette aventure. Je pense notamment au flashback d’ouverture qui se démarque autant par son incongruité que par les designs et la mise en scène.



    Lucky
    Scénario : Rob Williams
    Dessins : Michel Lacombe
    Dessins : Serge LaPointe, Andrew Pepoy
    Couleurs : Will Glass

    WedgeL’histoire se déroule 7 ans avant Un Nouvel Espoir.
    Cette histoire me laisse définitvement croire que les auteurs ne savent pas écrire de dénouement heureux pour Wedge. A travers un flashbacks assez poignant sur un drame de la jeunesse, l’auteur montre combien il peut être facile d’oublier que derrière le pilote héros à qui rien ne semble pouvoir arriver, il y a un homme seul face à son lourd passé.
    Les dessins de Lacombe (un français ?) sont sympas. Sans ressortir subjugué, j’ai apprécié le style plus réaliste qui colle tout à fait à cette histoire simple.

    Conclusion
    A la lecture de ce nouveau numéro, on a de bonnes raisons de regretter que la série s’arrête au 24. Le talent de Dustin Weaver explose les pages, tout comme la maîtrise de l’univers star Wars de Ortega. Si ces deux là pouvaient revenir su run projet plus important, ce serait avec plaisir. Williams et Badeaux font jouer le métier. Enfin, le dernier récit vient enrichir le passé de Wedge en atendant le retour au premier plan des Rogues pour septembre 2005. Cette histoire vient mettre un point d’orgue à un numéro de Tales qui ne rigole pas (au sens propre).
  • 02/04/2006
     (80 %)
    Shadows and Lights: Une bonne histoire où les protagonistes terminent mal car ils ne suivent pas les conseils de leurs maîtres (rester dans la lumière, ...). C'est très plaisant à lire.

    Nomad : Dans la lignée des épisodes précédents, on l'aime bine finalement ce Jedi errant.

    Lucky : Une histoire sur Wedge et sa soit disante chance légendaire. Oui mais, il ne le voit pas comme ça. Très intéressant.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

12 membres le possèdent (qui ?)
12 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité