Dark Warning
  • Genre Roman Junior
  • Série The Last of the Jedi (Vol. 2)
  • Univers Legends
  • Année et période -19 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Jude Watson
  • Couverture John Van Fleet
  • Synopsis : Obi-Wan Kenobi est en fuite. Après avoir fait échapper Ferus et le jeune Trever, lui et ses nouveaux frères d’armes se retrouvent poursuivis par de dangereux chasseurs de primes. Parmi eux, Boba Fett, fils de Jango et nouveau prodige du métier, bien décidé à faire payer la mort de son père à tous les Jedi qu’il croisera. Les voyages du trio les amènent sur un monde dévasté par la Guerre des Clones dont les habitants refusent de reconnaître la légitimité de l’Empire. Cette planète est peut-être le dernier lieu où les Jedi fuyant la purge peuvent trouver refuge. Obi-Wan le sait et c’est pourquoi il propose ses compétences et ses conseils à une armée de novices, mal formés mais décidés à faire front contre l’Empire.
  • Note du staff SWU
     (74 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (74 %)
    Il s’agit du second roman de la série de Jude Watson, The Last of the Jedi. On retrouve nos héros (Ferus Olin, Obi-Wan Kenobi et le petit Trever) là où nous les avions laissés à la fin du tome précédent, à savoir face au Firespray de Boba Fett.

    Le roman se déroule en deux phases. La première consiste en une grosse course poursuite avec le chasseur de primes. Alors oui, c’est bien, tout y passe : du combat au sol où Boba Fett nous fait découvrir les méandres de son arsenal, des explosions dans tous les sens, du sabre laser, des acrobaties, de la poursuite dans les airs (qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler une autre poursuite similaire dans L’Attaque des Clones), bref, de l’action pure et dure. Problème : c’est long. Beaucoup trop long. Environ 50 pages pour que nos trois héros arrivent à se débarrasser de Boba Fett, cela représente plus du tiers du roman. On commençait à s’ennuyer, d’autant que ce condensé d’action digne des meilleurs films catastrophes américains nous fait totalement oublier les personnages et leurs buts.

    Heureusement, la seconde partie du roman va s’avérer être beaucoup plus intéressante, et beaucoup plus recherchée. Obligés d’atterrir en catastrophe sur Acherin, une planète occupée par l’Empire, nos trois héros en repartent presque aussitôt lorsqu’ils apprennent qu’un autre Jedi aurait survécu à l’Ordre 66 (oui, encore un autre, à croire que les stormtroopers devaient être bourrés le jour de la Purge…), et se serait réfugié sur la planète Ilum. Notons au passage qu’avec Bellassa dans le premier opus, Acherin est donc la deuxième planète qu’Obi-Wan laisse se débrouiller seule face à l’Empire. Question comportement Jedi, on a vu mieux…

    Obi-Wan décide cependant de ne pas aller sur Ilum, mais de continuer l’enquête débutée dans le tome précédent en se rendant sur Polis Massa, afin de s’assurer que tout ce qui concerne l’accouchement de Padmé a été effacé et ne risque pas de se retrouver aux mains des Impériaux. Comme dans le premier tome, Obi-Wan est ici parfaitement traité, et ses motivations (que l’on retrouve à la fin du roman) pour ne pas accompagner Ferus Olin sont parfaitement claires, montrant qu’il préfère protéger Luke plutôt que de rechercher d’éventuels Jedi survivants.

    De son côté, Ferus Olin va subir son épreuve dans les cavernes d’Ilum, façon Luke Skywalker dans Un Nouvel Espoir. Là encore, quelques réminiscences de son passé pourraient éventuellement gêner le lecteur, mais elles passent beaucoup mieux que dans le premier roman. L’intérêt ce cette épreuve, outre la recherche du Jedi (ancien grand copain d’Obi-Wan, notons-le au passage, qui apparait lui aussi dans les Jedi Quest), c’est qu’elle va permettre à Ferus Olin d’affiner sa position vis-à-vis de la Force, de l’Ordre Jedi, et surtout de ses ambitions futures.

    Car à la fin du roman, Ferus Olin s’est enfin trouvé un but. Tandis qu’Obi-Wan préfère retourner sur Tatooine, lui va se lancer dans la recherche d’éventuels Jedi qui pourraient avoir survécu à la Purge. Enfin on sait où on va, serait-on tenté de dire.

    Conclusion :
    Ce second roman, d’un niveau équivalent au premier, clôt ce qui pourrait être considéré comme l’introduction de la série. Après un début poussif, Jude Watson a su développer un scénario plaisant, grâce à un traitement des personnages très satisfaisant. On espère maintenant une réelle envolée scénaristique sur Coruscant, lieu des prochaines aventures de Ferus Olin.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

5 membres le possèdent (qui ?)
2 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité